VOTE | 646 fans

#407 : La Légende d'Halloween

 

Réalisé par: Charles Beeson
Ecrit par: Julie Siege

 

 

Castiel et Uriel previennent Sam et Dean de ne pas intervenir dans une ville où se trouvent pleins de démons.

>>Photos promo<<

Popularité


4.11 - 9 votes

Titre VO
It's The Great Pumpkin, Sam Winchester

Titre VF
La Légende d'Halloween

Première diffusion
30.10.2008

Première diffusion en France
24.07.2011

Vidéos

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Deux jours avant Halloween, une mère de famille retrouve son mari et son fils après être aller faire des courses. Alors qu’elle range les bonbons destinés à la fête, son mari tente d’en prendre, mais elle le lui interdit tant qu’Halloween n’est pas passé. Son fils pleurant elle le prend et quitte la cuisine, profitant de l’occasion son mari pique des sucreries, mais rapidement quelque chose le gêne dans la bouche. Il en sort alors une lame de rasoir, puis en crache plusieurs autres avant de s’écrouler. Quand sa femme le rejoint il est mort.

*************************Supernatural********************************

 Sur le lieu du drame, Sam interroge, la femme de la victime Mme Wallace, tandis que Dean fouille la cuisine, il remarque que le frigidaire a été déplacé et découvre un sac à sortilège, qu’il montre discrètement à son frère. Celui-ci demande alors à Mme Wallace si son mari avait des ennemis où une éventuelle maîtresse. Elle lui répond que non que c’est de la folie de croire que quelqu’un aie pu essayer de le tuer de cette façon.

Au motel Sam examine le contenu du sac à sortilège quand il est rejoint par Dean qui mange des bonbons ce qui surprend son frère sachant ce qui s’est passé avec Luke Wallace. Dean répond que c’est Halloween ce à quoi son cadet réplique que pour eux Halloween c’est tous les jours. Après que Dean se soit installé à ses côtés, Sam confirme qu’ils sont bien à la recherche d’une sorcière, et explique que le sac à sortilège est bien spécifique, qu’il contient des éléments très anciens dont un os métacarpien brûlé de nouveau né. Dean qui le tenait justement dans ses mains le repose dégouté, remarquant que les sorcières sont vraiment barrées. Sam ajoute que cette sorcière est très puissante, bien plus que toutes celles qu’ils ont déjà affronté. C’est au tour de Dean de faire part de ses découvertes, qui semblent avoir été vaines, puisqu’il n’a trouvé aucune raison qui aurait donné envie à quelqu’un de tuer Luke.

 Deux adolescentes, respectivement déguisées en infirmière et pom-pom girl, arrivent à une soirée où elle rejoigne un autre ado Justin qui lui a opté pour le déguisement de zombie. Après avoir discuté d’une soirée devant avoir lieu le lendemain la pom-pom girl se dirige vers un grand bac d’eau où flottent des pommes, en un essai elle en sort une avec sa bouche. L’infirmière voulant à son tour plaire à Justin décide de tenté sa chance. Après plusieurs essais infructueux, elle n’arrive plus à sortir la tête hors de l’eau comme retenue par une force invisible. Ses amis décident d’intervenir mais l’eau commence à bouillir, quand ils arrivent à la sortir elle est morte.

 Sam et Dean arrivent peu de temps après en se faisant passer pour des agents du FBI. Dean se porte tout de suite volontaire pour aller interroger la pom-pom girl, qui parle déjà avec un policier. Celle-ci lui explique qu’elle n’a jamais entendue parler de la première victime. Quant à Sam il trouve un nouveau sac à sortilège caché dans le canapé.

 De retour au motel, Dean ne trouve aucun point commun entre les deux victimes, Sam intervient alors pour lui dire que les victimes n’ont peut être pas été spécifiquement choisies qu’il s’agit peut être d’un sortilège: « 3 sacrifices de sang sur 3 jours, le dernier avant minuit durant le dernier jour des récoltes. » Jour qui selon le calendrier celte correspond au 31 octobre. D’après ce qu’il a découvert la sorcière a l’intention de libérer un puissant démon Samhain qui est à l’origine d’Halloween. Effectivement les celtes pensaient que le 31 octobre celui-ci marchait au milieu des vivants, ils portaient donc des masques pour se cacher. Ce démon a finalement été exorcisé, et on ne peut tenter de le ramener que tous les 600 ans, autrement dit le lendemain. Il ajoute de plus qu’il ne revient pas seul de chez les morts mais avec entre autre des zombies et des fantômes.

 C’est le jour d’Halloween Dean est en planque devant chez les Wallace, s’occupant en mangeant des bonbons. Alors que Sam l’appelle pour savoir s’il y a du nouveau la pom-pom girl vient sonner chez la première victime.

 Après avoir rejoint son frère au motel Dean explique à ce dernier que Tracy, la pom-pom girl, n’est autre que la baby-sitter des Wallace et qu’elle lui a donc menti. Sam qui de son côté a aussi fait des recherches lui apprend que leur suspecte a été renvoyée de son école après avoir eu une violente altercation avec l’un de ses professeurs.

 A l’école, dans la salle d’art plastique, un des masques accrochés au plafond fait ressurgir chez Dean des souvenirs de son séjour en enfer. Sam le rejoint suivi de près par le professeur de Tracy, qui leur demande de l’appeler Don. Celui-ci confirme l’altercation expliquant que sans l’intervention du principal est lui aurait certainement arraché les yeux. Quand Sam lui demande ce qui a déclenché cet évènement, il lui explique qu’il voulait lui parler de son comportement bizarre, elle dessinait des pages et des pages de symboles, et d’images de meurtres dans lesquels elle semblait participer. Sam lui montre alors une pièce celte trouvée dans le premier sac à sortilège, pour savoir si les symboles en questions étaient similaires à celui gravé dessus. Don confirme, et leur explique qu’ils trouveront Tracy sûrement à son appartement où elle vit seule ayant été émancipée.  

 Alors qu’ils rejoignent leur chambre ils sont arrêtés par un enfant déguisé en astronaute réclamant des bonbons, mais Dean lui répond qu’ils n’en ont pas. Il finit par dire au gamin que de toute façon il en a visiblement déjà eu assez, celui-ci s’en va donc en jetant un regard noir à l’aîné des frères.

 Quand Sam pénètre dans l’hôtel il y trouve un inconnu, il s’empare donc de son arme pour le menacer. Il s’agit en fait de Castiel, Dean intervient et lui explique qui il est, par contre il avoue ne pas connaître l’homme noir qui l’accompagne et qui se tient devant la fenêtre. Sam très impressionné se présente en lui disant qu’il a beaucoup entendu parler de lui. Castiel réplique qu’il en est de même pour lui, Sam Winchester l’homme avec du sang de démon, et qu’il est ravi d’apprendre qu’il n’utilise plus ses pouvoirs. Son acolyte réplique que cela ne doit pas changer. Dean demande qui est ce dernier mais Castiel veut savoir s’ils ont arrêté le retour de Samhain, s’ils ont tué la sorcière. Dean explique que non mais qu’ils savent qui elle est, Castiel réplique que visiblement elle aussi sait qui ils sont puisqu’ils ont trouvé un sac à sortilège dans l’un des murs. L’ange demande de nouveau si les frères savent où est la sorcière, et les informe que libérer Samhain est l’un des 66 sceaux. Dean demande donc à Castiel de lui dire où est la sorcière et qu’ils vont s’en charger mais celle-ci ayant de puissants pouvoirs l’ange ne peut pas la localiser. Après que Sam ait proposé de travailler ensemble l’acolyte de Castiel intervient, Dean s’énerve voulant savoir qui il est. Castiel finit par répondre qu’il s’agit d’Uriel, un ange, une sorte de spécialiste, ce qui intrigue Dean. Castiel lui dit qu’ils doivent quitter immédiatement la ville qu’ils sont sur le point de la détruire. Les Winchester refusent, même si il s’agit d’un ordre divin, et Dean décide de ne pas partir, pensant que s’il a été ramené de l’enfer alors les anges ne prendront pas le risque de le tuer. Castiel accepte de laisser sa chance à Dean mais lui conseille d’agir vite.

 Quand ils sortent du motel l’impala a été "attaquée" par l’astronaute. Une fois dans la voiture Sam avoue qu’il est déçu par les anges, Dean tente de le rassurer en disant que d’après ce qu’ils savent Dieu les déteste. Sam qui examine de nouveau l’os brûlé explique qu’il faut une source importante de chaleur pour obtenir ce résultat, il comprend alors où chercher.

 De retour dans la salle de cours de Don, Sam fait remarquer à son frère que le sac à sortilège a été trouvé après qu’ils aient parlé au prof et non à Tracy. Ses soupçons sont confirmés lorsqu’il trouve des os de nouveaux nés dans son bureau.

 Dans un parc Castiel et Uriel discutent, ce dernier comparant les humains à des singes, ce qui pour Castiel est proche du blasphème. Puis il ajoute qu’il y une raison si Dean a été sauvé, qu’il a du potentiel, et qu’il pourrait réussir ici, et que de toute façon cela ne dépendait plus d’eux. Uriel fait remarquer qu’ils pourraient éloigner Dean et détruire la ville, Castiel l’interroge voulant savoir s’il est prêt à désobéir.

 La nuit est tombée, dans le sous sol de Don, Tracy est ligotée, pendant que le professeur récite une incantation, avant de rejoindre la jeune fille pour la sacrifier, il est arrêté par les Winchester qui l’abattent avant de libérer Tracy. Malheureusement celle-ci s’avère être la sœur du sorcier et neutralisent les frères avant de reprendre le rituel. Pendant ce temps Sam recouvre son visage ainsi que celui de son frère de sang. Samhain est libéré et investit le corps de Don, puis il tue la sorcière avant de sortir pensant à cause de sa mauvaise vue que les frères sont morts.

 Samhain déambule dans les rues, tandis que Sam et Dean partent pour le cimetière qu’ils pensent être sa destination en vue de ramener des morts. Dans la voiture Sam fait remarquer qu’il s’agit d’un démon très puissant qu’ils pourraient avoir besoin de plus qu’une simple arme. Dean comprenant que son frère parle de ses pouvoirs et refuse catégoriquement qu’il les utilise.

 Dans la crypte, au cimetière, Justin et ses amis font la fête quand Samhain arrive et les enferme, les sépultures composant le mur s’ouvrent et Justin est tué. Les Winchester arrivent, Sam partant à la poursuite de Samhain tandis que Dean libère les adolescents et commence à affronter les zombies. Sam retrouve Samhain, qui tente de le tuer en vain, ses pouvoirs n’ayant pas d’effet sur le cadet des frères. Un combat commence. Pendant ce temps Dean qui en a finit avec les zombies se retrouve à affronter un fantôme. Sam qui est en mauvaise position arrive à blesser Samhain grâce au couteau de Ruby. Il finit par utiliser ses pouvoirs pour exorciser le démon sous les yeux de son frère légèrement choqué.

 Le lendemain d’Halloween, Uriel rejoint Sam qui rassemble ses affaires. L’ange lui reproche d’avoir utilisé ses pouvoirs sachant qu’ils proviennent du sang du démon qui a tué Mary et Jessica. Sam réplique qu’il n’avait pas le choix, que c’était le seul moyen de sauver tout le monde. Uriel finit par le menacer, l’informant que si il est encore en vie c’est parce qu’il est utile mais dès que ce ne sera plus le cas il l’éliminera. Avant de partir il dit à Sam qu’il devrait demander ce dont Dean se souvient de son séjour en enfer.

 Dans un square, Dean est rejoint par Castiel, qui contrairement à ce que pensait le chasseur n’est pas venu pour lui faire la morale. Au lieu de quoi il lui explique que ses ordres étaient des suivre les directives de Dean, qu’il s’agissait d’un test pour voir comment il réagissait sous pression. Dean comprend qu’il a échoué au test mais avoue que s’il devait recommencer il ne changerait rien. Castiel lui répond qu’il l’a mal comprit, qu’il a prié pour que Dean sauve cette ville, puisque tous ces êtres sont la création de son Père. Puis il lui confie que contrairement à ce que Dean pense il ne suit pas aveuglément les ordres qui lui sont donnés, qu’il a des questions, des doutes, qu’il ne sait plus où est le bien et le mal. Enfin il explique que dans les mois qui vont arrivés Dean aura de plus en plus de choix à faire et avoue ne pas envier le poids qui pèse sur les épaules du chasseur. Puis il disparaît laissant Dean seul.

 

Ecrit par Laurine03.

INT. MAISON DES WALLACE

(Une mère de famille, Mme Wallace, entre chez elle avec les provisions pour Halloween. Son mari est en train de donner à manger à leur fils quand elle entre dans la maison.)

MR WALLACE : Fais "ah" ! (A sa femme.) Tu t'en es sortie ?

MME WALLACE : J'ai du bol d'être entière !

MR WALLACE : Ah oui ?

(Ils s'embrassent.)

MME WALLACE : Tout le monde était allé faire ses réserves. (A son bébé.) Salut, mon poussin !

MR WALLACE : Ah, je vois. Et, t'en as trouvé assez ?

MME WALLACE : (range les provisions.) Oh, ben il a fallu que je me batte avec Lorma Bricker pour les avoir.

MR WALLACE : Mais, elle a 74 ans !

MME WALLACE : Et, elle est plus costaud qu'elle en a l'air. (Son mari essaie de prendre un bonbon.) Ah, ah ! L'année dernière, on était à court à six heures.

MR WALLACE : Oh Erica, s'il te plaît !

(Il retente.)

MME WALLACE : Ah, ah ! Tu auras le droit d'en manger tant que tu veux, après Halloween.

MR WALLACE : Bon....

(Le bébé commence à pleurer.)

MME WALLACE : Ben... Qui est-ce qui va prendre son bain ? (Elle rit et prend son fils dans ses bras.) En route, mauvaise troupe ! (A son mari.) Tu viens avec nous ?

MR WALLACE : J'arrive. Dans deux minutes.

MME WALLACE : Ok. (En partant, avec son fils.) Qui c'est mon grand champion ? Hein ? (Il profite de l'absence de sa femme pour prendre un bonbon dans la boîte. Il va pour s'en reprendre un, mais quelque chose dans sa bouche semble le gêner. Il retire alors une lame de rasoir de son palais. Il tombe à genoux, et commence à cracher d'autres lames de rasoir. Puis il tombe, mort. Eric Wallace redescends avec son fils dans les bras.) Luc, qu'est-ce que tu fais ? On t'attend !

(Elle voit alors le corps sans vie de son mari sur le sol, une flaque de sang sortant de sa bouche. Elle hurle.)


SUPERNATURAL


INT. MAISON DES WALLACE

(Sam et Dean mènent l'enquête, et interrogent Erica Wallace, encore sous le choc. Un jour avant Halloween.)

SAM : Combien de lames de rasoir a-t-on retrouvé ?

MME WALLACE : Euh... Il y en avait deux par terre, une dans son estomac, et il en avait une coincée dans la gorge. Il a avalé quatre lames de rasoir. Comment une chose pareille peut se produire ? (Sam et Erica se retournent vers Dean qui fouille le four.) Les bonbons ne se trouvaient pas dans le four.

DEAN : On doit toujours tout vérifer, Mme Wallace.

SAM : La police a trouvé des lames de réservoir dans d'autres friandises ?

MME WALLACE : Non... Enfin, j'en sais rien, je crois pas. C'est incensé. Je n'arrive pas à y croire. On entend parfois des histoires qui parlent de ça, mais on se dit que ce ne sont que des blagues.

SAM : Ca arrive plus souvent que vous ne le croyez. (Dean, intrigué par une marque au sol, trouve un sac à sorts, et le montre à Sam.) Mme Wallace.... Est-ce que Luc avait des ennemis ?

MME WALLACE : Des ennemis ?!

SAM : Des gens qui auraient eu des raisons de lui en vouloir ?

MME WALLACE : Que voulez-vous dire ?

SAM : Des collègues de travail. Des voisins. Ou peut-être une femme ?

MME WALLACE : Vous insinuez qu'il aurait eu une aventure ?!

SAM : Ce serait possible ?

MME WALLACE : Sûrement pas ! Luc me ferait jamais ça !

SAM : Je suis navré, nous devons envisager tout les scenari possibles.

MME WALLACE : Si quelqu'un s'était mis en tête de tuer mon mari, vous ne croyez pas qu'il y a des moyens plus efficaces que des lames de rasoir dans des bonbons d'Halloween ?

INT. MOTEL

(Sam fait des recherches sur le contenu du sac à sorts, quand Dean entre en se goinfrant de bonbons.)

SAM : T'es dingue ? Un type a été tué avec des lames de rasoir cachées dans des bonbons.

DEAN : C'est Halloween, mon pote.

SAM : Ouais. Ouais, pour nous c'est tout les jours Halloween.

DEAN : Fais pas ton rabat-joie. T'as du nouveau ?

SAM : On a affaire à une sorcière. Ca c'est sûr. Mais alors, ce truc, c'est pas un sortilège standard.

DEAN : Ouais, et pourquoi ?

SAM : Regarde ça. Cette herbe a complètement disparu depuis deux siècles, et ça, c'est un artefact celtique. Pas les répliques qu'on trouve dans les marchés aux puces, non. C'est du vrai de vrai. Il doit avoir 600 ans au bas mot. (Dean prend le petit os et le sent.) Et, euh... Ce que tu tiens là est un os métacarpien calciné provenant d'un nourisson.

(Dean le repose, dégoûté.)

DEAN : C'est dégeulasse.

SAM : T'en fais pas. Cet os doit avoir une centaine d'années, environ.

DEAN : Ouais, t'as raison, ça change tout. J'aime pas les sorcières, ce sont de vraies saloperies.

SAM : Ouais. Ben en tout cas, elle doit être puissante pour concocter un sortilège comme ça. Plus puissante que celles qu'on a rencontré jusqu'ici. T'as trouvé quoi sur la victime ?

DEAN : Ce type, Luc Wallace... Il était tellement sage, qu'il ferait passer Mère Theresa pour une traînée. Je vois pas pourquoi quelqu'un aurait eu envie de le tuer.


INT. FETE HALLOWEEN

(Deux jeunes filles, Jenny, déguisée en infirmière, et Tracy, déguisée en cheerleader, entrent dans la fête et se font bousculer par un type.)

JENNY : Ok, cette fête est complètement naze. Tu veux pas qu'on aille voir ce qu'il se passe ailleurs ?

(Tracy se contente de sourire, et s'approche du bar et du garçon qui le tient, Justin.)

TRACY : Oh, salut Justin !

JUSTIN : Salut !

TRACY : T'as autre chose que du jus de fruit à nous proposer ?

JUSTIN : Oh, euh, non, le bar est fermé à clés. Alors ? Vous venez à le petite fête au mausolée demain soir ?

JENNY : Et toi ? Est-ce que tu penses y aller ?

JUSTIN : Ca, tu peux compter sur moi, je compte pas rater ça.

(Jenny rit.)

JENNY : Et puis, même avec tous ces macchabées, il y aura plus d'ambiance que ce soir.

TRACY : Oh, dis pas ça. Cette fête est pas si mal. Vous allez voir.

(Elle s'approche du bac d'eau rempli de pommes.)

JUSTIN : Attend, la pêche aux pommes, ça craint.

TRACY : Fais un effort, c'est Halloween.

JUSTIN : Oh, c'est naze. (Elle se met à genoux, et plonge sa tête, laissant voir ses sous-vêtements. Puis elle ressort, une pomme dans la bouche, le regard aguicheur vers Justin.) Je retire ce que j'ai dis.

JENNY : Moi aussi, je veux bien essayer.

(Elle prend le relais de Tracy, mais a un peu plus de difficultés à attraper une pomme. Soudain, quelque chose semble retenir sa tête sous l'eau.)

JUSTIN : Eh ben dis donc, elle est drôlement douée en apnée.

(Tracy rit, mais se rend compte que quelque chose ne va pas. Elle s'approche de son amie.)

TRACY : Qu'est-ce qu'il se passe ? Jenny ? (Jenny se débat. Tracy se tourne vers Justin.) Aide-moi ! (Justin vient à la rescousse.) Jenny, qu'est-ce qu'il y a ?! Au secours !

(Jenny est en train de se noyer. Justin tente de lui prendre les mains, mais sans succès.)

JUSTIN : Elle veut pas lâcher ! (L'eau se met à bouillir.) La vache ! Qu'est-ce qu'il se passe ?!

TRACY : Jenny ! (Jenny hurle tandis que son visage s'ébouillante.) A l'aide ! Jenny ! Jenny ! Jenny !

(Jenny ne bouge plus. Justin la retire de l'eau, et ils découvrent son visage brûlé.)

JUSTIN : Oh, c'est pas vrai !

(Quelques instants plus tard, Dean et Sam arrivent sur les lieux, tandis que la police est déjà sur place. L'un des officiers interrogent Tracy.)

OFFICIER : Vous êtes sûre ?

TRACY : Oui.

(Dean arrête Sam d'un geste.)

DEAN : Je m'en occupe.

SAM : Fais gaffe. Elle est mineure.

DEAN : Non, mais pour qui tu me prends ?

(Sam entreprend de fouiller les lieux à la recherche d'un sac à sorts, tandis que Dean s'approche de Tracy et de l'officier.)

TRACY : C'est vraiment bizarre. L'eau dans la bassine n'était même pas chaude. J'avais essayé juste avant elle.

DEAN : Votre amie connaissait un certain Luc Wallace ? (Il montre sa carte.) Agent Sieger, FBI.

(L'officier laisse Dean prendre le relais.)

TRACY : Euh... C'est qui, Luc Wallace ?

DEAN : Il est mort hier.

TRACY : Je sais pas qui c'est.

(Sam montre à Dean qu'il a trouvé le sac à sorts.)

INT. MOTEL

(Nouvelle séance de recherches. Le sac à sort trouvé à la petite fête contenait les mêmes ingrédients que le premier.)

DEAN : Je te dis, les deux victimes étaient de vrais angelots. Il n'y a aucune raison que quelqu'un leur en veuille à ce point.

SAM : Mais c'est peut-être pas une vengeance.

DEAN : Ah oui, et d'où tu sors ça ?

SAM : La sorcière n'essaye peut-être pas de se venger. Je pense qu'elle veut faire un sortilège. Ecoute ceci... (Il lit.) "Trois personnes devront être sacrifiées en trois jours, la dernière avant minuit, le dernier jour de la dernière moisson." Dans le calendrier celtique, le dernier jour de la dernière moisson, c'est le 31 octobre.

DEAN : Halloween.

SAM : Exactement.

DEAN : A quoi servent les trois sacrifices dont tu parles ?

SAM : Eh bien, si j'en crois mes recherches, à invoquer un démon. Et pas n'importe lequel. Samhain.

DEAN : Je suis censé avoir peur ?

SAM : Dean. Samhain est le démon qui est à l'origine d'Halloween. Selon les croyances des Celtes, c'est au cours de la nuit du 31 octobre que le voile séparant les morts des vivants est le plus ténu. C'était la nuit de Samhain. Les gens portaient tous des masques afin d'échapper à son regard. Ils laissaient des friandises devant leurs portes pour l'apaiser, et ils sculptaient des citrouilles pour l'honorer. Il a été exorcisé il y a des siècles.

DEAN : Donc, même si Samhain est retourné en Enfer, la tradition est restée ?

SAM : C'est ça. Sauf qu'aujourd'hui, plus de démons, ni de sacrifices. Halloween se résume à donner des friandises à des enfants costumés.

DEAN : En clair, notre sorcière voudrait invoquer Samhain pour revivre le bon vieux temps ?

SAM : Tout ça est très sérieux.

DEAN : Mais je suis sérieux.

SAM : C'est de la sorcellerie de très haut niveau. Ce rituel ne peut être accompli qu'une fois tout les 600 ans.

DEAN : Le 600ième anniversaire doit tomber quand ?

SAM : Demain soir.

DEAN : Evidemment. Ca fait beaucoup de carnages et de destruction pour un seul démon.

SAM : Il aime la compagnie. Une fois réveillé, Samhain a le pouvoir d'invocation.

DEAN : Il invoquerait quoi, au juste ?

SAM : Un gros paquet de saletés maléfiques , qui le suivrait partout comme s'il était le joueur de flûte de Hamelin.

DEAN : On peut s'attendre à des fantômes ?

SAM : Ouais.

DEAN : Des zombies ?

SAM : Hm-mm.

DEAN : Des farfadets ?

SAM : Dean....

DEAN : Ah ben, ils sont flippants, ils ont de toutes petites mains.

SAM : Ecoute. Il va commencer avec des fantômes et des goules. Et il ne va pas s'arrêter là. D'ici la fin de la nuit, il y aura tout les monstres qu'on a jamais croisé. Tout ceux qui peuvent exister. Réunis, au même endroit.

DEAN : Alors là j'ai peur.

(Ecran noir.)


EXT. RUE

(Dean est dans l'Impala, il se goinfre de bonbons. Il commence à avoir mal au ventre. SOn téléphone sonne, il décroche.)

DEAN : Salut.

INT. MOTEL

SAM : Ca donne quoi ?

DEAN : Ca va super. Je suis retourné bavarder avec madame lames de rasoir.

EXT.RUE

DEAN : Là, je suis planté devant chez elle depuis des heures, et j'ai pas le début du commencement de quoi que ce soit.

INT. MOTEL

SAM : Ecoute, la personne qui a déposé ces sortilèges devait avoir accès aux deux maisons. Il doit forcément y avoir un lien.

EXT. RUE

DEAN : Ouais, ben j'espère qu'on va vite le trouver, parce que je sens plus ma fesse droite. Oh, j'y crois pas....

SAM : Arrête un peu de te plaindre.

DEAN : Attend, Sam, tu vas pas croire ce que je vois.

(On voit alors ce que voit Dean. Tracy, la jeune adolescente de la fête, frappe chez Erica Wallace, qui lui confie son bébé.)

INT. MOTEL

(Dean rentre de son escapade.)

SAM : Alors ? C'était la pom-pom girl en fin de compte ?

DEAN : Tracy. C'est la baby-sitter des Wallace. Elle m'avait dit qu'elle ne connaissait pas Luc Wallace.

SAM : Drôle de look pour une sorcière de plusieurs centaines d'années.

DEAN : Ouais, mais si t'étais une vieille peau de 600 balais, et qu'il te fallait un costume pour avoir l'air normal, tu prendrais pas la jolie pom-pom girl ? Moi si.

(Il semble perdu dans des pensées pas très catholiques, ce qui n'échappe pas à Sam.)

SAM : En tout cas, Tracy n'est pas aussi innocente qu'elle en a l'air. J'ai fais quelques recherches. Apparemment, elle a eu une violente altercation avec l'un de ses professeurs. Et elle a été exclue du lycée.

(Sam montre le dossier de Tracy à Dean.)

INT. LYCEE

(Dean arrive dans l'atelier, où se trouvent des masques d'Halloween. L'un d'entre eux attire son regard. Il entend des cris horribles. Sam le rejoind.)

SAM : Ca te rappelle des souvenirs ?

DEAN : Comment ça ?

SAM : Ben tu sais bien, être adolescent, révolte constante....

DEAN : Ah.

SAM : T'avais compris quoi ?

DEAN : Non, rien du tout. (Dean aperçoit Justin en train sculpter un calumet.) Ca en revanche, ça me rappelle des souvenirs.

JUSTIN : Oh, non ! Le four est pas assez grand.

(Le professeur, Don Hardling, arrive avec un carton dans les bras.)

DON : Vous vouliez me parler, messieurs ?

SAM : Ah ! Monsieur Hardling !

DON : Appelez-moi Don, je vous en prie.

SAM : Comme vous voulez, Don.

DON : Tout mes élèves m'appellent comme ça.

DEAN : Ravi de vous rencontrer. Je suis l'agent Geddy, et voici l'agent Lee. Nous aurions quelques questions à propos de Tracy David.

DON : Ah oui, Tracy. Une élève très douée, elle a beaucoup de talent. C'est dommage qu'elle ait été renvoyée.

DEAN : Vous et elle, vous avez eu, comment dire, une violente altercation ?

DON : Oui, elle était comme possédée. Si le proviseur Murrow n'était pas passé à ce moment-là, elle m'aurait arraché les yeux.

SAM : Pourquoi ?

DON : J'étais simplement aller la voir, pour qu'on parle un peu de son travail. Ce qu'elle faisait était devenu très dérangeant, et assez malsain.

DEAN : Comment ça ? Vous voulez dire, plus malsain que... ces trucs-là ?

DON : Elle couvrait des pages entières de ses cahiers de caractères étranges et de symboles. Et puis, il y avait aussi ses dessins. Des scènes très détaillées de carnages, sanglants et primitifs. Elle se représentait debout, au milieu des massacres, en train d'y participer.

SAM : Ces symboles dont vous parlez, vous pourriez les décrire ? Ils ressemblaient à ça ?

(Il lui montre l'artefact celtique.)

DON : Oui. Je crois que celui-là devait en faire partie, oui.

DEAN : Vous savez où se trouve Tracy ?

DON : Sûrement dans son appartement.

DEAN : Son appartement ?

DON : Oui, elle est arrivée ici, il y a environ un an, toute seule. A ce que je sais, elle a le statut de mineure émancipée. A se demander comment étaient ses parents.

EXT. MOTEL

(Dean revient, Sam le rejoind.)

DEAN : Alors ?

SAM : J'ai trouvé aucune trace de Tracy. T'as eu plus de chance avec ses amis ?

DEAN : La chance est pas trop notre rayon. Ses amis savent pas où elle est, elle a dû prendre son balai et s'envoler.

SAM : Elle est peut-être en train de faire le dernier sacrifice.

DEAN : Ouais ben ça, je suis au courant.

(Un garçon déguisé en cosmonaute s'arrête devant eux avec un seau.)

GARCON : Des friandises, ou une farce.

DEAN : Ici c'est un motel.

GARCON : Et alors ?

DEAN : Alors, on n'a pas de friandises.

SAM : Ben si, on en a plein dans la voiture-

DEAN : On en avait, mais il n'y en a plus. (Au garçon.) Désolé, mon grand, on a rien pour toi.

GARCON : Je veux des friandises.

DEAN : Tu crois pas que t'en as mangé assez comme ça ?

(Le petit garçon lui lance un regard noir. Sam avance vers la chambre, un sourire moqueur aux lèvres.)

INT. MOTEL

(Sam entre, et découvre Castiel. Il ne sait évidemment pas qui c'est, alors il braque son arme.)

SAM : Qui êtes-vous ?

DEAN : Sam ! Non, attend. C'est Castiel. L'ange. (Il voit un autre homme qui se tient près de la fenêtre.) Je ne sais pas qui est l'autre.

CASTIEL : Bonjour, Sam.

SAM : Oh mon Dieu ! Euh... Désolé, je voulais pas... Pardon.... C'est un honneur ! J'ai tellement entendu parler de toi.

(Il lui tend la main. Il se passe un moment avant que Castiel ne la prenne.)

CASTIEL : Et moi, de toi. Sam Winchester. Le garçon au sang de démon. Je suis ravi que tu ais arrêté de te servir de tes pouvoirs extra- sensoriels.

URIEL : A l'avenir, évite de recommencer.

DEAN : D'accord, comme tu veux, Grincheux. (A Castiel.) C'est qui ton pote ?

CASTIEL : Vous avez empêché l'invocation de Samhain ?

DEAN : Pourquoi ?

CASTIEL : Dean, avez-vous localisé la sorcière ?

DEAN : Ouais, c'est bon, on l'a identifiée.

CASTIEL : Et vous l'avez éliminée ?

SAM : Non, mais....

DEAN : On sait qui c'est.

CASTIEL : Apparemment, la sorcière sait, elle aussi, qui vous êtes. (Il prend un sac à sorts.) Nous avons découvert ceci, caché dans l'un des murs de cette chambre. Si nous ne l'avions pas trouvé, l'un d'entre vous serait certainement mort. Vous savez où elle se trouve ?

(Dean et Sam se regardent.)

DEAN : On y travaille.

CASTIEL : C'est très regrettable.

DEAN : Qu'est-ce que ça peut vous faire ?

CASTIEL : L'invocation de Samhain est l'un des 66 sceaux.

DEAN : Donc, ça concerne votre ami Lucifer.

URIEL : Lucifer n'est en aucun cas un de nos amis.

DEAN : C'était une façon de parler.

CASTIEL : Lucifer ne doit pas se réveiller. Samhain doit rester où il est. Il faut à tout prix empêcher l'ouverture du sceau.

DEAN : Ok, ça roule. Si vous nous dites où se trouve la sorcière, on file la zigouiller, et tout le monde sera content.

CASTIEL : Nous ne sommes pas omniscients. Cette sorcière est très puissante. Elle arrive à échapper à notre surveillance.

SAM : Ok, mais on a déjà découvert qui elle est. Alors, si on travaille tous ensemble-

URIEL : Assez discuté.

DEAN : Bon, mais t'es qui toi ? Et pourquoi on devrait t'écouter ?

(Uriel se retourne.)

CASTIEL : Je vous présente Uriel. Il est ce qu'on pourrait appeler... un spécialiste.

DEAN : Quel genre de spécialiste ? (Uriel et Castiel se regardent.) Vous allez faire quoi ?

CASTIEL : Vous... feriez mieux de quitter cette ville, au plus vite.

DEAN : Pourquoi ?

CASTIEL : Parce que nous allons bientôt la détruire.

(Ecran noir.)


INT. MOTEL

DEAN : C'est ça votre plan ?! Vous allez éliminer toute cette ville ?!

CASTIEL : Il n'y a plus de temps à perdre. Cette sorcière doit mourir, et le sceau ne doit pas être ouvert.

SAM : Non, mais il y a plus d'un milliers de personnes qui habitent ici !

URIEL : 1214 pour être exact.

SAM : Vous êtes prêts à tous les éliminer ?!

URIEL : Mais ce n'est pas la première fois, que je suis obligé de purifier une ville.

CASTIEL : Ecoutez. Je comprend votre réaction, tout ceci est regrettable.

DEAN : Oh, regrettable ?!

CASTIEL : Nous devons résister. Trop de sceaux ont déjà été ouverts.

DEAN : Vous vous plantez sur deux ou trois sceaux, et c'est cette ville qui doit payer ?!

CASTIEL : Il s'agit de sacrifier un millier de vies pour en sauver plus de six milliards. Nous sommes obligés de faire un choix.

DEAN : Oh oui, bien sûr. C'est vrai. Il n'y a vraiment pas d'autres solutions.

CASTIEL : Lucifer ne doit pas se réveiller. Si ça arrive, l'Enfer tout entier lui emboîtera le pas. Tu es prêt à courir un tel risque ?

SAM : On va arrêter la sorcière avant qu'elle fasse l'invocation ! Le sceau ne sera pas ouvert, et personne n'aura à mourir !

URIEL : Nous perdons un temps précieux avec ces stupides primates.

CASTIEL : Je suis désolé. Mais nous avons des ordres.

SAM : Non, vous ne pouvez pas faire ça. Vous êtes des anges ! Normalement les anges... les anges sont censés être miséricordieux !

URIEL : Qui a dit ça ?

CASTIEL : Nous n'avons pas le choix.

DEAN : Si, bien sûr que vous l'avez. Ca ne vous ai jamais arrivé de remettre en cause un de vos ordres, hein ? Vous êtes des soldats bien obéissants ?!

CASTIEL : Mëme si ça vous parait difficile à croire... Surtout gardez la foi, notre plan est juste.

SAM : Comment vous pouvez dire ça ?

CASTIEL : Parce que nos ordres émanent du Paradis. C'est ça qui les rend justes.

DEAN : Ca doit faciliter la vie. D'être toujours sûr d'avoir raison.

CASTIEL : Dis-moi un peu, Dean. Quand il arrivait à ton père de te donner un ordre, tu obéissais ou pas ?

DEAN : Désolé de te décevoir, mais le plan vient de changer.

URIEL : Vous vous croyez capables de nous arrêter ?

DEAN : Bien sûr que non. Mais si vous comptez éliminer toute cette ville... Alors il faudra nous éliminer nous aussi, parce qu'on n'a pas l'intention de bouger. Si vous vous êtes donnés tout ce mal pour me sortir de l'Enfer, c'est que je dois avoir une certaine valeur pour votre patron. Alors si tu veux me tuer. Vas-y. On verra ce qu'il en dira.

URIEL : Je peux te faire quitter cette ville par la force, s'il le faut.

DEAN : Oui, mais tu devras me tuer. Et on se retrouve devant le même problème. Non mais franchement. Tu veux éradiquer une ville entière, pour une seule petite sorcière ? T'essaierais pas de nous prouver quelque chose, toi ? (A Castiel.) On peut y arriver. On va retrouver cette sorcière, et on va empêcher l'invocation.

URIEL : Castiel ! Je ne vais pas laisser-

CASTIEL : Ca suffit ! (A Dean.) Je vous conseille d'agir rapidement.

EXT. MOTEL

(Les boys se dirigent vers l'Impala. Dean découvre avec horreur que quelqu'un, probablement le petit garçon à qui il a refusé des friandises, a lancé des oeufs sur le capot de la voiture.)

DEAN : Je te retrouverai ! (Il entre dans la voiture, et sent que Sam est déconcerté par quelque chose.) Quoi ?

SAM : Rien. Je les imaginais pas comme ça.

DEAN : Qui, les anges ?

SAM : Ouais.

DEAN : Je t'avais prévenu pourtant.

SAM : Ouais. Je sais. Je pensais juste qu'ils seraient vertueux.

DEAN : Ouais. Ils sont vertueux, et c'est un peu ça le problème. Il y a rien de plus dangereux qu'une bande de trous d'uc qui croit être en mission pour le Seigneur.

SAM : Mais... Si ces types sont les envoyés du Seigneur, ça ne correspond pas à ce pourquoi je prie depuis des années.

DEAN : Je sais que pour toi, la religion, c'est du sérieux. Mangez, ceci est mon corps, et tout les trucs comme ça. D'accord, il y a quelques brebis galeuses, mais il faut pas que tu perdes ta foi pour autant. Et puis, on sait jamais. Peut-être que Dieu peut pas les blairer. Je dis simplement qu'il faut pas que tu abandonnes, c'est tout. Mel Brook était un connard, mais le baseball est un sport génial. (Sam sourit faiblement. Il prend l'os du sac à sort dans ses mains, songeur.) Alors, tu vas localiser cette sorcière, ou tu vas rester là à t'astiquer l'os ?

SAM : T'as une idée de la chaleur nécessaire pour carboniser un os comme ça ?

DEAN : Non.

SAM : Il faut une température très élevée. Plus que celle d'un feu de camps ou d'un four de cuisine.

DEAN : Ok, monsieur le cuistot, où tu veux en venir ?

SAM : Il faut qu'on fasse un petit arrêt.

INT. LYCEE

(Dean et Sam se rendent dans l'atelier d'arts plastiques.)

DEAN : Ok, Tracy s'est servie du four pour carboniser l'os. Ca change quoi ?

SAM : Dean. Le gri-gri ne s'est pas retrouvé dans notre chambre après qu'on a parlé à Tracy.

DEAN : Non, mais après qu'on a vu son prof.

SAM : Regarde. (Il montre le cadenas qui se trouve sur un tirroir du bureau de Don. Il prend un marteau, brise la serrure, et ouvre. Ils y trouvent des os de bébé.) C'est pas vrai. Des os d'enfant.

DEAN : Ca m'étonnerait qu'il les garde pour son chien.

EXT. PARC

(Des enfants déguisés passent devant un banc, sur lequel Uriel est assis. Castiel se tient debout, à ses côtés.)

CASTIEL : La décision a été prise.

URIEL : Hm-mm. Par un vulgaire primate.

CASTIEL : Ne les appelle pas comme ça.

URIEL : Pourtant, c'est ce qu'ils sont. Des sauvages. De vulgaires tas de viande sur pattes.

CASTIEL : Ce que tu dis frise le blasphème. Il y avait une raison pour qu'on nous envoie le sauver, il a du potentiel. Il peut arrêter la sorcière. (Il s'asseoit.) Quoiqu'il en soit... Ce n'est plus de notre ressort.

URIEL : Nous pouvons reprendre les choses en main.

CASTIEL : Que suggère-tu que nous fassions ?

URIEL : Nous n'avons qu'à entraîner Dean Winchester loin d'ici. Et il ne nous restera plus qu'à effacer cette insignifiante petite ville de la carte.

CASTIEL : Tu sais quels sont nos véritables ordres. Tu as l'intention de désobéir ?

EXT. RUE

(Des enfants passent devant une maison, qui parait vide,. Personne n'y vient frapper. De la lumière parvient de la cave.)

INT. CAVE

(Tracy est attachée et baillonée, tandis que Don récite une formule près d'un autel. Il s'approche ensuite de la jeune femme avec un long couteau, et s'apprête à la tuer, quand Dean et Sam arrivent et lui tirent dessus. Ils détachent ensuite Tracy.)

TRACY : Merci, j'ai cru qu'il allait me tuer. Cet espèce de tordu ! Non, mais franchement, vous avez vu ce qu'il faisait ?! Vous l'avez entendu ?! Franchement, j'en reviens pas ! Son incantation, c'était n'importe quoi. Mon frère a toujours été un peu corniaud sur les bords. (Dean et Sam réagissent aussitôt, mais Tracy est plus rapide et les plaque au sol avec ses pouvoirs.) Il allait faire de moi le dernier sacrifice. C'était son idée. Mais à présent, c'est à lui que revient cet honneur. Pour que notre Maître revienne. Le rituel doit impérativement être accompli par deux personnes. Ca fait 600 longues années que je suis forcée de supporter ce pauvre crétin prétentieux. Tout ce temps passé à préparer ce moment, c'était insupportable. J'ignore comment j'ai pu me retenir de l'éventrer. (Elle récupère le sang de Don dans une coupe.) Et vous, vous le tuez d'une balle. Oh, j'adore votre style. Vous savez qu'à mon époque, cette nuit était la seule où on ne laissait pas sortir les enfants. Ce soir, vous allez découvrir quel est le véritable visage d'Halloween.

(Tracy s'approche de l'autel, et récite la formule. Pendant ce temps, Sam s'approche du sang de Don et s'en recouvre le visage.)

DEAN : Sammy.... Qu'est-ce que tu fais ?

SAM : Fais exactement comme moi.

(Il prend du sang et recouvre le visage de son frère, qui se montre perplexe. La terre craque, et le démon Samhain sort par la faille, puis pénètre dans le corps de Don. Il s'avance ensuite vers Tracy, lui prend son visage entre les mains, et l'embrasse.)

TRACY : Mon amour....

SAMHAIN : Tu as vieilli.

TRACY : Ce visage... Ce n'est qu'une illusion.

SAMHAIN : Tu sais bien que le temps n'a pas d'emprise sur ta beauté. (Il lui brise la nuque.) Sale catin.

(Il s'arrête devant les corps de Sam et Dean, mais ils apparaissent extrêmement flous. Il passe, et s'en va. Dean et Sam ouvrent les yeux.)

DEAN : C'était quoi ce délire ?

SAM : La légende d'Halloween. Les gens portaient un masque pour échapper à son regard. J'ai voulu tenter le coup.

DEAN : Tu as voulu tenter le coup ?!

(Ecran noir.)


EXT. RUE

(Samhain passe devant les gens, qui sont tous déguisés, aussi ne fait-il pas attention à eux. Dean et Sam sortent de la maison.)

DEAN : Où est-ce qu'il est allé d'après toi ?

SAM : Où est-ce que tu irais pour invoquer les forces des ténèbres ?

DEAN : Au cimetière.

SAM : Ouais. (Ils montent dans l'Impala et se mettent en route pour le cimetière.) Le démon a l'air plutôt puissant.

DEAN : Ouais.

SAM : Il faudra plus que des armes ordinaires pour le tuer.

(Dean regarde son frère, et comprend.)

DEAN : Sam, tu ne te serviras pas de tes pouvoirs.

SAM : Mais, Dean-

DEAN : N'y pense même pas. Le couteau de Ruby suffira.

SAM : Pourquoi ?

DEAN : Parce que les anges te l'ont dit, pour commencer !

SAM : Mais, je croyais que c'était une bande de fanatiques ?

DEAN : Ouais, mais ils ont raison sur ce coup-là.

SAM : Ouais, enfin ils ont pas l'air d'avoir raison sur grand chose.

DEAN : Bon d'accord, oublie les anges. T'as qu'à te dire qu'utiliser tes pouvoirs, c'est comme jouer avec le feu. (Il lui tend le couteau de Ruby.) S'il te plaît.

(Sam soupire et finit par prendre le couteau.)

INT. CIMETIERE

(Une bande de jeunes, dont Justin, font la fête dans le mausolée. Quelqu'un descends les marches.)

JUSTIN : Shh ! Fermez-là, voilà les flics ! (C'est Samhain qui s'avance jusqu'aux grilles.) Monsieur Hardling ?! 'Fin je veux dire... Don ?! (Samhain ferme les grilles à clés, passe sa main dessus, et s'en va.) Euh, Don, vous... vous nous avez enfermés.

(Soudain, les portes des caveaux commencent à trembler. Un zombie sort et entraîne Justin dans son caveau. Du sang en gicle. Tout les jeunes se précipitent aux grilles et appellent à l'aide. Dean et Sam descendent.)

SAM : Occupe-toi d'eux !

DEAN : Non, t'y vas pas tout seul !

SAM : Fais ce que je te dis !

(Sam s'en va. Dean se tourne vers les jeunes.)

DEAN : Reculez-vous ! Reculez-vous ! (Il tire sur les grilles, et les ouvre.) Allez-y, sortez ! Dépêchez-vous ! (Les jeunes sortent en courant, laissant seul Dean avec les zombies qui commencent à sortir.) On va voir ce que t'as dans le ventre.

(Sam de son côté, cherche Samhain. Il le trouve au fond d'un couloir. Samhain fait surgir une lumière d'un blanc éclatant, mais ça n'a aucun effet sur Sam.)

SAM : Dommage. Ton super rayon démoniaque.... Ca marche pas sur moi.

(Samhain se jette sur Sam, qui réplique aussitôt, et amorce le combat. Dean, de son côté, tue les zombies les uns après les autres. Un esprit se manifeste alors.)

DEAN : Les fantômes s'y mettent aussi, alors. Finit de jouer. Je vais tout faire cramer.

(Le combat s'annonce mal pour Sam. Il saisit le couteau de Ruby, mais Samhain s'en débarasse. Au pied du mur, Sam décide d'utiliser ses pouvoirs. Samhain est coriace, alors Sam est obligé de forcer. Dean assiste à la scène. Sam l'aperçoit mais continue, jusqu'à saigner du nez. Finalement, il parvient à renvoyer Samhain en Enfer. Ecran noir.)


INT. MOTEL

(Un jour après Halloween. Sam fait ses bagages, quand Uriel apparaît sans prévenir.)

URIEL : Demain, c'est le 2 novembre. C'est un peu un anniversaire pour toi.

SAM : Qu'est-ce que tu fais ici ?

URIEL : Le jour où Azazel a tué ta mère. Et également ta petite amie, 22 ans plus tard. Ca doit être dur de vivre avec ça. Pourtant, tu n'as pas hésité à utiliser les pouvoirs qu'il t'a donné, grâce à son sang impur qui coule à présent dans tes veines.

SAM : Je te demande pardon ?

URIEL : On t'avait dit de ne pas te servir de tes pouvoirs.

SAM : Qu'est-ce que tu aurais voulu que je fasse ?! Ce démon était sur le point de nous tuer, moi et mon frère ! Et tout les gens de cette ville !

URIEL : Nous t'avions ordonné de ne pas t'en servir.

SAM : Si jamais Samhain et son armée avaient pu s'attaquer à cette ville-

URIEL : Tu as été prévenu. C'est la deuxième fois.

SAM : En fait, mon frère avait raison à propos de vous. Vous êtes des trous d'uc.

(Uriel s'approche soudainement de Sam.)

URIEL : La seule raison pour laquelle tu es encore en vie, Sam Winchester, c'est parce que tu nous as été utile. Mais dès l'instant où ce ne sera plus le cas, à la seconde où tu commenceras à devenir une gêne pour nous, si tu fais un pas de travers. Un seul. Je te réduirais en poussière. Et en ce qui concerne ton frère. Tu ferais mieux de lui dire d'arrêter de monter sur ses grands chevaux. Et demande-lui.... Quels sont ses souvenirs de l'Enfer ?

(Uriel s'envole, laissant Sam déconcerté.)

EXT. PARC

(Dean est assis sur un banc, lorsqu'il est rejoind par Castiel.)

DEAN : Laisse-moi deviner. T'es venue pour me faire la morale.

CASTIEL : Non.

DEAN : Tant mieux parce que je suis pas d'humeur pour ça.

CASTIEL : Je ne suis pas là pour te juger, Dean.

DEAN : Alors t'es venu pour quoi ?

CASTIEL : Les ordres qu'on nous a donné-

DEAN : Tu sais, je commence à en avoir ma claque de vos ordres.

CASTIEL : Nos ordres.... ne consistaient pas à empêcher l'invocation de Samhain. Nous devions faire ce que tu nous disais de faire.

DEAN : Donc, vos ordres étaient de suivre mes ordres ?

CASTIEL : C'était un test. Nous voulions savoir comment tu allais te comporter. Une fois que tu te retrouverais au coeur d'une bataille.

DEAN : Ce n'était qu'une sorcière. Pas le débarquement de Normandie. (Castiel rit.) Alors, ça veut dire que j'ai foiré votre test. C'est pas grave. Tu veux savoir pourquoi ? Si jamais tu me proposais, là maintenant, d'utiliser tes pouvoirs pour me ramener dans le passé et recommencer tout à zéro, je prendrai la même décision. Je ne sais pas du tout ce qu'il va se passer quand tout les sceaux seront brisés, je ne sais pas de quoi demain sera fait. Ce que je sais en revanche, c'est que tout ça, là. Ces enfants. Ces balançoires, ces arbres. Tout ça. C'est encore là, grâce à ce qu'on a fait, mon frère et moi.

CASTIEL : Je pense que tu m'as mal compris. Contrairement à ce que tu crois, j'ai prié pour que tu choisisses de sauver cette ville.

DEAN : Vraiment ?

CASTIEL : Toutes ces personnes, chacune d'entre elles, est une création de mon père. Ce sont ses chefs-d'oeuvres. A présent, même si vous avez arrêté Samhain, le sceau a été ouvert. Ce qui nous rapproche un peu plus de l'Enfer sur Terre pour toute la Création. Et quand je dis ça, ce n'est pas qu'une expression, Dean. C'est la réalité. Tu es le mieux placé pour comprendre ce que ça veut dire. Si je te confie quelque chose, tu me promets de le garder pour toi ?

DEAN : Vas-y.

CASTIEL : Je ne suis pas... un bon petit soldat, comme tu le dis. Moi aussi, je me pose des questions. Je suis en proie au doute. Aujourd'hui, je suis incapable de dire précisément où est le bien et où est le mal. Je ne saurais pas te dire si tu as échoué au test, ou non. Mais, dans les mois à venir, tu vas être forcé de prendre beaucoup d'autres décisions. Et, crois-moi, je n'envie pas les responsabilités qui t'attendent. Je ne t'envie pas du tout.

(Castiel et Dean se regardent un long moment. Dean détourne le regard un instant, et lorsqu'il se tourne de nouveau vers Castiel, celui-ci a déjà disparu.)


FIN DE L'EPISODE

 

Ecrit par deanlove35.

SUBTITLE: Two Days Before Halloween

 

EXT. WALLACE HOUSE – DAY


A kid is putting a skull in front of a headstone on the lawn in the front yard, decorating for Halloween. A woman walks up with a big candy bucket in her left hand, and a pumpkin and grocery bag in the other. The woman walks up the stairs onto the porch and in the house.

 

INT. WALLACE KITCHEN – DAY


A baby is being fed some orange baby food by a man. The woman walks in and sets the pumpkin on the counter along with the grocery bag.


MRS. WALLACE:

Ooh-


LUKE:

How was the store?


MRS. WALLACE:

Oh, madness.


MRS. WALLACE:

Everyone in town was stocking up. ( She reaches over to the baby in the chair. ) Hi sweetie.


She walks over to a cupboard above the counter and opens it with the pail of candy in her hand.


LUKE:

Did, uh, you get enough?


MRS. WALLACE:

Oh, hey, I had to arm wrestle Norma Bleaker for these.


LUKE:

Honey, she’s 74.


MRS. WALLACE:

And a lot stronger than she looks. ( LUKE reaches for the candy to take a piece, she swats his hand away. ) Ah-ah-ah, remember last year? We ran out at 6:30.


LUKE:

It’s just one piece.


He goes to reach for a piece again, and she swats his hand away again.


MRS. WALLACE:

Ah-ah-ah-ah, you can have as much as you want after Halloween.


MRS. WALLACE:

Who needs a bath? Huh? Huh? ( She lifts the baby out of the high chair.) Oh, there we go! ( She looks at LUKE ) You coming?


LUKE:

I’ll uh, I’ll be up in a minute.


MRS. WALLACE:

Okay


After she leaves LUKE turns and opens the cupboard and gets a piece of candy.


LUKE:

Oh-


He pulls out his fingers and there is blood on them. He reaches back in, moaning in pain as he pulls a double sided razor free and takes it out of his mouth, blood coming out of the cut as he does. When he looks at it, he starts to gag, and grabs the countertop as he leans over and starts spitting blood. He spits out another razor blade and continues to spit blood and kneel over. LUKE spits another razor blade and falls down onto the floor.


MRS. WALLACE:

Luke what’s taking you so long?


She walks back in holding the baby and sees him on the floor, blood starting to expand in a pool around his open mouth, and his eyes staring blanky.


MRS. WALLACE:

Oh, my God. Oh, my God!


She screams.

 

 

ACT ONE

INT. WALLACE KITCHEN – DAY


SAM:

Now how many razor blades did they find?


SUBTITLE: One Day Before Halloween


MRS. WALLACE sighs, and responds nearly in tears.


MRS. WALLACE:

Two on the floor, one in his stomach and one was stuck in his throat. He swallowed four of them, how is that even possible?


She notices DEAN looking around the front of the stove and in the oven door.


MRS. WALLACE:

The candy was never in the oven.


DEAN:

We just have to be thorough Mrs. Wallace.


SAM:

Did the police find any razors in the rest of the candy?

MRS. WALLACE:

No, I mean, I don’t think so.


MRS. WALLACE:

I just- I can’t believe it. You hear urban legends about this stuff, but it actually happens?


SAM:

More than you might imagine.


DEAN emerges from the floor, and shows SAM a hex bag, behind MRS. WALLACE’s back so she can’t see, and makes sure to keep her from seeing it. SAM sighs and looks at MRS. WALLACE.


SAM:

Mrs. Wallace, did Luke have any enemies?


MRS. WALLACE:

Enemies?


SAM:

Anyone who might have held a grudge against him?


MRS. WALLACE:

What do you mean?


SAM:

Co-workers? Neighbors? Maybe a woman.


MRS. WALLACE gets what SAM means and gets offended.


MRS. WALLACE:

Are you suggesting an affair?


SAM:

Is it possible?


MRS. WALLACE:

No! No, Luke would nev-


SAM:

I’m very sorry, we just have to consider all possibilities.


MRS. WALLACE:

If someone wanted to kill my husband don’t you think they’d find a better way than a razor in a piece of candy he might eat?


SAM looks over at DEAN who raises his eyes at SAM.

 

INT. MOTEL ROOM – DAY


SAM is sitting on a couch, with his laptop and a few books on the coffee table in front of him, flipping the pages of the books. He picks up something from the hex bag that looks organic, and holds it up, having stopped flipping the pages of the book. DEAN enters the room and tosses his keys on the table under the window, and opens a piece of candy tossing it in his mouth. SAM sees him do this.


SAM:

Really? After that guy choked down all those razor blades?


DEAN:

It’s Halloween, man.


SAM:

Yeah, for us every day is Halloween.


DEAN sits down on the arm of the couch and looks at SAM’s research.

DEAN:

Don’t be a downer, anything interesting?


SAM:

Well, we’re on a witch hunt, that’s for sure, but this isn’t your typical hex bag.


SAM indicates the hex bag that is laid out cloth now on the table. There is a silver piece, the size of a coin, and something small and charred in addition to the organic thing (looks like a dried up flower).


DEAN:

Hmm, no?


SAM picks up the dried up flower looking piece.


SAM:

Goldthread, an herb that’s been extinct for two hundred years. And this- ( He picks up the silver piece ) Is celtic, and I don’t mean some new age knock off. It looks like the real deal, like 600 years old real.


DEAN has picked up the small charred thing and smells it.


SAM:

And um…that is the charred metacarpal bone of a newborn baby.


DEAN:

Ugh-


He puts the bone down, and looks disgusted.


DEAN:

Gross


SAM picks up the bone.


SAM:

Relax man, it’s like, at least a hundred years old.


DEAN:

Oh, right, like that makes it better? Witches man, they’re so friggin’ skeevy.


DEAN moves over to the chair next to the couch and sits down.


SAM:

Yeah, well it takes a pretty powerful one to put a bag like this together. More juice than we’ve ever dealt with, that’s for sure. What about you? Find anything on the victim?


DEAN:

This Luke Wallace? He was so vanilla that he made vanilla seem spicy. SAM scoffs at their lack of leads.


DEAN:

I can’t find any reason why somebody would want this guy dead.

 

INT. BASEMENT – NIGHT


There is a party going on of high school aged kids. Two girls (the one dressed in a nurse outfit is JENNY and the one dressed in a cheerleader outfit is TRACY) walk through the party, and a guy dressed in full costume walks between them, bumping into them.


GUY:

Hey.


JENNY:

This party blows. We should just go TP somebody.


TRACY looks at her, but turns around and sees someone and walks over.


TRACY:

Uh- hey Justin.


JUSTIN:

Yo-


TRACY:

You break into the booze yet?


JUSTIN:

Uh- it’s triple locked. So, you guys going to that mausoleum party tomorrow night?


JENNY:

Are you gonna be there?


JUSTIN:

It’s gonna be rad, I’m gonna get so baked!


He laughs and JENNY, trying to be flirty, laughs along with him.


JENNY:

Well, it’s gotta be better than this G-rated assfest.


TRACY:

Oh, come on, it’s not that bad. ( She turns and notices a tub with water and apples in it ) Oh, check it out.


JUSTIN:

Okay, bobbing for apples is lame.


TRACY:

Oh, come on, it’s Halloween.


JUSTIN:

Mmm…lame.


TRACY gives him a look, and turns back around, kneeling down in front of the tub, and holds her hair as she bobs for an apple and gets one on the first try, her short cheerleader skirt coming up in the process. TRACY turns around in victory, and takes a bit out of the apple.


JUSTIN:

I stand corrected.


JENNY:

Well, I wanna try.


TRACY goes back and stands next to JUSTIN and JENNY goes to the tub, and kneels down, and tries, but can’t get an apple. She tries again, and misses. The third time she tries, her face gets stuck under the water.


JUSTIN:

Wow, she can really hold her breath.


TRACY laughs at him, but JENNY still doesn’t come up, and starts to struggle, her heels scraping across the floor trying to get some leverage. TRACY and JUSTIN finally realize something is wrong, and TRACY goes over to the tub and kneels beside JENNY.


TRACY:

Jenny?


JENNY continues to struggle to no avail, and TRACY turns around to JUSTIN.


TRACY:

Help me!


JUSTIN goes to help TRACY.


TRACY:

Jenny what’s wrong?


TRACY and JUSTIN continue to pull of JENNY, but she doesn’t manage to get her head above the water.


TRACY:

Help!


JUSTIN tries to pry her hand off the side of the tub, but can’t get that loose either.


JUSTIN:

Come on, let go.


The water in the tub starts to bubble and steam rises off the surface.


JUSTIN:

What is happening?


TRACY:

Jenny, come on!


JENNY screams under the water and her face turns red as she struggles.


TRACY:

Help! Jenny! Jenny!


JENNY stops struggling.


TRACY:

Jenny.


JUSTIN pulls JENNY up out of the water, and her face is boiled.


JUSTIN:

Oh, oh my God-


TRACY holds her mouth and stares at JENNY.

 

INT. BASEMENT – NIGHT


SAM and DEAN come down the stairs to the scene of the crime, where JENNY was killed. There is a guy with a ‘Forensic’ jacket on taking pictures of the bobbing for apples tub, and a police officer talking to TRACY.


POLICE OFFICER:

Have you been drinking?


TRACY:

Yes.


SAM goes to join the questioning and DEAN puts his hand up stopping him.


DEAN:

I got this one.


DEAN licks his lips, and SAM sighs.


SAM:

Two words: jail bait.


DEAN:

I would never-

SAM just rolls his eyes at DEAN and walks over to the couch and starts lifting the cushions, looking for a hex bag. DEAN smirks behind SAM’s back.


TRACY:

It’s just so weird, the water in the tub it wasn’t hot, I had just been in there myself.


DEAN:

Your friend didn’t happen to know a man named Luke Wallace?


TRACY turns to DEAN, and he holds up a badge.


DEAN:

Agent Seger, F.B.I.


TRACY:

Um, who’s Luke Wallace?


DEAN:

He died yesterday.


TRACY:

I don’t know who that is.


SAM holds up the hex bag to DEAN that he has found in the couch cushions, DEAN nods at him and looks down at TRACY.

 

INT. MOTEL ROOM – NIGHT


DEAN is on the computer at the table. SAM is lying on the bed looking through books. SAM sits up, looking intently at a book he is reading.


DEAN:

I’m telling you, both these vic’s are squeaky clean. There is no reason for a wicked bitch payback.


SAM:

Maybe cause it’s not about that.


DEAN looks at him questioningly, but says sarcastically.


DEAN:

Wow, insightful.


SAM:

Maybe this witch isn’t working the grudge, maybe they’re working a spell. Check this out.


SAM reads from the book.


SAM:

Three blood sacrifices over three days, the last before midnight on the final day of the final harvest. Celtic Calendar, the final day of the final harvest is October 31st.


SAM hands DEAN the book.


DEAN:

Halloween.


SAM:

Exactly.


DEAN:

What exactly are the uh, blood sacrifices for?


SAM:

Uh, if I’m right, this witch is summoning a demon, and not just any demon, Samhain.


DEAN:

Am I supposed to be impressed?


SAM:

Dean, Samhain is the damn origin of Halloween. The Celts believe that October 31st was the one night of the year when the veil was the thinnest between the living and the dead, and it was Samhain’s night. I mean, masks were put on to hide from him, sweets left on doorsteps to appease him, faces carved into pumpkins to worship him. He was exorcised centuries ago.


DEAN:

So even though Samhain took a trip downstairs the tradition stuck.


SAM:

Exactly, only now instead of demons and blood orgy’s Halloween is all about kids, candy and costumes.


DEAN:

Okay, so some witch wants to raise Samhain and take back the night?


SAM:

Dean, this is serious.


DEAN:

I am serious.


SAM:

We’re talking heavyweight witchcraft. This ritual can only be performed every six hundred years.


DEAN:

And the six hundred year marker rolls around…?


SAM:

Tomorrow night.


DEAN:

Naturally.


DEAN looks down at the book he has flipped to a page showing a demon on a heap of bodies holding a head in his hand.


DEAN:

Well it sure is a lot of death and destruction for one demon.


SAM:

That’s because he likes company. Once he's raised, Samhain can do some raising of his own.


DEAN:

Raising what, exactly?


SAM:

Dark, evil crap and lots of it, I mean, they follow him around like the friggin' Pied Piper.


DEAN:

So we're talking ghosts.


SAM:

Yeah.


DEAN:

Zombies.


SAM:

Mm-hmm.


DEAN:

Leprechauns?


SAM:

Dean-


DEAN:

Those little dudes are scary. Small hands.


SAM:

Look, it just starts with ghosts and ghouls, this sucker keeps on going, by nights end we are talking every awful thing we have ever seen. Everything we fight, all in one place.


DEAN:

It’s gonna be a slaughterhouse.

 

 

ACT TWO

EXT. WALLACE HOUSE – DAY


DEAN is sitting in the Impala outside of the house watching and eating candy. His cell phone starts to ring, and he pulls it out, flipping it open and looking at the caller ID before he answers.


DEAN:

Hey.


SAM is in the motel room, and has called DEAN, the shots switch between SAM in the MOTEL and DEAN in the Impala.


SAM:

How’s it going?


DEAN:

Awesome, yeah, I talked with Mrs. Razor Blade again. I’ve been sitting out in front of her house for hours and I’ve got a big steamy pile of nothing.


SAM:

Look Dean, someone planted those hex bags, someone with access to both houses, there’s gotta be some connection.


DEAN:

Yeah, well I hope we find ‘em soon cause I’m starting to cramp like a-


DEAN stops suddenly as he sees something.


DEAN:

Son of a bitch.


Across the street, TRACY is walking up to the WALLACE house.


SAM (V.O.):

Quit whining.


DEAN:

No, Sam, I mean, son of a bitch.


DEAN watches as TRACY walks up to the door, knocks, and MRS. WALLACE opens it with the baby in her arms.


TRACY:

Hey.

MRS. WALLACE:

Hi.

TRACY: ( speaks to the baby ) Hi!

 

INT. MOTEL ROOM – DAY


DEAN throws the motel room key, with a ‘MOONLIGHT MOTEL 126’ keychain on it, onto the table, and SAM is lying on the bed with his laptop open.


SAM:

So, our apple bobbing cheerleader?


DEAN:

Tracy?


SAM:

Mm-hmm?


DEAN:

The Wallace’s babysitter, told me she never even heard of Luke Wallace.


SAM:

Huh, interesting look for a centuries old witch.


DEAN:

Yeah, well, if you were a six-hundred-year hag and you could pick any costume to come back in, wouldn't you go for a hot cheerleader? I would, hmm…


DEAN sits down on the other bed and gets lost in thought about that, and SAM looks at him furrowing his brow. DEAN notices and raises his eyebrows at Sam innocently.


SAM:

Well, Tracy’s not as wholesome as she looks. Did some digging, apparently she got into a violent altercation with one of her teachers, got suspended from school.


SAM hands DEAN the laptop, and we see what is on the screen, next to a picture of her are these notes:


NOTE: Student was suspended for a violent act on a teacher.

STUDENT NAME Tracy Davis

ADDRESS 27 Lirewenshire Lane

PARENT NAME Jerome Walker Davis

PARENT NAME Mary Jane Kanoli Davis

STUDENT EMAIL [email protected]

PARENT EMAIL [email protected]

GRADE 11

HOME ROOM Mr. Goldwyn

COUNCELLOR Mrs. Parks

EMERGENCY CONTACT Mary Davis 555-0892

 

EXT. HIGH SCHOOL – DAY


We see the front entrance of the high school.

 

INT. HIGH SCHOOL – DAY


DEAN walks into a room full of art masks, and looks up. He sees a particular demonic looking one, and focuses on it. We hear the screams and screeching we have when DEAN is dreaming since he got back from hell, signaling maybe the mask made him think of something from his time in hell. We see someone walk up behind DEAN.


SAM (V.O.):

Bring back memories?


DEAN:

What do you mean?


SAM:

Being a teenager, all that angst.


DEAN sighs a little relieved that SAM didn’t see what was going on with DEAN staring at the mask.


DEAN:

Oh.


SAM:

What’d you think I meant?


DEAN:

Nothing.


DEAN looks over at JUSTIN, who is putting a big bong shaped piece into a kiln.


DEAN:

Now that brings back memories.


JUSTIN:

Dude, I need a bigger kiln.


A teacher comes around a corner (DON HARDING)


DON:

You gentlemen wanna talk to me?


SAM:

Ah, Mr. Harding.


DON:

Oh, please, Don.


DON reaches for SAM’s hand


SAM:

Okay, Don.


DON reaches for DEAN’s hand next.


DON:

Even my students call me Don.


DEAN:

Yeah, we get it Don.


DEAN and SAM pulling out their badges.


DEAN:

I’m agent Getty, this is Agent Lee, we just had a few questions about uh, Tracy Davis.


DON:

Uh, yeah, Tracy, uh bright kid, loads of talent, it’s a shame she got suspended.


DEAN:

Uh, you two had a…uh, violent altercation.


DON:

Yeah, she exploded, if principle Murrow hadn’t walked by when he did, Tracy would have clawed my eyes out.


SAM:

Why?


DON:

I, uh, you know, I was only trying to rap with her about her work, it had gotten inappropriate and disturbing.


DEAN turns and indicates the angry masks hanging on the wall and the ceiling.


DEAN:

More disturbing, than, uh, those guys?


DON:

She would cover page after page with these bizarre cryptic symbols, and then there were the drawings.


DON:

Detailed images of killings, gory, primitive, and she would depict herself in the middle of them, participating.


SAM:

Symbols, what kind of symbols? Uh, anything like this?


SAM shows DON a small bag with the silver Celtic coin in it.


DON:

Yeah, yeah, I think that might have been one of them.


DEAN:

You know where Tracy is now?


DON:

I would imagine her apartment.


DEAN:

Her apartment?


DON:

Yeah, she got here about a year ago, alone, as I understood it, as an emancipated teen. God only knows what her parents were like.

 

EXT. MOONLIGHT MOTEL – DAY


DEAN drives up and parks the car and gets out as SAM walks up to the passenger side of the Impala from another direction.


DEAN:

So?


SAM:

Tracy was no where I could find. Any luck with her friends?


DEAN:

Nah, luck is not our style, her friends don’t know where she is, it’s like the bitch popped a broomstick.


DEAN and SAM make their way toward their motel room, and a kid dressed as an ASTRONAUT starts to walk toward them.


SAM:

She could be making the third sacrifice any time.


DEAN:

Yes, thank you Sam.


The ASTRONAUT walks up to them and holds up a bucket of candy.


ASTRONAUT:

Trick or treat.


DEAN:

This is a motel.


ASTRONAUT:

So?


DEAN:

So we don’t have any candy.


SAM:

No, we have a ton in the uh…


SAM looks back and points toward the Impala.


DEAN:

We did, but it’s gone.


SAM looks at DEAN, getting his meaning. The ASTRONAUT looks unimpressed and DEAN looks down at him.


DEAN:

Sorry kid, we can’t help ya.


ASTRONAUT:

I want candy.


DEAN:

Well, I think you’ve had enough.


The ASTRONAUT glares at DEAN, narrowing his eyes. As the ASTRONAUT walks past DEAN he shoves into him and DEAN puts his hands up.

 

INT. MOTEL ROOM – DAY


SAM enters their motel room and immediately draws his gun, and moves forward in an offensive stance, ready to attack.


SAM:

Who are you?!


DEAN rushes in, and tries to stop SAM.


DEAN:

Sam! Sam, wait! It’s Castiel.


DEAN puts his hand on SAM’s gun and pushes it down, and SAM stands there stunned.


DEAN:

The angel.


DEAN spots another figure in the room, standing by the window (URIEL).


DEAN:

Him, I don’t know.


SAM looks at CASTIEL in wonder and a smile crosses his face.


CASTIEL:

Hello Sam.


SAM:

Oh my God- er- uh- I didn’t mean to- sorry. It’s an honor, really, I- I’ve heard a lot about you.


SAM steps forward and holds out his hand to shake CASTIEL’s. DEAN goes and closes the door to their room, and CASTIEL looks at SAM’s hand like he isn’t sure what to do with it. SAM shakes it a little, and CASTIEL finally understands and puts his right hand in SAM’s.


CASTIEL:

And I, you. Sam Winchester-


CASTIEL:

The boy with the demon blood.


CASTIEL:

Glad to see you’ve ceased your extracurricular activities.


URIEL is still facing the window, but speaks.


URIEL:

Let’s keep it that way.


DEAN:

Yeah, okay, chuckles.


DEAN looks back at CASTIEL.


DEAN:

Who’s your friend?


CASTIEL:

This the raising of Samhain, have you stopped it?


DEAN:

Why?


CASTIEL:

Dean, have you located the witch?


DEAN:

Yes, we’ve located the witch.


CASTIEL:

And is the witch dead?


SAM:

No, but-


DEAN:

We know who it is.


CASTIEL walks over to the table by the bed.


CASTIEL:

Apparently the witch knows who you are too.


CASTIEL picks up a hex bag and shows it to them.


CASTIEL:

This was inside the wall of your room. If we hadn’t found it, surely one or both of you would be dead. Do you know where the witch is now?


DEAN and SAM exchange a look.


DEAN:

We’re working on it.


CASTIEL:

That’s unfortunate.


DEAN:

What do you care?


CASTIEL:

The raising of Samhain is one of the 66 seals.


DEAN:

So this is about your buddy Lucifer.


URIEL:

Lucifer is no friend of ours.


DEAN:

It’s just an expression.


CASTIEL:

Lucifer cannot rise, the breaking of the seal must be prevented at all costs.


DEAN:

Okay, great, well now that you’re here, why don’t you tell us where the witch is, we’ll gank her and everybody goes home.


CASTIEL:

We are not omniscient, this witch is very powerful, she’s cloaked even our methods.


SAM:

Okay, well we already know who she is, so if we work together-


URIEL:

Enough of this.


DEAN:

Okay, who are you and why should I care?


URIEL turns from the window and looks at DEAN.


CASTIEL:

This is Uriel, he’s what you might call a…specialist.


URIEL walks toward them.


DEAN:

What kind of specialist? What are you gonna do?


CASTIEL:

You- uh both of you, you need to leave this town immediately.


DEAN:

Why?


CASTIEL:

Because we’re about to destroy it.


SAM and DEAN exchange a worried glance.

 

 

ACT THREE

INT. MOTEL ROOM – DAY ( Same Room as the last scene, a few seconds later. )


DEAN:

So this is your plan, you’re gonna smite the whole friggin’ town?


CASTIEL:

We’re out of time, this witch has to die, the seal must be saved.


SAM:

There are a thousand people here.


URIEL:

One thousand two hundred fourteen.


SAM:

And you’re willing to kill them all?


URIEL:

This isn’t the first time I’ve…purified a city.


CASTIEL:

Look, I understand this is regrettable.


DEAN:

Regrettable?


CASTIEL:

We have to hold the line; too many seals have broken already.


DEAN:

So you screw the pooch on some seals and this town has to pay the price?


CASTIEL:

It’s the lives of one thousand against the lives of six billion, there’s a bigger picture here.


DEAN:

Right, cause you’re bigger picture kind of guys.


CASTIEL:

Lucifer cannot rise, he does and hell rises with him. Is that something that you’re willing to risk?


SAM:

We'll stop this witch before she summons anyone. Your seal won't be broken and no one has to die.


URIEL:

We're wasting time with these mud monkeys.


CASTIEL turns away from DEAN to URIEL.


CASTIEL:

I’m sorry, but we have our orders.


SAM:

No, you can’t do this, you’re angels, I mean aren’t you supposed to-

You’re supposed to show mercy.


URIEL:

Says who?


CASTIEL:

We have no choice.


DEAN:

Of course you have a choice, I mean, come on, what? You’ve never questioned a crap order, huh? What are you both just a couple of hammers?


CASTIEL:

Look, even if you can’t understand it, have faith, the plan is just.


SAM:

How can you even say that?


CASTIEL:

Because it comes from heaven, that makes it just.


DEAN:

Oh, it must be nice, to be so sure of yourselves.


CASTIEL:

Tell me something Dean, when your father gave you an order, didn’t you obey?


DEAN looks at CASTIEL and takes a second.


DEAN:

Well sorry boys, looks like the plans have changed.


URIEL:

You think you can stop us?


DEAN starts over and stands in URIEL’s face.


DEAN:

No, but if you’re gonna smite this whole town, then you’re gonna have to smite us with it, because we are not leaving. See, you went to the trouble of busting me out of hell, I figure I’m worth something to the man upstairs. So you wanna waste me, go ahead, see how he digs that.


URIEL:

I will drag you out of here myself.


DEAN:

Yeah, but you’ll have to kill me, then we’re back to the same problem. I mean, come on, you're gonna wipe out a whole town for one little witch. Sounds to me like you're compensating for something.


DEAN turns back and looks at CASTIEL.


DEAN:

We can do this, we will find that witch and we will stop the summoning.


URIEL:

Castiel! I will not let these peop-


CASTIEL holds up his hand at URIEL.


CASTIEL:

Enough!


CASTIEL stares at DEAN for a second.


CASTIEL:

I suggest you move quickly.

 

EXT. MOONLIGHT MOTEL – DAY


DEAN and SAM walk up to the Impala that is now splattered with eggs. DEAN walks around to the driver’s side as SAM opens the passengers side door. DEAN looks around, very mad.


DEAN:

Astronaut!

 

INT. IMPALA – DAY


DEAN takes a seat next to SAM in the Impala, and sees that SAM looks upset.


DEAN:

What?


SAM:

Nothing.


SAM is holding the hex bag in his hands and takes a breath.


SAM:

I thought they’d be different.


DEAN:

Who the angels?


SAM:

Yeah


DEAN:

Well, I tried to tell ya.


SAM:

I just…I mean, I thought they’d be righteous.


DEAN:

Well, they are righteous, I mean, that’s kinda the problem. Of course there’s nothing more dangerous than some a-hole who thinks he’s on a holy mission.


SAM:

But, I mean, this is God? And Heaven? This is what I’ve been praying to?


DEAN:

Look man, I know you’re into the whole God thing, you know, Jesus on a tortilla and stuff like that. But just because there’s a couple of bad apples doesn’t mean the whole barrel’s rotten. I mean, for all we know, God hates these jerks…don’t give up on this stuff is all I’m saying. Babe Ruth was a dick but baseball’s still a beautiful game.


SAM looks at him, but still looks disappointed, he starts to go through the contents of the hex bag in his hand, and picks up the bone.


DEAN:

Well, are you gonna figure out a way to find this witch, or are you just gonna sit there fingering your bone?


DEAN starts the Impala.


SAM:

You know how much heat it would take to char a bone like this Dean?


DEAN:

No.


SAM:

A lot, I mean, more than a fire or some kitchen oven.


DEAN:

Okay Betty Crocker, what does that mean?


SAM:

It means we make a stop.

 

INT. HIGHSCHOOL – DAY


DEAN walks over to a kiln in DON HARDING’s classroom at the school. SAM goes over to DON’s desk.


DEAN:

So Tracy used the kiln to char the bone, what’s the big deal?


SAM is rifling through the stuff on DON’s desk as DEAN walks over.


SAM:

Dean, that hex bag turned up in our room, not after we talked to Tracy-


DEAN:

After we talked to the teacher.


SAM notices a bottom drawer of DON’s desk is locked with a latch.


SAM:

Hey-


DEAN sees it too, and SAM gets a hammer off the table behind them and kneels down to hit the lock until it breaks free, and then opens the drawer where there are bones in a bowl, one charred, the others not, SAM straightens up.


SAM:

My God, those are all from children.


DEAN:

And I’m guessing he’s not saving them for the dog.

 

EXT. PARK – DUSK


CASTIEL is standing and URIEL is sitting on a park bench, as some children skip by in Halloween costumes.


CASTIEL:

The decision’s been made.


URIEL laughs.


URIEL:

By a mud monkey.


CASTIEL:

You shouldn’t call them that.


URIEL:

Ah, it’s what they are, savages, just plumbing on two legs.


CASTIEL:

You’re close to blasphemy.


URIEL sighs at him.


CASTIEL:

There’s a reason we were sent to save him, he has potential, he may succeed here.


CASTIEL sits down on the bench next to URIEL with a sigh.


CASTIEL:

And any rate, it’s out of our hands.


URIEL:

It doesn’t have to be.


CASTIEL:

And what would you suggest?


URIEL:

That we drag Dean Winchester out of here and then we blow this insignificant pinprick off the map.


CASTIEL:

You know our true orders, are you prepared to disobey?


URIEL just looks at him.

 

EXT. STREET – NIGHT


Kids are walking down the street in Halloween costumes with their parents. One small group walks up to a house and looks at the door, which is dark, and the mother dressed as a witch shakes her head at the little girl’s hand she is holding.


MOTHER:

No, no we won’t, let’s try this one.

 

EXT. BASEMENT – NIGHT


DON starts an incantation and we see a rope, the camera pans down the rope and we see TRACY tied up with the rope and a rag wrapped around her mouth, stifling her cries as she struggles to get free. The camera swings around and shows the dark altar that DON is standing at. He takes a knife and a chalice from the table and walks over to TRACY, he runs the tip of the knife down her neck, not drawing blood, but staring at her. DON raises the knife above his head to stab her, and gets shot from behind three times. DEAN and SAM have come, and DEAN goes over to TRACY to untie her as SAM checks DON’S body. DEAN cuts TRACY down and she rips of the gag.


TRACY:

Thank you, he was gonna kill me! Ugh, that sick son of a bitch. I mean, did you see what he was doing? Did you hear him? How sloppy his incantation was?


DEAN and SAM look up.


TRACY:

My brother-


DEAN and SAM both go to draw their guns again.


TRACY:

Always was a little dim.


TRACY throws up her hand and yells an incantation and DEAN and SAM fly back hitting the ground, and writhing around in pain.


TRACY:

He was gonna make me the final sacrifice, his idea, but now, that honor goes to him. Our master’s return? The spellwork’s a two man job you understand, so for six hundred years I had to deal with that pompous son of a bitch. Planning, preparing, unbearable.


TRACY kneels down by DON and picks up the knife and the chalice


TRACY:

The whole time I wanted to rip his face off.


TRACY starts digging the knife into his bullet wound, and puts the chalice up to catch the blood flow, and looks back over to DEAN and SAM still writhing in pain on the floor clutching their stomachs.


TRACY:

And you get him with a gun, uh, love that.


TRACY gets up and goes back to the altar on the table.


TRACY:

You know, back in the day, this was the one day you kept your children inside. Well tonight you’ll all see what Halloween really is.


TRACY starts another incantation and SAM, still clutching his stomach in pain, makes his way to Don’s body, putting his hand in blood and smearing it on his face, DEAN sees him and whispers.


DEAN:

What are you doing?


SAM:

Just follow my lead.


SAM spreads blood on DEAN’s face as well, and moves back away from DON. As TRACY finishes the incantation the ground cracks and black smoke pours out of it, and into the body of DON (who is now SAMHAIN), DEAN and SAM were not able to stop his rising, and another seal has been broken. As he opens his eyes, we see that DON’s eyes have turned white with the pupil staying black, and DEAN and SAM lay still on the floor, their torture finished. SAMHAIN rises off the floor, and looks at TRACY’s back that is turned to him, and his vision is blurry. He walks over to her and she turns around smiling at him. SAMHAIN kisses her.


TRACY:

My love.


SAMHAIN:

You’ve aged.


TRACY:

This face…I can’t fool you.


SAMHAIN:

Your beauty is beyond time.


SAMHAIN leans in and their foreheads rest together before he suddenly snaps her neck sideways and she falls to the floor.


SAMHAIN:

Whore.


SAMHAIN turns around as he sniffs the air and sees DEAN and SAM lying on the floor, walks over and looks at them for a second, and we see with his blurry vision them lying there with their eyes closed, and after a second SAMHAIN walks past them and leaves, shutting the door behind him. DEAN opens his eyes and leans over to SAM, whispering still being cautious that SAMHAIN doesn’t hear them.


DEAN:

What the hell was that?


SAM:

Halloween lore, people used to wear masks to hide from him, so I gave it a shot.


DEAN:

You gave it a shot?!


DEAN looks at him not believing that they took a chance like that on an idea SAM had from reading lore.

 

ACT FOUR

EXT. STREET – NIGHT


SAMHAIN is walking down the street, covered in blood, but not being noticed because it is Halloween, and everyone is in costume. Little kids pass him but he doesn’t hurt them, they are all in masks too.

 

EXT. STREET – NIGHT


DEAN and SAM walk across the street toward the Impala, wiping the blood off their faces.


DEAN:

Where the hell are we gonna find this mook?


SAM:

Where would you go to raise other dark forces of the night?


DEAN:

The cemetery.


SAM:

Yeah.


They get in the Impala and drive off.

 

INT. IMPALA – NIGHT


DEAN is driving while SAM sits in the passenger seat.


SAM:

So, this demon’s Pretty powerful.


DEAN:

Yeah.


SAM:

Might take more than the usual weapons.


SAM glances at DEAN out of the corner of his eye, and DEAN gets what he is suggesting.


DEAN:

Sam, no, you’re not using your psychic whatever.


SAM:

Don’t even think about it, Ruby’s knife is enough.


SAM:

Why?


DEAN:

Well because the angels said so for one-


SAM:

I thought you said they were a bunch of fanatics.


DEAN:

Well they happen to be right about this one.


SAM:

I don’t know Dean, it doesn’t seem like they’re right about much.


DEAN:

Well then forget the angels okay? You said yourself, these powers, it’s like playing with fire.


DEAN picks up the knife and holds out the handle to SAM.


DEAN:

Please


SAM takes the knife from DEAN but doesn’t say anything.

 

INT. MASOLEUM – NIGHT


There is rap music coming out from a room in the mausoleum, and teenagers are walking around in costume. JUSTIN is standing there looking around.


JUSTIN:

Dude, I’m tripping balls!


Someone starts to walk down the stairs and JUSTIN notices.


JUSTIN:

Yo, shh, be quiet, it’s the cops.


SAMHAIN walks down the stairs and toward the room they are partying in, JUSTIN sees him.


JUSTIN:

Mr. Harding? I mean, Don?


SAMHAIN closes the gate to the room, and locks it. As he walks away he runs his hand across the gate. JUSTIN tries the gate, but it doesn’t budge.


JUSTIN:

Don, you uh, you locked us in.


JUSTIN tries the door again, and it stays locked, but the doors to the crypts in the room start to shake. The teenagers back away into corners, but JUSTIN looks to one side, and begins to back to the other side. A door comes open, and hands reach out and grab his ankles. JUSTIN screams as a zombie drags him off his feet and into the crypt, a second later blood splatters out of the crypt, squirting out and covering the ground in front of the crypt The teens start to freak out and try to get the gate open. SAM and DEAN come down the stairs. SAM looks at DEAN and the people locked in the room.


SAM:

Help them.


DEAN:

Dude, you’re not going off alone.


SAM:

Do it!


SAM runs after SAMHAIN and DEAN looks after him for a second, but looks back at the teens motioning for them to move.


DEAN:

Stand back! Stand back!


The teens move away from the gate and DEAN shots the lock, and kicks the door open to let them all out.


DEAN:

Go on, come on, get out, move!


After the teens all rush past him, DEAN watches as a door of a grave in the mausoleum room crashes to the ground and breaks. A zombie crawls out of it, and stands up as another grave door crashes to the ground and the zombie in the next grave over starts to crawl out as well. DEAN pulls out a weapon as the second zombie gets up and holds up what looks like a silver stake.


DEAN:

Bring it on stinky.

 

INT. MASOLEUM – NIGHT


SAM is walking through the mausoleum looking for SAMHAIN. He turns a corner and sees SAMHAIN in a room facing the far wall. SAM tries to walk up to him silently, narrowing his eyes at the demon. SAMHAIN turns around suddenly and throws up his arm, and a bright white light comes out of it. It dims, however and SAM keeps walking toward SAMHAIN.


SAM Yeah, that demon ray gun stuff? It doesn’t work on me.


SAMHAIN runs at SAM, and SAM throws an uppercut punch and they fight. SAMHAIN finally pushes SAM against a wall by his neck, getting the upperhand.

 

INT. CRYPT ROOM – NIGHT


There is a zombie with a silver stake coming out of it’s chest lying on the floor and DEAN stabs another zombie to the ground with another silver stake right next to the first one. A pair of shoes walks up behind DEAN with a pair of womens’ frail feet in them, DEAN hears it and grabs a stake before he turns around to stab her, but she flickers and disappears, and is behind him as he stands up fully. He turns around and she motions both her hands at him and he flies across the room, sliding down the wall.


DEAN:

Zombie ghost orgy huh? Well, that’s it, I’m torching everybody.

 

INT. MASOLEUM ROOM – NIGHT


SAM manages to get the knife out, and tries to stab SAMHAIN, and when it starts to cut into his skin, it sizzles and SAMHAIN pushes it out of SAM’s hand, and whips SAM around and throws him into the wall across the room. SAM gets up and SAMHAIN looks at him, ready to attack, goes to run at SAM, but SAM puts up his hand, and uses his psychic power to stop him. SAMHAIN struggles against SAM, but SAM manages to keep him from advancing too much. DEAN comes running around the corner and sees SAM using his powers, his face falls, and SAM sees DEAN over the shoulder of SAMHAIN, but continues. SAM has to use a lot more concentration than we’ve seen before, and his nose starts to bleed as blood pounds in his head and he grabs his head with his other hand not holding SAMHAIN at bay. Finally, SAM exorcizes SAMHAIN as his nose continues to bleed and the blood pounding in his head starts to slow down. Once SAMHAIN is out of the body, DON’s eyes turn back to color and SAM can barely raise his eyes to meet DEAN’s stare, this is the first time that SAM was aware of DEAN being there to see him use his powers while he was doing it. Last time, DEAN was watching, but SAM didn’t know he was there until after. DEAN looks at him sadly, and with a little bit of fear in his eyes.

 

EPILOGUE

INT. MOONLIGHT MOTEL – DAY


SUBTITLE: One Day After Halloween


SAM is packing clothes into his duffel bag.


URIEL:

Tomorrow


SAM jumps at the sound of someone else in the room and turns to URIEL.


URIEL:

November 2nd, it’s an anniversary for you.


SAM:

What are you doing here?


URIEL:

It’s the day Azazel killed your mother, and 22 years later your girlfriend too. It must be difficult to bear, yet you so brazenly use the power he gave you. His profane blood pumping through your veins.


SAM:

Excuse me?


URIEL:

You were told not to use your abilities.


SAM:

And what was I supposed to do? That demon would have killed me, and my brother and everyone.


URIEL:

You were told not to.


SAM:

If Samhain had gotten loose in this town-


URIEL:

You’ve been warned, twice now.


SAM:

You know? My brother was right about you, you are dicks.


URIEL:

The only reason you’re still alive Sam Winchester is because is because you’ve been useful. But the moment that ceases to be true, the second you become more trouble than you’re worth, one word. One, and I will turn you to dust. ( URIEL backs off, but keeps talking. ) As for your brother, tell him that maybe he should climb off that high horse of his, ask Dean what he remembers from hell.


We hear another flutter of wings as the camera is focused on SAM, his eyes go wide, and the camera pans out, but URIEL is gone, and SAM turns around looking for him, but he has left.

 

EXT. PARK – DAY


DEAN is sitting on a park bench watching kids play. The camera pans around to show CASTIEL on the park bench next to him, and he is looking the other way, but senses the angel’s arrival.


DEAN:

Let me guess you’re here for the, I told you so.


CASTIEL:

No.


DEAN:

Well, good cause I’m really not that interested.


CASTIEL:

I am not here to judge you Dean.


DEAN:

Then why are you here?


CASTIEL:

Our orders-


DEAN:

Yeah, you know, I’ve had about enough of these orders of yours-


CASTIEL:

Our orders were not to stop the summoning of Samhain, they were to do whatever you told us to do.


DEAN:

Your orders were to follow my orders?


CASTIEL:

It was a test, to see how you would perform under, battlefield conditions, you might say.


DEAN:

It was a witch, not the Tet Offensive.


DEAN:

So I uh- failed your test huh? I get it.But you know what? If you would have waved that magic time travelling wand of yours and we had to do it all over again, I’d make the same call. Cause see, I don’t know what’s gonna happen when these seals are broken, hell I don’t even know what’s gonna happen tomorrow. But what I do know is, that this, here? These kids, the swings, the trees, all of it is still here because of my brother and me.


CASTIEL:

You misunderstand me Dean, I’m not like you think, I was praying that you would choose to save the town.


DEAN:

You were?


CASTIEL:

These people, they’re all my father’s creations. They’re works of art, and yet, even though you stopped Samhain, the seal was broken and we are one step closer to hell on earth, for all creation. Now that’s not an expression Dean, its literal. You of all people should appreciate what that means. ( DEAN looks at him a little pained, and sad. ) Can I tell you something if you promise not to tell another soul?


DEAN:

Okay.


CASTIEL:

I’m not a…hammer as you say, I have questions, I have doubts. I don’t know what is right and what is wrong anymore, whether you passed or failed here. But in the coming months you will have more decisions to make, I don’t envy the weight that’s on your shoulders Dean. I truly don’t.


They share a look, and DEAN looks out to the kids again, but when he looks back, CASTIEL is gone.

END EPISODE.

 

Source : SuperWiki.

Kikavu ?

Au total, 118 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Fleurdelun 
12.06.2018 vers 13h

CassieAuro 
18.05.2018 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Le Roadhouse 28
Aujourd'hui à 11:39

Petit jeu (suite)
Hier à 13:45

Staff
05.01.2019

S01E03 L'esprit du lac
Aujourd'hui à 10:28

Partie Episodes
Aujourd'hui à 09:46

S14E06 Optimism
Aujourd'hui à 09:45

S14E09 The Spear
Aujourd'hui à 09:43

S14E07 Unhuman Nature
Aujourd'hui à 09:40

Mag Anglophone
Aujourd'hui à 08:49

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.10 : Nihilism (inédit)
Vendredi 18 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.04 : Mint Condition (inédit)
Jeudi 1 novembre à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Crowley et Rowena version Noël sortent grands gagnants de la dernière photo du mois. Encore...

Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
L'épisode 14.10 "Nihilism" ainsi que l'épisode 14.11 "Damaged Goods" à retrouver dans le guide des...

Bon anniversaire Genevieve Padalecki

Bon anniversaire Genevieve Padalecki
Elle fête ses 38 ans. Bon anniversaire à elle.  ...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

quimper, Hier à 01:13

Le quartier Engrenages vous propose de découvrir son calendrier de janvier et de participer à sa PDM.

quimper, Hier à 01:18

Vous pouvez aussi prendre connaissance de la date de diffusion de la saison 7 et commenter l'annonce de la saison 8.

quimper, Hier à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, Hier à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Aujourd'hui à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site