VOTE | 646 fans

#515 : Les morts-vivants


Réalisé par : John Showalter
Ecrit par : Jeremy Carver

 

C ' EST LA FEMME DE BOBBY ! - Sam et Dean enquêtent dans la ville de Bobby d' où les morts reviennent de leurs tombes, mais au lieu d attaquer les humains, ils rejoignent avec joie leurs familles. Les frères se tournent vers Bobby pour de l' aide, mais Bobby leur dit de ne pas s en inquiéter et de quitter la ville. Suspicieux, Dean mène l' enquête et tombe nez a nez avec la défunte femme de Bobby, qui ne se souvient pas de ce qui lui est arrivé. Une fois que les zombies commencent à devenir méchants, les boys disent à Bobby qu' il doit tuer sa femme, mais il refuse.

 

>>Photos promo<<

Popularité


4 - 7 votes

Titre VO
Dead Men Don't Wear Plaid

Titre VF
Les morts-vivants

Première diffusion
25.03.2010

Première diffusion en France
12.01.2011

Vidéos

Sneak Peek #1

Sneak Peek #1

  

Sneak Peek #2

Sneak Peek #2

  

Sneak Peek #3

Sneak Peek #3

  

Promo

Promo

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Résumé des épisodes précédents.

Une nuit d'orage, dans le cimetière de Sioux Falls. Un homme nommé Clay Thompson sort de sa tombe. Dans une maison, Benny regarde un docu animalier quand il entend le cliquetis de la poignée de la porte d'entrée. Il va voir mais ne trouve personne. Il va se rasseoir, quand la porte s'ouvre subitement. Il la referme puis se trouve face à Clay, qui s'avance avec une allure menaçante, et finit par le tuer.

*****************************SUPERNATURAL***********************

Dean et Sam arrivent dans un restaurant de Sioux Falls. Ils essaient de joindre Bobby, mais il ne répond pas. Ils se joignent à la table de Digger, le témoin qui a vu Clay tuer Benny. Il leur raconte que Benny est l'assassin de Clay, et que celui-ci est sans doute revenu se venger. Le shériff Jody Mills fait alors son entrée dans le restaurant, et aperçoit Digger. Dean et Sam se présentent comme des agents du FBI, mais le shériff devient sceptique quand il est clair qu'ils sont prêts à croire à l'histoire des revenants. Elle souhaite parler à leur superviseur, et tombe sur Bobby. Malheureusement pour eux, elle le reconnaît, et finit par leur demander d'arrêter leur "enquête" et de s'en aller.

Chez Bobby. Les boys sont venus lui demander quelques explications sur leurs appels sans réponses. Bobby prétend qu'il était occupé à chercher un moyen de tuer le Diable, mais qu'il n'avait rien trouvé bien sûr. Sam s'apprête à lui parler de leur affaire, mais Bobby est catégorique et leur dit qu'il n'y a rien de surnaturel à chasser, car il a déjà vérifié. Les frangins, bien que sceptiques, n'insistent pas et s'en vont.

Sur la route, de nuit. Dean se gare devant le cimetière. Sam est surpris, étant donné que Bobby dit avoir vérifié, mais Dean souhaite quand même jeté un coup d'oeil, juste au cas où. Il se rendent donc à la tombe de Clay, et remarquent que la terre est fraîche en surface. Ils creusent, et y trouvent le cercueil, mais vide.

Chez Clay. Les boys décident d'inspecter la maison du zombie. Une fois à l'intérieur, ils se séparent. Dean se rend dans le salon, et Clay surgit, croyant avoir affaire à des cambrioleurs. Sam revient, et lui explique qu'ils sont du FBI, et Clay comprend alors qu'ils sont là pour l'affaire Benny. Il semble parfaitement conscient d'être mort 5 ans auparavant, et d'être revenu. Il accepte de les suivre.

Tandis qu'ils sortent, et que Dean se prépare à tuer Clay, le shériff et ses hommes débarquent. Dean tente de convaincre le shériff qu'ils ne sont pas les méchants, mais que Clay le zombie l'est, mais elle n'est pas réceptive à cette défense, et embarque les deux Winchester en prison.

En prison. Les boys, enfermés, tentent de s'expliquer le comportement du shériff, quand ils remarquent Bobby en pleine négociation avec elle. Une fois les boys libérés, Bobby leur avoue alors qu'il est au courant pour les zombies, qui ont commencé à se lever partout en ville depuis 5 jours, mais il leur dit que malgré tout, il n'y a rien à chasser. Ce que les frères, et particulièrement Dean, ne comprend pas vraiment. Bobby leur demande de le suivre.

Chez Bobby. Dean s'apprête à redemander des explications, quand ils se retrouvent tous face à une femme, en train de préparer la table. Tandis qu'elle repart en cuisine, Bobby explique à Dean et à Sam qu'il s'agit de Karen, sa femme, décédée il y a quelques années.

Karen leur sert de la tarte puis, à la demande de Bobby, repart en cuisine. Dean et Sam se tournent alors vers lui, lui demandant s'il a perdu la tête. Bobby leur assure qu'il a testé tout les moyens de défense possible sur elle, mais que rien n'a fonctionné. Il leur avoue aussi qu'ils sont environ une vingtaine à être revenu, parmis eux, le fils de Jody Mills, le shériff. Il leur lit ensuite un passage des Révélations, et les frangins comprennent alors qu'ils ont affaire à l'un des Cavaliers, qui n'est autre que Death. Bobby pense qu'il ne s'agit peut-être pas d'une mauvaise chose pour une fois, mais Dean lui fait comprendre qu'ils n'ont pas le choix. Bobby les supplie d'épargner Karen. Il leur raconte qu'elle ne se souvient, ni de la façon dont elle est morte et du fait que c'est Bobby lui-même qui a dû la tuer, ni de son retour.

Au restaurant. Sam et Dean discutent de ce qu'il convient de faire. Dean reste persuadé qu'il faudra tôt ou tard tuer Karen et les autres. Sam est méfiant mais finit par accepter, seulement ils se contenteront de surveiller, au moins au début.

Chez Bobby. Dean, de l'extérieur, surveille attentivement la maison. Karen le surprend, et l'invite à déjeuner. Un peu réticent, Dean finit par la suivre. Sam, de son côté, observe le shériff Mills, lisant un conte à son fils zombie en compagnie de son mari.

Dean déguste une énième tarte, et constate que les meubles de la cuisine en sont remplis. Karen avoue qu'elle ne dort pas, et elle sait que Dean est un chasseur, tout comme Sam et Bobby, et elle sait également qu'elle fait partie des choses qu'ils chassent. Mais elle ne veut aucun mal à Bobby. Elle lui avoue ensuite qu'elle se rappelle de sa possession, et de Bobby la tuant, mais elle refuse de lui en parler pour lui éviter de lui faire de la peine.

Sam se rend chez Ezra Jones, l'une des zombies. Personne ne répond lorsqu'il frappe à la porte, et il décide de rentrer quand il remarque les gouttes de sang sur le porche. Il trouve Ezra dans son lit, visiblement très mal en point, et elle lui fait alors signe de s'approcher. Sam n'est pas vraiment pour, mais elle insiste. Une fois assez près, elle le jette au sol et se précipite sur lui, tandis que Sammy remarque le cadavre de son mari à côté. Tandis qu'il se fait copieusement baver dessus, il parvient à mettre une balle au zombie.

Chez Bobby. Sam vient de raconter sa mésaventure, et Dean en profite pour convaincre Bobby d'être raisonable et de les laisser faire leur boulot. Mais Bobby ne veut strictement rien entendre, et leur ordonne de partir, les menaçant d'une arme. Les boys préfèrent ne pas insister.

Mais ils ne quittent pas la ville pour autant. Ils réfléchissent à la manière de procéder. Dean insiste pour retourner chez Bobby et tuer Karen. Sam n'est pas persuadé que ce soit une bonne idée, mais il décidé de laisser son grand frère faire. De son côté, il va trouver un moyen de protéger les survivants. Dean lui suggère de convaincre le shériff.

Chez le shériff Mills. Le fils du shériff semble fiévreux, et se plaint d'une faim constante. Jody part en cuisine lui préparer de la soupe, tandis que son mari est au téléphone avec le médecin de leur fils. Puis il passe le téléphone à Jody, et apporte la soupe à son fils.

Chez Bobby. Le vieux chasseur entend sa femme s'écrouler dans la cuisine. Elle prétend avoir eu un étourdissement, mais Bobby remarque qu'elle est fièvreuse.

Jody est toujours au téléphone avec le médecin. Elle entend alors quelque chose tomber au salon. Elle va voir, et tombe alors, horrifiée, sur son propre fils dévorant son mari. Le garçonnet se lève, et se dirige vers sa mère, mais heureusement Sam arrive à ce moment et entraîne le shériff à l'extérieur. Il lui explique qu'il a besoin de son aide, et bien que choquée, elle lui dit qu'il peut emmener les survivants à la prison, où ils seront en sûreté, et ils auront également de quoi se fournir en armes. Puis Sam pénètre de nouveau dans la maison, et abat le fils de Jody.

Chez Bobby. Karen, très "malade", est allongée avec Bobby à son chevet. Il tente de la rassurer, en essayant de se rassurer lui-même. Mais Karen est consciente qu'elle est en train de se transformer et que Bobby doit la tuer. Bobby refuse de le faire. Elle lui avoue alors qu'elle se souvient de tout. Elle lui révèle ensuite qu'elle a un message pour lui, de la part de l'homme squelettique qu'elle a vu quand elle est revenue, qui n'est autre que Death lui-même. Pendant ce temps, Dean parvient à entrer discrètement dans la maison, quand il entend un coup de feu vers lequel il se précipite. Il trouve alors Bobby aux côtés de Karen, qu'il vient d'abattre d'une balle dans la tête.

A la prison. Sam prépare les survivants à se battre contre les zombies, et ce même s'ils les ont connus auparavant. Il fait également répartir les armes.

Pendant ce temps, Dean et Bobby s'apprêtent à résister ensemble. Tandis qu'ils prennent armes et munitions dans le van, un bruit de tôle se fait entendre, et De an va voir. Sam s'apprête à quitter la prison avec le shériff. Bobby, seul, est aux aguets, tirant sur la moindre chose qui bouge, tandis que Dean se bat avec un zombie.

Bobby et Dean, chacuns de leurs côtés, abattent plusieurs zombies, puis Dean arrive à la rescousse de Bobby, et l'emmène en sécurité dans la maison. Ils se retrouvent rapidement à cours de munitions tandis que les zombies arrivent de toutes parts. Ils se réfugient dans un placard, sans savoir quoi faire. Finalement, Dean décide de foncer dans le tas. Heureusement, Sam et le shériff arrivent et font un carnage.

Le lendemain, au cimetière. Sam, devant le bûcher des zombies, est rejoint par Dean et le shériff. Elle dit que la ville est traumatisée, mais n'évoque pas son cas personnel. Dean apprend à son petit frère qu'il n'y a plus de traces de zombies en ville, et demande s'ils sont tous ici à brûler. Sam lui répond qu'il en manque un.

Chez Bobby. Le chasseur regarde le bûcher de sa femme, et les boys se joignent à lui, ils veulent s'assurer que tout va bien, mais Bobby souffre et le fait savoir. Il leur révèle également que Death était à sa recherche, c'est pour ça qu'il a ramené Karen. Il pense qu'il est une épine dans le pied de Lucifer dont il faut se débarasser. Lorsque Sam demande à Bobby si tout ira bien, celui-ci le regarde avec désespoir.

 

Ecrit par Deanlove35.

EXT. CIMETIERE

(Par une nuit orageuse, une main sort de terre. Clay Thompson sort de sa tombe.)

INT. MAISON DE BENNY

(Benny regarde un documentaire animalier. Il entend un genre de grattement à sa porte. Il va ouvrir, mais il n'y a rien. Il referme, se réinstalle dans son fauteuil, quand soudain, la porte s'ouvre brusquement. Un peu inquiet, Benny se lève et la ferme à clés. Il se retourne et tombe nez-à-nez avec Clay.)

BENNY : C'est pas vrai.... (Clay s'avance vers lui d'un air menaçant.) Non... Non ! (Il prend son fusil, mais il n'est pas chargé.) Non... Non ! Non, pitié ! Non !

(Clay se jette sur lui et le tue.)


SUPERNATURAL


INT. RESTAURANT

(Sam et Dean arrivent à Sioux Falls, et s'apprêtent à rentrer dans le restaurant. Sam tente de joindre Bobby.)

SAM : Bobby, c'est encore Sam. Quand tu auras ce message, rappelle-nous. D'accord ?

DEAN : Il est toujours pas chez lui ? Mais jusqu'où il peut aller en fauteuil roulant ?

(Ils entrent.)

SAM : Alors, qu'est-ce qu'on fait ?

(Dean repère Digger, leur témoin.)

DEAN : Euh, eh ben... Il va falloir se débrouiller seuls. (Ils s'installent à la table et commandent un café, qui leur est rapidement servi.) Merci. Dites-nous ce que vous avez vu, Monsieur Wales ? Ce que vous avez ressenti ?

DIGGER : Appelez-moi le Fossoyeur.

DEAN : Le Fossoyeur ? On peut savoir qui vous a appelé comme ça ?

DIGGER : C'est moi.

DEAN : Vous vous êtes trouvé un surnom vous-même ? Ca se fait pas.

DIGGER : Vous allez me donner la fessée ?

SAM : Euh, s'il vous plaît. Vous pouvez  nous dire ce que vous avez vu ?

DIGGER : Ce que j'ai vu, c'est Clay Thompson, entrer dans le mobil-home de Benny Sutton par la fenêtre. Deux minutes plus tard, Clay est ressorti, et Benny était mort.

DEAN : Et, hum... (il montre la photo de Clay à Digger.) C'est lui que vous avez vu ?

DIGGER : Ben, il était couvert de boue, mais ouais. C'est Clay.

SAM : Vous savez que Clay Thompson est mort il y a plus de 5 ans ?

DIGGER : Ouais, je le sais.

DEAN : Vous êtes bien sûr que c'était ce type ?

DIGGER : Vous me traitez de menteur, ou quoi ?

SAM : Non, non, non, bien sûr que non. Mais euh, vous avez une idée de ce qui aurait pu pousser Clay Thompson, qu'il soit vivant ou mort, à vouloir tuer Benny Sutton ?

DIGGER : (riant) Ouais, je crois savoir. Il y a une bonne raison, il y a 5 ans, c'est Benny qui avait descendu Clay.

DEAN : C'est une bonne raison.

DIGGER : A l'époque, ils ont fait passer ça pour un accident de chasse. Si vous voulez mon avis... Clay est revenu d'entre les morts pour venger sa propre mort.

DEAN : Continuez.

(Le shériff Jody Mills entre dans le restaurant. Elle est au téléphone avec son fils.)

JODY : Owen, repose ce gâteau, et vas vite prendre une pomme à la place, d'accord ? Oui, moi aussi. A tout à l'heure.

(Digger aperçoit le shériff, qui l'aperçoit à son tour. Elle s'approche.)

DIGGER : Oh... Attention. Fardeau à 12 heures.

JODY : Bonjour, Fossoyeur.

DIGGER : Shériff.

JODY : Bonjour, messieurs. Shériff Jody Mills. Je n'ai pas le plaisir de vous connaître.

(Les boys sortent leurs badges.)

DEAN : Agents Dorfman et Liedermeyer. FBI.

JODY : Bienvenue à Sioux Falls, messieurs. Qu'est-ce que vous faites avec le Fossoyeur ?

DIGGER : Mais ils ne font que leur travail. Ils croient à mon histoire. Shériff.

JODY : Le FBI pense qu'un macchabée a commis un meurtre ?

SAM : On ne fait que lui poser quelques questions, shériff, c'est tout.

DEAN : Mais si c'est pas un macchabée qui a commis ce meurtre, qui l'a fait ?

JODY : Où se trouve votre juridiction, messieurs ?

DEAN : Notre juridiction se trouve là où le gouvernement nous envoie.

JODY ; Oh, oui. Si vous le permettez, je voudrais parler à votre supérieur.

SAM : Ouais, bien sûr.

(Sam lui donne une carte, qu'elle prend, puis elle compose le numéro.)

INT. CHEZ BOBBY

(Le téléphone marqué "FBI" sonne. Bobby décroche.)

BOBBY : Agent Willis, à l'appareil.

INT. RESTAURANT

JODY : Agent Willis, ici le shériff Jody Mills de Sioux.... Bobby ?!

INT. CHEZ BOBBY

(Bobby fait une grimace lorsqu'il se rend compte qu'il a été découvert.)

BOBBY : Oh...

INT. RESTAURANT

BOBBY : Je vous demande pardon ?

JODY : C'est Bobby Singer ?

BOBBY : Ecoutez, je ne sais pas qui est à l'appareil, mais vous parlez à l'agent Tom Willis du FBI.

JODY : Mais oui, et moi je suis Marylin Monroe. (Elle raccroche.) Le FBI ?

SAM : Alors comme ça.... Vous connaissez Bobby Singer ?

DEAN : C'est vraiment... une super coincidence.

JODY : Voilà ce que je sais à propos de Bobby Singer. C'est une menace pour cette ville. On l'a arrêté plusieurs fois pour ivresse sur la voie publique. Est-ce que je me suis bien fait comprendre ?

DEAN : Je crois qu'on est d'accord pour dire que... Vous vous êtes bien fait comprendre.

JODY : Alors, quels que soient vos projets, à tout les trois, vous allez tirer un trait dessus, et tout de suite. On est d'accord, messieurs les agents ?

DEAN : Oui.

(Elle part.)

INT. CHEZ BOBBY

(Les boys décident de rendre visite à Bobby.)

DEAN : Tu sais combien de fois on a téléphoné ? Où t'étais passé ?

BOBBY : Parti faire une randonnée.

DEAN : C'est quoi cette odeur ? Ca sent le savon ? T'as fait le ménage ?

BOBBY : Tu te prends pour ma mère ?! Fous-moi la paix.

SAM : Bobby, sérieusement.

BOBBY : Je travaillais. J'essayais de trouver un moyen d'arrêter le Diable.

DEAN : T'en as trouvé un ?

BOBBY : A ton avis ?

SAM : Bobby.... On est sur une affaire, qui a eu lieu à moins de 10 kilomètres de chez toi.

BOBBY : Le meurtre de Benny Sutton ? C'est ça votre affaire ?

DEAN : T'es au courant ?

BOBBY : Ben oui. J'ai déjà mené ma petite enquête. Il y a rien du tout.

SAM : A part un témoin qui dit avoir vu un mort commettre un meurtre.

BOBBY : Vous parlez de qui, là ? Du Fossoyeur, c'est ça ?

DEAN : Oui. Et alors ?

BOBBY : Alors, c'est un ivrogne.

SAM : Qu'est-ce que tu fais de l'orage ? Ca ressemble à un présage.

BOBBY : On est en plein mois de février, dans le Dakota du Sud. C'est la saison des orages. Je vous l'ai déjà dit. Moi aussi, je croyais qu'il y avait quelque chose. Parfois, un cigare n'est rien d'autre qu'un cigare.

SAM : Alors, qui a tué ce type ?

BOBBY : On a l'embarras du choix. Ce Benny Sutton était une vraie ordure, un enfoiré de première. Il y a une liste longue comme le bras, de mecs qui rêvaient de le voir six pieds sous terre.

DEAN : Alors en gros, tu ne sais rien ?

BOBBY : Désolé. Vous avez dépensé un plein d'essence pour rien du tout.

DEAN : Génial.

EXT. CIMETIERE

(Dean se gare près du cimetière, au grand étonnement de Sam.)

SAM : Qu'est-ce qu'on fait ici ?

DEAN : On est bien au cimetière en question ?

SAM : Oui. Et alors ? Bobby a déjà enquêté.

DEAN : Et alors ? Bobby ne se plante jamais ? On jette un coup d'oeil et on se tire. Ca te va ?

(Les boys sortent et cherchent la tombe de Clay Thompson.)

SAM : Hé.

DEAN : On dirait que la terre a été remuée, non ?

SAM : Ouais. Ca a l'air récent. (Ils creusent, jusqu'à ouvrir le cercueil de Clay, qui est bien sûr vide.) Mais, qu'est-ce qu'il se passe dans le coin ?

DEAN : J'en sais rien, mais ça sent pas bon.

INT. MAISON DE CLAY

(Les boys fouillent la maison, et se séparent pour couvrir plus de terrain. Une fois dans le salon, Dean se fait attaquer par Clay, mais le met à terre par un coup de poing dans le ventre. Sam arrive.)

CLAY : Ne tirez pas s'il vous plait ! J'ai de l'argent dans un coffre.

DEAN : On n'est pas là pour ça.

CLAY : Vous voulez quoi ? Prenez ce qui vous intéresse.

SAM : Vous êtes Clay Thompson ?

CLAY : Qui êtes-vous ?

SAM : Hum... FBI.

CLAY : FBI ? Oh, bon sang, vous êtes là à cause de Benny ?

DEAN : Comment ça, à cause de Benny ?

CLAY : Ce salopard m'a tiré une balle dans le dos. J'allais quand même pas le laisser s'en tirer !

DEAN : Attendez... Alors vous avouez ?

CLAY : Pitié. Je veux bien vous suivre, mais ne réveillez pas mes enfants.

SAM : Euh, et, où est-ce que vous voulez nous suivre, exactement ?

CLAY : En prison.

DEAN : Laissez-moi résumer. Vous êtes Clay Thompson, et vous êtes mort il y a plus de 5 ans ?

CLAY : Ouais, c'est ça.

DEAN : Il y a 3 jours, vous avez quitté votre tombe pour tuer Benny Sutton ?

CLAY : Exact.

DEAN : Vous êtes donc une sorte de mort-vivant ?

CLAY : Si on veut, je... je sais pas exactement ce que je suis.

(La femme de Clay descend.)

FEMME : Clay ? J'ai appelé la police.

CLAY : C'est rien chéri. Ces messieurs sont du FBI, ils sont là pour Benny.

DEAN : Il est dans votre intérêt de nous suivre, Mr Thompson.

EXT. RUE

(Ils sortent, Clay marchant devant eux. Dean sort son flingue.)

SAM : Dean....

DEAN : C'est un monstre.

SAM : Mais c'est aussi un père de famille.

DEAN : Qu'est-ce que tu veux faire de lui ?!

(Soudain, le shériff et ses officiers débarquent.)

JODY : Plus un geste ! Jetez vos armes à terre !

(Dean et Sam posent leurs armes.)

DEAN : Wow, wow, wow, wow, wow, d'accord. On se détend. Vous vous souvenez nous avoir dit qu'un macchabée ne peut pas avoir commis de meurtre ? Et bien le voilà, votre tueur.

JODY : Et alors ?

DEAN : Comment ça, et alors ?! Vous... vous devriez nous remercier ! On a retrouvé votre zombie assassin !

JODY : Quoiqu'il puisse être, ou ne pas être, ça ne vous donne pas le droit de le descendre en pleine rue.

(Elle arrête les boys.)

CLAY : Ils allaient me tuer ?!

JODY : Rentrez chez vous, Mr Thompson.

DEAN : Vous le laissez s'en aller ?!

CLAY : Je n'arrive pas à croire ça ! Vous alliez me tuer ?!

DEAN : Vous êtes un zombie !

CLAY : Je paie mes impôts !

(Il rentre chez lui. Les boys se regardent, perplexes.)

INT. COMMISSARIAT

(Enfermés dans leur cellule, les boys réfléchissent.)

DEAN : Ca veut dire que le shériff est dans le coup ?

SAM : Ben oui, qui sait ? Les zombies lui passent peut-être des pots-de-vin. (Les portes donnant sur le commissariat s'ouvre.) Hé.

(Les boys voient Bobby discutant avec le shériff Mills.)

DEAN : Ils sont amis ? C'est nouveau ça.

(Plus tard, les boys sont libres, et sortent avec beaucoup.)

SAM : Bobby, je croyais que le shériff ne pouvait pas te voir en peinture ?

BOBBY : Ouais, il y a encore 5 jours, c'était le cas.

DEAN : Et qu'est-ce qu'il s'est passé ?

BOBBY : Les morts se sont mis à envahir la ville, voilà ce qu'il s'est passé.

SAM : Alors, t'étais au courant ?!

BOBBY : Ouais, bien sûr.

DEAN : En fait, ce que Sam a voulu dire c'est, tu nous as menti ?!

BOBBY : Ecoutez. Je vous ai dis qu'il n'y avait rien du tout dans le coin. Et c'est la vérité, il n'y a rien pour vous.

DEAN : Il y a des zombies, non ?

BOBBY : C'est pas ce que vous croyez. Tout les zombies ne se ressemblent pas. Venez avec moi.

INT. CHEZ BOBBY

(Les boys suivent Bobby dans son salon, où ils trouvent Karen, la femme de Bobby, préparant la table.)

DEAN : Tu veux nous expliquer ce qu....

KAREN : Bonsoir ! (Les boys sont extrêmement surpris.) Tu aurais dû me dire que tu amenais des amis.

BOBBY : Karen, il est quatre heures du matin, t'aurais pas dû cuisiner.

KAREN : Oh, mais si ! Je vous apporte des assiettes.

(Elle va dans la cuisine.)

DEAN : Qui est-ce ?

BOBBY : Karen, ma femme.

DEAN : Ta nouvelle femme ?

BOBBY : Ma femme qui n'est plus de ce monde.

(Ecran noir.)


INT. CHEZ BOBBY

(Ils sont à table, dégustant les tartes de Karen. Enfin, surtout Dean.)

DEAN : Hmmm ! C'est vraiment délicieux, Mme Singer !

KAREN : C'est gentil, Dean !

(Sam se râcle la gorge, et lance un regard de reproche à son frère.)

DEAN : Quoi ? C'est délicieux !

BOBBY : C'est parfait, Karen, merci. Euh... Tu pourrais nous laisser une minute ?

(Elle s'en va dans la cuisine, souriant aux boys, qui lui sourient en retour. Une fois qu'elle n'est plus là, Dean et Sam se tournent vers Bobby.)

DEAN : Mais ça va pas ?! Qu'est-ce qu'il te prend ?!

BOBBY : Je peux tout vous expliquer.

DEAN : Nous expliquer quoi ? Le fait de nous avoir menti ?! Ou d'avoir une zombie d'intérieur qui te fait des petits desserts ?!

BOBBY : Surveille ton langage toi, tu parles de ma femme là !

SAM : Quelle que soit cette chose dans la cuisine, ce n'est pas ta femme !

BOBBY : Et qu'est-ce que t'en sais, toi ?

SAM : Tu rigoles ?!

BOBBY : Tu me prends pour un abruti ?! Ma femme disparue réapparait sur le pas de ma porte, et vous croyez que je lui aurais pas fait passer tout les tests ?!

DEAN : Alors qu'est-ce que c'est ? Des zombies ? Des revenants ?

BOBBY : J'en ai aucune idée. Elle n'a pas de cicatrices, ni de blessures. Elle n'a pas la moindre réaction au sel, à l'argent, ou à l'eau bénite.

DEAN : Bobby, elle a pu s'extirper de son cercueil !

BOBBY : Non, c'est pas le cas. Je l'ai fait incinérer. Elle est revenue. Et on ne peut absolument pas l'expliquer.

SAM : C'est impossible !

BOBBY : Je ne te le fais pas dire.

SAM : T'as enterré ses cendres ?

BOBBY : Ouais.

DEAN : Où ça ?

BOBBY : Au cimetière. Celui où ils sont tous revenus à la vie.

DEAN : Combien sont-ils ?

BOBBY : Ils sont près d'une quinzaine, j'ai fais une liste. (Il donne la liste à Sam.) Il y a Karen, Clay, le shériff Mills. C'est son fils qui est revenu.

SAM : Et il y a eu aucun signe ? Aucun présage ?

BOBBY : Ah ben si. Il y a eu l'orage.

DEAN : On avait raison. Il y a rien d'autre ?

(Bobby prend un livre, et commence à lire un extrait.)

BOBBY : Et à travers le feu se dressa devant moi un cheval pâle, et celui qui le montait avait une faux à la main, et se nommait la Mort. Et il n'était pas le seul à s'être relevé et à avoir rejoins les vivants. Le séjour des morts l'accompagnait, et le pouvoir leur fut donné.

DEAN : C'est la Mort qui serait derrière tout ça ?

SAM : La Mort. La Mort, tu veux parler... de la Grande Faucheuse ?

BOBBY : Ouais.

DEAN : Trop fort. Un autre cavalier. Vivement que ça s'arrête.

SAM : Bobby. Pourquoi la Mort aurait ressuscité une quinzaine de personnes dans un trou paumé des Etats-Unis, comme Sioux Falls ?

BOBBY : J'en sais rien.

DEAN : Si jamais la Mort est à l'oeuvre, quelle que soit ces choses... Elles sont néfastes. Tu sais ce que nous avons à faire.

BOBBY : Elle ne se rappelle pas ce qu'il s'est passé.

DEAN : Comment ça ?

BOBBY : Qu'elle était possédée. Que c'est moi qui l'ait tuée. Ni comment elle est revenue.

DEAN : Bobby...

BOBBY : Non, non, arrête. N'essaie pas de me raisonner. Ecoute. Ecoute simplement. (On entend Karen chanter dans la cuisine.) Elle fredonne toujours quand elle cuisine. Elle a toujours fait ça. Aussi loin que je me souvienne. Même si elle n'a pas du tout l'oreille musicale. Et... et je n'aurais jamais cru pouvoir l'entendre à nouveau. Tu comprends ça ? Vous n'avez qu'à lire l'Apocalypse. Il y est dit que les morts reviennent à la fin du monde, mais il n'est jamais précisé que c'est quelque chose de mal ! Si ça se trouve, il y a quand même un truc bénéfique à retirer de tout ce merdier !

DEAN : Qu'est-ce que tu ferais, si t'étais à notre place ?

BOBBY : Je sais ce que je ferais. Et je sais ce que vous croyez devoir faire. Mais... ayez pitié. Je vous en prie. Je vous en supplie. Laissez-la.

INT. RESTAURANT

(Les boys prennent un café rapide, tout en réfléchissant à ce qu'ils doivent faire.)

SAM : Qu'est-ce que t'en penses ?

DEAN : Il y a pas à réfléchir. On va pas laisser Bobby avec la fiancée de Frankenstein.

SAM : Qu'est-ce que tu veux faire ? Retourner la voir chez Bobby, et lui exploser la cervelle ?

DEAN : Quand elle prendra la tête de Bobby pour un bon petit plat, je veux pouvoir lui venir en aide.

SAM : (soupire) Bon. Ben voyons ce qu'on trouve d'autre.

EXT. CHEZ BOBBY

(Dean surveille la maison de Bobby. Il sursaute quand il remarque Karen.)

KAREN : Je vous ai fais peur, on dirait ?

DEAN : Non. Non, non, il n'y a... il n'y a rien d'effrayant chez vous.

KAREN : Vous avez faim ?

DEAN : Euh... Non, merci, ça ira.

KAREN : Il me reste un peu de tarte.

DEAN : Je ne crois pas que Bobby ait envie de me voir.

KAREN : Ce sera notre petit secret. Suivez-moi.

(Il la suit, après un instant d'hésitation.)

EXT. RUE

(Sam s'apprête à rendre visite à chaque personne de la liste. Il s'arrête chez le shériff Mills, et observe Jody, son mari, et leur fils sur le canapé. Il soupire.)

INT. CHEZ BOBBY

(Dean déguste une part de tarte. Il remarque qu'il y a des tartes partout dans la cuisine. Karen ferme la porte menant au salon, où Bobby est endormi.)

DEAN : Ma main au feu que vous adorez faire des pâtisseries. C'est vous qui avez tout fait ?

KAREN : J'ignore pourquoi, mais depuis mon retour, je passe mon temps à ça.

DEAN : Et, quand est-ce que vous dormez ?

KAREN : Je ne dors pas. L'excitation d'être ici.

DEAN : Ou parce que vous êtes morte.

KAREN : Je sais que vous n'avez pas confiance.

DEAN : Pourquoi vous dites ça ?

KAREN : Allons, Dean. C'est pour ça que vous êtes là. C'est pour me surveiller. Je sais qui vous êtes. Tout comme je sais que Bobby n'est plus le ferrailleur doux et attentioné que j'ai épousé. Vous chassez des créatures. Des choses comme moi. Je suis au courant.

DEAN : Vous devez savoir que Sam et moi, nous ferons toujours en sorte que rien n'arrive à Bobby. Il est comme un père pour nous.

KAREN : Je comprend. Il a de la chance que vous veillez sur lui. Mais vous n'êtes pas le seul.

DEAN : Ah bon ?

KAREN : Je me souviens d'absolument tout. De ma mort. Du démon qui s'est emparé de mon corps. Des choses qu'il m'a obligée à faire. Bobby n'a pas eu d'autres choix que... de faire ce qu'il a fait. Et quand il me regarde, je vois dans ses yeux... toute la culpabilité. Qui pèse sur lui.

DEAN : Pourquoi ne pas lui dire que vous vous souvenez de tout ?

KAREN : Oh... Ma main au feu que vous n'êtes jamais réellement tombé amoureux d'une femme. C'est mon mari. Mon rôle est de tout faire pour qu'il puisse être heureux. Et non malheureux.

INT. MAISON DE MME JONES

(Sam frappe à la porte de Mme Jones.)

SAM : Mme Jones ? (Il voit des gouttes de sang sur le pas de la porte, et entre.) Ezorah Jones ? (Il entend tousser, et se dirige vers la chambre, où il trouve Mme Jones mal en point, allongée sur le lit.) Euh, Ezorah Jones ? (Elle tousse, s'étouffe, et lui fait signe d'approcher.) Qu'est-ce que vous dites ? Je peux peut-être vous entendre de là où je suis. (Elle insiste.) Quelque chose me dit que je vais sûrement le regretter.

(Il s'approche doucement, tandis que Mme Jones commence à baver. Puis, une fois qu'il est assez prêt, elle se jette sur lui, enragée, et lui bave dessus. Sam attrape son flingue et lui explose le crâne. Elle tombe à côté du cadavre d'un homme qu'elle a dévoré. Sam se relève, et s'essuie, écoeuré. Ecran noir.)


INT. CHEZ BOBBY

(Dean et Sam viennent exposer la mésaventure de Sam chez Mme Jones.)

BOBBY : Et mettez-la en veilleuse, Karen est à l'étage.

DEAN : Ah. Excuse-nous d'être un petit peu tendu. Qui était la vieille Jones ?

BOBBY : La première à être revenue.

SAM : Et à péter les plombs.

BOBBY : Elle a toujours été cinglée, de toutes façons.

DEAN : Cinglée comment ? Cinglée au point de bouffer les tripes de son mari ? Elle était siphonnée à ce point ?

BOBBY : Non.

DEAN : Ecoute, Bobby, je t'aime beaucoup. Mais il faut admettre que t'es pas objectif dans cette histoire.

SAM : Bobby, que tu le veuilles ou non, ces choses se transforment. Il faut qu'on les arrête toutes, sans exception.

(Bobby prend son arme.)

BOBBY : Fichez-moi le camp.

DEAN : Quoi ?

BOBBY : Vous avez compris. Tirez vous de chez moi.

SAM : Et si on refuse, tu vas nous tuer ?!

BOBBY : Si jamais Karen se transforme, rassurez-vous les enfants. Je m'en occuperai.

DEAN : C'est trop dangereux.

(Bobby charge son arme.)

BOBBY : Je le répéterai pas deux fois, foutez le camp.

(Après une hésitation, les boys cèdent.)

EXT. CHEZ BOBBY

(Dean se gare dans un coin à l'abri.)

DEAN : Il est cinglé.

SAM : Il s'agit de sa femme, Dean.

DEAN : C'est une raison pour jouer de la gâchette ? On est sa famille, je te rappelle.

SAM : Bon, oublie ça, on a d'autres chats à fouetter. Un paquet de zombies s'apprête à transformer la ville en chewing-gum géant.

DEAN : Ouais, et il est seul avec un de ces monstres, qui lui fait des tartes.

SAM : Bon, on fait quoi ?

DEAN : On fait quoi ? Je vais retourner là-bas pour la tuer ! Qu'est-ce que tu veux que je fasse d'autre ? Des solutions, il y en a pas 30 000.

SAM : S'il te voit, t'es un homme mort.

DEAN : Ca veut dire qu'il faut pas qu'il me voit.

SAM : Très bien. Pendant ce temps là, j'irais seul en ville, et je sauverai tout le monde. Oui, ça devrait le faire.

DEAN : Ca devrait, oui.

SAM : Je vais avoir besoin d'aide.

DEAN : Demande au shériff.

SAM : La dernière fois qu'elle m'a vu,elle était plutôt pro-zombie.

DEAN : Alors, va falloir te montrer convaincant.

SAM : Comment ?

DEAN : J'en sais rien, mais va falloir.

INT. MAISON DES MILLS

(Jody est assise à côté de son fils, Owen, qui semble malade.)

JODY : Voilà. Tu te sens mieux, mon chéri ?

OWEN : J'ai faim, Maman, j'ai très faim.

JODY : Je sais. Je sais. Maman va te préparer un bon bol de soupe.

OWEN : D'accord.

(Dans la cuisine, Jody prépare la soupe, tandis que son mari discute avec le médecin au téléphone.)

MARI : Je ne sais pas quoi vous dire d'autre, docteur. On a déjà vérifié le thermomètre trois fois. Je vous assure qu'il a 44 de fièvre.

OWEN : Maman ! J'ai faim !

(Jody fait signe à son mari de lui passer le téléphone.)

MARI : Ne quittez pas.

JODY : Tu peux lui donner sa soupe ? (Le mari s'en va dans le salon avec le bol de soupe, tandis que Jody prend le relais avec le médecin.) Docteur Dwight, ici Jody Mills.

EXT. CHEZ BOBBY

(Dean charge son fusil, tout en parcourant discrètement la décharge.)

INT. BOBBY

BOBBY : Karen, ne t'approche pas des fenêtres. Karen ? (Il entend un bruit de verre cassé, puis Karen tombe dans la cuisine. Bobby se précipite vers elle.) Karen ! Karen ?

(Karen tousse, et se relève doucement.)

KAREN : Ca va. Je vais bien.

BOBBY : T'es sûre ?

KAREN : Oui. C'est rien. C'est rien. J'ai seulement eu un vertige.

BOBBY : Tu es brûlante.

KAREN : Ne t'inquiètes pas. J'ai-j'ai juste besoin de manger un peu. Et tout ira bien, rassure-toi.

(Elle vomit.)

INT. MAISON DES MILLS

(Jody est toujours au téléphone avec le médecin.)

JODY : Je ne sais pas bien comment vous l'expliquer, docteur. C'est extrêmement bizarre, c'est pour ça que je vous ai appelé. (Elle entend un bruit de chute dans le salon. Elle y coure, et voit la couverture ensanglantée sur le canapé.) John ? Owen ? (Une mare de sang venant de derrière le canapé la conduit jusqu'à son fils dévorant son mari.) OH ! Oh mon Dieu !

(Owen se lève, et s'avance lentement vers Jody, qui reste paralysée. Sam débarque et attrape Jody par les épaules.)

SAM : Suivez-moi !

JODY : Non !

SAM : Dehors ! Dehors !

EXT. MAISON DES MILLS

JODY : Et mon mari ?

SAM : C'est trop tard, il est mort !

JODY : Ca n'est pas mon fils qui a fait ça !

SAM : C'est vrai, c'est pas lui. Shériff, votre ville est en danger. Vos habitants sont en danger, il faut à tout prix les aider ! (Jody craque.) Vous êtes prête à m'épauler ? Essayez de vous resaisir ! Shérif.

JODY : Comment... comment on s'en débarasse ?

SAM : En leur tirant dans la tête.

JODY : Il va nous falloir des armes.

SAM : On va essayer de rassembler le plus de monde possible. Il y a un endroit sûr où on peut les emmener ?

JODY : En prison.

SAM : D'accord. Je reviens tout de suite. Laissez-moi une minute.

(Sam prend son arme, la charge, et se dirige vers la maison. Jody attend anxieusement, et son visage se serre lorsqu'elle entend le coup de feu.)

INT. CHEZ BOBBY

(Bobby est au chevet de Karen, allongée sur le lit.)

KAREN : Je meurs de faim, Bobby.

BOBBY : Je vais te préparer quelque chose. Dans une minute.

KAREN : Je le sens. Ca arrive.

BOBBY : Shh, shh, shh, shh... Tout finira par s'arranger.

KAREN : Non, tu as tort. Je me transforme, tu le sais très bien. (Elle regarde l'arme de Bobby.) Ca va aller. Fais-le.

BOBBY : Pas question.

KAREN : Je t'en prie.

BOBBY : Non.

KAREN : Je me rappelle.

BOBBY : Tu te rappelles quoi ?

KAREN : Absolument tout. Je me rappelle avoir été possédée, je me rappelle que tu m'as tuée. Je n'ai pas oublié.

BOBBY : Alors, tu comprends pourquoi je n'ai pas très envie de recommencer.

KAREN : Il y a autre chose. Quand je suis revenue, il y avait un homme.

BOBBY : Comment ça, un homme ? Qu'est-ce que tu veux dire ?

KAREN : Au cimetière. Il était tellement maigre qu'on aurait dit un squelette. Et il m'a demandé de te transmettre un message.

BOBBY : A moi ?! (Elle acquiesce.) Enfin, pourquoi tu ne m'en a pas parlé avant ?

KAREN : Tu as vécu tellement d'épreuves. Je voulais... je voulais te voir sourire pour une fois.

BOBBY : Et c'était quoi ce message ?

(Pendant ce temps, Dean entre discrètement dans la maison. C'est alors que retentit un coup de feu.)

DEAN : Bobby ?

(Il se précipite dans la chambre, et voit Karen, morte, sur le lit, après que Bobby lui ait tiré dessus. Bobby regarde Dean d'un air désespéré.)

INT. COMMISSARIAT

(La résistance s'organise, et les armes sont distribuées.)

SAM : On y va. Je vais distribuer les armes. Si vous voyez un mort-vivant, je me fiche que ce soit votre voisin, votre ami, ou encore votre femme. Visez-lui la tête, c'est notre seule chance de survivre.

HOMME : Euh, on peut savoir qui vous êtes au juste ?

SAM : Un ami de Bobby Singer.

HOMME : Ah ouais, l'alcool du coin ?

SAM : Je-je croyais que... (il regarde Digger.) que c'était lui, l'alcoolo du coin ?

HOMME : Qui vous a dit ça ?

SAM : Bobby Singer. (L'homme laisse échapper un rire sarcastique.) Bon, que tout le monde se tienne prêt. (Au shériff.) Je vais surveiller l'entrée.

(Elle lui tend un fusil, prend elle-même un fusil, et le suit.)

EXT. CHEZ BOBBY

(Dean charge une camionnette. Il regarde Bobby, qui surveille les alentours.)

DEAN : Si t'as pas envie de participer, je comprendrais.

BOBBY : Continue de charger.

(Dean finit le chargement, quand un bruit retentit dans la décharge. Il se munit d'une lampe torche et d'un fusil.)

DEAN : Je vais voir.

INT. COMMISSARIAT

(Sam ouvre la porte mais ne voit rien, et fait signe au shériff qu'il n'y a rien à signaler.)

EXT. CHEZ BOBBY

(Bobby, resté seul, reste attentif aux mouvements autour de lui.)

BOBBY : Dean ? Dean !

(Un zombie coure, il tire. De son côté, Dean se fait attaquer par Clay Thompson. Ecran noir.)


EXT. CHEZ BOBBY

(Dean se bat contre Clay. Bobby est toujours encerclé par des zombies qui se ramènent.)

BOBBY : Dean !(Il tire à plusieurs reprises. Dean parvient enfin à récupérer son fusil, et tue Clay.) Dean ! (Deux nouveaux zombies attaquent. Bobby parvient à les tuer, mais le troisième vient par derrière et le fait tomber de son fauteuil. Heureusement, Dean arrive à temps et explose la tête du zombie.) Ca t'ennuierait de m'aider ?

(Dean remet Bobby dans son fauteuil, et lui redonne son fusil, tandis que d'autres zombies approchent.)

DEAN : Ton flingue !

BOBBY : Oui.

(Ils tirent, jusqu'à ce qu'ils parviennent à entrer dans la maison.)

INT. CHEZ BOBBY

DEAN : T'as d'autres munitions ? Je vais être à sec.

BOBBY : Ouais, y'en a plein, mais elles sont dans la camionnette. On n'en aura pas assez pour flinguer tout les zombies.

DEAN : Un simple "non" aurait suffit. Mais qu'est-ce qu'ils font tous là, d'abord ?!

BOBBY : Je crois que je sais.

DEAN : Quoi ?

(Un bruit de verre brisé provient de l'étage.)

BOBBY : Oh j'aime pas ça.

(Deux zombies entrent dans la maison. Bobby et Dean les tuent.)

DEAN : Je suis à sec !

BOBBY : Moi aussi.

DEAN : Viens !

(Ils improvisent tandis que d'autres zombies entrent. Ils parviennent jusqu'au placard et s'y enferment.)

BOBBY : Je sais pas combien de temps on va tenir là-dedans.

DEAN : T'inquiètes, c'est des attardés. Ils savent pas crocheter une serrure.

(Le calme se fait soudain, tandis que les zombies essaient d'ouvrir la porte.)

BOBBY : Oh... T'en n'as pas marre de toujours te planter ?

DEAN : Qu'est-ce que tu veux que j'y fasse, moi, si il y en a qui sont moins cons que les autres ?!

(Les zombies ouvrent la porte. Dean tente de les tenir éloignés en leur donnant des coups. Sam et le shériff arrivent à la rescousse.)

SAM : Baissez-vous ! (Sam et le shériff font exploser les zombies les uns après les autres, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus un seul.) Vous n'avez rien ?

(Bobby regarde la boucherie, abasourdi. Ecran noir.)


EXT. CIMETIERE

(Dean et le shériff rejoignent Sam devant le bûcher.)

DEAN : Je crois qu'on a chopé tout les zombies qu'on a pu trouver.

SAM : Comment vont les habitants de la ville ?

JODY : Ils ont eu la peur de leur vie. Ils sont traumatisés. Certains ont essayé d'appeler la presse, mais jusqu'à maintenant, personne ne veut les croire.

SAM : Vous les croiriez ? (Jody hoche la tête.) Et vous, ça va ?

(Elle ne répond rien, mais son regard en dit long.)

DEAN : Ils sont tous là ?

SAM : Non, pas tous.

EXT. CHEZ BOBBY

(Les boys rejoignent Bobby devant le bûcher où le corps de Karen brûle.)

BOBBY: Bon. Je devrais peut-être vous présenter des excuses pour avoir perdu la boule.

SAM : Bobby... Tu ne nous dois rien du tout.

DEAN : Ecoute, je connais que dalle à propos du véritable amour mais... T'as au moins pu passer cinq jours supplémentaires avec elle.

BOBBY : C'est vrai. C'est encore plus difficile. Ca va être affreux de revivre sans elle. C'était la femme de ma vie. Combien de fois je vais devoir la tuer ?

SAM : Ca va aller, Bobby ?

(Il ne dit rien. Sam et Dean se regardent.)

BOBBY : Faut que vous sachiez quelque chose. Karen m'a dit pourquoi la Mort était venue ici.

SAM : Qu'est-ce que tu veux dire ?

BOBBY :  Je sais pourquoi la Mort est venue faire un tour dans un cimetière, en plein coeur du Dakota du Sud. Elle est venue pour moi.

DEAN : Quoi ? Comment ça pour toi ?

BOBBY : La Mort est venue pour moi. Elle a fait revenir Karen pour me transmettre un message.

DEAN : Pourquoi toi en particulier ?

BOBBY : Parce que je vous apporte mon aide, espèces de salopards ! Je suis l'une des raisons pour lesquelles Sam n'a pas encore dit "oui" à Lucifer.

DEAN : Le but était de s'en prendre à toi ?!

BOBBY : Je ne sais pas si on voulait prendre ma vie ou... mon esprit. En tout cas, on a voulu me rayer de la carte.

SAM : Mais ça va aller. Pas vrai, Bobby ?

(Bobby lui lance un regard plein de tristesse. C'est en silence qu'ils regardent les flammes danser sur le bûcher.)


FIN DE L'EPISODE.

 

Ecrit par deanlove35.

EXT. CEMETARY

(It's a stormy night. The camera comes close to a grave, where a man called Clay James Thompson has been buried. A hand gets through the floor, and Clay comes out of his grave.)

INT. HOUSE

(A man, called Benny, is watching an animal documentary film. Suddenly, someone tries to open the door. Benny gets up and watches outside, but nobody's here. Then he returns to his sofa. The door violently opens, so he gets up again to close it. When he turns back, he faces zombie Clay. He seems pretty surprised, and steps back, as Clay approaches. Benny takes a gun, but he can't stop Clay.)

BENNY : No, please ! God ! No !

(Clay kills him off camera. We can only see a poster about muscle cars.)


SUPERNATURAL


INT. RESTAURANT

(Dean and Sam come in Sioux Falls, where Bobby's living. We see them as they come into the restaurant. They just comes out of the Impala, and Sam tries to call Bobby.)

SAM : Bobby, listen, when you get this message, call ! Okay ?

DEAN : Is he still not home ? How far could he get in that chair ?

(They come in, look around.)

SAM ! So, what do we do ?

(Dean sees the witness they have to question.)

DEAN : Well. Guess we just do it ourselves.

(They sit at the man's table, and order some coffee.)

SAM : (to the waitress) Thank you.

DEAN : Mr Wells, why don't you tell us what you saw ? In your own words.

DIGGER : Call me Digger.

DEAN : Digger ? (Digger nods. Dean gives an amused look to Sam.) Who-who gave you that name ?

DIGGER : I did.

DEAN : You gave yourself your own nickname ? You can't do that.

DIGGER : Who died and made you queen ?

(Sam breaks an awkward moment.)

SAM : Okay, um... Why don't you just tell us what you saw ?

DIGGER : I saw Clay Thompson climb into Benny Sutton's trailer, through the window. Couple minutes later, Clay walked out, and Benny's dead.

DEAN : And, uh... (he shows Digger a pic of Clay) is this the guy you saw ?

DIGGER : Well, he was all covered with mud, but yes. That's Clay.

SAM : And you are aware that Clay Thompson died five years ago ?

DIGGER : Yep.

DEAN : And you're positive that it was this guy ?

DIGGER : You calling me a liar ?

SAM : No, no, no, of course not. Look. Can you think of any reason why Clay Thompson, alive or dead, would want to kill Benny Sutton ?

DIGGER : (laughing) Hell yeah. Well, five years ago, Benny's the one who killed Clay in the first place.

(Dean and Sam look at each other.)

DEAN : Is that a fact ?

DIGGER : Well yeah, so-called "hunting accident". Now, if you ask me... Clay came back from the grave to get a little payback.

DEAN : Go on.

(The sheriff Jody Mills comes in the restaurant, as she speaks to her son into the phone.)

JODY : Owen, put down the cupcake and pick up an apple. Okay ? Okay. I love you.

(She takes a pack, but she doesn't see Digger who sees her. Then, as she starts leaving, she finally sees him.)

DIGGER : Hands up. "Fargo".

(Sheriff Mills comes closer.)

JODY : Digger ?

DIGGER : Sheriff...

JODY : (to Sam and Dean.) Gentlemen. I'm sheriff Jody Mills, I don't believe we've had the pleasure.

(Dean and Sam show her their ID cards.)

DEAN : Agents Dorffman and Neidermeyer. FBI.

JODY : Welcome to Sioux Falls, gentlemen. Can I ask you what you're doing with Digger here ?

DIGGER : Oh, they're doing their job. They believe me... sheriff.

JODY : The FBI believes a dead man comitted a murder ?

SAM : Look, we're just asking a few questions, sheriff. That's all.

DEAN : Of course, if a dead man din't commit a murder, then uh... who did ?

JODY : What'd you say your juridiction was again ?

DEAN : Our juridiction is where the United States government sends us.

JODY : Oh yeah. How about me and your supervisor have a little chat about that ?

SAM : Absolutely.

(Sam gives her a card, then she picks up her phone.)

INT. BOBBY'S

(The FBI phone rings. Bobby picks it up.)

BOBBY : Agent Willis speaking.

INT. RESTAURANT

JODY : Agent Willis, this is sheriff Jody Mills and... (she recognizes the voice.) Bobby ?

INT. BOBBY'S

(Bobby sighs.)

INT. RESTAURANT

(Dean and Sam look astonished.)

BOBBY : 'Scuse me ?

JODY : Is this Bobby Singer ?

(Sam and Dean look at each other.)

BOBBY : Listend, I don't know who this is, but... This is Agent Tom Willis of the FBI.

JODY : Bull crap.

(She hangs up.)

INT. BOBBY'S

(Bobby hangs up too, after that awkward moment.)

INT. RESTAURANT

JODY : FBI, huh ?

SAM : So, uh... so you know Bobby Singer ?

DEAN : That is... a fun coincidence. (He laughs awkwardly.)

JODY : Here's what I know about Bobby Singer. He's a menace around here, ass-full of drunk and disorderlies, and mail fraud, you understanding me ?

DEAN : I think that we all can agree that you've made yourself perfectly clear, yes.

JODY : So, whatever the three of you are planning, it ends here, now. Ten-four on that, agents ?

SAM : Yeah.

(She leaves.)

INT. BOBBY'S

(Dean and Sam follow Bobby through his house, until they come into the lounge.)

DEAN : You know how many times we called ? Where have you been ?

BOBBY : Playing murderball.

DEAN : What's that smell ? Is that soap ? Did you clean ?

BOBBY : What are you, my mother ? Bite me !

SAM : Bobby, seriously.

BOBBY : I've been working. You know, trying to find a way to stop the Devil.

DEAN : Find anything ?

BOBBY : What do you think ?

SAM : Bobby, it's just... There's a case, less than five miles from your house.

BOBBY : What, the... the Benny Sutton thing ? That's what this is about ?

DEAN : You knew about this ?

BOBBY : Hell, yes. I checked into it already. There's nothing here.

SAM : Except a witness who saw a dead guy commit a murder.

BOBBY : What witness ? Digger Wells ?

DEAN : Yeah. So ?

BOBBY : So, he's a drunk.

SAM : Well, what about the lightning storms ? They look like omens.

BOBBY : Except in February, in South Dakota, in storm season. Guys, I thought it was something too. Sometimes a cigar is just a cigar.

SAM : So who killed a guy ?

BOBBY : Take a pick. This Benny Sutton guy was a grade-A son of a bitch. There's a list of the living a year long wouldn't mind to pull a cap in his ass.

DEAN : So you're telling there's... nothing ?

BOBBY : Sorry. Looks like you wasted a tank of gas on this one.

DEAN : All right.

EXT. CEMETARY

(Dean parks the Impala near the St Anthony's Cemetary. Sam looks confused.)

SAM : What's up ?

DEAN : Isn't that the graveyard back there ?

SAM : Yeah. So what ? Bobby already checked it out.

DEAN : And ? What, Bobby's never wrong ? Come on, we'll take a peek, and then we'll hit the road. Can't hurt.

(They walk through the graveyard, until they find Clay's grave.)

SAM : Hey.

(They look at the floor.)

DEAN : That look fresh to you ?

SAM : Yeah, actually. (They dig, and Sam fins an empty coffin.) What is going on here ?

DEAN : I don't know, but something stinks.

INT. CLAY'S HOUSE

(They investigate carefully inside Clay's house. They enter the loundge, then Dean asks Sam to take a look in the other rooms. Dean is suddenly attacked by Clay, then Sam comes back, immediately. Clay falls.)

CLAY : Don't shoot me ! Please ! There's money in the safe.

DEAN : We don't want your money.

CLAY : What do you want ? Anything, please....

SAM : You're Clay Thompson, right ?

CLAY : Who are you ?

SAM : Um... FBI.

CLAY : FBI ? Oh my God, this is about Benny.

DEAN : Wha-what about Benny ?

CLAY : He killed me ! He shot me in the back. I'm supposed to let him get away with that ?

DEAN : Hold up. Are you confessing ?

CLAY : Please.... I'll go with you just... Just don't wake my kids.

SAM : Y-you'll go with us, where ?

CLAY : Jail.

DEAN : Let me get this straight. You're Clay Thompson, and you died five years ago ?

CLAY : Yes.

DEAN : And three days ago, you climbed out of your grave, and you killed Benny Sutton ?

CLAY : Yes.

DEAN : So you are, in fact, a dead guy.

CLAY : I guess. I-I-I... I don't know what I am.

(Clay's wife appears.)

WIFE : Clay ? I called 911.

CLAY : It's okay, honey. These men are the FBI. They're here about Benny.

DEAN : Why don't you come with us, Mr Thompson ? I think that'd be best.

EXT. STREET

(Clay walks in front of Sam and Dean. Dean takes his gun.)

SAM : Dean.

DEAN : He's a monster.

SAM : He's a soccer dad.

DEAN : What do you want to do with him ?

(Suddenly, cops appear, leading by sheriff Mills.)

JODY : Freeze ! Drop your guns !

(They drop their guns.)

DEAN : Whoa, whoa, whoa. All right, hey ! Remember the guy you said he was dead and couldn't possibly commit a murder ? There he is.

JODY : And ?

DEAN : "And" ? And you're welcome., for catching the undead killer zombie.

JODY : Whatever he is, or isn't, that don't give you the right to shoot him in the middle of the street.

CLAY : Shoot me ?

(She arrests Dean and Sam.)

JODY : You're free to go, Mr Thompson.

DEAN : Free to go ?!

CLAY : I can't believe you were gonna kill me.

DEAN : You're a zombie !

CLAY : I'm a taxpayer !

(He comes home, and Sam and Dean look completely confused.)

INT. JAIL

(Dean and Sam are in a cell.)

DEAN : So what ? Sheriff's on the take ?

SAM : Yeah, no. The zombies are paying her off ? (Doors from police office are opened, and Sam sees something.) Hey.

(Dean looks in the same direction, and sees Bobby who's talking with the sheriff.)

DEAN : So what, now they're friends ?

(Bobby looks at them. A moment later, they're off, and come out with Bobby.)

SAM : Bobby, I thought the sheriff hated you ?

BOBBY : She did, 'til five days ago.

DEAN : What happened five days ago ?

BOBBY : The dead started rising all over town.

SAM : So you knew about this ?

BOBBY : Yep.

DEAN : I think what Sam meant to say is, you lied to us ?

(Bobby stops, so they also stop.)

BOBBY : Look. I told you there was nothing here. And there isn't. Not for you.

(They wait as an officer walks by.)

DEAN : There are zombies here.

BOBBY : There's zombies... And then there's zombies. (Dean and Sam don't get it.) Come with me.

INT. BOBBY'S

(They walk through the living room.)

DEAN : You want to tell us what the hell...

(He stops and stares at a livid woman, who's smiling. She's Karen, Bobby's wife.)

KAREN : Oh, hey ! I didn't realize you were bringing company.

BOBBY : It's four a.m, babe. You didn't need to cook.

KAREN : Oh please ! I'll get some other plates.

(She goes to the kitchen, as Dean and Sam look stunned.)

DEAN : Who was that ?

BOBBY : Karen, my wife.

DEAN : Your new wife ?

BOBBY : My dead wife.

(The screen fades to black.)

INT. BOBBY'S

(They eat pies, made by Karen. Dean apparently loves it.)

DEAN : Hmmm ! This is incredible, Mrs Singer.

KAREN : Thank you, Dean.

(She leaves, Sam gives a look at his brother.)

DEAN : What ? It is.

(Karen gives a piece of pie to Bobby.)

BOBBY : It's great Karen, thanks. Could you, uh, just give us a minute ?

(She goes in the kitchen, and closes the door. Dean and Sam smile at her while she's leaving, then, then turn back to Bobby.)

DEAN : Are you crazy ? What the hell ?

BOBBY : Dean, I can explain.

DEAN : Explain what ? Lying to us ? Or the american girl zombies making cupcakes in your kitchen ?

BOBBY : First of all, that's my wife, so watch it.

SAM : Bobby, whatever that thing is in there, it is not your wife.

BOBBY : And how do you know that ?

SAM : Are you serious ?

BOBBY : You think I'm an idiot, boy ? My dead wife shows up on my doorstep, I'm not gonna test her every way I ever learned ?

DEAN : So what is it ? Zombies ? Revenant ?

BOBBY : Hell if I can tell. She's got no scars, no wounds. No reaction to salt, silver, holy water...

DEAN : Bobby, she crawled out of her coffin.

BOBBY : No, she didn't. I cremated her. Somehow, some way, she's back.

SAM : That's impossible.

BOBBY : Tell me about it !

SAM : You bury her ashes ?

BOBBY : Yeah.

DEAN : Where ?

BOBBY : In the cemetery. That's where they all rose from.

DEAN : How many ?

BOBBY ; Fifteen, twenty... I made a list. (He gives the list to Sam.) There's Karen, Clay, Sheriff Mills. Her little boy came back.

SAM : And there were no signs ? No omens ?

BOBBY : Well, there were the... lightning storms.

(Dean and Sam are angry.)

DEAN : That's what we said !  What else ?

(Bobby moves and takes a book. Then, he reads some lines from it.)

BOBBY : And through the fire stood before me a pale horse. And he that sat atop him carried a scythe, and I saw, since he had risen, they too shall rise, and from him, and through him.

DEAN : So what ? Death is behind this ?

SAM : Death, Death ? Like, greem reaper Death ?

BOBBY : Yeah.

DEAN : Awesome. Another horseman. Must be Thursday.

SAM : Bobby, why would Death raise fifteen people in a poodunk town like Sioux Falls ?

BOBBY : I don't know.

DEAN : You know, if Death is behind this, whatever these things are... It's not good. You know what we have to do here.

BOBBY : She doesn't remember anything, you know.

DEAN : What do you mean ?

BOBBY : Being possessed. Me killing her... Her coming back.

DEAN : Bobby...

BOBBY : No, no, don't "bobby" me. Just... just listen, okay ? (We can hear Karen singing in the kitchen.) She hums when she cooks. She always... used to hum when she cooked. Tone deaf as all hell, but... I never thought I would hear it, again. (Sam and Dean look at each other.) Look, just read Revelation. The-the dead rise during the Apocalypse, there's nothing in there that says that's bad ! Hell, maybe it's the one good thing that comes out of this whole bloody mess.

DEAN : And what would you do if you were us ?

(Bobby looks upset.)

BOBBY : I know what I'd do. And I know what you think, you got to do. But... I'm begging you... Please... Please. Leave her be.

INT. DINER

(Dean and Sam eat at the bar, and discuss about what they're supposed to do about Bobby's wife.)

SAM : So, what do you think ?

DEAN : There's nothing to think about. I'm not gonna leave Bobby at home with the bride of Frankenstein.

SAM : Then what do you wanna do ? Just walk in there in front of Bobby and blow her skull off ?

DEAN : If she decides that Bobby's face is the blue plate special, I'd like to be there.

SAM : (sighs) Fine. See what else we can find out.

(They come out.)

EXT. BOBBY'S

(Dean watches Bobby's house. Karen joins him and makes him jump.)

KAREN : Oops, did I scare you ?

DEAN : No. No. No... There's... nothing scary about you at all.

KAREN : Feel like some lunch ?

DEAN : Huh... I'm good. Thanks.

KAREN : Come on, there's more pie.

DEAN : I don't think that Bobby wants me inside.

KAREN : Guess it'll have to be our secret then, huh ? Come on.

(She walks away, and finally, Dean follows.)

EXT. SHERIFF'S

(Sam watches through a window, and sees the sheriff, with husband, and undead son. He sighs.)

INT. BOBBY'S

(Dean eats a piece of pie. The house is full of those pies. Karen walks in the kitchen and closes the door, as Bobby's asleep in the living room. She starts cooking again.)

DEAN : I'm gonna go out on a limb and guess that you like pies. Did you bake all these ?

KAREN : I don't know what it is. Since, I got back, I can't stop baking.

DEAN : Yeah, when do you have time to sleep ?

KAREN : I don't. Must be the excitement.

DEAN : Or being dead.

(Pause.)

KAREN : I know you don't trust me.

DEAN : Why'd you say that ?

KAREN : Come on, Dean. That's why you're here, isn't it ? Keeping an eye on me ?(She turns back to look at him.) I know who you are. Just like I know Bobby's not the same mild-mannered scrap dealer I married. You hunt things. I-I'm a thing. I get it.

DEAN : So, then you know that Sam and I would never let anything happen to Bobby. He's like a father to us.

KAREN : I understand. And he's lucky to have you looking out for him, Dean. But you're not the only one.

DEAN : Is that so ?

(She starts cooking again.)

KAREN : I-I remember everything, you know. When I died. That demon taking over my body. And the things it made me do. And Bobby having no choice but to... Well, you know what he did. But I can see it in his eyes when he looks at me. The guilt. It weighs on him.

DEAN : So, why don't you just tell him you remember ?

KAREN : I'm gonna go out on a limb here and say, you've never been in love. He's my husband. My job is to bring him peace. Not pain.

EXT. STREET

(Sam looks at a piece of paper, and walks through a house's alley. He knocks two times at the door.)

SAM : Mrs Jones ?

(He waits, but nobody's coming. He sees blood drops on the floor, so he opens the door, and enters.)

INT. EZRA JONES'

SAM : Ezra Jones ? (He hears somebody's coughing, so he walks until he finds Ezra's bedroom, and sees her on her bed. She looks pretty sick.) Hum... Ezra Jones ? (She makes a sign to him to comes closer. Carefully he enters the room.) W-what is it ? (She insists and makes a new sign.) You think maybe you could tell me from here ? (She insists.) Yeah. I'm gonna regret this.

(He comes really close. She coughs, drools, and suddenly she jumps on him, and tries to eat him. Sam sees then a corpse next to him. He fires on Ezra's mouth, and wipes his face. He looks pretty disgusted. The sceen fades to black.)


INT. BOBBY'S

(The boys has come to discuss about the situation.)

BOBBY : Keep your damn voices down, Karen's upstairs.

DEAN : Oh, I'm sorry. We're a little tense right now. Who's old lady Jones ?

BOBBY : The first one to come up.

SAM : First one to go bad.

BOBBY : Huh. She was always a nutty broad.

DEAN : Nutty how ? Nutty like the way she ate her husband's stomach ? Was that the level of nutty she was in life ?

BOBBY : No.

DEAN : Look Bobby, I feel for you. But you have got to acknowledge that you're not exactly seeing this straight !

SAM : Bobby, whether you admit or not, these things are turning. We have to stop them, all of them.

(Bobby takes his gun, as the boys look confused.)

BOBBY : Time to go.

DEAN : What ?

BOBBY : You heard me. Off my property.

SAM : Or what ? You'll shoot ?

BOBBY : If Karen turns, I will handle it. My way.

DEAN : This is dangerous.

(Bobby loads his gun.)

BOBBY : I'm not telling you twice.

EXT. NEAR BOBBY'S

(Dean stops the Impala.)

DEAN : He's crazy.

SAM : It's his wife, Dean.

DEAN : So he goes "full metal jacket" on us ? We're his family, Sam.

SAM : Look man, bigger fish. Okay ? I mean, we got a bunch of zombies, about to turn this town into a giant chew toy.

DEAN : Yeah, and he's alone in a house, making pie with one of 'em !

SAM : All right ! So ?

DEAN : So ?! I'm gonna have to go back there, and-and-and, kill her. That's the only thing I can think of.

SAM : If he sees you, you're a dead man.

DEAN : Well then, I guess I won't let him see me.

SAM : Okay. I'll... head to town, and rescue everyone. Should be easy.

DEAN : Sounds like.

(Sam smirks.)

SAM : I'm gonna need some help.

DEAN : What about the sheriff ?

SAM : Uh, the last time I checked, the sheriff was pretty pro-zombie.

DEAN : Well, I guess you'll just have to convince her.

SAM : How ?

DEAN : I don't know, you're just gonna.*

INT. SHERIFF'S

(Jody Mills takes care of her undead son, who's lying on the couch, looking sick.)

JODY : There. Does that feel better honey ?

SON : I'm so hungry, mummy.

JODY : Oh, I know. I know. Mommy's gonna make you some soup, okay ?

SON : Okay.

(In the kitchen, as Jody prepares the soup, her husband phones to the doctor.)

HUSBAND : I don't know what else to tell you, doc. We checked the thermometer three times. His temperature is 111 degrees. (Jody makes a sign to her husband, so he gives her the phone.) Hold on, doc.

SON : (off the camera) Mommy ! I'm hungry !

(Jody takes the phone.)

JODY : (to husband.) Can you take that in to him ? (The husband takes the plates of soup, and leaves.) Dr Dwight, it's Jody Mills.

EXT. BOBBY'S

(Dean, with a gun, walks through the property.)

INT. BOBBY'S

BOBBY : Karen, stay away from the windows. Karen ? (He hears that she falls in the kitchen. He approaches her.) Karen ? Karen ?

(Karen drools, and coughs. But she gets up, anyway.)

KAREN : I'm okay. I'm okay.

BOBBY : Yeah ?

KAREN : I'm okay. I just... I- I just got to be dizzy.

(He touches her face.)

BOBBY : You're burnin' up.

KAREN : Oh, I'm okay. I-I just need something to eat. And I'll be fine. Really.

(She vomits, and chocks.)

INT. JODY'S

JODY : I don't know how to explain it, Doctor. That's-that's why we're calling you, I... (She hears someting heavy falling in the living room. She runs in.) Sean ? (The blanket is full of blood.) Owen ? (She sees her son, devouring her husband behind the couch. She looks in horror.) Oh my God !

(Her son gets up and stares at her. She is petrified. Sam suddenly comes in and takes her by her shoulders, to make her run away.)

SAM : Let's go !

JODY : No !

SAM : Go !

EXT. STREET

JODY : My husband !

SAM : Leave it, he's dead !

JODY : That was not my son !

SAM : You're right, it wasn't. Listen, sheriff. Your town is in danger. People are in danger, and we need to help them now ! (She starts crying.) Can you do that for me ? Can you focus for me, sheriff ? Sheriff ?

JODY : How do we put them down ?

SAM : Head shot.

JODY : We're gonna need weapons.

SAM : We can start by rounding up everybody we can find. Where is there a safe place we can take people ?

JODY : Jail.

SAM : Right. Jus, um... (he takes his gun.) Give me a minute.

(She takes his arm before he goes into the house. We can't see it, but we hear that Sam fires her son.)

INT. BOBBY'S

(Karen is lying on a bed. Bobby stands beside her.)

KAREN : I'm so hungry, Bobby.

BOBBY: I'll fix you something to eat, in a minute.

KAREN : I can feel it. It's happening.

BOBBY : Shhh. It's gonna be all right.

KAREN : No. It's not. I'm turning, Bobby. You know I am. (She looks at Bobby's gun.) It's okay. Do it.

BOBBY : No way.

KAREN : Please.

BOBBY : No.

KAREN : I remember.

BOBBY : You remember what ?

KAREN : Everything. The demon inside me. You killing me. I remember.

BOBBY : Then you know... why I can't do it again.

KAREN : There's something else, too. When I came back... there was a man.

BOBBY : What do you mean "a man" ?

KAREN : At the grave. He was so thin, like a skeleton. And he told me to give you a message.

BOBBY : Me ? (She nods.) Why didn't you tell me this before ?

KAREN : You've seen so much. I just.... I just wanted to see you smile.

BOBBY : What was the message ?

(Later, Dean comes in the house. Then, he hears a fire shot.)

DEAN : Bobby ?

(He runs, until he finds Bobby, who just killed his wife. Bobby looks sadly at Dean.)

INT. JAIL

(The whole town prepares to fight.)

SAM : All right, If I hand you a gun and you see a dead person, I don't care if it's your friend, your neighbour or, your wife... You shoot for the head. That's the only way we survive.

MAN : Uh... You mind telling us who the hell you are ?

SAM : Friend of Bobby Singer's.

MAN : Town drunk.

SAM : No, I thought.... (He looks at Digger.) He was the town drunk.

MAN : Who told you that ?

SAM : Bobby Singer. (Awkward pause.) Stay sharp. (To Jody.) I'll watch the front door.

EXT. BOBBY'S

(Dean charges a van, as Bobby's looking around.)

DEAN : You know Bobby, if you wanna sit this one out....

BOBBY : Let's just get going.

(They hear some noises. Dean takes his gun, and walks to see what made that.)

INT. JAIL

(They are waiting nervously for something to happen.)

EXT. BOBBY'S.

(Dean still searches for the thing. Bobby is still alone, as something runs from a car to another.)

BOBBY : Dean ? Dean !

(He shoots, as Dean is being attacked by a zombie. The screen fades to black.)

EXT. BOBBY'S

(Dean fights Clay. Bobby is still calling for him.)

BOBBY : Dean ? (He shoots a few times, while Dean finally kills Clay.) Dean ! (More zombies come. One of them makes Bobby fall from his chair, but Dean arrives at the right time.) A little help here ? (Dean helps the old hunter, as zombies come again.) That's fine, yeah, fine.

(Then runaway whilst still shooting more zombies.)

INT. BOBBY'S

DEAN : Got anymore ammo ? I'm low.

BOBBY : Yeah, we got plenty. Just run back past the zombies, it's in the van, where we left it.

DEAN : A simple "no" would have been fine. What are they all doing here anyway ?

BOBBY : I think I get it.

DEAN : What ?

(Noise from glass shattered is hearing from the top floor.)

BOBBY : Oh, that ain't good.

(A zombie jumps through the window. They shoot.)

DEAN : I'm out.

BOBBY : Me too.

DEAN : Come on !

(They hide into a closet, as a lot of zombies knocks the door.)

BOBBY : Kind of a tight-fit, don't you think ?

DEAN : It's all right, they're idiots. They can't pick a lock.

(Zombies try to open the door, by picking the lock.)

BOBBY : Don't you ever get tired of being wrong ?

DEAN : I'm making this stuff up as I go. Sue me.

(They open the door, and try to push the zombies way handfully. Sam and Jody come in.)

SAM : Get down ! (Sam and Jody kill all the zombies. To Bobby and Dean.) Are you okay ?

(The screen fades to black.)



EXT. CEMETARY

(Sam watches the corpses who are burning. Jody and Dean join him.)

DEAN : Well, if there's any zombies out there, we can't find them.

SAM : How are the town's people ?

JODY : Pretty freaked out. Hell, traumatized. A few of them are calling the papers. As far as I can tell, nobody's believed them yet.

SAM : Would you ? (She shakes her head.) How are you holding up ?

(She can't answer. He nods, as he understands.)

DEAN : Is that everyone ?

SAM : All but one.

EXT. BOBBY'S

(Bobby has taken care himself of Karen's body. The boys join him.)

BOBBY : So, thinking maybe I should apologize for losing my head back there.

SAM : Bobby... You don't owe us anything.

DEAN : Hey look, I don't know squat from shinola about love, but... At least, you got to spend five days with her, right ?

BOBBY : Right. Which makes things about a thousand times worse. She was the love of my life. How many times do I got to kill her ?

SAM : Are you gonna be okay, Bobby ?

(He doesn't answer.)

BOBBY : You boys should know... Karen told me why Death was here.

SAM : What do you mean ?

BOBBY : I know why he took a stroll through a cemetery in the sticks of South Dakota. He came for me.

DEAN : What do you mean "you" ?

BOBBY : Death came for me. He brought Karen back to send me a message.

DEAN : You ? Why you ?

BOBBY : Because I've been helping you, you sons of bitches. I'm one of the reasons you're still saying "no" to Lucifer, Sam.

DEAN : So, this was like a hit on your life ?

BOBBY : I don't know if they wanted to take my life or... my spirit. Either way, they wanted me out of the way.

SAM : But you're gonna be all right. Right, Bobby ?

(Bobby looks at Sam, but doesn't answer. The camera walks away.)

CREDITS

END OF THE EPISODE.

 

Ecrit par deanlove35.

Kikavu ?

Au total, 114 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

CassieAuro 
25.06.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Ali3nBrain 
14.06.2018 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton représentant de l'ordre préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

On recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute !! | Plus d'infos

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente

Photo de la quinzaine
Aujourd'hui à 21:56

Le Roadhouse 28
Hier à 17:06

Staff
05.01.2019

Meg Masters
Hier à 23:17

Katie Cassidy
Hier à 23:14

Partie Personnages
Hier à 21:43

Jessica Moore
Hier à 21:19

DJ Qualls
Hier à 21:09

Felicia Day
Hier à 21:05

Kevin McNally
Hier à 21:00

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne Série club

14.11 : Damaged Goods (inédit)
Vendredi 25 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
Des épisodes 14.12 Prophet and Loss et 14.13 Lebanon (le 300e épisode) ainsi que la promo du...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Qu'avez-vous pensez de l'épisode de reprise, le 14.10 "Nihilism" ? Venez voter puis n'hésitez pas à...

Ce soir c'est le retour de Supernatural

Ce soir c'est le retour de Supernatural
Et pour vous permettre d'attendre voici la nouvelle promo de l'épisode 14x10 "Nihilism" dans notre...

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Qu'avez-vous pensé de l'épisode de reprise "Nihilism" ? N'hésitez pas à venir commenter dans le topic S14

Total : 8 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Hier à 23:00

Skins : nouveau sondage (Nicholas Hoult) et nouveau duel Dowton abbey vs The Tudors !!

quimper, Aujourd'hui à 00:51

Nouveau sondage sur Engrenages. Pas besoin de connaitre la série pour pouvoir voter.

Sas1608, Aujourd'hui à 15:09

Concours sur le quartier de Grey's Anatomy. A vous de créer un médecin qui va intégrer le Grey-Sloan ! On compte sur votre présence !!!

sauveur, Aujourd'hui à 21:32

La photo du mois du quartier Dallas attend toujours vos votes. Venez voter

juju93, Aujourd'hui à 22:19

"Souvenir du P-L-anet" : mur d'images du quartierThe L Word. Venez poster votre image préférée du générique.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site