VOTE | 641 fans

#401 : La Main de Dieu

 

Réalisé par: Kim Manners
Ecrit par: Eric Kripke

 

Quatre mois ce sont écoulés depuis la mort de Dean et celui-ci se réveille dans une boîte en pin, apparement libéré de l'enfer. Les retrouvailles avec Sam et Bobby sont de courte durée, car les trois hommes se demande ce qui a ramené Dean de l'enfer et ce qu'il faudra donner en échange.

>>Photos promo<<

Popularité


4.63 - 8 votes

Titre VO
Lazarus Rising

Titre VF
La Main de Dieu

Première diffusion
18.09.2008

Première diffusion en France
08.05.2011

Vidéos

Sneak Peek 1: Bobby/Dean

Sneak Peek 1: Bobby/Dean

  

Sneak Peek 2: Sam/Dean/Bobby/Pamela

Sneak Peek 2: Sam/Dean/Bobby/Pamela

  

Promo

Promo

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

  • Dean se réveille dans le noir, enfermé. Il vient de sortir de l'enfer, et il a encore des flashs du temps passé là-bas, où on peut voir ses yeux maculés de rouge. Il allume un briquet, et commence à frapper contre le bois au-dessus de sa tête. Il parvient à faire un trou, et sort enfin à l'air libre, en s'extirpant difficilement. Il était dans une tombe, au milieu de nulle part.

Dean marche au milieu d'une route déserte. C'est une journée ensoleillée et il fait très chaud. Il arrive à une station essence, mais l'endroit est vide. Il casse donc une fenêtre pour entrer dans la station et prendre à manger et à boire. Il regarde ensuite la date affichée sur un journal, qui indique le 18 Septembre 2008. Il se rend compte qu'il a été absent plusieurs mois. Il profite des lieux pour se laver le visage, et s'aperçoit qu'il n'a pas de cicatrice sur son torse, à l'endroit où la créature l'avait dévorée le jour de sa mort. Par contre, il découvre sur son épaule la marque d'une main, rouge et boursouflée. Il a l'air assez inquiet. Il fait ensuite quelques provisions dans le magasin, et fidèle à lui-même, il trouve également un magazine de charme.
Alors qu'il prend de l'argent dans la caisse, la télé à coté de lui s'allume. Il l'éteint, et c'est la radio qui s'allume à son tour. On entend alors un sifflement, qui s'intensifie de plus en plus. Dean attrape une boite de sel et commence à en mettre devant les fenêtres du magasin, mais le bruit devient insupportable. Les vitres explosent, Dean se retrouve par terre, hébété, et le sifflement s'arrête. Il n'y a pas un seul signe de vie à l'extérieur.

Dean tente de contacter son frère d'une cabine téléphonique, mais le numéro de Sam n'est plus attribué. Il appelle alors Bobby, qui lui raccroche au nez quand il annonce que c'est Dean. Il le rappelle une seconde fois, et Bobby le menace de le tuer s'il rappelle encore une fois. Il pense que quelqu'un lui fait une blague de mauvais goût. Dean raccroche alors, et voit une vieille voiture derrière lui. Il l'a regarde avec pitié, mais décide quand même de la voler pour partir de cet endroit.

Bobby ouvre la porte de sa maison pour découvrir Dean, bien vivant, sur son perron. Il est tellement surprit qu'il a un mouvement de recul. Dean entre et s'approche de Bobby, qui attrape un poignard et manque de le tuer. Les deux hommes se battent. Dean essaye de le convaincre qu'il n'est pas un démon, mais le vieux chasseur ne le croit pas. Finalement, Dean parvient à s'emparer du poignard, et il se coupe le bras pour le prouver. Bobby finit par y croire et il le prend dans ses bras. Mais sans prévenir, il lui lance de l'eau bénite à la figure, juste pour être sur.

Ils discutent un peu, et tentent de trouver une raison à ce retour inattendu. Bobby fait remarquer qu'il a été enterré quatre mois, et qu'il était dans un sale état, donc que même s'il avait trouvé un moyen de sortir de l'enfer, il aurait du ressembler à un mort vivant. Dean ne se souvient pas de son séjour en enfer. Il demande ensuite des nouvelles de son frère. Bobby lui dit que Sam est toujours vivant, mais qu'il n'a pas donné de nouvelles depuis des mois. Dean lui reproche de ne pas s'être assez occupé de Sam, mais Bobby réplique que les quatre derniers mois ont été très durs à vivre, que se soit pour Sammy ou lui-même. Il ajoute qu'ils ont du l'enterrer, parce que Sam ne voulait pas suivre le rituel habituel (jeter du sel sur son corps et le brûler). Il disait que Dean aurait besoin d'un corps quand il parviendrait à le ramener, puis il est parti et n'a plus jamais répondu aux appels de Bobby. Dean pense que Sam a utilisé un moyen beaucoup trop dangereux pour le ramener, comme faire un pacte avec un démon, et il explique à Bobby que l'endroit d'où il est sorti ressemblait à un champ de ruine, désert, et qu'il a senti une présence, extrêmement forte. Puis il lui montre la marque sur son bras.
Dean se met alors à la recherche de Sam, et il parvient à le localiser grâce à son téléphone à Pontiac, en Illinois, proche de l'endroit où Dean avait été enterré.

Dean et Bobby arrivent au motel où se trouvent Sam. Ils vont frapper à la porte de la chambre, et une jeune femme leur ouvre. Elle est en petite tenue et leur demande où est la pizza qu'elle a commandée. Dean lui dit qu'ils ont du se tromper de chambre, avant de voir son frère apparaitre derrière la jeune femme. Quand Sam voit son frère, il en a le souffle coupé. Dean entre dans la chambre, et Sam se jette sur lui avec un couteau. Bobby les sépare, et lui explique qu'il s'agit vraiment de Dean. Les deux frères s'étreignent. Puis la jeune femme leur demande s'ils sont en couple, et Sam répond mal à l'aise que c'est son frère. Elle les regarde bizarrement, puis va chercher ses affaires pour partir. Dean lui fait un grand sourire. Sam la raccompagne, mais l'appelle Kathy au lieu de Christy.
Dean demande à Sam ce que ça lui a coûté de le ramener en vie, mais Sam ne comprend pas de quoi il parle. Il lui dit qu'il n'a pas fait de pacte avec un démon, et Dean s'énerve contre lui et est prêt à lui taper dessus. Bobby doit à nouveau les séparer. Sam se met à son tour en colère, et lui jure qu'il n'a pas passé d'accord. Il leur raconte qu'il a essayé de le faire, mais aucuns démons ne voulait ramener Dean Winchester en vie. Il a pourtant tout essayé, comme ouvrir les portes de l'enfer, mais il n'a pas réussi. Il se sent coupable d'avoir laissé tomber son frère, mais Dean se sent plus rassuré  que son frère ne se soit pas embarqué dans une sale affaire. Bobby ajoute qu'il reste quand même une grande question à résoudre : si ce n'est pas Sam qui a libéré Dean, alors qui ?

Une fois tout le monde calmé, Sam explique à Bobby et son frère qu'après avoir compris  qu'il ne pouvait rien faire, il a décidé de chasser Lilith et de le venger. Bobby lui demande sur un ton sarcastique s'il se prend pour son père, car il n'a pas encore assez d'expérience pour chasser seul un démon aussi puissant. Sam répond qu'il n'était pas vraiment dans son état normal, et Dean lui montre un soutien-gorge et se moque de lui. Bref, Sam explique qu'il était sur les traces de démons quand il s'est retrouvé dans cette ville, la veille, au même moment où Dean sortait de sa tombe. Ils pensent qu'il y a un lien entre l'arrivée des démons en ville et la résurrection de Dean. Bobby redemande encore une fois à Dean s'il se sent bien, mais Dean en a marre de devoir justifier qu'il est bien lui-même. Bobby ajoute que si un démon l'a fait sortir de l'enfer, ce n'est pas par bonté d'âme, c'est qu'ils attendent quelque chose de la part de Dean. Ils proposent aux deux frères d'aller voir une de ses amies, qui est médium.
Sam redonne le collier à son frère, qu'il a gardé pendant ces quatre mois. Puis il lui demande comment s'était en enfer. Dean lui dit qu'il ne s'en souvient pas, heureusement.

Dean s'enferme dans la salle de bain, et se pose devant le miroir du lavabo. Il a alors des flashs, dans lesquels on voit juste ses yeux, paniqués, et une partie de son visage couverte de sang.

Les trois hommes regagnent leurs voitures pour se rendre chez la médium. Sam rend les clés de l'Impala à son frère, qui est plus que content de retrouver son bébé. Mais en s'assaillant derrière le volant, il remarque l'iPod de Sam, et ça ne lui plait pas. Sam s'excuse en lui disant qu'il pensait que c'était sa voiture, mais Dean est encore moins content quand il démarre le moteur car l'iPod lance une musique country. Il regarde Sam d'un air réprobateur, et balance l'iPod sur la banquette arrière.
Sur le trajet, Dean demande à son frère pourquoi Lilith ne l'a pas tué le soir où les chiens de l'enfer sont venus le chercher. Sam répond qu'elle a essayé, mais n'a pas réussi. Il se souvient que Lilith a envoyé une lumière brûlante sur lui, mais que ça n'a eu aucun effet, comme s'il était immunisé, puis elle est vite partie. Dean lui demande ce qui est arrivé à Ruby. Sam pense qu'elle est morte ou retournée en enfer. Il lui demande enfin s'il continu d'utiliser son pouvoir psychique, mais Sam rétorque qu'il a respecté son souhait et qu'il ne s'en est pas servi. Malgré tout, Dean semble inquiet.

Le lendemain matin, les trois hommes arrivent chez Pamela Barnes, l'amie médium de Bobby. C'est une femme qui a beaucoup de caractère, et pas la langue dans sa poche. Elle leur dit qu'elle a déjà contacté une douzaine d'esprits, mais aucun ne semble savoir qui a sorti Dean de l'enfer, et que donc une séance de spiritisme s'impose. Pendant que Pamela prépare ses affaires pour la séance, Dean remarque un tatouage dans le dos de la jeune femme qui dit « Jesse Pour Toujours ». Dean le montre à son frère, et demande à Pam qui est Jesse. La jeune femme, qui a beaucoup de répartie, répond qu'en tout cas, ce n'était pas pour toujours. Dean réplique qu'il ne sait pas ce qu'il perd, et Pam lui dit que comme ça il peut tenter sa chance. Les deux frères n'ont pas perdu de leur complicité et en rigolent.

La séance commence. Pamela leur dit de se tenir les mains pour former un cercle. Elle ajoute qu'elle a besoin de toucher un endroit où la chose qui a ramené Dean à la vie l'aurait touché. Elle glisse sa main sous la table à la surprise de Dean qui sursaute. Sam rigole, mais Bobby ne trouve pas ça drôle. Dean dévoile alors la marque qu'il a sur son épaule et le sérieux retombe. Pamela commence à invoquer l'esprit. La télé derrière eux s'allume, et Pamela commence à parler avec un certain Castiel, qui semble lui demander d'arrêter tout de suite de le contacter. La jeune femme refuse. La table commence à trembler, Bobby lui dit qu'ils feraient mieux d'arrêter, mais Pamela est sur le point de voir son visage. Les bougies au centre de la table s'embrasent alors, et les yeux de Pamela s'illuminent d'une lumière vive et brûlent. La jeune femme hurle, et tout s'arrête. Sam part appeler les urgences, et Bobby aide Pamela à se redresser. Quand la jeune femme ouvre ses paupières, ces yeux ont disparus. Bobby et Dean se regardent, consternés.

Dans un restaurant. Sam raccroche son téléphone. Il vient de prendre des nouvelles de Pam. Elle est stabilisée, mais maintenant aveugle. Bobby est à ses cotés. Dean lui dit qu'au moins ils ont une piste, le nom Castiel. Il voudrait l'invoquer, mais Sam lui dit que c'est de la folie après ce qu'il vient d'arriver. A la place, Sam voudrait terminer ce pourquoi il est venu dans cette ville dans un premier temps: trouver les démons et les tuer. La serveuse arrive alors avec leurs plats, et s'assoit à leur table. Les garçons sont surpris, mais la jeune femme les fixe, et ses yeux deviennent complètement noirs. Toutes les autres personnes du restaurant sont également des démons. Au moins, ils n'auront pas eu de difficultés à les trouver. La serveuse lui demande comment cela se fait qu'il est pu revenir des enfers. Ils échangent quelques pics, et elle lui dit de mieux lui parler sinon elle le ramène en enfer elle-même. Dean comprend alors qu'elle a peur de lui. Pour vérifier ses soupçons, il la frappe. Elle ne réagit pas, car elle a aussi peur qu'eux de ce qui a sorti Dean de l'enfer, et elle cherche également des réponses. Les deux frères se lèvent alors et partent.
Dans la rue, Sam lui demande pourquoi ils ne les tuent pas, et Dean répond qu'ils sont peut-être plus que trois, et que de toute façon ils ont trop peur pour faire quoique se soit.

Le soir à l'hôtel, Dean s'est endormi en faisant des recherches. Sam en profite pour sortir discrètement de la chambre, et repartir en centre ville avec l'Impala.
Dean est réveillé par le bruit de la télé et la radio qui se sont allumés seuls. Il attrape son fusil, et le bruit qu'il a entendu le jour où il est sorti de sa tombe recommence. Il s'amplifie jusqu'à briser  le miroir collé au plafond et les fenêtres. Dean se retrouve encore une fois à terre, jusqu'à ce que Bobby entre dans la pièce et tout s'arrête.

Dean et Bobby sont en voiture. Dean appelle Sam, qui prétend être parti manger un morceau en ville. Dean lui ment également en prétextant être parti boire une bière avec Bobby, car il sait que Sam les auraient empêché d'invoquer Castiel. Pourtant, Bobby aussi n'est pas enchanté par cette idée.

De son coté, Sam est retourné au restaurant. Il entre discrètement, et découvre le cadavre d'un des démons derrière le bar. Il lui manque ses yeux. Il est alors attaqué par un autre démon, la serveuse, avant de s'apercevoir qu'elle non plus n'a plus ses yeux. Sam lui demande ce qu'elle a vu, et elle répond juste que c'est la fin, qu'ils vont tous mourir, mais refuse d'en dire plus. Sam utilise alors sa capacité psychique sur elle. Il tend sa main et se concentre, et de la fumée noire sort de la bouche du démon, avant de bruler sur le sol et disparaitre. Le corps de la jeune femme tombe sur le sol, elle est morte.
Une jeune femme sort alors des cuisines. C'est la fille qui se trouvait avec Sam dans le motel quand Dean et Bobby l'ont retrouvé. Elle félicite Sam pour ce qu'il vient de faire, et lui dit qu'il s'améliore de plus en plus. Sam lui demande ce qui se passe dans cette ville, et on comprend alors qu'il a menti à tout le monde en faisant semblant de ne pas connaitre le nom de la jeune femme, car il s'agit de Ruby, qui possède simplement un nouveau corps. Il a aussi menti à Dean quand il lui a dit qu'il ne savait pas ce qui était arrivé à Ruby. Cependant, bien qu'elle en sache généralement plus que les deux frères, elle ne sait pas ce qui se passe. Tout ce dont elle est sure, c'est que ce n'est pas un démon qui a pu ramener Dean à la vie, même un aussi puissant que Lilith.

Dean et Bobby sont quelque part dans une grange. Ils se préparent. Toutes les surfaces de la grange, les murs, le sol, le plafond, tout est tagués de pièges et talismans de toutes les religions du monde. De plus, ils ont tout l'artillerie qu'ils puissent trouver. Bobby commence alors l'incantation.

Ruby demande à Sam s'il compte mettre son frère au courant de se qu'ils font, mais Sam hésite car Dean sera très en colère contre lui. Elle suggère qu'elle reste en retrait quelques temps, parce qu'elle sait que Dean ne l'aime pas beaucoup. Sam ne sait pas s'il a raison de faire ce qu'il fait, mais il sait qu'il tue des démons et sauve des personnes, donc il veut continuer.

Dean et Bobby attendent toujours qu'il se passe quelque chose. Dean commence à perdre patience, quand le toit de la grange se met à se soulever et les lumières à éclater. Un homme entre alors dans la grange. Dean et Bobby ouvrent le feu, mais l'homme ne s'arrête pas. Il s'avance vers Dean qui s'empare du couteau de Ruby pour tuer les démons. L'homme ne semble pas vouloir l'attaquer. Il lui dit qu'il est celui qui l'a fait sortir de l'enfer et retrouver son corps. Dean le remercie et lui plante alors le couteau dans la poitrine. Ca n'a aucun effet. Il ressort le couteau comme si de rien n'était et le laisse tomber sur le sol. Bobby tente alors de le frapper, mais l'inconnu arrête son coup et lui pose deux doigts sur le front. Bobby s'effondre, inconscient. L'homme le rassure, Bobby est toujours en vie. Il voulait juste pouvoir parler à Dean en privé. Il se présente comme étant Castiel, un ange. Dean rétorque que les anges n'existent pas, et Castiel lui reproche de ne pas avoir la foi. Pour lui prouver qu'il est ce qu'il dit être, il lui montre alors ses ailes, grâce à la lumière d'un éclair. Dean est abasourdi, mais il finit par le croire. Il lui dit qu'il fait un piètre ange, après avoir brulé les yeux de Pamela. Castiel lui explique que c'est dangereux pour les humains de le voir sous son vrai visage, tout comme il est dangereux pour eux d'entendre le son de sa vraie voix. Dean comprend alors que le son assourdissant à la station-service et au motel était Castiel entrant en contact avec lui. L'ange lui explique qu'il a fait une erreur, car certaines personnes sont capables de voir son vrai visage et d'entendre sa vraie voix, et il pensait que Dean en faisait partie. Dean lui reproche également d'utiliser le corps d'un innocent, mais contrairement aux démons, la personne a actuellement prié pour servir le seigneur et ses anges. Mais Dean reste septique. Il lui demande pourquoi un ange aurait prit la peine de le sauver de l'enfer, et Castiel répond que Dieu le lui a ordonné, et qu'ils ont du travail pour lui.

 

Ecrit par Blackrose.

Lazarus Rising

 

On voit des flashes, des yeux puis l’écran devient noir.

On voit Dean qui allume son briquet il est enfermé.

 

Dean : A l’aide, aidez-moi, au secours !

 

Il pousse le haut du cercueil, de la terre lui tombe dessus puis tout s’effondre.

Dean sort de sous terre sans égratignures, il se lève et regarde autour de lui. On le voit depuis le ciel, tous les arbres sont couchés formant un cercle autour de la tombe de Dean.

 

*** SUPERNATURAL ***

 

Dean marche jusqu’à une station essence. Il cogne à la porte.

 

Dean : Ya quelqu’un ?

 

Il met sa veste autour de sa main et brise la vitre.

Il ouvre un réfrigérateur, prend une bouteille d’eau et boit. Il voit un journal, le prend et on peut lire la date : Jeudi 18 Septembre 2008.

Dean ouvre un robinet, se mouille le visage, le referme puis s’essuie avec une serviette.

Il soulève son tee-shirt mais il n’a aucune marque.

Flash back de l’épisode 3.16, les chiens de l’enfer sont en train de l’attaquer.

Il rabaisse son tee-shirt et soulève sa manche, une marque en forme de main lui fait mal.

Retour dans l’épicerie, Dean prend des friandises et des bouteilles d’eau et les met dans un sachet. Il prend un magasine porno, le feuillette puis le met dans son sachet. Il appuie sur un bouton, la caisse enregistreuse s’ouvre et il prend tout l’argent.

Un écran de télévision s’allume, il y a des parasites. Dean l’éteint. Un poste de radio s’allume puis l’écran de télévision. Dean prend du sel et en met sur une fenêtre. Des ultrasons commencent, Dean fait tomber le sel et se met à genou ; toutes les vitres se brisent. Dean est allongé sur les débris de verre. Les ultrasons cessent, Dean se relève.

Dehors, il compose un numéro dans une cabine téléphonique.

 

***************

 

Boîte vocale : Le numéro que vous avez demandé n’est plus attribué.

 

Dean remet une pièce et compose un autre numéro. Le téléphone sonne une fois et Bobby décroche.

 

Bobby : Oui ?

Dean : Bobby ?

Bobby : Oui

Dean : C’est moi

Bobby : Qui ça moi ?

Dean : Dean

Bobby raccroche. Dean le rappelle.

Bobby : Allo oui ?

Dean : Bobby écoutes moi …

Bobby : C’est pas drôle du tout, si vous rappelez je vous démolis.

 

Il raccroche. Dean pose le téléphone et voit une vieille voiture. Il connecte les fils de la voiture entre eux et elle démarre. Il s’en va.

 

***************

 

On cogne à une porte, quelqu’un l’ouvre et on voit Dean sur le seuil. Bobby le regarde, étonné.

 Dean : Surpris, hein ?

Bobby (reculant) : J’y crois pas

Dean (avançant) : T’es pas le seul. Et pourtant c’est moi.

 

Bobby prend un couteau et se jette sur Dean, ils se battent.

Dean : Bobby c’est moi !

Bobby : Et mon œil !

Dean : Attend ! Tu t’appelles Robert Stephen Singer, tu chasses les démons depuis que ta femme a été possédée et on peut considérer que tu es presque comme un père. Bobby, c’est moi !

 

Bobby pousse la chaise qui les sépare, pose sa main sur l’épaule de Dean qui sourit mais Bobby se jette à nouveau sur Dean qui esquive les coups de couteau.

 

Dean : Non je suis pas un polymorphe

Bobby : Alors t’es un revenant !

Dean : Attends, si j’en étais un, est ce que je pourrais faire ça avec une lame en argent à ton avis ?

Il soulève la manche de sa chemise et s’ouvre la peau avec le couteau de Bobby.

 

Bobby : Dean ?

Dean : C’est ce que je me tue à te dire ! 

Bobby serre Dean dans ses bras.

Bobby : Dean, ça j’en reviens pas !

Dean : Moi non plus Bobby !

Bobby : Mais … euh … qu’est ce qui s’est passé ?

Dean : J’en sais rien. (En se tournant, dos à Bobby) Je me suis réveillé entre 4 planches en bois.

 

Il se retourne vers Bobby qui lui lance un verre d’eau bénite au visage. Il crache l’eau qu’il a dans la bouche.

Dean : Je ne suis pas un démon.

Bobby : Excuses moi, je préférais savoir !

 

***************

 

Ils marchent de la cuisine au salon.

 

Bobby : Mais toute cette histoire n’a pas de sens.

Dean : Tu prêche un converti !

Bobby : Dean, t’avais le ventre complétement ouvert et t’as été enterré y a 4 mois, ça fait beaucoup et même en admettant que t’es pu réussir à reprendre ton apparence…

Dean : Je sais oui je serais candidat pour être dans la vidéo de « Thriller ».

Bobby : De quoi tu te souviens ?

Dean : De peu de chose.  Je me souviens avoir servi de jouet aux chiens de l’enfer et tout s’est éteint. Je me suis retrouvé 6 pieds sous terre. J’arrive pas à joindre Sam, est ce que, il est …

Bobby : Non il est vivant, pour autant que je sache.

Dean : Bien. Comment ça pour autant que tu saches ?

Bobby : Je ne l’ai pas vu depuis des mois.

Dean : Depuis des mois ? Mais t’es complétement fou.

Bobby : Il tient à être seul.

Dean : Bobby, t’aurais pu le surveiller un peu !

Bobby : J’ai essayé, ces derniers mois n’ont pas été d’une grande gaîté, on t’avait enterré, on n’avait pas tellement le cœur à rire.

Dean : Pourquoi vous m’avez pas brûlé au fait ?

Bobby : Je voulais saler ton corps et le brûler, la routine quoi, mais Sam s’y est opposé.

Dean : T’as bien fait de l’écouter !

Bobby : Il a dit que t’aurais besoin d’un corps quand il te ferait revenir. Il avait une attitude curieuse.

Dean : Comment ça ?

Bobby : Il était très calme, presque serein. Et … et pis après je l’ai pas revu, il a pas répondu à mes messages. Je l’ai cherché mais il voulait pas qu’on le trouve.

Dean : Oh t’aurais pas dû Sammy

Bobby : Quoi ?

Dean : Ouais, il m’a ramené mais s’il a réussi c’est pas pour rien

Bobby : T’es sûr de toi ?

Dean : T’aurai du voir où j’étais enterré, un vrai chambardement et il y a eu cette… cette puissance, cette présence, je… je sais pas mais ça m’a dépassé brusquement, ça à décupler mes forces. Et puis y a ça…

 

Il retire sa veste, soulève sa manche et montre l’empreinte à Bobby qui la regarde stupéfait.

 

Bobby : Qu’est-ce que c’est que ça ?

Dean : On dirait qu’un démon tenait à me retrouver et m’a marqué !

Bobby : Mais pourquoi ?

Dean : Il voulait récupérer sa part de marché.

Bobby : Tu crois que Sam a passé un accord ?

Dean : C’est ce que j’aurais fait

 

***************

 

Toujours chez Bobby. Dean tente de retrouver Sam.

 

Standardiste : Compagnie du téléphone

Dean : Oui allo, voilà je suis abonné chez vous et figurez-vous que j’ai perdu mon téléphone, vous voudriez brancher votre GPS s’il vous plaît ?

Standardiste : Je peux avoir votre nom monsieur ?

Dean : Oui je m’appelle Wedge Antilles.

Standardiste : Les 4 derniers chiffres du contrat.

Dean : Ouais c’est 2474.

Standardiste : Merci, il est activé.

Dean : Merci !

 

Il raccroche et marche jusqu’à l’ordinateur.

 

Bobby : Comment tu savais qu’il donnerait ce nom ?

Dean (en s’asseyant) : Tu veux rire, je connais Sam depuis le temps !

 

Sur Internet, il tape : Arc Mobile.

Il prend une bouteille d’alcool vide posée à côté de lui.

 

Dean : Eh Bobby, t’as dévalisé l’épicerie du coin ? Hum… Tes parents sont partis quelques jours ?

Bobby : Je te l’ai déjà dit, on vient de passer des mois pas très faciles.

Dean : Ouais

 

Il regarde l’écran, une flèche bleue apparaît.

Dean : Sam est à Pontiac dans l’Illinois

Bobby : C’est pas là où tu t’es fait tuer ?

Dean : Ouais, je suis aussi réapparu par-là, drôle de coïncidence non ?

 

***************

 

On voit la pancarte d’un motel, en bas de l’écran « Pontiac, Illinois » s’affiche.

Dean et Bobby marchent dans le couloir du motel et s’arrêtent devant la porte de la chambre 207. Dean cogne. Une jeune femme brune ouvre la porte.

 

Jeune femme : Où elle est ?

 

Dean et Bobby échangent un regard.

 

Dean : Où est quoi ?

Jeune femme : La pizza et vous êtes venus la livrer à deux ?

Dean : Je crois qu’on s’est trompé de chambre.

 

Sam apparaît.

 

Sam : Qui est ce ?

 

Sam regarde Dean et Bobby, surpris.

 

Dean : Salut Sam.

 

Dean entre dans la chambre. Sam se jette sur Dean, un couteau à la main. Bobby les sépare.

 

Sam (à Dean) : Qui es-tu ?

Dean : Mais c’est toi qui a fait ça !

Sam : Fait quoi ?

Bobby : C’est lui, c’est lui Sam. Moi aussi j’ai réagi comme toi mais je t’assure que c’est lui !

Sam : Mais …

Dean : Je sais, j’ai une forme d’enfer non ?

 

Sam serre Dean dans ses bras.

 

Jeune femme : Est-ce que vous êtes gays tous les deux ?

Sam : Quoi ? Non, non c’est mon frère.

Jeune femme : Oh alors je crois que dans ce cas-là, je devrais probablement filer.

Sam : Oui, oui c’est probablement mieux.

Dean (le sourire aux lèvres) : Oui !

 

***************

 

Toujours au motel, la porte s’ouvre, la jeune femme sort et Sam se tient derrière la porte.

 

Jeune femme : On se rappelle ?

Sam : Oui c’est juré Cathy !

Jeune femme : Christie

Sam : Oui !

 

Elle s’en va et Sam ferme la porte. Il s’assoit sur le lit.

 

Dean (à Sam) : Alors combien ça t’a coûté ?

Sam (le sourire aux lèvres) : La fille ? Tu les payes toi ?

Dean : T’es pas drôle Sam. Pour me ramener à la vie, qu’est-ce que ça t’as coûté ? C’était juste ton âme ou beaucoup plus ?

Sam : Tu crois que j’ai passé un accord ?

Bobby : Oui c’est ce qu’on croit tous les deux.

Sam : Et bah c’est faux !

Dean : Arrêtes déconne pas !

Sam : Mais je déconne pas !

Dean : Donc ça veut dire que moi j’en suis sorti et que c’est à toi d’y être ? Tu as vendu ton âme à un démon, je ne voulais pas être sauvé à ce prix là !

Sam : Ecoutes Dean, je te répète que j’y suis pour rien dans tout ça !

 

Dean prend Sam par la chemise.

 

Dean : C’était la seule façon de faire on le sait alors dit moi la vérité

Sam (se débattant) : La vérité c’est que j’ai tout essayé je te l’assure ! J’ai essayé d’ouvrir les portes de l’enfer, j’ai essayé aussi de passer des accords mais aucun démon n’a accepté ! Tu rôtissais en enfer, depuis des mois, oui des mois et je trouvais aucun démon à qui parler. Et je m’en voulais de ne pourvoir rien faire. J’aurai préféré que ça soit moi !

Dean : C’est rien Sammy. T’excuse pas je sais très bien que c’est vrai.

Bobby : Bon écoutez-moi, c’est un plaisir de savoir que l’âme de Sam est restée intacte mais ça nous laisse toujours une sacrée question !

Dean : Ouais si c’est pas Sam alors qui est intervenu ?

 

*** L’écran devient noir. ***

 

Sam donne une bière à Dean et à Bobby.

 

Dean (à Sam) : Qu’est-ce que tu faisais ici si tu cherchais pas à me sortir de ma tombe ?

Sam : Quand j’ai compris que j’avais aucune chance de te sauver, j’ai essayé de trouver Lilith, je rêvais de me la payer.

Bobby : Et tu comptais faire ça tout seul ? Tu te crois aussi fort que ton père ?

 

Dean se lève et se dirige vers le lit.

 

Sam : Oui excuse moi j’aurai du t’appeler mais j’étais vraiment débordé !

 

Dean prend un soutien-gorge sur le lit.

 

Dean : Ah oui, vraiment débordé !

Sam : En tout cas, j’ai traqué des démons dans le Tennessee et je sais plus où mais on dirait qu’ils ont tous rappliqué ici.

Dean : Quand ?

Sam : Depuis hier matin.

Dean : Quand j’ai pu sortir.

Bobby : Tu crois que ces démons sont ici à cause de toi ?

Sam : Pourquoi ?

Dean : Mais j’en sais rien, une pourriture de démon m’a ramené à la vie et d’autres arrivent, y a forcément un lien quelque part !

Bobby : Et comment tu te sens ?

Dean : Ça va, je meurs de faim !

Bobby : Mais non je voulais dire, tu te sens comme avant, t’as rien de bizarre, de différent…

Dean : De démoniaque ? Qu’est-ce qu’il faut que je fasse pour vous prouver que c’est moi ?

Bobby : Bon alors écoutes, aucun démon n’irai te sauver de l’enfer t’en que ça lui arrache le cœur, il doit y avoir un plan en préparation quelque part.

Dean : Merci mais je me sens bien.

Sam : Et on sait pas ce qui se mijote et on a une montagne de question sans le début d’une réponse. On a besoin d’aide.

Bobby : Je connais quelqu’un pas très loin d’ici, une très bonne médium. Peut-être bien qu’elle a entendu certaine chose.

Dean : Pourquoi pas, qu’est-ce qu’on risque ?

Bobby : C’est bon je l’appelle.

 

Bobby sort. Dean se lève, suivi par Sam.

 

Sam : Attends, je veux te rendre ça.

 

Il lui redonne son collier.

 

Dean : Merci

Sam : Oh y a pas de quoi !

 

Dean met le collier autour de son cou.

 

Sam : Alors comment c’était ?

Dean : Quoi l’enfer ? J’en sais rien c’est comme si ma mémoire l’avait effacé. J’ai pas le moindre souvenir.

Sam : Dieu merci, je crois que c’est mieux.

Dean : Ouais.

 

***************

 

Dans la salle de bain du motel, Dean allume la lumière et se penche sur le lavabo en se regardant dans le miroir. Des images de l’enfer lui reviennent.

 

***************

 

Bobby, Dean et Sam descendent des marches dans une rue jusqu’à un parking.

 

Bobby : On en a à peu près pour 4 heures de routes. Vous me suivez ?

 

Bobby monte dans sa voiture.

 

Sam (à Dean en lui lançant les clés) : Je suppose que tu veux conduire.

Dean : Oh oh oh, oh je l’avais presque oublié ! (A la Chevy) Alors ma jolie je t’ai pas trop manqué ?

 

Il ouvre la porte et monte dans la voiture, suivit de Sam. Dean regarde avec horreur l’I Pod que Sam avait mis.

 

Dean : Qu’est-ce que c’est que ça ?

Sam : C’est un lecteur MP3.

Dean : T’aurai pu l’utiliser sans avoir à la transformer !

Sam : J’ai cru que c’était ma caisse.

 

Dean énervé démarre la voiture. La musique commence.

 

Dean : Bravo !

 

Sam hausse les épaules. Dean débranche l’I Pod et le jette sur la banquette arrière.

 

***************

 

Sur une grande route en pleine nuit, l’Impala roule à toute allure.

 

Dean : Ya un détail que j’aimerai bien connaître.

Sam : Ouais.

Dean : Le soir où tout s’est passé, où je suis parti, comment tu t’en es tiré, je croyais que Lilith allait te tuer.

Sam : Elle a essayé mais ça n’a pas marché.

Dean : Comment ça, ça n’a pas marché.

Sam : Elle braquait un rayon brûlant sur moi et … ça ne m’a rien fait. C’est comme si j’étais immunisé.

Dean : Immunisé ?

Sam : Ouais et je crois qu’elle a été encore plus surprise que moi ! Alors elle s’est tirée en vitesse.

Dean : Et la belle Ruby, où elle est ?

Sam : Morte ou en enfer.

Dean (septique) : Hmm. Et tu t’es servi de tes pouvoirs extra-sensoriels ?

Sam : Non !

Dean : T’es sur de ça ? Et puisque tu as maintenant cette immunité ou quoi que ça soit réellement, on peut imaginer que tu vas te découvrir d’autres facultés.

Sam : Non aucune Dean. T’as pas voulu que je suive cette voie-là, je t’ai écouté et j’ai arrêté. C’était pratiquement ton dernier vœu.

Dean : Si tu veux mon avis c’est mieux comme ça.

 

***************

 

Le matin, Bobby cogne à une porte, Sam et Dean derrière lui. Une femme ouvre, elle rit.

 

Femme : Ahahah, Bobby !

 

La femme prend Bobby dans ses bras et le soulève du sol.

 

Bobby : T’es toujours un régal pour les yeux.

Femme : Alors tu nous présente.

Bobby : Sam, Dean, Pamela Barnes, la meilleure medium de l’état !

Dean : Salut !

Sam : Salut !

Pamela : hmm hmm hmm. Dean Winchester, vous êtes passé de l’autre côté et vous êtes revenu. C’est quelque chose qui n’est pas fréquent !

Dean : Si vous le dites !

Pamela : Aller, entrez !

 

Ils entrent.

 

Bobby : T’as appris des choses ?

Pamela (en fermant la porte) : Et bien j’ai réussi à poser des questions à quelques esprits, aucun n’a pu dire quel démon était impliqué ni pourquoi.

Bobby : Qu’est-ce que tu nous conseille ?

Pamela : De faire une séance et de voir qui est derrière tout ça.

Bobby : Eh attend tu vas pas le faire apparaître ici ?

Pamela : Non je voudrais juste essayer de voir qui c’est, comme avec une boule de cristal mais sans le cristal !

 

Elle part.

 

Dean : Super !

 

Ils la suivent.

 

***************

 

Pam met un tissu, où un pentagramme est dessiné, sur une table. Bobby ferme les rideaux. Pam se baisse et Dean regarde le tatouage qu’elle a en bas du dos.

 

Pam : Une seconde.

 

Dean fait signe à son frère de la regarder. On peut lire son tatouage : « Jesse Forever »

 

Dean : Qui est Jesse ?

 

Pam se met à rire.

 

Pam : Ça fait longtemps que j’ai oublié !

Dean : Hmm, c’est triste !

 

Pam se lève et s’approche de Dean.

 

Pam : Pas pour les autres.

 

Elle s’écarte.

 

Dean (à Sam, en chuchotant) : Eh ben, elle perd pas de temps !

Sam : Elle va te dévorer tout cru.

Dean : Ca va être un autre enfer, pire encore !

 

Pam vient vers eux.

 

Pam (à Sam en lui faisant un clin d’œil) : Et ça vous concerne aussi !

Dean (à Sam, toujours en chuchotant et en pointant un doigt vers lui) : Oh toi je te défends !

 

***************

 

Bobby, Pam et les deux frères sont assis autour de la table. Des bougies sont au centre du pentagramme.

 

Pam : Bon, vous allez tous vous tenir les mains.

 

Ils se donnent les mains.

 

Pam (à Dean) : Et je voudrais toucher quelque chose de précis que le mystérieux monstre a touché.

Dean : Eh, c’est pas là qu’il m’a touché !

Pam (riant) : Mes plates excuses !

 

Dean lance un regard à Sam qui sourit. Dean retire une fois de plus sa chemise et soulève sa manche. Pam pose sa main sur la marque.

 

Pam : D’accord. Je t’invoque, te conjure et te demande de vite apparaître au beau milieu de notre cercle.

 

Dean ouvre une paupière puis deux pendant que Pam continue de dire cette formule. Un écran de télévision s’allume. Pam continue et d’un seul coup s’arrête.

 

Pam : Castiel ? Non désolés Castiel ça c’est hors de question.

Dean : Castiel ?

Pam : Oui et il me fait des menaces pour que je m’arrête d’appeler l’autre esprit.

Je te conjure et te demande de me montrer ton visage.

 

Elle répète cette phrase. La table se met à bouger.

 

Bobby : On devrait peut être arrêter.

Pam : Non, j’ai presque réussi ! Je te demande de me montrer ton visage ! Montre-moi ton visage à l’instant !

 

Les flammes des bougies augmentent. Pam crie. On voit ses yeux devenir blanc, du sang se met à couler. Elle tombe.

 

Bobby : Appelle une ambulance !

 

Sam court. Dean et Bobby restent auprès de Pam. Ses yeux ont été brûlés, ils sont ensanglantés. Elle ouvre les paupières mais elle n’a plus d’œil.

 

Pam : Oh Seigneur, oh Seigneur, j’y vois plus rien, j’y vois plus rien ! Oh non !

 

*** L’écran devient noir. ***

 

Sam et Dean sont dans un restaurant « Johnny Mac’s ».

 

Une serveuse (à Dean) : Je vous apporte ça !

 

Elle part. Sam arrive, il est au téléphone avec Bobby.

 

Sam (à Bobby) : Ouais compris !

Dean : Alors où elle en est ?

 

Sam s’assoit en face de son frère.

 

Sam : Elle est sauvée mais elle a perdu la vue.

Dean : Elle l’a perdu à cause de nous !

Sam : Et on a aucun indice qui nous aiderait à avancer.

Dean : Ca c’est pas vrai du tout.

Sam : Non ?

Dean : On a le nom de Castiel ! C’est mieux que rien, avec la formule appropriée, on peut sûrement le faire apparaître.

Sam : T’es cinglé ! C’est hors de question.

Dean : On va le faire payer, il l’a mérité après ce qu’il a fait !

Sam : Pam a eu une vision d’à peine deux secondes et elle est devenue aveugle et toi tu veux l’affronter face à face ?

Dean : T’as une meilleure idée ?

Sam : Oui justement alors écoute moi, je t’ai dit qu’il y avait des démons regroupés en ville.

Dean : Et alors ?

Sam : Alors on va vite s’en occuper, et peut être que ces démons pourront nous renseigner.

 

La serveuse arrive. Pose les assiettes sur la table.

 

Sam : Merci

 

La serveuse s’assoit à la table des deux frères. Ils la regardent surpris.

 

Dean : Vous êtes directe vous !

La serveuse : Oh pardon je croyais que vous nous cherchiez !

 

Ses yeux deviennent noirs, c’est un démon. Tous les gens dans le restaurant sont en fait des démons. Un d’eux se lève et ferme la porte du restaurant à clé.

 

La serveuse : Dean, qui l’aurait pensé ? Tu es revenu de l’enfer.

Dean : Tu vois bien !

La serveuse : Si on t’a fait revenir c’est que tu es important ! Dis-moi, quel petit secret dissimules-tu ?

Dean : En général les femmes craquent pour mon joli nombril. J’en sais rien ! Je ne sais pas du tout qui a décidé de me ramener.

La serveuse : Mais oui, tu veux rire ?

Dean : Non pas du tout.

La serveuse : Arrêtes tes histoires.

Dean : Je ne mens pas. Mais si tu veux en savoir plus, te gêne pas et dis-le nous espèce d’enfoiré !

La serveuse : A ta place j’essaierais d’être plus poli sinon je pourrais te ramener en enfer moi-même.

Dean : Tu ne le feras pas.

La serveuse : Non ?

Dean : Non, sinon tu l’aurais déjà fait. La vérité c’est que tu ne sais pas qui est mon allier et t’es encore plus étonné que nous. Et tu cherches la réponse. Vas savoir c’est peut être un esprit d’une force incroyable ou Godzilla ou bien le plus puissant des démons et de toute évidence il a pas daigné te faire connaître la vérité. Mais qui que ce soit, il a voulu me sauver et tu n’es rien à côté de lui. Alors vas-y, n’est pas peur mais si tu me remets là-bas, il va falloir à ce que tu t’attendes à ce qu’il se ramène avec un tube de Vaseline.

La serveuse : Je me ferais une joie, un jour, de te faire bouffer tes intestins

 

Dean de penche vers elle et lui donne une gifle puis une deuxième.

 

Dean : C’est ce que je disais. Aller viens Sam on y va.

 

Ils se lèvent. Dean sort de sa poche un paquet de billets, il en dépose un sur la table.

 

Dean : Pourboire.

 

Il remet les billets dans sa poche et s’en va. La serveuse, ou plutôt le démon, les regarde partir.

 

***************

 

A l’extérieur, devant le restaurant. Sam sort le premier suivit par Dean. Ils traversent la route.

 

Dean : Alors là j’ai bien serré les fesses.

Sam : Et les démons, on les laisse tranquille ?

Dean : Ouais ils sont trois au moins et peut être plus et on a seulement un couteau pour nous battre.

Sam : Oh j’ai pu en tuer beaucoup plus ces temps-ci

Dean : Tu vas moins en tuer maintenant que ton grand frère est là.

Sam : Dean, on doit les éliminer, ils sont dangereux !

Dean : Ils ont peur, ils font dans leur froc de ne pas savoir qui m’a aidé, c’est lui qui passe en priorité, c’est lui dont je veux m’occuper.

 

***************

 

Retour au motel. Dean est allongé sur lit, il dort un livre à la main. Sam sort discrètement de la chambre pour ne pas réveiller son frère. Il démarre la voiture et s’en va.

Dans la chambre, l’écran de télévision et le poste de radio se mettent en route. Dean se réveille. Il pose le livre, prend son fusil et se lève. Il pointe son fusil en direction de la porte de la salle de bain et s’avance mais les ultrasons reviennent. Il regarde au-dessus de lui, le miroir se fissure. Dean lâche son fusil et se bouche les oreilles. Il se met à genou. Les fenêtres explosent. Dean regarde encore une fois au-dessus de lui et se pousse, le miroir éclate. Bobby arrive.

 

Bobby : Dean !

 

*** L’écran devient noir. ***

 

Dean et Bobby sont dans une voiture la nuit.

 

Bobby : Comment ça va ta tête ?

Dean : Ca irai mieux si y’avait pas ces roulements de tambour, mais j’ai connu pire.

 

Dean appelle Sam qui décroche.

 

Sam : Ouais

Dean : Où tu es ?

Sam : Je suis sorti manger un morceau

Dean : Dans ma voiture ?

Sam : J’ai pris l’habitude excuse-moi. Toi tu dors pas ?

Dean : Euh Bobby est passé, on va se taper une bière.

 

Dean fait signe à Bobby de ne rien dire.

 

Sam : Ouais ben vous boirez à ma santé.

Dean : D’ac’ à tout à l’heure !

 

Ils raccrochent. Sam est dans la voiture devant Johnny Mac’s.

 

Bobby : Pourquoi tu lui as rien dit ?

Dean : Il serait contre notre plan

Bobby : Quel plan ?

Dean : Affronter cette chose ! C’est le moment de rentrer dedans.

Bobby : Tu plaisantes non ?

Dean : Quoi j’en ai l’air ? Je suis sérieux Bobby.

Bobby : Mais on sait pas ce que c’est ! Ça peut  être un démon, ça peut être autre chose.

Dean : C’est à nous d’être prêts à toutes éventualités.

 

Il sort le couteau de Ruby.

 

Dean : Moi j’ai pris le couteau magique et toi t’as un arsenal dans le coffre.

Bobby : Dean, c’est pas une bonne idée

Dean : Oui alors là je t’approuve mais on a un autre choix à ton avis ?

Bobby : Ouais celui de rester en vie !

Dean : Bobby, quel que soit celui qui est derrière tout ça, il s’en prendra à moi, ça on peut en être sûr ! Je n’ai pas d’endroit où me planquer, et moi en général quand je baisse ma culotte, c’est moi qui mets la Vaseline.

Bobby : Dean, on devrait attendre Sam.

Dean : Non il est mieux là où il se trouve.

 

***************

 

Sam déverrouille la porte et entre dans le restaurant. Un homme est couché à terre, derrière le comptoir. Sam s’approche, se baisse et retourne l’homme. Il a les yeux brûlés, comme ceux de Pam. Le démon dans le corps de la serveuse se jette sur Sam et le frappe. Ils se battent. Sam s’aperçoit qu’elle aussi a les yeux brûlés.

 

Sam : Ah tes yeux.

Démon : Je sens ton âme à des kilomètres à la ronde.

Sam : Il était ici, tu l’as vu.

Démon : Je l’ai vu

Sam : Qui c’était ?

Démon : C’est la fin ! On est fichu, on est tous fichu !

Sam : Qu’est-ce que c’était ?

Démon : Va en enfer !

Sam : C’est marrant je voulais te dire exactement la même chose !

 

Sam exorcise le démon avec ses pouvoirs. Il s’approche du corps et met sa main dans son cou pour sentir son pouls.

 

Sam : Quelle merde.

 

La jeune femme  « Christie » entre dans le restaurant.

 

« Christie » : J’ai admiré ta prestation Sam, tu progresses tout le temps.

Sam : Qu’est-ce que tu viens faire par ici Ruby ?

Ruby : J’aimerai le savoir.

Sam : Tu cherches le démon tout puissant qui a bien pu sauver Dean ?

Ruby : Tu es fou ! Sam, l’âme humaine ne peut pas quitter l’enfer et retrouver son corps de cette façon-là. Le ciel pleur, le sol gronde, c’est cosmique. Aucun démon ne saurait faire ça. Ni Lilith, ni aucun monstre.

Sam : Alors qui est-ce ?

Ruby : Quelqu’un que je n’ai encore jamais vu.

 

***************

 

Dans un hangar, Dean et Bobby dessinent des symboles sur les murs.

La pièce est remplie de pentagrammes et autres symboles.

 

Dean : C’est une vraie galerie d’art que t’as ici !

Bobby : Des pièges et des talismans venant de la terre entière. Où t’en es ?

Dean : Pieux, fer, argent, sel, couteau, on a tout pour pourvoir éliminer cette chose qui nous court aux fesses.

Bobby : C’est toujours pas une bonne idée.

Dean : Ouais j’ai compris ça fait 10 fois que tu me le dis. Bon on y va si t’es prêt.

Bobby : Mate spiritus obscure…

 

***************

 

Dans le restaurant, Sam et Ruby sont assis à une table.

 

Ruby : Alors ? Maintenant la question à un million de dollars, tu vas dire à Dean ce qu’on fait ?

Sam : Oui, il faut trouver le bon moyen de lui dire. Ecoute je veux juste un peu de temps c’est tout.

Ruby : Il va le découvrir et si ça vient pas de toi je pense qu’il va mal le prendre !

Sam : Il le prendra mal de toute façon. Ca l’agace que j’ai des pouvoirs psychiques et il voudrait que je les oublie.

Ruby : Ecoutes, peut être bien qu’il faudrait que je disparaisse un moment.

Sam : Ruby…

Ruby : Je ne fais pas partie des idoles de Dean et je n’en ferais jamais partie. Mais c’est ton frère et je n’ai pas l’intention de me mettre entre vous.

Sam : Je ne sais pas si ce que je fais est bien, je ne sais même pas si j’ai confiance en toi…

Ruby : Merci !

Sam : Ces derniers temps j’ai sauvé pas mal de personnes et je combats les démons et ça me plaît. J’ai envie de continuer.

 

***************

 

De retour au hangar, Bobby assis, sur une table, siffle une petite mélodie.

 

Dean : T’es sur que c’est le bon rituel ? Pardon ! J’ai rien dit !

 

Les tôles du plafond se mettent à bouger. Dean prend son fusil.

 

Dean : Ça remue beaucoup mais peut être que c’est le vent

 

Les ampoules éclatent et les portes s’ouvrent. Un homme vêtu d’un imperméable beige entre. Dean et Bobby pointent leur fusil vers lui. L’homme avance avec confiance. Dean et Bobby lui tirent dessus mais il avance toujours. Dean prend le couteau de Ruby.

 

Dean : Qui es-tu ?

L’homme : C’est moi qui t’ai ramené de là où tu étais et t’ai sauvé de la perdition.

Dean : Ouais, je te remercie.

 

Dean lui enfonce le couteau de Ruby dans le cœur mais rien ne se passe. L’homme retire le couteau de sa poitrine et le lâche. Bobby tente de le frapper avec une tige en fer mais l’homme l’en empêche. L’homme pose délicatement deux doigts sur le front de Bobby qui tombe par terre.

 

L’homme (à Dean) : On doit discuter. Seuls.

 

*** L’écran devient noir. ***

 

Toujours dans le hangar, Dean est accroupi auprès de Bobby, au sol, inconscient.

 

L’homme : Ton ami est vivant.

Dean : Qui es-tu ?

L’homme : Castiel.

Dean : Oui ça j’avais compris, dis-moi ce que tu es.

Castiel : Je suis un ange du Seigneur.

Dean (se relevant) : Les anges n’existent pas. Alors fiche le camp d’ici.

Castiel : C’est ça ton problème Dean, tu n’as pas la foi.

 

Une lumière fait apparaître les ombres des ailes invisibles de Castiel.

 

Dean : Tu parles d’un ange ! Pourquoi tu as brûlé les yeux de cette pauvre femme ?

Castiel : Je lui avais dit de ne pas essayer de voir ma vraie forme, ce ne serai pas supportable pour les humain et une vraie voix non plus d’ailleurs mais ça tu le sais déjà.

Dean : Tu parles de la station-service et de la chambre ? C’est toi que j’entendais. Est-ce que tu pourrais essayer de baisser le volume la prochaine fois ?

Castiel : Je t’avais mal jugé. Certains humains possèdent des pouvoirs et arrivent à voir mon vrai visage et je croyais que tu faisais partis de ceux-là. J’avais tort.

Dean : Et qu’est-ce que tu nous fais voir comme visage là hein, celui d’un assistant social ?

Castiel : Ça c’est juste un véhicule.

Dean : Et tu t’es mis dans la peau ce pauvre homme pour ça ?

Castiel : C’est un homme très pieux, il en est sûrement ravi !

Dean : Je ne crois pas un mot de ce que tu racontes alors dis-moi qui tu es.

Castiel : Je te l’ai dit.

Dean : C’est ça. Et pourquoi un ange me ramènerait de l’enfer ?

Castiel : La vie réserve aussi de bonnes choses.

Dean : Pas d’après mon expérience.

Castiel : Mais comment ça ? Est-ce que tu trouves que tu ne mérites pas d’être sauvé ?

Dean : Pourquoi tu l’as fait ?

Castiel : Parce que c’est Dieu qui me l’a ordonné, parce qu’on a du travail pour toi…

 

FIN

 

Ecrit par abygaelle.

 

TITLE CARD:
NOW

We see quick flashes of Dean being tormented, his eyes flicking back and forth, his face covered in blood.

Cut to Dean in a dark place; he breathes heavily, flicks his lighter on. He is inside a wooden coffin.

DEAN
(extremely hoarse)
Help! Help! Help!

Dean pounds on the wood above his head; dirt rains down on his face. He continues to pound.

EXT. FIELD – DAY

In the middle of a grassy field, a simple wooden cross is planted. As we pan back, a HAND bursts out of the dirt, followed by another. It is DEAN, and he crawls his way out of the ground, groaning and gasping. He lays on his back, panting. He stands, looks around in the glaring sunlight. Around his crude headstone is a perfect circle of dead trees, laying on the ground as if an unearthly powerful blast had felled them.

TITLE CARD:
SUPERNATURAL

ACT ONE



EXT. A COUNTRY ROAD – DAY

Through hazy heat, DEAN walks down an empty road and approaches an abandoned gas station. He pounds on the door.

DEAN
Hello?

INT. GAS STATION – DAY

Dean rolls up his outer shirt over his right hand, breaks the glass on the door. Inside, he grabs a water bottle from a fridge and gulps at it, gasping. He finds a newspaper and sees the date, which reads:

Thursday, September 18th

DEAN
September.

INT – GAS STATION BATHROOM - DAY

DEAN washes his face in a dingy sink, then looks up and stares at his reflection. He wears a tight black t-shirt. Frowning, he stands, pulls the shirt up to expose his chest.

FLASHBACK: DEAN's chest is ripped apart by the Hellhounds (3.16)

PRESENT: DEAN stares at his unblemished, unscarred chest in the dingy gas station mirror. He turns his left shoulder to the mirror and pulls up the sleeve to reveal a large, raw HANDPRINT BRAND.

INT – GAS STATION MART – DAY

DEAN pulls snacks and energy bars from the shelves, along with several bottles of water, and stashes them in a plastic bag. Stopping in front of a magazine stand, he grins slowly. On the stand is an Adult Magazine - “Busty Asian Beauties”. He picks it up, smirks, flips through it, and stuffs it in the bag too.

He goes to the counter, sets down the bag, and hits a single button on the register, snapping his fingers in satisfaction when it pops open. As he's looting the cash, the TV to his left flicks on, showing only static. He shuts it off; only to have a radio to his right turn on to white noise. Not wasting a moment, he goes to another shelf and grabs a carton of salt, opens it, and begins to pour it along the windowsill.

A high-pitched single tone begins, and DEAN clutches his left ear in pain as he continues to pour salt with his right hand. As it continues, he drops the salt and crouches to the floor, groaning in agony. The window above his head shatters as the sound continues, and he drops to the floor. He leaps to his feet to try to escape, and more glass on the ceiling and walls shatters. He looks around cautiously.

EXT. PHONE BOOTH – DAY

DEAN dials a number, and hears only an alert tone.

RECORDED VOICE
We're sorry. You have reached a number that has been disconnected.

DEAN hangs up the pay phone and inserts another coin, dials another number. It rings once, then is picked up.

BOBBY (V.O.)
Yeah?

DEAN
Bobby?

BOBBY (V.O.)
Yeah?

DEAN
It's me.

BOBBY (V.O.)
Who's “me”?

DEAN
Dean.

A dial tone sounds. Dean hangs up the receiver and dials again.

BOBBY (V.O.)
Who is this?

DEAN
Bobby, listen to me.

BOBBY (V.O.)
This ain't funny. Call again, I'll kill ya.

The dial tone again. DEAN hangs up the phone, turns. He sees an old, beat-up white car parked outside. His eyes light up; he hotwires the car and pulls away from the gas station.

INT. BOBBY'S HOUSE – DAY

To a pounding on the door, BOBBY'S hand appears to open it. On the doorstep is DEAN, looking winded and apprehensive. He smiles cautiously. BOBBY looks at him suspiciously.

DEAN
Surprise.

BOBBY
I, I don't...

DEAN
Yeah, me neither.
(He enters.)
But here I am.

Behind his back, BOBBY takes a silver knife. As DEAN approaches, BOBBY lunges forward and slashes at him. DEAN grabs his arm and twists it around; BOBBY breaks the grip and backhands him in the face.

DEAN
Bobby! It's me!

BOBBY
My ass!

DEAN
(shoves a chair between himself and BOBBY, holds his hands out)
Whoa, whoa, whoa, wait! Your name is Robert Steven Singer. You became a hunter after your wife got possessed, and... you're about the closest thing I have to a father. Bobby. It's me.

BOBBY lowers the knife, steps forward slowly. He places a hand gently on DEAN'S shoulder. Suddenly he slashes again, but DEAN quickly subdues and disarms him.

DEAN
I am not a shapeshifter!

BOBBY
Then you're a Revenant!

DEAN shoves BOBBY away, having taken the KNIFE. He holds it out in front of him.

DEAN
All right. If I was either, could I do this – with a silver knife?

DEAN rolls up his left sleeve, and, grimacing, slices his arm above the elbow with the knife. A line of blood appears.

BOBBY
(starting to believe it)
Dean?

DEAN
That's what I've been trying to tell you.

BOBBY breaks, grabbing DEAN in for a tight hug. DEAN returns the hug with enthusiasm, relief on his face. They pull apart.

BOBBY
It's... It's good to see you, boy.

DEAN
Yeah, you too.

BOBBY
But... how did you bust out?

DEAN
I don't know. I just, uh, I just woke up in a pine box...

Suddenly, BOBBY splashes water in DEAN'S face. DEAN pauses, spits.

DEAN
I'm not a demon either, you know.

BOBBY
Sorry. Can't be too careful.

They go further into the house, DEAN wiping his face with a towel.

BOBBY
But... that don't make a lick of sense.

DEAN
Yeah. Yeah, you're preachin' to the choir.

BOBBY
Dean. Your chest was ribbons, your insides were slop. And you've been buried four months. Even if you could slip out of hell and back into your meat suit,

DEAN
I know, I should look like a Thriller video reject.

BOBBY
What do you remember?

DEAN
Not much. I remember I was a Hellhound's chew toy, and then... lights out. Then I come to six feet under, that was it. (BOBBY sits.) Sam's number's not working. He's, uh... he's not...

BOBBY
Oh, he's alive. As far as I know.

DEAN
Good. Wait, what do you mean, as far as you know?

BOBBY
I haven't talked to him for months.

DEAN
You're kidding, you just let him go off by himself?

BOBBY
He was dead set on it.

DEAN
Bobby, you should have been looking after him.

BOBBY
I tried. These last months haven't been exactly easy, you know. For him or me. We had to bury you.

DEAN
Why did you bury me, anyway?

BOBBY
I wanted you salted and burned. Usual drill. But... Sam wouldn't have it.

DEAN
Well, I'm glad he won that one.

BOBBY
He said you'd need a body when he got you back home somehow. That's about all he said.

DEAN
(suspicious)
What do you mean?

BOBBY
He was quiet. Real quiet. And then he just took off. Wouldn't return my calls. I tried to find him, but he didn't want to be found.

DEAN
Oh, damnit, Sammy.

BOBBY
What?

DEAN
Oh, he got me home okay. But whatever he did, it is bad mojo.

BOBBY
What makes you so sure?

DEAN
You should have seen the grave site. It was like a nuke went off. And then there was this.. this force, this presence, I don't know, but it, it blew past me at a fill-up joint. And then this. (He strips his jacket, pulls up his sleeve to reveal the brand.)

BOBBY
(standing)
What in the hell?

DEAN
It was like a demon just yanked me out. Or rode me out.

BOBBY
But why?

DEAN
To hold up their end of the bargain.

BOBBY
You think Sam made a deal.

DEAN
It's what I would have done.

INT BOBBY'S HOUSE – DAY

DEAN (into the phone)
Yeah, hi, I have a cell phone account with you guys, and uh, I lost my phone. I was wondering if you could turn the GPS on for me. (pauses) Yeah. Name's Wedge Antilles. (pauses) Social is 2-4-7-4. (pauses) Thank you.

DEAN hangs up the phone and crosses to a laptop on the table.

BOBBY
How'd you know he'd use that name?

DEAN
You kiddin' me? What don't I know about that kid?

The laptop is open to a web browser; DEAN types in the address for ARC MOBILE.

DEAN
(picking up one of the many empty liquor bottles scattered around)
Hey, Bobby? What's the deal with the liquor store? What, are your parents out of town or something?

BOBBY
Like I said. Last few months ain't been all that easy.

DEAN
(holds his gaze for a moment)
Right.

The laptop beeps; the display shows a city map with a blue arrow pointing to a star. The locator reads:

Phone Location:
263 Adams Road
Pontiac, Illinois.

DEAN
Sam's in Pontiac, Illinois.

BOBBY
Right near where you were planted.

DEAN
Right where I popped up. Hell of a coincidence, don't you think?

EXT. ASTORIA MOTEL – NIGHT

DEAN and BOBBY walk down a dingy hallway and knock a door with the number 207 inside a red heart. The door is opened by a HOT YOUNG WOMAN with dark hair, wearing only a tank top and underwear. She looks at them expectantly.

HOT YOUNG WOMAN
So where is it?

DEAN
(looks at BOBBY, confused)
Where's what?

HOT YOUNG WOMAN
The pizza... that takes two guys to deliver?

DEAN
I think we got the wrong room.

SAM steps into the light. He is grim and focused, and wears a grey t-shirt and jeans.

SAM
Hey, is...

SAM stops dead when he sees DEAN. He swallows, shocked, his eyes flicking between DEAN and BOBBY.

DEAN
(quietly, with much feeling)
Heya, Sammy.

SAM is silent. DEAN steps into the room, ignoring the H.Y.W., who steps aside to let him in. As DEAN gets close, SAM pulls a knife and lunges at DEAN. H.Y.W. screams; DEAN blocks SAM'S attack and BOBBY pulls SAM off, gripping him around the shoulders. SAM struggles.

SAM
(shouting)
Who are you?!

DEAN
Like you didn't do this?!

SAM
Do what?!

BOBBY
It's him. It's him. I've been through this already, it's really him.

SAM
(stares at DEAN as the struggle slowly goes out of his body)
What...

DEAN
(advancing cautiously, staring at SAM)
I know. I look fantastic, huh?

BOBBY lets go of SAM, who looks on the verge of tears as he steps forward and pulls DEAN into a desperate hug. They embrace for several seconds, heavy with emotion, as BOBBY looks on with tears in his eyes. SAM pushes DEAN back to arm's length. H.Y.W. is looking on, looking confused.

HOT YOUNG WOMAN
So are you two like... together?

SAM
(like he's just remembered that she's there)
What? No. No. He's my brother.

HOT YOUNG WOMAN
Uh... got it. I... I guess. Look, I should probably go.

SAM
Yeah. Yeah, that's probably a good idea. Sorry.

EXT. MOTEL ROOM – NIGHT

SAM, now wearing a white button-down, opens the door to let the H.Y.W., now dressed in an adorable blue plaid shirt, out.

HOT YOUNG WOMAN
So, call me.

SAM
Yeah. Yeah, sure thing, Cathy.

HOT YOUNG WOMAN
(disappointed)
Christie.

SAM
Right.

She leaves, and SAM shuts the door.

INT. MOTEL ROOM – NIGHT

SAM comes back into the room and sits down. DEAN is standing above him, arms crossed. He and BOBBY are both looking at SAM suspiciously.

DEAN
So tell me, what'd it cost?

SAM
(smiling)
The girl? I don't pay, Dean.

DEAN
That's not funny, Sam. To bring me back. What'd it cost? Was it just your soul, or was it something worse?

SAM
You think I made a deal?

BOBBY
That's exactly what we think.

SAM
Well, I didn't.

DEAN
(intensely)
Don't lie to me.

SAM
I'm not lying.

DEAN
(advancing)
So what now, I'm off the hook and you're on, is that it? You're some demon's bitch-boy? I didn't want to be saved like this.

SAM
(standing, angrily)
Look, Dean, I wish I had done it, all right?

DEAN
(grabs SAM by the front of his shirt)
There's no other way that this could have gone down. Now tell the truth!

SAM
(breaking DEAN'S grip)
I tried everything. That's the truth. I tried opening the Devil's Gate. Hell, I tried to bargain, Dean, but no demon would deal, all right? You were rotting in Hell for months. For months, and I couldn't stop it. So I'm sorry it wasn't me, all right? Dean, I'm sorry.

DEAN
(relenting)
It's okay, Sammy. You don't have to apologize, I believe you.

BOBBY
Don't get me wrong, I'm gladdened that Sam's soul remains intact, but it does raise a sticky question.

DEAN
If he didn't pull me out, then what did?

END ACT ONE

ACT TWO



INT. MOTEL ROOM – NIGHT

DEAN and BOBBY are seated the couch. SAM enters and passes out bottles of beer, then sits across from DEAN.

DEAN
So what were you doing around here if you weren't digging me out of my grave?

SAM
Well, once I figured out I couldn't save you, I started hunting down Lilith, trying to get some payback.

BOBBY
(accusing)
All by yourself. Who do you think you are, your old man?

DEAN sees something, frowns, and crosses towards it.

SAM
Uh, yeah, I'm sorry, Bobby. I should have called. I was pretty messed up.

DEAN picks up what he'd seen: a pink flowered bra. He holds it up.

DEAN
Oh yeah. I really feel your pain.

SAM
Anyways, uh, I was checking these demons out of Tennessee, and out of nowhere they took a hard left, booked up here.

DEAN
When?

SAM
Yesterday morning.

DEAN
When I busted out.

BOBBY
You think these demons are here 'cause of you?

SAM
But why?

DEAN
Well, I don't know – some badass demon drags me out and now this? It's gotta be connected somehow.

BOBBY
How you feelin', anyway?

DEAN
I'm a little hungry.

BOBBY
No, I mean, do you feel like yourself? Anything strange, or different?

DEAN
Or demonic? Bobby, how many times do I have to prove I'm me?

BOBBY
Yeah. Well, listen. No demon's letting you loose out of the goodness of their hearts. They've gotta have something nasty planned.

DEAN
Well, I feel fine.

SAM
Okay, look, we don't know what they're planning. We got a pile of questions and no shovel. We need help.

BOBBY
I know a psychic. A few hours from here. Something this big, maybe she's heard the other side talking.

DEAN
Hell yeah, it's worth a shot.

BOBBY
I'll be right back

BOBBY exits.

DEAN stands as if to leave.

SAM
Hey, wait. (stands) You probably want this back.

SAM reaches into his collar and pulls out a cord. It is DEAN'S AMULET. He places it in DEAN'S hand. DEAN looks at it, touched.

DEAN
Thanks.

SAM
Yeah, don't mention it.
(DEAN puts the AMULET on)
Hey Dean, what was it like?

DEAN
What, Hell? I don't know, I, I must have blacked it out. I don't remember a damn thing.

SAM
(nodding)
Well, thank God for that.

DEAN
Yeah.

INT. MOTEL BATHROOM – NIGHT

DEAN flicks on the light and stares at himself in the mirror. He runs a hand over his chin and leans forward on the sink.

FLASHBACK: Closeup of DEAN'S bloody, terrified face, with screams and eerie sounds.

PRESENT: DEAN pulls back from the mirror, blinking in confusion.

EXT. MOTEL PARKING LOT – NIGHT

BOBBY leads the boys down a set of steps.

BOBBY
She's about four hours down the Interstate. Try to keep up.

BOBBY gets in his car.

SAM
I assume you'll want to drive.

SAM pulls the keys out of his right pocket and tosses them at DEAN, who catches them easily.

DEAN
(chuckling)
Oh, I almost forgot!
(he approaches the IMPALA and runs a hand along it lovingly.)
Hey, sweetheart, did you miss me?

DEAN gets in the driver's side, settles in. He sees an iPod plugged into the stereo, pauses, and gives it a dirty look. SAM gets into the passenger's seat, smiling. DEAN glares at him.

DEAN
What the hell is that?

SAM
That's an iPod jack.

DEAN
You were supposed to take care of her, not douche her up.

SAM
Dean, I thought it was my car.

DEAN sneers, sighs, and turns the key in the ignition. "Vision" by Jason Manns begins to play. DEAN rolls his eyes and glares at SAM again, looking pained.

DEAN
Really?

SAM shrugs innocently. DEAN rips the iPod out of the jack and tosses it in the back seat.

EXT. TWO-LANE BLACKTOP – NIGHT

DEAN and SAM are back in their familiar places, having a heart-to-heart in the IMPALA on a dark road.

DEAN
There's still one thing that's bothering me.

SAM
Yeah?

DEAN
Yeah, the night that I bit it. Or... got bit.
(he chuckles at his own wit)
How'd you make it out? I thought Lilith was going to kill you.

SAM
Well, she tried. She couldn't.

DEAN
What do you mean, she couldn't?

SAM
She fired this, like, burning light at me, and... didn't leave a scratch. Like I was immune or something.

DEAN
Immune?

SAM
Yeah. I don't know who was more surprised, her or me. She left pretty fast after that.

DEAN
Huh. What about Ruby, where is she?

SAM
Dead. For now.

DEAN
(bites his lip, like he's not sure he wants to ask)
So you've been using your, uh, freaky ESP stuff?

SAM
No.

DEAN
You sure about that? Well, I mean, now that you've got... immunity, whatever the hell that is... just wondering what other kind of weirdo crap you've got going on.

SAM
Nothing, Dean. Look, you didn't want me to go down that road, so I didn't go down that road. It was practically your dying wish.

DEAN
Yeah, well, let's keep it that way.

SAM broods.

EXT. PAMELA'S HOUSE – DAY

They knocks on the door, and PAMELA opens it. She is in her thirties, strong and beautiful with a ready smile.

PAMELA
Bobby!

She grabs him into a hug, lifting him briefly off the ground. SAM and DEAN share a look.

BOBBY
You're a sight for sore eyes.

PAMELA steps back and looks SAM and DEAN up and down appraisingly.

PAMELA
So, these the boys?

BOBBY
Sam, Dean. This is Pamela Barnes, best damn psychic in the state.

DEAN
(flirting, of course)
Hey.

SAM
(a little awkwardly)
Hi.

PAMELA
Mmm-mmm-mmm. Dean Winchester. Out of the fire and back in the frying pan, huh? Makes you a rare individual.

DEAN
If you say so.

PAMELA
Come on in.

INT. PAMELA'S HOUSE – DAY

PAMELA ushers them in, first BOBBY, then DEAN, then SAM, and shuts the door behind them.

BOBBY
So, you hear anything?

PAMELA
Well, I Ouija'd my way through a dozen spirits. No one seems to know who broke your boy out, or why.

BOBBY
So what's next?

PAMELA
A séance, I think. See if we can see who did the deed.

BOBBY
You're not gonna... summon the damn thing here.

PAMELA
No. I just want to get a sneak peek at it. Like a crystal ball without the crystal.

DEAN
I'm game.

INT. SEANCE ROOM – DAY

PAMELA spreads a black tablecloth covered in symbols over a small table. SAM and DEAN look at it warily; DEAN cocks his head as PAMELA squats in front of a cabinet, revealing a scrawled tattoo across her lower back that reads:

Jesse Forever

DEAN
Who's Jesse?

PAMELA
(laughs)
Well, it wasn't forever.

DEAN
His loss.

PAMELA stands with several pillar candles in her hands, stops in front of DEAN with a smirk.

PAMELA
Might be your gain.

As she passes by, DEAN turns to SAM and lowers his voice.

DEAN
Dude, I am so in.

SAM
Yeah, she's gonna eat you alive.

DEAN
Hey, I just got out of jail. Bring it.

PAMELA
(passing by again, to SAM with a wink)
You're invited too, grumpy.

DEAN
You are NOT invited.

LATER: PAMELA, BOBBY, SAM, and DEAN are seated around the small table, which now has six lighted candles in the center.

PAMELA
Right. Take each other's hands.
(they do)
And I need to touch something our mystery monster touched.

PAMELA slides her hand along DEAN'S inner thigh. He jumps.

DEAN
Whoa. Well, he didn't touch me there.

PAMELA
My mistake.

DEAN looks around, nervous, then takes off his outer shirt, pulls up his left t-shirt sleeve to reveal the BRAND. SAM stares at it, shocked, looks at BOBBY. PAMELA lays her hand on the BRAND.

PAMELA
Okay.
(All four close their eyes as PAMELA begins to chant)
I invoke, conjure, and command you, appear unto me before this circle.
I invoke, conjure, and command you, appear unto me before this circle.
I invoke, conjure, and command you, appear unto me before this circle.
(a television flicks on to static; she continues)
I invoke, conjure, and command... Castiel? No. Sorry, Castiel, I don't scare easy.

DEAN
Castiel?

PAMELA
Its name. It's whispering to me, warning me to turn back.
(white noise and static continues, and the table begins to shake)
I conjure and command you, show me your face.
I conjure and command you, show me your face.
I conjure and command you, show me your face.
I conjure and command you, show me your face.

BOBBY
(as the white noise and rattling become more violent)
Maybe we should stop.

PAMELA
I almost got it.
I command you, show me your face!
Show me your face now!

Suddenly the candles flare up several feet in the air and PAMELA begins to scream. Her eyes fly open and are filled with a white-hot flame. She collapses; the rattling, white noise, and flames die out.

BOBBY
(catching her and lowering her to the floor)
Call 9-1-1!

SAM scrambles out of his chair and into the next room. DEAN crouches over PAMELA and BOBBY. She is conscious, but bleeding and burned. Her eyelids fly open to reveal black, empty sockets. She sobs.

PAMELA
I can't see! I can't see! Oh god!

In the next room we can hear SAM calling for an ambulance.


END ACT TWO

ACT THREE



INT. JOHNNY MAC'S DINER – DAY

DEAN is sitting at a table giving his order to a WAITRESS.

WAITRESS
Be up in a jiff.

As she leaves, SAM enters, talking on his cell phone.

SAM
(into the phone)
You bet.
(he sits)

DEAN
What'd Bobby say?

SAM
Pam's stable. And out of I.C.U.

DEAN
And blind, because of us.

SAM
And we still have no clue who we're dealing with.

DEAN
That's not entirely true.

SAM
No?

DEAN
We got a name. Castiel, or whatever. With the right mumbo-jumbo we could summon him, bring him right to us.

SAM
You're crazy. Absolutely not.

DEAN
We'll work him over. I mean, after what he did?

SAM
Pam took a peek at him and her eyes burned out of her skull, and you want to have a face to face?

DEAN
You got a better idea?

SAM
Yeah, as a matter of fact I do. I followed some demons to town, right?

DEAN
Okay.

SAM
So, we go find them. Someone's gotta know something about something.

The WAITRESS reappears with two plates of pie. She sets them on the table.

SAM
Thanks.

The WAITRESS then plops down in a chair at the end of the table. DEAN looks at her, smirking.

DEAN
You angling for a tip?

WAITRESS
I'm sorry. Thought you were looking for us.

Her eyes go demon-black for a moment; a UNIFORMED MAN by the counter and a COOK behind the counter also show the demon-black; the UNIFORMED MAN goes to the door, locks it, and stands in front of it.

DEMON WAITRESS
(eyes going back to normal)
Dean. To hell and back. Aren't you a lucky duck.

DEAN
That's me.

DEMON WAITRESS
So you get to just stroll out of the pit, huh? Tell me. What makes you so special?

DEAN
I like to think it's because of my perky nipples. I don't know. Wasn't my doing, I don't know who pulled me out.

DEMON WAITRESS
Right. You don't.

DEAN
No. I don't.

DEMON WAITRESS
Lying's a sin, you know.

DEAN
I'm not lying. But I'd like to find out, so if you wouldn't mind enlightening me, Flo...

DEMON WAITRESS
Mind your tone with me, boy. I'll drag you back to hell myself.

SAM, who has been staring daggers at her through this exchange, shifts as if to attack. DEAN holds a hand up and SAM stops, settles back into his seat.

DEAN
No, you won't.

DEMON WAITRESS
No?

DEAN
No. Because if you were you would have done it already. Fact is, you don't know who cut me loose. And you're just as spooked as we are. And you're looking for answers. Well, maybe it was some turbo-charged spirit. Or, uh, Godzilla. Or some big bad boss demon. I'm guessing at your pay grade that they don't tell you squat. Because whoever it was, they want me out. And they're a lot stronger than you. So go ahead. Send me back. But don't come crawling to me when they show up on your front doorstep with some Vaseline and a fire hose.

DEMON WAITRESS
I'm going to reach down your throat and rip out your lungs.

DEAN leans forward, a challenge in his eyes. He throws a right hook at her, which she takes. He throws another. She still does nothing but glare at them, looking more and more nervous.

DEAN
That's what I thought. Let's go, Sam.

They stand, and the demon sits there, fuming. DEAN pulls a roll of cash out of his pocket and carefully peels off a ten dollar bill. He holds it up and drops it on the table like an insult.

DEAN
For the pie.

EXT. JOHNNY MAC'S DINER – DAY

SAM and DEAN stalk out of the diner and across the street, tense and quick.

DEAN
Holy crap, that was close.

SAM
We're not just going to leave them in there, are we, Dean?

DEAN
Well yeah, there's three of them, probably more, and we've only got one knife between us.

SAM
I've been killing a lot more demons than that lately.

DEAN
Not anymore – the smarter brother's back in town.

SAM
Dean, we've got to take 'em. They are dangerous.

DEAN
They're scared. Okay? Scared of whatever had the juice to yank me out. We're dealing with a bad mofo here. One job at a time.

INT. ASTORIA MOTEL – NIGHT

DEAN is dozing on the couch with a large book open in his lap. SAM sneaks out, checking to make sure DEAN doesn't wake.

EXT. ASTORIA MOTEL – NIGHT

SAM drives away in the IMPALA.

INT. ASTORIA MOTEL – NIGHT

As DEAN dozes, the television flicks on to the now-familiar static, and the radio starts whining as well. It wakes DEAN, who rubs the sleep out of his eyes and rolls quickly to grab a SHOTGUN lying by the bed. He looks around cautiously, glances at SAM'S bed and sees that it is empty. He grimaces. The painfully high-pitched noise begins again, and he grabs his right ear, keeping the weapon up in his left hand. A mirror on the ceiling shatters and rains broken glass down on him. He crumples to the ground, clutching both ears as all the glass in the room shatters explosively. He screams.

BOBBY bursts into the room as more glass shatters.

BOBBY
Dean!


END ACT THREE

ACT FOUR



EXT. ROAD – NIGHT

BOBBY drives his car as DEAN, in the passenger's seat, wipes blood from his face.

BOBBY
How you doin', kid?

DEAN
Aside from the church bells ringing in my head, peachy.

DEAN pulls out his cell phone and dials a number.

EXT. JOHNNY MAC'S DINER – NIGHT

SAM is in the IMPALA, staking out the diner full of demons. His cell phone rings; he answers it.

SAM (PHONE)
Hey.

DEAN (PHONE)
What are you doing?

SAM
Couldn't sleep, went to get a burger.

DEAN
In my car?

SAM
Force of habit, sorry. What are you doing up?

DEAN
Well, uh, Bobby's back. We're going to grab a beer.
(on BOBBY'S shocked look, DEAN holds up a finger.)

SAM
All right, well, uh, spill some for me, huh?

DEAN
Done. Catch you later.
(They hang up.)

BOBBY
Why the hell didn't you tell him?

DEAN
Because he just tried to stop us.

BOBBY
From what?

DEAN
Summoning this thing.
(BOBBY looks at him in shock. Again.)
It's time we faced it head-on.

BOBBY
You can't be serious!

DEAN
As a heart attack. It's high noon, baby.

BOBBY
Well, we don't know what it is. It could be a demon, it could be anything.

DEAN
That's why we've got to be ready for anything.
(he pulls out RUBY'S DEMON-KILLING KNIFE)
We've got the big-time magic knife, you've got an arsenal in the trunk...

BOBBY
This is a bad idea.

DEAN
Yeah, I couldn't agree more, but what other choice do we have?

BOBBY
We could choose life.

DEAN
Bobby, whatever this is, whatever it wants, it's after me. That much we know, right? I've got no place to hide. I can either get caught with my pants down again, or we can make our stand.

BOBBY
Dean, we could use Sam on this.

DEAN
Nah, he's better off where he is.


INT. JOHNNY MAC'S DINER – NIGHT

SAM sneaks into the darkened diner and slips his lock-picking tools into his shirt pocket. A song is playing on the jukebox. SAM sneaks in quietly, sees the COOK from earlier face-down on the floor, his hands bloody. SAM crouches and turns the man over; he is dead, his eyes burned out and drying blood caked on his cheeks. SAM stands.

A figure tackles him from behind – it is the DEMON WAITRESS. They trade blows for a few moments until SAM shoves her away. She too has empty, burned out eye sockets and blood trickling down her face. She looks both terrifying and terrified.

SAM
Your eyes.

DEMON WAITRESS
I can still smell your soul a mile away.

SAM
It was here. You saw it.

DEMON WAITRESS
(sobbing)
I saw it.

SAM
What was it?

DEMON WAITRESS
It's the end. We're dead. We're all dead.

SAM
(insisting)
What did you see?

DEMON WAITRESS
Go to hell.

SAM
Funny. I was going to say the same thing to you.

SAM steps back, plants his feet, and shuts his eyes in concentration. He extends his right hand towards the demon. She heaves and begins to vomit black smoke into her hand; in seconds, the WAITRESS has collapsed to the floor as the DEMON is sucked down into the Pit. SAM opens his eyes and crosses to the woman on the floor. He checks her pulse, sighs in disappointment.

SAM
Damn it.

The kitchen door opens and a woman comes out. He looks up, apparently not surprised to see her. It is the HOT YOUNG WOMAN from ACT ONE.

HOT YOUNG WOMAN (henceforth called RUBY)
Getting pretty slick there, Sam. Better all the time.

SAM stands and they share a smoldering look. He looks down at the corpse at his feet, his face falling.

SAM
What the hell is going on around here, Ruby?

RUBY
I wish I knew.

SAM
We were thinking some high level demon pulled Dean out.

RUBY
No way. Sam, human souls don't just walk out of Hell and back into their bodies easy. The sky bleeds, the ground quakes. It's cosmic. No demon can swing that. Not Lilith, not anybody.

SAM
Then what can?

RUBY
Nothing I've ever seen before.


INT. WAREHOUSE – NIGHT

BOBBY draws a symbol with white spray paint on the cement floor. As he stands, we see that the entire floor, walls, and ceiling of the empty rectangular warehouse are covered in similar images.

DEAN
(at a table, setting up equipment)
That's a hell of an art project you've got going there.

BOBBY
Traps and talismans from every faith on the globe. How you doin?

DEAN
Stakes, iron, silver, salt, knife. I mean, we're pretty much set to catch and kill anything I've ever heard of.

BOBBY
This is still a bad idea.

DEAN
Yeah, Bobby, I heard you the first ten times. What do you say we ring the dinner bell?

BOBBY nods reluctantly. He goes over to another desk, takes a pinch of some powder from a bowl, and sprinkles it into a larger bowl, which begins to smoke. He chants in Latin.


INT. JOHHNY MAC'S DINER – NIGHT

RUBY and SAM are seated across from each other at a small table.

RUBY
So. Million dollar question, are you going to tell Dean about what we're doing?

SAM
Yeah, I just gotta figure out the right way to say it.
(RUBY gives him a look)
Look, I just need time, okay? That's all.

RUBY
Sam, he's going to find out, and if it's not from you he's going to be pissed.

SAM
He's going to be pissed anyway. I mean, he's so hardheaded about this psychic stuff he'll just try and stop me.

RUBY
Look. Maybe I'll just take a step back for a while.

SAM
Ruby, you...

RUBY
I mean, I'm not exactly in your brother's fanclub. But he is your brother, and I'm not going to come between you.

SAM
I don't know if what I'm doing is right. Hell, I don't even know if I trust you.

RUBY
Thanks.

SAM
But what I do know is that I'm saving people. And stopping demons. And that feels good. I want to keep going.


INT. WAREHOUSE – NIGHT

DEAN and BOBBY are seated on tables, swinging their legs and looking bored.

DEAN
You sure you did the ritual right?
(BOBBY gives him a look)
Sorry. Touchy, touchy, huh?

As if on cue, a loud rattling shakes the roof. DEAN and BOBBY arm themselves with shotguns and take positions at the far end of the warehouse. The door bursts open and a handsome man in a business suit and trenchcoat stalks in CASTIEL.

The light bulbs above his head shatter in a shower of sparks as he passes them. As he approaches, DEAN and BOBBY both open fire, but the shots do not even slow him down. Dean takes the MAGIC KNIFE as CASTIEL gets close.

DEAN
Who are you?

CASTIEL
I'm the one who gripped you tight and raised you from perdition.

DEAN
Yeah. Thanks for that.

DEAN rears back and plunges the MAGIC KNIFE into CASTIEL'S chest. CASTIEL looks down, unconcerned, and pulls it out, drops it to the floor. Behind him, BOBBY attacks; without looking, CASTIEL grabs BOBBY'S weapon and uses it to swing him around. CASTIEL touches BOBBY on the forehead with fingertips and BOBBY crumples to the ground.

CASTIEL
We need to talk, Dean. Alone.


END ACT FOUR

ACT FIVE

DEAN crouches over BOBBY, checking his pulse. He glares at CASTIEL.

CASTIEL
Your friend's alive.

DEAN
Who are you?

CASTIEL
Castiel.

DEAN
Yeah, I figured that much, I mean what are you?

CASTIEL
I'm an Angel of the Lord.

DEAN
Get the hell out of here. There's no such thing.

CASTIEL
This is your problem, Dean. You have no faith.

Lightening flashes, and on CASTIEL'S back great shadowy wings appear, stretching off into the distance. The light goes out and the image disappears.

DEAN
Some angel you are. You burned out that poor woman's eyes.

CASTIEL
I warned her not to spy on my true form. It can be... overwhelming to humans, and so can my real voice. But you already knew that.

DEAN
You mean the gas station and the motel. That was you talking?
(CASTIEL nods.)
Buddy, next time, lower the volume.

CASTIEL
That was my mistake. Certain people, special people, can perceive my true visage. I thought you would be one of them. I was wrong.

DEAN
And what visage are you in now, huh? What, holy tax accountant?

CASTIEL
This? This is... a vessel.

DEAN
You're possessing some poor bastard?

CASTIEL
He's a devout man, he actually prayed for this.

DEAN
Well, I'm not buying what you're selling, so who are you really?

CASTIEL
(frowning)
I told you.

DEAN
Right. And why would an angel rescue me from Hell?

CASTIEL
Good things do happen, Dean.

DEAN
Not in my experience.

CASTIEL
What's the matter? You don't think you deserve to be saved?

DEAN
Why'd you do it?

CASTIEL
Because God commanded it. Because we have work for you.


END EPISODE

 

Source : SuperWiki.

Kikavu ?

Au total, 116 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Fleurdelun 
01.06.2018 vers 08h

deanlilith 
12.05.2018 vers 07h

CassieAuro 
30.04.2018 vers 16h

Jess2000 
19.04.2018 vers 14h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

schumi  (22.03.2017 à 10:30)

Après des mois d'attente, enfin la fin de ce suspense insoutenable. Ce premier épisode de la saison 4 marque un nouveau départ pour la série avec l'introduction de nouveux personnages essentiels (qui a dit Castiel?). Un épisode plein d'émotions à ne rater sous aucun prétexte!

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Un coffret DVD de la saison 1 de The Hollow Crown à gagner avec L'Atelier d'Images et Hypnoweb !
Tirage au sort le 28/09 | Participation gratuite

Participe à notre concours de design en créant un calendrier de l'Avent sur le thème des séries TV !
Participez ! | Date limite : 13/10

Activité récente

Photo de la quinzaine
Aujourd'hui à 20:32

Petit jeu (suite)
Aujourd'hui à 14:56

72h de Cauchemar
Aujourd'hui à 14:22

Le Roadhouse 28
16.09.2018

S14E02 Gods and Monsters
Aujourd'hui à 16:34

Calendriers
Avant-hier

Wayward sisters
19.08.2018

Partie Episodes
16.08.2018

Actualités
Nouvelle Photo de la Quinzaine

Nouvelle Photo de la Quinzaine
Après un mois d'août en compagnie de Misha, voici le temps de la rentrée. Mais vous, lorsque vous...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Le sondage nouveau est arrivé, cette fois en rapport avec la rentrée (of course) Bonne rentrée à...

Anniversaire de Richard Speight Jr

Anniversaire de Richard Speight Jr
Hier, Richard fêtait ses 48 ans. Un très bon anniversaire à lui, qu'il continue à nous enchanter en...

Misha Collins fête ses 44 ans aujourd'hui

Misha Collins fête ses 44 ans aujourd'hui
Et pour son anniversaire, il a eu une requête bien spéciale sur son compte Instagram, il a demandé...

Who you gonna call ?

Who you gonna call ?
Winchester's ! La parodie numéro 2 pour Supernatural est arrivée ! Retrouvez le cast et le crew dans...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

Locksley, Avant-hier à 21:47

Pensez à vous inscrire à notre jeu HypnoChance pour gagner un coffret DVD de The Hollow Crown

Locksley, Avant-hier à 21:48

Avant d'avoir de la chance, il faut commencer par tenter sa chance Inscrivez-vous au tirage au sort !

Luna25, Avant-hier à 23:47

N

Luna25, Aujourd'hui à 13:52

2ème manche du concours de personnages historiques en cours : Venez voter sur le quartier Legends of Tomorrow

cobrate, Aujourd'hui à 17:12

Le quartier Le Monde de Joan a besoin de ses fans^^ Venez le faire bouger

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site