VOTE | 646 fans

#112 : La foi




Alors qu'ils combattent un nouvel esprit, Dean est gravement blessé. Les médecinsne peuvent rien faire pour lui et il n'a plus beaucoup de temps à vivre. Sam refuse de voir son frère mourir, et il l'emmène donc voir un guérisseur. Cet homme a la capacité de soigner n'importe qui, mais les deux garçons ne vont pas tarder à découvrir que ces miracles ont un pris.

 

>>Photos promo<<

Popularité


4 - 9 votes

Titre VO
Faith

Titre VF
La foi

Première diffusion
17.01.2006

Première diffusion en France
28.04.2007

Vidéos

Plus de détails

 

Scénaristes : Raelle Tucker & Sera Gamble
Réalisateur : Allan Kroeker

Casting :

¤ Jensen Ackles (Dean Winchester)
¤ Jared Padalecki (Sam Winchester)
¤ Julie Benz (Layla Rourke)
¤ Rebecca Jenkins (Sue Ann Le Grange)
¤ Kevin McNulty (Révérend Roy Le Grange)
¤ Gillian Barber (Mme. Rourke)
¤ Jim Codrington (Docteur)
¤ Alex Diakun (Le faucheur)
¤ Colin Lawrence (Jason)
¤ Woody Jeffreys (Marshall Hall)
¤ Tiffany Lyndall-Knight (Docteur)
¤ Shawn Reis (Officier)
¤ Aaron Craven (David Wright)
¤ Scott Miller (Policier #1)
¤ Pat Waldron (Policier #2)
¤ Conrad Whitaker (Officier)
¤ Erica Carroll (Infirmière)
¤ John Hainsworth (Victime d'emphysème)
¤ Cainan Wiebe (Garçon)
¤ Kenya Jo Kennedy (Fille)
¤ Rikki Gagne (Jogger)
¤ Nick Harrisson (Esprit)

>Fiche Cast

Sam et Dean entrent dans une vieille maison. C’est la nuit. Ils sont en train de chasser quelque chose. Ils découvrent des enfants dans la maison. Tandis que Sam les emmène dehors, Dean continue de chercher la créature. Elle l’attaque et le pousse dans une flaque d’eau, puis se rapproche quand Dean sort une arme électrique et lui tire dessus. Mais l’eau est conductrice et Dean reçoit lui aussi une décharge de 10000 Volts.  

A l’hôpital. Sam attend l’arrivée du médecin qui s’occupe de Dean. Il arrive et annonce à Sam que le cœur de son frère a été très endommagé suite à l’électrocution. Dean n’a plus que quelques semaines à vivre.
Sam fait des recherches sur le net, prend contact avec toutes les personnes mentionnées dans le journal de John, et finalement, l’une de ses personnes leur conseille d’aller voir un "spécialiste" dans le Nebraska.  

Ils arrivent dans un espèce de champ où est installé un chapiteau. Le spécialiste en question est en fait un homme de foi, Roy, qui peut réaliser des miracles et guérir n’importe qui. Dean est très sceptique, mais il finit par être d’accord pour assister à la réunion lorsqu’il fait la connaissance de Layla.
A l’intérieur de la tente, le révérend, aveugle, commence à faire son sermon et Dean lance une réplique à voix basse mais Roy l’entend et il lui demande de monter sur l’estrade à coté de lui. Puis ils commencent tous à prier et l’aveugle pose sa main sur la tête de Dean. Celui-ci commence à se sentir mal et il s’évanouit sur le sol pendant cinq secondes. Lorsqu’il revient à lui, il voit un spectre à coté de l’aveugle, mais il disparait.  

Dean va passer quelques examens pour son cœur et le docteur lui dit qu’il ne souffre de rien. Dean est complètement guéri. Mais le docteur ajoute que la veille, un homme de son âge, un athlète en parfaite santé, a fait une crise cardiaque, et elle trouve ça très étrange. Dean pense qu’il y a un rapport avec sa guérison miraculeuse. Il décide donc de rendre une petite visite au révérend et à sa femme, Sue Ann. 

Roy lui raconte qu’il a commencé à pouvoir guérir les gens lorsqu’il a perdu la vue. Les médecins lui avait découvert un cancer, et il est tombé dans le coma. Sa femme a continué de prier, et il s’est miraculeusement réveillé. 

Sam enquête sur la mort de l’homme qui a eu une crise cardiaque. L’homme avec qui il discute lui dit qu’avant de faire son attaque, il courait comme si quelque chose le poursuivait. Sam remarque aussi que leur horloge est cassée, et l’autre lui répond qu'elle a arrêté de fonctionner depuis la mort du jeune homme, qui s’est produite exactement en même temps que la guérison de Dean.  

Dean sort de son entretien avec le révérend et croise Layla et sa mère. Il apprend que Layla a une tumeur au cerveau, inopérable, et que c’est pour cette raison quelle vient voir le révérend.
Il rentre et retrouve Sam qui lui explique qu’à chaque fois que Roy guérit une personne, une autre meurt au même moment de la même maladie. Dean en déduit qu’il y a l’intervention d’un ange de la mort dans ces miracles, car eux seuls ont le pouvoir d’échanger des vies. 

Pendant ce temps, le révérend est en train de soigner un vieil homme. Une jeune femme fait un footing dans un bois, lorsque l’homme qu’a vu Dean après sa guérison apparaît à coté d’elle. Il la tue, et on voit qu’il pose ensuite sa main sur la tête du vieil homme qui est avec le révérend, ce qui le guérit.  

Les deux frères font des recherches pour trouver comment Roy peut contrôler l’ange de la mort, et Sam pense que c’est grâce à la croix qu’il a vu sous le chapiteau. Dean dit qu’ils doivent tuer Roy pour tout arrêter, mais Sam n’est pas d’accord parce que ce serait un meurtre. Il dit qu’ils n’ont qu’à trouver quel sortilège il a utilisé pour faire appel au faucheur et le rompre pour empêcher d’autres personnes de mourir.  

Sam s’introduit chez le révérend alors qu’il est en train de refaire une réunion sous le chapiteau. Il trouve le livre où serait écrit le sortilège, ainsi que des coupures de journaux avec les noms des différentes victimes. Sam prévient Dean que Roy choisit ses victimes parmi celles qu’il pense être impures, et que la suivante sur la liste est l’homme qui distribue des tracts sur le parking. Dean est parmi les autres fidèles du révérend, et cherche un moyen de faire annuler la réunion. Mais le révérend appelle Layla.
Pendant ce temps sur le parking, un homme appelle au secours. Il est poursuivi mais Sam ne peut pas voir l’ange de la mort.
Dean crie au feu et tout le monde sort de la tente dans la panique, et le faucheur semble disparaître. Mais l’homme s’effondre de nouveau. Dean aperçoit alors Sue Ann qui récite une incantation. Elle tient la croix dans la main. Dean intervient et l’homme du parking se relève.
Dehors, Roy parle avec la mère de Layla et lui dit qu’il guérira sa fille le soir même.  

Sam montre le livre qu’il a trouvé à Dean, et ils doivent détruire l’autel qui sert pour le sortilège ainsi que la croix de Sue Ann. Apparemment, le révérend n’est pas au courant de ce que fait sa femme.  

Le soir. Lorsqu’ils arrivent la cérémonie a déjà commencé, mais Sue Ann n’est pas sous la tente avec les autres. Ils vont donc la chercher dans sa maison à coté du champ. Pendant que Dean fait diversion, Sam trouve la cachette de Sue Ann. Sur l’autel il voit une photo de Dean. Il est la prochaine victime. Sue Ann le surprend et elle l’enferme.
Le révérend continue sa cérémonie, et Dean voit apparaître devant lui l’ange de la mort, qui commence à le tuer, tandis que Layla se fait guérir. Mais Sam parvient à sortir et il prend la croix des mains de Sue Ann et la brise. L’ange laisse donc Dean tranquille, et Roy ne comprend pas ce qui se passe.
Puis le faucheur réapparaît, mais pour Sue Ann cette fois. Il la tue. 

Le lendemain, Layla vient voir Dean parce que Sam l’a appellé. Ils discutent du fait que Roy n’ait pas pu la guérir et ils se disent au revoir.

 

Ecrit par Blackrose.

La foi

 

 

Devant une maison abandonnée, Sam et Dean se garent et sortent de voiture. Ils ouvrent le coffre et Dean en sort deux tasers.

 

Sam : Ils sont chargés à combien ?
Dean : A cent mille volts.
Sam : Tu plaisantes ?
Dean : Non. Je veux être sûr de le griller jusqu’à la moelle. Et n’oublie pas qu’avec ça, on n’a pas droit à l’erreur. Faut pas le rater.

 

 

 

**************

 

 

 

Dean et Sam entrent dans la maison avec des armes et des lampes de poche. Ils descendent les escaliers pour aller au sous-sol et entendent un bruit. Ils se retournent un placard. Ils s’approchent lentement de celui-ci.

 

Dean : A trois. Un. Deux. Trois.

 

Ils ouvrent la porte et aperçoivent deux jeunes enfants effrayés, un garçon et une fille, qui se couvrent les oreilles.

 

Sam : Il est encore ici ?

 

Les enfants acquiescent.

 

Dean : Au garçon. Allez. Prend la main de ta sœur. On va vous sortir de là. Vite, on y va. Allez, vite !

 

Sam prend les deux enfants et ils vont vers les escaliers. Ils montent mais un main attrape la jambe de Sam et le fait tomber dans les escaliers. Les enfants crient.

 

Dean : Sam !

 

Il utilise le taser mais ne blesse pas le monstre.

 

Dean : Sam, fais-les sortir d’ici !
Sam : Garde ça. C’est bon, on y va. On y va !

 

Il lance à Dean son taser et monte les escaliers avec les enfants. Dean regarde autour de lui à la recherche du monstre.

 

Dean : Allez, montre-toi.

 

Il pointe sa lampe de poche sur un des coins de la pièce et voit la créature, qui ressemble à un loup-garou. Elle le pousse dans le coin et Dean tombe dans une flaque d’eau. Il voit la créature s’approcher de lui. Il prend son taser et lui tire dessus, électrocutant le monstre, qui se tenait également dans la flaque d’eau. Le choc électrique traverse la flaque et électrocute également Dean. La créature tombe au sol, tandis que Dean s’agite et devient inconscient. Sam descend les escaliers en courant et aperçoit son frère dans le coin de la pièce.

 

Sam : Dean ! Il se précipite vers Dean et le secoue. Dean ! Dean ! Eh ! Et, tu m’entends ?

 

Il essaie de réveiller Dean, mais il reste inconscient. Puis, l’écran devient noir.

 

 

 

**************

 

 

 

A l’hôpital, Sam est à l’accueil et parle à une réceptionniste.

 

Réceptionniste : Désolée de vous dire ça, mais je ne trouve pas l’attestation de mutuelle dans le dossier.
Sam : Ah, oui, c’est vrai. Euh… Tenez.

 

Il sort une carte de son portefeuille.

 

Réceptionniste : Lisant le nom sur la carte. Merci, M. Burkovitz.

 

Sam se dirige vers deux officiers de police.

 

Officier de police : On peut s’occuper de ça plus tard, si vous voulez.
Sam : Non, non. Ça ira. On prenait un raccourci à travers la campagne et subitement, on a entendu des cris d’enfants en passant devant cette maison. Alors, on s’est évidemment arrêtés.
Officier de police : Les enfants s’étaient enfermés ?
Sam : Oui.
Officier de police : Et bien, ils ont eu de la chance.

 

Sam se retourne et voit un médecin marcher vers eux.

 

Sam : Excusez-moi.
Officier de police : Bien sûr. Merci.

 

Sam s’approche du docteur.

 

Sam : Docteur, est-ce qu’il…
Docteur : Son état est sérieux.
Sam : Et ?
Docteur : L’électrocution a déclenché une attaque cardiaque. Une attaque très violente. Il a le cœur… endommagé.
Sam : A quel point ?
Docteur : On a fait tout notre possible. Pour l’instant, on fait ce qu’on peut pour qu’il récupère des forces. Mais, je ne le vois pas vivre très longtemps. Du moins, pas plus d’un mois.
Sam : Non, non, attendez. Je vous crois pas une minute. Il existe sûrement un traitement.
Docteur : Hélas, on ne fait pas de miracle. Je suis vraiment désolé.

 

Sam acquiesce, les larmes aux yeux, et s’en va.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la chambre de Dean, ce dernier regarde la télévision dans son lit et semble être très malade. Il est pâle et a des cercles noirs sous les yeux. Sam entre dans sa chambre et se met devant lui.

 

Dean : T’as déjà regardé la télé en plein jour ? C’est lamentable.
Sam : J’ai vu ton docteur.
Dean : Quoi ? Ce gros ourson en blouse blanche ? Je meurs d’envie de lui botter les fesses.
Sam : Dean !
Dean : Oui. Il regarde Sam. Tu sais pas ? Tu vas devoir quitter la ville sans moi.
Sam : Oh, mais, alors là, tu te trompes en pensant que je vais te laisser ici.
Dean : Eh ! Prend soin de la caisse. Ou je te fais sauter la tête.
Sam : Pleurant quasiment. Arrête ça, c’est pas drôle.
Dean : Oh, moi je trouve ça drôle. Qu’est-ce qu’il y a ? T’as perdu le sens de l’humour ? Tous deux restent silencieux pendant quelques secondes. Je sais pas quoi te dire. C’est un métier très dangereux. Et, j’ai pas eu de chance. L’histoire s’arrête là.
Sam : Non. Je t’interdis de dire ça. Il y a des solutions.
Dean : Quelles solutions ? L’inhumation ou la crémation ? C’est assez difficile à admettre. Mais, je vais mourir. Et, tu ne l’empêcheras pas.
Sam : On verra bien.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la chambre d’un motel, Sam est assis sur son lit et fait des recherches sur les soins du cœur. Il essaie d’appeler son père.

 

Répondeur : Ici John Winchester. Je ne suis pas joignable. S’il s’agit d’une urgence, vous pouvez contacter mon fils Dean au 866-907-3235 Il pourra vous aider.

 

Le bip sonne.

 

Sam : Essayant de ne pas pleurer. Salut, papa. C’est Sam. Euh… Je sais pas si t’auras ce message mais… C’est Dean. Il est souffrant et… Le docteur dit qu’il n’y a rien à faire. Euh, mais… Il sait pas tout ce qu’on sait, alors… Tu n’as pas à t’inquiéter pour lui. Je vais m’arranger pour qu’il se remette. Voilà. Je voulais juste te le dire.

 

Sam raccroche et jette son portable sur le lit. Il se retient de pleurer quand il entend quelqu’un frapper à la porte. Il se lève et ouvre la porte. Dean se tient là et semble encore plus mal.

 

Sam : Mais qu’est-ce que tu fiches ici ?
Dean : Oh, je me suis échappé.
Sam : Quoi ? Tu rigoles ?
Dean : Je m’ennuyais ferme. Les infirmières étaient de vrais dragons.

 

Dean sourit et Sam ferme la porte.

 

Sam : Allez, arrête. Ton attitude de celui qui s’en fiche de mourir, c’est du cinéma. Ça se voit tout de suite.
Dean : Ouais, si tu le dis. T’as une tête horrible. T’as pas dormi ?

 

Sam aide Dean à s’asseoir sur une chaise.

 

Sam : Non, j’ai passé les trois derniers jours sur Internet. J’ai appelé tous les contacts de papa que j’ai trouvé dans son journal.
Dean : Pour quoi faire ?
Sam : Pour t’aider à te rétablir. Un de ses amis, Joshua, a rappelé. Il a parlé de quelqu’un au Nebraska. Un spécialiste.
Dean : Tu vas pas me laisser mourir en paix ?
Sam : Ah, ça, non ! Je vais pas te laisser mourir. Allez, on y va.

 

 

 

**************

 

 

 

Au Nebraska, Dean et Sam se garent devant une large tente blanche. Un groupe de personnes, qui semblent très malades, se dirige vers la tente. Dean sort de voiture et voit un panneau disant « L’église de Roy LeGrange. Guérisseur. Accompli les miracles » Sam va aider Dean à sortir de voiture.

 

Sam : Je vais t’aider.
Dean : Non. Laisse-moi tranquille ! Sam s’éloigne de Dean. Pourquoi t’as menti ? Je croyais qu’on devait voir un docteur.
Sam : Non, j’ai dit un spécialiste. Et, d’après ce qu’on m’a dit, aujourd’hui c’est l’un des meilleurs.
Dean : J’arrive pas à croire que tu m’emmènes voir un type qui soigne des patients sous une tente.

 

Une femme âgée passe devant eux.

 

Femme : Le Révérend LeGrange est un homme formidable.
Dean : Oui, génial.

 

Ils passent devant un homme en colère qui parle à un Shérif.

 

Homme : J’ai le droit de protester. Cet homme est un imposteur. Et, il ment à tous les gens en leur vidant leur portefeuille.
Shérif : Monsieur, cet endroit est un lieu de culte. Vous n’avez rien à faire ici.

 

Le Shérif est l’homme s’en vont.

 

Dean : Celui-là fait pas parti du troupeau.
Sam : Ce qui est inexplicable suscite toujours la controverse.
Dean : Mais, tu sais bien que j’y crois pas à tout ça.
Sam : Le moment est peut-être venu d’avoir la foi.
Dean : Je ne crois qu’à une chose. La réalité. Tout ce qui se passe autour de nous.
Sam : Comment peux-tu être sceptique ? Avec tout ce qu’on voit tous les jours ?
Dean : Oui, justement. Les esprits qu’on voit sont réels.
Sam : Si tu crois que le mal existe, alors tu devrais savoir que le bien existe aussi.
Dean : Je vois seulement les ravages fait par le mal.

 

Une jeune femme blonde, Layla Rourke, les entend.

 

Layla : Les voix du Seigneur sont impénétrables.
Dean : Attiré par elle. Mais, bien entendu. Layla sourit. Et, vous voudriez que je change d’avis, je parie ?
Layla : Oui, j’aimerais.
Dean : Tendant sa main. Je m’appelle Dean. Lui, c’est Sam.

 

Ils se serrent la main.

 

Layla : Layla. Si vous n’êtes pas croyant, alors pourquoi êtes-vous ici ?
Dean : Probablement mon frère croit suffisamment pour nous deux.

 

La mère de Layla les rejoint.

 

Mme Rourke : Ça va commencer. On y va ?
Layla : Oui, je viens. Au revoir.

 

Elles saluent Sam et Dean et s’en vont.

 

Dean : Tu crois que ces voix sont aussi impénétrables ?

 

Sam sourit et ils rentrent dans la tente.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la tente, un large groupe de personnes sont assis et attendent que le service commence. Dean montre la caméra à son frère.

 

Roy : Mesdames et messieurs. Prenez place. Nous allons bientôt commencer.
Dean : Et, en plus, il y a des caméras partout.

 

Sam remarque la caméra. Dean va s’asseoir au fond de la salle.

 

Sam : Viens par là.
Dean : On s’assoit pas ici ?
Sam : Non, non. On sera mieux devant.
Dean : Mais, pourquoi ?
Sam : Allez, amène-toi.
Dean : Oh, je t’en prie, Sam.

 

Sam emmène Dean s’asseoir devant.

 

Sam : Viens.
Dean : Oh, c’est ridicule ! Et, lâche mon bras, s’il te plaît.

 

Il repousse Sam. Sam montre deux sièges vides derrière Layla et sa mère.

 

Sam : Là, parfait.
Dean : Ah, oui. Parfait.
Sam : Assied-toi là.

 

Ils s’assoient. Roy LeGrange monte sur la scène pour commencer le service. Il est aveugle et porte des lunettes de soleil.

 

Roy : Tous les matins, ma femme, Sue Ann, me lit les nouvelles. Elles ne sont jamais très réjouissantes. Le public est d’accord. Il semble qu’il y ait toujours quelqu’un qui commette un acte immoral, un acte innommable. Sam remarque une table remplie de croix et d’autres objets religieux. Il voit une vieille croix qui est entouré par un cercle. Mais, croyez-moi. Le Seigneur voit tout ça. Le Seigneur récompense les bienfaiteurs. Mais, il punit aussi les corrompus. Le public acquiesce avec beaucoup de murmures. Et, c’est le Seigneur, et lui seul, qui vous guérit. C’est le Seigneur qui me guide. Qui me dit qui je dois choisir en me faisant pénétrer dans votre âme profonde. Le public murmure.
Dean : Silencieusement à Sam. Et, dans nos portefeuilles.
Roy : Qu’est-ce que vous avez dit ?

 

L’église devient silencieuse et Dean est embarrassé.

 

Dean : Désolé.
Roy : Non, non. Ne le soyez pas. Méfiez-vous des aveugles, ils ont l’ouïe vraiment fine. Le public rit. Comment vous vous appelez ?
Dean : Hésitant. Dean.
Roy : Dean. Je veux… Je veux que vous grimpiez ici avec moi.

 

Le public applaudit et Sue Ann se lève pour accueillir Dean. Layla et sa mère semblent contrariées.

 

Dean : Non. Non, merci.
Sam : Mais, qu’est-ce que tu fais ?
Roy : Vous êtes venus ici pour être soigné, non ?
Dean : Euh, oui… Le public applaudit. Prenez un autre malade.

 

Le public applaudit encore plus fort.

 

Roy : Non, non. Ecoutez, je ne vous ai pas choisi. C’est le Seigneur qui l’a fait.
Public : C’est vrai ! C’est le Seigneur ! Allez ! Allez ! Allez, courage !

 

Le public continue à applaudir et à parler.

 

Sam : Excité. Allez, vas-y !

 

Dean finit par monter sur la scène, mais semble très gêné.

 

Homme : Oui, prions le Seigneur. Amen.
Roy : Vous êtes prêt ?
Dean : Sauf votre respect, je n’ai… Je n’ai pas réellement la foi.
Roy : Vous l’aurez bientôt. Vous l’aurez. Prions tous ensemble.

 

Toutes les personnes du public lèvent leurs mains et tiennent celle du voisin. Roy lève ses mains et en place une sur l’épaule de Dean. Dean et Sam semblent tous deux nerveux. Roy met sa main sur le crâne de Dean.

 

Roy : Oui, c’est ça. C’est ça, oui.

 

Dean semble mal en point et pris de vertige. Ses yeux se ferment et ils tombent sur ses genoux.

 

Roy : Oui, voilà !

 

Dean tombe au sol et le public applaudit et crie.

 

Sam : Dean ! Il se précipite sur la scène et secoue Dean. Dean se réveille tout à coup et cherche à respirer. Dean, tu m’entends ?

 

Dean regarde autour de lui, fatigué. Il est capable de voir un vieil homme mort, semble-t-il, se tenant debout à côté de Roy sur la scène. Cet homme est habillé en costard noir et a les cheveux blancs. Il regarde Dean et disparaît. Dean semble choqué. Puis, l’écran devient noir.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans un hôpital, Sam et Dean attendent dans une pièce.

 

Sam : C’est vrai ? T’es sûr que ça va ?
Dean : Ne t’inquiète pas. Ça va bien.

 

Une infirmière entre dans la pièce, regardant quelques papiers.

 

Infirmière : Alors, à en croire les derniers résultats du test, votre cœur n’a rien. Rien n’indique que vous avez eu des problèmes cardiaques. Dean semble curieux contrairement à Sam qui est heureux. Non pas qu’à votre âge vous devriez en avoir, mais, un autre cas est arrivé récemment.
Dean : Vous pouvez nous dire quand ?
Infirmière : C’était hier. Lui aussi était jeune, 27 ans, athlétique. Il a succombé à une attaque.

 

Dean semble inquiet.

 

Dean : Merci, docteur.
Infirmière : Il y a pas de quoi.

 

Elle s’en va.

 

Dean : Curieux, non ?
Sam : Bah, il y a sans arrêt des gens qui succombe à une crise cardiaque. Tu le sais bien.
Dean : Non, c’est faux.
Sam : Bah, tu peux me dire ce qui t’empêche de remercier ce type de t’avoir sauvé la vie. Et, ensuite on s’en ira plus loin.
Dean : Sam, je sens qu’il y a quelque chose d’anormal.
Sam : Quoi ?
Dean : Pendant la séance, j’ai eu une impression… bizarre. J’étais glacé. L’espace d’une seconde, j’ai vu une personne. Oui, un vieil homme. Et, je peux te l’affirmer, c’était un esprit.
Sam : Mais, je l’aurais aperçu aussi, s’il y en avait eu un. Ces derniers temps, j’arrête pas de voir des tas de choses.
Dean : Alors, cette fois, monsieur le visionnaire va devoir me faire confiance les yeux fermés. On chasse depuis assez longtemps pour se fier à notre instinct.
Sam : D’accord. Alors, qu’est-ce qu’on fait ?
Dean : Toi, tu enquêtes sur l’autre type. Moi, je vais voir le révérend.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la maison de Roy LeGrange, Roy et Dean sont assis tandis que Sue Ann sert à boire.

 

Dean : Je me sens bien. Je suis guéri. J’essaie de comprendre ce qu’il s’est passé.
Sue Ann : Vous avez vécu un miracle. Les miracles se produisent très souvent avec Roy.
Dean : A Roy. Quand ont-ils commencé ? Ces miracles ?
Roy : Je me suis réveillé aveugle un matin. Les médecins disaient que j’avais un cancer et qu’il ne me restait plus qu’un moi. Alors, on a… On a prié pour un miracle. J’étais faible, mais j’ai dit à Sue Ann de ne pas arrêter de prier. Ensuite, je suis tombé dans le coma. Et, alors qu’on me disait condamné, j’ai fini en sortir. Et, le cancer s’était envolé. Il retire ses lunettes de soleil. Si je n’étais pas aveugle, on n’aurait jamais cru que j’avais été atteint.
Dean : Et, vous avez eu ce don inestimable ?
Roy : Le don de soigner d’autres malades, oui. C’est devenu ma mission pour la vie.
Sue Ann : Ses admirateurs ne cessent d’augmenter. Et, ce n’est que le début de tout ça.
Dean : J’ai juste une dernière question à poser.
Roy : Je vous écoute.
Dean : Pourquoi ? Pourquoi moi ? Parmi tous ces gens malades, pourquoi moi ?
Roy : C’est le Seigneur qui m’a guidé sur votre chemin. J’ai lu dans votre cœur et vous vous êtes distingué. Tout simplement des autres.
Dean : Qu’avez-vous vu dans mon cœur ?
Roy : Un jeune homme qui est responsable d’une mission très importante. Et, qu’il doit réussir.

 

Dean semble surpris.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans un vestiaire, Sam parle à un ami de Marshall Hall, la victime de l’attaque cardiaque.

 

Homme : Il avait l’air en bonne santé. Il ne fumait pas. Il nageait tous les jours. Alors, une crise cardiaque, ça m’a semblé très bizarre.
Sam : Et, vous dites qu’il était en train de courir avant de s’effondrer ?
Homme : Oui, il était terrorisé. Il a dit qu’il avait quelque chose à ses trousses.
Sam : Il a dit ce que c’était ?
Homme : Mais, il n’y avait rien. A part le vent.
Sam : Réfléchissant une seconde. D’accord. Merci. Il commence à partir et remarque une horloge arrêtée sur le mur. Euh, votre horloge. Elle est pas à l’heure ?
Homme : Ah, oui ! Et, on n’arrive pas à la faire repartir. Elle s’est arrêtée à 16h17.
Sam : C’est l’heure où Marshall est mort ?
Homme : Qui vous l’a dit ?

 

 

 

**************

 

 

 

Devant la maison de Roy, Dean sort de la maison et aperçoit Layla et sa mère qui attendant pour y entrer.

 

Layla : Bonjour, Dean.
Dean : Bonjour.
Layla : Où en êtes-vous ?
Dean : Bien, je… Je suis guéri, on dirait. Qu’est-ce que vous faites ici ?
Layla : Vous connaissez ma mère ? Elle voudrait parler au Révérend.

 

Sue Ann les rejoint.

 

Sue Ann : Layla ?

 

Layla et sa mère s’approchent de Sue Ann et Dean s’éloigne un peu.

 

Layla : Oui, me revoilà.
Sue Ann : Je suis désolée. Le révérend se repose. Il ne peut recevoir personne pour l’instant.
Mme Rourke : Déçue. Sue Ann, je vous en prie. Il faut nous laisser lui parler. Ça devient urgent.
Sue Ann : Roy sait parfaitement quelle est la situation de Layla. Il est prêt à l’aider dès que Dieu le lui dira. Gardez la foi, Mme Rourke.

 

Sue Ann rentre chez elle et Roy. Mme Rourke se tourne vers Dean, visiblement très déçue.

 

Mme Rourke : Méchamment. Pourquoi êtes-vous encore ici ? Vous avez eu ce que vous vouliez.
Layla : Maman, s’il te plaît.
Mme Rourke : Non, je regrette. Ce n’est pas juste. On est présentes à chaque réunion ces temps-ci. Et, Roy n’arrête pas de choisir des inconnus au lieu de toi. Des inconnus qui n’ont pas la foi. Je ne peux pas prier plus intensément.
Dean : Et, de quoi souffrez-vous ?
Layla : Hésitante. Oh, c’est pas très intéressant.
Mme Rourke : Elle a une tumeur au cerveau. C’est inopérable. Dans six mois, les médecins disent que…

 

Layla pose sa main sur l’épaule de sa mère.

 

Layla : Maman.
Dean : Je suis désolé.
Layla : Non, ça ira.
Mme Rourke : Non. Ça n’ira pas. Elle se tourne vers Dean. Pourquoi avez-vous été sauvé et pas Layla ?

 

Elle s’éloigne. Layla, au bord des larmes, la suit. Dean est déçu.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la chambre d’un motel, Dean entre et trouve Sam devant son ordinateur, semblant déçu.

 

Dean : T’as du nouveau ?
Sam : Tu ne vas pas apprécié.
Dean : Ah, non ? Pourquoi ?
Sam : Marshall Hall est mort à 16h17.
Dean : L’heure exacte où j’ai été guéri.
Sam : Oui. Alors, du coup, j’ai rédigé une liste des personnes que Roy a guéries pendant l’année précédente. Et, ensuite, je l’ai comparé avec la rubrique nécrologique. Il tend à Dean des feuilles. Chaque fois que quelqu’un est guéri, quelqu’un d’autre meurt. Et, à chaque fois, la victime meurt des mêmes symptômes que le Révérend semble guérir avec ses mains.

 

 

 

**************

 

 

 

Une femme court dans un parc, tout en écoutant de la musique. Elle sent un vieil homme quelque part entre les arbres et s’arrête.

 

Dean : Quelqu’un guéri du cancer et quelqu’un d’autre meurt du cancer ?
Sam : Oui, c’est bien ça. Roy échange une vie contre une autre.
Femme : Eh, oh ?

 

Elle regarde autour d’elle. Puis, la scène revient au motel.

 

Dean : Alors, si j’ai bien compris. Marshall Hall a été tué à cause de moi ?
Sam : Dean, de toute manière, il serait mort. Et, quelqu’un d’autre aurait été guéri.

 

Maintenant, la scène se passe pendant le service de Roy. Il pose sa main sur la tête d’un vieil homme dans une chaise roulante, qui utilise un tube d’oxygène pour respirer. Puis, la scène retourne au motel.

 

Dean : Tu as eu tord de m’amener ici.
Sam : J’essayais seulement de te sauver la vie.
Dean : Mais, un type est mort. Il a été sacrifié pour moi.
Sam : Mais, moi j’en savais rien.

 

La scène retourne au service de Roy.

 

Roy : Prions le Seigneur.

 

Le public lève les mains en l’air.

 

Sam : Ce que je comprends pas, c’est comment Roy réussit à faire ça. Comment il fait pour échanger une vie contre une autre ?

 

La scène revient au motel.

 

Dean : Il n’a rien à faire.

 

La scène revient au parc où la jeune femme est essoufflée. Elle semble avoir couru un long moment.

 

Dean : Quelqu’un d’autre le fait pour lui.
Sam : Comment ça ?
Dean : Le vieil homme que j’ai vu sur la scène.

 

La femme se retourne et voit le vieil homme qui se tient devant elle. Puis, la scène revient au motel.

 

Dean : Je voulais pas le croire, mais au fond de moi, je le savais.
Sam : Tu savais quoi ? De quoi tu parles ?
Dean : Une seule chose peut donner et reprendre la vie de cette façon. Sam semble perdu. C’est un envoyé de la mort.

 

La scène retourne au parc où la femme tente de fuir l’envoyé de la mort. Au service sous la tente, Roy se prépare à guérir le vieil homme. Dans le parc, la femme court toujours. Elle regarde derrière elle et quand elle se retourne, elle fonce dans l’envoyé de la mort, qui se trouve maintenant devant elle. Elle tombe à terre. L’envoyé de la mort pose ses mains sur son visage et son visage perd de son éclat. Sous la tente, Roy pose sa main sur la tête du vieil homme. Dans le parc, la femme tente de respirer et son visage devient de plus en plus pâle. Quelques secondes plus tard, elle tombe au sol, morte. Pendant le service, l’envoyé de la mort, qui est invisible pour le public, place également sa main sur la tête du vieil homme. La foule regarde l’homme tomber sur ses genoux. Son visage reprend de son éclat et il est maintenant capable de respirer sans son tube d’oxygène. Roy sourit et le public applaudit et crie. Puis, l’écran devient noir.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la chambre d’un motel, Sam et Dean font des recherches.

 

Sam : Certains parlent de la Grande Faucheuse, d’ange de la mort, etc. Il en existe autant qu’on veut.
Dean : Non, non, non. Cette fois, c’est bien un envoyé de la mort. La mort existe dans pratiquement toutes les cultures sous des centaines de noms différents. Il est possible qu’elle prenne diverses formes.
Sam : Et là, c’est juste son envoyé. T’en es sûr ?
Dean : Oui, si elle était venue, elle aurait mis sa grande robe noire. T’as dit toi-même que l’horloge s’était arrêtée, pas vrai ? Il montre une feuille de papier avec un envoyé de la mort dessus. Et, la mort arrête le temps. On ne voit son envoyé que quand il vient nous prendre. C’est pour ça que tu n’as rien vu.
Sam : Ouais, peut-être.
Dean : Mais, oublie un peu ça, pour l’instant. La question est comment Roy se débrouille-t-il ?
Sam : Cette croix.
Dean : Quoi ?
Sam : Il y avait cette croix. Elle se trouvait sous la tente. Je suis certain de l’avoir déjà vu avant ça.

 

Il regarde les cartes d’un jeu de tarot et en prend une. Elle montre un squelette avec une couronne sur la tête. La croix est dans le coin de la carte. Il la montre à Dean.

 

Sam : Tiens.
Dean : Un tarot ?
Sam : Ça me paraît logique. Le tarot remonte à l’ère des premiers chrétiens. Quand des prêtres pratiquaient alors la magie. Certains s’intéressaient aux mauvais sorts, à la nécromancie, comment provoquer la mort ou alors, l’éloigner.
Dean : Alors, Roy se sert de magie noire pour appeler la mort ?
Sam : Si c’est le cas, il ne sait pas le risque qu’il prend. Un jour, c’est à lui qu’elle s’en prendra.

 

Dean se lève et pose sa tasse de café dans l’évier. Il arrête alors de réfléchir.

 

Dean : On doit arrêter ce qui se passe.
Sam : Comment ?
Dean : Tu sais comment.
Sam : Non, non, attend une seconde. Il est hors de question de tuer Roy.
Dean : Il se prend pour Dieu. Il se permet de décider qui doit vivre ou mourir. C’est un monstre pour moi.
Sam : Je refuse de tuer un être humain, t’entends ? Si on fait ça, on ne vaut pas mieux que lui.
Dean : C’est pourtant Roy qui est derrière tout ça. T’as une meilleure idée, peut-être ?
Sam : D’accord, euh… Si Roy se serre de la mort grâce à la magie, il faut vite découvrir laquelle. Et, s’y opposer.

 

 

 

**************

 

 

 

Sam et Dean se garent devant la tente et sortent de voiture.

 

Sam : C’est assez compliqué. Il doit avoir un livre sur le sujet.
Dean : Essaie de le trouver. Il vérifie sa montre. Fais vite, la séance commence dans quinze minutes. Je vais voir Roy.
Sam : D’accord.

 

Ils sont arrêtés par l’homme qui proteste et distribue des feuilles. Il en donne Dean.

 

Homme : Roy LeGrange est un charlatan, pas un guérisseur.
Dean : Amen, mon frère.
Sam : Continuez comme ça.
Homme : Merci.

 

Sam et Dean s’en vont chacun de leur côté.

 

 

 

**************

 

 

 

Devant la maison de Roy, Sue Ann et un autre homme aident Roy à descendre les escaliers du porche pour aller au service. Quand ils sont partis, Sam arrive du côté de la maison et passe par une fenêtre.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la maison, Sam va dans la bibliothèque de Roy. Il commence à regarder les livres sur les étagères. Il remarque que tous les livres ont de la poussière devant eux. Il atteint un livre récemment pris puisqu’il n’y a pas de poussière devant. Il s’agit de l’Encyclopédie de l’Histoire Chrétienne. Sam sort le livre et le feuillette. Il regarde à nouveau l’étagère et remarque un plus petit livre derrière l’endroit où était l’Encyclopédie. Il feuillette ce petit livre et voit l’image d’un envoyé de la mort sur une des pages. Il va sur la page d’avant et voit la croix qu’il y a à l’église. Sam trouve des coupures de journal entre les pages. La première a pour titre « Un professeur gay envoyant un message fort aux écoles de la nation ». Le second s’intitule « Les droits de l’avortement local appellent à la fin de la violence contre les femmes. » Sam trouve un troisième morceau de journal qui parle du protestataire du parking devant la tente, David, qui appelle l’église de Roy une secte. Sam est abasourdi.

 

 

 

**************

 

 

 

Sous la tente, le téléphone de Dean donne.

 

Dean : Je t’écoute.

 

Sam est dans le parking.

 

Sam : En fait, Roy ne choisit pas ses victimes par hasard. Et, je sais qui est la suivante sur la liste. Le type qui manifeste.
Dean : Celui du parking ?
Sam : Oui. Je vais le retrouver. Toi, fais en sorte que Roy ne guérisse personne.

 

Dean raccroche. Le service est sur le point de commencer.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, Sam est à la recherche de David.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans l’église, le service a commence.

 

Roy : Layla. Layla Rourke, appelée sur la scène.

 

Le public applaudit et crie. Layla et sa mère s’étreignent.

 

Layla : Oh, maman ! Merci.
Mme Rourke : Je t’aime.
Dean : A lui-même. Oh, merde.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, Sam cherche toujours.

 

 

 

**************

 

 

 

Sous la tente, Layla se dirige vers la scène, mais Dean la retient.

 

Dean : Chuchotant. Layla, écoutez-moi. Ne faites surtout pas ça.
Layla : Mais, pourquoi ? J’attends ce moment depuis des mois.
Dean : Ne le laissez pas vous soigner.
Layla : Qu’est-ce que vous dites ? Après tout, Roy vous a guéri, non ? Alors, pourquoi je pourrais pas tenter ma chance ?
Dean : Parce que ça va entraîner des évènements terribles. Je vous demande juste d’avoir confiance en moi.
Sue Ann : Layla.

 

Sue Ann montre à Layla qu’il faut qu’elle vienne sur scène.

 

Dean : Partez d’ici.

 

Layla regarde sa mère qui a hâte qu’elle monte sur scène.

 

Layla : Non, pas question.

 

Elle s’en va.

 

Dean : Layla. Layla !
Sue Ann : Chère enfant ! Vous le méritez.
Roy : Je savais que le Seigneur finirait par vous choisir. Et, que ce n’était qu’une question de temps.

 

Sue Ann amène Layla sur scène et Dean est contrarié.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, Sam entend une voix et se retourne.

 

David : Au secours !

 

Sam continue à le chercher. David est dans une autre partie du parking et il est suivi par l’envoyé de la mort.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans l’église, Roy et Layla sont sur scène. Sa mère la regarde, fière et heureuse.

 

Roy : Priez tous avec moi. A Layla. Vous êtes prête ?
Layla : Je le suis.

 

Tout le public lève ses mains.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, David est toujours suivi.

 

David : Aidez-moi ! Aidez-moi, pitié !

 

Sam arrive et s’interpose entre l’envoyé de la mort et David.

 

Sam : Où est-il ?
David : Il est juste là !

 

David le pointe du doigt, mais Sam ne peut pas le voir.

 

Sam : Suivez-moi !

 

Sam et David commence à partir en courant.

 

 

 

**************

 

 

 

Sous la tente, Roy est sur le point de mettre sa main sur la tête de Layla.

 

Dean : Au feu ! La tente est en feu !

 

Le public commence à s’agiter et commence à courir vers la sortie.

 

Dean : Au feu ! Sortez de là ! Vite !
Mme Rourke : Déçue. Non ! S’il vous plait ! Ne vous arrêtez pas ! Je vous en supplie ! Je vous en supplie, ne vous arrêtez pas ! Je vous en prie !

 

Dean, clairement déçu, compose un numéro sur son portable.

 

Roy : Désolé. Je vous suggère d’évacuer les lieux sans vous affoler. Le temps de voir ce qui se passe dehors. Nous pourrons alors reprendre la cérémonie.
Dean : C’est bon. C’est terminé.

 

Sam est au bout du fil dans le parking avec David.

 

Sam : David, ça y est. C’est fini.

 

David acquiesce à Sam. Quand il se retourne, l’envoyé de la mort est devant lui.

 

David : Non !
Sam : Dean, ça n’a pas marché ! Il est toujours là.

 

Sam regarde David tomber au sol et son visage devient pâle très rapidement. Puis, l’écran devient noir.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, Sam est toujours au téléphone avec Dean, pendant que David meurt.

 

Sam : Dean, écoute-moi ! Je comprends pas ce qui se passe. Ça ne marche pas. Ça doit pas être Roy qui le contrôle !
Dean : Si ce n’est pas Roy, qui est-ce ?

 

Il regarde dans l’église et voit Sue Ann dans le coin, retournée qui chuchote.

 

Sue Ann : J’en appelle aux forces cachées à tous ceux et à toutes celles qui se trouvent là…
Dean : Sue Ann.

 

Il raccroche et s’approche d’elle. Il la retourne et s’aperçoit qu’elle a la croix de la carte du tarot autour du cou.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, l’envoyé de la mort enlève tout à coup sa main du visage de David et s’en va.

 

 

 

**************

 

 

 

Sue Ann rentre sa croix dans son haut.

 

Sue Ann : A moi ! Aidez-moi ! A l’aide !

 

Deux shérifs arrivent et éloignent Dean de Sue Ann.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, l’envoyé de la mort s’éloigne et disparaît. Sam aide David à se relever.

 

Sam : C’est fini. Levez-vous.
David : Dieu soit loué.

 

 

 

**************

 

 

 

Les shérifs amènent Dean à l’extérieur de la tente.

 

Sue Ann : Qu’est-ce qui vous a traversé la tête ? Après tout le bien qu’on vous a fait et après que Roy vous a guéri. Comment osez-vous vous conduire de cette manière ? Aux shérifs. Je ne compte pas porter plainte. Il peut s’en aller. Le Seigneur le punira si c’est ce qu’il veut.

 

Sue Ann s’en va.

 

Shérif : Si on te surprend encore à roder dans les parages, on te fera regretter d’être né, c’est clair ?
Dean : Oui, c’est éblouissant. D’accord.

 

Les shérifs s’en vont. Dean se retourne et voit Layla.

 

Dean : Layla.
Layla : Pour quelles raisons l’avez-vous empêché de me guérir ? C’était peut-être ma seule chance.
Dean : Il n’a rien d’un guérisseur.
Layla : Vous, il vous a guéri.
Dean : Je sais que ce n’est pas juste. J’aimerais vous expliquer, mais Roy n’est pas celui que vous croyez.
Layla : Tristement. Au revoir, Dean. Et, bonne chance. Pour l’avenir.
Dean : A vous aussi. Il la regarde partir. Vous le méritez plus que moi.

 

Dean passe à côté de Roy, Sue Ann et Mme Rourke et les entend parler.

 

Roy : Nous ferons une séance privée ce soir. Et, il n’y aura pas d’interruption. Vous avez ma parole. Je guérirai votre fille.
Mme Rourke : Merci, révérend. Dieu vous bénisse.
Roy : Au revoir.

 

Dean les regarde partir.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la chambre du motel, Sam est assis tandis que Dean marche dans la pièce.

 

Sam : Alors, Roy a vraiment la foi ?
Dean : Il doit ignorer ce que fait sa femme.
Sam : Tiens. Regarde. J’ai trouvé ça dans la bibliothèque. Il montre à Dean le petit livre qu’il a trouvé. C’est ancien. Ecrit par un prêtre qui a mal tourné. Il y a plein d’envoûtements là-dedans pour faire apparaître la mort.

 

Dean s’assoit et regarde le livre.

 

Dean : On peut penser que c’est compliqué.
Sam : Oui. Il faut d’abord monter un autel, un autel en l’entourant d’un tas de choses. Des ossements, du sang humain. Comment peut-on franchir la frontière de cette façon-là ? La femme d’un prêcheur. La magie noire. Les meurtres. Le mal.
Dean : C’est évident. Elle était prête à tout pour l’homme qu’elle aimait. Cet envoûtement lui a permis de tenir la mort à distance.
Sam : Elle change son destin. Et, elle a réussi.
Dean : Oui, mais Roy est en vie. Alors, pourquoi elle ne s’arrête pas ?
Sam : Pour inciter la mort à s’en prendre aux gens immoraux.
Dean : Puisse Dieu nous sauver de tous ces biens pensants qui osent se prendre pour lui.
Sam : Faut briser cet envoûtement, Dean.

 

Dean remarque l’image de la croix que Sue Ann a autour du cou.

 

Dean : Sue Ann avec une croix Copte comme celle-ci. Quand elle l’a fait tombée, l’envoyé de la mort a immédiatement disparu.
Sam : Alors il faut retrouver la croix ou détruire l’autel.
Dean : Peut-être même les deux. Sam semble ennuyé. Quoiqu’on fasse, il faut faire vite. Roy soigne Layla ce soir.

 

Dean se lève.

 

 

 

**************

 

 

 

Sam et Dean se garent dans le parking devant la tente.

 

Sam : Regarde. La voiture de Layla est déjà là.
Dean : Ouais.
Sam : Dean.
Dean : Si seulement Roy avait choisi Layla à ma place, elle ne serait plus malade.
Sam : Dean, arrête.
Dean : Et, si elle n’est pas guérie ce soir, elle mourra dans quelques mois.
Sam : C’est vraiment injuste. Je le sais bien. Mais, qu’est-ce que tu veux y faire ? Laisser mourir quelqu’un à sa place ? Tu l’as dit toi-même. On ne doit pas se prendre pour Dieu.

 

Dean ne répond rien. Ils sortent de voiture et s’approchent de la tente pour voir ce qu’il se passe.

 

Roy : Rassemblons-nous. Venez, rassemblons-nous tous. Oui, c’est ça. Rapprochez-vous encore.

 

Layla monte sur la scène.

 

Dean : Où est Sue Ann ?
Sam : Chez eux.

 

 

 

**************

 

 

 

Sam et Dean marchent vers la maison de Roy et Sue Ann.

 

Dean : Retrouve-la. Je te rejoins.
Sam : Où tu vas ?

 

Dean va sur le côté de la maison et voit les deux shérifs du service.

 

Dean : Eh ! Regardez qui est là. C’est moi !
Shérif : Allons-y !

 

Dean s’enfuit et les shérifs commencent à le pourchasser. Quand tous trois sont partis, Sam va sur le porche et en fait le tour pour trouver un moyen d’entrer.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, Dean se cache derrière une caravane. Les shérifs continuent à le chercher.

 

 

 

**************

 

 

 

Sam cherche un moyen d’entrer dans la maison quand il trouve une cave.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, les shérifs cherchent Dean de l’autre côté de la caravane.

 

Shérif 1 : Tu le vois ?
Shérif 2 : Non.

 

 

 

**************

 

 

 

Sam ouvre les portes de la cave et descend les escaliers.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, un chien dans la caravane commence à aboyer effrayant Dean qui est juste devant. Les shérifs aperçoivent le chien.

 

Shérif 1 : Sale clébard.

 

Ils s’en vont. Dean les regarde partir alors qu’il se trouve au dessus de la caravane.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la cave, Sam trouve l’autel de Sue Ann. Il est couvert de croix, de sang, d’os… Au milieu, il y a une photo de Dean, prise par la caméra de sécurité de la tente. La tête de Dean est barrée d’un X, écrit avec du sang.

 

Sue Ann : J’ai donné la vie à votre frère et je peux la lui reprendre.

 

Sam se retourne et voit Sue Ann. Il attrape la table de l’autel et la renverse. Sue Ann s’en va et ferme les portes de la cave avec une barre en métal. Elle lui parle de l’extérieur tandis qu’il essaie d’ouvrir les portes.

 

Sue Ann : Sam, ouvrez les yeux. Le Seigneur m’a choisie pour récompenser les justes et punir les mauvais. Et, croyez-moi, votre frère est mauvais. Et, il mérite de mourir tout comme Layla mérite de vivre. C’est la volonté de Dieu.

 

Sam essaie d’ouvrir une petite fenêtre de la cave.

 

Sue Ann : Au revoir, Sam.

 

Sue Ann s’en va. Sam utilise une barre pour ouvrir la petite fenêtre.

 

 

 

**************

 

 

 

Durant le service, Roy prend la main de Mme Rourke.

 

Roy : Mme Rourke. Prions ensemble, maintenant. Dieu est avec nous.

 

 

 

**************

 

 

 

Dean marche dans le parking, quand tout à coup, tous les lampadaires de la rue s’éteignent un à un. Dean regarde inquiet.

 

 

 

**************

 

 

 

Roy est sur le point de guérir Layla.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking Dean se retourne et voit l’envoyé de la mort tout près de lui. Ce dernier commence à marcher vers Dean, mais Dean ne s’enfuit pas. Puis, l’écran devient noir.

 

 

 

**************

 

 

 

Roy : Bon, maintenant, allons-y.

 

Roy pose ses mains sur l’épaule de Layla. Devant la tente, Sue Ann tient sa croix et prie.

 

Sue Ann : J’en appelle aux forces cachées et à tous ceux et à toutes celles qui se trouvent là dans le noir. J’appelle toutes les forces…

 

 

 

**************

 

 

 

Dans le parking, l’envoyé de la mort pose sa main sur le visage de Dean, qui grogne de douleur. Au même moment, Roy pose sa main sur le visage de Layla.

 

 

 

**************

 

 

 

Sue Ann est devant la tente et continue à prier.

 

Sue Ann : Et, par la mort de l’un, la personne malade échappera à la mort.

 

 

 

**************

 

 

 

Roy : C’est ça.

 

Sous la tente, Layla tombe sur ses genoux, tandis que Dean fait de même dans le parking. La couleur de son visage commence à disparaître et il tente de respirer mais c’est difficile.

 

 

 

**************

 

 

 

Derrière la tente, Sam arrive vers Sue Ann et détache la croix de son cou. Elle tombe par terre et se brise.

 

Sue Ann : Oh !

 

 

 

**************

 

 

 

L’envoyé de la mort enlève tout à coup sa main du visage de Dean.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans l’église, Roy enlève sa main de Layla sans l’avoir guérie.

 

Roy : Qu’est-ce que ça veut dire ?
Layla : Je ne sens aucune différence.

 

 

 

**************

 

 

 

Devant la tente, Sue Ann se précipite vers sa croix brisée.

 

Sue Ann : Mon Dieu ! Qu’avez-vous fait ?
Sam : Il n’est pas votre Dieu.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la tente, Layla se relève et Roy cherche Sue Ann.

 

Layla : Révérend ?
Roy : Sue Ann ?

 

 

 

**************

 

 

 

Devant la tente, Sue Ann aperçoit l’envoyé de la mort devant elle et souriant. Elle se lève et se tourne. Il est alors devant elle. Il pose sa main sur son visage et tombe au sol, devenant pâle très rapidement. Un moment plus tard, elle meurt et tombe au sol. Sam la regarde une seconde et s’en va.

 

 

 

**************

 

 

 

Sam et Dean sont de retour à la voiture.

 

Sam : Ça ira ?
Dean : Quelle semaine !
Sam : Oui. C’est fini maintenant. On peut rentrer.

 

Ils montent en voiture.

 

 

 

**************

 

 

 

Dans la chambre du motel, Sam et Dean sont prêts à partir. Dean est assis sur son lit et semble triste.

 

Sam : Qu’est-ce qu’il y a ?
Dean : Oh, rien.
Sam : Qu’est-ce qu’il y a ?
Dean : Tu crois qu’on a fait ce qu’il fallait ?
Sam : Ça me paraît évident.
Dean : Ça, j’en suis pas certain.

 

Quelqu’un frappe à la porte.

 

Sam : J’y vais.

 

Il ouvre la porte et Layla se tient là.

 

Sam : Bonjour, Layla. Entrez.

 

Layla entre dans la chambre.

 

Layla : Salut.
Dean : Salut. Vous saviez qu’on était ici ?
Layla : Oui, par Sam. Il a dit que vous vouliez me dire au revoir.

 

Sam sourit.

 

Sam : Je vais chercher quelque chose à boire.

 

Sam s’en va.

 

Layla : Alors, euh… Vous allez où ?
Dean
: Euh… J’en sais rien. Tout dépend de notre travail. On verra.
Layla : Acquiesçant. Vous savez que j’ai vu plusieurs fois Roy ensuite ?
Dean : Ça va mieux ?
Layla : Non, hélas. Ils s’assoient sur le lit. Il a laissé ses deux mains sur mon front, mais il ne s’est rien passé.
Dean : Je suis désolé. J’aurais aimé que ça marche.
Layla : Et Sue Ann. Elle est morte d’une crise cardiaque.
Dean : Oui, je sais. Roy est un homme bien. C’est triste pour lui ce qui s’est passé. Ils restent quelques secondes silencieux. Il méritait pas ça. Il pensait seulement à guérir des malades et ça se termine en désastre.

 

Ils se sourient.

 

Layla : Vous savez ce qu’il y a de plus bizarre ? Je me sens bien, maintenant. Apaisée. C’est trop facile d’avoir la foi juste quand quelque chose se produit miraculeusement. Il faut l’avoir quoiqu’il arrive.
Dean : Et maintenant ?
Layla : Souriant. Dieu va sûrement m’aider à sa façon. Elle caresse son visage. Au revoir, Dean.

 

Elle commence à partir.

 

Dean : Layla. Elle se retourne. Ce n’est pas dans mes habitudes de prier mais, je vais prier pour vous.

 

Layla semble vraiment touchée.

 

Layla : Au bord des larmes. Et, bien ! Les miracles continuent.

 

Dean la regarde partir.

 

 

 

****FIN****

 

Ecrit par brucas59.

(FADE IN: Abandoned house. SAM and DEAN park their car and get out. They open the trunk and DEAN takes out two tasers.)
 
SAM: What do you got those amped up to?
 
DEAN: A hundred thousand volts.
 
SAM: Damn.
 
DEAN: Yeah, I want this rawhead extra frickin’ crispy. And remember, you only get one shot with these things. So make it count.
 
(CUT TO: DEAN and SAM enter the house with guns and flashlights. They go downstairs into the basement and hear a noise. They turn and see an old closed cupboard. They move towards it.)
 
DEAN: On three. One. Two. Three. (They open the cupboard and see two scared young children, one boy and one girl, covering their ears.)
 
SAM: Is it still here? (The children nod.)
 
DEAN: (to the boy) Ok. Grab your sister’s hand, come on, we gotta get you out of here. Let’s go, let’s go. (SAM takes both the children and they move towards the stairs.) Alright, go! (They start to go upstairs, but a hand grabs SAM’s legs and knocks him back down.) Sam! (DEAN moves to the other side of the staircase and shoots the taser but doesn’t hit the monster.) Sam, get ‘em outta here!
 
SAM: You take this! (He throws DEAN his taser and goes upstairs with the children. DEAN looks around the basement for the monster.)
 
DEAN: Come on. (He points his flashlight in a corner of the room and sees a creature resembling a werewolf. The creature pushes him into a corner and DEAN falls in a puddle of water. He sees the creature coming towards him. DEAN grabs the taser and shoots it, electrocuting the monster, which was also standing in the puddle. The shock travels through the puddle and electrocutes DEAN. The creature falls to the ground, while DEAN shakes and twitches. He then goes unconscious. SAM runs down the stairs and sees DEAN in the corner.)
 
SAM: Dean! (He runs over to DEAN and shakes him.) Dean, hey. Hey. (He tries to wake DEAN, but he remains unconscious.)
 
(CUT TO: Hospital. SAM is at the desk, talking with a receptionist.)
 
RECEPTIONIST: Sir, I’m so sorry to ask. There doesn’t seem to be any insurance on file.
 
SAM: Right. Uh, ok. (He takes a card out of his wallet.)
 
RECEPTIONIST: (reading the name on the card) Okay, Mr. Burkovitz. (SAM walks over to two police officers.)
 
POLICE OFFICER: Look, we can finish this up later.
 
SAM: No, no, it’s okay. We were just taking a shortcut through the neighborhood. And, um, the windows were rolled down, we heard some screaming. We drove past the house, and we stopped. Ran in.
 
POLICE OFFICER: And you found the kids in the basement?
 
SAM: Yeah.
 
POLICE OFFICER: Well, thank God you did. (SAM turns around and sees a doctor walking towards them.)
 
SAM: Excuse me.
 
POLICE OFFICER: Sure. Thanks for your help. (SAM walks over to the doctor.)
 
SAM: Hey, Doc. Is he—
 
DOCTOR: He’s resting.
 
SAM: And?
 
DOCTOR: The electrocution triggered a heart attack. Pretty massive, I’m afraid. His heart—it’s damaged.
 
SAM: How damaged?
 
DOCTOR: We’ve done all we can. We can try and keep him comfortable at this point. But, I’d give him a couple weeks, at most, maybe a month.
 
SAM: No, no. There’s—there’s gotta be something you can do, some kind of treatment.
 
DOCTOR: We can’t work miracles. I really am sorry. (SAM nods, with tears in his eyes, and walks away.)
 
(CUT TO: DEAN’s room. He is watching TV in his bed, looking very sick. He is pale and has dark circles under his eyes. SAM comes in and stands by his bed.)
 
DEAN: (weakly) Have you ever actually watched daytime TV? It’s terrible. (SAM sighs.)
 
SAM: I talked to your doctor.
 
DEAN: That fabric softener teddy bear. Oh, I’m gonna hunt that little bitch down.
 
SAM: Dean. (DEAN looks up.)
 
DEAN: Yeah. (He turns the TV off.) Alright, well, looks like you’re gonna leave town without me.
 
SAM: What are you talking about? I’m not gonna leave you here.
 
DEAN: Hey, you better take care of that car. Or, I swear, I’ll haunt your ass.
 
SAM: (nearly crying) I don’t think that’s funny.
 
DEAN: Oh, come on, it’s a little funny. (They are both silent for a few seconds.) Look, Sammy, what can I say, man, it’s a dangerous gig. I drew the short straw. That’s it, end of story.
 
SAM: Don’t talk like that, alright? We still have options.
 
DEAN: What options? Yeah, burial or cremation. And I know it’s not easy. But I’m gonna die. And you can’t stop it.
 
SAM: Watch me.
 
(CUT TO: Motel Room. SAM is sitting on the bed, surrounded by research about heart care. He is trying to call his father.)
 
VOICEMAIL: This is John Winchester. I can’t be reached. If this is an emergency, call my son, Dean. 866-907-3235. He can help. (The beep sounds.)
 
SAM: (trying to hold back tears) Hey, Dad. It’s Sam. Uh….you probably won’t even get this, but, uh….It’s Dean. He’s sick, and uh….the doctors say there’s nothing they can do. Um….but, uh, they don’t know the things we know, right? So, don’t worry, cause, uh….I’m gonna do whatever it takes to get him better. Alright….just wanted you to know. (He hangs up and tosses his phone on the bed. He starts to tear up when there is a knock on the door. He gets up and opens it. DEAN is standing there, looking even worse.) What the hell are you doing here?
 
DEAN: I checked myself out.
 
SAM: What, are you crazy?
 
DEAN: Well, I’m not gonna die in a hospital where the nurses aren’t even hot. (He shrugs. SAM laughs and shuts the door.) 
 
SAM: You know, this whole I-laugh-in-the-face-of-death thing? It’s crap. I can see right through it.
 
DEAN: Yeah, whatever, dude. Have you even slept? You look worse than me. (SAM helps him over to a chair.)
 
SAM: I’ve been scouring the Internet for the last three days. Calling every contact in Dad’s journal.
 
DEAN: For what?
 
SAM: For a way to help you. One of Dad’s friends, Joshua, he called me back. Told me about a guy in Nebraska. A specialist.
 
DEAN: You’re not gonna let me die in peace, are you?
 
SAM: I’m not gonna let you die, period. We’re going.
 
(CUT TO: Nebraska. DEAN and SAM pull up outside of a large white tent. A group of  people, who look very sick, are making their towards the tent. DEAN gets out and sees a sign saying “The Church of Roy LeGrange. Faith Healer. Witness The Miracle.” SAM goes to DEAN and tries to help him out of the car.)
 
SAM: I got ya. (DEAN grunts in pain.)
 
DEAN: I got it. (SAM lets go of DEAN.) Man, you are a lying bastard. Thought you said we were going to see a doctor.
 
SAM: I believe I said a specialist. Look, Dean, this guy’s supposed to be the real deal.
 
DEAN: I can’t believe you brought me here to see some guy who heals people out of a tent. (An elderly woman passes by and overhears them.)
 
WOMAN: Reverend LeGrange is a great man.
 
DEAN: Yeah, that’s nice. (They walk past an angry man who is talking to a sheriff.)
 
MAN: I have a right to protest. This man is a fraud. And he’s bilking all these people out of their hard-earned money.
 
SHERIFF: Sir, this is a place of worship. Let’s go. Move it. (They walk away.)
 
DEAN: I take it he’s not part of the flock.
 
SAM: But when people see something they can’t explain, there’s controversy.
 
DEAN: I mean, come on, Sam, a faith healer?
 
SAM: Maybe it’s time to have a little faith, Dean.
 
DEAN: You know what I’ve got faith in? Reality. Knowing what’s really going on.
 
SAM: How can you be a skeptic? With the things we see everyday?
 
DEAN: Exactly. We see them, we know they’re real.
 
SAM: But if you know evil’s out there, how can you not believe good’s out there, too?
 
DEAN: Because I’ve seen what evil does to good people. (A young blonde woman, LAYLA ROURKE, overhears them.)
 
LAYLA: Maybe God works in mysterious ways.
 
DEAN: (attracted to her) Maybe he does. (LAYLA smiles.) I think you just turned me around on the subject. (She laughs.)
 
LAYLA: Yeah, I’m sure. (DEAN extends his hand.)
 
DEAN: I’m Dean. This is Sam. (She shakes his hand.)
 
LAYLA: Layla. So, if you’re not a believer, then why are you here?
 
DEAN: Well, apparently my brother here believes enough for the both of us. (LAYLA’s mother walks over to them.)
 
MRS. ROURKE: Come on, Layla. It’s about to start. (They say goodbye and leave.)
 
DEAN: Well, I bet you she can work in some mysterious ways. (SAM smiles and they go into the tent.)

(CUT TO: INT. – Tent. A large group of people are sitting down, waiting for the service to begin. DEAN gestures to a security camera on the wall.)
 
DEAN: Yeah, peace, love, and trust all over. (SAM notices the camera. DEAN goes to sit down in the back.)
 
SAM: Come on.
 
DEAN: What are you doing? Let’s sit here.
 
SAM: We’re sitting up front.
 
DEAN: What? Why?
 
SAM: Come on.
 
DEAN: (upset) Oh, come on, Sam. (SAM helps DEAN to the front of the room.)
 
SAM: You alright?
 
DEAN: This is ridiculous. I’m good, dude, get off me. (He pushes SAM away. SAM points to two empty seats behind LAYLA and her mother.)
 
SAM: Perfect.
 
DEAN: Yeah, perfect.
 
SAM: You take the aisle. (They sit down. ROY LEGRANGE gets on the stage to start the service. ROY is blind and is wearing sunglasses.)
 
ROY: Each morning, my wife, Sue Ann, reads me the news. Never seems good, does it? (The crowd agrees with him.) Seems like there’s always someone committing some immoral, unspeakable act. (SAM notices a table filled with crosses and other religious items. He sees an old cross that has another smaller cross on top with a circle around it.) But, I say to you, God is watching. God rewards the good, and He punishes the corrupt. (The crowd answers with lots of nodding, cheering, and murmuring.) Who does the healing here, friends? The Lord who guides me in choosing who to heal by helping me see into people’s hearts. (The crowd murmurs.)
 
DEAN: (quietly, to SAM) Yeah, or into their wallets.
 
ROY: You think so, young man? (The church goes silent. DEAN is embarrassed.)
 
DEAN: Sorry.
 
ROY: No, no. Don’t be. Just watch what you say around a blind man, we’ve got real sharp ears. (The crowd laughs.) What’s your name, son? (DEAN hesitates.)
 
DEAN: Dean.
 
ROY: Dean. I want—I want you to come up here with me. (SUE ANN gets up on the stage to welcome DEAN. The crowd claps and cheers. LAYLA and her mother look upset.)
 
DEAN: No, that’s ok.
 
SAM: What are you doing?
 
ROY: You’ve come here to be healed, haven’t you?
 
DEAN: Well, yeah, but—(The crowd cheers some more.) No, maybe you should just pick someone else. (The crowd claps loudly.)
 
ROY: Oh, no, I didn’t pick you, Dean, the Lord did.
 
CROWD: That’s right! Yeah! Come on! (They clap and cheer.)
 
SAM: (excitedly) Get up there! (DEAN reluctantly goes on the stage, looking very uncomfortable.)
 
ROY: You ready?
 
DEAN: Look, no disrespect, but I’m not exactly a believer.
 
ROY: You will be, son. You will be. Pray with me, friends. (The crowd lifts their arms up and joins hands with each other. ROY lifts up his hands and places one on DEAN’s shoulder. DEAN and SAM both look nervous. ROY moves his hand to DEAN’s forehead. DEAN’s eyes glaze over.) Alright, now. Alright, now. (DEAN starts to look very weak and dizzy. His eyes close and he falls to his knees.) Alright, now. (DEAN collapses on the floor. The crowd cheers and claps.)
 
SAM: Dean! (He rushes onto the stage and shakes DEAN. DEAN suddenly bursts awake, gasping for breath.) Say something. (DEAN looks around, tired. The camera gives the audience a look through DEAN’s vision. DEAN is able to see an old, seemingly dead man standing on the stage next to ROY. He is dressed in a black suit and has white hair. He looks at DEAN then vanishes. DEAN looks shocked. The screen goes black.)
 
(FADE IN: Hospital. SAM and DEAN are waiting in a room.)
 
SAM: So, you really feel okay?
 
DEAN: I feel fine, Sam. (A nurse comes in the room, looking over some paperwork.)
 
NURSE: Well, according to all your tests, there’s nothing wrong with your heart. No sign there ever was. (DEAN looks curious while SAM looks very happy.) Not that a man your age should be having heart trouble, but, still it’s strange it does happen.
 
DEAN: What do you mean, strange?
 
NURSE: Well, just yesterday, a young guy like you, twenty-seven, athletic. Out of nowhere, heart attack. (DEAN looks concerned.)
 
DEAN: Thanks, Doc.
 
NURSE: Oh, no problem. (She leaves.)
 
DEAN: That’s odd.
 
SAM: Maybe it’s a coincidence. People’s hearts give out all the time, man.
 
DEAN: No, they don’t.
 
SAM: Look, Dean, do we really have to look this one in the mouth? Why can’t we just be thankful that the guy saved your life and move on?
 
DEAN: Because I can’t shake this feeling, that’s why.
 
SAM: What feeling?
 
DEAN: When I was healed, I just—I felt wrong. I felt cold. And for a second, I saw someone. This, uh, this old man. And I’m telling you, Sam, it was a spirit.
 
SAM: But if there was something there, Dean, I think I would’ve seen it, too. I mean, I’ve been seeing an awful lot of things lately.
 
DEAN: Well, excuse me, psychic wonder. But you’re just gonna need a little faith on this one. Sam, I’ve been hunting long enough to trust a feeling like this.
 
SAM: (reluctantly) Yeah, alright. So, what do you wanna do?
 
DEAN: I want you to go check out the heart attack guy. I’m gonna visit the reverend.
 
(CUT TO: INT. – ROY LEGRANGE’s house.)
 
DEAN: I feel great. Just trying to, you know, make sense of what happened.
 
SUE ANN: A miracle is what happened. Well, miracles come so often around Roy.
 
DEAN: (to ROY) When did they start? The miracles.
 
ROY: Woke up one morning, stone blind. Doctors figured out I had cancer. Told me I had maybe a month. So, uh, we prayed for a miracle. Now, I was weak, but I told Sue Ann, “You just keep right on praying.” I went into a coma. Doctors said I wouldn’t wake up, but I did. And the cancer was gone. (He takes off his sunglasses.) If it wasn’t for these eyes, no one would believe I’d ever had it.
 
DEAN: And suddenly you could heal people.
 
ROY: I discovered it afterward, yes. God’s blessed me in many ways.
 
SUE ANN: And his flock just swelled overnight. And this is just the beginning.
 
DEAN: Can I ask you one last question?
 
ROY: Of course you can.
 
DEAN: Why? Why me? Out of all the sick people, why save me?
 
ROY: Well, like I said before, the Lord guides me. I looked into your heart, and you just stood out from all the rest.
 
DEAN: What did you see in my heart?
 
ROY: A young man with an important purpose. A job to do. And it isn’t finished. (DEAN looks slightly surprised.)
 
(CUT TO: Locker room. SAM is talking to a friend of MARSHALL HALL, the heart attack victim.)
 
MAN: I’m telling you, he seemed healthy. Swam every day, didn’t smoke. So, a heart attack just kind of seemed, well, bizarre.
 
SAM: And you said he was running, right before he collapsed?
 
MAN: Yeah, yeah, he was freaking out. He said that something was, uh, was after him.
 
SAM: Did he say what?
 
MAN: Well, thin air is what. I mean, it wasn’t anything. (SAM thinks for a second.)
 
SAM: Alright, thanks. (He starts to leave, but notices a stopped clock on the wall.) Hey, buddy? Your, uh, your clock’s busted.
 
MAN: Oh, yeah, we, uh, can’t get it workin’. Just froze at 4:17.
 
SAM: Is that the same time Marshall died?
 
MAN: How’d you know?
 
(CUT TO: EXT. – ROY’s house. DEAN is leaving and sees LAYLA and her mother waiting to go in.)
 
LAYLA: Dean, hey.
 
DEAN: Hey.
 
LAYLA: How you feeling?
 
DEAN: I feel good. Cured, I guess. What are you doing here?
 
LAYLA: You know, my mom, she wanted to talk to the reverend. (SUE ANN comes outside.)
 
SUE ANN: Layla?
 
LAYLA: Yes, I’m here again.
 
SUE ANN: Well, I’m sorry, but Roy is resting, and he won’t be seeing anyone else right now.
 
MRS. ROURKE: (upset) Sue Ann, please. This is our sixth time, he’s got to see us.
 
SUE ANN: Roy is well aware of Layla’s situation. And he very much wants to help just as soon as the Lord allows. Have faith, Mrs. Rourke. (She goes inside. MRS. ROURKE turns to DEAN, visibly upset.)
 
MRS. ROURKE: (cruelly) Why are you still even here? You got what you wanted.
 
LAYLA: Mom. Stop.
 
MRS. ROURKE: No, Layla, this is too much. We’ve been to every single service. If Roy would stop choosing these strangers over you. Strangers who don’t even believe. I just can’t pray any harder.
 
DEAN: Layla, what’s wrong?
 
LAYLA: (hesitantly) I have this thing….
 
MRS. ROURKE: It’s a brain tumor. It’s inoperable. In six months, the doctors say....(LAYLA puts a hand on her mother’s shoulder.)
 
DEAN: I’m sorry.
 
LAYLA: It’s okay.
 
MRS. ROURKE: No. It isn’t. (She turns to DEAN.) Why do you deserve to live more than my daughter? (She walks away. LAYLA, nearly crying, follows her. DEAN looks upset.)
 
(CUT TO: Motel Room. DEAN enters and finds SAM at his laptop, looking upset.)
 
DEAN: What’d you find out?
 
SAM: I’m sorry.
 
DEAN: Sorry about what?
 
SAM: Marshall Hall died at 4:17.
 
DEAN: (stunned) The exact time I was healed.
 
SAM: Yeah. So, I put together a list of everyone Roy’s healed, six people over the past year, and I cross-checked them with the local obits. (He hands DEAN a pile of research.) Every time someone was healed, someone else died. And each time, the victim died of the same symptom LeGrange was healing at the time.
 
(A woman is shown running in the park, listening to music. She is able to sense the old man somewhere in the trees, and she stops.)
 
DEAN: (VO) Someone’s healed of cancer, someone else dies of cancer?
 
SAM: (VO) Somehow. LeGrange—he’s trading a life for another.
 
WOMAN: Hello? (She looks around. The scene goes back to the motel.)
 
DEAN: Wait, wait, wait. So, Marshall Hall died to save me?
 
SAM: Dean, the guy probably would’ve died anyway. And someone else would’ve been healed. (The scene cuts to ROY’s church service. ROY has his hand on the forehead of an old man in a wheelchair, who is using an oxygen tube to breathe. The scene goes back to the motel.)
 
DEAN: You never should’ve brought me here.
 
SAM: Dean, I was just trying to save your life.
 
DEAN: But, Sam, some guy is dead now because of me.
 
SAM: I didn’t know. (The scene goes back to the service.)
 
ROY: Pray with me, friends. (The crowd lifts their arms in the air.)
 
SAM: (VO) The thing I don’t understand is how is Roy doing it? How’s he trading a life for a life? (The scene cuts to the motel.)
 
DEAN: Oh, he’s not doing it. (The scene cuts to the park, where the woman is out of breath. She seems to have been running for a long time.) Something else is doing it for him.
 
SAM: (VO) What do you mean?
 
DEAN: (VO) The old man I saw on stage. (The woman in the park turns around and sees the old man standing in front of her. The scene goes back to the motel.) I didn’t wanna believe it, but deep down I knew it.
 
SAM: You knew what? What are you talking about?
 
DEAN: There’s only one thing that can give and take life like that. (SAM looks confused.) We’re dealing with a reaper. (The scene cuts to the park, where the woman is running away from the reaper. At the church service, ROY is preparing to heal the old man. The scene returns to the park, where the woman is still running. She looks behind her, and when she turns back around, she crashes into the reaper, who is now in front of her. She falls to the ground. The reaper puts his hand on the side of her face, and her face begins to lose its color. The scene cuts to the church service, where ROY puts his hand on the old man’s head. Once again, the scene returns to the park. The woman gasps for breath, while her face continues to get paler. A moment later, she falls to the ground, dead. The scene cuts to the church service. The reaper, who is invisible to the crowd, also places his hand on the old man’s head. The crowd watches while the old man falls to his knees. The color returns to his face, and he is able to breathe without his oxygen tube. ROY smiles, and the crowd claps and cheers. The screen goes black.) 
 
(FADE IN: Motel Room. DEAN and SAM are researching.)
 
SAM: You really think it’s the Grim Reaper? Like, angel of death, collect your soul, the whole deal?
 
DEAN: No, no, no. Not the Reaper, a reaper. There’s reaper lore in pretty much every culture on Earth. Go by a hundred different names. It’s possible that there’s more than one of ‘em.
 
SAM: But you said you saw a dude in a suit.
 
DEAN: Well, what, do you think he should’ve been workin’ the whole black robe thing? You said it yourself that the clock stopped, right? (He holds up a piece of paper with a reaper on it.) Reapers stop time. And you can only see ‘em when they’re comin’ at you, which is why I could see it and you couldn’t.
 
SAM: Maybe.
 
DEAN: There’s nothing else it could be, Sam. The question is how’s Roy controllin’ the damn thing?
 
SAM: That cross.
 
DEAN: What?
 
SAM: There was this cross. I noticed it in the church tent, I knew I had seen it before. (He shuffles through a stack of tarot cards and picks one. It depicts a skeleton with a crown on its head. The cross is in the corner of the picture. He shows it to DEAN.) Here.
 
DEAN: A tarot?
 
SAM: It makes sense. I mean, tarot dates back to the early Christian era, right? When some priests were still using magic? And a few of them veered into the dark stuff. Necromancy, and how to push death away, how to cause it.
 
DEAN: So, Roy is using black magic to bind the reaper?
 
SAM: If he is, he’s riding the whirlwind. It’s like putting a dog leash on a Great White. (DEAN stops to think.)
 
DEAN: Ok, then we stop Roy.
 
SAM: How?
 
DEAN: You know how.
 
SAM: Wait, what the hell are you talking about, Dean? We can’t kill Roy.
 
DEAN: Sam, the guy’s playing God, he’s deciding who lives and who dies, that’s a monster in my book.
 
SAM: No, we’re not gonna kill a human being, Dean. We do that, we’re no better than he is.
 
DEAN: Okay, so we can’t kill Roy, we can’t kill death. Any bright ideas, college boy?
 
SAM: Okay, uh, if Roy is using some kind of black spell on the reaper, we’ve gotta figure out what it is. And how to break it.
 
(CUT TO: Parking lot. Outside ROY’s church.)
 
SAM: If Roy is using a spell, there might be a spell book.
 
DEAN: See if you can find it. (He checks his watch.) Hurry up, too, the service starts in fifteen minutes. I’ll try to stall Roy.
 
SAM: Alright. (They walk by the man who is protesting. He is handing out flyers.)
 
MAN: Roy LeGrange is a fraud. He’s no healer.
 
DEAN: Amen, brother.
 
SAM: You keep up the good word.
 
MAN: Thank you.
 
(CUT TO: EXT – ROY LEGRANGE’s house. SUE ANN and another man are helping ROY down the porch steps on their way to the service. When they are gone, SAM sneaks around to the front of the house and climbs in through a window.)
 
(CUT TO: INT – house. SAM goes into ROY’s library. He begins looking through the books on the shelves. He notices that all the untouched books have a layer of dust on the shelf. He comes across a book that is not coated with dust. It is the Encyclopedia of Christian History. SAM pulls it out and flips through it. He looks at the shelf and notices a smaller book behind the space where the encyclopedia was. He flips through the smaller book and sees a picture of a reaper on one page. He flips back one page and sees a picture of the cross from the church. SAM finds a few newspaper clippings between the pages of the small book. The first is a headline about an openly gay teacher sending a strong message to the nation’s schools. The next headline reads “Local Abortion Rights Advocate Calls For End To Violence Against Women”. SAM finds a third newspaper clipping, which is about the parking lot protestor, DAVID WRIGHT, calling ROY’s church a cult. SAM looks stunned.)
 
(CUT TO: INT. – Church. DEAN’s cell phone rings.)
 
DEAN: What do you got? (The scene alternates between the church and the parking lot.)
 
SAM: Roy’s choosing victims he sees as immoral. And I think I know who’s next on his list. Remember that protestor?
 
DEAN: The guy in the parking lot?
 
SAM: Yeah. Yeah, I’ll find him. But you can’t let Roy heal anyone, alright? (DEAN hangs up. The service is about to start.)
 
(CUT TO: Parking lot. SAM is looking for DAVID.)
 
(CUT TO: Church.)
 
ROY: Layla. Layla Rourke, come up here, child. (The crowd claps and cheers. LAYLA and her mother hug.)
 
LAYLA: Oh, mom.
 
MRS. ROURKE: Baby, I love you.
 
DEAN: (to himself) Oh, man.
 
(CUT TO: Parking lot. SAM is still looking.)
 
(CUT TO: Church. LAYLA is walking up to the stage. DEAN stops her.)
 
DEAN: (whispering) Layla, listen to me, you can’t go up there.
 
LAYLA: Why not? We’ve waited for months.
 
DEAN: You can’t let Roy heal you.
 
LAYLA: I don’t understand. I mean, Roy healed you, didn’t he? Why wouldn’t I at least let him try?
 
DEAN: Because if you do, something bad is gonna happen. I can’t explain, I just need you to believe me.
 
SUE ANN: Layla. (She gestures for LAYLA to come on stage.)
 
DEAN: Please. (LAYLA looks at her mother, who is also urging her to go.)
 
LAYLA: I’m sorry. (She walks away.)
 
DEAN: Layla. Layla! (SUE ANN brings LAYLA on stage. DEAN looks upset.)
 
(CUT TO: Parking lot.)
 
DAVID: (OS) Help! (SAM hears DAVID and keeps looking around for him. DAVID is at another part of the parking lot, being followed by the reaper.)
 
(CUT TO: Church.)
 
ROY: Pray with me, friends. (to LAYLA) I hope you’re ready.
 
LAYLA: I am. (The crowd raises their arms.)
 
(CUT TO: Parking lot. DAVID is still being followed.)
 
DAVID: Help! Help me, please! (SAM finds him.)
 
SAM: Where is it? (DAVID points to where the reaper is, but SAM cannot see it.)
 
DAVID: It’s right there!
 
SAM: Alright, come on! (SAM and DAVID start running away.)
 
(CUT TO: Church. ROY is about to place his hand on LAYLA’s head.)


DEAN: (OS) Fire! Hey, tent’s on fire! (The crowd looks around frantically, then starts to rush out of the church.) Fire! Everybody, get out of here!
 
MRS. ROURKE: (upset) No! No, please! Please, don’t stop! Please! Reverend, please! Please! Please, don’t stop! Please! (DEAN, clearly disappointed, dials a number on his cell phone.)
 
ROY: Friends, if you’d all just leave the tent in an orderly fashion, then we can figure out what’s going on out there.
 
DEAN: I did it. I stopped Roy. (The scene alternates between the church and the parking lot.)
 
SAM: David, I think it’s okay. (DAVID nods at SAM. When he turns back around, the reaper is standing in front of him.)
 
DAVID: No!
 
SAM: Dean, it didn’t work! The reaper’s still comin’! (SAM watches DAVID fall to the ground, and his face is losing its color quickly. The screen goes black.)
 
(FADE IN: Parking lot. SAM is still on the phone with DEAN, while DAVID is dying.)
 
SAM: I’m tellin’ you! I’m tellin’ you, it must not have worked. Roy must not be controlling this thing!
 
DEAN: Well, then who the hell is? (He looks around the church and sees SUE ANN in the corner, with her back turned, whispering.) Sue Ann. (He hangs up the phone and walks over to her. He turns her around and sees she has the cross from the tarot card around her neck.)
 
(CUT TO: Parking lot. The reaper suddenly takes his hand off DAVID’s face and backs away.)
 
(CUT TO: Church.)
 
SUE ANN: (tucking the cross inside her shirt) Help! Help me! Help! (Two sheriffs take DEAN away.)
 
(CUT TO: Parking lot. The reaper walks away from DAVID and vanishes. SAM helps DAVID up.)
 
SAM: I got ya. I got ya.
 
DAVID: (gasping for breath) Thank God.
 
(CUT TO: EXT. – Church tent.)
 
SUE ANN: I just don’t understand. After everything we’ve done for you, after Roy healed you. We’re very, very disappointed, Dean. (to the sheriffs) You can let him go, I’m not gonna press charges. The Lord will deal with him as he sees fit. (She walks away.)
 
SHERIFF: We catch you around here again, son, we’ll put the fear of God in you, understand?
 
DEAN: Yes, sir. Fear of God. Got it. (The sheriffs walk away. DEAN turns around and sees LAYLA.) Layla.
 
LAYLA: Why would you do that, Dean? When it could’ve been my only chance.
 
DEAN: He’s not a healer.
 
LAYLA: He healed you.
 
DEAN: I know it doesn’t seem fair. And I wish I could explain, but Roy is not the answer. I’m sorry.
 
LAYLA: (sadly) Goodbye, Dean. I wish you luck. I really do.
 
DEAN: Same to you. (He watches her leave.) You deserve it a lot more than me. (He walks by ROY, SUE ANN, and MRS. ROURKE and overhears them talking.)
 
ROY: Private session tonight. No interruptions. I give you my word. I’ll heal your daughter.
 
MRS. ROURKE: Thank you, Reverend. God bless you. (DEAN watches them walk away.)
 
(CUT TO: Motel bedroom.)
 
SAM: So Roy really believes?
 
DEAN: I don’t think he has any idea what his wife’s doing.
 
SAM: Well, I found this hidden in their library. (He shows DEAN the small book he found.) It’s ancient. Written by a priest who went dark side. There’s a binding spell in here for trapping a reaper. (DEAN looks through the book.)
 
DEAN: Must be a hell of a spell.
 
SAM: Yeah. You’ve got to build a black altar, with seriously dark stuff. Bones, human blood. To cross the line like that, that preacher’s wife. Black magic, murder. Evil.
 
DEAN: Desperate. Her husband was dying, she’d have done anything to save him. She was using the binding spell to keep the reaper away from Roy.
 
SAM: Cheating death. Literally.
 
DEAN: Yeah, but Roy’s alive, so why’s she still using the spell?
 
SAM: Right. To force the reaper to kill people she thinks are immoral.
 
DEAN: May God save us from half the people who think they’re doing God’s work.
 
SAM: We’ve gotta break that binding spell, Dean. (DEAN notices the picture of the cross that SUE ANN had.)
 
DEAN: You know, Sue Ann had a Coptic cross like this. And when she dropped it, the reaper backed off.
 
SAM: So, you think we’ve gotta find the cross or destroy the altar?
 
DEAN: Maybe both? (SAM looks annoyed.) Whatever we do, we better do it soon. Roy’s healing Layla tonight.
 
(CUT TO: Church parking lot. SAM and DEAN pull up.)
 
SAM: That’s Layla’s car. She’s already here.
 
DEAN: (half-heartedly) Yeah.
 
SAM: Dean.
 
DEAN: You know, if Roy would have picked Layla instead of me, she’d be healed right now.
 
SAM: Dean, don’t.
 
DEAN: And if she’s not healed tonight, she’s gonna die in a couple months.
 
SAM: What’s happening to her is horrible. But, what are you gonna do? Let somebody else die to save her? You said it yourself, Dean. You can’t play God. (DEAN says nothing. They get out of the car and look to see what’s going on in the tent.)
 
ROY: Gather round. Please, everyone, gather round. Come in closer. Come on up. (LAYLA gets on the stage.)
 
DEAN: Where’s Sue Ann?
 
SAM: House.
 
(CUT TO: EXT. – House.)
 
DEAN: Go find Sue Ann. I’ll catch up.
 
SAM: What are you—? (DEAN goes around to the front of the house and sees the two sheriffs from the service.)
 
DEAN: Hey. You gonna put that fear of God in me? (He runs away and the sheriffs start chasing him. When they are gone, SAM goes onto the porch and looks around the outside of the house.)
 
(CUT TO: Parking lot. DEAN hides behind a trailer. The sheriffs keep looking for him.)
 
(CUT TO: EXT. – House. SAM is looking for a way in, when he notices a cellar.)
 
(CUT TO: Parking lot. The sheriffs are looking on the other side of the trailer.)
 
SHERIFF 1: You see him?
 
SHERIFF 2: No.
 
(CUT TO: EXT. – House. SAM opens the cellar door and goes down the stairs.)
 
(CUT TO: Parking lot. A barking dog appears in the window of the trailer. The sheriffs see it.)
 
SHERIFF 1: Psycho mutt. (They walk away. The camera pans to DEAN, who is on top of the trailer.)
 
(CUT TO: Cellar. SAM finds SUE ANN’s black altar. It is covered with crosses, blood, bones, and candles. In the middle of the altar is a picture of DEAN, taken from the church’s security camera. There is an X across his face, written in blood.)
 
SUE ANN: I gave your brother life, and I can take it away. (SAM turns around and sees her. He overturns the altar, and SUE ANN goes outside and locks the cellar door with a metal bar. She talks to him from outside while he tries to open the door.) Sam, can’t you see? The Lord chose me to reward the just and punish the wicked. And your brother is wicked. And he deserves to die just as Layla deserves to live. It's God’s will. (SAM tries to open a small window in the cellar.) Goodbye, Sam. (SUE ANN leaves. SAM uses a bar to open the window.)
 
(CUT TO: Church service. ROY takes MRS. ROURKE’s hand.)
 
ROY: Mrs. Rourke, pray with me. Pray with me, friends.
 
(CUT TO: Parking lot. DEAN is walking, when all the streetlamps suddenly go out.)
 
(CUT TO: Church. ROY is about to heal LAYLA.)
 
(CUT TO: Parking lot. DEAN turns around and sees the reaper standing a few feet away. He starts walking towards DEAN, but DEAN does not run away. The screen goes black.)
 
(FADE IN: Church.)
 
ROY: Alright. Alright, now. (He puts his hand on LAYLA’s shoulder. Outside the tent, SUE ANN is holding her cross and praying in Latin.)
 
(CUT TO: Parking lot. The reaper puts his hand on the side of DEAN’s face. DEAN groans in pain. At the church service, ROY moves his hand to LAYLA’s face. Outside the tent, SUE ANN is still praying. Inside the service, LAYLA falls to her knees, while DEAN does the same in the parking lot. The color begins to drain from his face as he gasps for breath. Behind the tent, SAM comes up to SUE ANN and rips the cross from around her neck. He throws it on the ground and it shatters.)
 
SUE ANN: No!
 
(CUT TO: Parking lot. The reaper suddenly takes his hand off of DEAN’s face. At the church service, ROY removes his hand from LAYLA without healing her.)
 
ROY: I don’t understand.
 
LAYLA: I don’t feel different.
 
(CUT TO: EXT. – Tent. SUE ANN runs over to the broken cross.)
 
SUE ANN: My God! What have you done?!
 
SAM: He’s not your God.
 
(CUT TO: Church.)
 
LAYLA: Reverend?
 
ROY: Sue Ann?
 
(CUT TO: EXT. – Tent. SUE ANN looks up and sees the reaper standing close by, smiling. She gets up and turns around, but the reaper appears in front of her. He puts his hand on her face, and she falls to the ground, getting paler by the second. A moment later, she collapses and twitches before dying completely. SAM watches her for a second, and then leaves.)
 
(CUT TO: Parking lot. SAM and DEAN are back at the car.)
 
SAM: You okay?
 
DEAN: A little bit weak.
 
SAM: Yeah. Alright, come on, we should get going. (They get in the car.)
 
(CUT TO: Motel bedroom. SAM and DEAN are getting ready to leave. DEAN is sitting on the bed, looking sad.)
 
SAM: What is it?
 
DEAN: Nothing.
 
SAM: What is it?
 
DEAN: We did the right thing here, didn’t we?
 
SAM: Of course we did.
 
DEAN: Didn’t feel like it. (There is a knock at the door.)
 
SAM: I got it. (He opens the door. LAYLA is there.) Hey, Layla. Come on in. (She comes in.)
 
LAYLA: Hey.
 
DEAN: Hey. How’d you know we were here?
 
LAYLA: Um, Sam called. He said you wanted to say goodbye. (SAM smiles.)
 
SAM: I’m gonna grab a soda. (He leaves.)
 
LAYLA: So, um, where are you going?
 
DEAN: Don’t know yet. Our work kind of takes us all over. (She nods.)
 
LAYLA: You know, I went back to see Roy.
 
DEAN: What happened? (LAYLA sighs.)
 
LAYLA: Nothing. (They sit down on the bed.) I mean, he laid his hand on my forehead, but nothing happened.
 
DEAN: I’m sorry. I’m sorry it didn’t work.
 
LAYLA: And Sue Ann. She’s dead, you know? Stroke.
 
DEAN: Yeah, I heard. I mean, Roy’s a good man. He doesn’t deserve what’s happened. (They sit in silence for a minute.) It must be rough. To believe in something so much, and have it disappoint you like that.
 
LAYLA: You wanna hear something weird?
 
DEAN: Hm?
 
LAYLA: I’m okay. Really. I guess, if you're gonna have faith, you can’t just have it when the miracles happen. You have to have it when they don’t.
 
DEAN: So, what now? (She shrugs.)
 
LAYLA: God works in mysterious ways. (She strokes his face.) Goodbye, Dean. (She goes to leave.)
 
DEAN: Hey. (She turns around.) Uh, you know, I’m not much of the prayin’ type. But I’m gonna pray for you. (LAYLA looks very touched.)
 
LAYLA: (close to tears) Well. There’s a miracle right there. (DEAN watches her leave. The screen fades to black.)

THE END

 

Ecrit par kaylia.

Kikavu ?

Au total, 127 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

DrumLiet 
06.11.2018 vers 19h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

deanlilith 
12.05.2018 vers 07h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton représentant de l'ordre préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

On recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute !! | Plus d'infos

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente

Photo de la quinzaine
Aujourd'hui à 21:56

Le Roadhouse 28
Hier à 17:06

Staff
05.01.2019

Meg Masters
Hier à 23:17

Katie Cassidy
Hier à 23:14

Partie Personnages
Hier à 21:43

Jessica Moore
Hier à 21:19

DJ Qualls
Hier à 21:09

Felicia Day
Hier à 21:05

Kevin McNally
Hier à 21:00

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne Série club

14.11 : Damaged Goods (inédit)
Vendredi 25 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
Des épisodes 14.12 Prophet and Loss et 14.13 Lebanon (le 300e épisode) ainsi que la promo du...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Qu'avez-vous pensez de l'épisode de reprise, le 14.10 "Nihilism" ? Venez voter puis n'hésitez pas à...

Ce soir c'est le retour de Supernatural

Ce soir c'est le retour de Supernatural
Et pour vous permettre d'attendre voici la nouvelle promo de l'épisode 14x10 "Nihilism" dans notre...

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Qu'avez-vous pensé de l'épisode de reprise "Nihilism" ? N'hésitez pas à venir commenter dans le topic S14

Total : 8 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Hier à 23:00

Skins : nouveau sondage (Nicholas Hoult) et nouveau duel Dowton abbey vs The Tudors !!

quimper, Aujourd'hui à 00:51

Nouveau sondage sur Engrenages. Pas besoin de connaitre la série pour pouvoir voter.

Sas1608, Aujourd'hui à 15:09

Concours sur le quartier de Grey's Anatomy. A vous de créer un médecin qui va intégrer le Grey-Sloan ! On compte sur votre présence !!!

sauveur, Aujourd'hui à 21:32

La photo du mois du quartier Dallas attend toujours vos votes. Venez voter

juju93, Aujourd'hui à 22:19

"Souvenir du P-L-anet" : mur d'images du quartierThe L Word. Venez poster votre image préférée du générique.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site