VOTE | 651 fans

#612 : L'Epée de Bruncwick

 

Réalisé par : Philip Sgriccia
Ecrit par : Adam Glass

UN DRAGON DANS SUPERNATURAL ? - Dean et Bobby attendent anxieusement que Sam se réveille pour voir si Death a pu lui redonner son âme sans lui faire perdre la raison. Dans le même temps, Dean et Bobby enquêtent sur la disparition de jeunes vierges, et découvrent que des dragons sont responsables des kidnappings. Bobby envoie Dean chez un docteur qui possède la seule arme au monde capable de vaincre un dragon, mais Dean doit d'abord prouver qu'il est en mesure d'utiliser l'arme avant de l'obtenir.

 

>>Photos promo<<

Popularité


4.14 - 7 votes

Titre VO
Like A Virgin

Titre VF
L'Epée de Bruncwick

Première diffusion
04.02.2011

Première diffusion en France
03.03.2012

Vidéos

Promo #1

Promo #1

  

Promo #2 (short)

Promo #2 (short)

  

Sneak Peek #1

Sneak Peek #1

  

Diffusions

Logo de la chaîne 6ter

France (redif)
Vendredi 16.09.2016 à 00:05

Logo de la chaîne 6ter

France (redif)
Vendredi 09.09.2016 à 01:40

Plus de détails

 



 

 

 

Un couple est en avion en pleine nuit, il pleut des cordes et la femme est très inquiète. Elle aperçoit alors une énorme silhouette sur les nuages, son compagnon tente de la calmer comme il peut, mais soudain quelque chose brise le pare-brise et l’homme meurt, l’avion fait une descente vertigineuse sous les hurlements de la jeune femme.

SUPERNATURAL

Sam est endormi depuis plusieurs jours, dans la panic room. Dean et Cas se disputent au sujet de Sam, Cas ne comprend pas pourquoi Dean à pris de tels risques. L’ainé des Winchester tente de lui expliquer qu’il n’avait pas le choix, mais l’ange a déjà disparut.

Dean retrouve Bobby, ils ont peut être une nouvelle affaire, un avion s’est craché, et la jeune femme qui était à l’intérieur a disparut, alors que son compagnon a été retrouvé à une cinquantaine de kilomètres et complètement brulé. Dean semble intéressé mais une voix le sort de son plan, Sam se tient debout derrière lui et semble bouleversé de retrouvé son frère, les deux frères se font une accolade, Sam va ensuite près de Bobby, le vieux chasseur semble réticent, mais quand Sam l’étreint, il le semble beaucoup moins. Sam est ravi de voir que Bobby va bien, et que Cas est également vivant, il n’a plus aucuns souvenirs de ce qui c’est passé depuis qu’il est revenu de l’enfer. Mais Sam a très faim.

Pendant qu’il mange, Sam demande à Dean ce qui c’est passé, son frère lui explique pour Death et leur arrangement, Sam s’inquiète mais son frère le rassure tout de suite, et préfère ne pas lui dire la vérité au sujet de son âme.

Dehors, Dean rejoint Bobby qui répare une voiture. Bobby n’est pas très content que Dean est menti à Sam, et il lui avoue avoir un peu de mal, surtout qu’il a faillit être tué par le jeune homme il y’a peu de temps. Dean lui explique que ce n’était pas Sam, et qu’il fait tout ceci pour le protéger. Bobby lui dit qu’un jour il faudra bien lui avoué la vérité, car il finira par tout savoir.

Bobby et Dean décident de se rendre au lieu où l’accident d’avion s’est produit, mais Sam s’est réveillé et veut partir avec eux, bien que Dean ne soit pas trop d’accord, il ne lui laisse pas le choix. Bobby préfère ne pas aller avec eux. Sam trouve que Bobby est étrange avec lui, mais Dean lui dit que ce n’est que la vieillesse et l’alcool.

En voiture, Sam demande à Dean pourquoi il n’a pas tenu sa promesse, il pense que Dean n’a rien fait pour retrouver Lisa et Ben. Mais quand son frère apprend qu’il a quand même essayer pendant 1 an et que sa n’a pas marché, il est désolé pour lui.

Les deux frères se rendent chez la victime, et tombe sur sa sœur, dans un premier temps elle refuse de les faire rentrer, mais devant la sympathie de Sam, elle accepte. Dean est ravi de voir que Sam est vraiment Sam. Dans la chambre de la jeune femme, sa sœur leur explique qu’elle était vraiment une fille discrète et qu’elle aurait mieux fait de lui dire de ne pas aller faire ce tour d’avion, surtout qu’elle en avait très peur.

Au motel, Sam découvre que d’autre jeunes femmes ont disparu et qu’elles étaient de très bonne chrétiennes, mais Penny la victime de l’avion ne l’était pas. Mais Dean a une autre théorie, il a volé le journal intime de la jeune femme. Sam le trouve culoté d’avoir fait ça, ce qui fait énormément plaisir à Dean. En lisant quelques lignes, il a compris qu’ils ont affaire à des disparitions de jeunes vierges.

Dans la soirée, une jeune femme rentre chez elle, elle entend alors du bruit et se sent pourchassée, elle aperçoit une grande silhouette dans le ciel et elle est attaquée.

A l’hôpital, Dean et Sam tentent d’en savoir plus, la jeune femme n’a pas été kidnappé, et on lui a volé sa bague de pureté en or. Dean comprend que la jeune femme n’était pas si pure que ça, et réussit à lui faire avouée.

En sortant, les Winchester se demandent qui pourraient en avoir auprès de jeunes vierges et de l’or, Dean lui répond P. Diddy, Sam lui dit que même après avoir passé un an en enfer, son frère n’est toujours pas drôle, Dean n’est pas d’accord et lui dit qu’il se trouve hilarant.

Au motel, Sam à peut être une piste, les dragons, Dean n’en croit pas ces oreilles, il décide d’appeler Bobby à la rescousse. Le vieux chasseur lui dit qu’il tentera de faire quelque chose, et demande à Dean comment sa ce passe avec Sam, et si il n’a toujours pas tout découvert. Dean coupe court à la conversation et raccroche. Plus tard Sam lui demande si ils ont eu affaire à un skinwalker, Dean lui dit non et lui ment de nouveau. Bobby rappelle Dean et lui propose d’aller voir une amie à lui, le docteur Visyak, elle pourra peut être plus l’éclairer sur les dragons.

Dans les égouts, les jeunes femmes sont enfermés dans une cage les dragons qui sont sous forme humaine, apporte une nouvelle victime et l’enferme. Les jeunes femmes sont toutes mortes de peur.

Dean se rend chez le docteur Visyak, elle n’a pas l’air ravie d’entendre qu’il vient de la part de Bobby Singer, mais elle ne lui en dit pas plus. Dean lui demande alors des informations sur les dragons, et la façon de les tuer. Elle lui explique que seule une épée faites avec du sang de dragon peut tué un dragon. Dean reste septique mais elle lui dit qu’il y’en reste peut être 7 ou 8 dans le monde, mais coup de chance elle en possède une, et le docteur a du faire des pieds et mains pour l’avoir. Le docteur emmène Dean dans une pièce où se trouve la fameuse épée. Mais comme dans la légende seul un preux chevalier peut la retirer du rocher. Dean pense être la bonne personne pour la retirer, mais après deux essais plutôt ratés, il pense à une autre idée.

Sam tente toujours de découvrir où peuvent bien se cacher des dragons dans le 21ème siècle. Il appelle Bobby pour avoir un peu d’aide, le vieux chasseur réussit à le mener sur la piste des égouts, mais Sam ressent qu’il est très distant avec lui, surtout que Bobby raccroche très vite. Sam appel alors Castiel, l’ange arrive et il semble ravi de retrouver Sam en vie et avec son âme, il tente même une étreinte, mais Sam pense que ce serait très bizarre. Le chasseur fait tout pour essayer de faire parler Cas, et sans savoir que Sam ne savait rien, l’ange finit par tout lui dire sur ce qui c’est passé. Sam en est bouleversé.

Dean décide de faire exploser la roche ou l’épée est accroché, il prépare tout, et sort de la pièce avec le docteur. Mais au moment de récupéré l’épée, Dean découvre avec horreur qu’elle est cassée, sous les yeux horrifiés de Mme Visyak.

Au motel, Sam est étonné de voir la moitié d’une épée, mais Dean lui avoue qu’ils n’ont pas le choix. Sam semble vouloir dire quelque chose à son frère et finit par ne rien dire. Les deux frères vont ensuite a la recherche des dragons dans les égouts.

Après avoir cherchés pendant des heures dans les égouts, ils tombent enfin dans leur repères. Dean et Sam tentent de faire sortir toutes les jeunes femmes, mais les dragons arrivent, ils se battent et tant bien que mal, Sam réussit à en tuer un, et l’autre réussit à s’enfuir.

De retour chez Bobby, Dean observe tout l’or qui l’a volé aux dragons, Sam finit par lui avouer qu’il s’est tout, et qu’il est désolé pour tout le mal qu’il a pu lui faire. Dean lui explique qu’il ne doit pas se soucié de ça, et que c’était pour le protéger qu’il ne lui a rien dit. Mais Sam veut savoir ce qui c’est passé, et Dean n’est pas du tout d’accord, mais face au désarroi de son frère, Dean comprend que dans le cas inverse, ce serait pareil pour lui.

Bobby les appellent et leur explique que les dragons avaient un livre vieux de 700 ans et fait avec de la peau humaine, ce livre explique avec précision comment ouvrir la porte du purgatoire, afin de faire revenir la mère de toutes les créatures. Au même moment, les dragons réussissent à ouvrir la porte, ils jettent une des jeunes femmes vierges dans un trou béant et en flammes. La jeune femme remonte et il s’agit de Mère, elle n’est pas contente d’avoir attendu si longtemps, mais elle explique aux dragons, qu’ils ont du pain sur la planche. Les Winchester et Bobby comprennent qu’ils sont de nouveau au milieu d’un énorme et nouveau cataclysme…

 

Ecrit par Bibou.

Dans un avion en plein air :

 

Stan : Comment ça va?

Penny : ça va super, c’est géniale

Stan : T’en fais pas, ça va aller, tu sais qu’on meure plus sous la douche que en avion?

Penny : Ravie de le savoir, intéressant

Stan : Je pensais pas qu’on aurait si mauvais temps

Penny : Est-ce qu’on pourrait atterrir s’il te plait !

Stan : Un peu de patience, on est presque arrivés, je suis désolé

Penny : C’était quoi ce truc ?

Stan : Quoi ?

Penny : J’ai vu quelque chose là, passer près de nous c’était gigantesque !

Stan : C’était probablement un oiseau.

Penny : Non, non Stan, ça pouvait pas être ça !

Stan : Alors c’était quoi ?

Penny : Non rien.

Stan : Y’a rien ici, à part nous ! Je t’assure, tu n’a que à fermer les yeux !

Penny : Non !

Stan : ça va aller, allonge toi un peu, détend toi, tiens essaye de penser à un endroit calme.

Penny : Oui, d’accord.

Stan : Une plage déserte, le bruit des vagues. Oh !

Penny : Stan ? Ah c’est pas vrai, non, ah non non non ah !!!!

 

L’avion est sur le point de se cracher

 

SUPERNATURAL

 

Dans la panic room, Castiel vient d’en sortir après avoir regardé si Sam avait son âme :

 

Dean : Alors ?

Castiel : Son âme est à sa place.

Dean : Est-ce qu’il va se réveiller ?

Castiel : Je ne suis pas un médecin humain Dean.

Dean : Tu as bien une idée, non ?

Castiel : Comme tu veux, probablement pas.

Dean : Je te remercie pour le tact !

Castiel : Je suis désolé, mais je t’avais prévenue de ne pas lui restituer son âme.

Dean : Et qu’est-ce que tu aurais voulu que je fasse ? Que je laisse le terminator en liberté, en priant pour qu’il ne tue personne !

Castiel : Laisse moi te dire quelque chose, tu veux savoir quelle sensation j’ai eu, quand j’ai touché son âme, j’ai eu l’impression que quelqu’un l’avait écorché vif. Si tu voulais tuer ton frère, tu aurais dû le faire franchement.

 

Dans le salon de Bobby, il sert à boire à Dean :

 

Bobby : Comme mon vieux père disait toujours, c’est pas parce que ça te flingue le foie, que c’est pas un médicament. Sam dort toujours ?

Dean : Ouais

Bobby : Il va se réveiller !

Dean : Ouais

Bobby : Dean, il en a vu des vertes et des pas mures, et chaque fois, il est arrivé à s’en remettre.

Dean : Il a jamais vécut ça ! Une affaire ?

Bobby : Possible

Dean : Je peux t’aider, faire des recherches en bibliothèque ? Tout ce que tu veux ?

Bobby : Un couple s’envole à bord d’un petit avion, on vient de retrouver l’épave dans la forêt.

Dean : Ils ont fini comme Buddy Holly, ça n’a pas l’air très surnaturel comme truc.

Bobby : Le pilote a été retrouvé à trente kilomètres de l’avion, flambé. Et la fille s’est volatilisée. Y’a pas de corps, rien du tout.

Dean : Là tu commence à m’intéressé.

Sam : Dean ?

Dean : Sam, Est-ce que ?

Bobby : Content de te revoir !

Sam : Une seconde, je t’ai vu, je l’ai senti, quand Lucifer t’a brisé le cou !

Bobby : Disons que Castiel m’a fait …

Sam : Castiel est en vie?

Dean : Eh oui il est en pleine forme, Sam qu’est-ce que tu as?

Sam : ça va mais je euh, je meurs de faim !

 

Dans la cuisine, Sam mange :

 

Dean : Alors raconte ?

Sam : Quoi ?

Dean : C’est quoi le dernier truc dont tu te souviennes ?

Sam : Le cimetière et puis je suis tombé.

Dean : Bon et ensuite ?

Sam : Euh, je me suis réveillé dans la chambre forte.

Bobby : C’est tout ? Tu veux dire que tu te rappelle pas ?

Dean : C’est plutôt une bonne chose, qui a envie de se souvenir de l’enfer ?

Sam : J’y suis resté combien de temps ?

Dean : Environ un an et demie !

Sam : Pardon ? Je suis resté en enfer … Mais je me souviens de rien, comment est-ce que j’ai pu revenir, grâce à Castiel ?

Dean : Non, pas tout à fait !

Sam : Dean, qu’est-ce que tu as fais ?

Dean : Moi et la mort …

Sam : La mort ? Tu te fous de ma gueule ?

Dean : J’avais un moyen de pression, tout est réglé !

Sam : Tu en est sur ?

Dean : C’est du passé, un nouveau départ

Bobby : C’est pas beau ça, quand tout s’arrange !

Dean : Tu l’as dit Bobby, ça change pour une fois.

Sam : Il y’a autre chose que je devrais savoir ?

Dean : Hum non, une autre bière ?

Sam : Euh ouais

 

Dehors, Bobby répare une voiture et Dean lui apporte une bière :

 

Dean : Hey !

Bobby : Comment il va ?

Dean : Et ben, il va bien. Super bien, mieux que je l’espérais

Bobby : Ah ouais ?

Dean : Quoi ? Quelque chose ne va pas ?

Bobby : Je suis content qu’il aille mieux, je t’assure, mais … je te rappelles qu’il y’a même pas dix jours, ton frangin a essayé de me planter ! Et aujourd’hui, tu voudrais que je fasse comme si de rien n’était ? Désolé, mais j’ai déjà du mal à le regarder droit dans les yeux.

Dean : C’était pas Sam !

Bobby : Peut être qu’il était pas là en entier, mais c’était quand même lui.

Dean : Qu’est-ce que tu voudrais Bobby ? Qu’on aille tout lui raconter ?

Bobby : Non, mais j’aimerais bien qu’on puisse !

Dean : On a aucunes idées de ce qui se passera si on lui déballe tout, ça risquerait de fissurer le mur.

Bobby : Je sais, je sais !

Dean : Je vais te dire un truc, en ce qui me concerne, on nous a fait un cadeau, et je cherche pas la petite bête. Je vais peut être même envoyer à la mort un panier de fruits.

Bobby : Il finira par savoir la vérité. D’une façon ou d’une autre, quelqu’un va tout lui dire ou il le découvrira tout seul, c’est pas un crétin. Il devrait l’apprendre de nous.

Dean : Tu veux bien qu’on attende un petit peu avant de lui dire.

Bobby : Si tu veux, mais tu ferais mieux de te préparer au retour de bâton. Parce que quand il aura comprit qu’on lui a joué de la flûte. Ca risque de ne pas être joli, joli.

 

Plus tard, ils préparent leurs affaires :

 

Bobby : Sam dort toujours ?

Dean : Ouais, laissons le se reposer, on l’appellera plus tard

Sam : M’appeler d’où ?

Dean : Oh, y’a un truc dans l’Oregon.

Sam : Géniale en voiture !

Dean : Oh attends, attends, attends. Tu viens de ressuscité.

Sam : Ben ouais, je suis en forme c’est bon ! .

Dean : Encore quelques jours à mater la télé te feront pas de mal.

Sam : Ouais, t’es sur que c’est-ce que toi tu as fais, quand tu es revenu de l’enfer?

Dean : Euh, ça marche. Toi, moi et Bobby.

Bobby : Non, allez y tout les deux, vous vous en sortirez, j’ai oublié que j’avais promis à ce crétin de Rufus que je tiendrais le standard pour lui. Alors pour le coup …

Dean : T’es sur ?

Bobby : Ouais, ouais, profitez en pour rattraper le temps perdu.

Sam : Qu’est-ce qui lui arrive ?

Dean : Surement le grand âge et l’abus de boissons.

 

Dans la voiture, Sam est au téléphone :

 

Sam : Très bien on s’en occupe, je vous remercie, à vous aussi. Devine quoi ? A part le crash, il y’a eu deux autres disparitions en ville cette semaine.

Dean : Sérieux ?

Sam : Ouais le week-end dernier, une étudiante a disparu de son appartement, au 17èmeétage. Et il y’a trois jours, une autre fille n’est pas rentrée chez elle après les cours.

Dean : Elles se connaissent ?

Sam : Non aucuns liens, à part que ce sont des filles jeunes, comme celle du crash.

Dean : Qu’est-ce qui enlèverai une fille en plein ciel ?

Sam : Bonne question ! Tu n’a même pas essayer hein ?

Dean : Quoi ?

Sam : D’avoir une vie normale, après. Tu te souviens de ta promesse j’espère ?

Dean : Oui je m’en souviens.

Sam : Et pourquoi tu n’a pas essayé ?

Dean : Qu’est-ce qui te fait croire ça ?

Sam : Regarde toi, tu chasses toujours, tu es exactement le même que avant.

Dean : Ouais tu as surement raison ! Je suis resté avec eux pendant un an, avec Lisa et Ben.

Sam : Un an, il s’est passé quoi ?

Dean : ça n’a pas marché.

 

A Portland, Dean et Sam interrogent la sœur de la victime du crash :

 

Dean : Vous êtes la sœur de Penny Dessertine, c’est ça ?

Sœur de Penny : Humhum

Sam : On voudrait juste vous posez quelques questions ?

Sœur de Penny : Ecoutez la police est déjà passée, je suis fatiguée, donc si vous permettez …

Sam : Oui je comprend, je vous assure, ça doit être très dur pour vous. On voudrait juste comprend ce qu’il s’est passé, on fera vite, je vous le promet.

Sœur de Penny : Bon, suivez moi.

 

Dans la chambre de Penny :

 

Sœur de Penny : Penny était très timide, elle restait dans son coin, sa vie était tout sauf aventureuse

Dean : Pas le genre à voler en biplace au milieu d’un orage

Sœur de Penny : Cet engin la terrifiait littéralement, elle a acceptée pour faire plaisir à Stan.

Sam : Stan ?

Sœur de Penny : ça commençait tout juste à devenir sérieux entre eux, elle voulait pas avoir l’air vous voyez, d’en avoir rien à faire. J’aurais du lui dire de rester à la maison. On a même pas son corps pour l’inhumation.

 

Au motel :

 

Sam : Ah !

Dean : Du nouveau ?

Sam : Euh, et ben, on dirait que les deux autres disparus faisaient des petits biscuits en l’honneur du seigneur.

Dean : C’est un message codé ?

Sam : Non, la chorale, les ventes de gâteaux, les bagues de pureté, tout le tralala, ce sont de vraies saintes. Mais Penny elle, n’a rien de mystique.

Dean : J’ai une autre théorie, tiens son journal intime.

Sam : Tu lui as piqué dans sa chambre ?

Dean : J’adore le fait que tu me le demande.

Sam : Pourquoi je le ferais pas ?

Dean : J’en sais rien, des enlèvements de jeunes filles, ça concerne peut être pas la religion mais plutôt la pureté.

Sam : Tu penses qu’elles sont toutes …

Dean : Des vierges Sam des vierges

Sam : Penny a 22 ans ?

Dean : Elle pionce dans une chambre rose

Sam : Et alors ?

Dean : Elle a des nounours en peluches !

Sam : Bon d’accord, mais tu crois vraiment que …

Dean : C’est décidé, je veux offrir à Stan, mon cadeau le plus précieux

Sam : C’est marrant, dans ta bouche ça sonne affreusement pervers.

Dean : Moi je trouve que je l’ai bien joué.

Sam : T’aurais pu le lire un peu plus neutre, tu vois le genre, ce serait mieux passé. Bon enfin bref, admettons que tu ai raison, qui voudrait des vierges ?

Dean : ça je sais pas, moi je les préfères avec de l’expérience !

 

Dans la rue des jeunes filles discutent :

 

Fille 1 : Il aurait quand même pu éviter vous trouvez pas?

Fille 2 : Ouais tu as raison.

Fille 1 : Mais il est trop imbu de sa personne, ça ne m’étonne pas de lui. Heu c’est par là chez moi.

Fille 2 : D’accord, bonne soirée.

Fille 3 : D’accord, on se voit demain.

Fille 1 : Salut, bonne soirée.

Elle poursuit son chemin, mais soudain quelque chose venant du ciel, semble vouloir l’attaquer. Elle court

Fille 1 : Non, non. Ah !!!

 

A l’hôpital, Dean et Sam interrogent la jeune fille :

 

Fille : Tout s’est passé si vite !

Sam : ça va aller Mélissa. Qui vous a attaquée, vous pouvez nous le dire ?

Mélissa : Heu, on aurait dit, une énorme chauve-souris, vous croyez que je vous mens c’est ca ? C’est-ce que pensait l’autre gars.

Sam : Et bien je ne suis pas l’autre gars.

Mélissa : Cette chose s’est jetée sur moi, elle était gigantesque, c’est la vérité. Et elle m’a fait ça.

Sam : Donc elle vous a attaquée, qu’est-ce qui s’est passé après ?

Mélissa : J’en sais rien, j’ai perdu connaissance, en me réveillant, elle était plus là.

Sam : Est-ce que vous auriez d’autres détails à nous donner, n’hésitez pas, même si ça ne semble pas important ?

Mélissa : Et bien j’ai perdu ma bague, ou alors cette chose me l’a volée et je vois pas pourquoi elle ferait ça.

Dean : Quel genre de bague ?

Mélissa : En or, une bague de chasteté.

Dean : Une bague de chasteté ? D’accord, vous l’avez eu à votre église ? Une sorte de bague de pureté ?

Mélissa : Oui, pourquoi ?

Dean : Hum, j’aurais une question Mélissa, personne dans cette pièce ne juge personne. Vous n’avez rien à craindre, vous êtes sur d’avoir le droit de la porter?

Mélissa : Bien sur, enfin je veux dire … je suis …

Dean : Vraiment ?

Mélissa : Matt Barne ça comptait pas !

 

Sur le parking de l’hôpital, Dean et Sam retournent près de la voiture :

 

Sam : Sérieux, tu penses que Batman a tenté de la violer ?

Dean : Ben faut avouer qu’il est pas très stable. Mais il l’a rejeté parce que mademoiselle avait déjà vu le loup.

Sam : Tu crois ?

Dean : En tout cas ça prouve bien une chose, être une fille facile ça a ces bons cotés !

Sam : Quel genre de monstre aime les vierges et l’or ?

Dean : Puff Daddy

Sam : Y’a un truc qui me rassure.

Dean : Quoi ?

Sam : Je suis mort pendant 1 an, je suis revenu, et tu es toujours pas drôle.

Dean : N’importe quoi, je suis à mourir de rire.

Sam : Pfffff

 

Dans leur chambre de motel :

 

Sam : Non, c’est pas possible !

Dean : Explique ?

Sam : J’ai fais une recherche sur les griffes, le feu, les ailes, l’enlèvement des vierges, et l’or. Et je tombe à chaque fois sur les mêmes sites.

Dean : C’est-à-dire ?

Sam : Des sites de fans de jeu de rôle en ligne

Dean : Là je te suis pas.

Sam : Des dragons Dean, tu vois je te l’avais dit, impossible.

Dean : Peut être pas tant que ça

Sam : Ah ouais, et dans quelle réalité ?

Dean : Cà été une année bizarre, on va demander à Bobby.

 

Chez Bobby :

 

Bobby : Allo ?

Dean : Qu’est-ce que tu sais sur les dragons ?

Bobby : Hein, ben rien du tout.

Dean : Je suis sérieux

Bobby : Attend, on est pas en train de causer du monstre du Lockness, les dragons ça existe pas.

Dean : Tu peux pas passer un petit coup de fil ?

Bobby : A qui ? Harry Potter.

Dean : Fais moi plaisir !

Bobby : Bon d’accord.

Dean : On serait perdu sans toi, tu sais ?

Bobby : Ouais ouais ouais, c’est ça. Au faites, il va comment notre miraculé amnésique ? Il t’a coincé à lui raconter des bobards ?

Dean : Tout va très bien, t’a le bonjour de Sam.

 

Dean raccroche

 

Sam : ça va ?

Dean : Ouais

Sam : Bobby t’a dit quelque chose ?

Dean : Euh non.

 

Les garçons font des nouvelles recherches :

 

Dean : Papa n’a jamais parlé de Dragon. Fais moi confiance, je m’en rappellerais si y’avait l’Histoire sans fin là dedans.

Sam : On a chassé un porteur de peau récemment ?

Dean : Non ça ne me dit rien, pourquoi ?

Sam : J’en sais rien, j’ai l’impression d’avoir déjà vécu ça. T’en ai sur, parce que j’aurais juré …

Dean : Je te rappelle que tu as le cerveau comme de la sauce blanche là haut. Alors moi j’en suis sur.

Sam : Bon, si tu le dis, c’est pas grave.

 

Le téléphone sonne :

 

Dean : Allo Bobby, quoi de neuf ?

Bobby : Je sais pas pourquoi, j’ai pas tout de suite pensé à elle. Le docteur Visyak, elle est prof d’histoire médiéval à San Francisco.

Dean : Le docteur Visyak à San Francisco, c’est noté merci.

 

Il raccroche :

 

Dean : Bon, je vais à San Francisco pour savoir comment tuer ces trucs. Toi cherche où ils se cachent.

Sam : Attend, est-ce que Bobby t’a dit, où ils aiment se planquer?

Dean : Non

Sam : Géniale, je repars sur les légendes

Dean : Et ça dit quoi, qu’ils habitent la terre du milieu ?

Sam : Non, dans des grottes.

Dean : Espèce de Geek.

 

Dans une grotte :

 

Des filles coincés dans des cages : Je vous en supplie, laisser moi partir, s’il vous plait, laisser moi partir.

Un homme qui apporte une nouvelle fille : La ferme ! Boucle là !

Fille : Pitié, non, non !!!

Homme : Ferme là, ou alors je te casse l’autre, entre là dedans, dépêche toi !

Penny : ça va aller, je te le promets !

 

Dean arrive devant la maison du Docteur Visyak, et il sonne à l’interphone :

 

Dr Visyak : Oui ?

Dean : Dr Visyak, je m’appelle Dean Winchester.

Dr Visyak : Je ne reçois que sur rendez-vous le lundi et le vendredi.

Dean : C’est Bobby Singer qui m’envoie, Docteur ? Salut !

Dr Visyak : Bobby Singer, vous pourriez lui passez un message quand vous le verrez ?

Dean : Hum Hum

Dr Visyak : A la réflexion, mettez lui un coup de pied dans les parties, ça sera bien mieux comme ça. !

Dean : Vous le portez pas dans votre cœur on dirait ?

Dr Visyak : Non c’est tout le contraire.

Dean : Wow !

Dr Visyak : C’est à lui de vous raconter. C’est lui le crétin. Qu’est-ce qui vous emmène ici ?

Dean : Et bien, il s’agit de dragons.

Dr Visyak : Vraiment ?

Dean : Je m’attendais à une blague sur les jeux de rôles.

Dr Visyak : On peut blaguer puisque les dragons ont disparu, mais ils n’ont rien d’amusant du tout.

Dean : Et ben il y’a en un qui est entré sur le territoire.

Dr Visyak : Vous en êtes sur ?

Dean : Cà cadre avec les légendes.

Dr Visyak : Mais comment c’est possible, leurs espèces s’est éteinte il y’a 700 ans.

Dean : Il se passe un paquet de trucs pas net ces temps ci, doc !

Dr Visyak : Donc, vous voulez savoir comment le tuez ?

Dean : C’est exact.

Dr Visyak : Il vous faut une épée.

Dean : D’accord, quel genre d’épée ?

Dr Visyak : Une épée forgé dans le sang d’un dragon.

Dean : Il faut une épée pour le tuer, mais il faut en tuer un pour forger l’épée. Ca se mord la queue votre truc.

Dr Visyak : Il n’y a plus beaucoup d’épées tueuses de dragons dans notre monde, cinq ou six maximum sur la planète. Il y’a l’épée de Saint-Georges bien sur et il y’a Excalibur…

Dean : Vous en savez long sur le sujet on dirait ?

Dr Visyak : ça vaut mieux pour moi, j’en ai une dans mon sous-sol.

Dean : Vous en avez une ?

Dr Visyak : Là retrouver, m’a coûtée 20 ans de recherches acharnés et une partie de jambes en l’air atroce avec un ambassadeur de l’Europe de l’Est. Mais oui, j’en ai une.

Dean : Non ça peut pas être vrai. C’est une vraie ? C’est Excalibur ?

Dr Visyak : Hum non, ceci est l’épée de Brunswick. L’amour de ma vie.

Dean : Et alors, elle sert à quoi la bottine en ciment ?

Dr Visyak : Sceller une épée dans un rocher c’était la grande mode à l’époque, pour les protéger.

Dean : Et comment on fait pour libérer cette beauté ?

Dr Visyak : Vous devez connaître la réponse, seul un chevalier au cœur pur, pourra sortir l’épée et terrasser la bête !

Dean : Ouais bien sur. Dans ce cas, est-ce que … ça vous dérange que je tente le coup ?

Dr Visyak : Non … Est-ce que ça va ?

Dean : Impeccable … Oh nom de dieu c’est sacrément coincé !

Dr Visyak : Oui, j’en ai bien peur.

Dean : Je crois que j’ai une autre idée.

Dr Visyak : Laquelle ?

Dean : Mais ça va pas vous plaire.

 

Au motel Sam fait toujours des recherches sur les dragons, il appelle Bobby :

 

Bobby : Sam, où est Dean ?

Sam : Salut, il est allé voir ton amie. Dis donc, je suis en train d’essayer de trouver l’endroit où cette chose se planque. T’aurais une idée au cas où ?

Bobby : C’est quoi les paramètres ?

Sam : Des grottes, c’est pas très sorcier, mais je trouve rien dans les parages.

Bobby : Bon d’accord, on oublie le sens littérale, qu’est-ce que tu as dans le coin, qui soit froid sombre et humide ?

Sam : Euh voyons euh … Y’a pas de tunnels de métro, les égouts, c’est surement ça, merci.

Bobby : De rien.

Sam : Bobby, attends ! Ça va ?

Bobby : Ouais évidement, pourquoi il y’a un souci ?

Sam : En dehors de ta façon de conduire et de me parler, non. Tu n’as rien à me dire ?

Bobby : Non, occupe toi simplement de trouver où se cache Godzilla.

Sam : Je voulais savoir, il s’est passé quelque chose pendant cette année ?

Bobby : Il y’a eu des hauts et des bas, pas plus que d’habitude, mais ça n’a rien avoir avec toi, tu étais en enfer.

Sam : Ouais bien sur.

Bobby : Appelle moi si tu as besoin.

Sam : D’accord !

 

Sam appelle Castiel avec une prière :

 

Sam : Castiel, je suis revenue, donc si jamais tu as deux minutes ?

Castiel : Sam je suis si heureux de te voir en vie.

Sam : Ouais, content de te voir aussi. Euh … je suis pas contre un câlin mais …

Castiel : Oui ce serait embarrassant.

Sam : ça a été une année de dingue, je viens juste de parler à Bobby et il m’a expliquer ce qui s’est passé.

Castiel : Honnêtement, je suis surpris que tu es survécu. J’ai supplié Dean de ne pas le faire.

Sam : Ouais, non je comprend tout à fait, c’était risqué.

Castiel : C’est un miracle que tu n’y sois pas resté.

Sam : Ouais c’est un miracle c’est sur.

Castiel : Quel effet ça fait ?

Sam : Quoi ?

Castiel : Et bien d’avoir récupéré ton âme ?

Sam : Oui évidement c’est vrai que j’avais perdu mon âme, euh ça fait du bien. Beaucoup de bien ouais, mais j’ai un problème j’ai un peu de mal de me souvenir de certains détails tu comprends. Tu crois que tu pourrais me rafraichir la mémoire ?

 

De retour chez le docteur Visyak, Dean a préparé des explosifs pour extraire l’épée du rocher :

 

Dr Visyak : Une seconde, non non non, votre idée ne me plait pas du tout. Est-ce que vous vous rendez compte qu’il s’agit de l’objet le plus précieux, que vous ayez jamais toucher de votre vie ?

Dean : C’est aussi la seule arme qu’on ait !

Dr Visyak : Oh !

Dean : Ecoutez, je sais très bien ce que je fais, c’est Bobby qui me l’a appris, quoi qu’il est pu ce passer entre vous, vous savez très bien que c’est un génie dans sa branche ? Vous voulez que je tue ce dragon ou pas ?

Dr Visyak : Bon allez y !

Dean : Faites moi confiance. Vous les rochers vous vous croyez malins. Et voilà, bienvenus dans le 21ème siècle, attention reculez. Un jeu d’enfant, vous voyez. Vous êtes assurée tout risques non ?

 

De retour au motel :

 

Sam : Qu’est-ce que tu veux qu’on fasse avec ça ? Qu’on lui cure les griffes ?

Dean : C’est tout ce qu’on a ! Il suffira qu’on l’attaque d’un peu plus près et puis voilà. Tu en ai où sur les grottes ?

Sam : Nulle part, en revanche du coté des égouts, tiens regarde ça. Deux des filles ont disparus dans un rayon de deux kilomètres. Autour de cette entrée, j’ai pensé qu’on pourrait partir de là et voir ce qu’on trouve.

Dean : Géniale, j’adore les égouts, allons y. Quoi ?

Sam : Rien, aller en route.

 

Dans les égouts :

 

Dean : Ah la vache, chaque fois que je m’habitue à une odeur, on retombe sur un nouveau parfum, ça fait des heures qu’on tourne en rond, y’a rien du tout, les légendes se sont gourées. Ah tiens et si les dragons logeaient dans un 4 étoiles ?

Sam : C’est quoi ça ?

Dean : Quoi ? Nom d’un petit bonhomme, y’a peut être des dragons dans le coin.

Sam Viens voir ça, on reviendra t’inquiète. Ça fait pas un peu loisir créatif, pour une énorme chauve-souris ?

Dean : Euh …

Filles : Y’a quelqu’un ??? Par ici vite !!! Oui, aidez nous s’il vous plait vite.

Dean : ça va, on va vous libérez.

Filles : Vite, il va bientôt revenir.

Dean : D’accord. Non !

Homme : Où est-ce que tu compte planter ça ? Où tu l’as trouvé ?

Dean : Dans une pochette surprise. Un petit effort.

 

Après avoir réussi à tuer un des dragons, Dean et Sam sont de retour chez Bobby :

 

Dean : Hey Sam, demande moi l’heure, s’il te plait.

Sam : Pourquoi tu te roules pas dedans pendant que tu y’es ?

Dean : C’est pas tout les jours que je suis riche, hé hé hé.

Sam : Dean ?

Dean : Ouais ?

Sam : Je voulais te dire, je suis vraiment désolé, je sais pas par où commencer …

Dean : De quoi tu parles ?

Sam : Tu sais très bien !

Dean : C’est Bobby ?

Sam : Castiel.

Dean : Castiel ! Quel crétin !

Sam : Tu aurais dû me le dire

Dean : Tu étais pas censé le savoir.

Sam : Ce que je vous ai fait, à Bobby et à toi, j’ai le droit de savoir.

Dean : Sam, la mort elle t’a pas simplement rendu ton âme d’accord, elle a érigé la grande muraille de Sam tout autour, des choses dont tu dois pas te rappeler. Et je peux te dire que ce que tu ignore risque de te tuer, et c’est pas une blague.

Sam : D’accord, mais je dois arranger les choses, celle que je peux en tout cas.

Dean : C’est pas toi qui a fait ces choses.

Sam : Je vais te dire, j’ai un peu l’impression que quelqu’un a mis de la drogue dans mon verre. Et me réveiller en découvrant que j’ai foutu le feu à la ville toute entière. Tu peux dire que j’y suis pour rien mais, c’est moi qui est le briquet dans ma poche, tu vois, alors je pense pas que tout sois aussi clair et net. Je te remercie d’avoir tout fait pour me protéger, ça me touche beaucoup, mais je dois réparer, ce que je peux réparer. Alors il faut que je sache, ce que j’ai fais.

Dean : Tu te rend pas comte à quel point c’est dangereux ?

Sam : Tu ferais quoi toi ? Et oui tu ferais pareil.

Dean : Sam !

Bobby : Les garçons, vous devriez venir voir ça.

 

Dans la maison de Bobby :

 

Bobby : Pour autant que je puisse en juger, ce bouquin date du 14èmesiècle.

Sam : C’est écrit en quelle langue ?

Bobby : En Da Vinci Code, une forme de latin pratiquement inconnu. Ça va me prendre le restant de mes jours pour le traduire en entier. Ah oui, pour votre information, c’est pas du papier.

Dean : C’est quoi alors ?

Bobby : De la peau humaine, bon alors j’ai réussi à traduire toute la première partie, pour faire court c’est la description d’un lieu. Voyez ça comme la toile de fond de vos pire cauchemar où il n’y est que ténèbres insondables, piles d’osements et rivières de sang. Entassés là, on retrouve les dépouilles et les âmes de toutes les créatures les plus malveillantes et sanguinaires qui soit.

 

A l’extérieux on retrouve l’homme qui avait enfermés les jeunes vierges. Il retrouve un de ces amis :

 

Homme 2 : Où sont les filles ?

Homme 1 : J’ai eu un petit problème.

Homme 2 : Tu as du bol que j’en ai assez !

Homme 1 : C’est ton jour de chance ma jolie, emmène toi, aller !

 

Chez Bobby :

 

Sam : Des monstres ?

Bobby : Le pays des monstres, selon ce carnet y’aurait plusieurs noms, la plupart que je peux à peine prononcer, mais le purgatoire ça doit vous dire quelque chose ?

Dean : Le purgatoire ? Fantastique ! C’est bon à savoir, et sinon, qu’est-ce que tu essaie de nous dire, hein ? Que nos copains les dragons, avaient établi leurs squat dans les égouts et qu’ils se lisaient des poèmes à propos du purgatoire ?

Bobby : Oh non, non, non. Ils lisaient un manuel d’instruction.

Dean : Pardon ?

Bobby : Si tu es suffisamment siffonnés pour essayer d’accéder à un endroit aussi craignos, ce carnet d’indiquera comment ouvrir une porte.

Dean : La porte du purgatoire, je connais un démon qui aurait été ravi de savoir tout ça. Et alors, elle s’ouvre comment cette porte ?

Bobby : Demande à Godzilla, je pense que c’est lui qui a arraché la page.

 

De retour à l'extérieur vers les dragons :

 

Homme 1 : Ego coniuro vos, insolubiliter ad mei potenciam aligati! Ad me...Sine prestolacione venire...

Fille : Arrêtez, non !

Homme 1 : Debeatis aperiat !

Homme 2 : ça passera tout seul si tu te détend.

Fille : Non !

Homme 1 : Huc sine mora debeas mater !

 

Chez Bobby :

 

Bobby : Et c’est pas le pire.

Sam : Tu plaisantes ?

Bobby : Ce carnet vous explique pas comment aller y passer une semaine de vacances. Il explique comment ouvrir une porte, pour laisser sortir quelque chose.

Sam : Pour le faire venir sur terre, c’est quoi ?

Bobby : Je travaille dessus.

Dean : Tu n’as rien de plus ?

Bobby : Si, un nom.

Dean : Vas y.

Bobby : Mère

Sam : Mère ? La mère de quoi ? La mère des dragons ?

Bobby : J’aimerais bien, son nom apparait plusieurs fois, mère de tous !

 

De retour à l'extérieur vers les dragons :

 

Homme 1 : Bienvenue

Fille : Vous m’avez fait attendre !

 

Chez Bobby :

 

Dean : ça veut dire quoi, mère de tous ?

Bobby : J’en sais rien

 

De retour à l’extérieur :

Fille : Nous avons beaucoup à faire, mettons nous à l’ouvrage !

 

Ecrit par bibou.

EXT. SKY – NIGHT and INT. TWO-SEATER PLANE – NIGHT

The small plane is being battered by bad weather. The PILOT is STAN and the PASSENGER is PENNY.

STAN
How you doing?

PENNY
I'm great. This is great.

STAN
Penny, it's gonna be okay. You know, a lot more people die in the shower.

PENNY
Good to know. Thanks.

STAN
I didn't think we'd run into any weather, though.

PENNY
Look, can we just land? Please?

STAN
Couple minutes. All right? We're close. I'm sorry.

Outside the window, Penny sees a large shape.

PENNY
What was that?!

STAN
What?

PENNY
Something just flew by the window! It was huge!

STAN
Probably just a bird, okay?

PENNY
No! No, Stan, that was not a bird.

STAN
Well, then, what was it?

PENNY
I don't know.

STAN
Penny, there's nothing out there. I promise. Hey, just close your eyes, okay? It's okay. Just lean back. Try to relax. Think of someplace nice. Waves on a beach.

PENNY
Stan?!

Something pulls STAN out of the cabin, leaving PENNY alone in the plane.

PENNY
Oh! Oh, my God! No, no, no, no, no, no!

PENNY screams.

ACT ONE BOBBY'S BASEMENT

INT. BOBBY'S BASEMENT – DAY

DEAN stands with folded arms, tapping his fingers against his other arm.

"LIKE A VIRGIN"

The panic room door opens and CASTIEL comes out, rolling down his sleeves. SAM lies on a cot in the panic room, hooked up to an IV.

DEAN
Well?

CASTIEL
His soul is in place.

Starring
JARED PADALECKI

DEAN
Is he ever gonna wake up?

JENSEN ACKLES

CASTIEL
I'm not a human doctor, Dean.

DEAN
Could you take a guess?

MISHA COLLINS

CASTIEL
Okay. Probably not.

DEAN
Oh, well, don't sugarcoat it.

Guest Starring JIM BEAVER

CASTIEL
I'm sorry, Dean, but I warned you not to put that thing back inside him.

DEAN
What was I supposed to do? Let T-1000 walk around, hope he doesn't open fire?

CASTIEL
Let me tell you what his soul felt like when I touched it. Like it had been skinned alive, Dean. If you wanted to kill your brother, you should have done it outright.

DEAN looks around the basement. CASTIEL is gone. SAM is still sleeping.

BOBBY'S LIVING ROOM

INT. BOBBY'S LIVING ROOM – DAY

DEAN sits down at the desk across from BOBBY.

ILIA VOLOK

BOBBY pours him a drink.

KIM JOHNSTON ULRICH

Co-Producers
JERRY WANEK
SERGE LADOUCEUR

BOBBY
Like my daddy always said, just 'cause it kills your liver don't mean it ain't medicine.

Producer
TODD ARONAUER

BOBBY
Sam still asleep?

DEAN takes a drink. So does BOBBY.

DEAN
Yeah.

BOBBY
He'll wake up.

Co-Executive Producer
PETER JOHNSON

DEAN
Yeah.

Executive Producer
BEN EDLUND

BOBBY
Dean, he's been through how much?

Executive Producer
PHIL SGRICCIA

BOBBY
Somehow, he always bounces back.

DEAN
He's never been through this.

DEAN spots the newspaper printout BOBBY is looking at.

DEAN
Job?

BOBBY
Might be.

BOBBY passes over the printout, which is from The Portland Chronicle, headline SMALL PLANE CRASH KILLS TWO, subheading

DEAN
Can I help? Send me to the library? Anything?

Executive Producer
McG

BOBBY
Couple goes up in a light plane. Wreckage was just found in the woods.

DEAN
Couple of Buddy Hollys?

Co-Executive Producer
JIM MICHAELS

DEAN
Doesn't really seem like News of the Weird.

Created by ERIC KRIPKE

BOBBY
Pilot was found seventeen miles away, flambéed.

Written by
ADAM GLASS

BOBBY
Girl's just gone. No body, no nothing.

DEAN
Okay, I'm not changing the channel.

SAM
Dean.

DEAN sets his glass down hard. SAM has entered the room. DEAN turns to face him, then stands up.

DEAN
Sam?

SAM hugs DEAN.

Directed by PHIL SGRICCIA

SAM hugs BOBBY.

BOBBY
Good to see you.

SAM
Wait. I saw you—I—I felt Lucifer snap your neck.

BOBBY
Well, Cas kind of—

SAM
Cas is alive?

DEAN
Yeah, Cas—Cas is fine. Sam, are you okay?

SAM
Actually, um...I'm starving.

BOBBY'S KITCHEN

INT. BOBBY'S KITCHEN – DAY

SAM is eating a sandwich. He is sitting at a table with DEAN; they both have beers in front of them. BOBBY is leaning against the counter.

DEAN
So, Sam...

SAM
Yeah?

DEAN
What's the last thing you remember?

Flashbacks to 5.22 Swan Song.

SAM
The field. And then I fell.

DEAN
Okay. And then?

SAM
I woke up in the panic room.

BOBBY
That's it? You really don't remember—

DEAN
Let's be glad. Who wants to remember all that hell?

SAM
Well, how long was I gone?

DEAN
About a year and a half.

SAM
What? I was downstairs f— I don't remember anything. So, how'd I get back? Was it Cas?

DEAN
Not exactly.

SAM
Dean, what did you do?

DEAN
Me and Death—

SAM
Death?! The horseman?

DEAN
I had leverage. It's done.

SAM
You sure?

DEAN
It's over. Slate's wiped.

BOBBY
Well, isn't this just neat and clean?

DEAN
Yes, it is—for once.

SAM
Is there anything else I should know?

DEAN hesitates.

DEAN
No. Another beer?

SAM
Uh, yeah.

DEAN gets up.

BOBBY'S YARD

EXT. BOBBY'S YARD – DAY

BOBBY is under a car, doing something with a wrench.

DEAN
Hey.

DEAN holds up two beers.

BOBBY
How is he?

DEAN
He's, uh...He's good. Really good. Better than I could have hoped.

DEAN puts down one beer on the work bench and sits down, opening the other beer.

BOBBY
Uh-huh.

DEAN
What? Why the poopface?

DEAN takes a drink. BOBBY comes over.

BOBBY
I'm glad he's better. I really am. But... That kid went straight-up Menendez on me not ten days ago. And now it's all just...erased? Sorry. I'm having a bit of a hard time even looking at him.

DEAN
It wasn't Sam.

BOBBY
Well, maybe it wasn't all Sam, but it was him, Dean.

DEAN
Well, what do you want to do, Bobby? We tell him everything?

BOBBY
No. Just wish I could, that's all.

DEAN
Yeah, but if we start throwing that crap at him, we don't know what's gonna happen. It could—it could crack the wall.

BOBBY
I know. I know.

DEAN
So, you know what? As far as I'm concerned, it's a gift horse, and I'm not looking for teeth. I'm sending Death a damn fruit basket.

BOBBY
He's gonna find out, you know. One way or another, someone'll tell him, or he'll figure it out on his own. He's not dumb. He should it hear it from us.

DEAN
Can we just leave it alone for the moment, please?

BOBBY puts up his hands and goes back to work with the wrench.

BOBBY
Okay. But you better prep for the B side, 'cause when Sam realizes we're shining him, it ain't gonna be cute.

DEAN takes another drink.

BOBBY'S YARD AGAIN

EXT. CAR GRAVEYARD – DAY

DEAN closes the trunk of the Impala. BOBBY opens the front passenger door.

BOBBY
Sam still asleep?

DEAN
Yeah, let him rest. We'll call him later.

SAM
Call me from where?

SAM has just shown up.

DEAN
Oh. Uh, there's this thing in Oregon.

SAM
Great. I'm in.

DEAN
Whoa, whoa. You just got vertical.

SAM
Exactly. I'm up. I'm good.

DEAN
Well, a few more days of crap cable couldn't hurt.

SAM
Right. Because that's what you did when you got back from hell.

DEAN
All right. You, me, and Bobby.

BOBBY
Oh, you two go on ahead. You got this covered. I, uh, forgot I promised that idjit Rufus I'd work the phones for him, so...

DEAN
You sure?

BOBBY
Yeah, yeah, yeah. You two enjoy catching up, okay?

BOBBY leaves.

SAM
What was that?

DEAN
One part age, three parts liquor.

DEAN and SAM head to their respective doors.

ROAD

EXT. IMPALA – NIGHT

INT. IMPALA – NIGHT

Jethro Tull's "A New Day Yesterday" plays.

SAM is on the phone.

SAM
Uh, you got it, officer. Thank you. You too.

SAM hangs up the phone.

SAM
So, get this—besides the crash, there were two other disappearances in town this week.

DEAN
Really?

SAM
Yeah, last weekend, a college girl vanished from her apartment. On the seventeenth floor. Then, three days ago, another girl didn't make it home from school.

DEAN
They know each other?

SAM
No. No connection. Just young and female, like the plane-crash girl.

DEAN
What would disappear a girl out of the sky, anyway?

SAM
Good question.

SAM waits a moment.

SAM
So you never even tried, huh?

DEAN
Tried?

SAM
To go live a life...after. You do remember you promised that, right?

DEAN
Yeah, I remember.

SAM
So, why didn't you try?

DEAN
What makes you think I didn't?

SAM
'Cause look at you. Look at this. You're exactly the same.

DEAN
Yeah, you're probably right.

A long pause.

DEAN
I was with them for a year—Lisa and Ben.

SAM
A year?

DEAN nods.

SAM
So then what?

DEAN
Didn't work out.

DEAN turns up the music.

MUSIC
It was a new day yesterday but it's an old day now

They pass a sign that says PORTLAND 20.

DESSERTINES' HOUSE

EXT. DESSERTINES' HOUSE – DAY

DEAN
You're, uh...Penny Dessertine's sister, right?

PENNY'S SISTER
Mm-hmm.

SAM
Uh, we'd just like to ask you a few questions.

PENNY'S SISTER
Look, the cops already came by. I'm tired. So, if you don't mind --

SAM
I—I understand. Really, I do. I know how hard this must be. We'd just like to figure out what happened. This will be quick. I promise.

PENNY'S SISTER
Okay. Fine. Come in.

INT. PENNY'S HOUSE – DAY

PENNY'S SISTER
Penny was very shy. To herself. Not at all what you'd call adventurous.

DEAN
What, like flying through a lightning storm in a two-seater?

PENNY'S SISTER
She was terrified of that thing. She just did it for Stan.

SAM
Stan?

PENNY'S SISTER
They were just starting to get serious. She didn't want to seem, you know...Not interested. I just wish I'd told her to stay home. We don't even have a body to bury.

MOTEL ROOM

INT. MOTEL ROOM – DAY

SAM
Hey.

DEAN
What do you got?

SAM
Uh...Well, looks like those other two missing girls both baked cookies for the lord.

DEAN
What is that? Code?

SAM
No. Church choir, bake sales, promise-ring clubs—the works. They were good girls. But Penny wasn't even a Christian, so—

DEAN
I have another theory. Penny's diary.

SAM
Did you steal that from her room?

DEAN
I love that you even asked me that.

SAM
And why wouldn't I?

DEAN
No reason. So girl-nappings. What if it's not about religion, what if it's about purity?

SAM
You mean you think they're all—

DEAN
Virgins, Sam. Virgins.

SAM
Penny was twenty-two.

DEAN
Yeah, with a pink room.

SAM
So?

DEAN
And stuffed teddy bears.

SAM
Fine. But you really think—

DEAN reads from PENNY's diary.

DEAN
"I've decided I'm going to give Stan my most precious gift."

SAM
Wow. That sounded really creepy coming out of your mouth.

DEAN
I think I delivered it.

SAM
You know, you—you could have led with 'the diary'. You know? Anyways, let's say you're right. Fine. Who would want virgins?

DEAN
You got me. I prefer ladies with experience.

ST. MARY'S

EXT. STREET IN FRONT OF ST. MARY'S CENTER FOR CATHOLIC STUDIES – NIGHT

MELISSA and two other young women are walking together. MELISSA goes in a different direction. SOMETHING swoops down from the sky and attacks her.

MELISSA
Aaaaaaaah!

ACT TWO HOSPITAL ROOM

INT. HOSPITAL – DAY'

MELISSA
It happened so fast.

SAM
It's all right, Melissa. What came at you? You can tell us.

MELISSA
It—it looked like a...a giant bat. You think I'm making it up, right? That's what the other man said.

SAM
Well, I'm not the other man.

MELISSA
It came right at me. It was huge. I swear. That's how I got this.

MELISSA pulls her gown forward to reveal large gashes on her back.

SAM
So, it attacked. And then what happened?

MELISSA
I don't know. I passed out, and when I woke up, it was gone.

SAM
Is there anything else you can think of? Anything you can tell us, even if it doesn't seem important?

MELISSA
Well, my ring got lost. Or else that thing stole it, if that makes any sense.

DEAN
What kind of ring?

MELISSA
Gold. Promise ring.

DEAN
Promise ring. So, uh...from, like, a church? Like
like a purity ring?

MELISSA
Yeah. Why?

DEAN
I got to ask. Uh, Melissa... Look, nobody is, uh, judging anybody here, okay? Believe me. But...Should you really be wearing that ring?

MELISSA
Well, I-I mean, I-I am—

DEAN
Really?

MELISSA
Matt Barne didn't count!

PARKING LOT

EXT. HOSPITAL PARKING LOT – DAY

SAM
So, what, you think Batman tried to rape her?

DEAN
Well, he does carry a lot of rage. But he rejected her because she was already dehymenated, huh?

SAM
You think?

DEAN
I think it just goes to show that being easy's pretty much all upside.

SAM
So, what kind of thing likes virgins and gold?

DEAN
P. Diddy?

SAM
You know, it's comforting.

DEAN
What's that?

SAM
I died for a year, came back, and you're still not funny.

DEAN
Shut up. I'm hilarious.

INT. MOTEL ROOM – DAY

SAM
This can't be possible.

DEAN
Try me.

SAM
Um, I googled "fire," "claws," "flying," "stealing virgins," and "gold," and it all takes me to the same place.

DEAN
Where?

SAM
World of Warcraft fansites.

DEAN
I don't know what that means.

SAM
Dragons, dude. See? Told you. Not possible.

DEAN
Actually, it might be.

SAM
How? In what reality?

DEAN
It's been a strange year. We should get a second opinion.

INT. BOBBY'S KITCHEN – DAY and INT. MOTEL ROOM – DAY, alternating

BOBBY is cooking. The phone rings. He answers.

BOBBY
Yeah?

DEAN
What do you know about dragons?

BOBBY
What? Nothing.

DEAN
Seriously.

BOBBY
Well, they're not like the Loch Ness monster, Dean. Dragons aren't real.

DEAN
Could you make a few calls?

BOBBY
To who? Hogwarts?

DEAN
Humor me.

BOBBY
Fine.

DEAN
You're a gentleman and a scholar.

BOBBY
Yeah, yeah. Hey, how's Memento doing over there? He caught you in any lies yet?

DEAN
Everything's fine. Sam says hey.

DEAN hangs up.

INT. MOTEL ROOM – DAY

SAM
You okay?

DEAN
Yeah.

SAM
Bobby say anything?

DEAN
Nope.

SAM is flipping through JOHN's journal.

DEAN
Dad never wrote anything about dragons. I promise. I'd remember if I read The Neverending Story in there.

SAM
Hey, did we hunt a skinwalker lately?

DEAN
Doesn't ring a bell. Why?

SAM
I don't know. Just...déjà vu or something. Are you sure? I could have sworn—

DEAN
You got to remember, your eggs are still a little scrambled, right? But, yeah, I'm sure.

SAM
All right. Yeah. Never mind.

DEAN's phone rings. He answers.

DEAN
Hey, Bobby. What do you got?

BOBBY
Can't believe she didn't jump right to mind. Dr. Visyak. Medieval Studies, S.F.U.

DEAN
Dr. Visyak, S.F.U. Got it. Thanks. All right. I'm going to San Francisco, figure out how to kill these things. You figure out where they are.

SAM
W-wait. D-did Bobby say where they like to park?

DEAN
No.

SAM
Great. Back to the lore.

DEAN
Which says what? That they live in Middle-Earth?

SAM
No. Caves.

DEAN
You're such a nerd.

SEWER

INT. SEWER – DAY

GIRL
Please let me go! Please! No! Aah! No!

DRAGON 1
Shut up! Shut up, or I'll break the other one. Now, get in there. Come on.

PENNY
It's okay. It's gonna be okay.

ACT THREE DR. VISYAK'S HOUSE

EXT. DR. VISYAK'S HOUSE – DAY

DEAN presses the buzzer.

DR. VISYAK
Yes?

DEAN
Dr. Visyak. My name is Dean Winchester.

DR. VISYAK
Office hours are Monday and Friday.

DEAN
Bobby Singer sent me. Hello? Hi.

The door opens and DR. VISYAK comes out.

INT. DR. VISYAK'S HOUSE – DAY

DR. VISYAK
Bobby Singer. Tell him something for me next time you see him.

DEAN
Hmm?

DR. VISYAK
Actually, just kick him in the jewels. That's more poetic.

DEAN
No love lost between you two, huh?

DR. VISYAK
No. Just the opposite.

DEAN
Oh?

DR. VISYAK
That's his story to tell. He's the idiot. So, what's this about?

DEAN
Well, uh...Dragons.

DR. VISYAK
Really?

DEAN
What, no twelve-sided-dice joke?

DR. VISYAK
We can joke about them because they've disappeared. But they aren't funny.At all.

DEAN
Well, one just flew in stateside.

DR. VISYAK
Are you sure?

DEAN
Fits the lore to a tee.

DR. VISYAK
But how? I mean, why? It's been seven hundred years.

DEAN
Banner crop of crazy all the way around these days, doc.

DR. VISYAK
So you want to know how to kill it.

DEAN
That's right.

DR. VISYAK
Well, you need a blade.

DEAN
Uh... Okay. What kind of blade?

DR. VISYAK
One forged with dragon's blood.

DEAN
So you need one to kill one, but you got to kill one to make one. How does that work out?

DR. VISYAK
Well, there aren't many dragon swords around anymore. Five or six, tops, worldwide. I mean, there's the sword of St. George, and, of course, there's Excalibur. And there's—

DEAN
You know a lot about this stuff, don't you?

DR. VISYAK
Well, I sure as hell better. I have one in the basement.

DEAN
You have one.

DR. VISYAK
Finding it took two decades, countless hours, and some really bad sex with an eastern European ambassador, but, yeah.

DR. VISYAK opens a door to a room containing a sword embedded in a boulder.

DEAN
That is not real. Is that real? Is it Excalibur?

DR. VISYAK
No. This...Is the Sword of Brunswick. Love of my life.

DEAN
So, uh, what's with the cement shoe?

DR. VISYAK
You know, binding sword to stone used to be all the rage. To protect them.

DEAN
All right, well, how do we get this puppy out?

DR. VISYAK laughs.

DR. VISYAK
Well, come on. You know this one. We need a brave knight who's willing to step up and kill the beast.

DEAN
Right. All right, well, I'll, uh, give it a whirl. Do you mind?

DR. VISYAK
Oh.

DEAN goes to pull the sword out of the stone, but is unable to and falls.

DR. VISYAK
You okay?

DEAN
Never better.

DEAN tries again but fails.

DEAN
Oh, son of a bitch! That's really on there!

DR. VISYAK
Yeah, afraid so.

DEAN
Well, I have another idea.

DR. VISYAK
What?

DEAN
Well, you're not gonna like it.

MOTEL ROOM

INT. MOTEL ROOM – DAY

SAM calls BOBBY.

BOBBY
Sam. Where's Dean?

SAM
Hey, um...He went to go see your friend. So, look, I'm trying to figure out where this thing lairs up. Uh, little help, maybe?

BOBBY
What are the parameters?

SAM
Caves, basically. But there's nothing around for miles.

BOBBY
So, less literal, then. What else you got local that's cold, dark, and wet?

SAM
Huh. Well, um...There's no subway lines. Sewers. That could be it. Thanks.

BOBBY
All right.

SAM
Wait, Bobby. Wait. Um...You okay?

BOBBY
Yeah, of course. Why? What's wrong?

SAM
Besides the way you been acting and talking? Nothing. Is there something I should know?

BOBBY
No. All you need to know is where Godzilla's holed up.

SAM
Well, Bobby, what happened this last year?

BOBBY
It had its moments. No more than usual. It's got nothing to do with you, Sam. How could it?

SAM
Right. 'Course.

BOBBY
Call me if you need anything.

SAM Ye—

BOBBY hangs up. SAM sighs and closes his eyes.

SAM
Castiel, um...I'm back. So, if you got a minute...

CASTIEL
Sam. It's so good to see you alive.

SAM
Yeah. You too.

CASTIEL walks over to SAM, arms out in an attempt to hug SAM, but SAM sits down instead.

SAM

Um...Look, I-I would hug you, but—

CASTIEL
—that would be awkward.

SAM
Um...Was a crazy year, huh? I-I-I just talked to Bobby. He—he told me everything that happened.

CASTIEL
Frankly, I'm surprised that you survived. I was begging Dean not to do it.

SAM
Yeah. No, I-I-I can understand that.

CASTIEL
You know, it's a miracle it didn't kill you.

SAM
Yeah. Yeah, it's a miracle, all right.

CASTIEL
So, how does it feel?

SAM
What?

CASTIEL
Well, to have your soul back, of course.

SAM
Right. Y-you mean 'cause I was walking around with no soul. Uh... Really good, Cas. I'm real good. You know what? I'm—I'm just hazy on a few of the details, though. Um... You think maybe you could...walk me through?

DR. VISYAK'S BASEMENT

INT. DR. VISYAK'S BASEMENT – DAY

DR. VISYAK
You know what? I-I-I don't like this at all. You do realize that this is the single most valuable artifact you have ever touched.

DEAN
It's also the only weapon we got. Look, I know what I'm doing, okay? I actually learned it all from Bobby. Hey, whatever happened there, you know he's at least a genius at this. Do you want me to kill that dragon or not?

DR. VISYAK
Okay.

DEAN
Trust me.

DEAN kneels next to the rock and places C4 on it.

DEAN
You rocks think you're so smart. All right. Welcome to the 21st century. All right, stand back.

DEAN and DR. VISYAK exit the room. DEAN detonates the charges.

DEAN
Okay. Now...

DEAN pulls out the sword, which has broken in half.

DEAN
You've got insurance for this, right?

MOTEL ROOM

INT. MOTEL ROOM – DAY

SAM
And what are we supposed to do with this, Dean? Give it a booster shot?

DEAN
It's what we got. All right? We're just gonna have to get a little closer. That's all. Where are we on the caves?

SAM
Nowhere. Sewers, on the other hand...Here. Check this out.

SAM points at their map.

SAM
So, two of the disappearances happened within a mile of here. So I think we start there and work our way around.

DEAN
Awesome. Who doesn't love sewers? Let's go.

SAM looks like he is about to say something.

DEAN
What?

SAM
Nothing. Uh, yeah, let's go.

SEWER

INT. SEWERS

DEAN
Ugh! God. Just when I get used to a smell, I hit a new flavor. Dude, we have been here for hours. There is nothing. I think the lore is off. Hey, what if, uh...What if dragons like nice hotels?

SAM
What is that?

SAM shines his flashlight at something behind DEAN.

DEAN
What?

DEAN also shines his flashlight and they see that what they are looking at is a pile of gold.

DEAN
Holy crap.

DEAN picks up a gold watch from the pile.

DEAN
Okay, maybe there are dragons here.

DEAN starts to take some of the gold.

SAM
Wait. Dean...Not now. Check this out.

SAM walks off towards an altar he has found. There is a leather-bound book on the altar.

SAM
A little arts-and-crafty for a giant bat, right?

PENNY
Hello? Is someone there? Hello?

SAM and DEAN find the girls trapped under the grates of the sewer.

DEAN
Hey. We're gonna get you out.

PENNY
Quick. He's coming back.

SAM is pulled backwards by a DRAGON. DEAN takes out the dragon sword.

DRAGON
Where do you think you're gonna stick that?

DEAN cuts into the DRAGON's arm.

DRAGON
Aah! Where did you get that?

DEAN
Comic-Con.

The DRAGON knocks the sword out of DEAN's hand. The sword falls between the grates. The DRAGON approaches DEAN, his hand glowing brightly. SAM distracts him. DEAN grabs at the sword, which is just out of reach.

DEAN Come on, come on.

DEAN is grabbed by another DRAGON. SAM kicks away the dragon he has been fighting.

DRAGON
Aah!

SAM reaches down and grabs the sword from between the grates. He stabs the dragon fighting DEAN. The other DRAGON escapes.

ACT FOUR BOBBY'S YARD

EXT. BOBBY'S YARD – DAY

DEAN plays with one of the gold watches.

DEAN
Hey, Sam. Ask me what time it is.

SAM
Why don't you cut to the chase and just roll in it?

DEAN
I rarely have wealth.

SAM
Dean...

DEAN
Yeah?

SAM
I am so...so sorry. I can't even begin to say.

DEAN
For what?

SAM
You know what.

DEAN
Did Bobby...

SAM
Cas.

DEAN
Cas. Friggin' child.

SAM
You should have told me, Dean.

DEAN
You weren't supposed to know.

SAM
What I did? To Bobby? To you? Of course I should know.

DEAN
Sam, Death didn't just shove your soul back in, okay? He put up the great wall of Sam between you and the things that you don't remember. And trust me when I say that the things you don't know could kill you. That's not a joke.

SAM
All right. But I have to set things right. Or what I can, anyway.

DEAN
It wasn't you.

SAM
You know, I kind of feel like I got slipped the worst mickey of all time...and I woke up to find out that I had burnt the whole city down. And you can say it wasn't me, but...I'm the one with the zippo in my pocket, you know? So I'm not sure it's that cut and dry. And, look, I a-appreciate you trying to protect me. I really do. But I got to fix... What I got to fix. So I need to know what I did.

DEAN
But you don't know how dangerous that could be.

SAM
What would you do? Right. Same thing.

DEAN
Sam...

BOBBY
Boys, something I think you ought to see.

BOBBY'S LIVING ROOM

INT. BOBBY'S LIVING ROOM – DAY

BOBBY
Now, as near as I can figure it, this dates back around the fourteenth century.

SAM
What language is it?

BOBBY
Da Vinci code. Real obscure Latinate. Gonna take me my golden years to translate it all. Oh, and, uh, FYI—that ain't paper.

DEAN
What is it?

BOBBY
It's human skin. Okay. I'm fairly clear on this first bit. It basically describes this place. It's like the backside of your worst nightmares. It's all blood and bone and darkness.

CLIFF

EXT. CLIFF – NIGHT and INT. BOBBY'S LIVING ROOM – DAY, alternating

BOBBY
Filled with the bodies and souls of all things hungry, sharp, and nasty.

DRAGON 2
Where are they?

DRAGON 1
I ran into trouble.

DRAGON 2
You're damn lucky I got enough.

DRAGON 1 grabs one of the girls from the van.

DRAGON 1
This is your lucky day, little girl. Come on, come on.

SAM
Monsters?

BOBBY
It's monsterland. According to this, it goes by many names, most of which I can't pronounce, but I'm thinking you know Purgatory.

DEAN
Purgatory? Awesome. Well, that is good to know. So, you're saying that these, uh, dragon freaks were squatting in the sewers and reading tone poems about purgatory?

BOBBY
Oh, no, no, no. They're reading an instruction manual.

DEAN
What?

BOBBY
Yeah. If you're nuts enough to want access to a place that gnarly, this book will show you how to open a door.

DEAN
Door to purgatory. Well, I know a demon who would have loved to have known about that. So, how do you open the door?

BOBBY
Ask Cloverfield. I'm pretty sure he's got that page.

DRAGON 1
Ego coniuro vos, insolubiliter ad mei potenciam aligati! Ad me...Sine prestolacione venire...

GIRL
Let me go! Please stop!

DRAGON 1
...Debeatis aperiat!

GIRL
No! Please don't!

DRAGON It'll go easier if you relax.

The DRAGONS throw the girl into the fiery pit below.

DRAGON
Huc sine mora debeas mater!

BOBBY
It gets worse.

SAM
Worse?

BOBBY
This ain't talking about how to take a vacation over there. This is all about opening a door to let something in.

SAM
Bring something here. What?

BOBBY
I'm working on it.

DEAN
Could you give us something?

BOBBY
I got a name.

DEAN
Okay.

BOBBY
Mother.

SAM
Mother? M-mother of what? Mother of dragons?

BOBBY
I wish. It says it a few times here. Mother of all.

The girl the dragons threw into the pit, rises back up, her eyes glowing red, and her legs burning like embers.

DRAGON 1
Welcome.

MOTHER OF ALL
You kept me waiting.

DEAN
What the hell does "mother of all" mean?

BOBBY
I don't know.

MOTHER OF ALL
We have so much to do. Let's get started.

 

CREDITS

 

END OF THE EPISODE

 

Source : SuperWiki

Kikavu ?

Au total, 112 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

CassieAuro 
19.11.2018 vers 16h

cappie02 
06.11.2018 vers 04h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Participe à notre jeu HypnoChance pour gagner un hors-série LiRE Game of Thrones !
Tirage au sort le 23/04 | Participation gratuite

Activité récente

Petit jeu (suite)
Hier à 23:20

Survivor (suite)
Hier à 21:42

Jack Kline
Hier à 20:42

Rowena
Hier à 20:15

Billie
Avant-hier

Arthur Ketch
Avant-hier

Eileen Leahy
17.04.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.20 : Moriah (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.20 : Moriah (inédit)
Vendredi 26 avril à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.19 : Jack in the Box (inédit)
Jeudi 18 avril à 20:00
1.28m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.18 : Absence (inédit)
Jeudi 11 avril à 20:00
1.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.17 : Game Night (inédit)
Jeudi 4 avril à 20:00
1.25m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Marathon Boston

Marathon Boston "Run Pads Run"
Genevieve et Jared Padalecki ont couru hier le marathon de Boston. Le couple, qui courait pour...

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier "Manifest"! "Décollage Imminent" vous demande de...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Le thème du mois : Dean au fil des saisons, lequel est votre préféré ?!? Venez voter PAR ICI  ...

Nouvel épisode ce soir

Nouvel épisode ce soir
Reprise de la saison 14 ce soir sur Série Club, avec l'épisode 14.17 "Game Night". Vous pouvez...

Nouveau sondage pour le 1er Avril

Nouveau sondage pour le 1er Avril
Selon vous que va-t-il se passer aujourd'hui ?!? Venez voter pour votre préféré......

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Luna25, Hier à 18:13

Désolée pour le bug

Xanaphia, Hier à 19:08

22 votants... je suis sûre que l'on peut mieux faire Et pas besoin de connaître les séries ! Direction le quartier Arrow

teddymatt, Hier à 19:16

128 au départ ! Une seule personnalité gagnera au final ! Venez voter sur le quartier The L Word (Animation : Quelle personnalité inviter ?)

choup37, Hier à 22:11

PDM, survivor, pendu, citations et sondage vous attendent sur Doctor Who!

choup37, Hier à 22:11

Le calendrier aussi ainsi que sur kaamelott et musketeers!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site