VOTE | 651 fans

#218 : Le Chef d'Oeuvre de l'Horreur


Réalisé par: Phil Sgriccia
Ecrit par: Ben Edlund


Sam et Dean se rendent sur le plateau de tournage d'un film d'horreur à Hollywood pour enquêter sur la mort d'un acteur du film suite à des rumeurs disant qu'il aurait été tué par un fantôme. Ils découvrent que ce n'était qu'un moyen pour promouvoir le film, mais lorsqu'un producteur et un exécutif du studio sont tués, ils remmettent en question leur déduction un peu trop hâtive..


>>Photos promo<<

Popularité


4.43 - 7 votes

Titre VO
Hollywood Babylon

Titre VF
Le Chef d'Oeuvre de l'Horreur

Première diffusion
19.04.2007

Vidéos

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

L'épisode démarre sur une cabane au milieu d'un bois en pleine nuit. Une jeune femme, une torche à la main, cherche ses amis, elle est effrayée. Soudain, un de ses amis apparaît en panique en lui disant que leurs amis ont été tués et qu'ils doivent partir. Mais elle refuse de partir car elle doit chercher sa soeur. Il s'en va en la laissant seule, elle le rappelle en criant son nom.

Des bruits se font alors entendre dans les bois. La caméra fait un gros plan sur l'actrice qui hurle.

On voit le cameraman et quelques personnes de l'équipe de tournage autour. Le réalisateur coupe la scène et va voir l'actrice, il n'est pas convaincu de son cri et veut refaire la scène.

L'équipe fait une pause, Tara, l'actrice, rejoint son partenaire de jeu qui discute avec un technicien du tournage, Franck. Il leurs raconte qu'il se passe des choses étranges sur le plateau mais les deux acteurs ne le prennent pas au sérieux.

 

Tara est dans le décor des bois et répète la scène où elle hurle. Soudain, elle entend des bruits autour d'elle et pense que quelqu'un lui joue un tour. Elle avance puis regarde au plafond: elle voit une ombre lumineuse puis découvre le corps ensanglanté de Franck accroché là-haut. Elle hurle de peur et le réalisateur qui entend son cri à l'autre bout du plateau lui dit que c'est ça qu'il attendait.


*** SUPERNATURAL ***

Sam et Dean visitent les studios dans une navette. La guide raconte l'histoire de ces studios. Dean est très entousiaste. Sam, assis devant lui, descend de la navette lorsque la guide parle de la série Gilmore Girls. Dean le suit même si il voulait finir la visite guidée. Il est très content d'être là et pense même voir Matt Damon. Il veut continuer la visite des sudios mais Sam lui dit qu'ils doivent travailler et se rendre sur la plateau 9.

Dean lui rappelle qu'ils sont venus à Los Angeles pour des vacances: piscine, visites,...

Sam lui fait remarquer que le temps n'est pas vraiment californien mais plutôt canadien. Dean pensait bien faire en lui accordant du repos après l'histoire avec Madison mais Sam, lui, veut travailler pour oublier. Dean acquiesce.

Sam lui parle alors de leur affaire: un homme est mort sur un plateau de tournage. Dean pense alors à un plateau hanté comme celui du film « Poltergeist ». Il demande des précisions à Sam. Sam lui donne le nom de l'homme décédé, Franck Jeffe et lui dit également qu'une jeune femme à vu un visage evanescent. Dean lui demande le nom de la jeune femme et Sam lui dit qu'il s'agit de Tara Benchley. Dean l'arrête de suite. Il semble en effet être fan de cette actrice de films d'horreur. Il prend soudain intérêt pour cette affaire sous l'air étonné de Sam.

 

Ils arrivent sur le tournage du film. Trois hommes de l'équipe du tournage discutent. Il s'agit des producteurs du film. Ils ne sont pas d'accord au sujet de l'éclairage du film et un des trois hommes, Brad, leur fait bien savoir. En voyant Sam et Dean plantés là, Brad prend Dean pour un assisstant de production ( « P.A ») et lui demande d'aller lui chercher des milk-shakes. Dean ne comprend pas vraiment pourquoi il lui demande ça et Sam arrive à son secours.

 

L'équipe se prépare à tourner une nouvelle scène. Dean, les milk-shakes sur un plateau, regarde autour de lui et surtout au plafond. Il pose le plateau et grimpe l'escalier qui mène là où le corps a été retrouvé. La prise de la scène commence. Pendant que les acteurs jouent une scène où ils récitent une incantation dans une cabane, Dean inspecte au détecteur le haut du plateau. Le réalisateur coupe la scène.

 

Sam retrouve Dean au buffet. Il lui dit qu'il n'a trouvé aucun résidu électromagnétique . Dean se régale avec les petits pains. Sam non plus n'a rien trouvé concernant Franck Jeffe. Par contre, concernant l'histoire du plateau 9, il a découvert que quatre personnes sont mortes durant ses 80 dernières années. Il pense peut-être à un esprit vengeur.

Dean aperçoit Tara au loin. Il prend un scènario au passage et s'approche d'elle pour le lui remettre. Il est assez maladroit et elle remarque que c'est son premier jour sur le tournage. Il lui dit qu'il est fan d'elle et lui parle du corps qu'elle a trouvé. Il lui demande si elle connaissait Franck. Tara lui répond que non et Dean trouve ça bizarre que personne ne le connaisse. Elle lui montre alors une photo de lui et Dean à l'air surpris en le voyant.

 

On frappe à une porte. Un homme va ouvrir. Ce sont Dean et Sam. L'homme en question n'est autre qu'un acteur que Dean connait bien. Il a vu pas mal de ses films: c'est George St James. Dean l'a reconnu sur la photo que Tara lui a montré. Il les fait entrer et leur explique le coup publicitaire monté par l'équipe du film: les producteurs l'ont fait venir sur le plateau pour jouer le rôle de Franck Jeffe et feindre sa mort. Les histoires de plateau hanté sur un tournage de film d'horreur amènent beaucoup plus de monde. Même le fantôme que Tara a vu n'est autre qu'une image projetée sur un écran.

 

Retour sur le plateau, les acteurs jouent une scène dans la cabane. Le technicien du son entend un drôle de bruit dans son casque. L'équipe est satisfait de la prise mais le technicien leur dit que le son n'est pas bon. Ils doivent alors refaire la prise.

En attendant, les producteurs discutent. Brad n'est pas vraiment convaincu de la crédibilité de la scène, il veut une précision concernant une réplique: comment les morts entendent-ils le chant latin?

Brad s'éloigne ensuite dans le décor des bois, un peu plus loin, pour écouter ses messages. Les deux autres producteurs n'ont pas l'air de beaucoup l'aimer.

Brad écoute ses messages et une femme se trouve derrière lui, il la voit et s'avance vers elle. Sa peau est blanche, elle ressemble à un cadavre. Brad lui dit que la maquilleuse devrait revoire quelques petites choses comme certaines blessures qui devraient être plus prononcées sinon elles ne se verront pas à la caméra. La femme ne dit rien, Brad retourne à ses occupations, elle s'avance vers lui, il se retourne et elle enlève son peignoire. Elle est nue et se dirige vers les escaliers. Brad la suit.

Les acteurs reprennent la scène en précisant une réplique comme Brad l'a suggéré. Soudain, un corps pendu à une corde tombe dans le décor de la cabane, les acteurs hurlent et l'équipe autour est saisie. C'est Brad qui s'est pendu.

 

Le tournage a repris. Les acteurs jouent une scène toujours dans la cabane. Tara demande de couper, le réalisateur crie « Coupé! ». Dean à l'arrière, en parfait P.A, crie « Coupé! » également. Le réalisateur va voir Tara et lui demande ce qu'il ne va pas. Elle lui dit qu 'elle est un peu perturbée avec tout ce qui se passe mais c 'est aussi son texte:elle trouve que le sel pour éloigner les esprits est un peu ridicule. Le réalisateur se retourne alors vers les producteurs pour leur demander par quoi d'autre ils pourraient remplacer le sel. Dean assiste à la scène. Un des producteurs pense à des armes. Tout le monde semble d'accord mais un certain Walter n'est pas du même avis et s'en va sans que personne ne fasse attention à lui mis à part Dean.
Sam arrive et lui demande ce qu'il se passe. Dean lui raconte que Tara a fait une belle préstation. Sam lui dit que c'est de l'enquête dont il parle, Dean est totalement dans son nouveau job de P.A. Sam lui parle alors de Brad qui s'est réellement pendu mais Dean est plus occupé à écouter ce qu'on lui dit dans l'oreillette. Cependant, il emmène Sam voir le technicien du son pour qu'il écoute le bruit qu'il a enregistré lors d'une scène. Sam et Dean pensent que le plateau est désormais hanté. Ils décident de regarder la scène où Brad est mort. Ils se faufilent dans une caravane et regarde sur un DVD que Dean a réussi a avoir, la scène. Ils remarquent un fantôme dans le coin de la scène. Sam a déjà vu cet esprit.

Les frères Winchester sont de retour sur le tournage. Pendant que Sam cherche qui est ce fantôme, Dean s'amuse avec les autres assistants de production a noter les actrices par oreillette. Sam lui dit que le fantôme est celui d'une starlette des années 30 qui s'est pendue pendant le tournage d'une scène.

 

Le tournage est fini pour la journée. Tout le monde quitte le plateau. Sam et Dean sont au cimetierre et cherchent la tombe de cette starlette. Ils la trouvent et creusent. Pendant ce temps sur le plateau, un des producteurs, Jay, n'est pas encore partie et termine de passer un coup de téléphone. Jay racroche et les lumières s'éteignent.


De retour au cimetierre: Sam et Dean ont terminé de creuser. Dean ouvre le cercueil, Sam balance du sel et de l'essence et Dean jette une allumette. Le cercueil s'embrase.


Sur le plateau, Jay aperçoit une personne de dos et lui demande la sortie car il n'y voit rien. La personne ne répond pas et Jay lui crie dessus en s'approchant. La personne se retourne: elle a le crâne défoncé, son visage est couvert de blessures ensanglantées. Jay prend peur et tombe en voulant s'échapper. Le ventilateur se met en route et l'esprit disparaît. C'est alors que Jay est traîné de force vers le gros ventilateur qui le déchiquette.

 

On voit une bande annonce du film, Hell Hazers 2: le calcul, comme une vraie bande annonce de film.

 

Sam et Dean sont sur le lieu du crime entourré par la police. Sam fait remarquer à Dean que Jay est mort dans les mêmes conditions qu'un éléctricien qui travaillait sur ce même plateau quelques années plus tôt. Comme le cadavre de la starlette a été brûlé, ils pensent alors à un autre esprit.

Le réalisateur arrive sur les lieux et rassemble l'équipe, Sam et Dean sont également présents. Le réalisateur annonce que le tournage est suspendu pendant quelques jours.

 

Sam est dans la loge et regarde le film, il regarde la scène où Tara récite le rituel en latin. Dean arrive et Sam lui demande si il a trouvé où l'électricien était enterré. Dean lui répond qu'il a été incinéré. Les frères sont perdus. Dean demande à Sam si un fantôme est apparu dans une autre scène. Sam dit que non et remarque que l'incantation que lit Tara est en réalité un vrai rituel de citations nécrotiques.

 

Sam et Dean s'en vont voir le producteur dans son bureau pour lui demander qui a écrit l'incantation en latin. Le producteur leur dit que c'est Walter et que, d'ailleurs, ils ont dû découper 90% du script pour que l'histoire soit potable.

Sam et Dean lisent le script d'origine écrit par Walter. Ils pensent que Walter est lié à cette histoire car son script comporte pas mal d'incantations , il doit en savoir un rayon sur la magie et il s'en sert pour saboter le film.

 

Le producteur rejoint Walter qui lui a demandé de venir dans la « forêt » du plateau. Il lui demande ce qu'il veut car il a beaucoup de travail. Walter lui reproche d'avoir saccagé son scénario. Quelque chose pend de la main de Walter. Il tend une amulette et récite l'incantation en latin. Le fantôme apparaît et le producteur se met à hurler.


Le ventilateur se met en route et le fantôme le traine par le pied jusque là. Dean arrive et tire dans le fantôme qui disparaît. Sam éteint le ventilateur et se dirige vers  Walter qui monte l'escalier. Sam lui dit qu'il est au courant pour les meurtres, Walter explique que c'est de leurs fautes, qu'ils ont foutu en l'air toutes ces années de travail. Sam n'arrive pas à faire entendre raison à Walter qui récite une fois de plus l'incantation.


Le sol se met à trembler et trois fantômes apparaissent. Dean veut leur tirer dessus mais ils disparaissent. Sam est alors frappé. Les revenants se sont rendus invisibles. Sam, Dean et le producteur se sauvent, les fantômes invisibles les pourchassent juqu'à la cabane où ils s'enferment. Malheureusement, ce n'est qu'un décor et le fond de la cabane est ouverte sur le plateau. Sam a une idée. Il sort son portable et grâce à la vidéo, ils pourront voir les fantômes. Les rayons de la vidéo leur permet effectivement de les voires. Sam guide Dean qui tire sur les fantômes. Ils aperçoivent au dessus d'eux Walter qui s'échappe. Sam passe le relai au producteur et va rattraper Walter.


Sam l'attrape et lui demande de lui donner l'amulette. Walter la claque au sol et elle se brise. Dean et le producteur les rejoignent. Sam leur dit que Walter a libéré tous les esprits en brisant l'amulette. Walter est alors attrapé et tué par les esprits qu'il a libéré sous le ragard de Sam, Dean et le producteur.


Le tournage a repris. Les acteurs jouent la scène que Dean, Sam et le producteur ont vécu dans cette même cabane avec les fantômes et le portable. Le réalisateur est entousisate face à cette modification de script. Sam est là, près du producteur et est perplexe il lui demande alors si c'est tout ce qu'il va faire de ce qu'il vient d'apprendre, à savoir qu'il y a une vie après la mort. Le producteur lui répond qu'il manquait du mouvement au scénario. Sam ne comprend vraiment pas le monde d'Hollywood. Il passe devant la caravane de Tara qui est en pleine action, Dean ouvre la porte et descend de la caravane sous le regard un peu gêné de Sam, Tara, elle, affiche un grand sourire.

Les frères Winchester s'en vont des studios sous un grand couché de soleil orangé. ( Un décor en réalité!)

FIN



Ecrit par Luinel

 

La nuit, dans les bois. Une jeune femme, Wendy, est à l'extérieur d'une maison abandonnée. Elle marche avec une lampe torche, l'air terrifiée.

 

WENDY : Mitch ? Ashley ? Vous êtes là ? Répondez, voyons ! Où êtes-vous? (appelant) Oh hé ? Oh hé ?

 

Soudain, quelqu'un lui pose sa main sur son épaule. Terrifiée, elle hurle, puis reconnaît son ami, Brody.

 

WENDY (soulagée en reconnaissant son ami) : Brody !

 

BRODY (terrifié) : Ashley et Mitch sont morts, Wendy! Ils ont été tués!

 

WENDY : Brody, calme-toi, tu veux!

 

BRODY : Mais tu vois bien qu'on n’a aucune chance, il faut tout de suite s'en aller!

 

WENDY : Non, pas question de filer d'ici, tu m'entends ? Il faut d'abord trouver ma sœur !

 

BRODY (en s'éloignant) : Non! Non! J'ai pas envie d'être tué moi aussi!

 

WENDY : Brody ! Me laisse pas seule ici ! Brody ! Oh non ! (énervée) Ça tu vas me le payer !

 

Elle entend un bruit derrière elle, et cesse de gémir. Lorsqu'elle se retourne, elle hurle de terreur, mais son cri devient vite ennuyé.

 

La jeune femme se trouve en réalité sur un plateau de tournage. Une caméra est en face d'elle, avec une balle de tennis fixée au-dessus, supposé représenter le monstre qui la terrifie. Wendy arrête de crier, visiblement dépitée. Le réalisateur, McG, observe la jeune femme jouant Wendy, Tara Benchley, depuis l'avant du plateau.

 

McG : Coupez! (à son assistant, exaspéré) Qu'est-ce qu'elle me fait là ? Il faudra la refaire !

 

TARA BENCHLEY (tendant sa torche à un assistant) : Merci.

 

WALTER DIXON (un assistant, tendant une bouteille d'eau à Wendy) : Tenez.

 

TARA : Merci.

 

Les gens s'activent autour d'elle, pour arranger la scène.

 

McG (en s'avançant vers Tara) : Bon... (feignant l'enthousiasme) c'était excellent Tara ! C'était génial ! On la refait, hein ? Et peut-être que tu pourrais essayer de crier mieux que ça ?

 

TARA (gênée) : Je sais, je sais...j'ai pas...j'ai pas tenu mon cri...excuse-moi...

 

McG : Non! C'est rien! Mais l'ingénieur du son ne tolère aucune légère imperfection parce que, les effets spéciaux rendront ton cri terrifiant. (lui montrant un cahier de story-board, apporté par une employée, montrant un squelette en flamme s'attaquer à une femme) Tu veux jeter encore un petit coup d'œil à la scène ?

 

TARA : Non, c'est inutile...j'y arriverai, j'y arriverai...

 

McG (en lui pinçant gentiment le menton) : Oui, je t'assure, ma chérie. (en retournant vers sa chaise) oui...

 

UNE EMPLOYEE (hurlant dans un haut-parleur) : Attention! On s'offre une pause de dix minutes! Recharger la caméra et les autres appareils!

 

Tara part s'asseoir sur une chaise, à côté de l'acteur qui jouait Brody, Rick. Frank, un employé sur le plateau, parle avec lui.

 

FRANK : J'vais vous dire, c'est pas drôle de travailler seul caché derrière les décors, ou après le tournage.

 

RICK : Ouais.

 

FRANK : J'ai eu le temps de remarquer des choses bizarres.

 

RICK : Ah ouais ? Comme quoi ?

 

FRANK : Oh, comme être observé...

 

RICK (riant) : Sans blague ?

 

FRANK : Hé! C'est un film un assez spécial ! Il peut arriver des choses qui font peur.

 

RICK (se tournant vers Tara) : Franky pense que le plateau est hanté, pour de vrai. (Tara rit)

 

FRANK : Croyez-moi, en tout cas, dès qu'on a terminé, je range tout ça, et je fiche le camp d'ici. Vite.

 

Il s'éloigne. Tara et l'acteur le regardent partir, surpris.

 

RICK : Il a trop longtemps travaillé sur des films d'horreurs. (en imitant un fantôme) OOOooouuhh.... (Tara l'approuve en riant)

 

Dans les faux bois du plateau, Tara répète son texte.

 

TARA : Me laisse pas seule ici, Brody, Oh non, Ça tu vas me le payer ! (elle tente de crier avec terreur, mais n'y arrive pas) Aaahh...Aaaah...Me laisse pas seule ici ! Tu vas me le payer ! Aaahh... (elle entend un bruit, comme un gargouillement) Oh hé ? (scrutant les buissons) Qui est là ? Répondez ! (en riant) C'est pas drôle ! D'accord ! C'est très drôle ! Oh hé ? (en s'avançant sur le plateau) Qui est là ?

 

Une casquette tombe à ses pieds. Tara lève la tête et aperçoit l'ombre d'un fantôme, qui s'évapore rapidement, au-dessus du cadavre de Frank. Suspendu par des câbles au plafond, son visage est en sang. Terrifiée, Tara hurle comme jamais, et son cri résonne jusqu'à l'endroit où se trouve le réalisateur.

 

McG (satisfait, en s'adressant à Tara) : Tu vois que tu peux, quand tu t'appliques !

 

_____________________________________Générique__________________________________

 

Los Angeles, dans les studios de Warner Bros. Sam et Dean sont à bord d'un wagon, en visite guidée sur les plateaux.

 

GUIDE (voix amplifiée par le micro) : Depuis son ouverture en 1927, c'est à dire depuis plus de 80 ans, les studios n'ont jamais cessé de travailler.

 

DEAN (regardant partout, fasciné, et en s'adressant à son voisin) : C'est ici qu'ils ont tourné le film Creepshow. (Son voisin, un gamin enrobé en train de manger une glace, l'ignore)

 

GUIDE : Sur votre droite, vous voyez les décors qui ont été utilisés pour le tournage de la série télévisée Gilmore Girls (Sam tourne la tête à droite, mal à l'aise) Et avec de la chance, vous pourrez apercevoir l'une des vedettes de cette série !

 

SAM (en sautant de la voiturette en marche) : Amène-toi!

 

DEAN : Hé ! On finit la visite ! (Dean descend de la voiturette) .

 

GUIDE : Et, comme vous le voyez, juste sur votre droite, voici le décor de New York Avenue. C'est là qu'a été tourné Loïs et Clark !

 

Dans un autre endroit, toujours à l'extérieur des studios, les deux frères marchent à travers les décors. Dean semble excité comme un gosse.

 

DEAN : Tiens, regarde ! C'est Matt Damon !

 

SAM (moqueur) : N'importe quoi ! C'est pas Matt Damon !

 

DEAN (très sérieux) : Si c'est lui!

 

SAM : Non mais tu vois Matt Damon nettoyer par terre avec un balai et une pelle !

 

DEAN : Pourquoi pas ? Il répète peut-être un rôle.

 

SAM : Arrête de dérailler...Alors, il est ou ce plateau 9 ? A mon avis, il devrait être par là.

 

DEAN : Non, mais j'ai repéré un truc par là.

 

SAM : Je te rappelle qu'on a du travail. C'est bien toi qui a voulu venir à Los Angeles !

 

DEAN (en râlant) : Oui, en vacances! Pour nager dans les piscines et voir les stars de l'écran ! Pas pour travailler.

 

SAM (moqueur) : Parce que tu penses qu'on peut se baigner avec le temps qu'ils ont ici ? On se croirait au Canada.

 

DEAN : C'est vrai. Mais j'pensais qu'après ce qui t'étais arrivé avec Madison, t'aurais eu envie de décompresser quelques jours.

 

SAM : C'est bien pour ça que je préfère travailler, au moins ça m'occupera l'esprit.

 

DEAN : D'accord, d'accord, j'comprends. Bon, quelqu'un a été tué pendant un tournage, c'est ça ?

 

SAM : Oui...heu...la rumeur s'est vite répandue sur internet, et on raconte que le plateau est hanté.

 

DEAN : Un autre Poltergeist ?

 

SAM : Peut-être un autre poltergeist.

 

DEAN : Non, non, non, je parle du film Poltergeist. (Sam hausse les épaules) T'as vraiment aucune culture cinématographique ? D'après la rumeur, le plateau de Poltergeist était hanté, ils ont utilisé de vrais ossements humains dans des scènes du film, et le résultat, c'est qu'il y' a eu trois acteurs de tués.

 

SAM : Ah oui...Ben c'est peut-être quelque chose comme ça.

 

DEAN : Bon, et comment s'appelle la victime ?

 

SAM : Frank Jaffey.

 

DEAN : Frank Jaffey ? Y'a un certificat de décès ? Un rapport du légiste ?

 

SAM : J'en sais rien, mais c'est Los Angeles ici, c'était peut-être pas son véritable nom. En tout cas, l'actrice qui l'a trouvé a prétendu avoir vu un truc bizarre, une forme qui s'est évanouie.

 

DEAN : Comment est-ce qu'elle s'appelle?

 

SAM : Heu...Tara Benchley.

 

DEAN (intéressé) : Qu...heu, attends, Tara Benchley ? De terreur.com, le fantôme buveur de sang ? (aux anges) Mais enfin, pourquoi tu me l'as pas dit plus tôt ?

 

SAM (stupéfait) : Quoi ? Ah ben alors, ca y'est ? T'es revenu avec moi ?

 

DEAN (redevenu sérieux) : C'est une actrice merveilleuse. Elle est très bonne.

 

Sur le plateau 9, Brad Redding parle avec McG, le réalisateur, et le producteur du film, Jay Wiley.

 

BRAD : Essayez de comprendre, tout le monde sur ce plateau raffole de voir les rushs, moi le premier. Et c'est après les avoir vu que j'pense qu'on devrait essayer de...de les rendre plus gais.

 

JAY (incrédule) : Plus gais ?

 

BRAD : Oui, Jay ! Plus colorés ! McG, Vous savez de quoi j'parle, vous êtes le maître dans ce domaine.

 

McG : Mais là, il s'agit d'un film d'horreur !

 

BRAD : Qui dit que horreur doit forcément être terne, c'est déjà assez déprimant comme ça ! Qu'est-ce que vous en dites ? (remarquant Sam et Dean, qui viennent de s'introduire sur le plateau) Hey! Excusez-moi! Vous là-bas avec la veste verte (Dean, surpris, se pointe lui-même) Oui, oui, vous ! Approchez ! (Dean échange un regard surpris avec Sam, et s'avance vers Brad) Soyez gentil ! Voulez-vous, apportez-moi un café.

 

DEAN (incrédule) : Vous me demandez un café ?

 

BRAD : Vous êtes bien un assistant, non ? Alors c'est votre travail.

 

SAM (accourant au secours de Dean) : Oui! Oui, oui...Il...Pas de problème, il vous l'apporte tout de suite. (Ils s'en vont)

 

DEAN : Tu obéis ?

 

SAM : Oui, un assistant est un esclave. (Il fait un signe du pouce à Brad)

 

BRAD (en les regardant s'éloigner) : Ils engagent n'importe qui, aujourd'hui.

 

Plus tard, sur le plateau, l'équipe se prépare à tourner. Dean se promène avec un plateau de Smoothies. Discrètement, il pose son plateau, et monte un escalier qui le mène vers les hauteurs du plateau en sortant son EMF. En bas, l'équipe se prépare à tourner.

 

McG : On reprend à la réplique « crois-moi, on s'amusera ». Action !

 

« WENDY » : Crois-moi, on s'amusera. Oh, force occulte de l'au-delà! Oh, esprit malfaisant des ténèbres, serviteurs de notre maître à tous, le tout puissant Satan, écoutez mon appel ! Je vous conjure d'apparaître sur le moment, sur terre ! Venez montrer votre toute puissance aux pauvres défenseurs du bien, en leur prenant leur âme, et en l'emportant en enfer ! Ces imprudents paieront leurs folies en souffrant pendant l'éternité. Oh, forces du mal, je vous en conjure, écoutez-moi! Que les esprits de l'enfer reviennent sur terre, pour montrer que Satan est toujours présent, et le sera jusqu'à la fin des temps, pour le bien de tous les siens...

 

Pendant ce temps, Dean scanne l'endroit avec son EMF, mais ne trouve rien. Il aperçoit un grand panneau blanc.

 

McG : Hé, je crois que ça suffira comme ça, Tara!

 

TARA (riant) : J'ai cru que ça n'allait pas finir!

 

McG : Coupez ! (tout le monde commence à rire) Ça c'est chouette, très chouette.

 

Quelques minutes plus tard, Sam rejoint Dean à la table faisant office de buffet.

 

SAM : Alors ?

 

DEAN : Aucune trace électromagnétique.

 

SAM : Génial...Qu'est-ce que t'en dis ?

 

DEAN : Heu...C'est un peu humiliant ce travail, mais....mais j'aurais jamais pensé que les gens mangeaient aussi bien sur un plateau (il prend un sandwich) . Regarde-moi ça (il tend un sandwich à Sam) Des sandwiches à la viande hachée! C'est délicieux ! Goûte !

 

SAM (vaguement dégoûté) : Tout à l'heure, peut-être. (Dean mord dans le sandwich)

 

DEAN (la bouche pleine) : Alors qu'est-ce que t'as appris sur la victime ?

 

SAM (écœuré) : Heu...Frank Jaffey avait été engagé pour une journée. Personne ne le connaît et personne ne sait rien sur lui.

 

DEAN : Bravo, on a été aussi mauvais l'un que l'autre.

 

SAM : Non, non, attends... (Ils sont interrompus par Walter, qui vient prendre un sandwich)

 

WALTER : Salut.

 

DEAN : Salut. (criant à l'assistant qui s'éloigne) Ils sont très bons ! (Revenant à Sam)

 

SAM : Bien, j'ai fait une petite enquête sur le plateau 9.

 

DEAN : Ah bon?

 

SAM : Ouais, et bien, quatre personnes sont mortes ici depuis son ouverture, de façon brutale, deux suicides, deux accidents.

 

DEAN : Il reste peut-être l'esprit d'un des morts.

 

SAM : Ouais. Ça nous donne déjà une base.

 

DEAN (apercevant Tara) : Bouge pas, j'reviens.

 

Il laisse Sam, qui l'observe, vaguement surpris, et se dirige vers Tara avec un air nerveux. Au passage, il arrache des feuilles de la main d'une employée.

 

EMPLOYEE (énervée) : Ça va pas, non ? (Dean l'ignore)

 

DEAN (à Tara) : Heu...je sais pas si vous avez eu ça (il lui tend le papier. Tara le prend en lui souriant) Je suis désolé, je débute, alors...

 

TARA : Premier jour ?

 

DEAN : Oui, et peut-être mon dernier. (Tara rit) Je suis désolé, ça va sans doute vous gêner, mais j'aime beaucoup ce que vous faîtes. Je vous ai vu dans Mort mère.

 

TARA (gênée) : Oh, seigneur, c'était pourtant très mauvais. En tout cas, merci beaucoup.

 

DEAN : De rien (il marque une pause) C'est vous qui l'avez trouvé ? Le cadavre ? (Tara perd son sourire et baisse la tête) Oh, pardon, je suppose que ça vous gêne d'en parler.

 

TARA : Non, non, au contraire, c'est une excellente occasion. C'est bizarre, personne sur le plateau ne m’en a dit un seul mot. Je crois qu'ils ont tous très peur de me voir craquer.

 

DEAN : Ça devait pas être beau à voir. (Tara ne dit rien) Et qu'est-ce qu'il s'est passé ?

 

TARA : C'était horrible. Il avait du sang qui coulait de partout, aussi bien de ses yeux que de sa bouche, et, j'ai vu cette... (Elle s'arrête, embarrassée)

 

DEAN : Quoi ?

 

TARA : J'ai vu une forme. Pour tout vous avouer, je n'ai aucune idée de ce que j'ai vu, je sais seulement que je l'ai vu. (Walter s'approche de Tara)

 

WALTER (en lui tendant une bouteille de jus de fruit) : Tiens, Tara.

 

TARA : Merci, Walter. (Il s'éloigne)

 

DEAN : Mais, dîtes-moi, est-ce que vous connaissiez la victime, ou non?

 

TARA : Oh, non, pratiquement pas.

 

DEAN : C'est bizarre, on dirait que personne ici ne savait qui c'était.

 

TARA : J'ai une photo.

 

DEAN : C'est vrai?

 

TARA (souriant) : Oui, j'ai toujours pris des photos sur les tournages, ça aide à tuer le temps quand le reste de l'équipe vous fait attendre. (elle feuillette son classeur jusqu'à ce qu'elle trouve ce qu'elle cherche) Heu...Là, tenez, la voilà.

 

DEAN (se penchant sur la photo de Tara et Frank, puis interloqué) : C'est pas vrai.

 

A l'intérieur d'une maison, quelqu'un frappe à la porte. Un homme ouvre pour voir Sam et Dean sur le seuil.

 

DEAN : Gérard St James ?

 

GERARD (qui ressemble trait pour trait à Frank) : Oui.

 

SAM : Vous êtes encore en vie. Et vous n'êtes pas Frank Jaffey.

 

GERARD : Heu, non.

 

DEAN : Vous étiez...Vous étiez le soldat du désert n°4 dans Metalstrorm : La destruction ?

 

GERARD : Oui, c'est vrai.

 

DEAN (enthousiaste) : Je savais que je vous avais reconnu. J'aime ce que vous faîtes. Vous étiez l'une des toutes premières victimes dans Cricters 3.

 

GERARD (riant) : Cricters 3!

 

DEAN : Ouais, ouais, c'est ça.

 

GERARD : Entrez donc par ici, entrez donc.

 

DEAN : Merci!

 

SAM (en même temps que Dean, ironique) : Génial...

 

Ils entrent chez Gérard. Dans le salon, Sam observe des portraits de Gérard sur le mur, en acteur, et déguisé en plusieurs personnages.

 

SAM (prenant la tasse de café que lui offre Gérard) : Merci.

 

GERARD (tendant sa tasse de café à Dean) : C'est un coup des producteurs, ils m'ont pris pour jouer ce pauvre Frank.

 

DEAN : Et faire croire qu'il avait été tué ?

 

GERARD : Oui, pour faire croire à un plateau hanté. De la publicité gratuite, c'est très bon pour un film d'horreur. Au point que la rumeur circule déjà sur internet.

 

SAM : Oui, ça on le sait.

 

GERARD (riant) : Oui, aujourd'hui, tout se passe dans les médias, personne n'y peut rien. Bientôt on finira par épouser son ordinateur.

 

DEAN : Pardon ?

 

SAM : Et le fantôme que Tara a vu ?

 

GERARD : Une projection sur un écran de diffusion.

 

DEAN : Vous trouvez pas ça cruel ? De lui avoir fait une blague pareille ?

 

GERARD : Hé, surtout, ne m'accusez pas, moi j'ai joué un rôle, rien de plus. Mais tiens, à propos de jouer, je vais jouer Willy, dans un dîner spectacle à la cantine de la salle de la Costa Mesa au cours de ce mois-ci. (Il tend un papier à Dean) Tenez, cette invitation donne droit à un steak.

 

DEAN : Mais si vous vous faîtes voir en public, ça va tout mettre en l'air, non ?

 

GERARD : Oh, mais non. Frank et Willy sont tout à fait différents l'un de l'autre.

 

SAM : Bien, Mr. St James, on va vous dire merci de nous avoir reçus de cette façon, et puis surtout, on est très content, de voir que vous êtes vivant et que vous allez très bien.

 

GERARD : Oui (il leur serre la main) .

 

SAM : Au revoir.

 

GERARD : Ça m'a fait plaisir.

 

DEAN : Heu...une dernière question. Quel effet ça fait de travailler avec Richard Moll ? (A Sam, qui lui lance un regard incrédule) Metalstorm, il faisait Huron, le roi des cyclopes (A Gérard) n'est-ce pas ?

 

GERARD : C'est un mec super.

 

DEAN : Ouais (il rit) , d'accord. (agitant les invitations) Et merci pour les steaks.

 

Sur le plateau 9, les acteurs qui jouent « Mitch » et « Sandra » sont filmés dans la maison abandonnée.

 

« MITCH » : En lisant les formules du grimoire, on les a sûrement faits revenir de là-bas en enfer.

 

« SANDRA » : C'est ridicule, on ne l'a pas fait exprès.

 

Pendant qu'elle parle, Dale, l'ingénieur du son entend un bruit étrange dans son casque, qui déforme le dialogue.

 

« MITCH » : Le résultat est là. Il n'est pas question de s'en aller sans Wendy et sa sœur, c'est compris ? Bon, alors, écoute-moi bien.

 

McG : Coupez ! C'est du beau travail.

 

DALE : Non, désolé, on a des voix bizarres sur la bande son.

 

McG : Oh non.

 

JAY : C'est pas vrai, pour une fois qu'ils savaient leurs textes (toute l'équipe soupire, excédée)

 

UNE EMPLOYEE : Ça va pas arranger notre retard (s'adressant à l'équipe) On y retourne, alors silence tout le monde !

 

DALE : Merci à tous !

 

BRAD (parlant à McG) : Non, non, non, non, mais écoute, c'est une belle scène, oui, de la vrai dynamite, mais pourtant, j'ai encore quelque... heu, non, pas de problèmes, j'ai juste des questions.

 

McG (ennuyé) : Lesquelles ?

 

BRAD : Et bien, pour commencer, il y' a certaines choses qui n'ont aucune logique pour moi. Il suffit que Tara fasse ses incantations et ça suffit pour faire alors venir ces fantômes ?

 

McG : Oui.

 

BRAD : Et vous croyez qu'étant en enfer, ils entendent les incantations, et comment ? Ils ont une ouïe supérieure ? Il n'y a pas de logique, le spectateur n'y croit pas.

 

McG : Comment dire, heu...Marty, C'est toi l'auteur.

 

MARTY (penché sur son portable) : Ouais, je sais bien, mais je peux pas vous expliquer.

 

BRAD : Ce serait pourtant super. Excusez-moi, j'ai eu plusieurs messages. (Il s'en va, concentré sur son oreillette Bluetooth)

 

McG : Connard.

 

Brad est sur une autre partie du plateau, isolé. Penché sur son Blackberry, il remarque une femme derrière lui. Son teint est blanchâtre, comme celui d'un fantôme. Maquillée de la tête au pied, elle a des marques sur le coup, clairement faîtes par des cordes. Elle ne dit rien, mais lui sourit.

 

BRAD : Est-ce que le réalisateur a vu ça ? (il s'approche de la jeune femme ) Non j'aime bien l'idée de peindre tout le corps, rien qu'en blanc et en noir, mais... (se penchant vers son cou) je ne sais pas si les blessures seront assez visibles pour la caméra... non, elles seraient mieux rouges, vous voyez ce que je veux dire ? (s'adressant à l'autre partie du plateau) Hé, Jay ! J'envoie quelqu'un au maquillage!

 

Il s'éloigne, mais elle se rapproche de lui à une vitesse surhumaine et lui tape l'épaule.

 

BRAD (se retournant) : Oui ?

 

La jeune femme, toujours silencieuse, enlève sa robe devant lui. Brad la regarde, stupéfait, tandis que nue, elle se tourne et monte les escaliers.

 

BRAD (courant après elle) : Pas trop vite.

 

Quelques minutes plus tard, les acteurs rejouent la scène dans la maison abandonnée.

 

« MITCH » : Je crois que c'est en lisant ce grimoire qu'on les a faits revenir, revenir de l'enfer.

 

« SANDRA » : Oh, mais c'est ridicule, s'ils étaient en enfer, comment ont-ils pu nous entendre ?

 

« MITCH » : Ils doivent avoir une ouïe exceptionnelle !

 

Soudain, le plafond de la maison abandonnée est défoncé par le corps de Brad qui s'agite, pendu. Les acteurs, terrifiés, hurlent et s'enfuient de la maison.

 

UN EMPLOYE : Ne vous affolez pas, vous affolez pas, retirez-le de là. Pourquoi il a fait ça ?

 

UN AUTRE EMPLOYE : En tout cas, on sera tranquille pour finir le film maintenant.

 

McG est choqué. L'oreillette bluetooth de Brad tombe par terre, et quelqu'un parle encore à l'intérieur, mais Brad est déjà mort.

 

Le matin suivant, sur le plateau 9, dans la maison abandonnée, les acteurs sont en train de jouer. « Wendy », le personnage de Tara, rentre dans la maison avec sa lampe torche.

 

« MITCH » (éclairant «Wendy » avec sa lampe torche) : Wendy!

 

« WENDY » (soulagée) : Oh, Mitch! (enlaçant Mitch et Sandra) Tu es vivant!

 

« MITCH » : On se débarrasse pas de moi si facilement.

 

McG : Vite, le tremblement de terre.

 

« WENDY » : Oh, du sel, c'est ça, il faut du sel. J'ai lu dans le grimoire que ça empêchait les fantômes d'approcher.

 

« MITCH » : Sandra, Logan, allez surveiller derrière. Faut être prêt à tout si jamais on est attaqué.

 

Pendant ce temps, derrière la caméra, Marty, le scénariste discute avec Jay, le producteur.

 

MARTY : Je trouve ça vraiment dramatique, ce type qui s'est pendu, pour de vrai. On devrait peut-être faire une pause.

 

JAY : On a fait une minute de silence pour lui au petit-déjeuner. C'est juste un producteur.

 

McG : Chuuuuut.

 

« WENDY » (à « Mitch ») : Je t'aime tant.

 

« MITCH » : Je le sais. Je regrette.

 

TARA (sortant de son personnage) : Attendez, on pourrait arrêter cinq minutes?

 

McG : Heu...oui, coupez. Coupez!

 

DEAN (à côté de l'équipe du réalisateur, portant un casque talkie-walkie) : Ouais, coupez ! (il mange un taquito)

 

McG : Je suis le seul qui puisse dire coupez. (il s'approche de Tara)

 

UN EMPLOYE : C'est coupez, mais personne ne bouge!

 

McG (à Tara) : Hé, qu'est-ce qu'il y' a ?

 

TARA : Je suis désolée, je suis un peu troublée.

 

McG : Rassure-toi, après tout ce qui est arrivé ces temps-ci, on peut pas t'en vouloir.

 

TARA : J'ai des difficultés à me concentrer sur le dialogue, tu sais, l'histoire du sel, j'trouve ça un peu idiot, pourquoi est-ce qu'un fantôme aurait peur du sel ? (Dean rigole en silence)

 

McG (se tournant vers le scénariste) : Ouais, attends... Marty!

 

MARTY (relevant la tête de son portable) : Ouais ?

 

McG : T'as entendu ?

 

MARTY : Oh, je suis pas un fou du sel, moi non plus, qu'est-ce que vous voulez, un autre condiment ?

 

McG : Oh non, ce serait pareil, ça vaudrait pas mieux. De quoi peut avoir peur un fantôme ?

 

WALTER (près de Dean) : Oh non, là, c'est de pire en pire.

 

MARTY : De quoi peut avoir peur un fantôme...peut-être bien...peut-être bien d'un fusil?

 

McG : Ouais, d'accord, ça paraît plus logique que le sel.

 

WALTER (énervé) : Quel bande de tarés !

 

Il s'en va, sous le regard étonné de Dean. Sam s'approche de son frère.

 

DEAN (à Sam) : J'ai l'impression que Walter n'apprécie pas.

 

SAM : Où est-ce qu'on en est?

 

DEAN : Ça avance au poil, Tara s'en sort remarquablement bien, probablement parce qu'elle a en mémoire tout ce qui est arrivé.

 

SAM (stupéfait) : Tu me parles du film, là?

 

DEAN : Ouais.

 

SAM : Dean, quand je te demande où on en est, je te parle de notre enquête, on n’est pas vraiment employés ici. Et puis je croyais que t'aimais pas trop ce boulot. (Sam observe Dean, qui a tout l'attirail du parfait assistant)

 

DEAN : Tu vois, finalement, je trouve que c'est bien de faire partie d'une équipe. (lui tendant un taquito, avant de mordre dedans) Tu veux un taquito ? Un régal.

 

SAM : Non. Moi, j'ai réussis à entrer à la morgue.

 

DEAN : Ouais.

 

SAM : Ben, c'était vrai. Brad est vraiment mort.

 

DEAN (parlant dans son casque) : Ouais, compris. (A Sam) Tu disais ?

 

SAM (confus) : Compris quoi ?

 

DEAN : Tu disais ?

 

SAM : Je disais que Brad est vraiment mort.

 

DEAN (n'écoutant pas Sam et parlant dans son casque) : Ils savent, ouais.

 

SAM : Ils savent ?

 

DEAN : Désolé, tu disais ?

 

SAM : Quoi ? Je te disais qu'il est raide, y' a absolument aucune équivoque là-dessus.

 

DEAN : On a eu du nez de venir par ici.

 

SAM : Ouais.

 

DEAN : J'ai un truc à te faire entendre. (dans son casque) Ouais, j'ai compris, j'arrive.

 

Dean emmène Sam jusqu'à Dale, l'ingénieur du son.

 

DEAN : Hé, Dale, tu peux repasser ce que tu m'as fait entendre?

 

DALE (en tendant le casque du son à Sam) : Ouais.

 

SAM (prenant le casque) : Merci.

 

Sam écoute l'enregistrement son d'une scène du film, celle où l'on entend un son étrange qui déforme les dialogues. Sam échange un regard éloquent avec Dean.

 

Plus tard dans la journée, Sam et Dean marchent sur le plateau.

 

SAM : Une voix paranormale.

 

DEAN : Qui date de la nuit où Brad est mort. Et tout à coup, des traces électromagnétiques sortent d'un peu partout. On peut dire que cet endroit est hanté.

 

SAM : Qui est ce fantôme et qu'est-ce qu'il veut?

 

DEAN : J'en sais rien, on va regarder les images de la mort de Brad.

 

A l'extérieur du bâtiment, Dean emmène Sam jusqu'à une caravane. Ils pénètrent à l'intérieur, et s'installent près d'un téléviseur. Dean insère un DVD dans le lecteur.

 

SAM : Ou t'as eu ce DVD?

 

DEAN : Ils appellent ça des “rushs”. Je l'ai eu par Cindy, qui a une liaison très discrète avec Drew. Il a dupliqué une copie de plus.

 

Il rembobine la scène complète, avec l'entrée surprise de Brad par le plafond.

 

DEAN : Tiens, regarde le type qui est passé à travers le toit. (Mettant la scène en mode « lecture ») Attention, on y va.

 

« MITCH » (sur la vidéo) : Ils doivent avoir une ouïe exceptionnelle. (Soudain, Brad passe à travers le plafond avec fracas, la vidéo se coupe)

 

SAM : Hé, attends un peu, remonte. (Dean rembobine la vidéo) Ouais, vas-y, vas-y, ouais, là ! Arrête ! (pointant l'écran du doigt) Là.

 

Dean met la vidéo en pause, et nous pouvons voir sur l'écran la femme au teint blanc, le fantôme qui a mené Brad à la mort.

 

DEAN : Dans Trois hommes et un bébé, ils ont eu ça aussi. Selleck, Danson et Guttenberg. Et je sais plus qui jouait le bébé.

 

SAM (confus) : De quoi tu parles ?

 

DEAN : Pendant le tournage d'une scène, il paraît que la caméra a filmé un fantôme. On raconte qu'en arrière-plan, on voit nettement l'image d'un esprit qui s'est laissé photographié.

 

SAM (observant plus attentivement l'image) : J'ai déjà vu cette femme.

 

Sur le plateau 9, Dean et Sam sont assis à une table. Dean porte son casque talkie-walkie et Sam lui tend une photocopie d'article.

 

SAM : Tiens, regarde ça.

 

VOIX DANS LE CASQUE DE DEAN : Allo, tu me reçois ? Alors, tu t'es décidé ?

 

DEAN : Ouais, joue sur Ozzy.

 

VOIX : Tu es sur ? Tu veux pas changer ?

 

DEAN : Non, j'ai 20 dollars sur Tara, elle est à 10 contre un.

 

VOIX : Parfait, alors on fait comme ça, salut.

 

DEAN : D'accord, c'est noté. (A Sam) Oui, qu'est-ce que tu disais ?

 

SAM (excédé, il secoue la tête et donne la photocopie à Dean) : Élise Drummond, une starlette des années 30 (Dean lit la feuille, qui est un résultat de recherche internet avec un article de journal incluant une photo d'Élise) Elle a eu une liaison avec un des producteurs. Il en a eu assez, il a rompu et il l'a virée des studios, alors Élise s'est suicidée en se pendant sur le plateau 9 pendant le tournage d'une scène.

 

DEAN : Ouais, comme Brad. Elle se vengerait des producteurs, d'après toi ?

 

SAM : C'est possible. Au moins, c'est un mobile, leurs morts se ressemblent dans les moindres détails.

 

DEAN : Ce soir, on ira voir sa tombe.

 

Sur une autre partie du plateau, devant la maison abandonnée.

 

EMPLOYEE (criant) : Ça suffit, on peut remballer, 6 h précise demain pour l'équipe prévue.

 

JAY (s'adressant à l'équipe) : Beau travail tout le monde (A McG) toi, t'es un vrai génie. Continue comme ça, et t'auras un oscar.

 

McG (le saluant) : Ouais, Jay.

 

La nuit, dans un cimetière, Dean et Sam marchent à travers les tombes, lampes torches à la main.

 

SAM : Où c'est ?

 

DEAN (regardant son plan et pointant une direction) : Heu...Par là.

 

Dean rit à la vue d'une tombe avec une statue de Humpty Dumpty.

 

SAM : Quoi?

 

DEAN : Ce plan valait bien les 5 dollars que j'ai payés. On pourrait aller voir la tombe de Johnny Ramone quand on aura fini.

 

SAM : Tu veux aussi le déterrer ?

 

DEAN : Ah, non, juste pour me recueillir. (passant devant une autre statue représentant un rockeur) Oh, joli.

 

SAM : Ce que j'ai du mal à comprendre, c'est pourquoi maintenant, au bout de 75 ans, Élise Drummond ce met tout un coup à tuer. Et pendant ce film.

 

DEAN : Elle supporte peut-être pas qu'ils fassent un film aussi effrayant.

 

SAM : Tu crois qu'elle veut tous les tuer ?

 

DEAN (s'arrêtant devant la tombe d'Élise) : Nous y sommes.

 

SAM (se rapprochant de la tombe) : Ouais. Bon allez...

 

DEAN (jetant la pelle à terre) : Au boulot. (Ils commencent à creuser. Nous voyons Dean au fond d'un trou qui tape le cercueil avec sa pelle. Son frère l'éclaire)

 

Sur le plateau 9, Jay est seul sur le plateau, au téléphone.

 

JAY : Je sais, non mais moi aussi je déteste ces rushs que McG fait tous les jours, mais il n'en fait qu'à sa tête. Je peux te dire qu'une autre fois, je dirigerai moi-même.  [...] Quoi? Toi? Mais non, Bob, toi je t'adore, t'es un vrai génie, continue comme ça et t'auras un oscar. [...]  Ouais, d'accord, oué, d'accord, on en reparlera, allez; salut. (Il raccroche) Quel connard.

 

Soudain, les lumières du plateau s'éteignent.

 

JAY : Oh, non. (il souffle) Hé, les gars, rallumez les projecteurs, j'y voit rien.

 

Au cimetière, le cercueil est entièrement déterré. Dean jette sa pelle à l'extérieur du trou et ouvre le cercueil avec un pied de biche. Le corps d'Élise est là, complétement décomposé. Pendant que Sam verse du sel sur le corps, Dean l'asperge d'essence et le brûle.

 

Sur le plateau 9, Jay marche à travers les faux bois du plateau. Il aperçoit une ombre marchant devant lui.

 

JAY : Hé! Hé, vous là-bas! J'y vois rien et j'aimerai sortir d'ici! Est-ce que vous voulez bien m'aider ?

 

L'homme se tient devant l'entrée de la maison abandonnée, et lui tourne le dos. Il est silencieux et ne bouge pas.

 

JAY : Hé! Hé, mon vieux! J'ai besoin de votre aide! Vous m'entendez ou vous êtes sourd ?

 

L'homme se retourne, sa tête a été lacéré, comme coupé en deux, et est toujours ouverte. Du sang coule de sa bouche. Jay hurle et tombe par terre.

 

JAY : Qui c'est ça ?

 

Un énorme ventilateur se met en marche et le fantôme disparaît. Jay tente de s'enfuir, mais quelque chose semble le ramener en arrière et le traîner. Il lutte mais son corps est mis en pièce par les pales du ventilateur, tandis que l'écran blanc à côté devient rougis par le sang projeté.

 

Nous voyons la première bande annonce du film, la preview. « Wendy » rentre dans la maison abandonnée avec sa lampe torche.

 

VOIX EN FOND SONORE : Ils ne pardonnent jamais. Ils n'oublient jamais.

 

« WENDY » (dans les bois) : Mitch ? Ashley ?

 

VOIX : Et cet été, ils reviennent encore pour régler leurs comptes...encore.

 

« WENDY » : Vous êtes là ? (elle se retourne lorsque quelque chose la surprend par derrière et hurle)

 

Des images du film défilent en accéléré pendant que l'on entend les voix des personnages en fond sonore.

 

« BRODY » : Ashley et Todd ont été tués, t'entends ? Ils sont morts ! (Nous voyons de courts moments du film tandis que les personnages parlent en fond sonore : Sandra hurlant, Wendy lisant l'incantation, les personnages fuyant à travers les bois)

 

« MITCH » : Maintenant, il ne nous reste plus qu'à nous défendre.

 

« BRODY » : Oh, non, moi je m'en vais tout de suite !

 

« WENDY » : Brody !

 

VOIX : Par les producteurs de Massacre aux champs de maïs, du Camion monstrueux, de Charlie et ses drôles de dames, de Charlie et ses drôles de dames se déchaînent et des Brumes de l'enfer, voilà une nouvelle plongée dans la terreur (Nous voyons la maison abandonnée de l'extérieur, nous entendons quelqu'un crier, et des coups de feu retentissent)

 

« MITCH » (en voix off) : On les a fait revenir, revenir de l'enfer. Une fois de plus.

 

VOIX : Les brumes de l'enfer 2 : L'expiation. Bientôt sur tous les écrans.

 

Sur le plateau 9, Sam et Dean observent la police, qui examine l'endroit où Jay a été tué.

 

SAM : Il a été tué avec un ventilo géant. La même chose est arrivée à un électricien en 1966, un certain Billy Beard.

 

DEAN : Il avait quel âge ?

 

SAM : J'en sais rien. C'est pas Élise en tout cas, c'est pas sa manière d'opérer.

 

DEAN : Et on a grillé ses os. A qui on a affaire ? Un autre fantôme ?

 

SAM : Apparemment.

 

DEAN : Ouais, c'est très rare qu'ils travaillent en équipe.

 

A l'extérieur du bâtiment, l'équipe attend McG, qui descend de voiture.

 

McG (s'adressant à l'équipe) : S'il vous plaît, j'ai une annonce à faire. Allez, venez un peu par ici. (Il donne ses clés de voiture à une assistante, qui lui tend un café) Plus tard. (S’adressant à tout le monde) Rassemblez-vous, allez, dépêchez-vous. (Tout le monde forme un cercle autour de Jay, y compris Sam et Dean) A la suite de l'accident de Jay la nuit dernière, en une totale coopération avec les autorités locales, nous avons décidé d'arrêter la production pendant plusieurs jours (l'équipe proteste) Oui, je sais, je sais, je ne vais pas vous cacher que nous avons vécu de dures épreuves cette semaine, mais nous savons tous très bien ce que Jay et Brad auraient voulu plus que tout : C'est de voir le chef-d'œuvre qui est tourné dans ces studio sur tous les écrans à travers l'Amérique. (Toute l'équipe approuve, Sam et Dean observent tout le monde, incrédules) et nous devons à leur mémoire de faire un dernier effort pour que ce fichu film devienne un succès mondial (tout le monde est enthousiaste et applaudit)

 

McG : Mais pas aujourd'hui en tout cas. Rentrez chez vous. On vous fera signe.

 

A l'intérieur d'une caravane, Sam, affalé sur un canapé, l'air épuisé, regarde des rushs du film. « Wendy » lit une incantation sur la vidéo.

 

« WENDY » :...et malheur à ceux qui viendront le combattre...

 

« SANDRA » (interrompant Wendy) : Wendy, arrête.

 

« WENDY » (moqueuse) : Pourquoi ? T'as peur des fantômes ?

 

« SANDRA » : Non...

 

« WENDY » : Crois-moi, on s'amusera. (lisant le grimoire) Oh, Forces occultes de l'au-delà. Oh, esprits malfaisants des ténèbres, serviteurs de notre maître à tous, le tout puissant Satan, écoutez mon appel...

 

Dean entre pendant que « Wendy » continue de récitant l'incantation.

 

DEAN : Salut.

 

SAM : Salut. Alors, l'électricien est enterré dans quel cimetière ?

 

DEAN : Dans aucun. Billy Beard a été incinéré.

 

SAM (levant les yeux au ciel) : Génial. On fait quoi maintenant ?

 

DEAN : J'ai plus d'idée. Y'a pas d'autre fantôme sur les rushs ?

 

SAM : Pas pendant les six premières heures. J'ai réfléchi. Les esprits s'opposent peut-être au tournage de ce film parce qu'on les dérange trop ? Après tout, je peux les comprendre.

 

« WENDY » (sur la vidéo) : T'as peur des fantômes ? Crois-moi, on s'amusera. (Récitant l'incantation) Oh, Forces occultes de l'au-delà. Oh, esprits malfaisants des ténèbres, serviteurs de notre maître à tous, le tout puissant Satan...

 

Intrigué, Sam se relève et rembobine la séquence jusqu'au début de l'invocation et remet la vidéo en mode « lecture ». Dean l'observe.

 

SAM (stupéfait) : Écoute l'invocation. C'est la vraie qu'elle dit, là. C'est le bon rituel nécromantique. Qu'est-ce que ça vient faire dans un film d'Hollywood ?

 

Dans les studios du film, Marty, le scénariste est dans son bureau, au téléphone. Dean et Sam arrivent et passent devant une assistante qui efface le nom de Jay de la porte de son bureau.

 

MARTY : Non, on arrête le tournage quelques jours, un cas de forces majeurs.  [...] Ouais, ça m'arrange, en fait, ça me permet de mieux fignoler certaines scènes. [...]  Ouais [...] Faudra reparler sérieusement de ce scénario [...]  Non, je suis sérieux  […]  (il remarque Sam et Dean à l'entrée de son bureau, et leur fait signe d'attendre) Est-ce que t'es sérieux ou non, parce que moi, je suis sérieux. [...]  D'accord, ça colle. (il raccroche, et s'adresse à Sam et Dean) Désolé, les gars, le tournage a été arrêté.

 

SAM (s'avançant avec Dean) : Oui, heu, on sait. Nous en voulez pas, mais...mais c'était tellement captivant...on a lu le script jusqu'au bout.

 

MARTY : Oui ?

 

SAM : Ouais. C'est...C'est assez super.

 

DEAN : Oui, c'est vrai. Bravo.

 

SAM : Vraiment super.

 

MARTY (enthousiaste) : Je sais, c'est plutôt réussi, ouais, et c'est à votre goût à vous entendre !

 

SAM : Ouais, ouais, et ce que je trouve très chouette, c'est votre soucis du détail.

 

MARTY : Ouais, c'est ça ma force, j'ai peut-être de gros défauts par ailleurs, mais ça c'est mon truc, et pour moi, le moindre détail est toujours resté.

 

SAM : C'est incroyable de voir de quelle façon vous travaillez chaque détail, et j'ai été impressionné par les incantations faîtes aux esprits.

 

MARTY (surpris) : Vous appréciez ce charabia ? (déçu) C'est l'œuvre de Walter. Walter Dixon, le scénariste original. C'est curieux que ça vous plaise.

 

DEAN : Walter ? Mais c'est bien l'assistant ?

 

MARTY : Walter est plus qu'un assistant. Une clause de son contrat lui permet d'être présent.

 

DEAN : Mais, il a écrit les invocations ?

 

MARTY (excédé) : Oui, il a écrit un script complet, seulement, il n'a aucun intérêt. Il parle de choses paranormales. J'en ai sucré 90 % pour le rendre lisible et encore 10 % pour le rendre bon.

 

Plus tard, Sam et Dean sont dehors, lisant le script de Walter « Lord of the Dead ».

 

DEAN : Ils auraient mieux fait de garder le script de Walter, il est passionnant.

 

SAM : Ouais, et quand on le lit, c'est un vrai manuel de conjuration, il nous explique presque comment appeler les démons, et leur demander de faire ce qu'on veut.

 

DEAN : De tuer, par exemple.

 

SAM : Ouais. Ce qui veut dire que Walter s'y connaît forcément bien en magie noire.

 

DEAN : Oui, et le fait de lui avoir piqué son script n'a pas dû lui faire plaisir.

 

SAM : Parfait mobile.

 

DEAN : Oui, il faut voir ça.

 

Sur le plateau 9, Marty marche à travers les faux bois. Il s'approche de Walter, qu'il aperçoit à travers un buisson.

 

MARTY : Alors Walter. Tu voulais me parler ? (Walter ne répond pas) Hé, excuse-moi, mais je suis pressé. Je travaille sur un script.

 

WALTER : Je crois que vous y aviez tous déjà trop travaillé.

 

MARTY : Il en avait besoin. On aurait pu en discuter dans mon bureau.

 

WALTER : Je te l'ai déjà dit. Tout ce qu'il y' a dans mon scénario est parfaitement exact. Il aurait dû nous donner un vrai film d'horreur comme les puristes rêvent d'en regarder, mais, vous avez refusé tout ça. Vous y avait mis des jolies filles sexys, et des grosses plaisanteries. Tout était vrai.

 

MARTY : On s'en balance tous que le script soit vrai. On parle de fantôme et tout le monde sait que ça n'existe pas.

 

WALTER : C'est là que tu as tort, Marty. (Il brandit un talisman, et commence à réciter une incantation.) Oh, Satan. Oh, Forces de l'enfer qui régnaient sur le mal, je m'adresse à vous, venez sur terre prendre les âmes des morts.

 

MARTY (moqueur) : Ça suffit comme ça. On a assez parlé.

 

Il se retourne, et tombe nez-à-nez avec le fantôme qui a tué Jay. Il hurle, et tombe par terre. L'énorme ventilateur se met en place, et le fantôme traîne Marty vers celui-ci.

 

MARTY (terrifié) : Non ! Non ! Non, Pas ça ! Non !

 

WALTER : T'as tout gâché, Marty. T'as détruit le travail d'une vie !

 

MARTY : Non ! Walter !

 

WALTER (jubilant) : Tu vas découvrir très bientôt ce que c'est d'être un fantôme !

 

MARTY : Je t'en supplie ! Non ! Walter, non ! (il hurle)

 

Juste au moment où il va passer à travers les pales du ventilateur, un coup de feu retentit, et le fantôme disparaît. Dean apparaît avec une arme pendant que Sam éteint le ventilateur.

 

MARTY (soulagé) : Vous savez que vous arrivez au poil ?

 

DEAN (l'aidant à se relever) : Ouais, on sait.

 

WALTER (en s'éloignant) : Qu'est-ce que vous faîtes ?

 

SAM : C'est ce que j'allais vous demander, Walter. (Walter s'enfuit en courant par les escaliers) Vous faîtes revenir des esprits de chez les morts ? Vous les faîtes commettre des meurtres pour vous ? Vous prenez de gros risques.

 

WALTER : Vous ne comprenez rien à tout ça.

 

SAM : Vous avez raison, on comprend rien.

 

WALTER : Écoutez-moi ! Vous mettez tout votre cœur dans une œuvre qui prend des années de travail, des années, et quelqu'un vous la vole ! Et il en fait une pâle copie ! Et ensuite, il veut que je lui dise merci avec un grand sourire !

 

SAM : Mais ce n'est qu'un film, c'est tout.

 

WALTER : Écoutez, je n'ai rien contre vous deux, parce que vous n'êtes pas concernés, mais par pitié, allez-vous-en vite ! Mais Marty, lui, doit rester.

 

DEAN : Non, c'est hors de question. Et ça n'a rien à voir avec Marty, ce n'est qu'une question de principe.

 

WALTER : J'aurai pourtant essayé. (Il brandit son talisman)

 

SAM : Walter, je vous en prie, non.

 

WALTER : Venez forces du mal, je vous appelle sur terre.

 

Le plateau commence à trembler. Trois fantômes apparaissent, dont celui qui a tué Jay.

 

DEAN : Sam ! (il pointe son arme vers les fantômes, qui se rapprochent) C'est ça, approchez. Allez, encore un petit effort.

 

Les trois fantômes disparaissent. Les trois hommes sont surpris, mais soudainement Sam est projeté au sol par une force invisible, le fantôme. Dean se précipite à ses côtés.

 

DEAN (L'aidant à se relever) : Sam ! Ça va ? (entraînant les deux hommes) Par-là, par-là ! Vite !

 

Les trois s'enfuient à travers le plateau, tandis que les projecteurs explosent. Ils se réfugient dans la maison abandonnée en claquant la porte derrière eux. Dean recharge son arme.

 

DEAN (amer) : Des fantômes, c'est cool. On va se faire une petite fête. (Il se retourne et réalise que la maison n'est qu'un décor, dont l'arrière est complétement ouvert.) Oh, super.

 

MARTY : J'arrive pas à croire qu'ils soient réels !

 

DEAN : Ah ouais, et qu'est-ce qui vous fait dire ça ? (Il finit de recharger son arme, lui et Sam regardant partout, prêts à se battre)

 

MARTY : Mais je comprends pas comment Walter les contrôle.

 

SAM : Peut-être avec son talisman ? (Réfléchissant, il sort son téléphone et allume la caméra)

 

MARTY : Qu'est-ce que vous faîtes ?

 

SAM : Puisque les caméras enregistrent la présence des fantômes, il est possible que... (il scanne la pièce à travers la caméra de son téléphone) On va voir. (Soudain, il voit un fantôme qui s'approche) Dean, là ! (Dean lui tire dessus, le faisant disparaître) Un de moins (Il en aperçoit un autre sur son téléphone, et le pointe du doigt) Là ! Là ! (Dean tire à nouveau. Sam aperçoit Walter qui court à l'étage au-dessus. Il tend son téléphone à Marty) Tenez, allez-y, regardez, je vous laisse vous en occupez, je rattrape Walter. (il s'en va)

 

MARTY : Je savais pas qu'il y' avait une vie après la mort.

 

DEAN : Ouais, certains reviennent sur Terre, mais pas souvent pour rigoler.

 

MARTY (continuant de scanner la pièce avec le téléphone) : Là ! (Dean tire)

 

A l'extérieur, Walter quitte le plateau en courant par la sortie de secours et tombe nez-à-nez avec Sam.

 

SAM : C'est fini, Walter. Donnez-moi ça. (Walter jette le talisman au sol, qui se brise)

 

WALTER : Voilà. De cette façon, personne pourra s'en servir.

 

SAM : Je crois que vous avez eu tort de faire ça.

 

WALTER : Ah ouais ?

 

SAM : Ouais ?

 

WALTER : Et pourquoi ?

 

SAM : Parce que vous les avez libérer ! (Dean et Marty surgissent à leur tour par la porte de secours) On ne pourra plus les arrêter. Walter, vous les avez appelés, pour commettre des meurtres, et ils ne vont pas être très amicaux avec vous.

 

WALTER : Ouais, et pourquoi ça ?

 

Soudain, il s'écroule sur le sol en hurlant de douleur. Du sang apparaît sur sa chemise. Marty lève le téléphone. Lui et Dean voient les fantômes massacrer Walter.

 

Sur le plateau 9, quelques jours plus tard, les acteurs tournent une nouvelle scène. « Sandra » et « Mitch » sont dans la maison abandonnée. La jeune femme scanne la pièce avec son téléphone, tandis que l'autre tient une arme.

 

« SANDRA » : Attends, attends. (elle pointe une direction du doigt) Là ! (il tire. McG observe la scène, derrière la caméra, extatique ) je comprends pas comment on peut voir les esprits grâce à ce portable.

 

« MITCH » : La vidéo capte plus de fréquence que les yeux, je suppose.

 

« SANDRA » (pointant à nouveau un endroit du doigt) : Par-là ! (Mitch tire)

 

McG : Coupez ! (très excité) Bravo à tous, c'est dans la boîte ! Oh, j'adore le cinéma quand c'est comme ça !

 

Sam et Marty observent eux aussi la scène, depuis un côté du plateau.

 

SAM (incrédule) : Vous avez découvert qu'il y' a une vie après la mort et voilà ce que vous en faîtes ?

 

MARTY (souriant) : J'ai réécrit quelques jolies pages. (Sam s'éloigne)

 

A l'extérieur, Sam marche à travers les caravanes. Lorsqu'il passe près de celle de Tara, il manque de se prendre la porte qui s'ouvre sur Dean. Ce dernier, l'air satisfait, est en train de se rhabiller. Tara apparaît à l'entrée de la caravane, en robe de chambre, le sourire aux lèvres.

 

TARA (à Dean) : Tu reviendras, j'espère ?

 

DEAN : Bien sûr.

 

TARA (remarquant Sam) : Salut :

 

Sam lui fait un bref sourire, embarrassé. Ils s'éloignent. Le cadet lance des regards éberlués à son frère qui prend de la nourriture sur un plateau porté par un assistant. Sam se retourne vers Tara, qui paraît très satisfaite. Ils marchent vers un grand coucher de soleil orangé, mais il s'agit en réalité d'un décor, qui est enlevé avant que Sam et Dean ne rentrent dedans.

 

DEAN : J'adore cette ville.

 

Ils s'éloignent vers la sortie des studios.

 

 

Ecrit par Indara01.

[FADE IN: WOODS. NIGHT. A young girl, WENDY, is exiting an abandoned house. She is searching with a flashlight, clearly scared.]

WENDY: Mitch? Ashley? You out here? [No response] Come on, guys! Where are you? [She hears leaves rustling behind her.] Hello? Hello?!

[Suddenly, she feels a hand on her back. Screaming, she turns to see it is her friend, BRODY.]

WENDY: Brody!

BRODY: Ashley and Todd -- they're dead! Wendy, they're dead!

WENDY: Brody, pull it together.

BRODY: Pull it together?! We don't have a chance, okay? We have to get out of here now!

WENDY: No, Brody, we are not leaving. We have got to find my sister.

BRODY: No! No, I am getting out of here right now! [He runs off in the other direction.]

WENDY: Brody! Brody, get back here! Brody! God, you son of a bitch!

[She hears movement behind her and stops crying. When she turns, she lets out a long, loud scream, but quickly begins to look annoyed.]

[It is revealed that the girl is on a movie set. A camera is in her face, with a tennis ball fixed to the top, representing the monster she's supposed to be screaming at. She stops screaming, looking disgusted. The director, McG, watches from the sidelines.]

McG: Cut! [under his breath] What the hell was that?

[The lights come up on the set. A props guy takes the flashlight from the actress playing Wendy, TARA BENCHLEY. A production assistant, WALTER DIXON, hands TARA a Snapple.]

WALTER: Here you go.

TARA: Thanks, Walter.

[McG walks over to TARA, who is shaking up her drink.]

McG: It's all good, Tara, that was great. Let's do it again. Uh, maybe try dialing up that scream, huh?

TARA: I know. I know. I'm just...I'm having trouble with the tennis ball.

McG: Oh, that is just for CG registration. Now, when Ivan and the FX guys are done, it is going to look terrifying. Do you wanna look at the concept sketches again? Will that help? [An assistant brings over a notebook full of sketches of the monster.]

TARA: No, that's okay. I'll find it, I'll find it.

McG: I know you will, pumpkin.

SET WORKER: Going again, everybody! Ten-minute reload for camera and sound!

[TARA sits in her chair by RICK, the actor playing Brody. Another set worker, FRANK, is talking to them.]

FRANK: Oh, man, I'm telling you -- working alone behind the sets, or after wrap? I catch this weird vibe sometimes.

RICK: Oh, like what?

FRANK: Like something's watching.

RICK: [laughing] Come on.

FRANK: Hey, working on a movie like this? Weird crap is bound to happen.

RICK: [to Tara] Frank here thinks the stage is haunted. Like, for real. [She laughs.]

FRANK: All I'm saying is, they call wrap, I'd get done, and I'd get out of here. Fast. [He walks away.]

RICK: That guy is definitely off his meds. [They laugh.]

[Later, TARA is standing in the middle of the "woods", going over her lines.]

TARA: Brody, come back! You son of a bitch! [She tries practicing the scream, but she can't quite get it.] Brody, come back! You son of a bitch!

[Again, she tries screaming. Suddenly, she hears someone on the set nearby.]

TARA: Hello? Guys? Come on, it's not funny. [No answer] Okay, haha, very funny. [Again, she hears someone.] Hello? Who's there?

[She keeps walking among the forest scenery, until she sees a baseball cap fall in front of her. She looks up to the scaffolding and very quickly sees a male ghost, before it vanishes. Then, she notices that FRANK is dead, lying on his stomach while blood covers his face. She lets out a long, bloodcurdling scream.]

[On the other side of the set, McG and the production crew hear TARA'S scream.]

McG: Now that's what I'm talkin' about!

TITLE CARD

[FADE IN: LOS ANGELES, WARNER BROS. STUDIOS. SAM and DEAN are taking part in the trolley tour of the studio, passing by movie and television sets.]

TOUR GUIDE: First opened in 1927, the lot has been in continuous operation for eight decades. [DEAN turns to a kid next to him, eating ice cream.]

DEAN: Hey, you know this is where they filmed Creepshow? [The boy ignores him.]

TOUR GUIDE: Now, to the right, here is Stars Hollow. It's the setting for the television series, Gilmore Girls. And if we're lucky, we might even catch one of the show's stars.

[SAM, looking uncomfortable, turns to DEAN.]

SAM: Come on.

DEAN: Let's finish the tour! [SAM hops off the trolley.]

SAM: Dean! [DEAN hops off as well, and they continue walking around the lot.]

DEAN: Sammy, check it out, it's Matt Damon!

SAM: Yeah, I'm pretty sure that's not Matt Damon.

DEAN: No, it is.

SAM: Well, Matt Damon just picked up a broom and started sweeping.

DEAN: Yeah, well, he's probably researching a role or something.

SAM: I don't think so. [noticing a sign] Hey, this way. I think Stage 9 is over here.

DEAN: Come on, man, let's keep going this way.

SAM: No, come on, we've gotta work. [DEAN sighs.] Dude, you wanted to come to LA.

DEAN: Yeah, for a vacation. I mean, swimming pools and movie stars, not to work.

SAM: This seem like swimming pool weather to you, Dean? I mean, it's practically Canadian.

DEAN: Yeah. I just figured that after everything that happened with Madison, you could use a little R-and-R, that's all.

SAM: Well, maybe I wanna work, Dean. Maybe it keeps my mind off things.

DEAN: Okay, okay. All right. So, this crew guy -- he died on set?

SAM: Yeah, rumors spreading like wildfire online saying the set's haunted.

DEAN: Like Poltergeist?

SAM: It could be a poltergeist.

DEAN: No, no. Like, the movie Poltergeist. [SAM shrugs.] You know nothing of your cultural heritage, do you? It was rumored that the set of Poltergeist was cursed. That they used real human bones as props. And, like, at least three of the actors died in it.

SAM: Yeah, it might be something like that.

DEAN: All right, so this crew guy -- what's his name?

SAM: Frank Jaffey.

DEAN: Frank Jaffey -- he got a death certificate or a coroner's report or anything?

SAM: Well, no. But it's LA, you know? It might not even be his real name. But the girl who found him said she saw something -- a vanishing figure.

DEAN: What's the girl's name?

SAM: Tara Benchley.

DEAN: Whoa, whoa, Tara Benchley? From FeardotCom and Ghost Ship, Tara Benchley? Dude, why didn't you say so?

SAM: So now, you're suddenly on board?

DEAN: [becoming serious] Oh, I mean, I'm just a fan of her work. She's very good. [He walks away.]

[CUT TO: STAGE 9 MOVIE SET. One of the studio execs for the movie, BRAD REDDING, is talking to McG and the producer, JAY WILEY.]

BRAD: No, look, don't get me wrong. Everyone at the studio loves the dailies, myself included. We were just wondering if it could be...you know, a little brighter.

JAY: Brighter?

BRAD: Yeah, Jay. More color. McG, you know what I'm saying, you're the master of that stuff.

McG: Brad, this is a horror movie.

BRAD: And who says horror has to be dark? It's sort of depressing, don't you think? [He notices SAM and DEAN enter the set.] Uh, excuse me, Green Shirt Guy? [DEAN points to himself.]  Yeah, you. Come here. [DEAN exchanges a look with SAM and walks to BRAD.] Can you get me a smoothie from Kraft?

DEAN: You want a what from who?

BRAD: [scoffs] You are a P.A.? This is what you do?

SAM: Yeah, yeah...uh, one smoothie coming right up. [They walk away.]

DEAN: What's a P.A.?

SAM: I think they're kind of like slaves. [They give BRAD a thumbs-up.]

BRAD: They'll let anybody in this business, huh?

[Later, the cast and crew are getting ready to resume shooting. DEAN sets down the tray of smoothies he had gotten and starts to go up the stairs to the scaffolding. Suddenly, the lights on set go down, and the actors begin their take.]

McG: Why don't we take it from, "Come on, it'll be fun." And, action!

[The actors are now standing inside the abandoned house, and "WENDY", played by TARA, has a book open in front of her.]

"WENDY": [to her friends] Come on, it'll be fun.

[She begins reading from the book in very choppy Latin. While she is doing so, DEAN makes his way up the scaffolding. He takes out his EMF meter and scans the area, but nothing happens. Meanwhile, TARA is trying her best to read the Latin, but is barely getting through it.]

McG: [OS] Maybe we'll finish this up tomorrow.

TARA: [breaking character] Oh my God, I hate you so much right now.

McG: Cut! [The cast and crew all begin laughing.] Very nice.

[A few minutes later, SAM joins DEAN at the Kraft services table.]

SAM: So?

DEAN: No EMF anywhere.

SAM: Great. So, what do you think?

DEAN: Well, I think being a P.A. sucks. But the food these people get, are you kidding me? Look at these things. [He picks up a sandwich.] They're like miniature Philly cheesesteak sandwiches. They're delicious. [He holds one of them out to SAM.]

SAM: Maybe later. [DEAN shrugs and takes a huge bite.]

DEAN: What'd you find out about the dead crew guy?

SAM: Frank Jaffey was just filling in for the day. Nobody here knew him or where he lived or anything.

DEAN: Oh, great. So you found out about as much as I did.

SAM: No, not quite-[WALTER approaches.]

WALTER: Hey, guys.

DEAN: Oh, hey. [He watches WALTER walk away with a sandwich.] They're wonderful!

SAM: Listen, I did dig up some stuff about Stage 9's history.

DEAN: Yeah?

SAM: Yeah, four people died messy here over the past eighty years. Two suicides and two fatal accidents.

DEAN: Any one of those could be a vengeful spirit.

SAM: Yeah. We've just gotta narrow it down more. [DEAN smiles as he notices TARA walk onto set.]

DEAN: [fixated by her] I'll get right on that.

[DEAN walks over to TARA, grabbing a call sheet from one of the set workers as he walks by. Nervously, he steps up to TARA.]

DEAN: Are you supposed to get one of these? [She looks up at him and smiles, noticing his good looks.] I don't really know what I'm doing.

TARA: First day?

DEAN: Yeah. My big break. [She laughs.] You know, I know it's really uncool to say this, but I'm a big fan. I loved you in Boogeyman.

TARA: Oh, God, what a terrible script. But thank you.

DEAN: Yeah. [pause] You found him, right? The dead guy? [She goes quiet and looks away.] I'm sorry, you probably don't even wanna talk about this.

TARA: No, no, actually. It's okay. Nobody around here really brings it up very much. I think they're all scared I'm gonna have some kind of breakdown.

DEAN: That must have been awful. What happened?

TARA: It was horrible. There was all this blood coming from his eyes and from his mouth. And, uh...I saw this, um...[She stops, embarrassed.]

DEAN: What?

TARA: I saw this shape. To tell you the truth, I don't know actually what I saw. I just know I saw it. [WALTER approaches.]

WALTER: [handing her a Snapple] Here you go, Tara.

TARA: Thanks, Walter. [He walks away.]

DEAN: So, this crew guy, Frank -- did you know him?

TARA: No, not that well.

DEAN: It's funny, it's like no one around here actually knew the guy.

TARA: I've got his picture.

DEAN: You do?

TARA: [smiling] Yeah. I take Polaroids of all the crew. It's just one of those things you do to kill time on set. [She flips through a binder until she finds his picture.] Right there. [DEAN looks at it closely and notices something.]

DEAN: Son of a bitch.

[CUT TO: INT. HOUSE. There is a knock on the door. A man opens it to see SAM and DEAN outside.]

DEAN: Gerard St. James? [The man, who looks exactly like FRANK, nods.]

GERARD: Yes.

SAM: You're still alive. And you're not Frank Jaffey.

GERARD: Uh, no.

DEAN: You were Desert Soldier Number Four in Metalstorm: The Destruction of Jared-Syn?

GERARD: I was.

DEAN: I knew I recognized you. I am a huge fan. I mean, your turn as a tractor crash victim in Critters 3?

GERARD: Critters 3!

DEAN: Wow. Yeah.

GERARD: Well, please, come in.

[They enter the house while GERARD brings them coffee. There are pictures lining the walls of GERARD, merely an actor, portraying various characters.]

GERARD: Yeah, it was the producers. They brought me up for the day to play Frank.

DEAN: Just to fake your death?

GERARD: Well, rumors of a haunted film set, free publicity, especially when you're making a horror movie. It's already all over the Internet.

SAM: Yeah. We know.

GERARD: These days, it's all about new media, building buzz. They say I'm the new LonelyGirl.

DEAN: Who?

SAM: And the ghost Tara saw?

GERARD: Projected on a screen of diffusion.

DEAN: Isn't that kind of cruel? Messing with their heads like that?

GERARD: Hey, I just play the part. I don't write the script. Speaking of, I'm playing Willy in a dinner theatre production of Salesman at Costa Mesa, all next month. [He hands DEAN a flyer.] You get a free pepper steak with the coupon.

DEAN: Now, wait a second. If you're seen in public, won't that ruin the hoax?

GERARD: Oh, please. Frank and Willy? Totally different characters.

SAM: You know what? Thanks very much, Mr. St. James. It was just nagging at us. But we're very glad...you know, you're alive and well.

DEAN: Absolutely. [GERARD shakes both their hands.] Hey, I wanted to ask you...what was it like working with Richard Moll? [to a confused Sam] Metalstorm. He was Hurok, King of the Cyclops people.

GERARD: Gentlemen's gentleman.

DEAN: Yeah? [chuckles, brandishing the theatre coupon] All right. Pepper steak.

[CUT TO: STAGE 9 MOVIE SET. The actors playing "MITCH" and "KENDRA" are filming in the abandoned house.]

"MITCH": When we read from that book, we must have brought them back. Back from hell.

[While "KENDRA" delivers her line, DAVE, the sound guy, receives a staticky feedback through his headphones, distorting the dialogue.]

"MITCH": It doesn't matter. We're not going anywhere until we find Wendy and her sister. Got it? Good. Now let's get busy.

McG: Cut! Very nice.

DAVE: No good for sound. I'm getting some kind of feedback. [The cast and crew sigh.]

SET WORKER: Another costly sound delay. All right, we're going again for sound, people!

DAVE: Thank you!

[On another area of set, BRAD is talking with McG and the writer, MARTY.]

BRAD: No, no, look. It's a great scene, really, dynamite. But I've still got a few...not problems, just questions.

McG: [annoyed] Like what?

BRAD: Well, for one thing, the rules aren't really landing for me. Like, the kids do this Latin chant, and that makes the ghosts show up?

McG: Yeah.

BRAD: See, but if the ghosts are in hell, how do they hear the chanting? I mean, what do they have, super-hearing? It's a logic bump. The rules don't track.

McG: Marty, you're the writer.

MARTY: What if I throw in an explainer?

BRAD: Yeah, that'd be super. Excuse me, I've gotta check some messages. [He leaves, focused on his Bluetooth.]

McG: Suits.

[BRAD wanders off to another area of set, alone. While looking at his Blackberry, he notices a woman behind him. She is in ghostly white make-up from head to toe, dressed in a robe. She is wearing dark lipstick and has black marks on her neck, clearly formed by ropes. She doesn't say anything, but smirks at him.]

BRAD: Has McG seen this? I like the whole body paint, black-and-white thing. But gee, I don't think those neck wounds are really gonna read on camera. They need to be red. You know what I'm saying? [calling to the other end of set] Hey, Jay? I need to speak to make-up right away.

[The woman moves closer and taps him on the shoulder. He turns back around to face her.]

BRAD: Yeah?

[The woman, still silent, takes off her robe in front of him. BRAD watches as she turns and walks up the stairs to the scaffolding.]

BRAD: [smirking] Be right up.

[A few minutes later, the actors have resumed filming.]

"MITCH": When we read from that book, we must have brought them back. Back from hell.

"KENDRA": But I don't understand. If they were in hell, how could they hear our chanting?

"MITCH": They must have super-hearing!

[Suddenly, the ceiling of the abandoned house caves in, and BRAD falls through, hanging from a noose. The actors scream and run off set. BRAD'S Bluetooth falls to the floor as he hangs there, dead.]

[THE NEXT MORNING. The actors are filming once again, where they had left off the previous day. TARA'S character, "WENDY", enters the abandoned house.]

"MITCH": Wendy?

"WENDY": Oh, Mitch! God, you're alive!

"MITCH": You can't get rid of me that easy.

McG: Rumble, rumble, rumble!

"WENDY": Salt. Okay, we need salt. I read in that book that it keeps ghosts away.

"MITCH": Kendra, Logan, you guys check the back.

[Off-camera, MARTY begins whispering to the producer, JAY.]

MARTY: Jay, the poor bastard killed himself. Like, for real. Shouldn't we shut it down or something?

JAY: We had a moment of silence for him at breakfast. He was just a studio guy.

McG: Shh!

"WENDY": [to "Mitch"] I love you.

"MITCH": I know. [He shines his flashlight directly in her face.] Sorry.

TARA: [breaking character] Can we cut or something?

McG: Uh...yeah, cut. Cut!

DEAN: [wearing a headset] That's a cut! [He resumes eating his taquito.]

McG: [approaching Tara] Hey, what's up?

TARA: I'm sorry. I'm just a little upset.

McG: Well, with everything that's been going on around here, who can blame you?

TARA: I just can't wrap my head around the dialogue, you know? Salt? Doesn't that sound silly? I mean, why would a ghost be afraid of salt? [DEAN smirks.]

McG: Okay, um...Marty?

MARTY: Yo.

McG: What do you think?

MARTY: Not married to salt, what do you want? We still sticking with condiments?

McG: It just sounds different, not better. What else would a ghost be scared of?

WALTER: [standing next to Dean] Oh, you've gotta be kidding me.

MARTY: [to Jay] What would a ghost be scared of? Maybe shotguns.

McG: Okay, that makes even less sense than salt.

WALTER: These people are idiots. [He leaves. SAM approaches DEAN.]

DEAN: Walter's a little testy for a P.A., huh?

SAM: How's it going in here?

DEAN: It is going really good, man. Tara's really stepped up her performance. I think it's probably from all the sense memory stuff she's drawing on.

SAM: Sense memory?

DEAN: Yeah.

SAM: Dean, you know when I ask how it's going in here, I'm talking about the case, right? We don't really work here. You know, I thought you hated being a P.A.

DEAN: I don't know. It's not so bad. I kind of feel like part of the team, you know? [holding out his plate] Taquito? They're wonderful.

SAM: No. Listen, I conned my way into the morgue.

DEAN: And?

SAM: News reports were right: Brad's a doornail, no question.

DEAN: [into his headset] Copy that. [to Sam] I'm sorry, what?

SAM: Copy that?

DEAN: What did you say?

SAM: The news reports were right. Brad's a doornail-

DEAN: [into his headset] They are aware.

SAM: Who's aware?

DEAN: [to Sam] I'm sorry, what were you saying?

SAM: The newspaper's right: Brad's a doornail, no question about it.

DEAN: I guess it's a good thing we didn't skip town.

SAM: Yeah.

DEAN: Oh, come here. I want you to hear something. [into his headset] Copy that. On my way.

[He leads SAM over to the sound guy, DAVE.]

DEAN: Hey, Dave. Can you play him that thing you were playing me earlier?

DAVE: Sure. [He hands a pair of headphones to SAM.]

SAM: Thanks.

[SAM listens to the audio of one of the scenes in the movie. Midway through the dialogue, the sound becomes staticky and distorted. SAM exchanges a look with DEAN.]

[CUT TO: BACKSTAGE. LATER THAT DAY.]

SAM: EVP.

DEAN: From the night of Brad's stage dive. All of a sudden, I'm getting electromagnetic readings up the wazoo. For some reason, it's a legit haunting now.

SAM: Well, who's the ghost, Dean? What's it want?

DEAN: I don't know. I think we should take a look at Brad's death scene.

[Outside in the lot, DEAN leads SAM to one of the trailers. Once inside, DEAN pops a DVD into the television.]

SAM: Hey, where'd you get this DVD?

DEAN: They're called dailies. I got it from Cindy. She's kind of got this on-and-off thing going with Drew. He dubbed me an extra copy.

[They watch the footage of the scene, complete with BRAD'S surprise entrance.]

DEAN: All right, here's where the guy fell through the roof.

SAM: Right.

DEAN: All right, here we go.

"MITCH": [from the tape] They must have super-hearing. [Suddenly, BRAD falls through the ceiling of the set, hanging by a noose.]

SAM: Wait, go back, go back. [DEAN rewinds the tape.] Wait. There.

[DEAN pauses the frame. On the screen, standing in the far corner of the set, is the ghostly white woman who led BRAD to his death.]

DEAN: It's like Three Men and a Baby all over again. [SAM looks at him, confused.] Selleck, Danson, and Guttenberg. And...I don't know who played the baby.

SAM: What's your point?

DEAN: There's a scene in the movie where people say that the camera caught a ghost on film. Apparently, in the background of one of the scenes, there was this boy that nobody remembers from set. Spirit photography.

SAM: [looking at the woman] I've seen her before.

[CUT TO: STAGE 9 MOVIE SET. DEAN, headset in place, is sitting with SAM at a table. SAM hands him a print-out of an article.]

SAM: Here. Check this out.

DEAN: [into his headset] Yeah, go for Ozzy. [...] No, I don't have a 20 on Tara, I think she's 10-100. [...] Okay, copy that. [to Sam] I'm sorry, what were you saying?

SAM: Elise Drummond -- starlet back in the thirties. Had an affair with a studio exec. He uses her up, fires her, leaves her destitute, so Elise hangs herself from Stage 9's rafters, right into a scene they're shooting.

DEAN: Just like our man, Brad. So, what, she's got it in for the studio brass?

SAM: Possibly. I mean, it's a motive. And Brad's death matches hers exactly.

DEAN: We're digging tonight, aren't we?

[Later, the crew is cleaning up for the day.]

SET WORKER: That's a wrap, people! 6:00 AM call for crew tomorrow!

JAY: Great work, everybody! McG, you're a genius. [He shakes McG's hand.] You're kicking ass and taking names.

McG: Night, Jay.

[CUT TO: GRAVEYARD. NIGHT. SAM and DEAN are walking through, shovels in hand.]

SAM: Which way?

DEAN: [reading a map] Uh...over here. Hey.

SAM: Yeah? [DEAN gestures to a memorial for Humpty Dumpty.]

DEAN: This map is totally worth the five bucks! Hey, we've gotta go check out Johnny Ramone's grave when we're done here.

SAM: You wanna dig him up, too?

DEAN: Bite your tongue, heathen! [passing another memorial] Oh, that's cool.

SAM: You know, Dean, what I don't get is why now? I mean, after seventy-five years, Elise Drummond suddenly goes homicidal, you know? Why this movie?

DEAN: Well, maybe she's mad they're making a scary ghost flick.

SAM: Come on, is it really that scary?

DEAN: Here we go. [They reach Elise's headstone.]

SAM: Yep. All right.

DEAN: Yahtzee. [They start digging.]

[CUT TO: STAGE 9 MOVIE SET. JAY is all alone on the dark set, talking on his cell phone.]

JAY: I know. No, I friggin' hate McG's dailies. I can't control the guy. I'm telling you, next one, I'm directing myself. [...] What, you? No, Bob. You, I love. You're a genius! You're kicking ass and taking names. [...] Yeah, okay. Yeah. Talk to you later, babe. [He hangs up.] What a dick.

[The lights suddenly go out on the set.]

JAY: Oh, great. Hey, guys! Producer walking here, hello!

[CUT TO: GRAVEYARD. The boys have finished digging and open the coffin to see Elise's corpse. They pour salt over the bones and burn them.]

[CUT TO: STAGE 9 MOVIE SET. While JAY tries to get around the forest scenery in the dark, he sees a man walk by.]

JAY: Hey! Hey, pal! Can you show me to the exit? I can't see a damn thing here. [The man, turned away from JAY, doesn't move.] Hey! Hey, putz! I'm talking to you! Somebody could get hurt here.

[Suddenly, the man turns around. His face has been slashed, and a section of his skull has been split open. He has blood running down his mouth. JAY screams and falls to the ground.]

JAY: What the hell?

[Suddenly, the fans on set turn on by themselves. The ghost flickers and vanishes. JAY tries to crawl away, but the fan drags him backwards. He gets sucked into the fan and torn apart, blood spraying everywhere.]

[CUT TO: MOVIE TRAILER. The preview for the film, "Hell Hazers 2" begins playing on the screen. "WENDY" enters the abandoned house, flashlight in hand.]

VOICEOVER: They never forgive. They never forget.

"WENDY": [in the woods] Mitch? Ashley?

VOICEOVER: And this summer, they're coming back again to settle the score...again.

"WENDY": You out here? [She suddenly turns and screams.]

[There is a quick montage of clips from the film.]

"BRODY": Ashley and Todd -- they're dead! Wendy, they're dead!

[New scene.]

"MITCH": These bastards aren't taking us. Not without a fight.

[New scene.]

"BRODY": I am getting out of here right now!

"WENDY": Brody!

[Short clips from the movie play on the screen: "WENDY" reading in Latin, "KENDRA" screaming, the characters running through the woods.]

VOICEOVER: From the producers of Cornfield Massacre, Monster Truck, and the director of Charlie's Angels, Charlie's Angels: Full Throttle, and Hell Hazers, comes a new experience in terror.

"MITCH": [VO] We must have brought them back. Back from hell. Again.

VOICEOVER: Hell Hazers 2: The Reckoning. This film is not yet rated.

[CUT TO: STAGE 9 MOVIE SET. MORNING. SAM and DEAN watch as the police examine the place where JAY was killed.]

SAM: Run-in with a giant fan. Same thing happened to an electrician back in '66, a guy named Billy Beard.

DEAN: What the hell, dude?

SAM: I don't know. Doesn't seem like Elise this time, either. It's not her M.O.

DEAN: No, we already torched her. So, what, are we dealing with another ghost?

SAM: Maybe.

DEAN: Yeah, but these things don't usually tag-team.

[Outside in the lot, McG is getting out of his car. He gathers the cast and crew.]

McG: Everybody! Gather around, okay! I've got an announcement to make. [handing his car keys to a P.A.] Hold that for me. Everyone! Huddle in! In light of Jay's accident last night, and in cooperation with the authorities, we're shutting down production for a few days. I know, I know. Look, I'm not gonna lie to you. We've had a few setbacks this week. But we all know what Jay and Brad wanted more than anything. And that was to see Hell Hazers 2: The Reckoning on screens all across America! Now, we owe it to them to go on and to pull together and make this damn movie, huh?

[There is cheers and applause from the crowd.]

McG: But not today. Go home. Someone will call you.

[CUT TO: INT. TRAILER. SAM is back inside, watching more of the dailies. "WENDY" is reading in Latin when she is interrupted by "KENDRA".]

"KENDRA": Wendy, don't.

"WENDY": What are you, afraid of ghosts? Come on, it'll be fun.

[DEAN enters.]

DEAN: Hey.

SAM: Hey. So, you find out where the electrician's buried?

DEAN: He wasn't. Billy Beard was cremated.

SAM: Great. Now what?

DEAN: No idea. Anymore ghost cameos in the dailies?

SAM: Not in the first six hours. You know, maybe the spirits are trying to shut down the movie because they think it sucks. Because, I mean, it kind of does.

"WENDY": Come on, it'll be fun. [She continues reading in Latin. SAM suddenly notices something and rewinds. He sits up and listens closer to the Latin.]

SAM: Listen to the invocation. Dean, that's the real deal -- a necromantic summoning ritual. What the hell is that doing in a Hollywood movie?

[CUT TO: INT. MOVIE STUDIOS. MARTY, the writer, is on the phone in his office.]

MARTY: No, dude, we're down for a few days -- force majeure. [...] Yeah. It's cool, though. Gives me time to pitch that time-travel thing. [...] Yeah. All right, get back to me on this, all right? Seriously. [...] No, I'm serious. [...] Dude, are you serious? ‘Cause I'm serious. [He notices SAM and DEAN at the door.] All right. Cool. [He hangs up.] Guys, we're all shut down. What are you still doing here?

SAM: Yeah, uh...sorry, man. We couldn't help ourselves. We just had to tell you that we read the script.

MARTY: And?

SAM: Yeah. Uh...it's awesome.

DEAN: Awesome.

SAM: Really awesome.

MARTY: I know, it's pretty rockin', right? I'm glad you guys liked it.

SAM: Yeah, I really liked all the attention to detail.

MARTY: Dude, right on, that's my thing. Color me guilty, but that is me. I'm a total detail buff.

SAM: No, I can tell. I mean, the way you worked in all those Enochian summoning rituals and all the authentic language.

MARTY: [smile fading] What, you mean that Latin crap? No, man, that's Walter. Walter Dixon, the original writer. You like that garbage?

DEAN: Wait, "Walter the P.A." Walter?

MARTY: No, he's not a P.A. He's got a clause in his contract that allows him to come on set.

DEAN: But he wrote the invocations?

MARTY: He wrote a whack-job screenplay. There's no pace, there's no love interest, it's all wackadoo exposition. I had to cut, like, ninety percent of it to make it readable, the other ten percent to make it good.

[Later, the brothers are outside, reading WALTER'S screenplay, Lord of the Dead.]

DEAN: Should've kept Walter's original script. It's actually pretty good.

SAM: Yeah. And it reads like a how-to manual of conjuration, like a textbook on how to summon ghosts and get them to do whatever you want.

DEAN: Yeah, like kill people.

SAM: Yep. So, let's say somewhere down the line, Walter learned some pretty black magic.

DEAN: Yeah. And let's say he's pissed at these people for wrecking his movie.

SAM: Motive and means.

DEAN: It's worth checking out.

[CUT TO: STAGE 9 MOVIE SET. MARTY is walking among the forest scenery and spots WALTER.]

MARTY: So, you wanted to meet? [No response.] Hey, I'm a little busy here, buddy. I'm working on a script.

WALTER: Oh, yeah. You guys worked on it a lot.

MARTY: It needed work. Now, why couldn't we have done this in my office?

WALTER: You know, the history, the lore in my draft was completely accurate. We could've gotten it right for the first time ever in this whorehouse of a town. But you tore it to shreds. You replaced it with cleavage and fart jokes. It was real.

MARTY: Who gives a rat's ass about "real"? We're talking about ghosts here, Walter. There's no such thing.

WALTER: That's where you're wrong, Martin. [He raises his hand, holding a talisman, and begins chanting in Latin. MARTY rolls his eyes.]

MARTY: Okay, nutjob. End of meeting.

[He turns around and comes face-to-face with the same ghost that killed JAY. Screaming, he falls to the floor and begins to get dragged towards the fans.]

MARTY: Oh, God, no! Please, no!

WALTER: You ruined it, Martin! Everything I worked for!

MARTY: Oh, God! Walter!

WALTER: Now you're gonna find out what being a ghost is really like.

MARTY: Walter, please! Walter, help me!

[Just as he is inches away from the fan, a shotgun goes off, blasting the ghost away. DEAN approaches, weapon in hand, while SAM turns off the fan.]

MARTY: You are one hell of a P.A.

DEAN: Yeah, I know.

WALTER: What are you doing?

SAM: I could ask you the same thing, Walter. [WALTER begins climbing up the stairs to the scaffolding.] Raising these spirits from the dead? Making them murder for you? That's playing with fire, Walter.

WALTER: You don't understand.

SAM: You know what? You're right, I don't understand.

WALTER: Just...wait, look. You put your heart and soul into something, years of hard work. It's years. And then they take it! And they crap all over it! And then they want you to smile and say, "Thank you".

SAM: Walter, listen. It's just a movie. That's it.

WALTER: [scoffs] Look...I've got nothing against you, man. You're not part of this. Just please, please, just leave. But Martin's gotta stay.

DEAN: Sorry, can't do that. It's not that we like him or anything, it's just a matter of principle.

WALTER: Then I'm sorry, too. [He raises the talisman again.]

SAM: Walter. Walter, don't.

[WALTER begins his chanting. The set begins to shake, and three ghosts appear, including the man who murdered JAY.]

DEAN: Sam! [He raises his gun. The ghosts, all of whom are deformed in some way, begin walking closer.] Come on, come on.

[Suddenly, they disappear. Then, out of nowhere, SAM is knocked to the floor, but the ghost is invisible. DEAN helps him up.]

DEAN: Come on, come on! Move!

[The brothers and MARTY begin running away while the lights on set begin firing off. The three of them run into another building and shut the door behind them. DEAN reloads his gun.]

DEAN: [quoting Die Hard, accent and all] Come out to the coast! We'll get together, have a few laughs!

[He turns around and realizes they have entered the abandoned house set, and they haven't actually reached any real shelter.]

DEAN: Oh, man!

MARTY: I can't believe this. Ghosts are real!

DEAN: What makes you say that? [They look around, ready to fight.]

MARTY: But I don't understand. How is Walter controlling them?

SAM: Probably that talisman. [Suddenly, he takes out his cell phone.]

MARTY: What are you doing?

SAM: I mean, if film cameras pick these suckers up, then...maybe...[He uses his cell phone camera to scan the room. He suddenly sees one of the ghosts a few feet away.] Dean! Right there! [DEAN shoots it.] Got him. [He picks up another ghost.] Hey! Right there! [DEAN shoots again. They then notice WALTER walking around the upper level. SAM hands his phone to MARTY.] Here, you get the idea?

MARTY: Yeah.

SAM: All right, you hold them off. I'm going after Walter. [He leaves the set.]

MARTY: I cannot believe there's an afterlife.

DEAN: Oh, there's an afterlife, all right. But mostly, it's a pain in the ass. [MARTY keeps scanning the room with the phone.]

MARTY: There! [DEAN shoots.]

[Outside, WALTER leaves the set through the back exit and comes face-to-face with SAM.]

SAM: It's over, Walter. Now give it to me. [WALTER throws the talisman on the ground, shattering it.]

WALTER: There, okay? Now no one can have it.

SAM: I wouldn't have done that if I were you.

WALTER: Oh, yeah?

SAM: Yeah.

WALTER: And why not?

SAM: Because you just freed them. We can't stop them now. Walter, you brought them back, forced them to murder. They're not gonna be very happy with you. [MARTY and DEAN join them outside.]

WALTER: Yeah? So, why not?

[He suddenly falls to the ground and begins screaming in pain. Blood begins to seep through his clothing. MARTY raises the cell phone and sees all of the ghosts tearing WALTER apart.]

[CUT TO: STAGE 9 MOVIE SET. A few days later, the crew has resumed filming. "KENDRA" and "MITCH" are now in the abandoned house. "KENDRA" is scanning the room with her cell phone.]

"KENDRA": Oh, God. Oh, God. There!

["MITCH" shoots. From the sidelines, McG is watching, ecstatic.]

"KENDRA": But I don't understand. How can the spirits appear in the camera phone?

"MITCH": The video must pick up their frequencies in a way that our eyes can't.

"KENDRA": Oh, God. Oh, God. Right there! ["MITCH" shoots again.]

McG: Cut! Oh, print that one. That's in the movie! Loved it, kids. Loved it. [MARTY and SAM are also watching from the sidelines.]

SAM: You find out there's an afterlife, and this is what you do with it?

MARTY: [grinning] I needed a little jazz on the page.

[Outside, SAM is walking among the trailers. When he passes TARA'S trailer, the door opens, and DEAN comes out, clearly disheveled. DEAN smirks. TARA comes outside as well, wearing a robe.]

TARA: You're one hell of a P.A.

DEAN: Thank you.

TARA: [noticing Sam] Hi.

[SAM smiles uncomfortably before they both walk off. DEAN grabs some food from a table on the way out. SAM looks back at TARA, who is clearly satisfied.]


 
END

 

Ecrit par Luinel.

Kikavu ?

Au total, 127 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Fleurdelun 
21.05.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Survivor (suite)
Aujourd'hui à 09:48

Petit jeu (suite)
Hier à 23:17

Jack Kline
19.04.2019

Rowena
19.04.2019

Billie
18.04.2019

Arthur Ketch
18.04.2019

Eileen Leahy
17.04.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.20 : Moriah (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.20 : Moriah (inédit)
Vendredi 26 avril à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.19 : Jack in the Box (inédit)
Jeudi 18 avril à 20:00
1.28m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.18 : Absence (inédit)
Jeudi 11 avril à 20:00
1.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.17 : Game Night (inédit)
Jeudi 4 avril à 20:00
1.25m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Marathon Boston

Marathon Boston "Run Pads Run"
Genevieve et Jared Padalecki ont couru hier le marathon de Boston. Le couple, qui courait pour...

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier "Manifest"! "Décollage Imminent" vous demande de...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Le thème du mois : Dean au fil des saisons, lequel est votre préféré ?!? Venez voter PAR ICI  ...

Nouvel épisode ce soir

Nouvel épisode ce soir
Reprise de la saison 14 ce soir sur Série Club, avec l'épisode 14.17 "Game Night". Vous pouvez...

Nouveau sondage pour le 1er Avril

Nouveau sondage pour le 1er Avril
Selon vous que va-t-il se passer aujourd'hui ?!? Venez voter pour votre préféré......

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Locksley, Hier à 17:14

Bonne chance à tous

teddymatt, Hier à 18:34

128 au départ. Seule une personnalité gagnera. A vous de choisir "Quelle personnalité inviter ?" sur le quartier The L Word...

choup37, Hier à 23:11

Nouveaux designs sur Kaamelott, Merlin, Doctor Who

grims, Aujourd'hui à 08:57

Nouvelle série de photos du mois sur le quartier Sons of Anarchy ! venez départager les tenues de Maggie Siff !

choup37, Aujourd'hui à 10:04

Calendrier, pdm, jeux, nouveau sondage sur Doctor Who! Quel écrivain(e) aimeriez-vous rencontrer?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site