VOTE | 651 fans

#508 : Téléportation

 

Réalisé par: Charles Beeson
Ecrit par: Jeremy Carver

Quand Sam et Dean se trouvent en train de vivre leurs vies sous forme de shows télévisés, cela donne un tout nouveau genre de Télé réalité, et ils se demandent si l'Embrouilleur n'est pas derrière tout ça. D'une sitcom à un soap hospitalier, en passant par un jeu télévisé japonais et une série policière, chaque nouvelle expérience qu'ils rencontrent est plus bizarre que celle d'avant, et ils veulent en sortir. Mais l'Embrouilleur est-il la tête pensante derrière la folie ambiante ?

>>Photos promo<<

Popularité


4.89 - 9 votes

Titre VO
Changing Channels

Titre VF
Téléportation

Première diffusion
05.11.2009

Première diffusion en France
14.12.2010

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Résumé.

Une voix off annonce que Supernatural se tourne devant un public, telle une sitcom dans un décor en carton pâte. Dean se prépare un énorme sandwich, tandis que Sam entre et annonce la fin du monde comme si de rien n'était. Il demande à son frère s'il a fait ses recherches, et bien que gêné, Dean confirme. Soudain, une jeune femme en sous-vêtements de la salle de bain. Dean est pris sur le fait. Puis le générique de la sitcom débute.

*****************************SUPERNATURAL***********************

Wellington, Ohio, deux jours avant. Dean regarde une série médicale, qui ressemble étrangement à "Grey's Anatomy", et qui s'appelle "Dr Sexy M.D". Dean semble fasciné, ce qui donne à Sam l'occasion de se moquer. Les boys, en costume d'agents du FBI, se rendent au commissariat pour enquêter sur un homme qui a eu la tête arrachée. Selon le shérif, il s'est fait attaquer par un ours. Mais selon Dean, ça ne ressemble pas à une attaque d'ours. Kathy Randolphs, la femme du défunt, aurait tout vu, mais selon le shérif elle serait très perturbée.

Les boys interrogent Kathy. Elle tente de se persuader qu'elle a bien vu un ours, mais les boys la pousse à révéler ce qu'elle a cru voir. Elle avoue alors avoir vu l'Incroyable Hulk sous les traits de Lou Ferrigno. Les boys n'en croient pas leurs oreilles.

Au motel. Sam rentre de ses recherches. Il est allé dans la maison de Bill et Kathy Randolph, et à la place de la porte se trouvait un trou béant de 8m, tel la silhouette de Hulk. Dean a fait des recherches sur ordinateur. Bill avait très mauvais caractère et a eu de nombreux problèmes avec la justice à cause de divers bagarres. Sam commence à comprendre. Il montre les emballages de sucreriess qu'il a trouvé sur les lieux. Dean en conclut qu'ils ont affaire au Trickster. Il se réjouit, car il va enfin avoir l'occasion de le tuer pour se venger de sa dernière farce qui l'a vu mourir de nombreuses fois. Mais Sam a un autre plan. Il propose de demander de l'aide au Trickster, de lui demander de s'allier pour en finir avec l'Apocalypse. Dean se montre réticent, mais Sam insiste, assurant à son frère que si ça ne marche pas, ils le tueront. Dean cède.

Dean taille un pieu, tandis que Sam écoute attentivement la radio de la police. Il entend alors une annonce étrange et avec son frère, ils décident d'aller voir. Ils se rendent dans un entrepôt désaffecté. Etrangement, il n'y a personne sur les lieux. Ils prennent les pieux et entrent dans l'entrepôt, mais se retrouve dans un hôpital, affublé de blouses de médecins. Deux infirmières passent en les appelant "docteur". Dean ouvre la porte par laquelle ils sont entrés, mais referme en constatant que ce n'est plus qu'un placard, dans lequel deux personnes sont enlacées. Une jeune femme interne arrive, frappe Sam deux fois, le traite de lâche puis repart. Le pauvre Sam ne comprend pas ce qu'il s'est passé, mais Dean reconnaît la jeune femme comme étant le Docteur Ellen Piccolo (comme Ellen Pompeo, interprète de Meredith Grey). Il consate que l'hôpital est le Seattle Mercy, et en conclut que lui et son frère ont atteri dans "Dr Sexy M.D".

En marchant dans les couloirs de l'hôpital, les frangins se demandent ce qu'il se passe. Sam suggère que le Trickster les a piégé dans la télé, mais Dean trouve ça stupide. Ils croisent les différents personnages de "Dr Sexy M.D", parmis eux, les équivalents de Izzie Stevens, Denny Duquette, Christina Yang, et ils finissent par tomber sur le Docteur Sexy lui-même, qui vient vers eux. Dean semble gêné, jusqu'à ce qu'il remarque un détail qui ne correspond habituellement pas au personnage. Le temps s'arrête et le Trickster se révèle aux Winchester. Sam lui demande un pourparler. Le Trickster leur dit de survivre plus de 24 heures au jeu de rôle, et ensuite ils parleront. Dean demande des détails sur le jeu, mais le Trickster reste très évasif puis s'en va.

Tandis que les boys cherchent un moyen de sortir de là, Sam se fait de nouveau accoster par le docteur Piccolo, et tente de la convaincre qu'il n'est pas docteur. Elle prend ça comme un aveu de faiblesse et lui dit que ce n'était pas sa faute. Sam ne comprend rien, le docteur s'en va. Dean se fait à son tour accoster par le mari d'une patiente, mais celui-ci, peu satisfait de la réponse, tire sur Dean.

Dean se retrouve sur le billard, et c'est Sam qui est chargé de l'opérer. Le cadet ne sait pas comment s'y prendre, mais Dean insiste pour qu'il fasse quelque chose. Sam demande du fil dentaire, une aiguille un canif et du whisky, et soigne son frère à l'ancienne. L'opération se passe bien.

On entend alors un public crier, et sous les yeux ahuris de Dean, le décor change. Voilà les frangins transportés sur le plateau d'un jeu télévisé, intitulé le "Brise-Noix". Les deux frères sont fixés par les pieds sur des estrades, et devant eux se trouvent un levier, et du côté de Sam, un compte-à-rebours de 20 secondes. Le présentateur japonais fait son entrée et en japonais, pose une première question à Sam : pour quel démon avez-vous laissé tomber votre frère ? Sam ne comprenant pas le japonais, ne répond pas à temps, et le levier se lève, droit dans les bijoux de famille de Sammy. On revoit l'action au ralenti, et le présentateur fait une pub pour des chips à la crevette. Soudain, Castiel fait son entrée, en disant qu'il cherche les boys depuis des jours. Sam lui demande de les sortir de là, mais avant que Castiel ne puisse le faire, le Trickster le fait disparaître. Le présentateur demande alors à Dean si ses parents seraient toujous en vie sans son frère. Le compte-à-rebours commence, Dean panique, Sam lui suggère de jouer son rôle, tout comme lui a joué au docteur. Sans savoir comment il fait, Dean répond "oui" en japonais, et s'attend à recevoir le levier à son tour. Mais le présentateur le déclare vainqueur. Les boys ont compris le but du jeu désormais, mais sans savoir combien de temps il va leur falloir jouer.

Changement de programme. Les frangins se retrouvent dans une pub pour un médicament contre l'herpès génital, dans laquelle, plusieurs témoins racontent leurs histoires. C'est au tour de Sam de jouer le rôle, pour le plus grand plaisir de Dean.

De retour dans la sitcom "Supernatural". Retour au moment où Sam découvre que les recherches de Dean se sont matérialisées sous la forme d'une jolie jeune femme. Sam la vire gentiment. Les deux frères se demandent pendant encore combien de temps ils vont devoir jouer. Castiel débarque, avec des égratignures et des bleus sur le visage. Il prévient les Winchester qu'ils n'ont peut-être pas affaire à un véritable Trickster, car il est bien trop puissant pour en être un. Il n'a pas le temps d'en dire plus. Le Trickster arrive, et le fait disparaître de nouveau. Dean est excédé et fait comprendre à la créature qu'ils ont compris son jeu. Seulement la moitié selon le Trickster. Maintenant, il est temps que les frangins jouent leurs rôles dans la vraie vie. Sam en Lucifer, et Dean en Michael. Les boys ne comprennent pas ce que lui aurait à y gagner. Le Trickster leur rappelle que c'est eux qui ont commencé l'Apocalypse, ils n'ont pas d'autre choix que de suivre leurs destins. Dean lui demande pour lequel des deux anges il fait le larbin. Le Trckster n'apprécie pas la comparaison et s'emporte. Sam demande ce qu'il se passera s'ils refusent. Le Trickster leur dit qu'ils resteront coincés dans TV Land. Puis il les amène dans un autre univers.

Ils atterrissent dans une série policière, CSI Miami précisément, ce qui déplaît fortement à Dean. Ils jouent le rôle d'Horatio Caine, avec les lunettes de soleil et tout. Ils doivent examiner un cadavre. Sam remarque qu'un flic mange une sucette. Les frères pensent que c'est le Trickster. Ils décident alors de jouer le jeu. Ils piègent le flic et Dean le poignarde avec le pieu, mais ce n'était pas le Trickster. Celui-ci se révèle, en se réjouissant de l'erreur de Dean mais Sam arrive et le poignarde. Les frères se retrouvent alors dans l'entrepôt dans lequel ils sont entrés au départ.

Au motel, les boys sont persuadés d'avoir tué le Trickster. Mais Dean est inquiet pour Castiel, car ils ne l'ont pas retrouvé. Mais Sam n'est pas dans la chambre. Dean sort, tente de joindre son frère sur son portable mais tombe sur le répondeur. Il monte dans la Chevy, et à sa grande surprise, entend la voix de Sam. Il n'a pas l'air de savoir où il est, et Dean ne le voit pas. Alors, les frangins se rendent compte que Sam est devenu la Chevy, tel Kit dans K2000. Sur la route, les boys se demandent pourquoi ça n'a pas marché. Sam repense alors à ce que Castiel a dit à propos du fait que ce n'était peut-être pas le Trickster. Ca plus la réaction de ce dernier à l'évocation de Lucifer et Michael, Dean commence à comprendre ce qu'est vraiment la créature.

Dans un coin perdu, Dean sort de la voiture, ou plutôt de Sam, et s'adresse au ciel. Le Trickster apparaît. Dean exige que Sam reprenne sa forme normale. Après une hésitation, le Trickster s'exécute. Mais il n'est pas décidé à dire qui il est réellement. Sam jette un briquet allumé au sol, et le Trickster se trouve entouré par les flammes. Dean le défie de passer dans le cercle, s'il n'est pas un ange. Retour dans l'entrepôt. Le Trickster avoue qu'il est Gabriel, l'archange. Il raconte qu'il s'est enfui du Paradis car il était fatigué de voir ses frères s'entredéchirer, et voilà qu'à cause des Winchester, ça recommence. Il se fiche de savoir qui va gagner, pourvu que ça s'arrête. Mais les boys en comprennent pas où il veut en venir. Il leur explique qu'ils n'ont pas été choisi comme réceptacle par hasard. Michael, c'est le grand frère loyal envers son père, comme Dean. Lucifer, c'est le petit frère qui s'est rebellé contre son père, comme Sam. Et l'un des deux frères doit finir par tuer l'autre. Quoi qu'il arrive, cela se terminera dans le sang.

Dean menace Gabriel afin qu'il ramène Castiel, et à contrecoeur, l'archange s'exécute. Castiel a toujous le visage tuméfié, mais il va bien. Les boys s'apprêtent à partir, et avant Dean dit à Gabriel qu'il se trompe. Il ne s'agit pas d'une guerre fratricide, mais de lui, Gabriel, qui n'a pas su tenir tête à sa famille. Il déclenche l'alarme et l'eau tombe sur le feu qui s'éteint.

En sortant, Dean se demande si Gabriel a dit la vérité. Sam pense qu'en tout cas, l'archange y croit. Les deux frères ne savent pas quoi faire, et auraient préférés être dans une série TV. Ils montent dans la Chevy et s'en vont.

 

Ecrit par Deanlove35.

Au Sun’n Sands Motel - Dean et Sam se retrouvent dans une sitcom TV :


Voix off de Dean : Supernatural est enregistré en direct et en public.


Dans la cuisine, Dean est en train de refermer le frigo. Il vient de se faire un énorme sandwich qui se trouve posé sur la table. Il se retourne, et le public cri et l’applaudit.


Dean regarde son sandwich sur la table : Il va me falloir une plus grande bouche !

Sam rentre à ce moment là.


Dean : Tiens Salut Sam ! Alors quoi de neuf ?
Sam : oh rien du tout euh. C’est juste la fin du monde ! Il va te falloir une plus grande bouche !

Dean regarde Sam surprit en souriant de voir qu’il vient de dire la même chose que lui. Le public rigole et applaudit.

Sam : Dis euh, tu as pensé à faire les recherches ?


Dean regarde Sam puis tourne immédiatement sans tête comme s’il se sentait coupable de quelque chose qu’il n’a pas fait ! Le public rigole !


Dean : oh oui ! Et j’ai fais un paquet de recherche…toute la nuit !
Sam : c’est vrai ?


Dean acquiesce. A ce moment là, une fille en bikini sort de la salle de bains.


La fille : Alors Dean, on a encore tout un tas de recherche à faire !


Sam : Dean !
Dean : Saperlipopette !


Le public rigole et applaudit.

Générique de la sitcom


Wellington, Ohio. 2 jours plus tôt.


Dans la chambre d’hôtel, Dean est assis sur son lit, et regarde sa série médicale préférée « La clinique des cœurs brisés ».


Sam : qu’est-ce que tu regardes ?

Dean : Pas grand-chose. Une série médicale, la clinique des cœurs brisés ! C’est l’adaptation d’un bouquin !

Sam : Depuis quand tu es ménopausé ?

Dean : je zappé pour voir s’il y avait un truc bien ! Bon t’es prêt ?

Sam : et toi ?


Au commissariat :


Le shérif : je suis pas sûr de comprendre. Le FBI vous envoi ici pour quoi ?

Dean : çà a peut être un rapport avec le type qui vient de se faire arracher la tête !

Le shérif : Bill Randolph a été tué par un ours !

Sam : Comment vous êtes sûr que s’était bien un ours ?

Le shérif : Qu’est-ce que çà peut être d’autre ?

Dean : quelle qu’elle soit, la chose qui l’a tué elle l’a pourchassé à travers la forêt, a défoncé sa porte d’entrée, la suivit en haut des escaliers, avant de le massacrer une fois dans sa chambre. Est-ce que çà arrive souvent qu’un ours fasse tout çà ?

Le shérif : çà doit sûrement dépendre s’il est très énervé. Vous savez, la maison des Randolph se trouve sur les hauteurs. Là haut il y a des bancs de truites à faire rêver les pêcheurs et un paquet d’ours !

Sam : Qu’avez-vous à nous dire sur Madame Randolph ? D’après le dossier, elle aurait vu toute la scène !

Le shérif : ouais c’est vrai. J’ai beaucoup de peine pour cette pauvre femme !

Dean : est-ce qu’elle a vu l’ours ?

Le shérif : Katty Randolph a vécue une expérience très traumatisante. Elle est un peu déboussolée.

Sam : qu’est-ce qu’elle a déclarée ?

Dean et Sam se retrouvent dans un bureau et interroge Mme Randolph.

Mme Randolph : Non, çà devait sûrement être un ours ! Franchement, qu’est-ce que çà aurait pu être d’autre ?

Sam : Madame Randolph, dites nous ce que vous avez cru voir.

Mme Randolph : euh. Non, non, je me rappelle très bien maintenant s’était…s’était bel et bien un ours !

Dean : on vous fait confiance. Mais figurez-vous que çà nous aide d’envisager toutes les possibilités donc dites-nous ce que vous pensez avoir vu.

Mme Randolph hésitante : et…bien…c’est sûrement impossible…quand s’est arrivé j’aurais juré que s’était…l’incroyable Hulk !

Sam surpris : L’incroyable Hulk !?

Mme Randolph : Je vous avez dit que s’était insensé !

Sam : euh…

Dean : C’était Eric Bana ou Ewdard Norton ?

Mme Randolph : Oh non, les deux films étaient trés mauvais! S’était celui de la télé !

Dean : Lou Ferrigno ?

Mme Randolph : Oui c’est çà !

Dean : le type avec les cheveux en pétard !?

Mme Randolph : oui !

Dean : ha…

Dean et Sam se regardent

Mme Randolph : ho vous me prenez pour une folle !

Dean : non euh…non …euh c'est-à-dire que … en fait, est-ce qu’il y a…est-ce qu’il y a une raison pour que Lou Ferrigno, l’incroyable Hulk, euh… est envie de tuer votre mari ?

Mme Randolph : Non !

Dean : Non !


De retour au motel… Dean est assis et fais des recherches sur l’ordinateur, en lisant un article sur le site « The Wellington guardian », intitulé « Local man killed in bear attack »


Sam : Salut !

Dean : T’as du nouveau ?

Sam : ouais ! J’ai vu la maison !

Dean : et alors ?

Sam : et alors il y a un énorme trou d’au moins 2m50 à la place de la porte d’entrée et on pourrait jurer que…

Dean : que c’est Hulk qui a fait ce trou ?

Sam : possible ! Et toi qu’est-ce que t’as ?

Dean : Figure-toi que ce cher Bill Randolph avait souvent des sautes d’humeur ! Il a été arrêté 2 fois pour violences conjugales, mais aussi pour des bagarres. Et le juge l’a condamné à suivre des cours de gestion de la colère ! Je crois qu’on pourrait dire qu’il valait mieux ne pas trop l’énerver !

Sam : En clair, on a un grand nerveux qui s’est fait massacrer par le grand nerveux le plus célèbre de la télé. On dirait que ce type a eu ce qu’il méritait !

Dean acquiesce.

Sam : Je commence à comprendre.

Dean : Alors il va falloir que tu m’expliques !

Sam : Regarde, j’ai trouvé quelque chose sur le lieu du crime, des emballages de bonbons, y’en avait pleins.

Dean : Il a eu ce qu’il méritait, les friandises, se payer la tête des gens avant qu’il ne meure, on a encore à faire à l’embrouilleur c’est ça ?

Sam : Ouais on dirait.

Dean : Génial, oh j’ai envie de zigouiller cette enflure depuis la maison du mystère.

Sam : tu en est sur ?

Dean : Ah oui évidement

Sam : Non ce que je veux dire, c’est que t’es sur qu’il faut le tuer ?

Dean : Cet empafé n’a pas eu l’air de se poser des questions avant de me liquidé plusieurs fois de suite.

Sam : Oui oui je sais bien, je me disais seulement …

Dean : Tu te disais quoi ? Tu veux faire quoi à la place ?

Sam : Lui parler …

Dean : Pardon ?

Sam : Quand on y pense, c’est une des créatures, les plus puissantes qu’on est rencontrés, il pourrait peut être nous servir.

Dean : A faire quoi ?

Sam : Bon l’embrouilleur est plutôt un bon vivant, pas vrai, il aime la bouffe, les nanas, et tout le reste. Il a peut être pas envie que la fête s’arrête. Avec un peu de chance, il déteste les anges et les démons autant que nous. Il pourra peut être nous aidé.

Dean : T’es sérieux là ?

Sam : Ouais

Dean : Tu veux qu’on s’associe avec lui ?

Sam : Ouais

Dean : On est en train de parler d’un monstre violent et meurtrier, et toi tu voudrais l’ajouter à tes amis sur Facebook ? Alors là tu me la coupes !

Sam : Le monde est sur le point de sombrer, on peut pas se payer le luxe, de faire la fine bouche, je dis simplement que ça peut valoir le coup. Si jamais ça foire, alors on le tuera.

Dean : Et comment est-ce qu’on va le trouver ?

Sam : C’est pas son genre de faire qu’une seule victime. Il va recommencer.

Dean et Sam attendent un signe du Trickster, Dean prépare des pieux. Pendant que Sam allume sa radio branché sur les fréquences de la police de la ville.

A la radio : Centrale, j’ai trouvé un corps à la vieille papeterie de la route 6, on dirait que c’est un meurtre.

Sam : Ecoute

Réponse à la radio : Bien reçu, tu peux nous en dire un peu plus

A la radio : Alors là franchement Walt, je serais même pas capable de te décrire ce que j’ai vu. Envoi toutes les unités disponible.

Réponse à la radio : D’accord, calme toi et reste près de ta voiture, les renforts arrivent.

Dean : ça avait l’air bizarre ?

Sam : Tu crois que ça peut être notre gars ?

Dean et Sam arrivent à la vieille papeterie, sur place il n’y a aucunes voitures de police.

Dean : Y’a eu un meurtre ici, y’a pas une voiture de flic, rien du tout, qu’est-ce que tu en dis ?

Sam : Que c’est pas net.

Dean : Tiens

Ils prennent des torches et des pieux et rentrent à l’intérieur de la papeterie, mais au lieu d’être dans l’entrepôt, ils se retrouvent dans un hôpital, habillés en médecins.

Sam : Euh …

Dean : C’est quoi ce délire ?

Infirmière 1 : Docteur

Infirmière 2 : Docteur

Sam : Docteur ?

Femme à l’accueil : Je vous remercie

Docteur Picolo : Docteur (elle gifle Sam) sérieusement ?

Sam : Quoi ?

Docteur Picolo : Sérieusement, vous êtes un brillant chirurgien mais vous êtes un lâche, vous êtes aussi brillant que lâche.

Sam : De quoi Est-ce que vous parlez ? (elle regifle Sam)

Docteur Picolo : Comme si vous n’en aviez aucunes idées

Dean : J’arrive pas à le croire !

Sam : Quoi ?

Dean : C’était le docteur Picolo !

Sam : Qui ça ?

Dean : Le docteur Ellen Picolo, le médecin sexy mais sérieux du Seattle Mercy Hospital.

Sam : Euh, Dean, est-ce que je peux savoir, de quoi est-ce que tu parles ?

Dean : Les tenues de médecins, toutes les internes séduisantes, les oh sérieusement, ça ne fait aucuns doutes.

Sam : Je ne comprend rien à ce que tu dis, qu’est-ce qui ce passe ?

Dean : Nous sommes, dans la clinique des Cœurs Brisées. C’est quoi ce délire ?

Sam : J’en sais rien.

Dean : Non, je te pose une question là ?

Sam : J’en sais rien.

Dean : Si tu as une théorie, vas y je t’écoute.

Sam : Euh, l’embrouilleur nous as enfermé dans le monde de la télé.

Dean : C’est ça ta théorie ? C’est n’importe quoi !

Sam : C’est toi qui disait qu’on est dans la clinique des Cœurs Brisées !

Dean : Oui mais le monde de la télé, c’est le monde de la télé, il devrait y’avoir des acteurs, des échanges, des caméramans, pourtant tout ça, ça à l’air vrai.

Sam : C’est impossible, comment est-ce que tu peux expliquer que tout ça semble réel ?

Dean : J’en ai aucunes idées, d’accord

Docteur Wang : Docteur

Dean : Tiens voilà justement le docteur Wang, la cardiologue sexy et arrogante, et ce gars là c’est Johnny Drake, le truc c’est qu’il est mort et qu’il habite l’esprit de … cette nana, le docteur sexy, mais légèrement névrosée que tu vois là bas.

Sam : Attends, tu veux dire qu’il y’a des fantômes dans cette série ? Pourquoi faire ?

Dean : J’en sais rien, mais c’est assez prenant !

Sam : Mais je croyais que tu étais pas fan ?

Dean : C’est vrai, je suis pas fan, la vache !

Sam : Quoi ?

Dean : Oh c’est bien lui

Sam : Qui ?

Dean : C’est le fameux Docteur Sexy !

Docteur Sexy : Docteur

Dean : Docteur

Docteur Sexy : Docteur

Sam (qui répond parce Dean le force) : Docteur.

Docteur Sexy : Vous pouvez me donner une seule bonne raison d’avoir désobéi un ordre direct. Vous deviez pratiquer la greffe de visage expérimentale de Madame Bill ?

Dean : Sérieusement ?

Dr Sexy : Hum hum

Dean : D’accord (il remarque que le Docteur porte des tennis, et il le plaque contre le mur) vous n’êtes pas le docteur Sexy !

Dr Sexy : Vous êtes dingue !

Dean : Ah ouais, je croyais pourtant qu’une des raisons pour lesquelles le docteur Sexy était aussi sexy, c’est qu’il avait l’habitude de porter des bottes de cow-boy et surement pas des tennis.

Sam : Ouais, à part ça t’es pas fan.

Dean : C’est un plaisir coupable.

Dr Sexy : Appelez la sécurité

Dean : Ouais fait donc ça mon pote, on sait très bien qui tu es (tout s’arrête autour, et le Trickster reprend sa vraie forme)

Trickster : Vous avez fait de sacrés progrès mes mignons.

Dean : T’a intérêt à nous sortir de là !

Trickster : Sinon quoi, je crois que vous avez oublié les pieux en bois ?

Sam : C’était toi l’appel à la radio, c’est une embrouille ?

Trickster : Allo, je suis l’embrouilleur, faites pas la tête, quand j’ai entendu dire que vous étiez dans le coin, j’ai pas pu résister.

Dean : Je peux savoir où on est ?

Trickster : Vous en dites quoi, c’est du fait maison, cousu main, mes propres décors, et aussi mes acteurs. Je me suis fabriqué ma propre lucarne personnel.

Dean : Comment on en sort ?

Trickster : ça mon cher ami, c’est la question à 64 dollars !

Sam : C’est pas grave, on voudrait parler avec toi, on a besoin de ton aide

Trickster : Hum, laisse moi deviner, vous avez joué aux crétins en condamnant la terre entière et vous voudriez que moi j’aille balayer derrière vous ?

Sam : S’il te plait, accorde nous 5 minutes, écoute ce qu’on a à dire.

Trickster : D’accord, mais à une condition, si vous survivez aux prochaines 24 heures, on discutera.

Dean : Survivre à quoi ?

Trickster : Au jeu, gros bêta !

Dean : Quel jeu ?

Trickster : Il a déjà commencé.

Dean : Comment on joue ?

Trickster : Vous jouez déjà !

Dean : Tu pourrais nous donner les règles ? (le Trickster disparait) Oh non l’espèce d’enfoiré.

Une jeune femme : Docteur Sexy ? Docteur Sexy ?

Dean : Ah tant que j’y pense, discuter avec ce monstre, oh c’était un super plan.

Sam : Arrête, bon maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?

Dean : Moi je sais ce que je vais faire, je me casse !

Sam : (qui a faillit encore se prendre un gifle) encore vous, qu’est-ce qui vous prend

Docteur Picolo : Vous êtes probablement le plus brillant …

Sam : Oui je suis aussi un lâche, vous l’avez déjà dit, mais je crois que vous faites erreur, je ne suis pas chirurgien.

Dr Picolo : Je vous interdis de dire ça, vous êtes le meilleur neuro-chirurgien cérébro-vasculaire que j’ai eu la chance de rencontrer. Et j’en ai rencontrer beaucoup, alors oui cette fille est morte sur la table d’opération, mais ce n’était pas votre faute, ce n’était la faute de personne. Il arrive parfois que des gens meurent, c’est la vie.

Sam : Je n’ai aucunes idées de ce dont vous me parlez

Dr Picolo : Vous avez peur, vous avez peur d’opérer de nouveau et vous avez aussi peur d’aimer. (elle s’en va en pleurant)

Sam : Ouais moi aussi, j’aimerais me tirer …

M. Bill : Excusez moi Docteur

Dean : Quoi ?

M. Bill : Ma femme a besoin de cette greffe de visage.

Dean : D’accord, écoute moi mon pote, rien de tout ça n’est réel, tu comprends, et ta petite femme, elle n’a besoin de rien du tout. C’est clair ? (Dean s’en va, mais M. Bill sort un pistolet)

M. Bill : Hey Docteur (il tire sur Dean)

Dean : Oh, c’est réel, c’est réel !!

Sam : Non, non, non, hey, il faut appelez un médecin

Dans une salle d’opération, c’est Sam qui doit opérer son frère.

Infirmière : Tension artérielle à 8.5 en chute.

Sam : Hum, ouais

Infirmière (tendant un scalpel) : Docteur

Sam : Hein, nan !

Dean : Sam, j’aimerais bien que tu t’actives !

Sam : Je ne sais pas comment utilisé ces instruments.

Dean : Ben débrouille toi ! Sam j’ai pas toute la journée.

Sam : D’accord très bien, il va me falloir un canif, un peu de fil dentaire, une aiguille à coudre et une bouteille de whisky. Et on se magne !

Dean : C’est bon, de quoi ça à l’air ?
Sam : Ouais, tu va t’en sortir !
Dr Picolo : Je vous aime Docteur !

Sam et Dean se retrouvent maintenant dans une émission Japonaise, qui s’appelle le Casse noisettes :

Présentateur : C’est l’heure de jouer aux casse noisettes !!! Sam Winchester (il lui pose une question en japonais qui est : Quel était le nom du démon que vous avez préférez suivre plutôt que votre propre frère ?) Compte à rebours !

Sam : Hein, euh … je suis censé lui dire quoi ?

Dean : J’en sais pas plus que toi.

Sam : Désolé, je comprend pas, je parle pas le japonais. (le présentateur lui repose de nouveau la question en japonais) euh … non mais attends il se fout de ma gueule là ! Je ne sais pas parler japonais.

Présentateur : (le compte à rebours s’écoule, et il répond que c’était Ruby, en japonais) Je suis vraiment désolé Sam Winchester …

Sam : Désolé ? Désolé pourquoi ? Dean ? (Sam reçoit alors un violent coup au niveau de l’entrejambes, sous les yeux choqués de Dean)

Présentateur : Wow, c’est le casse noisettes ! C’est le casse noisettes !

Dean : Sam ?

Sam : (souffrant) Ouais ?

Le présentateur fait alors de la pub avec une de ces assistante sur des chips aux crevettes.

Dean : Est-ce que ça va ? (Dean se rend compte que lui aussi est attaché comme Sam, et qu’il risque de lui arrivé la même chose, du bruit se fait alors entendre) Qu’est-ce que ce c’est encore (Castiel fait son entrée) Cas ?

Sam : C’est encore une embrouille ?

Castiel : Non c’est moi, qu’est-ce que vous faites ici ?

Dean : Je te retourne la question ?

Castiel : Je vous cherchais partout, vous avez disparu depuis des jours.

Sam : Alors fait nous sortir d’ici, dépêche toi !

Castiel : Allons y ! (Mais Castiel disparait, le présentateur, la fait partir)

Dean : Castiel ?

Présentateur : Non, non, non, Monsieur l’embrouilleur n’aime pas du tout les petits angelots. Dean Winchester (il pose une question à Dean, de nouveau en japonais, cette fois il lui demande si ces parents seraient toujours en vie, si Sam ne serait pas né) Compte à rebours !

Dean : Je fais quoi, j’ai pas envie de me faire casser les noisettes ?

Sam : Je sais bien ça, euh attends non, oui je crois que je sais…

Dean : Vas y !

Sam : J’ai joué le chirurgien.

Dean : Hein ?

Sam : Dans la série, j’ai joué le chirurgien, je t’ai opéré !

Dean : Ben et alors ?

Sam : Alors, j’ai joué le rôle que l’embrouilleur m’avait confié, on devrait peut être continué !

Dean : Continuer à faire quoi ?

Sam : A jouer à son jeu stupide, c’est un jeu télévisé, alors réponds à la question !

Dean : En japonais ?

Sam : Ouais

Dean : Mais je parles pas japonais

Sam : Essaye !

Dean : Ah bordel !

Sam : Essaye !

Dean répond donc à la question par oui en japonais, et il gagne.

Présentateur : Dean Winchester est notre nouveau champion !

Sam : Comment tu as fait ça ?

Dean : J’en ai pas la moindre idée.

Sam : Alors c’est ça, on survit tant qu’on continue à jouer notre rôle.

Dean : Ouais, mais faut qu’on joue combien de temps ?

Sam : Excellente question.

Publicité pour un traitement contre l’herpès génital :

Femme 1 : Je souffre d’herpès génital

Homme : Je souffre d’herpès génital

Sam (qui fait mine de jouer au basket avec Dean et deux autres personnes) : Sans déconner !

Dean : Hey, c’est toi qui disait de jouer notre rôle !

Sam : Ouais, ouais, ça va !

Dean : Vas y !

Sam : Je souffre … Je souffre d’herpès génital.

Femme : J’essaie de me montrer responsable.

Homme : ça c’est bien vrai !

Sam : Mais aujourd’hui, je prend Herpexia, deux fois par jours, afin de diminuer mes chances de propager cette maladie.

Femme : Demander conseil à votre médecin, si vous voulez utiliser Herpexia.

Voix off de Dean : Il est fortement conseillé de consulter un praticien avant d’utiliser Herpexia. Ce médicament peut provoquer des maux de tête, des diarrhées, des troubles permanents de l’érections, des idées suicidaires, et des nausées.

Sam : Je fais tout mon possible, pour diminuer sensiblement la propagation de … de l’herpès génital. Et c’est une très bonne chose !

De retour dans la sitcom Supernatural :

Voix off de Dean : Il est temps de retrouver Supernatural

Dean : Saperlipopette

Sam : Je suis terriblement désolé, je vous assure, mais on a beaucoup de travail.

Jeune femme : Mais on a fait des tas de recherches ! Très approfondis !

Dean : Va falloir continuer combien de temps comme ça ?

Sam : J’en sais rien du tout ! Peut être pour l’éternité, on pourrait très bien y rester.

Dean (parlant au public) : Et ça vous fait marrer ? Bande de vautours ! (Castiel fait son entrée dans la pièce, et il est blessé)

Dean : ça va ?

Castiel : J’ai vraiment très peu de temps

Sam : Qu’est-ce qui t’es arrivé ?

Castiel : J’ai pu m’échapper !

Dean : T’échapper d’où ?

Castiel : Ecoutez moi, quelque chose ne tourne pas rond, cette créature est plus puissante qu’elle devrait l’être.

Dean : Quelle créature ? L’embrouilleur ?

Castiel : Si c’en est bien un.

Sam : Comment ça ? (Castiel est projeté contre le mur, il est alors bâillonné avec du scotch et le Trickster fait son entrée)

Trickster : Salut ! Merci beaucoup, quel accueil, merci beaucoup, non arrêté vous me gênez. Salut Castiel (Castiel semble le connaitre, mais au moment où il tente de parler, le Trickster le fait disparaitre)

Sam : Vous vous connaissez ?

Dean : Où la tu envoyé ?

Trickster : Détend toi un peu, il va survivre hum à priori.

Dean : Bon ça suffit, y’en a marre de tes tours à la noix, c’est bon on a saisit.

Trickster : Ah ouais, ta saisis quoi, gros malin ?

Dean : Arrête, tu voulais qu’on joue notre rôle, c’est ça ton petit jeu hein ?

Trickster : Seulement la moitié.

Sam : Et c’est quoi l’autre moitié ?

Trickster : Vous devez jouer votre rôle là dehors.

Dean : On peut savoir ce que ça veut dire ?

Trickster : Réfléchis voyons, Sam dans le rôle de Lucifer, Dean dans le rôle de Saint Michel. C’est le combat pour le titre poids lourd. Il vous suffit de jouer votre rôle.

Sam : Tu voudrais qu’on aille dire oui à ces espèces d’enflures !

Trickster : Et comment, il est temps d’allumer le feu !

Sam : Si on fait ça, le monde entier sera détruit.

Trickster : Ouais, et ce serait la faute à qui déjà, qui a fait sortir Lucifer de sa cage, hum ? Soyez lucides, ça a déjà commencé, vous avez tout déclenchés, et y’a pas moyens de l’arrêter, alors autant en finir une fois pour toutes !

Dean : Tu es de quel coté, le ciel ou l’enfer ?

Trickster : Je ne suis du coté de personne.

Dean : Ouais c’est ça, tu fais copain copain avec Saint Michel ou Lucifer, dit nous lequel ?

Trickster : Ecoute moi attentivement espèce de petit crétin, je ne travaille pour aucun de ces trous de balles, fait moi confiance.

Dean : Non tu es le petit larbin de l’un des deux.

Trickster (plaquant violement Dean contre le mur) : Je préfère d’avertir, ne t’avise pas de dire qui je suis, jamais. À présent écoutez moi bien tout les deux, voilà comment ça va se passer. Vous allez arrêter de pleurnicher, vous allez assumer vos responsabilités, et vous allez jouer les rôles, que le destin à choisit pour vous !

Sam : Et si on refuse ?

Trickster : Vous resterez coincer dans le monde de la télé, pour l’éternité, il y’a plus de 300 chaines, et rien d’intéressant. (Il claque des doigts, Dean et Sam se retrouvent alors dans une série policière, ressemblant aux Experts Miami)

Sur les lieux du crime :

Dean : Oh dites moi que c’est pas vrai !

Policier : Alors vous en dites quoi ?

Dean : Ce que j’en dis, j’en dis que tu ferais mieux d’aller te faire voir !

Sam : Heu vous nous laisser une seconde s’il vous plait, merci. Calme toi, tu veux.

Dean : Que je me calme, je porte des lunettes de soleil en pleine nuit. Tu sais qui fais ça, les tocars qui n’ont pas le moindre talent. Ah je déteste ce jeu, je déteste le fait qu’on soit dans une série policière, tu sais pourquoi, parce que je déteste toutes les séries policières. Y’en a 300 par semaine à la télé, et elles sont toutes pareil. Un avion s’est écrasé ici, non mais je t’en prie !

Sam : Hey ?

Dean : Quoi ?

Sam : T’a vu l’accro aux friandises là bas.

Dean : Tu crois que c’est lui ?

Sam : Viens et fait exactement comme moi !

Policier : Est-ce que ça va, y’a plus de soucis ?

Dean : Ouais, qu’est-ce qu’on a ?

Policier : Et ben, en plus des marques de ligatures qu’on peut voir autour du cou, il semble que la victime avait un rouleau de pièces de monnaie enfoncé dans la gorge.

Sam : Et bien on peut dire qu’il a touché le jackpot !

Policier : On a aussi relevé une plaie pénétrante au niveau de l’abdomen

Dean : Une chose est sur, ce gars devait manquer de tripes.

Sam : Il aurait dû prendre un pansement gastrique.

Dean : Il avait un petit creux.

Policer : Vous êtes trop drôle les gars ! (Dean plante alors le policer avec un pieu en bois, mais il ne s’agit pas du Trickster, un autre policer se met à rire, car il s‘agit du vrai Trickster)

Trickster : Tu t’es trompé de gars crétin !

Dean : T’es sur ? (Sam arrive derrière lui et le tue avec le pieu, les Winchester se retrouvent de nouveau dans la vieille papeterie, ils sont enfin libérés de la télé)

Au motel :

Dean : Je me fais un peu de soucis, quand je vois ce que ce trou duc à fait à Castiel, t’a une idée d’où il peut être ? Sam ? T’es où ?

Répondeur de Sam : Vous êtes sur le portable de Sam, laissez moi un message.

Dean (se rendant dans sa voiture) : Sam c’est moi, je peux savoir où tu es passé ?

Sam (qui parle depuis la voiture) : Dean ?

Dean : Sam ? Sam où est tu ?

Sam : J’en sais rien, oh non c’est pas vrai, je suis pas sur qu’on est tué l’embrouilleur.

Dean : De toute évidence le coup de pieu n’a pas fonctionné, tu crois que c’est une autre embrouille ?

Sam : J’en sais rien, ça n’a pas marché, parce que ce n’est peut pas un embrouilleur.

Dean : Qu’est-ce que tu veux dire ?

Sam : Tu as entendu ce qu’a dit Castiel, cette créature est trop puissante pour être un embrouilleur.

Dean : Tu as remarqué le regard qu’il lui a jeté, on aurait dit qu’il le connaissait ?

Sam : Et sa réaction quand tu as parlé de Saint Michel et de Lucifer.

Dean : Oh non c’est pas vrai.

Sam : Qu’est-ce qu’il y’a ?

Dean : Je crois savoir à qui on a à faire.

Dean s’arrête près d’un lac, et il fouille dans le coffre de l’Impala :

Sam : Dean ?

Dean : Quoi ?

Sam : ça me met très mal à l’aise ce que tu fais. Aie ! T’es sur que ça va fonctionné ?

Dean : Non mais j’ai pas d’autres idées ! (Il fait appel au Trickster) C’est bon espèce d’enflure, on jette l’éponge, on va le faire.

Sam : Tu veux que je klaxonne ?

Trickster : Waouh, t’es super sexy avec tes jantes chromés Sam !

Sam : Je t’emmerde

Trickster : ça y’est vous vous êtes décider, vous acceptez sans faire d’histoires.

Dean : Et oh doucement, pas si vite, on ira nulle part, tant que Sam n’avancera pas sur ces deux jambes.

Trickster : Qu’est-ce que ça va changer ? Satan va lui grimper dedans d’une façon ou d’une autre. (Le Trickster claque de nouveau des doigts, et Sam retrouve son apparence) Satisfait ?

Dean : Dis moi un petit truc, pourquoi est-ce que le pieu ne t’a pas tué ?

Trickster : Je suis l’embrouilleur !

Dean : Ou peut être pas (Sam sort son briquet et enflamme de l’huile sainte qui était tout autour du Trickster) Peut être que tu as toujours été un ange !

Trickster : Un quoi ? Tu as pas un peu fumé la moquette mon mignon ?

Dean : Je te propose un truc, si t’arrive à t’extirper du cercle du feu sacré, on admettra qu’on s’est gouré. (le Trickster finit par les ramener à la papeterie, et il frappe des mains)

Trickster : J’avoue que c’était bien joué ! Vraiment très bien joué ! Où avez-vous dégotés l’huile sacré ?

Dean : A quelque chose près, on peut dire qu’on l’a sorti du derrière de Sam

Trickster : Où est-ce que je me suis planté ?

Sam : Tu as fais aucunes erreurs, mais personne ne se débarrasse de Castiel comme tu l’as fait.

Dean : Et puis y’a la façon dont tu as parler de l’Apocalypse.

Trickster : C’est-à-dire ?

Dean : Si j’en crois mon expérience personnel, la plupart des gens ne s’énervent comme ça que en parlant de leur famille.

Sam : Alors toi t’es lequel, dormeur, grincheux ou trouduc ?

Trickster : Non moi c’est Gabriel. On m’appelle Gabriel !

Sam : Gabriel, l’archange ?

Gabriel : Oui votre honneur.

Dean : D’accord Gabriel, comment un archange peut devenir un embrouilleur ?

Gabriel : Je me suis fais mon propre programme de protection des témoins, j’ai réussis à fuir le paradis, je me suis fais greffer une nouvelle tête, je me suis trouver un coin de l’univers où vivre en paix. Et vous vous êtes arrivés, et vous avez tout foutu par terre.

Dean : Ton père t’a dis quoi en apprenant que tu rejoignais les païens ?

Gabriel : Mon père ne dit jamais rien à propos de quoi que ce soit.

Sam : Qu’est-ce qui c’est passé ? Pourquoi tu t’es enfuis ?

Dean : Tu aurais fait quoi à sa place, ces frangins sont tous des trous duc de premières catégorie.

Gabriel : Boucle là, tu m’entends, tu ne sais rien du tout à propos de ma famille, j’aimais sincèrement mon père et mes frères. Je l’ai aimais tous, mais les voir se retourner les uns contre les autres, les voir se déchirer de la sorte, je n’ai pas pu le supporter, vous comprenez ? Alors je me suis enfuis, et aujourd’hui, on se retrouve dans la même situation que à l’époque.

Sam : Alors aide nous à faire quelque chose !

Gabriel : Vous ne pouvez rien faire du tout.

Dean : Tu veux vraiment voir la fin du monde ?

Gabriel : Je veux qu’on en finisse une bonne fois pour toutes ! Je suis obligé de rester là comme un con, pendant que mes frères s’entretuent, et tout ça à cause de vous. Le ciel, l’enfer, j’en ai rien à foutre de qui va gagner, moi tout ce que je veux, c’est qu’on en finisse.

Sam : C’est pas forcer de se finir comme ça. Il doit certainement avoir un moyen d’enrailler la machine ?

Gabriel : ça se voit que vous connaissez pas ma famille, ce que vous autres appelez l’Apocalypse, moi j’appelle ça un repas dimanche en famille. C’est pour ça qu’il y’a pas moyen de l’arrêter. Tout ça, ça n’a rien avoir avec une simple guerre. C’est l’histoire de deux frères qui s’aimaient du fond du cœur, et qui ont fini par se trahir. Vous devriez pouvoir comprendre ça.

Sam : De quoi est-ce que tu parles ?

Gabriel : Vous êtes complètement à coté de la plaque tout les deux. Pourquoi est-ce que vous croyez que c’est vous qui avez été désigné comme véhicules ? Réfléchissez un peu (il regarde Dean) Saint Michel le frère ainé, éperdument loyal envers un père toujours absent. (Il regarde Sam) Et Lucifer, le petit frère, rebelle et en conflit ouvert avec son père. C’est pour cette raison que vous êtes venus au monde, c’est votre destin. Ça ne pouvait être personne d’autre que vous, tout ce qui est vrai au paradis, devra également l’être sur terre. L’un des deux frères, sera forcé de tuer l’autre.

Dean : Qu’est-ce que tu racontes ?

Gabriel : Pourquoi croyez vous que je me sois toujours autant intéressé à vous ? Parce que au moment même où mon père a allumé la lumière sur cette planète, nous savions tous déjà que ce monde prendrait fin avec vous deux. C’était écrit.

Dean : Non, ça ne se passera pas comme ça !

Gabriel : Je suis vraiment désolé, mais c’est comme ça que ça va se passer. Vous savez, j’aimerais bien que ce soit une série télé, tout y’est toujours si facile, chaque épisodes se finit toujours par un happy end. Mais on est dans la vraie vie, et ça va mal se terminer pour chacun d’entre nous. Y’a aucuns moyens d’y échapper. Alors mes petits chéris, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On reste ici à se regarder en chiens de faïence pour l’éternité ?

Dean : Tu vas commencer par ramener Castiel de là où tu l’as emprisonné.

Gabriel : Ah oui, et pourquoi je ferais ça ?

Dean : Pourquoi, parce que sinon on va te plonger dans une friteuse pleine d’huile sacré pour se faire un beignet d’archange. (Gabriel claque des doigts et fait revenir Cas) Castiel ça va ?

Castiel : Je vais bien. Salut Gabriel !

Gabriel : Salut petit frère ! Ta quête pour retrouver papa, ça avance ? Laisse moi deviner, tu es au point mort ?

Dean : Venez on s’en va ! Emmène toi Sam.

Gabriel : Euh, vous allez où ? Euh les gars attendez, attendez, vous faites quoi là ? Hey, quoi, vous allez me laisser moisir là pour l’éternité ?

Dean : Non, on ne va pas t’abandonner là, parce qu’on ne torture pas les gens comme toi tu le fais, et j’ai un scoop pour toi. Si on en ai là, c’est pas à cause d’un combat à mort entre tes deux frangins ou à cause d’une prophétie qu’on ne peut pas empêcher. On en ai là parce que toi, t’as pas eu assez de couilles pour t’opposer à ta famille. (Dean déclenche l’alarme à incendie, pour que l’eau puisse éteindre le feu de l’huile sacré) Et viens surtout pas dire que j’ai jamais rien fais pour toi !

À l’extérieur de la papeterie devant l’Impala :

Dean : Tout le baratin qui nous a sorti, tu penses que c’est la vérité ?

Sam : Il avait l’air d’y croire !

Dean : Qu’est-ce qu’on va faire ?

Sam : J’en sais rien.

Dean : Je vais te dire un truc, là j’aimerais bien qu’on soit dans une série télé.

Sam : Ouais, moi aussi

Ils montent dans la voiture et s’en vont ... 

 

 

Écrit par Bibou.

EXT. SUN 'N SANDS MOTEL – DAY

DEAN (voiceover)
Supernatural is filmed before a live studio audience.

INT. BRIGHT MOTEL ROOM – DAY

DEAN puts some things in a refrigerator, closes the fridge, and turns around. Applause. There is a sandwich on the table, about a foot tall.

DEAN
I'm gonna need a bigger mouth.

Laugh track.

SAM enters the room. Applause.

DEAN
Hey there, Sam. What's happening?

SAM
Oh, nothing. Um. Just the end of the world.

Laugh track. SAM sees the sandwich.

SAM
You're gonna need a bigger mouth.

Laugh track.

SAM
Hey, uh, have you done your research yet?

DEAN gets a 'busted' expression. Laugh track.

DEAN
Oh, yeah. All kinds of research. All night.

SAM
Yeah? Hm.

The bathroom door opens. A WOMAN in a bikini comes out. Wolf whistles.

WOMAN
Oh, Dean...

SAM looks at her. DEAN turns around, caught.

DEAN
We have some more research to do.

SAM folds his arms.

SAM
Dean...

Laugh track.

DEAN
Son of a bitch!

Laugh track.

TITLE SEQUENCE

INT. HOUSE – NIGHT

DEAN and SAM look around an empty house.

All captions are in the Full House font.

Supernatural

MUSIC
Town to town, two-lane roads, family biz, two hunting bros

DEAN and SAM back into each other, startle, turn around, and burst out laughing.

MUSIC
Living a lie just to get by

SAM opens a cabinet. A white-sheeted 'ghost' waggles at him. He shuts the cabinet and stands against the door. Freeze frame.

Starring
JARED PADALECKI
As
Sam Winchester

MUSIC
As long as we're moving forward

EXT. LANE – DAY

DEAN is working on the Impala. He wipes his forehead, smearing grease there. SAM points and laughs. DEAN looks at his hand and laughs. Freeze frame.

JENSEN ACKLES
As
Dean Winchester

MUSIC
There's nothing we can't do, together we'll face the day

EXT. PARK – DAY

DEAN and SAM ride a tandem bicycle.

MUSIC
You and I won't run away

DEAN and SAM race on absurdly small motorcycles.

MISHA COLLINS
As
Castiel

SAM throws a football to DEAN, who catches it and bounces it off the ground.

Guest Starring
RICHARD SPEIGHT, JR.
As
The Trickster

MUSIC
When the demons come out to play

DEAN and SAM both flop backwards onto the ground.

INT. BRIGHT MOTEL ROOM – DAY

DEAN and SAM both hold half-eaten burgers. They clink together beer bottles and grin at the camera.

Created by
ERIC KRIPKE

MUSIC
Together we'll face the day

ACT ONE

Black screen. Anya Marina's "Move You" begins to play.

Wellington, Ohio
Two Days Earlier

HOSPITAL

INT. HOSPITAL

Several medical personnel exit an elevator.

INTERCOM
All on-duty interns please report to station five south. All on-duty interns please report to station five south.

A MAN in a white lab coat, DR. PALMER, and a WOMAN in blue scrubs, DR. PICCOLO, enter the elevator.

MUSIC
Bending spoons with my mind

The moment the doors close, they begin making out.

MUSIC
Manifesting men of all kinds in my spare time

MOTEL

INT. DARK MOTEL ROOM – DAY

The hospital scene is on the TV. DEAN is sitting on a bed watching, rapt. The room looks exactly like the BRIGHT MOTEL ROOM from earlier, only less clean, less well-maintained, and in less vivid colors.

MUSIC
Oh how I struggled in vain with this riddle in my brain

SAM
What are you watching?

DEAN
Hospital show. Dr. Sexy, MD. I think it's based on a book.

SAM
When did you hit menopause?

DEAN
It's called channel surfing.

DEAN gets up and turns off the TV. The music stops. SAM grabs his suit jacket off the other bed and puts it on.

DEAN
You ready?

SAM
Are you?

DEAN grabs his keys and walks out.

POLICE STATION

INT. POLICE STATION – DAY

OFFICER
One more time, the FBI is here why, exactly?

Co-Producer
JEREMY CARVER

DEAN
Might have something to do with one of your locals getting his head ripped off.

OFFICER
Bill Randolph died from a bear attack.

SAM
How sure are you—

Co-Producers
JERRY WANEK
SERGE LADOUCEUR

SAM
—that it was a bear?

OFFICER
What else would it be?

DEAN
Well, whatever it was—

Producer
TODD ARONAUER

DEAN
—it chased Mr. Randolph through the woods, smashed through his front door—

Co-Executive Producer
PETER JOHNSON

DEAN
—followed him up the stairs, and killed him in his bedroom.

Executive Producer
SERA GAMBLE

DEAN
Is that common, a bear doing all that?

OFFICER
Depends how pissed off it is, I guess. Look, the Randolphs live way up in high country. You got trout runs to make a grown man weep.

Executive Producer
BEN EDLUND

OFFICER
And bears.

SAM
Right. Now, what about Mrs. Randolph? The file says she saw the whole thing.

OFFICER
Yes, she did.

Executive Producer
PHIL SGRICCIA

OFFICER
My heart goes out to that poor woman.

DEAN
She said bear.

Executive Producer
McG

OFFICER
Kathy Randolph went through a hell of a trauma. She's confused.

SAM
What did she say?

INTERVIEW

INT. INTERVIEW ROOM – DAY

SAM and DEAN are sitting at a table with KATHY RANDOLPH.

KATHY
No, it must have been a bear.

Produced by
JIM MICHAELS

KATHY
I mean, what else could it have been?

SAM
Mrs. Randolph, what do you think it was?

Written by
JEREMY CARVER

KATHY
No, I, I remember clearly now.

Directed by
CHARLES BEESON

KATHY
It was definitely a bear.

DEAN
We're sure it was. But see, it helps us to hear every angle. So just tell us what you thought you saw.

KATHY
It's impossible, but...I could have sworn I saw...the Incredible Hulk.

SAM
The Incredible Hulk.

KATHY
I told you it was crazy.

DEAN
Bana or Norton?

KATHY
Oh, no, those movies were terrible. The TV Hulk.

DEAN
Lou Ferrigno.

KATHY
Yes.

DEAN
Spiky-hair Lou Ferrigno.

KATHY
Yes.

DEAN
Huh.

DEAN and SAM look at each other.

KATHY
You think I'm crazy.

DEAN
No. Uh, no, it's just...is there, uh, would there be any reason that Lou Ferrigno, the Incredible Hulk, would have a grudge against your husband?

KATHY
No.

DEAN
No.

MOTEL

INT. DARK MOTEL ROOM – DAY

DEAN is at his laptop, looking at an article in the Wellington Guardian about a "Local man killed in bear attack". He looks up when SAM comes in.

SAM
Hey.

DEAN
Find anything?

SAM
Well, uh, I saw the house.

DEAN
And?

SAM
And there is a giant eight-foot-wide hole where the front door used to be. Almost like, uh—

DEAN
A Hulk-sized hole.

SAM
Maybe. What do you got?

DEAN
Well, it turns out that Bill Randolph had quite the temper. He's got two counts of spousal battery, bar brawls, and court-ordered anger management sessions. You might say you wouldn't like him when he's angry.

SAM
So a hothead getting killed by TV's greatest hothead. Kinda sounds like just desserts, doesn't it?

DEAN snorts.

SAM
It's all starting to make sense.

DEAN
How is it starting to make sense?

SAM
Well, I found something else at the crime scene.

SAM pulls a handful of candy wrappers out of his pocket.

SAM
Candy wrappers.

He drops them.

SAM
Lots of them.

DEAN
Just desserts, sweet tooth, screwing with people before you kill 'em—we're dealing with the Trickster, aren't we?

SAM
Sure looks like it.

DEAN
Good. I've wanted to gank that mother since Mystery Spot.

SAM
You sure?

DEAN
Yeah I'm sure.

SAM
No, I mean are you sure you wanna kill him?

DEAN
Son of a bitch didn't think twice about icing me a thousand times.

SAM
No, I know, I mean, I'm just saying—

DEAN
What are you saying? If you don't want to kill him, then what?

SAM
Talk to him?

DEAN
What?

SAM
Think about it, Dean. He's one of the most powerful creatures we've ever met. Maybe we can use him.

DEAN
For what?

SAM
Okay, Trickster's like a Hugh Hefner type, right? Wine, women, song—maybe he doesn't want the party to end. Maybe he hates this angels and demons stuff as much as we do. Maybe he'll help us.

DEAN
You're serious.

SAM
Yeah.

DEAN
Ally with the Trickster.

SAM
Yeah.

DEAN
A bloody, violent monster, and you wanna be Facebook friends with him? Nice, Sammy.

SAM
The world is gonna end, Dean. We don't have the luxury of a moral stand. Look, I'm just saying it's worth a shot. That's all. If it doesn't work, we'll kill him.

DEAN sighs.

DEAN
How are we gonna find the guy, anyway?

SAM
Well, he never takes just one victim, right? He'll show.

DEAN is sharpening a wooden stake and SAM is sitting at the table staring at the police scanner. On the table is a card that says "Day-Z Motel".

SCANNER
Um, Dispatch? I, I got a possible 187 out here at the old paper mill on Route 6?

SAM
Hey.

DEAN stops working and focuses on the scanner.

DISPATCH
Roger that. What are you looking at there, son?

SCANNER
Honestly, Walt, I, I wouldn't even know how to describe what I'm seeing. Just—send everybody.

DISPATCH
All right, stay calm, stay by your car. Help's on the way.

SAM turns off the scanner.

DEAN
That sounds weird.

SAM
Weird enough to be our guy.

WAREHOUSE

EXT. WAREHOUSE – DAY

DEAN and SAM get out of the Impala. No one else is in sight.

DEAN
There was a murder here, and there's no police cars. There's nobody. How's that look to you?

SAM
Crappy.

DEAN pulls two stakes and two flashlights out of the trunk and hands one of each to SAM. He closes the trunk and they enter the building.

HOSPITAL

INT. HOSPITAL – DAY

SAM and DEAN are both wearing white lab coats. Anya Marina's "Not a Through Street" begins to play. They look around and at each other and themselves.

DEAN
What the hell?

A BLONDE DOCTOR and an ASIAN DOCTOR, DR. WANG, pass by.

BLONDE DOCTOR
Doctor.

DR. WANG
Doctor.

MUSIC
I don't remember much of anything

SAM
Doctor?

MUSIC
Of those years

DEAN opens the door they just entered through.

MUSIC
Kind of strange and kind of sad

It leads to a janitor's closet where a MAN and a WOMAN are making out.

MUSIC
Considering all the laughs
and all the tears

DEAN closes the door, looking freaked.

A BRUNETTE DOCTOR, who bears a remarkable resemblance to DR. PICCOLO from Dr. Sexy, MD, turns away from the receptionist's desk and approaches SAM and DEAN.

BRUNETTE DOCTOR
Doctor.

She slaps SAM.

SAM
Ow!

BRUNETTE DOCTOR
Seriously.

SAM
What?

BRUNETTE DOCTOR
Seriously? You're brilliant, you know that? And a coward. You're a brilliant coward.

MUSIC
Or the cynical moon

SAM
Um. What are you talking about?

MUSIC
Could it be the neighbor's cat

She slaps him again.

BRUNETTE DOCTOR
As if you don't know!

MUSIC
Watching me from the living room?

She stalks off. DEAN gawks after her, looking as if he's seeing a dream come true.

DEAN
I don't believe this.

MUSIC
Either way

SAM
What?

DEAN
That's Dr. Piccolo.

SAM
Who?

MUSIC
These days I feel so strange

DEAN
Dr. Ellen Piccolo.

MUSIC
I remember you

DEAN
The sexy yet earnest doctor at—

MUSIC
So strange

DEAN looks at the sign behind the receptionist's desk and gestures at it angrily, reading it aloud.

DEAN
Seattle Mercy Hospital.

MUSIC
Do you remember me

SAM
Dean.

MUSIC
Secretly

SAM
What the hell are you talking about?

DEAN
The doctor getups. The, the sexy interns. The 'seriously's. It all makes sense.

SAM
What makes sense? What's going on?

DEAN
We're in Dr. Sexy, MD.

ACT TWO DR. SEXY, MD, HOSPITAL CORRIDOR

INT. HOSPITAL – DAY

DEAN and SAM walk through the hospital corridors.

DEAN
Dude, what the hell.

SAM
I don't know.

DEAN
No, seriously, what the hell.

SAM
I don't know.

DEAN
One theory. Any theory.

SAM
Uh, the Trickster trapped us in TV Land.

DEAN
That's your theory. That's stupid.

SAM
You're the one who said we're on Dr. Sexy, MD.

DEAN
Yeah, but TV land isn't TV Land. I mean, there's actors and, and lights and crew members, you know. This looks real.

SAM
It can't be. Dean, how can this possibly be real?

DEAN
I don't know.

DR. WANG walks past.

DR. WANG
Doctors.

DEAN
There goes Dr. Wang. The sexy but arrogant heart surgeon.

DEAN watches her go down the corridor and sees her pass a MAN sitting on a gurney.

DEAN
And there's Johnny Drake. Oh, he's not even alive, he's a ghost in the mind of—

ANOTHER BRUNETTE DOCTOR enters, sitting next to JOHNNY.

DEAN
Of her. The sexy yet neurotic doctor over there.

SAM
So...this show has ghosts? Why?

DEAN
I don't know. It is compelling.

SAM
I thought you said you weren't a fan.

DEAN
I'm not. I'm not.

DEAN sees something and just stares.

DEAN
Oh boy.

SAM
What?

DEAN
It's him.

SAM
Who?

DR. PALMER comes down the corridor.

DEAN
It's him, it's Dr. Sexy.

DR. PALMER stops next to SAM and DEAN. He looks at DEAN.

DR. PALMER
Doctor.

DEAN looks down, hiding his smile.

DEAN
Doctor.

DR. PALMER addresses SAM.

DR. PALMER
Doctor.

SAM nods. DEAN whacks him.

SAM
Doctor.

DR. PALMER addresses DEAN.

DR. PALMER
You want to give me one good reason why you defied my direct order to do the experimental face transplant on Mrs. Biehl?

DEAN's expression goes from awed through confused. He glances at SAM, then back.

DEAN
One reason?

DR. PALMER nods.

DEAN
Sure.

DEAN looks down. DR. PALMER is wearing white tennis shoes. DEAN slams him against the wall.

DEAN
You're not Dr. Sexy.

DR. PALMER
You're crazy.

DEAN
Really? Because I swore part of what makes Dr. Sexy sexy is the fact that he wears cowboy boots. Not tennis shoes.

SAM
Yeah. You're not a fan.

DEAN
It's a guilty pleasure.

DR. PALMER
Call security.

DEAN
Yeah, go ahead, pal. See, we know who you are.

DR. WANG, the BLONDE DOCTOR, and a SECURITY GUARD are all approaching. They and the other extras freeze-frame. DEAN glances around; only he, SAM, and DR. PALMER are still moving. DR. PALMER grins and morphs into the TRICKSTER.

TRICKSTER
You guys are getting better!

DEAN
Get us the hell out of here.

TRICKSTER
Or what?

The TRICKSTER grabs DEAN's arm and twists, hurting him.

TRICKSTER
Don't say you have wooden stakes, big guy.

SAM
That was you on the police scanner, right? This is a trick.

TRICKSTER
Hello? Trickster. Come on! I heard you two yahoos were in town. How could I resist?

DEAN
Where the hell are we?

TRICKSTER
Like it? It's all homemade. My own sets—

The TRICKSTER raps on the window in a nearby door, then indicates the frozen extras.

TRICKSTER
My own actors...call it my own little idiot box.

DEAN
How do we get out?

TRICKSTER
That, my friend, is the sixty-four-dollar question.

SAM
Whatever. We just, we need to talk to you. We need your help.

TRICKSTER
Hm, let me guess. You two muttonheads broke the world, and you want me to sweep up your mess.

SAM
Please. Just five minutes. Hear us out.

TRICKSTER
Sure. Tell you what. Survive the next twenty-four hours, we'll talk.

DEAN
Survive what?

TRICKSTER
The game!

DEAN
What game?

TRICKSTER
You're in it.

DEAN
How do we play?

TRICKSTER
You're playing it.

DEAN
What are the rules?

The TRICKSTER raises his eyebrows, grins, and vanishes in a burst of static. The extras unpause.

DEAN
Oh, son of a bitch.

BLONDE DOCTOR
Dr. Sexy? Dr. Sexy?

She walks past. DEAN and SAM continue down the corridor after her.

INTERCOM
Paging Dr. Sexy. Report to the ER.

DEAN
Oh, by the way. Talking with monsters? Hell of a plan.

SAM
Just, what do we do now?

DEAN
You know what I'm doing? Leaving.

DR. PICCOLO appears and takes another swing at SAM, who ducks.

SAM
Lady, what the hell?

DR. PICCOLO
You are a brilliant, brilliant—

SAM
Yeah. A coward. You already said that. But I got news for you. I am not a doctor.

Renee Stahl's "Something Real" begins to play.

DR. PICCOLO
Don't say that. You are the finest cerebrovascular neurosurgeon I have ever met, and I have met plenty. So that girl died on your table. It wasn't your fault. It wasn't anybody's fault. Sometimes people just die.

SAM
I have no idea what you're saying to me.

DR. PICCOLO
You're afraid. You're afraid to operate again. And you're afraid to love.

DR. PICCOLO leaves, sobbing.

MUSIC
Can you hear me calling

SAM
Yeah, we're getting out of here.

MAN
Hey. Doctor.

DEAN stops and turns to him.

DEAN
Yeah.

MAN
My wife needs that face transplant.

DEAN
Okay. You know what, pal? None of this is real, and your wife doesn't need jack squat. Okay?

DEAN and SAM keep on going.

MUSIC
Thought I could almost see the other side

MR. BIEHL
Hey, Doctor.

MR. BIEHL raises a gun and shoots DEAN in the back.

MUSIC
Of something

DEAN stares after him, then goes to his knees.

MUSIC
Real

DEAN
Real—it's real—

SAM
No no no, no no no no no—hey! We need a doctor!

MUSIC
Something real

SAM looks around frantically.

DR. SEXY, MD, OPERATING ROOM

INT. OPERATING ROOM – DAY

DEAN is facedown on an operating table, staring through the headrest at several pairs of white tennis shoes. For inexplicable reasons he is not under anesthesia.

MUSIC
Disappears before you see the signs

DR. WANG passes an operating instrument to another DOCTOR.

SAM is dressed in operating scrubs, as is everyone else in the room. DR. PICCOLO is watching through glass. SAM holds something absorbent against DEAN's injury with a pair of tweezers. He hands the tweezers to another DOCTOR and presses an already bloodstained cloth to the injury.

MUSIC
The end is near

BLONDE DOCTOR
BP is eighty over fifty and dropping.

DR. WANG
Doctor.

DR. WANG holds out a scalpel. SAM doesn't take it.

SAM
What?

DR. WANG and the BLONDE DOCTOR exchange glances.

MUSIC
Disappear before I saw the signs

DEAN
Sam. Do something. Come on.

MUSIC
The end is here

SAM leans over and speaks in an undertone.

SAM
I don't know how to use any of this crap.

DEAN
Figure it out.

SAM grins awkwardly at the other doctors but doesn't do anything.

DEAN
Sam. Come on. I'm waiting.

SAM
Okay. Um. I need a penknife, some dental floss, a sewing needle, and a fifth of whiskey.

Robbi Spencer's "I Love to See You Happy" begins to play.

The other doctors look at him and each other.

SAM
Stat!

Everyone starts moving.

A view of a mostly-empty bottle of Kentucky Bourbon and a thing of dental floss next to the usual surgical tools. SAM's gloved hands are bloody.

MUSIC
I'm living my life for something worthy

SAM snips off the extra floss from DEAN's stitches.

MUSIC
Living for someone other than me

DEAN
We okay? How's it looking?

MUSIC
Everything that you mean to me

SAM
Yep. You'll be fine.

MUSIC
I love to see you happy

SAM looks up and catches sight of DR. PICCOLO, who mouths 'I love you' and sighs, smiling.

MUSIC
You embrace the essence of a soul that must have been sent here straight from heaven, you talk ??, yeah you showed me how to ??

The shoes leave DEAN's field of vision. The lighting and texture shift, the music fades, and the light starts to flash in time with clapping. Shouts. The floor has become two doors, which slide apart.

JAPANESE GAME SHOW

INT. JAPANESE GAME SHOW STAGE

Behind the doors is blue-lit smoke. A JAPANESE MAN comes out of the doors and forward between TWO JAPANESE WOMEN and DEAN and SAM, both of whom are wearing more usual outfits (not what they were wearing at any earlier point in the episode). The JAPANESE MAN says something in Japanese.

HOST
Let's play Nutcracker!

The crowd cheers and applauds. A caption in hiragana (or katakana?) appears. DEAN looks around: he is standing in shoes glued to a platform that has a slot for a pole with a large ball at the end. SAM is similarly situated. To one side is an LED screen that says "20".

The HOST says something in Japanese and pulls cards out of his jacket. Silence falls.

HOST
Sam Winchester.

The HOST continues to talk in Japanese.

What was the name of the demon

you chose over your own brother?

HOST
Countdown.

SAM
What?

The screen begins to tick down the seconds.

SAM
Uh, what am I supposed to say?

DEAN
You think I know?

SAM addresses the HOST.

SAM
Uh, I, I don't, I don't understand Japanese.

The HOST says something in Japanese, presumably repeating the question.

What was the name of the demon
you chose over your own brother?

SAM
Is he screwing with me? I, I, I can't speak Japanese.

The screen hits "0". A buzz. The HOST says something in Japanese.

The answer is...

HOST
Ruby!

Ruby

HOST
I'm sorry, Sam Winchester.

SAM
Sorry? Sir? For what?

The HOST mimes hiding laughter.

SAM
Dean?

The pole on SAM's platform comes up so that the ball whacks SAM in the crotch. DEAN is horrified; the crowd cheers.

HOST
Nutcracker!

The scene replays from several angles. The Japanese caption flashes.

HOST
Nutcracker!

DEAN
Sam?

SAM makes an inarticulate noise. One of the JAPANESE WOMEN says something in Japanese. The HOST goes over to her. She shows off a bag of chips.

Have we discussed these
nutritious Shrimp Chips?

Lots of nutrition, tastes great...

and the more one eats,
the slimmer they get, just like you.

DEAN
You okay?

SAM just looks at him. DEAN looks at SAM's platform, then at his own, and cringes.

The JAPANESE WOMAN is still talking.

Please buy them.

The light on the doors starts flashing again.

DEAN
Oh now what?

The doors open to reveal CASTIEL. The crowd cheers.

DEAN
Cas?

SAM
Is this another trick?

CASTIEL
It's me. Uh, what are you doing here?

DEAN
Us? What are you doing here?

CASTIEL
Looking for you. You've been missing for days.

SAM
So get us the hell out of here, then!

CASTIEL
Let's go.

He raises his arms to touch both DEAN and SAM on the forehead and vanishes in a burst of static.

DEAN
Cas?

The HOST comes back to center stage.

HOST
No, no, no, no. Mr. Trickster does not like pretty-boy angels.

The HOST pulls out another card and speaks in Japanese.

HOST
Dean Winchester.

The HOST speaks in Japanese.

Would your Mother and Father
still be alive...

if your brother was never born?

HOST
Countdown.

The screen begins to tick down the seconds from "20".

DEAN
What do I do, what do I do?

SAM
What?

DEAN
I don't wanna get hit in the nuts.

SAM
I don't know, I, I, uh, just, uh—wait.

DEAN
What?

SAM
I played a doctor.

DEAN
What?

SAM
In, uh, in Dr. Sexy I played a doctor. I operated.

DEAN
So?

SAM
So I played the role the Trickster wanted me to play. Maybe we should just go along with it.

DEAN
Go along with what?

SAM
With the game! You know, we're on a game show, right? So just answer the question!

DEAN
In Japanese?

SAM
Yeah!

DEAN
I don't know Japanese!

SAM
Try!

DEAN
Dammit!

DEAN hits the button. The countdown freezes just before the buzz.

DEAN says something in Japanese.

The answer is...

yes?

The HOST repeats the last few syllables and so does DEAN. The HOST shouts something in Japanese. DEAN braces himself.

HOST
Dean Winchester, Nutcracker champion!

The crowd cheers.

SAM
How did you do that?

DEAN
I have no idea.

SAM
So that's it. We play our roles, we survive.

DEAN
Yeah, but play our roles for how long?

SAM
Good question.

DEAN forces a grin and waves.

COMMERCIAL

EXT. LAKE – DAY

A WOMAN does a yoga pose.

WOMAN
I've got genital herpes.

INT. HOUSE – DAY

An OLD MAN sits on a couch.

OLD MAN
I've got genital herpes.

EXT. BASKETBALL COURT – DAY

Four MEN are playing basketball. One makes a basket. This one turns around; it's SAM, looking very uncomfortable.

SAM
Seriously?

DEAN
Hey, you're the one who said play our roles.

SAM
Yeah. Right.

DEAN claps him on the shoulder and goes back to the game.

SAM
I've got genital herpes.

EXT. LAKE – DAY

The WOMAN sits in another yoga pose.

WOMAN
I try to be responsible.

INT. HOUSE – DAY

The OLD MAN looks over at ANOTHER WOMAN.

OLD MAN
Did I try.

EXT. BASKETBALL COURT – DAY

SAM
But now I take twice-daily Herpexia to reduce my chances of passing it on.

EXT. LAKE – DAY

WOMAN
Ask your doctor about using Herpexia.

INT. HOUSE – DAY and EXT. LAKE – DAY, alternating

The OLD MAN and the OTHER WOMAN are slow-dancing. The WOMAN does other yoga poses.

DEAN (voiceover)
Patients should always consult with a physician before using Herpexia. Possible side effects include headache, diarrhea, permanent erectile dysfunction, thoughts of suicide, and nausea.

EXT. BASKETBALL COURT – DAY

SAM
I am doing all I can to slightly lessen the spread of—of genital herpes. And that's a good thing.

SAM goes back to the game. The Herpexia logo appears.

ACT THREE SITCOM

EXT. SUN 'N SANDS MOTEL – DAY

DEAN (voiceover)
We now return to Supernatural.

INT. BRIGHT MOTEL ROOM – DAY

DEAN
Son of a bitch!

Laugh track. Applause. SAM goes over to the BIKINI WOMAN, glaring over his shoulder at DEAN.

SAM
Uh, I am really, really, very sorry, but, uh, we've got some work to do.

SAM escorts the WOMAN to the door.

WOMAN
But we did do work! In depth.

Laugh track. DEAN waves at her as she leaves. SAM shuts the door and shakes his head. DEAN speaks through a forced smile.

DEAN
How long do we have to keep doing this?

SAM
I don't know.

Applause.

SAM
Maybe forever?

Laugh track.

SAM
We might die in here.

Laugh track.

DEAN
How was that funny? Vultures.

Laugh track. The door opens; it's CASTIEL, with minor injuries. Applause.

DEAN
You okay?

CASTIEL
I don't have much time.

SAM
What happened?

CASTIEL
I got out.

DEAN
From where?

CASTIEL
Listen to me. Something is not right. This thing is much more powerful than it should be.

DEAN
What thing—the Trickster?

CASTIEL
If it is a trickster.

SAM
What do you mean?

CASTIEL is flung backwards into the wall, his face hidden. The TRICKSTER appears at the door.

TRICKSTER
Hello!

Applause and cheers. CASTIEL gets up; his mouth has been duct-taped shut.

TRICKSTER
Thank you. Thank you, ladies.

CASTIEL glares at the TRICKSTER.

TRICKSTER
Hi, Castiel!

The TRICKSTER gestures at CASTIEL, who vanishes in a burst of static.

SAM
You know him?

DEAN
Where did you just send him?

TRICKSTER
Relax, he'll live. ...Maybe.

Laugh track.

DEAN
All right, you know what? I am done with the monkey dance, okay? We get it.

TRICKSTER
Yeah? Get what, hotshot?

DEAN
Playing our roles, right? That's your game?

TRICKSTER
That's half the game.

SAM
What's the other half?

TRICKSTER
Play your roles out there.

DEAN
What's that supposed to mean?

TRICKSTER
Oh, you know. Sam starring as Lucifer. Dean starring as Michael. Your celebrity death match. Play your roles.

SAM
You want us to say yes to those sons of bitches?

TRICKSTER
Hells yeah. Let's light this candle!

SAM
We do that, the world will end.

TRICKSTER
Yeah? And whose fault is that? Who popped Lucifer out of the box? Hm? Look, it's started. You started it. It can't be stopped. So let's get it over with!

SAM glares.

DEAN
Heaven or hell, which side you on?

TRICKSTER
I'm not on either side.

DEAN
Yeah, right. You're grabbing ankle for Michael or Lucifer. Which one is it?

TRICKSTER
You listen to me, you arrogant dick. I don't work for either of those S.O.B.s. Believe me.

DEAN
Oh, you're somebody's bitch.

The TRICKSTER's smile vanishes. He grabs DEAN by the collar and slams him into the wall.

TRICKSTER
Don't you ever, ever presume to know what I am. Now listen very closely. Here's what's gonna happen. You're gonna suck it up, accept your responsibilities, and play the roles that destiny has chosen for you.

SAM
And if we don't?

The TRICKSTER grins.

TRICKSTER
Then you'll stay here in TV Land. Forever. Three hundred channels and, uh, nothing's on.

The TRICKSTER snaps his fingers.

CSI MIAMI

EXT. PARK – NIGHT

A MAN lies on the ground with a stomach wound. Crime-scene markers surround him and cameras flash. DEAN and SAM are standing outside the crime-scene tape, watching the various extras work. They turn around; they're wearing suits with matching blue shirts and sunglasses.

DEAN
Oh, come on.

A POLICE OFFICER ducks under the crime scene tape.

OFFICER
So, what do you think?

DEAN
What do I think? I think go screw yourself, that's what I think.

SAM
Uh, could you give us a sec, please? Thanks.

The OFFICER nods and turns away.

SAM
You gotta calm down.

DEAN
Calm down? I am wearing sunglasses at night.

DEAN yanks them off.

DEAN
You know who does that? No-talent douchebags.

SAM nods in agreement.

DEAN
I hate this game. I hate that we're in a procedural cop show and you wanna know why? Because I hate procedural cop shows. There's like three hundred of them on television and they're all the freaking same. It's ooh, plane crashed here—oh shut up.

SAM notices something at the crime scene and takes off his sunglasses.

SAM
Hey.

DEAN
What?

SAM
Check out sweet tooth over there.

The OFFICER is sucking a lollipop.

DEAN
Think that's him?

Music reminiscent of The Who's "Won't Get Fooled Again" begins to play.

SAM
Just, um, follow my lead.

SAM goes over to the body and DEAN follows. They both put on their sunglasses as the crime-scene tape is raised to let them under.

OFFICER
You, uh, you okay?

DEAN
Yeah. What do we got?

The OFFICER kneels next to the body.

OFFICER
Well, aside from the ligature marks around his neck, he has what appears to be a roll of quarters jammed down his throat.

DEAN takes off his sunglasses, gets out a flashlight, and takes a closer look. SAM also takes off his sunglasses.

SAM
Well I say, jackpot.

The OFFICER looks up, snorting in amusement. SAM puts his sunglasses back on.

OFFICER
Also, there is a stab wound to the lower abdomen.

The OFFICER indicates the bloodstain with his lollipop. DEAN grabs a stick and pokes at the hole in the shirt with it, getting blood on the stick, then puts his sunglasses back on.

DEAN
Well I say, no guts, no glory.

The OFFICER laughs. SAM puts his sunglasses back on.

SAM
Get that guy a Tums.

DEAN
Gutter ball.

The OFFICER keeps laughing.

OFFICER
Good one, guys.

DEAN comes around behind him with the stick. The OFFICER turns toward DEAN, who stabs him with it. Internal view of the stake piercing a beating heart. The OFFICER collapses, struggling to breathe. None of the extras notice or care except ANOTHER OFFICER, who starts laughing and morphs into the TRICKSTER.

TRICKSTER
You've got the wrong guy, idiots.

DEAN
Did we?

SAM stakes the TRICKSTER from behind. He falls over. A burst of static.

WAREHOUSE

INT. WAREHOUSE – DAY

The TRICKSTER is still down with the stake through him. DEAN and SAM are back in the clothes they were wearing when they entered the warehouse.

ACT FOUR MOTEL

EXT. DAY-Z MOTEL – DAY

INT. DARK MOTEL ROOM – DAY

DEAN finishes brushing his teeth and spits.

DEAN
I'm worried, man. What that SOB did to Cas. You know, where is he?

No response.

DEAN
Sam?

The room is empty.

DEAN
Where are you?

KNIGHT RIDER, MOTEL PARKING LOT

EXT. DAY-Z MOTEL – DAY

DEAN heads for the Impala, his phone to his ear.

SAM on phone
It's Sam. Leave me a message.

DEAN gets in the car.

DEAN
Sam. It's me. Where the hell did you go?

DEAN snaps the phone shut.

SAM
Dean?

SAM's voice sounds odd. DEAN looks around. SAM isn't in the car.

DEAN
Sam? Where are you?

SAM
I don't know.

DEAN notices a red light on the dashboard. It flashes in time with SAM's words.

SAM
Oh crap. I don't think we killed the Trickster.

KNIGHT RIDER, ROAD

EXT. ROAD – DAY

The Knight Rider theme plays. The Impala has acquired red flashing lights under the front grille as well. DEAN drives.

DEAN
Okay, stake didn't work. So, what, this is another trick?

SAM
I don't know. Maybe the stake didn't work because it's not a trickster?

DEAN
What do you mean?

SAM
You heard Cas. He said this thing was too powerful to be a trickster.

DEAN
And did you notice the way he looked at Cas? Almost like he knew him.

SAM
And how pissed he got when you brought up Michael and Lucifer.

DEAN
Son of a bitch.

SAM
What?

DEAN
I think I know what we're dealing with.

KNIGHT RIDER, PARK

EXT. CENTENNIAL POINT WILDERNESS AREA – DAY

DEAN rummages in the trunk of the car.

SAM
Dean?

DEAN
What?

SAM
That, uh, feels really uncomfortable.

DEAN shuts the trunk.

SAM
Ow. You sure this is gonna work?

DEAN
No, but I have no other ideas.

DEAN goes to the front of the car and shouts at the sky.

DEAN
All right, you son of a bitch! Uncle! We'll do it!

SAM
Should I honk?

TRICKSTER, appearing from nowhere
Wow. Sam. Get a load of the rims on you.

SAM
Eat me.

TRICKSTER
Okay, boys. Ready to go quietly?

DEAN
Whoa whoa whoa, not so fast. Nobody's going anywhere until Sam has opposable thumbs.

TRICKSTER
What's the difference? Satan's going to ride his ass one way or another.

DEAN looks at him. The TRICKSTER rolls his eyes and snaps his fingers. The KITT lights on the car go out and SAM gets out of the car.

TRICKSTER
Happy?

DEAN
Tell me one thing. Why didn't the stake kill you?

TRICKSTER
I am the Trickster.

DEAN
Or maybe you're not.

SAM holds up a flaming cigarette lighter and tosses it down. A ring of fire springs up around the TRICKSTER.

DEAN
Maybe you've always been an angel.

The TRICKSTER looks incredulous, then laughs.

TRICKSTER
A what? Somebody slip a mickey in your power shake, kid?

DEAN
I'll tell you what. You just jump out of the holy fire and we'll call it our mistake.

The TRICKSTER laughs, then stops laughing: he's caught. A burst of static.

REALITY, WAREHOUSE

INT. WAREHOUSE – DAY

The TRICKSTER claps.

TRICKSTER
Well played, boys. Well played. Where'd you get the holy oil?

DEAN
Well, you might say we pulled it out of Sam's ass.

TRICKSTER
Where'd I screw up?

SAM
You didn't. Nobody gets the jump on Cas like you did.

DEAN
Mostly it was the way you talked about Armageddon.

TRICKSTER
Meaning?

DEAN
Well, call it personal experience, but nobody gets that angry unless they're talking about their own family.

SAM
So which one are you? Grumpy, Sneezy, or Douchey?

TRICKSTER
Gabriel, okay? They call me Gabriel.

SAM
Gabriel? The archangel?

GABRIEL
Guilty.

DEAN
Okay, Gabriel. How does an archangel become a trickster?

GABRIEL
My own private witness protection. I skipped out of heaven, had a face transplant, carved out my own little corner of the world. Till you two screwed it all up.

DEAN
What did Daddy say when you ran off and joined the pagans?

GABRIEL
Daddy doesn't say anything about anything.

SAM
Then what happened? Why'd you ditch?

DEAN
Do you blame him? I mean, his brothers are heavyweight douchenozzles.

GABRIEL
Shut your cakehole. You don't know anything about my family. I love my father, my brothers. Love them. But watching them turn on each other? Tear at each other's throats? I couldn't bear it! Okay? So I left. And now it's happening all over again.

SAM
Then help us stop it.

GABRIEL
It can't be stopped.

DEAN
You wanna see the end of the world?

GABRIEL
I want it to be over! I have to sit back and watch my own brothers kill each other thanks to you two! Heaven, hell, I don't care who wins, I just want it to be over.

SAM
It doesn't have to be like that. There has to be some way to, to pull the plug.

GABRIEL laughs.

GABRIEL
You do not know my family. What you guys call the apocalypse, I used to call Sunday dinner. That's why there's no stopping this, because this isn't about a war. It's about two brothers that loved each other and betrayed each other. You'd think you'd be able to relate.

SAM
What are you talking about?

GABRIEL
You sorry sons of bitches. Why do you think you two are the vessels? Think about it. Michael, the big brother, loyal to an absent father, and Lucifer, the little brother, rebellious of Daddy's plan. You were born to this, boys. It's your destiny! It was always you! As it is in heaven, so it must be on earth. One brother has to kill the other.

DEAN
What the hell are you saying?

GABRIEL
Why do you think I've always taken such an interest in you? Because from the moment Dad flipped on the lights around here, we knew it was all gonna end with you. Always.

A long pause. SAM and DEAN look down, then at each other.

DEAN
No. That's not gonna happen.

GABRIEL
I'm sorry. But it is.

GABRIEL sighs.

GABRIEL
Guys. I wish this were a TV show. Easy answers, endings wrapped up in a bow...but this is real, and it's gonna end bloody for all of us. That's just how it's gotta be.

EPILOGUE

INT. WAREHOUSE – DAY

GABRIEL
So. Boys. Now what? We stare at each other for the rest of eternity?

DEAN
Well, first of all, you're gonna bring Cas back from wherever you stashed him.

GABRIEL
Oh am I.

DEAN
Yeah. Or we're going to dunk you in some holy oil and deep-fry ourselves an archangel.

GABRIEL snaps his fingers. CASTIEL appears.

DEAN
Cas, you okay?

CASTIEL
I'm fine. Hello, Gabriel.

GABRIEL
Hey, bro. How's the search for Daddy going? Let me guess. Awful.

CASTIEL glares.

DEAN
Okay, we're out of here. Come on, Sam.

DEAN turns and walks away.

GABRIEL
Uh. Okay. Guys?

SAM follows DEAN.

GABRIEL
So, so what? Huh?

CASTIEL follows DEAN.

GABRIEL
You're just gonna, you're gonna leave me here forever?

DEAN stops at the door and turns back.

DEAN
No. We're not, 'cause we don't screw with people the way you do. And for the record? This isn't about some prize fight between your brothers or some destiny that can't be stopped. This is about you being too afraid to stand up to your family.

DEAN pulls the fire alarm. GABRIEL looks up; the sprinklers go off.

DEAN
Don't say I never did anything for you.

GABRIEL glares. DEAN leaves, SAM right behind. CASTIEL looks back for a moment and follows. The fire goes out; apparently in this world water extinguishes grease fires instead of spreading them.

EXT. WAREHOUSE – DAY

The Impala is exactly where DEAN and SAM left it. DEAN and SAM go up to it. CASTIEL hangs back.

DEAN
All that stuff he was spouting in there, you think it was the truth?

SAM
I think he believes it.

DEAN
So what do we do?

SAM
I don't know.

DEAN
Well I'll tell you one thing. Right about now I wish I was back in a TV show.

SAM
Yeah, me too.

SAM and DEAN get in the car.

END EPISODE.

 

Source : SuperWiki.

Kikavu ?

Au total, 119 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

CassieAuro 
20.06.2018 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Survivor (suite)
Aujourd'hui à 09:48

Petit jeu (suite)
Hier à 23:17

Jack Kline
19.04.2019

Rowena
19.04.2019

Billie
18.04.2019

Arthur Ketch
18.04.2019

Eileen Leahy
17.04.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.20 : Moriah (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.20 : Moriah (inédit)
Vendredi 26 avril à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.19 : Jack in the Box (inédit)
Jeudi 18 avril à 20:00
1.28m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.18 : Absence (inédit)
Jeudi 11 avril à 20:00
1.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.17 : Game Night (inédit)
Jeudi 4 avril à 20:00
1.25m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Marathon Boston

Marathon Boston "Run Pads Run"
Genevieve et Jared Padalecki ont couru hier le marathon de Boston. Le couple, qui courait pour...

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier "Manifest"! "Décollage Imminent" vous demande de...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Le thème du mois : Dean au fil des saisons, lequel est votre préféré ?!? Venez voter PAR ICI  ...

Nouvel épisode ce soir

Nouvel épisode ce soir
Reprise de la saison 14 ce soir sur Série Club, avec l'épisode 14.17 "Game Night". Vous pouvez...

Nouveau sondage pour le 1er Avril

Nouveau sondage pour le 1er Avril
Selon vous que va-t-il se passer aujourd'hui ?!? Venez voter pour votre préféré......

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Locksley, Hier à 17:14

Bonne chance à tous

teddymatt, Hier à 18:34

128 au départ. Seule une personnalité gagnera. A vous de choisir "Quelle personnalité inviter ?" sur le quartier The L Word...

choup37, Hier à 23:11

Nouveaux designs sur Kaamelott, Merlin, Doctor Who

grims, Aujourd'hui à 08:57

Nouvelle série de photos du mois sur le quartier Sons of Anarchy ! venez départager les tenues de Maggie Siff !

choup37, Aujourd'hui à 10:04

Calendrier, pdm, jeux, nouveau sondage sur Doctor Who! Quel écrivain(e) aimeriez-vous rencontrer?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site