VOTE | 646 fans

#613 : L'arachnée

 

Réalisé par : David Barrett
Ecrit par : Andrew Dabb & Daniel Loflin

DEAN DECOUVRE LA VIE DE SAM LORSQU'IL CHASSAIT AVEC SAMUEL - Sam se souvient d'une affaire sur laquelle il travaillait avec Samuel avant de retrouver Dean. Sam reçoit un mystérieux message avec les coordonnées menant à une petite ville, et les deux frères décident d'enquêter. Dean est surpris par ce que les habitants de la ville lui racontent sur ce que faisait Sam pendant qu'il vivait ici.

 

 

Popularité


3.83 - 6 votes

Titre VO
Unforgiven

Titre VF
L'arachnée

Première diffusion
11.02.2011

Première diffusion en France
03.03.2012

Vidéos

Promo #1

Promo #1

  

Sneak Peek #1

Sneak Peek #1

  

Sam Promo

Sam Promo

  

Diffusions

Logo de la chaîne 6ter

France (redif)
Jeudi 22.09.2016 à 23:20

Logo de la chaîne 6ter

France (redif)
Vendredi 16.09.2016 à 00:50

Plus de détails

 



 

 

 

Résumé des épisodes précédents.

Un an auparavant. On voit Sam tirer plusieurs coups de feu, sous le regard inquiet de Samuel. Puis les deux chasseurs sortent d'un pas pressé, et on remarque que Sam est blessé au bras. Ils prennent la route, et ne tardent pas à se faire rattraper par un policier. Celui-ci les fait descendre de leur van, et tente de les convaincre de les suivre, sous peine d'être arrêtés. Sam s'en moque pas mal, et lorsque l'agent s'apprête à sortir son arme, Sam le frappe, à plusieurs reprises, jusqu'à ce que le policier tombe inconscient au milieu de la route. Samuel proteste à peine, puis ils s'en vont.

*****************************SUPERNATURAL***********************

De nos jours. Dean rejoind Sam dans leur chambre de motel tandis que ce dernier regardait les infos. Dean apprend à son frère qu'il a appelé Bobby, mais ce dernier n'a aucunes nouvelles de la Mère. Sam reçoit alors sur son portable un message. Celui-ci comporte des coordonnées, qu'il montre à son frère, sans savoir d'où elles proviennent, et où elles mènent. Sam cherche alors l'info, et trouve que les coordonnées mènent dans le Rhode Island, à Bristol. De jeunes femmes ont disparus, et Sam pense que les coordonnées peuvent provenir d'un chasseur qu'il aurait rencontré du temps où il chassait avec Samuel. Il souhaite alors aller voir, mais Dean n'est pas très enthousiaste à cette idée, craignant que l'aventure ne réveille de vieux souvenirs chez son frère. Sam insiste, et Dean finit par céder.

Sur la route. Alors que l'Impala passe le panneau de Bristol, Sam a soudain des flashs. Il voit Samuel, et une femme à l'aspect monstrueux. Il tente de cacher son trouble, mais Dean n'est pas dupe. Cependant, ce dernier n'insiste pas.

Dans un bar. Sam et Dean tentent de trouver un lien entre les victimes, mais rien ne paraît flagrant. Dean se lève pour aller aux toilettes. Sam se fait alors aborder sous son pseudo d'agent du FBI par une femme et son mari, qui apparemment le connaissent, et sont aussi au courant pour les disparitions.

Dean sort des toilettes, et s'intéresse au tableau où sont affichées des photos d'anciens clients portant un chapeau de pirate. Dean s'arrête plus précisément sur une des photos.

Sam est toujours avec la jeune femme et son mari. Elle lui demande où est son partenaire, en voulant parler de Samuel, et c'est à cet instant que Dean revient. Sam présente son frère comme son nouveau partenaire, et le couple s'en va alors. La femme pose sa main sensuellement sur l'épaule de Sam, et il se voit alors avec elle, dans les toilettes, en plein ébat. Sam avoue à Dean qu'il pense que Samuel et lui sont venus. Dean le lui confirme en lui tendant une photo, sur laquelle Sam et Samuel apparaissent derrière un client et son chapeau de pirate.

Dans une baraque abandonnée. Dean souhaite partir, mais Sam ne veut pas. Dean lui rappelle que le moindre souvenir peut lui être fatal, et lui conseille de confier le dossier à Bobby et à Rufus. Mais Sam insiste. Il a découvert que lors de son passage avec Samuel, des hommes disparaissaient, et que ce qui cause les disparitions de jeunes femmes aujourd'hui est sans doute la même créature. Il ne peut donc pas s'en aller en sachant qu'il est en partie responsable des évènements se déroulant dans cette ville. Dean finit, une fois de plus par céder. Et ils décident de se séparer.

Dean interroge la colocataire de l'une des jeunes femmes disparues. Tandis qu'elle répond à ses questions, il découvre la carte laissée par un certain agent Roark, qui n'est autre que Sam sous son pseudonyme d'agent du FBI. Il apprend de la colocataire que Sam est venue visiter la disparue plusieurs fois, et qu'apparemment, ils n'ont pas fait que discuter.

Sam, de son côté, s'apprête à rendre visite au poste de police de la ville, mais il se fait alors accoster par l'officier du début. Il se voit le frappant, et l'officier l'arrête, et l'envoit directement en prison. Il lui fait comprendre qu'il s'est renseigné sur lui, et qu'il le soupçonne d'être responsable des disparitions, y compris de celle du shériff. Sam tente de le convaincre qu'il ne se souvient de rien, mais c'est peine perdue. L'officier s'en va.

Plus tard, Sam reçoit la visite de la femme du shériff disparu, Brenda. Tandis qu'elle l'accuse d'être responsable de la disparition de son mari et qu'elle essaie de lui faire dire la vérité, Sam se voit alors avec Samuel, le shériff et sa femme, et constate que le couple sait la vérité sur son véritable job. Il finit par la convaincre qu'il ne se souvient de rien, mais qu'il peut l'aider à trouver ce qui est arrivé à son mari. Elle lui ouvre.

Chez la femme du bar. Son mari sort. Elle, de son côté, constate que le cubis de vin du frigo est vide, et décide d'aller en chercher dans la cave. Elle descend doucement les marches, et une main lui attrape la cheville, la faisant tomber en bas des marches. La chose, que l'on ne voit pas, s'approche d'elle, et elle hurle.

Sam tente de mettre le puzzle en place dans la vieille maison. Dean le rejoind, non sans se faire limite tirer dessus par un Sam plus que nerveux. Dean lui apprend qu'il a eu une relation avec la dernière disparue. Tandis qu'ils parlent, un message à la radio annonce une nouvelle disparition. Dean ordonne à Sam de rester là, puis il s'en va. Sam, à la minute où l'Impala démarre, prend ses affaires, et sort.

Dean sort de la maison de la disparue, après avoir interrogé le mari. Il tente d'appeler Sam mais tombe sur la messagerie. Il laisse un message à Sam pour lui dire qu'il est la connection entre toutes les femmes disparues, et que tout ceci n'est qu'une masquarade pour l'attirer dans un piège. Il lui demande de le rappeler, raccroche, et monte dans sa voiture.

Brenda, de retour du supermarché, trouve Sam dans sa maison. Il la supplie de lui montre les dossiers montés par son mari sur les disparitions de l'année passée, en lui disant qu'ils veulent tout les deux la même chose. Elle se laisse convaincre et va chercher la boîte de dossiers. Sam a alors un nouveau flash tandis qu'il regarde une bouteille de bière posée sur le guéridon du salon. Il se voit dans le même salon, avec Samuel, en compagnie du shériff Roy et de Brenda, leur expliquant en quoi consiste la vie de chasseur. Brenda revient et constate que Sam est troublé, mais il n'en dit rien.

Sam examine les dossiers, et est pris de flashs réguliers, sur les visages des disparus recouverts d'une sorte de toile de soie. Il prend entre ses mains un petit sachet dans lequel se trouve justement un échantillon de toile, et revit alors une scène, dans laquelle il est assis à une table du bar en compagnie de son grand-père, le jour où la photo a été prise. Samuel, qui a le bout de toile entre ses mains, suggèrent qu'ils ont affaire à une Arachnide, mais ces créatures ne s'étant pas manifestées depuis des années, il ne sait pas comment les tuer. Sam lui montre une carte sur laquelle il a tracé un cercle, montrant l'aire où la bête doit sûrement se trouve. Comme ça recouvre un large terrain, il décide de faire venir la créature à eux. La vision s'arrête, et Brenda observe Sam, qui se reprend rapidement. Il demande à emprunter les dossiers, puis tente maladroitement de rassurer la jeune femme tandis qu'elle lui parle de son mari.

Il sort dans le froit, le carton de dossiers à la main, mais s'arrête un instant lorsque son téléphone bipe. Il entend alors le message de Dean. Il se retourne, et remarque la gigantesque toile d'araignée pendant au recoin de la gouttière. Il s'approche après avoir rangé son téléphone, et ne voit pas Dean arriver. Il manque de tirer une nouvelle fois sur son frère lorsque celui lui pose la main sur l'épaule. Dean lui fait quelques remontrances, et le ramène à l'abri. Dans un coin, une créature aux multiples yeux les observe.

Dans la maison abandonnée. Dean tente de recoller les morceaux. Sam avoue qu'il se rappelle qu'il s'agit d'une Arachnée qui est responsable de tout ça, ce qui met Dean en colère. Il lui rappelle que se souvenir, c'est gratter le mur, et que si le mur s'effondre, les conséquences pourraient être catastrophiques. Sam insiste pour rester, car son âme ne lui laissera pas le choix. Il a le pressentiment d'avoir fait quelque chose de mal et il veut pouvoir réparer ses erreurs. Il demande le soutien de son frère, qui cède, et demande à ce que l'affaire soit rapidement bouclée.

Dean aide Sam à coller sur le mur les différents éléments qui lui permettront de se souvenir. Sam observe longuement le résultat, puis est pris de flash successifs, jusqu'à ce qu'une nouvelle vision prenne forme. Il se voit convaincre Roy au téléphone de les rejoindre dans un parc. Puis on comprend qu'il a l'intention de l'utiliser comme appât. Il est plutôt fier de son plan, et Samuel le soutient, bien qu'il ne soit pas très à l'aise à cette idée. La vision nous entraîne dans le parc, où Roy attend les chasseurs, tandis que ces derniers sont cachés derrière un buisson, armes aux poings, attendant que la créature se manifeste. Celle-ci ne tarde pas à capturer Roy et s'en va rapidement avec sa proie. Sam apprend alors à Samuel qu'il a placé un mouchard sur Roy, afin de repérer le repaire de la créature. Samuel est assez effrayé par la froideur de Sam, mais finit par le suivre.

Dans la vision. On retrouve Sam et Samuel qui arrivent à la grange d'où ils sortaient au début de l'épisode. Ils entrent dans le repère de l'Arachnée, passent à travers d'épaisses et gluantes toiles. Ils découvrent que les hommes sont entourés dans des cocons de toile. Samuel entreprend de libérer l'un des hommes, qu'il croit d'abord mort, mais celui-ci se met à respirer. Puis tous les autres reprennent conscience. Sam trouve Roy, libère son visage. C'est alors que la créature arrive. Elle projette Sam contre un mur, et celui-ci se blesse au bras. Samuel tire à plusieurs reprises sur l'araignée humaine, mais elle ne ressent rien. Elle projette Samuel et s'approche de lui, mais Sam arrive par derrière et la décapite. Samuel essaie de rassurer Roy, mais Sam lui dit que le venin de la bête va les tuer, et que la seule chose qu'ils peuvent faire, c'est abréger leur souffrance. Il prend son flingue, tue Roy, puis tout les autres. On constate que ce sont les coups de feu que l'on entendait au début. Sam sort de sa vision, et confirme à Dean qu'il se souvient.

Brenda est assoupie sur son sofa. Elle se relève, et trouve alors Roy dans son salon. Celui-ci est devenu une Arachnée. Sam, de son côté, appelle Brenda. Elle lui demande de passer la voir. Sam raccroche, et dit à Dean qu'il pense que la jeune femme a des problèmes.

Dean et Sam arrivent devant chez Brenda. Sam s'apprête à passer par la porte arrière, quand Dean repère de la lumière venant de la grange. Les deux frères entrent dans celle-ci, et y trouvent Brenda, en pleurs. Elle demande à Sam si il a vraiment tué son mari. Avant qu'il n'ait le temps de répondre, Roy arrive, projette Dean, puis s'occupe de Sam.

Roy a attaché solidement les deux frères dans une toile. Il explique à Sam que la créature n'était pas là pour se nourrir, mais pour se reproduire. En les tuant, Sam n'a fait qu'achever la transformation. Après que les deux chasseurs aient mis le feu à la grange, Roy et ses autres compagnons d'infortune se sont enfuis. Il est celui qui lui a envoyé des messages et qui a fait exprès de choisir les femmes avec lesquelles il avait couché pour le mettre sur la voie. Il ne comprenait pas pourquoi Sam ne voyait rien, jusqu'à ce que sa femme lui apprenne qu'il était atteint d'amnésie. Il apprend ensuite à Sam qu'il a transformé les jeunes femmes qu'il a kidnappé. Il se demande maintenant s'il doit tuer Sam, ou bien le transformer à son tour. Pendant ce temps, Dean est parvenu à attraper un bout de verre et s'est libéré. Il essaie de neutraliser Roy, mais celui-ci prend vite le dessus. Brenda aide Sam à se libérer et ce dernier finit par décapiter Roy.

Sam raccompagne Brenda chez elle. Il lui dit qu'il est désolé, mais malgré sa sincérité, Brenda rentre chez elle, sans un mot, ni un regard pour Sam.

Dans la maison abandonnée. Dean tente de réconforter son frère, mais sans vraiment y parvenir. Il essaie de le rassurer, en lui disant que tout ira bien. Sam avoue qu'il n'est plus sûr de rien, et a peur d'avoir pu faire du mal à d'autres personnes. Il ne peut terminer sa phrase, car il s'écroule, pris de convulsions. Dean se précipite auprès de lui, l'appelle, mais Sam a le regard vide. On entre dans sa tête, et on le voit, entouré par les flammes, brûlant petit à petit. Il hurle de douleur tandis qu'il se consume.

 

Ecrit par Deanlove35.

INT. NUIT

(Bristol, un an auparavant. Nous voyons Sam tirer sur quelque chose, hors écran, sous le regard contrarié de Samuel.)

EXT. NUIT

(Nous voyons Sam et Samuel sortir d'une grange et marcher rapidement. Sam saigne au bras.)

SAMUEL : Est-ce que ça va ?

SAM : Ouais.

SAMUEL : Et ton bras ?

SAM : Ca attendra qu'on ai quitté la ville.

SAMUEL : Te vides pas de ton sang.

SAM : Non, je vais essayer.

(Sur la route. Le van des chasseurs est suivi par une voiture de police, à la sirène activée.)

SAMUEL : Les poulets.

(Le van se gare sur le bas-côté. La voiture de police fait de même. L'officier s'approche du van, une lampe de poche à la main.)

SAMUEL : Bonsoir, officier.

OFFICIER : Agent Roarke. Agent Waynand. Veuillez sortir du véhicule.

(Sam et Samuel se regardent, puis s'exécutent sans faire d'esbrouffe.)

SAMUEL : On rentrait faire notre rapport. Tout va bien ?

OFFICIER : Non. J'arrive pas à joindre le shériff Dobbs. Personne ne répond.

SAMUEL : On a parlé à Dobbs, tout à l'heure. Il est peut-être allé à -

(L'officier voit le sang sur la veste de Sam.)

OFFICIER : C'est pas- c'est pas du sang ?

SAMUEL : Vous inquiétez pas. Il n'y a pas de quoi s'affoler.

OFFICIER : Vous venez avec moi.

SAMUEL : Très bien. On va vous suivre.

OFFICIER : Non, non. Je vous lâche pas. Dans ma voiture, ou alors je vous arrête.

SAM : Vous voulez arrêter deux agents fédéraux ? Vous êtes sérieux ? (Il rit d'un air moqueur.) Bonne nuit.

OFFICIER : Si vous croyez que - (il essaie de prendre son arme.)

SAMUEL : Hé, hé, hé ! On se calme ! (Sam se jette sur l'officier et le frappe continuellement jusqu'à le mettre ko.) Tu crois pas qu'il y avait des moyens plus pacifiques ?

SAM : Ah bon, tu crois ? Allons-y.

(Ils remontent dans le van. Samuel jette un oeil à l'officier affalé sur le sol, puis démarre.)


SUPERNATURAL


INT. JOUR

(Dans un motel. Sam regarde les actualités à la télévision, quand Dean entre.)

DEAN : Qu'est-ce que tu regardes ?

(Sam éteint la télé.)

SAM : Je me remets à la page. Dis donc, Mel Gibson a vraiment pété les plombs cette fois, non ?

DEAN : Ou alors, il est possédé. Penses-y sérieusement. (Dean jette un paquet à Sam.) Bon, j'ai passé un coup de fil à Bobby.

SAM : Ah ouais ? Est-ce qu'il a du nouveau sur la Mère de Tous ?

DEAN : Non, rien de très concluant. Tout est tranquille.

(Le portable de Sam se met à sonner.)

SAM : Tranquille, comme "tranquille", ou comme "trop tranquille" ?

DEAN : Rien n'est jamais vraiment tranquille.

SAM : C'est sûr. (Sam regarde son téléphone.) Hum.

DEAN : Quoi ? (Sam jette le portable à Dean, qui lit le message.) Des coordonnées GPS ? Qui te les a envoyé ?

SAM : Aucune idée.

(Tandis que Dean fait un tour dans la salle de bains, Sam cherche où les coordonnées emmènent.)

DEAN : Alors ?

SAM : Bristol, dans le Rhode Island. Trois femmes ont été portées disparues la semaine dernière. Apparemment, toutes les victimes se seraient volatilisées sans laisser de traces.

DEAN : C'est vrai que c'est louche. Qui t'a envoyé le message ?

SAM : J'en sais rien. Ca répond pas.

DEAN : Je comprends pas.

SAM : C'est peut-être un chasseur qui a besoin d'aide, et qui nous contacte. T'imagines pas combien j'ai pu en rencontrer en bossant avec les Campbells. Je pense qu'on devrait y aller.

DEAN : Attend une seconde. Tu veux tout planter là, et aller -

SAM : Y'a deux minutes, tu ne faisais rien, je te signale.

DEAN : Tu as un mystérieux correspondant, qui t'envoie de mystérieuses coordonnées conduisant à une ville mystérieuse. Tu ne vas pas me dire que ce n'est pas inquiétant !

SAM : C'est vrai, tu as peut-être raison. Mais, ça ne veut pas dire qu'on doit ignorer la disparition de ces femmes. C'est vrai !

DEAN : D'accord. On va aller voir. Mais si jamais ça part en couille, on s'arrache.

SAM : Ok.


EXT. NUIT

(Sur la route. Les boys passent devant le panneau de Bristol. C'est alors que Sam a des flashbacks. Dean remarque l'air surpris de son frère.)

DEAN : Quoi ?

SAM : Non, rien.


INT. NUIT

(Les boys s'arrêtent au restaurant Captain's Bob Buccaneer. Ils consultent les fiches des disparues.)

DEAN : Notre barge a une préférence. Il aime les brunes. (Il s'arrête sur l'une d'elles.) Wow ! Celle-ci a un petit côté sauvage. (Il montre la fiche à Sam.) Ca se voit tout de suite à son regard, non ?

SAM : Si tu le dis. Mais si on oublie ta petite analyse de personnalité, toutes ces femmes n'ont rien en commun. Que ce soit le boulot ou les amis, rien ne correspond. Alors, c'est quoi le lien ?

DEAN : Je vais te laisser y réfléchir. Et moi, je vais visiter les Caca Toit.

SAM : Caca toit ?

(Il voit Dean se diriger vers les toilettes. Il saisit les affichettes, dont la première est celle que Dean lui a montré, et elle concerne Nicole Handler. Soudain, Sam est interpelé par une jeune femme brune accompagnée de son mari.)

FEMME : Agent Roarke ? Je suis ravie de vous revoir.

SAM : Ah, oui ! Moi aussi.

FEMME : Vous vous souvenez sans doute de mon mari ?

SAM : Bien sûr.

FEMME : Don.

SAM : Oui, tout à fait. (Au mari.) C'est un plaisir !

FEMME : Alors ? Vous... Vous êtes revenu parce que ça recommence, c'est ça ? Les disparitions ?

SAM : Oui, exactement. Si jamais vous avez des informations, prévenez-moi aussitôt.


INT. NUIT

(Dean sort des toilettes, croise une jeune blonde à qui il sourit. Puis, il regarde le mur de photos où sont affichés tous les grands gagnants du défi du capitaine. Il semble intrigué par l'une de ces photos.)


INT. NUIT

(Retour à l'entrevue entre Sam et la brune.)

FEMME : Où est votre équipier ? (Sam la regarde d'un air interrogateur.) Vous savez ? Le grand chauve ? L'agent Waynand, c'est bien ça ?

SAM : L'agent Waynand ! Bien sûr ! Il est -

DEAN (qui revient à l'instant) : En désintoxication sexuelle. Il aimait se travestir en animal en peluche.

SAM : Je vous présente mon nouvel équipier.

DEAN (en serrant la main de la femme et de son mari) : Ravi de vous rencontrer. Comment allez-vous ? Agent Roarke, on devrait peut-être....

SAM : Oui, oui, oui ! Evidemment !

FEMME : Désolée de vous retenir. J'étais ravie de vous revoir, agent Roarke.

SAM : A bientôt.

(Tandis qu'elle passe, elle pose la main sur son épaule. A ce moment, Sam a un nouveau flashback. Il se voit en pleine action avec la femme, dans des toilettes publiques. De retour à la réalité. Elle se retourne et sourit à Sam d'un air entendu.)

DEAN : C'était quoi, ça ? Elle te dévorait des yeux.

SAM : Je crois que Samuel et moi, on a chassé dans cette ville.

DEAN : Sans déconner. (Il pose la photo qu'il a repéré devant Sam. On voit ce dernier qui apparait derrière le grand gagnant du jour.) Amène-toi, on s'arrache.


INT. JOUR

(Dans un squat. Dean rassemble leurs affaires, tandis que Sam fait des recherches.)

DEAN : Allez, bouge-toi le cul ! On s'en va.

SAM : On peut pas partir.

DEAN : Bien sûr que si.

SAM : Nan ! Ecoute. Cinq hommes ont disparu l'année dernière. Ils n'ont jamais retrouvé les corps. C'est sûrement l'affaire sur laquelle Samuel et moi avons enquêté.

DEAN : Ouais, bon. Et alors ?

SAM : Il y a un an, cinq hommes ont disparu. Et aujourd'hui, ce sont des femmes qui disparaissent. Il y a un monstre ici. Alors, je ne vois que deux hypothèses. On a réussi à l'arrêter, ou on a cru qu'on l'avait fait.

DEAN : D'accord. Mais pourquoi il a changé de cible, alors ? D'abord des gars, ensuite des nanas. Ce n'est pas tout à fait la même chose.

SAM : Ca, je n'en sais rien. Mais ce qui importe, c'est qu'il est toujours là.

DEAN : Génial. On appelle Bobby, et il s'en chargera.

SAM : Pourquoi ? On peut très bien le faire.

DEAN : Tu déconnes, là ? (Sam râle.) Sam, il y a une raison pour laquelle on ne chasse jamais deux fois au même endroit. Tous les chasseurs ont une fâcheuse tendance à foutre la merde.

SAM : Ouais, je suis d'accord !

DEAN : C'est une des règles de Papa, ne jamais pisser deux fois au même endroit.

SAM : Tout le monde utilise souvent les mêmes toilettes.

DEAN : Pas nous. (Sam est dubitatif.) Tu vois ce que je veux dire ?

SAM : Oui, je vois. Sauf que cette chose est encore en liberté par ma faute, d'accord ? Je me dis que je l'ai laissé filer. Et Papa disait toujours, il faut finir ce que l'on a commencé. Je comprends tes craintes.

DEAN : Tu en es sûr ?

SAM : Oui. Tu as peur que ça ravive ma mémoire, et que ça fasse céder ce-ce mur dans ma tête, ça risquerait de faire remonter mes souvenirs de l'Enfer, et je finirais mes jours comme un pauvre légume.

DEAN : Ca ne me fait pas rire.

SAM : Ouais, je sais, mais... Ecoute. Ce qu'il se passe aujourd'hui, ça arrive parce que j'ai merdé. Et dans les grandes largeurs, on dirait. Chaque personne qui va se faire enlever, chaque personne qui va y rester, ce sera à cause de moi. Je dois y mettre un terme. Et tu ferais la même chose.

DEAN : Ok. Je vais me renseigner sur les filles. Va voir ce que tu peux dégoter chez les flics.


INT. JOUR

(Dans la maison où vivait Nicole Handler, Dean enquête.)

DEAN : Donc, Nicole et vous étiez colloc' depuis longtemps ?

JEUNE FEMME : Oui, depuis la fac. Mais on était amies depuis toujours. C'est carrément hallucinant, cette histoire. Vous allez bientôt la retrouver ? Ou... ?

DEAN : On fait notre maximum.

JEUNE FEMME : Oui.

DEAN : Vous vous trouviez avec elle, le soir de sa disparition. Est-ce qu'elle vous a dis quoique ce soit ?

JEUNE FEMME : Non, rien. C'est ce que j'expliquais à la police. J'aimerai pouvoir vous aider.

(Dean fouille les cartes posées dans un cendrier. Il trouve une carte de visite au nom de l'agent Roarke. Il montre la carte à la jeune femme.)

DEAN : Où avez-vous eu ça ?

JEUNE FEMME : Un agent du FBI lui a laissé sa carte.

DEAN : L'agent Roarke ? Il fait à peu près cette taille (en montrant avec sa main) ?

JEUNE FEMME : Oui, c'est lui. Un des hommes qui ont disparu l'année dernière était un de nos voisins.

DEAN : Mais encore ?

JEUNE FEMME : Donc, l'agent Roarke est venu interroger tous les gens qui habitent ici. Enfin, je crois.

DEAN : Vous croyez ? Ca veut dire qu'il est venu ici ?

JEUNE FEMME : Oh oui, il est venu. Et même plusieurs fois.

DEAN : Ah oui. Il est venu parler à Nicole ?

JEUNE FEMME : C'est ça.

DEAN : Comment est-ce que vous qualifiriez les relations qu'ils entretenaient ?

JEUNE FEMME : Leurs relations ? Je sais pas. C'était pas -

DEAN : Je voudrais juste savoir quel était le ton et la nature de leurs conversations ?

JEUNE FEMME : Elles étaient bruyantes, et... athlétiques.

(La jeune femme sourit, gênée. Dean commence à comprendre.)


EXT. JOUR

(Sam se dirige vers le poste de police, quand un officier qui sort de sa voiture l'interpelle.)

SHERIFF : Plus un geste ! Ne bougez plus ! Restez où vous êtes ! Gardez les mains en évidence !

(Sam s'exécute, et est pris de nouveau de flashbacks, où il se voit frapper le jeune officier maintenant devenu shériff.)

SAM : Non, attendez ! S'il vous plait ! Shériff ! Attendez une seconde ! Il s'agit d'une terrible méprise !

(Mais le shériff n'écoute rien et l'arrête.)


INT. JOUR

(Le shériff enferme Sam dans une cellule.)

SHERIFF : Putain ! Vous êtes encore plus con que vous en avez l'air ! Oser vous repointer ici ? Après ce que vous avez fait ?

SAM : Je vous assure que c'est une gigantesque erreur -

SHERIFF : Vous êtes pas agent fédéral. J'ai vérifié, et le FBI n'a jamais entendu parler de vous.

SAM : Ecoutez...

SHERIFF : Où est-ce que vous avez planqué les corps ? (Sam le regarde, confus.) Il y a des mères qui attendent d'enterrer leurs proches.

SAM : J'en sais rien.

SHERIFF : Où est le shériff Dobbs ?

SAM : Je n'en sais rien, je vous dis !

SHERIFF : Vous avez fui cette ville en étant couvert de sang. Oh ! Et vous m'avez aussi mis une bonne raclée avant de vous en aller. Et vous espérez vraiment que je vais vous croire ?

SAM : Est-ce que vous me croyez, si je vous dis que je n'ai pas le moindre souvenir de tout ça ?

SHERIFF : Non. Mais bonne chance pour convaincre le juge.

(Le shériff s'en va.)


INT. NUIT

(Sam reçoit la visite d'une femmen Brenna qui semble en colère.)

BRENNA : Qu'est-il arrivé à mon mari ?

SAM : J'en sais rien du tout.

BRENNA : Arrêtez de mentir. Je sais qui vous êtes, Sam. Je sais ce que vous faites.

SAM : Quoi ? Vous savez ?

(Tandis qu'il la regarde, il a de nouveau des flashbacks d'une visite que Samuel et lui ont rendu au shériff Dobbs et à son épouse, Brenna.)


FLASHBACKS

DOBBS : Attendez, que je comprenne bien. Vous n'êtes pas des fédéraux. Votre boulot, c'est chasser des monstres.

SAMUEL : Ca doit être bizarre à entendre.

DOBBS : Vous avez pas idée.

SAM : Vous avez vu les scènes de crime, Roy. Vous croyez vraiment qu'un humain a pu enlever ces gens ?

BRENNA : Ce que vous racontez est impossible.

SAM : Je vous demande pardon, mais, je ne vois pas trop ce qu'elle vient faire dans tout ça.

DOBBS : C'est ma femme. Elle travaille avec moi au bureau du shériff. Tout ce que vous avez à me dire, vous pouvez le dire devant elle. Bon, vous avez besoin qu'on fasse quoi ?


INT. NUIT

(Retour dans la cellule, où Sam réfléchit à ce qu'il vient de voir.)

SAM : Votre mari, c'est le shériff ?

BRENNA : C'était le shériff. Jusqu'à ce qu'il disparaisse. Et vous avez disparu aussi ! Qu'est-ce que je devrais en conclure ? Que cette chose l'a kidnappé ou que c'est vous qui l'avez tué ? (Elle reprend son souffle.) Je veux juste savoir ce qu'il s'est passé.

SAM : Moi aussi. Croyez-moi. Je ne sais pas ce qui a pu m'arriver. Je ne me rappelle pas être venu ici, dans cette ville.

BRENNA : Vous vous croyez dans Des Jours et Des Vies ? Vous allez me dire que vous souffrez d'amnésie, c'est ça ?

SAM : Si j'étais au courant de tout ce que vous dites, est-ce que j'aurais risqué de revenir ici ? Je suis navré, je-j'ignore comment vous vous appelez.

BRENNA : Si vous essayez de vous foutre de moi, c'est que vous êtes diablement malin, ou diablement stupide.

SAM : Je vous ai dis la vérité. Ecoutez, je vous assure que je ne sais pas ce qui est arrivé à votre mari. Mais je peux le découvrir.

BRENNA : Comment ?

SAM : Si vous me connaissez vraiment, vous savez que c'est mon job.

BRENNA : Alors, vous ne vous souvenez de rien ?

SAM : Non, de rien.

(Elle semble prête à le croire.)

BRENNA : Je suis Brenna Dobbs.

SAM : Brenna, je suis désolé de ce qui est arrivé à votre mari. Je peux trouver des réponses. Mais, pas depuis cette cellule.

(Elle ouvre la cellule.)

BRENNA : Venez. Aidez-moi à trouver une corde. Si on veut faire croire à une évasion, vous allez être obligé de m'attacher.

(Sam sort et suit Brenna.)


INT. NUIT

(Chez le couple que Sam a rencontré au restaurant. La femme se sert un verre de vin blanc sous le regard réprobateur de son mari, qui s'apprête à sortir.)

FEMME : Quoi ? Le vin en cubi ne se bonifie pas avec l'âge, Don.

(Elle veut se resservir un autre verre mais se rend compte que le cubi est vide. Elle descend à la cave, dans le noir, car la lumière ne fonctionne plus. Tandis qu'elle descend les marches une à une, une main la saisie par la cheville et la fait tomber. Tandis qu'elle se retourne, une forme monstrueuse lui tombe dessus. Elle hurle. Ecran noir.)


INT. JOUR

(Dans le squat, Sam examine des papiers, tout en écoutant la radio de la police. Une ombre passe devant la fenêtre. L'arme à la main, Sam se dirige vers l'entrée, prêt à neutraliser l'inconnu. Mais c'est Dean qui entre. Sam soupire.)

DEAN : Salut, Sam ! Ca fait quoi d'être à nouveau fugitif ? On dirait que je t'avais prévenu.

SAM : T'adores quand tu peux me dire ça.

DEAN : Oui, j'adore le dire, et justement, je t'avais prévenu. Bon, j'ai fais quelques recherches sur la petite sauvageonne, et figure-toi que vous vous connaissiez.

SAM : Pardon ?

DEAN : Intimement. Je viens de parler à sa colloc. Je dois avouer que tu t'es pas emmerdé. C'est vrai que tu n'avais pas d'âme, mais là, je suis quand même impressionné.

(Soudain, un appel est lancé à la radio.)

SAM : Une disparition. Encore une !

DEAN : Bon, très bien, je vais y aller. Toi, tu restes ici.

SAM : D'accord, si tu veux.

DEAN : Sam...

SAM : Quoi ?

DEAN : Tu restes ici.

SAM : Ca va ! Grouille !

(Dean sort. Sam attend qu'il soit parti pour s'éclipser.)


EXT. JOUR

(Dean sort de la maison de la victime, en compagnie de Don.)

DEAN : Merci pour votre coopération. On va la retrouver.

DON : Ouais. Merci.

(Dean s'éloigne, prend son téléphone, et essaie d'appeler Sam.)

DEAN : Allez, répond. (Il tombe sur le répondeur. Agacé, il laisse un message.) Tu pourrais répondre, quand je t'appelle ! J'ai trouvé le lien entre toutes les femmes qui ont disparu. Elles se sont toutes envoyées le même gus. Toi. C'est toi le lien, Sam. Le message, les victimes, toute cette histoire, c'est un piège pour t'attirer ici. Rappelle-moi.

(Dean embarque dans l'Impala après avoir raccroché.)


INT. NUIT

(Brenna rentre des courses, quand elle trouve Sam dans son salon. Elle sursaute.)

SAM : Pardon ! Je voulais pas vous effrayer.

BRENNA : Vous êtes fou de venir ici !

SAM : Attendez une petite minute !

BRENNA : Qu'est-ce qui est arrivé à Debbie Harris ?

SAM : Debbie ?

BRENNA : Je vous aide à vous évader, et elle se volatilise le jour même !

SAM : Vous croyez que j'y suis pour quelque chose ?

BRENNA : Je ne sais plus quoi penser.

SAM : Ecoutez... J'ai besoin de votre aide.

BRENNA : Vous vous foutez de moi ?

SAM : Brenna, s'il vous plait ! Il me faut le dossier que votre mari a fait sur les disparitions de l'année dernière.

BRENNA : Allez le chercher au bureau du shériff.

SAM : Il n'y est pas. Je l'ai cherché partout, et je ne l'ai pas trouvé. Mais j'ai une petite idée de l'endroit où il pourrait être. Je vous assure, on veut tous les deux la même chose. Faites-moi confiance. On veut savoir ce qu'il s'est passé l'année dernière, et mettre un terme à ce qu'il se passe aujourd'hui.

BRENNA : Le dossier est dans ma chambre. Je reviens tout de suite.

(Soudain, Sam a de nouveaux flashbacks.)


FLASHBACKS

(Samuel et Sam partagent des bières avec Brenna et Roy dans leur salon.)

BRENNA : Si je comprends bien, vous passez toute votre vie sur la route. Vous n'êtes jamais chez vous. Ca doit être dur, non ?

SAMUEL : Oh, quand on est jeune, c'est le pied, mais, quand on a une famille, ça devient plus dur. Diana est tombée enceinte, et on ne savait pas quoi faire. Mais Mary a été... une vraie bénédiction.

(Samuel regarde sa bouteille de bière vide.)

DOBBS : Il y en a d'autres dans le garage.

(Il se lève, mais Samuel l'en empêche.)

SAMUEL : Restez assis. Je vais y aller.

(Samuel s'en va.)

BRENNA : Elle lui manque beaucoup. C'est bien que vous soyez tous les deux.

SAM : En fait, Samuel n'était pas très présent, quand j'étais enfant. Disons qu'on a plutôt, une relation professionnelle.

BRENNA : Oh ! Et vous avez de la famille ailleurs ?

SAM : La famille ne fait que vous ralentir.


INT. NUIT

(Brenna trouve Sam plongé dans ses souvenirs.)

BRENNA : Sam ? (Il ne semble pas l'entendre.) Sam ! (Cette fois, il se tourne vers elle.) Est-ce que ça va ?

SAM : Oui ! Oui. Jetons un oeil à ce qu'il y a là-dedans.

(Il prend le carton de dossiers, le pose sur la table, et avec Brenna, commence à fouiller dedans. Il trouve la fiche d'un homme disparu nommé James, voit de nouveaux flashbacks, puis trouve un morceau de toile d'araignées dans un petit sachet. Nouveaux flashbacks.)


FLASHBACKS

(Sam et Samuel sont au restaurant de la ville. Samuel tient un morceau de toile dans sa main.)

SAMUEL : A mon avis, ça vient d'une arachnée.

SAM : T'en as déjà vu ?

SAMUEL : On en a seulement vu en Crète, il y a deux milles ans.

SAM : Qu'est-ce qu'on sait à leur propos ?

SAMUEL : Absolument rien. On a tout juste quelques théories, et un vague dessins sur le côté d'une amphore grecque.

(Plus loin, un gagnant se voit photographier. C'est le moment où le visage de Sam est capturé sur pellicule.)

SAM : Donc, j'imagine qu'on ne sait pas comment tuer cette chose ?

SAMUEL : Non, il faudra trouver un moyen pour la tuer.

SAM : Bon, génial. J'ai au moins une idée d'où elle peut être. Les victimes sont toutes des hommes dans la trentaine, et ils ont disparu dans un rayon de moins de trois kilomètres.

SAMUEL : Tu veux qu'on aille battre le pavé ?

SAM : Non, ce serait une perte de temps. On est en pleine banlieue pavillonaire, il doit y avoir des centaines de maisons. Elle peut être n'importe où.

(Sam montre un point sur une carte.)

SAMUEL : Lonely Pines Park ?

SAM : Ouais. On va la forcer à venir à nous.

SAMUEL : Tu procèdes comment ?


INT. NUIT

(Sam semble se réveiller, observé de près par Brenna.)

SAM : Dites, est-ce que ça vous embête si je- si je vous emprunte tout ça quelques heures ?

BRENNA : Euh, aucun soucis. Je vous en prie. (Sam remballe les dossiers.) Vous-vous ne vous souvenez vraiment pas de Roy ? (Sam ne sait pas quoi dire, et arbore un air désolé.) C'était un homme bien. J'ai réussi à accepter sa mort. Vraiment. Je veux juste savoir ce qu'il s'est passé.

SAM : Je suis sûr qu'il est mort en héros.

(Sam prend le dossier et s'en va.)


EXT. NUIT

(Sam, sur le porche, écoute ses messages, et trouve celui de Dean. Le téléphone à son oreille, il repère une toile d'araignées gigantesque qui est secouée par la brise, au coin de la maison. Il pose la boîte sur le banc. Il s'approche doucement de la toile. Soudain, quelqu'un pose la main sur son épaule. Il se retourne l'arme à la main. Dean lève les mains pour l'arrêter.)

SAM : J'ai failli te descendre ! Encore ! Qu'est-ce qu'il y a ?

DEAN : Je savais que tu viendrais lui parler. Je t'avais dis de pas bouger, pourtant ! Tu as eu mon message ? Amène-toi, faut qu'on se tire d'ici.

(Sam suit Dean. Dans l'ombre, la créature l'observe. Ecran noir.)


INT. NUIT

(De retour au squat. Dean et Sam font le point sur l'affaire.)

DEAN : On sait que c'est un monstre qui a cinq doigts à chaque main, et qui a un forfait téléphonique illimité. On sait aussi que c'est après toi, et toi seul, qu'il en a. Est-ce que j'ai fais le tour ?

SAM : C'est une arachnée.

DEAN : Une quoi ?

SAM : Mes souvenirs reviennent.

DEAN : Tes souvenirs reviennent ? Tu... Super. Et de quoi d'autre tu te souviens ?

SAM : T'as aucun souci à avoir, ça n'a aucun lien avec l'Enfer.

DEAN : Ca, ça peut changer.

SAM : Qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Mes souvenirs reviennent tout seul. C'est peut-être naturel !

DEAN : On se casse.

SAM : Non, on doit rester.

DEAN : On n'est pas les seuls chasseurs au monde. Ok ? On appelle Bobby, et Rufus et lui viendront s'en occuper.

SAM : Comment ? T'as dis que ça pouvait être n'importe qui ! On n'a pas le moindre indice !

DEAN : On sait que cette chose te déteste.

SAM : Je sais très bien qui a fait ça. Le truc, c'est que je m'en souviens pas.

(Sam reprend un dossier mais Dean lui reprend et s'asseoit en face de lui.)

DEAN : Tu te rends pas compte du risque que tu cours.

SAM : Si, j'en suis conscient.

DEAN : T'es sûr ? Dis-toi que chaque fois que tu fouilles dans ta mémoire, ça revient à jouer à la roulette russe !

SAM : Je comprends que tu t'inquiètes. Tu as peur que ça tourne mal, mais tu sais quoi ? Ca n'arrivera pas peut-être pas !

DEAN : Sam....

SAM : Ecoute, je commence à me demander si je n'ai pas fais plus de mal que de bien ici. Et j'en ai rien à foutre si c'est dangereux, il faut que j'arrange les choses ! J'ai récupéré mon âme, et je peux plus me barrer comme si de rien n'était ! (Il soupire.) Je vais rester. Et j'ai besoin de toi pour me couvrir.

(Dean regarde longuement son frère, puis finit par céder.)

DEAN : Bon, d'accord. Pourquoi pas ? On va essayer de démêler tout ça. Qu'est-ce que t'en dis ?

(Les deux frères plaquent leurs preuves au mur. Sam réfléchit à tout ce qu'il sait, rassemble le puzzle dans sa tête, quand un nouveau flashback apparait.)

DEAN : Ca va ?

(Sam, plongé dans ses souvenirs, ne l'entend pas.)


FLASHBACK

(Sam et Samuel sont au restaurant. Sam est au téléphone.)

SAM : C'est ça. Lonely Pines Park, dansune heure. Merci, Roy. (Il raccroche.) C'est bon.

SAMUEL : T'es vraiment sûr de toi ?

SAM : L'arachnée s'attaque à des hommes dans la trentaine. Il nous faut un appât qui corresponde. Je suis trop jeune, et toi trop vieux.

SAMUEL : 89 ans, et toutes mes dents. Je crois tout de même qu'on aurait dû expliquer le plan à Roy.

(Tandis qu'ils parlent, on voit Roy se rendre au point de rendez-vous.)

SAM : Est-ce qu'on veut qu'il ai l'air crédible, ou pas ?

SAMUEL : Et si ça tourne au vinaigre ?

SAM : Roy est un grand garçon. Il s'en sortira, t'inquiètes.

SAMUEL : Le seul souci, c'est que ce n'est pas ma façon de faire.

SAM : D'accord. Mais faut te mettre à la page, hein. On y va.

(Sam et Samuel se rendent aussi au parc. Sauf qu'ils laissent Roy en vue, tandis qu'eux se planquent derrière un buisson et observent.)

SAM : Reste à espérer qu'elle a faim.

(Pendant un moment, rien ne se passe. Puis, l'arachnée attaque Roy. Quand Samuel et Sam se précipitent, ils ont déjà disparu.)

SAMUEL : Il faut se séparer pour les retrouver.

SAM : Inutile ! Il est trop tard.

SAMUEL : Tu plaisantes ?!

SAM : Ils sont partis, Samuel ! Ca va aller, j'ai activé le GPS du téléphone de Roy.

SAMUEL : Tu veux bien traduire ?

SAM : On peut les suivre là où elle l'a emmené.

SAMUEL : Alors, Roy n'a pas d'importance à tes yeux ? Ce n'est qu'un vulgaire appât ?

SAM : Non, je m'inquiète pour lui. Ca, c'était mon plan B.

SAMUEL : Je pense que je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi insensible que toi.

SAM : On y va.

(Ils se rendent à la grange, sur les quais. Là, ils trouvent les disparu enroulés dans des cocons. Samuel en ouvre un. L'homme semble mort.)

SAMUEL : Le pauvre gars.

(Soudain, l'homme se réveille, suivi par tous les autres. Soudain, ils entendent une voix.)

DOBBS : Aidez-moi. (Ils vont vers lui.) Je sens plus rien.

(Sam ouvre le cocon.)

SAM : Roy ! Hé ! Où est-elle ?

(L'arachnée apparait et attaque les chasseurs. Samuel lui tire dessus, sans succès. Puis, Sam la décapite.)

SAMUEL : On dirait que la décapitation fonctionne. Roy ! (Il accoure vers lui.) Tout va bien se passer. Il faut tenir le coup. On va vous appeler des secours. (Il se dirige vers Sam.) Si on l'amène rapidement à l'hôpital, il devrait s'en sortir.

SAM : On ne peut rien pour lui.

SAMUEL : Pardon ?

SAM : Je ne connais pas les arachnées, mais je connais bien les araignées. Une seule morsure de recluse brune peut te tuer, alors, cette chose ? Est-ce que tu les as vu ? Le venin les ronge de l'intérieur. Ils n'en n'ont plus pour très longtemps.

SAMUEL : Alors, on fait quoi ?

SAM : On devrait abréger leurs souffrances.

(Samuel soupire mais ne fait rien. Sam se dirige vers Roy.)

DOBBS : Sam... Pitié...

SAM : Tuer cette chose a sauvé la vie de tas de gens. On n'y serait pas arrivé sans vous.

DOBBS : Non....

SAM : Vous êtes un héros. (Il tire sur Roy, puis sur les autres.) On ne peut pas laisser les corps ici. Va chercher de l'essence.


INT. NUIT

(Sam revient à lui.)

SAM : Je sais ce qu'il s'est passé.


INT. NUIT

(Brenna est assoupie sur le canapé, quand des bruits de pas la réveille. Elle se retrouve face à son mari, devenu une arachnée.)

BRENNA : Roy ?

DOBBS : Tu m'as manqué.

(Le téléphone sonne.)


INT. NUIT

(Sam tente de téléphoner à Brenna.)

DEAN : Qu'est-ce que tu vas lui dire ?

SAM : T'inquiètes, je sais ce que je fais. (Brenna répond.) Bonsoir, c'est Sam. Je venais aux nouvelles. Oui, oui, je peux passer. D'accord, ouais. A tout de suite.

(Il raccroche.)

DEAN : Qu'est-ce qu'il se passe ?

SAM : Elle veut que je vienne la voir.

DEAN : Pourquoi ?

SAM : Elle dit que c'est rien de grave. Mais je sens qu'elle a des problèmes.


EXT. NUIT

(Dean et Sam arrivent devant la maison de Brenna.)

SAM : Vas-y, passe par derrière.

DEAN : Attend. Il y a de la lumière dans la remise.


INT. NUIT

(Les boys entrent dans la remise.)

DEAN : Mon sens d'araignée carrillonne.

SAM : Chut.

(Brenna, assise dans un coin sombre, les interpelle.)

BRENNA : Sam ?

SAM : Brenna ? Est-ce que ça va ?

(Elle pleure.)

BRENNA : Ce que vous avez fait à Roy... Est-ce que c'est vrai ?

(Sam baisse les yeux. Soudain, Roy attrape Dean, le neutralise, puis attaque Sam.)

DOBBS : On attend ta réponse, Sam.

(Ecran noir.)


INT. NUIT

(Dean et Sam sont solidement attachés par des toiles.)

DOBBS : Tu trouves pas que j'ai de la gueule, comme ça ? La seule faute de goût, c'est le petit souvenir que tu m'as laissé.

SAM : T'as gagné. Je suis là. Laisse partir Brenna. Elle n'a rien à voir dans tout ça.

DOBBS : Tu te repointes ici. Tu tournes autour de ma femme ! Et tu oses dire que ça ne la concerne pas ? Mais, c'est vrai que tu me croyais hors circuit. On peut dire que quand tu te gourres, tu fais pas semblant. Comme pour ce monstre auquel tu m'as sacrifié. Tu croyais qu'elle voulait se nourrir.

SAM : Elle voulait se reproduire ?

DOBBS : Elle était venue pour s'accoupler, et il se trouve que j'étais pile son genre. Comme les autres types qu'elle a enlevé. Elle nous a mordu pour qu'on devienne comme elle. Au moment où tu as appuyé sur la détente, je n'étais plus humain. J'avais évolué. Je n'avais plus rien à craindre des balles. Oh ! Et du feu non plus, d'ailleurs. Une fois que vous êtes partis, eh bien, on s'est enfui. Je suis resté caché pendant des mois. J'ai failli mourir de faim. Mais tu sais ce qui m'a fait tenir ? Chaque nuit, je rêvais que je t'égorgeais à mains nues. Je pensais que tu allais comprendre de quoi il retournait. J'enlevais toutes les femmes que tu avais baisé. Je t'envoyais tellement d'indices, que tu n'avais aucune raison de ne pas comprendre. Et Brenna m'a expliqué que tu as des problèmes de mémoire. Alors ça, c'est trop !

SAM : Où est-ce qu'elles sont ? Toutes ces femmes ?

DOBBS : Elles sont parties. Un peu partout. Elles sont comme moi, à présent. Tu as éliminé un monstre, mais tu en as créé une ribambelle d'autres. Félicitations ! Me voilà devant un sacré dilemme. Est-ce que je te tue ? Ou est-ce que je fais de toi l'un des nôtres ?

(Tandis que Roy parlait, Dean en a profité pour attraper un bout de verre à côté de lui et casser sa toile. Il se libère, saute sur Roy, mais ce dernier est plus fort.)

BRENNA : Non, Roy, arrête ! Je t'en prie !

(Tandis que Roy est occupé avec Dean, Brenna aide Sam à se libérer. Sam décapite Roy. Tout est fini. Ecran noir.)


EXT. NUIT

(Sam raccompagne Brenna chez elle.)

SAM : Brenna.... Je suis vraiment désolé de ce qui est arrivé. (Brenna rentre chez elle, sans un mot.) Brenna, je vous assure que... (Elle claque la porte au nez de Sam.)


INT. JOUR

(De retour au squat, les boys rassemblent leurs affaires.)

DEAN : Ca va ?

SAM : T'avais raison. On n'aurait pas dû venir ici.

DEAN : T'as quand même tué Spiderman.

SAM : T'es en train de me dire que j'ai eu raison de le faire ?

DEAN : Ce que je veux dire -

SAM : Quoi ?

DEAN : Tu dois te mettre dans le crâne que toutes les conneries qui sont arrivées l'année dernière, c'était... C'était pas toi.

SAM : Je veux que les choses soient bien claires. C'était moi.

(Dean n'insiste pas.)

DEAN : Tu veux un truc à boire ?

SAM : Tu te prends pour mon majordome ?

DEAN : Je veux que tu te sentes mieux. Pas la peine de le prendre comme ça.

SAM : C'est bon, je vais bien.

DEAN : Ouais, tu pètes le feu. Je dis simplement que tout finira par s'arranger.

SAM : Ca, c'est pas sûr. Vu ce que je fais ici, qui sait ce que j'ai pu -

(Sam ne peut plus parler. Il s'écroule par terre, secoué par de violentes convulsions. Dean se précipite auprès de son frère.)

DEAN : Sammy ! Sammy ! Je t'en prie, parle-moi !

(Les convulsions s'arrêtent, mais Sam ne répond pas. Dans sa tête, on le voit se faire brûler vif, et hurler.)


Fin de l'épisode.

 

Ecrit par deanlove35.

EXT. ROAD – NIGHT

ONE YEAR AGO

SAM and SAMUEL exit a large building on the docks

SAMUEL
You okay?

SAM
Yeah.

SAMUEL
How's the arm?

SAM
It'll hold till we get out of town.

SAMUEL
Just don't bleed out, all right?

SAM
Yeah, well, that's the plan.

SAM and SAMUEL are in a van.

Lights appear behind them.

SAMUEL
Cop.

DEPUTY ATKINS approaches the van.

SAMUEL
Evening, Deputy.

DEPUTY ATKINS
Agent Roark, Agent Wynand, mind stepping out of the van a moment?

SAM and SAMUEL exit the van.

SAMUEL
We're just on our way to the office. Everything okay?

DEPUTY ATKINS
No. I can't get Sheriff Dobbs on the phone. I can't get anyone!

SAMUEL
We spoke to Dobbs earlier. Maybe he's just, uh—

DEPUTY ATKINS
(noticing Sam's bloody sleeve) is that blood?

SAMUEL
Hey, look, there's no need to get riled.

DEPUTY ATKINS
You're coming with me.

SAMUEL
All right. We'll follow you back.

DEPUTY ATKINS
I don't think so. Get in my car, or you're under arrest.

SAM
You're gonna arrest two federal agents? Really? (laughs) Have a good night. (Sam turns away)

DEPUTY ATKINS
If you think—

SAMUEL
Hey, hey, hey, hey, hey, hey, just hold—

(SAM beats DEPUTY ATKINS bloody, until he is unconscious)

SAMUEL
You think there were maybe calmer ways we could have done all that?

SAM
Do we care? Let's go.

ACT ONE MOTEL ROOM

INT. MOTEL ROOM – NIGHT

(Sam is listening to the television news program intently)

TV
Sources said prosecutors were getting closer to a decision on whether to charge the actor. But they adamantly denied that any prosecution was in any...

DEAN
What are you watching?

SAM
Just trying to catch up. So...Mel Gibson really took a turn this past year, huh?

DEAN
Or he's possessed. Seriously, think about it. So, I just got off the blower with Bobby.

SAM
Oh, yeah? You got anything else on this, uh, 'Mother of All' thing?

DEAN
Uh, no, nothing solid. He says it's quiet.

(Sam's cell phone dings, announcing a new text)

SAM
Quiet like quiet or quiet like too quiet?

DEAN
When is it ever just quiet?

SAM
Right. (Sam checks his cell phone and sees he has received a text message of coordinates) Hmm.

DEAN
What? What are these, coordinates? Who's it from?

SAM
I have no idea. (Sam looks the coordinates up on a map)

DEAN
Well?

SAM
Uh, Bristol, Rhode Island, where three women disappeared in the last week. Apparently, the, uh, victims seemed to vanish into thin air.

DEAN
Could be something. Who's the text from?

SAM
I don't know. It just kept ringing.

DEAN
What's that about?

SAM
Could be another hunter looking for backup, throwing us a case? Who knows how many hunters I even met, working with the Campbells, you know? But I think we should go.

DEAN
Whoa, wait. We're just gonna drop everything?

SAM
Dude, two minutes ago, you weren't doing anything.

DEAN
You got mysterious coordinates from a mysterious Mr. "X," leading to a mysterious town? That doesn't throw up red flags to you?

SAM
I don't know. Maybe. But that doesn't mean we can just ignore a bunch of missing girls. Right?

DEAN
Okay. We'll check it out. But if things get squirrelly, we dump out, okay?

SAM
Yeah.

DRIVING

INT. IMPALA – NIGHT

(Sam and Dean drive by a sign welcoming them to Bristol, Sam flashes back briefly to when he was last there)

DEAN
What?

SAM
Nothing.

RESTAURANT

INT. RESTAURANT – DAY

DEAN
(looking through missing persons leaflets) Well, freak's got a type—brunettes. Whoa. This one's got a little bit of a wild side. It's all in the eyes, Sam. See it?

SAM
All right, well, aside from your little deep insight there, these women actually have nothing in common—different jobs, different friends, different everything. So, what's the connection?

DEAN
I don't know. Why don't you figure that out? I'm gonna go hit the poop deck. (Dean heads to the bathroom, marked with the sign 'poop deck')

WOMAN
(approaches Sam)Agent Roark? It's good to see you again.

SAM
It is.

WOMAN
Oh, you remember my husband? (gestures to her husband)

SAM
Right.

WOMAN
Don.

SAM
Of course, right. Um, hi.

WOMAN
So, you're back 'cause it started again, right—the disappearances?

SAM
Uh, yeah. Yeah, right. Um...So, if either of you two hear anything, please let me know.

WOMAN
Where's your partner? The big bald guy? Agent Wynand, right?

SAM
Agent Wynand, of course. Well—

DEAN
Sex rehab. Yeah, you've heard of plushies, right?

SAM This is, uh—this is my new partner.

DEAN
Hi. Pleasure.(shakes woman's hand) How you doing? Hi.(shakes Don's hand) Uh, so, Agent, we should, uh—

SAM
Yeah. Yeah, of course.

WOMAN
Of course. Uh, nice chatting with you, Agent Roark.

SAM
You too.

(Woman touches Sam's shoulder, and he flashes back to when they last met. It seems they had sex in a bathroom)

WOMAN
(in Sam's memory) Cuff me.

DEAN
What was that? She just cougar-eyed you.

SAM
I think Samuel and I have worked a case in this town.

DEAN
You think? (Dean shows Sam a polaroid he got from the wall of customers who won the restaurant's eating challenge, which shows Sam and Samuel in the background, behind a winner) Come on. Let's get the hell out of here.

ABANDONED HOUSE

INT. ABANDONED HOUSE – DAY

DEAN
Hey, come on. Hop to, would you?

SAM
We can't go, Dean.

DEAN
Uh, yeah, we can.

SAM
No, listen—five guys went missing a year ago. They never found the bodies. I mean, that's got to be the job me and Samuel worked, right?

DEAN
Great. What difference does it make?

SAM
A year ago, five guys go missing, and—and now suddenly all these women go missing. Something's here. So either we just didn't stop it, or we only thought we did.

DEAN
Okay, but why the gender bend, huh? First it's dudes. Now it's chicks? That's a totally different M.O.

SAM
I don't know. Who knows? The point is, something's still here.

DEAN
Great. We'll call Bobby. He can deal with it.

SAM
Why? We can deal with it.

DEAN
Are you serious? Sam, there is a reason that hunters don't hit the same town over again—'cause we have a habit of leaving messes behind.

SAM
Right. I agree.

DEAN
One of dad's rules -- you never use the same crapper twice.

SAM
Everyone uses the same crapper twice.

DEAN
Not us. You know what I mean.

SAM
Okay, look—this creature is still walking around 'cause of me, right? I mean, I let it go. Dad also said, "you finish what you start." Okay, I get it.

DEAN
Do you?

SAM
Yes. You're afraid I'll stroll down memory lane and I'll kick this wall in my head so hard, Hell comes flooding through, right? And then all of a sudden, I'm some drooling mess on the floor.

DEAN
It's not a joke.

SAM
Okay. I know. But listen—what's happening here right now—it's because I messed up somehow, in some big way. So every person who gets taken, every person who dies—that's on me. I have to stop it. And you'd do the same thing.

DEAN
All right. I'll follow up with the brunettes. You see what you get from the cops.

INT. NICOLE'S HOUSE

DEAN So, you and Nicole were roommates for a long time.

NICOLE'S ROOMMATE Since college, but we've been best friends forever.

DEAN Hmm.

NICOLE'S ROOMMATE This whole thing's really surreal. Are you any closer to finding her, or...?

DEAN We're doing everything we can. Now, you were with Nicole the night she went missing. Did she say anything?

NICOLE'S ROOMMATE Nothing. It's like I told the cops -- I wish there was something.

DEAN (finds a business card from "Agent H. Roark" ) Where'd you get this?

NICOLE'S ROOMMATE Oh, Nicole got that from that FBI guy.

DEAN Agent Roark. About -- about yea high? (Dean puts his hand up and gestures about a foot above his head)

NICOLE'S ROOMMATE Yeah, that was him. One of the men that disappeared last year lived in our building.

DEAN Right.

NICOLE'S ROOMMATE So Agent Roark was asking us all questions about it, I guess.

DEAN You guess? So he -- he came by here?

NICOLE'S ROOMMATE Oh, he came -- by a few times.

DEAN Did he? To, uh...Speak to Nicole.

NICOLE'S ROOMMATE Right.

DEAN And how would you...Characterize their relationship?

NICOLE'S ROOMMATE Relationship? No, they weren't having a --

DEAN just the -- the -- the tone or the nature of their conversation.

NICOLE'S ROOMMATE Well...Loud. And...Athletic.

EXT. SHERIFF'S STATION

(Sam is walking toward the entrance of the building, when he is spotted by Sheriff Atkins)

SHERIFF ATKINS (aiming gun at Sam) Hold it right there! Stop right there! Hands where I can see them!

(Sam has flashback to when he last encountered Sheriff Atkins)

SHERIFF ATKINS Get in my car, or you're under arrest.

SAM Look -- no, sir. Please just hold on for a second. There's been a misunderstanding here.

(Sheriff Atkins locks Sam in a cell)

SHERIFF ATKINS Man, you are dumb as a sack of hair --coming back here after what you did?

SAM Look, there's been a misunderstanding here.

SHERIFF ATKINS You are not a damn Agent, okay? The FBI never heard of you.

SAM Just listen.

SHERIFF ATKINS Where are the bodies? Mothers want to bury their loved ones.

SAM I don't know.

SHERIFF ATKINS Where's Sheriff Dobbs?

SAM I don't know.

SHERIFF ATKINS You run out of town soaked in blood --Oh, and you bash my brains in to do it -- and you really expect me to buy that?

SAM Look, would you believe that I don't remember anything?

SHERIFF ATKINS No. But good luck selling it to the judge.

(later that night Brenna Dobbs approaches Sam's cell)

BRENNA What happened to my husband?

SAM I-I don't know.

BRENNA Don't lie to me. I know who you are, Sam. I know what you do.

SAM What? You do?

(Sam remembers talking to Sheriff Ray Dobbs and Brenna, his wife lat time he was in town with Samuel)

SHERIFF ROY DOBBS Let me get this straight -- you're not feds. You actually hunt things.

SAMUEL We know how it sounds.

SHERIFF ROY DOBBS I'm not sure you do.

SAM You saw those crime scenes, Roy. You really think something human could have taken those guys?

BRENNA What you're saying -- it's impossible.

SAM You know, I'm sorry, I-I don't understand what she's got to do with any of this.

SHERIFF ROY DOBBS She's my wife. She works with me at the sheriff's station. You tell something like this to me, you tell it to her, too. All right, what do you need us to do?

(back to present day)

SAM Your husband -- he's the sheriff.

BRENNA Was the sheriff, until he vanished... And you vanished. What was I supposed to think? T-that thing got him, or that you killed him? I just want to know what happened.

SAM So do I. Believe me. Something happened to me. I have no memory of being here, ever.

BRENNA What is this, "Days of Our Lives"? You're telling me you have some sort of amnesia?

SAM If I knew any of this, would I have stepped foot into this station? I'm sorry. I-I don't even know your name.

BRENNA If this is some sort of a game, you're either incredibly clever or incredibly stupid.

SAM I'm telling the truth. Look... I don't know what happened to your husband. But I can find out.

BRENNA How?

SAM If you really know me, then you know that's my job.

BRENNA You really don't remember?

SAM No. I really don't.

BRENNA I'm Brenna Dobbs.

SAM Brenna...I'm sorry about what happened to your husband. But I can find answers...Just not from in here.

BRENNA (unlocks the cell door and releases Sam) Come on. Help me find some rope. If it's gonna look like a break-out, you're gonna need to tie me up.

INT. DON'S HOUSE

DEBBIE (looking at her husband, Don, while getting a glass of boxed wine from the fridge)What? The boxed stuff doesn't get better with age, Don. (she heads to the basement, and something from under the stairs grabs her) Ahh! Aah!

 

ACT 2

INT. ABANDONED HOUSE

(Sam hears someone approaching, draws his gun and waits by the door)

DEAN Hey, Sam. So, how does it feel to be a fugitive again? Hate to say "I told you so."

SAM You love to say "I told you so."

DEAN Actually, you're right -- I do love to say "I told you so." So, I found out something on, uh, "crazy eyes McGee." Turns out you two knew each other.

SAM What?

DEAN Biblically. I just spoke to her roommate. I got to say, man -- you really got around. I mean, soulless or not I'm actually kind of impressed.

POLICE SCANNER

Eight Sierra Papa. Got a 1057, 1100 block of Hope Street. Over.

SAM Missing person -- another one.

DEAN Okay, all right. I'll go. You stay.

SAM Yeah. Fine.

DEAN Sam?

SAM What?

DEAN Stay here.

SAM Fine! Go!

EXT. DON & DEBBIE'S HOUSE

DEAN Listen, thank you for your time. We're on it.

DON Yeah. Thanks.

(Dean calls Sam's phone and gets his voicemail)

SAM'S PHONE This is Sam. Leave a message.

DEAN Sam, answer the phone, damn it. I found the connection between the missing chicks. They all banged the same dude -- You. It's you, Sam. The texts, the victims, all of it -- it's a trap for you. Call me back.

INT. DOBBS' HOUSE

(Brenna finds Sam and is startled)

SAM I'm sorry. I'm sorry.

BRENNA You can't be here!

SAM Okay, p-please just listen.

BRENNA What happened to Debbie Harris?

SAM Debbie?

BRENNA I let you out, and she's just gone.

SAM And y-you think I did something to her?

BRENNA I don't know what to think.

SAM Look, um, I need your help.

BRENNA Are you kidding?

SAM I need the case files that your husband made about the disappearances last year.

BRENNA So go to the station and find it.

SAM It's not there. I broke in and I looked, and it's gone. And I have a theory about who might have it. Look, we both want the same thing here, Brenna. I promise. We want to find out what happened last year, and we want to stop what's happening right now.

BRENNA The file's upstairs. I'll be right back.

(Sam has a brief flash of Samuel)

SAMUEL Let's go!

(Sam remembers the last time he was in Brenna's house with Samuel)

BRENNA So, you guys just travel all the time? I mean, you just pick up and go? Doesn't that get hard?

SAMUEL Not when you're young -- it's great. Once you got a family, it's a little tougher. Deanna got pregnant, and we didn't know what we were gonna do. But Mary was...She was a blessing. (Samuel notices his beer is empty)

ROY There's more in the garage.

SAMUEL Ah, listen, you sit. I'll get it.

BRENNA (to Sam) He misses her. You know, at least you two have each other.

SAM Well, Samuel wasn't really around when I was a kid. We have more of a, uh, business relationship.

BRENNA Uh, do you have any other family?

SAM Family just slows you down.

(present time)

BRENNA Sam? Sam?! You all right?

SAM Yeah. Yeah. Um...All right, let's see what you have.

(They start going through the case file, Sam remembers more)

INT. RESTAURANT

SAMUEL Best guess --it came from an Arachne.

SAM You ever seen one?

SAMUEL No one has -- not outside of Crete, not for about 2,000 years.

SAM Then what do we even know about them?

SAMUEL Zip. Just a bunch of guesses and a blurry picture on the side of a Greek vase.

RESTAURANT PATRON Yeah!

WAITRESSES Yo ho sea captain! (they place a pirate hat on patron's head, and snap a polaroid)

SAM So, I gather we got no clue how to kill this thing, huh?

SAMUEL I guess we just go at it till something sticks.

SAM Well, I got an idea of where it might be, at least. So far, all the vics have been men in their 30s, and they've all gone missing within a 2-mile radius.

SAMUEL So we just get out and kick bushes.

SAM No, that'd be a waste of time. I mean, it's all suburban sprawl -- hundreds of houses, at least. It could be anywhere.

SAMUEL (looking at where Sam is pointing on the map)Lonely Pines Park.

SAM Yeah. I say we make this thing come to us.

SAMUEL How do we do that?

(present time)

SAM Hey, um, Brenna, do you mind if I -- if I, um, borrow all this stuff for a couple hours?

BRENNA Um, okay, I guess. You really don't remember Roy, do you? He was a good man. I've made peace that he's dead. I have. But I just want to know what happened.

SAM I'm sure he died a hero.

(Sam exits the house and checks his voicemail)

SAM'S VOICEMAIL DEAN Sam, answer the phone,damn it. I found the connection between the missing chicks. They all banged the same dude --You. It's you, Sam. The texts, the victims, all of it -- it's a trap for you. Call me back.

(Sam, transfixed by a spiderweb, is surprised when he is tapped on the shoulder and levels his gun)

DEAN Whoa. Whoa.

SAM I almost shot you...Again. What the hell?

DEAN I figured you'd come and talk to her. I told you to stay home, man. Did you get my message? Come on. We got to get you out of here. Let's go.

INT. ABANDONED HOUSE DEAN Well we know that this is a monster with opposable thumbs and unlimited text messaging, and we know that it wants to kill you specifically. Does that about cover it?

SAM It's an Arachne.

DEAN A what?

SAM I remembered.

DEAN You remembered? Y-- I'm sorry. Uh, what else have you remembered?

SAM Don't worry, all right? I-it's nothing to do with Hell.

DEAN Uh-huh. Not yet, anyway.

SAM What can I do, Dean? The stuff is just starting to come back, all right? Maybe it's natural.

DEAN We're leaving.

SAM No, we can't.

DEAN We are not the only hunters on the planet, okay? We can call Bobby. He and Rufus could come and wrap up.

SAM How? Like you said, it could be anybody, we got jack for leads.

DEAN We know that it hates you.

SAM I know who did this. I just -- I can't remember.

DEAN I don't think you get the risk here, Sam.

SAM Yes, I do.

DEAN Really? You get that every time you scratch that wall, that you are playing Russian roulette?

SAM Dean, I get you're worried, okay? And I know what you think is gonna happen. But you know what? It will or it won't.

DEAN Sam --

SAM --look, I'm starting to think that -- that I might have done some bad stuff here, Dean. And so I don't care if it's dangerous. I have to set things right, 'cause I got a frigging soul now, and -- and it won't let me just walk away. I'm staying here. And I need you to back me up.

DEAN All right. Why not? Well, let's "memento" this thing, shall we?

(they pin all the evidence they have up on the wall)

(Sam's memories flash by)

DEBBIE So, you're back 'cause it started again, right -- the disappearances?

ROY You're not feds. You actually hunt things.

BRENNA You really don't remember?

DEAN I, uh, found something on "crazy eyes McGee." Turns out you two knew each other.

DEAN You okay?

(Sam remembers)

INT. RESTAURANT

SAM (on the phone)That's right. Yeah, Lonely Pines Park,one hour. Thanks, Roy. All right.

SAMUEL Are you sure about this?

SAM The Arachne's been snacking on mid-30s guys. We need bait that fits the demo. I'm too young. You're too old.

SAMUEL 89 and counting. I still think that we should have looped Roy in on the plan.

SAM Do we want a credible performance, or don't we?

SAMUEL But what if something goes wrong?

SAM Roy's a big boy. He'll be fine.Trust me.

SAMUEL It's just... not the way I'm used to doing things.

SAM Got it. Welcome to the future. Let's go.

EXT. PARK

SAM Let's hope this thing's hungry.

ROY (attacked be arachne) Ugh! Aah!

SAMUEL Let's split up, look for him.

SAM No, no, wait. It's too late.

SAMUEL Let's go!

SAM They're gone, Samuel! Look -- it's okay. I turned on the G.P.S. on Roy's cell.

SAMUEL In English, please.

SAM We can track them back to wherever she goes.

SAMUEL So, what, Roy's just some redshirt to you, just spider bait?

SAM No, no, of course not. This is my back-up plan.

SAMUEL My God, son, you're about as cold as they come. You know that?

SAM Let's go.

(Sam and Samuel follow the GPS back to where the Arachne is hiding - a large building by the docks, they find several men trapped in spider-webbing)

SAMUEL (cutting through the webbing to reveal a man with glasses)Poor bastard.

(the web-trapped man gasps for air, and the other trapped victims do as well, they are all still alive)

ROY Help me. I can't...Feel...

SAM Roy, hey, where is she? (Sam is thrown back by Arachne)

ARACHNE (Sam from where he has fallen on the floor, kicks the arachne, and she staggers back)Ugh!

(Samuel shoots the arachne, and she throws him across the room, Sam slices off Arachne's head with a machete)

SAMUEL Well, I guess decapitation works. Roy. You're gonna be okay. Just hang in. We're gonna get you some help. Listen, if we can get him to the hospital quick --

SAM He can't be helped.

SAMUEL What?

SAM I don't know about Arachne, but I do know about spiders. One brown recluse bite can kill you. This thing? Look at these guys -- that poison's eating them alive. They're just dead men walking.

SAMUEL So, what are you saying?

SAM I'm saying we put him out of his misery.(Sam draws his gun)

ROY Sam...Please.

SAM Killing this thing saved a lot of lives. We couldn't have done it without you.

ROY No.

SAM You're a hero. (Sam shoots Roy in the head, and continues to execute all the other victims) We can't just leave the bodies here. Get the gasoline.

(back to current time)

SAM I know what happened.

INT. BRENNA'S HOUSE

(Roy enters, but he looks like the Arachne)

BRENNA Roy?

ROY I love you.

INT. ABANDONED HOUSE

DEAN What are you gonna say to Brenna?

SAM (on the phone)Relax, Dean. Hey, Brenna, it's -- it's Sam. I'm just checking in. Yeah, of course I can swing by. Okay. Yeah. Bye.

DEAN What was that about?

SAM She wants me to swing by.

DEAN For?

SAM She said it's no big deal, but I can tell she's in deep trouble.

EXT. BRENNA'S HOUSE

SAM Dean, back door.

DEAN Sam. Light's on in the shed. My spidey senses are tingling.

SAM Shh.

BRENNA Sam?

SAM Brenna? Hey.

BRENNA What you did to Roy...Is it true?

(Roy attacks Dean, then Sam and grabs Sam by the throat)

ROY Answer the question, Sam.

 

ACT 3

(Roy has trapped Sam and Dean in webbing)

ROY You got to admit I look good, Sam. Well, except for your little souvenir. (Roy points to his forehead and the bullet sized scar there)

SAM You win. I'm here. Let Brenna go. This has nothing to do with her.

ROY You come back around, start hanging out with my wife, and you think this has nothing to do with her? But then...you thought I was out of the way, right? I got to say, you get a hell of a lot wrong, Sam, like that thing you threw me to. You thought it was here to feed.

SAM She was here to breed.

ROY Yeah. That thing was playing the mating game, and I guess I fit her profile...Me and all those other poor bastards. She bit us to turn us into what she was. By the time you pulled that trigger, I wasn't human. Not anymore. So bullets didn't hurt me much. Oh, and neither did fire. So after you left, well, we ran. Me -- I hid for months, nearly starved. But you know what kept me going? Every night, I dreamed about ripping your throat out. I thought I was sending you a neon sign. The text? Taking all those girls you screwed? I was kicking so much sand in your eye, I couldn't figure out why you weren't getting it! Then Bren tells me you've got brain damage. It's just too good.

SAM Where are they, Roy...the women?

ROY Scattered...In the wind. They're like me now. You killed one monster, you made so many more. Congratulations. The only question is, do I kill you...Or turn you?

(Dean cuts himself free with a glass shard, and attacks Roy)

DEAN Ugh!

(Roy throws Dean, and picks him up by the throat)

BRENNA No! Roy, stop!

( Brenna frees Sam and Sam decapitates Roy)

 

FINAL ACT

EXT. DOBBS'S HOUSE

SAM Brenna...Look, I am so sorry. Brenna, I-I mean, I...

(Brenna closes her door without ever turning to look at Sam)

INT. ABANDONED HOUSE

DEAN You okay?

SAM You were right. We shouldn't have come back here.

DEAN Well, you did kill uh...spider man.

SAM So, you're suggesting what I did back there was a good thing?

DEAN I'm just saying --

SAM What?

DEAN Sam, y-y-you got to understand that all that crap last year -- all of it -- none of it was you.

SAM Let's be crystal clear, okay? It was me.

DEAN Well, can I get you anything?

SAM What are you now, my waitress?

DEAN I'm just trying to make you feel better. Don't be a bitch.

SAM Yeah, I'm fine.

DEAN Yeah, you look fine. All I'm saying is everything's gonna be okay.

SAM I don't know, Dean. If I did this here, then who knows how many oth--

(there is an audible thud as Sam drops to the floor)

DEAN Sammy? Sammy?! (Dean runs over to Sam whose eyes are open, but unseeing) Sammy, talk to me!

(in his mind's eye, Sam remembers the Cage, remembers burning, and screams)

 

CREDITS

 

END OF THE EPISODE

 

Source : SuperWiki

Kikavu ?

Au total, 107 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

cappie02 
29.11.2018 vers 04h

CassieAuro 
19.11.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton représentant de l'ordre préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

On recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute !! | Plus d'infos

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente

Le Roadhouse 28
Avant-hier

Staff
05.01.2019

Meg Masters
Avant-hier

Katie Cassidy
Avant-hier

Jessica Moore
Avant-hier

DJ Qualls
Avant-hier

Felicia Day
Avant-hier

Kevin McNally
Avant-hier

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne Série club

14.11 : Damaged Goods (inédit)
Vendredi 25 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
Des épisodes 14.12 Prophet and Loss et 14.13 Lebanon (le 300e épisode) ainsi que la promo du...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Qu'avez-vous pensez de l'épisode de reprise, le 14.10 "Nihilism" ? Venez voter puis n'hésitez pas à...

Ce soir c'est le retour de Supernatural

Ce soir c'est le retour de Supernatural
Et pour vous permettre d'attendre voici la nouvelle promo de l'épisode 14x10 "Nihilism" dans notre...

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Qu'avez-vous pensé de l'épisode de reprise "Nihilism" ? N'hésitez pas à venir commenter dans le topic S14

Total : 8 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 23:00

Skins : nouveau sondage (Nicholas Hoult) et nouveau duel Dowton abbey vs The Tudors !!

quimper, Hier à 00:51

Nouveau sondage sur Engrenages. Pas besoin de connaitre la série pour pouvoir voter.

Sas1608, Hier à 15:09

Concours sur le quartier de Grey's Anatomy. A vous de créer un médecin qui va intégrer le Grey-Sloan ! On compte sur votre présence !!!

sauveur, Hier à 21:32

La photo du mois du quartier Dallas attend toujours vos votes. Venez voter

juju93, Hier à 22:19

"Souvenir du P-L-anet" : mur d'images du quartierThe L Word. Venez poster votre image préférée du générique.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site