VOTE | 651 fans

#201 : Le Sacrifice


Réalisé par: Kim Manners
Ecrit par: Eric Kripke



Après l'accident de voiture, les Winchester se retrouvent tous les trois à l'hôpital. Sam se remet rapidement de ses blessures, et John doit se reposer. Mais Dean est dans le coma, et son état est critique. Sam et John cherchent par tous les moyens à le guérir, pendant que Dean, sous la forme d'un esprit, fait une rencontre pour le moins inattendue.

>>Photos promo<<

Popularité


4.43 - 7 votes

Titre VO
In My Time Of Dying

Titre VF
Le Sacrifice

Première diffusion
28.09.2006

Première diffusion en France
26.04.2008

Vidéos

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

L’épisode commence juste au moment de l’accident. John, Dean et Sam sont dans la voiture. Sam est le seul à être conscient. Le démon, qui possède le corps du chauffeur du camion, descend de son véhicule et s’approche de la voiture de Dean. Il arrache la porte du coté de Sam. Ce dernier le menace avec le Colt, mais il ne lui reste plus qu’une seule balle. Et là, le démon sort du corps de l’homme et disparaît. Sam appelle son père et Dean, mais aucun des deux ne répond.

 

Sur les lieux de l’accident, un hélicoptère et des ambulances évacuent les trois Winchester.

 

A l’hôpital, Dean se réveille dans une chambre. Il se lève et sort dans le couloir. Il appelle son père, mais il n’y a personne. Il descend à l’étage du dessous, et voit une infirmière à l’accueil. Il s’avance vers elle en lui demandant des nouvelles de son père et de son frère, mais la femme l’ignore complètement et agit comme si elle ne le voyait pas.

Dean commence un peu à paniquer, il marche rapidement dans le couloir, et s’arrête devant une chambre. Là, il se voit, allongé sur un lit, avec plein de tubes branchés à des appareils. Il comprend alors qu’il n’est qu’un esprit, et qu’il est en fait dans le coma.

 

Sam arrive dans la chambre de Dean. Dean le fantôme est là aussi, et il est content de voir que son frère va bien. Mais Sam regarde le corps inanimé de Dean, il semble sur les nerfs. Dean lui demande des nouvelles de John, mais Sam ne peut pas l’entendre. Un médecin arrive alors, et prévient Sam que son père vient de se réveiller. Sam lui demande si Dean va s’en sortir, et le médecin lui répond qu’il est dans un état critique, qu’il a perdu beaucoup de sang, mais qu’il se bat pour rester en vie. Dean le fantôme tente de rassurer Sam en lui disant qu’il ira bien.

 

Dans la chambre de John. Sam dit à son père qu’il ne veut pas faire comme les médecins, attendre, qu’il veut chercher un moyen d’aider son frère, en utilisant des moyens surnaturels si il faut. John lui dit qu’ils vont chercher quelqu’un pour les aider, mais qu’il y a très peu de chances pour qu’ils y parviennent. Puis il demande à Sam où se trouve le Colt. Sam se met en colère contre lui, parce que Dean est en train de mourir et John semble se préoccuper plus de l’arme que de son fils. Sam lui dit qu’il est dans le coffre, et qu’il a appelé Bobby pour qu’il vienne récupérer toutes les armes qui s’y trouve avant que quelqu’un d’autre ne les découvre. John lui demande de lui rapporter le Colt une fois que Bobby sera là. Avant de partir, John donne un papier à Sam, à remettre à Bobby. Sam lui raconte que le démon lui a dit qu’il avait des plans pour lui, et pour tous les autres enfants comme lui. Il lui demande s’il sait de quoi le démon voulait parler, mais John secoue la tête. Sam part, et on voit que l’expression sur le visage de John signifie qu’il le sait en réalité. Et là on voit que Dean le fantôme se trouvait dans la pièce et qu’il écoutait leur conversation. Dean comprend que son père a mentit à Sam.

 

Sam et Bobby sont à la décharge. L’Impala est complètement défoncée. Sam soupire et dit à Bobby que Dean va être très en colère quand il se réveillera. Bobby veut vider le coffre et laisser le reste de la voiture à la casse, parce qu’ils ne pourront pas la réparer, mais Sam n’est pas d’accord et il réussit à convaincre Bobby de remettre la voiture en état. Il lui donne aussi le papier de la part de John, et Bobby semble très préoccupé tout d’un coup. Sam lui demande quel est le problème.

 

A l’hôpital, dans la chambre de Dean, John est assis à coté de son fils. Dean le fantôme commence à s’emporter contre son père, il lui dit qu’il a sacrifié tout ce qu’il a jamais eu pour lui, et qu’il va rester là à le regarder mourir s’en rien faire. Mais bien sûr John n’entend rien. A ce moment, Dean entend quelque chose. Il sort de la chambre et une fumée blanche passe juste devant lui, comme un éclair. Dean sort dans le couloir et commence à chercher la fumée  blanche. Il la suit jusqu’à une chambre, à l’intérieur de laquelle une femme est en train de s’étouffer. Elle meurt devant Dean.

 

Dans la chambre de John, Sam est de retour de la décharge. Dean essaye de lui parler de la chose qui erre dans les couloirs de l’hôpital, et qu’il doit le sortir du coma pour la vaincre. Mais Sam se met en colère contre John, car le papier concernait le démon, un moyen de le faire venir à John par une sorte d’incantation. Sam lui reproche encore de laisser Dean mourir et de se préoccuper plus du démon que de son fils. John se met en colère à son tour, et il dit que s’il le fait, c’est justement pour Dean. Mais Sam ne le croit pas, et c’est au tour de John d’accuser son fils, il lui dit que tout ceci ne serait pas arrivé s’il avait tué le démon quand il en avait eu la chance. Mais cela impliquait aussi de tuer John (puisqu’il était possédé). Dean les écoute et il leurs crie de la fermer, mais bien sûr ils n’entendent pas alors qu’ils continuent. Et là Dean s’énerve vraiment et il fait tomber un verre par terre sans le faire exprès. John et Sam se taisent d’un coup. Puis Dean se sent mal et il commence à disparaître. Des infirmières courent dans le couloir, et John demande à Sam d’aller voir ce qui se passe.

 

Dans la chambre de Dean, celui-ci est en train de mourir. Sam est à la porte et il regarde les médecins essayer de relancer son cœur, mais sans succès. Dean aussi est là, et il voit la fumée blanche, qui a une forme de spectre, flotter au-dessus de lui. Il hurle après elle, et il semblerait que Sam est réussit à l’entendre. Il attrape le spectre, et finit par s’en aller, et le cœur de Dean fonctionne à nouveau. Dean (l’esprit) va dans le couloir mais la chose a disparut.

 

 Dean continue de la chercher, et il entend une femme crier dans le couloir. Elle a l’air paniquée. Dean lui dit de se calmer. Elle s’appelle Tessa. Elle lui demande si elle est morte, et il l’emmène voir son corps dans sa chambre, à coté duquel il y a sa mère. Elle ne comprend pas pourquoi elle aussi est dans le coma. Dean lui parle des esprits, et qu’ils ne sont pas encore morts, que leurs corps peuvent aller mieux et qu’ils retourneront dedans.

 

Dans la chambre de John, Sam lui raconte qu’il a sentit la présence de Dean. Il lui dit qu’il n’y a qu’un seul moyen de savoir et qu’il sera bientôt de retour. Avant qu’il parte, John lui dit qu’il ne s’occupera plus du démon avant que Dean aille mieux.

 

Dean discute avec Tessa de la mort et du destin. Elle semble accepter le fait qu’elle va mourir, si c’est son destin. Dean n’est pas de cet avis, il pense qu’on peut toujours avoir le choix. A ce moment, il y a de l’agitation dans une des chambres. Dean se précipite. Il voit le spectre au-dessus d’une petite fille, et il s’évapore. La fillette meurt.

 

Sam arrive dans la chambre de Dean avec un paquet. Il dit au corps allongé de Dean qu’il croit qu’il est quelque part ici, et qu’il a trouvé un moyen pour qu’ils communiquent. Il sort une « planche magique » du paquet. Sam s’assoit par terre et pose la planche de devant lui. Il demande à voix haute si Dean est dans la pièce. Les deux frères ont les doigts posés sur la flèche, et Dean la place sur le OUI. Sam est soulagé, en quelque sorte. Dean dit alors à Sam qu’il est en train de chasser un ange de la mort, car il a enfin comprit ce qu’était le spectre. Sam lui demande s’il est après lui, et il répond OUI. Mais il n’y a aucun moyen de tuer la mort. Sam retourne voir son père pour lui demander comment faire. Mais quand il arrive dans la chambre de John, il n’y a plus personne.

 

John est dans le sous-sol de l’hôpital. Il commence à dessiner des symboles par terre.

 

Sam retourne dans la chambre de Dean et lui dit que son père n’est plus là, mais qu’il a récupéré son journal. Il ouvre à la page concernant les anges de la mort, et Dean lit quelque chose qui le met en colère. Il va voir Tessa, dans sa chambre. Le corps de la jeune femme a disparut, mais Tessa est là, habillée tout en noir. Dean lui dit qu’il vient de lire que les anges de la mort pouvaient prendre l’apparence de n’importe qui, et qu’il a comprit que Tessa en est un. Ils discutent plus ou moins calmement, et elle dit à Dean qu’il est temps pour lui de partir.

 

John récite une incantation. Tout d’abord rien ne se passe, puis un homme arrive derrière lui. John braque le Colt sur lui, puisqu’il s’agit du démon. Deux autres hommes arrivent. Le démon lui demande si il croit qu’il peut vraiment le piéger, et John répond qu’il ne veut pas, qu’il veut faire un marché.

 

Sam est encore avec Dean. Il lui dit qu’il a cherché mais qu’il n’a trouvé aucun moyen de l’aider. Mais Dean ne peut pas l’entendre, puisqu’il est toujours avec Tessa. Il lui demande de lui accorder un sursis, parce que sa famille est en danger, mais elle reste impassible, et ils continuent de discuter à propos de la mort. Dean lui dit qu’il n’en a rien à faire de ce qu’elle lui dit, qu’il n’ira pas avec elle. Elle répond alors qu’il deviendra l’un de ces esprits qui errent sans but dans un même lieu, il deviendra l’un de ces esprits qu’il chasse et détruit depuis toujours.

 

John et le démon sont toujours en train de parler de leur marché. John lui donne le colt et la dernière balle avec, tandis que le démon fait en sorte que Dean ne meurt pas. Puis le démon commence à parler de Sam, il demande à John s’il est au courant de la vérité à propos de Sam, et il répond qu’il le sait depuis un certain temps. Puis John dit qu’il veut s’assurer que Dean est bien en vie avant de lui donner le colt. Avant de conclure leur marché, le démon demande une dernière chose à John, quelque chose qu’il souhaite autant que l’arme.

 

Tessa s’apprête à emmener Dean qui ne va pas s’y opposer, quand les lumières commencent à vaciller. Il lui demande pourquoi elle fait ça, mais ce n’est pas elle. Une fumée noire entre alors dans la pièce et prend possession de Tessa. C’est le démon. Il pose sa main sur Dean, et celui-ci se réveille dans son corps, sous les yeux de Sam.

 

Le médecin n’en revient pas que Dean soit en parfaite santé. Il ne se souvient de rien de ce qui s’est passé pendant qu’il était un esprit, mais il a le santé que quelque chose ne va pas. John arrive pour voir Dean. Sam commence à s’énerver contre lui, parce qu’il avait disparut. John lui demande de ne pas se disputer avec lui, et il lui dit qu’il a toujours fait du mieux qu’il pouvait. Puis il lui demande d’aller chercher des cafés. Une fois Sam parti, John discute avec Dean. Il lui demande pardon de l’avoir forcé à grandir trop vite, parce qu’il s’occupait de Sam et le lui, sans se plaindre une seule fois. Il lui dit qu’il est fier de lui, et qu’il veut qu’il s’occupe bien de Sam. Puis il lui dit autre chose dans l’oreille, et s’en va.

 

John va dans sa chambre, et pose le colt devant lui, en regardant la personne en face de lui.

 

Sam passe devant la chambre de John, son café dans les mains. Il voit John allongé par terre, inconscient. Les médecins essayent de le ranimer, Dean et Sam sont devant la porte. Le docteur prononce l’heure du décès.

 

Ecrit par Blackrose.

Résumé des épisodes précédents.

BOBBY : Un séisme approche. Votre père, et vous deux, vous êtes embringués au milieu de tout ça.

JOHN : Tu vas emporter ton frère dehors aussi vite que tu peux, te retournes pas !

DEAN : Je crois qu'il veut qu'on prenne sa place dans tout ce qu'il faisait, chasser tout ces esprits du mal, sauver les gens... c'est ça notre mission !

JOHN : Toutes ces années je cherchais ce démon... Samuel Colt fabriqua une arme spéciale. Avec elle on tue n'importe qui.(...) D'après moi le démon doit sentir qu'on est sur ses talons. Il sait que je veux l'tuer.

BOBBY : Il y a beaucoup de démons qui s'trouvent au milieu de nous.

DEAN : Tu n'es pas mon père.
SAM : Dean, qu'est-ce que tu fais ?
DEAN : Je crois qu'il est posséder.

JOHN : Mes projets pour toi Sammy. Toi... et tout les autres enfants comme toi ! (...) Il est encore en moi je l'sens ! Tue-moi ! Je ne réussirais pas à tenir pendant longtemps ! (...) Pourquoi tu n'as pas tiré ?
SAM : On a encore le Colt ! On a encore une balle à tirer ! (On revoit le crash du camion avec l'Impala, puis l'écran devient noir).

(L'épisode commence juste après l'accident, là où la première saison s'est arrêtée. Le chauffeur du camion responsable de l'accident descend de son véhicule. On constate à ses yeux noirs qu'il est possédé. Dans l'Impala, JOHN et DEAN sont inconscients et SAM se réveille. Son visage est ensanglanté. Le conducteur du semi arrive à la voiture, la porte s'ouvre. SAM tient le Colt en direction du possédé.)

SAM : N'approches pas. Ou je l'jure devant Dieu j'te tue !
CHAUFFEUR : Oh mais non. Tu gardes cette balle pour quelqu'un d'autre. (SAM lève le Colt et l'enclenche.)
SAM : Tu veux parier ?
(Le conducteur ne dit rien. Puis il crit tandis que de la fumée noire sort de sa bouche. Une fois complètement sortie, le chauffeur tombe à genoux. SAM baisse le Colt et s'affale sur son siège, épuisé. Le chauffeur constate les dégâts.)
CHAUFFEUR : Oh mon Dieu !
SAM : Papa...
CHAUFFEUR : C'est moi qu'ai fais ça ?
SAM : Papa ! (JOHN ne répond pas). Dean.... Dean !

(Le lendemain. Les secours sont arrivés et ont installés les Winchester sur des civières afin de les rapatrier jusqu'à l'hôpital par hélicoptère.)
SECOURISTE 1 : J'ai prévenu les services d'urgence de l'hôpital ! Ils se préparent à recevoir les blessés !
SECOURISTE 2 : Deux d'entre eux sont inconscients ! Leur état est jugé grave, surtout pour l'un d'entre eux ! Le pouls est actuellement de 95 et il est plutôt faible ! Allez vite, vite !
SAM : (allongé sur une civière, une minerve autour du cou). Comment vont les autres ?
SECOURISTE 3 : Surtout ne bougez pas !
SAM : Est-ce qu'ils sont en vie ?

(Changement de décor. A l'hôpital. DEAN se réveille et se lève de son lit. IL est vêtu d'un pyjama d'hôpital. Il quitte la pièce et se retrouve dans un couloir qui semble vide.)

DEAN : Sam ? (Aucune réponse). Papa ? (Pas de réponse). Y'a quelqu'un ?

(Une minute plus tard. Il descend les escaliers et se retrouvent dans le hall. Il apperçoit une standardiste occupée au téléphone et s'approche.)
DEAN : Excusez moi ! Bonjour. J'ai...j'ai eu un accident de voiture avec mon père, et aussi mon frère, quelles sont leurs chambres ? (La standardiste l'ignore). Hé oh ! (Il claque des doigts devant le visage de la jeune femme mais elle l'ignore de plus belle).

(DEAN se précipite jusque dans sa chambre, et constate alors avec horreur qu'il est dans le coma, et qu'il est branché par des tas de tuyaux à une machine. Il se regarde, et l'écran devient noir.)

GENERIQUE

(Chambre de DEAN. Il continue à regarder son propre corps allongé là, puis SAM entre à son tour dans la chambre de son frère. Bien que SAM, ne puisse l'entendre, DEAN commence à lui parler.)
DEAN : (avec un large sourire). Sammy... toujours aussi veinard ! T'as rien du tout !
SAM : Oh non... (Il observe tristement le corps de son frère).
DEAN : Sam... dis-moi que tu m'entends. (Pas de réponse). Et papa il va bien ? (Toujours pas de réponse). Allez Sam c'est toi le médium ! Alors parle-moi et dis-moi ce qui se passe ! (Le médecin entre).
MEDECIN : Votre père est réveillé. Vous pouvez aller le voir si vous voulez.
DEAN : Dieu soit loué !
SAM : On en sait un peu plus pour mon frère ?
MEDECIN : C'est le plus sérieusement touché des deux. Il a perdu de grosses quantités de sang, le foie et les reins sont touchés, mais c'est le traumatisme crânien qui est inquiétant. On a décelé un oedème cérébral.
SAM : Et il va s'en sortir ?
MEDECIN : Il faut attendre son révéil pour connaitre son état très exactement. S'il... s'il se réveille bien sûr.
SAM : Si ?
DEAN : Taisez-vous doc je mourrai pas !
MEDECIN : (en même temps que DEAN). Je ne peux vous cacher que personne avec ces blessures n'auraient survécu aussi longtemps. Il se bat avec tout son coeur, mais il faut regarder la réalité en face et ne pas vous faire trop d'illusions.
DEAN : Allez remues-toi Sam ! Vas vite me trouver une prière vaudou ou un bon esprit qui me sauvera ! Sam...

(Changement de scène. Chambre de JOHN. Il a le bras cassé et est allongé dans son lit. SAM est à côté.)
JOHN : Sam... Tiens, donnes-leur ça pour l'assurance. (Il tend une carte à SAM qui lit le nom marqué dessus).
SAM : Ellroy McGillicuddy ?
JOHN : Eh oui et ses deux grands garçons ! Alors... qu'ont dis les docteurs pour Dean ?
SAM : Rien. Ecoutes...si les docteurs ne font rien pour lui, il faudra intervenir c'est tout. J'en sais rien, on trouvera bien...oui, une prière vaudou ou un bon esprit.
JOHN : On va faire tout ce qu'on pourra.
SAM : Ouai.
JOHN : Mais...je ne sais pas si on va le sauver.
SAM : Pourquoi ? Souviens-toi, j'avais trouvé le prêcheur !
JOHN : Oui, et il avait sauvé Dean mais il n'est plus là.
SAM : Et alors quoi, on va rester assis là les bras croisés, sans rien faire pour l'aider ?!
JOHN : Non, j'ai dis qu'on essaierai. (SAM acquiesce). Où est le Colt ?
SAM : Ton fils agonise et toi tu t'inquiètes pour le Colt ?!
JOHN : On est sur la trace de c'démon et d'après moi il nous cherche aussi. Ce Colt représente notre seule carte !
SAM : Il est dans la voiture. Dans le coffre où on l'avait rangé avant l'accident.
JOHN : Alors il faut aller vider le coffre avant qu'un p'tit curieux l'ouvre pour regarder ce qu'il contient.
SAM : J'ai déjà téléphoné à Bobby. Il a dit qu'il allait s'arranger très vite pour rapatrier l'épave.
JOHN : Tu as bien fait. File rapidement chez Bobby, récupères cette arme et rapporte-la moi, et évite de te faire prendre par la sécurité.
SAM : Je crois que j'y arriverais. (Il se lève et s'apprête à partir).
JOHN : Sam. (SAM se retourne). Tiens...(Il tend une liste à SAM). J'ai fait une liste de choses que Bobby te procurera pour moi.
SAM : (il lit). De l'acacia...de l'huile d'Abramelin ? Qu'est-ce que ça feras ?
JOHN : Ca nous protègera. (SAM s'apprête à partir, mais il s'arrête encore une fois).
SAM : Papa...tu sais, le démon...il a dit qu'il avait des projets pour moi et d'autres jeunes comme moi. T'as une idée de quoi il parlait ?
JOHN : Non, aucune. (SAM acquiesce puis s'en va. La caméra tourne jusque dans le coin de la pièce où l'on peut voir DEAN qui observe son père. Il était manifestement là depuis le début).
DEAN : Désolé je n'te crois pas.

(Changement de scène : à la décharge chez BOBBY. Lui et SAM observent quelque chose).
SAM : Oh c'est pas vrai....Eh ben dis donc, elle est dans un drôle d'état ! (La caméra montre alors l'épave de l'Impala. Tout le côté droit de la voiture est en bouillis).
BOBBY : Ouais, franchement, ça vaut pas la peine de garder ça. J'dis qu'il vaut mieux vider le coffre et vendre le reste à la ferraille.
SAM : (contemplant l'épave de son ordinateur portable). Non. Dean me tueras si on fait ça. Il l'a réparera dès qu'il sera guéri.
BOBBY : Y'a rien à réparer. Y'a plus de moteurs, le châssis est en bouillis... y'a plus une seule partie qui soit intacte.
SAM : Ecoute-moi Bobby. Même s'il reste une toute petite partie ça suffit ! Il arrivera à la reconstituer.
BOBBY : (il regarde SAM un moment). D'accord. S'il y tient.
SAM : Tiens, euh... papa voudrais que tu lui trouves ça. (Il sort la liste qu'il tend à BOBBY).
BOBBY : (en lisant la liste). Qu'est-ce qu'il veut faire de ça ?
SAM : Se protéger contre le démon. (BOBBY le regarde avec une expression étrange). Quoi ?
BOBBY : Oh non rien, c'est juste que....
SAM : Bobby... qu'est-ce qu'il y a ?

(Changement de scène : chambre de DEAN. JOHN est assis près du lit de son fils ainé et le regarde. DEAN est également présent et commence à parler à son père).
DEAN : Papa... tu dois m'aider.... il faut que j'guérisses et que je retrouve ma place. Tu peux faire quelque chose tu crois pas ?! Qu'est-ce que tu attends pour réagir ? Tu n'as même pas essayer de m'aider ! Mais vas-y dis quelque chose ! J'ai toujours fait ce que tu voulais sans me révolter ! Toujours ! (Au bord des larmes). J'ai renoncé sans hésiter à ce que je désirais ! Et tu vas rester là à me regarder mourir ?! Dis moi quel genre de père tu es ? (JOHN reste assis, le visage inexpressif, inconscient que son fils lui parle. Soudain DEAN perçoit un bruit venant du couloir). Qu'est ce que c'est ? (Il se dirige vers le couloir, et à la porte il est frôlé par une silhouette blanche qui semble être un fantôme. Il se retourne vers son père). Je suis le seul à voir ça ?

(Il part dans le couloir à la recherche de l'esprit. Celui-ci passe une nouvelle fois devant DEAN, puis entre dans une autre pièce. DEAN y entre à son tour. Il constate qu'une femme est allongée sur le sol. Elle suffoque et est parcourue de spasmes violents).
FEMME : Au secours, à moi... au secours...
DEAN : A l'aide ! Quelqu'un a besoin d'aide ! (Personne ne répond alors DEAN se précipite auprès de la jeune femme).
FEMME : J'peux plus...respirer... (Elle suffoque de plus belle et finit par mourir sous le regard de DEAN, impuissant).

(Changement de scène : chambre de JOHN. SAM entre dans la pièce, avec un sac. JOHN est toujours allongé dans son lit. DEAN commence à parler à son frère).
DEAN : Sammy ! Je viens de voir un esprit du mal qui se balade dans l'hôpital. Ramène-moi à la vie et on s'en occupera ensemble. Sam !
JOHN : Alors ?
(SAM se retourne et pose son sac violemment sur le lit de son père. Il a l'air très en colère).
SAM : Tu croyais que j'allais pas le découvrir ?!
JOHN : Découvrir quoi, de quoi parle-tu ?
SAM : Ce qu'a fourni Bobby. Ca sert pas à éloigner les démons, ça sert à les appeler au contraire ! (De plus en plus en colère). T'as l'intention de faire venir le démon ici, et c'est un comportement de macho ridicule !
JOHN : J'ai un plan Sam.
SAM : Et justement, ça aussi ça m'déplaît ! Dean est mourrant, et toi tu réfléchis à ton plan ! On dirait que tu tiens beaucoup plus à.... à tuer ce démon qu'à sauver ton fils !
DEAN : (simultanément). Vous allez arrêter tout les deux ?!
JOHN : Ne t'occupes pas de ce que j'ressens, c'est pour aider Dean que je le fais !
SAM : Ah bon ! Comment ? En quoi ta vengeance va lui permettre de se rétablir ? En fait, tu penses d'abord à toi, y'a qu'une chose qui t'intéresses, c'est ton obsession !
DEAN : (consterné). Mais arrêtez de vous disputer !
JOHN : (en même temps que DEAN). C'est bizarre, je croyais que cette obsession tu l'avais aussi ?! Ce démon, il a tué ta mère et il a tué ta p'tite copine ! Tu m'as supplié de faire parti de la chasse ! Et si tu avais tué cette saleté pendant que tu en avais la possibilité, rien ne serait arrivé !
SAM : Mais tu étais possédé, en le tuant je t'aurais tué aussi !
JOHN : Oui, et ton frère serait en bonne santé maintenant !
DEAN : Vous allez la fermer ?!
SAM : Tu crois ça ?
JOHN : J'vais t'dire, j'aurais jamais du te laisser nous accompagner ! Je savais que c'était une erreur et j'avais raison !
DEAN : J'ai dis fermez-là ! (En même temps, il envoit d'un geste de la main le verre d'eau posé sur la table, se briser sur le sol. JOHN et SAM, surpris, regarde le verre brisé. DEAN est tout aussi surpris). Mais.... comment j'ai réussi à faire ça ?
(Soudain, DEAN, sous le poids de la souffrance, s'écroule à genou. Son corps se brouille, comme s'il n'était pas réel).
DEAN : Qu'est-ce qu'il y a ? (SAM a l'air inquiet. Des infirmières passent en courant dans le couloir).
JOHN : Il se passe quelque chose. (Il fait signe à SAM d'aller voir. Celui-ci obéit).

(Dans la chambre de DEAN. Le médecin et des infirmières tentent de le ranimer grâce à un défibrilateur. SAM observe la scène, le visage tendu par l'inquiétude et les larmes aux yeux).
MEDECIN : Ecartez-vous !
INFIRMIERE : C'est bon !
MEDECIN : On y va ! (Premier électrochoc). Qu'est-ce que ça donne ?
SAM : Allez Dean, allez !
INFIRMIERE : Toujours pas de pouls !
MEDECIN : D'accord, allez on y retourne. Dégagez.... on y va ! (Second électrochoc).
(SAM est de plus en plus inquiet. Les électrochocs se succèdent mais DEAN ne revient toujours pas. Celui-ci apparaît dans sa chambre. Il voit le fantôme qu'il cherchait penché sur son corps.)
DEAN : Oh non toi, éloigne-toi de moi, ne me touches pas ! J'ai dis me touches pas ! (Il s'approche de son corps en criant cette dernière phrase. Son cri résonne et SAM semble l'avoir perçu. DEAN attrape la créature par le bras, et celle-ci le projette contre le mur, puis s'en va. DEAN la suit).
INFIRMIERE : C'est reparti ! Ca y est docteur, le coeur bat à nouveau !
(SAM, soulagé, recule dans le couloir. Il est rejoint par DEAN.)
DEAN : T'inquiètes pas Sammy, j'vais prendre soin de moi. A partir de maintenant je prends tout en main. Y'a un esprit qui rode par ici, j'ai pu le toucher. Et si je peux l'toucher, je peux l'tuer. (SAM semble avoir perçu sa présence et se tourne vers lui. DEAN entend un cri de femme, visiblement paniquée).
FEMME : Est-ce que vous me voyez ? Pourquoi vous me regardez pas ?!
DEAN : Qu'est-ce qu'il y a encore ? (Il se dirige vers la voix, se retrouve dans le hall, et voit une jeune femme qui tente d'attirer l'attention des gens dans l'escalier. Mais personne ne la voit).
FEMME : Parlez moi j'vous en prie ! J'vous en supplie répondez !
DEAN : Vous m'entendez ? (La jeune femme se retourne vers lui).
FEMME : Oui ! (DEAN la rejoint dans l'escalier).
DEAN : Super alors, calmez vous. Comment vous vous appelez ?
FEMME : Tessa.
DEAN : Enchanté Tessa, moi c'est Dean.
TESSA : J'comprends pas ce qui se passe. Je suis.... j'suis morte ou quoi ?
DEAN : Vous ne l'êtes pas complètement.

(Changement de scène : chambre de TESSA. DEAN et elle observe la mère de la jeune femme, assise près de son corps inanimé).
TESSA : Mais j'comprends pas. Je suis venue pour une banale appendicite !
DEAN : Désolé pour la mauvaise nouvelle mais.... y'a eu de graves complications.
TESSA : C'est un cauchemar, c'est simplement un cauchemar.... un cauchemar très réel ! Le plus terrible et effrayant des cauchemars.
DEAN : Tessa, c'est très réel.
TESSA : C'est pas un cauchemar ?
DEAN : Vous savez quand des médiums réussissent à quitter leur corps ?
TESSA : Vous êtes un sorcier moderne ou quoi ?!
DEAN : Je n'ai pas de boule de cristal et je ne lis pas dans les cartes.... mais, c'est un phénomène très ancien, appelé indifféremment bilocation, crise d'ubiquité, sortie astrale.... Je pense que c'est ce qui nous arrive, et si c'est ça... nous pourrions être des esprits quelques moments avant la fin .
TESSA : Alors on va mourir ?!
DEAN : Non ! Non, si on s'accroche, on peut aller mieux et alors notre esprit réintègrera notre corps. (TESSA le regarde avec un air étrange).

(Changement de scène : chambre de JOHN. SAM est debout devant son père, toujours allongé sur son lit).
JOHN : De quelles bizarres sensations parle-tu ?
SAM : J'ai fortement ressenti... la présence de Dean. Oui, il se trouvait là à côté de nous dans la pièce. Je.... j'sais pas si ça vient de mes pouvoirs de médium. Mais tu crois que c'est possible ? Tu crois que son esprit se balade autour de nous ?
JOHN : Oui, tout est possible.
SAM : Y'a un moyen de le savoir. (Il s'apprête à partir).
JOHN : Où vas-tu ?
SAM : Chercher quelque chose, mais j'reviens vite n'ai pas peur.
JOHN : Attends Sam. Je promets de ne pas chasser ce démon... pas avant de savoir si Dean s'en sortira. (SAM acquiesce et s'en va).

(Changement de scène : dans un couloir de l'hôpital. DEAN et TESSA marchent ensemble).
DEAN : J'dois dire que vous m'épatez.
TESSA : Pourquoi ?
DEAN : Vous savez que la plupart des gens se seraient effondrés à votre place, mais alors vous... vous le prenez bien ! Peut-être même mieux que moi.
TESSA : Ne vous y fiez pas ! Je fais meilleure figure qu'au début mais... oui c'est vrai.... j'ai moins peur maintenant.
DEAN : Vous acceptez l'idée de mourir ?
TESSA : Oh... non, bien sûr que non ! Mais je crois que.... tout ce qui arrive est écrit quelque part, que c'est le destin qui contrôle notre vie. Lui seul !
DEAN : Hum... Pas d'accord. Vous avez toujours le choix ! Celui de vous allongé et de mourir ou bien celui de.... (Il est interrompu par le passage de plusieurs infirmières qui courent après avoir entendu l'appel dans le haut parleur. DEAN décide de les suivre).
TESSA : Où vous allez ?
DEAN : Attendez-moi ici !
(Il court et rejoint les médecins dans la chambre d'une petite fille asiatique. Les médecins tentent de la ranimer).
INFIRMIERE : Elle est en train de partir.
MEDECIN : Allez, allez dépêchez-vous ! Vite ! Une intraveineuse s'il vous plaît ! (L'esprit que chasse DEAN est penché sur la fillette).
DEAN : Laisses cette enfant tranquille ! (Il s'approche mais l'esprit disparaît).
INFIRMIERE : Aucune réponse... non, rien du tout.
MEDECIN : On arrête c'est inutile.
INFIRMIERE : L'heure du décès... 5 heures 11 du matin. Elle ne souffre plus maintenant. (DEAN regarde tristement le corps inerte de la fillette. L'écran devient noir).

(Changement de scène : chambre de DEAN. Celui-ci est à côté de son lit et est rejoint par SAM qui porte un sac en papier).
SAM : (regardant DEAN allongé). Hé, je pense que ton esprit est par ici.... si c'est le cas, tu vas m'insulter en voyant ça, mais.... c'est un moyen de s'parler. (Il sort une boîte de oui-ja de son sac).
DEAN : Oh non, mais j'le crois pas ça ! (SAM s'assoit par terre, installe le oui-ja et pose ses mains sur le curseur de la planche).
SAM : Dean ! (Il attend un peu). Dean, es-tu ici ?
DEAN : J'ai toujours trouvé que c'était un jeu pour des demeurés. (Il s'asseoit en face de SAM). Sam... ça marchera jamais. (Il pose ses mains sur le curseur et le déplace vers "Yes". Les yeux de SAM s'agrandissent sous le choc et DEAN est surpris). Ca marche très bien !
SAM : (rit de soulagement). C'est génial de pouvoir se parler ! Tu sais c'était pas du tout pareil sans toi !
DEAN : Ca j'men doute !
SAM : Très bien. (Le curseur se déplace à nouveau). Oui vas-y... oui... H.... continues... vas-y.... tu chasses.... tu chasses ?! Mais qu'est-ce que tu chasses ? Dean.... c'est dans l'hôpital c'que tu chasses et.... et tu sais ce que c'est ?
DEAN : Attends, une question après l'autre.
SAM : Qu'est-ce que c'est ?
DEAN : (tandis qu'il déplace le curseur). Je crois pas que ça tue les gens. Je crois que ça les emporte. Tu sais... quand leur vie s'achève.
SAM : La Faucheuse ? Enfin.... tu veux dire que la Mort.... la Mort est après toi ? (DEAN déplace le curseur sur "Yes" et le lâche). Si elle est venue te chercher... elle te lâcheras jamais.
DEAN : C'est difficile de la tuer !
SAM : Bon... ça s'annonce mal !
DEAN : J'nai aucune chance... j'nai aucune chance Sam.
SAM : Non.... non, non, non, non ! Y'a sûrement un moyen ! Y'a sûrement un moyen ! (Il réfléchit). Papa saura quoi faire ! (Il se dirige vers la chambre de son père et constate en arrivant qu'il n'est plus là). Papa ?

(Changement de scène : chaufferie de l'hôpital. JOHN entre avec un sac. Il s'avance au milieu de la pièce, sort une craie de son sac et commence à tracer des symboles).

(Retour dans la chambre de DEAN. SAM est revenu et porte le journal de son père. Il s'asseoit sur le lit auprès de son frère, qui est également dans la pièce).
SAM : Hé... papa n'est pas dans sa chambre.
DEAN : Ah bon, où il est ?
SAM : Mais, j'ai toujours son journal, alors.... va savoir, y'a p'têtre la réponse dedans !
DEAN : (il regarde son petit frère avec fierté). Merci de n'pas m'laisser tomber Sam. (SAM feuillette le journal et s'arrête sur les pages consacrées à la Mort. DEAN lit par dessus son épaule et son regard s'illumine d'une lueur de compréhension). J'aurais du y penser ! (Il s'en va).

(Dans la chambre de TESSA. DEAN entre et voit la jeune femme assise sur son lit. Elle est calme et posée et ne porte plus la tenue de l'hôpital mais une magnifique robe).
TESSA : Bonjour Dean.
DEAN : C'est fou c'qu'on apprend en lisant de bons ouvrages ! Par exemple, tu savais que les spectres envoyés par la Mort pouvait prendre l'aspect d'un humain ?! Moi j'en savais rien ! Il paraît qu'ils ont le pouvoir de prendre l'aspect physique qu'ils veulent. Par exemple, celui d'une.... d'une jolie fille. T'es bien mieux que tout les esprits qui m'ont approchés.
TESSA : Je m'demandais quand tu ouvrirais les yeux.
DEAN : J'aurais du y penser. Le fait qu'une si jolie fille accepte la mort aussi facilement aurait du me faire comprendre ! Mais j'nai pas encore compris comment t'as fais pour l'autre corps et ta mère.
TESSA : C'est mon côté magique ! Je peux te faire voir c'que j'veux.
DEAN  : Et tu veux que je craques pour toi ? Tu joues avec moi ?!
TESSA : Tu ne m'as pas laisser beaucoup le choix ! Quand tu as vu ma vraie forme tu as eu l'air horrifié. Pour une fille c'est assez vexant ! Et puis c'était la seule façon de te faire entrer en contact avec moi.
DEAN : Bah voilà, c'est fait ! Alors maintenant on discute ? De quoi veux-tu qu'on parle ?
TESSA : Je veux essayer de t'aider à partir. (Elle s'approche de DEAN). L'heure de ton départ a sonné. (Elle pose sa main sur la joue de DEAN). Et tu ne devrais plus être ici depuis des heures !

(Retour dans la chaufferie. JOHN a terminé de tracer des symboles. Et tandis qu'il prononce une formule en latin, il se coupe la main avec un couteau, puis il allume une allumette et la jette dans un bol qui contient de la poudre. Elle s'enflamme pendant quelques secondes puis s'éteint. JOHN attends, soudain, une main se pose sur son épaule. C'est un technicien).
TECHNICIEN : Je pourrais savoir ce que vous faites là monsieur ?
JOHN : Je vais vous expliquer.
TECHNICIEN : Ah oui ? Alors vous vous expliquerez à la sécurité ! Avancez, suivez-moi ! (Il commence à partir, JOHN sort le Colt et vise l'homme avec).
JOHN : Hé ! (Le technicien se retourne). Je n'suis pas aussi idiot que tu le crois ! (Les yeux du technicien deviennent jaunes).
TECHNICIEN : Tu veux que je sois franc avec toi à ce sujet là ? (Deux médecins arrivent et se placent derrière JOHN). Quand tu m'as conjuré d'apparaître, ça m'a surpris John. Je te connais des tas de défauts, mais ce côté suicidaire m'étonne, venant de quelqu'un comme toi !
JOHN : je pourrais toujours te tuer !
TECHNICIEN : Alors ne me rate pas ! (Il fait comme si il évitait une balle, et rit). On sait très bien que tu n'as qu'une balle dans ton Colt. John, tu crois que tu te débarrasseras de moi ?
JOHN : Non, ce n'est pas ce que j'espère. (Il baisse le Colt). Je veux passer un accord. (Le démon le regarde d'un air interessé. L'écran devient noir).

(Chambre de DEAN. SAM est debout à côté du lit mais DEAN n'est pas là).
SAM : Dean tu es là ? (Il regarde autour de lui). J'ai rien trouvé dans l'bouquin. Je sais plus quoi faire pour toi. Mais j'compte bien trouvé, alors continues de te battre ! (Il rit). J'imagine mal que tu... que tu m'laisses seul avec papa, on va s'entretuer tu le sais ! (Son sourire s'efface tandis que ses yeux se remplissent de larmes, et sa voix commence à trembler). Tu dois t'accrocher ! Ne nous laisses pas tout les deux seuls. On commençait seulement à bien s'entendre ! (Il marque une pause). Tu m'entends Dean ?!

(On change de scène, dans la chambre de TESSA. Elle et DEAN continuent leur discussion.)
DEAN : Je paries qu'on te l'a déjà demandé souvent mais.... tu dois faire une exception, tu pourrais essayer de m'oublier.
TESSA : Etape numéro 3.... on marchande.
DEAN : (il se retourne vers elle). Je suis sérieux. Ma famille est en danger. Tu vois, on est en plein milieu de.... de cette guerre. Elle compte sur moi !
TESSA : La guerre est finie.
DEAN : Non, c'est faux !
TESSA : Elle l'est pour toi. Dean, je suis allé chercher des soldats sur les champs de batailles. Et ils sont tous les mêmes. Ils se croient tous très forts, ils pensent que la victoire dépendra d'eux. Mais ils ont torts !  La bataille continue sans eux.
DEAN : Et mon frère.... il risque d'être tué sans moi !
TESSA : Peut-être bien qu'oui, peut-être bien qu'non. De toute façon tu n'y peux rien. (Il s'écarte d'elle). Réfléchis un peu à tout ça.... c'est une fin honorable.
DEAN : Laissons un peu attendre les 72 vierges au ciel, et de toute façon je préfère les filles un peu délurées.
TESSA : Très amusant. Tu es très touchant !
DEAN : Ca n'existe pas une mort honorable. Mon corps pourrira dans la terre, et ma famille sera tuée ! (Il réfléchit). Non... je ne partirais pas avec toi, fais ce que tu voudras.
TESSA : Eh bien.... c'est toi qui l'a dis.... on a toujours le choix. Je n'peux pas t'obliger à venir avec moi. Mais tu renonceras à ton corps, et tu ne pourras pas le réhabiter. Je te jures que c'est vrai ! Alors oui, tu peux rester. Mais tu resteras pendant des années, errant sans ton corps, affolé... et avec le temps tu seras probablement un esprit du mal.... tu deviendras peut-être même violent.
DEAN : Qu'est-ce que tu en sais ?!
TESSA : Dean.... c'est à cause de ça que les esprits sont méchants. Ils ne peuvent plus partir ! Ils n'ont plus de solutions ! C'est ce qui se passera peut-être pour toi. C'est une menace très sérieuse. (DEAN la regarde, sans pouvoir parler).

(Dans la chaufferie. JOHN et le technicien possédé sont encore en négociation).
TECHNICIEN : C'est quelque chose de très mal vu... faire un marché avec un démon. Et s'il s'agissait là encore d'une de tes ruses ?
JOHN : Ce n'est pas une ruse. Je te donnerais le Colt, et la balle. Mais en contrepartie tu dois aider Dean. Tu dois l'empêcher de partir.
TECHNICIEN : Mais John, tu sais que tu es trop sentimental. Tes fils ne savent pas... ils ne savent pas à quel point tu les aimes !
JOHN : C'est un bon accord. Reconnais que tu t'intéresses beaucoup plus au Colt en question qu'à Dean.
TECHNICIEN : N'en sois pas aussi sûr !  Il a tué une personne qui était très proche de moi.... Oui tu as raison ce n'est pas une menace. Ni d'ailleurs, ton autre garçon, bien sûr ! Tu connais la vérité, je pense, à propos de Sammy... ton autre fils.
JOHN : Oui, je la connais depuis longtemps.
TECHNICIEN : Mais Sam lui ne sais rien ! Et toi tu n'as même pas essayer de lui en parler !
JOHN : Est-ce que tu peux le ramener... oui ou non ?
TECHNICIEN : Non ! Mais je sais qui réussirais. Sans aucun problèmes !
JOHN : Bien. Seulement avant de donner le Colt, il me faut d'abord voir que Dean s'en sort, et de mes propres yeux.
TECHNICIEN : Oh, John tu veux me vexer ! Et ta confiance en moi ? (JOHN ne répond pas). Bien.
JOHN : Alors, on est d'accord ?
TECHNICIEN : Non John ! Non, attends ! Il faudra que tu ajoutes autre chose au bout.
JOHN : Ajouter quoi ?
TECHNICIEN : (il s'approche plus près de JOHN). Il y a autre chose que je veux... au moins autant que le Colt. Peut-être même plus ! (Ils se regardent).

(Chambre de TESSA. DEAN et elle sont assis sur le lit. DEAN a l'air triste et désorienté).
TESSA : C'est le moment d'oublier enfin la douleur.
DEAN : Où vas-tu m'emmener ?
TESSA : Désolé. Il y a des choses que je ne peux pas te dire. (Elle marque une pause). Prends bien ton temps. Ton choix t'engages pour toujours. Quelle décision prends-tu ? (DEAN se tourne vers elle, mais avant qu'il ne parle, les lampes grésillent et lui et TESSA se lèvent).
DEAN : Qu'est-ce que tu fais ?
TESSA : Mais j'fais rien. (Soudain de la fumée noire sort de la bouche d'aération).
DEAN : Qu'est-ce que c'est ?
TESSA : (paniquée). Non ne fais pas ça ! Non, vas t'en !
DEAN  : Qu'est-ce qui se passe ? (TESSA hurle tandis que la fumée pénètre dans sa bouche. Puis elle se retourne vers DEAN, ses yeux sont devenus jaunes).
TESSA : C'est ton jour de chance Dean ! (Elle pose sa main sur le front de DEAN. Il crie et se réveille dans sa chambre. Il suffoque au contact du tuyau dans sa gorge. SAM est abasourdi).
SAM : Dean ?! (Il se tourne vers le couloir). Appelez un médecin s'il vous plaît ! (Ecran noir).

(Chambre de DEAN. Le médecin lit le rapport à SAM et à son frère).
MEDECIN : On ne peut pas l'expliquer. L'oedème s'est évanoui, les contusions internes sont guéries, les fonctions vitales sont bonnes. Vous avez un ange gardien très efficace !
DEAN : Merci docteur. (Le médecin s'en va et DEAN se tourne vers SAM). Hé, j'ai échappé à un démon ?
SAM : Ouai !
DEAN : D'où il sortait ?
SAM : J'sais pas. Tu te souviens pas du tout des évènements récents ?
DEAN : Non... non seulement d'un... d'un brusque mal à l'estomac. Sam, c'est pas normal ! (On frappe à la porte. JOHN entre).
JOHN : Alors comment tu te sens ?
DEAN : Bien je crois. Je vis au moins.
JOHN : C'est ça l'important !
SAM : Où étais-tu cette nuit ?
JOHN : Je devais absolument régler une affaire.
SAM : Oh voilà qui est très précis.
DEAN : Calmes toi Sam.
SAM :  Tu es allé chasser le démon ?
JOHN : Non.
SAM : Ecoutes pourquoi tu dis jamais la vérité ?! (DEAN a l'air exaspéré et JOHN s'approche de SAM et sourit).
JOHN : On n'pourrait pas parler sans se disputer ? C'est quand même fou, la moitié du temps je n'sais même plus pourquoi on s'dispute, on est plus têtu que des mules ! Ecoutes Sammy, je ne renies pas mes erreurs, mais j'ai toujours fais du mieux que j'ai pu. On va arrêter de se disputer d'accord ?
SAM : T'es sûr que ça va ?
JOHN : Oui... oui, j'me sens un peu fatigué mais ça va. Sammy, je peux... je peux te demander de me rapporter un café noir ?
SAM : Ouai... oui d'accord. (Il s'en va. DEAN attend qu'il soit sorti puis commence à parler).
DEAN : Qu'est-ce qu'il y a ?
JOHN : Tu sais quand tu.... tu étais tout gosse. J'étais parti pour chasser. Et un soir en rentrant chez nous, j'étais pas.... j'étais pas très brillant ! Tu t'es approché de moi, tu m'as posé la main sur l'épaule, tu m'as regardé bien droit dans les yeux et tu m'as dis d'un ton très sérieux.... (Sa voix se brise et commence à trembler et ses yeux se remplissent de larmes).... "Tu verras tout s'arrangera !"... Dean, je suis désolé.
DEAN : Pourquoi ?
JOHN : En réalité je crois que c'était à moi de te rassurer et pas à toi comme tu l'as fait. Quand j'y repenses... je me suis appuyé très tôt sur toi, en t'obligeant à être un homme très vite. Tu as veillé sur Sam mais aussi sur moi. Tu as fais tout ça... sans jamais te plaindre une seule fois. (Une larme coule sur sa joue). Et je voulais que tu le saches... je suis vraiment très fier de toi !
DEAN : C'est bien toi qui m'dis ça ?
JOHN : Oui, oui c'est bien moi !
DEAN : Pourquoi tu m'racontes tout ça ?
JOHN : (il s'approche et pose sa main sur l'épaule de DEAN). Je veux que tu veilles toujours sur Sammy.
DEAN : Ouai bien sûr, tu sais que je le ferais ! Tu m'fais peur papa !
JOHN : Tu n'as pas de raison. (Il se penche et murmure quelque chose que l'on entend pas à l'oreille de DEAN. Ce dernier paraît choqué et effrayé, et n'a pas l'air de comprendre ce qui se passe. JOHN s'en va, DEAN le suit du regard. Dans une autre pièce de l'hôpital, JOHN s'avance et pose le Colt sur un comptoir). Voilà.



(Dans un couloir de l'hôpital. SAM marche avec un gobelet de café à la main. Arrivé à la chambre de son père, il constate que JOHN est allongé sur le sol, inanimé).
SAM : Papa ! (Le moment qui suis est au ralenti. SAM laisse tomber le gobelet par terre et ce dernier s'écroule sur le sol. SAM se précipite vers son père et appelle à l'aide).

(Dans la scène suivante, les médecins ont branché JOHN à des machines et tentent de le ranimer. DEAN et SAM arrivent, mais une infirmière tente de les empêcher de rentrer dans la chambre).
INFIRMIERE : Ne restez pas là, sortez !
DEAN : Non, c'est notre père. (Elle insiste). C'est notre père !
INFIRMIERE  : Voilà l'injection docteur !
MEDECIN : Essayez encore, vite une ampoule d'atropine !
DEAN : Allez papa, bats-toi !
INFIRMIERE : Voilà l'atropine... pas de réactions !
MEDECIN : Ca va, arrêtez la compression !
INFIRMIERE : Toujours rien !
DEAN : Allez, bats-toi, bats-toi, bats-toi !
MEDECIN : On arrête, inutile de continuer, c'est fini ! (SAM et DEAN sont atterés. L'écran devient noir, et le médecin parle une dernière fois). Heure du décès... 10 heures 41.

                                          FIN DE L'EPISODE.

 

Ecrit par deanlove35.

[The episode begins with a very thorough recap of the first season, ending with a semi crashing into the Impala.]


[FADE IN: ROAD. NIGHT. The scene picks up where last season left off. The possessed truck driver opens the door and steps out of the semi, his eyes black. Inside the Impala, both JOHN and DEAN are unconscious. SAM opens his eyes, his face bloody and beaten up. The truck driver walks over to the car and rips the driver side door off its hinges.]


SAM: Get back. Or I’ll kill you, I swear to God.

TRUCK DRIVER: You won’t. You’re saving that bullet for someone else. [SAM raises the Colt and cocks it.]

SAM: You wanna bet?

[The driver says nothing. Suddenly, he screams, and an enormous cloud of black smoke comes out of his mouth. The truck driver falls to his knees until the demon completely leaves his body. SAM lowers the Colt and lays back in his seat, exhausted. The truck driver looks up and sees the car wreck.]


TRUCK DRIVER: Oh my God.

SAM: Dad?

TRUCK DRIVER: Did I do this?

SAM: Dad! [JOHN doesn’t wake up.] Dean? Dean!


[The next morning, several paramedics have transferred the men to stretchers and are rushing them to the ambulance.]


SAM: Tell me if they’re okay.

PARAMEDIC: You have to stay still.

SAM: Are they even alive?!


[CUT TO: INT. HOSPITAL. DEAN sits up in his bed and looks around. He gets off the bed, wearing a pair of hospital pajamas, and leaves the room. He looks around the very empty hallway.]


DEAN: Sam? [No response.] Dad? [No response.] Anybody?


[A minute later, he makes his way down a flight of stairs and walks to the front desk, where a receptionist is working.]


DEAN: Excuse me. Hi. I think I was in a car accident with my dad and my brother. I just need to find them. [The receptionist completely ignores him.] Hello? [He waves his hand in front of her face, but it appears that she can’t see him.]


[DEAN begins searching the hallways, panicked. He enters a room and is shocked at what he sees. Laying on the bed, unconscious, is himself. He is hooked up to several machines, and there are many tubes attached to his body. DEAN looks down at his own body, confused. The screen goes black.]


OPENING CREDITS


[FADE IN: DEAN’S ROOM. DEAN is still looking at his own unconscious body. SAM enters the room, with several bruises on his face, and sees DEAN in a coma. Although SAM can’t see DEAN, he still starts talking.]


DEAN: [smiling wide] Sammy. You look good, considering.

SAM: Oh, no. [He stares sadly at DEAN’S body.]

DEAN: Man, tell me you can hear me. [No response.] How’s Dad? Is he okay? [Of course, SAM doesn’t answer.] Come on, you’re the psychic. Give me some ghost whisperin’ or somethin’. [A doctor enters.]

DOCTOR: Your father’s awake. You can go see him if you like.

DEAN: Oh, thank God.

SAM: Doc, what about my brother?

DOCTOR: Well, he sustained serious injury –- blood loss, contusions to his liver and kidney. But it’s the head trauma I’m worried about. There’s early signs of cerebral edema.

SAM: Well, what can we do?

DOCTOR: Well, we won’t know his full condition until he wakes up –- if he wakes up.

SAM: If?

DEAN: Screw you, doc, I’m wakin’ up!

DOCTOR: [speaking over Dean] I have to be honest. Most people with his degree of injury wouldn’t have survived this long. He’s fighting very hard. But you need to have realistic expectations, son.

DEAN: Come on, Sam. Go find some hoodoo priest to lay some mojo on me. I’ll be fine. Sam? [SAM stares sadly.]


[CUT TO: JOHN’S ROOM. JOHN is lying in bed with a broken arm. He opens his wallet and takes out a card, handing it to SAM.]


JOHN: All right, here. Give ‘em my insurance.

SAM: [reading the name on the card] Elroy McGillicuddy?

JOHN: And his two loving sons. So…what else did the doctor say about Dean?

SAM: Nothin’. Look, since the doctors won’t do anything…then we’ll have to, that’s all. I don’t know, I’ll find some hoodoo priest and lay some mojo on him.

JOHN: We’ll look for someone.

SAM: Yeah.

JOHN: But, Sam…I don’t know if you’re gonna find anyone.

SAM: Why not? I found that faith healer before.

JOHN: Well, that was one in a million.

SAM: So what? What, do we just sit here with our thumbs up our ass?

JOHN: No, I said we’d look. All right? I’ll check under every stone. [SAM nods.] Where’s the Colt?

SAM: [annoyed] Your son is dying, and you’re worried about the Colt?

JOHN: We are hunting this demon, and maybe it’s hunting us, too. That gun may be our only card.

SAM: It’s in the trunk. They dragged the car to a yard off of I-83.

JOHN: All right, you’ve gotta clean out that trunk before some junk man sees what’s inside.

SAM: I already called Bobby. He’s, like, an hour out. He’s gonna tow the Impala back to his place.

JOHN: All right, you go meet up with Bobby. You get that Colt and you bring it back to me, and you watch out for hospital security.

SAM: I think I got it covered. [He gets up to leave.]

JOHN: Hey. [SAM stops, and JOHN hands him a list.] Here. I made a list of things I need. Have Bobby pick ‘em up for me.

SAM: [reading the list] Acacia? Oil of Abramelin? What’s this stuff for?

JOHN: Protection. [SAM goes to leave, but stops one more time.]

SAM: Hey, Dad? You know the demon –- he said he had plans for me and children like me. You have any idea what he meant by that?

JOHN: No, I don’t. [SAM nods and leaves. The camera pans around the room, and it turns out that DEAN had been watching them the whole time. He looks at JOHN curiously.]

DEAN: Well, you sure know somethin’.


[CUT TO: JUNKYARD. SAM and BOBBY are looking in awe at something.]


SAM: Oh, man. Dean is gonna be pissed. [The Impala is shown. The entire right side is completely destroyed.]

BOBBY: Look, Sam…this just ain’t worth a tow. I say we empty the trunk and sell the rest for scrap. [SAM takes his smashed laptop out of the car.]

SAM: No. Dean would kill me if we did that. When he gets better, he’s gonna wanna fix this.

BOBBY: There’s nothin’ to fix. The frame’s a pretzel, the engine’s ruined –- barely any parts worth salvagin’.

SAM: Listen to me, Bobby. If there’s only one working part, that’s enough. We’re not just gonna give up on…[He trails off, knowing he’s now talking about Dean, not the car.]

BOBBY: Okay. You got it.

SAM: Here. Dad asked if you could get this stuff for him. [He takes the list out of his pocket and hands it to BOBBY.]

BOBBY: What’s John want with this?

SAM: Protection from the demon. [BOBBY looks at him strangely.] What?

BOBBY: Nothin’. It’s just, uh…

SAM: Bobby. What’s goin’ on?


[CUT TO: DEAN’S ROOM. JOHN is sitting by DEAN’S bed, watching him in his coma. DEAN watches his father sit there.]


DEAN: Come on, Dad. You gotta help me. I gotta get better, I gotta get back in there. I mean, you haven’t called a soul for help. You haven’t even tried. Aren’t you gonna do anything? Aren’t you even gonna say anything? I’ve done everything you have ever asked me. Everything. [near tears] I’ve given everything I’ve ever had. And now you’re just gonna sit there, and you’re gonna watch me die? I mean, what the hell kind of father are you? [JOHN sits there with a blank expression. DEAN hears an eerie noise coming from the hallway.] What is that? [He moves toward the door, and suddenly sees a transparent ghost-like figure rush past him. He looks back at JOHN.] I take it you didn’t see that.


[DEAN goes out into the hall and tries to find the creature. It rushes past him again and enters a room. DEAN follows it into the room and sees a woman on the floor. She is gasping for air and her body is shaking violently.]


WOMAN: Help! Help!

DEAN: Hey! I need some help in here! [The doctors obviously don’t answer. DEAN goes into the room and kneels down next to the woman.]

WOMAN: I can’t….breathe! [She is bleeding from the throat. DEAN watches her helplessly as the screen goes black.]


[FADE IN: JOHN’S ROOM. SAM enters with a bag of items as JOHN lies in bed. DEAN, who is also there, begins talking to SAM.]


DEAN: Sammy, tell me you can freakin’ hear me, man. There’s somethin’ in the hospital. Now you gotta bring me back and we’ve gotta hunt this thing. Sam!

JOHN: You’re quiet. [SAM walks over to the bed and slams the bag down.]

SAM: You think I wouldn’t find out?

JOHN: What are you talkin’ about?

SAM: That stuff from Bobby. You don’t use it to ward off a demon, you use it to summon one. You’re planning on bringing the demon here, aren’t you, and having some stupid macho showdown!

JOHN: I have a plan, Sam.

SAM: That’s exactly my point! Dean is dying and you have a plan! You know what, you care more about killing this demon than you do saving your own son!

DEAN: No, no, no. Guys, don’t do this!

JOHN: [simultaneously] Do not tell me how I feel. I am doing this for Dean.

SAM: How? How is revenge gonna help him? You’re not thinkin’ about anybody but yourself! It’s the same selfish obsession!

DEAN: Come on, guys, don’t do this!

JOHN: [speaking over Dean] It’s funny, you know what, I thought this was your obsession, too! This demon killed your mother, killed your girlfriend. You begged me to be part of this hunt! Now, if you killed that damn thing when you had the chance, none of this would have happened!

SAM: It was possessing you, Dad, I would’ve killed you, too!

JOHN: Yeah, and your brother would be awake right now!

DEAN: Shut up, both of you!

SAM: Go to hell.

JOHN: I should have never taken you along in the first place. I knew it was a mistake!

DEAN: [speaking over John] I said, “Shut up!” [He knocks over a glass of water on JOHN’S bedside table. The glass shatters, and water spills everywhere. SAM and JOHN go silent, staring at the water in shock.] Dude, I full-on Swayze’d that mother.


[As SAM and JOHN continue staring, DEAN suddenly falls to his knees in pain. His body begins to flicker, almost as if he isn’t real.]


DEAN: What is it? [Several doctors rush past their room.]

JOHN: Something’s goin’ on out there. [He gestures for SAM to leave the room, and he does.]


[CUT TO: DEAN’S ROOM. The doctors are using a defibrillator on DEAN, trying to find a pulse. SAM watches from the doorway, in tears.]


DOCTOR: All clear.

NURSE: Clear. [The nurse shocks him, but he is still flatlining.]

SAM: [sobbing] No.

NURSE: Still no pulse.

DOCTOR: Okay, let’s go again. 360.

NURSE: Charging.

DOCTOR: All clear.

NURSE: Clear. [She shocks DEAN again. Nothing happens.] Still no pulse. Clear.

[She shocks him again. Nothing. As this is happening, DEAN comes into the room and sees himself being worked on. He can also see the transparent figure that he saw earlier. The creature is hovering like a ghost above his body.]


DEAN: You get the hell away from me. Stay back! [He walks over to his bed, near the creature.]

DOCTOR: No change. I’m starting CPR.

DEAN: I said, “Get back!”

[He yells this loudly. So loudly that his voice echoes slightly in the room. SAM is able to hear him faintly, and he looks around the room, shocked. DEAN, on the other hand, grabs the creature, and it throws him into the wall. The creature leaves the room, and although DEAN tries to find it, it has vanished.]


NURSE: We have a pulse. We’re back into sinus rhythm. [SAM, relieved, goes out into the hallway. DEAN approaches him.]

DEAN: Don’t worry, Sammy. I’m not goin’ anywhere. I’m gettin’ that thing before it gets me. It’s some kind of spirit, but I could grab it. And if I can grab it, I can kill it. [Suddenly, DEAN can hear a woman, TESSA, screaming.]


TESSA: [OS] Can’t you see me?! Why won’t you look at me?!

DEAN: Now what? [He goes to look for her. He finds her in another stairwell as she tries to get someone’s attention. They can’t see her either.]

TESSA: Somebody talk to me! Say something, please!

DEAN: Can you see me? [She turns to see him.]

TESSA: Yeah. [He reaches her at the top of the stairs.]

DEAN: All right, just calm down. What’s your name?

TESSA: Tessa.

DEAN: Okay, good, Tessa. I’m Dean.

TESSA: What’s happening to me? Am I -- am I dead?

DEAN: That sort of depends.


[CUT TO: TESSA’S ROOM. DEAN and TESSA watch as TESSA’S mother kneels by her bed, looking at TESSA’S body.]


TESSA: I don’t understand. I just came in for an appendectomy.

DEAN: I hate to bear bad news, but…I think there were some complications.

TESSA: It’s just a dream, that’s all. This is just a very weird, unbelievably vivid dream.

DEAN: Tessa, it’s not a dream.

TESSA: Then what else could it be?

DEAN: You ever heard of an out-of-body experience?

TESSA: [shaking her head] What are you, some New Age-y guy?

DEAN: You see me messin’ with crystals or listenin’ to Yanni? It’s actually a very old idea. It’s got a lot of different names –- bilocation, crisis apparitions, fetches. I think it’s happening to us. And if it is, it means that we’re spirits…of people close to death.

TESSA: So we’re gonna die?

DEAN: No. Not if we hold on. Our bodies can get better, you can snap right back in there and wake up. [She stares at him strangely.]


[CUT TO: JOHN’S ROOM. SAM is standing by his father’s bed.]


JOHN: What do you mean you felt something?

SAM: I mean, it felt like…like Dean. Like he was there, just out of eyeshot or something. I don’t know if it’s my psychic thing or what. But do you think it’s even possible? Do you think his spirit could be around?

JOHN: Anything’s possible.

SAM: Well, there’s one way to find out. [He goes to leave.]

JOHN: Where you goin’?

SAM: I gotta pick something up. I’ll be back.

JOHN: Wait, Sam. I promise…I won’t hunt this demon. Not until we know Dean’s okay. [SAM nods and leaves.]


[CUT TO: HOSPITAL HALLWAY. DEAN and TESSA are walking.]


DEAN: I’ve gotta say, I’m impressed.

TESSA: With what?

DEAN: You. I mean, most people in your spot would be Jell-O by now, but, uh, you’re takin’ this pretty well. Maybe a little better than me.

TESSA: Don’t get me wrong. I was pretty freaked at first, but now, I don’t know. Maybe I’m dealing.

DEAN: So you’re okay with dying?

TESSA: No, of course not. I just think whatever’s gonna happen is gonna happen. It’s out of my control. It’s just…fate.

DEAN: Huh. Man, that’s crap. You always have a choice. You can either roll over and die, or you can keep fightin’ no matter what –- [He is cut short when a team of doctors runs past him.]

WOMAN ON P.A.: Dr. Kripke to Room 237, code blue. Dr. Kripke to Room 237, code blue. [DEAN goes to follow the doctors.]

TESSA: Dean, where are you going?

DEAN: Just wait here. [He follows them into a room where they are using CPR on a young Asian girl. DEAN can see the ghostly creature now hovering above the girl’s body as the doctors work on her. The creature slowly strokes the girl’s face.] Get away from her! [He moves toward the girl’s bed, but by then, the creature has vanished. The girl flatlines.]

DOCTOR: All right. Let’s call it.

NURSE 1: [looking at her watch] Time of death –- 5:11 PM.

NURSE 2: At least she’s not suffering anymore. [DEAN looks at the girl’s body sadly. The screen goes black.]


[FADE IN: DEAN’S ROOM. DEAN is standing by his bed, and he is joined by SAM, who is carrying a paper bag.]


SAM: [looking at Dean’s body] Hey. I think maybe you’re around, and if you are…don’t make fun of me for this, but, um…there’s one way we can talk. [He takes a Ouija board out of the bag.]

DEAN: Oh, you gotta be kiddin’ me. [SAM sits cross-legged on the floor and sets up the board. He places his fingers on the planchette.]

SAM: Dean? [He sighs.] Dean, are you here?

DEAN: God, I feel like I’m at a slumber party. [He sits down cross-legged, across from SAM.] All right, Sam. This isn’t gonna work. [He places his fingers on the other side of the planchette and moves it to the word “Yes”. As he does this, SAM’S eyes light up, and DEAN seems shocked.] I’ll be damned.

SAM: [relieved] It’s good to hear from you, man. It hasn’t been the same without you, Dean.

DEAN: Damn straight. [He begins to move the planchette to different letters on the board.]

SAM: Dean, what? H…U…[The planchette moves to the letter “N”.] Hunt? What, hunting? Are you hunting? [DEAN moves the planchette to the word “Yes”.] Dean, it’s in the hospital, what you’re hunting –- do you know what it is?

DEAN: One question at a time, dude.

SAM: What is it? [DEAN moves the planchette as he begins talking.]

DEAN: I don’t think it’s killing people. I think it’s taking them. You know, their time is just up. [After moving the planchette to the letters “R-E-A-P”, SAM figures it out.]

SAM: A reaper. Dean? Is it after you? [DEAN moves the planchette to the word “Yes”, then takes his hands off.] If it’s here naturally…there’s no way to stop it.

DEAN: Yeah, you can’t kill death.

SAM: Man…you’re, um…

DEAN: I’m screwed, Sam.

SAM: No…no, no, no. There’s gotta be a way. There’s gotta be a way. Dad’ll know what to do. [He gets up and leaves the room.]


[CUT TO: JOHN’S ROOM. SAM enters the room to find that JOHN is not in his bed.]


SAM: Dad?


[CUT TO: BOILER ROOM. JOHN enters with a duffel bag full of supplies. He walks to the middle of the room and sets the bag down, taking out a piece of chalk. With the chalk, he begins drawing a large symbol on the floor.]


[CUT TO: DEAN’S ROOM. DEAN watches as SAM enters and sits next to DEAN’S body on the bed.]


SAM: Hey. So, Dad wasn’t in his room.

DEAN: Where is he?

SAM: But I got Dad’s journal, so who knows? Maybe there’s somethin’ in here. [He begins flipping through the journal, and DEAN comes to look over his shoulder.]

DEAN: [looking down at Sam proudly] Thanks for not givin’ up on me, Sammy. [As SAM turns to the page on reapers, DEAN begins reading and notices something.] Son of a bitch. [He leaves.]


[CUT TO: TESSA’S ROOM. DEAN enters and finds her sitting calmly on her bed. She is no longer in hospital pajamas, but she is dressed in a very nice outfit.]


TESSA: Hi, Dean.

DEAN: You know, you read the most interesting things. For example, did you know that reapers can alter human perception? I sure didn’t. Basically, they can make themselves appear however they want. Like, say…a pretty girl. You’re much prettier than the last reaper I met.

TESSA: I was wondering when you’d figure it out.

DEAN: I should’ve known. That whole “accepting fate” rap of yours was far too laidback for a dead chick. But you know, the mother and the body –- I’m still tryin’ to figure that one out.

TESSA: It’s my sandbox. I can make you see whatever I want.

DEAN: What is this, like, a turn-on for you? Huh? Toyin’ with me?

TESSA: You didn’t give me much choice. You saw my true form and you flipped out -- kind of hurts a girl’s feelings. This was the only way I could get you to talk to me.

DEAN: Okay, fine. We’re talkin’. What the hell do you wanna talk about?

TESSA: How death is nothing to fear. [She stands and walks towards him.] It’s your time to go, Dean. [She lays her hand on his cheek.] And you’re living on borrowed time already.


[CUT TO: BOILER ROOM. JOHN has now finished drawing the symbol. There are lit candles set up on the floor, and as he speaks in Latin, he uses a knife to slice his hand open. When he is done speaking, he lights a match and throws it into a bowl, sending sparks shooting in the air for a moment. JOHN stands and waits. A second later, a janitor grabs his shoulder.]


JANITOR: What the hell are you doin’ down here, buddy?

JOHN: I can explain.

JANITOR: Yeah? You’re gonna explain to security. Come on, you follow me. [He begins walking away. Smirking, JOHN takes out the Colt and raises it.]

JOHN: Hey. [The janitor turns around.] How stupid do you think I am? [The janitor grins and his eyes change to a fiery yellow-orange.]

JANITOR: Do you really want an honest answer to that? [Two doctors come into the room and stand behind JOHN, keeping watch over the two men.] You conjuring me, John. I’m surprised. I took you for a lot of things, but suicidally reckless wasn’t one of them.

JOHN: I could always shoot you.

JANITOR: You could always miss. [He makes a gesture as if he is dodging a bullet, and he chuckles.] And you’ve only got one try, don’t ya? Did you really think you could trap me?

JOHN: Oh, I don’t wanna trap you. [He lowers the gun.] I wanna make a deal. [The janitor stares at him as the screen goes black.]


[FADE IN: DEAN’S ROOM. SAM is standing by DEAN’S bed.]


SAM: Dean, are you here? [DEAN is not in the room.] I couldn’t find anything in the book. I don’t know how to help you. But I’ll keep tryin’, all right? As long as you keep fightin’. [He laughs.] I mean, come on, you can’t leave me here alone with Dad, we’ll kill each other, you know that. [His smile fades as tears form in his eyes.] Dean, you gotta hold on. You can’t go, man, not now. We were just startin’ to be brothers again. [He pauses.] Can you hear me?


[CUT TO: TESSA’S ROOM. DEAN is still talking to her.]


DEAN: Look, I’m sure you’ve heard this before…but you’ve gotta make an exception. You’ve gotta cut me a break.

TESSA: Stage three –- bargaining.

DEAN: I’m serious. My family’s in danger. See, we’re kind of in the middle of this…war. And they need me.

TESSA: The fight’s over.

DEAN: No, it isn’t.

TESSA: It is for you. Dean, you’re not the first soldier I’ve plucked from the field. They all feel the same. They can’t leave, victory hangs in the balance. But they’re wrong. The battle goes on without them.

DEAN: My brother –- he could die without me.

TESSA: Maybe he will. Maybe he won’t. Nothing you can do about it. [He moves away from her.] It’s an honorable death –- a warrior’s death.

DEAN: I think I’ll pass on the seventy-two virgins, thanks. I’m not that into prude chicks anyway.

TESSA: That’s funny. You’re very cute.

DEAN: There’s no such thing as an honorable death. I mean, my corpse is gonna rot in the ground and my family is gonna die. [He pauses, thinking.] No. I’m not goin’ with you. I don’t care what you do.

TESSA: Well…like you said, there’s always a choice. I can’t make you come with me. But you’re not getting back in your body. And that’s just facts. So yes, you can stay. You’ll stay here for years, disembodied, scared. And over the decades, it’ll probably drive you mad. Maybe you’ll even get violent.

DEAN: What are you sayin’?

TESSA: Dean…how do you think angry spirits are born? They can’t let go, and they can’t move on. And you’re about to become one –- the same thing you hunt. [DEAN stares at her, speechless.]


[CUT TO: BOILER ROOM. JOHN is still talking with the possessed janitor.]


JANITOR: It’s very unseemly, making deals with devils. How do I know this isn’t just another trick?

JOHN: It’s no trick. I will give you the Colt and the bullet. But you gotta help Dean. You gotta bring him back.

JANITOR: Why, John, you’re a sentimentalist. If only your boys knew how much their daddy loved them.

JOHN: It’s a good trade. You care a hell of a lot more about this gun than you do Dean.

JANITOR: Don’t be so sure. He killed some people very special to me. But still, you’re right, he isn’t much of a threat. And neither is your other son, of course. [JOHN’S smirk fades.] You know the truth, right? About Sammy and the other children?

JOHN: Yeah. I’ve known for a while.

JANITOR: But Sam doesn’t, does he? You’ve been playing dumb.

JOHN: Can you bring Dean back? Yes or no?

JANITOR: No. But I know someone who can. It’s not a problem.

JOHN: Good. And before I give you the gun, I’m gonna wanna make sure that Dean’s okay. With my own eyes.

JANITOR: Oh, John, I’m offended. Don’t you trust me? [JOHN says nothing.] Fine.

JOHN: So we have a deal?

JANITOR: No, John, not yet. You still need to sweeten the pot.

JOHN: With what?

JANITOR: [moving closer to John] There’s something else I want. As much as that gun –- maybe more. [JOHN looks at him strangely.]


[CUT TO: TESSA’S ROOM. DEAN is sitting on the bed sadly as TESSA comforts him.]


TESSA: It’s time to put the pain behind you.

DEAN: [softly] And go where?

TESSA: Sorry. I can’t give away the big punchline. [She pauses for a second.] Moment of truth. No changing your mind later. So what’s it going to be? [DEAN thinks for a moment and then slowly turns to face her. Before he speaks, the lights in the room begin flickering. They get up off the bed.]

DEAN: What are you doin’ that for?

TESSA: I’m not doing it. [Suddenly, an enormous cloud of black smoke begins to come through the air vent.]

DEAN: What the hell?

TESSA: You can’t do this! Get away!

DEAN: What’s happening?! [TESSA screams as the smoke enters her mouth. When all of it is inside her, she turns to DEAN, and her eyes are now orange.]

TESSA: Today’s your lucky day, kid. [She moves over to him and puts her hand on his head. He screams, and in his own hospital room, he wakes up and begins gagging on the tube down his throat. SAM is shocked.]

SAM: Dean? [He turns to the hall.] Help! I need help! [The screen goes black.]


[FADE IN: DEAN’S ROOM. The doctor is reading from a chart to SAM and DEAN.]


DOCTOR: I can’t explain it. The edema’s vanished. The internal contusions are healed. Your vitals are good. You’ve got some kind of angel watchin’ over you.

DEAN: Thanks, Doc. [The doctor leaves and DEAN turns to SAM.] So you said a reaper was after me?

SAM: Yeah.

DEAN: How’d I ditch it?

SAM: You got me. Dean, you really don’t remember anything?

DEAN: No. Except this pit in my stomach. Sam, something’s wrong. [JOHN enters and knocks on the door.]

JOHN: How you feelin’, dude?

DEAN: Fine, I guess. I’m alive.

JOHN: That’s what matters.

SAM: Where were you last night?

JOHN: I had some things to take care of.

SAM: Well, that’s specific.

DEAN: Come on, Sam.

SAM: Did you go after the demon?

JOHN: No.

SAM: You know, why don’t I believe you right now? [DEAN sighs in disapproval.]

JOHN: [smiling] Can we not fight? You know, half the time we’re fightin’, I don’t know what we’re fightin’ about. We’re just buttin’ heads. Sammy, I...I’ve made some mistakes. But I’ve always done the best I could. I just don’t wanna fight anymore, okay?

SAM: Dad, are you all right?

JOHN: Yeah. Yeah, I’m just tired. [SAM nods.] Hey, Sam, would you mind, uh…would you mind gettin’ me a cup of caffeine?

SAM: Yeah. Yeah, sure. [He leaves and JOHN tearfully watches him go.]

DEAN: What is it?

JOHN: You know, when you were a kid…I’d come home from a hunt. And after what I’d seen, I’d be…I’d be wrecked. And you’d…come up to me, and you’d put your hand on my shoulder, and you’d look me in the eye, and you’d…[His voice breaks. Tears form in his eyes as he continues.]…you’d say, “It’s okay, Dad.” Dean…I’m sorry.

DEAN: For what?

JOHN: You shouldn’t have had to say that to me. I should’ve been sayin’ that to you. You know, I put…I put too much on your shoulders, I made you grow up too fast. You took care of Sammy, and you took care of me. You did that. And you didn’t complain, not once. [A single tear rolls down his cheek.] I just want you to know…that I am so proud of you. [His bottom lip quivers as he nearly breaks down in tears.]

DEAN: Is this really you talkin’?

JOHN: Yeah. Yeah, it’s really me.

DEAN: Why are you sayin’ this stuff? [JOHN moves closer to him and lays his hand on DEAN’S shoulder.]

JOHN: I want you to watch out for Sammy, okay?

DEAN: [near tears] Yeah, Dad, you know I will. You’re scarin’ me.

JOHN: Don’t be scared, Dean. [He leans down and whispers something in DEAN’S ear that the audience cannot hear. When JOHN pulls away, DEAN looks shocked and confused. Without even saying anything, the two of them share a very emotional moment. JOHN nods sadly before leaving the room.]


[In another room of the hospital, JOHN enters and places the Colt on the counter.]


JOHN: Okay.

 


[CUT TO: HOSPITAL HALLWAY. SAM is walking, a cup of coffee in his hand. As he passes one of the rooms, he stops in his tracks when he sees JOHN on the floor, unmoving.]


SAM: Dad? [The next moment happens in slow motion. SAM drops the coffee cup on the floor. It lands upright, and the cap comes off, splashing coffee on the floor. SAM rushes into the room and bends down over his father, screaming for help.]


[In the next scene, the doctors have hooked John up to several machines. They are beginning CPR. DEAN and SAM enter the room, and a nurse approaches them.]


DEAN: No, no, no, it’s our dad. It’s our dad! [She leaves them alone.]

DOCTOR: Okay, let’s try again –- an amp of atropine.

DEAN: Come on. [He and SAM watch tearfully as the doctors try a few more times.]

DOCTOR: Okay. Stop compression.

DEAN: Come on, come on.

NURSE: Still no pulse. [John flatlines.]

DOCTOR: Okay, that’s it, everybody. I’ll call it. [The screen goes black as the doctor speaks one more time.] Time of death –- 10:41 AM.


TO BE CONTINUED...

 

Ecrit par Kaylia.

Kikavu ?

Au total, 131 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Crowley61 
10.04.2019 vers 20h

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Siko25 
11.02.2019 vers 14h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

arween  (06.04.2016 à 18:29)

Il est triste cet épisode...

J'ai envie de savoir ce que savais John sur Sam, ça me rend très curieuse ^^

J'ai beaucoup aimé la confrontation entre John et le démon. On voit qu'il aime vraiment ses fils et que la vie de Dean est plus importante que le reste.

Dommage qu'il soit déjà mort, je trouvais le personnage très intéressant.

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Wanted dead or alive
Aujourd'hui à 10:40

Survivor (suite)
Aujourd'hui à 09:48

Petit jeu (suite)
Hier à 23:17

Jack Kline
19.04.2019

Rowena
19.04.2019

Billie
18.04.2019

Arthur Ketch
18.04.2019

Eileen Leahy
17.04.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.20 : Moriah (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.20 : Moriah (inédit)
Vendredi 26 avril à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.19 : Jack in the Box (inédit)
Jeudi 18 avril à 20:00
1.28m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.18 : Absence (inédit)
Jeudi 11 avril à 20:00
1.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.17 : Game Night (inédit)
Jeudi 4 avril à 20:00
1.25m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Marathon Boston

Marathon Boston "Run Pads Run"
Genevieve et Jared Padalecki ont couru hier le marathon de Boston. Le couple, qui courait pour...

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier "Manifest"! "Décollage Imminent" vous demande de...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Le thème du mois : Dean au fil des saisons, lequel est votre préféré ?!? Venez voter PAR ICI  ...

Nouvel épisode ce soir

Nouvel épisode ce soir
Reprise de la saison 14 ce soir sur Série Club, avec l'épisode 14.17 "Game Night". Vous pouvez...

Nouveau sondage pour le 1er Avril

Nouveau sondage pour le 1er Avril
Selon vous que va-t-il se passer aujourd'hui ?!? Venez voter pour votre préféré......

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Locksley, Hier à 17:14

Bonne chance à tous

teddymatt, Hier à 18:34

128 au départ. Seule une personnalité gagnera. A vous de choisir "Quelle personnalité inviter ?" sur le quartier The L Word...

choup37, Hier à 23:11

Nouveaux designs sur Kaamelott, Merlin, Doctor Who

grims, Aujourd'hui à 08:57

Nouvelle série de photos du mois sur le quartier Sons of Anarchy ! venez départager les tenues de Maggie Siff !

choup37, Aujourd'hui à 10:04

Calendrier, pdm, jeux, nouveau sondage sur Doctor Who! Quel écrivain(e) aimeriez-vous rencontrer?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site