VOTE | 651 fans

#506 : L'antéchrist

 

Réalisé par: Charles Beeson
Ecrit par: Andrew Dabb et Daniel Loflin

LES CONTES DE FEES DEVIENNENT REALITE - Sam et Dean enquêtent sur une série de meurtres étranges qui ressemblent étrangement aux contes et légendes urbaines. Les frères découvrent que le responsable est un enfant de 11 ans, Jesse, qui voit tout ce auquel il croit se réaliser. Castiel raconte à Sam et à Dean que Jesse est une menace sérieuse et qu'il doit être éliminé.

 

>>Photos promo<<

Popularité


4.25 - 8 votes

Titre VO
I Believe the Children Are our Future

Titre VF
L'antéchrist

Première diffusion
15.10.2009

Première diffusion en France
07.12.2010

Vidéos

Promo #1

Promo #1

  

Sneak peek #1

Sneak peek #1

  

Promo #2

Promo #2

  

Promo #3

Promo #3

  

Promo #3

Promo #3

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Résumé des épisodes précédents.

Alliance, Nebraska. Une jeune fille, Amber, regarde la télé en se brossant les cheveux. Elle entend un bruit et se dirige vers un placard, en appelant Jimmy, le jeune garçon qu'elle garde. Elle le trouve à l'intérieur du placard, avec du ketchup sur la tête en guise de sang. Elle lui ordonne d'aller au lit, et il finit par obéir. Elle se remet devant la télé puis se rélève pour aller regarder par la fenêtre.

Tard dans la nuit. Les parents de Jimmy rentrent. la télé est allumée, le père dit à sa femme qu'il va ramener Amber, et éteint l'appareil. Il tente de réveiller la jeune fille, apparemment assoupie sur le canapé, mais il constate qu'il a du sang sur les doigts. Il retourne le corps et remarque alors un trou béant dans la tête d'Amber. Il hurle le nom de sa femme.

*****************************SUPERNATURAL***********************

A la morgue. Sous les pseudonymes de Page et Plant, Dean et Sam demandent au légiste de voir le corps d'Amber. Finalement, le légiste les emmène au corps. Les frangins découvrent d'énormes griffures sur la tempe droite de la jeune fille. Le légiste explique qu'au départ ils pensaient à une attaque de loup. Mais il a découvert un faux ongle dans le lobe temporal du cadavre. Au grand étonnement des boys, le légiste explique qu'elle s'est fait ça elle-même, elle s'est grattée jusqu'au cerveau. Un cas extrême de "démengeaison fantôme" selon, lui, il suffit de parler de démengeaisons ou d'y penser pour avoir envie de se gratter. Théorie qui se confirme sur Dean quand le légiste s'en va.

Les boys décident d'interroger les parents de Jimmy et donc les employeurs d'Amber. Tandis que Sam est occupé avec le couple, Dean entreprend de faire dire la vérité à Jimmy. Jimmy finira par avouer qu'il avait mis de la poudre à gratter sur la brosse d'Amber. Pour Sam, il paraît impossible que de la simple poudre à gratter ait cet effet dévastateur. Ils reçoivent un appel du légiste.

Ils se rendent à l'hôpital où un corps calciné est emmené. Le légiste leurs dit qu'il a été électrocuté. Plusieurs choses pourraient en être l'origine, mais le seul témoin de la scène semble être sénile. Il s'appelle Mr Stanley et les boys comptent bien l'interroger. Le vieux monsieur leur dit qu'il voulait juste lui faire une blague, en lui serrant la main. Il leurs montre un serre-main électrocuteur, qui n'est censé n'être qu'un jouet.

Dans leur chambre, Dean et Sam décident de tester l'électrocuteur sur un jambon. Ils enfilent des lunettes de protection et Dean applique le jouet sur le jambon qui grille instantanément. Sam émet l'hypothèse que ces objets puissent être envoûtés, et tandis que Dean se régale du jambon, il explique que la poudre à gratter et l'électrocuteur n'ont pas été fabriqués dans le même pays, mais sont vendus dans le même magasin

Les frangins se rendent au magasin en question, le Conjurarium. Dean prend un coussin péteur sous le regard blasé de Sam, et ils rencontrent le propriétaire. Dean lui demande s'il a vendu beaucoup de poudre à gratter et de serre-main électrocuteurs, et en profite pour acheter le coussin péteur. Le proprio confirme. Sam lui demande s'il a beaucoup de clients. Le proprio lui répond que ce sont surtout des enfants, mais qu'ils viennent surtout pour casser le matériel. Les jeunes sont surtout intéressés par les nouvelles technologies et tout ça le met en colère, car il tient son magasin depuis 20 ans. Dean prend ça comme un aveu et teste alors l'électrocuteur sur un poulet en plastique, mais le proprio semble terrifié devant le poulet qui a fondu. Sam en déduit qu'il n'est pas un puissant sorcier, et avec des excuses, les boys s'éclipsent.

Dans une maison, de nuit. Un père couche sa fille, qui vient de perdre une dent de lait. Il lui explique qu'en mettant sa dent sous son oreiller, la fée des dents (la petite souris chez nous) va venir pendant la nuit pour la remplacer par une pièce. La fillette semble plutôt effrayée par cette idée. Le père sourit, met la dent sous l'oreiller de sa fille et s'en va. Dans la nuit, la fillette va mettre sa dent sous l'oreiller de son père. La fée des dents, un petit gros barbu avec un tutu rose et des ailes, vient donc rendre visite au père, et lui arrache toutes ses dents.

Le lendemain à l'hôpital. Dean drague une infirmière tandis que Sam a été interrogé l'homme sans dents.  Sam revient vers son frère, et lui donne la description du coupable, la fameuse fée des dents. Celle-ci lui a arraché toutes ses dents, et en échange lui a donné 32 pièces. Dean révèle alors à son frère qu'il y a deux gamins qui sont soignés pour des ulcères à l'estomac pour avoir mélangé de l'aspirine à du coca. Et un homme est resté coincé à cause d'une grimace que Dean mime à Sam. Sammy justement, est complètement perdu. Dean alors se remémore les croyances qu'il avait lorsqu'il n'avait que 6 ans. Pour lui, l'aspirine et le coca, les grimaces, la poudre à gratter, et tout le reste sont tous des mensonges inventés par les parents et auxquels les enfants croient. Sam en conclu que quelqu'un en ville a des pouvoirs dignes d'un dieu, avec le sens de l'humour d'un gamin, un peu comme celui de Dean.

Au motel. Sam revient, trouvant son frère en train de manger le jambon. Il lui montre une carte où sont répertoriés les évènements passés, tous dans un rayon de 5 km. Et au centre, une seule maison. Dean demande alors si leur motel fait partie cercle, et lorsque Sam confirme, Dean lui montre alors la paume de sa main droite, qui est pleine de poils, ce qui prouve qu'il s'est fait plaisir personnellement. Sam lui fait remarquer que ça peut aussi le rendre aveugle. Dean décide de se débarasser de ses poils, et ensuite, ils iront inspecter la maison.

Les frères arrivent à la maison. Sam entreprend de crocheter la serrure, mais la porte s'ouvre, laissant apparaître un jeune garçon. A sa demande, les boys lui montrent leurs badges, et après une courte négociation, il les laisse entrer. Le gosse est seul, ses parents travaillent, et se fait seul à manger. Sam ne peut que faire la comparaison avec sa propre enfance. Il se présente au gamin sous le nom de Robert, et le garçon lui dit qu'il s'appelle Jesse. Dean trouve un dessin représentant la fée des dents, telle qu'elle a été décrite à Sam. Jesse leur apprend que c'est l'histoire que son père lui a raconté. Il lui a aussi raconté que l'aspirine et le coca mélangés pouvaient vous envoyer à l'hopitâl, que la poudre à gratter peut vous faire vous gratter jusqu'au cerveau, et quand il voit l'électrocuteur dans la main de Dean, il prend peur, pensant que c'est réellement dangereux.  Dean le convainc que c'est juste un jouet, énervant mais complètement inoffensif, et le démontre en l'appliquant sur Sam, qui lui n'apprécie pas la blague.

En sortant de la maison, Sam souhaite des explications sur le manège de Dean. Dean lui explique qu'il est convaincu que Jesse est à l'origine de tout ça, parce qu'il y croit vraiment. Donc s'il croit que l'électrocuteur est un jouet pourri, il deviendra un jouet pourri. Il pense aussi que Jesse n'est pas conscient de ce qu'il peut faire, et maintenant, il reste à savoir comment il y parvient.

Dean est assis sur son lit. Sam revient de ses recherches. Il est parvenu à découvrir que la mère de Jesse s'appelle Julia Wright, et qu'elle l'a fait adopter. Aucun père n'est mentionné sur l'acte de naissance, et Julia vit à Elk Creek.

Elk Creek. Ils sonnent à la porte de la vieille maison de Julia. Elle croit à des vendeurs, mais les frangins se présentent comme des agents du FBI. Elle leurs demande de glisser leurs badges dans la fente de la porte. Elle ouvre finalement. Sam lui dit qu'ils voudraient qu'elle leurs parle de son fils et du fait qu'elle l'ait fait adopté. Il lui demande si la grossesse s'est passée normalement. A ce moment, Julia panique, leur crie de s'en aller, referme violemment la porte, mais Dean la retient à temps. Ils la poursuivent dans la maison jusque dans la cuisine, où elle leurs jette du sel. Elle semble surprise du fait que ce ne soient pas des démons, et Dean lui demande alors ce qu'elle sait à propos des démons.

Le calme revenu, Julia leur explique qu'elle a été possédée par un démon pendant 9 mois, et que sous son contrôle, elle a tué des gens. Sa grossesse est liée à cette possession d'après elle. Elle leurs explique que le démon s'est servi de son corps pour donner naissance à cet enfant. Elle était seule lorsqu'elle a accouché, et le travail terminé, elle a su ce qu'elle devait faire pour faire partir le démon. Elle a donc avalé une grand quantité de sel. Lorsqu'elle s'est retrouvée seule avec le bébé, elle a voulu le tuer, mais n'a pas pu le faire. Alors elle l'a fait adopté. Dean lui demande qui était le père. Julia lui révèle qu'elle était vierge. Julia leurs demande alors comment est son fils. Dean lui explique qu'il s'appelle Jesse et que c'est un bon gamin. En sortant, il dit à Sam qu'ils vont avoir besoin d'aide.

Ils arrivent au motel. Castiel les y attend. Il a bien reçu le message de Sam et semble soulagé que les deux frères aient trouvé le garçon. Lorsque Dean demande ce qu'il faut faire, Castiel leurs dit qu'il faut le tuer. Dean est sur le point d'émettre une objection, mais Cas' précise que Jesse est mi-humain mi-démon, mais qu'il est bien plus puissant qu'il en a l'air.  Il leurs révèle que Jesse est l'antéchrist. Il s'asseoit involontairement sur le coussin péteur, faisant la fierté de Dean qui a réussi malgré lui sa blague. Sam ramène tout le monde au sujet, et demande si Jesse est le fils du Diable. Castiel infirme. Il précise que la Bible est pleine d'erreurs. L'antéchrist n'est pas le fils de Lucifer, mais la descendance d'un démon, et l'une des armes les plus puissantes de Lucifer pour sa guerre contre le Paradis. Dean ne comprend pas pourquoi Jesse est toujours ici alors. Castiel explique que grâce à son pouvoir, il est resté caché des anges et des démons, mais maintenant que Lucifer est libre, son pouvoir grandi, et ce n'est plus qu'une question de temps avant que les démons ne le retrouvent. Et lorsque Lucifer aura mis la main dessus, il suffira d'un mot à Jesse pour détruire le coeur du Paradis. Sam s'oppose à l'idée de tuer Jesse. Castiel lui rappelle ses ambitions sur cette guerre qui date d'à peine 1 an. Mais Sam a changé. Dean intervient en disant qu'ils ne vont pas tuer Jesse, mais l'amener chez Bobby, qui saura quoi faire. Castiel pense que ce n'est pas une idée. Pour l'instant, ce qui s'est passé s'est passé de cette façon car Jesse est heureux, mais lorsqu'il sera en colère, les conséquences seront gravissimes. De plus, il ne lui sera pas difficile d'échapper à la vigilance des Winchester. Sam suggère alors qu'ils lui disent la vérité sur ce qu'il est vraiment, sur l'Apocalypse, afin qu'il puisse faire le bon choix. Castiel lui réplique que lui Sam, ne l'a pas fait, et qu'il ne veut pas prendre le même risque avec Jesse. Il disparaît.

Julia sort de chez elle. Elle est accostée par un policier, mais celui-ci est possédé par le démon qui est responsable de sa grossesse. Il lui dit que maintenant que les Winchester lui ont dit où était Jesse, ils vont pouvoir rendre visite à leur fils. Il la possède et s'en va. Chez Jesse. Le petit graçon se serre un verre d'eau, quand Castiel apparaît. L'ange tient un couteau derrière son dos. Il s'excuse auprès du garçon qui semble terrifié, lève son couteau, et à ce moment, Dean et Sam débarquent. Quand ils demandent à Jesse s'il a vu Castiel, il leur montre une figurine au sol, à l'image de l'ange.

Dans le salon. Dean tente d'expliquer à Jesse qu'il a des pouvoirs, comme les super héros. Il lui dit que lui et Sam vont l'emmener dans leur base secrète dans le Dakota du Sud, où ilva s'entraîner pour combattre les forces du mal, comme les X-Men. Jesse semble convaincu, mais Julia possédée entre, envoyant les frères contre le mur. Elle dit à Jesse que Dean et Sam lui ont menti, ainsi que ses parents, et tout le monde autour de lui, et ce depuis qu'il est né. Elle se présente comme sa vraie mère, mais Jesse ne veut pas le croire. Elle lui dit qu'il est à moitié humain, et à moitié démon, et elle continue à lui démontrer que tout le monde lui a menti. Jesse commence à se mettre en colère, faisant trembler les murs, clignoter les lampes, et faisant jaillir des flammes dans la cheminée. Julia lui dit qu'elle, elle ne lui mentira pas. Sam intervient, mais Julia tente de le faire taire. Seulement, Jesse souhaite entendre ce qu'a à dire Sam. Il ordonne à Julia de le laisser. Sam s'excuse de lui avoir menti, il lui révèle que lui et Dean chassent des monstres, et que Julia a raison, elle est bien sa mère, et il a bien un côté démoniaque mais aussi un côté humain, et qu'il a le choix de suivre qui il veut. S'il fait le mauvais choix, ça le hantera toute sa vie, Sam en a eu lui-même l'expérience. Jesse exorcise Julia.

Le calme est enfin revenu, Julia est inconsciente mais semble aller bien. Dean tente de convaincre Jesse de ramener Castiel à sa forme humaine, mais le gosse ne semble pas décider à le faire, alors Dean n'insiste pas. Dean lui dit ensuite que maintenant ils vont l'emmener afin qu'il s'entraîne pour se battre. Mais Jesse lui rétorque qu'il ne veut pas se battre. Sam intervient, et dit à Jesse qu'il est plus puissant que tout ce que son frère et lui ont rencontré jusqu'à maintenant, mais ils ne le considère pas comme un monstre. Jesse comprend qu'il ne peut pas rester ici. Dean lui confirme, maintenant que les démons savent où il est, d'autres viendront. Jesse demande s'il peut emmener ses parents avec lui. Sam lui fait comprendre que quelque soit son choix ils le respecteront, mais il doit comprendre qu'emmener ses parents est dangereux pour eux. Leur père à eux est mort tué par un démon. Jesse ne sait pas quoi faire. Sam lui dit que c'est à lui de faire un choix, même si c'est injuste. Jesse demande à voir ses parents, afin de leur dire au revoir. Les Winchester le laisse faire. Jesse monte, va voir ses parents, puis va s'allonger sur son lit. Il finit par regarder un poster de l'Australie.

Les boys finissent par s'inquiéter de ne pas voir Jesse redescendre. Ils montent dans sa chambre mais il n'y est plus. Castiel arrive leur disant qu'il est parti, en prenant soin de tout remettre en ordre en ville. Sam trouve un mot sur le lit, disant que Jesse est désolé qu'il aime ses parents, mais qu'il devait partir pour assurer leur sécurité. Dean demande alors comment ils vont faire pour le retrouver, mais Castiel lui dit qu'il n'y a aucun moyen, sauf si Jesse le souhaite.

Dans l'Impala. Dean fait remarquer qu'ils ont détruit la vie de Jesse en lui révélant toute la vérite, mais Sam lui dit qu'ils n'avaient pas le choix. Dean comprend pourquoi les parents mentent à leurs enfants. Simplement pour les protéger, et qu'ils puissent s'endormir en se sentant en sécurité. Dean émet le souhait que leur père leur ait menti, Sam aussi aurait aimé.

 

Ecrit par Deanlove35.

INT. MAISON

(Alliance, Nebraska. Amber, une jeune baby-sitter, regarde la télé, dans le noir complet. Un bruit de chute se fait entendre. Elle se lève, et marche prudemment en direction du bruit.)

AMBER : Jimmy ? (Elle s'avance jusqu'à un placard, l'ouvre, et y trouve Jimmy, qui semble mort. Elle soupire.) Je t'ai dis d'aller dormir.

JIMMY : Je sais. Tu vois pas que je suis mort ?

AMBER : C'est quoi ça, du ketchup ? C'est répugnant !

(Elle le force à se relever.)

JIMMY : Aouh ! T'es pas sympa !

AMBER : Je sais, c'est d'ailleurs pour ça que tes parents me paient. Allez, vas au lit, tout de suite !

JIMMY : D'accord, d'accord ! Attend ! Attend. J'irais me coucher, si tu me laisses tripoter un peu tes nichons.

AMBER : Oh, c'est pas vrai ! Monte !

(Elle s'assure que Jimmy monte à l'étage, puis retourne s'asseoir devant la télé. Elle entend un chien aboyer avec rage dehors. Elle baisse le son, regarde par la fenêtre, mais tout semble calme, hormis un chien aboyant au loin. Plus tard dans la nuit, les parents de Jimmy rentrent chez eux. Ils trouvent Amber allongée sur le canapé.)

PERE : Vas te coucher, je vais ramener Amber. Ne m'attend pas. (La mère de Jimmy monte. Le père éteint la télé, puis se penche sur Amber.) Amber ? Amber ! (Elle ne répond pas, alors il s'approche plus près et passe la main sur son visage.) Amber ? (Il touche quelque chose, allume la lumière, et découvre qu'il a du sang sur les doigts.) Oh, non ! (Il pousse le corps d'Amber, et découvre alors toute la partie droite de sa tête qui a été grattée jusqu'à l'os.) Francine !!!


SUPERNATURAL


INT.MORGUE

(Dean et Sam enquêtent sur la mort d'Amber.)

DEAN : Agents Page et Plant, du FBI.

DOCTEUR : Messieurs. Qu'est-ce qui vous amène ?

SAM : Nous souhaiterions voir le corps d'Amber.

DOCTEUR : C'est vrai ? Pourquoi faire ?

DEAN : Le rapport de police dit qu'elle s'est fait... qu'elle s'est fait labourer le crâne.

DOCTEUR : Euh, vous n'avez pas lu le rapport d'autopsie que j'ai envoyé par mail ce matin ?

SAM : On a eu des problèmes avec notre serveur.

(Le docteur les emmène jusqu'au corps d'Amber. Sam a un mouvement de recul en découvrant les dégâts.)

DOCTEUR : Quand on nous l'a amenée, on a cru qu'elle s'était fait attaquée par un loup, ou un truc de ce genre.

DEAN : Un truc de ce genre...

DOCTEUR : Mais on a eu tort.

(Il leur montre un ongle dans un petit sachet.)

SAM : C'est un....

DOCTEUR : C'est un faux-ongle. On l'a trouvé dans son lobe temporal.

SAM : Vous croyez que c'est possible ?

DEAN : Quoi, vous croyez qu'elle s'est infligée ça toute seule ?

DOCTEUR : Ouais. Elle s'est grattée la tête jusqu'au cerveau. Elle a dû mettre des heures et ça a dû lui faire un mal de chien, mais... Mais c'est tout à fait possible.

DEAN : Qu'est-ce qu'il lui a pris ?

DOCTEUR : Il peut y avoir plusieurs raisons. Troubles obsessionnels compulsifs, démence... D'après moi, il s'agit de démengeaisons fantômes. C'est un cas un peu extrême, mais....

SAM : Des démengeaisons fantômes ?

DOCTEUR : Oui. (Il range le corps d'Amber.) Il suffit que quelqu'un parle de démengeaisons, ou tout simplement qu'il y pense, pour qu'il se mette soudain à se gratter.

SAM : Merci.

DOCTEUR : Mais de rien.

(Dean et Sam se grattent instinctivement.)

INT. MAISON

(Sam interroge le couple pour qui Amber travaillait comme baby-sitter, tandis que Dean inspecte les lieux.)

SAM : Bien. Je sais que mes questions risquent de vous paraître étrange, mais, j'ai besoin que vous y répondiez. Avez-vous remarqué des zones froides dans la maison ?

PERE : Euh, non.

SAM : Des odeurs inhabituelles, peut-être ?

PERE : Des mauvaises odeurs ?

SAM : Oui.

PERE : Non, je crois pas.

(Dean trouve Jimmy isolé dans une autre pièce.)

JIMMY : Vous cherchez quoi ?

SAM : Y a-t-il eu des baisses de tension électrique ?

DEAN : Je sais pas encore.

PERE : Pas que je sache, non.

DEAN : Tu t'appelles Jimmy, c'est ça ? (Il acquiesce.) Amber était ta baby-sitter ?

JIMMY : Oui, Monsieur.

DEAN : La plupart de mes baby-sitters étaient nulles. Surtout Mme Chunsey. Il n'y avait que deux choses qui comptaient pour elle, regarder Dynasty, et me mettre au lit. Tu as remarqué quelque chose d'étrange, ce soir là ?

JIMMY : Non, Monsieur.

DEAN : C'est vrai, ce mensonge ?

JIMMY : Je... Je vous le dirai s'il s'était passé un truc, c'est promis ! Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en Enfer.

DEAN : Je préfère te le dire. Je sais que tu mens.

JIMMY : Je mens pas ! Je... Je vous le jure !

(Dean le regarde droit dans les yeux et pose une main sur son épaule.)

DEAN : Ecoute. Soit tu me dis toute la vérité, soit je t'emmène faire une petite virée en ville.

EXT. RUE

(Sam et Dean sortent, Dean tient un sachet de poils-à-gratter dans la main.)

DEAN : Il a mis du poil-à-gratter sur la brosse de sa baby-sitter.

SAM : C'est impossible, enfin ! Elle a pas pu se labourer le crâne à cause de poil-à-gratter, c'est des graines réduites en poudre.

DEAN : Si t'as une autre théorie, je suis prêt à l'entendre.

(Le téléphone de Sam sonne. Il décroche.)

SAM : Allo ? On arrive tout de suite.

INT. HOSPICE

(Dean et Sam arrivent, au moment où les services de la morgue emmènent un corps, manifestement carbonisé.)

SAM : Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

DOCTEUR : Il s'est fait électrocuter.

DEAN : Vous savez comment ?

DOCTEUR : Il a peut-être touché un fil électrique, ou un appareil défectueux qui l'a grillé sur place. On ne sait pas encore de quoi il s'agit.

SAM : Il y a des témoins ?

DOCTEUR : Oui. Il est là. Monsieur Stanley. Il dit avoir tout vu mais, son discours est plutôt décousu. Je dirais qu'il est sénile.

SAM : Merci.

DOCTEUR : Mais, de rien.

(Il s'en va, les boys s'approchent de Mr Stanley, un vieil homme assis dans son fauteuil, le regard perdu.)

SAM : Euh, Mr Stanley ?

STANLEY : Ce devait être une farce. C'est fou ! Jamais j'aurais cru que ça fonctionnerait.

DEAN : De quoi parlez-vous ?

STANLEY : Tout ce que j'ai fais... C'est lui serrer la main.

(Il tend sa main, et les boys voient avec perplexité un jouet de farces-et-attrapes, un petit électrocuteur, censé envoyer de toutes petites décharges électriques, normalement inoffensives.)

INT. MOTEL

(Dean s'équipe pour tester le jouet.)

DEAN : On peut y aller ?

SAM : Que le spectacle commence !

(Dean pose l'électrocuteur sur un jambon. Le jambon grille, littéralement. Les boys n'en reviennent pas.)

DEAN : Il est cuit à point.

SAM : Mais c'est quoi ce délire ?! C'est un gadget. C'est pas censé marcher.

DEAN : Ces trucs ont même pas de piles.

SAM : Alors, si je comprend bien, on a affaire à des objets maudits ?

DEAN : On dirait, ouais. Et ça veut dire que... Une méchante sorcière se promène en ville. (Il découpe un bout de jambon, et le mange.) Tu crois qu'il y a un lien entre la poignée de main électrique et le poil-à-gratter ?

SAM : Euh... L'un a été fabriqué en Chine, et l'autre au Mexique, mais les deux viennent du même magasin.

(Dean continue de se goinfrer du jambon.)

INT. CONJURANIUM

(Dean et Sam entrent dans la boutique de farces-et-attrapes. Dean passe dans un rayon, Sam dans un autre.)

DEAN : Sam ! (Sam se retourne, Dean prend un coussin-péteur du rayon et lui montre.) Un coussin-péteur !

(Le vendeur arrive.)

VENDEUR : Bienvenue au Conjurarium. Sanctuaire de la magie et du mystère.

SAM : C'est vous le gérant ?

VENDEUR : Oui.

DEAN : Ces jours-ci, vous avez vendu des poignées de main électriques et du poil-à-gratter ?

VENDEUR : Oui, pas grand-chose, juste un de chaque. Et on peut pas dire que ce sont mes articles les plus chers. Vous êtes là pour tailler le bout de gras, ou pour m'acheter un truc ?

(Dean paye son coussin-péteur.)

SAM : Vous voyez défiler beaucoup de clients ?

VENDEUR : Surtout des gamins. Ils achètent peu, mais ils adorent me casser plein d'objets. Aujourd'hui, ils ne s'intéressent qu'à leurs téléphones portables, et aux films où les vampires passent leur temps à se bécoter. Ca me rend....

DEAN : Très en colère ?

VENDEUR : Oui. Oui, je suis plutôt en rogne. Je travaille dans cette boutique depuis vingt longues années, et je vais être obligé de mettre la clé sous la porte !

DEAN : Du coup, vous les détestez ?

VENDEUR : Oui, on peut le dire.

DEAN : Vous voudriez pouvoir intervenir ?

VENDEUR : Ah oui, ça je voudrais bien !

DEAN : Et vous avez choisi de vous venger. (Il prend un poulet en plastique et le pose sur le comptoir.) En vous aidant de ce truc.

(Dean électrocute le poulet, qui fond. Le vendeur, complètement terrorisé, recule, sous le choc.)

VENDEUR : Qu'est-ce que vous me faites ?! Je vous en supplie ! Me faites pas de mal !

SAM : Quelque chose me dit que ce type n'a rien d'une méchante sorcière.

DEAN : Désolé. Pardon.

SAM : Merci.

(Les boys gênés, s'en vont.)

INT. MAISON

(Un père couche sa fille, après que celle-ci ait perdu sa première dent de lait.)

PERE : Je vais glisser ta dent sous ton oreiller, et pendant que tu dormiras, la bonne fée viendra dans ta chambre, et la remplacera par une pièce.

FILLE : Alors, un monstre va venir dans ma chambre pendant que je fais dodo, pour me voler ma dent ? Ca fait trop peur. Non, j'ai pas envie.

PERE : Mais, si, tu verras. (Il met la dent sous l'oreiller de sa fille, la borde, et l'embrasse sur le front.) Bonne nuit, trésor.

(Dans la nuit, la petite se lève et va mettre la dent sous l'oreiller de son père. Plus tard, la fée des dents, qui ne ressemblent pas vraiment à une fée, s'approche du père, lui tient la tête.)

FEE : Chut ! Reste tranquille. Il se peut que tu ressentes comme une sorte de pincement.

(Avec une pince, la "fée" lui arrache les dents. Il hurle. Ecran noir.)


INT. HOPITAL

(Sam repart de la chambre de l'homme qui n'a plus de dents, et trouve son frère draguant une infirmière.)

DEAN : Eh bien, c'est très gentil à vous, infirmière... Fremont.

INFIRMIERE : Mais, je vous en prie, appelez-moi Jane.

DEAN : Avec plaisir, Jane. (Sam râcle sa gorge pour signaler sa présence, l'infirmière s'en va.) Comment va notre édenté ? Une carie géante lui a fait sa fête ?

SAM : Eh bien, c'est presque ça. Il a fait une description. 150 kg pour 1m55, avec des ailes et un tutu rose. Apparemment, c'était la bonne fée.

DEAN : On l'a bourré de calmants, il débloque.

SAM : Ouais, possible. N'empêche que ce truc est passé par une porte ou une fenêtre fermée, sans même déclencher l'alarme.

DEAN : C'est une blague la bonne fée ?

SAM : Elle lui a laissé 32 pièces de 25 cents, sous son oreiller. Une pour chaque dent.

DEAN : Maintenant, je peux te le dire, il y a d'autres cas étranges dans cet hopitâl. Des gamins ont choppé des ulcères en buvant du soda, et en mangeant des bonbons acidulés. Et c'est loin d'être le pire. Un enfant a le visage qui est resté figé.

SAM : Figé comment ?

(Dean reproduit la grimace.)

DEAN : Il a fait une grimace, et il est resté coincé. L'hôpital a appelé un chirurgien esthétique.

SAM : Alors, si on met tout ces cas bout-à-bout, ça.... Ca donne rien.

DEAN : Je croyais que les Schtroumpfs étaient réels.

SAM : Ils le sont, sous forme de petites figurines.

DEAN : Non, je croyais qu'ils vivaient vraiment dans la forêt, cachés dans des champignons, tous ensemble. Et que le schtroumpgf cuisinier préparait à manger pour les schtroumpfs et la schtroumpfette, pendant que le schtroumpf à lunettes se faisait engueuler. J'y croyais. J'avais 6 ans, mais j'y croyais à fond.

SAM : D'accord....

DEAN : Non, ce que je veux te faire comprendre.... C'est que c'est peut-être ça, le lien entre tout les cas. La bonne fée, les bonbons avec le soda, la poignée de main électrique. Tout ça, c'est des cracks. Sauf pour les enfants.

SAM : Et aujourd'hui c'est réel. Ca veut dire que celui qui fait ça redéfinit la réalité. Il a les pouvoirs d'un dieu, ou.... d'un magicien.

DEAN : Et le sens de l'humour d'un enfant de 9 ans.

SAM : C'est peut-être toi.

INT. MOTEL

(Dean dévore le jambon, tandis que Sam rentre avec des informations.)

SAM : Dis-moi que je rêve. T'es encore sur le jambon ?!

DEAN : Mais... On n'a pas de frigo !

SAM : Enfin bref. J'ai potassé, et j'ai peut-être une piste. Tiens, regarde un peu. L'attaque de la fée a eu lieu ici, l'incident des bonbons et du soda ici, et ensuite, on a le poil à gratter, la poignée de main électrique et la grimace coincée, le tout dans un rayon de 3 kilomètres.

DEAN : Alors, on a une zone de tir dans laquelle les légendes deviennent réalité.

SAM : C'est ça.

DEAN : Qu'est-ce qu'on a au milieu de la zone ?

SAM : On a... un champ de deux hectares, et une maison.

DEAN : Notre motel ne serait pas dans cette zone, par hasard ?

SAM : Si. Pourquoi ? (Dean lui montre la paume de sa main droite, tout à coup très poilue.) Oh, c'est dégueu ! Dis-moi.... C'est quand même pas ce que je crois ?

DEAN : Eh ben, en fait je-je m'ennuyais. Et l'infirmière était si belle.

SAM : Au cas où tu l'aurais oublié, en plus, ça rend sourd.

DEAN : On va aller voir la maison. Je reviens....

SAM : Ouais, c'est ça. (Dean va dans la salle de bain.) Hé ! T'utilises pas mon rasoir !

EXT. MAISON DE JESSE

(Les boys se dirigent vers la maison, et entreprennent de forcer la serrure. Mais un petit garçon, Jesse Turner, ouvre la porte.)

JESSE : Oui ? C'est pourquoi ?

SAM : Salut ! Comment ça va, petit ? C'est quoi ton nom ?

JESSE : A qui ais-je l'honneur ?

(Un peu gênés, les boys sortent leurs badges.)

DEAN : Ah oui. On est euh.... du FBI.

JESSE : Une minute. (Il prend le badge de Dean pour l'examiner de plus près, puis il lui rend.) Et alors ? Vous ne frappez jamais aux portes ?

DEAN : Est-ce que tes parents sont là ?

JESSE : Ils travaillent.

SAM : Tu permets qu'on te pose quelques questions ? Et peut-être qu'on aurait besoin d'inspecter ta maison.

JESSE : Je sais pas.

DEAN : Allons, tu peux nous faire confiance, tu sais ? On représente les forces de l'ordre.

INT. MAISON DE JESSE

(Jesse les a finalement laissés entrer. Il est en train de se préparer à dîner.)

SAM : C'est quoi ça ?

JESSE : C'est de la soupe. On la fait chauffer, et ensuite on la mange.

SAM : Bien sûr, je sais ce que c'est, simplement.... Moi aussi, je me faisais à manger tout seul, quand j'étais enfant.

JESSE : Je suis pas un enfant.

SAM : Je sais euh, c'est pas ce que j'ai voulu dire. Et au fait, je m'appelle Robert.

(Il lui tend la main, Jesse la serre.)

JESSE : Jesse.

SAM : Jesse, ravi de te connaître.

(Dean lui montre un dessin d'un homme en tutu rose, avec des elles.)

DEAN : C'est toi qui a fait ce dessin ?

JESSE : (acquiesce) C'est la bonne fée.

DEAN : Alors, tu penses que c'est à ça qu'elle ressemble ?

JESSE : C'est mon père qui m'en a parlé. Quoi ? Votre père ne vous a jamais parlé de la bonne fée ?

DEAN : Mon père ? Non, mon père ne m'a jamais raconté ce genre d'histoires.

JESSE : La bonne fée n'est pas du tout une histoire.

DEAN : Et qu'est-ce que tu penses du poil-à-gratter ?

JESSE : Ca gratte à s'en arracher la peau, ce truc.

DEAN : Et des bonbons avec du soda ?

JESSE : Si on les mélange, on va directement à l'hopitâl. Tout le monde le sait, ça. (Dean sort la poignée de main électrique.) Attention, c'est dangereux !

DEAN : Pourquoi ?

JESSE : Vous risquez d'être électrocuté !

DEAN : Tu as tort, je ne risque rien. C'est un gadget de farces-et-attrapes, totalement inoffensif. Il y a même pas de piles là-dedans.

JESSE : Il y a pas d'électrocution ?

DEAN : Non, pas la moindre. Tu peux me croire.

JESSE : Ah. D'accord.

DEAN : Ca ne fait que vibrer dans la main. C'est nul ! Regarde. (Il pose l'objet sur Sam, qui sursaute, mais reste en vie. Jesse rit.) Rappelle-moi ton prénom ?

(Ecran noir.)


EXT. MAISON DE JESSE

(Dean et Sam sortent.)

SAM : Attend.... Mais, t'es malade ou quoi ?

DEAN : J'ai eu une intuition, j'ai foncé.

SAM : T'as risqué ma peau sur une intuition ?!

DEAN : Mais tu vas bien ! Et puis maintenant, on sait qui a transformé la ville en cauchemar éveillé.

SAM : Ouais, le petit.

DEAN : Tout ce en quoi il croit devient réalité. Il croit que la bonne fée est un gros barbu, et que les poignées de main électriques font griller les gens pour de vrai.

SAM : Oui, mais il suffit de lui dire que la poignée de main était factice pour qu'elle redevienne un simple jouet.

DEAN : Je parie qu'il n'a pas conscience de ce qu'il fait. (Il fait signe à Jesse qui les observe de sa fenêtre.) Mais, comment il fait ?

INT.MOTEL

(Sam entre.)

SAM : Alors.... J'ai fais des recherches sur Jesse Turner, et j'ai pas trouvé grand-chose. Il travaille bien à l'école, il a remporté le derby de Prenwood l'an dernier, mais surtout.... Jesse a été adopté. Son acte de naissance est confidentiel.

DEAN : Je parie que tu l'as quand même vu.

SAM : Aucun père n'a été déclaré. En revanche, sa mère biologique s'appelle Julia Wright, et elle vit à Elk Creek, de l'autre côté du Nebraska.

EXT. MAISON DE JULIA

(Dean et Sam sonnent. Julia répond de l'intérieur de la maison.)

JULIA : Quoi que vous vendiez, ça m'intéresse pas.

DEAN : Mais, on n'a rien à vous vendre. Agents Page et Plant, FBI.

(Ils sortent leurs badges et les montrent au judas.)

JULIA : Glissez votre insigne dans la boîte aux lettres. Tout les deux. (Les boys s'exécutent, puis Julia ouvre la porte, et leur rend leurs badges.) Vous voulez quoi ?

SAM : Euh... On a des questions à vous poser... à propos de votre fils.

JULIA : J'ai aucun enfant.

SAM : Il est venu au monde le 29 mars 1998, à Omaha. Vous l'avez fait adopter.

JULIA : Et alors ?

SAM : On voulait savoir si... Si votre accouchement, et même votre grossesse, s'étaient normalement déroulées ?

DEAN : Il n'y a rien eu d'étrange ?

(Julia ferme violemment la porte.)

JULIA : Ne m'approchez pas !

(Les boys rattrappent la porte et poursuivent Julia dans la maison.)

DEAN : Attendez !

INT. MAISON DE JULIA

(Julia cours se réfugier dans la cuisine, les boys arrivent juste derrière.)

DEAN : On veut simplement vous parler !

(Elle leur jette du sel, à leur grand étonnement.)

JULIA : Alors, vous n'êtes pas des démons ?

DEAN : Comment vous savez pour les démons ?

(Une fois calmée, ils s'installent avec elle autour de tasses de thé.)

JULIA : J'ai été possédée. Un démon a pris le contrôle de mon corps, et j'ai fait du mal à des gens. J'ai tué beaucoup de monde.

SAM : Vous n'y êtes pour rien du tout.

JULIA : J'étais pourtant bien là. J'ai entendu une femme pleurer pour que je la laisse en vie. J'ai senti le sang d'une petite fille me couler dessus.

DEAN : C'est comme ça que vous avez su pour le sel.

JULIA : J'ai eu le temps d'apprendre des trucs, je suis restée possédée plusieurs mois.

DEAN : Combien de mois ?

JULIA : Neuf.

SAM : Alors, votre fils....

JULIA : Ouais. Toute la grossesse. Du début, jusqu'à l'accouchement. Tout le long, je suis restée possédée. (Tandis qu'elle parle, on voit des flashs de l'accouchement.) Le soir où le bébé est né, j'étais toute seule. La douleur était vraiment insupportable. Dès que j'essayais de crier, c'est un rire qui sortait de ma bouche. Le démon était très content. Il s'est servi de mon corps. Pour mettre au monde son enfant. Mais à la fin de l'accouchement, quelque chose avait changé. J'ignore si c'est parce que le démon était fatigué, ou si c'est la douleur qui m'a aidée. En tout cas, j'ai réussi à reprendre le contrôle. Le démon hurlait en moi, en me donnant des coups dans le crâne, j'avais l'impression que ma tête allait exploser. Mais... Je savais... Je savais ce que j'avais à faire. (On la voit avaler du sel, et le démon s'en aller.) Quand je me suis retrouvée seule, avec le bébé... Une partie de moi - une partie de moi avait envie de le tuer. Mais, grâce à Dieu, je n'en n'ai pas été capable. Alors, j'ai pris la décision de le faire adopter. Et j'ai disparu.

DEAN : Qui est le père ?

JULIA : J'étais encore vierge. (Dean et Sam se regardent.) Vous avez vu mon fils ? Est-ce qu'il est humain ?

DEAN : Il s'appelle Jesse. Et il habite à Alliance. Il est très gentil.

EXT. MAISON DE JULIA

(Sam et Dean sortent.)

SAM : Maintenant on fait quoi ?

DEAN : On a besoin d'un coup de main.

INT. MOTEL

(Sam et Dean entrent, et trouvent Castiel.)

SAM : T'as eu notre message ?

CASTIEL : Une chance que vous ayez trouvé l'enfant.

DEAN : Ah oui, quel bol. Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?

CASTIEL : Tuez-le.

DEAN : Tu déconnes ?

CASTIEL : Cet enfant est mi-humain, mi-démon, mais il est bien plus puissant que les deux réunis. Dans certaines cultures, on appelle cet hybride un campion, ou un cataco. Dans la vôtre, on l'appelle l'antéchrist. (Castiel s'asseoit, et un son de pet se produit. Il retire le coussin-péteur sur lequel il s'est assis.) C'est pas moi.

DEAN : (d'un air innocent.) Qu'est-ce que ça fait là ?

SAM : Bref. Ca veut dire que Jesse est le fils du Diable ?

CASTIEL : Non, bien sûr que non. Votre Bible contient quelques inexactitudes. L'antéchrist n'est pas le fils du Diable, c'est celui d'un démon. Mais c'est l'une des armes de Lucifer les plus puissantes dans sa lutte contre le Paradis.

DEAN : Si Jesse est une sorte de bazooka démoniaque, qu'est-ce qu'il fait dans le Nebraska ?

CASTIEL : Il a échappé aux démons. Ils ne savent pas où il habite, mais ils le cherchent.

DEAN : Et comment ils l'ont perdu ?

CASTIEL : L'enfant est doté d'immenses pouvoirs, qui le cachent à la fois des démons et des anges. Pour l'instant.

DEAN : Alors il est protégé par une sorte de champ magnétique ? Parfait, le problème est résolu.

CASTIEL : Lucifer est parmis nous, et l'enfant gagne en puissance. Il fera bientôt plus que s'amuser avec quelques farces-et-attrapes. Il finira par faire quelque chose qui attirera l'attention des démons. Les démons finiront par le localiser. Lucifer le manipulera selon son bon vouloir, et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, ce gentil garçon mettra à genoux toute l'armée du Paradis.

DEAN : Oh, attend une seconde. Tu veux dire que... Jesse va zigouiller tout les anges ?!

CASTIEL : Oui, et on ne peut pas le laisser faire.

SAM : Hé, minute. On-on est censé être les gentils ! On ne peut pas tuer un enfant !

CASTIEL : Il y a encore un an, tu aurais fait tout ce qu'il faut pour remporter la victoire face à Lucifer.

SAM : Les gens changent.

(Dean intervient.)

DEAN : D'accord. Ecoute, il est hors de question qu'on tue Jesse. T'entends ? Mais on-on ne peut pas non plus le laisser ici. On le sait très bien. Alors, on va... l'emmener chez Bobby. Lui saura quoi faire.

CASTIEL : Vous allez le kidnapper ? Ce qui arrive dans cette ville est ce qu'il se passe quand cette chose est de bonne humeur. Tu n'imagines pas ce qu'il est capable de faire quand il est en colère. En plus, comment allez-vous le retenir prisonnier ? Il peut se téléporter en un battement de cil.

DEAN : Il suffit...

SAM : De lui dire la vérité. Tu dis que Jesse devrait passer du côté obscur, mais à l'heure qu'il est, ce n'est pas encore le cas. Si on lui dit tout sur sa vraie nature, sur l'Apocalypse, et Lucifer, il va peut-être faire le bon choix !

CASTIEL : Tu ne l'as pas fais, toi, le bon choix. Et je refuse de courir un tel risque.

(Castiel s'envole.)

SAM : C'est pas vrai !

EXT. MAISON DE JULIA

(Julia sort, ferme la maison à clés, et sursaute lorsqu'elle se retourne et tombe sur un livreur.)

JULIA : Désolée, j'ai eu peur.

LIVREUR : C'est moi qui suis désolé. Ca va ?

JULIA : Oui ! Simplement aujourd'hui, je suis... un peu sur les nerfs.

LIVREUR : Ben, j'imagine. Parler aux frères Winchesters, ça met toujours les nerfs en pelote. (Julia prend peur, mais n'a pas le temps de s'enfuir. Le démon la plaque contre le mur.) Tu me reconnais pas, chérie ? Hum ? On a pourtant passé de supers bons moments tout les deux. Cela dit, tu nous a volé un objet précieux, et tu l'as caché. Ca n'était vraiment pas gentil de ta part. Figure-toi qu'on a attendu en restant à l'affût. Ils sont venus te voir pour te dire où il était caché, c'est ça ? Il est grand temps d'aller rendre visite à notre rejeton.

(Le démon sort du corps du livreur et prend possession de Julia. Puis elle s'en va.)

INT. MAISON DE JESSE

(Jesse se serre un verre d'eau, et s'apprête à remonter à l'étage, quand Castiel surgit. Jesse lâche le verre de surprise.)

CASTIEL : N'ai pas peur. Je ne te ferais aucun mal.

(Castiel s'approche, Jesse recule.)

JESSE : Maman, Papa, à l'aide !

CASTIEL : Ton père et ta mère dorment profondément. Ils ne se réveilleront pas avant demain matin. Je te demande pardon.

(Il lève le couteau de Ruby, et s'apprête à frapper, quand Dean et Sam entrent brusquement.)

DEAN : Tu-tu n'aurais pas eu la visite de quelqu'un en-en imperméable ?

JESSE : Là.

(Il montre le sol du doigt. Dean ramasse Castiel, réduit en figurine. Ecran noir.)


INT. MAISON DE JESSE

(Dean pose Castiel sur le rebord de la cheminée.)

JESSE : C'était votre ami ?

DEAN : Mon ami ? Non.

JESSE : C'est moi qui ait fait ça ? Je sais pas comment j'ai fais.

DEAN : T'es un superhéros.

JESSE : C'est vrai ?

DEAN : Ouais. Qui pourrait transformer un type en jouet, à part un super héros ? T'es Superman. A part que tu n'as, ni la cape, ni les collants moulants. Si tu veux tout savoir, mon coéquipier et moi, on travaille pour une agence gouvernementale secrète. Notre tache consiste à trouver des enfants aux pouvoirs particuliers. En fait, on est là pour te conduire à une base secrète dans le Dakota du Sud. Tu vas être formé à combattre le Mal.

JESSE : Comme les X-Men ?

DEAN : Ouais, exactement ! Comme les X-Men. Le monsieur qu'on va te présenter est même dans un fauteuil roulant. Tu vas devenir un héros. Tu vas sauver des vies, et tomber les filles. Ca a l'air pas mal.

(Soudain, Dean est envoyé contre le mur. Julia, possédée, entre.)

JULIA : Ils mentent. Ne les écoute surtout pas. (Sam essaie d'intervenir, mais il se fait plaquer à son tour.) Reste tranquille, mon mignon. Je ne te ferais rien. Ce sont les ordres. (A Dean.) Toi, en revanche... On m'a dit que je pouvais faire ce que je voulais de toi.

(Elle le fait passer d'un mur à l'autre.)

JESSE : Mais, laissez-le tranquille !

JULIA : Jesse.... Quel joli petit garçon tu fais. Tu as les yeux de ton père.

JESSE : Qui êtes-vous ?

JULIA : Je suis ta mère.

JESSE : C'est pas vrai.

JULIA : Si ! Tu es à moitié humain. Et à moitié comme nous.

DEAN :  Elle veut dire un démon, Jesse.

(Elle le fait taire.)

JULIA : Ces personnes que tu appelles tes parents, ils te mentent eux aussi. Tu n'es pas leur fils. Pas tout à fait.

JESSE : Ma mère et mon père m'aiment.

JULIA : Tu crois ? Dans ce cas, pourquoi ils te laissent toujours tout seul ? Parce qu'ils t'aiment ? Allons, ne sois pas naïf. Ces gens-là.... Ces imposteurs, ils t'ont dit que la bonne fée existait pour de vrai, et que tes jouets pouvaient te faire du mal. Mais c'est faux ! Ils t'aiment tellement qu'ils ont transformé ta vie en mensonge. Réfléchis, Jesse. Tu as toujours su que tu n'étais pas des leurs, tu as toujours su que tu étais différent. Tout le monde t'as menti. Ils n'ont jamais été du FBI. Et tu n'as rien d'un super héros.

JESSE : Qu'est-ce que je suis ?

JULIA : Tu es puissant. Tu peux avoir tout ce que tu veux, et tu peux faire tout ce que tu veux.

DEAN : Ne l'écoute pas, Jesse !

(Elle le fait de nouveau taire.)

JULIA : On t'a traité comme un enfant, et personne ne t'a fait confiance, ou dit la vérité ! Ca ne te met pas un peu en colère ? (Jesse serre les points, la maison tremble, et le feu rugit dans la cheminée.) C'est ça, tu es en colère, je le savais. Moi, je te dis la vérité, Jesse. Ce ne serait pas mieux s'il n'y avait plus de mensonges ? Viens avec moi. Tu peux tout recommencer à zéro. Repartir sur de bonnes bases. Imagine-toi, un monde dépourvu de mensonges.

(Les murs commencent à se fissurer.)

SAM : Elle a raison, on t'a menti. Mais, je vais te dire, moi, la vérité.... (Julia tente de le faire taire.) Je veux... je veux que tu connaisses.... la vérité....

JESSE : (au démon.) Ca suffit ! (Le démon libère Sam.) Je veux entendre ce qu'il a à dire.

JULIA : Tu es encore plus fort que je le croyais.

SAM : On t'a menti. Je te demande pardon. Je vais te dire la vérité. Je m'appelle Sam Winchester. Et lui, c'est mon frère, Dean. Notre travail c'est de chasser les monstres.

JULIA : Oui, sauf quand c'est toi le monstre. Pas vrai, Sammy ?

SAM : Et la femme que tu vois là s'appelle Julia. C'est ta mère. Mais la chose à l'intérieur d'elle, la chose à laquelle tu parles... c'est un démon.

JESSE : Un démon ?

JULIA : Il dit vraiment n'importe quoi, ne l'écoute pas, il te ment depuis le début. Punis-le.

JESSE : Toi, assied-toi, je ne veux plus t'entendre.

(Julia est forcée de s'asseoir sur un fauteuil, et ne peut plus parler.)

SAM : Il y a en ce moment, une sorte de guerre, avec d'un côté les anges et de l'autre les démons. Et tu en fais partie.

JESSE : Comment ça se fait ? Je ne suis qu'un enfant !

SAM : Tu peux aller avec elle, si tu veux. Et je ne peux pas t'empêcher de faire ce que tu veux, personne ne le peut. Mais si tu la suis, des millions de personnes vont mourir.

JESSE : Elle dit que j'étais à moitié démon. Est-ce que c'est vrai ?

SAM : Oui, c'est vrai. Mais tu es aussi à moitié humain. Tu peux choisir ton camp. Tu as encore le choix, Jesse. Mais si tu prends la mauvaise décision, ça te poursuivra pendant le restant de tes jours.

JESSE : Mais pourquoi tu me racontes ça ?

SAM : Si je te dis ça, c'est parce que je crois que tu peux faire le bon choix. Ce qui n'a pas été mon cas.

(Jesse serre les poings, et se tourne vers Julia.)

JESSE : Sors de son corps.

(Le démon est expulsé, et Dean est libéré de son emprise.)

DEAN : Comment t'as fais ça ?

JESSE : J'en sais rien.

DEAN : Je vais te dire... Tu déchires, mon pote.

(Ecran noir.)

INT. MAISON DE JESSE

JESSE : Elle va s'en remettre, au moins ?

DEAN : Ca va aller, oui. (Il ramasse Castiel.) Tout à l'heure, je t'ai dis que, c'était pas mon ami mais... En fait euh, c'est mon pote. Tu pourrais le retransformer ?

JESSE : Il a essayé de me tuer !

DEAN : Euh oui, c'est vrai... Mais, je t'assure que c'est un gentil, seulement, il-il avait pas les idées en place. (Devant le regard fixe de Jesse, Dean n'insiste pas.) Comme tu veux. La nuit a été longue. On verra ça plus tard.

(Dean repose Castiel sur la cheminée.)

JESSE : Qu'est-ce qu'on fait, maintenant ?

DEAN : On va te mettre à l'abri quelque part. Et on va t'entraîner. Pour que tu sois prêt à te battre, petit.

JESSE : Et si je veux pas me battre ?

SAM : Jesse.... Tu es très puissant. Beaucoup plus puissant que... que toutes les choses auxquelles ont a été confrontés. Ca veut dire que....

JESSE : Je suis un monstre ?

SAM : Aux yeux de certaines personnes, peut-être. Mais pas aux nôtres. On est des sortes de monstres, nous aussi.

JESSE : Alors, je peux pas rester ?

DEAN : Non. Les démons savent où tu es, et ils vont venir en nombre.

JESSE : Je veux aller nulle part sans mes parents.

SAM : Il n'y a rien de plus important que la famille. Ca, on le sait. Et , si tu veux les emmener avec toi, on ne t'empêchera pas de le faire. Mais il faut que tu gardes en tête, qu'ils seront exposés au danger s'ils te suivent.

JESSE : Qu'est-ce que ça veut dire ?

DEAN : Notre père, par exemple. Il nous prenait avec lui, partout où il allait.

JESSE : Et maintenant, où il est ?

SAM : Il est mort. C'est un démon qui l'a tué.

DEAN : Ecoute, Jesse. Une fois que tu commences le combat... tu ne peux plus faire machine arrière. Tu te bats jusqu'au bout.

JESSE : Qu'est-ce que je dois faire ?

SAM : Ce n'est pas à nous de te le dire. C'est ton choix, à toi. Ce n'est pas juste, je le sais.

JESSE : Je peux aller voir mes parents ? Je voudrais juste leur dire aurevoir.

DEAN : Vas-y.

(Jesse monte à l'étage, se rend dans la chambre de ses parents. Puis, il se retire dans sa chambre, s'allonge un instant sur son lit, et son regard tombe sur les posters qui représentent l'Australie. Au salon, les boys attendent.)

DEAN : Ca fait un bail qu'il est là-haut.

(Ils se rendent dans la chambre de Jesse, mais elle est vide. Castiel réapparaît.)

CASTIEL : Il est parti.

SAM : Où ça ?

CASTIEL : Je ne sais pas. Il a remis tout le monde dans son état normal en ville, du moins les personnes qui étaient encore en vie, et il s'est volatilisé.

SAM : Regardez.

(Sam prend le mot laissé par Jesse.)

DEAN : Qu'est-ce qu'il a écrit ?

(Sam lit le mot.)

SAM : Il a décidé de partir pour protéger ses parents. Il dit qu'il les aime, et qu'il est désolé.

DEAN : Comment on va le retrouver ?

CASTIEL : Vu ses pouvoirs, c'est impossible. A moins qu'il veuille qu'on le retrouve.

EXT. ROUTE

(Dean et Sam quittent la ville.)

DEAN : Tu crois que ça va aller pour Jesse ?

SAM ; J'espère en tout cas.

DEAN : On a détruit la vie de ce gamin en lui disant la vérité.

SAM : On n'a pas eu le choix, tu le sais.

DEAN : Ouais. Je commence à comprendre pourquoi les parents mentent à leurs enfants. Ils veulent leur faire croire que la pire des choses, c'est de mélanger des bonbons avec du soda, pour les préserver du pire. Si on veut qu'ils se sentent en sécurité, je ne vois pas de mal à leur mentir un petit peu. Plus j'y réfléchis, et plus j'aurais voulu que Papa nous mente.

SAM : Ouais, moi aussi.


FIN DE L'EPISODE

 

Ecrit par deanlove35.

INT. LIVING ROOM – NIGHT

Alliance, Nebraska

A YOUNG WOMAN, whose name is AMBER, watches a movie on television. A hairbrush sits on top of the TV. AMBER leans forward and takes the brush, brushing her hair while she watches. AMBER hears something and turns around. She puts the brush back and gets up to look around.

AMBER
Jimmy?

AMBER walks a little further and slides a closet open—she is wearing plastic nails—to reveal a BOY, JIMMY, unmoving and covered in something red that looks like blood. AMBER sighs.

AMBER I told you to go to bed.

JIMMY answers with minimal movement.

JIMMY
I can't. I'm dead.

AMBER leans down to touch the red stuff.

AMBER
What is this—ketchup? Gross!

JIMMY gets up.

JIMMY
Ow! You're mean.

AMBER
Yeah, that's what your parents pay me for—to be mean.

AMBER puts a hand on JIMMY's shoulder, pushing him along. He's wearing a headband with arrow halves on either side.

AMBER
Bed—now!

JIMMY
Okay, okay. Just wait.

AMBER lets go. JIMMY turns around and takes off the headband.

JIMMY
Wait. I'll go to bed if you let me touch your boob.

AMBER sighs, shoving JIMMY along.

AMBER
Oh! Go!

AMBER watches JIMMY climb the stairs, then goes back to the movie. She hears barking and turns off the TV; the barking continues. AMBER goes to the window and moves the curtains to look out.

EXT. HOUSE – NIGHT

INT. LIVING ROOM – NIGHT

There's nothing but static on the TV. A MAN and WOMAN, JIMMY's parents, walk past the window and into the house. AMBER is lying on her side on the sofa, apparently asleep.

JIMMY'S FATHER
I'll, uh, take Amber home. Don't wait up.

The MOTHER, whose name is FRANCINE, goes upstairs. The FATHER shuts off the TV and goes to the back of the sofa.

JIMMY'S FATHER
Amber.

No response.

JIMMY'S FATHER
Amber.

No response.

JIMMY'S FATHER
Amber?

The FATHER leans down to touch AMBER and feels something squelch. He turns on the light and looks at the liquid on his fingers: blood. The FATHER rolls AMBER onto her back. There is a hole in her skull that shows her brain.

JIMMY'S FATHER
Francine!

ACT ONE MORGUE

INT. MORGUE – DAY

DEAN and SAM, wearing suits, hold up FBI badges.

DEAN
Agents Page and Plant, FBI.

I BELIEVE THE CHILDREN ARE OUR FUTURE

DOCTOR
Gentlemen. What brings you by?

SAM
We need to see Amber Freer's body.

DOCTOR
Really? What for?

Starring
JARED PADALECKI

DEAN
The police report said something clawed through her skull?

DOCTOR
You didn't read the autopsy report that I emailed out this morning?

JENSEN ACKLES

SAM
W-we had, uh, server issues.

MISHA COLLINS

The DOCTOR walks away. DEAN and SAM follow. The DOCTOR opens one of the freezers and pulls out the slab with AMBER's body. He tosses back the sheet from her head.

DOCTOR
When they brought her in, we thought she was attacked by a wolf or something.

DEAN
Or something.

DOCTOR
But we were wrong.

The DOCTOR picks up a plastic bag from the slab and shows it to DEAN and SAM.

SAM
Is that a—

DOCTOR
It's a press-on nail. We found it in her temporal lobe.

SAM
Is that even possible?

DEAN
Wait, are you—you saying that she did this to herself?

SAM
Uh-huh. She scratched her brains out. It'd take hours, and it'd hurt like hell, but sure—it's possible.

DEAN
How?

DOCTOR
Pick your acronym—OCD, PCP. It all spells crazy.

SAM pulls back the sheet a little further. AMBER's right hand has four press-on nails still attached; the middle finger has nothing.

DOCTOR
My guess, some kind of phantom itch. I mean, an extreme case, but...

SAM
Phantom itch?

DOCTOR
Yup.

The DOCTOR covers AMBER's head and slides the slab back into the freezer, closing the door.

Guest Starring
GATTLIN GRIFFITH

DOCTOR
All it takes is someone talking about an itch—or thinking about one, even—and suddenly you can't stop scratching.

SAM
Thanks, doc.

EVER CARRADINE

SAM scratches under his collar and DEAN scratches his ear.

JIMMY'S HOUSE

INT. LIVING ROOM – DAY

SAM is sitting in the armchair in JIMMY's family's living room, holding a notebook and pen, and JIMMY'S FATHER and FRANCINE are sitting on the sofa. DEAN is wandering around behind them.

SAM
Okay. Okay, now, some of these questions might seem a bit odd, but please just bear with me.

Co-Producer
JEREMY CARVER

SAM
Have you noticed any cold spots in the house?

Co-Producers
JERRY WANEK
SERGE LADOUCEUR

JIMMY'S FATHER
Uh...no.

SAM
Okay, uh, what about strange smells?

Producer
TODD ARONAUER

DEAN looks around a corner. JIMMY is there.

JIMMY
Whatcha lookin' for?

Co-Executive Producer
PETER JOHNSON

DEAN
Don't know yet.

DEAN walks up to JIMMY.

Executive Producer
SERA GAMBLE

DEAN
It's, uh, Jimmy, right?

JIMMY nods.

Executive Producer
BEN EDLUND

DEAN
So, Amber was your babysitter?

JIMMY
Yes, sir.

DEAN
Yeah, most of my babysitters sucked.

Executive Producer
PHIL SGRICCIA

DEAN
Especially Ms. Chancey. She only cared about two things.

Executive Producer
McG

DEAN
Dynasty and bedtime.

DEAN chuckles.

DEAN
Did you, uh, you see anything strange that night?

JIMMY
No, sir.

DEAN
You sure about that?

JIMMY
I—I would tell you if I knew something.

DEAN looks at him.

JIMMY
I promise. One hundred percent. Cross my heart.

Produced by
JIM MICHAELS

DEAN looks back over his shoulder, then back at JIMMY.

DEAN
Well, Jimmy, I, uh...I happen to know you're lying.

JIMMY
I'm not.

DEAN leans down and puts a hand on JIMMY's shoulder.

DEAN
We gonna start talking truth, or are you and me gonna have to take a little trip downtown?

EXT. HOUSE – DAY

DEAN and SAM are leaving. DEAN holds up a packet of itching powder.

DEAN
Kid said he put this on the babysitter's hairbrush.

SAM
Dean, there's no way—

Created by
ERIC KRIPKE

SAM
—itching powder made that girl scratch her brains out. It's just ground-up maple seeds.

Written by
ANDREW DABB
& DANIEL LOFLIN

DEAN
If you have any other theories, I'm open to 'em.

A cell phone rings. SAM pulls his out and answers it. DEAN opens the Impala's driver's door.

SAM
Yeah? ...Yeah, we'll be right there.

SAM goes around behind the car. DEAN gets in the car and closes the door.

HOSPITAL

INT. HOSPITAL ROOM – DAY

A NURSE zips up a body bag and he and another NURSE roll it out of the room while the DOCTOR watches from the corridor. SAM and DEAN come up behind him.

SAM
What happened?

DOCTOR
Guy got electrocuted.

DEAN
Any idea how?

DOCTOR
Eh, maybe a loose wire or a piece of equipment shorted out. So far, we haven't found anything.

SAM
Witnesses?

DOCTOR
Yeah, guy in there—Mr. Stanley.

STANLEY is an old man sitting in a chair in the room, looking out the window.

DOCTOR
He says he saw it, but he's not making a lick of sense. Senile.

SAM
Thanks.

SAM and DEAN enter the room. The DOCTOR leaves.

SAM
Um, Mr. Stanley?

STANLEY
It was just a joke. I didn't know it would really work.

DEAN
What would work?

STANLEY looks at DEAN.

STANLEY
All I did was shake his hand.

STANLEY holds out his hand: he's holding a joy buzzer. SAM and DEAN look at it and each other.

MOTEL

INT. MOTEL ROOM – DAY

DEAN puts on a pair of goggles and a pair of gloves. He adjusts the goggles and picks up the joy buzzer. He looks at the joy buzzer for a moment, then turns to SAM.

DEAN
You ready?

SAM
Hit it, Mr. Wizard.

SAM holds another pair of goggles to his eyes.

There is a large uncooked ham in two stacked aluminum-foil pans sitting on the table in front of DEAN. DEAN holds the joy buzzer over the ham, hesitates, and presses it to the ham. Electricity crackles. Steam rises from the ham as it changes color. When the ham is blackened, DEAN removes the joy buzzer. The ham sizzles. SAM lowers the goggles and gawks. DEAN flips up the dark-plastic visor on the goggles.

DEAN
That'll do, pig.

SAM
What the hell?

DEAN takes off the goggles, still staring at the now-cooked ham.

SAM
That crap isn't supposed to work.

DEAN
This thing doesn't even have batteries.

DEAN has taken off one glove and now removes the other.

SAM
So...so, what? Are—are we looking at cursed objects?

DEAN
Sounds good.

DEAN pulls out a knife, flips it open, and cuts a piece off the ham.

DEAN
Maybe there's a powerful witch in town.

DEAN eats the piece of ham.

DEAN
Is there any link between the, uh, the joy buzzer and the itching powder?

SAM
Uh, one was made in China, the other Mexico, but they were both bought from the same store.

DEAN cuts off another piece of ham.

DEAN
Hmm.

DEAN holds up the piece of ham. SAM shakes his head. DEAN eats the ham.

CONJURARIUM

INT. CONJURARIUM – DAY

Seen through the glass on the store door, DEAN and SAM walk up. The door chimes when they walk in. Someone laughs and the door chimes again. DEAN and SAM walk around.

DEAN
Sam!

DEAN picks up a whoopee cushion and holds it up, grinning. SAM sighs and shakes his head, turning away. DEAN brings the whoopee cushion up to the checkout counter, which has a display of rubber chickens next to it. The OWNER comes out of the back room.

OWNER
Welcome to the Conjurarium, sanctum of magic and mystery.

SAM comes up to the counter.

SAM
You the owner?

OWNER
Yep.

DEAN
You sold any itching powder or joy buzzers lately?

OWNER
Yeah, a grand total of one of each. They aren't exactly big-ticket items. Look, you boys here to buy something or what?

DEAN pulls some cash out of his wallet, holds up the whoopee cushion, and hands the OWNER the cash.

SAM
So, you get many customers?

OWNER
Kids come in. They don't buy much, but they're more than happy to break stuff. These days, all they care about are their iPhones and those kissing-vampire movies. The whole thing makes me just—

DEAN
Angry?

The OWNER pauses, then nods.

OWNER
Yeah. Yeah, I am angry. This shop has been my life for twenty years, and now it's wasting away to nothing.

DEAN
Which is why you hate them.

OWNER
I suppose.

DEAN
You wish there was something you could do about it.

OWNER
Yeah, I guess I do.

DEAN
So you're taking revenge.

DEAN pulls a rubber chicken off the display and slaps it down on the counter.

DEAN
With this.

DEAN holds up the joy buzzer and presses it to the rubber chicken. Electricity crackles. The OWNER yelps and leaps back.

OWNER
Oh! No!

The rubber chicken melts. The OWNER stares, making inarticulate noises. DEAN and SAM watch the OWNER.

SAM
Yeah, something tells me this guy is not a powerful witch.

DEAN
Sorry. Sorry.

DEAN and SAM leave.

ANOTHER HOUSE

EXT. HOUSE – NIGHT

INT. GIRL'S BEDROOM – NIGHT

A GIRL'S FATHER holds up a baby tooth to show the GIRL, who is sitting in bed.

GIRL'S FATHER
I'll just slip this tooth under your pillow, and while you're asleep, the tooth fairy will float down and swap it out for a quarter.

GIRL
So some freak is gonna come in my room while I'm sleeping and take my tooth? Sounds scary. No, thank you.

GIRL'S FATHER
Come on.

The FATHER stands up and fusses with the GIRL's pillows. The GIRL lies back and the FATHER tucks her in, then gives her a kiss.

GIRL'S FATHER
Good night, sweetie.

The FATHER turns off the light as he leaves. The GIRL shifts position.

INT. FATHER'S BEDROOM – NIGHT

The GIRL sneaks into her FATHER's room, tooth in hand, hides it under his pillow, and sneaks out. He doesn't notice. He rolls over. A long pause.

A hand covers the FATHER's mouth. He startles awake. A MAN is standing there, wearing a pink tutu and sparkly wings: it's the TOOTH FAIRY.

TOOTH FAIRY
Shh! Hold still. You might feel just a little...pinch.

The TOOTH FAIRY reaches into the FATHER's mouth with a pair of pliers. The FATHER tries to scream. The TOOTH FAIRY pulls out a tooth.

ACT TWO HOSPITAL

INT. HOSPITAL – DAY

The GIRL'S FATHER is lying in a hospital bed. A NURSE offers him a glass with a straw. He waves it away. SAM is in the room with a notebook and pen; he leaves. DEAN is in the corridor, talking to another NURSE, whose name is JEN FREMONT.

DEAN
Well, I, uh, appreciate that, Nurse...

DEAN reads her name tag.

DEAN
Fremont.

FREMONT
Please—call me Jen.

DEAN
Oh. Jen it is.

FREMONT smiles at DEAN and leaves. SAM clears his throat. DEAN turns to him, clapping once.

DEAN
What's up with Toothless? Cavity creeps get ahold of him?

SAM
Yeah. Close. He wrote up a description.

SAM reads from his notebook.

SAM
Five foot ten, three hundred fifty pounds, wings, and a pink tutu. Said it was the tooth fairy.

DEAN
So he's obviously whacked out on painkillers.

SAM
Maybe. Whatever it was got past locked doors and windows without triggering the alarm.

DEAN
Come on. Tooth fairy?

SAM
And it left thirty-two quarters underneath his pillow. One for each tooth.

DEAN nods.

DEAN
Well, I will see your crazy and raise you some. There's a couple of kids upstairs with stomach ulcers—say they got it from mixing Pop Rocks and Coke. Another guy...his face...froze that way.

SAM
What way?

DEAN looks in all directions, then pulls out the sides of his mouth and crosses his eyes. He holds it for a moment and lets go.

DEAN
He, uh, held it too long, and it—it stuck. They're flying in a plastic surgeon.

DEAN pokes at his cheeks and wiggles his chin.

SAM
So, I mean, if you add all that up...

SAM hesitates. DEAN raises his eyebrows.

SAM
I got nothing.

SAM starts down the hallway past DEAN, who turns around to walk alongside him.

DEAN
I thought sea-monkeys were real.

SAM
They are. They're brine shrimp.

DEAN
No, no, no, I mean like in the ads. You know, like the sea-monkey wife cooks the pot roast for the sea-monkey husband, and the sea-monkey kids play with the dog in a sea-monkey castle—real. I mean, I was six, but I believed it.

SAM
Okay.

DEAN
Point is...

DEAN stops. SAM stops and turns.

DEAN
Maybe that's the connection. The tooth fairy, the Pop Rocks and Coke, the joy buzzer that shocks you—they're all lies that kids believe.

SAM
And now they're coming true. Okay, so whatever's doing this is—is reshaping reality. It has the powers of a god. Or—

SAM rolls his eyes.

SAM
—of a trickster.

DEAN
Yeah, with the sense of humor of a nine-year-old.

SAM
Or you.

SAM walks off. DEAN follows.

MOTEL

INT. MOTEL ROOM – DAY

DEAN sits at the table and takes another bite from a sandwich. The remnants of the cooked ham sit on the table. The door opens and SAM comes in, holding a map. DEAN looks up.

SAM
Dude, seriously—still with the ham?

DEAN talks through the mouthful.

DEAN
We don't have a fridge.

SAM closes the door and puts the map down in front of DEAN.

SAM
Well, I found something.

DEAN stands up for a better view. SAM points to a red X on the map for every incident.

SAM
Um, tooth fairy attack was here, Pop Rocks and Coke was here, then you've got itching powder, face freeze, and joy buzzer—all located within a two-mile radius.

SAM indicates the area containing all the red X's.

DEAN
So, we got a blast zone of weird, and inside, fantasy becomes reality.

SAM
Looks like.

DEAN
And what's the A-bomb at its center?

SAM
Four acres of farmland...and a house.

DEAN
Our motel isn't in that circle, by any chance?

SAM
Yeah. Why?

DEAN hesitates, then holds up his right hand: the palm is covered in hair. SAM looks away, closing his eyes.

SAM
Ugh, dude—

SAM sighs.

SAM
That's not what I think it is, is it?

DEAN
I got bored. That nurse was hot.

DEAN grins.

SAM
You know you can go blind from that, too.

DEAN
Give me five minutes. We'll go check out that house.

DEAN walks around SAM.

SAM
Hey, do not use my razor!

DEAN smirks.

JESSE'S HOUSE

EXT. FARMHOUSE – DAY

A mail truck drives past the house and past the Impala, which pulls up and parks. DEAN and SAM, wearing suits, get out and cross the street, walking up to the house. DEAN checks Ruby's knife, which is tucked into his belt. SAM bends down to pick the lock, but straightens up in a hurry when the door opens. A BOY is there; his name is JESSE.

JESSE
Can I help you?

SAM
Hi. Uh, what's your name?

JESSE
Who wants to know?

SAM and DEAN glance at each other.

DEAN
The, uh...

DEAN clears his throat and pulls out his badge, showing it to JESSE while SAM goes for his badge.

DEAN
FBI.

SAM holds up his badge. JESSE takes DEAN's.

JESSE
Let me see that.

JESSE examines DEAN's badge and hands it back. SAM puts his away.

JESSE
So, what, you guys don't knock?

DEAN
Are your parents home?

JESSE
They work.

SAM
Well, you mind if we ask you a few questions, maybe take a look around the house?

JESSE
I don't know.

DEAN
Come on. You can trust us. We're the authorities.

DEAN holds up his badge again. JESSE is unimpressed. He glances between the two of them. DEAN and SAM try to smile reassuringly.

INT. KITCHEN – DAY

A pot of soup is boiling on the stove. JESSE goes up to it and turns it off. SAM and DEAN follow him into the kitchen, looking around. DEAN hangs back.

SAM
What's that?

JESSE
It's called soup.

JESSE takes the pot off the stove.

JESSE
You heat it up and you eat it.

SAM chuckles.

SAM
Right. I, I know. It's just, um...I used to make my own dinner, too, when I was a kid.

JESSE
Well, I'm not a kid.

DEAN notices the artwork on the fridge.

SAM
Right. No, I, I know. Um...

SAM holds out a hand.

SAM
I'm Robert, by the way.

JESSE shakes SAM's hand.

JESSE
Jesse.

SAM
Jesse, nice to meet you.

DEAN steps closer, holding a picture of a bearded man with pink wings and tutu.

DEAN
Did you draw this?

JESSE nods.

JESSE
It's the tooth fairy.

DEAN
That's what you think the tooth fairy looks like, huh?

JESSE
Yeah. My dad told me about him.

DEAN glances at SAM.

DEAN
Huh.

JESSE
What, didn't your dad tell you about the tooth fairy?

DEAN
My dad?

DEAN chuckles.

DEAN
My dad told me different stories.

JESSE
Well, the tooth fairy isn't a story.

JESSE
What do you know about itching powder, Jesse?

JESSE
That stuff will make you scratch your brains out.

DEAN
Pop Rocks and Coke?

JESSE
You mix them, and you'll end up in the hospital. Everyone knows that.

DEAN pulls the joy buzzer out of his pocket and holds it up.

JESSE
You shouldn't have that.

DEAN
Why not?

JESSE
It can electrocute you.

DEAN
Actually, it can't. It's just a wind-up toy. It's totally harmless. Doesn't even have batteries.

JESSE
So it can't shock you?

DEAN
Nope. Not at all. I swear.

JESSE
Oh. Okay.

DEAN
I mean, all it does is just shake in your hand. It's kind of lame. See?

DEAN presses the joy buzzer to SAM's chest. It buzzes. SAM stiffens up and turns to DEAN, looking murderous.

DEAN
What did you say your name was, again?

ACT THREE JESSE'S HOUSE

EXT. FARMHOUSE – DAY

SAM and DEAN leave JESSE's house.

SAM
Dude, what the hell?

DEAN
I had a hunch. I went with it.

SAM
You risked my ass on a hunch?

DEAN
You're fine.

SAM
Besides, now we know who's turning this town into Willy Wonka's worst nightmare.

SAM
The kid.

SAM stops walking; so does DEAN.

DEAN
Yeah. Everything Jesse believes comes true. He thinks the tooth fairy looks like Belushi, uh, joy buzzers really shock people, boom, that's what happens.

SAM
Yeah, but convince him the joy buzzers don't actually work, and they go from killing machines back into crap toys.

DEAN
He probably doesn't even know he's doing it.

DEAN and SAM look back at the house. The curtains on an upstairs window part and JESSE looks out at them. DEAN waves.

DEAN
How is he doing it?

DEAN and SAM walk away. JESSE watches them go.

MOTEL

INT. MOTEL ROOM – DAY

DEAN, still in his suit though without the jacket, sits in bed, reading something that isn't John's journal. The door opens. DEAN looks up. SAM, still in his suit and jacket, closes the door.

SAM
So, dug up what I could on Jesse Turner. It's not much. Uh, B student, won last year's Pinewood Derby. But get this. Jesse was adopted. His birth records are sealed.

DEAN
So you unsealed them, and?

SAM
There's no father listed, but Jesse's biological mom is named Julia Wright. She lives in Elk Creek, on the other side of the state.

DEAN closes his book and throws it down on the bed.

JULIA'S HOUSE

EXT. RUNDOWN HOUSE – DAY

A sign reading "NO TRESPASSING" hangs on the gate of a rusty, overgrown fence. DEAN pushes the gate open and walks through, SAM right behind.

Elk Creek, Nebraska

SAM and DEAN walk around to the front door, which has two deadbolts. DEAN rings the doorbell. A woman, JULIA, speaks without opening the door.

JULIA
Whatever you're selling, I'm not interested.

DEAN looks at SAM.

DEAN
We're not salesmen. Agents Page and Plant, FBI.

DEAN and SAM pull out their badges and hold them up to the peephole.

JULIA
Put your badge in the slot. Your partner's, too.

DEAN obeys. A pause while the locks clatter. The door opens. JULIA hands back the badges.

JULIA
What do you want?

SAM
Um...

SAM and DEAN put their badges away.

SAM
We just had a few questions. About your son.

JULIA
I don't have a son.

SAM
He was born March twenty-ninth, nineteen ninety-eight, in Omaha.

JULIA looks up, face expressionless.

SAM
You put him up for adoption?

JULIA
What about him?

SAM
We were just wondering, um, was it...was it a normal pregnancy?

JULIA says nothing.

DEAN
Was there anything strange?

JULIA slams the door.

JULIA
Stay away from me!

DEAN
Mrs. Wright, wait!

DEAN pushes the door open and he and SAM follow JULIA inside. JULIA runs to the kitchen and shuts the door, but quickly realizes she can't hold it shut against two large men and retreats. DEAN pushes the door open.

DEAN
We just want to talk!

JULIA grabs a canister of table salt, wrenches it open, and tosses the contents at DEAN and SAM. When it hits them, nothing happens. JULIA stares; this isn't what she expected. DEAN and SAM stare back.

JULIA
You're not demons?

DEAN
How do you know about demons?

JULIA'S PAST

INT. DINING ROOM – DAY

JULIA sits at the table with a cup of tea. She sets the cup on a saucer and folds her arms.

JULIA
I was possessed. A demon took control of my body, and I hurt people. I killed people.

SAM and DEAN are sitting across from JULIA.

SAM
That, that wasn't you.

JULIA
But I was there. I heard a woman beg for mercy. I...felt a young girl's blood drip down my hands.

DEAN
That's how you knew about the salt.

JULIA
Yeah, I picked up tricks. It was in my head for months.

DEAN
How many months?

JULIA
Nine.

SAM
So your son...

JULIA
Yeah, the whole time. The pregnancy, birth—all of it. I was possessed.

INT. EMPTY ROOM – NIGHT

Past-JULIA, heavily pregnant, lies on the floor, screaming. JULIA narrates the flashback in voiceover, with cuts back to the present day.

JULIA
The night the baby was born, I was alone. And the pain was—the pain was overwhelming. I, I screamed, and it came out a laugh, because the demon was happy. It used my body to give birth to a child. When it was over, something changed. Maybe the—the demon was tired or if the pain helped me fight it, but...

Past-JULIA has demon-black eyes.

JULIA
Somehow, I took control.

Past-JULIA squeezes her eyes shut and opens them: they're human. She pants, exhausted.

JULIA
And the demon wailed inside me. It pounded against my skull. I thought my head was gonna explode. But I knew. I knew what I had to do.

Past-JULIA grabs fistfuls out of a bag of road salt and pours it down her throat. Black smoke rushes out of her.

JULIA
And when I was alone with the baby...

A baby cries.

JULIA
A part of me...part of me wanted to kill it.

INT. DINING ROOM – DAY

The flashback is over.

JULIA
But, God help me, I couldn't do that. So, I put it up for adoption, and I ran.

DEAN
Who was the father?

JULIA
I was a virgin.

DEAN and SAM look at each other.

JULIA
Have you seen my son? Is he human?

DEAN
His name's Jesse. He lives in, uh, Alliance. He's a good kid.

JULIA nods.

EXT. JULIA'S HOUSE – DAY

SAM and DEAN leave.

SAM
So, now what?

DEAN
We need help.

MOTEL

INT. MOTEL – NIGHT

SAM and DEAN enter the motel room. They both look up: CASTIEL is waiting for them.

SAM
I take it you got our message.

SAM sits at the table. DEAN closes the door.

CASTIEL
It's lucky you found the boy.

DEAN
Oh, yeah, real lucky. What do we do with him?

CASTIEL
Kill him.

SAM pauses in the middle of loosening his tie. He and DEAN stare at CASTIEL. CASTIEL stares back.

DEAN
Cas.

CASTIEL
This child is half demon and half human, but it's far more powerful than either. Other cultures call this hybrid cambion or katako. You know him as the antichrist.

CASTIEL sits at the table. Fart noises. The noises continue as CASTIEL shifts position. DEAN watches, raising his eyebrows.

CASTIEL
That wasn't me.

CASTIEL pulls out a whoopee cushion, presumably the one DEAN bought earlier.

DEAN
Who put that there?

SAM
Anyway, I don't get it. Jesse is the devil's son?

CASTIEL sighs.

CASTIEL
No, of course not. Your Bible gets more wrong than it does right. The antichrist is not Lucifer's child. It's just demon spawn. But it is one of the devil's greatest weapons in the war against heaven.

DEAN
Well, if Jesse's a demonic howitzer, then what the hell's he doing in Nebraska?

CASTIEL
The demons lost him. They can't find him. But they're looking.

DEAN
And they lost him because?

CASTIEL
Because of the child's power. It hides him from both angels and demons. For now.

DEAN
So he's got, like, a force field around him. Well, that's great. Problem solved.

CASTIEL
With Lucifer risen, this child grows strong. Soon, he will do more than just make a few toys come to life—something that will draw the demons to him. The demons will find this child. Lucifer will twist this boy to his purpose. And then, with a word, this child will destroy the Host of Heaven.

DEAN
Whoa, whoa, whoa, whoa. Wait. You're saying that—that Jesse's gonna nuke the angels?

CASTIEL
We cannot allow that to happen.

SAM
Wait.

SAM stands up.

SAM
We're the good guys. We—we don't just—kill children.

CASTIEL
A year ago, you would have done whatever it took to win this war.

SAM
Things change.

DEAN steps forward, putting a hand on SAM's arm and putting himself between SAM and CASTIEL.

DEAN
Okay. Hey, look, we are not going to kill him. All right? But we can't leave Jesse here either. We know that. So...we take him to Bobby's. He'll know what to do.

CASTIEL
You'll kidnap him? What is going on in this town, it's what happens when this thing is happy. You cannot imagine what it will do if it's angry. Besides, how will you hold him? With a thought, he could be halfway around the world.

DEAN
So we—

SAM
So we tell him the truth. You say Jesse's destined to go dark side—fine. But he hasn't yet. So if we lay it all out for him—what he is, the apocalypse, everything—he might make the right choice.

A long pause.

CASTIEL
You didn't. And I can't take that chance.

SAM glares. CASTIEL vanishes. SAM sighs.

SAM
Damn it.

JULIA'S HOUSE

EXT. JULIA'S HOUSE – NIGHT

JULIA walks up to her door, then unlocks each of the locks. A MAILMAN walks up behind her. She turns around and gasps, startled.

JULIA
Oh. Sorry. I'm sorry.

MAILMAN
It's—it's no worries. You okay?

JULIA
Yeah. It's just today—a little...shaky.

MAILMAN
Ah. Well, talking to the Winchesters will do that to you.

JULIA's expression changes: no one should know that. The MAILMAN steps forward, pressing JULIA against the door.

MAILMAN
Don't you recognize me, sweetheart?

The MAILMAN's eyes go black: this is a DEMON, presumably the same one that once possessed JULIA.

DEMON
We had some great times together, didn't we? And then you stole something from us, hid it away. That was very, very naughty of you. So we watched, and we waited. And now...they told you where he is, didn't they? I think it's time we go and visit our son.

The DEMON holds JULIA's mouth open. Black smoke pours out of the MAILMAN's mouth into JULIA's, while the MAILMAN leans forward as if for a kiss. When the last of the black smoke is out of the MAILMAN, he drops like a stone. JULIA's eyes go black, and the DEMON walks forward.

JESSE'S HOUSE

INT. LIVING ROOM – NIGHT

JESSE gets a cup of water from a five-gallon jug. CASTIEL appears. JESSE backs away, dropping the glass, which smashes.

CASTIEL
Don't be afraid. I won't hurt you.

CASTIEL advances, Ruby's knife held behind his back. JESSE continues to back away.

JESSE
Mom! Dad!

CASTIEL
Your mother and father are sleeping. I assure you, they won't wake until morning.

JESSE breathes hard.

CASTIEL
I'm sorry.

CASTIEL raises the knife.

DEAN and SAM kick in the front door. JESSE stares at them.

DEAN
Was there a guy here? In a trench coat?

JESSE points at the floor: there is an action figure wearing CASTIEL's suit and trench coat and holding a silver knife. DEAN kneels to pick him up and looks up at SAM, then JESSE.

ACT FOUR

INT. JESSE'S LIVING ROOM – DAY

DEAN sets the CASTIEL action figure on the mantelpiece. JESSE is sitting on the couch, SAM on a chair.

JESSE
Was he your friend?

DEAN
Him? No.

JESSE
I did that. But how did I do that?

DEAN
You're a superhero.

JESSE
I am?

DEAN
Yeah. Yeah. I mean, who else could turn someone into a toy? You're Superman—minus the cape and the go-go boots. See, my—my partner and I, we work for a secret government agency. It's our job to find kids with special powers. In fact, we're here to take you to a hidden base in South Dakota, where you'll be trained to fight evil.

JESSE
Like the X-Men?

DEAN
Exactly like the X-Men.

DEAN chuckles.

DEAN
In fact, the, uh, guy we're taking you to—he's even in a wheelchair. You'll be a hero. You'll save lives. You'll get the girl. Sounds like fun, right?

DEAN is flung against the wall. The DEMON possessing JULIA walks in.

DEMON
They're lying to you.

SAM stands up. The DEMON flings him against the wall with DEAN. JESSE stands up.

DEMON
Stay right there, dreamboat. Can't hurt you. Orders. You, on the other hand? Hurting you's encouraged.

The DEMON flicks her wrist and slams DEAN against the opposite wall, then back.

DEAN
No! Uh!

JESSE
Leave him alone!

The DEMON leans down to JESSE, speaking sweetly.

DEMON
Jesse. You're beautiful. You have your father's eyes.

JESSE
Who are you?

DEMON
I'm your mother.

JESSE
No, you're not.

DEMON
Mm-hm. You're half human...half one of us.

DEAN
She means demons, Jesse!

The DEMON straightens and holds up a hand clenched into a fist. DEAN groans in pain. The DEMON leans back down to JESSE.

DEMON
Those people you call your parents—they lied to you, too. You're not theirs—not really.

JESSE
My mom and dad love me.

DEMON
Do they? Is—is that why they leave you alone all day? Because they love you so much? These people—these imposters—they told you that the tooth fairy was real and that your toys could hurt you and a hundred other things that aren't true. They love you so much, they made your whole life a lie. Look into your heart, Jesse. You've always known you weren't theirs. You've always known you were different. Everyone has lied to you. They're not FBI agents. And you're not a superhero.

JESSE
Then what am I?

DEMON
You're powerful. You can have anything you want. You can do anything you want.

DEAN
Don't listen to her, Jesse!

The DEMON holds up a hand and DEAN groans.

DEMON
They treated you like a child. Nobody trusted you. Everybody's lied to you. Doesn't that make you angry?

JESSE clenches his fist. The room rattles. The DEMON looks up, exultant. The fire flares up and the lights flicker.

DEMON
See? It does make you angry. But I'm telling you the truth, Jesse.

Things begin to shatter.

DEMON
Wouldn't it be better if there were no lies? Come with me and you can wash it all clean. Start over. Imagine that—a world without lies.

SAM
She's right. We lied to you.

The DEMON looks at SAM, eyes black.

SAM
But I'll tell you the truth.

The DEMON raises a fist. Something crunches. SAM tries to speak through the pressure on his throat.

SAM
I just want...to tell...

JESSE
Stop it.

SAM drops to the floor, released. He gasps in breath

JESSE
I want to hear what he has to say.

DEMON
You're stronger than I thought.

SAM stands up.

SAM
We lied to you. And I'm sorry. So here's the truth. I'm Sam Winchester. That's my brother, Dean. W-we hunt monsters.

DEMON
Except when you are the monster. Right, Sammy?

SAM
And that woman right there, her name is Julia. She's your mother. But the thing inside of her, the thing that you're talking to—it's a demon.

JESSE
A demon?

DEMON
He's done nothing but lie to you since the moment you met him. Don't listen to him. Punish him.

JESSE
Sit down and shut up.

A chair scoots up behind the DEMON, who is forced into it, silent. She struggles to speak.

SAM
There's, uh, kind of a...a war between angels and demons, and...you're a part of it.

JESSE
I'm just a kid.

SAM
You can go with her if you want. I can't stop you. No one can. But if you do...millions of people will die.

JESSE
She said I was half demon. Is that true?

SAM
Yes. But you're half human, too. You can do the right thing. You've got choices, Jesse. But if you make the wrong ones, it'll haunt you for the rest of your life.

JESSE
Why are you telling me this?!

SAM
Because I have to believe someone can make the right choice, even if I couldn't.

JESSE thinks about this. He clenches his fist and looks at the DEMON.

JESSE
Get out of her.

The chair flies back against the wall. Black smoke pours out of JULIA's mouth and vanishes up the chimney. DEAN drops to the ground, panting.

DEAN
How did you do that?

JESSE
I just did.

DEAN
Kid...you're awesome.

EPILOGUE JESSE'S HOUSE

INT. JESSE'S LIVING ROOM – DAY

JESSE looks at JULIA, slumped in the chair.

JESSE
Is she gonna be all right?

DEAN looks at JULIA.

DEAN
Eventually.

DEAN leans down and picks up the CASTIEL action figure, which fell down at some point.

DEAN
Look, uh, truth is, he's kind of a buddy of mine. Is there any way you could turn him back?

JESSE
He tried to kill me.

DEAN
Right. Uh. But he's a—he's a good guy. He was just confused.

JESSE says nothing.

DEAN
Okay. It's been a long night. We'll...talk about it later.

DEAN puts the CASTIEL action figure back on the mantel.

JESSE
What now?

DEAN looks back at SAM.

DEAN
Now we take you someplace safe, get you trained up. You'd be handy in a fight, kid.

JESSE
What if I don't want to fight?

SAM
Jesse.

SAM comes forward to sit in front of JESSE.

SAM
You're powerful. More powerful than...pretty much anything we've ever seen. That makes you—

JESSE
A freak.

SAM
To some people, maybe. But not to us. See, we're kind of freaks ourselves.

JESSE
I can't stay here, can I?

DEAN
No. The demons know where you are, and more will be coming.

JESSE
I won't go without my mom and dad.

SAM
There's nothing more important than family. We get that. And if you really want to take them with you, we'll back your play. But you got to understand—it's gonna be dangerous for them, too.

JESSE
What do you mean?

DEAN
Our dad...he would take us with him wherever he went.

JESSE
Where is he now?

SAM
Dead. A demon killed him.

DEAN
Look, Jesse...once you're in this fight...

DEAN leans down to JESSE.

DEAN
You're in it till the end, win or lose.

JESSE
What should I do?

SAM
We can't tell you. It's your choice. It's not fair. I know.

JESSE
Can I go see my parents? I, I need to...say goodbye.

DEAN
Sure.

JESSE climbs the stairs.

INT. JESSE'S PARENTS' BEDROOM – NIGHT

JESSE peeks into the room and sees his parents asleep in bed. He looks at them for a moment and closes the door.

INT. JESSE'S BEDROOM – NIGHT

JESSE flops down on his bed, then sits up, looking at a poster on his wall: it shows a surfer and says AUSTRALIA.

INT. JESSE'S LIVING ROOM – NIGHT

SAM examines the CASTIEL action figure and puts him back on the mantel without any of the care DEAN showed.

DEAN
He's been up there a long time.

INT. JESSE'S BEDROOM – NIGHT

SAM and DEAN enter the room. It's empty.

CASTIEL
He's gone.

SAM and DEAN turn; CASTIEL is behind them.

SAM
Where?

CASTIEL
I don't know. Jesse put everyone in town back to normal—the ones still alive. Then he vanished.

SAM notices a note on JESSE's bed and picks it up.

SAM
Hey.

DEAN
What does it say?

SAM
That he had to leave to keep his parents safe, that he loves them, and he's sorry.

DEAN
How do we find him?

CASTIEL
With the boy's powers, we can't. Not unless he wants to be found.

IMPALA

EXT. STREET – NIGHT

The Impala drives past.

INT. IMPALA – NIGHT

DEAN
You think Jesse's gonna be okay?

SAM takes a deep breath.

SAM
I hope so.

DEAN
You know, we destroyed that kid's life by telling him the truth.

SAM
We didn't have a choice, Dean.

DEAN
Yeah. You know, I'm starting to get why parents lie to their kids. You want them to believe that the worst thing out there is mixing Pop Rocks and Coke—protect them from the real evil. You want them going to bed feeling safe. If that means lying to them, so be it. The more I think about it...the more I wish Dad had lied to us.

SAM
Yeah, me too.

END EPISODE.

 

Source : SuperWiki.

Kikavu ?

Au total, 119 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

CassieAuro 
14.06.2018 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Participe à notre jeu HypnoChance pour gagner un hors-série LiRE Game of Thrones !
Tirage au sort le 23/04 | Participation gratuite

Activité récente

Petit jeu (suite)
Hier à 23:20

Survivor (suite)
Hier à 21:42

Jack Kline
Hier à 20:42

Rowena
Hier à 20:15

Billie
Avant-hier

Arthur Ketch
Avant-hier

Eileen Leahy
17.04.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.20 : Moriah (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.20 : Moriah (inédit)
Vendredi 26 avril à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.19 : Jack in the Box (inédit)
Jeudi 18 avril à 20:00
1.28m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.18 : Absence (inédit)
Jeudi 11 avril à 20:00
1.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.17 : Game Night (inédit)
Jeudi 4 avril à 20:00
1.25m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Marathon Boston

Marathon Boston "Run Pads Run"
Genevieve et Jared Padalecki ont couru hier le marathon de Boston. Le couple, qui courait pour...

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier "Manifest"! "Décollage Imminent" vous demande de...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Le thème du mois : Dean au fil des saisons, lequel est votre préféré ?!? Venez voter PAR ICI  ...

Nouvel épisode ce soir

Nouvel épisode ce soir
Reprise de la saison 14 ce soir sur Série Club, avec l'épisode 14.17 "Game Night". Vous pouvez...

Nouveau sondage pour le 1er Avril

Nouveau sondage pour le 1er Avril
Selon vous que va-t-il se passer aujourd'hui ?!? Venez voter pour votre préféré......

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Luna25, Hier à 18:13

Désolée pour le bug

Xanaphia, Hier à 19:08

22 votants... je suis sûre que l'on peut mieux faire Et pas besoin de connaître les séries ! Direction le quartier Arrow

teddymatt, Hier à 19:16

128 au départ ! Une seule personnalité gagnera au final ! Venez voter sur le quartier The L Word (Animation : Quelle personnalité inviter ?)

choup37, Hier à 22:11

PDM, survivor, pendu, citations et sondage vous attendent sur Doctor Who!

choup37, Hier à 22:11

Le calendrier aussi ainsi que sur kaamelott et musketeers!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site