VOTE | 646 fans

#516 : Axis Mundi

 

Réalisé par : Jeff Woolnough
Ecrit par : Andrew Dabb et Daniel Loflin

Sam and Dean sont tués et vont aller au paradis - Embusqués par des chasseurs en colère, Sam et Dean sont abbatus et tués et envoyés au paradis. Castiel averti Dean que Zacharie (Kurt Fuller) est à leur recherche au paradis alors ils ont besoin de faire profil bas tandis qu’il cherchent un ange nommé Joshua (guest star Roger Aaron Brown) qui pourrait les aider puisqu’il parle directement à Dieu. Pendant la recherche de Joshua , les frères vont voir quelques vieux amis et des membres de leur famille.

>>Photos promo<<

Popularité


4.14 - 7 votes

Titre VO
Dark Side of the Moon

Titre VF
Axis Mundi

Première diffusion
01.04.2010

Première diffusion en France
12.01.2011

Vidéos

Sneak Peek #1

Sneak Peek #1

  

Promo #1

Promo #1

  

Sneak Peek #2

Sneak Peek #2

  

Sneak Peek #3

Sneak Peek #3

  

Sneak Peek #4

Sneak Peek #4

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Résumé des épisodes précédents.

Dans un motel. Dean se réveille, avec la surprise d'un canon braqué sur lui, et un autre sur Sam, éveillé depuis un bon moment. Dean reconnaît les deux hommes, ce sont des chasseurs. Ces derniers en veulent beaucoup à Sam d'avoir déclenché l'Apocalypse, et viennent régler leur compte. Sam n'a pas le temps de s'expliquer qu'il se fait tuer, devant un Dean impuissant. Après l'hésitation de son acolyte, l'un des chasseurs finit par abattre l'aîné des Winchester.

*****************************SUPERNATURAL***********************

Dean se réveille dans sa voiture, sur une route visiblement abandonnée. Il sort et tombe sur un tout jeune Sam portant des caisses de feux d'artifices. Tandis que les feux éclatent, Dean se souvient de ce moment passé avec son frère, et d'un coup, il est assailli de flashs de la fusillade. Young Sammy disparaît, Dean retourne à L'Impala. Il entend alors Castiel à la radio. L'ange lui explique alors qu'il ne rêve pas, il vient de mourir et il se trouve actuellement au Paradis. Il conseille alors à Dean de suivre la route pour retrouver Sam.

Dean suit la route et arrive devant une grande maison. Il y trouve Sam, qui revit son Thanksgiving préféré lorsqu'il avait 11 ans, chez une de ses copines de l'époque, ce qui irrite Dean. Celui-ci explique à son petit frère qu'ils sont au Paradis. Sam ne comprend pas ce qu'il fait là, mais soudain, un projecteur se braque sur la maison, et instinctivement, les boys se cachent. Passé ce moment, Dean essaie de contacter Castiel via la radio, mais c'est finalement dans la télévision que l'ange apparaît. Il leur explique que Zachariah est à leur recherche, afin qu'ils réintègrent leurs corps et deviennent des réceptacles de nouveau. Mais Castiel leur demande de profiter de leur présence au Paradis pour trouver Joshua, un ange proche de Dieu. Cas' leur suggère de trouver le Jardin, c'est là que se trouve Joshua, et pour ça, il faut qu'ils suivent la route. Dean accepte sans sourciller, à la surprise de Sam.

Les boys sortent, mais le décor extérieur a changé, il n'y a plus de route. Dean cherche alors la fameuse route dans la maison, et tombe sur un circuit de petites voitures, le même que lorsqu'il était petit. Il met le circuit en route, et les boys se retrouvent dans une chambre d'enfant, qui n'est autre que la chambre du petit Dean. Le souvenir de Dean se trouve confirmé quand Mary Winchester entre pour lui proposer un petit déjeuner.

Dean se retrouve à la table de la cuisine tandis que Mary lui prépare son petit déjeuner. Sam essaie d'établir le contact avec elle, mais étant le souvenir de Dean, elle ne peut l'entendre. Sam demande à Dean de venir, mais ce dernier souhaite profiter de ce moment quelques minutes. Puis le téléphone sonne, Mary répond. C'est John. Dean se souvient alors que John et Mary s'étaient disputés et qu'à la suite de ça, John était parti pendant quelques jours. Et c'est déjà Dean qui avait rétabli les choses, comme le constate Sam. Un peu gêné que son petit frère assiste à la scène, il souhaite se remettre au travail.

Les boys se mettent à chercher un indice concernant la route à suivre. Sam trouve une carte postale de la "Route 66", et se souvient alors de la fois où il avait échappé à la vigilance de son frère, et qu'il s'est retrouvé face à lui-même pendant quelques jours, dans une chambre de motel, avec pour seule compagnie un chien, prénommé Bones. Si c'est un souvenir heureux pour Sam, ce n'est pas le cas pour Dean qui ne manque pas de le faire remarquer. Sam s'excuse mais Dean, contrarié, préfère sortir. Sam le suit.

Les boys se retrouvent de nouveau sur une route, devant une vieille cabane. Dean, sur le coup, ne se souvient pas de cette scène, quant à Sam, il préfère visiblement qu'il ne se souvienne pas. Mais finalement, la mémoire de Dean lui revient, et il comprend qu'il s'agit du moment où Sam est parti pour Stanford, laissant Dean et son père seuls. Dean ne comprend pas que cela puisse être un souvenir heureux pour son frère, alors que pour lui, ça représente l'une des pires nuits de toute sa vie. Sam tente de s'expliquer, en prétextant qu'il a aimé ce sentiment d'indépendance, mais qu'il ne contrôle pas les souvenirs qu'ils visitent. Mais Dean, blessé et en colère, ne souhaite pas écouter ces explications ou les prendre en compte. Soudain, le projecteur réapparaît, se braquant sur les boys, qui se mettent à fuir à travers la forêt. Zachariah contrôlant la situation, difficile de lui échapper, mais heureusement pour eux, un mytérieux individu masqué fait son apparation, et les conduit dans un bar protégé des anges. Le personnage en question n'est autre que Ash, dans son Paradis : le RoadHouse.

Ash explique au boys que le Paradis, ce n'est pas qu'un seul endroit, ce sont plusieurs endroits, différents selon chaque personne, qui s'imbriquent pour former le Paradis. Au milieu se trouve le Grand Royaume, le fameux Jardin d'Eden. Certaines personnes peuvent aussi partager leur Paradis avec une autre personne, une âme soeur. Mais généralement, elles ne peuvent visiter le Paradis des autres, sauf Ash qui a trouvé un moyen de le faire. Il montre aux boys son ordinateur portable, véritable radar à anges, qui lui permet de décrypter leurs conversations. Il leur raconte que c'est comme ça qu'il les a ramené au Road. Les boys lui demandent s'il a trouvé d'autres personnes, comme Ellen et Jo, ou Mary et John. Ash, qui ne savait pas que Jo et Ellen étaient mortes, s'en trouve peiné. Mais il leur avoue aussi qu'il a cherché leurs parents, mais qu'il ne les a trouvé nulle part. En revanche, il a trouvé Pamela, qui fait son entrée.

Tandis qu'Ash explique le fonctionnement de son radar à Sam, Pamela et Dean en profitent pour avoir une conversation en tête-à-tête. Pamela essaie de convaincre Dean que s'il dit oui, les gens qui mourront en conséquence viendront ici, et que c'est plutôt pas mal, elle essaie de le persuader qu'elle est heureuse et en paix ici, mais Dean a bien du mal à y croire. Puis Sam les prévient qu'ils ont trouvé un moyen d'accéder au Jardin.

Ash trace des symboles énochiens sur la porte, qui leur ouvriront l'accès à l'Eden. Il les prévient de faire attention, car Zachariah surveille toutes les routes. Dean et Sam font leurs adieux à Pamela, et cette dernière ne se prive pas d'un baiser langoureux avec Dean. Les boys traversent la porte, mais se retrouvent, à leur grande surprise, dans la maison de leur enfance. Mary réapparaît, mais cette fois, tandis que Dean tente de l'ignorer, elle lui dit qu'elle ne l'a jamais aimé, et qu'elle est morte par sa faute, déstabilisant complètement le jeune homme.

Mary commence alors à décrire la façon dont elle brûlait. Puis Zachariah apparaît, et tandis que Sam s'apprête à se jeter sur lui, deux anges débarquent pour tenir les boys. Zachariah en profite pour les torturer en caressant leur mère devant leurs yeux. Il la fait disparaître, et fait bien comprendre aux boys qu'il ne s'agit plus de leurs destins, mais d'une affaire personnelle. Il était respecté jusqu'à ce qu'il doive s'occuper de leur dossier, et maintenant, il veut les faire payer pour l'avoir humilié. Joshua apparaît à ce moment, ordonnant à Zachariah de relâcher les boys, par ordre de Dieu. Bien que sceptique au début, Zachariah finit par s'en aller. Joshua conduit alors les boys au Jardin d'Eden.

Le Jardin d'Eden pour les boys, est représenté par le jardin botanique de Cleveland, qu'ils avaient visité avec l'école étant gamins. Dean et Sam demandent alors à Joshua s'ils peuvent parler à Dieu, et où il se trouve. Joshua leur dit que Dieu est sur terre, et qu'il a un message pour eux. Il souhaite qu'ils laissent tomber. Dieu ne se sent pas concerné par les évènements, et n'a pas envie d'être trouvé et d'y être impliqué. Ce qui offusque passablement Dean. Joshua leur explique que Dieu s'est suffisamment impliqué en sauvant les boys lors de l'arrivée de Lucifer, en ramenant Castiel, et en accordant à Sam l'entrée au Paradis. Il ne souhaite pas faire plus. Joshua comprend que c'est difficile à accepter pour Dean, qui n'a plus foi en rien, pas même en son frère, et pour qui Dieu représentait le dernier espoir de réussite. Puis il les renvoie sur Terre, en les prévenant qu'ils se souviendront de tout.

Les boys se réveillent en sursaut, les chemises en sang, le souffle court, mais bien vivants. Dean appelle Castiel. Après que les boys lui aient raconté ce qu'ils ont vu et entendu, Castiel essaie de se convaincre que Joshua a menti. Mais Sam le désillusionne rapidement. Cas' se tourne vers le Ciel, criant sa déception à Dieu. Puis il rend l'amulette à Dean, celle-ci étant devenue inutile. Il s'envole. Sam tente alors de rassurer son frère, et de le remotiver, en lui disant qu'ils trouveront un autre moyen. Mais Dean n'y croit plus. Il prend son sac, se dirige vers la porte, et avant de sortir, laisse tomber son amulette dans la corbeille, sous le regard désemparé de Sam.

 

Ecrit par Deanlove35.

(Dans un motel, il y a des canettes de bière vides sur la table de chevet, et sur le dessus du lit. Dean dort, il se réveille et passe la main sous son oreiller puis ouvre soudain les yeux. Un canon de fusil est braqué sur lui. L'homme qui braque le fusil sur Dean commence à parler.)


Roy : C'est ça que tu cherches ?

(Il tien le flingue de Dean. Il vide le chargeur et jette l'arme par terre. Dean se relève et regarde derrière lui, Sam est lui aussi menacé par un fusil.)

Dean: Bonjour...

Roy: Ta gueule! Fais voir tes mains!

(Dean, toujours à demi couché, lève la main en regardant l'homme qui le menace.)

Dean: Une petite minute...(Il regarde intrigué l'homme, en se mettant en position assise.) C'est toi Roy? Ouais c'est bien toi! (Il regarde le deuxième Type) Et lui c'est ton pote Walt!(Sam regarde à son tour les deux hommes, Dean et Sam semblent les connaître.) Salut Walt!

(Les deux hommes se regardent.)

Walt: Et puis merde.

(Ils enlèvent tous deux leurs cagoules.)

Dean: C'est moi où vous avez l'air un peu énervés tous les deux?

Walt(Il regarde Sam) Tu crois que tu peux déclencher l'apocalypse? Et pas en subir les conséquences?

Sam: Qui vous a dit ça?

Walt: On est pas les seuls chasseurs à tes trousses.(Il pompe son fusil) On se retrouvera en enfer.

Sam: Attends, je peux t'expliquer, d'accord? S'il te plaît Walt.

(Walt hésite un moment... Mais fini par tirer deux fois sur Sam. Dean se retourne brusquement vers le lit de son frère.)

Roy: Tu restes où tu es!

(Dean, assit sur le bord de son lit, regarde le corps de son frère avec colère.)

Walt: Descends le.

Roy: C'était normal de tuer Sam, mais Dean...

Walt: Il nous a reconnus. Et on vient juste de tuer son frangin espèce de crétin! Tu veux passer le reste de tes jours avec Dean Winchester aux miches? Parce que moi pas... T'attends quoi pour le tuer?

(Dean se retourne, avec colère et calme, vers Roy.)

Dean: Qu'est-ce que tu attends, tire! Mais je préfère te prévenir, quand je vais revenir, je serai pas de bon poil ! (Roy continue de regarder Dean toujours hésitant et Dean le regarde et commence à crier sur lui) Appuis sur la détente! Arrêtes de me faire poireauter.

Walt: C'est bon j'en ai marre. (il pompe son fusil et tire un coup.)

***********
Générique Supernatural.

***********

(Il fait nuit, l'impala est arrêtée sur la route, il y a "Knockin' on Heaven's Door" de Bob Dylan à la radio et Dean dort dans l'impala à la place conducteur.)

Mama, put my guns in the ground
I can't shoot them anymore....

(Un éclair éclate et Dean se réveille. Il regarde autour de lui, ouvre la portière de l'impala et sort dehors. Le coffre se referme, Dean se retourne, il y a un jeune garçon, c'est Sam, il doit avoir 13 ans, il tient une caisse remplie de feux d'artifices.)

Dean: Sammy?

Sam: Viens, aller dépêche toi!

Dean: Qu'est-ce que c'est ce bordel.

(Dean et Sam vont dans le champ, et Sam prend deux fusées de feux d'artifices.)

Sam: T'as ton briquet?

(Dean prend son briquet dans sa poche.)

Dean: Ah, je l'avais pas revu depuis des années.

Sam: Allume le!

(Dean allume son briquet, puis les deux mèches des deux fusées, des feux explosent dans le ciel. Dean sourit en voyant ce spectacle.)

Dean: Je me souviens de ce jour là, c'était le 4 juillet 1996.

Sam: Je sais que papa nous laisserait jamais faire ça, merci Dean, c'est vraiment génial.

(Sam fonce dans les bras de Dean, Dean est un peu troublé, il le prend dans ses bras et continue de sourire. Sam repart vers la caisse de feux d'artifices et allume une mèche.)

Sam: Chaud devant!

(Il court vers Dean, et soudain, pleins de feux d'artifices explosent en l'air. Avec de nouveau la musique "Knockin' on Heaven's Door" de Bob Dylan. Dean et Sam sourient tous les deux devant ce spectacle magnifique. Sam part sous les feux d'artifices, et Dean continue de sourire. Tout à coup il a des flashs quand il regarde le ciel, il voit les coups de feux dans le motel, et Sam qui se fait tuer. Quand il rebaisse les yeux, il n'y a plus les feux d'artifices, ni Sam.)

Dean: Sam?...

(Il retourne vers l'impala, et là, la radio s'allume.)

Castiel: Dean?

(Dean passe la tête par la fenêtre de l'impala.)

Castiel: Dean...

Dean: Castiel?

Castiel: Oui c'est moi.

(Dean rentre dans l'impala. Castiel lui parle depuis la radio.)

Dean: Ça serait bien que tu arrêtes de t'incruster dans mes rêves, je tiens à mon intimité...

Castiel: Écoute moi très attentivement, ceci n'est pas un rêve.

Dean: Alors qu'est-ce que c'est?

Castiel: Tu as déjà la réponse au fond de toi.

(Dean a de nouveau des flashs, il voit des coups de feu, Sam qui se fait tuer et lui aussi se fait tuer.)

Dean: Je suis mort...

Castiel: Mes condoléances.

Dean: Où est-ce que je suis?

Castiel: Au paradis.

Dean: Au paradis? Qu'est-ce que je fou là?

Castiel: Tu dois écouter, ce, ce sortilège c'est très difficile de maintenir cette connection ouverte...

Dean: Attends un peu, si je suis au paradis...Alors où est Sam?

Castiel: Qu'est-ce que tu vois?

Dean: Comment ça qu'est-ce que je vois?!

Castiel: Certaines personnes voient un tunnel, d'autres une rivière, toi qu'est-ce que tu vois?

Dean: Je vois mon tableau de bord, j'suis dans ma voiture sur une route déserte.

Castiel: Une route? Très bien, pour toi c'est une route, tu dois la suivre, et tu retrouvera Sam. Tu dois suivre la route...(Puis la radio s'éteint.)

(Dean démarre sa voiture, et suit la route. Dans le ciel il y a la lune, avec une sorte d'aurore boréale. Il s'arrête devant une maison, allumée. A l’intérieur de la maison, une famille prend son repas, un homme coupe un morceau de dinde et le dépose dans l'assiette de Sam qui est habillé dans une chemise blanche et une cravate.)

Sam: Ça a l'air délicieux.

Le père: Alors dis moi un peu Sam, tu viens d'arriver à McKinley?

Sam: Hu, oui oui je suis arrivé il y a 15 jours.

Le père: Stéphanie n'a pas arrêté de nous parler de toi.

Stéphanie: Non, arrête s'il te plaît.

(Stéphanie fait un sourire à Sam, et lui prend la jambe sous la table, Sam sursaute et cogne sa jambe contre la table. Dean arrive à l'encadrement de la porte.)

Dean: Wow, je te vois là et, Wow.

Sam: Dean?! Qu'est-ce que tu fais dans mon rêve?!

(Dean fait signe de tête à Sam de le suivre dans le salon. Dans la salle à manger, Sam n'est plus là mais le père continue de parler comme si il était toujours présent.)

Le père: Et ton père il fait quoi dans la vie? (Il arrête de parler comme pour attendre la réponse de Sam.) Hm, intéressant.

(Un instant après qu'ils aient parler.)

Sam: Au paradis?

Dean: Ouaip.

Sam: Attends mais qu'est-ce qu'on fout, au paradis.

Dean: On a dû être sages.

Sam: Non non, écoute, que tu sois là d'accord, ça paraît logique, mais moi?! T'as peut être pas remarqué, mais euh, j'ai, j'ai fais une ou deux conneries.

Dean: Tu croyais que tes actes étaient justes.

Sam: Sauf qu'aux dernières nouvelles c'est pas le paradis qui est pavé de bonnes intentions.

Dean: Oui t'as pas tord, si ont est vraiment au paradis où sont les jumelles et les tenues en latex, j'ai des besoins à assouvir moi.

(Sam se retourne vers la salle à manger et réfléchit, puis se retourne vers Dean.)

Sam: Quand on y pense, on raconte qu'on revoit toute sa vie défiler devant ses yeux.

Dean: Ouais et alors?

Sam: Cette maison est un de mes souvenirs.

Dean: à mon réveil moi aussi j'ai vécu un vieux souvenir. Le 4 juillet quand on a mit le feu au champ.

Sam: Ah... Peut être que c'est ça le paradis, on passe l'éternité à revivre les meilleurs moments de sa vie.

Dean: Ah parce que, faire du pied à miss centrale électrique tu vois ça comme un grand souvenir de ta vie?

Sam: Oh arrête, j'avais que 11 ans. C'était mon premier vrai Thanksgiving.

Dean: Tu déconnes on a toujours fêté Thanksgiving.

Sam: On allait s'acheter une boite de poulet au Fast Food du coin et papa gisait ivre mort sur le canapé. (Dean fait un hochement de tête comme pour acquiescer. Tout à coup la pièce se met à trembler et les lumière s'éteignent.)

Sam: Ça par contre je m'en souviens pas.

Dean: C'est quoi ce bordel.

(Il y a une grande lumière qui passe à travers la vitre.)

Dean: On devrait peut être...

Sam: Ouais comme tu dis.

(Dean part se cacher derrière le canapé et Sam se met dans le coin du mur. Le sol tremble de plus en plus fort et du mobilier commence à se briser. La famille continue de manger comme si rien ne se passait. La lumière revient par la fenêtre comme si elle recherchait quelqu'un. Puis elle s'en va. La lumière revient et le sol arrête de trembler. Dean et Sam sortent de leurs cachettes. Dean voit une radio et se dirige vers elle.)

Sam: Attends, qu'est-ce que c'était que ce truc?

Dean: J'en sais rien mais on va prendre l’ascenseur pour le rez de chaussé. (Dean parle devant la radio), Castiel?!?

Sam(Il regarde Dean, abasourdi), à quoi est-ce que tu joues?

Dean: à ton avis je fais quoi?!

Sam: On dirait que t'as fondu un fusible.

Dean: Écoute, Castiel a réussi tout à l'heure à me parler en utilisant l'auto-radio de la voiture. Bon alors Castiel!

(Une voix résonne derrière.)

Castiel: Je t'entends Dean.

(Les frères se retournent, Castiel est dans la télé mais la réception est mauvaise.
Dean se rapproche de la télé.)

Dean: Ah, t'es là, salut! Euh ça y est j'ai retrouvé Sam, mais y s'est passé un truc super bizarre, une sorte de rayon lumière.

Castiel: N'allez pas vers la lumière.

Dean:...D'accord, merci du conseil Carolane. C'était quoi ce truc ?

Castiel: Ce n'est pas une chose qui vous suit, c'est Zachariah, il est à votre recherche.

Sam: Et si il nous retrouve ?

Castiel: Vous ne pouvez dire oui à Saint Michael et à Lucifer si vous êtes morts, donc Zachariah veut vous faire réintégrer votre corps.

Sam: Génial! Le problème est résolu alors!?

Castiel: Non tu ne comprends pas, vous êtes passés de l'autre coté du mur il s'agit d'une chance inespérée.

Dean: Pourquoi faire?

Castiel: Vous devez retrouver un ange qui s'appelle Josué.

Dean: Bon, dis surtout le prend pas mal, mais on en a ras la casquette des anges, alors débrouille toi.

Castiel: Le soucis, c'est que je ne peux pas retourner au paradis.

Sam:...Qu'est-ce qu'il a de si important ce Josué?

Castiel: La rumeur prétend qu'il peut parler avec Dieu.

Dean: Oui et alors ?

Castiel: Tu ne crois pas que ça vaudrait peut-être le coup de savoir ce que Dieu a à dire sur toute cette histoire?!

Dean(parlant à Sam) Euh...La vache il a l'air sérieux.

Castiel: S'il vous plaît, tous ce que je veux c'est que vous suiviez la route.

Sam: Quelle route?

Castiel: On l'appel l'axis mundis, c'est un chemin qui traverse le paradis. Chaque personne le voit différemment, pour vous il se trouve que c'est une route. Celle ci vous mènera jusqu'au Jardin, c'est là que vous trouverez Josué...Et Josué, vous mènera jusqu'à Dieu... Le Jardin...Ne perdez pas de temps!

(Puis la transmission s'arrête, Castiel disparaît de l'écran. Les Winchester restent un moment sans rien dire puis)

Sam: Alors, qu'est-ce que t'en dis ?

Dean: On devrait suivre la route de briques jaunes et suivre ce Josué.

Sam:...T'es sérieux?

Dean: T'as une autre idée?

Sam: Non, non aucune. Je suis un peu surpris que tu veuilles faire ça c'est tout ! Je croyais que tu voulais casser la gueule à Dieu et là tu crois qu'il va nous aider...

Dean: C'est le seul à le pouvoir. Il faut se rendre à l'évidence, on l'a dans l'os. Alors prions, c'est le dernier refuge des âmes en peine non?

(On se retrouve à l’extérieur, Dean ouvre la porte avec Sam à coté de lui, et ils restent un moment troublés par ce qu'ils voient, c'est à dire une grande forêt en face de la maison.)

Sam: Y avait pas une route là t'haleur?

Dean: Y'en avait une...

(Ils retournent à l'intérieur, et Dean ouvre une porte comme si il cherchait quelque chose.)

Sam: Dean? Qu'est-ce que tu fabriques?

Dean: Je cherche une route! (Et il continue de chercher, en ouvrant un placard.)

Sam: Attends, tu crois qu'une route est dans un placard?

Dean: On est au paradis, tous nos vieux souvenirs deviennent réalité, Castiel cause dans la télé, trouver la route dans ce placard ça serai sûrement la chose la plus normale qu'il soit...

(Puis Dean se baisse, intrigué par un jouet, un circuit automobile.)

Sam: Qu'est-ce qu'il y a?

Dean: Tu te souviens, j'avais un circuit comme ça... Quand j'étais gamin...

(Dean met une petite voiture bleue sur le circuit, et appuie sur la manette pour la faire rouler sur le circuit, et après que la petite voiture ait roulé, on se retrouve dans une chambre d'enfant.)

Sam: Attends...C'était ça, la route?

Dean:... On dirait... Plutôt trippant non?

Sam: Ouais... J'ai trouvé encore plus trippant! Hum... Apparemment, tu.... Tu adores les calins! (Il dit ça à Dean en lui montrant son T-shirt, un nounours marquer «I luv hugz »)

Dean: (Regardant son T-shirt, puis Sam), La ferme!

(Ils regardent autour d'eux un instant.)

Dean: Je pense que je sais où on est.

Sam: Où ça?

Dean:...On est à la maison.

(Une voix de femme retentit «Dean?», puis Mary apparaît en ouvrant la porte de la chambre.)

Mary: Alors, est-ce que tu as faim?

(Les frères Winchester restent bouchée bée devant leur mère, puis écran noir.)

*******

(Mary sert un verre de lait à Dean, assis à une table avec un sandwich dans une assiette en face de lui. Dean sourit à sa mère.)

Mary: Tu veux que j'enlève la croûte?

Dean: Euh oui...Oui je veux bien.

(Mary coupe la croûte du sandwich, tandis que Sam observe la scène.)

Sam: Maman?

(Mary ne semble pas l'entendre, Dean et Sam se regardent.)

Dean: Cette fois ci c'est pas un de tes souvenirs Sam, j'suis désolé.

(Sam observe Dean, qui semble hypnotisé par la scène qui se déroule sous ses yeux, Mary continue de couper le sandwich.)

Sam: Dean? On devrait y aller, essayer de trouver la route.

Dean(lui coupant presque la parole), Oui je sais mais s'il te plaît laisse moi un peu de temps.

Sam: Dean...

Dean: Sam! Rien qu'une minute!

(Mary donne une caresse sur la tête de Dean puis elle repart en cuisine, là le téléphone sonne. Mary décroche le téléphone.)

Mary: Allô? (Elle attend un instant puis se tourne contre le mur) Non John. Je refuse d'avoir à nouveau cette conversation!

(Dean et Sam sont intrigués, ils regardent la scène, Mary toujours au téléphone.)

Mary: Tu veux du temps pour réfléchir à quoi? Tu as deux fils qui t'attendent à la maison.

Dean(Dean parlant à Sam...) Ça me reviens. Maman et papa se sont disputés et il a déménagé pendant quelques jours.

Sam: Il racontait toujours que s'était le mariage parfait.

Dean: Il est devenu parfait qu'à la mort de maman.

Mary(Parlant toujours au téléphone) Ne rentre pas alors. Il n'y a rien à ajouter.

(Puis elle raccroche le téléphone, énervée. Dean et Sam regardent leur mère.)

Sam: Il s'est passé quoi après?

(Dean se lève et va vers Mary.)

Dean: Ça va allez maman, papa t'aime toujours.

(Puis il prend sa mère dans ses bras.)

Dean:... Moi aussi je t'aime. Je te laisserai jamais.

Mary prend le visage de Dean entre ses mains et sourit.

Mary: Toi, tu sais que tu es mon petit ange.

(Dean la regarde, et sourit à son tour.)

Mary: Tu veux une part de tarte?

(Mary part couper de la tarte, tandis que Dean retourne vers Sam, Sam dodeline de la tête puis la baisse.)

Dean: Quoi?

Sam: ...Je m'étais pas rendu compte que tu réparais les conneries de papa depuis si longtemps...

Dean:...J'crois qu'on a du boulot.

(Dean et Sam se mettent à chercher la fameuse route, quand Sam ouvre un tiroir il est interpellé par une carte postale avec marqué Route66 dessus.)

Sam: J'ai déjà vu ça quelque part.

Dean: Où ça?

(Il y a un gros plan sur la carte, puis l'on fini par voir un mur entier de cartes postales. Dean est de nouveau habillé normalement, ils regardent autour d'eux, ils sont dans une chambre d’hôtel.)

Dean: Où est-ce qu'ont est?

Sam: il sourit, c'est impossible.

(Puis un chien apparaît et il va vers Sam.)

Sam: Bones! Hey viens part là mon bonhomme!

(Le chien vient vers Sam et le lèche de joie.)

Dean: Bones?

Sam: Eh ouais! C'était mon chien! Ça va?

Dean: Ton... Ton chien?

Sam: Ouais!

(Sam donne une part de pizza qui traîne dans un carton à Bones. Dean regarde autour de lui.)

Dean: On est à flagstaff?

Sam: Ouais! Parlant au chien, tu sais que tu m'as manqué 

Dean: C'est un bon souvenir pour toi?

Sam: Ah ouais, j'ai vécu seul pendant 15 jours, et je me nourrissais de soda et de chips aux oignons.

Dean: Wouaw....

Sam: Quoi?

Dean: Tu as oublié un tout petit détail. Tu t'es fait la malle alors que je devais te surveiller... Je t'ai cherché partout! J'ai bien cru que tu étais mort! Et quand papa est revenu j'te raconte pas...

(Il y a un silence, puis Dean regarde une porte et est interpellé.)

Sam: Je suis désolé, j'avais jamais pensé à ça.

Dean: Laisses tomber allons y.

(Dean sort de motel. Sam s'agenouille vers Bones pour lui dire au revoir.)

Sam: Reste là, bouge pas hein!

(Puis il s'en va et sort à son tour. Il se retrouve dehors dans la pénombre avec Dean, en plein milieu d'une route avec une vielle maison en face d'eux. Sam semble savoir où ils sont.)

Dean: C'est quoi ce souvenir?

Sam: Semblant mentir, aucune idée. Allez ont se bouge. Dean? La route, Dieu. T'as pas oublié?

Dean: Nan nan, attends un peu. Je sais. C'est le soir où tu nous a largués pour aller à Stanford. C'est ça ta vision du paradis? Eh bin... Il dit en souriant nerveusement, ça doit être une des pires soirées de toute ma vie.

Sam: J'ai aucun contrôle sur ce truc.

Dean: Sans déconner. Tu vas me dire que c'est un bon souvenir pour toi?

Sam: J'en sais rien, je pouvais enfin vivre ma vie et j'avais réussis a échapper à papa.

Dean: Ouais sauf que y'a pas que lui que tu as laissé tomber.

Sam: Je te demande pardon.... Je te jure que je...

Dean: Ouais je sais, t'avais jamais pensé à ça!

Sam: Dean...

Dean: Mais j'ai compris ta vision du paradis c'est célébrer Thanksgiving avec d'autres gens, c'est ça? Vivre le plus loin possible de ta famille! Tu veux que je te dise quoi?

Sam: Tu sais qu'on m'a jamais enlevé la croûte de mon sandwich au beurre de cacahuètes... On va dire que j'ai pas la même idée de la famille que toi.

Dean: Peut être mais c'est moi ta famille!

Sam: Oui je sais bien...

Dean: Lui coupant la parole, ont est censés être une équipe, toi et moi contre le monde entier tu te souviens!?

Sam: Dean, c'est le cas.

Dean:...T'en est sur?

(Puis une grosse lumière apparaît sur les Winchester, Dean et Sam regardant le ciel.)

Dean: Vite, vite faut se tirer!

(Puis ils se mettent à courir dans les bois, la lumière les suit un moment. Ils continuent de courir et se cachent derrière un gros tronc d'arbre couché sur le sol. Quelqu'un en costard avance dans la forêt. C'est Zachariah.)

Zachariah: Ça alors...Vous essayez d'échapper aux anges! À pied, et au paradis. Avec des idées lumineuses de ce genre c'est à se demander pourquoi vous n'avez pas encore arrêté le jugement dernier!

(Zachariah claque des doigts, à présent il fait jour, les Winchester sont toujours cachés derrière leur tronc, et écoute silencieusement ce que dit Zachariah.)

Zachariah: Les garçons. Je ne vois pas où est le problème. Je veux seulement vous renvoyez sur terre moi! Enfin, je le ferais une fois que j'aurais eu le temps de vous coller une baignée dont vous vous souviendrez longtemps! Rappelez vous que vous êtes sur mon territoire. Et je vous promets que quand j'en aurai fini avec vous, vous penserez plus qu'à une chose, dire oui.

(Puis les Winchester se lèvent brusquement et se mettent à courir à travers les bois. Zacharie apparaît brusquement devant eux.)

Zachariah: Les garçons, vous pouvez essayer de fuir, mais ça ne servirait à rien.

(Ils se remettent à courir dans l'autre sens. Après avoir couru encore, ils s'arrêtent net en face d'un homme masqué, avec un masque de catcheur et une cape, qui leur fait signe de se taire et leur dit «Chut! Amenez vous c'est par ic!». Les Winchester le suivent. L'homme masqué s'arrête devant une vieille cabane, et commence à dessiner un signe sur la porte avec une craie. Ils entrent et finissent dans un bar.)

Sam: Ohla doucement. Vous êtes qui?

(L'homme masqué enlève le masque et la cape, et dit « Buenos dias bandidas».)

Dean: Ash?

(Ash tape des mains et la lumière s'allume.)

Ash: Il lève les bras, Bienvenue dans mon ptit coin de paradis.

Les Winchester sourient en voyant ash...Puis écran noir.


**********
 

Dean: La vache. C'est le RoadHouse? L'odeur est exactement la même!

Ash: Bière, sang et cacahuètes. Le meilleur parfum du monde! J'vous sers une binouze?
Au paradis, on a jamais la gueule de bois!

Il sert deux canettes de bière à Dean et Sam.

Sam: Dis donc...J'veux pas te vexer mais...

Ash: Comment un trou de balle comme moi a bien pu se retrouver au ciel? J'ai été sauvé mon pote, j'étais le meilleur charmeur de serpent d'ma paroisse.

Sam: Tu disais qu'ici c'était ton petit coin de paradis?

Ash: Ouep, mon nirvanna. À moi, perso.

Ash fait un trou dans une canette, il boit par ce trou et finit la canette en quelques secondes, Dean regarde sa bière sans rien dire.

Sam: Et au moment où les anges nous sont tombés dessus on était...

Ash: Dans votre paradis à vous!

Sam: Y'a deux paradis?

Ash: Nan plutôt une centaine de milliard, alors vous faites aucun soucis. Va leur falloir un peu de temps pour vous retrouver à ces emplumés.

Dean:...Quoi?

Ash: Arrêtez de vous imaginer que le paradis c'est qu'un seul endroit. Ça serait plutôt toute une chier d'endroits et on les aurait collés tous ensemble. Genre Disney land...Enfin sans tous les mecs qui sont fringués en peluches.

Sam: Disney land?

Ash: Ah alors par exemple vous avez les Winchesterland! Montrant le bar, Ashland! En fait tout le monde a le droit d'avoir son ptit paradis personnel. Vous mélangez le tout, c'est ça le paradis. D'accord? Et au centre, le royaume enchanté....Le jardin.

Dean: Donc tout le monde a son ptit coin de paradis?

Ash: Exactement t'as tout pigé. Quelques-un vivent en coloc', mais c'est des cas spéciaux.

Dean: Comment ça spéciaux?

Ash: Hé ouais, vous voyez le genre... Les âmes sœurs!

Les Winchester réfléchissent un moment mais restent confus.

Ash: En tous cas, la plupart des gens ont pas le droit de quitter leur oasis.

Dean: Mais t'es pas comme les autres.

Ash: Non monsieur. Ils ont pas mon talent. C'est d'enfer, j'suis allé me balader un peu partout. Johnny Cash, André Le Géant... Einstein...J'te jure Sam, ce type te fais un russe blanc qui te démonte la cervelle! Et ça c'est rien, l'autre jour j'ai trouvé Mallanāga Vātsyāyana.

Sam: Qui ça?

Ash: Il a écrit le Kamasutra. Le paradis de ce mec là, aaah j'ai jamais rien vu d'aussi tordu.

Dean: Quand je pense qu'avant tu pionçais sur une table de billiard.

Ash: Ouais, maintenant que je suis mort je vis ma vie à fond! J'me sens bien!

Sam: Comment tu nous as trouvés ?

Ash: Aaah, j'ai dû faire un peu de bricolage. (Il sort son ordinateur portable bricolé de dessous le bar, et le pose sur le bar) J'ai ma propre radio sur la fréquence des anges. (Il clique sur une touche, puis de gros sons aiguës surviennent.) C'est les anges qui causent, ils baragouinent en enochian, okay, j'suis bilingue!. (Il arrête les sons, et range son ordinateur.) J'ai entendus dire que vous étiez dans le coin! Il a fallut que j'aille vous chercher ! À nouveau!

Dean: Il semble confus, à nouveau?

Ash: C'est pas la première fois que vous venez ici! Pensez y mes mignons, vous claquez plus souvent que n'importe qui d'autre que je connais!

Dean et Sam restent confus par ce que dit Ash.

Dean: Sérieux?

Ash: Ah ouais c'est vrai, vous vous souvenez de rien. Ah c'est ces trouduc d'anges qu'ont du vous lessiver le cerveau.

Sam: Et sinon qui t'as pu trouver à part nous? Ellen et Jo?

Ash paraît surpris.

Ash: Ellen et Jo sont mortes?

Ash regarde Dean, qui ne dit rien et baisse la tête, puis il regarde Sam.

Sam: Ouais, y'a quelques mois de ça. J'suis désolé...

Ash: Ah nan la vache j'y crois pas... Elles sont mortes au combat?

Sam: Ouais, elles se sont battues jusqu'au bout.

Dean: Pour ce que ça a changé... (Sam regarde Dean avec un regard froid...) Et nos parents tu les a vu?

Ash: J'ai pas arrêté de chercher la trace de John Winchester et de Mary, mais jusqu'à aujourd'hui, nada. J'suis désolé, mais vous savez quoi? Y'a quelqu'un dans le coin qui aura certainement très envie de tailler une bavette avec vous! Je reviens!

Il part vers le fond du bar, entre dans la cuisine...Et en ressort avec Pamela.

Sam: Pamela!

Pamela: Ça me fait plaisir de vous revoir!

Ash: Ouuuhou!

********

Ash s'occupe des fréquences des anges sur son ordinateur, avec Sam assis à coté de lui.

Sam: C'est avec ça que tu sais où aller et comment?

Ash: Plus ou moins, c'est vraiment d'enfer! J'ai vraiment une application qui fonctionne suffisamment bien pour isoler les séquences.

Plus loin à une table, Dean et Pamela discutent en buvant des verres.

Dean: Alors?

Pamela: Alors? Elle donne une tape sur la tête de Dean. Ça c'est pour m'avoir fait tuer.

Dean: Euh...Ah oui...Sur ce coup là je crois que je mérite bien pire que ça.... Mais si ça peut te consoler Ash aussi est mort à cause de nous.

Ash: Criant du fond de la pièce, et je le vis super bien!

Dean: Et il le vit bien... Sinon? Tu vas bien?

Pamela: Oui je vais bien. Dean ne paraît pas convaincu, je t'assure. Tu te souviens de ma grande scène, avec le couteaux dans le ventre en train de gerber du sang? Tu m'as dit que j'allais partir dans un endroit merveilleux.

Dean: Je t'ai menti.

Pamela: Nan! Tu avais raison! Mon paradis c'est un gigantesque concert de rock qui dure pour l'éternité c'est incroyable! Tu devrais venir y jeter un œil!

Dean: n'étant pas du tout convaincu par ce que dit Pamela, ouais.

Pamela: Je vois tu ne me crois pas.
 
Dean : Si si je te crois, et je me dis seulement que, devoir passer l'éternité enfermé dans son ptit univers de rêve, pendant que les anges font leurs magouilles ça doit être triste. Ça n'a rien avoir avec le nirvana, on se croirait, dans Matrix.

Pamela : Tu crois vraiment ? Le grenier c'est toujours mieux que la cave non ?

Dean : Mouais peut-être. Montrant la pièce, c'est vrai que cet endroit a l'air réel. Mais c'est que des souvenirs... La réalité elle est sur terre.

Pamela : Ouais t'as pas tord. Mais ça s'en rapproche. Buvant une gorgée de whisky puis, tous ce que je peux te dire c'est que je suis heureuse, j'ai trouvé la paix.

Dean : il sourit, Pourquoi tu me fais l'article ? Tu cherches un coloc c'est ça ?

Pamela : Je sais que Saint Michel attend que tu acceptes de l'accueillir.

Dean : Pamela...

Pamela : écoute moi une seconde ! Qu'est-ce qu'il se passera si tu acceptes d'être son véhicule ? Dans le pire des cas.

Dean : Un sacré paquet de gens mourrons.

Pamela : Et ils se retrouveront ici ! Ça serait si terrible que ça ?...

Dean ne répond pas.

Pamela : écoute, il est possible que tu ne sois pas obligé de résister à ce point là. C'est tout ce que je voulais te dire.

Ash au fond de la salle.

Ash : Ouais je crois que ça peux le faire.

Sam crie pour que Dean et Pam entendent.

Sam : Hey ! On a trouvé un raccourci vers le jardin !

Ash : Oh yeah !

************

Ash réécrit des symboles sur une porte, avec une craie.

Ash : Et voilà un joli Pass Backstage pour le royaume enchanté.

Dean : il est derrière Ash, génial.

Ash se retourne.

Dean : Pas génial ?

Ash : Ce Zachariah va sûrement surveiller tous les chemins conduisant jusqu'au jardin !

Dean se tourne, Pamela fait un câlin à Sam.

Pamela : Surtout fais bien gaffe d'accord ?

Sam sourit et va vers la porte, Pamela se tourne vers Dean.

Pamela : Dean...

Dean ouvre les bras pour faire un câlin, mais Pamela décide plutôt de l'embrasser.

Dean est surpris.

Pamela : Ouais, juste comme je l'avais imaginé. Elle lui fait une tape sur la joue et il se retourne.

Dean : Waouw...

Ash : ah...Désolé messieurs, c'est pas que j'ai envie de casser l'ambiance mais... Je pense qu'on se reverra. 

Dean sourit à Pamela, puis se tourne vers Ash.

Dean : Pense à nous garder un pack au frais.

Ash : Ça roule !

Ash ouvre la porte, puis les Winchester la franchissent...

Ils arrivent dans une maison... Leur maison. Ils sont confus, ils regardent autour d'eux, il fait sombre.

Dean : Pourquoi on est revenu à la maison?

Sam : J'en sais rien... Qu'est-ce qu'on devrait faire ?

Dean : Continuer à chercher la route j'imagine.

Mary apparaît derrière Dean en robe de nuit.

Mary : Trésor, qu'est-ce que tu fais debout ?

Dean : Euh... écoutes je suis vraiment navré, je t'aime de tout mon cœur mais tu n'es pas réelle. Et on a des trucs importants à faire alors...

Mary : Tu as fais un cauchemar ? Elle s'approche de Dean, raconte moi !

Dean essayant de partir.

Dean : Il faut vraiment que j'y aille là.

Mary : Je peux te raconter celui que j'ai fait si tu veux. La nuit où j'ai brûlé.

Puis le ventre de Mary se met à saigner, comme la nuit où elle s'est faite tuée.

Dean : Sammy vient on se tire. Dean s'en va mais s'arrête lorsque Mary reparle.

Mary : Surtout ne t'avise pas de me tourner le dos. Regardant Dean dans les yeux. Je ne t'ai jamais aimé, tu étais un fardeau. Et moi j'étais enchaînée à toi. Dean reste sans voix, et troublé par ce qu'il se passe.Tu vois où ça m'a menée ?

Puis tout à coup ses yeux deviennent jaunes. Et écran noir.

****************

Dean reste figé devant sa mère, Sam derrière lui.

Sam : Dean...

La lumière de dehors s'éteint et laisse place à une lumière verte effrayante et lugubre, les fenêtres et les portes sont tout à coup barricadée avec des briques. Mary s'avance.

Mary : Le pire c'était l'odeur. Pour ce qui est de la douleur...à ton avis ça fait quoi de ressentir sa peau et sa chair se consumer ? Mais cette odeur, c'était... Pendant quelques secondes j'ai cru que j'avais oublié le rôti dans le four. Dean s'éloigne de Mary. Mais non, c'était.. Ma viande qui cuisait. Et puis finalement, je suis morte.

Dean touche le mur de brique, qui était une fenêtre avant.

Mary : Et le seul avantage à tout ça... c'est que j'étais enfin débarrassée de toi une fois pour toute. Elle sourit, tous le monde finit par t'abandonner, tu as remarqué ? Maman, papa et même Sam. Tu ne t'es jamais demandé pourquoi ? Ça ne vient peut-être pas d'eux. Peut-être bien, que ça vient de toi.

Mary rigole, puis il y a soudain une voix, c'est Zachariah.

Zachariah : Allons, tous doux mon chaton.

Zarachiah s'approche, et se met à côté de Mary.

Sam: C'est vous qui avez fait ça ?

Zachariah : Je commence tous juste à m'échauffer. Franchement les garçons, vous avez vraiment cru pouvoir me passer sous le nez, et pénétrer dans le jardin ?

Sam : s'approchant, sale fils de pute !

Puis deux hommes apparaissent derrière les Winchester, ils retiennent Dean et Sam pour qu'ils ne puissent pas bouger.

Zachariah : Allons, je pourrais très bien dire la même chose de toi Sam. Mais j'avoue que ces derniers temps, je me suis pris d'affection pour votre maman, ou tout du moins pour son âme immortelle.

Zachariah embrasse Mary dans le cou, et Dean détourne le regard, énervé.

Zachariah : Je crois qu'elle et moi allons passer de très bons moments ensemble. Il s'avère que cette chère Mary, est une vraie délurée. 

Dean : Vas y fais le malin, espèce de trouduc. T'as toujours ta tête de nœuds.

Zachariah : Au paradis j'ai trois paires d'ailes, et quatre visages dont l'un est celui d'un lion. Vous voyez ce corps parce que vous êtes... Il caresse le bras de Mary. Limités.

Les Winchester commencent à être de plus en plus fâchés. Zachariah sourit, et claque des doigts pour faire disparaître Mary.

Zachariah : Et si on expédiait ce dossier, qu'en dites vous ?

Dean : Quoi tu vas nous torturer jusqu'à ce qu'ont dises oui ? J'connais la chanson.

Zachariah s'approche de Dean, et lui donne un coup de poing dans le ventre, Dean pousse un cri de douleur.

Zachariah : Je vais faire beaucoup plus que ça, je me suis libéré exprès ! Allez relevez le !

L'ange qui tient Dean le relève, et Zachariah donne un nouveau coup de poing dans le ventre de Dean, il repousse un cri de douleur.

Zachariah : Je vais vous expliquer. Avant je gravissais les échelons à toute vitesse. J'étais l'employer du mois tous les mois pour l'éternité. Puis en criant, en me croisant dans le couloir les gens détourner le regard, j'étais respecté ! Zachariah tourne le regard vers Sam qui commence à s'inquiéter. Et ensuite on m'a confié votre dossier... Il avance dans la pièce, aujourd'hui regardez moi...Je n'arrive pas à clôturer le dossier de deux asticots en chemise à carreaux. Tous le monde au bureau se paye ma tête à présent... Et ils ont eu raison. Alors dites oui tout de suite si ça vous chante, mais ça m'empêchera pas de vous faire souffrir. C'est une affaire personnelle maintenant. Et si il y a bien un être dans toute la création dont il ne faut pas s'en faire un ennemi... C'est moi. Je vais vous dire pourquoi, Lucifer est peut-être très puissant mais, moi, je suis mesquin. Je vous promets que vous allez m'avoir sur le dos pour l'éternité les garçons.

Josué : Euh, excusez moi ?

Zachariah se tourne, et derrière lui il y a un vieil homme noir.

Zachariah : Je suis en pleine réunion là.

Josué : Je suis navré de vous déranger mais il faut que je parle à l'un de ces deux jeunes gens.

Zachariah : étant choqué, je vous demande pardon ?

Josué : Je tombe très mal, j'en suis conscient. Mais j'ai bien peur de devoir insister.

Zachariah : Souriant, vous n'avez ni le droit ni l'autorité pour insister.

Josué : Vous avez tout à fait raison, mais le patron lui, si. Ce sont ses ordres.

Zachariah : Vous mentez.

Josué : Oh je n'oserai pas mentir sur ce sujet. Écoutez, renvoyez moi si vous le désirez, tôt ou tard il finira bien par reprendre sa place. Et vous savez aussi bien que moi ce que ça donne quand le patron se met en colère...

Zachariah se tourne pour regarder les Winchester, puis il regarde à nouveau Josué. Il finit par disparaître avec ses deux hommes de mains, avec le claquement d'ailes habituel.


Les Winchester se regardent, puis se rapprochent un peu de Josué, la caméra tourne autour de la pièce puis, on se retrouve dans un magnifique jardin, ce n'est plus une maison, c'est une grande serre avec des tas de grandes plantes vertes autour d'eux. Ils s'avancent vers Josué, en regardant autour d'eux.


Sam : Alors c'est ça, le jardin du paradis ?

Dean : C'est...C'est chouette, enfin...Pour un jardin.

Josué : Vous le voyez tel que vous voulez le voir. Pour certains c'est la salle du trône de Dieu, pour d'autres c'est le jardin d’Éden. Et vous deux je pense qu'il vous apparaît comme le jardin botanique de Cleveland. Vous y êtes allez une fois, en voyage scolaire.

Sam sourit, montrant qu'il se rappelle.

Sam : C'est vous Josué ?

Josué : Oui, je suis Josué.

Sam : Alors vous...Parlez à Dieu ?

Josué : Non, d'ordinaire c'est lui qui vient me parler.

Sam : Sam tourne la tête vers Dean, Dean lui fait signe de tête, Bon mais nous on aurait besoin de lui parler. C'est très important.

Dean : Où est-il ?

Josué : Il est sur terre.

Dean : Et il fait quoi ?

Josué : Je n'en sais rien du tout.

Sam : Vous savez où il est sur terre ?

Josué : Non, désolé je regrette. Quand on discute ce n'est pas vraiment face à face.

Dean : Mais je, je...Je pige rien à cette histoire, Dieu ne parle jamais à personne...

Josué : Alors pourquoi me parlerait-il à moi ? Dean fait un signe de oui de la tête, je me dis parfois que c'est parce que, je comprends ce qu'il dit. On est des jardiniers tous les deux, et pour tout vous dire, je crois qu'il se sent très seul.

Dean : Oh arrêtez vous me brisez le cœur...

Sam : Bon mais euh, vous pourriez lui transmettre un message ?

Josué : C'est lui qui a un message à votre attention. Fichez lui la paix.

Dean : En étant choqué, pardon ?

Josué : Il est déjà au courant, il sait tout ce que vous avez à lui dire.

Dean : Mais...

Josué : Il sait ce que les anges sont en train de faire, il sait aussi que l'Apocalypse a débuté, et il considère simplement que ce n'est pas son problème.

Dean : Pas son problème ?

Josué : Dieu vous a déjà sauvé une fois. Ils vous a mis à bord de cet avion. Il a fait revenir Castiel. Il vous a accordé le salut afin que vous entriez au paradis en dépit de tout ce que vous avez fait jusqu'ici ! Il y avait bien longtemps qu'il n'était pas intervenu d'une telle manière. C'est terminé, amulette magique ou non, vous ne pourrez jamais le retrouver.

Dean : Mais il pourrait y remédier. Mette un terme à tout ça !

Josué : Oui sans aucun doute. Mais il ne le fera pas.

Dean : Mais pourquoi ?

Josué : Pourquoi n'a t-il jamais autorisé le mal à se rependre? Il y a de quoi devenir dingue dès lors que l'on se pose ce genres de questions.

Dean : Il va rester tranquillement dans son coin à regarder le monde brûler ?

Josué : Je sais tout ça est très important pour vous. Je suis vraiment désolé.

Dean : C'est pas grave, encore un père qui n'est pas à la hauteur et qui se trouve des excuses. C'est bon, j'ai l'habitude. Je vais m'en remettre.

Josué : Ce n'est pas sur. Vous ignorez si vous en avez la force cette fois-ci. Vous ne pouvez pas tuer le diable. Et vous êtes en train de perdre la foi, la foi en vous même, en votre frère... Et maintenant en lui. Dieu constituait votre dernier espoir... Je voudrais...Je voudrais tant vous dire quelque chose d'autre.

Les Winchester paraissent détruits par tout ce que dit Josué.

Sam : Comment on sait si vous dites la vérité ?

Josué : Vous croyez que j'oserai vous mentir ?

Sam : C'est à dire que, vous n'êtes pas le premier ange auquel on a affaire.

Josué : Je suis de votre côté mes enfants, je voudrais bien en faire plus, je vous assure ! Mais...Je suis seulement là pour entretenir le jardin.

Dean : Qu'est-ce qu'ont fait maintenant ?

Josué recule.

Josué : Vous rentrez chez vous !

Il se tourne vers les Winchester.

Josué :mais je crains qu'il y ait un léger changement, par rapport à votre dernière visite. Vous rentrez, mais cette fois-ci Dieu... Ne veut pas que vous oubliez.


Il lève la main en signe de salut, une lumière blanche aveuglante apparaît et devient de plus en plus forte.
Puis écran noir.

**********

Nous sommes à nouveau dans l'hôtel. Mais cette fois les Winchester sont morts, étendus dans leur lit. Sam se réveille tout à coup. Puis Dean suit le mouvement. Ils sont plein de sang, leur sang, ils essayent de reprendre leur souffle.

Sam : Tu te sens bien ?

Dean : T'entends quoi par bien ?

Dean se lève, et prend son téléphone, il appelle Castiel.


Un peu après, les Winchester sont changés, en train de faire leurs bagages, et Castiel est là, le regard dans le vide.

Castiel : Il est possible, que Josué ai mentit.

Les frères regarde Castiel ;

Sam : J'en ai pas l'impression Castiel, j'suis désolé.

Castiel s'avance dans la pièce, puis s'arrête et regarde «en haut ».

Castiel : Espèce d'enfoiré. J'avais foi en vous.

Dean regarde la scène, abasourdi. Castiel reste un moment à regarder en haut, l'air triste et déçu, puis il se tourne vers Dean. Il prend quelque chose dans sa poche.

Castiel : J'ai plus besoin de cette amulette. Puis il la lance à Dean, qui la rattrape et la regarde. Elle ne sert à rien. Castiel leurs tourne le dos.

Sam : Castiel ! Attends !

Mais Castiel disparaît. Sam est un peu énervé, il avance vers les lits, où Dean continue de regarder son amulette.


Sam : On trouvera une autre solution. On peut encore mettre un terme à tout ça.

Dean : Comment ?

Sam : J'en sais rien, mais on va trouver ! Toi et moi ! On va y arriver.

Dean le regarde comme si il ne le croyait pas. Il prend son sac de voyage, passe à coté de Sam et se dirige vers la porte. Puis il s'arrête, Sam regarde toujours la scène, et Dean met l'amulette au dessus de la poubelle, la laisse tomber. Il ouvre la porte et s'en va. Sam reste sans rien dire, l'air triste.

Fin de l'épisode
 
 
 
 
 Ecrit par antalgique.

Int – Motel Room – Night

(Camera pans over the room. There are lots of empty beer cans. Dean’s lying on his stomach, hand under his pillow searching.)

ROY : Looking for this?

(Roy pops the cartridge out of a handgun and tosses it aside. Dean turns over, looks at Sam who also has a gun pointed at him.)

DEAN : Mornin’

ROY : Shut up. Hands where I can see ‘im.

(Dean lifts his hands then lifts himself up.)

DEAN : Wait a minute. Is that you, Roy? It is, isn’t it. Which makes you Walt. Hi ya Walt.

(Roy and Walt look at each other. Walt removes his mask.)

WALT : Don’t matter.

(Roy lifts his mask off his face.)

DEAN : Well, is it just me, or do you two seem a tad upset?

WALT : You think you can flip the switch on the Apocalypse and just walk away, Sam?

SAM : Who told you that?

WALT: We ain’t the only hunters after you. (Walt pumps his shotgun.) See you in the next life.

SAM : Hear me out. I can explain, okay? Please.

(After a pause, Walt shoots Sam. Dean jumps to go to Sam.)

ROY : (shifts to follow Dean’s movement) Stay the hell down.

WALT : Shoot ‘im.

ROY : Killin’ Sam was right but Dean…

WALT : He made us and we just snuffed his brother, you idiot. You want to spend the rest of your life knowing Dean Winchester’s on your ass, ‘cause I don’t. Shoot ‘im.

(Dean, who’s been looking at Sam’s body, turns to face Roy.)

DEAN : Go ahead, Roy, do it. But I warn you, when I come back I’m going to be pissed. C’mon! Let’s get this show on the road.

WALT : Come on, already.

(Walt steps forward and shoots Dean.)

 

 

SUPERNATURAL

 

 

Ext – Impala – Night

(Bob Dylan’s Knocking on Heaven’s Door plays. It’s night. Dean is sitting in the Impala, sleeping. He is wearing his leather jacket over his normal clothes. Thunder sounds. He wakes up. He gets out of the car, shuts the door. The trunk closes. Dean turns toward the sound. Teenaged Sam is there holding a crate of fireworks.)

DEAN : Sammy?

SAM : Come on, let’s go.

(Sam walks off.)

DEAN : Weird dream.

(Sam places the fireworks on the ground and pulls out a couple.)

SAM : Got your lighter?

(Dean checks his pockets and pulls out an old lighter.)

DEAN : Whoa, I haven’t seen this in years.

SAM : Fire ‘em up.

(Dean lights Sam’s firework then his own. The go off, shooting red sparks into the sky.)

DEAN : (smiling) I remember this! It’s Fourth of July, 1996.

(The fireworks die. Dean looks down at Sam. Sam looks over at Dean. He’s happy.)

SAM : Dad would never let us do anything like this. Thanks, Dean. This is great. (Sam hugs Dean. Dean looks startled then he hugs Sam back. Sam pulls away. The music restarts. Sam lights all the fireworks then runs away.) Fire in the hole!

(The fireworks start to explode. Dean and Sam back away. Both of them laugh with joy before Sam goes out to dance under the sparks. Sam nods to Dean acknowledging the special moment. Dean nods back. There is an especially loud explosion, then another, and Dean flashes back to the hotel room and being shot by Walt. Then he’s back in the field but Sam and the fireworks are gone.)

DEAN : Sam?

(Dean goes back to the Impala and leans on the roof. The radio comes on, very scratchy.)

CASTIEL : (on radio) Dean!

(Dean leans in the driver’s side window.)

DEAN : Cas?

CASTIEL : (on radio) Yeah, it’s me.

(Dean gets back in the car)

DEAN : You gotta stop poking around in my dreams. I need some me time.

CASTIEL: (on radio) Listen to me very closely. This isn’t a dream.

(Dean looks around.)

DEAN : Then what is it?

CASTIEL : (on radio) Deep down, you already know.

(Dean flashes on Walt shooting Sam, then himself. The camera focuses on Dean’s eye, partially shut. His face is blank. He is dead.)

DEAN : I’m dead.

CASTIEL : (on radio) Condolences.

DEAN : Where am I?

CASTIEL : (on radio) Heaven.

DEAN : Heaven? How did I get to heaven?

CASTIEL : (on radio) Please, listen. This spell, this connection, it’s difficult to maintain.

DEAN : Wait. If I’m in heaven, then where’s Sam?

CASTIEL : (on radio) What do you see?

DEAN : What do you mean ‘what do I see’?

CASTIEL : (on radio) Some people see a tunnel or a river. What do you see?

DEAN : Nothing. My dash. I’m in my car. I’m on a road.

CASTIEL : (on radio) Alright. A road. For you it’s a road. Follow it, Dean. You’ll find Sam. (The radio is breaking up.) Follow the road. (The radio dies.)

(Dean starts the Impala and drives down the dark highway. The moon is huge and the sky is purple-toned and odd. Dean pulls up in front of a nice three-story house, slightly old-fashioned looking. Lights are bright inside it. Dean climbs slowly out of the car. He looks around but there is nothing but the house.)


Int – Dining Room – Night

(A man is carving turkey. He places a huge piece on Sam’s plate. Sam is dressed in a white shirt and tie.)

SAM : Thank you.

FATHER : So, Sam. I hear you’re new to McKinley.

SAM : Um, yes sir. Two weeks.

FATHER : Stephanie over here just can’t seem to stop talking about you.

STEPHANIE : Dad, shut up.

(Stephanie smiles at Sam. Sam smiles back nervously. She grabs his thigh and Sam jumps.)

SAM : Ummm.

(Sam looks up to see Dean walking into the dining room.)

DEAN : Wow. Just wow.

SAM : Dean? What are you doing in my dream?

(Dean just makes a face in response.)


Int – Living Room – Night

(The conversation in the dining room continues even though Sam is no longer seated at the table. He is in the living room with Dean.)

FATHER : So, what does your father do for a living? (pause for Sam’s response) Hm. You don’t say.

SAM : Heaven.

DEAN : Yup.

SAM : Okay, how are we in heaven?

DEAN : All that clean living, I guess.

(Sam shakes his head.)

SAM : No, no. Okay. You… I get, sure. But me? Maybe you haven’t noticed but I’ve done a few things?

DEAN : You thought you were doing the right thing.

SAM : Last I checked it wasn’t the road to heaven that was paved with good intentions.

DEAN : Yeah, well, if this is the Skymall it sucks. I mean, where’s the triplets and the latex, you know? C’mon, a guy has needs.

(Sam looks at Stephanie’s family, still eating dinner as if he’s there.)

SAM : You know, when you bite the dust they say your life flashes before your eyes.

DEAN : Your point?

SAM : This house, it’s one of my memories.

DEAN : When I woke up, I woke up in one of my memories. The Fourth of July we burned down that field?

SAM : Maybe that’s what heaven is: a place where you relive your greatest hits.

DEAN : Wait, so… playing footsie with brace-face in there? Then that’s a trophy moment for you?

SAM : Dean, I was eleven years old. This was my first real Thanksgiving.

DEAN : What are you talking about? We had Thanksgiving every year.

SAM : We had a bucket of extra-crispy and Dad passed out on the couch. (There is a rumbling noise from outside. Dean and Sam look around.) I don’t remember this.

(The lights go out. The family continues eating. The house begins to shake.)

DEAN : Hey. (They look at the family) We should, uh…

SAM : Definitely. (They run to the far corner of the room. Sam stands up beside the window. Dean ducks behind the couch. The glass in a picture on the mantle breaks. The family continues eating. A searchlight streams through the window. Dean drops down lower. More furniture falls over. More glass breaks. Then the searchlight disappears. The lights come on in the house and Sam and Dean leave their hiding places. The family is still eating and talking in the background. Dean sees a radio and goes to it. Sam follows.) Okay, what the hell was that?

DEAN : I don’t know but we are taking the escalator back downstairs. (He hits the radio) Cas!

SAM : What are you doing?

DEAN : What’s it look like?

SAM : Like you’ve lost your mind.

(Dean gives him an exasperated look.)

DEAN : Cas talked to me before using this phone-home radio thing, so I— Cas!

(The TV behind them starts to flicker.)

CASTIEL : (on TV) I can hear you.

(Dean and Sam move over to the TV. They can see Castiel but the picture rolls and is filled with static. His voice fades in and out and is sometimes distorted.)

DEAN : Cas. Hey! So I, uh, I found Sam but, but something just happened. There was this weird beam of light.

CASTIEL : (on TV) Don’t go into the light.

DEAN : Okay. Thanks, Carol Ann. What was it?

CASTIEL : (on TV) Not what: whom. Zachariah. He’s searching for you.

SAM : And if he finds us?

CASTIEL : (on TV) You can’t say yes to Michael and Lucifer if you’re dead so Zachariah needs to return you to your bodies.

SAM : Great! Problem solved.

CASTIEL : (on TV) No. You don’t understand. You, hm. You’re behind the Wall. This is a rare opportunity.

DEAN : For what?

CASTIEL : (on TV) You need to find an angel. His name is Joshua.

DEAN : Hey, man, no offense but we are kind of ass full of angels, okay. You find him.

CASTIEL : (on TV) I can’t. I can’t return to heaven.

SAM : So what’s so important about Joshua?

CASTIEL : (on TV) The rumour is; he talks to God.

DEAN : And, so?

CASTIEL : (on TV) You think maybe—just maybe—we should find out what the hell God has been saying?

DEAN : Jeez. Touchy.

CASTIEL : (on TV) Please. I just need you to follow the road.

SAM : What road?

CASTIEL : (on TV) It’s called the Axis Mundi. It’s a path that runs through heaven. Different people see it as different things. For you, it’s two-lane asphalt. The road will lead you to the Garden. You’ll find Joshua there. And Joshua… can take us to God. (The pictures starts to break up badly.) The Garden. Quick. Hurry.

(The TV dies. Sam takes a deep breath. They turn to each other.)

SAM : So... What do you think?

DEAN : I think we hit the yellow bricks; find this Joshua cat.

SAM : (looks surprised) Really?

DEAN : What? You don’t?

SAM : No, uh. I’m just surprised you do. Last time I checked you wanted to break God’s nose, now you think he can help?

DEAN : He’s the only one who can. I mean, come on, Sam. We are royally boned. So prayer? The last hope of a desperate man.




Ext – Porch – Night

(From the outside we see Dean open the front door followed closely by Sam. They stop, look around. There’s nothing but forest where the road used to be.)

SAM : Wasn’t there a street out here?

DEAN : There was.




Int – Hallway – Night

(They walk back into the hallway. Dean starts looking around.)

SAM : Dean. What are you doing?

DEAN : Looking for a road.

SAM : You… (Dean opens the closet under the stairs) You think the road is in a closet?

DEAN : (turns on the light) We’re in heaven, Sam, okay? I mean, our memories are coming true. Cas is on TV. Finding a road in a closet would be pretty much the most (he sees something on the floor) normal thing to happen to us today.

(There is a small Hot Wheels set on the floor. Dean makes a face and bends down to it.)

SAM : What?

(Dean picks up a blue car.)

DEAN : I used to have one of these… when I was a kid.

(Dean puts the car on the track and sets it in motion.)




Int – Boy’s Room – Day

(As the camera pulls back we see that his position has changed. He is now wearing sneakers with one shoelace untied. Dean’s wearing a T-shirt and a flannel button-up. The leather jacket is gone. Sam is back in his normal hunter clothes.)

SAM : That was the road?

DEAN : I guess. (Dean looks around and we see that they are in a room suitable for a young boy. They stand up.)  Kind of trippy, right?

SAM : Yeah. (Sam looks at Dean’s shirt.) More trippy. Um. Apparently, you ‘wuv hugs’.

(Dean covers his T-shirt.)

DEAN : Shut up. (Sam laughs. They look around until Dean realizes something.) Wait a minute. I know where we are.

SAM : Where?

DEAN : We’re home.

MARY : (off camera) Dean… (Both Dean and Sam turn to the doorway. Mary appears, looking young and pretty in a tight, white dress.) Hey, Dean. You hungry?

(Close up on Mary: she looks beautiful and neither of the boys know what to do.)

 



 
Int – Kitchen – Day

(Dean is sitting at the kitchen table. Mary is pouring him a glass of milk. He has a sandwich in front of him. He smiles at her. She looks at him.)

MARY : You want the crust cut off?

DEAN : Yeah. I’d love that.

SAM : Mom?

(There’s no response. Dean looks at Sam then at Mary. She looks at him but not at Sam.)

DEAN : I guess this is not your memory, Sam. Sorry.

SAM : Dean, uh. We should… go. Keep looking for the road.

DEAN : Just… just give me a minute, okay?

SAM : Dean…

DEAN : Sam. Please. One minute.

(Sam nods reluctantly. Mary ruffles Dean’s hair as she moves away from the table. The phone rings and Dean turns to watch her answer it.)

MARY : (on phone) Hello? … No, John. … We’re not having this conversation again. … Think about what? … You’ve two boys at home. …

DEAN : I remember this. Mom and Dad were fighting and then he moved out for a couple days.

SAM : Dad always said they had the perfect marriage.

DEAN : It wasn’t perfect until after she died.

MARY : (on phone) Fine. Then don’t. … There’s nothing more to talk about.

(Mary hangs up the phone and turns away from the table. She sniffs as if she’s fighting back tears.)

SAM : What happens next ?

(Dean goes to her and hugs her.)

DEAN : It’s okay, Mom. Dad still loves you. I love you, too. I’ll never leave you.

(Sam looks enlightened. Mary and Dean break apart. She cups his cheek in her hands.)

MARY : You are my little angel. (She smiles too wide.) How ‘bout some pie? Okay.

(She moves away to get the pie and Dean goes to where Sam is waiting. Sam shakes his head sadly.)

DEAN : What?

SAM : I just never realized how long you’ve been cleaning up Dad’s messes.

DEAN : (frowning) Whatever. Let’s keep moving.

(They search the house. Opening cupboards and drawers. Sam finds a postcard that says Route 66.)

SAM : I’ve seen this somewhere before.

DEAN : Where?

 




Int – Shack – Day

(The camera pans out to show a wall covered with postcards all from along Route 66. Dean steps in front of them and he’s wearing adult clothes again, although he’s got on his canvas coat and not the leather one. Sam’s clothes have changed as well: different shirt, slightly different coat.)

DEAN : Where are we?

SAM : No way. (A golden retriever enters the room. Sam bends down excitedly.) Bones! Hey, c’mere! C’mere! (Dean looks on as the dog licks Sam’s face.) Hey, hey, hey, hey…

DEAN : Bones?

SAM : Yeah. Bones was my dog. Hey.

(Sam stands up and goes to a cheap coffee table. He opens up a pizza box.)

DEAN : Your… your dog?

SAM : Yeah.

(Sam sits on the couch, pulling pizza out of the box. Bones is right beside him, tail wagging. Dean is looking around, not happy.)

DEAN : Is this Flagstaff?

SAM : (looks happy) Yeah. (He pets Bones.) Hey, boy.

DEAN : This is a good memory for you?

SAM : (laughing) Yeah. I mean, I was on my own for two weeks. I lived on Funyuns and Mr. Pibb. (He feeds Bones some of his pizza.)

DEAN : (unimpressed) Wow.

SAM : What?

DEAN : Well, you don’t remember, do you? You ran away on my watch. I looked everywhere for you. I thought you were dead. And when Dad came home…

(Sam looks guilty. Dean looks upset before he turns away.)

SAM : Dean, look, I’m sorry. I never thought about it like that.

DEAN : Forget it. Let’s roll.

(Dean strides out of the room leaving Sam behind. He gives Bones a final treat before standing up to follow Dean. Bones follows him so he bends down to give the dog a last pet.)

SAM : Stay. Bones-y, stay.

(He walks out the door)

 



Ext – Street – Night

(Where Dean had walked into daylight, it’s now night. They meet in the middle of the street across from an old house with a wrap-around porch. When they turn to look at the shack they’d just left, it’s gone. Sam obviously remembers where they are. It takes Dean a moment but he also figures it out.)

DEAN : What memory is this?

SAM : (obviously lying) No idea. (He sniffs.) Alright, come on. Dean… Road. God. Remember?

DEAN : Wait a minute. Wait a minute. This? (He looks at Sam accusingly.) This is the night you ditched us for Stanford, isn’t it? This is your idea of heaven? Wow. (He laughs painfully) This was one of the worst nights of my life.

SAM : I can’t control this stuff.

(Dean, who had turned away, turns back to face Sam.)

DEAN : Seriously? I mean this is a happy memory for you?

SAM : I don’t know. I mean, I was on my own. I finally got away from Dad.

DEAN : (turning away) Yeah, he wasn’t the only one you got away from.

SAM : Dean, I’m sorry. I just, uh…

DEAN : I know. You didn’t, you didn’t think of it like that.

SAM : Dean!

DEAN : C’mon! Your heaven is somebody else’s Thanksgiving. Okay. It’s bailing on your family. What do you want me to say?

SAM : Man, I never got the crusts cut off my PB & J. I just don’t look at family the way you do.

DEAN : Yeah, but I’m your family…

SAM : I know…

DEAN : I mean, we’re supposed to be a team. It’s supposed to be you and me against the world, right?

SAM : Dean, it is!

DEAN : (after a pause) Is it? (Sam looks devastated but before he can answer a searchlight hits them. They look up. Then they start running toward the trees at the side of the road.) Go! Go!

 




Ext – Forest – Night

(They run through the darkened woods eventually jumping over a log and hiding behind it. They are breathing hard. Cut to a man, walking after them, in nice, shiny dress shoes. It is Zachariah.)

ZACHARIAH : Wow. Running from angels. On foot. In heaven. With out-of-the-box thinking like that I’m surprised you boys haven’t stopped the Apocalypse already.

(Zachariah snaps his fingers and it’s daytime.)

 

 

 

Ext – Forest – Day

ZACHARIAH : Guys. What’s the problem? I just want to send you back to Earth, that’s all. (Sam and Dean peek over the log. Zachariah is standing a few yards away with his back to them.) I mean, that is, after I tear you a cosmos of new ones. You’re on my turf now, boys. And by the time I through with you, you’re going to be begging to say yes. (Dean and Sam take off running. Zachariah turns and sees them. He smiles. Dean and Sam are running flat out. They stop abruptly because Zachariah is in front of them.) Guys, c’mon. You can run but you can’t run.

(Dean and Sam turn around and run back the way they came. This time they come to a halt when confronted by a slim figure in a colourful mask and a gold cape. The figure lifts one finger to his mouth to indicate they should be silent.)

ASH : Shh. (He waves them forward.) Hurry! This way.

(He leads them to a small wooden shack. He scribbles some symbols on the rusted door then opens it and runs inside. Dean and Sam follow.)

 

 

 

Int – Roadhouse – Day

SAM : Wait. Who are you?

(The room is much bigger than it should be. Even though it’s dim, tables and chairs are visible in the light from windows on the far side. The figure pulls of his mask and his cape.)

ASH : Buenos dias, bitches.

DEAN : Ash?

(Ash claps his hands twice and the lights come on. He spreads out his arms.)

ASH : Welcome to my blue heaven.

(Dean looks around stunned. Sam smiles. They’re in Ellen’s Roadhouse.)


 

 

Int – Roadhouse – Day

(Music plays on the jukebox.)

DEAN : Good God, the Roadhouse. It even smells the same.

ASH : (picking up his cape and mask) Bud, blood and beer nuts. It’s the best smell in the world. (He walks behind the bar and snaps his fingers.) How ‘bout a cold one? Up here? No hang-over.

(Dean and Sam sit on the bar stools.)

SAM : So… no offense…

ASH : (interrupting) How did a dirt bag like me end up in a place like this? I’ve been saved, man. I was my congregation’s number one snake handler.

SAM : (smiling) And you said this was your heaven?

ASH : Yup! My own… personal… (Ash shotguns his beer while Sam and Dean watch. He burps.)

SAM : And when the angels jumped us? We were…

ASH : In your heaven.

SAM : So there’re two heavens?

ASH : No. More like a hundred billion. So, no worries, it’ll take those angels boys a minute to catch up.

DEAN : (completely confused) What?

ASH : See, you gotta stop thinking of heaven as one place. It’s more like a butt-load of places all crammed together. Like Disneyland except without all the anti-Semitism.

(Dean and Sam still look confused.)

SAM : Disneyland?

ASH : Mm-hmm. Yeah. See you got Winchesterland. (He holds up his hands to indicate the bar.) Ashland. (He points all around outside the bar.) A whole mess of everybody-else-lands. Put them all together: heaven. Right? At the centre of it all? Is the Magic Kingdom. The Garden.

DEAN : So everybody gets a little slice of paradise.

ASH : Pretty much. A few people share—special cases. What not.

DEAN : What do you mean ‘special’?

ASH : Aw, you know. Like, uh, soul-mates. (Silence greets his statement. Dean and Sam don’t look at each other.) Anyway. Most people can’t leave their own private Idaho’s.

DEAN : But you ain’t most people.

ASH : Nope. They ain’t got my skills. Hell, I’ve been all over. Johnny Cash. André the Giant. (He turns to Sam.) Einstein. Sam, that man can mix a White Russian. Hell, the other day? I found Mallanāga Vātsyāyana.

SAM : Who?

ASH : He wrote the Kama Sutra. Huh, that boy’s heaven? Ah, sweaty. Confusing.

DEAN : All this from a guy who used to sleep on a pool table.

ASH : Yeah. Now that I’m dead, I’m living, man, a whole lot more.

SAM : So how’d you find us?

ASH : I rigged up my very own (he pulls a laptop from under the bar) holy-rolling police scanner. (He hits the power button and it starts up, displaying a mess of sound graphs and making an annoying piercing sound.) That’s angels. Blabbing Enochian, okay? I’m fluent. (He turns it off and puts in back under the counter.) I heard that you were up. Of course I had to come find you. Again.

DEAN : (surprised) Again?

ASH : This ain’t the first time here. I mean, you boys die more than anyone I’ve ever met.

DEAN : (even more surprised) Really.

ASH : Ah, yeah… you don’t remember. God! Angels. Must’ve Windexed your brain.

SAM : So, uh. I mean, have you found anybody else? Ellen and Jo?

ASH : (taken aback) Ellen and Jo are dead?

(Dean looks upset and doesn’t answer. Ash looks to Sam. Sam looks guilty and sad.)

SAM : Uh, yeah. Yeah. A few months now. Sorry.

(Ash takes a minute to compose himself.)

ASH : Um, hmm. Uh, they went down fighting?

SAM : (nods) Yeah. ‘Til the end.

DEAN : (bitterly) Yeah, a lot of good it did. How ‘bout our folks.

ASH : I’ve been looking all over for John Winchester, Mary too, but so far: nada. I’m sorry. But hey! There is somebody that wants to jaw with you. Hold up.

(Ash leaves the bar and goes into the back room that used to be his. There are symbols on it like the ones he chalked onto the door of the shack. It only takes moments before he’s returning with Pamela Barnes. Both Dean and Sam look happily surprised.)

SAM : Pamela!

(Close up of Pamela so that we can see that she has her eyes back.)

PAMELA: Nice to see you boys again.

ASH : (fake shivering) Ooo

 




Int – Roadhouse – Day

(Still inside Ash’s Roadhouse. Sam and Ash are sitting at the bar. Ash is working the laptop.)

SAM : So this is how you get around up here?

ASH : Hm, more or less. It’s awesome to finally have an application—a practical application—for string theory.

(The camera pulls out and reveals Dean and Pamela sitting at one of the tables in the raised section.)

DEAN : So!

PAMELA : So. (She reaches over and swats him lightly on the head.) That’s for getting me killed.

DEAN : Yeah. That’s… probably less than I deserve. Makes you feel any better we got Ash killed too.

(At the bar, Ash raises his hand in a rock salute.)

ASH : I’m cool with it. (He snaps his fingers.)

DEAN : He’s cool with it. So you… you good?

PAMELA : I’m good. Really. Remember my death scene? Gut shot. Coughing blood. You told me I was going someplace better.

DEAN : I was lying.

PAMELA : You were right! My heaven? It is one long show at the Meadowlands. It’s amazing! You should see it.

DEAN : (nodding his head) Yeah.

PAMELA : You don’t believe me.

DEAN : No, I do, it’s just, you know. Spending eternity trapped in your own little universe while the angels run the show, that’s lonely. You know. That’s not Nirvana. That’s the Matrix.

PAMELA : I don’t know. Attic’s still better than the basement.

DEAN : Yeah, but (he holds his hand out) you know this place feels real, but it’s Memorex. Real is down there.

PAMELA : Yeah, well, close enough. Look, Dean, I’m happy. I’m at peace.

DEAN : What? Are you trying to sell me a time share? I mean, what’s with the pitch?

PAMELA : (chuckling) I know that Michael wants to take you out for a test drive.

DEAN : (interrupting) Pamela…

PAMELA : Just saying. What happens if you play ball with them? Worst case.

DEAN : A lot of people die.

PAMELA : And then they come here. Is that really so bad? Look. Maybe… you don’t have to fight it so hard. That’s all I’m trying to say.

(Sam and Ash turn on their seats, stopping whatever Dean might have said in reply.)

SAM : Hey! Found a short cut to the Garden.

(Ash gives them a thumbs up. Pamela returns it.)

ASH : Oh yeah.

 




Int – Roadhouse – Day

(Underneath a ‘Come In We’re Open’ sign, Ash draws another sigil-formula. This one is different from the other ones we’ve seen.)

ASH : All Access Pass to the Magic Kingdom.

DEAN : (standing behind him) Good.

(Ash turns to look at him.)

DEAN : Not good?

ASH : That Zachary fella’s going to be watching every road to the Garden.

(Behind Dean, Pamela is engulfed in Sam’s hug.)

PAMELA : Watch your ass. (Sam nods and leaves.) And Dean.

(Dean reaches out for his hug but Pamela has other ideas. She pulls his head down for a kiss. The first one’s short. The second one’s longer.)

PAMELA : Yup. Just how I imagined.

(Pamela taps his cheek and chuckles. Eventually, Dean turns back to where Ash is finishing his formula. Ash stands up.)

ASH : Ah, gentlemen. I don’t mean to be a downer or anything but… I’m sure I’ll see you again soon.

(Dean glances back at Pamela and winks. She smiles back. He turns back to Ash.)

DEAN : Well, keep a sixer on ice for us.

ASH : (nods) Yeah.

(Ash opens the door and they walk through, Sam first.)

 



Int – Living Room – Night

(It’s the house in Lawrence. It’s dark, empty and kind of spooky. A train’s whistle can be heard in the background.)

DEAN : What the… Why we back home?

SAM : I don’t know. So what are we going to do?

DEAN : Keep looking for the road again, I guess.

(Behind Dean, Mary appears. She’s in her nightgown, the same one she was wearing the night she was killed.)

MARY : Honey. Why are you up?

DEAN : Look. I’m-I’m sorry. I love you but you’re not real and we don’t have time—

MARY : Did you have another nightmare? Tell me.

DEAN : I gotta go.

MARY : Then how ‘bout I tell you my nightmare, Dean? The night I burned.

(As they watch, blood appears on the nightgown above Mary’s stomach.)

DEAN : (shaky) Sammy, let’s get out of here.

MARY : Don’t you walk away from me. (Dean stops) I never loved you. You were my burden. I was shackled to you. Look what it got me. (She blinks and her eyes turn yellow.)

 





Int – Living Room – Night

(Mary is staring at Dean with her yellow eyes. Dean is frozen in place.)

SAM : Dean.

(Dean finally turns to Sam. He looks devastated. Then the lights in the house change color, taking on an unhealthy green hue. The room changes around them; the doors are gone. Mary blinks and her eyes are her own again.)

MARY : The worst was the smell. The pain, well. What can you say about your skin bubbling off? But the smell was so… You know, for a second I thought I’d left a pot roast burning in the oven. But… it was my meat. (Dean moves away from Mary, going to the wall to investigate where the doorway used to be. It’s bricked over.) And then, finally, I was dead. The one silver lining was that at least I was away from you. (She takes a big breath.) Everybody leaves you, Dean. You noticed? Mommy. Daddy. Even Sam. (Sam looks very upset at her words but he doesn’t say anything.) You ever ask yourself why? Maybe it’s not them. Maybe, it’s you. (She chuckles.)

ZACHARIAH : Easy now, kitten.

(Zachariah walks in behind Mary while she smiles in evil glee.)

SAM : (accusingly) You did this.

ZACHARIAH : And I’m just getting started. I mean, guys. Did you really think you could just sneak past me into Mission Control?

SAM : You son of a bitch.

(Very large angel goons appear behind Sam and Dean, holding them easily in place.)

ZACHARIAH : You know, I’d say the same thing about you, Sam but I have actually grown quite fond of your mother. Or at least the Blessed Memory of her. (Zachariah moves Mary’s hair then bends down and kisses her neck. Dean has to look away.) I think we’re going to be logging a lot of quality time together. I’ve discovered she’s quite the.. MILF.

DEAN : You can gloat all you want, you dick, you’re still bald.

ZACHARIAH : In heaven, I have six wings and four faces, one of whom is a lion. You see this because you’re… (Zachariah breaks off to run his fingers down Mary’s arm. It’s Sam who can’t watch this time.)... limited. (Zachariah snaps his fingers and the image of Mary disappears.) Let’s brass tack this, shall we?

DEAN : You gonna ball-gag us until we say yes? Huh, yeah, I’ve heard that one too.

(Zachariah steps up to Dean and slams his fist in Dean’s stomach. Dean folds over with a pained groan.)

ZACHARIAH : I’m going to do a lot more than that. I’ve cleared my schedule. Get him up. (Zachariah punches Dean again. Sam struggles against the angel holding him.) Let me tell you something. I was on the fast track once. Employee of the month, every month, forever. I would walk these halls and people would AVERT THEIR EYES! (The house rumbles and shakes.) I HAD ‘‘RESPECT’’! And then they assigned me you. Now look at me. (He chuckles unhappily.) I can’t close the deal on a couple of flannel-wearing maggots? Everybody’s laughing at me… and they’re right to do it. So! Say yes, don’t say yes; I’m still going to take it out of your asses. It’s personal now, boys, and the last person in the history of creation you want as your enemy is me. And I’ll tell you why. Lucifer may be strong, but I’m… ‘‘petty’’. I’m going to be the angel on your shoulder for the rest of eternity.

JOSHUA : Excuse me. Sir?

(Zachariah turns to face the newcomer. A slight, older, black man.)

ZACHARIAH : I’m in a meeting.

JOSHUA : I’m sorry. I need to speak to those two.

ZACHARIAH : (shocked) Excuse me?

JOSHUA : It’s a bad time, I know, but I’m afraid I have to insist.

ZACHARIAH : You don’t get to insist jack-squat.

(The newcomer doesn’t back down, just stares at Zachariah. It seems to unnerve him.)

JOSHUA : No, you’re right. But the boss does. His orders.

ZACHARIAH : (uncertain) You’re lying.

JOSHUA : I wouldn’t lie about this. Look, fire me if you want. Sooner or later, he’s going to come back home and you know how he is with that whole wrath thing.

(Zachariah looks at Dean and Sam. He looks back at Joshua but Joshua doesn’t back down. There’s the fluttering of wings and the next look we get, Zachariah and his goons have disappeared. Dean and Sam move closer to each other, staring at the new angel. The camera turns towards Joshua and…)

 




Int – Botanical Gardens – Day

(They are no longer in the house with its creepy green lighting. They are in a verdant, green garden—a conservatory. They are surrounded with the sounds of a forest. They walk down stone steps, approaching Joshua.)

SAM : This is heaven’s Garden?

DEAN : It’s-it’s nice… ish. I guess.

JOSHUA : You see what you want to here. For some it’s God’s throne room; for others it’s Eden. You two, I believe it’s the Cleveland Botanical Gardens. You came here on a field trip.

(Sam nods acceptance and remembrance.)

SAM : You’re Joshua.

JOSHUA : (nods) I’m Joshua.

SAM : So, you talk to God.

JOSHUA : Mostly, He talks to me.

SAM : Well, we need to speak to Him. It’s important.

DEAN : Where is he?

JOSHUA : On Earth.

DEAN : Doing what?

JOSHUA : I don’t know.

SAM : Do you know where on Earth?

JOSHUA : No, sorry. We don’t exactly speak face-to-face.

DEAN : I… I don’t get it. God’s not talking to nobody so…

JOSHUA : Why’s he talking to me. I sometimes think it’s because I can sympathize—gardener to gardener—and, between us, I think he gets lonely.

DEAN : (disgusted) Well, my heart’s breaking for him.

SAM : (interrupting) Well, can you at least get him a message for us?

JOSHUA : Actually, he has a message for you. Back off.

DEAN : What?

JOSHUA : He knows already. Everything you want to tell him.

DEAN : But…

JOSHUA : He knows what the angels are doing. He knows that the Apocalypse has begun. He just doesn’t think it’s his problem.

DEAN : (stunned) Not his problem?

JOSHUA : God saved you already. He put you on that plane. He brought back Castiel. He granted you Salvation in heaven (he turns to face Sam directly) and after everything you’ve done too. It’s more than he’s intervened in a long time. He’s finished. Magic amulet or not, you won’t be able to find him.

DEAN : But he can stop it. He can stop all of it.

JOSHUA : I suppose he could but he won’t.

DEAN : Why not?

JOSHUA : Why does he allow evil in the first place. You could drive yourself nuts asking questions like that.

DEAN : So he’s just going to sit back and watch the world burn?

JOSHUA : I know how important this was to you, Dean. I’m sorry.

DEAN : (emotional) Forget it. Just another dead-beat dad with a bunch of excuses, right. I’m used to that. I’ll muddle through.

JOSHUA : Except… you don’t know if you can, this time. You can’t kill the Devil, and you’re losing faith, in yourself, your brother, and now this? (Sam looks at Dean. He’s realizing just how desperate and depressed Dean really is.) God was your last hope. I just… I wish I could tell you something different.

SAM : (concerned) How do we know you’re telling the truth ?

JOSHUA : You think that I would lie?

SAM : It’s just that… you’re not exactly the first angel we’ve met.

JOSHUA : I’m rooting for you boys! I wish I could do more to help you, I do! But, I just trim the hedges.

DEAN : So what now.

JOSHUA : You go home again. I’m afraid this time, won’t be like the last. This time, God wants you (he lifts a hand) to remember.

(There’s a whooshing sound and a bright light, similar to the one at the convent, blinds them.)

 





Int – Motel Room – Morning

(The sound of a tractor-trailer accelerating is heard. The camera pans over the same collection of empty beer cans as was seen at the beginning. Dean and Sam are lying on their beds, lifeless. The whooshing sound is heard and Sam’s eyes open. He sucks in a huge breath and sits up in shock. He pants. The whooshing is heard again and Dean sits up on his bed. He coughs and looks down at his chest.)

SAM : You alright?

DEAN : Define alright.

(Dean reaches over and picks up his cell phone. He stands up as he dials and we see his back is covered in blood from the exit wounds.)

 




Int – Motel Room – Day

(Castiel, looking lost and without hope, leans against the divider while Dean and Sam pack up their gear in the background.)

CASTIEL : Maybe… maybe Joshua was lying.

(The brothers look at him. Dean already has on his jacket; his bag is packed.)

SAM : I don’t think he was, Cas. I’m sorry. (He sighs.)

(Dean watches as Castiel moves into the entryway. Castiel looks up.)

CASTIEL : You son of a bitch. I believed in…

(Dean looks as if he wants to approach Castiel. Castiel searches above for any sign, anything… There is nothing. He turns back to the brothers, looking at Dean. He pulls the amulet from his pocket.)

CASTIEL : I don’t need this anymore. (Castiel tosses it to Dean who shakes it out so we can see what it is.) It’s worthless.

(Castiel turns away.)

SAM : Cas. Wait. (The sound of wings is heard and Castiel is gone. Sam tosses his shirt on the bed angrily. Dean hasn’t looked up from the amulet in his hands.) We’ll find another way. We can still stop all this Dean.

DEAN : (finally looking up) How?

SAM : I don’t know, but we’ll find it. You and me, we’ll find it.

(Dean doesn’t look like he believes him and Sam knows it. Dean picks up his back and walks past Sam without saying anything. He doesn’t even look at Sam. At the door he pauses and drops the amulet in the trash. He opens the door and leaves. Behind him, Sam takes a deep breath. He looks sad, but determined.)

 




CREDITS

END OF THE EPISODE.

 

Ecrit par deanlove35.

Kikavu ?

Au total, 114 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

CassieAuro 
29.06.2018 vers 11h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Ali3nBrain 
14.06.2018 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Le Roadhouse 28
Aujourd'hui à 11:39

Petit jeu (suite)
Hier à 13:45

Staff
05.01.2019

S01E03 L'esprit du lac
Aujourd'hui à 10:28

Partie Episodes
Aujourd'hui à 09:46

S14E06 Optimism
Aujourd'hui à 09:45

S14E09 The Spear
Aujourd'hui à 09:43

S14E07 Unhuman Nature
Aujourd'hui à 09:40

Mag Anglophone
Aujourd'hui à 08:49

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.10 : Nihilism (inédit)
Vendredi 18 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.04 : Mint Condition (inédit)
Jeudi 1 novembre à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Crowley et Rowena version Noël sortent grands gagnants de la dernière photo du mois. Encore...

Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
L'épisode 14.10 "Nihilism" ainsi que l'épisode 14.11 "Damaged Goods" à retrouver dans le guide des...

Bon anniversaire Genevieve Padalecki

Bon anniversaire Genevieve Padalecki
Elle fête ses 38 ans. Bon anniversaire à elle.  ...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

quimper, Hier à 01:13

Le quartier Engrenages vous propose de découvrir son calendrier de janvier et de participer à sa PDM.

quimper, Hier à 01:18

Vous pouvez aussi prendre connaissance de la date de diffusion de la saison 7 et commenter l'annonce de la saison 8.

quimper, Hier à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, Hier à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Aujourd'hui à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site