VOTE | 651 fans

#205 : Sous Contrôle


Ecrit par: Ben Edlund
Réalisé par: Tim Iacofano


Sam rencontre un autre enfant comme lui: un garçon prénommé Andy qui a des pouvoirs psychiques de persuasion qu'il utilise pour obtenir des faveurs d'autres personnes. Mais petit à petit des personnes de son entourage commence à mourrir et Sam et Dean se demande si Andy en est la cause.


>>Photos promo<<

Popularité


4.13 - 8 votes

Titre VO
Simon Said

Titre VF
Sous Contrôle

Première diffusion
26.10.2006

Vidéos

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Des passants marchent dans la rue. Le téléphone portable d’un homme sonne. Il décroche, et l’expression de son visage change, il arrête de sourire. On voit des flashs, très rapides, montrant cet homme tenant un fusil. Un bus passe à coté de lui avec l’inscription « Blue Ridge » dessus. L’homme raccroche et sourit à nouveau. Il entre dans une boutique et salut le vendeur. Il lui demande de lui faire voir ses fusils. Il en prend un, et le charge. Le vendeur commence à paniquer, et les autres clients regardent la scène. L’homme pointe son fusil vers le vendeur, et tire. Puis il pointe l’arme sous son menton, et tire une seconde fois.

Sam se passe de l’eau sur le visage. C’était l’une de ses visions.

 

Dean et Sam sont dans la voiture, il fait nuit. Ils se rendent à RoadHouse pour demander l’aide de Ash. Dean pense que c’est une mauvaise idée, car il ne veut pas que quelqu’un d’autre soit au courant pour la capacité de Sam.

 

Jo joue à un jeu vidéo, devant un client impressionné par ses performances. Dean et Sam entrent. Dean dit bonjour à Jo pendant que Sam va voir Ash. Grâce à l’inscription Blue Ridge, Ash trouve la ville de la vision de Sam. Il s’agit de Guthrie, en Oklahoma. Sam lui demande de vérifier s’il y a eu des signes démoniaques et des choses du même genre dans cette ville, car ses visions sont souvent en rapport avec le démon. Mais Ash ne trouve rien. Sam insiste pour qu’il cherche s’il y a eu un incendie dans le passé qui se serait passé dans une nurserie. Ash trouve que ses indications sont un peu trop précises, il se pose des questions, mais il aide quand même Sam.

Jo choisit une vieille chanson sentimentale au Judbox. Dean la regarde à moitié écœuré. Elle continue de débarrasser les tables, avant de demander à Dean ce qui ne va pas. Il critique son choix de chanson. Elle change de sujet, et lui dit qu’elle sait que sa mère est morte de la même façon que ce qu’il a demandé à Ash de chercher, et elle propose de les aider sur leur affaire. Il répond que c’est un truc de famille, et que si elle vient avec eux, Ellen pourrait le tuer. Elle lui demande s’il a peur de sa mère, et Dean répond que oui. Sam arrive et lui dit qu’ils doivent y aller.

 

Dans la voiture, Dean se met à chanter la chanson que Jo avait choisit au Judbox. Sam se moque de lui. Dean lui demande ce que Ash a trouvé. Apparemment, un certain Andrew Gallagher né la même année que Sam a perdu sa mère dans un incendie, tout comme lui. Mais il n’a pas d’adresse connu, ni de travail actuel. Ils décident d’aller voir à son dernier emploi, pour questionner les personnes avec qui il travaillait.

 

Ils se rendent dans le café où travaillait Andrew, et se font passer pour des avocats, prétextant qu’une tante d’Andy lui aurait laissé un héritage important. La serveuse, Tracy, semble être une amie à lui. Un jeune homme, Webber, qui les entend parler d’Andy, leur dit que c’était quelqu’un de génial, mais Tracy lui dit de retourner à son travail. Elle leur conseil d’aller sur Orchard Street et de chercher un van s’ils veulent trouver Andy.

 

Ils trouvent le van en question, mais Sam semble préoccupé, car c’est la deuxième personne qu’ils rencontrent, dont la mère est morte quand ils étaient petits, tuée par un démon, et qui maintenant tue des gens. Sam pense qu’il est comme eux, et il ne veut pas devenir un assassin. Il ajoute que le démon leur a dit qu’il avait des plans pour lui, et les enfants comme lui. Ils arrêtent leur conversation quand ils aperçoivent enfin Andy. Il vient de sortir d’une maison, et la fille qui y habite lui fait signe de la main par la fenêtre. Puis il arrête un passant dans la rue, et l’homme lui donne son café comme si de rien n’était. Alors qu’il s’approche de son van, il croise l’homme de la vision de Sam, et lui serre la main. Dean lui dit de suivre le tireur, pendant qu’il garde un œil sur Andy. Sam s’en va de son coté, pendant que Dean suit le van. Andy s’arrête dans une rue déserte et il va voir Dean, qui cache une arme sous sa veste. Andy lui dit qu’il a une superbe voiture, et il lui demande s’il peut la conduire. Contre toute attente, Dean sort de la voiture en souriant et lui laisse la place. Il regarde Andy partir avec sa voiture. Pendant ce temps, le téléphone de l’homme sonne. La vision de Sam est en train de se réaliser. Il se dépêche d’aller dans le magasin avant le tireur, et il déclenche l’alarme incendie. Il ressort, et voit l’homme faire demi-tour devant le magasin. Puis il voit Andy passer devant lui dans la voiture de Dean. Il appelle son frère qui lui dit qu’Andy peut contrôler l’esprit des gens.

Pendant que les deux frères parlent au téléphone, l’homme reçoit un nouvel appel. Il s’avance au milieu de la route, mais Sam s’en aperçoit trop tard, et il voit l’homme se faire renverser par le bus.

 

Les secours sont arrivés et il recouvre le corps. Sam ne comprend pas ce qui s’est passé, car il a réussit à l’éloigner du magasin de fusils.

 

Andy arrive au café. Webber est content de le revoir, mais Andy l’ignore. Il va voir Tracy, et lui dit que le Dr Jennings est mort renversé par un bus. Il semble bouleversé. Elle lui dit que des gens sont venus le chercher pendant la matinée.

 

Sam et Dean retrouvent la voiture abandonnée dans la rue. Ils parlent du pouvoir d’Andy, et du fait qu’il doit parler s’il veut que les gens lui obéissent. Sam se rappelle que Jennings venait de raccrocher son téléphone avant de marcher droit devant le bus. Dean n’est plus très sûr qu’Andy soit le responsable. Ils retrouvent le van d’Andy, et jette un coup d’œil à l’intérieur. Mais ça ne ressemble pas vraiment au repaire d’un tueur en série.

 

Sam et Dean sont retournés dans la voiture, ils surveillent le van et attendent qu’Andy se montre. Dean est de plus en plus convaincu qu’Andy est innocent, mais pas Sam. A ce moment, Andy les surprend, et il leur demande pourquoi ils le suivent. Sam commence à lui sortir son histoire d’avocat, mais Dean lui coupe la parole et avoue à Andy qu’ils chassent les démons et les fantômes. Sam n’en croit pas ses oreilles. Il lui dit de la fermer, et Dean répond qu’il essaye mais il continue pourtant à tout révéler à Andy. Apparemment, la capacité d’Andy n’a aucun effet sur Sam. Puis Andy leur dit de le laisser tranquille. Dean se tait, mais Sam sort de la voiture et lui dit que sa capacité ne fonctionne pas sur lui, car il est comme lui, qu’ils ont tous les deux la même histoire. Il lui dit qu’il sait comment est morte sa mère, et qu’il sait aussi que son don s’est développé depuis un an environs, parce que le sien aussi. Il lui demande alors pourquoi il a demandé au docteur Jennings de se mettre face au bus. A ce moment Sam a une autre vision. Il voit une femme se brûler vive à une station essence, après avoir reçu un appel. Il le dit à Dean, alors qu'Andy clame son innocence. Un camion de pompier passe à coté d’eux. Dean se rend sur les lieux, pendant que Sam reste avec Andy.

Dean téléphone à son frère pour lui dire que la femme est morte, comme il l’a prédit, et Sam ne comprend pas parce qu’Andy n’a pas utilisé son téléphone.

 

Sam et Andy discutent. Sam lui avoue qu’il a des visions de personnes sur le point de mourir. Il lui demande pourquoi il n’utilise pas son don pour contrôler l’esprit des gens et avoir tout ce qu’il veut, mais Andy rétorque qu’il a déjà tout ce dont il a besoins, et qu’il aime vivre dans un van. Sam fini par accepter qu’il se soit trompé sur lui, et qu’Andy n’y est pour rien dans les deux meurtres. Dean arrive et leur annonce que la victime s’appelait Holly Beckett, mais Andy ne la connaît pas. Dean ajoute qu’il a appelé Ash avant de venir, et qu’il lui a appris que Holly avait accouchée quand elle avait 18 ans, l’année de la naissance d’Andy. Sam lui demande s’il a été adopté, et Andy répond que oui, qu’il n’a jamais connu ses parents biologiques et que sa mère adoptive est morte quand il avait six mois.

 

Andy les aide à chercher des certificats de naissance, en éloignant le gardien. Sam découvre que Holly Beckett était la mère biologique d’Andy, et que le Dr Jennings était le médecin qui a supervisé l’accouchement. Ils ont trouvé la relation entre les victimes, et Sam ajoute alors qu’il pense savoir qui est l’assassin. Il révèle à Andy qu’il a un frère jumeau, qui s’appelle Ansem Weems, et qui vit dans la ville. Dean lui montre une photo de son frère, que Andy connaît bien.

 

Au café. Webber parle avec Tracy. Il lui demande si elle et Andy sont amis ou s’ils sont plus que ça. Il utilise sa capacité à contrôler les esprits pour qu’elle lui dise la vérité.

 

Les frères Winchester et Andy sont en route pour le café. Il leurs dit que Webber est arrivé dans la ville il y a environs huit mois, et qu’il agissait comme s’ils s’étaient connus toute leur vie. Apparemment il sait qu’ils sont jumeaux. Sam commence alors à avoir mal à la tête, et il voit Tracy se jeter du haut d’un pont.

 

Webber a emmené Tracy quelque part, et il lui dit qu’elle ne peut pas avoir Andy, car c’est sa famille, et pas la sienne.

 

Les Winchester et Andy sont arrivés à l’endroit où doit se produire la vision de Sam. Sam demande à son frère de ne pas trop s’approcher, mais il refuse. Andy aussi veut les accompagner, mais Sam pense que ce n’est pas une bonne idée.

 

Webber est toujours dans la voiture avec Tracy. Il lui dit qu’elle va devoir aller vers le bord du barrage, et qu’elle pensera pouvoir voler. Tout ce qu’elle aura à faire c’est un pas en avant. C’est alors que Sam brise la fenêtre du coté de Webber, et qu’il pointe son arme vers lui. Webber reste calme et il dit à Sam qu’il ne veut pas faire ça, mais son don n’a aucun effet et Sam le frappe. Pendant ce temps, Andy aide Tracy à sortir de la voiture. Sam attrape Webber et il le sort de la voiture. Andy lui colle du scotch sur la bouche et il commence à le frapper. Sam le retient, et Webber fixe Tracy des yeux, et elle ne peut plus se contrôler à nouveau. Elle prend un morceau de bois sur le sol, et frappe Sam, qui s’effondre sur le sol. Andy lui ordonne d’arrêter. Il se retourne vers son frère, qui lui dit qu’il n’a pas besoins de parler pour qu’on lui obéisse. Andy s’avance pour le frapper, mais Webber le lui déconseille, car Tracy est montée sur le bord du barrage. Andy lui demande de ne pas lui faire de mal, mais son frère pense qu’elle se mettait entre eux deux. Andy essaye de le raisonner, il lui dit qu’il aurait pu juste lui proposer de prendre un verre et de faire connaissance, mais Webber répond que l’homme avec les yeux jaunes lui disait d’attendre le bon moment. Pendant qu’ils parlent, Sam reprend connaissance. Andy demande à son frère pourquoi il a tué leur mère, et le docteur, et il répond qu’il l’a fait parce qu’ils les ont séparés. On voit alors Dean avec un fusil qui se prépare à tirer sur Webber, mais quand il charge l’arme, Webber l’entend, et il lui dit au revoir. Dean retourne alors l’arme contre lui. Un coup de feu part. Webber s’effondre sur le sol, et on voit Andy qui tient une arme.

 

La police et les secours sont sur le pont. Andy leur raconte que Webber s’est suicidé et évidement la police le croit. Puis il va voir Tracy, mais elle ne veut pas lui parler. Sam essaye de le rassurer, il lui dit qu’elle est en état de choc, mais Andy n’est pas d’accord avec lui. Il lui avoue qu’il n’avait jamais utilisé son don sur elle avant la nuit précédente. Sam lui dit qu’ils doivent partir, et Andy leur demande ce qu’il est supposé faire maintenant. Dean lui dit qu’il doit se tenir à carreaux, ou sinon ils reviendront pour lui. Ils s’éloignent, et Sam dit à son frère que finalement il avait raison, Andy est un meurtrier. Dean n’est encore pas d’accord avec lui, car Andy était obligé de tuer son frère pour sauver Tracy et Dean. Mais Sam ajoute que tout le monde est capable de tuer si quelqu’un ou quelque chose les poussent à le faire. Il pense que tout ça s’est l’œuvre du démon, qui les pousse à commettre des meurtres, mais Dean lui coupe la parole et lui dit qu’ils ne savent pas ce que sont les plans du démon et qu’il doit arrêter de s’inquiéter. Sam rétorque qu’il l’a entendu dire à Andy qu’il avait aussi peur que Sam de toute cette histoire de plan pour les enfants spéciaux comme lui. Mais Dean prétend que ça ne compte pas car Andy peut contrôler son esprit, et qu’ils vont continuer à faire ce qu’ils font, qu’ils vont trouver le démon et le tuer. Son téléphone sonne. C’est Ellen.

 

A RoadHouse, Ellen demande à Jo d’aller chercher des bières, et elle profite que sa fille n’écoute pas pour leur demander comment c’est passer leur dernière affaire. Dean lui dit que ça ne la regarde pas, mais elle lui sort des papiers que Ash lui a donné, avec tous les renseignements sur la famille d’Andy, dont les circonstances de la mort de sa mère, qui est similaire à celle de Mary Winchester. Elle leur demande s’ils pensent qu’il s’agit du même démon, et Sam répond que oui, mais Dean lui coupe la parole et redit à Ellen que ça ne la regarde pas. Elle s’énerve contre lui, et Dean se tait. Sam avoue alors à Ellen qu’il y a des personnes un peu partout comme Andy Gallagher, et comme lui, qui ont un pouvoir psychique, et certains d’entre eux peuvent être dangereux. Dean ajoute qu’ils n’ont trouvé qu’un seul point commun pour le moment, il s’agit des circonstances de la mort de leur mère, mais Sam n’est pas d’accord. Il a fait quelques recherches dans le passé de Webber, et il n’y a jamais eu d’incendie, ni rien d’autre d’étrange. Ellen en conclue qu’ils sont donc incapables de repérer les autres enfants comme eux, ni de savoir combien ils sont.

 

Ecrit par Blackrose.

Sous contrôle

 

A Guthrie dans l'Oklahoma, dans la rue le jour, un homme afro-américain, le Docteur Jennings, marche. Il croise le facteur

Facteur : Bonjour, docteur.
Dr Jennings
 : Bonjour.

Tout à coup, son téléphone sonne. Il répond.

Dr Jennings : Allô ? Oui ? Des images commencent à venir dans sa tête. Il se voit dans une boutique, tenant une arme. D'accord.

Il raccroche, paralysé. Il regarde un bus de la compagnie Blue Ridge qui passe devant lui. Il traverse la rue et monte des marches.

 

                                              **************

 

Dans une boutique d'armes, le docteur Jennings s'approche d'un vendeur, Dennis.

Dr Jennings : Souriant. Comment ça va, Dennis ?
Dennis
 : Bien, docteur.
Dr Jennings
 : Je voudrais jeter un œil aux fusils.
Dennis
 : Riant. Bien sûr, docteur. Il se rend compte que Jennings ne plaisante pas. Non, c'est sérieux ?

Le docteur acquiesce. Dennis passe de l'autre côté du comptoir. Le docteur regarde plusieurs modèles d'armes et pointe du doigt un fusil sur une étagère.

Dr Jennings : Celui-là.
Dennis
 : Une seconde. Il le retire du mur et le tend au docteur. C'est la grande classe. Très léger. Bien pour chasser. Mais, avec ça, il reste pas grand-chose du gibier.
Dr Jennings
 : Quel... Quel genre de cartouches doit-on utiliser ?

Dennis sort une boîte de cartouches de derrière le comptoir.

Dennis : Celles-là. J'emmène mes fils pour chasser justement, ce week-end. Si ça vous intéresse... Si vous avez envie de faire du sport, venez avec nous.
Dr Jennings
 : Riant. C'est gentil, mais non. Il commence à charger le fusil des cartouches. En fait, les armes me rendent nerveux, je dois l'avouer. Les cartouches vont là-dedans, c'est ça ?
Dennis
 : Oh, non, Docteur ! Vous ne pouvez pas charger d'arme ici en pleine boutique. C'est illégal !

Les gens dans la boutique commencent à avoir peur.

Dr Jennings : D'accord, Dennis.
Dennis
 : Non, non.
Dr Jennings
 : C'est rien, Dennis. Tout va très bien. Il se tourne vers Dennis. Ça va. Il pointe son arme vers Dennis et lui tire dessus. Il tombe, mort. Les clients paniquent. Non, non. C'est rien. C'est rien, restez tranquilles. Oui, tout va très bien.

Il met ensuite le fusil sous son menton et se suicide, faisant gicler du sang sur tout le mur.

 

                                              **************

 

Dans une salle de bains, Sam vient d'avoir une vision. Des images du Dr Jennings et du bus de Blue Ridge défilent dans sa tête. Il éclabousse son visage d'eau pour se calmer. Dean entre.

Dean : Bon Sam, tu t'amènes ou quoi ? On doit... Il remarque que Sam est contrarié. Qu'est-ce qu'il y a ?

Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Sur la route, Sam et Dean sont en voiture.

Dean : Franchement, je crois que pour une fois, on devrait pas s'occuper de ça.
Sam
: Eteignant la radio. Qu'est-ce qui te plaît pas ?
Dean
: Je sais pas si retourner chez Ellen est une brillante idée.
Sam
: Ecoute, c'est une autre prémonition. Je le sais. Ça va se produire, et Ash saura nous dire où.
Dean
: Oui, je sais mais...
Sam
: Et puis, tout ça est lié à ce démon. Mes visions le sont toujours.
Dean
: Oui, c'est bien pour ça. Il y aura sûrement des chasseurs chez Ellen. Et, c'est pas très prudent d'annoncer à ces types-là que t'as des pouvoirs pas très normaux et que tu as des liens avec un démon tueur. D'accord ?
Sam
: Je suis pas normal, c'est ça ?
Dean
: Souriant. Faudra bien t'y faire.

Il tape la jambe de Sam et accélère.

 

                                              **************

 

Chez Ellen, un chasseur, Ed, regarde Jo le battre à un jeu d'arcade.

Ed : C'est l'argent de ma chambre que je viens de perdre.
Jo
 : Les camions actuels ont d'excellentes banquettes.

Jo sourit et s'éloigne. Ellen approche.

Ellen : Avant de jouer de l'argent, vérifie au moins qui a fait les meilleurs scores. Elle fait dérouler les meilleurs scores, tous obtenus par Jo. Fais attention une autre fois.

Sam et Dean entrent, sous le regard des autres chasseurs, et s'approchent de Jo qui sourit en voyant Dean.

Jo : Je le savais qu'on se reverrait.
Dean
 : Souriant. Oui, on est revenus. Comment ça va, Jo ?
Sam
 : Où est Ash ?
Jo
 : Dans sa belle suite.
Sam
 : Merci.

Sam s'en va.

Jo : Criant après Sam. Et moi, ça va.
Dean
 : Excuse-nous, mais... On est très pressés. Tu peux le comprendre. Elle acquiesce. Oui...

Il passe à côté d'elle et va rejoindre Sam.

 

                                              **************

 

A l'arrière du bar, Sam frappe à la porte d'Ash.

Sam : Ash ? Il frappe à nouveau, mais n'obtient aucune réponse. Eh, Ash !

Sam semble abandonner, quand Dean arrive. Il frappe à son tour à la porte.

Dean : On sait bien que tu es là.

Après un moment, Ash ouvre sa porte, sans haut et probablement nu aussi en bas. Quand Dean le voit, il tourne la tête, dégoûté.

Ash : Sam ? Dean ? Il renifle. Sam et Dean.
Sam
 : Salut, Ash. T'as une seconde ?
Ash
 : Oui, j'arrive. Souriant. Le temps de m'habiller.

Ash ferme sa porte et Sam et Dean vont l'attendre dans la salle du bar.

 

                                              **************

 

Quelques minutes plus tard, Ash est sur son ordinateur portable avec les deux frères. Sam a dessiné le logo de la compagnie de bus Blue Ridge pour Ash, qui a trouvé le site de la compagnie sur le net.

Ash : J'ai quelque chose qui correspond. C'est le logo de la société d'autobus. Blue Ridge. A Guthrie dans l'Oklahoma.
Sam
 : Tu voudrais bien regarder si à Guthrie, il y a eu des signes de présences démoniaques ou des choses bizarres ?
Ash
 : Vous croyez que le démon est là-bas ?
Sam
 : Ça se peut bien.
Ash
 : Pourquoi vous croyez ça ?
Dean
 : T'occupe. Fais ce qu'on te dit.

Dean échange un regard avec Sam.

Ash : Rien du tout. Aucun signe de démon.
Sam
 : Bon, essaie autre chose s'il te plaît. Regarde par hasard s'il y a pas un incendie au cours de l'année 1983. Le feu serait brusquement parti de la chambre d'un enfant qui venait d'avoir six mois.

Ash regarde Sam comme s'il était fou.

Ash : D'accord. Ça y est, ça recommence à devenir compliqué. Quel intérêt ça peut avoir de trouver ça ?

Sam pose une bouteille de bière devant lui.

Sam : Il y a un pack de bières à pour toi.
Ash
 : Laissez-moi une vingtaine de minutes.

 

                                              **************

 

Plus tard, Dean boit tout seul au bar. Jo est au jukebox et choisit la chanson 'Can't Fight This Feeling' des REO Speedwagon. Quand Dean entend cette musique, il a un mouvement de recul. Jo s'approche de lui et remarque qu'il est mal à l'aise.

Jo : Quoi ?
Dean
 : Alors, tu aimes REO ?
Jo
 : J'aime beaucoup REO. Kevin Cronin chante avec son cœur.
Dean
 : Non, avec ses cheveux plutôt. Souriant. Il y a une différence.

Jo paraît ennuyé et vérifie que sa mère n'écoute pas.

Jo : Ce profil que vous faites chercher à Ash... Votre mère est morte de cette façon-là, je crois. Le feu a démarré dans la chambre de Sam.
Dean
 : C'est une histoire de famille tout ça et c'est pas gai.
Jo
 : J'en connais des pires.
Dean
 : Ça, j'en doute pas. Mais, c'est à nous seuls de régler cette affaire. Et puis surtout, ta mère me tuerait, si je t'emmenais avec moi.

Ellen les regarde et semble confuse. Dean lui sourit.

Jo : Tu as peur de ma mère ?
Dean
 : Toujours souriant. Oh, ça oui.

Sam rejoint Jo et Dean.

Sam : On a une piste. Faut y aller.
Dean
 : On est partis. A bientôt.

Dean se lève et s'en va avec Sam, laissant Jo déçue.

 

                                              **************

 

En voiture, Dean chante la chanson des REO que Jo a mise.

Dean : Chantant. And even as I wander, I'm keeping you in sight. You're a candle in the window on a cold, dark winter's night. And I'm getting closer than I ever thought I might...
Sam
: Bon, change de disque.
Dean
 : Embarrassé. J'ai entendu ça quelque part ces jours-ci et j'arrive pas à le chasser de ma tête. Vas-y, je t'écoute.
Sam
: Andrew Gallagher. Né en 83, comme moi. A l'âge de six mois, il perd sa mère dans un feu qui a éclaté dans sa chambre la nuit. Encore comme moi.
Dean
 : Tu crois qu'un démon a tué sa mère ?
Sam
: Oui, on dirait.
Dean
 : Comment t'es arrivé jusqu'à celui-là ?
Sam
: Toutes mes prémonitions, si elle ne concerne pas le démon, se rapportent à des enfants qu'il a approchés. Comme moi, ou Max Miller.
Dean
 : Ouais mais, Max Miller était un psychopathe dans toute son horreur.
Sam
: Oui, c'était devenu un tueur, et j'avais eu le même type de vision pour lui. Et, c'est peut-être encore le cas aujourd'hui avec ce Gallagher.
Dean
 : Où on va le trouver ?
Sam
: J'en sais rien. Il n'a ni adresse, ni emploi stable. Il doit beaucoup d'argent. Il paie pas son téléphone, ses crédits, ses factures...
Dean
 : Aucun contentieux sur le dos ?
Sam
: Je crois pas.
Dean
 : Il lui fiche la paix ?
Sam
: C'est bizarre, oui. Il y a l'adresse de son dernier boulot. Mais, ça remonte déjà à un an. On verra bien.

 

                                              **************

 

Dans un restaurant à Oklahoma, une jeune femme, Tracy, sert du café à Sam et Dean, qui sont vêtus en costard et cravate.

Tracy : Vous ne tirerez rien de lui. Ils n'ont encore jamais réussi.
Sam
 : Ils ?
Tracy
 : Oui. Vous venez au sujet de ses dettes ? Des agents du recouvrement passent de temps en temps. Je ne sais pas exactement ce que leur dit Andy, mais ils ne reviennent jamais.
Dean
 : Non, en réalité, nous sommes avocats. On représente sa tante Lita. Elle est morte. Que Dieu ait son âme. Et, elle a légué tous ses biens à Andy.
Sam
 : Oui. Vous êtes amie avec lui ?
Tracy
 : Je l'étais un peu, oui, il y a longtemps. Mais, maintenant, on ne se voit plus.

Un serveur, Webber, s'approche d'eux et s'assoit à la table de Sam et Dean.

Webber : Andy ? Andy est un type incroyable.
Dean
: C'est vrai ?
Webber
 : Oui. Il réussit toujours à entrer où il veut. Il m'a emmené dans les coulisses d'Aerosmith, un soir. C'était vraiment super.
Tracy
 : Et, si tu débarrassais une table ou deux, Webber ?
Webber
 : Après une pause. Ah ! Elle nous laisse pas respirer.

Webber s'éloigne.

Tracy : Ecoutez. Si j'étais vous, je ferais un petit tour à Orchard Street. Il a une camionnette avec une reine barbare qui est peinte sur le côté.
Dean
 : Une reine barbare peinte sur le côté ?
Tracy
 : Elle a deux beaux ours blancs. C'est discret comme tout !

 

                                              **************

 

A Orchard Street, Sam et Dean sont en voiture, garée devant la camionnette d'Andy.

Dean : Tu vois. Il m'est sympathique de rouler avec cette camionnette. Il se tourne vers Sam, qui semble contrarié. Raconte.
Sam
 : Non, rien.
Dean
 : T'as l'air d'avoir avalé un œuf pourri. Qu'est-ce qu'il y a ?
Sam
 : Ce Gallagher... On a déjà rencontré quelqu'un comme lui, Dean. Le démon les a approchés quand ils étaient bébés, et aujourd'hui, ils commettent des meurtres.
Dean
 : Attend avant d'accuser Gallagher. C'est peut-être pas lui.
Sam
 : Mes visions n'ont jamais été fausses.
Dean
 : Et, ça prouve quoi ?
Sam
 : Mais, moi aussi, le démon m'a approché.
Dean
 : Non, arrête.
Sam
 : Il a dit qu'il avait des projets pour moi et les enfants comme moi.
Dean
 : Ah, oui ?
Sam
 : Peut-être bien que c'est ça le projet. Peut-être bien qu'on est nombreux aujourd'hui à avoir toutes sortes de pouvoirs. Et, qu'on peut devenir...
Dean
 : Quoi ? Des tueurs ?
Sam
 : Oui.
Dean
 : Le démon vous pousse à tuer en utilisant vos pouvoirs, c'est ça ? Me gonfle pas. T'es pas un meurtrier, Sam ! T'as pas ça dans le sang.
Sam
 : Ah, non ? J'ai déjà tué des tas de créatures.
Dean
 : Des créatures dangereuses. Ça n'a rien à voir.

Sam se retourne, dos à Sam, inquiet. Une seconde plus tard, Andy sort de son appartement, en pyjama et en robe de chambre. Sam le remarque.

Sam : Regarde.

Andy commence à marcher sur le trottoir. Il regarde vers son appartement. Une jeune fille blonde lui fait un signe de main de la fenêtre. Il lui rend son signe, et Sam et Dean échangent un regard. Andy continue à marcher, puis il arrête un homme. Il lui parle une minute, et l'homme lui tend son café avant de s'éloigner. Andy se remet à marcher et croise le Dr Jennings, à qui il sert la main.

Sam : Le gros black qu'il a salué, c'est le type qui va tirer.
Dean
 : Surveille-le et, moi, je suis Andy.

Sam sort de la voiture et commence à suivre le Dr Jennings.

 

                                              **************

 

Andy monte dans sa camionnette et Dean commence à le suivre. Tous deux continuent à rouler. Puis, une minute plus tard, Andy arrête sa camionnette. Dean fait de même et met son arme dans sa veste. Andy sort de sa camionnette et s'approche de Dean.

Andy : Salut.
Dean 
: Hésitant. Salut.
Andy
  : Waouh ! C'est une super caisse.
Dean 
: Ouais, merci.
Andy 
: Modèle 67. C'est le modèle le plus réussi de la marque. C'est une voiture de collection !
Dean 
: Oui, je l'ai entièrement refaite. C'est une caisse que je voulais sauver.
Andy 
: Frappant Dean à l'épaule. Oh, elle est trop bien ! Dean rit. Euh... Je peux l'essayer ?
Dean 
: Heureux. Oui, bien sûr.

Dean sort de voiture.

Andy : Génial !

Andy monte en voiture.

Dean : C'est une merveille. Et, voilà.
Andy 
: Ah, c'est super ! Un vrai régal.
Dean 
: Bonne route.

Andy s'en va au volant de l'Impala, laissant Dean abasourdi par ce qui vient de se passer.

 

                                              **************

 

Au coin de la rue, le téléphone du Dr Jennings se met à sonner. Il répond, comme dans la vision de Sam.

Dr Jennings : Oui, allô ? Oui.

Tandis qu'il parle, Sam voit le bus de la compagnie Blue Ridge passer. Il traverse la rue et entre dans la boutique d'armes.

 

                                              **************

 

Dans la boutique, Sam enclenche l'alarme, puis sort de la boutique.

 

                                              **************

 

Dans la rue, le Dr Jennings est sur le point d'entrer dans la boutique. Il secoue la tête et décide de s'en aller. Une voiture passe sur la route et Sam est abasourdi de voir Andy au volant de l'Impala.

 

                                              **************

 

Dans une autre rue, le téléphone du Dr Jennings sonne. Il répond.

Dr Jennings : Allô ? Oui ? D'accord.

Il raccroche.

 

                                              **************

 

Dans la rue, Dean se trouve à côté de la camionnette d'Andy. Il est au téléphone avec Sam.

Dean : Je sais ! Il a dit qu'il voulait l'essayer et j'ai dit d'accord.
Sam
: T'as quoi ?
Dean
: Il contrôlait mon esprit. Il m'a fait accepter.

 

                                              **************

 

Tandis que Sam est au téléphone, il se retourne et voit le Dr Jennings traverser la rue. Tout à coup, il se fait heurter par le bus de Blue Ridge. Sam regarde, choqué. Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Au coin de la rue, Sam et Dean regardent les infirmiers mettre le corps du Dr Jennings dans un sac.

Sam : Tristement. J'ai pu l'empêcher dans le magasin et... J'ai cru que c'était fini. J'aurais jamais dû le laisser seul. J'aurais pu éviter ce drame.

 

                                              **************

 

Dans un restaurant, Andy entre. Webber l'aperçoit et lève sa main, attendant qu'il tape dedans.

Webber : Andy ! Quelle bonne surprise !

Andy l'ignore et s'approche de Tracy.

Tracy : Andy ! Qu'est-ce que tu fais ici ?
Andy
 : Le Dr Jennings... Il est mort.
Tracy
 : Choquée. Mon Dieu, le pauvre. Comme c'est triste.
Andy
 : Oui, ça m'a secoué... Je savais plus quoi penser. J'ai voulu te revoir.
Tracy
 : Oui, tu as bien fait de venir. Elle lui prend les mains. Tu m'as manqué. Ils partagent un sourire. Oh, mais, j'y pense. Il y a deux types qui sont passés et qui te cherchaient.
Andy
 : Qui ça ?

 

                                              **************

 

Dans la rue, Sam et Dean marchent quand ils aperçoivent l'Impala. Ils s'approchent de celle-ci.

Dean : Regarde. La voilà. A la voiture. Alors, tu m'en veux pas ? Je te laisserai plus à un autre. A Sam. Il a laissé les clés dessus.
Sam
 : Ouais. Un vrai Samaritain, cet Andy.
Dean
 : On dirait qu'il a pas besoin de se tortiller le nez pour agir. Il donne ses ordres par la parole.
Sam
 : Le docteur parlait au téléphone quand il est passé sous le bus. Je suppose qu'Andy l'avait appelé.
Dean
 : J'en sais rien. Peut-être bien.
Sam
 : Tu peux répéter ?
Dean
 : Je sais pas si Andy est notre homme.
Sam
 : Attend, t'avais condamné O.J. avant même qu'il sorte de sa voiture blanche. Et là, t'as des doutes pour lui ?
Dean
 : Andy n'a vraiment rien d'un tueur de sang-froid. Et, c'est O.J. qui a tué !
Sam
 : De toute façon, comment on va enquêter sur lui ?
Dean
 : Après réflexion. Aucun problème.

 

                                              **************

 

Dans une autre rue, Sam et Dean atteignent la camionnette d'Andy.

Dean : On doit pas passer inaperçu, là-dedans. Attend une seconde.

Dean sort un outil de sa veste et ouvre la porte arrière. A l'intérieur, la camionnette est remplie d'objets, comme une boule de disco et des posters.

Dean : Regarde-moi ça. Il habite là-dedans ! C'est magnifique. Qu'est-ce que t'en dis ? Ça n'a rien de la cachette secrète d'un tueur en série. Il n'y a aucune coupure de journal accrochée quelque part, ni de photo avec des ciseaux plantés dedans. Indiquant un poster. Sûrement un tigre.
Sam
 : Regardant les bouquins. Hegel ? Kant ? Wittgenstein ? Il lit pas des auteurs à hurler de rire.
Dean
 : Prenant un long bang. Oh, si... Si, si, il aime bien rire.

Dean sourit.

 

                                              **************

 

L'Impala est garé et les deux frères sont à l'intérieur. Dean mange et Sam feuillette des papiers.

Dean : Mâchant son burger. Tu sais. Un jour, je rêve d'avoir le temps de bien déjeuner en prenant le temps de bien manger.
Sam
 : Ce que je voudrais connaître, c'est le mobile. Le docteur était un homme sans histoire. Pourquoi Andy a décidé de le tuer ?
Dean
 : Si c'est bien Andy.
Sam
 : Arrête, ça suffit.
Dean
 : Quoi ?
Sam
 : Le docteur a été poussé à se jeter sous le bus. Et, Andy peut contrôler l'esprit des autres personnes, alors tire la conclusion.
Dean
 : Je te dis qu'il est hors du coup, un point c'est tout.
Sam
 : Mais, comment tu le sais ? Et, pourquoi tu te donnes tout ce mal pour le défendre ?
Dean
 : Parce que t'as tord à propos de lui.
Sam
 : A propos d'Andy ?

Andy arrive à la voiture.

Andy : Eh ! Vous croyez que je suis aveugle ? Pourquoi vous vous intéressez à moi ?
Sam
 : Nous sommes avocats. Et, l'une de vos tantes est morte.
Andy
 : Non, je veux la vérité.
Sam
 : C'est la vérité...
Dean
 : On chasse les démons.

Sam est choqué.

Andy : Quoi ?
Sam
 : Dean !
Dean
 : Les démons, les esprits. Des choses que même les cauchemars n'osent pas voir. Voici Sam, mon frère.
Sam
 : Dean, tais-toi !
Dean
 : J'aimerais bien. A Andy. Lui aussi est médium, comme vous. Enfin pas tout à fait. Mais, il croit que vous êtes un meurtrier et il serre les fesses à l'idée qu'il pourrait en devenir un. Il vous croit mêlés à un truc terrible. Et, j'espère qu'il se trompe, mais c'est peut-être vrai et l'idée me fait peur.
Andy
 : D'accord, écoutez bien. Vous allez me laisser seul. C'est clair ?
Dean
 : D'accord.

Andy s'éloigne. Dean met sa tête entre ses mains, honteux. Sam sort de la voiture et suit Andy.

Andy : Qu'est-ce que vous faites ? Ecoutez, je vous ai dit de me laisser seul. Ou mieux, allez-vous-en dans votre voiture et vous arrêtez plus.
Sam
 : Allez, ça marche pas sur moi, Andy.

Dean sort de la voiture.

Andy : Quoi ?
Sam
 : Vous pouvez obliger les gens à faire ce que vous voulez et influencer ce qu'ils pensent.

Sam fait signe à Dean de ne pas s'approcher.

Andy : Non, arrêtez. Vous déraillez !
Sam
 : Tout a commencé il y a un an environ. Quand vous avez eu 22 ans. Au début, c'était des trucs de rien, et vous avez appris à contrôler votre pouvoir.
Andy
 : Mais, comment vous savez ça ?
Sam
 : J'ai connu la même chose de mon côté. Ma mère aussi est morte dans un incendie. Et, j'ai les pouvoirs que vous avez. Il existe un lien entre vous et moi.
Andy
 : Non, non, vous allez foutre le camp d'ici, d'accord ?
Sam
 : Pourquoi vous avez dit au docteur de se jeter sous le bus ?
Andy
 : Etonné. Quoi ?

Tout à coup, Sam a des images qui lui viennent en tête. Il voit une femme dans une station service. Elle est en train de brûler.

Sam : Essayant d'ignorer ses visions. Pourquoi vous lui avez dit de se tuer ?
Andy
 : Mais, j'ai rien dit !

 

                                              **************

 

Puis, la vision de Sam prend le dessus. Il voit une femme, Holly Beckett, qui remplit son réservoir d'essence à une station service. Son téléphone sonne et elle répond.

Holly : Allô ? Mais, oui. Oui, d'accord.

Holly raccroche. Elle atteint l'intérieur de sa voiture et active l'allume-cigare. Elle sort la pompe de sa voiture et arrose d'essence son corps et ses cheveux. Un pompiste remarque ce qu'elle fait.

Pompiste : Eh ! Qu'est-ce que vous faites ?
Holly
 : Ne vous inquiétez pas.
Pompiste
 : Non ! Non, arrêtez ! Non !

Elle prend l'allume-cigare de sa voiture et le fait toucher sa veste. Son corps entier s'enflamme. Tandis qu'elle est en feu, elle se met à genoux. Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Sam en finit avec sa vision, visiblement douloureuse. Dean se précipite vers Sam et le retient tandis qu'il s'agenouille.

Dean : Sam ! Qu'est-ce qu'il y a ?
Andy
 : Ecoutez. J'ai rien à voir là-dedans.
Sam
 : Essoufflé. C'est horrible. Une femme va brûler vive.
Dean
 : A quel endroit ?
Sam
 : Dans une station service. Elle va se suicider.
Andy
 : Comment ça 'elle va se suicider' ?
Dean
 : Silence !
Sam
: C'est un coup de téléphone qui va tout déclencher.
Dean
: Quand ?

Dean aide Sam à se relever.

Sam : J'en sais rien. Mais, si on laisse pas ce fumier lui parler, alors elle ne risque rien.
Andy
: Mais, j'ai fait de mal à personne.
Sam
: Non, pas encore. Ils aperçoivent un camion de pompier passer. Va voir. Dean s'en va. Andy bouge pour partir, mais Sam le retient. Non, pas vous. Vous, vous restez avec moi.

Dean monte en voiture.

 

                                              **************

 

A la station service, Dean est au téléphone avec Sam.

Dean : C'est moi. Elle est morte. Brûlée comme tu l'as dit.
Sam
 : Quand ça ?
Dean
 : Quelques minutes avant que j'arrive. L'odeur n'est pas dissipée. Tu sais pourquoi t'as eu cette vision, un peu trop tard, cette fois-ci ?
Sam
 : Non, je te rappelle que je ne contrôle pas. Je sais pas ce qui arrive.
Dean
 : En tout cas, t'étais avec Andy quand ça s'est passé. Ça veut dire qu'il n'est pas responsable. C'est quelqu'un d'autre.
Sam
 : Enfin, tout ça n'est pas très logique.
Dean
 : C'est pas nouveau. Je reste ici pour essayer d'en savoir un peu plus.

Ils raccrochent.

 

                                              **************

 

Quelques minutes plus tard, Andy et Sam parlent.

Andy : Alors, vous dites que vous avez des prémonitions concernant la mort de certaines personnes ? Sam acquiesce. C'est impossible.
Sam
 : Pas mal de gens dirait pareil pour ce que vous faites.
Andy
 : Des visions de morts ?
Sam
 : Oui.
Andy
 : Oui, c'est angoissant. Au début, quand je me suis aperçu de mon don, j'ai trouvé que c'était formidable. Encore mieux que d'avoir gagné au loto.
Sam
 : Pourtant, vous dormez dans une camionnette. Je comprends pas. Ça vous serait facile d'avoir tout ce que vous voulez.
Andy
 : Ouais, mais, j'ai tout ce que je veux.
Sam
 : Après réflexion. C'est pas vous le tueur, alors ?
Andy
 : Riant. C'est ce que j'arrête pas de vous dire.
Sam
 : C'est bien. Je pense que c'est mieux pour nous deux.

Dean se gare et sort de voiture.

Dean : La victime s'appelait Holly Beckett. 41 ans. Célibataire.
Sam
 : A Andy. Qui était-ce ?
Andy
 : Je la connaissais pas.
Dean
 : J'ai appelé Ash, en chemin. Et, j'ai eu des renseignements. Il semblerait que Holly Beckett ait mis un enfant au monde quand elle avait 18 ans. En 1983. A la même date de vous, Andy.
Sam
 : Andy, vous avez été adopté ?
Andy
 : Oui.
Dean
 : C'est vrai ? Mais, pourquoi vous nous l'avez pas dit ?
Andy
 : Bah, vous me l'avez pas demandé. J'ai jamais connu mes vrais parents. Et, vous savez, ma mère adoptive est morte quand j'étais encore bébé. Vous croyez que cette Holly Beckett était ma mère ?
Dean
 : J'en sais rien. J'ai essayé d'en apprendre plus sur elle, mais on n'a rien voulu me dire au service de l'état civil.
Andy
 : Allons voir ça.

 

                                              **************

 

Au service de l'état civil, Sam et Dean regardent des documents pendant qu'Andy parle à un fonctionnaire.

Fonctionnaire : Je ne sais pas pourquoi je vous permets d'entrer ici.
Andy
 : Ne vous inquiétez pas. Tout va très bien se passer. Pendant ce temps-là, vous devriez aller vous offrir un bon café. Et, rassurez-vous, on n'est pas des extra-terrestres.

Le fonctionnaire quitte la pièce.

Dean : Souriant. Etonnant !
Sam
 : Je l'ai.
Dean
 : Ah, oui ?
Sam
 : Oui. Andy, c'est ça. Holly Beckett était votre mère.
Andy
 : Abasourdi. Quelqu'un a de l'aspirine ?
Sam
 : Le Dr Jennings était déjà son docteur, à cette époque-la. Il a supervisé l'adoption. Vous aviez des liens très forts avec ces personnes.
Andy
 : Mais, j'en ai tué aucune.
Dean
 : Oui, maintenant, on le sait.
Sam
 : Oui.
Dean
 : Mais, alors... Qui est-ce ?
Sam
 : Je crois que j'ai la réponse à ta question. Il s'arrête quelques secondes. Holly Beckett a eu des jumeaux.

 

                                              **************

 

Plus tard, Andy, Sam et Dean sont toujours au service de l'état civil, à feuilleter des documents.

Andy : J'ai un frère jumeau maléfique.
Sam
 : Holly a décidé de vous faire tous les deux adopter. Vous êtes allé chez les Gallagher, ça vous le savez. Et, en même temps, votre frère est allé dans la famille Weems au nord de l'état.
Dean
 : Ça va, Andy ? T'es toujours avec nous ?
Andy
 : Oui... On sait comment il s'appelle ?
Sam
 : Oui. Euh... Ansem Weems. Andy secoue la tête. Et, il a une adresse dans le coin.
Andy
 : Quoi ? Il habite ici ?
Dean
 : Vous allez le voir. Il y a une belle photo qui va être crachée par le fax. Il prend la feuille qui sort du fax et la regarde, choqué. Tenez, vous allez avoir une surprise. Il tend la feuille à Andy. Regardez ça.

Andy la regarde, également choqué.

 

                                              **************

 

Au restaurant, Ansem Weems, connu sous le nom de Webber, parle à Tracy.

Ansem : Eh, Tracy ?
Tracy
 : Oui ?
Ansem
 : Dis-moi. Toi et Andy... Vous êtes sortis un moment ensemble ?
Tracy
 : Oui. Pourquoi ?
Ansem
 : J'en sais rien. Juste comme ça. Parce que, tu vois, je voulais savoir ce que tu pensais de lui, aujourd'hui. Je vous ai vus tous les deux, ici. Et, on dirait qu'il y a encore quelque chose. Dis-moi. Vous êtes encore ensemble ? Non ?
Tracy
 : Mal à l'aise. Euh... Non.

Il se met devant elle, l'empêchant ainsi d'avancer.

Ansem : S'il te plaît, Tracy. Dis la vérité.

 

                                              **************

 

Sam, Dean et Andy sont en voiture.

Sam : Allez, Andy. Racontez-nous tout ce que vous savez sur lui.
Andy
 : Oh... Il y a pas grand chose à dire. Webber a brusquement surgi. Il y a hui mois de ça. Il s'est conduit comme un vieux copain d'enfance. Ça sonnait faux. Il en faisait beaucoup trop.

Sam commence à avoir mal à la tête.

Dean : Il devait savoir que vous étiez jumeaux. Mais, pourquoi il a changé de nom ? Pourquoi il a pas dit la vérité ?
Andy
 : Aucune idée.

Sam gémit de douleur.

Dean : Sam ?

 

                                              **************

 

Sam a une vision. Il voit Tracy dehors. Elle est vêtue d'une robe de nuit et pleure. Elle approche le rebord d'un immense barrage. Elle grimpe par-dessus et saute. Sam sort de sa vision avec une insupportable douleur.

 

                                              **************

 

De retour en voiture, Sam souffre énormément.

Dean : Sam ? Sam ? Dean se gare et sort de la voiture. Sam ! Il va rejoindre Sam de l'autre côté de la voiture. Eh ! Eh !

Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Sur la route la nuit, Ansem est au volant avec Tracy à côté. Il gare la voiture.

Ansem : Touchant la jambe de Tracy. J'amène mes copines ici. Elles aiment ça. J'aime ça, je devrais dire. Et, bien sûr, elles aussi.
Tracy
 : Suppliant. S'il te plaît. Arrête. Là, ça devient trop.
Ansem
 : Ne pleure pas. Elle s'arrête de pleurer immédiatement. Eh. Je sais tout. Je sais ce que tu vois chez Andy. C'est vrai que c'est un génie. Les bouquins qu'il lit. Il deviendra un homme important. Mais, il est de ma famille. Pas de la tienne. Tu ne peux pas l'avoir. D'ailleurs, t'auras rien du tout après ce soir.

 

                                              **************

 

Sur une autre section de la route, Dean gare la voiture. Sam et lui descendent de voiture et sortent des objets du coffre.

Sam : Ce serait peut-être mieux que t'attendes ici.
Dean
 : Je te contredirai pas. Je me suis fait assez manipuler aujourd'hui.
Andy
 : Je viens avec vous.
Sam
 : Andy...
Andy
 : C'est Tracy qui est là. Alors, c'est ma place.

 

                                              **************

 

Dans la voiture d'Ansem, Tracy déboutonne sa robe.

Ansem : C'est ça. Vas-y, oui. Lentement. Tracy va plus lentement. Tracy. Je veux que tu écoutes attentivement ce que je vais dire. Quand on aura fini, tu sortiras d'ici. Tu avanceras jusqu'au barrage. D'accord ?
Tracy
 : D'accord.
Ansem
 : Tu grimperas sur le rebord et tu penseras que tu peux voler. Et ensuite, tu feras un pas en avant. Il caresse son visage. Tu sais que tu peux voler ?

Tracy se remet à pleurer.

Tracy : Oui. Oui, je vais essayer.
Ansem
 : Tu auras peut-être peur. Mais, tu devras alors te dire que tout va bien. T'as compris ? Tu penses à rien. Et, tu te dis : 'Tout va bien'.

Tout à coup, Sam brise la fenêtre d'Ansem, une arme en main, qu'il pointe vers Ansem.

Sam : Descend de là ! T'entends ?
Ansem
 : Est-ce que c'est vraiment ce que tu veux ?

N'étant pas affecté, Sam cogne Ansem. Andy ouvre la porte de Tracy.

Andy : Tracy !
Tracy
 : Sortant de voiture. Andy !
Andy
 : Descend vite ! Dépêche-toi !
Tracy
 : Enlaçant Andy. C'est affreux ! J'obéis sans pouvoir me défendre !

Sam sort Ansem de la voiture et le plaque au sol, son arme pointée vers la tête d'Ansem.

Sam : Toi, bouge pas ! T'as compris, bouge pas ! Andy met du scotch adhésif sur la bouche d'Ansem et commence à lui donner des coups de pied. Non, non ! Andy, laissez-moi régler ça !

Andy : Non, je vais le tuer !
Sam
 : Laissez ça. Je vais m'en occuper.
Andy
 : Je vais le tuer !
Sam
 : Andy, écoutez-moi. Ecoutez-moi !

Tandis que Sam retient Andy, Ansem se concentre sur Tracy. Sans parler, Tracy attrape une branche d'arbre et frappe Sam avec. Il tombe au sol.

Andy : Tracy, non ! Pas ça ! Ecoute-moi. Ne fais pas ça ! Tracy lâche la branche. Andy regarde Ansem qui est debout et enlève son scotch. Comment tu fais ?
Ansem
 : Mais, c'est pas dur. Il suffit d'un peu d'entraînement. C'est formidable. Ca d'évite d'utiliser les mots. Il suffit juste d'utiliser ton cerveau. Ça vaut vraiment la peine de faire l'effort.
Andy
 : Espère ce salopard !

Andy attrape Ansem par la veste.

Ansem : Fais pas l'idiot, Andy. Sinon, la jolie Tracy va s'envoler. Andy regarde Tracy qui se tient sur le rebord du barrage. Tracy, tu es prête ? A Andy. Je peux la faire sauter. Et, tu le sais. Je suis plus fort que toi.
Andy
 : Lâchant Ansem. D'accord, d'accord. D'accord. Ne t'énerve pas. Mais, laisse-la.
Ansem
 : Te fâche pas contre moi, surtout. Oui, je sais que c'est très mal. Je voulais pas que ça se passe comme ça. Tracy a... a voulu se mettre entre nous.
Andy 
: T'es givré.
Ansem
 : C'est qu'une pute ! Comme toutes les autres ! On les domine toutes et on peut les obliger à faire ce qu'on veut.
Andy
 : Est-ce que... Est-ce que t'es fou ou quoi ? C'est dingue ! Quand t'as appris que t'avais un frère jumeau, t'aurais dû me téléphoner. On serait sorti fêter ça tous les deux, au lieu de tuer les gens qui sont proches de moi.
Ansem
 : Je voulais te le dire depuis très longtemps. Crois-moi. Mais, lui... Lui, il voulait pas. Il disait que je devais attendre le bon moment...
Andy
 : Qui ?
Ansem
 : Le type avec les yeux jaunes ?

Sam commence à se réveiller et les entend parler.

Andy : Mais de qui tu parles ?
Ansem
 : Oui, il m'a parlé. Dans mes cauchemars. Il m'a dit que j'étais pas comme les autres. Il a dit qu'il avait prévu d'importants projets pour moi. Attend un peu de savoir de quels pouvoirs on disposera tous les deux. Et, c'est lui qui m'a appris que j'avais un frère. Un jumeau.

Pendant qu'ils parlent, Dean se cache et braque un sniper sur Ansem.

Andy : Pourquoi t'as tué notre mère ? Et, pourquoi t'as tué le Dr Jennings ?
Ansem
 : Parce qu'ils nous ont séparés ! Ils nous ont gâchés la vie, Andy ! On aurait pu être ensemble, tout ce temps-là. Au lieu d'être seuls. Il aurait été injuste qu'ils ne soient pas châtiés. Ils ne pouvaient pas s'en tirer comme ça. Non. Il s'arrête et se retourne, remarquant Dean derrière les arbres. Je te vois. Dean semble l'avoir entendu. Te rate pas.

Dean déplace le sniper et le met sous son menton. Avant qu'il ait le temps de tirer, Andy tire sur Ansem dans le dos. Ansem tombe au sol et Andy baisse son arme, choqué. Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Au barrage, le lendemain matin, pendant que les infirmiers emmènent le corps d'Ansem, Andy parle à trois officiers de police.

Andy : Il s'est suicidé. Vous en avez tous été témoins.
Officier
 : Oui. C'est vrai.
Sam
 : Regardant Andy avec Dean. Regarde-le. Il se débrouille de mieux en mieux.
Officier
 : Bon bah, on a plus qu'à partir d'ici.

Andy s'éloigne des officiers. Il aperçoit Tracy assise sur une ambulance et lui sourit. Elle regarde ailleurs. Andy s'approche de Sam et Dean.

Andy : C'est gagné. Elle me regarde plus.
Sam
 : Elle est secouée. C'est un peu normal.
Andy
 : Non, c'est... C'est différent. C'est que... j'avais jamais utilise mes pouvoirs avec elle jusqu'à maintenant. Mais, allez-le-lui dire. Elle ne croira jamais ça.
Sam
 : On est tous les deux désolés, mais faut qu'on s'en aille. Il tend à Andy un bout de papier. Tenez, voilà mon numéro. Il ne faut pas affronter ça tout seul. Si il y a du nouveau, surtout, appelez-moi.

Sam et Dean commencent à s'éloigner.

Andy : Et, partez pas. Dites-moi au moins ce que je fois faire.
Dean
 : C'est pourtant clair. Contrôlez votre pouvoir. N'en abusez pas. Sinon, on reviendra.

Ils marchent vers la voiture.

Sam : En tout cas, j'avais raison.
Dean
 : A propos de quoi ?
Sam
 : Andy. C'est un tueur, après tout.
Dean
 : Non, c'est un héros. Il a sauvé sa copine et, surtout, il m'a sauvé.
Sam
 : Enfin, le résultat des courses, c'est qu'il a tué son jumeau.
Dean
 : Oui, mais il a rien du vrai psychopathe content de tuer. En réalité, il a été poussé à faire ça.
Sam
 : Mais, Webber aussi l'a été, à sa façon. Max Miller a été poussé. Et, je l'ai été aussi par la mort de Jessica.
Dean
 : Au fait, Sam...
Sam
 : Selon les circonstances, tout le monde peut commettre un meurtre. Tout le monde. C'est peut-être la tactique que le démon emploie sur nous. Nous faire craquer...
Dean
 : Attend. On sait pas ce que veut le démon, d'accord ? Arrête d'y penser.
Sam
 : Je t'ai entendu parler hier, quand Andy t'a forcé à dire la vérité. Et, t'as dit que t'avais peur, comme moi.
Dean
 : C'est lui qui me contrôlait ! Il me faisait dire ce qu'il voulait. Mais ça, ça compte pas.
Sam
 : Quoi ?
Dean
 : Non, non. Ça compte pas. C'est pas moi qui parlez.
Sam
 : T'es devenu fou !
Dean
 : On parle plus de ça. On va reprendre nos recherches, trouver ce fumier de démon et le tuer.

Le portable de Dean sonne.

Sam : Ouais, t'as raison.

Dean répond au téléphone. Sam entre en voiture.

Dean : Allô ? Ellen, qu'est-ce qu'il y a ? Bon, d'accord. On arrive.

 

                                              **************

 

Au restaurant des Harvelle, Sam et Dean sont au bar. Ellen est derrière le comptoir tandis que Jo travaille.

Ellen : Jo ? Apporte-moi une caisse de bières.
Jo
 : Maman...
Ellen
 : Allez. Merci. A Sam et Dean. Alors ? Vous voulez pas me raconter votre dernière chasse ?
Dean
 : Non, non, pas vraiment. Sans vouloir vous vexer. C'est une affaire de famille.
Ellen
 : Plus tellement. Elle pose un dossier sur le bar. Ash m'a envoyée ça. Un incendie a ravagé la maison d'Andrew Gallagher quand il avait six mois, comme pour vous.  Vous croyez que c'est le même démon qui s'en est pris aussi à la maison Gallagher ?
Sam
 : Oui, sûrement.
Dean
 : Sam.
Ellen
 : Pourquoi ?
Dean
 : Ça vous regarde pas.
Ellen
 : J'aime pas votre façon de me parler. C'est pas seulement votre guerre, c'est la guerre. Une menace terrible approche et approche vite, et les autres ont tous les atouts. Et, tout ce qu'on peut faire pour l'instant, c'est nous unir. Ne gardez aucun secret d'aucune sorte.
Sam
 : Après réflexion. Il y a des gens, comme Andy Gallagher... comme moi... qui... qui ont un certain pouvoir.
Ellen
 : Un pouvoir ?
Sam
 : Oui, un pouvoir psychique. Dean secoue la tête, furieux. Par exemple, moi. J'ai découvert... que j'avais des visions. Des prémonitions. Ces pouvoirs sont différents pour chaque individu. Le démon nous a dit qu'il avait prévu des projets pour chacun de nous
Ellen
 : Quel genre de projets ?
Sam
 : Pour l'instant, on n'en sait rien.
Ellen
 : Ces médiums dont vous parlez là dehors, ils sont dangereux ?
Dean
 : Non. Non, pas tous.
Sam
 : Mais, ils peuvent l'être. Ils peuvent être très dangereux.
Ellen
 : Et, vous savez combien il y en a ?
Dean
 : Non. Mais, ils ont tous un profil similaire. Quand ils ont eu six mois, un feu a éclaté dans la nuit et a brûlé leur maison.
Sam
 : C'est plus vrai.
Dean
 : Quoi ?
Sam
 : Webber, ou Ansem Weems, ou qui il soit réellement... J'ai regardé sa fiche. Et, j'ai trouvé aucune trace d'un feu. Il ne lui est rien arrivé de marquant.
Ellen
 : Ça devient plus compliqué. Si l'un d'entre eux est parmi nous, il n'existera aucun système. Aucun moyen de le reconnaître.
Dean
 : Et, ça veut dire qu'on ne sait pas combien ils sont.
Ellen
 : Jo, chérie ?
Jo
 : Oui ?
Ellen
 : Apporte plutôt du whisky, tu veux ?

Ils restent tous silencieux autour du bar.

 

                                                 ****FIN****

 

Ecrit par brucas59.


[FADE IN: GUTHRIE, OKLAHOMA. STREET CORNER. DAY. An African-American man, DR. JENNINGS, is walking when his cell phone rings. He answers.]


DR. JENNINGS: Hello? Yeah? [Several images begin to flash in his head quickly. He sees himself in a store, cocking a gun.] All right. [He hangs up, transfixed, and watches a Blue Ridge company bus drive down the street.]


[DR. JENNINGS crosses the street and enters a gun shop. He walks up to the store clerk, DENNIS.]


DR. JENNINGS: [smiling] Afternoon, Dennis.

DENNIS: Hey, Doc.

DR. JENNINGS: I’d like to look at a gun.

DENNIS: [laughing] Yeah, right. [He sees that DR. JENNINGS isn’t laughing.] Seriously? [The doctor nods. After looking at some of the guns, he points to a rifle on a display.]

DR. JENNINGS: That one.

DENNIS: Okay. [He takes it off the wall and hands it to the doctor.] That’s a turkey hunter, 12-gauge, pump-action. Don’t leave enough turkey behind, if you ask me.

DR. JENNINGS: What sort of shells does it use? [DENNIS takes a box of shells out from behind the counter.]

DENNIS: Right here. I’m taking the boys up to the cabin this weekend if, uh…I mean, if you think you might like to take up the sport. [He laughs.]

DR. JENNINGS: [laughing] Thanks, but no. [He begins loading the gun.] You know guns make me nervous. They always have. Now, this one goes in here, right?

DENNIS: Whoa, Doc! No, no, you can’t load a weapon on the premises. It’s illegal!

DR. JENNINGS: It’s okay, Dennis.

DENNIS: No, no.

DR. JENNINGS: It’s okay, Dennis. [The customers in the store begin to look scared.] It’s all gonna be okay. [He points the gun at DENNIS and shoots him. The customers panic.] No, no, it’s okay. It’s okay. It’s all gonna be okay. [He then points the gun under his chin and shoots himself, splattering blood all over the wall.]


[CUT TO: BATHROOM. It is clear that SAM has just had a vision. Images of DR. JENNINGS and the Blue Ridge bus flash in his mind. He splashes water on his face in the sink to calm down. DEAN enters.]

DEAN: Sam, come on, zip it up. Let’s hit the…[he notices SAM looking upset.]…road. What? [The screen goes black.]


TITLE CARD


[FADE IN: INT. IMPALA. The boys are driving.]

DEAN: I don’t know, man. Why don’t we just chill out and think about this?

SAM: [turning off the radio] What’s there to think about?

DEAN: I just don’t know if going to the Roadhouse is the smartest idea.

SAM: Dean, it’s another premonition. I know it. This is gonna happen, and Ash can tell us where.

DEAN: Yeah, man, but—

SAM: Plus, it could have some connection with the demon. My visions always do.

DEAN: That’s my point. There’s gonna be hunters there. I don’t know if going in and announcing that you’re some supernatural freak with a demonic connection is the best thing, okay?

SAM: So, I’m a freak now? [DEAN pauses.]

DEAN: [smirking] You’ve always been a freak. [He pats SAM’S knee and keeps driving.]


[CUT TO: INT. HARVELLE’S ROADHOUSE. A hunter, ED, is watching JO beat him at an arcade shooting game.]

ED: [handing her cash] Damn, little lady, that was my room money.

JO: Then I guess you’re taking a truck nap tonight. [She smiles and walks away. ELLEN approaches.]

ELLEN: I’d have checked the high scores before you put your money down. [She displays the high scores and shows that they all belong to JO.] Went and got yourself hustled, Ed.

[DEAN and SAM enter and approach JO.]

JO: Just can’t stay away, huh? [DEAN chuckles.]

DEAN: Yeah, looks like it. How you doin’, Jo?

SAM: Where’s Ash?

JO: In his back room.

SAM: Great. [He walks away.]

JO: [calling after him] And I’m fine.

DEAN: Sorry, he’s…we’re kind of on a bit of a timetable. [She nods.] So…[he walks past her.]


[In the back of the bar, SAM is knocking on ASH’S door. There is a sign on the door reading, “Dr. Badass Is In”.]

SAM: Ash! [He knocks again and gets no answer.] Hey, Ash! [DEAN approaches.]

DEAN: [knocking] Hey, Dr. Badass! [After a moment, ASH opens his door, shirtless and presumably naked from the waist down.]

ASH: Sam? Dean? [sniffs] Sam and Dean. [DEAN looks away, disgusted.]

SAM: Hey, Ash. Um, we need your help.

ASH: Hell, then…I guess I need my pants. [He closes the door.]

[A few moments later, ASH is at his laptop with the boys. SAM has drawn the Blue Ridge bus logo for ASH, and he has looked up the website online.]

ASH: So, I got a match. Let’s see…it’s the logo for the Blue Ridge bus lines

Guthrie, Oklahoma.

SAM: Okay, do me a favor. Check Guthrie for any demonic signs or omens or anything like that.

ASH: You think the demon’s there?

SAM: Yeah, maybe.

ASH: Why would you think that?

DEAN: Just check it, all right? [He exchanges a glance with SAM.]

ASH: No, sir. Nothing, no demon.

SAM: All right, try something else for me. Search Guthrie for a house fire. It would be 1983, the fire’s origin would be a baby’s nursery, the night of the kid’s six-month birthday. [ASH looks at him like he’s crazy.]

ASH: Okay, now that is just weird, man. Why the hell would I be lookin’ for that?
[SAM places a beer bottle in front of him.]

SAM: ‘Cause there’s a PBR in it for ya.

ASH: Give me fifteen minutes.


[A while later, DEAN is drinking by himself at the bar. JO walks to the jukebox and puts on REO Speedwagon’s, “Can’t Fight This Feeling”. When DEAN hears the music, he cringes. She walks over to him and notices he looks uncomfortable.]

JO: What?

DEAN: REO Speedwagon?

JO: Damn right, REO. Kevin Cronin sings it from the heart.

DEAN: [smirking] He sings it from the hair. There’s a difference. [JO looks annoyed and checks to make sure ELLEN isn’t listening.]

JO: That profile you’ve got Ash looking for?

DEAN: Mm?

JO: Your mom died the same way, didn’t she? A fire in Sam’s nursery?

DEAN: Look, Jo, it’s kind of a family thing.

JO: I could help.

DEAN: I’m sure you could. But we’ve gotta handle this one ourselves. Besides, if I ran off with you, I think your mother might kill me. [ELLEN looks over at them and seems confused. DEAN smiles at her.]

JO: You’re afraid of my mother?

DEAN: [still smiling] I think so. [SAM comes over to them.]

SAM: We have a match. We gotta go.

DEAN: All right, Jo. I’ll see you later. [He gets up and they leave, leaving JO disappointed.]


[CUT TO: INT. IMPALA.]

DEAN: [singing] And even as I wander, I’m keeping you in sight. You’re a candle in the window on a cold, dark winter’s night. And I’m getting closer than I ever thought I might—

SAM: You’re kidding, right?

DEAN: [embarrassed] I heard the song somewhere, I can’t get it out of my head. I don’t know, man. What do you got?

SAM: [looking at paperwork] Andrew Gallagher –- born in ’83, like me. Lost his mother in a nursery fire exactly six months later, also like me.

DEAN: You think the demon killed his mom?

SAM: Sure looks like it.

DEAN: How’d you even know to look for this guy?

SAM: Every premonition I’ve had -- if they’re not about the demon, they’re about the other kids the demon visited. Like Max Miller, remember him?

DEAN: Yeah, but Max Miller was a pasty little psycho.

SAM: The point is, he was killing people, and I was having the same type of visions about him. Now it could be happening all over again with this Gallagher guy.

DEAN: How do we find him?

SAM: I don’t know. No current address, no current employment. He still owes money on all his bills –- phone, credit, utilities.

DEAN: Collection agency flags?

SAM: Not in the system.

DEAN: They just let him take a walk?

SAM: Seems like it. There’s a work address from his last W-2, about a year ago. Let’s start there.


[CUT TO: INT. OKLAHOMA DINER. A young woman, TRACY, is pouring coffee for SAM and DEAN, who are dressed in suits.]

TRACY: You won’t get anything out of Andy, guys. I’m sorry, but they never do.

SAM: They?

TRACY: You’re debt collectors, right? Once in a while, they come by. I don’t know what Andy says to them, but they never come back.

DEAN: Actually, we’re lawyers, representing his great-aunt Lita. She passed, God rest her soul, but left Andy a sizable estate.

SAM: Yeah. So, are you a friend of his?

TRACY: I used to be, yeah. I don’t see much of Andy anymore. [A male worker, WEBBER, comes over and sits at the table.]

WEBBER: Andy? Andy kicks ass, man!

DEAN: Is that right?

WEBBER: Yeah! Andy can get you into anything, man. He even got me backstage at Aerosmith once. It was beautiful, bro.

TRACY: Uh-huh. How about bussing a table or two, Webber?

WEBBER: [after a pause] Yeah, you bet, boss. [He leaves.]

TRACY: Look, if you wanna find him, try Orchard Street. Just look for a van with a Barbarian queen painted on the side.

DEAN: A Barbarian queen?

TRACY: She’s riding a polar bear. It’s kind of hard to miss.
 

[CUT TO: ORCHARD STREET. DEAN and SAM are in the Impala, across the street from ANDY’S van.]

DEAN: I’m sorry, I’m starting to like this dude. That van is sweet. [He looks over at SAM, who seems upset.] What’s wrong?

SAM: Nothing.

DEAN: Sam, you look like you’re sucking on a lemon. What’s going on?

SAM: This Andrew Gallagher –- he’s the second guy like this we’ve found, Dean. The demon came to them when they were kids, now they’re killing people.

DEAN: We don’t know what Andrew Gallagher is, okay? Could be innocent.

SAM: My visions haven’t been wrong yet.

DEAN: What’s your point?

SAM: My point is, I’m one of them.

DEAN: No, you’re not.

SAM: Dean, the demon said he had plans for me and children like me.

DEAN: Yeah?

SAM: Yeah, maybe this is his plan, maybe we’re all a bunch of psychic freaks! Maybe we’re all supposed to be—

DEAN: What, killers?

SAM: Yeah.

DEAN: So, the demon wants you out there, killing with your minds, is that it? Oh, give me a break. You’re not a murderer, Sam! You don’t have it in your bones!

SAM: No? [pause] Last I checked, I kill all kinds of things.

DEAN: Well, those things were askin’ for it. There’s a difference. [He turns away from SAM, looking worried. A second later, ANDY exits an apartment building, dressed in pajamas and a bathrobe.]

SAM: Got him.


[ANDY begins walking down the street and looks back up at the apartment. An attractive blonde is waving at him from the window. He waves back, and SAM and DEAN exchange a look.]

[As he keeps walking, ANDY stops a man in the street. He talks to the man for a minute, and the man hands ANDY his cup of coffee before walking away. Next, ANDY keeps walking and meets DR. JENNINGS, shaking his hand.]

SAM: That’s him. That older guy, that’s him. That’s the shooter.

DEAN: Well, you keep on him, I’ll stick with Andy. Go.

[SAM gets out of the car and follows DR. JENNINGS across the street. ANDY gets into his van, and DEAN follows him. The two of them keep driving and a minute later, ANDY stops his van. DEAN stops also and puts his gun in his coat. ANDY gets out of the van and approaches DEAN.]

ANDY: Hey!

DEAN: [hesitant] Hey.

ANDY: This is a cheery ride.

DEAN: Yeah, thanks.

ANDY: Man, you know, ’67 –- Impala’s best year, if you ask me. This is a serious classic.

DEAN: Yeah, I just rebuilt her, too. Can’t let a car like this one go.

ANDY: Damn straight. [DEAN laughs.] Hey…can I have it?

DEAN: [cheerful] Sure, man! [He gets out of the car.]

ANDY: Sweet! [He gets inside.]

DEAN: Hop right in there…there you go.

ANDY: Nice! Take it easy.

DEAN: All right. [ANDY drives away, leaving DEAN stunned at what just happened.]
 

[CUT TO: STREET CORNER. DR. JENNINGS’ cell phone rings, and he answers, just as in SAM’S vision.]

DR. JENNINGS: Hello? Yeah?

[While he is talking, SAM sees a Blue Ridge bus drive by. He crosses the street and enters the gun store. Inside, he pulls the alarm and then leaves. DR. JENNINGS is about to enter the store, but then shakes his head and decides to walk away. SAM is stunned when he sees ANDY drive by in the Impala. A minute later, DR. JENNINGS’ cell phone rings again. He answers.]

DR. JENNINGS: Hello? Yeah? [His smile fades.] All right. [He hangs up.]


[CUT TO: PARKING LOT. DEAN is on the phone with SAM.]

SAM: Dean, Andy’s got the Impala!

DEAN: I know! He just sort of asked me for it, and then I let him take it.

SAM: You what?

DEAN: He full-on Obi-Wan’d me! It’s mind control, man!

[While SAM is on the phone, he turns around and sees DR. JENNINGS walking into the street. Suddenly, he gets hit by the Blue Ridge bus. SAM watches, shocked. The screen goes black.]


[FADE IN: STREET CORNER. DEAN and SAM are watching as paramedics put DR. JENNINGS’ body into a bag.]

SAM: [sadly] I kept him out of the gun store. I thought he was okay. I thought he was past it, at least…I should have stayed with him.

[CUT TO: INT. DINER. ANDY enters. WEBBER holds up his hand, expecting a high-five.]

WEBBER: Andy! What’s up, dog? [ANDY ignores him and approaches TRACY.]

TRACY: Andy! What are you doing here?

ANDY: Dr. Jennings…is dead.

TRACY: [shocked] No! I’m sorry.

ANDY: I don’t know, I just…I was upset, and I wanted to see you.

TRACY: Well, I’m glad you did. [She takes his hands.] I, um…I missed you. [They share a smile.] Oh, you know what, some guys were here this morning, looking for you.

ANDY: What guys?


[CUT TO: STREET CORNER. DEAN and SAM are walking when they see the Impala.]

DEAN: Thank God. I’m sorry, baby. I’ll never leave you again. [to Sam] At least he left the keys in it.

SAM: Yeah. Real Samaritan, this guy.

DEAN: Well, it looks like he can’t work his mojo just by twitchin’ his nose. He’s gotta use verbal commands.

SAM: The doctor had just gotten off his cell phone when he stepped in front of that bus. Andy must have called him or something.

DEAN: I don’t know, maybe.

SAM: Beg your pardon?

DEAN: I just don’t know if he’s our guy, Sam.

SAM: Dean, you had O.J. convicted before he got out of his white Bronco, and you have doubts about this?

DEAN: He just doesn’t seem like the stone-cold killer type, that’s all. And O.J. was guilty!

SAM: Either way, how are we gonna track this guy down?

DEAN: [after a pause] Not a problem.


[On another street corner, they reach ANDY’S van.]

DEAN: Not exactly an inconspicuous ride. Let’s have a look. [He takes out a tool from his jacket and opens the door. Inside, the van is completely tricked out, complete with a disco ball, blankets, and posters.] Oh, come on. This is…this is magnificent, that’s what this is. Not exactly a serial killer’s lair, though. There’s no little clown paintings on the walls or scissors stuck in victims’ photos. [pointing to a poster] I like the tiger.

SAM: [picking up books] Hegel? Kant? Wittgenstein? That’s some pretty heavy reading, Dean.

DEAN: [picking up a large bong] Yeah, and, uh…Moby Dick’s bong. [He grins.]
 

[CUT TO: INT. IMPALA. The car is parked while the brothers talk.]

DEAN: [eating a burger] Ugh. [He throws the wrapper in the backseat.] You know, one day, I’d love to just sit down and eat something that I didn’t have to microwave in a mini-mart.

SAM: [looking at paperwork] What I don’t get is the motive. I mean, the doctor was squeaky clean. Why would Andy waste him?

DEAN: If it is Andy.

SAM: Dude, enough.

DEAN: What?

SAM: The doctor was mind-controlled in front of a bus. Andy just happens to have the power of mind control. You do the math.

DEAN: I just don’t think the guy’s got it in him, that’s all.

SAM: Well, how the hell would you know? I mean, why are you bending over backwards, defending him?

DEAN: ‘Cause you’re not right about this.

SAM: About Andy? [Just then, ANDY arrives at the car.]

ANDY: Hey! You think I haven’t seen you two? Why are you following me?

SAM: Well, we’re lawyers. See, a relative of yours has passed away—

ANDY: Tell the truth!

SAM: That’s what I’m—

DEAN: We hunt demons. [SAM is shocked.]

ANDY: What?

SAM: Dean?

DEAN: [transfixed] Demons, spirits –- things your worst nightmare wouldn’t even touch. Sam here, he’s my brother.

SAM: Dean, shut up!

DEAN: I’m trying to. [to Andy] He’s psychic. Kind of like you. Well, not really like you, but see, he thinks you’re a murderer, and he’s afraid that he’s gonna become one himself, ‘cause you’re all part of something that’s terrible, and I hope to hell that he’s wrong, but I’m starting to get a little scared that he might be right.

ANDY: Okay, you know what? Just leave me alone.

DEAN: Okay. [ANDY walks away, and DEAN puts his head in his hands, ashamed. SAM gets out of the car and follows ANDY.]

ANDY: What are you doing? Look, I said leave me alone! [SAM shakes his head.] Get out of here! Just start driving and never stop!

SAM: Doesn’t seem to work on me, Andy.

ANDY: What?

SAM: You can make people do things, can’t you? You can tell them what to think.

ANDY: [laughing] That’s crazy.

SAM: It all started about a year ago, didn’t it? After you turned twenty-two. Little stuff at first, then you got better at controlling it.

ANDY: How did you know all this?

SAM: ‘Cause the same thing happened to me, Andy. My mom died in a fire, too. I have abilities, too. You see, we’re connected, you and me.

ANDY: You know what, just get out of here, all right?

SAM: Why’d you tell the doctor to walk in front of a bus?

ANDY: [stunned] What? [Suddenly, more images begin flashing in SAM’S head. He catches glimpses of a woman at a gas station.]

SAM: [trying to ignore it] Why did you kill him?

ANDY: I didn’t!

[Then, SAM’S vision takes over his thoughts. At the gas station, a woman, HOLLY BECKETT, is filling her tank. Her cell phone rings, and she answers.]

HOLLY: Hello? […] Sure. I can do that.

[She hangs up. She reaches inside her car and activates the lighter. She takes the pump out of her car and begins pouring gasoline all over her body and hair. A gas station attendant notices what she is doing.]

ATTENDANT: Hey! Lady, what are you doing?!

HOLLY: It’s gonna be okay. [She takes the lighter from her car and touches it to her jacket. Her entire body bursts into flames. She gets down on her knees as she burns.]


[In the junkyard, SAM comes out of his vision, clearly in pain. DEAN, who has gotten out of the car, runs over to SAM and holds him as he kneels down.]

DEAN: Sam! What is it?

ANDY: I didn’t do anything to him.

SAM: [breathing heavily] A woman…a woman burning alive.

DEAN: What else you get?

SAM: A gas station –- a woman’s gonna kill herself.

ANDY: What does he mean, “going to”? What is he—

DEAN: Shut up.

SAM: She gets triggered by a call on her cell.

DEAN: When? [He helps SAM up.]

SAM: I don’t know. But as long as we keep our eyes on this son of a bitch, he can’t hurt her.

ANDY: I didn’t hurt anybody!
SAM: Yeah, not yet. [They see a fire truck drive by.] Go. [DEAN leaves. ANDY moves forward.] No, not you. You’re staying here with me.

[CUT TO: GAS STATION. DEAN is on the phone with SAM.]

DEAN: Hey, it’s me. She’s dead. Burned up, just like you said.

SAM: When?

DEAN: Minutes before I got here. I mean, the smell hasn’t even cleared. What’s up with your visions, man? This wasn’t even a head start.

SAM: I don’t know, all right? I can’t control ‘em. I don’t know what the hell is going on.

DEAN: Listen, you were with Andy when this whole thing went down, so it can’t be him. It’s gotta be somebody else doing this.

SAM: That doesn’t make any sense.

DEAN: What else is new? I’ll dig around here, see what else I can find. [They hang up.]


[A few minutes later, ANDY and SAM are talking.]

ANDY: You get these premonitions about people about to die? [SAM nods.] That’s impossible.

SAM: A lot of people would say the same thing about what you do.

ANDY: Death visions?

SAM: Yeah.

ANDY: Dude, that sucks. When I got my mind thing, it was like a gift, you know? It was like I won the lotto.

SAM: But you still live in a van. I don’t get it. I mean, you could have anything you ever wanted.

ANDY: I’ve got everything I need.

SAM: [after a pause] So, you’re really not a killer, huh? [ANDY laughs.]

ANDY: That’s what I’ve been trying to tell you.

SAM: That’s good. It means there’s hope for both of us. [DEAN pulls up and gets out of the car.]

DEAN: Victim’s name was Holly Beckett –- forty-one, single.

SAM: [to Andy] Who is she?

ANDY: Never heard of her.

DEAN: I called Ash on the way over here, he came up with a little somethin’. Apparently, Holly Beckett gave birth when she was eighteen years old, back in 1983. Same day you were born, Andy.

SAM: Andy, were you adopted?

ANDY: Well, yeah.

DEAN: You were? And you neglected to mention that?

ANDY: It never really came up. I mean, I never knew my birth parents. And, like you said, my adopted mom died when I was a baby. Do you think this Holly woman could actually be—

DEAN: I don’t know. I tried to get a copy of the birth records, but they’re hard copy only. Sealed in the county office.

ANDY: Well, screw that.


[CUT TO: INT. COUNTY OFFICE. DEAN and SAM are looking over paperwork while ANDY talks to the officer.]

OFFICER: I probably shouldn’t have let you kids in here.

ANDY: No, it’ll all be fine, all right? Just go get a cup of coffee, all right? [as Obi-Wan] These aren’t the droids you’re looking for. [The officer leaves.]

DEAN: [smiling] Awesome.

SAM: Got it.

DEAN: Yeah?

SAM: Yeah. Andy, it’s true. Holly Beckett was your birth mother.

ANDY: [stunned] Does anyone have a Vicodin?

SAM: Dr. Jennings was her doctor, too. I mean, he oversaw the adoption. You have a solid connection to both of them.

ANDY: Yeah, but I didn’t kill ‘em.

DEAN: We believe you.

SAM: Yeah.

DEAN: But, uh…who did?

SAM: I think I’ve got a pretty good guess. [pause] Holly Beckett gave birth to twins.

[Later, the three of them are still in the office, looking at paperwork.]

ANDY: I have…an evil twin.

SAM: Holly put you and your brother up for adoption. You went to the Gallagher family, obviously. And your brother went to the Weems family from upstate.

DEAN: Andy, how you doing? Still with us?

ANDY: Um…what was my brother’s name?

SAM: Here…um, Ansem Weems. [ANDY shakes his head, showing that he doesn’t know who that is.] He’s got a local address.

ANDY: Wait, he lives here?

DEAN: Let’s get a look at him. There’s a picture coming over from the DMV right now. [He takes the paperwork from the fax machine and looks at it, shocked.] I hate to kick you while you’re freaked. [He hands the paper to ANDY.] Take a look at that. [ANDY looks at it, stunned.]


[CUT TO: INT. DINER. ANSEM WEEMS, who the audience has known as WEBBER, is talking to TRACY.]

ANSEM: Hey, Trace?

TRACY: Yeah?

ANSEM: You and Andy –- you guys went together for a while, didn’t you?

TRACY: Yeah, Webber. Why?

ANSEM: I don’t know, just wondering. I was wondering how you felt about him these days. I mean, I’ve seen you guys together. It seems like there’s still something there. Were you guys ever, like, serious?

TRACY: [uncomfortable] Um…no. [He steps in front of her.]

ANSEM: Come on, Trace. Tell the truth.


[CUT TO: INT. IMPALA. The three men are driving.]

SAM: All right, Andy. Tell us everything you know about this guy.

ANDY: Webber shows up one day…eight months ago, acting like he’s my best friend in the world. Kind of weird, like…trying too hard, you know? [SAM begins to cringe in pain.]

DEAN: He must have known you guys were twins. Why did he change his name? Why not just tell you the truth?

ANDY: No clue. [SAM groans.]

DEAN: Sam?

[In SAM’S next vision, he sees TRACY outside. She is dressed in her nightgown, crying. She approaches a very high dam and steps right to the edge. She jumps, and SAM comes out of the vision in unbearable pain.]

DEAN: Sam? Sam! [He pulls over and goes to the other side of the car, opening SAM’S door.] Hey! [The screen goes black.]


[FADE IN: ROAD. NIGHT. ANSEM and TRACY pull up in his car.]

ANSEM: [touching her leg] I take my ladies here. They like it. I mean, I like it…so of course, they do, too.

TRACY: [sobbing] Please, I just wanna go home!

ANSEM: Stop crying. [She immediately stops.] Hey. I get it. I see what you see in Andy. I mean, he’s a genius. The books he reads –- he’s gonna be a great man someday. But he is my family. Not yours. You can’t have him. You’re not gonna have anything after tonight.

[On another section of road, the Impala pulls up. SAM and DEAN gather things from the trunk.]

SAM: Dean, you should stay back.

DEAN: No argument here. I’ve had my head screwed with enough for one day.

ANDY: I’m coming with you.

SAM: Andy—

ANDY: Look, if it’s Tracy out there…then I’m coming.


[CUT TO: INT. ANSEM’S CAR. TRACY is unbuttoning her dress.]

ANSEM: Okay…slower. [She goes slower.] Tracy? I want you to listen to me very carefully, okay? When we’re done here…I want you to head over to the edge of the dam, okay?

TRACY: Okay.

ANSEM: And when you get there, you’re gonna think you can fly. And you’re just gonna step right off. [He strokes her face.] You can fly, can’t you? [She starts sobbing again.]

TRACY: Yeah…I think so.

ANSEM: You might get scared. But I want you to say that it’s okay. Just tell yourself…everything is okay. [Suddenly, SAM smashes ANSEM’S window, holding a gun.]

SAM: Get out of the car! Now!

ANSEM: You really don’t wanna do this. [Unaffected, SAM punches ANSEM. ANDY opens TRACY’S door.]

ANDY: Tracy!

TRACY: Andy! [She gets out.]

ANDY: Come here! Come here!

TRACY: [hugging him] I couldn’t control myself! [SAM gets ANSEM out of the car and pins him to the ground.]

SAM: Hey, don’t move. Don’t move! [ANDY places masking tape over ANSEM’S mouth and begins kicking him.] No! No! I will handle it!

ANDY: [to Ansem] I will kill you!

SAM: Let me handle this, all right? Listen to me! [While he is holding back ANDY, ANSEM focuses on TRACY. Without speaking, TRACY grabs a tree branch and hits SAM with it. He falls to the ground.]

ANDY: Tracy, stop! I said stop it! [TRACY drops the branch. ANDY looks at ANSEM, who stands and removes the tape on his mouth.] How did you do that?

ANSEM: Practice, bro. If you’d just practice, you would know. Sometimes, you don’t need to use your words. If you have to, all you need is this. [He points to his head.] Sometimes, the headache’s worth it.

ANDY: You’re a twisted son of a bitch! [He grabs ANSEM by his jacket.]

ANSEM: Back off, Andy. Tracy’s gonna do a little flying. [ANDY looks and sees that TRACY is standing at the edge of the dam.] Aren’t you, Trace? [to Andy] I’m stronger than you. I can do it.

ANDY: [backing away] Okay, okay. All right, just…please don’t hurt her.

ANSEM: Don’t be mad at me, okay? I know it’s all wrong. I didn’t mean for this to happen. It’s just…Tracy –- she’s trying to come between us.

ANDY: You’re insane.

ANSEM: She’s garbage, man! They all are! We can push them, we can make them do whatever we want!

ANDY: Are you really this stupid? You learn you’ve got a twin, you call him up, you go out for a drink. You don’t start killing people!

ANSEM: I’ve wanted to tell you for so long, bro. But he didn’t let me. He said I had to wait until the time—

ANDY: Who?

ANSEM: The man with the yellow eyes. [SAM begins to wake up and hears them talking.]

ANDY: What are you talking about?

ANSEM: He came to me in my dream. He said I was special. He told me he’s got big plans for me. Wait till you see what’s in store, Andy, for both of us. See, he’s the one who told me I got a brother. A twin.

[While they are talking, DEAN hides from a distance and aims a sniper rifle at ANSEM.]

ANDY: Why did you kill our mother? And why Dr. Jennings?

ANSEM: Because they split us up! They ruined our lives, Andy! We could’ve been together this whole time, instead of alone. I couldn’t let ‘em do that, I couldn’t let ‘em get away with that. No. [He pauses and turns around, noticing DEAN behind the trees.] I see you. [It seems as if DEAN can hear him talking.] Bye-bye.

[DEAN then moves the gun and points it under his chin. Before he can pull the trigger, ANDY shoots ANSEM in the back. ANSEM falls to the ground, and ANDY lowers the gun, shocked. The screen goes black.]

[FADE IN: DAM. MORNING. While paramedics take ANSEM’S body away, ANDY is talking to three police officers.]

ANDY: He shot himself. And you all saw it happen.

POLICE OFFICER: Yeah. We did.

SAM: [watching with Dean] Look at him. He’s getting better at it. [ANDY walks away from the officers. He sees TRACY sitting in an ambulance and smiles at her. She looks away. He walks over to SAM and DEAN.]

ANDY: She won’t even look at me.

SAM: Yeah, she’s pretty shaken up.

ANDY: No, it’s –- this is different. I never used my mind thing on her before…before last night. She’s scared of me now.

SAM: Andy, I hate to do this, but…we have to get out of here. [He hands ANDY a piece of paper.] Here, I wrote down my cell. You don’t have to be alone in this, all right? If anything comes up, you call me up. [They begin walking away.]

ANDY: What am I supposed to do now?

DEAN: You be good, Andy. And we’ll be back. [They walk to the car.]

SAM: Looks like I was right.

DEAN: About what?

SAM: Andy. He’s a killer, after all.

DEAN: No, he’s a hero. He saved his girlfriend’s life, he saved my life.

SAM: Bottom line, last night, he wasted somebody.

DEAN: Yeah, but he’s not a foaming-at-the-mouth psycho. He was pushed into that.

SAM: Webber was pushed, too, in his own way. Max Miller was pushed. Hell, I was pushed by Jessica’s death.

DEAN: What’s your point, Sam?

SAM: Right circumstances, everyone’s capable of murder. Everyone. Maybe that’s what the demon’s doing –- pushing us, finding ways to break us.

DEAN: Sam, we don’t know what the demon wants, okay? Quit worrying about it.

SAM: You know, I heard you before, Dean. When Andy made you tell the truth. You’re just as scared of this as I am.

DEAN: That was mind control! It’s like being Roofie'd, man, that doesn’t count.

SAM: What?

DEAN: No, I’m calling a do-over.

SAM: What are you, seven?

DEAN: Doesn’t matter. We’ve just gotta keep doing what we’re doing, find that evil son of a bitch, and kill it. [His cell phone rings.]

SAM: Yeah. I guess. [DEAN answers.]

DEAN: Hello? […] Ellen? What’s going on? […] Yeah, we’ll be right there.


[CUT TO: INT. HARVELLE’S ROADHOUSE.]

ELLEN: Jo? Go pull up another case of beer.

JO: Mom—

ELLEN: Now. Please? [to Sam and Dean] So, you wanna tell me about this last hunt of yours?

DEAN: No. Not really. [She glares at him.] No offense, just…it’s kind of a family thing.

ELLEN: Not anymore. [She puts paperwork on the bar.] I got this stuff from Ash. Andrew Gallagher’s house burnt down on his six-month birthday, just like your house. You think it was the demon both times, don’t you? You think it went after Gallagher’s family?

SAM: Yeah, we think so.

DEAN: Sam.

ELLEN: Why?

DEAN: None of your business.

ELLEN: You mind your tone with me, boy. This isn’t just your war, this is war. Now, something big and bad is coming, and it’s coming fast, and their side holds all the cards. Now, at best, all we’ve got is us, together. No secrets or half-truths here.

SAM: [after a pause] There are people out there, like Andrew Gallagher…like me. And, um…we all have some kind of ability.

ELLEN: Ability?

SAM: Yeah…a psychic ability. [DEAN shakes his head, angry.] Me –- I have visions…premonitions. I don’t know, it’s different for everybody. The demon said he had plans for people like us.

ELLEN: What kind of plans?

SAM: We don’t really know for sure.

ELLEN: These people out there, these psychics –- are they dangerous?

DEAN: No. Not all of them.

SAM: But some are. Some are very dangerous.

ELLEN: Okay, how many of 'em are we lookin' at?

DEAN: We’ve been able to track a clear pattern so far. They’ve all had house fires on the night of the kid’s six-month birthday.

SAM: That’s not true.

DEAN: What?

SAM: Webber, or Ansem Weems, or whatever his name is –- I looked at his files, and there was no house fire. He’s nothing out of the ordinary.

ELLEN: Which breaks the pattern. So, if there’s any others like him, there’ll be nothing in the system. No way to track ‘em all down.

DEAN: And so, who knows how many of ‘em are really out there?

ELLEN: Jo, honey?

JO: Yeah?

ELLEN: You better break out the whiskey instead. [They sit in silence around the bar as the screen fades to black.]
 
END

 

Ecrit par Luinel.

Kikavu ?

Au total, 126 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

deanlilith 
12.05.2018 vers 07h

Luciole59 
02.05.2018 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

arween  (07.04.2016 à 10:25)

C'est bien aimé cet épisode. Le truc des jumeaux étaient pas mal du tout et le fait que ça remette en question la façon dont les enfants obtiennent leurs pouvoirs apportent un peu plus de mystère au démon aux yeux jaunes.

Le pouvoir d'Andy est sympa quand on l'utilise à bon escient !!

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...
Activité récente

Petit jeu (suite)
Hier à 19:49

Chasseurs d'images
Hier à 14:30

S14E17 Game Night
Hier à 09:35

S14E18 Absence
15.03.2019

Mag Anglophone
13.03.2019

Ouroboros
13.03.2019

Partie Episodes
06.03.2019

S14E13 Lebanon
05.03.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Vendredi 22 mars à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.13 : Lebanon (inédit)
Jeudi 7 février à 20:00
1.65m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.12 : Prophet and Loss (inédit)
Jeudi 31 janvier à 20:00
1.40m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.11 : Damaged Goods (inédit)
Jeudi 24 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Supernatural disponible sur Prime Video

Supernatural disponible sur Prime Video
Toutes les saisons de Supernatural de la saison 1 à la saison 12 se trouvent sur Prime Video...

SPN dans les Alternative Awards 2019

SPN dans les Alternative Awards 2019
Vous pouvez voter dans deux catégories où Supernatural est présent : La première (14) Ces...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Selon vous, que manque-t-il au quartier pour vous faire venir plus souvent ? N'hésitez pas à venir...

Attente terminée, Supernatural revient demain

Attente terminée, Supernatural revient demain
Nous attaquons probablement la dernière ligne droite vers la fin de saison, Supernatural revient...

Nouvelle Photo du Mois

Nouvelle Photo du Mois
Après avoir fouiné sur internet et trouver l'inspiration, je suis tombée sur un comparatif du cast...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Xanaphia, 17.03.2019 à 00:25

Les Gardiens de la Galaxie, Avengers End Game ... venez découvrir les dernières news des films du MCU sur le quartier Marvel

serieserie, 17.03.2019 à 14:22

Crisis on Hypnoweb Arrow, Flash, LOT et Supergirl vous attendent pour leur grande animation! Des HypnoCards à gagner

Sonmi451, 17.03.2019 à 15:57

Pensez à voter dans préférence

pretty31, 17.03.2019 à 19:05

Thea (Arrow) et Arya (Game of Thrones) s'affrontent dans un duel sur les forums de Skins !

cartegold, Hier à 09:03

Nouveau duel sur le quartier Touche pas à mes filles ! N'hésitez pas à venir voter et à compléter la suite de mots !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site