VOTE | 646 fans

#405 : Film d'Epouvante

 

Réalisé par: Robert Singer
Ecrit par: Ben Eldund

 

 

Dean et Sam se retrouvent une nouvelle fois confronté à un Shapeshifter qui a une attirance très particulière pour les films d'horreur en noir et blanc.

>>Photos promo<<

Popularité


4.25 - 8 votes

Titre VO
Monster Movie

Titre VF
Film d'Epouvante

Première diffusion
16.10.2008

Première diffusion en France
05.06.2011

Vidéos

Promo #1

Promo #1

  

Promo #2

Promo #2

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Note : Tout l’épisode est en noir et blanc.

De nuit les frères sont sur la route, qui mène en Pennsylvanie ou en Transylvanie ? Ils parlent de l’affaire, une jeune femme a été retrouvée morte avec des traces de morsures sur le cou et le témoin affirme avoir vu un vampire. Sam se demande pourquoi ils s’occupent de ce cas sachant que l’Apocalypse est en marche.

Arrivés dans la ville du drame qui est en train de fêter Oktoberfest, une fête bavaroise à en juger par les costumes, ils se font passer pour des fédéraux auprès du sheriff. Celui-ci les conduit à la morgue pour leur montrer le corps de Marissa la victime, celle-ci a les marques de deux canines dans le cou, ce qui surprend les frères. Le sheriff leur apprend de plus que le témoin, un certain Ed Brewer affirme avoir vu un vampire, mais il ne semble pas fiable.

Dans un bar, Dean et Sam retrouvent, Jamie, la jeune femme qui les a salués quand ils sont arrivés en ville. Ils lui demandent où ils peuvent trouver Ed, et après avoir flirté avec Dean elle leur répond. Ed est assis à une table devant une immense chope de bière. Il leur explique que peu après minuit alors qu’il quittait le bar pour rentrer chez lui, il est passé par le parc où il a assisté au meurtre. Il explique qu’un homme mordait Marissa, et le décrit portant une cape, les cheveux lissés en arrière et parlant avec un accent, comme… Dracula. Les frères sont perplexes… Au bar Jamie parle d’Ed avec sa collègue Lucy, qui finit par la laisser quand un client l’appelle. Dean et Sam la rejoignent alors, et Dean commande une bière, Sam lui remarque la serviette utilisée par Lucy pour essuyer son rouge à lèvre. Puis ils vont s’assoir tout en parlant de l’affaire. Jamie finit par apporter la bière de Dean avec qui elle flirte une nouvelle fois. Dean, une fois qu’elle est partie, explique à Sam qu’il se pense de nouveau vierge depuis son retour de l’enfer. Son frère amusé décide de rentrer à l’hôtel et de le laisser avec Jamie. Dean va donc inviter la serveuse à sortir avec lui le soir même, mais elle refuse ayant déjà des projets avec Lucy. Elle lui dit de retenter sa chance le lendemain, mais il répond qu’il ne sera surement plus là l’affaire n’étant pas assez étrange.

En cette nuit de pleine lune dans un cimetière un couple s’embrasse dans leur voiture quand la fille entend un loup. On voit alors une créature poilue et grognant s’approcher de la voiture, briser le vitre, en sortir l’homme et le tuer.

Le lendemain la fille est interrogée par les frères, à qui elle décrit un loup-garou comme on peut en voir dans les vieux films d’horreur. Une fois de plus les frères ne savent quoi penser. Ils se rendent de nouveau à la morgue pour examiner le corps de la victime qui est en charpie. Sam remarque des traces de dents sur les os mais le cœur est toujours là ce qui ne correspond pas au mode opératoire des loups garous… Alors qu’ils se demandent ce que tout ça peut bien signifier ils sont rejoints par le sheriff qui leur apprend que des poils de loups ont été trouvés sur le corps.

De retour au bar où ils déjeunent ils sont de nouveau servis par Jamie qui propose à Dean de se voir le soir même à la fin de son service.

Dans le musée de la ville le gardien est au téléphone avec l’un des responsables après avoir trouvé un sarcophage, qui finit par s’ouvrir et laisser sortir une momie qui tue l’homme. Un peu plus tard les frères et la police examinent la scène de crime. Sam découvre que le sarcophage n’est pas réel qu’il vient d’une boutique et Dean trouve le mécanisme qui permet de faire de la fumée. L’aîné se rend alors compte qu’il est en retard pour son rendez-vous et laisse son frère pour rejoindre Jamie.

Celle-ci qui l’attendait devant le bar décide finalement de rentrer chez elle, c’est alors qu’elle est abordée par un sosie de Dracula qui l’appelle Mina et qui la considère comme sa femme ressuscitée. Elle utilise sa bombe lacrymogène sur le vampire et profite qu’il soit aveuglé pour s’enfuir. Dean arrive à ce moment là, d’abord surpris à la vu du Dracula, il se bat avec lui. Alors qu’il est en mauvaise posture, il lui arrache une oreille, le vampire prend la fuite, suivi de près par le chasseur, qui finit par le perdre. Le vampire finit par fuir en… scooter.

Intermission

Sam rejoint Jamie et son frère au bar, ce dernier lui montre l’oreille, Sam comprend ce que Dean a déjà compris ils ont à faire à un polymorphe. Dean lui montre de plus le morceau de costume qu’il a arraché à Dracula, il porte l’étiquette du magasin où a été acheté le sarcophage. Quand Jamie et Dean évoquent le fait que le polymorphe les ait appelés Mina et Harker, Sam leur apprend qu’il s’agit de personnages de l’histoire de Dracula. Il pense de plus que si le polymorphe considère Jamie comme sa femme il lui a surement déjà parlé avant ce soir. Jamie finit par leur apprendre qu’Ed est arrivé depuis seulement un mois en ville et que d’après Lucy il a un penchant pour elle. Sam se rend au cinéma où Ed travaille pendant que Dean reste pour veiller sur Jamie avec qui il parle de son "métier". Celle-ci trouve que ça craint, et il lui avoue qu’il a aussi pensé ça à un moment mais que depuis peu il a changé d’avis, il considère ça comme une mission de Dieu. Ils s’embrassent quand ils sont surpris par Lucy qui venait chercher une bouteille croyant le bar vide. Jamie lui propose de rester boire un verre.

Sam arrive au cinéma où il trouve Ed qui joue du clavier, le chasseur le menace de son arme et tente de lui arracher l’oreille mais n’y arrive pas. Ed n’est pas le polymorphe.

Au bar Jamie finit d’expliquer ses mésaventures à Lucy quand soudain elle semble très fatiguée, quant à Dean sa vision se trouble, il frappe alors Lucy avec qui il commence à se battre comprenant qu’elle est le polymorphe mais la drogue fait effet et il s’évanouie, tout comme Jamie.

Dean, vêtu d’un habit typiquement bavarois, se réveille attaché à un panneau de bois dans un laboratoire à la Frankenstein où se trouve Lucy/Dracula. Après avoir parlé des actes du polymorphe celui-ci s’apprête à électrocuter Dean quand on sonne à la porte. C’est le livreur de pizza.

Sam qui est revenu au bar trouve une serviette avec des traces de rouge à lèvres il comprend alors que Lucy est le polymorphe.

Jamie se réveille dans une chambre où Dracula l’observe. Celui-ci lui demande de passer une robe de soirée pour leur dîner mais elle refuse et lui reproche de s’être fait passer pour son amie, Dracula commence à s’énerver. Pendant ce temps Sam pénètre chez Lucy. Jamie qui a finalement mis la robe, dit à Dracula qu’il ne peut pas refaire les films que cela n’a rien de réel. Il lui réplique que ce qui est réel c’est sa condition de monstre, qu’il a toujours été rejeté ou attaqué par tout le monde, alors quand il a découvert les monstres des films il les a pris comme exemple. Un bruit se fait alors entendre, Jamie appelle Dean au secours et Dracula la frappe.

Sam retrouve son frère qu’il libère et ils partent à la recherche du polymorphe. Quand ils rejoignent la chambre où est Jamie ils sont attaqués par le monstre, c’est finalement Jamie qui le tue en utilisant l’arme de Sam.

De retour sur la place du village Dean et Jamie se disent adieu tout en s’embrassant sous les yeux de Sam. La serveuse finit par les remercier de lui avoir sauvé la vie et les frères s’en vont en parlant de Porki’s II.

 

Ecrit par Laurine03.

Film d’épouvante

L’épisode commence une nuit d’orage. L’Impala roule sur une route sombre, menant en Pennsylvanie, mais, par un éclair, le panneau indique la bienvenue en Transylvanie.

**************

Dans l’Impala, Dean brise le silence.

Dean : La radio est nulle dans le coin.

Dean éteint la radio. Il regarde Sam qui lit un dossier avec sa lampe de poche.

Dean : Ne perds pas ton temps pour ça. C’est parfaitement clair ce cas. Je résume. La victime a été mordue au cou et a perdu beaucoup de son sang. Et, un témoin qui a vu ce qui s’est passé dit que c’est un vampire.

Sam : Distrait. Non. Je suis d’accord. C’est une affaire très claire.

Dean : Sois un peu enthousiaste, s’il te plaît.

Sam ferme le dossier et éteint sa lampe.

Sam : C’est que… le monde approche de sa fin et les choses deviennent compliquées, tu vois.

Dean : Ah oui, de toute façon, on ne sauvera pas le monde. Pas aujourd’hui, en tout cas. Mais, ce qu’on réussira à faire, c’est décapiter quelques bons vampires. Comme au bon vieux temps, souviens-toi. Eh oui, la chasse aux monstres est ouverte. Tremblez pauvres démons, les Winchester reprennent la chasse. En noir et blanc. Mieux qu’en couleurs.

**************

Le jour dans la rue, de la musique polonaise est jouée. Les femmes sont vêtues de costumes. Il y a une banderole sur un bâtiment, indiquant ‘Oktoberfest 2008’. Les gens sont habillés pour les festivités. Sam et Dean sortent de l’Impala dans des costards et marchent dans la rue.

Dean : J’irai bien voir le dernier Raiders, pas toi ?
Sam
 : Je l’ai vu.
Dean
 : Quoi ? Sans moi ?
Sam
 : T’étais en enfer.
Dean
 : C’est pas une excuse.

Dean roule des yeux et secoue la tête.

Vendeur : Des bretzels tout frais ! Demandez des bretzels !

Dean tourne la tête et aperçoit le vendeur.

Dean : Oh, des bretzels !

Dean approche du vendeur, sous le regard de Sam, qui sourit, amusé.

Vendeur : Guten Tag !
Dean
 : J’en voudrais deux gros, s’il vous plaît. Merci beaucoup.

Sam le rejoint et Dean lui tend un bretzel.

Dean : Tiens.
Sam
 : Merci.

Dean et Sam croquent un bout de leur bretzel. Une jeune femme, Jamie, passe devant eux.

Jamie : Guten Tag.

Dean, avec un gros morceau de bretzel dans la bouche, lui répond.

Dean : Guten Tag, ma belle.

Jamie regarde par-dessus son épaule et sourit. Sam et Dean se font un signe de tête. Jamie passe devant un homme avec un badge et Sam le remarque.

Sam : Je crois que voilà notre homme.

Sam et Dean s’approche du shérif, qui parle à un jeune couple.

Jeune homme : Merci.
Shérif Deitrich
: Oh, de rien. Amusez-vous bien.

Le jeune couple s’en va.

Sam : Shérif Deitrich ?
Shérif Deitrich
: C’est vous qui m’avez appelé ?

Sam sort son badge. Dean finit son bretzel et sort également son badge.

Sam : Agent Angus et Young. Oui, on vous a appelé pour notre… euh… problème.

Le shérif regarde autour de lui et s’aperçoit qu’il y a beaucoup de gens.

Shérif Deitrich : Ah oui. Alors, écoutez, on ferait bien mieux d’aller parler de tout ça loin de la foule.

**************

A la morgue, le shérif sort un corps d’un des tiroirs. Il retire le drap du corps afin de montrer à Sam et Dean la tête de la victime et ses épaules.

Shérif Deitrich : Marisa Wright. 26 ans. Elle venait de Larkin pour les fêtes. C’est terrible. Oui, terrible. Ça risque d’éloigner les touristes à cette période de l’année.
Sam
 : C’est la dernière chose que Marisa Wright voudrait.

Dean s’avance et met la tête de Marisa sur le côté afin de regarder les deux trous sur le côté droit de son cou. Il est confus, se souvenant que les vampires ont une seconde rangée de dents quand ils se nourrissent, pas seulement deux.

Dean : Quelle horreur.
Shérif Deitrich
: Ouais, je suis bien d’accord. Le tueur est un dingue. Un fou à lier. Ou bien, une sorte d’adorateur de Satan, un lecteur de revues occultes qui croit aux vampires.

Sam secoue la tête, ne sachant pas non plus quoi en penser.

Dean : Shérif, vous parlez d’un témoin dans votre rapport.
Shérif Deitrich
: Oh, j’aurais préféré l’éviter. Mais, c’est le témoin qui a insisté. C’est Ed Brewer et c’est quelqu’un qui est loin d’être fiable.

Le shérif remet le corps dans le tiroir et Sam ferme la porte.

**************

Dans la taverne la nuit, Sam et Dean entrent et s’approchent du bar, où ils retrouvent Jamie, la barmaid.

Jamie : Je me souviens de vous.
Dean
 : Ah bravo ! Moi aussi. Il regarde le nom inscrit sur son badge. Jamie. J’oublie jamais une paire de… jolis yeux.

Jamie sourit au compliment.

Sam : On cherche Ed Brewer.
Jamie : Qu’est-ce que vous lui voulez ?
Dean
 : Eh bien, nous sommes… euh… des agents fédéraux. Ils montrent leur badge. M. Brewer a été le témoin unique d’un crime ayant œuvré…
Jamie
: Vous êtes des fédéraux, c’est vrai ?

Dean acquiesce.

Jamie : Alors là ! Vous n’en avez pas l’air du tout. Elle sourit. C’est sérieux ?

Dean s’approche du comptoir et la joue à la ‘James Dean’.

Dean : Je ne suis pas comme les autres, Madame. Je suis un rebelle avec un badge. Et, je ne respecte pas… les règles.

Dean lui fait un clin d’œil et Jamie le regarde, sceptique.

Sam : Oui, c’est passionnant. Euh… Où peut-on trouver M. Brewer ?

**************

Dans la taverne le lendemain, Ed Brewer prend une énorme chope de bière, l’ouvre et en boit une gorgée, semblant assez nerveux. Sam et Dean sont assis en face de lui.

Ed : J’ai déjà dit à la police tout ce que j’ai vu. Mais, personne ne m’a cru. Pour quelles raisons vous seriez différents ?
Dean
 : Oh, mais croyez-moi M. Brewer. Nous sommes différents.
Ed
: J’ai pourtant raconté la vérité vraie. Et, on se moque de moi.
Sam
 : La mort de Marisa Wright n’a rien de drôle. Racontez-nous tout ce que vous avez vu. Même si ça peut vous paraître étrange.
Dean
 : Nous avons une longue expérience de tout ce qui est étrange.

Ed acquiesce et boit à nouveau une gorgée de bière. Quand il la repose, il s’essuie la bouche et commence à raconter l’histoire.

Ed : C’était juste après minuit. Je suis sorti d’ici. Et, comme je le fais tous les soirs, j’ai traversé le parc pour rentrer chez moi. J’ai d’abord cru que c’était un couple qui s’embrassait, mais la fille… essayait de repousser le mec. Et, le mec, il avait… Il l’avait déjà mordu dans le cou.
Sam
 : Pouvez-vous nous décrire l’agresseur ?
Ed
: Ah oui, c’était un vampire.
Dean
 : Oui, très bien. Vous parlez d’un vampire…
Ed
: Bah, ouais. Vous savez bien, un vampire.

Ed imite un bruit de vampire. Sam et Dean restent sceptiques.

Dean : Alors, il avait l’air d’un…
Ed
: Il avait l’air d’un vampire. Avec des grandes canines et les cheveux noirs bien en arrière, avec une grande cape et le médaillon ancien accroché à… un ruban.
Dean
 : Il ressemblait à Dracula ?
Ed
: Ouais, c’est ça. On aurait dit Dracula. Dean fait les gros yeux, incrédule. Et, il parlait même comme lui.
Sam
 : Amusé. Comme Dracula ?
Ed
: Ouais.

Sam redevient sérieux en voyant qu’Ed ne plaisante pas.

Sam : Qu’est-ce qu’il a dit ?
Ed
: Oh, des trucs. Il met sa main gauche pour se cacher le visage comme s’il tenait une cape, comme dans les vieux films. Ecarte-toi de là, bordel ! La nuit m’appartient ! Sam et Dean restent assis, sans bouger ni parler, l’observant. Vous me croyez pas, c’est ça ?

**************

De derrière le bar, Jamie observe Sam et Dean parler à Ed. Une autre barmaid, Lucy, s’approche d’elle.

Lucy : Ils sont sûrement venus lui parler du meurtre de la femme. Regarde-moi ce cinglé d’Ed avec son histoire de vampire.

Lucy embrasse une serviette, laissant la trace de son rouge à lèvres dessus.

Jamie : Oh, il est un peu bizarre, mais il est pas cinglé.
Lucy
: Oh, arrête. Tu le défends parce qu’il te drague et qu’il est généreux en pourboires avec toi.

Lucy pose la serviette sur le comptoir du bar.

Client : Lucy !

Lucy regarde Jamie qui lui fait signe d’y aller. Dean rejoint Jamie au bar.

Dean : Jamie, vous auriez une bière bien fraîche pour moi ?
Jamie
: Ça, j’en sais rien. Vous avez le droit pendant le service ?
Dean
 : J’ai le droit.

Jamie rit et part chercher une bière. Sam rejoint Dean. Il prend la serviette laissée par Lucy.

Dean : Alors, qu’est-ce que tu en penses ? Un dingue qui joue au vampire pour faire peur ?
Sam
 : A mon avis, on risque de perdre notre temps.

Sam et Dean marchent vers une table et s’assoient.

Dean : C’est vrai, mais on s’en tape. La chambre a été payée et on arrive en pleine fête. Objectif numéro un : les belles petites serveuses.
Sam
 : Je crois que les petites serveuses ont évolué et que tu risques d’être déçu.

Dean lance un regard à Sam, puis lève les yeux vers Jamie, qui prépare une bière.

Dean : Eh mademoiselle, elle vient cette bière ?
Jamie
: Une petite minute !

Sam roule ses yeux et secoue la tête. Dean lui sourit.

Dean : Je te dis qu’on est en pleine fête.

Jamie s’approche de leur table et pose la bière de Dean devant lui.

Jamie : Voilà. A Sam. Et, pour vous, ce sera ?

Sam s’apprête à parler, mais Dean le coupe.

Dean : Oh lui, il boit pas. Il fait partie des Amish. Il ne prend même pas une aspirine. C’est un régal de sortir avec lui.
Jamie
: Riant. Vous êtes amusant.
Dean
 : Et pas seulement ça. Vous voulez avoir l’occasion de le constater ? A quelle heure vous finissez ?
Jamie
: Ah, en effet, vous êtes très amusant.

Jamie s’éloigne, sous le regard amusé de Sam et choqué de Dean.

Dean : Bon, il est temps de vite corriger une petite erreur.
Sam
 : Qu’est-ce que tu dis ?
Dean
 : Regarde-moi. J’ai pu m’échapper de l’enfer sans une seule de mes cicatrices, hein ? Aucune trace de balle, pas de coup de couteau. Apparemment, il ne reste rien du tout de mes blessures. Et, ma peau est douce comme celle d’un bébé. Mais, ça m’a conduit à une conclusion qui est, hélas, que ma virginité est intacte.

Sam le regard et secoue la tête.

Sam : Quoi ?
Dean
 : Oui. Je suis repuceau.
Sam
 : Re quoi ? Il rit de l’absurdité de la pensée de Dean. Arrête. Les anges peuvent te faire revenir de l’enfer, mais pas t’arranger ça.
Dean
 : Mais si ! Je suis à nouveau puceau. Mais je te le dis, ça ne durera pas longtemps.
Sam
 : Très bien. Vas-y. Fais ce que tu crois devoir faire. Moi, je vais te laisser et remonter dans la chambre dormir un peu.

Dean lève son verre à Sam qui s’en va. Il boit une gorgée puis retourne au bar pour retenter sa chance avec Jamie.

Dean : Alors, c’est bon pour ce soir ?
Jamie
: Oh, désolée. J’ai promis une sortie entre filles à Lucy. Dean se tourne vers Lucy, qui lui sourit. Et puis, une serveuse qui se respecte ne se laisse pas séduire par un client dès le premier soir.
Dean
 : Mais, je ne suis pas un client. Je suis agent fédéral.
Jamie
: Vous n’avez qu’à repasser demain.
Dean
 : Oh hélas, mille fois hélas, je ne sais pas si on continuera l’enquête.
Jamie
: Ah oui ! C’est peut-être trop difficile pour vous.
Dean
 : Non, pas suffisamment.

**************

Sous la pleine lune, des cris de loups sont entendus. Une voiture est garée dans la forêt. Dans la voiture, Rick et Anne-Marie s’embrassent. Anna Marie repousse Rick, nerveuse par le cri d’un loup.

Anne-Marie : Rick, t’as entendu ça ?
Rick
: Quoi ?
Anne-Marie
: Ça ressemblait à un loup.
Rick
: Mais non, n’aie pas peur. Et, surtout, change pas de sujet. Je t’ai dit ce qui peut se passer si un homme ne…
Anne-Marie
: C’est des histoires, tout ça.
Rick
: Mais, pas du tout. Ma parole, si un homme n’évacue pas régulièrement cette substance de son organisme, il risque de voir très vite apparaître certains problèmes.

Anne-Marie semble sceptique, mais il s’approche d’elle et l’embrasse.

**************

Dehors, les ombres de longs doigts apparaissent sur un rocher. Il y a un grondement. L’ombre d’un gros loup apparaît ensuite sur l’arrière de la voiture.

**************

Dans la voiture, Anne-Marie et Rick s’embrassent toujours.

**************

Dehors, le grondement continue et le loup s’approche de la voiture.

**************

Dans la voiture, Anne-Marie repousse à nouveau Rick, inquiète.

Anne-Marie : Tu entends ça ?
Rick
: Anne Marie, il y a longtemps qu’il n’y a plus de loup par ici.

Le loup brise la vitre du conducteur et attrape Rick de derrière, l’emmenant avec lui. Anne-Marie crie et regarde la scène avec horreur. L’écran devient noir.

**************

Le lendemain, dans la cour, Anne-Marie est assise en face de Sam et Dean à une petite table. Elle boit un grand verre avec une paille, tandis que Sam et Dean attendent son histoire.

Anne-Marie : Ensuite, il a… il a attrapé Rick et l’a emmené.
Dean
 : Mademoiselle, on sait que c’est difficile, mais… voulez-vous nous parler de cette créature.
Anne-Marie
: Euh… Elle avale une autre gorgée. C’était un loup-garou.
Sam
 : Un loup-garou ? Elle acquiesce. Vous en êtes sûre ?
Anne-Marie
: Oh oui. Avec son épaisse fourrure, son museau tout noir et ses longues griffes acérées. Avec un pantalon et une chemise qui éclate. C’était comme dans les vieux films. Oui, comme Hulk.
Sam
 : Euh…
Dean
 : Bon, d’accord. Alors, merci de votre aide.

Anne-Marie boit à nouveau une gorgée, tandis que Sam et Dean s’en vont.

**************

A la morgue, Sam et Dean s’approchent des tiroirs où se trouvent les corps. Sam regarde le nom des plaques.

Dean : D’abord, on a eu Dracula et ensuite, on nous sort un loup-garou comme au cinéma. Qu’est-ce qui se passe dans cette ville ?

Sam trouve ce qu’il cherchait et ouvre la porte. Il ouvre le sac et tous deux regardent, dégoûtés, les restes du corps.

Dean : Et, ça pue !
Sam
 : Regarde. Celui qui a fait ça n’avait rien d’un rigolo, ça tu peux me croire. Sam soulève des morceaux du corps avec un stylo. Regarde les marques laissées par les morsures. On voit l’os qui apparaît. C’est incroyable.
Dean
 : S’il est aussi fort que ça, on peut penser que, franchement, il s’agit bien d’un loup-garou.
Sam
 : Ouais, mais regarde. Le cœur est toujours là en un seul morceau. Il ne laisse jamais le cœur derrière eux.
Dean
 : Et alors, je le répète. Qu’est-ce qui se passe ici ?

Le shérif les rejoint avec quelque chose en main.

Shérif Deitrich : J’avais espéré que vous pourriez me l’apprendre. Il lève le papier qu’il tient. Je viens de recevoir le rapport du laboratoire à propos des poils trouvés sur le cadavre. C’est très clair. Il lève un sac en plastique contenant des preuves. Des poils de loups.

Sam regarde Dean, qui tente de trouver une explication, mais abandonne après quelques secondes.

Dean : Ça y est, j’ai mal au crâne.

**************

A la taverne, Sam et Dean sont assis à une table, terminant la nourriture qui se trouve devant eux.

Dean : Là, je suis vraiment largué. Qu’est-ce que tu en dis ? Tu penses que le loup-garou et Dracula peuvent être complices ? Et s’entendre ?
Sam
 : Je sais pas. L’histoire de l’homme-loup me paraît crédible, ce qui rend celle de Dracula peut-être possible aussi.
Dean
 : Oui, mais les loups-garous n’ont pas de poils de loup. C’est un mythe.
Sam
 : Oui.
Dean
 : Alors, résumons-nous. On a un vampire et un loup-garou qui s’amusent à terroriser la ville ?

Jamie les rejoint et leur sert une bière chacun.

Jamie : On dirait que vous allez rester encore un moment. J’ai entendu pour Rick Deacon.
Dean
 : Ouais, cette affaire est redevenue très bizarre. On ne part plus.
Jamie
: Bon, les bières sont pour moi. A Dean. Et, si ça vous intéresse toujours, je termine à minuit ce soir.

Dean indique Lucy assise au bar, lisant un magazine et embrassant à nouveau une serviette.

Dean : Ah oui, finies les soirées entre filles ?
Jamie
: Provisoirement.
Dean
 : J’ai rien dit. A tout à l’heure.
Jamie
: A tout à l’heure, Dean.

Jamie s’éloigne et Sam regarde Dean avec un sourire en coin. Dean semble sur le point de célébrer l’évènement, mais se tourne vers Sam.

Dean : Tu crois que Dracula se transforme en chauve-souris ? Sam regarde Dean, le front plissé. Ce serait cool.

Dean boit une gorgée. Alors qu’il baisse son verre, il y a de la mousse au dessus de sa bouche.

**************

La nuit, le brouillard entoure le bâtiment tandis que le tonnerre gronde. Il s’agit du Musée de Canonsburg sur l’histoire américaine.

**************

Dans le musée, un garde de sécurité est au téléphone.

Garde de sécurité (Au téléphone) : Je suis vraiment désolé de vous déranger. Ouais, ouais, je sais quelle heure il est. Je voulais simplement savoir si vous attendiez l’arrivée d’une livraison quelconque. Oh, je sais pas. Ça paraît très ancien. Il se tient à côté d’un sarcophage. C’est ça. Ouais, ça vient d’Egypte à première vue. Non, je l’ai trouvé là, dans une des salles de stockage. Ah non, docteur, il y a aucun document avec.

Le dessus du sarcophage se soulève et le brouillard commence à en sortir.

Garde de sécurité (Au téléphone) : Je ne sais pas quand ça a été laissé. C’était là quand j’ai pris mon service.

Une main sort du sarcophage, semblant morte et très ancienne.

Garde de sécurité (Au téléphone) : Je pensais que vous sauriez quoi faire. Vous croyez qu’Helen a une fiche dans ses dossiers ?

Une autre main se joint à l’autre tandis que le brouillard continue de sortir. Le garde de sécurité tourne le dos au sarcophage et est toujours au téléphone. Il entend un bruit et se retourne finalement. Il s’aperçoit que le dessus du sarcophage a complétement été retiré. Deux mains se lèvent et le corps flotte pour se relever. Il s’agit d’une vieille momie, très fine, avec des bandages partout. Le garde regarde avec horreur, le téléphone toujours en main.

Garde de sécurité : Oh, non ! Pas ça, pitié !

Le garde lâche son téléphone et attrape son arme. Il tire trois fois mais ça n’arrête par la momie qui avance vers lui. La momie le fait reculer contre le mur et lui attrape le cou. Elle le soulève et l’étrangle.

**************

Plus tard au musée, le médecin légiste emmène le corps recouvert d’un drape. Le shérif parle aux enquêteurs et un photographe prend des photos de la scène.

Shérif Deitrich : Regardez s’il y a des traces d’effraction. Interrogez le livreur de lait. Je veux une déclaration de tout le monde.

Des enquêteurs se parlent au sujet du protocole des scènes de crime. Sam et Dean observent le sarcophage. Dean regarde à l’intérieur et autour tandis que Sam examine le dessus. Sam trouve quelque chose et le montre à Dean.

Sam : Le sarcophage a été loué. Il provient d’un fournisseur d’accessoires.

Dean éclaire l’objet trouvé par Sam avec sa lampe de poche. Il n’est pas surpris.

Dean : Mouais. Ça allait très bien avec ça. Il montre un seau provenant du sarcophage. Un petit seau de neige carbonique était placé dedans.
Sam
 : Elle a l’air d’aimer les effets spéciaux.
Dean
 : C’est plutôt étonnant chez une momie.
Sam
 : Non, c’est débile.

Dean se lève tout à coup.

Dean : Oh mince ! Jamie, j’oubliais. Je te laisse la momie et… tous ces trucs débiles !
Sam
 : Ouais.
Dean
 : Ouais.

Dean s’en va, précipitamment.

**************

La nuit devant la taverne, Jamie attend, son sac à main sur le bras, impatiente. Elle regarde sa montre tandis qu’un moteur se met en marche.

Jamie : Décidément, tous les mêmes.

Jamie commence à partir, tourne au coin dans une allée et elle entend une sorte de battement d’ailes. Elle ralentit et regarde autour d’elle. Elle entend un bruit derrière elle et se retourne lentement. Elle fait face à Dracula. Il lui parle avec un accent transylvanien.

Dracula : Bonsoir.

Jamie, horrifiée, se retourne et se met à courir. Dracula, d’un grand geste de bras, met sa cape devant lui et la suit. Jamie arrive dans une impasse et se retourne tandis que Dracula la rejoint.

Dracula : Je vous observe déjà depuis plusieurs soirs dans l’obscurité. Jamie fouille son sac. Ma passion ne connaît aucune limite, Mina. Il s’approche de Jamie, qui fouille toujours son sac. Oui, vous êtes la réincarnation de ma bien-aimée. C’est pour ça que je dois vous aimer.

Tandis qu’il s’approche davantage, Jamie sort un spray au poivre de son sac et lui asperge le visage. Jamie s’enfuie et Dracula se prend le visage dans les mains et se met à crier, sans accent.

Dracula : Oh, non ! Attendez !

Jamie retourne dans l’allée tandis que Dracula se met à la suivre, la cape toujours devant lui. Dean tourne au coin.

Dean : Jamie ?

Jamie fonce dans Dean. Il fait passer Jamie derrière lui et aperçoit Dracula.

Dean : Bordel de merde !
Dracula
 : Je vous prie de surveiller votre langage en présence de ma fiancée.
Dean
 : D’accord.

Dean donne un coup de poing à Dracula. Quand ce dernier se relève, il montre deux crocs de vampire. Dean tente de le frapper à nouveau, mais Dracula le bloque. Il attrape Dean par le cou et le plaque contre un mur. Dean tente de lutter contre son emprise.

Dean : Jamie, courez !

Jamie s’enfuit en courant.

Dracula : Vous ne pourrez pas l’empêcher, M. Harker. Mina sera mienne !

Dracula s’approche, les crocs en avant, pour mordre Dean au cou. Celui-ci tente de se débattre en attrapant tout ce qu’il peut de Dracula pour le lui arracher. Il arrache une oreille à Dracula qui s’en va en courant. Dean poursuit le vampire qui passe par dessus une grille, que Dean ne peut franchir. Il le fixe alors qu’il s’enfuit sur un scooter.

                                              *INTERMISSION*

Ensuite à la taverne, Sam entre et questionne Dean, assis à une table avec Jamie. Tous deux ont une bouteille entre eux et Dean un verre devant lui.

Sam : Hey. Tout va bien ?
Dean
 : Ouais. Ouais, je crois. Et, je crois aussi avoir trouvé la vérité.

Dean sort une serviette et la pose sur la table.

Sam : Ah oui ?
Dean
 : Une partie en tout cas.

Sam ouvre la serviette et aperçoit l’oreille à l’intérieur. Jamie a un mouvement de recul et détourne le regard et Sam fait de même.

Sam : Oui, une toute petite partie.
Dean
 : Elle provient de la tête de Dracula. Touche-la.

Sam rit et regarde Dean comme s’il plaisantait, mais se rend compte qu’il est sérieux. Alors, il avance sa main et touche l’oreille.

Sam : Oh…
Dean
 : Ça ne te rappelle rien ?

Sam réalise soudainement et regarde Dean.

Sam : Oh, merde…
Dean
 : C’est la peau d’un polymorphe, comme celui de St Louis ou celui de Milwaukee. Bien sûr, celui-là a l’air d’être encore plus cinglé qu’eux. Oh, et euh… Dean sort de sa poche le médaillon qu’il a réussi à arracher du polymorphe. Sam recouvre l’oreille. J’ai pu aussi lui arracher ça pendant la bagarre. Tu vas être surpris.

Sam retourne le ruban et il aperçoit le même logo que sur le sarcophage.

Sam : Il a loué son déguisement alors.
Dean
 : Les trois monstres, Dracula, l’homme-loup, la Momie, sont la même créature. Ça veut dire qu’il faut vite l’attraper avant qu’elle se change en horrible monstre qui va tout écrabouiller.

Jamie, qui a écouté la discussion entre Sam et Dean, semble confuse et effrayée.

Jamie : Alors, vous êtes un peu comme Mulder et Scully, c’est ça ? Et alors, X-Files, c’est vrai ?
Dean
 : Riant. Non, non. X-Files, c’est un série télé, alors que nous, c’est vrai.
Jamie
: Ah…

Jamie rit nerveusement et Dean lui sourit, avant d’avaler une gorgée.

Sam : Non, mais alors, attend. La mise en scène, les déguisements, on dirait qu’il essaie de ressusciter des monstres de vieux films d’épouvante. Et, ça l’entraîne à commettre ces meurtres.
Jamie
: Une petite seconde. C’est qui cette Mina ?
Sam
 : Mina ?
Dean
 : Ouais. C’est comme ça qu’il appelle Jamie et, moi, il m’appelle M. Harker.
Sam
 : Jonathan Harker ? Dean agite sa tête, ne connaissant pas la référence. Ce sont tous les deux des personnages de vieux films d’horreur. Mina est la fille que Dracula veut épouser et Harker est le fiancé qui se trouve sur son chemin. Il fait une fixation sur vous et il compte vous épouser.
Jamie
: Oh… C’est super…

Elle remplit son verre.

Sam : Mais, pour être aussi fasciné, je pense que le polymorphe vous a déjà vu et se trouve par conséquent ici depuis quelques temps.
Dean
 : Jamie, vous pourriez trouver ça ? Quelqu’un qui pourrait être récemment arrivé en ville et qui ferait une fixation sur vous ?
Jamie
: J’en sais rien. Il y a des tas de gens en ville. Je suis serveuse. Je vois défiler de nombreuses personnes. J’ai… Attendez. Il y a Ed.
Sam
 : Ed Brewer, hein ?
Jamie
: Oui. Il est arrivé il y a un mois. Et, Lucy me dit toujours qu’il est fou amoureux de moi. Il vient boire presque tous les soirs. Mais, entre nous, je pense pas que ce soit le genre à…
Dean
 : Où habite-t-il ?
Jamie
: J’en sais rien. Mais, il travaille au cinéma du centre. Je crois qu’il est projectionniste.

Dean indique par dessus son épaule à Sam d’aller vérifier.

Sam : Tu surveilles Mina ?
Dean
 : Mouais.

Sam quitte la taverne rapidement.

**************

Plus tard dans la taverne, Jamie fait les cent pas tandis que Dean est toujours assis.

Jamie : Alors, ces monstres sont réels ?
Dean
 : Certains monstres, oui.
Jamie
: Et, est-ce que ce monstre-là se transforme en n’importe quoi ?
Dean
 : Mouais. Oui, seulement celui-ci se transforme en grands monstres de films d’horreur et, ça, c’est nouveau pour moi.
Jamie
: Se retournant vers Dean. Vous n’êtes pas des agents du FBI ?
Dean
 : Non, pas vraiment.
Jamie
: Alors, vous vous occupez comme ça ? Vous et votre équipier, vous voyagez en permanence à vos frais à travers tout le pays jusqu’à ce que vous tombiez sur d’horribles créatures que vous vous acharnez à détruire ?
Dean
 : C’est pas pire que peindre.
Jamie
: Ça non.
Dean
 : Quoi ?
Jamie
: C’est pas juste. Je veux dire, vous être prêts à donner votre vie pour cette terrible et… dangereuse responsabilité.
Dean
 : Se souriant à lui-même. Ces dernières années, c’est aussi ce que je pensais. Et… A force d’y penser, j’ai trouvé que c’était très pesant. Oh, bien sûr, c’était un peu avant… Il regarde Jamie, mais ne peut se résoudre à lui parler de l’enfer. Et, il faut vous dire que… j’ai connu… des instants qu’aucun autre humain n’a connus. J’ai fréquenté la mort. De très près. Jamie s’assied à côté de lui, l’écoutant. Et… Après cette expérience, tout était différent. Ma vie est devenue différente. J’ai ouvert les yeux. J’ai aidé mon prochain. Jamie sourit. Je n’ai pas fait que l’aider, je le sauvais. Et, je dois dire que c’est formidable. C’est… c’est un don ou une… une mission. Ouais, une mission. Une mission pour Dieu.

Jamie se rapproche de Dean.

Jamie : Alors, est-ce que cette mission fait de vous un moine ? Dean la regarde, confus. Ou un adepte de l’abstinence, du célibat ?
Dean
 : J’espère bien que non.

Dean et Jamie s’embrassent. Une lumière s’allume, les faisant s’arrêter et lever les yeux vers Lucy qui tient une bouteille en main et les aperçoit.

Lucy : Oh ! Oh ! Vous êtes là, excusez-moi. Non, écoutez, je suis désolée, je croyais que vous étiez déjà loin d’ici.
Jamie
: Non, Lucy, c’est rien. Ecoute…
Lucy
: J’étais… Je prenais une bouteille. J’organise une petite fête chez moi. Et, je vois que vous avez l’air très occupés, alors, je vais pas vous ennuyer très longtemps.
Jamie
: Mais, t’es pas pressée. On a passé une soirée un peu agitée alors, reste boire un verre.

Dean semble ne pas vouloir être dérangé, mais fait de son mieux pour être accommodant.

Dean : Oui, bien sûr. Restez boire un verre.

**************

Sam entre dans le cinéma Goeth qui diffuse le Fantôme de l’Opéra. Il monte les escaliers et sort son arme. Il vérifie le chargeur et met son arme à l’arrière de son pantalon. Il entre dans la salle de cinéma. Il n’y a personne. Sam aperçoit la silhouette d’un homme qui joue du piano derrière le grand écran. Il approche et découvre que c’est Ed qui joue la musique angoissante. Tout à coup, il change de musique et se met à jouer une toute autre mélodie. Sam s’avance et Ed le remarque. Il se retourne et Sam le pousse contre le piano, pointant son arme vers lui.

Ed : Me faites pas de mal ! Qu’est-ce que j’ai fait ?
Sam
 : La ferme ! Je sais ce que t’as fait !
Ed
: Acquiesçant. Eh bah, quoi ? Quoi ?
Sam
 : Je sais ce que tu es.
Ed
: Mais, je suis rien du tout. Moi, j’aime l’orgue, c’est tout.

Sam regarde l’oreille d’Ed.

Sam : T’as déjà pu remplacer l’oreille ?
Ed
: Quoi ?

Sam attrape l’oreille d’Ed et la tire, mais elle ne se retire pas. Ed crie de douleur. Sam s’arrête, confus.

Sam : Comment ? C’est pas une fausse ?
Ed
: Non, elle est vraie.

Sam sourit, gêné.

**************

A la taverne, trois verres et deux bouteilles sont posés sur la table. Il y a une serviette à côté du verre de Lucy.

Lucy : Oh, c’est affreux cette histoire de vampire. Tu vas bien ma chérie ?

Jamie semble un peu pompette et agite sa main devant elle.

Jamie : Oh, oui. Ça va. En réalité, il ne m’a pas touché. Dean est arrivé tout à coup sur son grand cheval et l’a fait s’enfuir.
Dean
 : Non, je suis pas arrivé à cheval. Mais, c’est vrai, j’aime secourir les demoiselles.

Lucy embrasse la serviette, posant son rouge à lèvres dessus, et la remet à côté de son verre.

Jamie : En tout cas, il l’a fait partir.

Jamie commence à fermer les yeux, comme si elle allait s’endormir et Dean le remarque.

Dean : Jamie ?
Lucy
: Alors, Dean, vous êtes ceinture noire de quelque chose ?

Dean regarde son verre qui se change en cinq verres tournoyant. Lucy continue à parler, sans aucune réaction à ce que Dean et Jamie ont bu.

Lucy : Je suppose que les agents fédéraux doivent apprendre à se battre. Non ?

Dean lève les yeux vers Lucy qui lui sourit. Il lui envoie un poing dans la figure, la jetant au sol. Dean pousse Jamie en dehors de leur table. Ils regardent Lucy à terre.

Jamie : Dean ! Qu’est-ce que vous faites ?

Jamie tombe sur les sièges à côté de la table, évanouie. Dean tente de rester debout, mais il vacille.

Dean : Alors, c’est toi, hein ?

Lucy le regarde et sa joue gauche est disloquée. Elle la remet en place et Dean comprend qu’elle est le polymorphe. Dean lui donne un coup de pied, mais ça ne lui fait rien. Dean lutte pour ne pas perdre le nord.

Dean : Oh, quel con ! Dean attrape une des bouteilles de la table. Qu’est-ce que t’as mis dans nos verres ?

Dean frappe le bas de la bouteille contre le côté de la table et s’avance vers le polymorphe, toujours à terre.

Dean : Attends un peu. Je vais t’écorcher moi-même.

Dean avance d’un pas vers le polymorphe, mais tombe dans les pommes, vers l’avant. Le polymorphe, relevé, regarde Dean et lève sa jambe.

Polymorphe : Et… coupez.

Le polymorphe avance son pied vers la tête de Dean. Puis, l’écran devient noir.

*************

Dans le donjon du polymorphe, de nombreux objets des films d’horreur classiques sont présents. La lumière grésille dans une machine qui est une réplique de celle utilisée pour ramener Frankenstein à la vie. Il y a des becs Bunsen et des tubes à essais sur la table. Dean, maintenant vêtu en bavarois, est attaché à une table, comme celle de Frankenstein. Dean se réveille tout à coup et regarde autour de lui. Il tente de se détacher, puis se regarde pour découvrir son nouveau costume.

Dean : Oh, non, c’est pas vrai.

Dean regarde autour de lui et voit une photo sur le mur de Lucy. Le polymorphe apparaît, dans le costume de Dracula.

Dracula : Elle est magnifique, n’est-ce pas ? Dracula se tient sur les marches et remarque que Dean regardait le portrait. La fiancée numéro 3 dans le premier film. Il s’avance vers le portrait et caresse le visage de la femme. Dean lutte pour se libérer de ses liens. Elle n’a jamais reçu les acclamations qu’elle aurait méritées. Il se tourne vers Dean. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai choisi d’adopter sa forme. Pour me trouver parmi les mortels sans être remarqué. Et, écouter le chant des criquets au milieu des êtres vivants. Et, c’est ainsi que j’ai découvert que ma fiancée était brusquement réapparue dans ce siècle.

Dean, qui le regardait confus, se met à rire.

Dean : Tu sais que, non seulement, tu es grotesque, mais en plus, tu es une belle ordure. Dracula s’avance vers lui, la cape levée. Tu n’es pas Dracula ! Tu le sais très bien ! Ou alors, si tu crois vraiment être Dracula, quel rapport as-tu avec la momie ?

Dracula frappe Dean au visage.

Dracula : Je suis l’arme de tous les monstres.
Dean
 : La vie n’est pas un film d’horreur, espèce de…

Dracula frappe à nouveau Dean.

Dracula : La vie est petite, sordide, compliquée. Mais, le cinéma est grand, simple, élégant. Alors, j’ai fait le choix… Il lève les bras avec sa cape. De l’élégance !
Dean
 : Tu crois qu’élégance est le bon mot après ce que tu as fait à Marisa ? Ou à Rick Deacon ? Ou à tous les autres ?
Dracula
 : Mais, oui, bien sûr. Réfléchis. Après tout, c’est un film d’horreur. C’est tout à fait normal.
Dean
 : Je voudrais juste te rappeler qu’à la fin des films, en général, les monstres meurent.
Dracula
 : Oh… Mais, ce film-là est le mien. Et, dans celui-ci, le monstre gagne. Le monstre emmène la fille et le héros est… électrocuté. Il s’avance vers un levier sur le mur. Dean le voit et fait les gros yeux, tandis que Dracula rit. Et, ce soir, Jonathan Harker va être, une fois de plus, mon héros.
Dean
 : Non, un petit moment.

Dean rit nerveusement, tandis que Dracula avance lentement sa main vers le levier. Dean commence à lutter. Tout à coup, la sonnerie de la porte d’entrée retentit et tous deux s’arrêtent.

Dracula : Je suis désolée. Excusez-moi.

Dracula jette sa cape en avant et quitte la pièce par les escaliers. Dean soupire, soulagé.

**************

Chez le polymorphe, Dracula s’avance vers la porte d’entrée, dont la sonnette retentit à nouveau. Il ouvre la porte d’un air dramatique et parle avec son accent transylvanien.

Dracula : Oui, vous désirez ?

Sur le pas de la porte se trouve un livreur de pizza qui tient une pizza en main. Il regarde Dracula, confus.

Livreur de pizza : Euh… La pizza, c’est bien ici ?
Dracula
 : Oh ! Vous nous apportez notre repas. C’est très gentil. Continuez de vous montrer aussi serviable et votre vie sera peut-être épargnée, hein ?

Le livreur, pas impressionné, s’avance pour donner à Dracula la pizza.

Livreur de pizza : Hein, hein. Le livreur ouvre son sac et en sort une boîte à pizza. Ça vous fera 15 dollars 20.
Dracula
 : Dites-moi.
Livreur de pizza
 : Ouais ?
Dracula
 : Y a-t-il de l’ail dans cette pizza ?
Livreur de pizza
 : Irrité par la situation. J’en sais rien. Vous avez demandé de l’ail ?
Dracula
 : Se reculant d’un air dramatique. Non !
Livreur de pizza
 : Alors, non. Écoutez monsieur, j’ai quatre livraisons à faire après celle-ci, alors vous voulez bien me payer que j’aille vite les faire ?
Dracula
 : Mais, tout de suite, oui. Il prend un bout de papier et le montre au livreur de pizza. Tenez, j’ai un coupon.

**************

A la taverne, Sam entre, à la recherche de Dean et Jamie. Il s’attend à les voir où il les a laissés mais ne voit personne. Il prend son téléphone et compose le numéro de Dean.

Sam : Ouais, Dean, écoute. Ed n’a rien à voir dans tout ça. Euh, je pense que tu es avec Jamie. Rappelle-moi assez vite, merci.

Sam avance quelques pas de plus et voit la bouteille brisée au sol et les trois verres sur la table. En apercevant la serviette et le rouge à lèvres dessus, Sam réalise ce qui se passe.

Sam : Lucy.

**************

Dans la chambre du polymorphe, d’un style ‘vieux château’, Jamie est allongée sur le lit, toujours dans les vapes. La table est préparée pour deux personnes. Jamie se réveille et regarde autour d’elle, mais sa vision est floue.

Dracula : Vous êtes réveillée. Jamie se lève brusquement et regarde Dracula, qui se tient au bout du lit. Alors qu’il s’approche d’elle, il indique une longue robe accrochée près du lit. La robe sierra à merveille à votre beauté. Jamie regarde la robe, nerveuse. S’il vous plaît, mettez-la.
Jamie
: Que s’est-il passé ? Qu’est-ce que vous avez fait à Dean ?
Dracula
 : Harker se repose ailleurs. Il va bien. Je vous en prie, mettez la robe et, ensuite, vous pourrez dîner. J’ai fait servir une pizza.

Dracula indique la table où la pizza est maintenant sur un plateau en argent.

Jamie : Mais, qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que vous avez ? Dracula la regarde curieusement. Vous avez manipulé Lucy, n’est-ce pas ? Pour qu’elle fasse semblant d’être mon amie.
Dracula
 : Oui, je devais vite savoir si vous étiez l’heureuse élue.
Jamie
: Pourquoi vous ne m’avez rien dit ? Pourquoi vous vous comportez de cette manière ?
Dracula
 : La robe !
Jamie
: Je refuse de la porter et de faire semblant de jouer avec vous ! Ce que je veux, c’est rentrer chez moi.

Dracula craque et lui crie dessus, sans aucun accent.

Dracula : Mettez la robe !

Jamie, surprise par son changement brutal de comportement, tend le bras pour prendre la robe.

**************

Une ombre approche de la porte d’entrée de la maison du polymorphe. Sam force la porte et entre. Il sort son arme et avance dans la maison.

**************

Dans la chambre, Jamie lisse le devant de la robe qu’elle porte et regarde, craintive, Dracula qui lui fait dos. Il parle sans accent.

Dracula : Je vous ai fait très peur. Je n’en avais pourtant aucune envie, croyez-le. Dracula se retourne et la voit dans la robe. Il regarde la pièce et montre le style de celle-ci. J’adore les films anciens.
Jamie
: Mais, ce n’est pas la réalité. Vous ne pouvez pas considérer que c’est la réalité.

Dracula tourne le dos à la jeune femme.

Dracula : La réalité, c’est venir au monde comme ça. Si différent. La réalité, c’est avoir un père qui vous traite de monstre. C’était le premier à employer ce mot. Et, un jour, il a voulu mettre fin à mes jours à coups de pelle. Partout où je m’enfuyais, partout où j’essayais de me cacher, les paysans me trouvaient. Ils me traînaient dehors, se moquaient de moi. Ils m’insultaient. Ils me battaient. Il se tourne vers Jamie et s’approche d’elle. Et ensuite, j’ai découvert ces films. Les grands monstres. Au cinéma, on nous les montrait forts. Les gens les craignaient. Ils étaient magnifiques. Aujourd’hui, je suis l’un d’eux. Supérieur. Terrifiant.
Jamie
: Et, très seul.
Dracula
 : Oui, j’ai été seul. Aujourd’hui… Dracula approche sa main pour toucher le visage de Jamie, mais elle se recule. Il retire sa main. Je vous ai trouvée.
Jamie
: Si vous êtes seul, c’est peut-être bien parce que vous tuez ce qui vous approche.
Dracula
 : Non, c’est l’inverse. Je tue les gens parce que je me sens seul.

Il y a un bruit en dehors de la pièce et Dracula se tourne.

Dracula : Vous avez entendu ?
Jamie
: Quoi ? Dean ? Criant plus fort. Dean !

Dracula la frappe et elle tombe sur le lit, son nez en sang. Dracula, se rendant compte de son geste, halète.

**************

Dans le donjon du polymorphe, Dean tente toujours de se détacher et entend quelque chose. Sam descend les escaliers et l’aperçoit. Il vient l’aider, sortant une petite barre de fer.

Dean : T’en as mis du temps. Tu t’étais endormi ? Il se prend pour Frankenstein.

Sam retire les liens qui retiennent Dean avec la barre. Tandis que Dean se relève, Sam remarque son costume.

Sam : Très joli, ça.
Dean
 : La ferme !

Sam lui tend un couteau et ils avancent. Ils atteignent une double porte et Sam regarde Dean qui lui fait signe d’y aller d’abord. Sam souffle et enfonce la porte avec son pied. Le pied reste coincé dans la porte, qui tombe à terre. Dean roule des yeux et Sam se tourne vers Dean.

Sam : On y va ?

Dean regarde l’arche de la porte quand il passe dessous, puis suit Sam.

**************

Dans la chambre, Sam et Dean ouvrent la porte. Sam voit Jamie sur le lit et s’approche d’elle, mais Dracula l’attrape par derrière et l’envoie dans le décor. Sam défonce un faux mur de briques et son arme tombe, glissant sur le sol. Dracula reprend son accent transylvanien.

Dracula : Vous ne gagnerez jamais, Van Helsing ! Dean vient dans le dos de Dracula, mais celui-ci se retourne et attrape le bras de Dean qu’il allait utiliser pour frapper. Dracula frappe plusieurs fois Dean, puis lui attrape le visage et le tient. Et vous, Harker, vous allez mourir !

Dean lui donne un coup de genou et se libère.

Dean : Tu pourrais pas essayer de la fermer ?

Dean regarde l’arme derrière Dracula, qui la remarque également. Dean s’avance pour la prendre, mais Dracula l’arrête et le frappe, le jetant au sol. Alors qu’il se prépare à attaquer Dean avec ses deux crocs de vampire, il reçoit deux balles dans le dos. Dracula regarde les trous laissés par les balles.

Dracula : Des balles en argent. Il se retourne et voit que c’est Jamie qui lui a tiré dessus, l’arme toujours pointée vers lui. Cette fois, c’est la Belle qui a tué la Bête. Il se recule jusqu’à atteindre une chaise. Non, Mina. Non, ne pleure pas. Peut-être bien que c’est comme ça que mon film devait finir.

Dracula soupire et ses yeux se ferment.

**************

Le lendemain, dans la rue, Jamie et Dean s’embrassent et Sam les attend.

Jamie : Bon. Encore un grand merci. Tu t’es montré efficace au service… Elle l’embrasse. De ton grand pays.
Dean
 : Souriant. Oh oui. C’est pour ça… Il l’embrasse. Que j’aime tant cette vie.

Sam soupire. Dean embrasse à nouveau Jamie, puis se retourne vers Sam, qui lui fait un sourire forcé.

Dean : Au revoir.

Il embrasse Jamie pour la dernière fois.

Jamie : Au revoir.

Dean lui sourit, puis se retourne et rejoint Sam pour qu’ils s’en aillent.

Jamie : Eh ! Vous deux ! Sam et Dean se retournent. Vous m’avez sauvé la vie. Alors, merci.

Jamie leur fait un signe de tête et s’en va. Sam et Dean la regardent une seconde, puis Sam se tourne vers son frère.

Sam : Elle est chouette.
Dean
 : Ça fait vraiment plaisir de reprendre nos aventures.
Sam
 : Oui, c’est vrai.
Dean
 : Le héros drague la fille. Le monstre est liquidé. A l’arrivée, tout le monde est content. Le héros plus encore que les autres.
Sam
 : C’est ça la grande classe.
Dean
 : Quand j’y pense, Dracula avait marqué un point là-dessus. Imaginer que la vie soit aussi simple que le cinéma. Sam le considère et acquiesce. Mais, si j’étais libre de choisir mon film, je ne choisirai pas Abbott et Costello contre le monstre des abymes.
Sam
 : Oui. Et, je sais ce que tu prendrais.
Dean
 : Riant. Oh non, alors !
Sam
 : Confiant. Si, je le sais.
Dean
 : Non, t’as tort. Tu as tort.
Sam
 : Porky’s 2.
Dean
 : Surpris. Quoi ?
Sam
 : Tu m’as très bien compris.

Sam sourit à Dean, victorieux. Dean s’en va.

Dean : Coup de chance.

Sam le suit, souriant.

*THE*END*

 

 

Ecrit par brucas59.

EXT. ROAD - NIGHT

The entire episode is in black and white. We see the Impala driving down a dark road, with eerie music playing and it passes a sign that says WELCOME TO PENNSYLVANIA but then lightening cracks and the sign flickers to saying WELCOME TO TRANSYLVANIA with a couple flashes of light, and then switches back.


INT. IMPALA - NIGHT

We hear the same eerie music coming from the speakers of the Impala, as we see DEAN driving and SAM in the passenger seat.

DEAN
The radio around here sucks.

DEAN reaches down and clicks the radio off. He looks at SAM who is reading from a file folder with a flashlight.

DEAN
Come on man, jobs don't get much sweeter than this, you know? Dead vic. with a gnawed on neck, body drained of blood, and a witness who swears up and down that it was a vampire.

SAM looks distracted, and says without any enthusiasm.

SAM
No, no I agree, it's a hell of a case.

DEAN
A little more gusto please.

SAM slams the folder shut and turns off the flashlight.

SAM
It's just...the world is coming to an end, things are a little complicated you know.

DEAN
Yeah, well we can't save the world, okay? I mean, not today anyway. But, what we can do is chop off some vamps heads. Come on man, it's like the good old days; an honest to goodness monster hunt. It's about time the Winchesters got back to tackling a- a straightforward, black and white case.


EXT. STREET - DAY

There is polka music playing and the camera pans down to a woman dressed in costume. The camera pans around and there are more women dressed the same, and men in lederhosen. There is a big sign hanging on a building that says: 'OKTOBERFEST 2008'. The people are dressed for the festivities. SAM and DEAN get out of the Impala with suits on, and walk down the street.

DEAN
You know we still gotta see the new 'Raiders' movie.

SAM
Saw it.

DEAN
Without me?

SAM
You were in hell.

DEAN
That's no excuse!

DEAN eyes him, and shakes his head.

STREET VENDOR V.O.
Fresh German Pretzels! Pretzels!

DEAN turns around and sees the STREET VENDOR.

DEAN
Big pretzels!

DEAN walks over forgetting all about the movie, as SAM watches, as DEAN orders, SAM just watches him, smiling a bit amused.

STREET VENDOR V.O.
Ah, Guten Tag.

DEAN V.O.
I'll take two please, nah, keep the change.

The camera changes to DEAN at the cart, taking the pretzels.

DEAN
Thank you.

SAM walks over and DEAN hands him a big pretzel.

SAM
Thank you.

DEAN and SAM both take a bite out of their pretzels. A woman (JAMIE) walks past them.

JAMIE
Guten Tag.

DEAN watches her, and still has a big bite of pretzel in his mouth when he responds after she is almost out of earshot.

DEAN
Guten Tag yourself.

JAMIE glances over her shoulder and DEAN and SAM share a nod. JAMIE walks past a man with a badge, and SAM notices.

SAM
Hmm, looks like that's our man.

SAM and DEAN head over to the SHERIFF.

SAM
Sheriff Deitrich.

SHERIFF DEITRICH
Are you the boys from the Fed?

SAM pulls out his badge, and DEAN shoves the rest of the pretzel down, and pulls his out as well.

SAM
Agents Angus and Young. We called ahead about your uh...problem.

SHERIFF DEITRICH
Right, um...

SHERIFF DEITRICH looks around at the many people walking by.

SHERIFF DEITRICH
Right, um...uh- I'll tell you what, why don't we talk this out away from the crowd huh?


INT. MORGUE - DAY

A metal door opens, and a body slab is pulled out as ominous music plays. SHERIFF DEITRICH pulls the sheet down showing DEAN and SAM the victim's head and shoulders.

SHERIFF
Marisa Wright, 26, just down from Larkin for the fest. Terrible, just terrible. It's the last thing this town needs in peak tour season.

SAM
Definitely the last thing Marisa Wright needed.

DEAN leans down and pulls her head to the side, showing two distinct holes on the right side of her neck, and as DEAN well knows, vampires have a complete second set of teeth that come down when they feed, not just two. DEAN gets confused; maybe this isn't such a black and white case after all.

DEAN
What the hell?

SHERIFF
Yeah, you got me, I mean, this killer's some kind of Grade-A wacko right? I mean, some Satan worshiping, Anne Rice reading gothic psycho vampire wannabe.

SAM nods his head sideways, not sure what to think either.

DEAN
Sheriff, in your report you mentioned a witness?

SHERIFF
Well, I wish'd I didn't, but the witness insisted. That's Ed Brewer, not exactly what you'd call reliable.

The camera angle changes to where MARISA's head is, looking up at the boys. They shrug, and the SHERIFF slides the body back into place and shuts the door.


INT. TAVERN - NIGHT

DEAN walks up to the barmaid from the street, JAMIE.

JAMIE
I remember you.

DEAN
And I remember you...

DEAN looks at her name badge.

DEAN
Jamie, I never forget a pretty...everything.

JAMIE smiles at the compliment and twists the towel in her hand a bit.

JAMIE
Oh...

SAM
We're looking for Ed Brewer.

JAMIE
What do you want with Ed?

SAM and DEAN pull out their badges and flash them simultaneously.

DEAN
Well, we are uh...we're Federal Agents. Mr. Brewer was witness to a serious crime, we just need to-

JAMIE
Wait a minute, you're a Fed?

DEAN shrugs an affirmative.

JAMIE
Wow, you don't come on like a Fed.

JAMIE clears her throat.

JAMIE
Seriously?

DEAN leans over on the bar on one elbow, trying his best 'James Dean'.

DEAN
I'm a maverick, ma'am. A rebel with a badge. One thing I don't play by? The rules.

DEAN winks at her, and JAMIE looks skeptically back at him raising her eyebrows.

SAM
Okay maverick, um...so where can we find Mr. Brewer?


INT. TAVERN - DAY

ED BREWER grabs a big stein of beer and opens the lid, taking a big drink, looking a little fidgety and nervous. SAM and DEAN are sitting across from him in the booth in the same bar they just entered.

ED
I told the cops everything I saw. No one believes me, why should you be any different.

DEAN
Believe me Mr. Brewer, we're different.

ED
I spoke the god's honest truth, and now I'm the town joke.

SAM
Marisa Wright's murder is no joke to us, and we wanna hear everything. No matter how strange it may seem.

DEAN
We have a lot of experience with strange.

ED nods his head and grabs the stein to take another drink. When he puts it down, he gives SAM and DEAN a thumbs up, and ominous music starts as he tells his story.

ED
It was just after midnight, I just left here, and like I do every night, I cut through the park on the way home. At first I thought it was a- a couple kissing, but she was struggling too much. And this man, he was, well he was biting her neck.

SAM
Can you describe her assailant?

ED
Oh, it was a vampire.

DEAN
Okay, right, and by that you mean...?

ED
You know- uh- a vampire.

ED hisses at DEAN for effect. SAM and DEAN look skeptical.

DEAN
Uh-huh.

ED
Yeah.

DEAN
So, he- he looked like-

ED
He looked like a vampire. You know, with the fangs and the slicked back hair, and the fancy cape, and the little medallion thingy on the- uh ribbon.

DEAN
You mean like a Dracula?

ED
Exactly! Like a Dracula.

DEAN looks wide eyed, like he can't believe it.

ED
Right down to the accent.

SAM looks amused.

SAM
The accent?

ED looks at SAM seriously, so SAM resigns his face to look serious.

SAM
What did he say?

ED
You know, something like...

ED throws up his left hand, miming the way the Dracula in the old movies, used to throw up the cape to hide his face.

ED
Stay away mortal! The night is mine!

DEAN and SAM sit there speechless, just looking at him.

ED
You do believe me don't you?


INT. TAVERN - DAY

Behind the bar JAMIE is watching SAM and DEAN talk to ED. LUCY (another waitress) walks up and joins her.

LUCY
They must be here following up on that murdered woman. Crazy Ed and his vampire story.

JAMIE
He might be weird but he's not crazy.

LUCY blots her lips on a bar napkin.

LUCY
Oh, come on, you're just saying that because the guy has a crush on you and he tips you in twenties.

LUCY folds the napkin and tosses it down on the bar.

CUSTOMERV.O.
Lucy!

LUCY looks at JAMIE and she motions for her to go, and LUCY leaves. DEAN walks up to the bar.

DEAN
So, you got a beer back there for me?

JAMIE
I don't know Agent Young, you off duty?

DEAN
And then some.

JAMIE laughs and leaves to get him a beer. SAM walks up to the bar next to DEAN and picks up the napkin folded in half with lipstick on it that LUCY left behind.

DEAN
So, what do you think hmm? Goth-psycho-vampire-wannabe right?

SAM
Definitely not our kind of case.

DEAN
Agreed, but who cares.

DEAN and SAM walk over to a booth and sit down.

DEAN
Room's paid for, and it's Oktoberfest, come on brother, beer and bar wench's.

SAM
I'm pretty sure women today don't react well to the whole wench thing, Dean.
DEAN gives SAM a look, then looks over to where JAMIE is pouring his beer.

DEAN
Hey bar wench! Where's that beer?

JAMIE
Coming up, good sir.

SAM rolls his eyes and shakes his head, DEAN smirks at him.

DEAN
Dude, Oktoberfest.

JAMIE walks up to the table and sets DEAN's beer down in front of him.

JAMIE
There you go.

JAMIE turns to SAM.

JAMIE
What can I get ya?

SAM starts to say something, but DEAN beats him to it.

DEAN
Oh, he doesn't drink. He's Christian Scientist, yeah, doesn't even take aspirin, he's a real drag on stake outs.

JAMIE chuckles.

JAMIE
You're funny.

DEAN leans toward her with his best 'come hither' look..

DEAN
Well, I'm a lot more than that, I'd love to get a chance to show you the rest.

SAM rolls his eyes again, at DEAN's very obvious pick up line.

DEAN
What time do you get off?

JAMIE
Ha-ha, like I said, funny.

JAMIE walks away, not seeming in the least bit interested in DEAN, much to SAM's amusement and DEAN's shock, which he recovers quickly from and watches JAMIE walk away, sighing a deep breath.

DEAN
Man, it is time to right some wrongs.

SAM
Come again?

DEAN
Well, look at me, I mean, I came back from the furnace without any of my old scars, right? No bullet wounds, knife cuts, none of the off angle fingers from all the breaks, I mean my hide is as smooth as a baby's bottom, which leads me to conclude, sadly, that my virginity is intact.

SAM looks at him in disbelief and shakes his head.

SAM
What?

DEAN
I have been rehymenated.

SAM
Re- hy-

SAM laughs at the absurdity of the thought.

SAM
Please! Dean maybe angels can pull you out of hell, but no one could do that.

DEAN
Brother, I have been rehymenated. And the dude will not abide.

SAM
Alright dude, well-

DEAN looks at more girls that walk by, paying attention to them, and hardly listening to SAM.

SAM
You go do whatever you gotta do, and I'm gonna go back to the room and get some sleep.

DEAN raises his glass to SAM as he leaves, then takes a sip and goes back up to the bar to try with JAMIE again.

DEAN
So how about tonight?

JAMIE
Oh, sorry, I promised Lucy a girls' night out. Besides, no self respecting bar wench lets herself get picked up by a customer on the first try.

DEAN
Well, I'm not a customer, I'm a Federal Agent.

JAMIE
Try again tomorrow G-man.

DEAN
I wish I could, I don't think we're staying on the case.

JAMIE
What? Is it too weird for you?

DEAN
Not weird enough.


EXT. WOODS - NIGHT

The camera pans down to a parked car as we hear a wolf howl and more ominous music playing.


INT. CAR - NIGHT

A guy (RICK) and girl (ANNA MARIE) are making out in the car, and we hear the howl again. ANNA MARIE pushes RICK off of her, and looks nervous.

ANNA MARIE
Rick, did you hear that?

RICK
What?

ANNA MARIE
It sounded like a wolf.

RICK
Come on baby, don't change the subject, I told you what could happen to a man if he doesn't-

ANNA MARIE
Those stories aren't true.

RICK
They are, baby, if a man doesn't get the stuff out of his system regularly it can back up and cause all kinds of- medical type problems.

ANNA MARIE looks skeptically at him, but he leans in and they start to kiss again.


EXT. CAR - NIGHT

The shadows of long fingers on two big hands reaching out are cast on a rock, and there is growling. The furry outline shadow of what looks like an upright wolf is shown on the back of the car.


INT. CAR - NIGHT

ANNA MARIE and RICK are still kissing.


EXT. CAR - NIGHT

The growling continues and the wolf approaches the back of the car, and we now see hairy outstretched fingers on the hands of the wolf.


INT. CAR - NIGHT

ANNA MARIE pushes RICK off her again, and looks worried.

ANNA MARIE
Shhh, do you hear that?

RICK
Anna Marie, there aren't any wolves in Pennsylvania.

Right then, the window if the drivers' side door smashes and the hairy hands grab RICK from behind and drag him out of the car as ANNA MARIE screams and watches in horror.


EXT. COURTYARD - DAY

ANNA MARIE is sitting across from SAM and DEAN at a small table by the gazebo. ANNA MARIE is drinking out of a big plastic cup with a straw, as DEAN and SAM wait for her to tell her story.

ANNA MARIE
And then it just- it just tore Rick into little pieces.

DEAN
Ma'am we understand how hard this is. Can you describe the creature.

ANNA MARIE
Oh-

She takes another drink out of her straw.

ANNA MARIE
It was a Werewolf.

SAM
A Werewolf?

ANNA MARIE
Mm-hmm.

SAM
You're sure?

ANNA MARIE
Oh yeah, with the furry face and the black nose and the claws and- and the torn up pants and shirt. Like from the old movies.

SAM
Um...

DEAN
Well, okay, so...thank you for your time.

SAM and DEAN both get up and leave the table looking unsatisfied, and ANNA MARIE goes back to noisily sucking on her straw.


INT. MORGUE - DAY

DEAN and SAM walk up to the metal doors that have the bodies in them. SMA looks at the name plates while DEAN stands there.

DEAN
First a Dracula, and now a full on movie-time wolf man, what the hell is going on in this town?

SAM finds what he is looking for and opens the door, pulling out the slab and unzips the body bag. SAM and DEAN both reel back from the remains.

DEAN
Oh-

SAM
Whoo-

DEAN
Damn!

SAM
Alright, whatever did this wasn't a psycho wannabe.

SAM starts poking around the remains with a pen, and picks up torn apart flesh and muscle, tossing it aside.

SAM
Look at those bite marks, right down to the bone...and deeper.

DEAN
Strong enough to tear a healthy man apart from limb to limb, it could be a werewolf.

SAM
Yeah, except look.

SAM points to something inside the body bag.

SAM
Heart's still there in one piece, they never leave the heart behind.

DEAN
Thus I reiterate, what the hell is going on?

SHERIFF DEITRICH walks in with something in his hands.

SHERIFF DEITRICH
Well, I was hoping you boys could tell me.

SHERIFF DEITRICH holds up the paper in his hands.

SHERIFF DEITRICH
I just got a rush job back from the lab, from those fibers we found on the body.

SHERIFF DEITRICH holds up a plastic bag with evidence in it.

SHERIFF DEITRICH
K-9, wolf hairs.

SAM looks at DEAN, and DEAN tries to think up an explanation, and gives up after a few seconds.

DEAN
I'm getting a headache.


INT. TAVERN - DAY

SAM and DEAN are sitting at a table in the bar finishing up the food in front of them.

DEAN
I don't know man, it looks like we've stumbled onto a midnight showing of Dracula meets Wolfman. Is that it?

SAM
I don't know, I mean, Wolfman seems real enough, makes Dracula seem a little less impossible I guess.

DEAN
Yeah, but Werewolves don't grow wolf hair, that's just a myth.

SAM
Yeah-

DEAN
So what? We've got a- a vampire and a werewolf Monster Mashing this town?

JAMIE walks up and puts down beer for them.

JAMIE
Uh, looks like you guys are staying a while. I heard about Rick Deacon.

DEAN
Yeah, this case just got weird enough for uh, our department.

JAMIE
Huh, well beers are on me.

JAMIE starts to leave and stops, turning to DEAN.

JAMIE
And just so you know, I get off at midnight tonight.

DEAN nods at LUCY at the bar reading 'ScreenIdol' magazine and blotting her lipstick with a napkin like before.

DEAN
Oh, it's not another girls night out?

JAMIE
Doesn't have to be.

DEAN
Okay then, I'll see you tonight.

JAMIE
Okay then.

JAMIE walks off, and SAM looks at DEAN with a smirk, and DEAN almost looks like he is going to celebrate, but turns to SAM.

DEAN
Hey, do you think this Dracula can turn into a bat?

SAM looks at DEAN with his brow furrowed.

DEAN
That'd be cool.

DEAN takes a big sip of beer, and when he lowers the glass there is foam on his top lip all the way up to his nose.


EXT. MUSEUM - NIGHT

As fog rolls across the ground in front of the museum, the camera pans up on the sign: Canonsburg MUSEUM of American History Lightening and thunder crash and light up the outside of the museum building.


INT. MUSEUM - NIGHT

The camera shows a sign saying: 'Artifacts' as we here someone speaking.

SECURITY GUARD V.O.
Sorry to bother you, after- yeah I do know what time it is. I was just wondering if you were expecting a delivery of some kind. I don't know, it looks old.

The camera comes around the corner and we see the SECURITY GUARD is talking on the phone. There is a large sarcophagus sitting on the loading dock next to where the SECURITY GUARD is standing, still talking on the phone.

SECURITY GUARD
Yeah, an- an Egyptian kind of deal. No, nah it's- it's just sitting there on the loading dock. No Dr. I- there's no shipping invoice there's no nothing-

The top of the sarcophagus slides open and fog starts pouring out of it. The camera remains trained on the sarcophagus while the SECURITY GUARD continues to talk.

SECURITY GUARD V.O.
I don't know when it was delivered.

A hand comes out of the sarcophagus, looking dead and very old, deteriorated.

SECURITY GUARD V.O.
I thought you'd know what to do.

Another hand joins the one on the side of the sarcophagus where the lid has slid off, with fog continuing to come out of it. The camera goes back to the SECURITY GUARD who has his back turned to the sarcophagus, and hasn't seen any of this.

SECURITY GUARD
Do you think Helen has any record of it in her files?

There is a thump, and the SECURITY GUARD finally turns around, and sees that the lid has slid completely off the sarcophagus and onto the floor. Both hands come up out of the sarcophagus and the body floats up, not bending, seemingly being pulled by the torso. It is an old MUMMY, very thin and with the burial rags still wrapped around it. The SECURITY GUARD watches in horror, stunned, still holding the cell phone.

SECURITY GUARD
Holy mother of crap!

The SECURITY GUARD drops his phone, and reaches for his gun, and shoots three times, not stopping the MUMMY that is advancing on him. The MUMMY backs him up against a wall, and slides him up it, off of his feet, strangling him.


EXT. MUSEUM - NIGHT

Lightening flashes and thunder claps and fog rolls across the ground.


INT. MUSEUM - NIGHT

A coroner wheels out a body covered in a sheet. SHERIFF DEITRICH is talking to investigators and there is a photographer taking pictures of the scene.

SHERIFF DEITRICH
Check to see if there is any evidence of a break in.

There are investigators talking to each other about the basic protocol of processing the scene of a crime. The camera pans over to DEAN and SAM, who are looking at the sarcophagus, DEAN looking inside and around the bottom, and SAM examining the lid.

SAM pulls something off the inside of the lid, and stands up scoffing.

SAM
The sarcophagus isn't ancient.

SAM holds up a sticker that reads 'THE FX SHOP PROPHOUSE PHILADELPHIA, PA' on it to show DEAN.

SAM
It's from a prop house in Philly.

DEAN shines the flashlight on it, not looking very surprised, but a little annoyed.

DEAN
Well, it goes well with the-

DEAN pulls a little aluminum bucket out of the sarcophagus that is emitting fog.

DEAN
Bucket of dry ice he was keeping in it.

SAM
Is he making his own special effects?

DEAN
Yeah, a mummy with good sense of showmanship.

SAM
This is stupid.

DEAN gets up suddenly from where he was kneeling.

DEAN
Dammit, Jamie...I'm late. You're good here with the Mummy and the crazy?

SAM
Yeah-

DEAN
Yeah.

DEAN rushes off.


EXT. TAVERN - NIGHT

The camera pans down the sign above the tavern that says, 'Bavarian Beerhaus Tavern' and keeps going down until we see JAMIE in regular clothes, with her purse on her arm, waiting outside the door, looking around impatiently. JAMIE looks at her watch again as we hear a motor turning in the distance.

JAMIE
Your loss G-man.

JAMIE starts to walk off, comes around a corner into an alley, and there is a flutter of something, and she hears it, slowing down and looking around. She hears something behind her, and turns slowly to see DRACULA in his full costume. He speaks at her in a Transylvanian accent.

DRACULA
Good evening.

JAMIE looks horrified, and turns around and runs; DRACULA sweeps up his cape and follows her. JAMIE runs into a dead end and turns around as DRACULA is coming around the corner.

DRACULA
I have watched you for many nights from afar.

JAMIE is digging in her purse now.

DRACULA
My passion knows no bounds Mina.

DRACULA starts toward her, while she digs in her purse.

DRACULA
You are the reincarnation of my beloved, and I must have you.

As he gets close to her, she pulls out pepper spray from her purse and sprays him in the face with it. JAMIE runs past him and DRACULA grabs his face and yells, losing his accent.

DRACULA
Ow! Mary son of a-

JAMIE goes back out of the alley the way she came, and DRACULA turns to follow her, whipping his cape in front of him, just like the original movie. DEAN comes walking around the corner of the alley.

DEAN
Jamie?

JAMIE runs into DEAN.

DEAN
Geez!

JAMIE looks at him, and turns around, backing behind him. DEAN looks and sees the man dressed as DRACULA.

DEAN
Son of a bitch.

DRACULA
You should not use such language in the presence of my bride.

DEAN
Okay...

DEAN punches DRACULA, and when he comes back up recovering from the punch, DRACULA has two K-9 fangs showing, and hisses at DEAN. DEAN tries to punch him again, and DRACULA blocks it, grabbing DEAN and backing him against a wall. DEAN struggles against his grip.

DEAN
Jamie run!

JAMIE takes off away from the fight.

DRACULA
You have no choice in the matter Mr. Harker, Mina is mine!

DRACULA leans in to bite DEAN on the neck, and as DEAN struggles, he rips his right hand down, and then his left, ripping some cloth of DRACULA's clothes in his left hand. DRACULA recoils and runs the other direction, clutching the left side of his head. DEAN opens his right hand, and sees a slimy ear in it; he ripped off the left ear of DRACULA. He chases DRACULA around the corner and down another alley. The chase comes to a tall iron gate, and DRACULA jumps high and gets over the gate, and DEAN can't follow, not getting enough height to make it over the gate. He then stares in disbelief as DRACULA gets away on a scooter, honking at DEAN to mock him.

INTERMISSION

INT. TAVERN - NIGHT

SAM walks in and holds up his hand in questioning for DEAN, as he walks over in front of a booth that DEAN and JAMIE are sitting at. DEAN and JAMIE have a bottle in between them, and DEAN has a glass in front of him

DEAN
Hey.

SAM
You guys alright?

DEAN
Yeah, I think so. And I think I know what's going on.

DEAN pulls a bar rag out from beside him and tosses it on the table.

SAM
Yeah?

DEAN
Part of it at least.

SAM flips the towel open, and sees the ear there. JAMIE recoils and looks away, and SAM glances away as well, looking grossed out.

SAM
Uh- the ear part?

DEAN
Ripped it off of Dracula's head, touch it.

SAM laughs and looks at DEAN like that is the last thing he is going to do, but sees DEAN is serious, so tentatively reaches out and touches the slimy ear.

SAM
Ugh...

DEAN
Feel familiar to you?

SAM gets a looks of realization on his face, and looks at DEAN.

SAM
Oh, man.

DEAN
Skin of a shapeshifter, just like St. Louis and just like Milwaukee. Of course this one's a whole new buckets of crazy. Oh, and uh...

DEAN reaches into his pocket and pulls out the medallion he ripped off the SHAPESHIFTER (formerly all three villains, the WOLFMAN, the MUMMY and DRACULA). SAM puts the bar rag back over the ear, covering it up.

DEAN
This, I uh, pulled it off during the fight. Look at the label on the ribbon.

SAM turns over the ribbon, and it has the same label that the sarcophagus had: 'THE FX SHOP PROPHOUSE PHILADELPHIA, PA'.

SAM
It's a costume rental.

DEAN
All three monsters, the uh Dracula, the Wolf Man and the Mummy, all the same critter, which means we need to catch this freak before he 'creature from the black lagoon's' somebody.

JAMIE has been watching the exchange between SAM and DEAN looking confused and scared.

JAMIE
So you two are like Mulder and Scully, or something, and the X Files are real?

DEAN chuckles slightly.

DEAN
No, the X Files is a TV show, this is real.

JAMIE
Oh...

JAMIE laughs nervously, and DEAN smiles at her 'matter-of-factly' and takes a drink from his glass.

SAM
Okay, so the stagecraft, the costuming, it's like he's trying to reenact his favorite monster movie moments, right down to the bloody murders.

JAMIE
Wait a second, who the hell is Mina?

SAM
Mina?

DEAN
Yeah, it's what he called Jamie, and he called me Mr. Harker.

SAM
Jonathan Harker?

DEAN shakes his head, obviously not knowing the refrence.

SAM
They're characters from the movies and the novels, uh Mina, Dracula's intended bride, Harker the fiancé that stands in the way. It seems like he fixating on you, like he sees you as his bride.

JAMIE
Oh, lucky me.

JAMIE pours herself a drink from the bottle.

SAM
But to fixate on you, my guess is that the shifter has to have seen you before or been around you.

DEAN
Jamie, has anybody strange come to town, even anyone that's taken a specific notice of you.

JAMIE
I don't know dean, it's Oktoberfest, I'm a bartender, there's lots of people, uh- I... wait a second, there is Ed.

SAM
Ed Brewer, Ed?

JAMIE
Yeah, he moved here about a month ago, Lucy swears he has a crush on me, he comes in almost every night, but you know, I don't think he's the type of guy-

DEAN
Where does Ed live?

JAMIE
I don't know, but he works at the old movie theatre, I think he's the projectionist there.

DEAN points over his shoulder, motioning for SAM to check it out.

SAM
Take care of Mina?

DEAN
Yup.

SAM leaves quickly.


INT. TAVERN - NIGHT

JAMIE is pacing while DEAN sits at the table still.

JAMIE
So, monsters are real.

DEAN
Some of them, yeah.

JAMIE
And the shapeshifter, he can turn into different people.

DEAN
Yeah, yeah, except this one's turning into the great monsters of screenland which is a new one for me.

JAMIE looks at DEAN.

JAMIE
You're not really F.B.I. are you?

DEAN
Not so much.

JAMIE
So, this is what you do, you and your partner just tramp across the country on your own dime until you find some horrible nightmare to fight?

DEAN
Some people paint.

JAMIE
Wow...

DEAN
What?

JAMIE
That must suck, I mean, y- giving up your life for this terrible, I don't know, responsibility.

DEAN smiles to himself.

DEAN
Last few years, I started thinking that way, and uh, you know, started, it started weighing on me. Of course that was before...

DEAN looks up at JAMIE and can't bring himself to tell her about his trip to hell, the entire story being a bit too complicated to share.

DEAN
A little while ago, uh- I had this...it's called a near death experience. Very near-

JAMIE sits down next to DEAN, listening to him.

DEAN
And uh- when I came to, things were different. My life's been different. I realized that I help people. You know, not just help them though, I save them, and I gotta say, it's- it's awesome. It's kinda like a gift, like a...a mission. Kinda like a mission from God.

JAMIE smiles at DEAN and starts to lean a little closer to him.

JAMIE
So, does that make you some kind of monk or something?

DEAN looks at her confused.

JAMIE
You know, celibate?

DEAN
Man, I hope not.

DEAN and JAMIE kiss, a light switches on, causing them to stop and look up. LUCY has a bottle in her hand behind the bar, and sees DEAN and JAMIE.

LUCY
Holy crap, oh my God. Jamie...guys I'm I'm...sorry, I thought you guys were going out.

JAMIE
Lucy, it's- it's okay. Uh, listen-

LUCY
You know what? I just- I came to borrow a bottle, I kinda got something going back at my... Anyway, you guys look really busy, so I'm just gonna get out of your hair.

JAMIE
No, seriously, Lucy, it's been a crazy night, stay for a drink.

DEAN looks like he definitely does not need any more company right now, but tries his hardest to be accommodating.

DEAN
Yeah, stay for a drink.


EXT. GOETH THEATRE - NIGHT

SAM walks up to the movie theatre and enters under the sign: 'GOETH THEATRE Now Playing PHANTOM OF THE OPERA'.


INT. GOETHE THEATRE - NIGHT

SAM walks up the stairs toward the music from the movie score that is playing, pulls out his gun, and checks the clip. SAM walks into the theatre and down the aisle looking around at the empty seats, and he sees a silhouette of a man playing the piano behind the big screen. SAM goes backstage and sneaks up on ED, who is playing the eerie music. Suddenly ED, in his underwear, switches the music and starts to play an upbeat melody. SAM shakes it off and continues to sneak up on him. ED notices and turns around, SAM presses him up against the piano, holding the gun in his face.

ED
Whoa, you F.B.I. an- and what did I-

SAM
Shut up!

ED looks scared and nods at SAM.

ED
Oh-

SAM
Okay? You know what you did.

ED
W-wh-what?

SAM
I know what you are.

ED
I'm not anything, I just like to play the Casio.

SAM looks at ED's left ear.

SAM
Had time to grow the ear back huh?

ED
What?

SAM grabs ED's ear and pulls, it doesn't come off, and ED shrieks in pain.

ED
Ow! Ow- ow! Ouch ouch!

SAM stops pulling and looks confused.

SAM
It's supposed to come off-

ED
No, it's not!

SAM smiles awkwardly at ED, obviously they have misjudged who the SHAPESHIFTER is.


INT. TAVERN - NIGHT

There are three glasses on the table and two bottles, the one from before with DEAN and JAMIE, and the new one that LUCY came to borrow. There is a napkin next to LUCY's glass.

LUCY
Oh, that sounds awful, Jamie honey, are you okay?

JAMIE looking a little tipsy and swaying a little from side to side waves he hand dismissively.

JAMIE
Oh, I am fine, Ed- he didn't even touch me. And Dean, he just- heh- flew right in and fought him off.

DEAN
Well, I didn't actually fly, but I'm sure it seemed that way at the time.

The camera follows LUCY as she picks up the napkin, blots her lips on it and sets it back down next to her glass.

JAMIE
Good, it was really...really something.

JAMIE starts to close her eyes, and looks like she is gonna pass out, DEAN notices.

DEAN
Jamie?

JAMIE
Huh?

LUCY
So, Dean, are you like a blackbelt or what?

DEAN looks down at his glass, and it splits into five glasses and swirls around itself, as though the room is spinning. Lucy continues to talk, not reacting to the liquor like JAMIE and DEAN are.

LUCY
Well, I guess they train you to fight at the academy or whatever.

DEAN looks at LUCY who smiles at him. He throws a punch across the table at her, knocking her out of the booth and onto the floor. DEAN pushes JAMIE out of the booth.

JAMIE
Dean, what are you doing?

As DEAN stands up and joins her, JAMIE falls back into the booth, passing out. DEAN tries to stand steady, but he is wavering.

DEAN
It's you isn't it?

LUCY looks up from the floor, and the left side of her jaw is dislocated, she pushes it back into place, and DEAN knows this is the SHAPESHIFTER. DEAN kicks the SHAPESHIFTER but it just rolls up and watches DEAN, as he struggles to get his bearings..

DEAN
Oh, dammit!

DEAN grabs one of the bottles from the table.

DEAN
What did you put in our drinks?!

DEAN smashes the bottom of the bottle against the edge of the table, and moves toward the SHAPESHIFTER that is still on the ground.

DEAN
That's alright, I'll skin you myself.

DEAN staggers toward the SHAPESHIFTER a few steps, but promptly falls flat in his face, passing out. The SHAPESHIFTER stands over DEAN and lifts its leg.

SHAPESHIFTER And...scene.

The SHAPESHIFTER stomps her foot down on DEAN's head.


INT. SHAPESHIFTER'S DUNGEON - NIGHT

There are many things from classic horror movies around the dungeon in the SHAPESHIFTER's house. The electricity is buzzing in a machine that is a replica of the one use to bring Frankenstein to life, and there are Bunsen burners and test tubes on the table, all the things that make up a 'mad scientist's lab' see to be there. DEAN, now dressed in lederhosen, is strapped to a table, much like the one Frankenstein was on before he was shocked to life, it is leaning at an angle, so DEAN is almost standing up. DEAN wakes suddenly, and looks around, and tries to get out of the straps keeping him down, looking down and seeing his new 'costume'.

DEAN
Oh, come on.

DEAN looks around and sees a picture on the wall, looks like a portrait of SHAPESHIFTER LUCY. Since the SHAPESHIFTER is dressed as DRACULA, that is the name being used for the next scenes with him.

DRACULA V.O.
She is beautiful no?

The SHAPESHIFTER dressed in DRACULA garb again, is standing at the steps that lead up from the dungeon DEAN is in, noticed DEAN looking at the portrait.

DRACULA
Bride number 3 from the first film.

DRACULA (still using the 'Transylvanian accent' when he speaks) walks over to the portrait and strokes the face of the woman in it, and DEAN struggles to get free from his binds.

DRACULA
She never got the acclaim she deserved.

DRACULA turns to DEAN now, talking directly to him.

DRACULA
Which is why I chose her shape, her form to move among the mortals unnoticed, to listen to the cricket songs of the living. That was when I discovered my bride had been reborn in this century.

DEAN has been looking at him confused, and now starts to laugh.

DEAN
I can't get over what a pumpkin pie eyed crazy son of a bitch you really are-

DRACULA comes at DEAN holding his cape up.

DEAN
You're not Dracula! You get that right? Or, even if you think you are Dracula, what the hell is up with the Mummy?

DRACULA punches DEAN in the face.

DRACULA
I am all monsters.

DEAN
Life ain't a movie you sorry sack of sh-

DRACULA punches DEAN again, knocking his head sideways and stopping his speech.

DEAN
Ah-

DRACULA
Life is small, meager, messy. The movies are grand, simple, elegant. I have chosen-

DRACULA pulls his cape out on both sides of him dramatically.

DRACULA
Elegance.

DEAN
You think elegance is really the word for what you did to Marisa? Or Rick Deacon? Or any of the others?

DRACULA
But, of course, it is a monster movie, after all.

DEAN
You do realize what happens at the end of every monster movie.

DRACULA
Ah, but this movie is mine. And in it the monster wins, the monster gets the girl, and the hero, is electrocuted.

DRACULA moves to a big lever in the wall, DEAN sees it and his eyes go wide as DRACULA laughs.

DRACULA
And tonight, Jonathan Harker, you will be my hero.

DEAN
Wait, wait, wait, wait-

DEAN chuckles nervously as DRACULA slowly moves his hand toward the lever. DEAN starts to struggle, and DRACULA keeps moving his hand to the lever. Suddenly the door bell rings, and they both stop.

DRACULA
Please, excuse me.

DRACULA whips his cape up into his face and leaves the room, going up the stairs, DEAN sighs with relief.


INT. SHAPESHIFTER'S HOUSE - NIGHT

DRACULA comes around the corner, and walks to the door of a normal looking everyday house. The doorbell rings twice again before he gets to it. DRACULA throws open the door dramatically, and speaks in his Transylvanian accent.

DRACULA
Good evening.

The camera shows a PIZZA DELIVERY GUY on the doorstep with a warmer bag for the pizza in his hands. He looks confused for a moment, but starts to speak.

PIZZA DELIVERY GUY
Uh...pizza delivery.

DRACULA
Ah, you've brought a repast, excellent. Continue to be of such service, and your life will be spared.

The PIZZA DELIVERY GUY looks unimpressed and steps in the door to hand DRACULA the pizza.

PIZZA DELIVERY GUY
Uh- huh.

The PIZZA DELIVERY GUY opens the bag and pulls out the box of pizza.

PIZZA DELIVERY GUY
That'll be fifteen fifty.

DRACULA
Tell me-

PIZZA DELIVERY GUY
Yeah-

DRACULA
Is there garlic on this pizza?

The PIZZA DELIVERY GUY looks irritated with the whole situation.

PIZZA DELIVERY GUY
I don't know, did you order garlic?

DRACULA recoils dramatically.

DRACULA
No.

PIZZA DELIVERY GUY
Then no, look mister, I got four other deliveries to make, you wanna just pay me the money so I can go?

DRACULA
Of course, yes.

DRACULA starts to get something, and holds up a piece of paper, showing it to the PIZZA DELIVERY GUY.

DRACULA
But I have a coupon.


INT. TAVERN - NIGHT

SAM enters looking for DEAN and JAMIE, expecting them to be where he left them. He doesn't see anyone, and dials his phone.

SAM (into phone)
Dean, hey listen, uh, Ed is not our guy, um I'm guessing you went home with Jamie, so just give me a call okay?

SAM walks a few more steps and sees the broken bottle on the floor, and the three glasses on the table. Lightening flashes and the camera zooms in on the napkin with the lipstick ring on it. SAM realizes what is going on.

SAM
Lucy-


INT. SHAPESHIFTER'S BEDROOM - NIGHT

The camera pans down across a very 'old castle' style room, where JAMIE is laying on the bed still passed out. The table in the room is set for two. JAMIE wakes up and looks around, but her vision is still fuzzy.

DRACULA V.O.
You wake.

JAMIE sits up quickly and looks at DRACULA standing by the end of the bed. As he takes a step toward her, he indicates a long elegant gown that is hanging next to the bed.

DRACULA
The gown, it suits your beauty.

JAMIE looks at the gown nervously.

DRACULA
Please, put it on.

JAMIE
Where am I? What have you don't with Dean?

DRACULA
Harker is resting, elsewhere. Please, put on the gown and you may dine. We are having pizza.

DRACULA indicates the table where the pizza is now steaming on a silver platter.

JAMIE
What? What is wrong with you?!

DRACULA looks at her curiously.

JAMIE
You made up LUCY right? Pretended to be my friend.

DRACULA
I needed to know if you were the one.

JAMIE
You could try talking to people, I mean, instead you become this?

DRACULA clearly trying to 'stay with the script' he has in his head, tries again desperately.

DRACULA
The gown-

JAMIE
I don't want to play your stupid game! Okay? I just...I just wanna go home.

DRACULA snaps and yells at her, without his accent.

DRACULA
Put on the gown!

JAMIE covers from the sudden change, and reaches out to grab the gown.


INT. SHAPESHIFTER'S HOUSE - NIGHT

There is a shadow approaching the front door, it bends down, and SAM comes in, having picked the lock. SAM pulls out his gun, putting it in front of him, ready, and makes his way through the house.


INT. BEDROOM - NIGHT

JAMIE smooths down the front of the gown, having put it on, and looks apprehensively at DRACULA that has his back to her. When he talks, he has lost his accent.

DRACULA
I- I scared you, you're the only one I don't want to scare.

DRACULA turns and sees her in the gown, and sighs. He looks around the room, and indicates the style of it.

DRACULA
I just love the movies.

JAMIE
But they aren't real, you can't make them real.

DRACULA turns away from her again, still with his 'normal' voice, without the Dracula accent.

DRACULA
Real, is being born this way. Different...real is having your Dad call you monster. It's the first time you hear the word, and he tries to beat you to death with a shovel. Everywhere I ran, everywhere I tried to hide, people found me, dragged me out and attacked me. Called me freak, called me monster, then I found them.

DRACULA turns back to JAMIE now.

DRACULA
The great monsters, in their movies they were strong, they were feared, they were beautiful, and now I am like them. Commanding...terrifying-

JAMIE
Lonely.

DRACULA
Was lonely, now I have-

DRACULA reaches out to touch JAMIE's face, but she backs up from his hand, and he brings it back to him.

DRACULA
I have you.

JAMIE
You ever think that maybe you're lonely because you kill people?

DRACULA
Or I kill people because I'm lonely.

There is a noise outside of the room, and DRACULA turns toward it.

DRACULA
Did you hear that?

JAMIE
What? Dean?

JAMIE raises her voice to a yell as DRACULA turns back around to her.

JAMIE
DEAN!

DRACULA backhands her, and she flies back, knocked out on the bed, her nose bleeding. DRACULA sees what he has done and gasps.


INT. SHAPESHIFTER'S DUNGEON - NIGHT

DEAN is still trying to get free from the table, and hears something. SAM comes down the stairs and sees him, going over to help him, pulling out a small crow bar.

DEAN
Oh thank God, just in the nick of time. Guy was about to Frankenstein me.

SAM flips the leather straps holding DEAN down out of the planks, freeing him. As DEAN climbs down, SAM notices the costume he is in.

SAM
Hey there Hansel.

DEAN
Shut up!

SAM hands him a knife and they head off to save the day.

They reach a set of heavy looking double doors, and SAM looks at DEAN, and DEAN gives him the 'go ahead' sign with his hands. SAM sighs and kicks, but his foot gets stuck in the door that seemed heavy, but is another simple wooden 'prop' door, and even though it has handles and looks like it opens on two sides, it is one big piece. DEAN rolls his eyes and SAM turns around to DEAN.

SAM
Let's go.

DEAN looks at the archway when he goes through it, inspecting the 'prop' effect of it.


INT. BEDROOM - NIGHT

SAM and DEAN open the door (matching the one they just busted through, looks like two doors, but is really one big one) and see JAMIE on the bed, passed out. SAM moves to get her, and DRACULA grabs him from behind and drags him around and throws him backwards, he goes right through a 'brick' prop wall across the room, and his gun falls and slides across the floor, he brings his 'Transylvanian accent' back.

DRACULA
You will never win, Van Helsing!

DEAN comes at DRACULA from behind, but DRACULA turns and grabs the arm that DEAN is trying to throw a punch with and holds him while he punches him. DRACULA grabs DEAN's face and holds it, looking at him.

DRACULA
And you, Harker, now you die.

DEAN knees him, and gets free.

DEAN
How about now you shut the hell up.

DEAN looks at the gun behind DRACULA and DRACULA turns and sees it too, but when DEAN goes for it, DRACULA stops him and hits him, throwing him backward. He goes to attack DEAN and raises his arms, and has his two 'Dracula fangs' down, but gets shot twice from behind. DRACULA looks down at the wounds that have gone right through him.

DRACULA
Silver?

DRACULA turns and sees that JAMIE has shot him, and is still holding up the gun at him.

DRACULA
Was beauty that killed the beast.

DRACULA staggers backwards into a chair.

DRACULA
No Mina, don't weep, perhaps this is how the movie should end.

DRACULA sighs and his eyes close.


EXT. STREET - DAY

JAMIE and DEAN are kissing, and SAM is standing there waiting.

JAMIE
Well, thank you G-Man.

DEAN chuckles.

JAMIE
You have been a great service to your country.



DEAN
Oh, yes, I'm very, very patriotic.

SAM sighs at the scene they are making.

DEAN turns around and sees SAM standing there, with a forced grin on his face. DEAN turns back to kiss JAMIE one more time.

DEAN
Bye.

JAMIE
Bye.

DEAN turns and joins SAM and they go to leave.

JAMIE
You guys...

SAM and DEAN turn around.

JAMIE
Saved my life you know, so...thanks.

JAMIE nods at them and walks away, they both watch for a second. SAM turns back to DEAN.

SAM
I like her.

DEAN
Feels good to be back on the job doesn't it?

SAM
Yeah, it does.

DEAN
The hero gets the girl, the monster gets the gank. All in all? Happy ending, with a happy ending no less.

DEAN wipes his mouth from the kisses.

SAM
Real classy Dean.

DEAN
Hey, all I'm saying is the shifter may have had a point you know? It'd be nice if- if life was movie simple.

SAM considers it and nods his head in agreement.

DEAN
Although if I was turning life into a movie I wouldn't do this Abbott and Costello meet the monster crap.

SAM
Yeah, no I know what you'd pick.

DEAN laughs.

DEAN
Heh, no you don't.

SAM nods his head confidently.

SAM
Yeah I do.

DEAN
No, you don't.

SAM shrugs.

DEAN
You don't.

SAM
Porky's 2.

DEAN looks surprised.

DEAN
What?

SAM
You heard me.

SAM looks at him, victory on his face, DEAN walks away.

DEAN
Lucky guess.

SAM follows him.

FADE TO BLACK

 

Ecrit par Luinel.

Kikavu ?

Au total, 119 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Fleurdelun 
11.06.2018 vers 14h

CassieAuro 
18.05.2018 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

schumi  (22.03.2017 à 10:42)

Un épisode décalé, véritable hommage aux premiers films d'horreur en noir et blanc!  C'est très intelligent, très bien fait, souvent drôle... immanquable et incomparable!

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Petit jeu (suite)
Hier à 13:45

Le Roadhouse 28
Hier à 11:06

Staff
05.01.2019

S01E03 L'esprit du lac
Aujourd'hui à 10:28

Partie Episodes
Aujourd'hui à 09:46

S14E06 Optimism
Aujourd'hui à 09:45

S14E09 The Spear
Aujourd'hui à 09:43

S14E07 Unhuman Nature
Aujourd'hui à 09:40

Mag Anglophone
Aujourd'hui à 08:49

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.10 : Nihilism (inédit)
Vendredi 18 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.04 : Mint Condition (inédit)
Jeudi 1 novembre à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Crowley et Rowena version Noël sortent grands gagnants de la dernière photo du mois. Encore...

Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
L'épisode 14.10 "Nihilism" ainsi que l'épisode 14.11 "Damaged Goods" à retrouver dans le guide des...

Bon anniversaire Genevieve Padalecki

Bon anniversaire Genevieve Padalecki
Elle fête ses 38 ans. Bon anniversaire à elle.  ...

Kurt Fuller de retour !

Kurt Fuller de retour !
Kurt Fuller sera de retour dans le 300e épisode de Supernatural, il reprendra son personnage de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

quimper, Hier à 01:13

Le quartier Engrenages vous propose de découvrir son calendrier de janvier et de participer à sa PDM.

quimper, Hier à 01:18

Vous pouvez aussi prendre connaissance de la date de diffusion de la saison 7 et commenter l'annonce de la saison 8.

quimper, Hier à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, Hier à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Aujourd'hui à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site