VOTE | 651 fans

#619 : A feu et à sang

 

Réalisé par : John Showalter
Ecrit par : Adam Glass

SAM ET DEAN RENCONTRENT EVE - Sam, Dean, Bobby et Castiel traquent Eve dans une petite ville de l'Oregon. Ils découvrent que les habitants ont été transformés en démons, mais à leur grande surprise, ils semblent mourants. Lorsqu'ils rencontrent finalement Eve, elle décide de torturer les boys en ramenant leur mère, Mary Winchester, sous la forme d'un démon.

 

 

>>Photos promo<<

Popularité


5 - 5 votes

Titre VO
Mommy Dearest

Titre VF
A feu et à sang

Première diffusion
29.04.2011

Première diffusion en France
24.03.2012

Vidéos

Promo #1

Promo #1

  

Sneak Peek #1

Sneak Peek #1

  

Sera Gamble Preview

Sera Gamble Preview

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Résumé des épisodes précédents.

Deux jeunes hommes, Ed et Marshall, sortent d'un bar un soir. Ils discutent quand Eve approche, sa robe blanche tachée de sang. Elle passe près de Ed, lui caresse le visage, le contaminant d'une infection encore inconnue. Après cette étrange rencontre, les deux amis s'en vont. Quand à Eve, elle entre dans le bar, ferme les portes, et s'approche d'un homme, puis l'embrasse. Elle caresse la joue d'une jeune femme. Les deux personnes se transforment en monstres, et sautent sur d'autres personnes. L'infection se répend comme de la poudre, transformant le bar en bain de sang, sous le regard attentif de la Mère de tout les monstres.

*****************************SUPERNATURAL***********************

Chez Bobby. Dans la cave, Dean remplit des cartouches de cendres de phénix. Sam et Bobby viennent le voir, et Dean leur montre que les cendres ne semblent pas être efficaces, du moins sur lui. Sam suggère qu'il est possible, qu'à l'instar de l'argent, du fer, etc, les cendres du phénix ne peuvent blesser que les monstres. Ils leur restent tout de même à localiser Eve, mais Bobby a pour l'instant fait chou blanc. Aussi, il demande à Dean d'appeler Castiel, ce qui offusque l'aîné des Winchesters. Mais Castiel débarque de lui-même. Lui non plus n'a pas trouvé Eve, car elle semble se cacher des anges. Sam propose alors de trouver un monstre suffisamment amical pour les aider.

Les boys et Bobby attendent que Castiel revienne avec une créature. L'ange revient avec un vampire, que les Winchesters ont rencontré voilà cinq auparavant. Lenore, celle qui ne se nourrissait que de sang de bétail. Elle semble terrifiée lorsqu'elle aperçoit les boys, mais ils la rassurent. Ils veulent simplement son aide pour retrouver Eve. Tout d'abord, Lenore refuse de leur indiquer où elle se trouve. Elle a peur, car elle connait bien les pouvoirs de cette Mère. Elle leur parle de sa voix qui résonne constamment dans sa tête, et qui a poussé les membres de son nid à fuir et à se nourrir de sang humain de nouveau. Après plusieurs tentatives des boys de la convaincre, elle cède, et leur révèle que Eve se trouve à Grants Pass, dans l'Oregon. Puis elle supplie Sam de la tuer, révélant qu'elle a cédé au sang humain. Sam résiste, mais finalement, c'est Castiel qui exauce le souhait de Lenore.

Grants Pass, Oregon. Castiel a télétransporté tout le groupe dans cette petite ville, qui semble, comme le fait remarquer Dean, bien trop tranquille. Bobby dit qu'il a besoin d'un ordinateur pour commencer la traque, aussi se dirigent-ils vers un petit restaurant local.

Ervin's Diner. Tandis que les Winchesters mangent un bon repas, Bobby fait une recherche sur le net, et à son grand désespoir, avec une simple tablette tactile. Il ne trouve rien dans les fichiers de la police. Castiel décide de fouiller la ville, mais il ne peut plus s'envoler, ce qui lui vaut quelques remarques sarcastiques de la part de Dean. Finalement, Bobby trouve ce qui pourrait être une piste : le rapport d'un docteur sur un patient nommé Edward Bright, décédé d'une maladie inconnue. Ils décident de suivre cette piste.

Dean part à la recherche du Docteur Silver avec Castiel. Une passante leur apprend que le Docteur est parti quelques jours, aussi, Dean prend les choses en main et décide de fouiller la clinique en entrant avec les bonnes vieilles méthodes. Il essaie d'ouvrir la porte, mais quelque chose attire son attention. Quelques gouttes de sang sur le sol, ainsi que sur la porte d'un abri de jardin, les amènent au cadavre plutôt abîmé de Ed Bright.

De leurs côtés, Sam et Bobby ont fouillé la maison du Doc'. Celle-ci était vide de tout habitant, indiquant que le Docteur a disparu, commes ils l'apprennent à l'officier qui s'arrête devant la maison. Pour s'en débarasser, Bobby et Sam se présentent comme des agents du FBI, et Bobby lui propose de coopérer en échangeant des infos sur l'affaire. L'officier s'en va, tout comme Bobby et Sam.

Bobby et Sam rejoignent Dean et Castiel devant la maison de Ed et de son colocataire. Castiel fait remarquer la présence d'un jumeau d'Ed dans la maison. Sam et Dean décident d'aller voir, et demandent à Bobby et à Castiel de se tenir prêts à tirer sur ce qui sortira de la maison. Les deux frères entrent, et à leur grande surprise, ils découvrent que la maison est remplie de clones d'Ed, en apparence tous morts.

Sam remarque que l'un des clones bougent. Les deux frères s'approchent, et découvrent qu'il s'agit de Marshall. Avec l'aide de Sam, il leur apprend qu'avant que Ed tombe malade, ils ont rencontré une jeune femme habillée de blanc à un bar. Et ce sera tout ce que le jeune homme aura eu le temps de dire, avant de mourir.

La bande se réunit. Aucun d'entre eux ne comprend ce qu'il se passe, ni quelles sont les intentions de Eve. Si elle veut construire une armée de monstres, pourquoi en faire une de monstres malades ? Sam suggère d'aller faire un tour dans ce fameux bar.

Ils entrent dans le bar, et y découvrent un véritable massacre. Ils sont de plus en plus perplexes lorsque Dean découvre que l'une des monstres est un hybride entre un vampire et un spectre. Ce qui est étrange, comme le fait remarquer Sam, c'est que ces monstres, que Dean a nommé Jefferson Starships, sont tous morts, comme infectés par un virus très virulent. Ils n'ont pas le temps de se poser plus de questions, car le shériff et ses officiers débarquent, et les arrêtent, tous, sauf Dean qui a eu le temps de se cacher derrière le comptoir.

Dans le commissariat. Sam réclame son droit de téléphoner, mais les policiers n'écoutent rien. Sam remarque grâce à la caméra que les yeux de l'officier qui le retient se reflètent, comme pour les polymorphes. Il crit aux deux autres que les officiers sont des Jefferson Starships. Ils se battent, et sont rapidement secourus par Dean qui en tue un, et manque de tuer le shériff avant que Sam ne l'arrête.

Bobby se charge de l'interrogatoire du shériff. Il suggère qu'il fait partie de la brigade de nettoyeur de Eve, afin que personne ne comprenne ce qu'il se passe. Mais le shériff ne semble pas vouloir coopérer. Du bruit leur parvient des cellules, et Sam et Dean se chargent d'aller voir. Ils découvrent deux enfants, baillonés et attachés. Ce sont deux frères, capturés par les Jefferson Starships. Ils semblent ne pas être infectés, mais Dean tient quand même à vérifier.

Bobby essaie toujours de faire parler le shériff, mais rien n'y fait. Dean et Sam ramènent les deux jeunes garçons dans le commissariat.

Sam et Dean interrogent les deux jeunes garçons, mais ils ne semblent pas savoir grand-chose, hormis que les policiers qui sont venus les chercher leur ont dit qu'ils étaient de la nourriture. Ils apprennent aux boys qu'ils ont un oncle dans la ville d'à côté. Dean décide d'aller les emmener là-bas. Castiel lui dit alors qu'il y a plus urgent, à savoir trouver, et tuer Eve, mais Dean n'écoute pas, et promet qu'ils  ne seront pas longs. Les deux frères prennent les enfants et sortent.

Sur la route, le grand frère demande à son petit frère de se reposer. Ryan se blottit contre lui, ce qui n'est pas sans rappeler aux Winchesters leur propre relation.

Dans le commissariat. Bobby tente de rassurer Castiel sur le fait que Dean et Sam ne seront pas longs à revenir. Castiel répond par un sarcasme. Il persiste à croire qu'il était dangereux de les avoir laissés partir, ce à quoi Bobby réplique qu'ils font ce qu'ils ont envie de faire et ce quand ils le veulent. Puis il suggère de continuer d'essayer de tirer les vers du nez du monstre enfermé dans la salle d'interrogatoire.

Dean et Sam ont déposé les deux enfants chez leur oncle. Celui-ci est soulagé de les voir vivants et les étreint tendrement. Sur cette bonne action, Dean et Sam s'en vont.

Au commissariat. Bobby ne parvient toujours pas à faire parler le Jefferson Starship qui se contente de les menacer. Castiel demande à rester cinq minutes seul avec la créature. Bobby hésite, mais finalement cède. Cinq minutes plus tard, Castiel sort, les mains pleines de sang, et apprend à Bobby qu'il sait où se trouve Eve.

Dean et Sam sont revenus, et tous se préparent à aller affronter Eve. Dean distribue à chacun une cartouche remplie de cendres de phénix, et il met le reste dans sa poche. Quelques instants plus tard, ils arrivent devant le bâtiment indiqué par le monstre. Ils découvrent avec stupeur que cet endroit n'est autre que le Ervin's Diner, là où ils se sont arrêtés manger lorsqu'ils sont arrivés. Puisqu'ils ne savent pas qui elle est exactement, Dean et Sam décident d'y aller afin de la provoquer. Si jamais ils rataient leur coup, Castiel et Bobby feront mieux.

Dean et Sam entrent dans le restaurant et s'installent au comptoir. Sam testent les autres clients avec son téléphone, et découvre qu'ils sont tous des monstres. Dean suggère alors de partir, mais Eve, qui est en fait la serveuse, les empêche de s'en aller. Elle leur explique qu'elle n'a pas l'intention de les tuer. Pour les convaincre, elle se transforme en Mary Winchester. Elle leur révèle que Crowley est vivant, et c'est lui qu'elle recherche. Elle n'a pas supporté qu'il torture ses enfants, c'est donc pourquoi elle est revenue. Crowley cherche a protéger les âmes des vivants, aussi, il cherche un moyen de se débarasser des créatures, afin que les âmes restent intactes. Les âmes sont comme des réacteurs nucléaires, une source immense de pouvoir, extrêmement convoitée. Elle leur révèle qu'elle cherche aussi à fabriquer la parfaite créature, aussi, toutes celles qu'ils ont croisé étaient des tests, dans le but de ne laisser aucune âme exploitable à Crowley. Mais elle a finalement réussi. La parfaite créature a passé tout les tests avec succès. Et cette créature, c'est le petit Ryan.

L'oncle de Ryan et de Jo découvre ce dernier mort, par morsure au cou. Puis il tombe sur Ryan, la bouche maculée de sang. Jo se relève, et les deux enfants se jettent sur leur oncle.

Eve propose un deal aux boys. Ils retrouvent Crowley, lui amènent, et elle les laisse vivre. Dean refuse catégoriquement. Eve fait ramener Bobby et Castiel, qui viennent d'être capturés par les Jefferson Starships. Elle leur repropose le même deal, en rajoutant la vie de l'ange et du vieux chasseur à la liste. Mais une fois de plus, Dean refuse, rappelle qu'ils ont déjà travaillé pour un démon, et qu'ils n'ont pas l'intention de faire deux fois la même erreur. Eve réplique alors qu'elle peut les transformer, et ils feront ainsi ce qu'elle leur demande quoiqu'il arrive. Dean la provoque à plusieurs reprises, et elle finit par le mordre. Mais surprise, Dean a ingéré des cendres de phénix avec son whisky. Eve agonise, et finit par mourir. Les Jefferson Starships se lâchent dans la confusion, et Castiel, par ses pouvoirs finit par tous les tuer. L'ange guérit Dean, et à son grand désespoir, apprend qu'il faut les emmener chez Ryan.

Arrivés sur place, ils découvrent le cadavre de l'oncle, mordu mortellement. Ils pensent d'abord que les enfants se sont enfuis, et que Eve a donc gagné. Mais Bobby leur montre les corps des deux enfants dans un placard, et sur le sol, Sam découvre du soufre. Peut-être qu'alors, Eve a dit vrai, et que Crowley est toujours vivant, continuant de torturer les créatures. Castiel, surpris par cette révélation, décide d'aller vérifier, et s'envole. C'est alors que Bobby fait part de ses soupçons à son propos à Dean. Ce dernier ne croit pas une seule seconde que Castiel ait pu volontairement épargner Crowley, mais Sam aussi semble le croire, bien que, pour ne pas froisser son frère, il n'en dit rien très clairement.

Evin's Diner. Castiel se tient au milieu de la boucherie de monstres, quand Crowley débarque, et se dit fatigué de devoir nettoyer derrière l'ange. Castiel ne dit rien, mais lance un regard chargé de haine au démon.

 

Ecrit par Deanlove35.

A feu et à sang

 

EXT. PARKING D’UN BAR

 

Deux jeunes sortent du bar.

 

Jeune 1 : Non je t’assure, c’est trop des voleurs dans ce bar, les boissons sont hors de prix. Là d’où je viens, je te promets que les bières dépassent pas les 3 dollars.

 

Jeune 2 : Ca va, la prochaine fois je t’invite.

 

Jeune 1 : Je remettrais plus les pieds dans ce bar.

 

Ils s’arrêtent en voyant une jeune femme arriver vers eux. Il s’agit d’Eve.

 

Jeune 2 : Salut. Un ange tombé du ciel.

 

Eve lui caresse la joue puis s’en va en direction du bar.

 

Jeune 2 : Je crois que je lui plais.

 

Jeune 1 : Allez Romeo on y va, tu dragueras une autre fois.

 

INT. BAR

 

Eve entre dans le bar, ferme la porte à clé, retire la clé ainsi que les poignées de porte, puis avance tranquillement vers le comptoir. Deux hommes la regardent.

 

Homme 1 : Tout va bien mademoiselle ?

 

Eve : Oui, ça va très bien.

 

Homme 1 : Ce serait pas du… du sang que vous avez là ? (en montrant une tache rouge sur la robe d’Eve)

 

Eve : (regardant sa robe) Oui c’est bien du sang.

 

Homme 1 : Vous êtes sur que ça va ?

 

Elle s’approche et l’embrasse. Après ça, il semble devenir inconscient, sa tête s’est penchée sur sa poitrine.

 

Homme 2 : Qu’est-ce qu’il a ?

 

Eve : (en s’éloignant) Je lui ai fais un beau cadeau.

 

Elle caresse la joue d’une femme en passant à côté, puis une autre un peu plus loin.

 

Homme 2 : (à l’autre homme) Ca va, allez, viens !

 

L’autre homme se relève d’un coup et attaque violemment son ami. Les deux filles qu’Eve à caressé se attaque les autres clients en se jetant dessus pour les mordre. Eve s’assoit pour regarder la scène, le sourire aux lèvres. C’est maintenant une bataille générale dans tout le bar, les clients se mordent entre eux.

 

***SUPERNATURAL***

 

INT. SOUS-SOL DE BOBBY

 

Dean prépare des balles en les remplissant de cendre de phénix. Sam et Bobby le rejoint.

 

Sam : Salut. Comment ça se passe ?

 

Dean : J’ai seulement pu remplir cinq cartouches.

 

Sam : Ben, c’est beaucoup plus que ce qu’on avait la semaine dernière.

 

Dean : Peu importe.

 

Bobby : Ca veut dire quoi ?

 

Dean : Ca veut dire que j’ai fait une mauvaise manip il y a quelques minutes. Et, voilà ce qui s’est passé.

 

Il se met des cendres sur le bras.

 

Dean : Je croyais que cette poudre était censée réduire Eve en un vieux tas de cendre et ça ne me picote même pas.

 

Bobby : La légende dit que ça fonctionne.

 

Dean : Et si elle se gourait ?

 

Sam : C’est peut-être pas un problème. Si ça se trouve c’est comme le fer ou l’argent, c’est tout. Ca les touche eux, mais pas nous.

 

Dean : Possible. Il y a qu’un seul moyen de le savoir, faut retrouver cette pétasse.

 

Bobby : Je cherche, mais ce serait peut-être plus simple que tu fasses appel à Castiel.

 

Dean : Pourquoi c’est toujours à moi de faire appel à lui ? On est pas pacsé que je sache. En plus il a pas le temps.

 

Castiel apparaît derrière lui. Dean se retourne d’un bond, surpris.

 

Dean : (à Castiel) Tu veux pas me lâcher la grappe ?

 

Castiel : Je ne t’ai jamais tenu la … Vous avez avancé dans vos recherches pour localiser Eve ?

 

Bobby : On allait te poser la même question.

 

Castiel : J’ai cherché partout. Elle est introuvable, les anges ne peuvent pas la repérer.

 

Dean : Bravo.

 

Sam : La solution, ce serait de faire appel à quelqu’un de la maison.

 

Dean : Quoi, de quoi tu parles ?

 

Sam : D’un truc avec des griffes mais qui bosserait pour nous.

 

Dean : Tu veux dire un gentil petit monstre ? Ils sont plus très nombreux depuis quelques temps.

 

Sam : C’est vrai mais on en a rencontré un ou deux.

 

Dean : C’est vrai, possible.

 

Sam : Alors, on peut peut-être en trouver un.

 

Sam, Dean et Bobby font les cent pas dans la cave. Castiel réapparait avec une fille.

 

Sam : Lenore ?

 

La fille essaye de se sauver.

 

Sam : (la poursuivant) Attends, attends une seconde, hey, hey Lenore. Arrête. (s’approchant d’elle) N’aie pas peur. Lenore, on est ravi de te voir.

 

**FLASHBACK DE LA RENCONTRE AVEC LENOR**

 

Lenore détache Sam.

 

Lenore : Je m’appelle Lenore vous ne risquez rien.

 

C’est un vampire.

 

** RETOUR DANS LE PRESENT**

 

Sam : Ca fait un sacré bail. Tu te souviens de nous ?

 

Lenore : Oui je me souviens. Votre collègue chasseur a faillit me tuer.

 

Sam : Si ça peut te rassurer, il s’est transformé en vampire et j’ai été obligé de lui trancher la tête.

 

Dean : Avec du fil de fer barbelé, ouh c’était moche.

 

Lenore : Je suis contente de le savoir. Pourquoi je suis là ? Qu’est-ce qui se passe?

 

Sam : Eh bien, ça c’est Castiel, (le montrant du doigt) c’est un ami. Et on avait besoin de te parler. De te parler d’Eve.

 

Lenore : D’Eve ? J’ai absolument rien à vous dire sur Eve.

 

Dean : T’en ai vraiment sur ?

 

Lenore : J’essaye de rester aussi loin d’elle que je peux, ça vaut beaucoup mieux.

 

Sam : Où se trouve ton nid ?

 

Lenore : C’est fini, les autres ont pas été capables de résister. C’est sa voix. On l’a dans la tête. Elle nous fait faire des choses. Alors ils sont partis, ils se sont tous remis à tuer.

 

Sam : Et toi non ?

 

Lenore : J’ai aucun mérite à avoir, je me suis caché au fond d’une cave. Très loin d’un hôtel spa. Vous n’imaginez pas à quel point c’est difficile de lui résister. Tout le monde finit par céder.

 

Dean : S’il y a effectivement une sorte de télépathie entre vous, tu sais forcément ou se planque ta mère.

 

Lenore : Tu rigole là, c’est une blague ? Comme si j’allais te dire où elle se trouve. Vous savez qu’elle pourrait très bien nous écouter en ce moment même. Si ça se trouve, elle voit à travers mes yeux. Qu’est-ce que vous croyiez ?

 

Bobby : On ne pourra donc pas la prendre par surprise, mais on va quand même tenter le coup.

 

Lenore : Vous êtes cinglés. Je peux rien pour vous.

 

Sam : Tu ne veux pas nous aider c’est ça ? Ecoute, on voit bien que tu te préoccupe encore des humains, tu n’as toujours pas envie de les tuer. Et tu ne veux pas non plus que cette planète s’éteigne.

 

Lenore : Vous croyez réellement pouvoir l’arrêter ?

 

Sam : Dis-nous où elle se cache ?

 

Lenore : A Grants Pass dans l’Oregon. Et maintenant elle sait que vous y allez.

 

Bobby : C’est ce qu’on verra.

 

Lenore : Attendez ! Je vous ai pas dit où elle était par pure bonté. J’ai besoin d’un service.

 

Sam : Lequel ?

 

Lenore : Tuez-moi !

 

Sam : Lenore…

 

Dean : On va t’enfermer jusqu’à ce que tout soit terminé, c’est comme une protection de témoin, ça va aller.

 

Lenore : Ca n’a rien à voir avec Eve, c’est pas ça. Je suis dangereuse. J’entends sa voix à longueur de temps.

 

Sam : Tu n’es pas comme les autres.

 

Lenore : Je suis exactement comme les autres ! Je me suis nourrie, j’ai pas pu m’en empêcher. La fille devait pas avoir plus de 16 ans, Sam. Et je vais recommencer. Je peux pas m’arrêter. Plus maintenant. Vous devez me tuez, s’il vous plait.

 

Sam : Lenore…

 

De la lumière blanche jaillit du crâne de Lenore, c’est Castiel qui est en train de la tuer. Elle tombe à terre, morte. Sam et Dean, surpris, regardent Castiel.

 

Castiel : Il ne faut pas perdre de temps.

 

*******

 

GRANTS PASS, OREGON

 

EXT. RUE

 

Castiel s’est téléporté dans une rue de la ville, emmenant ave lui les deux frères et Bobby. Ils regardent autour d’eux.

 

Dean : Eh ben, je m’attendais plus à atterrir à Zombiland qu’à Plaisantville.

 

Bobby : C’est pas parce que ça a l’air calme que ça l’est forcément. Surtout si elle est au courant de notre petite visite.

 

Dean : En tout cas si elle est là, je suis content qu’on ait la professeur Dumbledore avec nous (montrant Castiel). D’accord, on fait quoi ?

 

Bobby : Il me faut un ordinateur. Ils partent en direction d’un fast food.

 

INT. ERVIN’S DINER

 

Les quatre amis sont à une table, Bobby tient une tablette tactile.

 

Bobby : Très bien, j’ai enfin eu accès à la base de données de la police, mais pas grâce à ce truc, j’avais demandé un ordinateur.

 

Sam : C’est un ordinateur.

 

Bobby : Non, il y a des touches sur les vrais ordinateurs.

 

Serveuse : (en passant devant leur table)  Vous désirez autre chose ?

 

Dean : Non merci, ça ira.

 

Sam : Alors ?

 

Bobby : Oh, il y a que des infos sans importance, rien qui sorte de l’ordinaire. C’est un cul de sac. Vous croyez que Vampirella nous a menti ?

 

Castiel : Je vais fouiller la ville, je fais au plus vite.

 

Dean : Castiel, on te voit toujours là.

 

Castiel : je suis toujours là.

 

Dean : Tu sais que t’es pas obligé de nous attendre.

 

Castiel essaye de se téléporter mais n’y arrive pas.

 

Dean : Qu’est-ce qu’il y a, t’es constipé ?

 

Castiel : C’est pas normal.

 

Dean : Qu’est-ce que t’as ?

 

Castiel : Je suis bloqué. Je n’ai plus de pouvoir.

 

Dean : Tu déconnes?

 

Castiel : Il y a quelque chose dans cette ville qui m’affecte. Je ne le maitrise pas. Ca doit être Eve.

 

Dean : Tu veux dire que maman te rend impuissant ?

 

Castiel : Au sens figuré oui.

 

Dean : Comment est-ce possible ?

 

Castiel : Je n’en sais rien mais elle y arrive.

 

Dean : Génial. Je te rappelle que sans tes pouvoirs t’es pas plus futé qu’un môme de deux ans.

 

Castiel tourne la tête.


Sam : (à Dean) Je crois que tu l’as vexé.

 

Bobby : Attendez (en naviguant sur la tablette) j’ai quelque chose qui pourrait nous intéresser. C’était dans le fichier des fédéraux, un médecin local a contacté l’agence santé publique hier soir.

 

Sam : Pourquoi faire ?

 

Bobby : Un certain Docteur Silver a examiné un patient atteint d’une pathologie qu’il n’a pas réussit à identifier. Le patient en question est un afro-américain qui s’appelle Ed Bright.

 

Dean : C’est assez mince comme info.

 

Bobby : C’est notre seule piste.

 

Dean : Nécessité fait loi, c’est bon on a compris. On finit de manger au moins ?

 

*******

EXT. RUE

 

Une dame, l’assistante du Dr Silver, ferme sa porte à clé, Dean et Castiel arrive.

 

Dean : Excusez-moi, bonjour. Le docteur Silver est là s’il vous plait ? Mon ami est très malade.

 

Castiel : j’ai une sensation de brulure dans les parties génitales.

 

Assistante : Le docteur Silver est absent je suis désolé.

 

Dean : Et vous savez où on peut le trouver ?

 

Assistant : Il n’est pas venu de la journée. Ce qu’il vous faut, c’est une bonne pommade.

 

La dame s’en va.

 

Dean : Quel genre de médecin contact l’agence de santé publique et disparaît sans rien dire. On va jeter un coup d’œil ?

 

Dean crochète la porte d’entrée du cabinet.

 

Castiel : Ca va durer encore longtemps ?

 

Dean s’arrête car il remarque des tâches sur le sol.

 

Castiel : Qu’est-ce qu’il y a ?

 

Dean test avec son doigt, c’est du sang, il suit les traces jusqu’à une porte de remise. La serrure est tachée de sang. Il l’ouvre et découvre à l’intérieur, le corps du jeune afro-américain, enveloppé dans une bâche plastique.

 

Castiel : C’est le patient, Ed Bright.

 

Dean : Quel genre de médecin contact l’agence de santé publique et ensuite planque le cadavre dans une remise ?

 

Castiel : Désolé, je ne comprends pas ce qui se passe.

 

Dean : En tout cas, je sais ce qu’il faut faire du corps. On va avoir besoin d’essence.

 

 

*******

EXT. RUE

 

Bobby et Sam sortent d’une maison.

 

Bobby : Regarde, (montrant une photo à Sam) c’est le Docteur Silver, avec sa femme et ses deux fils.

 

Le shérif garé au bout de la rue sort de son véhicule.

 

Bobby : Oh oh.

 

Shérif : Bonjour.

 

Sam : Bonjour Shérif.

 

Shérif : Comment ça va ?

 

Bobby et Sam montrent leur carte d’agent du FBI.

 

Shérif : On a laissé tomber le costume ?

 

Sam : On enquêtait à quelques kilomètres et on nous a dit de venir ici.

 

Bobby : Et vous, qu’est-ce que vous faites dans le coin ?

 

Shérif : Le docteur Silver est un ami, j’ai su qu’il n’était pas allé travailler aujourd’hui, je suis venu voir s’il était malade.

 

Bobby : Il est pas malade, il a disparu.

 

Shérif : Disparu ? Qui l’affirme ?

 

Bobby : C’est moi. Il n’y a personne, aucune valise n’a été faite et sa voiture est toujours dans l’allée.

 

Shérif : Qui vous a dit de venir ?

 

Bobby : Oh, c’est une longue histoire, je vous propose de lancer un avis de recherche et on comparera nos infos au poste. D’accord ?

 

Shérif : Euh oui, oui, oui bien sur.


Bobby : Je vous remercie.

 

Le shérif retourne à sa voiture.

 

Sam : Impressionnant. Même moi j’ai faillit y croire.

 

Bobby : C’est ça grouille toi crétin.

 

*******

EXT. RUE

 

Sam et Bobby se garent devant une maison et sortent de la voiture. Dean et Castiel, déjà garés, sortent eux aussi de leur voiture.

 

Dean : Alors si je résume, on a un médecin dans la nature et un patient purulent sur les bras ?

 

Sam : Ouais notre affaire ce corse.


Dean : Allons voir ce que le coloc du lépreux a à nous dire.

 

Castiel : Est-ce que Ed Bright a un frère ?

 

Bobby : Non pourquoi ?

 

Castiel : Alors ce n’est pas son jumeau. (en montrant un homme à l’intérieur de la maison)

 

Sam :Ce serait quoi ? Un polymorphe ?

 

Bobby : Je sais pas ce que ça peut être.

 

Sam : Bon, Dean et moi on va entrer. Vous deux, surveillez la porte, si ce truc sort, vous tirez.

 

Dean : Je préconise les balles en argent.

 

Castiel : Je ne sais pas très bien manier les armes à feu.

 

Dean : Tu sais qui chouine ? Les mômes de deux ans.

 

*******

INT. MAISON D’ED BRIGHT

 

Dean enfonce la porte avec son pied et lui et Sam entre dans la maison armés. Ils découvrent plusieurs corps identiques à celui d’Ed Bright, un peu partout dans le salon.

 

Dean : OK surtout, on ne touche à rien.

 

Sur un fauteuil, un des corps bouge.

 

Sam : Hey hey là-bas, il bouge. (s’approchant du fauteuil) Ed, vous pouvez nous dire ce qui s’est passé ?

 

Dean : Hey Ed, qu’est-ce qui s’est passé ?

 

Ed : Quoi ? (il est en train de souffrir) Je suis pas Ed.

 

Sam prend le portefeuille qui est sur la table e regarde à l’intérieur. Il trouve le permis de conduire d’un certain Marshall Todd.

 

Marshall: Qu’est-ce qui m’arrive ?

 

Sam : Heu rien, tout va bien, ça va aller, on va s’occuper de vous.

 

Marshall : J’ai une question à vous poser. Est-ce qu’on, est-ce qu’on ressemble tous à Ed ?

 

Dean : Quoi ? Non, non, non, non, bien sûr que non, vous avez des hallucinations à cause de la fièvre.

 

Sam : Marshall, Marshall, dites-nous ce qui s’est passé ?

 

Marshall : Je vais mourir.

 

Sam : Non, vous n’allez pas mourir. Il faut que vous nous parliez, c’est important.

 

Il crache du sang.

 

Marshall : Ed se sentait mal. Alors je l’ai emmené chez le docteur. Je crois, (en toussant) je crois qu’on est tous malade.

 

Dean : Sans déconner.

 

Sam : Mais avant d’être malade, avant qu’Ed le soit. Qu’est-ce que vous avez fait ? Vous êtes allé quelque part ? Essayez de vous rappeler c’est important.

 

Marshall : J’en sais rien. On est allé dans un bar.

 

Sam : Un bar ? Quel bar ?

 

Marshall : Sur la 8eme rue.

 

Sam : La 8eme rue ? Très bien. Et qu’est-ce qui s’est passé ? Vous avez vu quelque chose ? Vous avez fait une rencontre ? Une ambulance est en chemin, ça va aller.

 

Marshall tousse violement.

 

Marshall : Une nana.

 

Dean : Une nana d’accord. Vous pouvez nous la décrire ?

 

Marshall : Elle était en blanc.

 

Sam : Bon, très bien. Et qu’est-ce qu’elle a fait cette fille en blanc ? Marshall, qu’est-ce qu’elle a fait à Ed ? Marshall !

 

Il est mort.

 

*******

EXT. RUE

 

Dean et Sam sortent de la maison d’Ed, Bobby et Castiel les rejoignent.

 

Dean : Je pige pas là. Pourquoi des polymorphes s’en serait pris à des types sans histoire ?

 

Bobby : Les polymorphes se déplacent en meute. Ca ressemble plus à une infection. Vous n’avez touché à rien ?

 

Dean : Je prendrais un bain d’eau de javel ce soir.

 

Sam : Il nous a dit avoir rencontré une fille.

 

Dean : C’était surement Eve.

 

Castiel : Mais pourquoi elle aurait fait ça ?

 

Bobby : Ca lui fait plus de monstre. Pour gonfler ses rangs.

 

Dean : Non, non, Castiel a raison de se poser la question. Si elle veut une armée de polymorphe, pourquoi en faire une avec des soldats à l’agonie.

 

Bobby : C’est pas la seule zone d’ombre qu’on a au tableau.

 

Sam : On va le voir ce bar ?

 

*******

 

INT. BAR

 

Lorsqu’ils entrent dans le bar, tout est chaos, il y a plein des corps inertes partout.

 

Bobby : Eh ben, le shérif a l’air d’un nœud nœud mais à ce point là c’est bizarre. (tout en avançant parmi les débris) Il aurait du être alerté par un aussi grand nombre de disparitions.

 

Dean ouvre la bouche d’un cadavre pour regarder ses dents. Elles sont acérées.

 

Dean : J’ai un vampire par ici.

 

Il soulève le bras de la victime et voit un pique tranchant au bras.

 

Dean : Non, autant pour moi, c’est plutôt un spectre. Mais c’est quoi ce délire ? Quel monstre a des dents et un pique ?

 

Bobby : J’ai jamais vu ça de ma vie.

 

Dean : Ca veut dire qu’Eve fabrique des hybrides maintenant ?

 

Bobby : Ca en a tout l’air.

 

Dean : La question es de savoir ce qu’elle a l’intention de faire avec ces… on sait même pas comment s’appelle ces trucs.

 

Bobby : C’est toi qui les as découverts, alors à toi de leur trouver un nom.

 

Dean : Je les appelle les Jefferson Starships comme le groupe de rock. Ca en jette, parce que primo c’est trucs sont horribles et deuzio, je suis sur qu’ils sont difficiles à tuer (avec un sourire de fierté).

 

Sam : On dirait que tout le bar a été transformé…

 

Dean : En Jefferson Starships !

 

Sam : Si tu veux. Mais pourquoi tous les Starships sont morts ?

 

Bobby : Ca j’en sais rien. Mais on dirait qu’ils ont tous été en surchauffe.

 

Dean : Comment ça en surchauffe ?

 

Bobby : Comme s’ils avaient eu de la fièvre ou une sorte de grippe.

 

Dean : Qu’est-ce qui se passe dans ce patelin ? Tous les monstres qui débarquent sont atteints du virus Motaba ou quoi ?

 

Des policiers entrent dans le bar, braquant leurs armes sur les garçons.

 

Policier : Mettez les mains en l’air !

 

Dean qui s’était accroupit pour examiner un corps en profite pour se cacher derrière le bar pendant que les trois autres lèvent les mains.

 

Castiel : Ce n’est pas ce que vous croyez.

 

Bobby : Une seconde, on est du FBI.

 

Policier : Ah oui ? Les fédéraux sont pas autorisés à faire ça. (à ses collègues) Menottez-les. Retournez vous.

 

Le policiers menottent et embarquent Sam, Bobby et Castiel.

 

*******

INT. POSTE DE POLICE

 

Sam : Ecoutez, laissez-nous passer un coup de fil et vous allez comprendre.

 

Policier : Vous avez massacré des dizaines de personne, il y a rien à comprendre.

 

Sam regarde en l’air dans un miroir. Et mets un coup au policier qui le tient.

 

Sam : C’est des Jefferson Starships !

 

Bobby frappe aussi le policier derrière lui. Castiel est projeté au mur et le Jefferson Starship essaye de s’attaquer à lui lorsque Dean arrive par derrière et lui tranche la tête. Castiel et Dean s’occupent ensuite de trancher les têtes des autres policiers.

 

Sam : (à Dean qui brandit son arme sur le dernier policier) Dean attend ! Le tue pas.

 

INT. SALLE D’INTERROGATOIRE

 

Le policier a été ligoté sur une chaise. Bobby une lame à la main l’interroge. Sam, Dean et Castiel attendent derrière la vitre.

 

Bobby : Ma foi, c’est une surprise. T’es la seule créature en bonne santé que j’ai vue de la journée.

 

Jefferson Starship : Je n’oublie jamais mes vitamines.

 

Bobby : Tu vas te décider à nous dire ce qu’il se passe ici ? Tes petits copains et toi vous êtes l’équipe de nettoyage d’Eve, c’est bien ce que vous faites ? Vous passez récolter les cadavres, pour garder vos activités secrètes hein ? C’est pour ça que vous avez fait disparaître le médecin.

 

Jefferson Starship : Si tu savais comme tu perds ton temps. Tu n’es qu’un morceau de viande (il rigole).

 

Ils entendent un bruit un peu plus loin.

 

Dean : D’autres Starships.

 

Sam : (à Castiel) Reste là.

 

Sam et Dean armés, inspectent les lieux.

INT. CELLULE DE PRISON

 

 Dans une cellule, ils aperçoivent deux enfants bâillonnés.

 

Sam : (s’approchant des barreaux) Vous êtes les fils du Docteur Silver ?

 

Ils hochent la tête.

 

Sam : On va vous sortir de là, vous en faite pas. (à Dean) Il faut les clés.

 

Dean : Ouais. (partant les chercher)

 

Sam : Ca va aller, on va pas vous faire de mal. Je m’appelle Sam et lui c’est mon frère Dean. Les flics que vous avez vus ne reviendront pas, plus jamais.

 

Dean revient avec les clés. Il ouvre la porte et tous deux entrent dans la cellule rejoindre les enfants.

 

Sam : Comment vous vous appelez ?

 

Jo : Jo, et lui c’est Ryan.

 

Dean : Salut Ryan, ça va ?

 

Jo : Il parle plus. Depuis qu’ils sont venus nous prendre.

 

Dean : On va vous enlever vos menottes, vous en faites pas. Mais vous comprenez ce qui se passe non ? On doit d’abord vérifier que c’est bien vous.

 

Jo : Qu’est-ce que vous allez faire ?

 

Dean : On va vous faire passer des tests. Il y en a une dizaine. D’accord ? On y va.

 

INT. SALLE D’INTERROGATOIRE

 

Bobby et Castiel continuent d’interroger le Starship. Bobby lui met des coups de couteau dans le visage pour le torturer, mais il rit.

 

Starship : Vous croyez vraiment que ça va e faire parler ?

 

Dean et Sam arrivent avec les deux enfants.

 

Dean : On a deux petits gamins qui meurent de faim ici. Venez par là.

 

Ils interrogent les deux petits garçons.

 

Sam : Vous ne les avez jamais entendus discuter ? De parler de leur projet ? D’une mère, ou de quelque chose appelé Eve ?

 

Jo : On était seuls, il y avait personne avec nous.

 

Dean : Et vos parents ils sont où ?

 

Jo : On devait être les suivants. On était leur prochain repas.

 

Dean : Tu as de la famille quelque part ?

 

Jo : Mon oncle, à Merritt.

 

Dean : Merritt ? C’est à une vingtaine de kilomètre d’ici. On va vous y conduire.

 

Castiel : Dean, je peux te parler ?

 

Ils se mettent un peu à l’écart des autres.

 

Castiel : Il faut retrouver Eve au plus vite.

 

Dean : Je sais, vas-y, Sam et moi on a un truc à faire.

 

Castiel : Non, on a besoin de tout le monde.

 

Dean : Serre les fesses, on en a pas pour longtemps.

 

Castiel : Dean, Dean ! Des millions de vies humaines sont en jeu, il n’y a pas qu’eux deux. Reste concentré.

 

Dean : Tu plaisantes ?

 

Castiel : Il y a des choses plus importantes à régler.

 

Dean : Tu veux que je te dise ? Je commence à en avoir ras la casquette des choses plus importantes à régler. D’accord ? Ce que j’ai envie de faire là tout de suite, c’est sauver deux jeunes enfants. Si tu permets. On vous rejoint plus tard.

 

Dean : (retournant près des enfants) On y va les gars. Suivez-moi.

 

*******

INT. VOITURE DE DEAN

 

Jo : (à son frère qui est assis sur la banquette arrière avec lui) Hey, tu devrais te reposer.

 

Il le prend dans ses bras.

 

*******

INT. COMISSARIAT

 

Castiel regarde par la fenêtre.

 

Bobby : Ils vont pas tarder.

 

Castiel : Tu n’en sais rien. Il se peut qu’en chemin ils tombent sur d’autres petits orphelins en détresse.

 

Bobby : Garde tes sarcasmes pour toi.

 

Castiel : D’accord. Pardonne-moi de parler de leur extraordinaire empathie qui nous retarde et qui pourrait mettre à mal notre mission de manière (en faisant les signes de guillemets avec ses doigts) « sarcastique ». C’était une mauvaise idée de les laisser partir.

 

Bobby : Ca va décompresse. Tu sais bien qu’on ne force pas Sam et Dean Winchester à faire quoi que ce soit. Ils font ce qu’ils ont décidés de faire. Pour l’heure ce qui nous intéresse, c’est de mettre la main sur Eve. Il faudrait la localiser. Alors, soit on reste là à se morfondre, soit on trouve le moyen de faire cracher le morceau à ce fumier. T’as une idée ?

 

*******

 

INT. MAISON DE L’ONCLE DES DEUX ENFANTS

 

L’oncle prend Ryan dans ses bras, puis Jo. Sam et Dean les regardent, puis s’en vont.

 

*******

 

INT. SALLE D’INTERROGATOIRE

 

Starship : Vous savez qu’elle vous voit en ce moment ? Et vous la mettez en rogne.

 

Bobby : Dis à cette salope de venir nous chercher.

 

Castiel : (à Bobby) Laisse-moi cinq minutes avec lui.

 

Bobby : Pourquoi faire ? Castiel, t’es batteries sont à plat.

 

Castiel : Cinq petites minutes.

 

Bobby : D’accord, comme tu veux.

 

Il sort de la pièce.

 

INT. SALLE PRINCIPAL DU COMISSARIAT

 

Il entend des cris et gémissements venant de la salle d’interrogatoire. Castiel arrive ensuite, s’essuyant les mains qui sont pleines de sang.

 

Castiel : Eve est au 25 Buckley Street. Tu peux prévenir Sam et Dean.

 

*******

 

INT. SALLE D’INTERROGATOIRE

 

Sam et Dean sont revenus au commissariat. Le corps du Starship est toujours ligoté mais il lui manque la tête qui a été tranchée.

 

Dean : Vous avez su vous montrer persuasifs.

 

Bobby : En tout cas, on a son adresse. Reste plus qu’à nous approcher et à tenter notre chance.

 

Dean : D’accord. Bon, (sortant les balles remplies de cendres de phénix) on en prend chacun une.

 

Il distribue à chacun une balle.

 

Dean : Charger vos flingues et visez bien.

 

Ils chargent leurs armes.

 

*******

 

EXT. RUE

 

Ils arrivent devant Ervin’s Diner.

 

Dean : Non, c’est une blague, elle se planquait là depuis le début.

 

Sam : Pourquoi elle nous laisserait entrer ? Ou nous laisserait dehors.

 

Dean : Il y a qu’un seul moyen de le savoir.

 

Bobby : Tu comptes y aller, l’air de rien ? Sans même savoir qui est humain et qui est Eve ?

 

Dean : Je sais comment la démasquer. En y allant avec Sam.

 

Bobby : Dean !

 

Dean : En tout cas, si on n’arrive pas à la flinguer, la ratez pas !

 

Bobby : C’est ça ton plan ?

 

Dean : Mouais. Grosso merdo.

 

Sam et Dean partent en direction du bar.

 

Bobby : (à Castiel) Ca a l’avantage de pas être compliqué.

 

INT. ERVIN’S DINER

 

Dean et Sam entrent dans le restaurant. Ils s’assoient au bar.

 

Dean : Et maintenant…

 

Sam regarde à travers la camera de son téléphone. Il voit que tout le monde a les yeux brillants.

 

Sam : Merde, merde, merde.

 

Dean : Starships ?

 

Sam : Ouais.

 

Dean : Est-ce que tu vois autre chose que des monstres avides de chaire fraiche ? Rassure-moi.

 

Sam : A part toi et moi non.

 

Dean : D’accord, alors foutons le camp d’ici tout de suite.

 

Sam : Avec joie.

 

Serveuse : (apparaissant devant eux derrière le comptoir) Deux plats du jour ?

 

Sam : Euh non, ça va pour nous. On s’apprêtait à sortir.

 

Serveuse : Ce ne serait pas très poli, Sam.

 

Sam et Dean la regardent, choqués.

 

Sam : Laissez-moi deviner. Eve ?

 

Eve : En personne.

 

Dean : Et si on allait faire un tour ? Pour discuter.

 

Eve : Pourquoi ? C’est un lieu privé.

 

Un des Starship se lève et va fermer les rideaux et la porte. Il prend ensuite le sac de Dean et le pose sur le comptoir. Eve en sort le fusil et sent à l’intérieur puis le repose violement sur le comptoir.

 

Eve : Des balles qui contiennent les cendres d’un phénix ? Je suis impressionnée, vous avez du aller les chercher très loin.

 

Dean : Ouais, ça c’est le moins qu’on puisse dire.

 

Eve : (au Starship) Détruis moi ça. Merci.

 

Il s’en va emportant le sac.


Eve : Détendez-vous, je suis pas là pour me battre.

 

Dean : Non ? Seulement pour rassembler tous les monstres de la planète ? Comme les gros verts visqueux, les connards qui se la jouent superman et les dragons ! C’est abusé, sans déc. Des dragons ?

 

Eve : J’ai du dépoussiérer quelques vieux classiques. J’avais besoin de monde.

 

Sam : Pourquoi faire ? Foutre en l’air la planète ?

 

Eve : (approchant son visage de Sam) Vous ne me comprenez pas. Je n’en  ai jamais eu l’envie. En tout cas pas au début. J’aimais notre petit arrangement.

 

Sam : Quel arrangement ?

 

Eve : L’ordre naturel. Mes enfants ont transformés certains d’entre vous. Et vous chassiez certains de mes enfants. Ca me convenait.

 

Dean : Bon, d’accord. Et qu’est-ce qui a changé ?

 

Eve : Mes enfants ont commencé par se faire enlever et torturer par vos chers petits copains chasseurs. Ils s’en sont même pris aux ainés. J’ai été obligée d’intervenir. Après tout, une mère doit défendre sa descendance.

 

Dean : Ben voyons. Vous nous servez la pauvre excuse de l’instinct maternelle ? C’est une blague ?

 

Eve : C’est pourtant la vérité. J’ai une idée. Je pourrais peut-être vous convaincre sous une autre apparence.

 

Elle se transforme en la mère de Sam et Dean.

 

Dean : Saloperie !

 

Eve : Elle est morte pour vous protéger non ? Votre mère. Vous voyez ? Je fais allusion ç cet amour maternel. Je ne suis pas différente.

 

Dean : Cette conversation est terminée. Si vous voulez nous tuer, allez-y.

 

Eve : Vous tuer ? Non, c’est Crowley que je veux voir mort.

 

Dean : Vous arrivez trop tard. Cette enflure de première a cramé il y a plusieurs mois de ça.

 

Eve : Crowley est toujours en vie.

 

Sam : C’est impossible.

 

Eve : C’est son visage que je vois à travers les yeux de mes enfants qu’il prend plaisir à torturer et à écorcher vifs. Est-ce que vous savez pourquoi il fait du mal à mes bébés ?

 

Dean : Il cherche le purgatoire non ? Il essaye de leur faire dire où il est.

 

Eve : (en riant) C’est ce qu’il vous a raconté ? Il le fait pour les âmes.

 

Sam : Quoi les âmes ?

 

Eve : Elles donnent du pouvoir pauvre petits primates arriérés. Du carburant. Chaque âme est un merveilleux petit réacteur nucléaire. Si on les réunit, on obtient la puissance du soleil. Imaginez ce que pourrait accomplir le roi de l’enfer avec cette immense ressource encore inexploitée. Il aurait la toute puissance. Crowley cherche à s’approvisionner dans mes propres réserves. Et il torture mes enfants dans ce but. D’accord, très bien. Je vais arrêter d’être gentille. Je vais tous vous prendre. Toutes vos âmes seront à moi. On verra comment brûle son enfer quand toutes les âmes me reviendront. Il n’aura que ce qu’il mérite.

 

Dean : Excusez-moi mais jusqu’à preuve du contraire nous sommes quelques milliards sur Terre. J’espère que vous saurez être patiente.

 

Eve : Qu’est-ce que tu crois, que je me tourne les pouces ? Je suis en train de créer le monstre parfait.

 

Sam : Attendez, toutes ces … ces créatures qui semblaient infectées…

 

Eve : Tous des monstres tests.

 

Dean : Eh ben, on dirait que votre formule n’est pas encore très au point. Ils implosent aux quatre coins de la ville.

 

Eve : Oui, c’est vrai qu’il y a eu quelques petites erreurs de mise au point. Mais j’ai enfin trouvé la bonne formule. Il est calme, intelligent, et il se fond dans la masse. Il peut se répandre à travers toute une ville en une journée. Oh, et le plus amusant, c’est, que vous l’avez rencontré.

 

Dean : Quoi ?

 

Eve : Oui, vous avez participé au test final. Je devais voir s’il passait inaperçu auprès de chasseurs comme vous. C’est le petit Ryan.

 

*******

INT. MAISON DE L’ONCLE

 

L’oncle, en arrivant dans son salon voit Jo à terre.

 

Oncle : Jo ?

 

Il le retourne et voit qu’il semble mort, il a été mordu au coup, le sol est plein de sang. Il se retourne et s’apprête à aller chercher de l’aide lorsqu’il tombe nez à nez avec Ryan, il a du sang autour de la bouche.

 

Oncle : (apeuré) Ryan ?

 

Il se retourne et voit que Jo s’est levé et qu’il le regard méchamment. Puis les deux garçons sautent sur leur oncle.

 

*******

 

INT. ERVIN’S DINER

 

Sam et Dean sont choqués et affectés par ce qu’ils viennent d’apprendre.

 

Eve : (toujours sous l’apparence de la mère de Sam et Dean) Ca vous embête ? Si ça peut vous rassurer, vous étiez obligés de tomber dans le panneau. Deux petits orphelins en détresse… (elle caresse la joue de Sam) exactement comme vous. Vous ne pouvez plus rien y faire, d’accord ? Alors, si on parlait ?

 

Sam : On a rien à dire.

 

Eve : C’est là que tu te trompes, Sam. Eh oui, j’ai une proposition à vous faire. Crowley, comme vous le savez, n’est pas vraiment très facile à localiser, alors, voilà le marché : si vous le trouvez, et que vous me le ramenez, je vous laisse la vie sauve.

 

Dean : Sans moi.

 

Sam : Dean !

 

Dean : Sam, non ! (à Eve) Vous pouvez vous le garder votre accord.


Eve : Tu dis ça comme si tu avais d’autres options.

 

Dean : Peut-être que oui peut-être que non.

 

Eve : Je sais que non.

 

La porte du restaurant s’ouvre et Castiel et Bobby sont amenés de force par des Starships.

 

Eve : Aie. Tant pis pour le plan B. (à Castiel) Quant à toi, tu sais pourquoi tu es ramollit ? Je suis plus vieille que toi Castiel, je sais comment fonctionnent les anges. Tant que je suis dans les parages, considère-toi comme débranché. (à Sam et Dean) Travaillez pour moi. C’est un excellent accord. Et en bonus, je ne tuerais pas vos amis.

 

Dean : Ecoutez-moi bien. Pendant plusieurs moi on a été à la botte d’un connard venu de l’enfer. Alors il est pas question qu’on se mette à la botte d’une connasse venue de l’enfer. On ne travail pas avec les démons, on ne travaille pas avec les monstres. Et si ça veut dire que vous devez nous tuer, alors tuez-nous tous.

 

Eve : Ou alors, je te transforme. Et au final, j’obtiendrais de toi ce que je voudrais.

 

Dean : Même si vous me torturez, ma réponse est non.

 

Elle se téléporte tout à coup derrière lui et l’agrippe. Sam se lève mais deux Starships viennent le retenir.

 

Eve : (tout près de l’oreille de Dean) Ne me pousse pas à bout.

 

Dean : Ecoute-moi, je t’emmerde.

 

Elle lui mord le cou.

 

Sam : Argh !

 

Castiel : Dean !

 

Elle le lâche et commence à tousser. Dean, qui se tient le coup pour éviter que le sang coule, se retourne vers elle d’un air fier. 

 

Dean : Ah ! De la cendre de phénix. (lui montrant une cartouche) J’ai vidé une cartouche dans un verre de Whisky et cul sec !

 

Eve continue de tousser.

 

Dean : Ca a un petit gout de moisit qui finit par passer. Salut, maman !

 

Eve redevient elle-même, du liquide noir sort de sa bouche, son nez  et coule de son front, elle tombe à terre. Les Starships commencent à s’énerver et essayent d’attaquer.

 

Castiel : (tendant sa main vers le corps d’Eve) Fermez les yeux !

 

Une lumière aveuglante jaillit. Tous les Starships sont morts.

 

Bobby : (à Castiel) On devrait t’emmener chercher les monstres plus souvent.

 

Sam : Hey, Castiel. Dean perd beaucoup de sang.

 

Dean : Je crois qu’elle m’a transformé en Jefferson Starships. Tu pourrais aussi régler ce problème ?

 

Castiel lui met la main sur l’épaule, il est guérit.

 

Dean : Bon, ben, on a finit. Il faut qu’on y aille tout de suite.

 

Castiel : Qu’on aille où ?

 

Dean : Le gamin, le petit, il fait parti de leur groupe.

 

Castiel : C’est pas croyable.

 

Dean : Oui, je sais tu me l’avais dit. Maintenant est-ce qu’on peut y aller ?

 

*******

 

INT. MAISON DE L’ONCLE

 

Dean, Sam et Castiel trouent le corps de l’oncle dans le salon.

 

Dean : Alors on tue la méchante sorcière, et elle gagne quand même à la fin ! La moitié de la ville a peut-être déjà été transformée. (à Castiel) Non ! Ne dis rien.

 

Bobby ouvre une porte et découvre les cadavres des deux petits garçons.

 

Bobby : Je les ai trouvés.

 

Ils rejoignent tous Bobby et regardent les corps.

 

Dean : Mais qui a put faire ça ?

 

Sam examine une poudre blanche sur le sol.

 

Sam : Des démons.

 

Il frotte la poudre dans ses mains.

 

Sam : (à Dean) Qu’est-ce que t’en dis ;

 

Dean : Ce que j’en dis, c’est que des démons n’en ont rien à battre de tuer des monstres boutonneux, à mois d’en avoir reçu l’ordre.

 

Sam : Tu crois qu’elle nous a dit la vérité ?

 

Castiel : La vérité sur quoi ?

 

Dean : D’après elle, Crowley est en vie.

 

Castiel : Mais j’ai brulé ses ossements, comment… elle était sûre d’elle ?

 

Dean : Apparemment oui. Elle nous a affirmé que Crowley prenait toujours son pied à torturer ses enfants quelque part.

 

Castiel : Je ne comprends pas.

 

Dean : Cet enfoiré a plus d’un tour dans son sac.

 

Castiel : Et moi je suis un ange, je vais vérifier ça tout de suite.

 

Il disparaît.

 

Dean : Castiel ! Tiens nous au courant s’il te plaît ! (aux deux autres qui paraissent inquiets) Quoi ? Quoi ?

 

Bobby : Comment Crowley s’en est tiré ? Ca ne ressemble pas à Castiel de faire ce genre de connerie. Sauf si…

 

Dean : Si quoi ?

 

Bobby : Si c’était délibéré.

 

Dean : Quoi ? Je te rappelle qu’on parle de Castiel. (à Sam) Tu penses comme lui ?

 

Il ne répond pas et détourne la tête.

 

Dean : Sam !

 

Sam : Il y a forcément une autre explication. Bien sûr, oui, oui, il y a forcément une autre explication.

 

*******

 

INT. ERVIN’S DINER

 

Castiel met de la musique et observe le corps d’Eve. Crowley apparaît.

 

Crowley : Tu te fous de moi Castiel ! Ca en devient ridicule. Combien de fois vais-je devoir nettoyer derrière toi ?

 

 

Ecrit par Winryw.

EXT. PARKING LOT - NIGHT

(Two young men, one is Ed, walk out of a place called 8th Street Sports Lounge.)

MAN #1: I'm serious, I'm serious. That was way overpriced, dude. Back where I'm from, okay, it was like $3 a beer.

ED: Okay, then I'm buying next time.

MAN #1: I'm not even lying. I'm not even joking at all.

(They see Eve. She is wearing a white dress. There is a bloodstain on the front of it, by her chest.)

ED: Hey. Heaven must be missing an angel.

(Eve touches Ed's face and walks away.)

ED: I think she likes me.

MAN #1: Okay, Fabio, let's - let's go. (He leads Ed away.)


INT. BAR - NIGHT

(Eve enters a bar. You Sexy Thing by Hot Chocolate is playing. There are a lot of people. She looks around, locks the door and breaks off the handles. She walks through the bar. Two guys are sitting at a table nearby.)

GUY #1: Are you okay, miss?

EVE: I'm perfect.

GUY #1: (points at her dress) Is - is that blood?

EVE: (looks down) Yes. I suppose it is.

GUY #1: You sure you're alright?

(Eve says nothing. She walks up to him and kisses him. Veins disperse into his face. Eve walks away. His head hangs forward.)

GUY #2: Hey, what the hell?

EVE: I gave him a gift. (She touches a woman's face and the same vein-thing happens.)

GUY #2: C'mon, let's get out of here.

(Eve touches several more people's faces.)

(The guy from the table attacks his friend. The touched people also attack others. They bite their necks. People run to the door but can't get out. As everyone is attacking or being attacked, Eve smiles.)

ACT I

INT. BOBBY'S HOUSE - DAY

(The bottle the ashes were in is empty. Dean is making shotgun shells with the ashes.)

(Sam & Bobby walk in.)

SAM: Hey. How you doing?

DEAN: Five shells. That's how I'm doing.

SAM: (sighs) Well, you know, it's a hell of a lot more than what we had last week.

DEAN: Maybe.

BOBBY: Meaning?

DEAN: Meaning I just had myself a little mishap a few minutes ago, and, uh, well, here, look. (Dean rubs ashes on his arm. Nothing happens.)

SAM: Whoa.

BOBBY: Huh.

DEAN: I mean this stuff is supposed to burn the bejeezus out of Eve, doesn't even give me a sunburn.

BOBBY: Lore says it works.

DEAN: That's always reliable.

SAM: Well, you know what? Maybe it's like, uh - maybe it's like iron or silver. You know? Hurts them, not us.

DEAN: Maybe, but a fat lot of good it does us 'til we find the bitch.

BOBBY: I'm looking, but I'm thinking maybe it's time you made a call.

DEAN: Why has it always got to be me that makes the call, huh? It's not like Cas lives in my ass. The dude's busy. (Cas appears behind him. Dean turns around, surprised.) Cas, get out of my ass!

CAS: I was never in your - (Dean gives him a look.) Have you made any progress in locating Eve?

BOBBY: Well we were gonna ask you about that.

CAS: No, I've looked, but she's hidden from me. She's hidden from all angels.

DEAN: Awesome.

SAM: You know, what we really need is an inside man.

DEAN: What do you mean?

SAM: Something with claws and sympathy.

DEAN: Like a friendly monster? (Sam shrugs.) Those are in short supply these days, don't you think?

SAM: Sure, but we've met one or two, right?

DEAN: Maybe.

SAM: So we can find one.

(Some time goes by. Bobby paces with a book. Dean stands and thinks. Suddenly Cas appears, with Lenore.)

SAM: Lenore.

(Lenore tries to run away.)

SAM: Wait, wait, wait, wait. Hey, hey. Lenore, stop. Look, we're happy you're here.

[ (Flashback to 2.03 Bloodlust)
LENORE: (to Sam) My name's Lenore. I'm not gonna hurt you. (Her vampire fangs are shown) ]

DEAN: Been a long time. You remember us?

LENORE: I remember. Your hunter friend almost killed me.

SAM: Well if it makes you feel any better, uh, he turned into a vampire and I chopped his head off.

DEAN: Yeah. With razor wire. Wicked.

LENORE: Well, that's something. What's going on? Why am I here?

SAM: Well, um, that's Cas. (Sam points.) He's our friend. And we need to talk to you. About Eve.

LENORE: Eve? I have nothing to say about Eve.

DEAN: You sure about that?

LENORE: I'm trying to stay away from her, believe me.

SAM: Where's your nest?

LENORE: Gone. They couldn't fight it anymore. It's her voice, in our heads. What it does to us. So they left. Started killing again.

SAM: But not you.

LENORE: Don't look so impressed. I was hiding in a basement. Not exactly Club Med. You don't know how hard it is - not to give in. Everyone gives in.

DEAN: Alright, so this psychic two-way you've got going, does that mean you know where Mom's camped out?

LENORE: You've got to be kidding me. You want me to tell you where she is? You do know she could be listening to us right now. I might as well be a video camera. What are you thinking?

BOBBY: So we don't have the element of surprise, we're still going in.

LENORE: You're crazy. I can't help you.

SAM: Can't or won't? Look, it's clear as day. You still give a crap. You don't wanna kill. And don't want this whole planet dead.

LENORE: You actually believe you can stop her?

SAM: Just tell us where she is.

LENORE: Grants Pass, Oregon. And now she knows you're coming.

BOBBY: Well let's go see.

LENORE: Hold on. I didn't tell you this out of the goodness of my heart. I need something.

SAM: What?

LENORE: Kill me.

SAM: Lenore.

DEAN: Look, we'll lock down down 'til this whole thing's over, okay? Witness protection, you'll be safe.

LENORE: You don't get it, it's not about that. I'm dangerous. I hear her voice all the time.

SAM: You're not like the rest of them.

LENORE: I'm exactly like them. I fed. I couldn't help it. The girl couldn't have been more than 16, Sam. I'll do it again. I can't stop, not anymore. You have to. Please.

SAM: Lenore.

(Cas touches Lenore's head. Light shines out of her eyes and mouth, her face flames and she dies.)

CAS: We needed to move this along.


EXT. PAVEMENT - DAY

(Cas teleports himself, Sam, Dean and Bobby to a pavement in a town.)

Grants Pass, Oregon

(They look around. It's sunny and some children are riding their bicycles.)

DEAN: Well, I was expecting more Zombieland, less Pleasantville.

BOBBY: Just because it looks quiet, don't mean it is, especially if she's got a clue were coming.

DEAN: Yeah, well if she is here I'm glad we've got Smitey McSmiterton on our squad. Alright, where do we start?

BOBBY: I'm gonna need a computer.

(They walk off.)


INT. ERVIN'S DINER - DAY

(Sam & Dean are eating. Castiel is sitting next to Sam. Bobby is using an iPad.)

BOBBY: Alright. I finally got the police database, no thanks to this. (He gestures to the iPad.) I asked for a computer.

SAM: It is a computer.

BOBBY: No, a computer has buttons.

WAITRESS: Can I get you anything else?

DEAN: No, we're good thanks.

SAM: Anything?

BOBBY: Oh, nickel and dime stuff, nothing weird.(The news he's reading is about a meth lab.) Basically dead end. You think Vampira was lying?

CAS: I'll search the town. Give me a moment. (Nothing happens.)

DEAN: Cas, we can still see you.

CAS: Yeah, I'm still here.

DEAN: Okay, well you don't have to wait on us, you -

CAS: (clears his throat and strains)

DEAN: Well now it just looks like you're pooping.

CAS: Something's wrong.

DEAN: What, are you stuck?

CAS: I'm blocked. I'm powerless.

DEAN: You're joking?

CAS: Something in this town, is, uh, it's affecting me. I assume it's Eve.

DEAN: So wait, Mom's making you limp?

CAS: Figuratively, yes.

DEAN: How?

CAS: I don't know, but she is.

DEAN: Well, that's great, because without your power, you're basically just a baby in a trenchcoat. (Cas looks upset.)

SAM: I think you hurt his feelings.

BOBBY: (He's found a news story on the iPad.) I got something here, maybe. Had to go federal go to get it. Call went out from the local office to the CDC last night.

SAM: About what?

BOBBY: A Dr Silver called in an illness he couldn't identify. Patient's a 25 year old, African-American, name - Ed Bright. (He shows them Ed's driver's licence.)

DEAN: Well that's not much to go on.

BOBBY: Well its only lead, so -

DEAN: So beggars can't be choosers, right? I get it. Alright, let's finish up.


EXT. STREET - DAY

(A woman is locking up at a doctor's office. Dean & Cas walk up to her.)

DEAN: Excuse me. Hi, uh, i-is Dr Silver in today? (points to Cas) My friend is very sick.

CAS: I have a, uh, painful burning sensation.

WOMAN: Oh, well, he's out. Sorry.

DEAN: Do you happen to know here he is?

WOMAN: He hasn't called in. You might want to find yourself some ointment. (She walks off.)

DEAN: What kind of doctor calls the CDC and then goes AWOL the very nest day? Let's have a look, shall we?

(Dean picks the lock.)

CAS: Is this gonna take a long time?

(Dean notices something and stops.)

CAS: What is it?

(Dean bends down and touches a drop of liquid on the ground. It's blood. He shows Cas. He notices another door. It's to a shed and there's blood on the lock. He breaks it open and they find a body wrapped in plastic. Dean opens the plastic. It's Ed.)

DEAN: Ohh.

CAS: It's the patient Ed Bright.

DEAN: Well what kind of doctor calls the CDC and then stashes the gooey corpse in the shed?

CAS: I don't understand what's happening here.

DEAN: Well, I know one thing about the body. We need some kerosene.


EXT. OUTSIDE DR SILVER'S HOUSE - DAY

(Bobby & Sam walk out. Bobby shows Sam a photo of a man - Dr Silver - and his wife and kids.)

BOBBY: Here, Dr Silver. Wife, two sons. (Sam takes the photo.) Uh oh.

(The Sheriff's pulled up.)

SHERIFF: Hi there.

SAM: Hi.

SHERIFF: Who're you?

(Bobby and Sam show their FBI badges.)

SHERIFF: (Noticing they're wearing normal clothes and not uniforms.) It Casual Friday, agents?

SAM: We're on a case a few miles out. We got a call to come here.

BOBBY: So how about you, what's your business?

SHERIFF: Oh, Dr Silver's a friend of mine. Heard he didn't show up for work today, so I though I'd stop by, see if he's sick.

BOBBY: Not sick. Missing.

SHERIFF: Missing? Says who?

BOBBY: Says me. Empty house, no bags packed, car's still in the driveway.

SHERIFF: How'd you get on this?

BOBBY: Oh, it's a long story. Tell you what, why don't you put out an APB, we'll compare notes down at the station. Sound good?

SHERIFF: Uh, yeah, yeah. Sure.

BOBBY: Obliged.

(The Sheriff leaves.)

SAM: Wow. Talk about talking out of your butt.

BOBBY: Yeah. Just hurry, you idjit.

(They drive off and meet up with Dean & Cas outside Ed's house.)

DEAN: Oh. So we've got a missing doctor and an oozy patient, huh?

SAM: Yeah. Plot thickens.

DEAN: Well let's go see what Ed's roommates have to say.

CAS: Does Ed Bright have a brother?

BOBBY: No, why?

CAS: Then that's not his twin. (Through the window they see someone who looks exactly like Ed.)

SAM: So what, shifter?

BOBBY: I don't know what we're looking at.

SAM: Alright, Dean and me are gonna go in. You two stay here and watch the door. If something comes out, shoot it.

DEAN: Yeah. Best guess - silver bullets.

CAS: I'm fairly unpractised with firearms.

DEAN: You know who whines? Babies.

(Sam & Dean walk towards the house. Dean breaks the door open and they burst in, guns ready. There are several dead Eds all over the lounge.)

ACT II

DEAN: Okay, don't touch anything.

(One of the Eds starts moving.)

SAM: Hey, hey. Back here. Come here. (They approach him.) Hey, hey, hey. ('Ed' coughs) Talk to us. What is it?

DEAN: Hey, Ed. Ed, what's going on?

'ED': What? I'm not Ed. (he coughs and groans)

(Sam takes his driver's licence. The guy's name is Marshall Todd. It's the same guy Ed was with when Eve touched his face.)

MARSHALL: (groans) What's wrong with me?

SAM: Uh, nothing. You're ok. You're okay, alright? We're gonna get you help.

MARSHALL: Let me ask you something. Do I - do all of us- do we look like Ed?

DEAN: What? No, no. No, no, no, no, no, of course not. You, uh, you have a fever. You're hallucinating.

SAM: Marshall, Marshall. Hey, what happened here?

MARSHALL: Am I gonna die?

SAM: No, you're not gonna die, okay? Now you need to talk to us. It's important.

MARSHALL: (splutters) Ed was feeling bad so I took him to the doctor. (coughs) I think - now we're all sick.

DEAN: You think?

SAM: And before you got sick, before Ed got sick, did you do anything? Did you go anywhere? Hey, I need you to focus for me.

MARSHALL: I don't know. Some bar.

SAM: A bar? What bar?

MARSHALL: 8th Street, I guess.

SAM: 8th Street, um, did anything happen at the bar? Did you - did you see anything? Did you meet anyone?

(Marshall coughs)

SAM: Look, an ambulance is on the way, okay?

MARSHALL: A girl.

DEAN: A girl? Okay, and?

MARSHALL: A girl in white.

DEAN: Good, okay. What did the girl in white do? Marshall? Wh-wh-what did she do to Ed? Marshall?

(Marshall dies.)


(Sam & Dean walk out the house.)

DEAN: I don't get it. What, a bunch of regular Joes wake up shifters? What the hell?

BOBBY: Shifters usually run in families. This looks like an infection. Nobody touched nothing?

DEAN: Well I am bathing in Purell tonight.

SAM: So, he said they met a girl.

DEAN: It's got to be Eve.

CAS: But why would she do this?

BOBBY: Mommy monster - make more.

DEAN: No, no, no, no. Cas has got a good point. I mean if she's gonna make a shifter army, why make one that's sick, gooey and dying?

BOBBY: (shrugs) Add that to the pile of Crap That Don't Make Sense.

SAM: So should we hit the bar?


INT. BAR - DAY

(Sam, Dean, Bobby & Cas enter the bar. There are dead bodies everywhere.)

BOBBY: Well, the Sheriff's a moot, but still. You'd think he'd notice this many missing folks.

(Dean goes up to one of the bodies. Using a cloth, he lifts its lip, revealing a set of vampire fangs.)

DEAN: We got a vamp over here. (Dean lifts the body's arm. A spike is protruding from its wrist.) Nope. Scratch that. We got a wraith. What the hell? What has teeth and a spike?

BOBBY: Never seen that in my life.

DEAN: Oh, great. So Eve's making hybrids now?

BOBBY: Looks like.

DEAN: Yeah, the question is why. I mean what does she want with the - what do you call these?

BOBBY: Well, congrats. You discovered it. You get to name it.

DEAN: Jefferson Starships. (Bobby and Sam look confused.) Huh, because they're horrible - and hard to kill.

SAM: Looks like the whole bar has been turned into these -

DEAN: - Jefferson Starships.

SAM: Fine. But why are all the... Starships dead?

BOBBY: I can't say, but looks like they all burned up.

DEAN: Burned up, like?

BOBBY: Like a high fever, like the flu.

DEAN: What the hell's going on here? Does every monster in this town have the motaba virus?

(The Sheriff and two cops enter the door, with guns.)

SHERIFF: Hands where I can see 'em!

(Dean, unnoticed, hides behind the bar.)

CAS: Now this is not what it looks like.

BOBBY: Look, we're the Feds.

SHERIFF: Yeah? Well Feds are not allowed to do this. Cuff 'em. Turn around.

(Sam, Bobby and Cas are cuffed and led out. Dean emerges from behind the bar.)


INT. SHERIFF STATION - DAY

(Sam, Bobby & Cas are pushed in.)

SAM: Listen, if we can make a phone call, we can straighten this all out.

SHERIFF: Straighten out a massacre? I'd like to see you try.

(Sam sees the security footage - the Sheriff's eyes are glowing. He's a part-shapeshifter hybrid. Sam headbutts him.)

SAM: J-Jefferson Starships!

(Sam kicks one, Cas is pushed against the wall by one, and Dean cuts its head off. One tries to bite Sam. Cas kills the one trying to attack Bobby. Dean gets ready to kill the Sheriff who is attacking Sam. He throws him on the ground.)

SAM: Dean, wait!

(Sheriff is in the interrogation room, chained in silver. Bobby holds a knife. Cas stands at the door.)

BOBBY: Well, I'll say this, you're the healthiest looking specimen I've seen all day.

SHERIFF: I take my vitamins.

BOBBY: So you wanna tell us what's going on here? Hmm? (Sam & Dean watch from outside the window.) So you boys are, uh, Eve's cleaning crew, is that it? You, uh - you come around to clean up the bodies? Make sure the word doesn't get out, huh? Is that why you snatched up the doctor?

SHERIFF: (sighs) You're so wasting your time. You stupid head of cattle. (laughs)

(Sam & Dean hear something behind them.)

DEAN: More Starships. (Dean walks off to investigate.)

SAM: (to Cas) Stay here. (Sam goes after Dean. They follow blood on the wall which leads them to the cells. In one cell are two boys, tied up and gagged. Sam recognises them from the photo.)

SAM: You're Dr Silver's boys. (The older one nods.) Alright, don't worry. We're gonna get you out of here, okay? Uh, keys?

DEAN: Yeah. (He goes to find the keys.)

SAM: Look. We're not gonna hurt you. My name is Sam. That's my brother, Dean. (Dean brings the keys and opens the cell.) Those cops, they're not coming back - ever.

(They ungag the boys.)

SAM: What are your names?

(The older one answers.)

JOE: Joe. This is Ryan.

(Sam nods.)

DEAN: Hey Ryan, how you doing?

(Ryan seems shy and looks down.)

JOE: He won't talk, not since they came for us.

DEAN: Alright, listen Joe. We're gonna get you out of those handcuffs. Um, but you understand what's going on around here, don't you? (Joe nods.) So first we've gotta make sure you're you.

JOE: How you gonna do that?

DEAN: Well there's a few, uh, dozen tests. Okay, let's get started.


(Bobby cuts the Sheriff's face with the silver knife.)

SHERIFF: (groans, then laughs) You really think that's gonna make me talk?

BOBBY: Something will.

DEAN: Got a couple of hungry human boys here. C'mon guys. (He leads them away.)

SAM: So you two never heard 'em talk... about a mother, or someone named Eve?

JOE: (shakes his head) It was just me and Ryan in there.

DEAN: And your folks?

JOE: Cops said we were next. He said we were food.

DEAN: You have any other family?

JOE: An uncle, in Merritt.

DEAN: Merritt, what's that, like 15 miles outside of town? Okay. We'll get you there.

CAS: Dean, can I have a word?

(Dean gets up)

CAS: We need to find Eve now.

DEAN: Yeah. Go. Me and Sam just gotta make a milk run.

CAS: We need your help here.

DEAN: Hold your water. We'll be back in a few.

CAS: Dean, Dean. Millions of lives are at stakes here, not just two. Stay focused.

DEAN: Are you kidding?

CAS: There's a greater purpose here.

DEAN: You know what, I-I'm getting a little sick and tired of the greater purposes, okay? I think what I'd like to do now is save a couple of kids. If you don't mind. We'll catch up. Okay guys, let's go. C'mon. (Dean walks out. Joe, Ryan and Sam follow.)


INT. CAR - NIGHT

JOE: (to Ryan) Hey, you should get some rest. (He wraps his arm around his brother.)

(Sam & Dean look knowingly at them in the rearview mirror. Dean smiles at the familiar scene of an older brother looking out for his younger brother.)


(Back at the station, Cas looks out the window.)

BOBBY: They won't take long.

CAS: You don't know that. They may find more wayward orphans along the way.

BOBBY: Oh, don't get cute.

CAS: Right. Pardon me for highlighting their crippling and dangerous empathetic response with "sarcasm". It was a bad idea - letting them go.

BOBBY: Come on. You don't let Sam and Dean Winchester do squat. They got what they gotta. You know that. Anyway, we want Eve, we need coordinates. So we can stand here bellyaching or we can go poke that pig 'til he squeals. Thoughts?

(Cas walks off.)


(In Merritt, the kids are reunited with their uncle. He hugs Ryan, then Joe. Sam and Dean leave.)


(At the station)

SHERIFF: You know, she can see you right now. And you're just making her mad.

BOBBY: Then tell the bitch to come get me.

CAS: I need five minutes alone with him.

BOBBY: What for? Cas, your batteries are dead.

CAS: Give me five minutes.

BOBBY: Alright, fine.

(Cas faces the Sheriff. Bobby sits outside the room. He has a drink. The Sheriff screams. Cas comes out of the room, wiping blood off his hands.)

CAS: Eve's at 25 Buckley Street. You can call Sam and Dean.

ACT III

INT. STATION - NIGHT

(The Sheriff has been decapitated.)

DEAN: Rigorous interrogation, huh?

BOBBY: Well, we got a location. Now we just gotta get close enough to take a shot.

DEAN: Alright. Well, let's all take one. (Dean takes the shells containing phoenix ash out of his pocket. Sam, Bobby, Cas and Dean each take one.) Load 'em up. Make 'em count.


EXT. STREET - NIGHT

(Sam, Dean, Bobby & Cas walk down the street. They find the address. It's the diner they were in earlier.)

DEAN: You gotta be kidding me. She's been in there the whole time?

SAM: Why'd she ever let us in? Or out?

DEAN: Well there's one way to find out.

BOBBY: What, just stroll in? We don't know who's human or who's her.

DEAN: Well there's one way to draw her out. Me and Sam will go in.

BOBBY: Dean.

DEAN: Look. If we don't get a shot off, you two better.

BOBBY: That's the plan?

DEAN: Yeah. Pretty much.

(Sam hands Bobby his bag. Dean takes his bag with. Sam & Dean walk to the diner. Bobby & Cas stay outside.)

BOBBY: (sighs) Well at least it ain't complicated.


INT. DINER - NIGHT

(Sam and Dean enter the diner and sit down. There are several people inside.)

SAM: (clears his throat)

DEAN: Now what?

SAM: (Sam uses his phone's camera to see if anyone's eye's are glowing. Everyone's are. They're all Starships.) Crap. Crap, crap.

DEAN: Starships?

SAM: Yeah.

DEAN: Is there anybody in this diner that is not a flesh-eating monster?

SAM: Uh, me and you.

DEAN: Okay, well let's get the hell out of here.

SAM: Shall we?

EVE(as a WAITRESS): Two specials, right? (She puts the food in front of them.)

SAM: Uh, no, that's not for us. We were just headed out.

EVE: Now that would be rude, Sam.

SAM: Let me guess. Eve.

EVE: Pleasure.

DEAN: Why don't we step outside. Chat?

EVE: Why? This is private.

(The Starships close the blinds so that no one can see in through the windows. One takes Dean's bag and opens it. Eve removes one of the guns and smells it.)

EVE: Phoenix ash. I'm impressed. I bet you had to go a long way for that.

DEAN: You have no idea.

(Sam scoffs)

EVE: (to a Starship) Destroy these. Thank you. (He takes the guns.) (to Sam and Dean) Relax. I'm not here to fight.

DEAN: No? Just to rally every freak on the planet, bring in Khan Worms and-and half-assed spider-men, and dragons. Really, sister? Dragons?

EVE: So I dusted off some of the old classics. I needed help.

SAM: With what? (scoffs) Tearing apart the planet?

EVE: You misunderstand me. I never wanted that. Not at first. (Sam scoffs.) I liked our arrangement.

SAM: What arrangement?

EVE: The natural order. My children turned a few of you, you hunted a few of them. I was happy.

DEAN: Okay, so what changed?

EVE: My children, no thanks to you, started getting kidnapped and tortured. Even my first borns. I was pushed into this. After all, a mother defends her children.

DEAN: Really? You're gonna use the Mother of The Year defence? You?

EVE: It happens to be true. Know what? Maybe you'll believe it if I look a little more like this.

(Eve morphs into Sam and Dean's mother, Mary.)

DEAN: Oh, you bitch.

EVE: She died to protect you, didn't she? See. You understand a mother's love. I'm no different.

DEAN: Alright, you know what? This conversation's over. If you're gonna kill us, kill us.

EVE: You? No. It's Crowley I want dead.

DEAN: Well you're too late there - that little limey mook roasted months ago.

EVE: Crowley's alive.

SAM: That's impossible.

EVE: (scoffs) I see his face through the eyes of every child he strings up and skins. Any idea why he's hurting my babies?

DEAN: He wants Purgatory, right? Location, location, location.

EVE: (laughs) Is that what he told you? It's about the souls.

SAM: (scoffs) What about 'em?

EVE: Their power, you simple little monkey. Fuel. Each soul a beautiful little nuclear reactor. Put 'em together, you have the sun. Now think what the king of hell could do with that vast, untapped oil well. How powerful he'd be. Now Crowley wants to siphon off my supply, and torture my children to do it? Okay fine. I'll quite playing nice. I'll turn you all. Every soul, mine. Let's see how hot his hell burns when everyone comes to me. He asked for it.

DEAN: You know, last I checked, there were a few billion of us. That plan might take a while.

EVE: What exactly o you think I'm doing here? I'm building the perfect beast.

SAM: Wait a second, all those - all those things we've been finding.

EVE: Call it beta testing.

DEAN: Well, I think your formula might be a little off. They're imploding all over town.

EVE: Oh, there were a few unfortunate failures. But I eventually got it right. Quiet, smart, inconspicuous. It can spread through a whole town in under a day, oh and the best part - you've been with it the whole time.

DEAN: What?

EVE: Yes, you were the final test. I had to see if it could slip past hunters undetected, of course. (Eve smiles.) Little Ryan.


INT. JOE & RYAN'S UNCLE'S HOUSE - NIGHT

(The uncle walks through the house. He sees Joe lying on the floor. There is a pool of blood by his head.)

UNCLE: Joe?

(He goes up to Joe and turns him over. Joe appears dead and has a bloody bite mark on his neck. The uncle turns around. Ryan is standing in front of him with blood around his mouth.)

UNCLE: Ryan?

(Behind him, Joe stands up. He was turned - not killed. Ryan and Joe attack their uncle, knocking him to the ground and killing him as blood spatters onto a nearby family photo.)

 

ACT IV

INT. DINER - NIGHT

EVE: You look upset. If it makes you feel any better, Ryan was bound to work on you. Little wayward orphan, like yourselves. There's nothing you can do about it now. So let's talk.

SAM: (scoffs) Nothing to say.

EVE: Well, that's where you're wrong. I have an offer to propose. Crowley. As you know, not so easy to find. So, here's the deal. You find him, bring him to me - I let you live.

DEAN: Pass.

SAM: Dean.

DEAN: Sam, no. The answer is no.

EVE: You say that like you have another option.

DEAN: Maybe I do, maybe I don't.

EVE: You think?

(Starships bring Bobby and Cas in.)

EVE: Well, so much for your plan B. (to Cas) And you, wondering why so flaccid? I'm older than you, Castiel. I know what makes angels tick. Long as I'm around, consider yourself unplugged. (to Sam & Dean) Work for me. It's a good deal. Bonus, I won't kill your friends.

DEAN: Alright, look. The last few months we've been working for an evil dick. We're not about to sign up for an evil bitch. We don't work with demons. We don't work with monsters. And if that means you gotta kill us, then kill us!

EVE: Or, I turn you. And you do what I want anyway.

DEAN: Beat me with a wire hanger, answer's still no.

(Eve is behind Dean. She grabs his shoulders and has her head next to his. Sam gets up but is restrained by Starships. Sam struggles. Eve leers over Deans shoulder.)

EVE: Don't test me.

DEAN: Bite me.

(Eve bites Dean in the neck.)

SAM: No!

CAS: Dean!

(Eve staggers back, coughing.)

DEAN: Phoenix ash. One shell, one ounce of whisky. Down the hatch. Little musty on the afterburn. Call you later, Mom.

(A light shines from Eve's chest. She morphs from Mary back to her brunette form. She chokes. Dark liquid comes out of her mouth and nose. She falls to the ground and dies. The Starships start attacking. With Eve dead, Cas has his power back.)

CAS: Shut your eyes!

(Cas creates a blast of white light throughout the diner, killing all the monsters. It causes a car alarm to go off outside.)

BOBBY: We got to take you on more monster hunts.

SAM: (sighs) Hey Cas, um, Dean's bleeding pretty good.

DEAN: Yeah, I think she turned me into a Jefferson Starship. Could you clear that up too?

(Cas touches Dean's shoulder. Dean's wound is healed.)

DEAN: Alright, we're good. We got to go. Now.

CAS: Where?

DEAN: The kid. The little kid. He's one of 'em.

CAS: Unbelievable.

DEAN: Yeah, I know Cas, you told me, alright. Let's just go.

(Cas shakes his head in disbelief. Dean puts the empty shell on the table. Cas teleports all four of them to the uncle's house.)


INT. UNCLE'S HOUSE - NIGHT

(The uncle is dead on the floor.)

DEAN: So we kill the wicked witch and she still wins. I mean they could've turned half the town by now. (Cas is about to say something) Don't say it.

(Bobby is walking around, investigating. He finds a door and opens it. Ryan's dead body falls out. Joe's dead body is also there.)

BOBBY: Found 'em.

(Sam, Dean & Cas go to see.)

DEAN: Well who ganked them?

(Sam bends down and touches a yellow powder - sulfur.)

SAM: Demons.

FINAL ACT

SAM: So what do you think?

DEAN: I think that demons don't give a crap about monster tweens unless they're told to.

SAM: So you think she was telling the truth?

CAS: The truth about what?

DEAN: She said that Crowley's still kicking.

CAS: But I burned his bones, how c-? Was she certain?

DEAN: Sounded pretty sure. According to her, Crowley's still waterboarding her kids, somewhere.

CAS: I don't understand.

DEAN: Well he is a crafty son of a bitch.

CAS: I'm an angel. I'll look into it immediately. (Cas disappears.)

DEAN: Cas! Let us know what you find out!

DEAN: What? What?

BOBBY: How did Crowley get away? I mean it's not like Cas to make mistakes like that. Unless -

DEAN: Unless what?

BOBBY: Unless he meant to.

DEAN: Bobby, this is Cas we're talking about. (to Sam) Do you believe this? (Sam doesn't answer.) Sam?

SAM: (sighs) Look it's probably nothing, it's just... You know what? You're right. It's - it's probably nothing.


INT. DINER

(Miracles by Jefferson Starship plays. Cas walks around, looking at the bodies of Eve and the monsters.)

CROWLEY: Really, Cas? This is getting ridiculous. How many times am I gonna have to clean up your messes?

 

CREDITS

END OF THE EPISODE

 

Source : SuperWiki

Kikavu ?

Au total, 111 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

CassieAuro 
12.12.2018 vers 14h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Participe à notre jeu HypnoChance pour gagner un hors-série LiRE Game of Thrones !
Tirage au sort le 23/04 | Participation gratuite

Activité récente

Petit jeu (suite)
Hier à 23:20

Survivor (suite)
Hier à 21:42

Jack Kline
Hier à 20:42

Rowena
Hier à 20:15

Billie
Avant-hier

Arthur Ketch
Avant-hier

Eileen Leahy
17.04.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.20 : Moriah (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.20 : Moriah (inédit)
Vendredi 26 avril à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.19 : Jack in the Box (inédit)
Jeudi 18 avril à 20:00
1.28m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.18 : Absence (inédit)
Jeudi 11 avril à 20:00
1.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.17 : Game Night (inédit)
Jeudi 4 avril à 20:00
1.25m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Marathon Boston

Marathon Boston "Run Pads Run"
Genevieve et Jared Padalecki ont couru hier le marathon de Boston. Le couple, qui courait pour...

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier "Manifest"! "Décollage Imminent" vous demande de...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Le thème du mois : Dean au fil des saisons, lequel est votre préféré ?!? Venez voter PAR ICI  ...

Nouvel épisode ce soir

Nouvel épisode ce soir
Reprise de la saison 14 ce soir sur Série Club, avec l'épisode 14.17 "Game Night". Vous pouvez...

Nouveau sondage pour le 1er Avril

Nouveau sondage pour le 1er Avril
Selon vous que va-t-il se passer aujourd'hui ?!? Venez voter pour votre préféré......

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Luna25, Hier à 18:13

Désolée pour le bug

Xanaphia, Hier à 19:08

22 votants... je suis sûre que l'on peut mieux faire Et pas besoin de connaître les séries ! Direction le quartier Arrow

teddymatt, Hier à 19:16

128 au départ ! Une seule personnalité gagnera au final ! Venez voter sur le quartier The L Word (Animation : Quelle personnalité inviter ?)

choup37, Hier à 22:11

PDM, survivor, pendu, citations et sondage vous attendent sur Doctor Who!

choup37, Hier à 22:11

Le calendrier aussi ainsi que sur kaamelott et musketeers!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site