VOTE | 651 fans

#614 : La colère des mannequins

 

Réalisé par : Jeannot Szwarc
Ecrit par : Eric Charmelo & Nicole Snyder

DEAN ACCOURE A LA MAISON POUR RETROUVER LISA - Ben appelle Dean et lui dit que Lisa a des problèmes. Dean laisse Sam enquêter seul sur une affaire, et part secourir Lisa, mais il n'est pas préparé à ce qu'il découvre à la porte. Pendant ce temps, Sam découvre que les hommes qui ont été tués ont tous pris part à une cruelle blague dont a été victime une jeune femme portée disparue. 

 

Popularité


4.2 - 5 votes

Titre VO
Mannequin 3 : The Reckoning

Titre VF
La colère des mannequins

Première diffusion
18.02.2011

Première diffusion en France
07.03.2012

Vidéos

Promo #1

Promo #1

  

Sneak Peek #1

Sneak Peek #1

  

Diffusions

Logo de la chaîne 6ter

France (redif)
Vendredi 23.09.2016 à 00:15

Logo de la chaîne 6ter

France (redif)
Vendredi 16.09.2016 à 01:40

Plus de détails

 



 

 

 

Dean tente désespérément de réveiller Sam, il commence à craindre le pire et il est effondré. Après plusieurs essais, Sam finit par se réveillé au grand soulagement de son frère. Dean le relève et lui promet de le faire vite partir de cette ville.

Patterson, New Jersey, Great Falls université

L’homme à tout faire nettoie une salle de classe, on aperçoit un mannequin servant pour les cours de biologie. Il observe l’homme, et puis on peut voir que le mannequin n’est plus sur son socle. Soudain l’homme de ménage découvre qu’il perd du sang, il est blessé au front et ne comprend pas comment cette énorme coupure est arrivé, il se retourne et une fumée s’échappe de sa bouche et les lumières vacillent. Effrayé, il court et tombe nez à nez avec le mannequin. Il hurle et se fait tué, le mannequin est retourné à sa place, et on peut voit le cadavre se vidé de son sang.

SUPERNATURAL

Sam semble allé un peu mieux, Dean lui apporte de quoi mangé et un café. Sam pensait être resté inconscient plus d’une semaine, mais son frère lui explique qu’il n’est resté pas plus de 2 ou 3 minutes. Dean sait pertinemment que Sam a vu l’enfer. Il ne veut plus qu’il tente quoique ce soit pour se souvenir, bien qu’il ne soit pas d’accord, Sam accepte devant la détermination de son grand frère. Le passé doit resté dans le passé. Dean lui propose une affaire afin de se changé les idées, il accepte et les deux frères vont donc se rendre dans le New Jersey.

Ils arrivent dans la salle de classe où l’homme d’entretien a été tué, Dean est tout content de découvrir un mannequin et s’amuse avec. Sam lui demande d’arrêter, ils sont en plein travail. L’ainé des Winchester reçoit un appel de Lisa, mais préfère le rejeté, Sam lui explique qu’il devrait répondre, mais son frère ne veut rien savoir. En allumant le IMF, ils se rendent comptent qu’il s’agite énormément, Dean parcourt la pièce et découvre avec plaisir qu’il y’a une caméra. Malheureusement en la visionnant, les Winchester n’apprennent rien de plus, puisque la bande à été coupé au moment du meurtre.

Dean est dans sa voiture et reçoit un message qu’il préfère ignorer. Sam débarque et lui apprend que la victime était une personne très sympathique et apprécié de tous. Dean lui explique que l’université également est clean, et qu’il n’y a jamais rien eu de dramatique, hormis un étudiant qui s’est renversé de l’acide par accident entre ces jambes. Les Winchester n’ont vraiment aucunes pistes.

Dans une usine, le garde de nuit fait sa ronde, il y’a plusieurs mannequin dans la pièce, il entend du bruit, et pense qu’un de ces collègues lui fait une blague. Mais il commence à perdre du sang dû à une énorme coupure sur le front, il commence à s’inquiété et quand il tente de partir. Plusieurs mannequins l’ont encerclé, il tombe par terre, et un des mannequin s’approche et le tue.

Sam et Dean se rendent sur les lieux du dernier meurtre. Ils font le tour de l’usine et Sam découvre que l’IMF s’affole quand ils s’approchent des mannequins. Il appel Dean et lui explique que c’est peut être une piste. Son frère ne le croit pas tout de suite, mais en acceptant le fait qu’un esprit peut prendre possession de ces mannequins, il ne comprend pas pourquoi l’esprit frapperait sans raison.

Après quelques recherches, cette victime semble aussi clean, mais Sam découvre qu’une couturière Rose Brown a disparu depuis plus d’un an, et travaillait dans cette usine. Ils décident d’allé voir la sœur de Rose afin d’en apprendre un peu, Dean pense à un esprit vengeur. Le téléphone de Dean sonne de nouveau, mais cette fois Sam lui demande de répondre. Il s’agit de Ben, il est très inquiet pour sa mère et a besoin de son aide.

Réticent au départ, mais inquiet à son tour, et surtout devant la détermination de Sam, Dean accepte d’aller voir ce qui se passe. Sam lui promet que tout ira bien pour lui.

Sam se rend chez la sœur de Rose, Isabel. Il apprend qu’elle était très gentille, mais surtout timide et que beaucoup en profitait pour lui faire des petits coups bas. Il parcourt alors un album photo, et découvrent que les deux victimes ont travaillés à l’usine avec Rose. Sam appel Dean, il lui explique que la première victime avait démissionné quelques jours après la disparition de Rose, mais il ne comprend toujours pas comment l’esprit peut se rendre de ville en ville.

Sam interroge des employés de l’usine et se renseigne, mais lorsqu’il interroge un certain Johnny qui était amis avec les deux victimes, il le sens très nerveux et le soupçonne de quelque chose, surtout qu’il affirme ne pas avoir connu Rose Brown, mais qu’il l’a juste aperçu au temps où elle travaillait dans l’usine. Sam lui laisse sa carte.

Dean arrive chez Lisa, mais découvre que Ben lui a menti, sa mère va très bien, mais elle avait un rendez vous galant. Il rentre et discute avec elle, Ben arrive mais il est immédiatement envoyé dans sa chambre. Lisa en veut énormément à Dean, et elle lui explique qu’elle souhaite l’oublié, ce qu’elle veut de lui, il n’est pas en mesure de lui le donner. Dean semble bouleversé et ne dit rien.

Johnny est à l’usine et il téléphone, il est inquiet à propos des fédéraux qui enquêtent sur Rose. Il raccroche et se met a saigner du front comme les autres victimes, il ressent le froid, et découvre un mannequin derrière lui, quelqu’un arrive, il se retourne et tombe face à face sur Sam. Le chasseur protège une pièce avec du sel pour que Rose ne s’approche pas de lui. Il lui demande de tout lui expliquer.

Johnny raconte alors ce que ces amis et lui ont fait à Rose. Ils lui ont fait croire qu’elle avait un admirateur secret en lui laissant des mots doux et des chocolat dans son casier. Et quand elle a reçu une invitation a diner elle était très contente. Mais en arrivant sur place, un mannequin faisait office de prince charmant. Johnny et ces amis se sont moqués d’elle, et énormément vexée, elle a voulut partir, un des garçons à voulu la retenir, mais en se débattant Rose est tombée et s’est tuée en se cognant très fort sur la tempe. En panique et ne sachant pas quoi faire, les 4 amis ont décidés de l’enterré dans les bois.

Sam demande où Rose a vraiment été enterrée, il lui dit également de rester ici jusqu’à ce qu’il est trouvé le corps.

Dean discute avec Ben, il tente de lui expliquer pourquoi il ne peut pas rester auprès d’eux, Ben lui en veut énormément, et considère que Dean abandonne sa famille. Touché, le chasseur ne sait pas quoi répondre face à la tristesse du jeune Ben, bien qu’il ne veuille ce qu’il a de mieux pour lui.

Sam retrouve les ossements de Rose et après avoir salé les os et jeté de l’essence dessus les brules. Il appel Johnny et lui dit qu’il peut rentrer, et surtout de reprendre un nouveau départ et de ne plus être un crétin.

Dean repart assez retourné de cette visite, il conduit et des flashbacks de Lisa et Ben remplissent sa tête. Il sait que cette fois, il les a perdus pour de bon.

On voit Isabel, la sœur de Rose se rendre dans un bar avec des amis, au même moment Johnny rentre chez lui, il habite juste au dessus du bar. Il rentre et parle à quelqu’un, on découvre qu’il s’agit d’une poupée gonflable. Elle finit par se retournée et à le regarder, Johnny est effrayé.

Sam se rend sur place et découvre le cadavre de Johnny, mais quand il aperçoit la poupée de Johnny, il comprend que c’est encore l’œuvre de Rose. Il appel Dean et lui explique que Rose est toujours la, quelque chose la maintien encore sur terre, il va se rendre chez sa sœur, et lui demande de le rappeler.

Chez la sœur de Rose, Sam ne comprend toujours pas qu’elle objet peut la maintenir sur terre, mais il découvre que en plus de travailler à l’usine, Isabel va à l’université où l’homme d’entretien à été tué. Il fait le lien, à chaque victime la sœur de Rose n’était pas loin. Il lui demande si elle a quelque chose appartenant à Rose sur elle. Mais après réflexion, la seule chose qu’elle est de Rose, est un rein. En effet quand elle était jeune, Isabel a dû être greffé, et Rose a été le parfait donneur. Sam lui demande alors de l’accompagner pour trouver une solution.

Dean débarque et tente de trouvé une solution, il pense a appelé le docteur Roberts pour qu’il trouve un rein sur le marché noir. Mais Sam pense aussi au Hoodoo (sorte de vaudou mais qui est légèrement différent, et qui est plus simple que le vaudou africain), histoire de gagner un peu temps et agir rapidement. Isabel surprend leur conversation et ne comprend pas ce qui se passe.

Soudain la voiture de Dean démarre, Rose a pris possession de l’Impala et s’en prend à Dean. Ce dernier est très fâché qu’elle utilise sa voiture, Sam va mettre Isabel a l’abri. Dean tente d’échappé comme il peut à sa voiture, quand elle s’approche de lui, il s’excuse auprès de son bébé et saute in-extremis. L’Impala s’encastre alors dans une vitrine, il se relève et ne comprend pas pourquoi elle s’est arrêté. Isabel s’approche d‘eux, et Sam et Dean découvrent qu’elle s’est sacrifiée en s’enfonçant une barre de fer dans le rein. Rose arrive, regarde sa sœur mourante, elle s’excuse et lui dit que ce n’est vraiment pas ce qu’elle voulait. Elle disparait au même moment où Isabel finit succombe à sa blessure, devant les Winchester impuissants.

Les Winchester sont chez Bobby, et Dean répare sa voiture. Sam arrive et lui offre une bière. Dean est bouleversé et se demande ce qu’ils sont en train de faire, et si c’est bien utile. Comprenant le désarroi de son frère, Sam le réconforte en lui rappelant qu‘ils sauvent des gens et gagnent plus souvent qu‘ils ne perdent. Et il finit par le remercier pour lui avoir rendu son âme, et que pour ce que sa vaut, il lui assure qu’il est là pour veiller sur lui. Dean le sait, mais apprécie quand même énormément, ce que son petit frère fait pour lui…

 

 

Ecrit par Bibou.

La colère des mannequins

 

INT. SEJOUR

 

Sam est à terre, inconscient, Dean est penché sur lui.

 

Dean : Sam… Sam… (d’une voix tremblante) Sam…

 

Dean met sa main sur le cou de Sam pour prendre son pouls.

 

Dean : Me fais pas ça. (secouant énergiquement la veste de Sam, la voix de plus en plus tremblante) Sammy ! Je t’en pris réveille toi. Allez réveille-toi bon sang !

 

Les yeux de Sam s’ouvrent et à l’intérieur jaillissent les flammes de l’enfer, puis elles disparaissent et Sam revient à lui. Il prend une grosse respiration.

 

Dean : (secouant son frère) Ca va tu vas bien ?

 

Sam haletant, hoche la tête.

 

Dean : (tirant Sam par la chemise pour le relever) Viens on se tire d’ici.

 

 

********

 

GREAT FALLS JUNIOR COLLEGE

PATERSON, NEW JERSEY

 

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE

 

Accroché à son support, un mannequin (représentant les muscles et organes  du corps humain) est immobile. Un homme est en train de laver le sol de la salle.

Les yeux du mannequin se tournent lentement dans sa direction. Puis, un bruit étrange et l’homme se retourne mais ne s’aperçoit pas que le mannequin n’est plus à sa place.

 

Des gouttes de sang tombent devant la serpillère. Elles proviennent d’une entaille saignante qui apparait sur le front de l’homme.

 

Steve : Euh, qu’est-ce que …

 

De l’air froid sort de sa bouche. Les lumières de la salle s’éteignent. Il entend un bruit de verre qui se casse et se retourne, apeuré.

 

Steve : Qui est là ?

 

Il voit le support mais le mannequin a disparu. Le visage et les mains couverts de sang, il s’enfuit en courant mais tombe nez à nez avec ce dernier qui le regarde, un rictus au coin de la bouche.

 

L’homme est à terre, mort, un scalpel planté dans le cou. Le mannequin a repris place sur son socle.

 

 

***SUPERNATURAL***

 

EXT. PARKING

 

Sam, appuyé sur le capot de la voiture, se frotte les yeux, il a du mal à se remettre de son malaise.

Dean achète du café, à manger et le journal au kiosque un peu plus loin.

 

Dean : Merci. Bonne journée. (revenant vers Sam) Comment tu te sens ?

 

Sam : J’ai l’impression d’avoir pris un météore en pleine tronche (prenant un café)

 

Dean : Eh bien tu as de la chance, j’ai un remède souverain. Un café double, de quoi bouffer, et ça (lui montrant une boite de pilule)

 

Sam : C’est quoi ?

 

Dean : C’est efficace (en lui tendant)

 

Sam : (il ne la prend pas) Je vais bien merci.

 

Dean : Comme tu veux. (rangeant la boite dans son sa poche)

 

Sam : J’ai perdu connaissance longtemps ?

 

Dean : Je te l’ai dit, deux ou trois minutes. Et toi tu croyais quoi ?

 

Sam : Que ça faisait une semaine. A un ou deux jours près.

 

Dean s’assoit à coté de son frère.

 

Dean : Tu veux en parler ?

 

Sam : De quoi ?

 

Dean : De ce que tu as vu, on aurait juré que tu te faisais électrocuter.

 

Sam : Ecoute, j’avoue que c’était pas…très marrant, mais… je vais bien.

 

Dean : (il lève la tête) Très bien… T’as vu l’enfer c’est ça ? (en retournant la tête vers Sam) Tu t’es repris tes souvenirs de l’enfer dans la gueule. Ça t’as même pas effleuré que t’aurais pu y rester ?

 

Sam : Arrête s’il te plait.

 

Dean : Non mais je suis sérieux. Et surtout viens pas me dire que c’était trois fois rien. On a fait ce que tu voulais, je t’ai laissé faire ton exploration. Et toutes les emmerdes dont je t’ai parlé se sont produites. Alors tu sais quoi ? On va oublier le passé et on essaye plus de savoir ce qu’il y a derrière le mur.

 

Sam : Tu voudrais que je fasse comme si de rien n’était ?

 

Dean : Ouais.

 

Sam : Dean je.. j’ai peut-être fait… des choses atroces. Et tu me demande de passer l’éponge ?

 

Dean : Tu gardes ça à l’intérieur et tu te soulage grâce à de bonnes doses de violence et d’alcool.

 

Sam : Très sain comme réaction.

 

Dean : Ça marche pour moi. (d’un ton très sérieux) Je ne plaisante pas, c’est ta vie qui est en jeu Sam, il est pas question de discuter. Tu as passé un an à jouer les trous de balle sans âmes. Et c’est terminé. On est d’accord ?

 

Sam : (haussant les épaules d’un air pas très convaincu) Ouais, on est d’accord.

 

Dean : (hochant la tête) Excellent.

 

Quelques instants de silence.

 

Dean : J’ai de quoi te changer les idées. C’est une petite affaire.

 

Il prend le journal.

 

Sam : Dis-m’en plus.

 

Dean regardant l’article sur la page de couverture.

 

Dean : Le concierge d’une fac a été tué hier soir. Tout était fermé mais personne n’est entré ou sortit.

 

Sam : Génial. C’est où ?

 

Dean : A Patterson dans le New Jersey. Avec un peu de chance on va voir Snooki.

 

Sam : C’est qui Snooky ?

 

Dean : Il vaut mieux que tu saches pas.

 

 

*******

 

INT. LABO DE SCIENCE

 

Un inspecteur prend des photos de la scène de crime.

Dean s’approche du mannequin.

 

Dean : Regarde ça, ce mannequin est vraiment d’enfer.

Il décroche le poumon gauche, puis le cœur.

 

Dean : (en regardant Sam, le cœur à la main) Tu serais ma Valentine ?

 

Sam : On est là pour bosser, repose ça.

 

Dean : Oh, un peu de cœur.

 

Sam : (d’un ton agacé) Dean !

 

Dean : (en s’amusant à lancer le cœur) Raba joie ! Ça sent pas le souffre ?

 

Sam : Si, on est dans un labo de science.

 

Dean : C’est vrai.

 

Le téléphone de Dean sonne, il pose le cœur et se mets do à Sam pour vérifier son portable.

 

Sam : Qui c’est ?

 

C’est Lisa. Dean rejette l’appel.

 

Sam : D’accord, c’est Lisa ?

 

Dean : (se retournant vers Sam) Sois gentil, mêle toi de tes oignons.

 

Sam : Tu pourrais lui parler tu risque rien.

 

Dean : C’est gentil docteur Love, c’est un conseil très avisé mais notre séance est terminée.

 

Sam met en marche son détecteur de fantôme, qui commence de suite à capter qulequechose.

 

Sam : Hey !

 

Dean : C’est la fiesta chez les fantômes. Il y a un truc pas net ici.

 

Sam : Peut-être mais quoi ?

 

Dean repère une camera de surveillance dans un coin de la pièce.

 

Dean : Sam ! Bonne nouvelle, Big Brother nous regarde.

 

 

Dans le local sécurité, les deux frères regardent les images de la camera de surveillance.  La vidéo saute au moment où l’homme lave le sol et revient lorsque l’homme est par terre.

 

 

*******

 

EXT. VOITURE DE DEAN

 

La voiture à l’arrêt, Dean est seul, à la place conducteur. Il reçoit un message sur son téléphone. Il l’éteint car Sam entre dans la voiture coté passager.

 

Dean : Alors, qu’est-ce que la copine de notre virtuose du balai avait à te dire ?

 

Sam : Que dalle. Si ce n’est qu’il était génial, qu’il allait à l’église, il donnait aux œuvres de charité, il lui massait les pieds devant la télé.

 

Dean : N’en jette plus, je vais vomir.

 

Sam : Désolé. A côté de ça, j’ai consulté son casier, pas une vague. Et le bâtiment de science t’as quelque chose ?

 

Dean : Battit en 2005, terrain tout ce qu’il y a d’ordinaire. Le pire qui soit jamais arrivé là-bas c’est un pauvre naze qui s’est renversé de l’acide sulfurique sur les parties. Ils font même pas de dissection. Pour ce qui est plus gros qu’un crapaud, ils ont des tablettes numériques.

 

Sam : Donc on a rien.

 

Dean : Ouais, peau de balle et balai de crin.  

 

*******

 

 

INT. DRAPERIE

 

Un agent de sécurité fait sa tournée avec sa lampe de poche. En repartant, il entend un bruit de chaine, il se retourne.

 

Dave : Il y a quelqu’un ? Montrez-vous.

 

Il scrute la pièce avec sa lampe de poche.

 

Dave : (riant) Johnny ? C’est toi mon pote ?

 

Pas de réponse. Son visage redevient inquiet. Il se retourne pour repartir mais sursaute car un mannequin a été placé là.

 

Dave : (inquiet) OK. Ah ah. Super marrant.

 

De l’air froid sort de sa bouche. Une entaille saignante apparait sur son front. Il la touche.

 

Dave : (les mains pleines de sang) c’est quoi ça ?

 

Il se retourne pour s’enfuir mais sursaute encore car un autre mannequin est en face de lui.  Le mannequin, tourne la tête vers lui et lève son bras tenant des ciseaux. L’agent trébuche et tombe à terre, e mannequin s’empare d’une barre de fer et lui plante dans le ventre.

 

*******

 

Sam et Dean arrivent dans la blanchisserie lorsque les ambulanciers emportent le corps. Des policiers cherchent des indices sur la scène de crime.

 

Ambulancier 1 : (à son collègue) C’est bon ?

 

Ambulancier 2 : Ouais

 

Ils ferment le sac mortuaire.

 

Sam : Et voilà.

 

Ambulancier 1 : (aux deux frères) On peut y aller ?

 

Dean : Oui

 

Sam allume son détecteur de fantôme.

 

Policier 1 (en bruit de fond) : T’en es ou toi ?

 

Policier 2 : J’ai rien trouvé d’extraordinaire. Pas de trace flagrante, ni quoi que ce soit.

 

Sam continu de se balader dans la pièce avec son détecteur. Dean examine aussi dans la pièce à la recherche d’indice.

 

Policier 1 : (toujours en fond) T’en pense quoi ?

 

Policier 2 : On a l’impression qu’il était tout seul ici.

 

Le détecteur de Sam réagit fortement lorsqu’il passe près de morceaux de mannequins.

 

Sam : Dean !

 

Dean le rejoint.

 

Dean : Ouais ?

 

Sam : Le détecteur s’affole.

 

Dean : hum mm.

 

Sam : Une seconde ! (il éteint le détecteur) Le mannequin avec lequel tu t’amusais au labo.

 

Dean : Pardon ?

 

Sam : Et si c’était ça le lien ?

 

Dean : De quoi m’accuses-tu exactement ?

 

Sam : Mais non, je voulais pas parler de toi. Il y avait un mannequin là-bas, et ici (montrant un mannequin)

 

Dean : Tu déconne ? (il regarde Sam) Non t’es sérieux. D’accord et qu’est-ce que ça veut dire ? On se retrouve avec des poupées tueuses, genre, Chucky ? Non, mais franchement, ce serait… (il observe le mannequin) Super flippant.

 

Sam : Les fantômes peuvent posséder des êtres humains et déplacer des objets. Pourquoi ils pourraient pas posséder ces trucs là ?

 

Dean : Euh oui biensûr mais, dis moi un peu petit mali, les fantômes ne sont pas du genre à se balader d’un lieu à l’autre. Pas vrai ?

 

Sam : Oui c’est vrai.

 

Dean : Il sévit dans une fac et maintenant une draperie 10km plus loin ?

 

Sam : Ça correspond pas.

 

Dean : On continu à creuser. De ce côté (montrant sa gauche du doigts).

 

Il regarde le mannequin, lui met la main devant le visage.

 

Dean : J’aime pas tellement sa façon de me mater.

 

*******

 

INT. BUREAU

 

Dean regarde le dossier du mort. Sam fait des recherches sur l’ordinateur.

 

Dean : Notre macabé est aussi clean que le précédent. J’ai rien trouvé de suspect et toi ?

 

Sam : Pas mieux.

 

Un article de journal apparait sur son ordinateur.

 

Sam : Ah j’ai peut-être un truc. Une couturière qui s’appelait Rose Brown a disparu il y a un peu plus d’un an. La police a classé le dossier. Vu pour la dernière fois à la draperie. Présumée morte. Seul parent connu, sa sœur Isabelle.

 

Dean : Je te paris 50 billets que c’est un esprit vengeur.

 

Sam : On va voir la sœur ? C’est parti.

 

Le téléphone de Dean sonne. C’est Lisa.

 

Sam : Décroche.

 

Il décroche.

 

Dean : Lisa ?

 

Ben : Ah enfin ! Je t’ai appelé 20 fois.

 

Dean : Ben ? Qu’est-ce que …

 

Ben : (il coupe la parole à Dean) Il y a un problème avec maman.

 

Dean : De quoi tu parles ?

 

Ben : Ça va mal Dean !

 

Dean : Mal comment ? 

 

Ben : J’en sais rien, elle refuse de me parler.

 

Dean : Passe lui le téléphone.

 

Ben : Non elle refuse de venir.

 

Dean : Va chercher ta mère et passe lui le téléphone !

 

Ben : Mais je peux pas ! Elle a fermé sa porte à clé et elle passe toutes ses journées au lit. Je t’assure que c’est vrai. Je t’en prie, est-ce que, est-ce que tu peux venir m’aider  Je sais plus quoi faire.

 

Dean : Je te rappelle tout de suite.

 

Ben : Dean !

 

Dean : Dans 5 minutes.

 

Il raccroche.

 

*******

 

EXT. RUE

 

Sam et Dean viennent de sortir de la draperie. Ils se dirigent vers la voiture.

 

Dean : Attend, t’es pas sérieux, je peux pas partir comme ça.

 

Sam : Mais si faut que t’y aille.

 

Dean : Deux types sont déjà morts je te signale !

 

Sam : C’est bon je m’en sortirais. Je peux survivre une journée tout seul. Tu veux oublier tout ça, mais si j’ai affronté ce que j’ai fais cette année, toi aussi tu dois le faire.

 

Dean : C’est vrai que ça a super bien marché pour toi.

 

Sam : Te fais pas prier.

 

Dean s’installe au volant de la voiture, Sam lui referme la porte. Dean démarre.

 

*******

 

INT. SALON D’ISABELLE BROWN

 

Sam : Est-ce que vous étiez proche toutes les deux ?

 

Isabelle : Oui très. Nos parents sont morts quand on était enfin, donc on s’est soutenues l’une l’autre.

 

Sam : Comment était elle ?

 

Isabelle : Gentille, et généreuse. Elle avait très bon cœur. Mais, pas mal de gens aimaient se moquer d’elle.

 

Sam : Pourquoi ?

 

Isabelle : Elle était très réservée, et un peu gauche, donc j’imagine que ça faisait d’elle une cible facile. J’ai l’impression de l’avoir défendue toute ma vie.

 

Sam : Elle devait vous être reconnaissante ?

 

Isabelle : Ça marchait dans les deux sens. Elle en a fait plus pour moi que n’importe qui d’autre. Elle me manque beaucoup.

 

Il prend l’album photo qui est posé sur la table basse.

 

Sam : Vous permettez ?

 

Isabelle : Je vous en prie.

 

Il feuillette l’album avec Isabelle. Il tombe sur une photo représentant une fête avec plusieurs personnes.

 

Isabelle : Oh c’était la fête de Noel du travail. Ca remonte à quelques années.

 

Sam : Vous aussi, vous travailliez chez Salzman et fils ?

 

Isabelle : Oui tout le monde travaille à la draperie, oui. (elle montre une femme sur le milieu de la photo) Voilà Rose.

 

Sam repère sur la photo les deux hommes qui ont été tués.

 

*******

 

EXT. RUE

 

Sam contact Dean par téléphone en sortant de chez Isabelle.

 

Sam : Dean, tu devineras jamais ! Le concierge de la fac, jusqu’à l’année dernière, il bossait aussi à la draperie. Il a démissionné juste après la disparition de Rose.

 

Dean : Donc on peut imaginer qu’il lui est arrivé un truc près de la draperie. Ce serait l’épicentre de toute l’affaire.

 

Sam : Surement. Mais ça explique pas comment ce fantôme s’est retrouvé dans une fac à 10 bornes.

 

Dean : C’est pas comme si il était en liberté surveillé.

 

Sam : Je vais faire un tour à la draperie. Je t’appelle si j’ai des infos sur Rose.

 

*******

 

INT. DRAPERIE

 

Sam questionne les employés de la draperie au sujet de Rose et prend des notes dans un calepin.

 

Sam : Depuis quand vous travailler à la draperie ?

 

Johnny : Je crois que ça doit faire environ trois ans. Je vous demande pardon, mais, je peux savoir ce que j’ai fait ?

 

Sam : Ah non rien. C’est un interrogatoire de routine.

 

Johnny : Ah, ah OK.

 

Sam : Euh voyons, vous connaissez Rose Brown ?

 

Johnny : (hésitant) Euh, c’est possible. Ouais, il me semble que je connais ce nom là.

 

Sam : Elle travaillait comme couturière ici. Elle a disparue voilà un an. Tenez, regardez j’ai une photo.

 

Il sort une photo de sa poche et la pose devant l’employé. Ill la regarde rapidement et la repousse vers Sam.

 

Johnny : Ah ouais, je l’ai déjà vu dans le coin.

 

Sam : Vous n’avez rien à me dire qui pourrait m’aider ?

 

Johnny : Euh, désolé. Je serais vraiment ravi de vous filer un coup de main, mais, je sais vraiment rien du tout. Et il faut que je retourne bosser, ma pause est presque terminée alors…

 

Sam : Je vous trouve nerveux Johnny.

 

Johnny : Eh ben, les deux gars qui sont morts, c’était mes amis. Je veux dire, c’est normal que je sois un peu secoué.

 

Sam : J’ai pas dit secoué, j’ai dit nerveux. Tenez, (lui donnant sa carte de visite) si la mémoire vous revient.

 

Il la prend puis s’en va. 

 

*******

 

INT. MAISON DE LISA ET BEN

 

Dean sonne plusieurs fois à la porte. Lisa vient ouvrir.

 

Lisa : Dean qu’est-ce que tu fais ici ?

 

Dean : Oh, t’as l’air d’aller très bien.

 

Lisa : Qu’est-ce qui se passe ?

 

Dean : On s’est fait piéger.

 

Lisa : Pardon ?

 

Dean : Ben m’a envoyé un SOS.

 

Lisa : Pourquoi il ferait ça ?

 

Dean : T’as un rencard c’est ça ?

 

Lisa : Entre.

 

Il entre.

Il s’assoit à la table et ouvre une bière.

 

Dean : Tu veux pas t’assoir ?

 

Lisa : Pas vraiment.

 

Dean : Qui est l’heureux élu ?

 

Lisa. L’heureux élu, il s’appelle Matt. Il est médecin.

 

Dean : Oh, Docteur Matt, ça fait respectable.

 

Lisa : D’accord, c’est comme ça que tu vas le prendre ?

 

Dean : Ecoute…

 

Lisa : (coupant la parole à Dean) : J’ai appelé 6 fois sans que tu réponde !

 

Dean : J’ai faillit te rappeler une centaine de fois.

 

Lisa : Tiens donc !

 

Dean : Quand Ben m’a téléphoné, j’ai tout planté pour venir ici. Tu veux savoir si je tiens à toi ?

 

Lisa : Ça ne m’aidera pas.

 

Dean : Alors qu’est-ce que tu veux me demander ?

 

Lisa : Je ne te demande rien du tout.

 

Dean : Il y a bien quelque chose que tu veux !

 

Ben arrive dans la pièce.

 

Ben : Heum…

 

Lisa et Dean : Va dans ta chambre !

 

Il s’en va. Lisa s’assoit à côté de Dean.

 

Lisa : Le problème c’est, c’est que je ne peux pas te demander quoi que ce soit. Je sais ce que je veux. Mais je ne peux pas l’avoir, à cause de la vie que tu mène. Quand mon téléphone sonne, je me dis qu’il y a une minuscule chance que ce soit toi. Mais que c’est plus probablement Sam qui m’appelle pour m’annoncer ta mort.

 

Dean : Lisa …

 

Lisa : Non arrête. Inutile de vouloir me présenter des excuses. C’est dingue, à chaque fois que j’essaye de t’oublier, voilà que tu sonne à notre porte. Tu n’arrêtes pas te faire ça. Juste au moment où je me résous à l’idée de plus te revoir. Je fais tout ce que je peux pour t’oublier. A quoi est-ce que tu joues ? Dis-moi ce que tu nous veut Dean !

 

Il la regarde, réfléchit, mais ne répond pas.

 

*******

 

 

INT. DRAPERIE

 

Johnny marche dans la draperie, il est au téléphone.

 

Johnny : Pourquoi je flippe comme ça ? J’en sais rien moi, à cause du FBI. Ou bien parce que Dave et Steve sont morts tous les deux. Ecoute. Non. Non. Ça va, rappelle moi.

 

Il raccroche puis ferme le clapet du téléphone. Sur sa main apparaissent des goutes de sang. Il enlève sa casquette et cours devant un miroir. Une entaille saignante apparaît sur son front. De l’air froid sot de sa bouche. Il veut s’enfuir mais se retrouve face à un mannequin. Sam apparaît derrière lui et le prend par l’épaule.

 

Sam : Allez, amène toi.

 

Sam met du sel sur le bord d’une fenêtre.

 

Johnny : C’est quoi ce délire ?

 

Sam : Il y a un fantôme qui essaye de te tuer parce que t’es un trouduc !

 

Johnny : Quoi ?

 

Sam met du sel sur le  pas de la porte.

 

Sam : Je vais te dire. T’as du bol d’être le témoin le plus supect que j’ai interrogé de toute ma vie. Je savais qu’un truc comme ça allait se produire.

 

Johnny : Quoi ? Mais de quel truc vous parlez ?

 

Sam : Bon, écoute-moi mon pote, j’ai pas le temps de faire tout le topo, alors, voilà le résumé : Rose est revenue.

 

Johnny : C’est impossible.

 

Sam : En clair, tu vas terminer comme tes petits copains. A moins que tu me dises ce que vous avez fait à Rose. Est-ce que tu veux que je t’aide ou pas ?

 

Johnny : C’était rien qu’une petite blague idiote. Vous savez ce que c’est, des fois on fait une blague à quelqu’un. On pensait pas que c’était si grave que ça.

 

Sam : Qu’est-ce que vous avez fait ?

 

Johnny : On lui a fait croire qu’elle avait un admirateur secret.

 

**FLASHBACK**

Dans les vestiaires, Rose ouvre son casier, elle trouve une rose qu’elle approche de son nez pour la sentir.

Derrière, Dave et Steve la regarde en riant.

 

Johnny ( à Sam, dans le présent) Je crois que cette fille avait jamais eu un seul rencard de toute sa vie. Très franchement, on la trouvait un  peu pathétique.

 

Rose ouvre son casier et y trouve un petit cadeau : une boîte de chocolat. Elle lit la carte.

 

Rose : Rendez-vous au 426 Maple Street, appartement B.

 

Johnny : (en voix off) On savait qu’elle tomberait dans le panneau.

 

Rose entre dans l’appartement et voit un homme assis à une table. Elle retourne la chaise et s’aperçoit qu’en fait il s’agit d’un mannequin avec une perruque. Ses collègues sortent de leur cachette en rigolant.

 

Steve : Eh là regarde Rose, il est raide dingue de toi !

 

Johnny : (à Sam, dans le présent) C’était méchant. Mais vous savez comment on peut être entre mec, on peut se conduire comme des connards.

 

Steve : Oh mais fait pas la tête !

 

Johnny : C’est qu’une blague Rose, on rigolait.

 

Rose : Allez vous faire voir.

 

Johnny : (à Sam, dans le présent) Tout s’est passé si vite.

 

Rose s’avance pour sortir de la pièce mais Dave lui retient le bras.

 

Steve : Eh ! Faut que t’apprenne à rigoler un peu !

 

Elle se débat,  tombe et se cogne la tête sur une table. Elle est allongée par terre, morte.

 

Johnny : (en voix off) On a jamais voulu que ça se termine comme ça. Mais il était trop tard.

 

Johnny sort son téléphone. Steve lui enlève de la main.

 

Steve : Qu’est-ce que tu fais ?

 

Johnny : Eh ben quoi, j’appelle la police.

 

Steve : T’es dingue ou quoi ?

 

Johnny : C’était un accident.

 

Steve : On l’a attiré jusqu’ici, je lui ai pris le bras ! C’est, au mieux, un homicide involontaire ! Et encore, s’ils acceptent de nous croire. Est-ce que tu comprends ?

 

Johnny : (à Sam, dans le présent) Steve a dit qu’il y avait qu’une chose à faire.

 

Ils balancent le corps de Rose dans un trou qu’ils ont creusé dans la terre.

 

**RETOUR DANS LE PRESENT**

 

Johnny : Je voudrais effacer ce qui s’est passé.

 

Sam : Ouais biensûr.

 

Johnny : J’ai pas tué cette fille.

 

Sam : D’accord. Regarde moi dans les yeux, et jure moi que t’y es pour rien. Je dis pas pour autant que tu mérite de mourir. Je peux t’aider.

 

Johnny : Comment ?

 

Sam : Faut que tu me dises ou vous l’avez enterrée.

 

Johnny : Dans la forêt, la clairière près de Canyon Run Road.

 

Sam se lève. Johnny se lève aussi pour le suivre.

 

Sam : Non, non, non, non, non, toi tu reste ici.

 

Johnny : Mais pourquoi ?

 

Sam : Tu ne dois pas franchir les lignes de sel avant que je te dise que c’est bon.

 

Johnny : Vous voulez que je reste planté là toute la nuit.

 

Sam : Dis-toi que tu t’en sors bien !

 

Il s’en va.

 

*******

 

INT. CHAMBRE DE BEN

 

Ben, assis sur son lit, joue à une console portable, Dean entre dans la chambre Ben l’ignore et regarde toujours son jeu vidéo.

 

Dean : (en regardant la console) C’est ridicule, des plantes peuvent pas tuer des zombies.

 

Ben : Tu penses que je vais demander pardon ?

 

Dean : Pourquoi tu ferais ça ? Parce que tu as menti pour me faire venir ?

 

Ben : C’était un cas d’urgence.

 

Dean : Un rencard c’est pas une urgence Ben.

 

Ben : S’en ai une si c’est le troisième. Je regarde la télé, je sais ce que ça signifie.

Dean s’assoit à coté de Ben.

 

Dean : Tu sais que ta mère est une adulte ? elle a le droit de sortir.

 

Ben : (levant les yeux vers Dean) : Pourquoi tu reviens pas à la maison ? Tu peux pas lui dire que t’es désolé, puis revenir ?

 

Dean : Non je peux pas je suis désolé.

 

Ben : Tu peux pas ou tu veux pas ?

 

Dean : les deux ?

 

Ben : Alors tu détestes ma mère c’est ça ?

 

Dean : Quoi ? Non c’est pas ça.

 

Ben : Alors c’est moi ?

 

Dean : Ben arrête un peu.

 

Ben : Je sais pas ce que j’ai fait mais je suis désolé.

 

Dean : Ecoute moi. Tu n’as rien fait. Je t’assure. Tu comprends ? Un de ces jours tu… tu comprendras quand tu seras plus grand.

 

Ben : Arrête de me parler comme si j’avais six ans.

 

Dean : Si c’est ce que tu veux. Voilà la situation : le fait d’aimer une personne ne veut pas dire qu’on a le droit de foutre toute sa vie en l’air. C’est pour ça que je peux pas rester.

 

Ben : Tu crois qu’un monstre va te suivre à la maison ?

 

Dean : Non. Non, pas du tout, mais, je crois que mon boulot me change en quelqu’un qui n’a pas sa place avec vous. Et si jamais je restais, tu deviendrais comme moi.

 

Ben : A t’entendre on dirait que, que tu es quelqu’un de mauvais.

 

Dean : Fais moi confiance, je ne suis pas celui à qui il faut ressembler.

 

Ben : J’ai pas mon mot à dire ?

 

Dean : Non justement. Je suis désolé, Ben. De cette façon, tu as une chance de mener la vie que tu veux. A toi de choisir, fais ce que tu veux. Alors qu’avec moi tu n’auras pas le choix.

 

Ben : T’es vraiment un menteur !

 

Dean : Je te demande pardon ?

 

Ben : Tu dis que la famille passe avant tout, mais, je peux savoir comment t’appelle ceux qui s’inquiètent pour toi et qui t’aiment même quand t’es un trouduc ? Je te signale que c’est ta famille que t’abandonnes.

 

*******

 

EXT. TOMBE DE ROSE

 

Sam arrose le corps avec du liquide inflammable, allume une allumette, et la jette dans le trou. Les restes de Rose s’enflamment. Sam contact Johnny par téléphone.

 

Sam : Ça y est, c’est terminé, tu crains plus rien. Johnny, vois ça comme un nouveau départ. T’as l’occasion de ne plus être un connard.

 

*******

 

EXT. VOITURE DE DEAN

 

Dean se remémorent la réaction de Lisa chaque fois qu’elle lui a ouvert la porte. Il se souvient ensuite des bons moments qu’il a passé avec Lisa, puis avec Ben, puis tous ensemble.

 

*******

 

INT. MC OWEN’S PUB

 

Johnny entre dans le bar et monte ans une chambre au premier étage.

 

Johnny : Jenny, chérie. On s’en va. Ce soir. Prépare nos bagages, juste le nécessaire.

 

Il prend la main de Jenny, mais ce n’est pas une femme mais un mannequin.

 

Johnny : Tout ce que je veux c’est qu’on puisse avoir une vie tranquille. Je t’aime mon cœur. Tu le sais, pas vrai ? Je dois t’avouer, ça a pas été facile tous les jours.

 

Le mannequin tourne la tête vers Johnny.

 

*******

 

INT. CHMABRE DU MC OWEN’S PUB

 

Johnny est allongé par terre, mort. Un inspecteur prend des photos. Sam arrive dans la pièce, vois le mannequin, et contact Dean par téléphone.

 

Sam : Hey ! C’est pas encore fini. Bruler sa dépouille ne l’a pas arrêtée, elle doit être liée à autre chose. Je vais aller voir sa sœur. Appelle-moi.

 

*******

 

INT. SALON D’ISABELLE BROWN

 

Sam regarde dans un carton posé sur la table.

 

Sam : C’est tout ce que vous avez ? Il y a rien d’autre ?

 

Isabelle : J’ai donné la plupart de ces vêtements aux bonnes œuvres. Elle avait pas grand-chose.

 

Sam : (apercevant des livres de chimie) : C’est à vous ?

 

Isabelle : Euh oui.

 

Sam : Vous suivez des cours ?

 

Isabelle : Oui.

 

Sam : Ou ça ?

 

Isabelle : A Great Falls.

 

Sam : Laissez-moi deviner, vous êtes allée au labo, et à la draperie cette semaine ?

 

Isabelle : Oui , ç’est ça.

 

Sam : Et vous êtes allée dans un bar qui s’appelle le Mc Owen’s hier soir ?

 

Isabelle : Tous les gens de la draperie y vont. Je dois y passer, je sais pas, trois fois par semaine environ. Pourquoi ?

 

Sam : ( en se levant) C’est ça ! C’est vous le dénominateur commun.

 

Isabelle : Je comprends pas.

 

Sam : Les meurtres, les gens qui ont été tués sont vos collègues et le concierge de votre fac.

 

Isabelle : Quoi, vous croyez que je suis capable de faire ça ?

 

Sam : Non, non,non,non,non,non. Je pense que vous êtes au cœur de tout ça.

 

Isabelle : Moi ? Mais comment ?

 

Sam : Qu’avez-vous de Rose ? Une bague ? Un bracelet ? Une dent de lait dans un pendentif ?

 

Isabelle : Vous me faites peur ?

 

Sam : Réfléchissez je vous en prie. Qu’avez-vous de Rose que vous portez toujours sur vous ?

 

Isabelle : Non.

 

Sam : Quoi ?

 

Isabelle : La seule chose que je tiens d’elle est une partie de mon corps. Quand j’avais 16 ans elle m’a donné un de ses reins.

 

Sam : Un rein ?

 

Isabelle : Ouais.

 

Sam : Sérieux ?

 

Isabelle : Enfin, expliquez-moi de quoi vous parlez !

 

Sam : D’accord. Mais il va falloir venir avec moi.

 

*******

 

EXT. PARKING

 

Sam et Dean se retrouvent sur un parking.

 

Dean : (regardant Isabelle qui est restée dans la voiture) Voilà la fille au rein hanté ?

 

Sam : Ouais

 

Dean : Et moi qui croyais avoir tout vu. Qu’est-ce qu’on fait ? On peut pas le bruler, elle en a un peu besoin.

 

Sam : Elle peut pas non plus se balader avec. L’esprit y est lié, et il se servira d’elle pour approcher ceux d’ont il veut se venger. Il s’arrêtera jamais de tuer.

 

Dean : Alors qu’est-ce que tu suggère ? Qu’on le lui enlève ?

 

Sam : Et après ? On la laisse dans un bain de glace avec un téléphone collé dans la main ?

 

Dean : On devrait appeler le docteur Robert. Il a peut-être des infos sur des reins non hantés en vente au marché noir.

 

Sam : Il opère dans une boucherie.

 

Dean : Je te signale que c’est très propre, tu serais surpris.

 

Isabelle sort de la voiture.

 

Sam : Non, il nous reste que le hoodoo.

 

Dean : Le hoodoo ?

 

Sam : Ouais

 

Dean : C’est plus un cataplasme qu’un vrai remède.

 

Sam : Ça nous laisse un peu de temps.

 

Dean : Ok on tente le coup.

 

Isabelle : Du vaudou ? C’est ridicule ces choses là n’existent pas.

 

Dean : En fait c’est hoodoo, c’est un peu différent.

 

Sam : Je vais vous expliquer.

 

Isabelle : Vous n’êtes pas du FBI.

 

Sam : Laissez-nous seulement …

 

L’Impala se met à démarrer toute seule. Ils se retournent tous les trois en sa direction.

 

Dean : Non ! C’est une blague !

 

Isabelle : C’est pas possible.

 

Dean : Non ! Oh non, non, non, non, non. Elle possède des mannequins mais ma caisse c’est pas une poupée gonflable !

 

Les phares de la voiture s’allument.

 

Dean : Hey ! Tu laisse ma bagnole tranquille elle a rien à voir la dedans !

 

Elle accélère puis démarre en trombe et fonce sur eux.

 

Dean : Courrez ! Courrez !

 

Sam : Venez là, dans la voiture (en ouvrant la porte à Isabelle)

 

La voiture continue de poursuivre Dean qui courre dans tous les sens.

 

Dean : Espèce de saloperie.

 

Il arrive face à un bâtiment, il se retourne et attend que la voiture fonce sur lui.

 

Dean : Je suis désolé mon bébé.

 

Il s’écarte où moment ou la voiture s’approche et elle fonce dans le bâtiment et s’arrête. Sam rejoint Dean.

 

Sam : Hey ! Est-ce que ça va ?

 

Dean : Oui, et vous rien de cassé ?

 

Sam : Non.

 

Isabelle les a rejoint.

 

Isabelle : Non je….

 

Du sang sort de sa bouche. Elle a un bout de verre planté dans le rein. Elle tombe.

 

Sam : Isabelle ! Hey, hey attendez on est là.

 

Rose apparait et regarde Isabelle.

 

Rose : Je te demande pardon. Je voulais pas que ça finisse comme ça.

 

Isabelle décède. Rose part en fumée.

 

*******

 

EXT. CASSE DE BOBBY

 

Dean répare la voiture, Sam le rejoint.

 

Sam : Qu’est-ce que ça donne ?

 

Dean : Eh bien, (prenant la bière que Sam lui tend) sachant qu’elle a été braquée par un poltergeist, ça pourrait être pire. Tu peux m’expliquer ce qu’on a fait Sam ?

 

Sam : Moi non plus, je vois pas ça comme une victoire.

 

Dean : On a sauvé une bande de trouduc et on a tué une fille innocente. J’ai un gamin super triste et une nana qui m’en veut à mort. Ta fameuse idée d’affronter son passé c’est, c’est d’enfer je te remercie.

 

Sam : Dean.

 

Dean : On fou la merde partout ou on passe.

 

Sam : Tu te trompe. On sauve aussi des vies, de temps en temps.

 

Dean : Ouais, c’est pas faux. J’en ai marre de toute cette poisse, c’est tout.

 

Sam : Ben, primo, avoir la poisse ça fait parti du boulot qu’on le veuille ou non et secondo on est pas si poissard que ça. Regarde moi par exemple, ça va beaucoup mieux depuis que Satan a déménagé.

 

Dean : Ouais, il y aussi de bons côtés.

 

Sam : Et j’ai pu récupérer mon âme grâce à toi. Je t’ai jamais remercié pour ça.

 

Dean : C’est bon c’est pas la peine.

 

Sam : Je te remercie.

 

Dean : T’aurais fait pareil pour moi.

 

Sam : C’était sincère. A mon avis, faut pas baisser les bras et continuer. Faut espérer qu’on gagnera plus souvent qu’on perdra. Et, je sais pas comment te dire, ça vaut ce que ça vaut mais, je serais toujours là pour toi.

 

Dean : Oui je sais.

 

 

Ecrit par Winryw.

INT. ABANDONED HOUSE

(Sam is unconscious on the floor, Dean shakes him)

DEAN Sam? Sam. S-sam? Oh, come on. (Dean shakes Sam more forcefully) Sammy! Come on, come on. Come on, damn it.

(Sam's eyes open. Hellfire flickers in them and then fades out)

SAM [ groans, exhales sharply ]

DEAN Hey, hey, hey, you with me?

SAM [ breathes deeply, groans ]

DEAN (hauls Sam off the floor) Come on. Come on,got to get you out of here.

SAM [ grunts ]

INT. COLLEGE SCIENCE LAB

( A janitor mops the floor, he hears a noise from behind him, then sees blood dripping on the floor by his mop. The blood is coming from a cut that his appeared on his forehead)

JANITOR What the...( as he exhales he sees his breath) Who's there?! ( the janitor runs and then screams as he is attacked by an anatomy dummy)

ACT I

EXT. STREET

SAM (groans lightly while pinching the bridge of his nose)

DEAN How you feel?

SAM Like I got hit by a...planet.

DEAN Well, lucky for you, I'm a doctor. I got joe, grub, and... (Dean holds up and shakes a container of pills)

SAM What are they?

DEAN Effective.

SAM I'm okay. Thanks.

DEAN Suit yourself.

SAM [ exhales sharply ] So, how long was I out, again?

DEAN I'm telling you, like two or three minutes. Why, what'd it feel like to you?

SAM About a week, give or take.

DEAN You want to talk about it?

SAM "It"?

DEAN Yeah, whatever that was. I mean, it was like you were freakin' electrocuted.

SAM Look, I mean, it wasn't fun, but I-I'm...Fine.

DEAN Fine. It was Hell, wasn't it? You got a big, fat faceful of hell. Ever cross your mind that you could've died?

SAM Oh, come on.

DEAN I'm serious. And none of this "it's just a flesh wound" crap. 'cause we did it your way. We let you go explore, and every bad thing that I said would happen happened. So guess what -- Past stays past. We're not kicking that wall again.

SAM So I'm supposed to just ignore it?

DEAN Yes.

SAM Dean...I might've done...who knows what, and you want me to just forget about it?

DEAN You shove it down, and you let it come out in spurts of violence and alcoholism.

SAM That sounds healthy.

DEAN Well, works for me.

SAM [ sighs ]

DEAN It's not a joke. Your life is on the line here, Sam. This is not a debate. I mean, first you were a-a soulless dickbag, and now you're not. So we good?

SAM Yeah. Sure.

DEAN Good. Well, let's get your mind off it, shall we? You, uh, up for a job?

SAM Well, what do you got?

DEAN Janitor murdered in a college lab last night. Doors were locked, nobody else in or out of the building.

SAM Great. Where to?

DEAN Paterson, New Jersey. Hey, maybe we'll have a Snooki sighting. (chuckles)

SAM What's a Snooki?

DEAN That is a good question.

INT. COLLEGE SCIENCE LAB

(Dean looks at an anatomy dummy and starts removing pieces)

DEAN Check it out. This thing's friggin' awesome! (hands Sam the plastic heart fom the dummy) Be my valentine.

SAM Dude, we're working. Put it back.

DEAN Have a heart.

SAM Dean!

DEAN [ laughs ] buzz kill. [ sniffs ] you smell sulfur?

SAM Yeah, we're in a science lab.

DEAN Right.

( Dean checks his phone and sees that Lisa is calling him)

SAM Who is it?

( Dean rejects the call)

SAM So, Lisa?

DEAN Maybe you should mind your own business.

SAM What's wrong with just talking to her, Dean?

DEAN Thanks, Dr. Laura. That's -- that's very insightful. Look at that -- our time's up.

(Sam's EMF meter goes off)

SAM Hey.

DEAN Whoa. Ghosts gone wild. Something's up in here.

SAM Question is, what?

DEAN Sam, good news. ( gesturing at the security camera) Big brother's watching.

( they watch the security footage)

INT. IMPALA

DEAN Hey. [ clears throat ] So, what'd you find out from the, uh, mop jockey's girlfriend?

SAM [ sighs ] nothing. Just how great he was -- went to church, donated to charity, rubbed her feet during "Glee."

DEAN I just threw up in my mouth.

SAM Sorry. Anyway, I checked his record -- spotless. What about the science building? Anything?

DEAN Built in '05. Nothing weird about the land. Before this, the biggest mishap was some genius accidentally spilled sulfuric acid on his crotch. They don't even dissect anything good in there. Anything bigger than kermit, they use an iPad.

SAM So we got nothing?

DEAN Yeah, a big steaming pile of it.

INT. MANNEQUIN FACTORY - NIGHT

SECURITY GUARD Hello? Who's there?! Jonny?! [ chuckles ] Is that you?! [ gasps ] Okay. Ha ha, very funny. What the hell? (security guard is stabbed by a mannequin) Oh!

ACT II

INT. MANNEQUIN FACTORY - DAY

( the EMF meter goes off )

SAM Dean?

DEAN Yeah?

SAM This thing's humming.

DEAN Hmm.

SAM Wait. That anatomy dummy you were molesting at the lab.

DEAN Excuse me?

SAM What if that's what this is about?

DEAN What exactly are you accusing me of?

SAM I don't mean that. I mean, there was an anatomy dummy there, and here...

DEAN You're joking. You're not joking. Okay, uh, so, what, we've got -- we've got a bunch of killer dolls like...Chucky? I mean, come on, that's -- that's just...Friggin' creepy.

SAM I mean, if ghosts can possess humans and -- and move objects, why can't they possess this?

DEAN I suppose. But riddle me this, bat boy --Ghosts aren't exactly known for hopping county lines, right?

SAM True.

DEAN This one hits up a college and now a factory, what, three towns over? 

SAM Doesn't add up.

DEAN So we dig. Over there. (Dean waves his hand in front of a mannequin's face) I don't like the way Kim Cattrall's lookin' at me.

INT. OFFICE

DEAN Well, this dead guy's as squeaky clean as the last dead guy. I can't find a speck of dirt on him. You?

SAM Nothing. [ sighs ] Hmm. (looking at an article on the computer) Well, here's a speck. Uh, seamstress named Rose Brown went missing over a year ago. Uh, cops just gave up on her. Last seen at the factory, presumed dead. Survived by sister Isabel.

DEAN 50 bucks -- vengeful spirit.

SAM Pay sis a visit? All right.

(Dean's cellphone rings. It's Lisa calling)

SAM Answer it.

DEAN (answers his phone) Lisa?

BEN (via phone) Finally. I've been calling.

DEAN Ben? What are you --

BEN - something's wrong with mom.

DEAN What are you talking about?

BEN It's bad, Dean.

DEAN Define "bad."

BEN I-I don't know. S-she won't talk to me.

DEAN All right, put her on the phone.

BEN She won't come to the phone.

DEAN Ben, get your mom and put her on the phone.

BEN I-I-I can't. Her door's locked. She barely gets out of bed. I'm not kidding. Please just -- just come help me. I-I don't know what to do.

DEAN All right, let me call you back.

BEN Dean --

DEAN -five minutes.

EXT. MANNEQUIN FACTORY

DEAN Come on, man, I-I can't just leave.

SAM Dude, you got to leave.

DEAN Yeah, but we're talking life or death here.

SAM Right. I can handle it for 24 hours, Dean. I get you want to bury it. But I had to deal with my past year. You got to deal with yours.

DEAN Oh, yeah, and that worked so great for you.

SAM Come on. (watches Dean get into the Impala)

INT. ISABEL'S APARTMENT

SAM So, you and Rose were close, huh?

ISABEL Very. Our parents died when we were little, so we had each other.

SAM What was she like?

ISABEL Um, kind...giving. She had the biggest heart. But people gave her a hard time.

SAM How come?

ISABEL She was shy, a little awkward. I guess that made her an easy target. I feel like I've been defending her my whole life.

SAM I'm sure she appreciated it.

ISABEL Well, it went both ways. She did more for me than anybody else ever could. I just miss her.

SAM Um, may I? (Sam is touching a photo album on the coffee table)

ISABEL Sure. Please. Oh, it's a company Christmas party a couple years back.

SAM Wait, you work at Salzman & Sons, too?

ISABEL Well, everybody works at the factory. That's Rose.

EXT. ISABEL'S HOUSE

SAM (on the phone) Dean, hey, get this. That college janitor? He worked at the factory, too, until last year. Apparently, he quit right after Rose's disappearance.

DEAN (on the phone) So fair bet something happened to that girl around that factory, so let's call that joint ground zero.

SAM Right, but it still doesn't explain how a ghost ended up at a college in another zip code.

DEAN  It's not like she hopped the blue line.

SAM I'm headed to the factory now. I'll call when I get the whole scoop on Rose.

INT. MANNEQUIN FACTORY

SAM So, how long have you been here with the company?

JONNY I've been here about three years now. I'm sorry, w-what's this got to do with me?

SAM Relax. Just a routine questioning.

JONNY Oh. Okay.

SAM Uh, did you know Rose Brown?

JONNY Uh...Maybe. Uh, the name sounds kind of familiar.

SAM She was a seamstress here. She went missing about a year ago. Here. You mind taking a look? (Sam pulls out a photo of Rose)

JONNY Uh, yeah, I s--I saw her around.

SAM Anything you can tell me about her that might help?

JONNY - look, I'd love to help, but I don't know anything. And, uh, I'm about to be late back from break, so --

SAM You seem nervous, Jonny.

JONNY Well...those guys that died were my friends. O-of course I'm gonna be upset.

SAM I didn't say upset. I said nervous. Here. (Sam hands him a business card) In case you remember anything.

EXT. LISA'S HOUSE

(Dean rings the doorbell )

LISA Dean, what are you doing here?

DEAN Well, you look absolutely fine.

LISA What's going on?

DEAN [ exhales sharply ] We've been "parent trapped."

LISA What?

DEAN Ben sent out a 911.

LISA Why would he do that?

DEAN You're going on a date, huh?

LISA Come in.

INT. LISA'S KITCHEN

DEAN You want to sit down?

LISA Not so much.

DEAN So, who's the guy?

LISA "Who's the guy?" His name is Matt. He's a doctor.

DEAN Oh, Dr. Matt. How respectable.

LISA Really? That's how this is gonna be?

DEAN Look, I-I --

LISA I called you six times, Dean.

DEAN And I almost called you back about 100.

LISA Good to know.

DEAN Lis, Ben called me. I dropped everything and ran. If you want to know if I care --

LISA Doesn't help me.

DEAN What do you want from me?

LISA I'm not asking for anything.

DEAN Well, then ask for something!

BEN Um...

DEAN Go to your room!

LISA Go to your room! You know, I...I can't. Ask for something. I know what I want. But I can't have it -- Not how you live. My phone rings, I think -- tiny chance it's you, big chance it's Sam calling to tell me you're dead.

DEAN Lis...

LISA No, don't. Don't apologize or anything. It's just... It's just I get to this place where I'm okay, and then you show up at our door. You keep doing that, every time I think I'm never gonna see you again. I'm trying to get over you. What are you trying to do? What do you want from us, Dean?

INT. FACTORY

JONNY (on the phone) Why am I flipping out?! I-I don't know, maybe 'cause of the feds! Maybe 'cause Dave and Steve are freaking dead. Look -- no. No. Just...Call me later. (blood drips on Jonny's hand and he finds a gash spreading across his forehead)

ACT III

(Jonny exhales, his breath visible)

SAM Come on.

JONNY What's going on?

SAM That was a ghost trying to kill you for being a dick.

JONNY What?

SAM You know what? You're lucky you are the most suspicious interview of all time. I figured something like this would happen.

JONNY Figured something like what would happen?

SAM Buddy, look, I don't have time for the big speech, all right? So, brass tacks -- Rose is back.

JONNY That's crazy!

SAM Look, you're gonna end up like your friends Unless you tell me what you did to Rose. Do you want me to help you or not?

JONNY It was just a stupid joke. You know, I mean, you -- you -- you play jokes. We didn't think it was that big of a deal.

SAM What did you do?

JONNY We made Rose think she had a secret admirer. I don't think the girl had ever been asked out in her life. Honestly, we just thought she was kind of pathetic...So we knew she'd take the bait. She was so excited. The poor girl never saw it coming.

(In the flashback, Rose enters an apartment where the guys have dressed up a mannequin and are waiting for her. They laugh at her confusion)

STEVE Look, Rose, I think he likes you.

JONNY It was mean. But you know how it is when a group of guys get together. They -- they act like jackasses.

STEVE Aw, don't be like that.

JONNY Come on, Rosey, it's just a joke!

ROSIE Go to Hell.

JONNY It happened so fast...

STEVE (grabs Rose's wrist)Hey, take a joke, Rosey. Seriously.

(Rose tries to break free and falls bashing her head on the table. She falls to the floor, dead)

JONNY We didn't mean for it to happen. And then it was too late.

STEVE What are you doing? 

JONNY I'm calling the cops.

STEVE Are you crazy? 

JONNY It was an accident.

STEVE We tricked her here. I grabbed her. That's involuntary manslaughter at least, and that's if they even believe us. You understand?

JONNY Steve said there was only one option. I wish I could take it all back.

SAM I'm sure you do.

JONNY I didn't kill her.

SAM Okay. Look me in the eyes and tell me none of it's on you. [ inhales sharply ] Look, I'm not saying you deserve to die. [ sighs ] I can help you.

JONNY How?

SAM You have to tell me where she's buried.

JONNY In the woods, a clearing off Canyon Run Road.

SAM No, no, no, no. You're not going anywhere.

JONNY But I --

SAM You need to stay inside the salt line until I tell you you're safe.

JONNY You just want me to stand here all night?!

SAM Consider it getting off easy.

INT. BEN'S BEDROOM (Ben is playing a video game)

DEAN Well, that's ridiculous. Plants could never kill a zombie.

BEN You think I'm gonna say "I'm sorry"?

DEAN And why would I think that? Because you lied to get me here?

BEN It was an emergency.

DEAN A date's not an emergency, Ben.

BEN It is if it's the third one. I watch tv. I know what that means.

DEAN (clears throat) Well, your mom's a grown-up. She gets to go out.

BEN Why won't you come home? Can't you just say "I'm sorry" and then come back?

DEAN I'm sorry. I can't.

BEN Can't or won't?

DEAN Both.

BEN So, you hate mom now?

DEAN What? No, come on.

BEN So it's me.

DEAN Ben, stop it.

BEN Whatever I did, I'm sorry.

DEAN Listen to me. You didn't do anything. You understand that? Look, one day you'll, uh...You'll get this when you're older.

BEN Don't talk to me like I'm six.

DEAN Okay, fine. It's like this, then. Just 'cause you love someone doesn't mean you should stick around and screw up their life. So I can't be here.

BEN You think something will follow you home?

DEAN No. No, I don't, but I think my job turns me into somebody that can't sit at your dinner table. And if I stayed, you'd end up just like me.

BEN Why do you say it like you're so...bad?

DEAN Well, trust me, I'm not someone you want to aim to be.

BEN Don't I get a vote? 

DEAN No, you don't. I'm sorry, Ben. But, you see, this way you got a shot at living whatever life you want. You know, pick one. Pick five. 'cause with me, there's just the one road.

BEN You're a liar, Dean.

DEAN Excuse me?

BEN You say family's so important, but -- but what do you call people who -- who care for you, who love you even when you're a dick? You know you're walking out on your family, right?

EXT. ROSE'S GRAVE

SAM (on his phone while he watches Rose's corpse burn) All right, it's over. You're safe. And, Jonny? Look at this as a new beginning. Lot of chances not to be a jackass.

INT. JONNY'S APARTMENT - NIGHT

JONNY Jenny? Hon...We're leaving...tonight. So, pack up. Just the essentials. All I want is for us to move on with our lives. I love you. You know that. It's been...It's been really hard, Jen.

FINAL ACT

INT. JONNY'S APARTMENT - DAY

( Sam is at the crime scene. He sees Jonny's sex doll, " Jen" and calls Dean)

DEAN (Dean's voicemail message) This is Dean's other other cell, so you must know what to do.

SAM Hey, it's not over. Burning the remains didn't stop her. She's got to be hooked to something else. I'm gonna head to the sister's now. Call me.

INT. ISABEL'S APARTMENT

SAM (going through a box of Rose's things) So, um, this is it?

ISABEL I gave most of her clothes to the Goodwill. She didn't have much.

SAM Those yours?

ISABEL Yeah.

SAM Are you in school?

ISABEL Mm-hmm, yeah.

SAM Where?

ISABEL Uh, Great Falls.

SAM So let me guess...Um, you were at the chem lab and the factory this week.

ISABEL Well, yeah.

SAM Did you happen to stop by a bar called McOwen's last night?

ISABEL Everybody from the factory goes there. I stop in maybe three times a week. Why?

SAM That's it. So this is all about you.

ISABEL What? What is?

SAM The murders -- your coworkers, your college janitor.

ISABEL What, you -- you think I could do something like that?!

SAM No, no, no, no, no. But -- but I think you're at the center.

ISABEL Me? How?

SAM What are you wearing of Rose's? A ring? A bracelet? Her baby teeth in a locket? What?

ISABEL You're scaring me.

SAM Just think, please. What -- what do you have of Rose that you carry with you?

ISABEL I-I'm...

SAM What?

ISABEL Well, the only thing I have of hers is a part of me. When I was 16, she gave me one of her kidneys.

SAM Her kidney?

ISABEL Yeah.

SAM You're kidding.

ISABEL Will you please tell me what this is about?

SAM Yeah. Um...But I'm gonna need you to come with me.

EXT. STOREFRONT

DEAN So, that the girl with the haunted kidney?

SAM Yeah. 

DEAN Well, just when you think you seen it all.

SAM Right.

DEAN What do you want to do? Can't exactly burn the thing. I mean, she kind of needs it.

SAM Well, she can't just walk around with it, Dean. The spirit's attached. It's gonna use her to get close to anyone it wants revenge on. It's not gonna stop killing.

DEAN Okay, so what are you suggesting, that we cut it out of her? 

SAM And then what? Leave her in a tub of ice with a phone taped to her hand? 

DEAN Maybe we should call Dr. Robert. Might have some leads on some non-haunted, black-market replacement kidneys.

SAM He works out of a butcher shop.

DEAN It's pretty clean. You'd be surprised.

SAM No. I think we have to go hoodoo.

DEAN Hoodoo?

SAM Yeah, hoodoo.

DEAN That's more of a band-aid, not really a cure.

SAM It buys us a minute.

DEAN All right, Louisiana it is.

ISABEL Voodoo?! What the hell are you talking about?

DEAN Actually, it's "hoodoo." It's a little different.

SAM Hold on, Isabel.

ISABEL You're not feds.

SAM Just let us explain.

( The Imapala revs up )

DEAN No. No way.

ISABEL  That's impossible. 

DEAN No, no, no, no, no, no. She possesses sex dolls! This -- this is not a sex doll!

( The Impala's lights turn on)

DEAN Hey, you leave my baby alone! She's got nothing to do with this! (The Impala drives at them) Go, go, go, go, go!

SAM Okay, here, here, here. (ushers Isabel into a car) Get in.

DEAN Son of a bitch! (Dean stands in front of the store window) I'm so sorry, baby.

(the Imapala charges at Dean and crashes through the storefront)

SAM Okay. You all right?

DEAN Yeah. Yeah, I'm good. You guys?

SAM Yeah.

ISABEL Yeah, I'm...(blood pours out of Isabel's mouth and she looks down to find a giant glass shard sticking out of her stomach)

SAM Isabel? Hey, hey. Hey, hey, hey, hey.

ROSE'S SPIRIT I'm sorry. I didn't mean for this.

(Rose's spirit goes up in flames)

EXT. BOBBY'S SCRAPYARD - DAY

(Dean is repairing the Impala)

SAM How's it look?

DEAN Well, considering she got carjacked by poltergeist, could be worse. I mean, what exactly did we do back there, Sam?

SAM Yeah, I'm not putting it in the win column, either.

DEAN We saved a few dicks, a-a-and we killed an innocent girl. I got a heartbroken kid and a woman who's so pissed at me...I see what you mean about facing your past. It's, uh -  It's awesome. Thanks.

SAM Dean.

DEAN I mean, all we do is make a mess.

SAM That's not true. We do save lives, now and again.

DEAN Yeah, I guess. I'm just...I'm just tired of all the bad luck, you know?

SAM Well, you know, number one, bad luck is kind of in the job description. And two, it's not all bad. Really. Look at me. I mean, at least Satan's left the building.

DEAN Yeah. It's the little things.

SAM And I have a soul because of you. I never thanked you for that, did I?

DEAN Ah, it's all good, man.

SAM Well, thanks.

DEAN You'd have done the same for me.

SAM I mean it. Look, we keep our heads down, keep swinging. We'll lose some. Hopefully, we'll win more. And...I don't know. Anyway, for what it's worth, I got your back.

DEAN Yeah, I know. 

 

CREDITS

 

END OF THE EPISODE

 

Source : SuperWiki

Kikavu ?

Au total, 111 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

CassieAuro 
20.11.2018 vers 11h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Participe à notre jeu HypnoChance pour gagner un hors-série LiRE Game of Thrones !
Tirage au sort le 23/04 | Participation gratuite

Activité récente

Staff
Aujourd'hui à 13:00

Petit jeu (suite)
Hier à 23:20

Survivor (suite)
Hier à 21:42

Jack Kline
Hier à 20:42

Rowena
Hier à 20:15

Billie
Avant-hier

Arthur Ketch
Avant-hier

Eileen Leahy
17.04.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.20 : Moriah (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.20 : Moriah (inédit)
Vendredi 26 avril à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.19 : Jack in the Box (inédit)
Jeudi 18 avril à 20:00
1.28m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.18 : Absence (inédit)
Jeudi 11 avril à 20:00
1.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.17 : Game Night (inédit)
Jeudi 4 avril à 20:00
1.25m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Marathon Boston

Marathon Boston "Run Pads Run"
Genevieve et Jared Padalecki ont couru hier le marathon de Boston. Le couple, qui courait pour...

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier "Manifest"! "Décollage Imminent" vous demande de...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Le thème du mois : Dean au fil des saisons, lequel est votre préféré ?!? Venez voter PAR ICI  ...

Nouvel épisode ce soir

Nouvel épisode ce soir
Reprise de la saison 14 ce soir sur Série Club, avec l'épisode 14.17 "Game Night". Vous pouvez...

Nouveau sondage pour le 1er Avril

Nouveau sondage pour le 1er Avril
Selon vous que va-t-il se passer aujourd'hui ?!? Venez voter pour votre préféré......

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Luna25, Hier à 18:13

Désolée pour le bug

Xanaphia, Hier à 19:08

22 votants... je suis sûre que l'on peut mieux faire Et pas besoin de connaître les séries ! Direction le quartier Arrow

teddymatt, Hier à 19:16

128 au départ ! Une seule personnalité gagnera au final ! Venez voter sur le quartier The L Word (Animation : Quelle personnalité inviter ?)

choup37, Hier à 22:11

PDM, survivor, pendu, citations et sondage vous attendent sur Doctor Who!

choup37, Hier à 22:11

Le calendrier aussi ainsi que sur kaamelott et musketeers!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site