VOTE | 646 fans

#702 : Marée noire

 

Réalisé par : Guy Norman Bee
Ecrit par : Ben Edlund

SAM SE SOUVIENT DE L'ENFER - Castiel continue de lutter contre le poids de son nouveau pouvoir. Le mur brisé dans la tête de Sam lui provoque des hallucinations, et il a bien du mal à discerner ce qui est réel de ce qui ne l'est pas. Bobby s'inquiète du fait que Dean puisse plier sous le poids de son combat contre Castiel et du fait de garder un oeil sur Sam.

 

>>Photos Promo<<

Popularité


4.33 - 6 votes

Titre VO
Hello Cruel World

Titre VF
Marée noire

Première diffusion
30.09.2011

Première diffusion en France
13.11.2012

Vidéos

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

L’épisode reprend là où le dernier c’était arrêté.

Dean, Cas et Bobby sont toujours dans le laboratoire, les Léviathans ont pris le contrôle, mais l’hôte semble être sur le point d’exploser. Bobby reprend enfin connaissance, et les Léviathans décident de partir, en promettant à Dean qu’ils reviendront pour eux.

Sam est persécuté par Lucifer, ce dernier lui explique qu’il est toujours dans la cage avec lui, et qu’il profite de cette superbe torture. Tout ce que voit Sam n’est pas réel, c’est Lucifer en personne qui lui fait croire tout cela. Sam est angoissé et se pose des questions, mais Dean arrive enfin et le retire de son hallucination. Il lui explique qu’ils doivent vite partir d’ici. Sonné Sam suit son frère et Bobby à l’extérieur du laboratoire.

A l’extérieur, les Léviathans se rendent dans une réserve d’eau municipale. Ils s’enfoncent dans l’eau, et lorsque le corps de Cas disparait sous les eaux, une sorte de dizaines de fumées noir s’en va à une vitesse rapide. Dean, Bobby et Sam assistent à la scène impuissants.

SUPERNATURAL

Les boys et Bobby sont inquiets, les Léviathans peuvent être maintenant n’importe où, ils savent que tout ceci risque de très vite empiré. Dean aperçoit alors le trench-coat de Cas dans l’eau, il le ramasse. Castiel semble être mort, et tout le monde est attristés par la perte de leur ami, Dean le premier. Bobby leur dit qu’ils doivent s’en aller, ils ont du pain sur la planche.

Dans la ville, on a plusieurs plans où l’on voit l’eau couler, des filles qui lavent des voitures, une dame qui remplie une carafe d’eau, ou encore une petite fille qui boit de l’eau dans une fontaine. On peut ainsi voir que les Léviathans réussissent à possédé des corps facilement. Un mécanicien est même possédé uniquement en recevant de l’eau dans ces yeux. La possession semble être très aisé pour eux.

Lucifer réveille Sam, mais en réalité il s’agit de Dean et il lui propose un petit déj, à base d’eau minéral et de barre chocolaté. Il lui soigne sa blessure à la main (Lucifer est dans la pièce et seul Sam le voit) Bobby leur annonce qu’il n’y a pas encore d’infos sur les Léviathans. Dean demande alors à Sam comment il va. Sam joue la franchise et lui avoue qu’il ne va pas bien, et qu’il a des hallucinations. Dean ne sait pas trop comment réagir, il tente de persuader que tout ceci n’est pas réel, mais Lucifer s’amuse à dire la même chose à Sam. Laissant le jeune chasseur perturbé, et suspicieux.

La petite fille possédée, regarde la télévision, elle zappe et tombe sur la série Dr Sexy MD, elle entend qu’un chirurgien peut être capable d’ouvrir n’importe quel corps et peut retirer tout les organes qu’il veut, sans pour autant devoir s‘occuper de la paperasse. Elle a alors un large sourire, et semble avoir une idée.

Dean et Bobby discutent à propos de Sam. Dean décide d’activer le GPS du téléphone de Sam, pendant que ce dernier s’occupe de ces armes. Mais bien que Bobby soit inquiet pour le plus jeune des Winchester, il demande à Dean si il va bien. L’ainé lui dit que tout va bien pour lui, et que son état n’est pas un souci. Le vieux chasseur n’y croit pas, Dean vient de perdre ce qui ressemble le plus à un meilleur ami, et son frère disjoncte. Il lui explique que le jour où il aura envie de vider son sac, il sera là pour lui. Bien que Dean fasse le gros dur, il est content de savoir qu’il peut toujours compté sur Bobby.

Dans un lycée à Stockville, trois élèves se rendent dans le vestiaire, ils sont alors attaqués par des camarades de leur équipe de nageurs. Ces derniers sont en faites possédés par des Léviathans et sont affamés.

A l’hôpital générale de Sioux Falls, on retrouve le shérif Judy Mills (vu dans l’épisode 515 et 604) elle vient d’être opéré de l’appendicite. Jody, a une voisine de chambre, c’est une vieille dame nommée Madelaine Hackett, et elle assez envahissante. Le docteur Gaines arrive, et lui explique qu’ils vont devoir la garder au moins cette nuit pour qu’elle puisse se reposer.

Dean revient des courses, et Sam avec Bobby on peut être dégotés une piste dans la ville de Stockville. Sam étant réaliste, il demande à Dean de s’y rendre seul et d’aller enquêter. Pendant ce temps Bobby restera avec Sam pour veiller sur lui. N’ayant pas le choix, Dean accepte.

Edgar le mécanicien possédé un peu plus tôt, retrouve la petite fille. Il n’est pas content, ils doivent être plus prudent, car le boss des Léviathans ne veut pas que leur venue s’ébruite, il veut que tout se passe dans la discrétion. La petite fille leur explique qu’ils ont faim, mais pour Edgar ce n’est pas une excuse. Elle lui avoue avoir une idée, et qu’elle aura besoin de son aide.

A l’hôpital, la petite fille rencontre le docteur Gaines. Elle décide de le possédé, afin d’être un chirurgien et donc de pouvoir utilisé tout les scalpels qu’elle souhaite.

Dean se rend donc dans le vestiaire du lycée de Stockville, il se fait passer pour un agent du FBI, il fouille un peu et découvre la trace d’un Léviathan, plus de doutes, ils sont bien passés par là.

A l’hôpital, Mills est réveillée par du bruit, elle découvre que le docteur Gaines est en train d’endormir Mme Hackett. Il sort de la chambre en emportant la vieille dame. Trouvant tout ceci étrange, le shérif décide de le suivre.

Dean appel Sam, il lui explique qu’il s’agit bien des Léviathans, et que ces choses peuvent possédés des corps. Sam voit toujours Lucifer, mais tente de faire bonne figure au téléphone. Dean lui demande de l’attendre, il va revenir pour tenter de localisé les jeunes nageurs possédés depuis chez Bobby. Lucifer s’amuse en disant qu’il s’éclate avec Sam et plante alors un couteau sur la table.

 

A l’hôpital, le shérif finit par découvrir avec horreur que le chirurgien, ouvre Madelaine et mange un de ces organes. Mills s’échappe aussi vite qu’elle peut et croise une infirmière. Encore sous le choc, elle finit par s’évanouir.

En se réveillant, Mills se retrouve dans sa chambre avec l’infirmière et le docteur Gaines. Elle est très inquiète et prétexte qu’elle avait ces points de suture qui l’a démangeait. Jody dit qu’elle va beaucoup mieux, mais l’infirmière lui injecte un sédatif. Une fois que le docteur et l’infirmière s’en vont, elle sort du lit et cherche son sac, elle est sur le point de s’endormir, mais lutte comme elle le peut.

Sam voit toujours Lucifer, il commence à s’énerver, surtout quand le diable lui suggère que pour arrêter tout ça, il n’a que à se faire sauter la cervelle, on peut même voir que le couteau est bien planté sur la table. Bobby arrive au moment même où Sam se met à hurler. Il discute un peu avec lui et tente de le rassurer, mais pendant qu’il parle, Sam aperçoit Lucifer derrière Bobby et que le diable le tue (de façon imaginaire pour Sam), Bobby lui ne ressent et ne voit rien. Sam est très perturbé. Jody réussit à contacter Bobby, il a du mal à la reconnaitre au départ, mais il réussit ensuite à se souvenir d’elle. Ce dernier la rassure et lui promet d’être là le plus vite possible. Il laisse Sam, et Lucifer réapparait dès le départ de Singer.

A l’hôpital, Edgar ainsi que les deux jeunes nageurs demandent à voir le docteur Gaines, la secrétaire leur explique que ce n’est pas possible, ils doivent d‘abord remplis des formulaires. Mais Gaines arrive et lui dit que tout est bon. Le chirurgien emmène alors les trois hommes dans la salle d’autopsie. Il a emprisonné une infirmière et un DRH de l’hôpital, afin que les Léviathans les mangent et prennent possession de leurs corps. Edgar trouve que c’est une très bonne idée, et explique à Gaines, que le boss sera ravi. C’est pour eux, une idée de génie. Edgar doit s’en aller car le boss à d’autres projets pour lui.

Pendant que Sam s’entraine à monter et démonter son arme, il entend l’Impala se garer, et voit Dean arrivé. Le comportement de Dean est assez étrange, surtout que ce dernier veut absolument que Sam vienne avec lui pour l’enquête. Sam est un peu réticent mais accepte de le suivre.

Bobby raccompagne Jody dans un taxi, il lui assure qu’il va enquêter, et lui dit de se reposer, et lui promet de revenir la voir. Mills le remercie et s’en va. Bobby se rend à la morgue et ausculte le corps de Mme Hackett, la voisine de chambre de Jody. Il trouve très étrange que la vieille dame est déjà été autopsié.

Dean demande à Sam comment il va, il lui explique qu’il devrait peut être consulté un psychiatre. Sam n’est pas vraiment intéressé, et pense qu’ils trouverons une autre solution. Mais Dean insiste lourdement, et le compare à leur ami Martin (vu dans le 511). Sam ne comprend pas la réaction de son frère.

Dean rentre chez Bobby, il appelle Sam mais aucunes réponses de la part de son frère, il comprend qu’il s’est passé quelque chose, et décide d’aller le retrouver. Heureusement qu’il avait activé le GPS de Sammy quelques heures plus tôt.

Sam et le faux Dean arrivent sur place, ils sont vers des bureaux. Mais avant d’entrer dans l’immeuble, Sam entend encore son frère lui dire des choses vexantes et décourageantes sur son état mentale, et lui explique qu‘il ne voit pas, ce qu‘il devrait voir. En effet, en rentrant dans les bureaux, Sam se retrouve dans un entrepôt vide et fait fasse à Lucifer, qui bien sûr avait pris l’apparence de Dean. Sammy ouvre le feu, mais il n’y a plus personne. Lucifer se retrouve alors derrière lui, et semble s’amusé comme un fou. Il explique de nouveau à Sam que pour tout s’arrête, il doit se tirer une balle dans la tête.

Bobby est toujours en salle d’autopsie, et n’en revient pas de ce qu’il découvre. Mais Gaines débarque, il reconnait de suite le vieux chasseur, Bobby le frappe et le Léviathan lui montre alors son vrai visage. Singer lui tire dessus avec son fusil, et réussit à s’échapper.

Dean réussit à retrouver Sam, en entrant dans l’entrepôt, Lucifer met le doute à Sam. Ce dernier braque son arme contre son frère. Dean inquiet, tente tout pour calmer son petit frère. Constatant que Sammy est très perturbé, et qu’il tire de partout. Il le calme et lui parle de son expérience de l’enfer. Il réussit à le calmer grâce à sa blessure, car quand Dean appuie fortement dessus, Sam s’aperçoit que Lucifer disparait. Le jeune chasseur commence à comprendre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, et avec l‘aide de Dean, il réussit à retirer le diable de sa tête.

Sam reçoit alors un appel de Bobby, le vieux chasseur leur explique que les Léviathans ce sont bien installés à l’hôpital de Sioux Falls. Apparemment ils ne craignent pas les balles en argent, et saigne de façon étrange et leur sang est noir. Bobby dit aux Winchester de le rejoindre chez lui.

En arrivant chez Bobby, Sam et Dean découvrent avec horreur que la maison de leur ami à été brulé. Ils sont très inquiets et recherchent Bobby. Ils ne trouvent pas de corps et continuent les recherches à l’extérieur. A bout de nerfs, Dean passe un coup de fil à son ami. Il laisse un message en expliquant que si il est mort, il ne pourra pas le supporter et qu’il se foutra en l’air avec son frère. Dean lui dit qu’il n’a pas le droit de les abandonnés, il finit par lui avouer qu’il avait raison, il ne va vraiment pas bien du tout. Dean a besoin de lui.

Edgar se retrouve alors face à Sam, il s’approche mais Dean lui tire une balle en pleine tête, cela n’a aucun effet sur lui et il projette violement le chasseur contre une voiture. Dean se brise la jambe. Sam frappe le Léviathan, et au même moment son frère réussit à attraper la manette d’une machine, qui retient une voiture juste au dessus du monstre. Sam lui dit d’appuyer, la voiture tombe sur Edgar, mais il frappe violement Sam avec une barre en fer avant de s’écrouler sous la voiture. Dean s’approche de Sam et tente de le réveillé, sa jambe étant cassé, il ne peut rien faire. Le cadet des Winchester ne se réveille pas, et n’ayant pas de solution, Dean appelle les urgences.

Dans l’ambulance, Sam à un traumatisme crânien, il réussit tout de même à reprendre connaissance. Mais il aperçoit de nouveau Lucifer, il lui dit qu’il n’est peut être pas réel, mais il ne va pas le laisser pour autant. Sam s’évanouit et convulse, l’ambulancier lui injecte du valium et indique qu’ils vont à l’hôpital de Sioux Falls. Dean qui tente de parler à Sammy, demande à l’ambulancier de ne pas les conduire là bas. En vain, puisque l’ambulancier n’écoute pas Dean et que l’ambulance se dirige à l’hôpital.

De retour chez Bobby, la grosse flaque de sang du Léviathan en dessous de la voiture, se dissipe et on comprend que le monstre n’est pas mort …

 

Écrit par Bibou.

...

Marée Noire

On recommence où le dernier épisode est terminé, au labo. Dean est par terre, et il regard Castiel/les léviathans avec peur pendant que ‘Castiel’ arpente la pièce,et des traces de sang noir font un chemin autour de son cou et son visage. Dean jette un œil vers son droite, et on voit Bobby, aussi par terre, évanoui.

Dean : Bobby !

Bobby se reveille lentement et le visque noir commence à disparaitre du visage de Castiel.

Dean : Combien de vous etes introduits qu’à l'interieur ? Une centaine ? Plus que ça ?

Dean remarque la main de Castiel, qui coule avec du sang noir. La caméra alterne entre les visages de Castiel, Bobby et Dean.

Dean : Ton véhicule va bientôt exploser on dirait. À ta place j'éviterais de faire des efforts. Je pense même que je rentrerais chez moi pour aller me pieuter, hein ?

Castiel : On reviendra...pour toi.

Castiel fait un demi tour et chancele lentement du labo.

Bobby : Eh, bin...ça c'est nouveau.

Castiel avance en titubant au long du couloir faiblement allumé. Il ouvre une porte à sa droite et il disparaît dehors.

Dans le couloir, on retrouve Sam qui semble avoir du mal à respirer.

Sam : Ngh. T'es pas réel.

La caméra se retire et on voit la main de Lucifer autour du cou de Sam.

Lucifer : Bien sûr. Mais tu crois que ce rêve éveillé digne d’un mec sur le LSD c'est la réalité ? Excusez-moi, mais quand tu as redebarqué ici sans ton âme on aurait dit Patrick Bateman dans American Psycho.

Sam commence à s’évanouir.

Lucifer : Et Saint Dean a cru qu'il pouvait remettre les morceaux du puzzle à leur place en offrant a son frère une amnésie tombée du ciel.

Lucifer lâche Sam, qui halète profondement.

Lucifer : Tu es réel. Moi aussi je suis réel. Toutes les choses autour de nous ne sont que des accesoires et des décorations.

Sam : Non.

Lucifer : Tu es toujours dans ma cellule. Tu es mon compagnon de chambrer. Je peux faire de toi ce que je veux, comme te faire ramasser ma savonette. Sam ? Sam ?

Sam à l’air perdu, et la voix de Lucifer se transforme en celle de Dean, qui vient d’arriver avec Bobby.

Dean : Sam ! Sam tu m'entends ? Ho! Regardes-moi, il faut terminer ce qu'on a commencé. Allez, on se taire d'ici.

Sam : Ouais.

Ils quittent le labo, et on retrouve Castiel, qui se precipite toujours en titubant, vers les eaux municipales. Il enfonce le portail et il patauge dans le lac alors que Dean, Bobby et Sam arrivent. Ils voient Castiel disparaît sous la surface de l’eau, qui tourbillonne. Le sang noir des léviathans se disperse rapidement à la surface avant de disparaître.

Bobby : Et merde !

Dean (lisant) : Reservoir d'eau publique ; baignarde, peche, navigation interdites.


********Supernatural**********


Dean : C'est la merde.

Bobby : Tu l’as dit. Ces...comment s'appellent ces saloperies ?

Sam : Les leviathans.

Bobby : Ouais c'est ça. S'ils sont dans les tuyaux d'évacuation, ils peuvent être expédiés absolument n'importe où.

Dean : Génial.

Dean repère le trench de Castiel au bord de l’eau et le récupère..

Dean : Bon, bah...cette fois il est mort.

Bobby : Ouais. Qu'il repose en paix, si jamais c'est possible.

Dean : L'imbécile, c'est malin.

Bobby : Il était ami avec nous. Il y a que les imbéciles qui peuvent l'etre. Allons-y. Ces trucs vont vite vouloir remonter à la surface.


On voit un montage des extraits qui montent des filles qui lavent des voitures,une femme qui remplit un carafe d'eau du robinet, et une jeune fille qui boit d'une fontaine à eau. D'un coup, l'eau devient noir et la fille, Annie, se met à trembler, et puis elle sourit à son ami.

Ailleurs, un homme, Edgar, travaille sur son auto quand il remarque l’évier qui tremble violemment. Il l’examine et de l’eau noir l’éclabousse dans le visage.

 

Chez Bobby, Sam dort sur le canape, sa main bandée.

Lucifer (v.o) : Eh, debout là dedans! C'est l'heure de se réveiller mon grand. Sammy...

La voix se transforme en celle de Dean tandis que Sam se réveille en tressaillant.

Dean : Sam, hé ! T'as fait le tour du cadran, tu dois etre reposé. Tiens, il faut t'hydrater. Et...te proteiner.

Sam : Un petit déjeuner au lit ?

Dean : Ouais, t'habitues pas trop vite. Laisses-moi voir ta main.

Lucifer : Oh, il veut te tenir ta p'tite mimine, si c'est pas mignon ça.

Dean retire les pansements pour voir sa blessure, qui a été recousu.

Dean : Du mou au hauban...Tiens.

Dean verse un gout de whiskey sur la blessure, et Sam fait une grimace de douleur.

Dean : Qu'est-ce qu'il y a, ça pique un peu?

Sam : Alors, un invasion. Ça donne quoi ?

Bobby : Le temps qu'ils se manifestent, quelque soit le tour qu'ils nous preparent...ta main(il commence à panser la main de Sam)...il faut pas s'attendre une attacque d'un monstre gentil, mais en tout cas, ils vont se montrer. Ils semblaient avoir hâte de se dégourdir les jambes.

Dean : Et si on parlait maintenant de notre deuxième gros problem...comment tu vas toi? Et ne nous dis pas que tout va bien.

Sam : Je vais pas bien, non.

Dean : Ça on déconnait.

Bobby : Hé ! Voici, doucement.

Dean : Comment veux tu que je reste calm, on s’est volé la face en se disant qu'il maîtrisait la situation.

Sam : Ça va, j'ai compris. J’suis désolé, d'accord ! C'est, c'est pas comme si c'était moi qui avait choisi de fissurer les murs.

Dean : Qu'est-ce qui s'est passé au labo?

Sam : Il se trouve que j'ai plus uniquement des flashbacks.

Dean : Qu'est-ce que t'as alors ?

Sam : C'est comme si je...je voie à travers les fissures.

Dean : Qu'est-ce que ça veut dire ?

Sam : Que j'ai du mal à differencier ce qui est réel et ce qui ne l'est pas.

Dean : T'as des hallucinations ?

Sam : Pour commencer.

Dean : Bon, et pour commencer si tu arrêtais de me racconter n'importe quoi, pourquoi tu nous as rien dit ?

Sam : J'ai jamais voulu le cacher Dean, simplement je préférais de pas en parler. Vous aviez d'autres choses en tête, je voulais pas vous embeter avec mes problems. Je me suis dis que j'avais qu'a m'accrocher à la ronde de sécurité et attendre que ça passe tranquillement. Mais c'est plus en plus precis.

Dean : Et on peut savoir ce qui est de plus en plus précis ?

Dean pose une bouteille de whiskey sur un tas de livres, et il prend deux verres déjà remplis et il en donne une à Bobby.

Dean : C'est pas vrai Sam.

Sam : Je sais que c'est dur à avaler.

Dean : Tu m'étonnes, comment on peut lutter contre un truc pareil ?

Sam : Je sais pas. C'est justement ça, le problem.

Dean : Attends, quant on y réfléchit, pourquoi Lucifer t'offrirait une toute nouvelle vie, alors qu’il pourrait t'éclater la tronche dans la cage ?

Sam : Parce que, comme il le dit, (Lucifer parle au même temps) 'il est inutile de torturer quelqu'un s'il n’a plus rien à vous offrir'.

Lucifer : Bien joué, Sam.

Dean : Bon, très bien. Mais alors cette magnifique maison de campagne qu'il a, qu'il a decidé de t'offrir en rêve, ça fait parti du foutoir post-apocalyptique ?

Lucifer : Ça devait être foutoir Sam. Sinon tu n'aurais pas cru que c'était ta vie.

Sam regarde Lucifer, et Dean suit son regard fixe mais il ne voit rien.

Dean : Attends, tu le vois là ?

Sam hoche la tête.

Dean : Tu sais bien qu'il n'est pas réel, hein?

Lucifer fronce ses sourcils et il écarte ses mains comme pour dire ‘tu ne me crois pas ?’.

Sam : Il dit exactement la même chose de vous.

Bobby : Je vais me remettre au boulot.

Bobby quitte la piece et Sam et Dean se regardent avec inquiètude.

 

Dans la chambre d’Annie un présentateur à la télé annonce une éclipse surprise.

Télévision (v.o) : Les scientifiques n'ont aucune explication à donner concernant l'éclipse surprise qui a prit le cœur de tous les astronomes.

Annie s'est assise en tailleur sur son lit, en train de zapper.

Télévision (v.o) : À la plage de votre...c'est maintenant le...on sait que vous avez un petit creux, alors venez vite chez Biggerson pour déguster l'une de nos succulentes quiches et vous vous trouverez forcement à votre...la semaine prochaine dans 'La Clinique des Coeurs Brisés' le Dr Cheyenne Meganopolis fait un retour fracassant auprès du Dr Sexy. (Dr Meganopolis) Excusez-moi doctuer, j'avais oublié que vous pouviez ouvrir le ventre de n'importe quel patient pour les retirer les organes que vous vouliez sans avoir à vous embêter avec la paperasse. (Dr Sexy) Eh bien, vous avez une très mauvaise memoire docteur...

Gros plan d’Annie qui a un grand sourit.

 

Chez Bobby Sam nettoie son pistolet, tandis que Bobby et Dean font de la recherche dans la cuisine.

Bobby : Bon. Au moins il se tord pas de douleur.

Dean : Non, il est juste assis dans son coin sans rien dire et il démonte son arme.

Dean retire le portable de Sam de son manteau.

Bobby : Qu'est-ce que tu fais ?

Dean : J'active son GPS au cas où il déciderait de voler au dessus d'un nid cou-cou.

Bobby : Ah. Et toi, comment tu vas ?

Dean : Sérieusement Bobby, c'est pas comme si on lui a jeté un sort, on pourra peut-être pas le sortir de sa folie.

Bobby : Ouais, je sais. Je suis tout aussi inquiet que toi mais fais moi plaisir une seconde. Dis moi comment tu vas.

Dean : On s'en moque de comment je vais. Tu crois pas qu'en ce moment on a d'autres chats à fouetter ? Je vais bien.

Bobby : C'est marron ça, c'est justement ce que tu lui reprochait. Il a dit exactement la même chose il y a deux heures, avant de nous avouer qu'il avait complètement perdu la boule.

Dean : Ouais bah...je ne suis pas Sam, d'accord ? Je risque pas de perdre la boule, ma tête est bien accrochée. Je vais très bien, je t'assure.

Bobby : Pourquoi je m'en frette ? C'est vrai, tu viens de perdre l'un des meilleurs amis que tu aies jamais eu, ton frère a ouvert les portes de la folie, et les plus grands monstres du purgatoire se baladent dans les canalisations, mais apart ça tout va bien. Ouais, tu vas très bien.

Dean : Cool.

Bobby : Évidemment si dans un avenir proche t'as envie d'arrêter de me dire des grosses conneries...tu seras retrouver. Je serais là.

Dean : Ouais bon, tu veux qu'on s'inscrive à un cours de yoga en groupe ou qu'on chasse les vilains monstres.

Bobby : Ça va, la ferme. Cretin.

 


À Stockville High School, trois étudiants de l’équipe de natation entrent dans les vestiaires.

Scott : Ah ouais ? Au cas où tu l'auras oublié Manning, je te rappelle que je t'ai battu ces de six centième.

Deux autres nageurs entrent.

Scott : Salut. Vous vous etiez passés ?

Étudiant : On a retourné aux vestiaires un peu plus tôt. On a entendu un bruit bizaare, qui avait l'air de venir des douches.

Williams verrouille la porte des vestiaires.

Scott : Hé, qu'est-ce que tu fous Williams ? Tu vas avoir des problems.

Williams : T'as raison Scott. Je vais avoir des problems.

Williams saisit un des nageurs et lui cogne la tête contre le mur.

Étudiant : Ce que Williams essaye de te dire, c'est qu'on s'en fiche parce qu'on a trop faim.

Il se je te d'en haut et attaque les autres. Beaucoup de sang éclabousse contre les murs.

 

À l'hopital de Sioux Falls. Une femme – Mme Hackett - parle pendant que la caméra zoome sur le visage de Jody Mills.

Mme Hackett (v.o) : Elle a débarqué aux urgences en hurlant de douleur pour qu'on lui vienne en aide, et quand les chirurgiens ait ouvert le ventre, ils ont trouvé trois éponges et une pince à clamper qui avaient été oubliées par erreur dans son ventre, comme si c'était une pochette surprise. On ne peut pas faire confiance aux médicins.

Le médicin entre.

Dr Gaines : Bonjour mesdames.

Mme Hackett : Ah, bonjour docteur !

Jody : Bonjour Dr Gaines.

Dr Gaines : Alors, Mme Mills, tout s'est tres bien passé. Comme je vous l'ai dit l’appendicectomie est une opération très simple.

Jody : Tant mieux.

Dr Gaines : Mais vous avez quand même subi à une acte chirurgicale alors...je sais que vous êtes une femme très forte...mais il va falloir vous reposer ce soir.

Jody : Ça me convient très bien docteur.

Dr Gaines : La bonne nouvelle, c'est que je vous ai donné de bon petit tranquilisant.

Jody : Oh.

Dr Gaines : J'aimerais vous voir demain matin. Vous serez vite rentrée chez vous.

Jody : Merci.

Mme Hackett : Il est charmant, non ? En faite, une étude a montré que trois médicins sur quatre trichaient à leurs examens de fin d'étude. Il a peut-être confondu votre appendice avec votre vagin.

 

Chez Bobby. Sam et Bobby font de la recherche, et Dean entre avec un sac en papier.

Bobby : Hé, metro-yoda. Il y a du taf.

Sam : On a une mauvaise nouvelle pour changer. (lisant) Dans un lycée de Stockville au nord du Kansas des membres de l'équipe de natation sont faits mutilés à mort dans les vestiaires.

Bobby : Les flics raccontent n'importe quoi sur la radio de police. Ils disent que ça rassemble à l'attaque d’un animal sauvage. D'après eux, la personne ou la chose qui a fait ça aura à peu pres la taille d'un quarterback.

Sam : C'est une piste, Dean.

Dean : D'accord, mais si tu crois que tu vas te remettre à chasser...

Sam : Non, je sais, je vais pas y aller. Mais toi, oui. Écoutes, Bobby doit surveiller les appels téléphoniques, et moi j’ai une araignée au plafond. Ce qui fait que t'es le seul à pouvoir suivre cette piste.

Dean : J'ai l'impression que t'es en pleine crise de psychose là.

Sam : C'est qu’à deux heures de route d'ici, et c'est peut-être un coup des léviathans.

Dean : Non, il est pas de question que je te laisse tout seul.

Bobby : Hé ! Je suis quoi moi ? Une plante verte, peut-être ? Je peux surveiller Sam, voici fonces. Il fera du bien te défouler sur quelque chose utile.

Dean : J'y vais.

 

Annie s'est assise sur une balançoire au parc. Edgar la rejoint.

Edgar : Tu t’es dégotée un corps vraiment minuscule.

Annie : Oui, il est beaucoup trop petit. Il ne servit à rien du tout. Il n'atteint même pas les placards du haut.

Edgar : Le mien n'est pas mieux. Un certain Edgar. Edgar travaillait dans ce qu'on appelle une entreprise de démolition. Regarder les batiments explosés est apparament une chose très motivante.

Annie : Annie. Elle savait comment on fait les bébés. C'est dégoutant quant on y pense. Je meurs de faim. On meurt tous de faim.

Edgar : Oui et d'ailleurs en parlant de ça...

Annie : Je suis vraiment désolée.

Edgar : Désolée ? Ils ont mangé une équipe de natation.

Annie : Je viens te le dire, on a tous faim.

Edgar : Ce n'est pas une excuse.

Annie : Qu'est-ce que tu voudrais que je fasse ?

Edgar : Fais les rentrer dans le rond, quelque soit la manière dont tu t'y prends. Ça a fait les une des journaux, c’est pas rien. Ecoutes, le patron, ne demande qu'une chose...il veut entendre que cette affaire a été reglée, alors regles la comme il se doit, et au plus vite. Je n'aime pas lui rapporter de mauvaise nouvelle. Tu as compris?

Annie : Il se trouve...que j'ai peut-être une idée. Je vais avoir besoin de ton aide.

 

À l'hôpital de Sioux Falls, Dr Gaines entend Annie chantonne dans une salle d’examen.

Dr Gaines : Qu'est-ce que tu fais là? Je peux t'aider?

Annie : Vous êtes un docteur sexy?

Dr Gaines : Euh, je suis chirurgien. Où sont tes parents?

Annie : Hm. C'est vrai que les chirurgiens peuvent ouvrir le ventre de n'importe quel patient?

Dr Gaines : Quoi?

Annie : Et leur retirer tous les organes qu'ils veulent?

Dr Gaines : Où as-tu entendu ce genre de choses?

Annie : Je serais chirurgienne quand je serais grande.

Annie saisit le poignet du docteur et on entend le craquement des os.

Dr Gaines : Agh! Lâches-moi! Agh!

Il s'agenouille de douleur.

Annie : Et j'ai très envie de grandir au plus vite. Maintenant!

À travers le paravent, on voit la silhouette d'Annie se transforme, et quand on la revoit, elle a pris la forme de Dr Gaines.

 

Au lycée de Stockville, aux vestiaires, un scientifique retire des preuves du sang sur le mur de la vestiaire. Dean arrive en costume.

Dean: Bonjour Agent Special Henderson. Ian.

Scientifique : Oui, c'est bon. Le flic de la criminale est parti chercher des beignets. Je suis le scientifique, je peux vous faire un topo mais marchez pas n'importe où. On a retrouvé le reste d’adolescent boutonneux réduit à bouillie de ce côté là.

Dean: Je vois.

Dean examine les vestiaires, et remarque du sang noir sur l’un des murs.

Dean: Et merde.

 

À l'hopital de Sioux Falls. Jody est reveillé par des voix qui vienent du lit à coté. Elle observe ce qui se passe d'entre ses rideaux.

Dr Gaines : Shhh, respirez profondément.

Mme Hackett : Ma...mais, mon intervention ne doit avoir lieu au...ah !

Dr Gaines : Je suis Dr Sexy. Votre intervention aura lieu quand je le dirai.

Mme Hackett perd conaissance. Jody fait semblant de dormir tandis que le médicin sort avec mme Hackett, toujours sans conaissance sur son lit.

Jody : Ça m'a l'air bizaare tout ça.

Elle sort de son lit et les suit au long du couloir.

 

Chez Bobby, un portable sonne. Sam répond à l’appel, et il voit que Lucifer est assis dans la cuisine en train de lire le journal.

Sam : Ouais?

Dean : (dans l'Impala) J'ai trouvé des traces d'une matière visceuse, la même que celle qui est sortie de Castiel, et deux des nageurs ont disparus en volant l'une des voitures de leurs parents.

Lucifer : Si tu veux mon avis, le Prince William a vraiment trouvé une perle rare. Pas d'accord?

Sam : Alors tu crois que ces...ces léviathans peuvent investir le corps de n'importe qui, comme le faisait Eve?

Dean : Je sais pas mais ça bon à tout l'air. En tout cas la police de la route a réperé les gamins sur un de leurs caméras de surveillance il y a 6 heures. Ils ont mis le gaz vers le Dakota alors je rentre et on retrouvera leur piste de chez Bobby.

Sam : Bon, d'accord. Je t'attend alors.

Dean : Hé...comment tu te sens?

Sam : (il jette un coup d’œil à Lucifer) Je vais...je vais bien.

Dean: Tant mieux. Accroches-toi.

Lucifer : (chantant) Je vais bien. Je passe vraiment une journée d'enfer!

 

À l'hopital de Sioux Falls. Jody a suivi le docteur jusqu'au 'Service de transplantation' et elle regarde à travers une petite fenêtre pendant que le docteur mange la foie de Mme Hackett.

Jody : Oh mon dieu non!

Elle se précipite vers sa chambre, mais une infirmière la voit.

Infirmière : Mme Mills, qu'est-ce que vous faites debout? Vous allez bien?

Jody s'evanouille. Elle se reveille au lit.

Infirmière : On peut dire que vous nous avez fait peur.

Jody : Quoi? Non...

Infirmière : Vous ne pouviez pas vous promenez dans les couloirs comme ça dans votre état.

Jody : Il a ouvert le...

Elle voit le lit vide de la femme.

Infirmière : Quoi ? Qui a ouvert quoi?

Jody : (en le voyant) Le Dr Gaines.

Dr Gaines : Mme Mills. Je pensais de vous avoir demandé de vous reposer?

Jody : Euh, oui, bien sûr mais je...

Dr Gaines : Qu'est-ce que vous faisiez à cette heure de la nuit dans les couloirs?

Jody : Rien du tout. Euh...mes points de suture me faisais mal et je voulais savoir si c'était normal alors je suis sortie et j'ai du perdre conaissance. Mais maintenant je ne sens plus rien.

Dr Gaines : Mme Mills, vous ne pouvez pas vous lever. Vous auriez pu rouvrir vos points de suture en tombant comme ça. Ne me forcez pas à retourner là dedans. D'accord?

L'infirmière administre du tranquilisant.

Jody : Qu'est-ce que c'est?

Infirmière : Quelque chose pour vous aider à dormir.

Jody: (inquiete) Non! Ça va aller. J'en ai pas besoin!

Dr Gaines : Ordre du médicin. Je reviendrai vous voir tout à l'heure.

Le docteur et l'infirmière partent, et Jodie sort du lit et elle arrache les tubes de son bra.

Jody : Tu peux aller te faire foutre Monsieur le docteur à la geule de monstre. (Elle tire son sac du tiroir, mais le tranquilisant commence a avoir un effet) Non !

 

Chez Bobby, Lucifer fait du golf avec le tisonnier.

Sam : Bon d'accord. Si tout ça n'est qu'un rêve que tu peux contrôler autant que tu veux, pourquoi ne pas y mettre fin?

Lucifer : Mettre fin? À tout ça? Tu ne sais pas dintinguer le vrai du faux et la peinture s'écaille lentement du mur dans ta caboche. Réfléchis un peu mon vieux, je m'éclate comme un dingue, pourquoi je mettrais fin à tout ça? On n'a pas la télé cablée en enfer. Tu es mon unique divertissement. Je te vois sur des charbons ardents espérer de tout ton coeur d’être capable de comprendre ce qui t'arrive, mais il n'y a qu'une seule solution pour ça. Ça ne depend que de toi. Ça se terminera quand tu ne pourras plus le supporter. (On voit les pistolets à côté) Après tout ça doit être pour ça que tu nettoies tes flingues.

Sam : La ferme. Ça suffit, t'entends? La ferme!

Bobby : Sam? Ça t'arrive souvent? De parler tout seul? Comme un...un vieux clodo qui dit vague?

Sam : Désolé.

Bobby sort une bière du frigo, et il l’offre à Sam.

Sam: Merci. Quand je pense à tout ce qu'on a vecu, à ce qu'on a traversé, aux obstacles qu'on a du surmonter pendant toutes ces années...

Bobby : T'as déjà battu Lucifer dans le passé.

Sam : Mais là c'est different.

Bobby : Pas vraiment. Tu finiras tôt ou tard par prendre le dessus.

Lucifer est derrière Bobby avec le tisonnier. Sam a l'air horrifié.

Bobby : Tu n'est plus en enfer, maintenant tu es ici, avec nous.

Lucifer poignarde Bobby dans la poitrine et Sam sursaute de choc.

Bobby : T'as compris Sam?

Sam : Ou-oui j'ai bien compris.

Le téléphone sonne.

Bobby : Oh, c'est ma ligne privée.

Il decroche et c'est Jodie Mills, qui est à moitie collapsed à cote de son lit.

Bobby : Oui, allô?

Jody : Bobby Singer? Mon chirurgien est un monstre.

Bobby : Qui est à l'appareil?

Jody : Il a enmené ma voisine de chambre et il l'a mangée la foie. Sauf...sauf que c'était plus mon chirurgien, c'était...écoutes-moi, son visage a changé, et sa bouche n'était qu'un trou béant.

Bobby : À qui ai-je l'honneur?

Jody : C'est Jody. Jody Mills.

Bobby : Jody?

Jody : Le shérif Mills!

Bobby : Oui oui je vois.

Jody : Je ne peux pas vraiment faire appel au shérif adjoint. S'il te plaît je t'ai aidé à tuer des zombies, je sais que tu t'occupes de ce genre d'affaires alors je t'en pris, dépêches-toi de ramener tes fesses à l'hôpital Sioux Falls, avant que je lui serve de repas moi aussi!

Bobby raccroche.

Bobby : Bon. Soit le shérif Mills a pris un opiacé nouvellement remboursé par la sécurité sociale d'Obama, soit un monstre se met des patients sous la dent à l'hôpital de Sioux Falls. Écoutes, je voudrais pas blessé ton égo mais il faut vraiment que...

Sam : Non non non non, c’est bon voici, t’en fais pas pour moi, je vais surveiller les téléphones.

Bobby part.

Lucifer : Alors, enfin seuls toi et moi.

 

Hôpital de Sioux Falls, Edgar et les deux nageurs-léviathans cherchent le Dr Gaines.

Infirmière : D’oú viennent ces ecchymoses ?

Edgar : C’est moi qui l’aurait fait ça. Oú est le Dr Gaines ?

Infirmiere : Oh, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Si vous voulez un médicin particulier il va falloir me remplir ces formulaires.

Dr Gaines : Ne vous embêtez pas, je prends la relève. Ces...ces jeunes ont certainement besoin de soin immédiat.

Dr Gaines les fait la visite de l’hôpital.

Dr Gaines : Et c’est là qu’ils amenent les corps pour les réparer. Ils pensent que c’est un endroit sûr. En vérité un bon nombre d’entre eux finisse par mourir ici. Et ça n’embête personne, je ne plaisante pas. (il tire le rideau pour révéler deux employés qui sont ligotés) On va pouvoir se nourrir en tout discretion sans etre gêné. Il suffit d’occuper certains postes stratégiques pour avoir un festin tous les jours. Je me suis dit que l’infirmière en chef et le DRH sera un bon debut.

Edgar : Je te tire mon chapeau, c’est exactement ce que le patron a demandé.

Dr Gaines : C’est qu’il y en a là dedans.

Edgar : C’est très bien. Oubliez l’équipe de natation les gars. Vous allez prendre des cours de médicine. (Les nageurs avance vers les employés afin de les dévorer) Parfait. Je te laisse.

Dr Gaines : Tu ne resteras pas ? J’aurai adoré nous payer une tranche d’anesthésiste.

Edgar : Il m’a confié une autre affaire à regler dans le secteur. De toute façon, on dirait que tu maîtrises la situation. (Les nageurs se rapprochent un peu plus) Pourquoi sont ils incapables de crier ?

Dr Gaines : Oh, je l’aurai bien sûr tranché les chordes vocales. C’est une opération delicate mais...très faisable.

Les nageurs, maintenant transforme en l’infirmière et le DRH, attaquent la vraie infirmière et le DRH.

 

Chez Bobby, Sam remonte son pistolet, se chronométrant, et il entend le bruit de l’Impala.

Sam : Dean?

Dean : Salut. (Il pique une bière de Sam) Ouais, bien vu. J’ai donc suivi les nageurs investis par les lévia...machin trucs.

Sam : Jusqu’à où t’es allé ?

Dean : Jusqu’ici, ou plutôt en ville, et attention tu sais pas le meilleur.

Sam : Quoi ?

Dean : Ils ne sont pas que deux, il y en a d’autres.

Sam : T’as appelé Bobby ?

Dean : Oui, il travaille sur sa propre affaire mais j’ai besoin de renfort, j’ai donc besoin de toi.

Sam : Quoi ? Tu veux que...t’en es vraiment certain ?

Dean : Oui. Je sais que t’as les fils qui se touchent, mais j’ai besoin que tu laisses tourner le moteur devant la porte de derrière. Je te demanderai seulement de...de ne pas laisser Satan changer mon program. Allez, viens.

Sam prend son pistolet et part avec Dean.

 

Devant l’hôpital, Bobby aide Jody à s’asseoir dans un taxi.

Jody : Elle s’appelait Mme Hackett. Elle n’est jamais revenue.

Bobby : Je vais verifier. Tu vas rentrer te reposer un peu, je viendrai plus tard.

Jody : Bobby Singer, mon héro.

Bobby : C’est les tranquilisants qui te font dire ça. (Elle rit)

 

Dans la morgue.

Bobby : Morgue...Mme Madeline Hackett. (Il lit les formulaires) Chirurgie du pied. Decédée ce matin. (Il retire le couvert) Et déjà autopsiée, c’est quoi ce délire ?

 

Dans l’Impala, nuit.

Dean : Comment ça va, Sam? Niveau ciboulot ? Lucifer est toujours sur la banquette arrière ?

Sam : Pas en ce moment, mais...oui.

Dean : T’as peut-être besoin de...j’en sais rien, de suivre une...

Sam : De suivre quoi ? Hein ? Tu veux que je suive une thérapie ? Qu’est-ce que tu veux qu’on fasse, comme gaffe des médicaments ? On trouvera bien une meilleure solution.

Dean : Si tu veux, oui. Mais t’en a une toi, de meilleure solution ? Tu te rappelles quand Martin a fait un plongeon en piqué et il s’est mis à perdre la boule, il a peté une durite en quatrième vitesse.

Sam : Je suis pas Martin.

Dean : Non, mais tu deviens dingo. Ça s’emballe pas comme ça, j’espère que t’en a conscience. Ah décidément t’auras toujours un pays de travers.

 

Chez Bobby, Dean arrive dans l’Impala, seul.

Dean : Sam ? Sammy ? Sam ! Oh c’est pas vrai.

 

Sam et Dean arrivent dans l’Impala, à un immeuble de bureaux où des gens travaillent.

Dean : Oh, et merde, il y en a cinq. On y va.

Sam : T’es sur ?

Dean : Ouais, et quant on sera à l’intérieur, essayes de ne pas partir en live.

Sam : Ouais, ouais, ouais je vais essayer.

Dean : Non parce que si tu vois Lucifer tu peux voir n’importe quel genre de saloperie. Toute est possible.

Sam : Ça m’aide vachement tout ce que tu me dis.

Dean : Tout ce que je veux dire Sam, c’est que t’es en roue libre.

Sam : Je fais ce que je peux pour gérer la situation.

Dean : La gérer ? Heu, excusez-moi mais je mors de rire. Tu crois la gérer ? C’est un immeuble de bureaux d’après toi ça ? (Ils rentrent dans l’immeuble et on voit qu’en réalité c’est un entrepôt) Désolé, mais non.

Sam : C’est quoi ça, où on est ?

Dean : Ah, tu crois que je suis Dean. Bien sûr.

Dean sourit et se transforme en Lucifer.

Lucifer : Pauvre petit gars, on peut vraiment te faire gaver n’importe quoi.

Sam : T’approches pas de moi.

Lucifer : Ton monde est exactement comme je veux qu’il soit, t’as pas encore compris ?

Sam : Tu vas me foutre la paix !

Il tire sur Lucifer, mais il a disparu.

Lucifer : (De derrière Sam) Ça y est, nous y voila. Pinocchio découvre ses ficelles.

Sam : La ferme !

Lucifer : On approche de l’apothéose.

Sam : Je t’ai dit de la fermer !

Il tire sur rien.

Lucifer : (De derrière Sam) Et si tu visais un tire qui serve à quelque chose, vises donc ta tête. Tu veux savoir la vérité ? Tu veux tout de suite passer à la dernière page du livre ? Tu sais où tu dois viser, cowboy. Patow !

Il fait semblance de tirer sur soi-même avec son pouce.

 

Dans la morgue, Bobby inspecte le cadavre de Mme Hackett.

Bobby : On dirait un plat tout fait à emporter.

Dr Gaines : Est-ce que je peux vous aider ?

Bobby : En tout cas vous pouvez toujours aider cet hôpital ! (Il montre sa plaque) Qui a rempli ce document ? C’est du travail bâclé, ce n’est pas acceptable.

Dr Gaines : Attendez, je vous connais ?

Bobby : Non non, vous devez faire erreur.

Dr Gaines : Bobby...Singer, c’est ça ? On vous a vu, à travers les yeux de l’ange.

Bobby frappe le docteur dans la tete avec un marteau.

Bobby : Si je te faisais perdre la memoire ? (Il prend son fusil et tire sur le docteur, mais il n’a aucun effet sauf qu’il saigne un peu de sang noir) Ok bon, d’accord !

Bobby se précipite vite vers la sortie.

 

Dans l’Impala, Dean utilise le GPS pour chercher Sam.

Dean : Oh, ça sent pas bon.

Il se gare à coté du camionette et entre dans l’immeuble, ou Sam parle toujours avec Lucifer.

Dean : Sam ! Sam !

Lucifer : (sous l’apparence de Dean) Ah regarde, un autre moi !

Dean : Sam, qu’est-ce que tu fais là ? (Sam pointe son pistolet à Dean) Woah, woah!

Sam : Je croyais être avec toi Dean !

Dean : Doucement. Tu vois bien que je suis là maintenant.

Sam : Non ! Je sais pas si c’est...c-c-comment je peux savoir si c’est vraiment toi ? Mets-toi à ma place !

Dean : Je voudrais que tu gardes ton sang-froid.

Sam : Je me rappelle pas avoir conduit...

Lucifer : Parce que c’est moi qui a pris le volant, ou du moins, c’est ce que tu as cru. (à Dean, bien qu’il ne puisse pas le voir) Sam est tellement influencable.

Sam tire sur Lucifer.

Dean : Woah, woah ! Sam ! On peut discuter sans que tu aies forcement besoin de vider ton chargeur ! (Sam à l’air effrayé et lentement il baisse son pistolet) Regardes-moi. Je t’en pris. Tu ne sais pas ce qui est réel ? Je suis allé en enfer. Et tu peux me croire je m’y connais en matière de torture. Assez pour savoir que ce qu’on sent est vraiment différent de la douleur qu’on peut éprouver avec ce genre d’hallucination un peu plus banale, de pire !

Sam : Non, comment peux-tu en être sûr à cent pourcent ?

Dean : Laisses-moi voir ta main. Non, ta main bléssé – laisses-moi la voir.

Lucifer : L’infirmière veut voir ta petite menotte on dirait.

Dean : Hé ! Ça c’est réel. Ça ne date pas d’il y a un an, ni de l’enfer, ça vient juste d’arriver. J’étais avec toi quand tu t’es coupé, et c’est moi qui t’ai fait les points. Regardes !

Dean serre la main bléssée de Sam et quand Sam réagi à la douleur Lucifer commence à disparaître.

Lucifer : Niveau de douleur on a fait bien pire.

Dean : Ça, c’est différent. Tu vois ? Différent des conneries quand ton Lucifer est censé t’affliger. Je suis different ! Tu vois ?

Sam retire sa main de la prise de Dean.

Sam : Oui, t’as raison.

Lucifer : T’en est sûr, mon colloc préferé ?

Dean : Sam. Sam !

Sam se serre la main et Lucifer commence à disparaître encore.

Lucifer : Ça ne prouve rien.

Dean : Hé ! Je suis ton frère, on partage le même sang toi et moi. Je suis le seul qui a le droit de te briser les noix au temps réel. T’es sorti de la cage. On t’a aidé à t’échapper Sammy.

Lucifer : Sammy. Sammy ! Il n’y a que moi qui puisse te libérer !

Dean : S’il te plaît, il faut que tu y crois ! Il faut absolument que tu me crois, tu dois me faire confiance, rendres-toi à ça dans le crâne et croire si dur comme fer. Tu n’es plus dans la cage, compris?! (c’est ta premiere pierre et tu dois batir la dessus)

Sam : Ouais, oui d’accord. (Son portable sonne, il l’accroche) Ah Bobby, c’est toi.

Bobby : (dans sa voiture) Le shérif avait raison, les choses de l’hôpital sont bien les saloperies qu’on cherche. J’ai canardé une d’entre eux à la morgue avec de la chevrotine en argent, ça n’a eu aucun effet. Et il a saigné un liquide visque noir.

Sam : Les léviathans en sont ici.

Bobby : Je me suis replié. On se retrouve à la maison pour faire le point ensemble.

Il raccroche.

Sam : Bobby en a trouvé un.

Dean : Allez, viens. Il faut y aller.


Dans l’Impala.

Dean : Quant on sera rentré chez Bobby...

Sam : Ça ira Dean, je vais bien. Aucun lapin blanc vu, j’ai pas d’hallucinations.

Dean : D’accord. On avance doucement.

Sam : Ouais.

Dean : Oh non !

La maison de Bobby a été rasé, Sam et Dean sortent de la voiture et regardent les ruines qui fument toujours.

Dean : Bordel !

Sam et Dean ont cherché Bobby, mais ils n’ont rien trouvé.

Sam : Aucune trace de lui ?

Dean tient un livre brûlé à la main qu’il laisse tomber par terre.

Dean : Quelqu’un a mis le feu à la maison, c’est un incendie volontaire.

Sam : Tu crois que Bobby était rentré ?

Dean : J’en sais rien.

Il fait signe à Sam d’aller chercher à sa droite.

Sam : Bobby !

Dean appel Bobby. Il atteint sa boîte vocale.

Bobby : (boîte vocale) Vous êtes sur la ligne d’urgence directe de Bobby Singer. Vous êtes pas censé à avoir ce numéro.

Dean : Tu peux pas être parti, c’est pas possible. T’entends ? Si t’es plus là, je te jure que...j’attache Monsieur sixieme sense de gré ou de force dans la voiture, et que me precipite di haut d’une falaise ! Tu m’as demandé comment j’allais...et bin, je vais pas bien du tout, et t’as dit que tu serais toujours là...alors où est-ce que tu es ?

Sam (v.o) : Bobby !

Dean : Bobby !

Sam : Bobby ? Bobby !

Sam, en train de chercher, retrouve Edgar.

Edgar : Winchester ! Mes félicitations. Apparament vous etes tous les deux assez compétents pour justifier une exécution. Et c’est à prendre comme un compliment.

Dean apparait à coté d’Edgar et lui fusile. Edgar saigne le sang noir, mais autrement il n’y a pas d’effet. He saisit Dean par le revers de sa veste et lui lance contre une voiture, et on voit qu’il a bléssé sa jambe. Sam attaque Edgar et il rémarque la voiture qui est suspendue en haut. Dean a trouvé la commande.

Sam : Dean, maintenant !

Edgar frappe Sam à la tête avec une pièce de tuyau en metal, juste avant d’être écrasé par la voiture. Du sang noir s’accumule autour de la voiture. Dean se traîne vers Sam qui a perdu la conaissance.

Dean : Sam ! Sammy ! Reveilles toi ! C’est moi qui me suis pété la jambe ! Il va falloir que tu me portes ! Sam ! Agh !

Il sort son portable pour appeler aux secours.

 

Dans l’ambulance.

Dean : Sam ! Restes avec moi, d’accord ?

SAMU : Homme entre vingt-cinq et trente ans qui présente un traumatisme crânien. Pression intracrânienne à l’augmentation.

Sam voit Lucifer à ses pieds.

Lucifer : Bon, d’accord je ne suis peut-être pas réel, personne n’est parfaite. Mais en tout cas je n’irais nul part.

Sam lance sa tête contre l’oreiller et commence à convulser.

Dean : Sam ? Sammy !

SAMU : Il s’enfonce. On approche de Sioux Falls, ça ira mieux là bas.

Dean : Sioux Falls ?! L’hôpital de Sioux Falls ? (le SAMU hôche la tête) Non, non, non, il faut que vous nous enmenez dans une autre hôpital, s’il vous plait !

SAMU : Oui oui, bien sûr.

Chez Bobby, le sang noir se retire et les doigts d’Edgar se contractent.

Fin.

 

Ecrit par rebecca89.

 

CROWLEY'S LAB - NIGHT

The scene is exactly as we left it at the end of 7.01 Meet The New Boss. BOBBY is unconscious on the ground.

DEAN:
Bobby?

BOBBY sits up.

DEAN (to LEVIATHAN-CASTIEL):
How many of you ass-clowns are in there? A hundred? More?

LEVIATHAN-CASTIEL is dripping black fluid.

DEAN:
Your vessel's gonna explode, ain't it? Wouldn't do anything too strenuous. In fact, I'd call it a day, head on home, huh?

LEVIATHAN-CASTIEL:
We’ll be back. For you.

BOBBY:
Well, this is a new one.

LUCIFER is holding SAM against a wall with a hand around his neck.

SAM:
You’re not real.

LUCIFER:
Right. You think this fruit-bat fever dream is reality? You come back, I'm sorry, with no soul like some peppy American Psycho ‘til Saint Dean glues you back together again by buying you some magic amnesia. You’re real. I’m very real. Everything between is what we call set dressing.

SAM:
No.

LUCIFER:
You’re still in my cell. You’re my bunkmate, buddy. You’re my little bitch, in every sense of the term. Sam. Sam.

DEAN:
Sam! You hearing me?

DEAN puts a hand against SAM’s chest.

DEAN:
Whoa. Look at me. Hey. All right, we got to button this up. Come on, let’s get out of here. Come on.

LEVIATHAN-CASTIEL walks into a water reservoir. As DEAN, SAM and BOBBY watch, he goes under. A whirlpool appears and black liquid radiates out from it, then disappears.

BOBBY:
Aw, hell.

SUPERNATURAL (Title Card)

DEAN:
Damn it.

BOBBY:
You said it. Those... whatever you call 'ems...

SAM:
Leviathans.

BOBBY:

Right. If they’re in the pipes, they got themselves a highway to anywhere.

DEAN:
Awesome.

DEAN picks up CASTIEL’s trenchcoat, which had floated to the edge of the reservoir.

DEAN:
Okay. So he’s gone.

BOBBY:
Yeah. Rest in peace. If that’s in the cards.

DEAN folds the trenchcoat and looks down at it sadly.

DEAN:
Dumb son of a bitch.

BOBBY:
Well, he was friends with us, wasn’t he? Can’t get much dumber than that. Come on, those things will be coming up for air soon.

MUSIC: “Old Man River”.

VARIOUS SCENES: A group of teenage girls in bikini tops are washing cars, a woman fills a pitcher of water in her kitchen, and a young girl drinks from a fountain in a park. The water coming from the fountain turns black and the girl is possessed. A man fixing a car in his garage is hit by black liquid after investigating why the sink was rattling.

BOBBY'S HOUSE - DAY

SAM is asleep on a couch.

LUCIFER:
Hey. Wake up, sunshine. Up and at 'em [?].

DEAN:
Sammy.

DEAN touches SAM on the chest. SAM jumps.

DEAN:
Hey, whoa. That’s twelve hours straight, I’m calling that rested. Here.

DEAN hands SAM a bottle of water and a power bar.

DEAN:
Hydrate, and uh, protein-ate.

SAM:
Breakfast in bed.

DEAN:
Don’t get used to it. Let me see that hand.

LUCIFER:
Oh, he wants to hold your widdle hand. How sweet.

DEAN removes SAM’s bandage and inspects his stitches.

DEAN:
Eh, you’ll live. Here.

DEAN pours whiskey over SAM’s wound. SAM sucks in his breath with pain.

DEAN:
All right, take it easy.

SAM:
So, ooze invasion. Any leads?

BOBBY:
I got all my feelers out. Whatever they’re up to, it ain’t, ain’t about going Mothra down Main Street. They’ll turn up. You seem pretty eager to stretch your legs, you know.

BOBBY puts a new bandage on SAM’s hand.

SAM:
Mmm.

DEAN:
Now onto our other big problem. How are you doing? And do not say okay.

SAM:
I’m not okay.

DEAN:
Ya think?

BOBBY:
Hey. Go a little easy.

DEAN:
There’s nothing easy about it, Bobby, okay. We acted like he had everything under control.

SAM:
I get it. I’m sorry. Look, I- I didn’t exactly want to crack up, you know?

DEAN:
What the hell happened back there?

SAM:
Well, it’s not just flashbacks any more.

DEAN:
Well then what?

SAM:
It’s more like... I’m seeing through the cracks.

DEAN:
What does that mean?

SAM:
It means I’m having a difficult time figuring out what’s real.

DEAN:
Hallucinations.

SAM:
For starters.

DEAN:
Well for starters, if you’re tripping Hell’s Bells, why would you hide that?

SAM:
I wasn’t hiding it, Dean, I- I was just not talking about it. I mean it seemed like you two had enough going on as it was. Look, I- I just figured, try to hold onto the safety bar and ride it out, you know? But it’s getting more specific.

DEAN:
As in specifically what?

DEAN gets glasses of whiskey for himself and BOBBY.

DEAN:
What the hell, Sam?

SAM:
I told you.

DEAN:
I mean seriously, how do you, how do you argue with that?

SAM:
I know. It’s a problem.

DEAN:
Well now wait, I got it. Why would the Devil holodeck you a whole new life when he could just kick your ass all over the Cage?

SAM:
‘Cause, as he puts it...

SAM AND LUCIFER TOGETHER:
You can’t torture someone who has nothing left for you to take away.

LUCIFER:
Very good, Sam.

DEAN:
Okay, fine. But this Malibu dream mansion that he, he, he makes for you to take away is this post-apocalyptic mess?

LUCIFER:
It had to be a mess, Sam, or you wouldn’t believe it was your life.

DEAN:
Wait. Are you seeing him right now?

SAM nods.

DEAN:
You know that he’s not real. Right?

SAM:
He says the same thing about you.

BOBBY:
I’m going back to work.

TELEVISION SCREEN: “Breaking News: Surprise Eclipse”

TV ANNOUNCER (V.O.):
Scientists have no explanation for what astronomers can only describe as a surprise eclipse.

POSSESSED LITTLE GIRL’S BEDROOM

The POSSESSED LITTLE GIRL is watching TV and changing the channels.

TV (V.O.):
[Indistinct] [Different channel] Time to announce... [Different channel] We know you’re hungry. Why not indulge yourself at Biggerson’s Home-Made Pie Bar? It’s like a salad bar, but with pie. [Different channel] Next week on Dr Sexy MD, Dr Cheyenne Meganopolis makes a shocking return.

TV (DR MEGANOPOLIS V.O.):
I’m sorry, Doctor, I forgot being Head Surgeon means you cut into whatever body you want and take out whatever organ pleases you without any paperwork whatsoever.

POSSESSED LITTLE GIRL smiles.

TV (DR SEXY V.O.):
Well Doctor, I’m sorry you’re so forgetful.

BOBBY'S HOUSE - DAY

SAM is taking apart his gun. BOBBY is using the computer in the kitchen. DEAN is leaning over BOBBY’s chair.

BOBBY:
Well, at least he’s not curled up under the sink.

DEAN:
Yeah, no, he’s just sitting there silently field-stripping his weapon.

DEAN takes SAM’s phone out of SAM’s jacket, which is hanging over a kitchen chair.

BOBBY:
What are you doing?

DEAN:
Turning on his GPS, case he decides to fly the cuckoo’s nest.

BOBBY:
And you? How are you doing?

DEAN:
Seriously Bobby, it ain’t like he’s hexed, you know? I mean, what if it’s the kind of crazy you can’t fix?

BOBBY:
Yeah, I’m- I’m worried too, but humor me for a second. How are you?

DEAN:
Who cares? Don’t you think our mailbox is a little full right now? I’m fine.

BOBBY:
Right. And weren’t you pissed at him when he said the same thing just a couple hours before he spilled his marbles all over the floor?

DEAN:
Yeah, well. [Pours himself a cup of coffee.] I’m not Sam, okay? I keep my marbles in a locked [?] friggin' box. I’m fine. Really.

BOBBY:
Of course. Yeah. You just lost one of the best friends you ever had, your brother’s in The Bell Jar, and Purgatory’s most wanted are surfing the sewer lines, but you know, you know I get it. You’re fine.

DEAN:
Good.

BOBBY:
Course, if at any time you want to decide that’s utter horse crap, well I’ll be where I always am. Right here.

DEAN:
What, you want to do couples’ yoga, or you want to get back to hunting the big bads?

BOBBY:
Shut up. Idjit.

STOCKVILLE HIGH SCHOOL MENS LOCKER ROOM

Three students enter the locker room.

STUDENT 1:
Yeah? Up yours, Manny, I still got point-oh-six on your time.

STUDENT 1 (to two other students who were already in locker room):
Hey, where were you guys?

STUDENT 2:
I guess we got here early. Heard something weird come from the showers.

STUDENT 3 closes and locks the door.

STUDENT 1:
Hey, what are you doing, Williams? You’re going to get in trouble.

WILLIAMS:
Yes, Scott, I probably am.

WILLIAMS grabs STUDENT 4 and throws him against the wall.

STUDENT 2 [who is crouching on top of the lockers]:
What Williams is trying to say, Scott, is that we’re too hungry to care.

STUDENT 2 jumps down from the lockers and grabs MANNY. Blood splatters the lockers.

SIOUX FALLS GENERAL HOSPITAL

Two women are sharing a hospital room.

PATIENT 1:
...crying to the ER nurse, screaming Mother Mary mercy, and when they opened her back up, three sponges and a set of clamps, sewn up inside like she was a living piñata. You can’t trust these people.

DR GAINES:
Afternoon, ladies.

PATIENT 1:
Oh hello, Doctor!

PATIENT 2:
Hi, Dr Gaines.

DR GAINES:
So, Ms Mills. You did excellent today. Just as we discussed, it was a textbook appendectomy.

MS MILLS:
That’s good.

DR GAINES:
But you have been through a serious surgical procedure, and you know, I know you’re tough, but I want you to take it easy tonight.

MS MILLS:
Works for me, Doc.

DR GAINES:
The good news: I’ve put you down for some pretty fun painkillers.

MS MILLS:
Ooh.

DR GAINES:
I’ll check in on you first thing. You’ll be home in no time.

PATIENT 1:
Charming, isn’t he? Did you know a study showed three quarters of doctors cheat on their exams? He might not know your appendix from your vagina.

BOBBY'S HOUSE - DAY

DEAN enters carrying groceries.

BOBBY:
Hey there Gunga Din, buck up.

SAM:
So it looks like we got some bad news for a change. Stockville North Kansas, most of a high school swim team got mangled to death in their locker room.

BOBBY:
Cop talk on the wire’s kind of garbled, saying it looks like some kind of wild animal attack. They’re saying that whatever attacked them’s about the size of a linebacker.

SAM:
It’s a lead, Dean.

DEAN:
All right, but if you think you’re going out on a hunt...

SAM:
No, I know. I’m not. But you are. Look, Bobby’s running the hub, I’m- I’m 5150’d, which leaves you to follow this thing up.

DEAN:
Sam, you’re in the middle of a psychotic break.

SAM:
It’s a couple hours’ drive, Dean, and it could be a Leviathan thing.

DEAN:
Nah, if you think I’m leaving you here alone...

BOBBY:
Hey. What am I, chopped brains on toast? I can eyeball the kid. Go. Work off some of these nerves on something useful.

DEAN looks at SAM and BOBBY and shrugs.

DEAN:
Fine.

PLAYGROUND

POSSESSED LITTLE GIRL is on a swing. A man approaches and takes hold of the swing.

MAN:
You got yourself an awfully small body.

POSSESSED LITTLE GIRL:
Too small. She didn’t know anything. Can’t even see over the counter.

MAN:
Well this one, Edgar, Edgar worked on something called a demolitions crew. Watching things blow up is apparently very satisfying.

POSSESSED LITTLE GIRL:
Annie? Knew where babies come from. Disgusting, by the way. I’m hungry. We all are.

POSSESSED MAN:
Yes, about that.

POSSESSED LITTLE GIRL:
I’m sorry!

POSSESSED MAN:
Sorry? They ate the swim team.

POSSESSED LITTLE GIRL:
Like I said, hungry.

POSSESSED MAN:
That’s no excuse.

POSSESSED LITTLE GIRL:
Well what do you want me to do?

POSSESSED MAN:
Get them in line. I don’t care how. For God’s sake, it made the papers. Look, the boss, honestly, he just wants to hear it’s taken care of, so take care of it. Quickly. I don’t like bringing him bad news. Are we clear?

POSSESSED LITTLE GIRL:
Actually, I have an idea. I could use your help.

SIOUX FALLS GENERAL HOSPITAL

DR GAINES is walking down the hallway. POSSESSED LITTLE GIRL is humming behind a privacy screen in an exam room.

DR GAINES:
Little girl, can I help you?

POSSESSED LITTLE GIRL:
Are you a Dr Sexy?

DR GAINES:
Uh, I’m a surgeon. Where are your parents?

POSSESSED LITTLE GIRL shakes her head.

POSSESSED LITTLE GIRL:
Is it true? Surgeons can just cut into whatever body they want?

DR GAINES:
What?

POSSESSED LITTLE GIRL:
And remove whichever organs they please?

DR GAINES:
Where in the world did you hear s-

POSSESSED LITTLE GIRL:
I want to be a surgeon when I grow up!

POSSESSED LITTLE GIRL grabs DR GAINES’ arm, hard.

DR GAINES:
Ow! Let me go!

Bones crack.

DR GAINES:
Aargh!

DR GAINES falls to his knees.

POSSESSED LITTLE GIRL:
And I want to grow up now!

POSSESSED LITTLE GIRL takes on the form of DR GAINES. Blood appears on the privacy screen.

A FORENSICS OFFICER is examining the blood-splattered wall of the hospital room.

DEAN:
Special Agent Anderson. Ian.

OFFICER:
Yeah, okay. Our point cop’s out on the donut. Forensics [indicates himself]. Make sure of the layout [?], and step lightly. We got a whole bunch of NC17 shiznickel right over there.

DEAN:
Right.

DEAN sees black ooze on a wall.

DEAN:
Dammit.

HOSPITAL ROOM - NIGHT

DR GAINES:
Just breathe deeply.

PATIENT 1:
But my surgery isn’t til tomorrow.

DR GAINES:
Just breathe deeply. I’m Dr Sexy. Your surgery is when I say it is.

MS MILLS see DR GAINES wheel PATIENT 1’s bed out of the room, but pretends to be asleep.

MS MILLS:
Huh. Not weird at all.

MS MILLS gets up to follow.

BOBBY'S HOUSE - NIGHT

SAM’s phone rings. He sees LUCIFER reading a newspaper at the table.

SAM:
Yeah.

DEAN (on phone):
Well we are positive for ick. Same kind of stuff that came out of Cas, and, uh, two of the swim kids were missing -- they stole one of their parents’ cars.

LUCIFER:
You know, I really think Price William has found the right girl. What do you think?

SAM:
So you think these, um, these Leviathan things just jump into people? Like Eve did?

DEAN:
I don’t know, it makes sense, right? Anyway, uh, state trooper’s got surveillance cam on the kids about six hours old, of them gassing up just south of Dakota line, so I’m headed back your way, we’ll just track them from Bobby’s.

SAM:
Yeah, sounds good.

DEAN:
Hey! How are you doing?

SAM turns to look at LUCIFER.

SAM:
You know, uh, okay.

DEAN:
Okay. Well hang in there, all right?

DEAN and SAM hang up.

LUCIFER:
Just okay? Man, I’m having a great day.

SIOUX FALLS GENERAL HOSPITAL

MS MILLS is following DR GAINES, who is pushing unconscious PATIENT 1 on a hospital bed. He enters the Organ Transplant Unit. MS MILLS sees DR GAINES cut into PATIENT 1, remove her liver and eat it. She gasps and heads back down the hallway.

NURSE:
Ms Mills, what are you doing out of bed? Are you okay?

MS MILLS collapses, then awakens back in her hospital bed.

NURSE:
Ms Mills, you gave us all a scare.

MS MILLS:
What? No, uh...

NURSE:
You can’t be wandering around the halls like that in your condition.

MS MILLS:
He t-, he took...

MS MILLS looks at the other bed in the room, which is empty.

NURSE:
What? Who?

MS MILLS:
Dr Gaines?

DR GAINES:
Ms Mills. We told you to take it easy, remember?

MS MILLS:
Of course. I-

DR GAINES:
What in the world were you doing, wandering the halls like that?

MS MILLS:
Nothing. Um, my stitches were itching and I just wanted to know if that was normal, and I must have fainted or something. My stitches feel fine now.

DR GAINES:
Ms Mills, you can’t get out of bed. You could have ripped open your sutures with a fall like that. Don’t make me go back in there. Okay?

The NURSE injects something into MS MILLS’ drip.

MS MILLS:
What’s that?

NURSE:
Just something to help you sleep.

MS MILLS:
No that’s okay, I’ll sleep just fine.

DR GAINES:
Doctor’s orders. I’ll check on you later.

DR GAINES and the NURSE leave the room. MS MILLS removes her drip, gets out of bed and takes her handbag from a drawer.

MS MILLS:
You can kiss my ass, Doctor Monster-Face.

MS MILLS sags against the side of the bed.

MS MILLS:
Oh no.

BOBBY'S HOUSE - DAY

LUCIFER is swinging a fire poker like a golf club.

SAM:
Okay, if this is some dream and you got power over it, why don’t you just end it?

LUCIFER:
End it? This? You not knowing what’s real, the paint slowly peeling off your walls, come on, man, this is the sweet spot! Why would I end it? Not like we got HBO in the Pit. All I got is you, floating over the coals with half a hope that you’re gonna figure it all out. There’s only one way to figure it out, Sam. It’s up to you. It ends when you can’t take it anymore.

SAM shakes his head. LUCIFER looks at SAM’s guns on the table.

LUCIFER:
I think that’s maybe why we’re cleaning our guns.

SAM:
Shut up. I said, [shouting] shut up!

BOBBY:
Hey, Sam. You, uh, having a little bag lady moment?

SAM:
Sorry. BOBBY gets beers out of the refrigerator and hands one to SAM.

SAM:
Thanks. They each take a drink.

SAM:
You know, after... everything. All these years, all that we’ve been through...

BOBBY:
You beat the Devil before, kid.

SAM:
It’s kinda different.

BOBBY:
Not really. You’ll get a handle on this too. You will.

SAM sees LUCIFER standing behind BOBBY with the fire poker.

BOBBY:
You’re not in Hell anymore. You’re here, with us.

SAM sees LUCIFER stab BOBBY with the poker.

BOBBY:
You hear me, Sam?

SAM nods.

SAM:
Yeah, I hear you, Bobby.

Bobby’s phone rings.

BOBBY:
Oh. That’s my local. [Answers phone.] Hello?

MS MILLS (on phone, sitting on the floor of her hospital room):
Bobby Singer? My surgeon is a monster.

BOBBY:
Come again?

MS MILLS:
He took my windbag roomie and he ate her liver. Except he wasn’t, he was no surgeon... Listen. His face, his mouth was this horrible...

BOBBY:
Who is this?

MS MILLS:
It’s Jodie. Jodie Mills.

BOBBY:
Jodie?

MS MILLS:
Sheriff Mills.

BOBBY:
Gotcha.

MS MILLS:
I can’t exactly call a deputy here. You and I killed zombies that one time -- I know you handle this kind of thing. Please get your ass here to Sioux Falls General before he eats me, Singer.

MS MILLS and BOBBY hang up.

BOBBY:
Well, either Sheriff Mills is having an Obama-care-insured opium dream, or something’s eating folks down at Sioux Falls General Hospital.

BOBBY gets his jacket.

BOBBY:
Look, I don’t want to bruise your ego or anything, but...

SAM:
No, no, no, it’s okay. Go, go, go. I’ll- I’ll watch the phones.

LUCIFER:
So, just you and me, huh?

SIOUX FALLS GENERAL HOSPITAL

Two members of the high school swim team, with bruises and cuts on their faces, are standing at the admittance counter.

NURSE:
What happened to you two?

EDGAR:
I did. Where’s Dr Gaines?

NURSE:
Oh no, that’s not how it works, okay? If you require a physician’s attention, you’re going to have to fill out these forms.

DR GAINES:
I can take over from here, nurse. These youths obviously require immediate care.

DR GAINES leads the boys and EDGAR down the hallway.

DR GAINES:
This is where they bring their bodies to be fixed. They consider it a safe place. But the truth is, often they actually die here instead. And they never question it! I’m not kidding.

They enter a room in which a woman and a man are tied up.

DR GAINES:
We can feed discreetly. Who will know? A few of us in the right positions, and we can feast every single day. I’m thinking head nurse and the staff administrator first.

EDGAR:
I have to hand it to you. That’s exactly what the boss asked for.

DR GAINES:
Out of the box thinking.

EDGAR:
Yes. You’re off the swim team, boys. Time to pursue a career in medicine.

The boys approach the nurse and administrator.

EDGAR (to DR GAINES):
All right. Check in.

DR GAINES:
You won’t stay? I would love to grab us a good anesthesiologist.

EDGAR:
He asked me to check into some other business in the area.

DR GAINES nods.

EDGAR:
Anyway, it seems you’ve got things well in hand.

The boys grab the arms of the nurse and administrator.

EDGAR:
Why can’t they scream?

DR GAINES:
Oh, I severed their vocal cords, of course. It was a delicate procedure, but very doable.

Blood splatters the wall.

BOBBY'S HOUSE - NIGHT

SAM is assembling his gun again and using a stopwatch to time himself. He looks displeased with the time. He hears a car pull up and walks towards the door with an open can in his hand. DEAN enters.

SAM:
Dean.

DEAN:
Hey. Oh, yeah. Good thinking.

DEAN takes the can from SAM.

SAM:
Uh...

DEAN takes a drink from the can.

DEAN:
So I, uh, I followed those swim kid Levia-whatever...

SAM:
To where?

DEAN:
Here. Well, back to town, and that ain’t the good news.

SAM:
What?

DEAN:
It ain’t just two of them, I don’t think.

SAM:
Did you call Bobby?

DEAN:
Yeah, he’s working his own case, I gotta move and I need back-up and that means you.

SAM:
Wait. You sure about that?

DEAN:
I know, you’re bonkers. But, luckily I just need you to keep the engine running and wait by the back door. Just don’t, uh, don’t let Satan change my presets. Let’s go.

DEANS walks out the door. SAM gets his gun and jacket and follows him.

OUTSIDE SIOUX FALLS GENERAL HOSPITAL

BOBBY is pushing JODIE MILLS in a wheelchair.

JODIE MILLS:
Her name’s Mrs Hackett. She never came back.

BOBBY:
I’ll check it out. Now you get some rest. I’ll come by later.

JODIE MILLS:
Bobby Singer. My hero.

BOBBY:
That’s the roofies talking.

BOBBY helps JODIE MILLS into a taxi.

SIOUX FALLS GENERAL HOSPITAL MORGUE

A card on a locker reads: NAME: Mrs Madeline Hackett T.O.D.: Oct/03 9:44AM AGE: 56 TRANSFER FROM: SPGH WARD: ORTHOPEDIC SURGERY CORONER: Dr. Neil Williams

BOBBY opens the locker, pulls out the body and reads the chart on top of it.

BOBBY:
Foot surgery, huh. Died this morning.

BOBBY pulls back the sheet covering the body.

BOBBY:
Already autopsied, what the hell?

IN THE IMPALA - NIGHT

DEAN:
How you doing, Sam? In the head region. Devil still riding shotgun?

SAM:
Not right now, but... yeah.

DEAN:
Maybe we ought to get you, I don’t know...

SAM:
Some, some what? Some... professional help? What are they gonna do, Dean, just stuff me full of pills. We’ll figure out some other option.

DEAN:
Okay, yeah. But what are your other options? You remember when Martin took his nose-dive and started shooting at nothing? I mean his sweater unravelled fast.

SAM:
I’m not Martin.

DEAN:
No, but you are crazy. That don’t wash off. You get that, right? You are never going to be okay, Sam.

The Impala, containing only DEAN, pulls up at Bobby’s.

BOBBY'S HOUSE - NIGHT

DEAN enters and walks through the house looking for SAM.

DEAN:
Sam? Sammy? Sam? Oh, crap.

The Impala containing HALLUCINATION-DEAN and SAM pulls up outside what appears to be an office building. Five people are visible through glass windows. HALLUCINATION-DEAN and SAM get out of the car.

HALLUCINATION-DEAN:
Oh, dammit. There’s five of ‘em. All right, come on.

SAM:
Are you sure?

HALLUCINATION-DEAN:
Yeah, and listen, when we get in there, you gotta keep it together.

SAM:
Yeah, yeah, I- I will, I-

HALLUCINATION-DEAN:
‘Cause if you’re seeing Lucifer, then you could be seeing all kinds of crap, okay? You just don’t know.

SAM:
How is this helping?

HALLUCINATION-DEAN:
I’m just saying, Sam, you’re out of control.

SAM:
I’m dealing with it the best I can.

HALLUCINATION-DEAN:
Dealing? [Laughs] Sorry, that’s just funny, I mean how can you deal? You think this is an office building, right?

HALLUCINATION-DEAN holds the door open for SAM and they enter the building. The door reads Morning Star Endeavors Ltd.

HALLUCINATION-DEAN:
Sorry. Wrong.

SAM:
Where the hell are we?

HALLUCINATION-DEAN:
Oh, you think I’m Dean! Right.

HALLUCINATION-DEAN smiles and morphs into LUCIFER.

LUCIFER:
You poor clueless son of a bitch.

SAM:
Stay the hell away from me.

SAM turns and walks away.

LUCIFER:
Your world is whatever I want it to be, understand?

SAM turns and shoots at nothing.

SAM:
Leave me alone!

LUCIFER appears behind SAM.

LUCIFER:
Now we’re getting there. Pinnochio’s seeing his strings.

SAM:
Shut up.

LUCIFER:
It’s the big crescendo.

SAM:
I said shut up!

SAM fires his gun. LUCIFER appears behind him again.

LUCIFER:
Want to point that gun at someone useful? Try your face.

LUCIFER walks closer to SAM.

LUCIFER:
Want to know the truth? Want to skip to the last page of the book? You know where to aim.

LUCIFER holds a finger against the underside of his jaw.

LUCIFER:
Cowboy. [Makes a sound to imply pulling the trigger.]

SIOUX FALLS GENERAL HOSPITAL MORGUE

BOBBY is examining Mrs Hackett’s insides.

BOBBY:
It’s like a friggin’ doggy bag in here!

DR GAINES enters.

DR GAINES:
Can I help you?

BOBBY:
You can maybe still help this hospital!

BOBBY takes out some ID and holds it up briefly.

BOBBY:
Who’s responsible for this sloppy bit of documentation?

DR GAINES:
I know you.

BOBBY:
No, you got the wrong guy.

DR GAINES:
Bobby... Singer. Yes. We saw you. Through the angel’s eyes.

BOBBY grabs a mallet off a tray and hits DR GAINES across the face.

BOBBY:
Well, let’s try for amnesia, then.

BOBBY takes a shotgun out of his bag as DR GAINES’ face transforms. He now has a huge mouth, long pointed teeth and a two-pronged tongue. BOBBY shoots. DR GAINES’ face returns to normal and he drips black ooze.

BOBBY:
Fair enough.

BOBBY runs out of the room.

IMPALA - NIGHT

Shot of the GPS.

DEAN:
Oh, this can’t be good.

DEAN pulls up near a black van and gets out of the car.

DEAN:
Sam? Sam!

DEAN enters the building where Sam is.

HALLUCINATION-DEAN:
Oh look. Another me.

DEAN:
Sam, what are you doing?

SAM points his gun at DEAN. DEAN holds up his hands.

DEAN:
Whoa, whoa!

SAM:
I was with you, Dean!

DEAN:
Okay. Well, here I am.

SAM:
No. No, I don’t, I...

SAM looks at LUCIFER., then back at DEAN.

SAM:
I can’t know that for sure. You understand me?

DEAN:
Okay, now we’re gonna have to start small.

SAM:
I don’t remember driving here.

LUCIFER:
Well that’s because I drove. You thought. (to DEAN) Sam is very suggestible.

SAM shoots at nothing where he thinks LUCIFER is.

DEAN:
Whoa, whoa! Sam! This discussion does not require a weapons discharge!

SAM is breathing heavily. He lowers his weapon.

DEAN:
Look at me. Come on. You don’t know what’s real? Look man, I’ve been to Hell. Okay, I know I thing or two about torture. Enough to know that it feels different. Than the pain of this, this regular, stupid, crappy this.

SAM:
No, no, how can you know that for sure?

DEAN:
Let me see your hand.

DEAN reaches out his hand. SAM lifts his right hand.

DEAN:
No, no. The gimp hand! Let me see it.

LUCIFER:
Well smell you, Florence Nightingale.

SAM looks around at LUCIFER. DEAN grabs SAM’s bandaged left hand.

DEAN:
Hey.

DEAN shakes SAM’s hand.

DEAN:
This is real. Not a year ago, not in Hell, now. I was with you when you cut it, I sewed it up! Look!

DEAN squeezes SAM’s bandaged left hand and grabs his right. LUCIFER appears next to DEAN and flickers.

LUCIFER:
We’ve done a lot more with pain.

SAM takes an indrawn breath and winces.

DEAN:
This is different. Right? Then the crap that’s tearing at your walnut? I’m different. Right?

SAM takes his hands away.

SAM:
Yeah, think so.

LUCIFER:
You sure about that, bunk buddy?

SAM is looking at LUCIFER, next to DEAN.

DEAN:
Sam? Sam.

SAM pushes his right thumb against his wound, which bleeds through the bandage. LUCIFER flickers again.

LUCIFER:
Doesn’t mean anything.

DEAN:
Hey. I am your flesh-and-blood brother, okay? I’m the only one who can legitimately kick your ass in real time. You got away. We got you out, Sammy.

LUCIFER:
Sammy. Sammy.

SAM continues to push his thumb hard against his wound.

LUCIFER:
Sammy, I’m the only one who can...

LUCIFER flickers and disappears.

DEAN:
Believe in that! Believe me, okay? You gotta believe me. You gotta make it stone number one and build on it. You understand?

SAM nods.

SAM:
Yeah. Yeah, okay.

SAM nods again. His phone rings.

SAM (on phone):
Bobby, hey.

BOBBY (driving, on phone):
The Sheriff was right. The hospital thing’s definitely our kind of thing. I double-barrelled one of them in the morgue. Silver buckshot -- no effect. Bled black ooze.

SAM (on phone):
Leviathan here?

BOBBY:
I’m falling back. I’ll meet you at the house. We can regroup.

SAM hangs up.

SAM:
Bobby’s got a live one.

DEAN:
Okay, well let’s go.

SAM nods.

IMPALA - NIGHT

DEAN:
Look, when we get back to Bobby’s --

SAM:
It’s okay, Dean, I’m good. No white rabbits. [Laughs briefly.] I’m not seeing anything.

DEAN:
Okay. Baby steps.

DEAN gives SAM a small smile and SAM gives him one in return.

DEAN:
Oh no.

Shot of Bobby’s house, which is mostly burned. SAM and DEAN get out of the car and stand looking at the house.

DEAN:
Oh no.

DEAN walks out of the remains of the house. SAM jogs up to him.

SAM:
Any sign of him?

DEAN holds up a blackened journal and tosses it behind him. They walk through a workshop.

DEAN:
That place was torched. Somebody knew what they were doing.

SAM:
You think Bobby was back there?

DEAN:
I don’t know.

DEAN holds up a hand to indicate that SAM search for BOBBY to their right.

SAM:
Bobby!

DEAN takes out his phone and makes a call.

BOBBY’s answering message: This is Bobby Singer’s direct hotline. You should not have this number. [A beep follows BOBBY's recorded message.]

DEAN:
You cannot be in that crater back there. I can’t... If you’re gone, I swear, I am going to strap my Beautiful Mind brother into the car and I’m gonna drive us off the pier. You asked me how I was doing? Well not good! Now you said you’d be here. Where are you?

DEAN hangs up.

SAM (V.O.):
Bobby!

DEAN:
Bobby!

SAM is walking through junkyard cars.

SAM:
Bobby? Bobby!

SAM turns a corner and sees EDGAR.

EDGAR:
Winchester. Congratulations. Apparently you two are competent enough to warrant annihilating. I’d take it as a compliment.

DEAN shoots EDGAR in the side of the head with a shotgun. EDGAR straightens up, looks at the black ooze on his hand, and his face transforms. EDGAR grabs DEAN and throws him against a car. SAM runs up and punches EDGAR in the face.

SAM:
Dean, now!

DEAN is on the ground, but operates the controls for a hoist that’s holding a car suspended in the air.

EDGAR smashes SAM in the head with a metal bar.

The car drops onto EDGAR.

SAM falls backwards onto the ground.

Black ooze spreads from under the car around EDGAR’s hand, which is the only part of him visible.

DEAN pulls himself over to SAM.

DEAN:
Sam.

DEAN grabs hold of SAM’s shirt and shakes it a little.

DEAN:
Sammy? Hey, come on now. Come on, I’m the one with the broken leg, you got to carry me. Sam!

DEAN holds his hand flat against SAM’s chest. SAM is unconscious.

DEAN takes out his phone and makes a call.

AMBULANCE - NIGHT

Ambulance, sirens going. SAM and DEAN are on stretchers inside. A paramedic is examining SAM.

DEAN:
Sam, stay with me, you hear?

PARAMEDIC (into communicator):
Male, late twenties, head trauma. Signs of increasing intercranial pressure.

SAM opens his eyes and sees LUCIFER.

LUCIFER:
Hey, so maybe I’m not real. Nobody’s perfect. And I’m not going anywhere, Sam.

SAM’s eyes close, his head thrashes and his mouth opens.

DEAN:
Sammy?

PARAMEDIC (into communicator):
Yeah, he’s seizing. Copy that. We’re just pulling into Sioux Falls.

DEAN:
Sioux Falls? Sioux Falls General? No, no, no. No, you got to take us somewhere else, anywhere. Please.

PARAMEDIC:
Yeah, okay, buddy.

DEAN knocks his head against the pillow in distress.

BOBBY'S SALVAGE YARD - NIGHT

The black ooze retreats back under the car and EDGAR’s hand moves.

END

 

Source : SuperWiki

Kikavu ?

Au total, 106 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

CassieAuro 
27.12.2018 vers 18h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

DrSherlock 
04.07.2018 vers 09h

Ali3nBrain 
25.06.2018 vers 19h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Petit jeu (suite)
Hier à 13:45

Le Roadhouse 28
Hier à 11:06

Staff
05.01.2019

S01E03 L'esprit du lac
Aujourd'hui à 10:28

Partie Episodes
Aujourd'hui à 09:46

S14E06 Optimism
Aujourd'hui à 09:45

S14E09 The Spear
Aujourd'hui à 09:43

S14E07 Unhuman Nature
Aujourd'hui à 09:40

Mag Anglophone
Aujourd'hui à 08:49

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.10 : Nihilism (inédit)
Vendredi 18 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.04 : Mint Condition (inédit)
Jeudi 1 novembre à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Crowley et Rowena version Noël sortent grands gagnants de la dernière photo du mois. Encore...

Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
L'épisode 14.10 "Nihilism" ainsi que l'épisode 14.11 "Damaged Goods" à retrouver dans le guide des...

Bon anniversaire Genevieve Padalecki

Bon anniversaire Genevieve Padalecki
Elle fête ses 38 ans. Bon anniversaire à elle.  ...

Kurt Fuller de retour !

Kurt Fuller de retour !
Kurt Fuller sera de retour dans le 300e épisode de Supernatural, il reprendra son personnage de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

quimper, Hier à 01:13

Le quartier Engrenages vous propose de découvrir son calendrier de janvier et de participer à sa PDM.

quimper, Hier à 01:18

Vous pouvez aussi prendre connaissance de la date de diffusion de la saison 7 et commenter l'annonce de la saison 8.

quimper, Hier à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, Hier à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Aujourd'hui à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site