VOTE | 646 fans

#121 : La délivrance 1/2


Réalisé par: Robert Singer
Ecrit par: Sera Gamble & Raelle Tucker


John Winchester et ses fils sont à la poursuite du démon qui a tué Mary Winchester. Ils se rendent à Salvation, où les signes de sa présence sont visibles depuis quelques jours. Sam a des visions du meurtre d'une jeune femme, brûlant vive collée au plafond. Mais alors qu'ils approchent enfin de leur but, Meg réapparait, et menace de tuer tous les amis de la famille Winchester à moins que John ne lui livre la seule arme capable de vaincre n'importe quelle force surnaturelle.

Popularité


4.44 - 9 votes

Titre VO
Salvation

Titre VF
La délivrance 1/2

Première diffusion
27.04.2006

Première diffusion en France
02.06.2007

Vidéos

Intro du 1x21

Intro du 1x21

  

Promo

Promo

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Blue Earth, Minnesota.

Le Pasteur Jim est dans son église, quand arrive Meg. Elle vient pour se confesser, et elle raconte au pasteur qu’elle a tranché la gorge d’un homme. Ces yeux deviennent alors complètement noirs, et le pasteur commence à s’éloigner d’elle. Meg prend alors un ton plus menaçant, et il s’enfuit dans son bureau, où son rangé une grande quantité d’armes et de couteaux. Meg le suit et elle lui dit qu’elle veut trouver les Winchester. Il réplique qu’il n’a pas eu de contact avec John Winchester depuis plus d’un an, et elle lui tranche la gorge.

 

Manning Colorado.

John est entrain d’expliquer à ses fils ce qu’il sait à propos du démon qui a tué sa femme. Il leur explique que le seul moyen de le trouver c’est de repérer certains signes qui se produisent avant son arrivée, comme des tempêtes électriques. Il leur dit aussi que ces signes se sont manifestés avant qu’il ne tue leur mère et Jessica, et qu’il en a repéré d’autres à Salvation, dans l’Iowa. Il rajoute que le démon ne s’attaque qu’à des familles, dont l’un des enfants doit avoir tout juste six mois, comme c’était le cas pour Sam le jour de la mort de Mary. Du coup, Sam se sent coupable de sa mort et de celle de Jessica.

Ils partent donc pour Salvation. Mais sur la route, John s’arrête car il vient de recevoir un appel de son ami Caleb, qui lui a annoncé la mort du pasteur Jim, qui était un ami très proche de la famille Winchester. John pense qu’il peut y avoir une relation entre sa mort et le fait qu’ils approchent de leur but. Pour gagner du temps, John décide de partir seul de son coté enquêter à l’hôpital, pendant que Sam et Dean feront une liste de tous les enfants de Salvation qui ont six mois dans les prochains jours.

 

Alors que Sam vient de finir ça liste, il commence à avoir des visions. Il voit une jeune femme mettre son bébé dans son berceau. Puis elle va à la fenêtre de la chambre de l’enfant et on entend un train passer. La vue de Sam redevient claire. Puis une autre vision, dans laquelle la même femme ouvre la porte de la chambre et voit un inconnu penché sur le berceau du bébé. Puis les visions s’arrêtent. Sam sort un plan de la ville de son sac et regarde à coté de quel quartier passe la voie de chemin de fer.

Il se rend dans ce quartier, et là il a de nouveau les mêmes visions. Quand elles s’arrêtent, il voit la maison de ses visions en face de lui, ainsi que la jeune mère qui promène son bébé. Il va la voir et il se présente en se faisant passer pour un nouveau voisin. Il apprend que la femme s’appelle Monica, et que la petite Rosie a tout juste six mois le jour même! Puis il s’en va et Monica rentre chez elle. A ce moment il a une nouvelle vision, dans laquelle il voit le démon se pencher au-dessus du berceau de Rosie, puis Monica entre et le démon la tue, de la même façon qu’il a tué Mary et Jessica.

 

Sam est assis dans leur chambre de motel, et il raconte ses visions à son père et à Dean. John leur reproche de ne pas lui en avoir parlé quand les cauchemars de Sam ont commencé, et Dean commence à s’énerver parce que c’est lui qui  ne répondait jamais au téléphone. John s’excuse et Sam ajoute qu’au moins ils savent que le démon va venir le soir même. Puis son téléphone sonne. C’est Meg, et elle demande à parler à John. Sam n’en revient pas de l’entendre parce que la dernière fois qu’il la vu, elle faisait une chute de plusieurs étages en passant par une fenêtre. John prend le téléphone, et Meg lui dit qu’elle a tué son ami le pasteur Jim. Puis elle ajoute qu’elle est entrain de rendre visite à un autre de ses amis. On voit alors Caleb ligoté sur un siège. Puis elle lui tranche la gorge et approche le téléphone de Caleb. Elle dit ensuite à John qu’il vient d’entendre le bruit de ses amis entrain de mourir. Elle lui dit alors qu’elle continuera à tuer les amis de la famille Winchester à moins qu’il ne lui donne le revolver. Il accepte et elle lui donne rendez-vous pour le soir même.

Ensuite, John expose son plan à ses fils. Il ira seul au rendez-vous, avec un faux pistolet à donner à Meg, pendant que Sam et Dean resterons sur place pour attendre et tuer le démon avec de vrai pistolet.

John se prépare pendant que Dean va acheter une arme pour son père. Puis ils se disent au revoir et John s’en va.

 

John arrive sur les lieux du rendez-vous, un entrepôt, avant Meg. Il fait un peu de repérage pour préparer ses pièges.

 

Sam et Dean surveillent la maison, mais rien ne se passe pour le moment. Ils s’inquiètent beaucoup pour leur père.

 

Meg arrive à son tour. John est sur le toit du bâtiment, entrain de bénir l’eau qui se trouve dans une citerne qui alimente tous les tuyaux de l’endroit.

 

Les deux frères sont toujours dans leur voiture, devant la maison. Sam est entrain de dire merci à Dean, pour tout ce qu’il a fait pour lui, et il ajoute qu’il lui dit ça juste au cas où quelque chose se passerait mal, mais Dean l’arrête net et lui assure que tout ira pour le mieux excepté pour le démon.

 

Dans l’entrepôt, John fait la connaissance de Meg. Et alors qu’il lui demande quelle garantie elle a pour s’assurer qu’il ne va pas la tuer avec le pistolet, et elle lui répond qu’il n’en aura pas l’occasion parce qu’elle n’est pas seule, et en effet, un autre homme arrive. John est donc obligé de lui remettre l’arme, et Meg la passe ensuite à son compagnon, en lui demandant ce qu’il en pense. L’homme tire alors sur Meg, en plein cœur, et elle lui crie dessus. Mais n’étant pas morte, ils comprennent tous les deux que John a essayé de les berner. Il s’enfuit le plus vite possible et ouvre l’un des tuyaux. De l’eau bénite coule alors dans le couloir, empêchant les deux démons de le suivre.

 

Sam et Dean attendent toujours. Ils se demandent comment s’en sort leur père, quand les signes de la venue du démon se manifestent. Ils sortent de la voiture en courant.

 

De son coté, John s’aperçoit que les pneus de sa voiture son crevés. Il cherche donc un autre moyen de s’enfuir.

 

Sam et Dean s’introduisent dans la maison. Charlie, le mari de Monica, les accueille avec une batte de baseball. Il cri à sa femme d’aller chercher le bébé, alors que Dean essaye de lui expliquer qu’ils sont là pour les aider. Monica entre dans la chambre de Rosie, mais le démon est déjà là. Sam intervient et lui tire dessus, mais il s’échappe. Monica est saine et sauve. Dean arrive à son tour dans la chambre, et Sam emmène Monica pendant que Dean prend le bébé dans ses bras au moment où le berceau s’enflamme.

 

John court toujours pour échapper à Meg et l’autre démon, mais il se fait prendre.

 

Sam et Dean font sortir toute la famille, alors que la maison est en feu, et à travers la fenêtre de la chambre de Rosie, au milieu des flammes, Sam aperçoit le démon. Il commence à courir vers la maison mais Dean le retient et le démon disparaît.

 

Un peu plus tard dans la soirée, Dean essaye de joindre son père sur son portable mais il ne répond pas. Sam lui reproche de ne pas l’avoir laissé retourner dans la maison, même si elle était en feu. Dean réplique qu’il ne laissera jamais rien lui arriver, car lui et son père sont tout ce qu’il a. Puis Sam se calme et lui dit de réessayer. Dean appelle, mais c’est Meg qui décroche, et qui lui dit qu’il ne reverra plus jamais son père.

A suivre…

 

Ecrit par Blackrose.

La délivrance (partie 1)

Sur un fond noir :

 

"Blue Earth, Minnesota"

 

Dans une église le matin, le pasteur Jim Murphy est à l'autel et lit un livre. Tout à coup, les bougies autour de lui s'agitent, comme si le vent soufflait. La porte de l'église s'ouvre et Meg entre.

Jim : Oui, bonjour. Entrez, je vous en prie.
Meg
: J'ai besoin de... dire la vérité.

Elle s'assied sur un banc. Jim s'approche d'elle.

Jim : Oui, je vous écoute, mon enfant.
Meg
: Dernièrement, j'ai fait... des choses très laides.
Jim
: Ceux qui se repentent ont toujours droit au pardon.
Meg
: Quoiqu'ils aient fait ? Vous en êtes sûr ?
Jim
: J'aime à dire que le pardon a été créé pour le salut des pécheurs. Dites-moi ce qui vous amène.
Meg
: J'ai... menti. Volé. J'ai dit des horreurs. Mais ça, c'est rien. Et, j'ai rencontré un homme l'autre mois. Il était gentil, attentionné. On a eu une longue conversation. Oui, comme celle-ci. Elle s'arrête brièvement. Ensuite, je lui ai ouvert la poitrine et je lui ai arraché le cœur. Jim est intrigué. Meg ferme les yeux. Quand elle les rouvre, ils sont totalement noirs. Vous allez toujours me pardonner mes pêchés ?
Jim
: Choqué. Je sais ce que tu es. Il commence à se reculer d'elle. Elle ferme à nouveau les yeux et ils redeviennent normaux. Tu ne devrais pas être ici. Les endroits consacrés vous sont interdits.

Elle se lève.

Meg : Oh, pas de ça. Ça marche peut-être avec des esprits encore jeunes, mais pas avec moi.

Jim s'enfuit en courant et emprunte un escalier qu'il descend.

 

                                              **************

 

Jim entre dans le sous-sol de l'église et ferme la porte derrière lui. Il bloque la porte avec un morceau de bois et se dirige vers un large étalage d'armes. Il trouve le couteau qu'il cherchait et le prend juste au moment ou Meg enfonce la porte du pied. Jim le lance vers Meg, mais celle-ci l'attrape. Jim est abasourdi.

Meg : Vous lancez comme une fille.

Jim commence à s'éloigner d'elle en reculant.

Jim : Que veux-tu ?
Meg
: Les Winchester.
Jim
: Je n'ai pas adressé la parole à John Winchester depuis un an. Tu perds ton temps. Même si je savais où il se trouvait, je ne dirais rien du tout.
Meg
: Je le sais.

Elle lève le couteau et tranche la gorge de Jim. Il tombe sur une chaise. Meg s'en va tandis que Jim meurt. Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Sur un fond noir :

 

"Manning, Colorado"

 

Dans une chambre d'hôtel, des cartes, des articles de journaux, des livres, des photographies recouvrent les murs et les tables. John est assis à un bureau et Dean et Sam se tiennent debout. Le Colt est sur le bureau, au-dessus de plusieurs papiers.

John : Alors, voilà. C'est tout ce que je sais. Pendant toutes ces années, j'ai cherché ce démon sans trouver aucune trace. Rien du tout. Jusqu'à l'année dernière. J'ai trouvé des traces pour la première fois.
Dean
 : Et, t'es parti en chasse.
John
 : Oui. Le démon devait sortir d'une bonne cachette ou d'hibernation, je ne sais pas.
Dean
 : Et, quelle trace tu as trouvé ?
John
 : Tout d'abord en Arizona, puis dans le New Jersey, la Californie. Les maisons étaient complètement brûlées. Il s'attaque à des familles. Exactement comme il a fait avec nous.
Sam
 : Des familles avec des enfants ?
John
 : Oui. Le soir du sixième mois du plus jeune des enfants.
Sam
 : J'avais six mois, ce soir-là ?
John
 : Oui, c'est vrai. Tu avais six mois.
Sam
 : On peut en conclure que si ce démon en a après ces enfants-là, c'est pas sans raison. Comme il l'a fait pour moi. Alors, maman et Jessica ont été tuées à cause de moi ?
Dean
 : On n'en sait rien.
Sam
 : Au contraire, on en est pratiquement sûrs.
Dean
 : Pour la dernière fois, ce qui s'est passé n'est pas ta faute.
Sam
 : Oui, c'est vrai. C'est pas ma faute. Mais, c'est mon problème !
Dean
: Ce n'est pas ton problème ! C'est notre problème !
John
: Assez. Ça suffit.

Il se lève. Tous trois restent silencieux une minute.

Sam : Et, pourquoi il fait ça ? Qu'est-ce qu'il veut ?
John
 : Alors là, je voudrais avoir plus de réponses. Croyez-le. Je voudrais vraiment savoir comment le coincer. Mais, j'ai toujours un temps de retard. J'arrive trop tard pour intervenir.
Dean
 : On doit le trouver avant qu'il recommence à tuer.
John
 : Il y a des signes. J'ai mis du temps à les remarquer, mais les jours qui précèdent ces feux, on voit apparaître subitement certains signes comme du bétail qui meurt, des variations de température, des orages électriques. Et, ensuite, j'ai pris le temps de vérifier.
Dean
 : Ça s'était produit à Lawrence ?
John
 : Acquiesçant. Oui, la semaine d'avant le drame. Il se tourne vers Sam. Et, à Palo Alto aussi... un peu avant Jessica. Et, tous ces signes viennent de se manifester.
Sam
 : Où ça ?
John
 : A Salvation dans l'Iowa.

 

                                              **************

 

Sur la route, peu après être entré à Salvation dans l'Iowa, John gare sa voiture sur le côté de la route. Dean et Sam font de même. Ils sortent tous de voiture.

John : Fumier !
Dean
: Qu'est-ce qu'il y a ?
John
: Ça, il va le payer !
Dean
: Qui ?
John
: Je viens d'avoir un appel de Caleb.
Dean
: Il va bien ?
John
: Oui, lui, ça va. Jim Murphy est mort.
Sam
: Le pasteur Jim ? John acquiesce. Et, comment ?
John
: La gorge tranchée. Il a perdu son sang. Sam et Dean sont abasourdis. Caleb dit qu'il y avait des traces de soufre un peu partout.
Dean
: Un démon. John acquiesce légèrement. Notre démon ?
John
: Je n'en sais rien. Je suppose que Jim a baissé la garde. Mais ça, je comprends pas. D'après moi, le démon doit sentir qu'on est sur ses talons.
Dean
: Alors, qu'est-ce qu'on fait ?
John
: A partir de cet instant, chaque seconde compte. Il y a deux hôpitaux et un centre médical dans ce comté. On va se séparer pour aller les visiter. On va regarder les registres. Je veux une liste de tous les enfants qui vont avoir six au cours de la semaine prochaine.
Sam
: Ça va sûrement faire des dizaines de gosses. Et puis, comment on va savoir lequel est le bon ?
John
: En s'intéressant de près à chacun d'entre eux. Si t'as une meilleure idée ?
Sam
: Après réflexion. Non, aucune.

Ils se dirigent vers leur voiture. John se tourne vers la sienne, mais s'arrête.

Dean : Papa ?

Après un moment, John se tourne vers eux.

John : Oui. Je pense à Jim. Lui aussi, ils l'ont eu. Il faut que ça s'arrête. Maintenant. Et, pour toujours. Et, tant pis si j'y reste.

Il rentre dans sa voiture et Sam et Dean font de même.

 

                                              **************

 

A l'hôpital de Salvation pour femmes et enfants, John se gare devant le bâtiment. Il ouvre une boîte et cherche dans ses fausses cartes d'identité, avant de trouver la carte d'un employé d'hôpital. Il la sort et l'accroche à sa chemise.

 

                                              **************

 

Au centre médical de Salvation, une réceptionniste apporte quelques dossiers à Sam, qui travaille à une table.

Réceptionniste : Voilà, inspecteur.
Sam
 : Merci.
Réceptionniste
 : Mais, de rien.

Sam sourit et continue à copier les informations des certificats de naissance.

 

                                              **************

 

A l'hôpital de Salvation, une jeune femme attirante se tient derrière un comptoir et tient un calepin. Dean l'aperçoit et lève les sourcils, impressionné. Il s'approche d'elle.

Femme : Bonjour. Vous désirez un renseignement ou autre chose ?
Dean
: Oh, oui ! Les deux, mon général. Elle rit. L'ennui, c'est que j'ai du travail. Il tousse et lui montre son badge de police. C'est vraiment un drame.

Il semble déçu.

 

                                              **************

 

Au centre médical de Salvation dans l'Iowa, Sam sort du bâtiment. Tout à coup, il aperçoit plusieurs flashs dans sa tête qui défilent très rapidement. Il s'arrête de marcher et grimace de douleur. Il y a de nouveaux flashs dans sa tête. Il voit une mère mettre son enfant dans son berceau. Sam se masse les temps et cligne des yeux plusieurs fois. Les visions s'arrêtent momentanément, mais reprennent. Il voit très rapidement ensuite la femme ouvrir la porte d'une chambre pour voir un homme se tenir au-dessus du berceau. Puis, il aperçoit la femme qui regarde par la fenêtre et entend le bruit d'un train qui passe. Quand les visions cessent, Sam sort une carte de son sac, respirant bruyamment.

Sam : Un train.

Il parcourt la carte et remarque une voie ferrée qui passé par une des rues de la ville. Sam s'en va pour la trouver.

 

                                              **************

 

Dans la rue, Sam suit la carte et finit par trouver la maison de ses visions. Il regarde autour de lui et aperçoit la femme de ses visions, Monica, marchant avec une poussette et tenant un parapluie. Il s'approche d'elle.

Sam : Bonjour. Attendez, laissez-moi vous aider. Il tient la poussette du bébé tandis qu'elle ferme son parapluie. Je vais vous tenir la poussette.
Monica
: Merci.

Ils rient. Sam regarde Rosie, le bébé dans la poussette.

Sam : Elle est superbe. Elle est à vous ?
Monica
: Oui.
Sam
: Ah, bravo. A Rosie. Bonjour. A Monica. Oh, pardon. Je suis mal élevé. Je m'appelle Sam. Je viens juste d'emménager.

Il lui serre la main.

Monica : Oh, enchantée. Monica.
Sam
: Monica.
Monica
: Elle, c'est Rosie.
Sam
: Rosie ? Bonjour Rosie.
Monica
: Alors, bienvenue parmi nous.
Sam
: Merci. C'est un très joli bébé.
Monica
: C'est vrai. Et, en plus, elle est souriante. Oui, elle est très observatrice. Il m'arrive de me faire quelques fois la remarque qu'elle lit dans nos pensées.
Sam
: Parlez-moi de vous, Monica. Vous vivez dans le coin depuis longtemps ?
Monica
: Mon mari et moi avons acheté notre maison peu avant que Rosie vienne au monde.
Sam
: Et, quel âge à Rosie ?
Monica
: Elle a six mois aujourd'hui. Sam est abasourdi et ne répond rien. Ça grandi à une vitesse. C'est incroyable.
Sam
: Souriant à moitié. Oui.

Sam reste silencieux une minute. Monica est visiblement confuse par son silence et sa réaction.

Sam : Monica...
Monica
: Oui ?

Il se tait, triste.

Sam : Veillez... Veillez sur vous, d'accord ?
Monica
: Oui, vous aussi, Sam. On va vite se revoir.
Sam
: Oh, oui. Très vite.

Il s'éloigne. Le mari de Monica se gare dans l'allée.

Monica : A Rosie. Oh ! Regarde qui est là. C'est papa.

Sam les regarde de la rue d'en face. Tout à coup, de nouveaux flashs arrivent dans sa tête. Sam grimace et se tient la tête. Puis, ils commencent. Dans la nurserie de Rosie, l'horloge sur le mur s'arrête d'un coup. L'ombre d'un homme marche vers le berceau de Rosie. Puis, Monica entre dans la chambre, vêtue d'une chemise de nuit blanche. Elle aperçoit le démon qui se tient au-dessus du berceau.

Monica : Qui êtes-vous ? Le démon la regarde et Monica est tout à coup propulsée contre le mur. Incapable de bouger, elle est soulevée jusqu'au plafond et elle commence à pleurer. Rosie !

Elle continue à appeler le nom de Rosie. Du sang apparaît sur le ventre de Monica, tandis qu'elle crie, appelant à l'aide.

Monica : Au secours !

La nurserie prend feu. Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Dans la chambre du motel, Sam est assis à une table et se masse les tempes. Dean et John le regardent et s'assoient sur leur lit.

John : Une vision ?
Sam
: Oui. J'ai vu le démon brûler une femme au plafond.
John
: Et, tu crois qu'il s'agit de la femme dont tu m'as parlé parce... ?
Sam
: Parce que les choses se passent toujours de la façon dont je les vois.
Dean
: Oui, au début, c'était des cauchemars. Ensuite, il s'est mis à avoir des visions, éveillé.

Dean se lève et marche vers l'autre côté de la pièce.

Sam : Oui. Oui, c'est très curieux. On dirait que dès que j'approche ce qui concerne le démon, les visions sont plus fortes.
John
: Mais enfin, pourquoi vous ne m'avez jamais parlé de ça ?
Dean
: On savait pas quoi en penser.
John
: Tu aurais du me téléphoner immédiatement quand Sam a commencé à avoir ces cauchemars.
Dean
: Marchant vers John. Non, attend. Tu plaisantes, j'espère ? J'ai essayé de te joindre plus d'une fois. Quand j'étais mourant, Sam a essayé aussi. Comment veux-tu qu'on te joigne ? On a plus de chances de gagner à la loterie !
John
: C'est vrai. Je n'aime pas beaucoup que tu me répondes comme ça. Mais, c'est vrai. Tu as raison. Je suis désolé.
Sam
: Ecoutez. Visions ou pas visions, le fait est qu'on sait que le démon se montrera ce soir. Que cette famille connaîtra le drame qu'on a connu avant elle.
John
: Non, Sam. Plus personne ne vivra ça.

Le téléphone de Sam sonne. Il répond.

Sam : Allô ?
Meg
: Sam ?
Sam
: Qui est-ce ?
Meg
: Réfléchis un instant. Tu vas sûrement trouver.
Sam
: Choqué. Meg. John se lève. La dernière fois que je t'ai vu, tu es tombée d'une fenêtre.
Meg
: Oui, à cause de toi. Je dois avouer que ma fierté a drôlement été froissée.
Sam
: Ta fierté seulement ? C'était un plongeon d'environ trente mètres.
Meg
: Je voudrais parler à ton père.
Sam
: Mon père ? Désolé, je ne sais pas où il est.
Meg
: Laisse les grandes personnes prendre le relai. Sam, laisse-moi lui parler tout de suite.

Sam finit par tendre le téléphone à son père.

John : Ici John.
Meg
 : Comment ça va, John ? Ici Meg. Je suis une amie de tes fils. C'est moi qui ai eu la joie d'égorger Jim Murphy et de le regarder mourir. John regarde comme s'il allait pleurer. Allô, John. Tu m'entends ?
John
: Très bien.
Meg
 : Oui. Mais ça, c'était hier. Aujourd'hui, j'appelle de Lincoln. Je suis venue voir un ami qui t'est très cher. Caleb est ligoté à une chaise avec un foulard dans la bouche. Il va te dire un petit bonjour.

Meg enlève le foulard de la bouche de Caleb et met le téléphone devant lui.

Caleb : John, quoiqu'il arrive, ne l'écoute pas.

Meg lui retire le téléphone.

John : Caleb ? Sam et Dean regardent John, inquiets. Caleb ? A Meg. Ecoute-moi, Meg. Caleb n'a rien à voir là-dedans. Laisse-le partir.
Meg
 : On sait que tu as le Colt, John.
John
: De quoi parles-tu ? Je ne comprends pas.
Meg
 : Oh ? D'accord. Alors, ouvre tes oreilles.

Meg tranche la gorge de Caleb. Elle permet à John d'entendre Caleb gémir avant de mourir complètement.

John : Caleb ? Caleb ?

Meg reprend le téléphone.

Meg : Tu entends ça ? Ces gargouillis, c'est ton ami qui est en train de mourir. Deux points à zéro. John est dévasté. On sait que c'est toi qui as le Colt, John. Les nouvelles vont vite. Et, nous considérons que tu nous as déclaré la guerre. Et, c'est ça le visage de la guerre. Il y a beaucoup de victimes.
John
: Je vous tuerai tous. Tu sais ça ?
Meg
 : Oh, John ! Pas ça. Pourquoi me menacer ? Tout est bien clair. On va continuer ce qu'on a commencé. Ça veut dire que tous tes proches, toutes les personnes qui t'ont apporté leur aide, qui t'ont abrité ou caché un jour, ou tous ceux et toutes celles que tu aimes, on va tous les tuer sauf si tu choisis de donner ce Colt. Tu m'entends, Johnny ? Parce que je veux ta réponse maintenant.
John
: D'accord.
Meg
 : Pardon ? Ce n'était pas très clair.
John
: J'ai dit d'accord. Je t'apporte le Colt.

Sam et Dean le regardent, inquiets.

Meg : Il y a un vieil entrepôt à Lincoln, à l'angle des rues Wabash et Lake. On se rencontrera là-bas.
John
: Je vais mettre au moins un jour de voiture pour arriver là.
Meg
 : Apporte l'arme à minuit, ce soir.
John
: C'est impossible. Je suis forcé d'aller là-bas en voiture et ça va faire trop court.
Meg
 : Oh ? Alors, d'autres de tes amis vont être tués. Si tu viens, surtout viens seul. Et, apporte le Colt. Elle raccroche et John fait de même. Elle se tourne vers le corps sans vie de Caleb. Qu'est-ce que tu regardes là-haut, toi ?

Meg s'en va.

 

                                              **************

 

Au motel, John parle à Sam et Dean.

Sam : Tu penses que Meg est un démon ?
John
 : Oui. Ou bien, elle est possédée par un démon. Ça ne change rien pour nous.
Dean
 : Qu'est-ce qu'on fait ?
John
 : Je pars à Lincoln.
Dean
 : Quoi ?
John
 : Elle ne me laisse pas d'autre choix. Si je refuse d'y aller, d'autres de mes amis risquent d'être tués à leur tour.
Sam
 : Papa, le démon se montrera ce soir. Pour Monica et sa famille, le Colt est tout ce qu'on a. Si tu le prends.
John
: Personne ici n'a parlé de le donner. A part nous et un couple de vampires, personne ne connaît le Colt et sait de quoi il a l'air.
Dean
: Et, alors ? Tu vas le remplacer par une autre arme lui ressemblant ?
John
: De chez un antiquaire.
Dean
: Tu crois que Meg se laissera avoir et pensera que c'est le vrai ?
John
: Oui. Si c'est une arme ancienne. Elle sera incapable de voir la différence.
Dean
: Oui, mais combien de temps ? Et, comment elle réagira quand elle le saura ?
John
: Ecoutez. J'essaie seulement de gagner quelques heures, c'est tout.
Sam
: Tu fais pour Dean et pour moi. John reste silencieux. Tu veux que nous deux, on reste ici. Et, qu'on tue ce démon pendant ce temps ?
John
: Non, Sam. Je veux seulement arrêter de perdre des amis que j'aime. Je veux que tu fasses des études. Je veux que Dean ait un foyer. Il se tourne, dos à eux, en pleurs. Je veux que Mary soit vivante. Il se retourne vers eux. Et, surtout... Surtout, je veux en finir une bonne fois.

Sam et Dean échangent un regard rempli de larmes.

 

                                              **************

 

Sur la route, John et Sam sont à la voiture de John, préparant les fusils. Dean gare sa voiture, en sort et les rejoint.

John : Alors ? Tu l'as ?

Dean sort une fausse arme, enroulée dans du papier, et la tend à John.

Dean : Tu sais qu'elle te tend un piège ? Connaissant Meg, ça semble clair.
John
: Elle risque d'être étonnée. J'ai déjà prévu tout un arsenal. De l'eau bénite, divers amulettes...
Dean
: Papa...
John
: Quoi ?
Dean
: Fais-moi une promesse.
John
: Laquelle ?
Dean
: Si tu n'as pas le dessus, fiche le camp. Ce n'est pas la peine de te faire tuer. On a besoin de toi.
John
: Même chose pour vous. Très bien, écoutez-moi. Il sort le véritable Colt de sa poche. Il existe des balles spéciales pour cette arme. Il en reste seulement quatre. Et, sans ces balles, le Colt ne serre à rien. Appliquez-vous quand vous tirerez.
Sam
: Oui, papa.
John
: Il y a plusieurs années que j'espère ce combat. Aujourd'hui, il est là. Et, je ne pourrai pas le livrer. Je suis obligé de m'en remettre à vous deux. C'est à vous maintenant de livrer ce combat. Finissez ce que j'ai commencé. Vous comprenez ?

Ils acquiescent. John tend à Dean le véritable Colt, qu'il range dans sa poche.

Sam : Confiant. On se reverra vite, papa.

John acquiesce et sourit.

John : Oui, on se reverra.

John entre dans sa voiture et s'en va. Sam et Dean le regardent partir.

Dean : Oui, on se reverra.

Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

A l'entrepôt, John sort de sa voiture, vérifie qu'il a tout ce dont il a besoin et continue à marcher. Quand il entend un bruit, il cesse d'avancer. Il remarque un château d'eau sur le toit de l'entrepôt.

 

                                              **************

 

Dans l'entrepôt, John est dans la chaufferie. Il vérifie qu'il y a un chemin pour atteindre le toit pour plus tard.

 

                                              **************

 

Devant la maison de Monica, Sam et Dean sont garés dans la rue et observe la maison de l'intérieur de la voiture.

Sam : On peut prétendre qu'il y a une fuite de gaz. Comme ça, on pourra les éloigner quelques heures.
Dean
 : Rappelle-moi combien de fois ce prétexte a réussi ?

Dean lance à Sam un regard interrogateur.

Sam : Ouais, jamais. Et, si on disait la vérité ?
Dean & Sam
 : Non.
Sam
 : Je sais. Oui, je sais, je sais. C'est parce que avec ce qui va se passer, je suis un peu stressé.
Dean
 : Sam, on sait très bien qu'il n'y a qu'une façon d'agir. Il faut attendre que le démon se montre et ensuite, le tuer pour que tout s'arrête.
Sam
 : J'espère que papa s'en sortira.
Dean
 : Je me sentirai mieux si on était là-bas pour l'aider.
Sam
 : Je me sentirai mieux s'il était ici pour nous aider.

Tous deux ne répondent rien et continuent à regarder la maison.

 

                                              **************

 

A l'entrepôt, John a atteint le toit du bâtiment. Meg est en bas et le cherche, mais ne le remarque pas. Quand elle regarde finalement le toit, John n'est plus là. Meg s'en va. John sort de derrière le château d'eau et commence à grimper une échelle qui mène en haut du château. Il ouvre le haut et sort une sorte de collier. Il fait une prière en latin et lâche l'objet dans l'eau, puis il referme le château d'eau.

 

                                              **************

 

Sam et Dean observent toujours la maison de Monica depuis leur voiture.

Sam : C'est très bizarre.
Dean
: Quoi ?
Sam
: Après toutes ces années, ça va enfin s'arrêter. Ça a l'air irréel.
Dean
: Oui. On va rester concentrés et faire notre job, comme à chaque fois.
Sam
: Oui, mais c'est différent cette fois-ci.
Dean
: Oui.
Sam
: Dean, j'ai... Dean se retourne vers lui. Je voudrais te dire merci.
Dean
: Pourquoi ?
Sam
: Pour tout. T'as toujours été là pour veiller sur moi. Même quand j'étais tout seul, je savais que je pouvais compter sur toi. Et, aujourd'hui... Je sais pas. Je voulais te le dire. Si jamais...
Dean
: Oh ! S'il te plait.
Sam
: Quoi ?
Dean
: Arrête de croire qu'un malheur pourrait t'arriver. Je refuse de t'écouter parler comme ça. Personne ne sera tué ce soir. Ni nous, ni cette famille. Non, personne. Excepté ce démon. Cette espèce de fumier est en train de vivre ses dernières heures. Est-ce que t'as compris ?

Sam acquiesce et ils se remettent à observer la maison.

 

                                              **************

 

Dans l'entrepôt, Meg se retourne et voit John qui se tient à quelques pas d'elle.

Meg : John ! Tu as réussi. Je suis déçue. J'avais espéré tuer plus de tes amis.
John
 : Je suis désolé pour toi.
Meg
 : Maintenant, je sais pourquoi tes garçons ont cette allure. Mais, après tout ce qu'ils m'ont racontée sur toi, je te voyais peut-être... plus grand. John ne répond rien. Tu es du genre silencieux, je vois. Tu veux tout de suite parler travail ? Comme tu voudras. Elle s'approche de John. Vas-y alors. Donne-moi le Colt.
John
 : Une fois que je te l'aurai donné, comment je sortirai d'ici ?
Meg
 : Si tu es aussi fort qu'ils le racontent, je pense que tu trouveras un moyen de sortir.
John
 : Mais, je pourrai aussi te tuer.
Meg
 : Rassure-toi. Je n'ai pas peur de mourir. De toute façon, ça ne changerait rien. Quelqu'un prendrait tout de suite ma place.

Tom, le complice de Meg, entre dans la pièce.

John : Qui c'est, celui-là ?
Meg
 : C'est quelqu'un qui est moins compréhensif que moi, ça je te le garantis. Alors, je te conseille de me remettre l'arme. John ne bouge pas. Donne-la ! John sort la fausse arme de sa poche et la lui tend. Elle l'examine. C'est ce Colt ? Il acquiesce. Elle le tend à Tom. Qu'est-ce que tu en dis ? Tom le prend et le regarde. Puis, tout à coup, il tire sur Meg. Elle recule, mais n'est pas morte. Eh ! Ça va pas ?! C'est pas vrai ! Mais, qu'est-ce qu'il t'a pris ?!
Tom
 : C'est un faux.

Tom lance l'arme au sol. Meg regarde John. Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Dans l'entrepôt, John se tient toujours devant Meg et Tom.

Meg : Tu es mort, John. Tes enfants sont morts.
John
: Comment veux-tu que je sache ? Je ne m'en suis jamais servi.
Meg
: J'ai pas envie de discuter pour l'instant. J'ai failli mourir.
John
: Bah, oui. Tu as de la chance que le Colt ne soit pas le vrai.
Meg
: Ça te fait rire, John ? Je vais t'écorcher vif. On verra bien si ça te fait rire.

Meg se tourne vers Tom et le regarde. Tandis qu'elle regarde ailleurs, John en profite pour courir dans une autre pièce. Il ferme la porte derrière lui. Il ouvre une trappe menant à la pièce de la chaudière. Meg et Tom le suivent. John tourne un robinet et de l'eau commence à gicler au sol. Meg et Tom continuent à marcher, pensant qu'il s'agit d'eau. Cependant, quand John fait un pas dans l'eau, ses chaussures commencent à fumer et à brûler. Il bondit en arrière.

Meg : De l'eau bénite, John. Très astucieux.

John sourit et quitte l'entrepôt.

 

                                              **************

 

Dean et Sam observent toujours la maison de Monica depuis leur voiture. Dean essaie d'appeler John.

Dean : Papa ne répond pas.

Dean raccroche.

Sam : Peut-être que Meg prend son temps. Ou, peut-être que l'appel ne passe pas.
Dean
: Je sais pas.

Dean reste silencieux. Tout à coup, la radio de la voiture se met à grésiller.

Sam : Attends. Attends un peu. Ecoute.

Ils essaient de changer la station de la radio, mais ils ne reçoivent plus. Les feuilles dehors commencent à tomber. Les lumières dans la maison s'éteint et se rallume très rapidement. Sam et Dean échangent un regard.

Sam : Il arrive.

Sam et Dean sortent de voiture.

 

                                              **************

 

Devant l'entrepôt, John arrive à sa voiture et trouve ses pneus crevés.

John : Ça se gâte.

Il regarde autour de lui et se met à courir, afin de trouver un autre moyen de partir.

 

                                              **************

 

Dans la maison de Monica, Dean déverrouille la porte et lui et Sam entrent dans la maison. Après un moment, le mari de Monica, Charlie, entre avec une batte de baseball. Il frappe Dean avec, mais ce dernier le plaque contre le mur.

Charlie : Sortez ! Sortez de chez moi ! Sortez !
Sam
 : Ecoutez, M. Holt.
Dean
 : On vient en amis. Calmez-vous. On veut vous aider et rien de plus. D'accord ?
Monica
 : Charlie ! Qu'est-ce qu'il se passe en bas ?
Charlie
 : Monica, prend vite le bébé !
Sam
 : Non, n'y allez pas !
Charlie
 : Ne lui faites pas de mal !

Monica entre dans la nurserie. Comme dans la vision de Sam, le démon se tient au-dessus du berceau de Rosie.

Monica : Qui êtes-vous ?

Quand le démon se tourne pour la regarder, Monica est propulsée contre le mur. Alors qu'elle commence à monter vers le plafond, Sam entre dans la pièce. Le démon se tourne vers lui.

Monica : Rosie !

Les yeux du démon sont orange. Sam lève le Colt et tire sur le démon. Mais, celui-ci disparaît en un nuage de fumée noire. Une fois disparu, Monica tombe au sol.

Sam : Où est-ce qu'il est allé ?

Il aide Monica à se relever et commence à la sortir de la chambre. Dean court dans la nurserie.

Monica : Mon bébé !
Sam
 : Attendez.
Dean
 : Fais-la sortir d'ici, Sam ! Dépêche-toi !
Sam
 : Vite !
Monica
 : Mon bébé !
Sam
 : Dean s'en occupe.

Dean attrape Rosie et la sort du berceau tandis qu'il prend feu.

 

                                              **************

 

A l'entrepôt, John s'arrête de courir et réalise qu'il n'a nulle part où aller. Il sort son portable. Tandis qu'il compose un numéro, il est tout à coup propulsé contre un mur par une force invisible. Il crie. Tom sort de derrière le bâtiment et s'approche de John. Toujours contre le mur, John est soulevé de quelques mètres et il continue à crier de douleur.

 

                                              **************

 

Devant la maison de Monica, la fenêtre de la chambre explose, envoyant du verre et des débris partout. Sam et Monica sortent de la maison, suivi par Dean qui tient Rosie dans ses bras. Charlie est déjà dehors.

Charlie : Ça suffit ! Laissez ma famille tranquille !
Monica
: Charlie, arrête ! Ils nous ont sauvés. Elle prend Rosie des mains de Dean. Ils nous ont sauvés.
Charlie
: Allez, viens.
Monica
: Merci.

Sam se retourne et regarde la fenêtre de la chambre. Il aperçoit la silhouette du démon à la fenêtre.

Sam : Il est toujours là.

Sam se dirige vers la maison, mais Dean l'arrête.

Dean : Sam, non !
Sam
: Laisse-moi y aller ! Il est toujours là !
Dean
: Arrête ! C'est du suicide !
Sam
: Je m'en fous !
Dean
: Pas moi !

Ils s'éloignent l'un de l'autre. Ils regardent à nouveau la fenêtre et aperçoivent une nouvelle fois le démon avant qu'il ne disparaisse. Tous deux continuent à fixer la fenêtre, furieux. Puis, l'écran devient noir.

 

                                              **************

 

Au motel, Dean essaie de joindre John à nouveau, tandis que Sam est assis sur son lit.

Dean : Allez, papa, répond. Pourquoi tu nous fais attendre ? Il raccroche. J'aime pas ça. Sam ne répond pas. Ça n'a pas du bien se passer.
Sam
: T'aurais dû me laisser entrer tout à l'heure. On en aurait fini avec toute cette histoire.
Dean
: Sam, tout ce que t'aurais fait, c'est y laisser ta vie.
Sam
: On n'en sait rien.
Dean
: Et, alors ? Tu aurais voulu te sacrifier, c'est ça que tu voulais ?
Sam
: Se relevant. Oui. Oui, j'y suis prêt, très franchement.
Dean
: Mais, ça n'arrivera pas tant que je serai près de toi.
Sam
: Mais enfin, Dean ! Réfléchis une minute. Ça va faire plusieurs années qu'on est à la recherché de ce démon. Depuis tout ce temps, c'est tout ce qui compte pour nous.
Dean
: Sam, je veux le trouver. Et le tuer, d'accord ? Mais, je ne veux pas que tu y laisses ta vie.
Sam
: Quoi ?
Dean
: Je suis sérieux. Si la fin de ce démon implique que tu y laisses la vie, alors j'espère qu'on trouvera pas cette chose.
Sam
: Cette chose a tué Jess. Et, elle a tué maman.
Dean
: Souviens-toi. Tu me l'as déjà dit. De toute manière, quoiqu'on fasse, elles sont mortes et elles ne reviendront pas.

Tout à coup, Sam attrape Dean par la veste et le pousse contre le mur.

Sam : Ne redis jamais ça ! Pas toi ! Pas après tout ça ! Ne me redis jamais ça !
Dean
: Sam, écoute. On n'est plus que nous trois. C'est tout ce qu'il nous reste. Et, c'est tout ce qu'il me reste. Je me demande souvent ce qu'il se passerait si ça tournait mal. Sam, les larmes aux yeux, lâche Dean. Sans toi ou papa...

Sam se retourne, dos à Dean.

Sam : Papa... Ils restent silencieux. Où est-ce qu'il est passé ? Vas-y, appelle-le.

Dean prend son portable et compose le numéro de John. A l'entrepôt, Meg répond.

Meg : C'est pas très malin d'avoir voulu me rouler comme ça.
Dean
: Furieux. Où est-il ?
Meg
: Je dois vous annoncer une triste nouvelle. Vous ne reverrez plus votre père.

Sam et Dean échangent un regard rempli de colère.

 

                                        ****A SUIVRE****

 

Ecrit par brucas59.

(The episode begins with a recap of the entire season, accompanied by Kansas’ “Carry On My Wayward Son”.)

(FADE IN: INT. – Church. Morning. Blue Earth, Minnesota. PASTOR JIM MURPHY is at the altar, looking through a book. Suddenly, the candles around him flicker, as if a wind is blowing. The church door opens, and MEG enters, slightly distraught.)

JIM: Good morning. Can I help you?

MEG: I kind of….I need to talk. (She sits down in a pew. JIM walks over to her.)

JIM: Well, that’s what I’m here for.

MEG: I’ve done some things—not good things.

JIM: Well, there’s always forgiveness for us if we seek it.

MEG: For everyone? Are you sure?

JIM: I like to say salvation was created for sinners. Tell me what’s on your mind. (MEG sighs.)

MEG: Well, I’ve lied….a lot. I’ve stolen. I’ve lusted. And the other day, I met this man—a nice guy, you know? And we had a really good chat—sort of like this. (She pauses briefly.) Then I slit his throat and ripped his heart out through his chest. (JIM is puzzled. MEG blinks. When she opens her eyes, they are coal-black.) Does that make me a bad person?

JIM: (shocked) I know what you are. (He starts to back away from her. She blinks again, and her eyes return to normal.) You can’t be here. This is hallowed ground. (She stands up.)

MEG: Please. Maybe that works in the minor leagues—but not with me. (JIM runs away from her, down a flight of stairs.)

(CUT TO: Church Basement. JIM enters and closes the doors behind him. He blocks the doors with a piece of wood and moves over to a large array of weapons. He finds the knife he is looking for and picks it up just as MEG kicks the doors open. He hurls the knife at her, but she catches it. JIM is stunned.)

MEG: You throw like a girl. (JIM begins backing away from her.)

JIM: What do you want?

MEG: The Winchesters.

JIM: I haven’t spoken to John Winchester in over a year. You’re wasting your time. Even if I did know where they were, I’d never tell you.

MEG: I know. (She raises the knife and slits his throat. JIM falls into a chair. MEG walks away, grinning, as JIM is left to bleed to death. The screen goes black.)

(FADE IN: INT. – Motel Room. Manning, Colorado. Maps, newspaper articles, books, and photographs cover the walls and tables. JOHN is seated at a desk, and DEAN and SAM are standing. The Colt revolver is on the desk, on top of several papers.)

JOHN: So, this is it. This is everything I know. Look, our whole lives we’ve been searching for this demon, right? And not a trace, just nothing….until about a year ago. For the first time, I picked up a trail.

DEAN: That’s when you took off.

JOHN: Yeah, that’s right. The demon must have come out of hiding or hibernation.

DEAN: All right, so, what’s this trail you found?

JOHN: It starts in Arizona, then New Jersey, California—houses are burning down to the ground. It’s going after families….just like it went after us.

SAM: Families with infants?

JOHN: Yeah—the night of the kid’s six-month birthday.

SAM: I was six months old that night?

JOHN: Exactly six months.

SAM: So, basically, this demon is goin’ after these kids for some reason—the same way it came for me? So, Mom’s death, Jessica—it’s all ‘cause of me?

DEAN: We don’t know that, Sam.

SAM: Oh, really, ‘cause I’d say we’re pretty damn sure, Dean.

DEAN: For the last time, what happened to them is not your fault.

SAM: Yeah, you’re right, it’s not my fault, but it’s my problem!

DEAN: No, it’s not your problem, it’s our problem!

JOHN: Okay. That’s enough. (He stands up. They are all silent for a minute.)

SAM: So, why is it doing it? What does it want?

JOHN: Look, I wish I had more answers. I do. I’ve always been one step behind it. Look, I’ve never gotten there in time to save….(He trails off.)

DEAN: All right, so, how do we find it before it hits again?

JOHN: There’s signs. Look, it took me a while to see the pattern, but in the days before these fires, signs crop up in an area—cattle deaths, temperature fluctuations, electrical storms. And then I went back and checked, and….

DEAN: These things happened in Lawrence. (JOHN nods.)

JOHN: The week before your mother died. (He turns to SAM.) And in Palo Alto….before Jessica. And these signs—they’re starting again.

SAM: Where?

JOHN: Salvation, Iowa.

(CUT TO: Road. Shortly after entering Salvation, Iowa, JOHN pulls over to the side of the road. DEAN and SAM do the same. They all get out of their cars.)

JOHN: Damn it.

DEAN: What is it?

JOHN: Son of a bitch!

DEAN: What is it?

JOHN: I just got a call from Caleb.

DEAN: Is he okay?

JOHN: He’s fine. Jim Murphy is dead.

SAM: Pastor Jim? (JOHN nods.) How?

JOHN: Throat was slashed—he bled out. (DEAN and SAM are stunned.) Caleb said they found traces of sulfur at Jim’s place.

DEAN: The demon. (JOHN nods slightly.) The demon?

JOHN: I don’t know. Could be he just got careless, he slipped up. Maybe the demon knows we’re gettin’ close.

DEAN: What do you want to do?

JOHN: Now we act like every second counts. There’s two hospitals and a health center in this county. We split up, we cover more ground. I want records. I want a list of every infant that’s gonna be six months old in the next week.

SAM: Dad, that could be dozens of kids. How the hell are we gonna know which one’s the right one?

JOHN: We’ll check ‘em all, that’s how. You got any better ideas?

SAM: (after a pause) No, sir. (They move to get back into the car. JOHN turns back to his truck but stops.)

DEAN: Dad? (After a moment, JOHN turns to face them.)

JOHN: Yeah….it’s Jim. You know, I can’t….(He trails off, sad.) This ends. Now. I’m ending it. I don’t care what it takes. (He gets into his truck, and DEAN and SAM get into the car.)

(CUT TO: EXT. – Salvation Women and Children’s Hospital. JOHN pulls up outside the building in his truck. He opens his glove compartment and sorts through his fake IDs, before finding a hospital staff ID card. He takes it out and hooks it onto his shirt.)

(CUT TO: INT. – Salvation Iowa Medical Center. A receptionist brings several files over to SAM, who is working at a table.)

RECEPTIONIST: Here you go, Officer.

SAM: Thank you. (He smiles and continues copying down information from birth certificates.)

(CUT TO: INT. – Salvation Hospital. An attractive young woman is behind the front desk, holding a clipboard. DEAN sees her and raises his eyebrows, impressed. He walks over to her.)

WOMAN: Hi. Is there anything I can do for you?

DEAN: Oh, God, yes. (She laughs, embarrassed.) Only I, uh….(He clears his throat and shows her his police badge.) I’m working right now, so….(He looks disappointed.)

(CUT TO: EXT. – Salvation Iowa Medical Center. SAM is walking out of the building. Suddenly, he sees several images flash in his mind very quickly. He stops and grimaces in pain. More images flash in his mind. He sees a mother placing an infant into her crib. SAM massages his temples and blinks several times. The visions stop momentarily, but then return. A quick succession of images includes the woman opening a bedroom door to see a man standing over the crib. Another vision shows the woman looking out her window to watch a passing train. When the visions stop, SAM takes a map out of his bag, breathing heavily.)

SAM: Train….(He unfolds the map and sees that a railroad runs past one of the streets in town. SAM walks away to find it.)

(CUT TO: Street. SAM is following the map and eventually finds the house from his visions. He looks around and sees the woman from his visions, MONICA, walking down the street, pushing a baby carriage and holding an umbrella. He walks over to her.)

SAM: Hi. (He holds the baby carriage while she closes her umbrella.) Here, let me hold that. You don’t need that anymore.

MONICA: Thanks. (They laugh. SAM looks at Rosie, the baby in the carriage.)

SAM: She’s gorgeous. Is she yours?

MONICA: Yeah.

SAM: Oh, wow. (to Rosie) Hi. (to MONICA) I’m sorry, I’m rude. I’m Sam. I just moved in up the block. (He shakes her hand.)

MONICA: Oh, hey, I’m Monica. This is Rosie.

SAM: Rosie? Hi, Rosie.

MONICA: So, welcome to the neighborhood.

SAM: Thank you. She’s such a good baby.

MONICA: I know. I mean, she never cries. She just stares at everybody. Sometimes she looks at you, and I swear, it’s like she’s reading your mind.

SAM: What about you, Monica? Have you lived here long?

MONICA: My husband and I, we bought our place just before Rosie was born.

SAM: How old is Rosie?

MONICA: She’s six months today. (SAM is stunned and doesn’t say anything.) It’s big, right? Growin’ like a weed. (SAM smiles half-heartedly.)

SAM: Yeah. (He doesn’t say anything for a minute. MONICA is clearly confused by his behavior.) Monica?

MONICA: Yeah? (He pauses, looking sad.)

SAM: Just take care of yourself, okay?

MONICA: Yeah. You, too, Sam. We’ll see you around.

SAM: Yeah. Definitely. (He walks away. MONICA’s husband pulls in the driveway.)

MONICA: (to Rosie) Oh, there’s Daddy. (SAM watches them from across the street. Suddenly, more images begin flashing through his mind. SAM grimaces and clutches his head in pain. Then, the vision begins. In Rosie’s nursery, the clock on the wall suddenly stops. Her mobile begins moving on its own. We see the shadow of a man walking towards Rosie’s crib. Then, MONICA enters the room, dressed in a white nightgown. She sees the demon standing over the crib.) What are you….? (The demon looks at her, and she is suddenly pinned against the wall. Unable to move, she is moved up to the ceiling as she begins to cry.) Rosie! Rosie! (She continues to call Rosie’s name. A pool of blood appears at MONICA’s waist as she cries, helpless. The nursery goes up in flames. The screen goes black.)

(FADE IN: INT. – Motel Room. SAM is sitting at a table, massaging his temples. DEAN and JOHN are watching him as they sit on the beds.)

JOHN: A vision?

SAM: Yes. I saw the demon burning a woman on the ceiling.

JOHN: And you think it’s gonna happen to this woman you met because….?

SAM: Because these things happen exactly the way I see them.

DEAN: It started out as nightmares, and then he started havin’ them when he was awake. (He gets up and walks to the other side of the room.)

SAM: Yeah. It’s like the closer I get to anything involving the demon, the stronger the visions get.

JOHN: All right, when were you gonna tell me about this?

DEAN: We didn’t know what it meant.

JOHN: All right, something like this starts happening to your brother, you pick up the phone, and you call me.

DEAN: (walking over to JOHN) Call you? Are you kiddin’ me? Dad, I called you from Lawrence, all right? Sam called you when I was dying. Gettin’ you on the phone—I’ve got a better chance of winnin’ the lottery.

JOHN: (after a pause) You’re right. Although I’m not real crazy about this new tone of yours, you’re right. I’m sorry.

SAM: Look, guys, visions or no visions, the fact is, we know the demon is coming tonight. And this family’s gonna go through the same hell that we went through.

JOHN: No, they’re not. No one is, ever again. (SAM’s cell phone rings. He answers it. The scene alternates between the motel room and an unknown location.)

SAM: Hello?

MEG: Sam?

SAM: Who is this?

MEG: Think real hard. It’ll come to you.

SAM: (shocked) Meg. Last time I saw you, you fell out of a window.

MEG: Yeah, thanks to you. That really hurt my feelings, by the way.

SAM: Just your feelings? That was a seven-story drop.

MEG: Let me speak to your dad.

SAM: My dad—I don’t know where my dad is.

MEG: It’s time for the grown-ups to talk, Sam. Let me speak to him, now. (SAM reluctantly hands the phone to JOHN.)

JOHN: This is John.

MEG: Howdy, John. I’m Meg. I’m a friend of your boys. I’m also the one who watched Jim Murphy choke on his own blood. (JOHN looks as if he is about to cry.) Still there, John boy?

JOHN: I’m here.

MEG: Well, that was yesterday. Today, I’m in Lincoln….visiting another old friend of yours. (We see that CALEB is tied in a chair with a gag in his mouth.) He wants to say hi. (She takes the gag out of his mouth and holds the phone in front of him.)

CALEB: John, whatever they do, don’t give—(She takes the phone away.)

JOHN: Caleb? (DEAN and SAM look worried.) Caleb. (to MEG) You listen to me. He’s got nothing to do with anything. You let him go.

MEG: We know you have the Colt, John.

JOHN: I don’t know what you’re talking about.

MEG: Oh. Okay. So, listen to this. (She slashes CALEB’s throat. She lets JOHN listen to CALEB gagging before dying completely.)

JOHN: Caleb? Caleb! (MEG takes the phone back.)

MEG: Can you hear that? That’s the sound of your friend dying, now let’s try this again. (JOHN is devastated.) We know you have the gun, John. Word travels fast. So, as far as we’re concerned, you just declared war. And this is what war looks like—it has casualties.

JOHN: I’m gonna kill you, you know that?

MEG: Oh, John, please. Mind your blood pressure. So, this is the thing—we’re gonna keep doing what we’re doing, and your friends, anyone who has ever helped you, gave you shelter, anyone you ever loved—they’ll all die unless you give us that gun. (JOHN sighs.) I’m waiting, Johnny. Better answer before the buzzer.

JOHN: (quietly) Okay.

MEG: Sorry? I didn’t quite get that.

JOHN: I said okay. I’ll bring you the Colt.

MEG: There’s a warehouse in Lincoln, on the corner of Wabash and Lake. You’re gonna meet me there.

JOHN: It’s gonna take me about a day’s drive to get there.

MEG: Meet me there at midnight tonight.

JOHN: That’s impossible. I can’t get there in time, and I can’t just carry a gun on a plane.

MEG: Oh. Then I guess your friends die, don’t they? (JOHN sighs, frustrated.) If you do decide to make it, come alone. (She hangs up, and JOHN does the same. MEG turns to look at CALEB’s dead body.) What the hell are you lookin’ at? (She walks away. Back at the motel, JOHN is talking with DEAN and SAM.)

SAM: So, you think Meg is a demon?

JOHN: Either that or she’s possessed by one. It doesn’t really matter.

DEAN: What do we do?

JOHN: I’m going to Lincoln.

DEAN: What?

JOHN: It doesn’t seem like I have a choice. If I don’t go, a lot of people die. Our friends die.

SAM: Dad, the demon is coming tonight for Monica and her family. That gun is all we’ve got. You can’t just hand it over.

JOHN: Who said anything about handing it over? Look, besides us and a couple vampires, no one’s really seen the gun. No one knows what it looks like.

DEAN: So, what, you’re just gonna pick up a ringer at a pawn shop?

JOHN: Antique store.

DEAN: You’re gonna hand Meg a fake gun and hope she doesn’t notice?

JOHN: Look, as long as it’s close, she shouldn’t be able to tell the difference.

DEAN: Yeah, but for how long? What happens when she figures it out?

JOHN: I just—I just need to buy a few hours, that’s all.

SAM: You mean for Dean and me. (JOHN is silent.) You want us to stay here….and kill this demon by ourselves?

JOHN: No, Sam. I want to stop losing people we love. I want you to go to school. I want Dean to have a home. (He turns away from them, crying.) I want Mary alive. (He turns back to them.) I just….I just want this to be over. (SAM and DEAN exchange a tearful look.)

(CUT TO: Road. JOHN and SAM are at JOHN’s truck, getting weapons ready. DEAN pulls up in his car, gets out, and approaches them.)

JOHN: Did you get it? (DEAN pulls out the fake gun, wrapped in paper, and hands it to JOHN.)

DEAN: You know this is a trap, don’t you? That’s why Meg wants you to come alone.

JOHN: I can handle her. I got a whole arsenal loaded—holy water, Mandaic amulets—

DEAN: Dad….

JOHN: What?

DEAN: Promise me something.

JOHN: What’s that?

DEAN: This thing goes south, just get the hell out. Don’t get yourself killed, all right? You’re no good to us dead. (JOHN pauses briefly.)

JOHN: Same goes for you. All right, listen to me. (He takes the real Colt out of his coat pocket.) They made the bullets special for this Colt. There’s only four of ‘em left. Without ‘em, this gun is useless. You make every shot count.

SAM: Yes, sir.

JOHN: I’ve been waiting a long time for this fight. Now it’s here, and I’m not gonna be in it. It’s up to you boys now. It’s your fight. You finish this. You finish what I started. You understand? (They nod. JOHN hands the real Colt to DEAN, who puts it in his coat pocket.)

SAM: (confidently) We’ll see you soon, Dad. (JOHN nods and smiles.)

JOHN: I’ll see you later. (He gets in his truck and drives away. DEAN and SAM watch him leave.)

DEAN: Later. (The screen goes black.)

(FADE IN: EXT. – Warehouse. JOHN gets out of his truck, makes sure he has everything he needs, and continues on. He stops when he hears a noise. He notices a water tower on the roof of the warehouse.)

(CUT TO: INT. – Warehouse. JOHN is in the boiler room, making sure he has a way to turn on the water later.)

(CUT TO: EXT. – Monica’s House. DEAN and SAM are parked across the street, watching the house from inside the car.)

SAM: Maybe we can tell them there’s a gas leak. Might get ‘em out of the house for a few hours.

DEAN: Yeah, and how many times has that actually worked for us? (SAM says nothing, defeated.)

SAM: Could always tell ‘em the truth. (DEAN gives him a knowing look.)

DEAN: Nah.

SAM: I know. I know, I know. I just—with what’s coming for these people—

DEAN: Sam, we’ve only got one move, and you know it, all right? We’ve got to wait for that demon to show itself, and then we get it before it gets them. (SAM nods.)

SAM: I wonder how Dad’s doing.

DEAN: I’d feel a lot better if we were there backin’ him up.

SAM: I’d feel a lot better if he were here backin’ us up. (They both say nothing and continue to watch the house.)

(CUT TO: EXT. -  Warehouse. JOHN has reached the roof of the building. MEG is looking for him, but she does not notice him. When she does finally look to the roof, JOHN is not there. MEG walks away. JOHN comes out from behind the water tower and climbs the ladder leading to the top of it. He opens the top of the tower and takes out a set of rosary beads. He says a prayer in Latin and throws the blessed beads into the water, then closes the door of the water tower.)

(CUT TO: EXT. – Monica’s House. DEAN and SAM are still watching the house from their car.)

SAM: This is weird.

DEAN: What?

SAM: After all these years, we’re finally here. It doesn’t seem real.

DEAN: We just got to keep our heads and do our job like always.

SAM: Yeah, but this isn’t like always.

DEAN: True.

SAM: Dean, uh….(DEAN turns to look at him.) I wanna thank you.

DEAN: For what?

SAM: For everything. You’ve always had my back, you know? Even when I couldn’t count on anyone, I could always count on you. And now….I don’t know, I just wanted to let you know—just in case.

DEAN: Whoa, whoa, whoa, are you kiddin’ me?

SAM: What?

DEAN: Don’t say, “Just in case somethin’ happens to you”, I don’t wanna hear that freakin’ speech, man. Nobody’s dyin’ tonight. Not us, not that family, nobody—except that demon. That evil son of a bitch ain’t gettin’ any older than tonight, you understand me? (SAM nods, and they resume watching the house.)

(CUT TO: INT. – Warehouse. MEG turns and sees JOHN standing several feet away.)

MEG: John, you made it. Too bad, really. I was hoping to kill more of your friends.

JOHN: Sorry to disappoint.

MEG: I can see where your boys get their good looks. But I must admit, considering what they say about you, I thought you’d be….taller. (JOHN says nothing.) Well, aren’t you the chatty one? You wanna get to business? Fine. (She moves closer to him.) Why don’t you hand over the gun?

JOHN: If I give you the gun, how do I get out of here?

MEG: Well, if you’re as good as they say you are, I’m sure you’ll figure something out.

JOHN: Maybe I’ll just shoot you.

MEG: You wanna shoot me, baby? Go ahead. It won’t end anything. There’s more where I came from. (TOM, her handsome accomplice, comes into the room.)

JOHN: Who the hell’s that?

MEG: He’s not nearly as much fun as I am, I can tell you that. So, I suggest you give us the gun. (JOHN does not move.) Now! (JOHN takes the fake gun out of his pocket and hands it to her. She examines it.) This is the Colt? (He nods. She hands it to TOM.) What do you think? (TOM takes it from her. He looks at it closely, then, surprisingly, shoots MEG. She stumbles backwards, but is unharmed.) You shot me! I can’t believe you just shot me!

TOM: It’s a fake. (He throws the gun to the side. MEG glares at JOHN. The screen goes black.)

(FADE IN: INT. – Warehouse. JOHN is still standing with MEG and TOM.)

MEG: You’re dead, John. Your boys are dead.

JOHN: I never used the gun. How could I know it wouldn’t work?

MEG: I’m so not in the mood for this. I’ve just been shot!

JOHN: Well, then, I guess you’re lucky the gun wasn’t real.

MEG: That’s funny, John. We’re gonna strip the skin from your bones, but that was funny. (For a moment, MEG looks at TOM. While she is looking away, JOHN is able to run into another room. He locks the door behind himself and opens a trapdoor leading into the boiler room. MEG and TOM follow him. JOHN turns on the faucet, and water comes spraying out at MEG and TOM. They keep walking, thinking they will be unharmed. However, when TOM steps in the water, his shoes begin to sizzle and burn. He jumps back in pain.) Holy water, John. Real cute. (JOHN smiles and leaves the warehouse.)

(CUT TO: EXT. – Monica’s House. DEAN and SAM are still watching the house from inside their car. DEAN is trying to call JOHN.)

DEAN: Dad’s not answering. (He hangs up.)

SAM: Maybe Meg was late. Maybe cell reception’s bad.

DEAN: Yeah, well….(He goes silent. Suddenly, the car radio turns to static.)

SAM: Dean, wait. Listen. (They try to tune the radio, but the reception is completely gone. The leaves outside begin to blow around. The lights in the house begin to flicker rapidly. DEAN and SAM exchange a knowing look.) It’s coming. (They get out of the car.)

(CUT TO: EXT. – Warehouse. JOHN goes to his truck to find that his tires have been slashed.)

JOHN: Damn it. (He looks around, trying to find another way out.)

(CUT TO: INT. – Monica’s House. DEAN picks the lock, and he and SAM enter the house. After a moment, MONICA’s husband, CHARLIE, enters with a baseball bat. He swings at DEAN, but DEAN pins him against the wall.)

CHARLIE: Get out of my house! Get out of my house!

SAM: Mr. Holt, please.

DEAN: Be quiet and listen to me. We’re trying to help you, okay?

MONICA: (OS) Charlie, is everything okay down there?

CHARLIE: Monica, get the baby!

SAM: No, don’t go in the nursery!

CHARLIE: You stay away from her! (MONICA enters the nursery. Just as in SAM’s vision, the demon is standing over Rosie’s crib.)

MONICA: What are you….? (When the demon looks at her, MONICA gets pinned to the wall. Just as she is being raised to the ceiling, SAM enters the room. The demon turns to look at him. Its eyes are a fiery orange. SAM raises the gun and shoots the demon, but it dissolves into a cloud of black smoke. When it disappears, MONICA falls to the floor.)

SAM: Where the hell did it go? (He helps MONICA to her feet and starts to take her out of the room. DEAN runs into the nursery.)

MONICA: My baby!

SAM: Dean’s got her. (DEAN picks up Rosie and takes her out of the crib just as it goes up in flames.)

(CUT TO: EXT. – Warehouse. JOHN stops running and realizes he has nowhere to go. He takes out his cell phone. As he is dialing, he is suddenly pinned against a wall by an invisible force. He screams in protest. TOM comes out from behind the building and walks over to JOHN. Still pinned to the wall, he raises a few feet off the ground and continues to cry in pain.)

(CUT TO: EXT. – Monica’s House. The bedroom window explodes, sending glass and debris everywhere. SAM and MONICA come out of the house, followed by DEAN, who is carrying Rosie. CHARLIE is outside.)

CHARLIE: You get away from my family!

MONICA: Charlie, don’t! They saved us. (She takes Rosie from DEAN.) They saved us. (CHARLIE kisses her forehead.) Thank you. (SAM turns and looks up at the bedroom window. His eyes widen. The silhouette of the demon can be seen at the window.)

SAM: It’s still in there. (He moves to go back into the house, but DEAN stops him.)

DEAN: Sam, no! (They wrestle with each other for a minute.)

SAM: Dean, let me go! It’s still in there!

DEAN: Burning to the ground—it’s suicide!

SAM: I don’t care!

DEAN: I do! (They let go of each other. They look up at the window and see the demon once more before it disappears. Both of them continue staring, angry. The screen goes black.)

(FADE IN: INT. – Motel Room. DEAN is trying to call JOHN again, while SAM sits on the bed.)

DEAN: Come on, Dad. Answer your phone, damn it. (He hangs up.) Something’s wrong. (SAM doesn’t answer.) You hear me? Something’s happened.

SAM: If you had just let me go in there, I could have ended all this.

DEAN: Sam, the only thing you would have ended was your life.

SAM: You don’t know that.

DEAN: So, what, you’re just willing to sacrifice yourself, is that it?

SAM: (standing up) Yeah. Yeah, you’re damn right I am.

DEAN: Yeah, well, that’s not gonna happen—not as long as I’m around.

SAM: What the hell are you talkin’ about, Dean? We’ve been searching for this demon our whole lives. It’s the only thing we’ve ever cared about.

DEAN: Sam, I wanna waste it. I do, okay? But it’s not worth dyin’ over.

SAM: What?

DEAN: I mean it. If huntin’ this demon means you gettin’ yourself killed, then I hope we never find the damn thing.

SAM: That thing killed Jess. That thing killed Mom.

DEAN: You said yourself once….that no matter what we do, they’re gone. And they’re never comin’ back. (Suddenly, SAM grabs DEAN by his shirt and pins him up against the wall.)

SAM: Don’t you say that! Don’t you—not after all this, don’t you say that!

DEAN: (emotionally) Sammy, look….the three of us—that’s all we have. And that’s all I have. Sometimes I feel like I’m barely holdin’ it together, man. (SAM, with tears in his eyes, lets go of DEAN.) Without you and Dad….(SAM turns away from DEAN.)

SAM: Dad….(They are both silent for a minute.) He should have called by now. Try him again. (DEAN picks up his cell phone and dials JOHN’s number. The scene alternates between the motel room and the warehouse, where MEG answers the phone.)

MEG: You boys really screwed up this time. (DEAN is infuriated.)

DEAN: Where is he?

MEG: You’re never gonna see your father again. (DEAN and SAM exchange a look of concern and anger. The screen fades to black.)


To Be Continued

 

Ecrit par kaylia.

Kikavu ?

Au total, 126 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

deanlilith 
12.05.2018 vers 07h

Luciole59 
02.05.2018 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

arween  (06.04.2016 à 12:50)

Épisode riche en rebondissement. Ils arrivent enfin à retrouver la piste du démon de leur enfance et se préparent à le combattre. Il était temps que John revienne vers ses fils et qu'ils tentent de se battre contre le démon.

C'était bien trouvé de ramener Meg à ce moment-là. Séparer les fils de leur père était une bonne idée. Je n'ai juste pas compris comment à la fin, John a pu se faire kidnapper. Il avait réussi à s'échapper... C'était bizarre comme ça a tourné mais ça laisse un cliffanger de fou !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton représentant de l'ordre préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

On recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute !! | Plus d'infos

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente

Photo de la quinzaine
Aujourd'hui à 21:56

Le Roadhouse 28
Hier à 17:06

Staff
05.01.2019

Meg Masters
Hier à 23:17

Katie Cassidy
Hier à 23:14

Partie Personnages
Hier à 21:43

Jessica Moore
Hier à 21:19

DJ Qualls
Hier à 21:09

Felicia Day
Hier à 21:05

Kevin McNally
Hier à 21:00

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne Série club

14.11 : Damaged Goods (inédit)
Vendredi 25 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
Des épisodes 14.12 Prophet and Loss et 14.13 Lebanon (le 300e épisode) ainsi que la promo du...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Qu'avez-vous pensez de l'épisode de reprise, le 14.10 "Nihilism" ? Venez voter puis n'hésitez pas à...

Ce soir c'est le retour de Supernatural

Ce soir c'est le retour de Supernatural
Et pour vous permettre d'attendre voici la nouvelle promo de l'épisode 14x10 "Nihilism" dans notre...

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Qu'avez-vous pensé de l'épisode de reprise "Nihilism" ? N'hésitez pas à venir commenter dans le topic S14

Total : 8 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Hier à 23:00

Skins : nouveau sondage (Nicholas Hoult) et nouveau duel Dowton abbey vs The Tudors !!

quimper, Aujourd'hui à 00:51

Nouveau sondage sur Engrenages. Pas besoin de connaitre la série pour pouvoir voter.

Sas1608, Aujourd'hui à 15:09

Concours sur le quartier de Grey's Anatomy. A vous de créer un médecin qui va intégrer le Grey-Sloan ! On compte sur votre présence !!!

sauveur, Aujourd'hui à 21:32

La photo du mois du quartier Dallas attend toujours vos votes. Venez voter

juju93, Aujourd'hui à 22:19

"Souvenir du P-L-anet" : mur d'images du quartierThe L Word. Venez poster votre image préférée du générique.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site