VOTE | 646 fans

#313 : Les Ghostfacers


Réalisé par:Phil Sgriccia
Ecrit par:Ben Edlund


Sam et Dean font une pause dans leurs habitudes de travail pour jouer dans une émission de télé-réalité appelée "Ghostfacers", crée par Ed Zeddmore et Harry Spendler (vu dans l'épisode 117). L'émission est un tout nouveau genre, parfois violent, qui suit quotidiennement des évènements paranormaux, et qui va conduire les deux frères au manoir Morton, un lieu abandonné qui devient l'un des endroits les plus hantés un nuit par an aux USA. Mais tout ne se passe pas comme prévu...

 

>>Photos promo<<

Popularité


3.63 - 8 votes

Titre VO
Ghostfacers

Titre VF
Les Ghostfacers

Première diffusion
24.04.2008

Première diffusion en France
20.06.2009

Vidéos

Promo #1

Promo #1

  

Promo #2

Promo #2

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Diffusion le 24 Avril 2008 sur CW

Ed et Harry, présentent une émission sur le surnaturel, appelé les Gosthfacers. Ils sont eux-mêmes les créateurs, et il s’agit d’un reportage façon télé-réalité, sur une de leurs enquêtes.

Au départ, les deux amis présentent toute l’équipe, Ed et Harry sont les chefs des opérations, il y’a Alan J Corbett, un stagiaire, qui est attiré par les fantômes et également par Ed. Maggie la sœur adoptive de Ed et Spurce le caméraman qui n’a plus peur de rien avec son caméscope.

Ils enquêtent sur la maison Morton, tout les 4 ans à la date du 29 février, des fantômes hantent la maison. Plusieurs personnes ont tentés de passer la nuit dans cette maison, mais ils ont tous disparut. Les gosthfacers vont tenter d’éliminer ces fantômes et de lever cette malédiction.

En arrivant sur les lieux, l’équipe entend une voiture, ils s’aperçoivent Sam et Dean, ils sont rassurer, car ce n’est pas la police. Ils se cachent et attendent que la voiture s’éloigne.

Les gosthfacers rentrent enfin dans la maison, ils préparent tout pour leur enquête, ils s’installent donc des caméras et un QG appelé « Nid d’aigle ». Ils recherchent ensuite l’esprit par petite équipes et leurs capteurs de champs magnétiques s’affolent un peu de partout.

Sam et Dean arrive et se font passer pour des policiers. Mais Ed les reconnaît tout de suite, il refuse donc de s’en aller. Sam tente de leur expliquer qu’il court un grave danger en restant dans cette maison. Soudain Harry et Maggie arrivent paniqués, ils ont vu un esprit et ils ont tout filmés. Ils regardent la vidéo, et les Winchester leur explique qu’il s’agit d’un écho et non d’un esprit. Un écho est une personne qui revit sans cesse sa mort. Ils demandent donc aux gosthfacers de s’en aller, ils acceptent mais Ed remarque que Corbett n’est plus avec eux. Ils partent donc tous à la recherche de Corbett. Ce dernier est attaqué et il est kidnappé par un esprit devant leurs yeux.

Juste après la disparition de Corbett, toutes les issues de la maison se retrouvent bloqués. Un écho arrive alors, Dean tente de lui parler, en effet si un écho arrive à comprendre qu’il est déjà mort, il disparaît. Mais sa ne marche pas et l’écho repart.

Ils fouillent la maison et Sam découvre qu’un certain Freeman Daggett était le dernier propriétaire. C’était un concierge à l’hôpital, ce dernier a ramené chez lui des cadavres, afin de ne plus être seul. C’est donc pour cela que des échos hantent la maison.

Dean remarque que Maggie a disparut, ils se mettent donc à sa recherche, cette dernière est partit à la recherche de Corbett. Dean la retrouve, mais l’esprit de Daggett débarque et il kidnappe Sam.

Harry retrouve enfin Maggie, ils s’embrassent. Ed les surprend et il est en colère, les deux amis se battent et sont tant bien que mal séparés par Dean. Ed en veut à son meilleur ami de lui avoir caché sa relation avec Maggie. Tout le monde reprend ensuite les recherches.

Sam se retrouve enfermé et attaché dans une pièce, Corbett est également dans la pièce et il est lui aussi attaché. L’esprit de Daggett arrive, et il tue Corbett sous les yeux impuissants de Sam.

Dean découvre que Daggett était un homme effrayé par les attaques atomiques, il a même fabriqué un abri dans sa maison, pour se protéger. Ils descendent donc à la cave, mais ils se retrouvent séparés, Dean est avec Spurce et il demande aux trois autres gosthfacers, de vite s’enfermés dans un cercle formé avec du sel. Ils s’exécutent et ils s’aperçoivent soudain l’écho de Corbett.

Dean découvre enfin la porte qui cachait l’abri de Daggett, il retrouve enfin Sam, et tout les cadavres que Daggett avait kidnapper, ainsi que le cadavre de Corbett. Il constate que tous ont un chapeau sur la tête et que la pièce est décorer pour une fête d’anniversaire.

Les gosthfacers sont bouleversés pour leur ami Corbett. Sam apprend à son frère que Daggett se sentait tellement seul, qu’il prenait des cadavres afin d’avoir des invités pour son anniversaire.

Ed tente de délivré son ami, il doit lui faire comprendre qu’il est mort. Harry lui explique que Corbett était secrètement amoureux de lui. Il accepte donc de faire croire que ces sentiments sont également réciproque. Leur plan fonctionne à merveille, soudain Daggett attaque Dean, Spurce et Sam. Mais l’esprit de Corbett arrive et il réussit à les sauver.

L’émission se termine par un très bel hommage à leur ami Alan J Corbett, et ce dernier n’est plus considéré comme un stagiaire, mais comme un véritable gosthfacers.

Les gosthfacers, et les frères Winchester viennent de terminer de regarder la seule copie de l’émission. Mais Dean réussit à pirater leur ordinateur et efface leur unique copie à distance. Ils s’en vont alors le plus vite possible avec l’impala, laissant alors les gosthfacers complètement bouleversés…

 

Ecrit par Bibou.

INT. STUDIO - Nous voyons Harry et Ed, assis dans des fauteuils, dans un salon, présentant leur émission de télé réalité.

HARRY : Bonjour. Je suis Harry Spangler.

ED : Et moi, je suis Ed Zeddmore. Si vous avez reçu une copie de ces incroyables images, vous appartenez à l'élite de la télévision. Mais oui, croyez-nous, c'est votre jour de chance, Monsieur.

HARRY : Parce que l'originalité du film que vous allez bientôt voir, risque de marquer une nouvelle ère de la "réalité à la télévision".

ED : Vous avez souffert, sans doute, de la grève menée par les auteurs ?

HARRY : Cette bande de fainéants ?

ED : Qui a besoin d'auteurs, quand il existe des créateurs comme nous ? Notre équipe a affronté des situations absolument inouïes, pour vous rapporter les images suivantes qui vont changer votre comportement pour la vie. Alors, Madame, Monsieur, préparez-vous à voir les horreurs qui vont changer l'histoire de la télévision.

HARRY : Ainsi que l'histoire de votre vie.

ED : Oui ! Préparez-vous à voir les....

ED & HARRY : Ghostfacers en action !



GENERIQUE DES GHOSTFACERS



EXT. JOUR, RUE - Ed et Harry sortent de leur voiture, des valises à la main, en faisant semblant de marcher au ralenti, sur une musique de western.

ED : Certains parmi vous pourraient avoir du mal à comprendre qu'on mette en danger notre travail du jour par nos missions nocturnes.

HARRY : Ouais, mais comme Ed et moi, on est les patrons de la boîte où on travaille, on s'autorise à quitter notre bureau à six heures pile.

ED : Ouais, tout les jours.

HARRY : Ouais, à six heures pile.

(On retrouve Ed et Harry assis à une table de pique-nique).

ED : Ouais, en réalité, c'est nous qui faisons tout le travail. Ouais, Harry et moi, et...

HARRY : Deux loups solitaires.

ED : Et, deux loups solitaires cherchent... d'autres loups.



PHASE 1 : LA RECHERCHE

INT. GARAGE DE ED - Ed et Harry rejoignent leur équipe pour la mise en place du plan de leur mission.

ED : Bonjour, les Ghostfacers !

HARRY : Bonjour, les Ghostfacers !

SPRUCE : Et il est sept heures !

HARRY : Au boulot, les Ghostfacers !

ED : Tout baigne ? Tu te débrouilles ?

(Alan J. Corbett, le stagiaire, est en train de coller des photos sur le tableau.)

CORBETT : Ouais, en fait, tu vois, je...

ED : Ouais, je vois surtout que tu le fais mal. Il faut qu'on ait un coup d'oeil global. Débrouille-toi pour que ce soit visible.

(Corbett est en pleine interview.)

CORBETT : Quand je l'ai connu, Ed euh... Ed distribuait des tracts dans les allées du... du centre commercial de Scogan. Alors, j'en-j'en ai lu un et... et alors, je me suis dis, "de quoi ils ont l'air, tout ces fantômes ?" Résultat... Je l'ai suivi.

(Dans le bureau, Harry taquine Maggie, qui se retourne et le frappe.)

MAGGIE : Tu arrêtes ?!

HARRY : Hé ! Ed, ta soeur fait du harcèlement !

ED : Ma soeur par adoption, s'il te plaît. Merci beaucoup.

(On voit Maggie atterrée par la remarque d'Ed, puis on entend son interview.)

MAGGIE : Ed est obsédé par le surnaturel depuis qu'on est tout gosse. Un jour, il est tombé sur Harry, et depuis ce moment là, c'est le grand amour.

ED : A toi, Spruce. Présente-toi.

(Spruce, le cameraman, tourne la caméra vers lui.)

SPRUCE : Merci, oui. (En chantant.) Je suis Spruce, le seul et unique. (On voit ensuite Spruce conduire un caddie de golf.) Je suis à 15/16ème juif... Et 1/16ème Cherokee. Mon grand-père est un Moel. Mon arrière-grand-père, lui, soignait les pieds bots. Mon arrière-arrière-grand-père était un joueur totalement cinglé, gavé de mescaline, à ce qu'il paraît.

(Retour dans le garage.)

ED : Bon, assez parlé pour ne rien dire, et venons-en plutôt à notre mission. L'endroit choisi est la maison Morton. (On voit des flashs de la maison en question.) C'est l'un de nos gros poissons. Tout le monde connaît la légende ? Tout les quatre ans, cette maison redevient provisoirement l'endroit le plus hanté de toute l'Amérique.

(Nouveaux flashs de la maison.)

HARRY : Et tous les quatre ans, c'est pareil. Les fantômes reviennent à minuit, aussitôt que le 29 février commence.

MAGGIE : Personne n'a réussi à tenir toute une nuit.

HARRY : Ouais, c'est vrai. Tout les témoins qu'on a rencontrés, enfin, tous ceux qui ont voulu rester là, se sont enfuis avant minuit.

ED : Ouais, tous. Et je peux vous dire que ça va changer.

HARRY : Ouais, entièrement d'accord. Entièrement d'accord.

(Corbett vient de terminer de servir les cafés, et Ed goûte le sien.)

ED : Hum, très bon !

CORBETT : C'est à la vanille. Oui, je sais que t'aimes ça. T'en parlais l'autre jour. Alors...

ED : Merci.

CORBETT : Mais, je t'en prie.

(Un silence gênant s'installe. Un peu plus tard, Harry se confie dans la voiture.)

HARRY : J'aime bien Corbett. C'est vrai ! Il est toujours ponctuel, il fait son job. C'est un excellent cuistot... (Corbett frappe à la vitre de la voiture. Il fait signe à Harry et à la caméra. Harry attend qu'il parte avant de reprendre son speech.) Le seul ennui, c'est qu'il est fou d'Ed. C'est déstabilisant pour toute l'équipe.

(Corbett donne à son tour une interview.)

CORBETT : Je trouve qu'Ed fait très viril. Avec cette... cette ravissante... cette merveilleuse barbe... Ouh, wow ! Et... Et, il est très sexy.

(Retour dans le garage et à la préparation de la mission.)

ED : Le 29, c'est justement ce vendredi là. On va remplir cette mission, on va pas la rater, vous entendez ? Sinon, vous savez quoi ? Il faudra attendre encore quatre ans. (C'est alors que la porte du garage, sur laquelle le tableau est installé, s'ouvre, faisant tout tomber. Ed, surpris, se recule, tandis que Maggie laisse échapper un cri.) Oh, mais qu'est-ce que c'est que ça ?! (On voit le père d'Ed, dans sa voiture.) Oh, c'est toi, Papa ?! Fais attention !

HARRY : Bon, arrêtez tous de filmer.

CORBETT : J'ai eu une de ces peurs !

HARRY : Nan, coupez tout !



PHASE 2 : INFILTRATION

EXT. NUIT - Le groupe s'approche de la maison Morton. Ils se retrouvent devant la grille, cadenassée, empêchant le public de passer.

ED : Faites pas de bruit ! Et surtout, restez groupés ! Ouais, c'est bien ce que je craignais. Des tas de petits curieux s'amusent à pénétrer ici, alors les autorités locales ont décidé d'y mettre un terme.

HARRY : Ouais, elles avaient peur que des drames se produisent avec ces visiteurs d'un soir.

(Ed brandit une pince coupante.)

MAGGIE : Hé, euh, les gars ! Il faut peut-être une permission, un truc comme ça ?

HARRY : Une permission ? Ah, ben oui, c'est une bonne idée, ça.

ED : Ouais...

(Ed s'apprête à couper la chaîne du cadenas, quand le bruit d'un moteur se fait entendre.)

HARRY : Y'a une voiture ! Vous entendez ? Voilà une voiture ! Planquez-vous ! Planquez-vous !

(Ils se cachent derrière des buissons, la caméra dirigée vers la route.)

ED : Éteignez les lampes, dépêchez-vous ! Elle approche !

HARRY : Allez-y, cachez-vous, vite ! Shh !

(On entend de la musique venant de la radio de la voiture.)

MAGGIE : Mais, c'est qui, ces mecs ?

(On voit la voiture ralentir, et on reconnaît l'Impala, avec Dean et Sam à son bord, jetant un oeil aux alentours. Puis Dean redémarre.)

HARRY : Ça va, ce ne sont pas des flics, seulement des curieux.

(Ils retournent à la grille, et Ed retente de casser la chaîne.)

MAGGIE : Ed ?

ED : Ouais, ouais, ça y est, je l'ai !

(Il ouvre la grille et pénètre sur le terrain, rapidement suivi par Harry et le reste de l'équipe.)

HARRY : Allez, entrez, magnez-vous ! Magnez-vous !

ED : Allez-y ! Dormez pas !

HARRY : Plus vite ! Plus vite !

MAGGIE : Vite, vite, vite !

HARRY : Par ici, par ici !

INT. NUIT, MAISON MORTON - Les voilà entrés dans la maison hantée.

ED : Éviter de faire du bruit. (Ils explorent un peu le taudis qu'est devenue cette maison abandonnée.) Voilà l'évier de la cuisine.

HARRY : Ok, bien reçu.

ED : Écoutez-moi tous, Ghostfacers ! Regroupez-vous.

HARRY : Ouais, par ici.

ED : Notre base centrale de commandement sera établie ici.

HARRY : Et on l'appelera le nid d'aigle.

(L'équipe se disperse dans la maison pour installer les différentes caméras, tandis que Ed est resté au nid d'aigle pour contrôler que tout fonctionne.)

CORBETT : Ici caméra une, à base centrale.

ED : Ouais, t'es super, Corbett.

CORBETT : T'as remarqué ça, toi ?

ED : (gêné) Euh, ouais, tu vois... Allo, Spruce ? Où est-ce que t'es passé ?

SPRUCE : Je suis en bas avec la caméra 2, Mein Furher.

ED : Et toi, Maggie ? Je te vois pas du tout, Maggie.

MAGGIE : Un, deux... Tu me reçois ?

ED : Ouais, ça y est, je te vois. Harry ? T'es encore en vie ?

HARRY : Je suis en haut, avec la caméra 1.

ED : Tout se passe bien. Je sens déjà le bon coup. Attention, écoutez tous. On se regroupe tout de suite au nid d'aigle.

(Plus tard, au nid d'aigle.)

ED : Vérifiez bien tout. C'est capital.

HARRY : Ouais, est-ce que vos lampes fonctionnent bien ?

SPRUCE : Ouais, moi aussi.

HARRY : C'est bien.

MAGGIE : (à Corbett, qui a pris en charge une caméra frontale.) Wow, t'es top !

SPRUCE : Ouais, c'est vrai, Corbett, t'es super !

ED : Hé, regardez-le !

SPRUCE : On dirait Robocop.

CORBETT : Ro-robocop ? C'est vrai ? Tu trouves qu'on dirait Robocop ?

ED : Bon allez, ça suffit, taisez-vous une seconde ! On a déjà vu ça plusieurs fois. Alors, appliquez les ordres. (A Maggie et Harry.) Equipe 1, à l'ouest. (A Spruce.) Equipe 2, à l'est.

SPRUCE : Compris.

ED : On va passer des instants super. Ghostfacers à trois ! (Il met la main au milieu, et les autres font de même.) Un, deux, trois...

ENSEMBLE : Ghostfacers !



PHASE 3 : DEBUT DE L'ENQUETE

(Ed et Corbett explorent la maison.)

ED : Hé oh ! J'aimerai parler à un esprit perdu, ici, dans la maison Morton ! Allez, on entre là. Hé oh ! Je m'appelle Ed !

(Ed ouvre un placard.)

CORBETT : Fais attention, derrière toi !

ED : Ouais, d'accord.

CORBETT : Fais attention ! Comment tu t'appelles ?

ED : L'appareil nous indique 2.9.

CORBETT : Y a-t-il une entité, ou des entités avec nous ce soir ? Donnez-nous un signe de votre présence !

ED : Ouais, c'est bien, continue.

CORBETT : J'ai du mal à respirer.

ED : Décontracte-toi.

(Un bruit sourd retentit. Ed, et Corbett sursautent.)

CORBETT : Oh non ! Oh, qu'est-ce que c'est ?!

ED : Corbett, Corbett ! Vision nocturne.

CORBETT : Ouais... D'accord, attend... Une seconde, attend...

ED : Respire à fond, et calme-toi, d'accord ?

CORBETT : Oui, oui....

ED : Calme-toi, et essaye de respirer !

(Au 2ème étage, Spruce, Maggie et Harry mènent l'enquête de leur côté.)

HARRY : Nos appareils le montrent tous. Il y a bien des champs électromagnétiques. Des phénomènes de voix électronique, c'est clair.

(On entend une porte grincer, et la caméra de Spruce se brouille.)

SPRUCE : Oh là !

HARRY : Quoi ?

SPRUCE : Je sais pas... Mais l'image s'est brouillée. (Le phénomène se reproduit, aussi Spruce jette un oeil à son appareil.) C'est bizarre. Ah, c'est fini.

HARRY : Attention, filme ça, filme ça !

(Harry essaie d'ouvrir une porte en donnant de tout petits coups de pied dedans.)

SPRUCE : Tourne la poignée.

HARRY : Ouais, t'as raison, excellente idée. (C'est Maggie qui ouvre, finalement. Soudain, Harry part en courant.) Ah, mon Dieu ! Mon Dieu ! Nom de Dieu !

(On voit alors le corps d'un rat sur le sol.)

SPRUCE : Arrête, c'est rien. C'est un rat.

(On voit alors l'interview de Harry dans sa voiture.)

HARRY : Ouais, mais, je ne supporte pas les rats. C'est dégoûtant. Vous savez que les rats deviendront un jour les maîtres de notre monde ?

(Retour dans la maison Morton, tandis que Spruce ramasse le cadavre du rat. Harry revient vers ses compagnons.)

HARRY : Une minute, une minute ! C'était une apparition, ou c'était spectral ? A combien s'est élevé le champs électromagnétique ? 1.4, c'est ça ?

(Spruce jette le rat vers Harry.)

SPRUCE : Bouh !

HARRY : Aaah ! Arrête ! Non, non ! T'es pas drôle, Spruce !

(Retour vers Ed et Corbett, qui sont à la recherche de l'origine du bruit.)

CORBETT : Ah ! Ca y est ! Il y a quelque chose là ! Ouais, ouais... Là, la fenêtre ! C'est quand même bizarre tout ça. En tout cas, c'est pas normal.

(Deux hommes, qui sont en fait, Sam et Dean, s'approchent d'Ed et Corbett, qui panique.)

SAM : Police, bougez plus ! Restez tous où vous êtes !

CORBETT : Oh mon Dieu !

SAM : Montrez vos papiers, s'il vous plaît ! Allez, montrez les !

CORBETT : Ne nous faites pas de mal ! Vous n'allez pas nous arrêter !

ED : Arrêtez, on n'est pas armés !

CORBETT : Oh non, pitié, ne nous arrêtez pas !

DEAN : Vous voulez bien nous expliquer ce que vous faites ici, Monsieur... Corbett ?

CORBETT : Euh.... oui...

ED : Hé... Mais, je vous connais !

DEAN : Ouais, ouais, c'est ça. Allez, vos papiers, s'il vous plaît.

ED : Oh là, une seconde ! On s'est déjà vu plusieurs fois, hein ? Ouais !

CORBETT : Quoi ?

ED : Ouais !

SAM : C'est la m-...

DEAN : Quoi ?

SAM : Oui, au Texas, souviens-toi ! Le tulpa qu'on avait chassé, et ces deux débiles qui ont failli nous faire tuer et... les chiens de l'enfer, ou je sais plus quoi.

(Dean comprend alors.)

DEAN : Quel bordel.

ED : Les chiens de l'enfer, c'est terminé. Ça a rien donné de bon.

CORBETT : Ed, qu'est-ce que tu racontes ?

ED : Oh, mais ce ne sont pas des policiers, tu vois pas ?

DEAN : Ed... Ed ! Vous aviez un équipier en ce temps là, je crois. Est-ce qu'il se trouve quelque part par là ?

ED : Ouais, ouais, il est là aussi. Il chasse les fantômes.

DEAN : D'accord...

ED : Vous voulez que je l'appelle ?

DEAN : Vous et le jeune Rambo, vous allez réunir vos amis et filer d'ici.

(Ed rit.)

ED : Non, attendez. Je vous conseille de bien écouter, d'accord ? On était ici avant vous. On a établi notre base en bas. On vous a battu.

(Dean se retourne vers Sam.)

DEAN : Ils étaient ici avant nous... (Tandis que Ed rit, Dean l'attrape par le col et le plaque contre le mur.) Ed...

ED : Ouais ?

DEAN : Ca va mal finir.

(Au second étage, avec l'équipe 2.)

HARRY : 10.6... 10.7, le niveau électromagnétique augmente !

MAGGIE : La température est tombée à 11 degrés.

HARRY : D'accord, d'accord. Ouvrez bien les yeux, il doit être par ici. Maggie, tu veux bien filmer par ici ?

(La caméra de Spruce se brouille de nouveau.)

SPRUCE : Il y a quelque chose qui provoque des interférences. Je sais pas ce que c'est. (Soudain, un homme en costume apparaît devant la caméra.) Ça y est, regardez !

HARRY : Qu'est-ce que c'est ?

MAGGIE : Qu'est-ce qu'il y a ?

SPRUCE : Regardez !

(Ils observent l'apparition. Soudain, des coups de feu retentissent, et l'apparition disparaît. Harry et Maggie restent bouche bée.)


INT. NUIT, MAISON MORTON - Les boys ont rejoint le nid d'aigle avec Ed et Corbett.

DEAN : Qu'est-ce que vous venez faire ici, hein ? Et en plus, un soir aussi dangereux !

ED : On est venu passer la nuit ici. On montrera ça à la télévision.

SAM : Quoi ?! Super ! Parfait !

CORBETT : Personne n'a passé une nuit complète, avant.

DEAN : Détrompez-vous, il y en a qui l'ont fait.

ED : Jamais entendu parler.

DEAN : Ouais, et c'est pourtant vrai. Il y en a qui l'ont fait, et qu'on n'a plus jamais revu.

ED : Oh, n'importe quoi là, personne ne vous croit.

(Sam fouille dans son sac et en ressort un papier.)

SAM : Écoutez, j'ai la liste des personnes disparues depuis un demi-siècle. John Graham est entré ici, et s'est volatilisé. Julie Wilkerson, disparue aussi. Plus toutes les autres. Ils espéraient tous passer la nuit ici, et voir des esprits. Et, tenez-vous bien, le seul corps qu'on a retrouvé était celui de Frieman Daggett.

ED : Ça parait authentique.

SAM : Mais c'est authentique ! Écoutez, il faut se remuer, on a peu de temps ! Ce soir, à minuit, vos amis vont commencer à mourir.

(Harry, Spruce et Maggie redescendent en criant qu'ils ont vu un fantôme.)

HARRY : On en a vu un ! Corbett, Corbett, on en a vu un !

ED : Qu'est-ce que c'était ?

HARRY : On a clairement vu une apparition !

ED : Vous en êtes certain ?

HARRY : A classer dans la catégorie 5, au moins ! Ouais, c'était... (Soudain, il voit Sam et Dean.) Hé ! On dirait les deux en- du Texas !

ED : Ouais.

DEAN : Ecoutez, on va continuer cette discussion dehors, ce sera beaucoup mieux...

HARRY : J'aimerais bien savoir ce qu'ils font ici.

DEAN : On peut vous offrir une petite glace si vous voulez, mais sortez vite.

SAM : Oui, faites ce qu'on vous dit, s'il vous plaît.

HARRY : Pourquoi on vous obéirait ?

CORBETT : Je crois qu'on devrait les écouter...

MAGGIE : Juste une minute.

HARRY : Regardez sur l'écran !

MAGGIE : Regardez ces images d'abord, ça c'est une preuve !

(Dean et Sam regardent également.)

ED : Dites-moi que je rêve...

HARRY : Non, tu ne rêves pas.

ED : Vous êtes à quel niveau de lecture ?

MAGGIE : J'en sais rien.

HARRY : Je crois que c'est 10.9.

ED : Mais c'est excellent !

HARRY : Ouais, on le voit bien. Il est apparu tout à coup, et j'ai dit "regardez, regardez", et il s'est évanoui tout à coup !

MAGGIE : Attendez ! Attendez une seconde !

ED : Oh, il a disparu !

HARRY : Ouais, c'est vraiment dingue !

(Dean et Sam s'éloignent pour parler.)

MAGGIE : Mais ils vont où ?

SAM : Ça n'a rien à voir avec notre affaire, c'est juste un écho de mort.

DEAN : Oui, mais qu'est-ce que ça fait ici ? Quelqu'un a été tué ici ?

SAM : Non, pas à ma connaissance.

SPRUCE : Qu'est-ce que c'est, un écho de mort ?

SAM : Écoutez, on a un problème là. Ce n'était pas le bon fantôme.

ED : Ouais, c'est vrai. Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

SPRUCE : Qu'est-ce que c'est, un écho de mort ?

DEAN : Les échos sont pris dans une boucle. D'accord ? La mort d'une personne va alors repasser, et repasser, à l'infini, et généralement, là où elle a été tuée. C'est moins dangereux qu'un vieux film d'horreur.

SAM : Oui, c'est vrai, c'est pas dangereux. Mais les esprits risquent de l'être, alors on sort.

DEAN : Bon, vous avez entendu ?! On se dépêche ! On sort tout de suite d'ici ! Allez, remuez-vous !

SAM : Allez, dépêchez-vous tous de sortir !

HARRY : Woh ! Y'a pas le feu !

MAGGIE: Mais on va pas tout laisser ici !

SAM : Vous viendrez le récupérer demain.

SPRUCE : Vous croyez que c'est facile ?! Tout le monde se bouscule !

HARRY : Attendez tous ! Attendez !

ED : Je vous rappelle que vous allez devenir des vedettes de l'écran.

HARRY : Attendez ! Attendez !

ED : Où est Corbett ?

INT. NUIT, MORTON HOUSE, ETAGE DU DESSUS - Corbett, intéressé par la découverte du reste de l'équipe, explore seul la maison.

CORBETT : Si vous le permettez, j'aimerais bien communiquer avec l'un des esprits qui est ici. (Sa caméra se brouille à plusieurs reprises.) Euh, ça s'éteint. Oui, alors... J-je vais passer en vision nocturne. (Il tourne la caméra vers lui, passe en vision nocturne, et on aperçoit alors un esprit derrière lui.) Ah, ben c'est mieux !

INT. NUIT, MORTON HOUSE, NID D'AIGLE - Dean et Sam tentent de calmer tout le monde.

ED : On abandonnera personne !

(Un cri affreux retentit.)

HARRY : C'est Corbett !

ED : Corbett !

MAGGIE : Oh non !

ED : Qu'est-ce qu'il a ?

HARRY : Où est-il passé ?

(L'équipe se précipite à l'étage.)

MAGGIE : On arrive ! Ne t'inquiète pas !

SAM : Attendez !

HARRY : N'ai pas peur, on est là !

(Sam pousse un juron.)

INT NUIT, MORTON HOUSE, ETAGE - L'équipe court à la recherche de Corbett.

SPRUCE : Vite, il faut l'aider !

MAGGIE : Dépêchons-nous !

HARRY : Mais dis-nous où t'es, Corbett !

(Corbett se fait traîner par l'esprit de Daggett.)

CORBETT : Laissez-moi sortir ! Non ! Au secours ! A l'aide !

(A l'étage.)

ED : On arrive, tiens bon, Corbett !

CORBETT : Nooooooooooooooooooon !!!

ED : Hé, hé hé !!! Mais... (Dean et Sam rejoignent le groupe. Les cris de Corbett retentissent.) Hé, Corbett ?

SAM : Il est pas là, allons-nous en !

DEAN : Allez, sortez ! Dépêchez-vous, sortez vite !

HARRY : Ouais, ouais, mais où est Corbett ? Corbett, tu nous entends ?

SAM : Mais allez-y, sortez ! Dépêchez-vous, sortez ! Mais qu'est-ce que vous attendez, encore ?!

HARRY : Mais on ne peut pas laisser Corbett !

(L'équipe fait demie-tour, sous l'impulsion de Sam et Dean.)

ED : Est-ce que tu m'entends, Corbett ! Répond-moi vite !

SAM : Avancez ! Il ne vous répondra pas !

DEAN : Allez-y, avancez, avancez ! Dépêchez-vous !

SPRUCE : Attention ! Faites attention !

DEAN : Allez, magnez-vous un peu ! Magnez-vous ! (Spruce se retourne pour filmer Dean et Sam.) Et éteignez-moi ce truc !

INT. NUIT, MORTON HOUSE, NID D'AIGLE - L'équipe est sous le choc.

ED : Ben, ça alors ! Mais, qu'est-ce qu'il s'est passé ? Oh non... Où il est ? Il a disparu...

HARRY : D'accord, on va regarder avec toutes nos caméras, sous tout les angles possibles.

(Dean et Sam sont dans l'entrée.)

SAM : Il est 00h04, Dean. Ca va ? T'es content, j'espère ?

DEAN : Arrête...

SAM : Tu disais, "allons à la maison de l'enfer, on va s'éclater !"

DEAN : Je veux pas parler de ça.

SAM : Il te restait encore deux mois. Au lieu de ça, on va mourir ce soir.

(Sam prend une chaise et la jette dans la porte, mais la chaise se brise en morceaux, sans affecter la porte. L'équipe des Ghostfacers, surprise par le bruit, se lève en criant.)

HARRY : Qu'est-ce qu'il se passe, encore ?!

SAM : Je vais vous le dire tout de suite. Chaque porte, chaque fenêtre, la moindre issue conduisant hors de cet endroit, tout a été scellé !

MAGGIE : Mais pourquoi quelqu'un les aurait scellé ?

DEAN : C'est encore un acte surnaturel. Celui qui a enlevé Corbett ne veut pas qu'on s'échappe. Et ça n'a rien d'un écho ! C'est un méchant monstre qui veut tous nous garder.

MAGGIE : Et pourquoi il veut nous garder ?

(La caméra de Spruce se brouille.)

SPRUCE : Argh !

HARRY : Quoi ?

SPRUCE : Ca y est, la caméra redéconne.

ED : Hé, regardez ! Tout les instruments s'affolent ! C'est un gros qui approche.

SAM : Restez bien groupés. Quelque chose approche par ici.

SPRUCE : Oh !

ED : Attention, vous tous ! Restez où vous êtes !

(Un écho apparaît en plein milieu de la pièce.)

HARRY : Regardez !

DEAN : C'est encore le même que tout à l'heure ?

SPRUCE : Non, c'est un autre, celui-là.

DEAN : Un multi écho ?! Qu'est-ce que ça veut dire ?

SAM : Je ne sais pas.

DEAN : D'accord, restez là. Et attendez. (Dean s'approche de l'écho pour lui parler.) Hé, mon gros ! Hé ! Écoute un peu ! T'es mort ! T'entend ? Hé !

ED : A quoi il joue ?

HARRY : Qu'est-ce qu'il fait ?

SAM : C'est rare, mais il parait qu'on peut faire sortir un écho de sa boucle, si on attend la partie du fantôme qui est encore humaine. En général, il vaut mieux avoir une sorte de lien avec le mort.

DEAN : Je te dis que t'es mort ! Tu m'entends ? Hein ? (L'écho se retourne, tandis qu'un bruit retentit.) Hé ! Réveille-toi !

HARRY : Vous entendez ça ?

ED : Vous entendez ça, ou non ?

SPRUCE : De quoi tu parles ?

DEAN : Ouais, allez, réveille-toi mon vieux ! Dépêche-toi, mais qu'est-ce que t'attend ? Allez, secoue-toi un peu !

(Le mort est illuminé par ce qu'il semble être un phare, puis le bruit d'un train approchant retentit de nouveau. Soudain, l'écho disparaît, comme percuté par le train invisible.)

ED : Où est-ce qu'il est allé ? Hein ?

(Dean et Sam se regardent.)


INT. NUIT, MORTON HOUSE - Dean et Sam essaient de déterminer l'origine des différents échos.

SAM : Les registres n'indiquent rien de tout ça. Personne n'a été abattu ici, et encore moins renversé par un train. Restez groupés !

MAGGIE : C'est l'écho qui a pris Corbett ?

DEAN : Ouais... Non ! J'en sais rien. On sait pas qui fait quoi ici, c'est ce qu'on veut découvrir.

SAM : Allez, avancez. Je vais vous expliquer. Les échos de mort sont des fantômes, et ceux-ci hantent généralement l'endroit où ils vivaient, ou alors où ils sont morts.

DEAN : Seulement, ceux-là n'ont jamais vécu ici.

SAM : Exact.

MAGGIE : Alors, qu'est-ce qu'ils font ici ?

DEAN : Hé, ça suffit les questions ! Est-ce que regarder toutes ces choses effrayantes derrière une caméra fait moins peur ?

MAGGIE : Euh, ben... Oui. Je pense que oui.

DEAN : Ouais.

INT. NUIT? MORTON HOUSE, SALON - Ils arrivent dans une sorte de salon où se trouvent toutes sortes d'archives, et des têtes d'animaux empaillés accrochées au mur. Sam prend un cadre brisé où figure un diplôme.

SAM : Freeman Daggett, qui a été le dernier propriétaire, a reçu cette récompense, pour 20 ans de bons et loyaux services à l'hôpital Gumble.

DEAN : Comme docteur ?

SAM : Nan, concierge.

DEAN : Oh, on est dans sa tanière. Il est mort en 64, je crois ?

SAM : Ouais, d'une crise cardiaque.

(Maggie montre des cartons empilés.)

MAGGIE : Qu'est-ce que c'est, ça ? Des rations ?

DEAN : Ouais, et comme celles qu'on donne à l'armée. Il en avait pour la vie.

MAGGIE : C'était tout ce qu'il mangeait ?

DEAN : Ça lui évitait de faire des courses. (Dean essaie d'ouvrir un casier.) Ah, fermé.

ED : Oh non, attendez, c'est ridicule ! Comment ça va permettre de trouver Corbett ? Hein ? Vous croyez pas qu'on ferait mieux de démolir cette baraque ?

(Sam fouille les papiers, et en retient un.)

SAM : Ah... "Survivre à une attaque atomique". Encore un optimiste.

(Dean parvient enfin à ouvrir le casier. Il y prend une boîte, se retourne, pour trouver Ed qui le sonde avec l'EMF. Puis il va jusqu'au bureau pour fouiller dans la boîte.)

DEAN : Que dalle... Que dalle... Taxidermie... T'as dis que Daggett était concierge à l'hôpital ?

SAM : Ouais.

DEAN : Oh ! Han, des étiquettes qu'on colle aux pieds des morts. Un mort tué par arme à feu, un autre tué par un train, et l'autre, suicidé.

SAM : (comprenant) Hé...

ED : Quoi ?

SAM : Ça explique la présence des échos de mort en cet endroit. Eh oui, c'est évident. Ils sont ici, parce que leurs corps y sont. C'est pour ça qu'ils hantent cet endroit.

HARRY : Quoi ?

DEAN : Il rapportait des restes humains de la morgue. Pour s'amuser.

(Harry et Ed se regardent, et laissent échapper une expression de profond dégoût.)

SPRUCE : Oh, non, c'est dégueulasse.

SAM : Ouais.

DEAN : Une minute...

INT. NUIT, MORTON HOUSE - Maggie est partie seule à la recherche de Corbett.

MAGGIE : Corbett ? (Elle se fait peur en apercevant son reflet dans un miroir.) Allez... Allez, Maggie...

(Sa caméra se brouille. Peu rassurée, elle se retourne, et sursaute lorsqu'elle tombe sur Dean.)

DEAN : Restez avec nous, s'il vous plaît.

HARRY : Maggie ! Maggie !

DEAN : Elle va bien.

ED : Hé, mon appareil indique 8.6 et grimpe encore ! Quelque chose d'énorme approche ! Quelque chose d'énorme... On est déjà à 11, regarde !

(La caméra se brouille de plus en plus.)

SAM : Ne bougez pas. Taisez-vous, et restez tranquilles.

(La caméra refonctionne, et les appareils se rallument.)

DEAN : Qu'est-ce que c'était ?

ED : J'en sais rien.

DEAN : Sam ?

SPRUCE : Sûrement le charcuteur.

DEAN : Sam ? (Sam a disparu.) Où il est allé ?

MAGGIE : Oh non....

(Dean ramasse la lampe de poche de Sam sur le sol.)

DEAN : Sam !


INT. NUIT, MORTON HOUSE - Dean, suivi par les Ghostfacers, recherche Sam.

DEAN : Sammy ! Hé !

ED : Oh, non, non... Corbett ? Corbett ?

DEAN : Sammy !

MAGGIE : Corbett ?

ED : Corbett ?

DEAN : Sam !

ED : Corbett !

HARRY : Corbett ? Corbett !

DEAN : Sam !

(Le groupe se dissout. Spruce suit Maggie et Harry discrètement, car ceux-ci se sont isolés.)

MAGGIE : Oh, non... J'ai trop peur... J'ai trop peur !

ED : Corbett ?

HARRY : N'ai pas peur. T'en fais pas, Maggie. T'en fais pas.

(Harry s'approche de Maggie, et ils s'embrassent.)

ED : Corbett ? (Ed, attiré par le bruit, s'approche, et surprend alors les deux tourtereaux, qui se séparent aussitôt qu'ils remarquent sa présence. Spruce n'en rate pas une miette.) Mon meilleur ami... et ma meilleure soeur ?

HARRY : Ed... Ed...

ED : Harry ?

HARRY : Ed, écoute, Ed...

ED : Alors, tu te fais ma petite soeur ?!

HARRY : Non ! Non !

ED : (à Spruce) Garde mes lunettes.

SPRUCE : Ouais, ok.

HARRY : Ed....

(Ed se jette alors sur Harry.)

MAGGIE : Non ! Non, arrêtez !

(Dean revient vers eux.)

DEAN : Du calme !

MAGGIE : Ed, laisse-le !

DEAN : Arrêtez-vous !

HARRY : J'ai rien fais de mal, je te le jure !

ED : C'est ça ! Tiens !

(Dean vient les séparer.)

DEAN : Vous êtes c- ?!

MAGGIE : Il a raison !

DEAN : Arrêtez ça ! C'est pas le bon moment, là ! (Il fait demie-tour, pour reprendre ses recherches.) Sam !

ED : On arrête.

DEAN : Sammy !

HARRY : Je suis désolé.

ED : Ouais, ben moi aussi. (A Spruce.) Donne-moi mes lunettes. Regarde, il m'a pas cassé de dents, hein ?

SPRUCE : Mais non.

ED : T'es sûr ? Aucune ?

SPRUCE : Mais, non ! Tout va bien. T'as rien.

(Ed repart. Un moment de flottement se fait sentir, puis Harry et Maggie repartent à leur tour.)

HARRY : Merci, Spruce.

SPRUCE : Mais oui, c'est ma faute.

MAGGIE : Ah ça, oui. T'as été génial. Merci.

INT. NUIT, MORTON HOUSE, CAVE - Corbett, à moitié inconscient, se réveille au son de la voix de Sam. Ils sont attachés à des chaises, autour d'une table parée pour une fête, avec des cadavres déguisés autour d'eux.

SAM : Corbett ? Corbett ! Corbett ! Hé ! Réveillez-vous ! Corbett ? Hé ! Corbett ?

CORBETT : C'est vous ?

SAM : Oui, ne dormez pas. Écoutez ma voix. Je suis là. Restez éveillé. (Daggett s'approche, prend une barre de fer sur la table, et va vers Corbett.) Corbett, restez éveillé. Restez avec moi, vous entendez ? Je suis avec vous ! Restez avec moi ! Non ! Non ! Non ! (Mais trop tard, Daggett a fait pénétrer la barre à travers la nuque de Corbett.) Corbett ? Non ! Corbett ?

(Trop tard. Corbett est mort.)

INT. NUIT, MORTON HOUSE - Le reste de l'équipe est toujours à sa recherche, ainsi qu'à celle de Sam.

HARRY : Corbett ? Où est-ce que t'es passé ?

MAGGIE : Répond-nous !

(Ils rejoignent Dean dans le salon.)

HARRY : Dean ! Qu'est-ce qu'on fait ?

DEAN : Une seconde ! Ce Daggett était un obsédé de la Guerre Froide. C'était aussi un taxidermiste amateur. Il aimait danser avec des cadavres, et il se nourrissait de rations. Quelles conclusions vous en tirez ?

MAGGIE : Il avait une vie horrible ?

DEAN : Une vie de solitaire. Une vie de Guerre Froide... Il avait peur. Ouais, c'est ça ! Il avait peur !

(Dean part en courant.)

ED : Peur de quoi ? Hein ? De qui ? Dean !

MAGGIE : Attendez-nous !

ED : Où vous allez ?

MAGGIE : Ne nous laissez pas seuls ici ! Attendez !

INT. NUIT, MORTON HOUSE, CAVE - Sam est seul avec Daggett.

SAM : T'approche pas de moi.

(Daggett lui met un chapeau de fête sur la tête, puis recule.)

INT. NUIT, MORTON HOUSE - L'équipe suit Dean.

MAGGIE : Vous allez où, là ?

DEAN : Des dingues du genre de Daggett avaient vraiment très peur des Popov. Ils construisaient des abris anti-atomiques. A mon avis, Daggett en avait un. Je parie qu'il est quelque part en bas. (Dean ouvre la porte menant à la cave, suivi par Spruce, il descend. Ed et Harry s'apprêtent à suivre, mais la porte se ferme violemment.) Oh, ça c'est pas drôle ! Ouvrez vite cette porte !

HARRY : Ouais, mais on arrive pas à ouvrir !

ED : C'est pas nous qui l'avons fermé !

DEAN : C'est sûrement lui ! Il a voulu nous séparer ! Écoutez-moi, Ed !

ED : Quoi ?

DEAN : Écoutez-moi ! Il y a du sel dans mon sac à dos ! Faites un cercle, et entrez dedans !

(Ed et Harry ne comprennent pas, et se regardent, perplexes.)

ED : Mais, il dit n'importe quoi !

HARRY : Entrer dans le sac ?!

ED : On y entrera jamais !

DEAN : Dans le cercle, idiots !

HARRY : Ah, d'accord !

ED : Ah oui ! Ouais, ouais, ouais...

(Tandis qu'Ed et Harry s'en vont, Spruce suit Dean qui descend à la cave.)

INT. NUIT, MORTON HOUSE - Ed et Harry ont tracé le cercle, comme indiqué par Dean.

ED : Harry, traîne pas ! Entre dans le cercle ! Entre, vite ! Remue-toi ! Remue-toi ! Allez, vas-y !

(Harry finit de tracer le cercle, et entre dedans.)

HARRY : Écoutez ! Écoutez... Je veux pas mourir, et surtout, je veux pas mourir fâché avec toi...

ED : Attend, attend, tais-toi, et écoute-moi, d'accord ? Si on sort de là, t'auras le droit de continuer à te faire ma soeur. (Maggie le frappe.) Aïe !

MAGGIE : Merci, vous deux ! Merci ! (La caméra se brouille, et les appareils s'affolent de nouveau.) Regardez. Ça recommence !

HARRY : Et pas d'affolement, surtout. Ouais, c'est vrai, il y a quelque chose qui va se passer.

ED : Ça s'arrêtera jamais. Mais, qu'est-ce qu'il va se passer ?

(La caméra arrête de se brouiller.)

HARRY : Par là.

(Ils se retournent, et constatent avec horreur que l'esprit est celui de Corbett.)

ED : Oh, c'est pas vrai !

MAGGIE : Oh, Corbett....

INT. NUIT, MORTON HOUSE, CAVE - Dean cherche toujours l'entrée de l'abri anti-atomique.

SPRUCE : Hé, je peux vous demander quelque chose ?

DEAN : Quoi ?

SPRUCE : Tout à l'heure, avec Sam... Il a dit qu'il vous restait deux mois.

DEAN : Ouais, c'est compliqué. Il y a longtemps, Sam a.... Non, non, non, ça, pas question ! Je parlerai pas de mes p- de problèmes dans une émission m-dique de télévision ! Je m'en tiens à mon p- de job.

SPRUCE : C'est un cancer ?

DEAN : La ferme. (Soudain, Dean perçoit la musique venant de l'abri.) Vous entendez ça ?

(On voit brièvement Sam avec Daggett.)

SPRUCE : C'est de la musique ?

DEAN : Et elle vient de l'autre côté de ce mur.

(Dean déplace une armoire.)

SPRUCE : Hé, drôlement costaud !

(Dean lui fait un doigt d'honneur. Il entre à temps, avant que Daggette ne fasse subir le même sort que Corbett à Sam.)

DEAN : Sam !

(Dean tire sur Daggett, qui disparaît, puis va vers Sam pour le libérer. Spruce, pendant ce temps, filme les différents cadavres.)

SPRUCE : Oh, non... (Il aperçoit alors le corps de Corbett.) Oh non, Corbett...


INT. NUIT, MORTON HOUSE, SALON - Ed, Harry et Maggie sont toujours dans le cercle. L'écho de Corbett a disparu.

ED : Oh, non... Non, mais qu'est-ce qu'il lui a fait ?

HARRY : Ed...

ED : Oh, Corbett !

HARRY : Ed !

ED : Ouais ?

HARRY : Corbett a l'air d'être... d'être aussi un écho de mort. Ouais, il revit toujours la scène de son meurtre.

MAGGIE : (en pleurant) Et il la revivra pour l'éternité.

INT. NUIT, MORTON HOUSE, CAVE - Spruce, Dean et Sam sortent enfin de l'abri.

SPRUCE : Et, c'était quoi alors, le problème de ce Daggett ?

SAM : La solitude.

DEAN : Il connaissait pas les poupées gonflables ?

SAM : Non, non, non, il était du genre Norman Baites. Il était du genre à empailler sa mère, tellement il était seul, alors... C'est pour ça qu'il rapportait ces cadavres de la morgue pour sa petite fête. C'était les seuls invités qui acceptaient. En tout cas, à minuit. Il les enfermait dans l'abri anti-atomique, et montait au salon engloutir des tranquillisants.

DEAN : Comment tu le sais ?

SAM : C'est lui qui me l'a dit.

DEAN : Oh !

SAM : Ouais.

DEAN : Et alors, qu'est-ce qu'il cherche encore, depuis qu'il est mort ? A trouver de nouveaux invités à sa fête pour bien s'amuser ?

SAM : Il espère que ça durera toujours.

(Dean recharge son fusil.)

SPRUCE : Ce sont de vraies cartouches ?

DEAN : Non, c'est du gros sel.

INT. NUIT, MORTON HOUSE, SALON - Ed, Harry et Maggie attendent, angoissés.

ED : (chante) Ghostfacers... On n'a pas peur d'aller en Enfer... Ghosts-Ghostfacers... Face aux fantômes, on sait toujours quoi faire....

(La caméra se brouille.)

MAGGIE : Il y a quelque chose. (Elle aperçoit Corbett, qui réapparaît de nouveau). Oh non... Regardez ! Regardez...

ED : Vous voyez qui c'est ? Regardez. C'est-c'est Corbett. Ouais, il-il a très mal, et il s'est fait piéger. Il faut l'aider. Il faut l'aider, si on peut faire qu'il ne revive plus sa mort éternellement. (Il regarde Maggie, puis Harry, et se lève.) Il faut qu'on essaye.

HARRY : Ed ?

ED : Corbett ? Corbett ?

HARRY : Attention, sors pas du cercle de sel !

ED : J'ai pas le choix, je dois le faire.

HARRY : Sois prudent.

ED : Corbett... Écoute-moi bien. Tu sais que je te ferais pas de mal. Tu me crois, hein ? Écoute. Oh Seigneur... Corbett ?

(L'écho se brouille, Ed recule de surprise.)

HARRY : Attention ! Recule ! Recule !

ED : J'y arrive pas... C'est trop dur ! Il-il entend rien, il est mort ! Et il va continuer à mourir !

INT. NUIT, MORTON HOUSE, CAVE - Dean tente d'ouvrir la porte.

SAM : J'hallucine. Tu continues à filmer ?

DEAN : Ça lui fait moins peur. Cherche pas à comprendre.

(La caméra se brouille.)

SPRUCE : Ah, ah ! Attention, préparez-vous à filmer un fantôme ! Il y a quelque chose qui approche. (Il aperçoit Daggett.) Ah non, pas lui ! Pas lui !

(Daggett l'attrappe et le projette, mais heureusement, Sam arrive à temps et tire sur l'esprit.)

INT. NUIT, MORTON HOUSE, SALON - L'écho de Corbett est toujours là.

HARRY : Je-je, je sais de quelle façon atteindre Corbett.

ED : Raconte.

HARRY : Il... Il en pinçait pour toi.

ED : Hein ?

HARRY : Il m'a dit qu'il te voulait.

ED : Quoi ? Mais, il me voulait pourquoi ?

HARRY : Oh, tu sais.

ED : Non.

HARRY : Tu comprends pas ? Tu sais ce que tu dois faire ? Vas-y, fais-le, Ed. T'en es capable. T'es très courageux, et tu l'as prouvé plusieurs fois ! C'est pas vrai, Maggie ?

MAGGIE : Oh oui, c'est vrai ! On admire ton courage.

HARRY : Ed..... Tu dois aller prétendre que t'es plutôt gay, toi aussi. Tu dois lui faire le plaisir de sa vie.

(Ed s'approche de Corbett.)

ED : Corbett ?

(Maggie s'approche à son tour, pour filmer la scène.)

HARRY : Maggie, non !

MAGGIE : Tout ira bien, t'inquiètes pas.

ED : Écoute un peu, Corbett. T'inquiètes surtout pas. C'est que moi. Ouais... Corbett, écoute-moi, s'il te plaît. Écoute-moi bien, tu veux ? Tu sais... Corbett... tu représentes beaucoup pour notre équipe. Ouais, beaucoup... Et pour moi, encore plus. C'est vrai, t'étais jamais en retard, toujours de bonne humeur... Ouais, j'appréciais beaucoup ça, tu sais. J'avais absolument besoin de te parler, parce que je t'aime. Ouais, c'est vrai, je t'ai tout de suite aimé. T'as entendu ce que je t'ai dis ? Corbett ?

(C'est alors que Corbett se tourne vers Ed.)

CORBETT : Ouais... Ed ?

ED : Ouais... Ouais, Corbett, c'est moi ! Ouais, c'est moi, Ed ! C'est moi ! Regarde-moi, tu me reconnais ? Ecoute, on a besoin de toi. Tu dois nous aider à vite partir de cette maison, tu entends ? On a besoin de toi pour sortir d'ici.

INT. NUIT, MORTON HOUSE, CAVE - Les boys et Spruce sont toujours enfermés.

SAM : Pas de panique.

(Daggett apparaît derrière Dean.)

SPRUCE : Oh, regardez... (Dean voit Daggett mais trop tard, celui-ci l'attrappe et le jette, et fait de même avec Sam, avant de s'approcher de Spruce.) On est mal barré, très mal barré ! (Soudain, Corbett apparaît.) Corbett ? (Soudain, Corbett se jette sur Daggett, et les esprits disparaissent dans un halo de lumière. La caméra s'éteind une fraction de seconde, puis se rallume. Tout est redevenu calme.) Vous tenez le coup ?

DEAN : Ouais...

SPRUCE : Ça ira ?

SAM : Ouais...

SPRUCE : Oh la vache !

(Dean et Sam mettent la main devant la caméra, lassés d'être filmés.)


EXT. JOUR, MORTON HOUSE - On voit les Ghostfacers, ainsi que Sam et Dean sortir de la maison, tandis qu'Ed narre les images.

ED : Une année bissextile, le 29 février, à la maison Morton. Une date tragique. Une nuit de cruelle incertitude, qui a vu s'affronter la vie et la mort, dans une cruelle lutte sans merci. Mais une fois de plus, les Ghostfacers se sont montrés les plus forts. Nous avons perdu un ami, que tout le monde adorait. Mais, nous avons gagné de nouveaux alliés. Nous avons appris une chose capitale. Chaque nouvelle journée, celle-ci y compris, est un nouveau commencement. (On voit Harry et Ed, dans leur salon studio, pour la conclusion de leur émission.) Cette expérience nous a enseigné clairement qu'il existait des maisons hantées.

HARRY : Chaque Ghostfacer a dû affronter un ennemi beaucoup plus dangereux que des fantômes. Ouais, notre pire ennemi, c'est nous-même.

ED : On est des hommes, maintenant.

HARRY : Et Maggie ?

ED : On est des hommes, maintenant. Et une femme. Tu sais, Corbett... On se dit tous que tu es là-haut, au ciel, et que tu veilles sur nous.

HARRY : Et en ce qui nous concerne, tu n'es plus un stagiaire, maintenant. Tu as obtenu sur le terrain, le statut d'un Ghostfacer. C'est bien d'avoir un fantôme dans l'équipe.

ED : Ouais ! Ouais... Et c'est fou de se dire que, tu sais, on croyait t'enseigner des choses et... C'était toi qui nous enseignait... le prix du sacrifice, et... le poids de la sincérité... et de l'amour. On sait aujourd'hui que l'amour d'un gay est aussi réel qu'un autre, et... il a une force inouïe. Merci, Alan J. Corbett.

HARRY : Tu vas éclairer la nuit de l'éternité, jeune héros. Tu verras.

(En hommage à Corbett, une partie de son interview alors qu'il chargeait un camion est diffusée.)

CORBETT : Oh, laisse-moi, Spruce, j'ai pas le temps ! Tu vois bien que j'ai du boulot !

SPRUCE : Oh, mais ça ne t'empêche pas de parler !

CORBETT : Je ne sais pas quoi dire.

SPRUCE : Dis ce qu'il te passe par la tête. Tu sais, dans la vie, il y a des moments où on sent le besoin de se confesser. A ton avis, qu'est-ce qu'il va se passer ce soir ? Et répond, sans trop réfléchir. Je t'écoute.

CORBETT : Je crois que ce soir, j'en suis certain, on va réaliser notre rêve le plus fou. Oh, avoue que c'est débile !

SPRUCE : C'est normal de la part d'un stagiaire.

(L'image s'arrête sur le visage souriant de Corbett, et un épitaphe est montré "En mémoire d'Alan J.Corbett, 1985-2008, Roi de l'impossible".)

INT. JOUR, GARAGE DES GHOSTFACERS - Dean et Sam viennent de terminer le visionnage de l'émission, et sont plus que perplexes.

ED : Alors ? Qu'est-ce que vous en pensez ? (Les boys ne savent que répondre.) Tout va bien ?

DEAN : Ouais, c'est terrifiant ces histoires de fantômes.

MAGGIE : Mais justement, c'est ce qu'on voulait faire.

(Sam et Dean se regardent d'un air entendu, et tandis que Sam parle, Dean glisse quelque chose discrètement dans le sac sous sa chaise.)

SAM : Oui, mais, ça vous parait pas un peu déplacé d'avoir utilisé la mort de Corbett... pour tourner votre chef-d'oeuvre ?

DEAN : Oui. Sans compter que vous risquez d'avoir des ennuis avec sa famille.

SAM : Oui, il a raison.

(Ils se lèvent et s'apprêtent à s'en aller.)

ED : Pourtant, c'est une réalité. Oui, Corbett a donné sa vie en cherchant la vérité, et maintenant, c'est notre devoir de la révéler au monde.

SAM : Oui, mais, notre expérience nous donne le droit de vous dire ce que vous gagnerez avec la vérité.

DEAN ; Un tour à l'asile, ou une bonne raclée. Et peut-être même les deux.

SAM : Ouais.

HARRY : Mais non ! Soyez pas rabats-joie parce qu'on a rapporté des images, qui vont révolutionner l'histoire de ce siècle.

ED : Eh ouais !

(Sam et Dean se regardent, amusés.)

DEAN : Il y a de ça, oui.

SAM :  Ouais.

DEAN : Bon, très bien. On se reverra un de ces jours.

(Ils s'en vont.)

HARRY : Ouais.

SPRUCE : Bonne route.

HARRY : Quels nuls !

ED : Oh ouais !

MAGGIE : Des blaireaux !

SPRUCE : Ouais. Et si on se regardait un peu un DVD ?

ED : Oh ouais, excellente idée, Spruce.

HARRY : Vous savez, il va falloir trouver un bureau convenable. Notre succès va d'abord être national, et puis il deviendra international, et ensuite....

(Ed vient de trouver le sac où Dean a glissé le mystérieux objet.)

ED : Hé, regardez ! Les blaireaux ont oublié leurs sacs, en partant. (Ils rient, tandis qu'Ed l'ouvre et en sort un objet qui semble fabriqué maison.) Qu'est-ce qu'il y a dedans ? Hmm ?

(Soudain, les images des écrans se brouillent.)

SPRUCE : Ah ? Qu'est-ce que c'est que ça ? Oh, j'ai l'impression qu'on va avoir des petits ennuis techniques.

HARRY : Oh, non ! Non, non ! Non, non, non, non, non !

ED : Dites-moi que je rêve ! Mais, c'est pas vrai ! Non !

(Les ordinateurs affichent des messages d'erreur.)

HARRY : Aucun système opérationnel trouvé, qu'est-ce que.... ?!

EXT. JOUR, COUR - Dean et Sam rejoignent rapidement l'Impala.

SAM : Monte vite !

(De l'extérieur, on entend les cris d'Ed et Harry dans la maison.)

ED : Oh non, c'est pas vrai, mais qu'est-ce que t'as foutu ?!

HARRY : Qu'est-ce qu'il s'est passé ?! Il y a plus rien du tout !

ED : Harry !

(Les boys rient, et montent dans la Chevy.)

DEAN : Il y a rien de mieux qu'un électro-aimant pour effacer les images.

SAM : Le monde refuserait de voir des Ghostfacers.

DEAN : Ouais, c'est dommage. On était bien.

SAM : Ouais, on passe bien à l'image.

(Dean acquiesce, et démarre. On voit le départ de l'Impala sur la musique du générique des Ghostfacers. Puis le générique arrive, et on entend une dernière fois la voix d'Ed.)

ED : On va s'en mettre plein les poches !



Fin de l'épisode.

 

Ecrit par deanlove35.

SCRIPT VO DE “GHOSTFACERS”, SAISON 3 EPISODE 13

 

 

SUPERNATURAL TITLE CARD FLICKERS AND ANOTHER IMAGE APPEARS

HOUSE, INT. DAY

 

Two men, ED ZEDDMORE and HARRY SPANGLER are sitting in old-fashioned armchairs, in front of a fireplace.

HARRY: (in a artificially mysterious way, sliding his finger along the edge of a crystal glass) Hello. I am Harry Spangler.

ED:  And I am Ed Zeddmore. Now, if you received this tape, you must be some sort of bigwig network executive. Well, today is your lucky day, mister –

HARRY: Because the unsolicited pilot you are about to watch is the bold new future of (shapes quotation marks with his fingers) “reality TV”.

 

ED: Mm, we know you’ve had it hard during the crippling writers’ strike.

 

HARRY: Lazy fat cats.

 

ED: Who needs writers when you got guys like us?

HARRY motions his arm to turn the light down.

ED: (holding a skull in his hands, trying hard to look mysterious and scary) Our team faced horrible horrors to bring you the footage that will change your world forever. So, strap in for the scariest hour in the history of television…

HARRY: In the history of your life.

ED: Strap in for…

Both ED and HARRY (making dramatic faces): GHOSTFACERS!

 

GHOSTFACERS OPENING THEME, introducing the characters of the show: ED, HARRY, SPRUCE, MAGGIE, CORBETT, SAM and DEAN, showing pictures of the upcoming episode, to the tune of a custom-made theme song.

 

GHOSTFACERS THEME SONG:

Ghost, Ghostfacers!  We face the ghosts when the others will not, we’re

Ghost, Ghostfacers! Stay in the kitchen when the kitchen gets hot!

Ghost, Ghostfacers! We face the nightmare, we face the dread

Ghost, Ghostfacers! We face the faceless, we face the dead!

When you trip and fall,

Into the supernatural

We’re who you’re gonna call

Coz we face them all!

Ghost, Ghostfacers! We face the faceless, we face the dead! We’re

Ghost, Ghostfacers…

 

NOTE: THE BIGGEST PART OF THE EPISODE IS SHOT IN A HOME-MADE, HAND-HELD CAMERA, AMATOR STYLE.

 

CUT TO: EXT STREET, DAY

ED and HARRY are getting out of their car, moving slowly in a fake slow-motion effect, which is ruined by a car going at normal speed behind them. ED nods to HARRY, who answers the same way. Over this, you can hear ED and HARRY speaking.

ED: You know, it can get kinda hard balancing our daytime careers with our nighttime missions.

HARRY: Yeah, but Ed and I pretty much call the shots at the Kinko’s where we work. So we can usually pretty much get off by 6.00, every night.

[The image still shows ED and HARRY walking, with their names and titles appearing on screen: ED ZEDDMORE, TEAM LEADER, and HARRY SPENGLER, TEAM CO-LEADER, DEMOLITIONS EXPERT. ]

ED: Yeah, 6 o’clock.

 

CUT TO: EXT GARDEN, DAY

ED: It used to be just, you know, you and I taking on the cases. Just Harry and me.

HARRY: Two lone wolves.

ED: And two lone wolves need, uh… Other wolves.

HARRY nods in agreement.

 

SUBTITLE CARD SAYING “PHASE 1: THE HOMEWORK”

 

CUT TO: INT. GHOSTFACERS HQ, DAY

ED and HARRY enter the Headquarters, set in the Zeddmore family garage.

ED: Morning, Facers.

HARRY: Good morning, Ghostfacers.

SPRUCE: It’s 7PM, dude.

HARRY: It’s morning to a Ghostfacer.

ED (walking towards CORBETT, who is putting some pictures up on a whiteboard): Corbett, what we got, buddy?

CORBETT: I’m just putting up some ---

ED (gesturing to the board): Yeah, this gotta go up there, this gotta go here, gotta see the whole field.  Markers, erasers, good job.

 

INSERT -  CORBETT, carrying two big brown paper bags full of groceries. He sorting them up while speaking. 

CORBETT: I first saw Ed, uh, putting up flyers down at the outlet mall in Scogan. So I read one and I thought to myself: ‘Huh. Where do ghosts come from?’ And now, here I am.

 

BACK TO GHOSTFACERS HQ; HARRY tickles MAGGIE, who punches him back.

HARRY: Oh, ow! Ed, your sister’s abusing staff.

ED: That’s adopted sister, thank you very much.

 

INSERT - MAGGIE speaking to the camera. Her name and titles, MAGGIE ZEDDMORE, RESEARCH TEAM, ADOPTED, appear on screen while she speaks. She is fixing some camera equipment.

MAGGIE: Ed has been obsessed with the supernatural since we were kids, you know, and then he meets Harry at computer camp and… Love at first geek.

 

INSERT - SPRUCE, holding the main video camera.

SPRUCE: Spruce here. (high-pitched voice) What up, player?

INSERT CONTINUING -  EXT. GOLF PITCH, DAY

SPRUCE is driving a golf buggy while introducing himself; his name and titles, KENNY SPRUCE, CAMERA, LICENSED SHAMANOLOGIST, 1/16 CHEROKEE, appear on screen.

SPRUCE: I am fifteen-sixteenths Jew, and one-sixteenth Cherokee. My grandfather is a moyel. My great-grandfather was a talus maker. And my great-great-grandfather was a degenerate gambler and, uh, had a peyote addiction.

 

BACK TO: INT. GHOSTFACERS HQ, NIGHT

ED goes to the board while the rest of the team is sitting at the table, listening. SPRUCE is filming with a hand-held camera.

ED: Okay people, let cut the chatter and get on a mission. Okay.(writes on the board) Morton House. (creepy images of the house are shown)One of our big fish. (a note saying GHOSTFACER HQ 7:15 PM RESEARCH BRIEFING appears on the screen) All right, we all know the legend. Every four years, supposedly this becomes the most haunted place in America. (more pictures of the house are shown).

HARRY: The leap-year ghost, some call it. The ghost returns at midnight just as February 29th begins.

CORBETT is serving mugs of coffee to the rest of the team.

MAGGIE: And no one has ever stayed the night, right?

HARRY: Yeah, well, every testimony we dug up, every eyewitness has cut and run well before midnight.

ED: (holding his mug)That’s all about to change, isn’t it, baby?

HARRY: Absolutely true, Ed. Absolutely true.

ED: (tasting his coffee) Mmm this is good.

CORBETT: French vanilla, because the other day you said how much you liked it, so…

ED: Thank you.

CORBETT: (slightly awkward)You are welcome.

 

INSERT – HARRY in his car

HARRY: I like Corbett, I do. Um… Shows up early, does his job, a lot of good hustle out ---

CORBETT knocks on the car window and waves to the camera. HARRY waves back, looking annoyed. When CORBETT is gone, HARRY resumes speaking.

HARRY: I think he’s got the hots for Ed, and that could spell trouble for the whole team.

 

INSERT – CORBETT speaking about ED.

CORBETT: Ed’s kind of the more rugged, with that really golden… Beautiful sort of beard, very nice (blushes a bit). Uh, and Harry’s nice.

 

BACK TO: INT. GHOSTFACERS HQ, NIGHT

ED:  (still at the board) Twenty-ninth is this Friday, Facers. We want this mission, we gotta move on it now, or guess what, he’s gone for another four years.

The “wall” the board was against starts moving, as it is the garage door and ED and MAGGIE’s father is trying to open it. The board crashes to the floor and confusion ensues.

ED: What’s this?

HARRY: Wait a minute!

MAGGIE: Watch out! Oh.

The camera shows a man, Mr Zeddmore, sitting in his car, waiting to put it inside the garage.

ED: Oh Dad, come on! (keeps shouting indistinct stuff at his father)

HARRY: Let’s just cut the cameras. We don’t need that, we don’t need this part. 

 

SUBTITLE CARD SAYING “PHASE 2: INFILTRATION”

 

CUT TO: EXT MORTON HOUSE, NIGHT

ED, HARRY, MAGGIE, SPRUCE and CORBETT are moving towards the house.

ED: (whispering) Stay low. Follow formation. (they reach the fence surrounding the house) Okay, as expected. (talking to the camera) A lot of people have tried to break into the Morton House. The local authorities have just gotten fed up.

HARRY: (talking to the camera) Looks like the cops have got this place pretty well fenced off.

ED and HARRY take big pliers and get ready to cut the chain locking the gate.

MAGGIE: Wait, didn’t you guys get, like, a permit or something?

ED: A permit?

HARRY: That’s a good idea for next time.

ED: Yeah. (moves toward the gate)

A car is heard in the background.

SPRUCE: Car, car!

They run in a disorganized manner.

ED: Shh shh! Flashlights off!

They go hide, panting, in the bushes.

 MAGGIE: Be totally still.

Grand Funk Railroad’s “We’re an American Band” is blaring from the car, which the viewers recognize as DEAN’s Impala. The car slowly moves away.

HARRY: It’s okay, not cops, just hicks.

CORBETT: Not cops, not cops, Ed.

ED: (cutting the chain) I got it, I got it, I got it.

HARRY: Ed’s got it, Ed’s got it.

ED: Guys, let’s go, let’s go, let’s go!

 

CUT TO: INSIDE MORTON HOUSE, NIGHT

ED: Still, be quiet. (looking around with his flashlight) There’s the kitchen sink.

HARRY: Copy that. Alright, everybody. Ghostfacers, let’s line up, everybody.

ED: We’re gonna set up camp right here. This is Command Center 1.

HARRY: We’ll call this the Eagle’s Nest.

“Hocus Pocus “ by Focus is playing while the Ghostfacers are planting cameras and equipment all around the house.

CORBETT: (talking to ED through the camera) Hallway Cam 1, up and running.

ED: (answering from the Command Center) Looking good, Corbett.

CORBETT: (chuckles) Copy that, Ed.

ED: (looking embarrassed) Uh… Uh, you’re welcome. Alright, Spruce, how are we doing there, buddy?

SPRUCE: (on camera) Checking basement camera 2, mein Führer.

ED: Maggie, I got no visual on you, Maggie.

MAGGIE: (appearing on camera) This is Maggie, do you copy?

ED: There you are, hello. Harry, are you alive?

HARRY: (setting camera) Upstairs den, camera 1.

ED: Looking good. I can smell syndication. All right fellas, let’s regroup at the Eagle’s Nest.

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

Note saying MORTON HOUSE, 10:40 PM, BASE CAMP appears on screen as the Ghostfacers regroup.

SPRUCE: Alright, Spangler.

HARRY: Right there. Battery check. (all checking batteries)

ED: Battery check.

 MAGGIE, CORBETT and SPRUCE: Check.

ED: Okay.

MAGGIE: Look at Corbett!

CORBETT comes into the room wearing full on equipment, with 3 cameras included.

SPRUCE: Yo, Corbett, dude!

HARRY: Looking good, Corbett.

SPRUCE: You’re Robocop.

CORBETT: Robocop? You think I look like Robocop?

ED: Everybody, bring it in. (they regroup) We’ve all been here before. Standard walk-through. Team one, West.

CORBETT: Okay.

ED: Team two, East.

HARRY, MAGGIE and SPRUCE: Got it.

ED: Spin the tires, light the fires. Ghostfacers on three.

They all put one hand to the center of the circle.

ED, HARRY, MAGGIE, SPRUCE and CORBETT: One, two, three, Ghostfacers! (placing their hands in front of their faces as they’re saying “facers”)

 

SUBTITLE CARD SAYING “PHASE 3: FACE TIME!”

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

Note saying MORTON HOUSE, 10:51 PM, 1st FLOOR: TEAM 1 – ED & CORBETT

ED is walking with a video camera in one hand and an EMF in the other.

ED: Hello? I’m speaking to the restless spirits of the Morton House.

ED and CORBETT peek inside a room.

ED: (whispering) Let’s go in.

CORBETT: Okay. Okay.

ED: Hello? My name’s Ed.

ED goes to a closed door and opens it cautiously.

CORBETT: Careful.

ED: Watch your back. Okay, okay. Look over there. (looking at a particularly dark corner, then checking his EMF) What’s your name? 0.3, 0.29

CORBETT: (sounding really scared and slightly panting) Is there an entity or entities here with us now? Can you give us a sign of your presence?

ED: You gotta breathe, buddy.

CORBETT: I can’t breathe.

ED: Corbett, you ---

A noise is heard somewhere in the background, and CORBETT starts whimpering.

ED: Corbett, night vision. (starts to walk to where the sound came from)

 CORBETT: Okay. Okay, okay, got it. Okay. Okay.

ED: Calm down. Breathe. Alright? (putting hands in a calming gesture)

CORBETT: What?

ED: Calm the whirlwinds of your mind.

 

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

Note saying  2nd FLOOR: TEAM 2 – HARRY, SPRUCE, MAGGIE

HARRY, MAGGIE , and SPRUCE (who is holding the main camera and is therefore less seen on screen) are walking along a scary hallway, holding cameras, flashlights and various equipment.

HARRY: (talking to SPRUCE’s camera) We’re doing a basic EMF, EVP, temp-flux sweep. Looks like we got all of our ducks in a row here. (checks a room)

SPRUCE’s camera starts flickering.

SPRUCE: Whoa.

HARRY: What?

SPRUCE: Oh, this camera’s fritzing or something. (turns the camera to look at it) That’s weird. It’s gone.

HARRY: (goes to a closed door) Get this, get this. (he tries to kick the door open but fails)

SPRUCE: Turn the knob.

HARRY: (while MAGGIE turns the knob) All right, that’s a good idea. (looks inside and runs away screaming) Oh my God! Oh my God! Oh my God! Oh my God! Oh my God!

SPRUCE: (looking inside and seeing a dead rat on the floor) It’s just a rat, dude.

 

INSERT: – HARRY in his car, talking to CORBETT’s camera

HARRY: I don’t really like rats. They’re gross. Rats are like, the rats of the world.

 

BACK TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT, 2nd Floor

HARRY: What, was that a ---? Was that an apparition? Was that a spectral? A 0.4? What --  What do we got? Because the EMP was just off the –

SPRUCE throws the dead rat at HARRY.

HARRY: Oh God! Oh, that’s so not funny, Spruce!

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

TEAM 1

ED and CORBETT are going to check where the noise came from.

CORBETT: (panting) Oh God. Okay, it was just – I think it was just this branch. Okay, in the window. This is spooky, man.

ED: It’s pretty spooky.

CORBETT turns and sees two human shapes. He screams. The figures are actually SAM and DEAN, who switch on their flashlights.

DEAN: Freeze! Police officers! Don’t move!

CORBETT: Oh God!

SAM: Alright, alright, take it easy. Take it easy.

DEAN: Let’s see some identification.

SAM: Come on! Let’s see some ID.

CORBETT: Why, are we --- Are we under arrest? (hands ID to DEAN)

ED: We’re unarmed.

CORBETT: Oh God. Oh God.

DEAN: (reading the ID) You want to explain that weirdo outfit, Mr., uh, Corbett?

CORBETT: (still shocked) Uh…

ED: Whoa. I know you.

DEAN: (skeptical) Yeah, sure you do, give me some identification.

ED: Whoa whoa, hold on a second. I know the both of you guys. Yeah.

CORBETT: What?

ED: Yeah.

SAM: (realizing) Holy ****! (SAM’s swearing is covered by a BLEEP and a little skull logo covers his mouth)

DEAN: What?

SAM: Uh, West Texas, the Tulpa we had to take out? Those two goofballs that almost got us killed? Uh, the Hellhounds or something?

DEAN: ****me! (another BLEEP and skull logo)

ED: Yeah, we’re not Hellhounds anymore, Okay? Didn’t test that well.

CORBETT: Ed, what’s going on?

ED: They’re not cops, buddy. No, not at all.

DEAN: Ed, Ed, thought you had a partner, too, didn’t you? A different guy?

ED: Oh yeah.

DEAN: Is he around here somewhere?

ED: Oh yeah, yeah yeah, he’s uh… Running around, chasing ghosts, doing what we do.

DEAN: Okay. Listen. You and Rambo need to get your girlfriends and get out of here.

ED: (laughs, then) All right. Listen here, chisel chest, okay? We were here first. We’ve already set up base camp, we beat you.

DEAN: (turns to SAM and says mockingly) They were here first. (chuckles)

ED: (happy) Uh-uh.

DEAN grabs ED by the collar and pins him against the wall.

ED: Oh God!

DEAN: Ed?

ED: Yeah?

DEAN: Where is your partner?

 

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

Note saying  2nd FLOOR: BEDROOM, TEAM 2 – HARRY, SPRUCE, MAGGIE

HARRY, SPRUCE, MAGGIE are still exploring the 2nd floor, checking their equiment.

HARRY: 10.6, 10.7. Guys, the EMF is really spiking here.

MAGGIE: Temperature’s down like 11 degrees.

HARRY: Alright, alright. Keep your eyes peeled. This could be it. Maggie, can I get a reading in here, please?

SPRUCE’s camera is flickering again.

SPRUCE: Something keeps messing with the chip. I don’t know what’s going on here.

A ghostly FIGURE appears, dressed in a suit, hat and glasses that are quite old-fashioned.

SPRUCE: Guys, guys, guys!

HARRY: What is this?

MAGGIE gasps.

FIGURE: (speaking to someone or something we can’t see) Look, buddy, I’m sorry. That’s it. I’m telling you, that’s all the money I ---

The FIGURE is shot by someone we can’t see and screams, then disappears as quickly as it has appeared.

SPRUCE films MAGGIE, who is grabbing HARRY’s arm, and HARRY; they look very shocked.

FADE TO BLACK WITH “GHOSTFACERS” INTERTITLE.

 

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

BASE CAMP

ED, CORBETT, SAM and DEAN come back to the Ghostfacers’ Base camp.

DEAN: What’re you going at the Morton House, Ed? Huh? On leap year? What are you thinking?

ED: We’re here to spend the night, okay? It’s for our TV show.

SAM: What? Great. Perfect. (resumes inspecting the surroundings)

CORBETT: Yeah, nobody’s ever spent the night before.

DEAN: Uh, actually, yeah, they have.

ED: Uh, we’ve never heard of them.

DEAN: Yeah, you know why? Because the ones that have, haven’t lived to talk about it!

ED: (laughs) Oh, come on, I don’t believe you!

SAM: (grabbing his bag and pulling papers out of it) Look. Missing person reports going back almost a half century. (reads) Uh, John Graham, stayed on a dare: gone, Julie Wilkerson: gone, there are tons more. All of them came to just stay the night through, always on a leap year. The only body they ever found was the last owner, Freeman Daggett.

ED: (looking through the papers) These look legit.

SAM: They are legit. Look, and we ain’t got much time here, buddy. Starting at midnight, your friends are going to die.

At that moment, HARRY, SPRUCE and MAGGIE arrive running and screaming to the Eagle’s Nest.

HARRY: Oh my God! Oh my God! Oh my God! Oh my God!  Oh my God! Guys! Guys! Oh my God! Oh  my God, we got one! Corbett, we saw one, we saw one!

CORBETT: What?

HARRY: It was a full apparition! It was a Class 4, a spectral illumination.

MAGGIE: It was absolutely amazing!

HARRY: It --- Hey, aren’t  those the ********* (another BLEEP and skull logo) from Texas?

ED: Yes.

DEAN and SAM are confused by the agitation for a moment, then take the control again.

DEAN: Alright, let’s have this reunion across the street, guys. Come on.

HARRY: What are you doing here?

DEAN: Come on, we’ll get you ice cream, our treat. What do you say? Let’s go.

MAGGIE is putting the images on the monitors while ED is trying to talk to HARRY.

ED: Guys guys guys guys! I think you should listen –

HARRY: No no, look, Ed, Ed!

MAGGIE: No, no, no, no, look at this! The honest-to-God proof, all right? (shows the images on the monitors to ED and CORBETT)

MAGGIE, ED, HARRY, CORBETT and SPRUCE are all cluttered around the computer screen, and SAM and DEAN watch over their shoulders.

ED: (as the ghost appears on the screen) Are you kidding me?

HARRY: Yeah, no, not kidding you.

SPRUCE: We got ghosts.

MAGGIE: So real.

ED: What kind of readings did we get?

HARRY: Uh it was a 10.9.

ED: 10.9?

HARRY: Yeah, it was a 10.9, it was almost 11. It came out and I was like, “What’s going on?”  and I was, I was like –

MAGGIE: Hold on, hold on, watch this part. (shows the part when the ghost gets shot)

CORBETT: Oh!

HARRY: He got blasted. It was crazy!

MAGGIE: Oh my God.

SAM and DEAN walk to a corner to talk privately and SPRUCE follows them, while ED, HARRY, MAGGIE and CORBETT are still talking excitedly about their video. A subtitle appears to show what they’re saying.

SAM: Think we were off on this? That was just a death echo.

DEAN: Yeah, but what’s it doing here? Did anybody get shot here?

SAM: No, not that I could find.

SPRUCE: What’s a death echo?

SAM: (talking to SPRUCE) Look, if we got a problem here, that ghost ain’t it.

ED: (in the background, still about the video) Yeah, that’s real. Like, that happened.

SPRUCE: (repeating the question SAM didn’t answer) What’s a death echo?

DEAN: Echoes are trapped in a loop, okay? They keep replaying how they died over and over again, usually in the place where they were ganked. It’s about as dangerous as a scary movie.

SAM: So, maybe the echo’s not dangerous, but maybe something else is. (they walk back towards the others)

DEAN: You’re right. Alright, we need to get out of here guys, come on. Let’s go, let’s go, let’s go! Pack it up!

SAM: Let’s go guys, time is running out.

They all start chattering.

MAGGIE: Whoa whoa whoa whoa whoa, but what about our equipment? What are we gonna --?

HARRY: We got the material, we got all kinds of stuff. We’ll… We’ll make you guys recurring guest stars!

ED: (screams) Wait! Wait! Wait! (they all shut up) Where is Corbett?

 

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

 UPSTAIRS – CORBETT

CORBETT is walking alone with his cameras and flashlights.

CORBETT: I wish to communicate with the restless spirits here. (his flashlight stops working and the cameras are flickering a bit) Oh. Lights out. I think I got night-vision here. (he turns his camera to look at it and switches on the night-vision; just behind him, a ghost appears) That’s better.

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

BASE CAMP

ED, HARRY, MAGGIE and SPRUCE are arguing with SAM and DEAN because they want to go look for CORBETT.

ED: (shoved against the wall by DEAN) No man left behind!

Their argument is cut by the sound of CORBETT screaming desperately upstairs.

SPRUCE: That was Corbett!

MAGGIE, HARRY and ED: Corbett!

MAGGIE: Corbett don’t worry!

ED, HARRY, MAGGIE and SPRUCE rush upstairs.

SAM and DEAN: No, no, no, we’ll get him, come back! Guys!

SAM: Guys!  ****! (BLEEP and skull logo)

SPRUCE: Where are you dude? Tell us where you are!

HARRY: Corbett!

CORBETT: (dragged down a flight of stairs, screams) Let me go! Aaah! Guys!

ED: (in his walkie-talkie) Corbett, you need to come back, Corbett!

CORBETT is still screaming, dragged by the ghost.

The others arrive in the room CORBETT was in before he was dragged.

DEAN: Hey, hey, hey!

The words “MORTON HOUSE 11:59 PM” appear on screen.

Suddenly, CORBETT’s scream stops. At that exact moment, the time written on screen changes to “12:00 AM”.

SAM arrives in the room. The screaming resumes. Panic starts.

SAM: Hey, Corbett’s -- He’s not here.

DEAN: Let’s go, let’s go back.

HARRY: No, no, that was Corbett! Didn’t you hear that?

DEAN: Sam, get them out of here!

SAM: Let’s go, come on!

DEAN: Here we go, here we go. Keep it moving, keep it moving.

SAM: Looking good.

ED: Corbett?

SAM: All right.

DEAN: Hey, come on, let’s go.

ED: Hey!

SAM: Watch him, watch him!

DEAN: Take a left. Move, move! Let’s go. Turn it off.

 

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

BASE CAMP

Note saying “MORTON HOUSE 12:04 AM, FEBRUARY 29TH”

DEAN and SAM have forced ED, HARRY, MAGGIE and SPRUCE back to base camp.

ED: (shocked) Oh, God, what’s happened? Oh God. He’s gone! He just disappeared.

HARRY and MAGGIE are sitting in front of the computers.

HARRY: Okay, let’s just go through all the angles, let’s go through all the cameras we have.

SAM and DEAN go to check the door.

SAM: It’s 12:04, Dean, you good? You happy?

DEAN: Yeah, I am happy.

SAM: “Let’s go hunt the Morton House” you said “That’s our Grand Canyon”.

DEAN: Sam, I don’t wanna hear it.

SAM: You got two months left. Instead, we’re gonna die tonight. (takes a chair and smashes it against the door)

SPRUCE: Whoa, whoa! (they all go to the door)What the hell is going on, guys?

SAM: I’ll tell you what’s going on! Every door, every window, I’m guessing every exit out of  this house, they’re all sealed.

MAGGIE: Why-- Why are they sealed?

DEAN: It’s a supernatural lockdown, okay? Whatever took Corbett doesn’t want us to leave. And it’s no death echo, this is a bad mother. It wants us scared.

MAGGIE: Or it just wants us.

ED goes to take MAGGIE’s hand. SPRUCE’s camera starts to get blurry again.

SPRUCE: Uh, guys, the camera’s fritzing again.

ED: Whoa. Whoa, guys, the EMF’s starting to spike. This is a big one.

MAGGIE: Ed?

SAM: Everybody stay close, there’s something coming. (they all regroup)

MAGGIE: Guys.

SPRUCE: (looking at the blurry image from the camera) Uh, whoa.

ED: Okay, let’s -- Let’s just stay –

Another ECHO appears in the middle of the room.

ALL: Whoa!

DEAN: Guys, it this the same echo you guys saw earlier?

SPRUCE: No, it’s a different guy.

DEAN: Multiple echoes? What the hell is going on?

SAM: Beats me.

DEAN: Okay. Alright, alright, alright. (he approaches the ECHO) Uh, hey, Buddy! Hey, hey! (goes to face the ECHO) Wake up. You’re dead! Hello?

HARRY: What’s he doing? What’s he doing?

SAM: It’s rare, but sometimes you can shock an echo out of its loop if you can talk to the part that’s still human. (DEAN is still screaming at the ECHO) But usually you have to have some kind of connection to the deceased.

DEAN: Come on, wake up! Be dead! Huh?

A weird honking noise coming from nowhere in particular starts.

DEAN: Hey, hey!

ED: You guys hear that?

HARRY: What’s that sound?

ED: You guys hear that?

SPRUCE: What is that?

DEAN: (still to the echo) Snap out of it, buddy, huh?

The ECHO turns and an intense light seems to be coming in front of him.

DEAN: Come on, what are you waiting for? You’re gonzo, you’re dead!

Suddenly, something big and invisible hits the echo which disappears after being pushed back as if run over by a train.

All gasp in surprise.

ED: Where the hell did it go?

FADE TO BLACK – IMAGES OF THE OUTSIDE OF THE HOUSE

 

BACK TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

SAM, DEAN, ED, HARRY, MAGGIE and SPRUCE are walking.

MAGGIE follows DEAN, who is talking to SAM.

DEAN: Dude, there’s no record of any of this here. No one got shot here, and obviously no one got run over by a freaking train. Stay close.

MAGGIE: Did the echoes take Corbett?

DEAN: Yes -- No, I don’t know. We don’t know what’s doing what here, that’s what we’re trying to figure out, okay?

SAM: Stay close. (sees MAGGIE’s expression) Okay, look, um, death echoes are ghosts, okay? Now, ghosts, they usually haunt places where they lived or where they died.

DEAN: Except these mooks didn’t live or die here.

SAM: Right.

MAGGIE: So what are they doing here?

DEAN: (turns to face her and smirks) Hey, give the lady a cigar. Alright, seriously, does looking at this nightmare through that camera makes you feel better or something? I mean…

MAGGIE: Um… I, uh… (lowers the camera for a second) Oh, yeah. Uh, yeah, I think so, Mm-hm.

DEAN: Oh.

They enter another room, with stuffed animals on the walls. They start searching for clues.

SAM: (holding an old certificate he just found) Freeman Daggett, house’s last owner. Officially commended for 20 years of fine service at the Gamble General Hospital.

DEAN: He’s a doctor?

SAM: Janitor.

DEAN: This looks like his den. When did you say he died? ’64?

SAM: Yeah, heart attack.

MAGGIE: (looking at a pile of cardboard boxes and cans) What are these, C rations?

DEAN: Yeah, army-issued, three squares. Like a lifetime supply.

MAGGIE: God, is that all he ate?

DEAN: One-stop shopping. (goes to a locker on the wall) Hello. Locked.

ED: Oh, come on, guys. This is ridiculous. I mean, how the hell is this supposed to find Corbett? Huh? We should be digging up the frigging floorboards right now.

SAM: (looking through old papers and reading the title of a book) Huh. Survival Under Atomic Attack. An optimist.

DEAN smashes the locker door open and takes the box that was inside. ED is testing everything with his EMF, which annoys DEAN. DEAN puts the metal box on the table and starts searching inside.

DEAN: (taking out old papers) Crap. Crap. Taxidermy, okay. (finding something) You said Daggett was a hospital janitor?

SAM: Yeah.

DEAN: (holding 3 toe-tags) Ew. We got three toe tags here. One, death by gunshots, train accident, and suicide.

SAM: Ew.

ED: (not understanding) What?

SAM: Well, that explains why all the death echoes are here. (ED and HARRY still look confused) They’re here, because their bodies are here, somewhere in the house.

HARRY: What?

DEAN: Daggett brought the remains home from the morgue… To play.

ED and HARRY: (look at each other, puzzled, and after a while) Eeeew!

SPRUCE: That’s nasty, dude.

SAM: Right.

DEAN: (notices something) Wait a minute.

 

 

CUT TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

MAGGIE is walking alone with a flashlight and her camera, looking for CORBETT.

MAGGIE: (panting) Corbett! (startled by her reflection in an old mirror, she gasps) Okay, Maggie.

Her camera starts to flicker. She turns around to find DEAN, which startles her. She gasps.

DEAN: Closer to the herd, okay?

HARRY: Maggie? Maggie?

DEAN: She’s fine.

ED: Harry. Harry, I got an 8.6 and climbing fast. Something huge is coming. Look. Something big is coming.

The EMF starts emitting a long, alarming sound, and the cameras are have static, again.

HARRY: It’s past 11, you guys.

SPRUCE: What’s happening?

SAM: (from his corner of the room) Nobody move.

DEAN:  Hold on, hold on, stay quiet.

SAM suddenly disappears from where he was standing during the camera distortion.

SPRUCE: What’s going on?

DEAN: Sam?

MAGGIE: Ed.

ED: Must be the surge.

DEAN: (worried) Sam?

SPRUCE: Where did he go?

MAGGIE: Oh no.

DEAN stands where SAM was standing a few seconds earlier and picks up SAM’s flashlight from the floor where it fell.

SPRUCE: Oh.

DEAN: (really worried, screams) Sam! 

FADE TO BLACK WITH GHOSTFACERS INTERTITLE

 

 

BACK TO: INT. MORTON HOUSE, NIGHT

CONTINUING

DEAN, ED, HARRY, SPRUCE and MAGGIE are looking for SAM.

DEAN: Sammy!

ED: Sam!

SPRUCE: Yo! Talk to us!

ED: Corbett, Corbett!

 DEAN: Sammy!

MAGGIE: Sam!

SPRUCE: Corbett! Corbett!

HARRY: Corbett!

DEAN: Sam!

MAGGIE, panting, is standing next to HARRY. In the background, DEAN is still calling SAM.

MAGGIE: God, I’m so scared. I’m so scared!

HARRY: (trying to calm MAGGIE)  It’s gonna be okay. It’s gonna be okay, Maggie. (moves closer and kisses MAGGIE)

ED: (from a bit further) Corbett!

SPRUCE is filming HARRY and MAGGIE who are kissing, and he hums some 70’s funk music. ED is coming back and notices his sister and HARRY who are still kissing.

SPRUCE: (looking at ED) Whoa.

ED stares at them.

MAGGIE is moaning, then gasps when she notices her brother. She quickly moves away from HARRY.

ED: (shocked) My best friend… And my best sister…

HARRY: (scared) Ed?

ED:  (angry) Harry.

HARRY: Ed.

ED: Harry!

HARRY: Ed, listen, Ed --

ED: Are you banging my sister?

HARRY: (very high-pitched voice) No! No.

ED: (to SPRUCE, who is still filming the whole thing) Hold my glasses.

SPRUCE: You got it.

ED runs and tries to punch HARRY.

HARRY: Ed, Ed, Ed!

ED and HARRY are fighting.

SPRUCE: Guys. Guys!

MAGGIE: Ed, get off! You guys, stop!

SPRUCE: You guys are in trouble.

DEAN: (arrives and splits them) Hey, hey, hey! The **** (BLEEP and skull) are you doing? Cut it out! (disapprovingly,  to HARRY and ED) We’re down by two people! (rolls his eyes and goes back looking for SAM) Sam!

ED: (not happy) Great.

DEAN: (in the background) Sammy!

HARRY: Sorry.

ED: (not looking sorry at all) I’m sorry. (to SPRUCE) You got my glasses? (takes his glasses) He got my -- my  tooth there?

SPRUCE: Uh, no.

ED: I won that, right?

SPRUCE: Yup, you’re good.

ED goes away. HARRY and MAGGIE are looking both angry and embarrassed.

HARRY: Thanks, Spruce.

SPRUCE: Yeah, it’s my fault.

MAGGIE: That’s great. That’s nice. Thanks.

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

DAGGETT’S LAIR

Lesley Gore’s “It’s my Party” is playing. CORBETT wakes up to the sound of SAM’s voice; he’s tied to a chair.

SAM: Corbett.

CORBETT groans.

SAM: Corbett. Corbett. Hey, wake up man. Corbett, hey.

CORBETT fully opens his eyes, to see a table covered with confetti, a decayed cake and various party supplies, and corpses with party hats on sitting around the table. He’s facing Sam, who is also tied to a chair.

CORBETT: Sam?

SAM: Hey, you gotta keep listening to my voice, okay? I’m right here. Stay awake.

Freeman DAGGETT’s spirit appears around the table.

DAGGETT: Don’t listen to him. (picking up a kind of knife from the table) It stops hurting, so don’t worry.

CORBETT starts whimpering, terrified.

SAM: Corbett, stay with me. Stay with me, you got it? I’m right here. Hey, stay with me. (notices DAGGETT standing right beside CORBETT with his knife) Don’t! Don’t! No!

DAGGETT stabs CORBETT all the way through his throat. CORBETT gasps, then dies as DAGGETT removes the weapon.

SAM: Corbett! No! Corbett!

 

 CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

OTHER FLOOR

DEAN, ED, HARRY, MAGGIE and SPRUCE are still looking for SAM and CORBETT.

ED: Corbett?

SPRUCE: Where did you go?

MAGGIE: Where are you, guys?

DEAN is still looking for clues.

HARRY: Dean, what are you doing?

DEAN: Okay, so Daggett was a Cold-War nut. Okay, he was an amateur taxidermist. He liked to slow dance with cadavers and all he ate was C rations. So what the hell are we looking for?

MAGGIE: A horrible little life.

DEAN: A lonely life. A Cold-War life. (realizes something) He was scared. He was scared, he was scared! (runs looking for something)

HARRY: Scared of what? What?

ED: Where are you going?

MAGGIE: Wait, wait, wait, don’t leave me in here, guys!

ED: Wait, Dean!

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

DAGGETT’S LAIR

SAM is still tied to his chair, with DAGGETT approaching.

SAM: Get away from me. (struggles against the rope)

DAGGETT: (bending over SAM) This won’t hurt. It’s okay. It’s okay. Relax. Relax. (straps a party hat on SAM’s head)

SAM is breathing heavily and still fighting against the rope.

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

DEAN, ED, HARRY, MAGGIE and SPRUCE are going down a flight of stairs.

MAGGIE: (to DEAN) Where are you going?

DEAN: Guys like Daggett back then, the ones that were really scared of the Russkies, they built bomb shelters. I’m guessing he’s got one.  (finds the door to the basement) I’ll bet you it’s in the basement.

DEAN opens the door to the basement and gets in, SPRUCE follows. The door slams shut right behind them.

 ED and HARRY: Whoa!

ED: That is not funny. How many times--? (tries to open the door)

SPRUCE: (from his side of the door) Uh, who closed the door?

DEAN: It did. It wants to separate us. (talks to the others through the door) Ed, listen to me. There’s some salt in my duffle. Make a circle and get inside.

ED and HARRY exchange puzzled looks.

ED: (whispering to HARRY) Inside his --?

HARRY: (whispering) That’s stupid.

ED: (through the door) Inside your duffle bag?

DEAN: In the salt, you idiot!

HARRY: Oh, okay.

ED: Yeah. Yeah, yeah.

ED, HARRY and MAGGIE go fetch the salt, while DEAN and SPRUCE are going downstairs to the basement. DEAN looks around with his flashlight.

 

ED is making a circle with the salt from DEAN’s bag.

ED: Hey, hurry up! Get in the circle, get in the circle! Come on, come on, quick, quick!

ED puts down the salt and they get in the circle.

HARRY: Guys, guys, I don’t wanna die, okay? And I don’t want you to--

ED: Hey, listen to me, okay? Listen. If we don’t die, it’s totally okay if you, uh, do my sister. (MAGGIE punches him) Ow!

MAGGIE: Nice. (looks at her camera, flickering) Guys. Hey, guys. It’s coming again.

ED: Oh oh, okay. Oh, God. Get in close, get in close. Why does this keep happening?

They regroup tightly inside the circle.

HARRY: Oh my God.

ED: (turning to look at what is coming, which is CORBETT’s death echo) Oh, God. It’s Corbett.

CORBETT-echo stands in the middle of the room, whimpering, then gasping as a hole appears in his throat.

ED: Corbett…

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

BASEMENT

DEAN is still looking around for the door to the bomb shelter.

SPRUCE: Hey, can I ask you something?

DEAN: What?

SPRUCE: Earlier, you and Sam, he said you had two months left?

DEAN: (still searching) Yeah, it’s complicated. A while ago, Sam -- (notices that SPRUCE is still filming, chuckles) No, no, no. I’m not gonna whine about my  ******* (BLEEP and skull) problems to some ******* (other BLEEP and skull) reality show. I’m gonna do my ******* (BLEEP and skull) job! (goes back to his search)

SPRUCE: Is it cancer?

DEAN: Shut up. (stands in front of a wall) You hear that?

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

DAGGETT’S LAIR

The music is still playing. DAGGETT picks up his knife again and turns to SAM.

DAGGETT: I’ve been waiting for some more friends. I get lonely. But you’re coming to my party, aren’t you?

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

BASEMENT

DEAN is indentifying the source of the noise.

SPRUCE: Is that music?

DEAN: Yeah, it’s coming from behind this wall. (moves the heavy shelf from the wall to reveal a door)

SPRUCE: (sarcastically) Wow, you’re strong.

DEAN gives him the finger, which is post-production-like blurred to hide it.

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

DAGGETT’S LAIR

DAGGETT is still talking to SAM, who is still struggling.

DAGGETT: You’ll stay a good, long time.

DEAN forces his way inside the room just as DAGGETT is about to kill SAM.

DEAN: Sam!

DEAN shoots DAGGETT with rock salt. DAGGETT disappears. DEAN goes to free SAM while SPRUCE is looking around.

SPRUCE: (sees the corpses with their party hats) Oh my God. (finds CORBETT) Oh, no, Corbett…

FADE TO BLACK WITH GHOSTFACERS INTERTITLE

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

BASE CAMP

ED, HARRY and MAGGIE are sitting in the salt circle.

ED: (moving back and forth in despair) Oh, God, what have we done? Oh, Corbett.

HARRY: (puts his hand on ED’s shoulder) Ed. Ed.

ED: Yeah?

HARRY: Corbett’s -- He’s a death echo. He’s, uh, reliving his own murder.

MAGGIE: Over and over, forever.

ED looks appalled. 

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

DAGGETT’S LAIR

SAM has been untied by DEAN.  SPRUCE is still filming. They start walking towards the door.

SPRUCE: What’s this Daggett guy’s problem anyway?

SAM: Loneliness.

DEAN: Has he never heard of a RealDoll?

SAM: No, no, no, Daggett was the Norman Bates, stuff-your-mother, kind of lonely. I mean, that’s why he lifted these bodies from the morgue. He threw himself a birthday party, except they were the only ones who would come. Anyway, so at midnight, he sealed them in the bomb shelter and went upstairs, and OD’d on horse tranqs.

DEAN: How do you know this?

SAM: Because he told me.

DEAN: Oh.

SAM: Yeah.

DEAN: Okay, so now that he’s dead, what? Same song, different verse, trying to get people come to his party? (nods towards CORBETT’s dead body)

SAM: Pretty much, yeah. Stay forever.

DEAN reloads his shotgun.

SPRUCE: Those real bullets?

DEAN: It’s rock salt.

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

BASE CAMP

ED, HARRY and MAGGIE are still sitting in the circle.

HARRY: (singing to try to give them courage) Ghostfacers, we go to places where the others will not, Ghostfacers, stay in the kitchen when the kitchen gets hot…

The camera flickers again.

MAGGIE: Guys.

CORBETT’S ECHO appears again, whimpering, his throat bleeding.

ED: Oh, no.

MAGGIE: Oh, Corbett.

ED: (looking at CORBETT’S ECHO, thinks) Wait, guys. Guys, it’s -- it’s Corbett. He’s -- He’s trapped. He’s in a lot of pain, you know? We gotta -- We gotta try… We got to try and put him out of his loop. (pauses) We have to. (stands up)

HARRY: Ed.

ED: (takes a step to the salt line) Corbett? Corbett, it’s -- (looks at the line)

HARRY: Don’t cross the line of salt.

ED: Oh, god. I gotta do it, Harry. (crosses the line) Corbett, listen to me. Okay, I’m not gonna hurt you. (gets closer) Listen. (gets close enough to touch the echo) Listen. Oh, God. Corbett. (CORBETT flickers) Oh, my God. (retreats)

HARRY: Get back here. Get back.

ED: (back behind the salt line, faces HARRY) I can’t, okay? He’s -- He’s not hearing me, okay? He -- he won’t stop dying.

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

BASEMENT

DEAN is trying to break the door open.

SAM: (notices SPRUCE filming) Seriously? You’re still shooting?

DEAN: (to SAM) It makes him feel better. Don’t ask. (resumes hitting the door, with no success) God.

SPRUCE’s camera flickers.

SPRUCE: Oh, hell, guys. Get in your ghost role thing. Something’s coming. (turns and finds himself right in front of DAGGETT) Oh, my God!

DAGGETT throws SPRUCE through the room. SPRUCE crashes and grunts. DAGGETT is coming to him, but SAM shoots DAGGETT and rushes to SPRUCE.

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

BASE CAMP

ED, HARRY and MAGGIE are in the circle, CORBETT’S ECHO keeps dying nearby.

HARRY: (thinks, then) I-- I know how we can get through to him.

ED: How?

HARRY: Ed. (looks at CORBETT) He had feelings for you.

ED: (not understanding) Huh?

HARRY: (emphasizes)  He wanted you.

ED: Wha--? Wanted me to what?

HARRY: You know…

ED: No.

HARRY: (looks at MAGGIE, who is still shooting the whole thing, for help, then makes a gesture meaning sexual intercourse) And you know what you‘ve gotta do. (ED looks shocked) You can do it, Ed. (ED shakes his head) You’ve always been the brave one. Yes, you can. You make us brave. (turns to MAGGIE for approval) Maggie, right?

MAGGIE: Yeah, yes you do, you totally do.

HARRY: Ed, you gotta go be gay for that poor dead intern. (points at CORBETT, gasping in the background) You gotta send him into the light.

ED looks at CORBETT, then takes a step towards him. He crosses the line carefully.

ED: Corbett?

HARRY and MAGGIE are looking at him anxiously, and still filming. MAGGIE also crosses the line.

HARRY: Maggie. No, no, Maggie.

MAGGIE: No, it’s okay. Don’t worry. (gets closer to film ED and CORBETT)

ED: Corbett, look. Hey, it’s just Ed, buddy. It’s just me. (CORBETT’S ECHO is agonizing) Hey, hey Corbett, listen to me. Listen to me. I’m-- We-- (starts crying) Okay. You meant-- Corbett, you meant a lot to the team. You meant… You meant a lot to me. You know, never ever back down, never said a bad word, okay? I remember that, Corbett. I-- I remember that, I remember  because I love you, Corbett (gets even closer). I really, truly love you.

CORBETT stops agonizing.

ED: Do you remember that? Do you?

CORBETT seems to get out of his loop.

CORBETT: Hey. Ed? (smiles)

ED: Yeah. Yeah, Corbett, it’s-- Corbett, yeah, it’s me. It’s me. Look at me. You gotta help us, man. You have to help us, Corbett. Please, please. Please, help us right now.

 

CUT TO: MORTON HOUSE, INT. NIGHT

BASEMENT

SAM is checking if SPRUCE is okay. DEAN is looking around with his flashlight.

SAM: Take it easy. You all right?

SPRUCE: (seeing his camera flickering again) Uh, Guys?

DAGGETT appears behind DEAN. DEAN turns, and GAGGETT throws him against a wall.

SAM: Hey! Come here! **** (BLEEP and skull)

DAGGETT attacks SAM.

SPRUCE: (while DAGGETT is coming for him) This is bad. Very bad.

Another flicker of the camera. DAGGETT turns and  CORBETT is standing behind him.

SPRUCE: Corbett?

CORBETT rushes to DAGGETT and their spirits fight in a mixture of light and smoke. There’s a bigger flash and the camera stops.

 

CONTINUING

DEAN and SAM are on the floor.

SPRUCE: (to DEAN) You alright, dude?

DEAN grunts and gets back on his feet.

SPRUCE: (to SAM) You alright?

SAM groans and stands up. DEAN and SAM look at each other

SPRUCE: Oh, my God.

DEAN puts his hand over the camera.

FADE TO BLACK WITH GHOSTFACERS INTERTITLE

 

CUT TO: INSERT - MORTON HOUSE, EXT. DAY

SPRUCE, ED, SAM, DEAN, MAGGIE and HARRY are getting out of the house.

ED IN VOICE-OVER: Leap year, February 29th, the Morton House. A tragic day. A day of souls bound in torment, of lives held in cruel balance. But the Ghostfacers, they did the best that they could. (we see MAGGIE and HARRY hug.)

HARRY IN VOICE-OVER: We lost a beloved friend, but we gained new allies. (we see SAM giving ED a piece of paper and patting him on the shoulder, then SAM and DEAN turn to get to their car)

ED IN VOICE-OVER: We know this much: that every day, including today, is a new beginning.

END OF INSERT - CUT TO: HOUSE, INT. DAY

ED and HARRY sitting in their armchairs in front of the fireplace.

ED: We learned more than we can say in the brutal feat of the Morton House.

HARRY: The Ghostfacers were forced to face something far more scary than ghosts. They were forced to face themselves.

ED: (in a solemn thumbs-up motion) War changes man.

HARRY: (turns to ED) And Maggie.

ED: (resumes) War changes man… And one woman. (scoffs, then looks down) You know, Corbett, we just… Oh, gosh, we just like to think that you’re out there watching over us.

HARRY: As far as we’re concerned, you’re not an intern anymore. You have more than earned full Ghostfacer status. (pauses, and turns to ED) Plus, it’d be cool to have a ghost on the team.

ED: Yeah. And here we were thinking that, you know, we were teaching you… And all this time, you were teaching us, about heart, about dedication. About how gay love can pierce through the veil of death and save the day. Thank you, Alan J. Corbett.

HARRY: Go well into that starry night, young Turk.(ED turns to look at him) Go well.

INSERT - EXT. DAY

CORBETT is loading some equipment into the Ghostfacers van. SPRUCE is filming.

CORBETT: (panting) Come on, Spruce, I gotta get all this stuff packed up.

SPRUCE: So? Pack and talk!

CORBETT: I don’t know what to say.

SPRUCE: Say what comes to mind. (CORBETT chuckles) This is one of our confessional moments, Corbett, so confess. What’d you think is gonna happen tonight? What do you think’s gonna happen tonight on this trip?

CORBETT: (sighs, then turns to the camera) I think tonight, I really do, I think all our dreams are gonna come true. (turns back to the van, then to SPRUCE) Does that sound stupid?

SPRUCE: Kinda does, yeah.

CORBETT chuckles, then smiles to the camera.

END OF INSERT

CARD SAYING: “In Memory of Alan J. Corbett, 1985 - 2008
King of the Impossible”

 

END OF “GHOSTFACERS” - BACK TO NORMAL SHOT

The zoom goes out, and we see that the card was on a computer, with SAM and DEAN sitting in front of it. They have just watched the whole episode in the Ghostfacers HQ. ED, HARRY, MAGGIE and SPRUCE are standing behind them with a beer, waiting to see their reaction to this first episode of Ghostfacers.

ED: So guys, what do you think?

DEAN wipes his eyes.

ED: You alright?

DEAN: (chuckles) You know, I kind of think it was half awesome.

MAGGIE: Half awesome? That full-on good, right?

DEAN and SAM exchange a meaningful glance. DEAN reaches into the bag next to his feet and clicks something on while SAM is speaking.

SAM: Yeah. I mean, it’s bizarre how y’all are able to, uh, honor Corbett’s memory while grossly exploiting the manner of his death, well done.

DEAN: (sitting upright again, as if nothing happened) Yeah. No, it’s a real tight rope you guys are walking.

SAM and DEAN get up and go for the door.

SAM: Yeah. All right, guys.

ED: (after a pause) No, that’s reality, man. (SAM and DEAN turn back to face him) Yeah. Corbett gave his life searching for the truth, and it is our job over here (shows the other Ghostfacers) to share it with the world.

SAM: Right. Well, um, our experience, you know what you get when you show the world the truth?

DEAN: A straightjacket. Or a punch in the face. Sometimes both.

SAM: Right.

HARRY: (chuckles) Come on, guys, don’t be Facer haters because we happen to have gotten the footage of the century.

ED: Oh, yeah.

SAM and DEAN look at each other, then wince.

DEAN: You got us there.

SAM: Yeah.

DEAN: Yeah. Well, we’ll see you guys around.

SAM salutes them with a little hand gesture, to which MAGGIE responds.

ED: Yeah.

SPRUCE: Peace out.

SAM and DEAN leave the room. ED closes the door.

HARRY: (pauses, then) Dicks.

ED: Oh, yeah.

MAGGIE: Totally.

SPRUCE: Yup. Let’s start laying off some DVDs.

HARRY: That sounds like a good idea, Spruce. You know, guys, I think we’re gonna need a bigger office here. (ED finds the bag that SAM and DEAN left under the table) You know, ‘cause we’re gonna go national, then it’s gonna go international, and-- (sees ED holding the bag)

ED: Menudo left their dance bag behind. (they all chuckles)(singsong)  What’s inside? (takes out a weird looking electronic device) Huh? Whoa. What the hell is this?

Immediately after he takes the device out of the bag, the computer screens start having static.

SPRUCE: (sitting in from of the screen he was about to put the DVD on) Uh, seem to be having some technical difficulty over here.

The data starts being erased.

HARRY: Wait, wait, wait!

ED: No, no, no!

HARRY: Wait! “No operating system found”? Wait a minute!

 

CUT TO: EXT. HOUSE, DAY

SAM and DEAN are going to their car, which was parked in front of the Zeddmores’ House. They turn to look at the garage.

SAM: We clean?

ED and HARRY: (screaming in the background) No!

ED: Are you kidding me?

HARRY: No, this can’t be happening!

SAM and DEAN smile.

ED: Harry, harry. No!

SAM and DEAN get into the car.

DEAN: Electromagnet. Wiped out every tape and hard drive they have.

SAM: World just isn’t ready for the Ghostfacers.

DEAN: That’s too bad, I kinda liked the show.

SAM: (chuckles) Had its moments.

DEAN starts the engine  and they drive away to the sound of the Ghostfacers Theme Song.

ED VOICE-OVER: That is money in the bank.

 

FADE TO BLACK

 

Ecrit par Daeva02.

Kikavu ?

Au total, 120 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

clark77 
18.09.2018 vers 10h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Fleurdelun 
29.05.2018 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

schumi  (02.03.2017 à 22:18)

Des ghostfacers hilarants pour un épisode décalé où les frères ne sont pour une fois pas les personnages principaux! Avec une vraie pointe d'émotion, un très bon épisode!

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute !! | Plus d'infos

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente

Photo de la quinzaine
Aujourd'hui à 21:56

Le Roadhouse 28
Hier à 17:06

Staff
05.01.2019

Meg Masters
Hier à 23:17

Katie Cassidy
Hier à 23:14

Partie Personnages
Hier à 21:43

Jessica Moore
Hier à 21:19

DJ Qualls
Hier à 21:09

Felicia Day
Hier à 21:05

Kevin McNally
Hier à 21:00

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne Série club

14.11 : Damaged Goods (inédit)
Vendredi 25 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
Des épisodes 14.12 Prophet and Loss et 14.13 Lebanon (le 300e épisode) ainsi que la promo du...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Qu'avez-vous pensez de l'épisode de reprise, le 14.10 "Nihilism" ? Venez voter puis n'hésitez pas à...

Ce soir c'est le retour de Supernatural

Ce soir c'est le retour de Supernatural
Et pour vous permettre d'attendre voici la nouvelle promo de l'épisode 14x10 "Nihilism" dans notre...

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Qu'avez-vous pensé de l'épisode de reprise "Nihilism" ? N'hésitez pas à venir commenter dans le topic S14

Total : 8 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Hier à 23:00

Skins : nouveau sondage (Nicholas Hoult) et nouveau duel Dowton abbey vs The Tudors !!

quimper, Aujourd'hui à 00:51

Nouveau sondage sur Engrenages. Pas besoin de connaitre la série pour pouvoir voter.

Sas1608, Aujourd'hui à 15:09

Concours sur le quartier de Grey's Anatomy. A vous de créer un médecin qui va intégrer le Grey-Sloan ! On compte sur votre présence !!!

sauveur, Aujourd'hui à 21:32

La photo du mois du quartier Dallas attend toujours vos votes. Venez voter

juju93, Aujourd'hui à 22:19

"Souvenir du P-L-anet" : mur d'images du quartierThe L Word. Venez poster votre image préférée du générique.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site