VOTE | 646 fans

#311 : Un Jour Sans Fin


Réalisé par: Kim Manners
Ecrit par: Jeremy Carver/Emily McLaughlin


 

 

Sam est victime d'un sortilège et revit la même journée encore et encore, au bout de laquelle Dean meurt inévitablement.

 

>>Photos promo<<

Popularité


4.38 - 8 votes

Titre VO
Mystery Spot

Titre VF
Un Jour Sans Fin

Première diffusion
14.02.2008

Première diffusion en France
13.06.2009

Vidéos

Sneek Peak 1

Sneek Peak 1

  

Sneak Peek 2

Sneak Peek 2

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Dans une chambre d’hôtel :

Dean réveille Sam avec sa musique préféré, c’est un mardi. Dean traîne, et Sam perd patience. Les deux frères se rendent ensuite dans un restaurant pour le petit déjeuner. Sam a peut être une enquête, la disparition d’un certain Dexter Hasselback, est suspecte. La dernière fois que Hasselback a été vu, ce fut dans un musée de l’étrange. Dean dit à Sam qu’ils vont s’y rendre cette nuit. Le soir même, les Winchester se rendent au musée, rien n’a l’air suspect et même le capteur de champs magnétiques ne capte rien. Ils sont alors surpris par le directeur, il est armé et anxieux. Dean tente de le calmer, mais il lui tire dessus par inadvertance. Dean s’écroule, Sam s’approche et demande au directeur d’appeler les secours. Mais il est trop tard, Dean meurt dans ces bras…

SUPERNATURAL

Sam se réveille et entend la même musique que la veille, Dean est là aussi. Sam se rend compte que c’est encore le même mardi. Il pense que ce n’était qu’un rêve, mais quand il s’aperçoit que tout ce passe comme la veille, il s’inquiète. Pour Dean, tout est parfaitement normal et il ne comprend pas son frère. Sam décide de se rendre tout de suite au musée et de ne pas attendre cette nuit, il tente de ne pas refaire la même erreur. Mais Dean est violement renversé, et meurt une nouvelle fois dans les bras de Sam.

Sam se réveille, c’est de nouveau mardi. Il est complètement perturbé, il explique une nouvelle fois la situation à Dean. Ce dernier ne le croit pas, mais face au désarroi de son frère, il l’écoute. Même si il le prend toujours pour un dingue. Sam pense que tout ceci vient du musée, ils se rendent tout les deux là bas. Ils se font passer pour des journalistes. Sam est à bout de nerfs, le directeur finit par avouer, que ce musée n’a rien étrange et que ce n’est qu’un attrape nigauds.

Dans la soirée, Dean propose un plan à Sam, ils n’ont qu’a tout faire pour éviter qu’il meurt. Ils n’ont qu’a attendre le lendemain, sagement dans leur chambre, de cette façon, ils casserons la boucle. Sam est d’accord, mais soudain une grosse table suspendue en hauteur s’écroule sur Dean. Les déménageurs n’ont rien pu faire, Sam est anéanti.

Sam se réveille, et explique une nouvelle fois la situation à Dean, ce dernier décide de changer ses habitudes, Sam approuve. Mais Dean meurt encore, cette fois ci, il s’étouffe avec sa saucisse.

Sam se réveille encore et encore dans la même situation, il tente de rester enfermé dans la chambre avec son frère. Mais Dean finit toujours par mourir sous yeux, quoique Sam fasse. Il a plusieurs morts, toutes plus loufoques : Il tombe sous la douche, il s’intoxique avec de la nourriture, il s’électrocute. Sam désespère, il tente même de détruire le musée, mais tue son frère accidentellement avec sa hache.

Au bout du centième mardi, Sam ne sait même plus quoi faire, il explique à son frère qu’il a tout tenté, et qu’il ne pense pas que cela provienne du musée. Dean décide de prendre des initiatives, il arrête une femme, Sam ne lui avait jamais prêter attention. Dean lui explique alors que c’est la fille de Dexter Hasselback, qui tente de retrouver son père. Sam va également la rencontrer, mais Dean est attaqué par un chien et meurt.

Sam se réveille une nouvelle fois, et Dean est surpris de voir que son frère sait exactement tout ce qui ce passe. Mais Sam remarque soudain, qu’un homme a changer ses habitudes, en effet il prenait toujours du sirop d’érable pour ses pancakes, et là il a pris du sirop de framboise. Pour lui, c’est trop suspect; il se réveille de nouveau dans la chambre, mais cette fois Dean n’a pas été tué.

Ils sont au restaurant et Sam observe cet homme, lorsqu’il s’en va. Sam et Dean le poursuive. Sam l’attaque et a une petite idée, il pense que c’est un embrouilleur, et surprise, il s’agit du même qu’il pensait avoir tué quelques mois plus tôt (voir 215). L’embrouilleur explique à Sam, qu’il fait cela uniquement pour qu’il comprenne, que quoi qu’il fasse, il ne sauvera jamais Dean. Il accepte de le réveillé le mercredi, Sam refuse et tente de le tuer; mais trop tard. Le réveil sonne, et Sam se réveille le mercredi.

Dean lui demande si tout va bien, Sam ne sait pas trop et demande à son frère de quoi il se souvient. Dean se souvient de tout ce qui s’est passer la veille, avec l’embrouilleur. Ils décident de s’en aller, Sam range ces affaires dans la chambre et Dean est sur le parking. Il se fait soudain menacé avec une arme, par un voleur, il tente de le calmer mais il tire. Sam entend le coup de feu, et il retrouve son frère à terre. Dean meurt de nouveau dans ses bras, Sam ne se réveille pas, et il comprend que son frère est vraiment mort.

Six mois plus tard :

Sam sillonne les routes et tue tout les démons qui passe à travers de son chemin. Bobby est inquiet pour lui, et l’appel souvent sans avoir de réponse. Sam est solitaire et il est devenu très dur, ses habitudes sont réglés comme une montre. Il vit juste pour retrouver l’embrouilleur et se venger. Quelques jours plus tard, Bobby l’appelle et lui annonce qu’il l’a retrouvé.

Sam se rend au point de rendez vous, Bobby lui explique que pour le retrouver, ils doivent sacrifié une personne. Sam n’hésite pas, Bobby n’en croit pas ses yeux, et tente de le raisonner. Face à sa détermination, Bobby préféré se sacrifié. Sam le tue à l’aide d’un pieu en bois, car il sait exactement que ce n’est pas son ami. L’embrouilleur reprend finalement son apparence, Sam le supplie de lui ramené son frère. Même avec cette leçon, Sam est toujours entêté et ne veut rien savoir. Face a son désarroi, l’embrouilleur ramène Sam au fameux mercredi.

Sam se réveille et retrouve enfin Dean, il ne peut s’empêcher de le prendre dans ces bras. Dean lui ne se souvient que de la veille et trouve son frère très bizarre, pour lui il ne sait rien passer. Sam veut s’en aller le plus vite possible de cette chambre, Dean accepte de partir sans prendre de petit déjeuner. Triste, Sam regarde son frère et jette un dernier coup d’œil à son lit…

 

Ecrit par Bibou.

UN JOUR SANS FIN

 

 

On voit le visage de Sam endormi en gros plan. Le  radio réveil retentit au son de Heat of the moment d’Asia et il se réveille en sursaut.

 

Dean : lassant ses chaussures. Aller, lèves-toi Sammy !

 

Sam : Qu’est-ce que c’est ? Asia ?

 

Dean : T’aimes cette chanson, tu devrais être content.

 

Sam : Ouais, sauf que je deviens cinglé à l’entendre aussi souvent.

 

Dean : montant le son. Quoi ? Qu’est-ce que tu dis ? J’entends rien.

 

Sam rit alors que Dean chante et se lève en dansant.

 

**************

 

Dans la salle de bain, on voit Sam mettre du dentifrice sur sa brosse à dent pendant que Dean se gargarise. Sam regarde le tube de dentifrice abîmé suspicieusement puis Dean qui se gargarise depuis un moment. Celui-ci lui fait un sourire entendu.

 

**************

 

Dans la chambre Dean cherche quelque chose alors que Sam l’attend à la porte.

 

Sam : s’impatientant. On y va quand tu veux Dean.

 

Dean : trouvant un soutien-gorge noir dans ses affaires. C’est à toi ? Sam le regarde blasé. Ha ! Trouvant son arme. Ha ! Bingo. S’en allant. Alors, on le prend ce petit déj ?

 

**************

 

Les deux frères entrent dans un restaurant.

 

Serveur : rendant la monnaie. Et doucement au volant Monsieur Pickett.

 

M. Pickett : Ouais, ouais.

 

Serveuse : à un homme au comptoir. Si tu veux rester, tu dois consommer Kyle, tu connais la règle.

 

Kyle : lui donnant quelques pièces. Sers-moi un café. 

 

Les deux frères s’installent à une table.

 

Dean : Ha ! Y’a du porc le mardi, t’as vu ça ? Moi, ça m’ira très bien.

 

Sam : Du porc au petit déjeuner ?

 

Serveuse : Vous avez choisi Messieurs ?

 

Dean : Oui, le petit déj du mardi avec du bacon et un café.

 

Sam : Heu, moi juste un café ; et on est très pressé.

 

Serveuse : acquiesçant. D’accord.

 

Dean : J’aime pas vraiment l’affaire sur laquelle on est, tu veux pas plutôt qu’on se concentre sur le cas de Bela ?

 

Sam : se moquant de lui. Ho, oui je suis d’accord avec toi. Tu sais où elle est ?

 

Dean : La ferme.

 

Sam : Crois moi, je veux la faire payer autant que toi mais pour l’instant, on a ce cas là.

 

Dean : prenant l’article. Parles moi de ce professeur.

 

Sam : Dexter Hasselback, qui a disparu la semaine dernière en traversant la ville.

 

Dean : Dernière endroit où on l’a vu ?

 

Sam : Sa fille dit que, d’après les rapports de police, il s’est rendu dans la maison du mystère.

 

Dean prend le prospectus de la maison du mystère et y lit «  là où les lois de la physique ne veulent plus rien dire ». Les deux frères sont sceptiques.

 

Serveuse : arrivant avec un plateau. Les deux cafés d’abord, pour attendre. Et, j’ai apporté la sauce forte pour…la bouteille tombe et éclate au sol. Oups. Ho ! Non, c’est trop bête ! Souriant confusément. Désolée. Nettoyage !

 

**************

 

On voit un chien aboyer dans la rue tandis que les deux frères passent devant lui. Dean lui jette un coup d’œil tandis que Sam lit le prospectus de la maison du mystère.

 

Dean : prenant le papier des mains de Sam. Sam, ce genre d’attraction pour touristes est généralement bidon ; des boules qui roulent en montant au lieu de descendre, des objets collés au plafond ; on sait qu’y a rien de vrai là-dedans.

 

Sam : On sait aussi qu’y a certaines personnes qui ont disparues dans des endroits connus comme le triangle des Bermudes ou encore…

 

Dean : Ha oui ?

 

Sam : … le vortex de l’Oregon.

 

Dean : Peut-être là-bas mais ici, jamais.

 

Sam : On peut jamais prédire ce qui arrivera.

 

Dean : D’accord, alors si c’est arrivé, ce qui m’étonnerai, qu’en dit la rumeur ?

 

Sam : Hé ben…

 

Dean et une fille se bousculent.

 

Fille : Excusez-moi.

 

Sam : …La rumeur fiche la trouille. Elle dit que certains champs magnétiques sont tellement forts…Dean se retourne pour suivre la fille qu’il trouve visiblement à son goût…qu’ils arrivent à rompre l’espace-temps et que les victimes sont envoyées Dieu sait où.

 

Dean : C’est un scénario d’X-Files je suppose.

 

Deux déménageurs tentent de soulever un bureau dans la rue.

 

Déménageur 1 : Ha, c’est trop lourd !

 

Déménageur 2 : Ben ça va ; tu veux un bulldozer ?

 

Sam : Attend j’ai pas dit que ça arrivait vraiment, mais je crois qu’on doit vérifier si d’autres visiteurs ont disparu.

 

Dean : D’accord, on ira faire un tour ce soir, quand cet endroit sera désert.

 

*************

 

Sam et Dean entrent dans un couloir vert avec un tourbillon noir peint dessus. Ils arrivent ensuite dans une pièce où Dean trouve une table collée à l’envers au plafond.

 

Dean : Ha, tu vois ! Je te l’avais dit. Sam passe la pièce au détecteur d’EMF. Tu trouves quelque chose ?

 

Sam : Non.

 

Dean : Est-ce que t’as au moins une idée de ce qu’il faudrait trouver ?

 

Sam : heu…ouais ! Dean est sceptique. En fait, non. Dean secoue la tête.

 

Les deux frères continuent d’explorer la pièce quand quelqu’un surgit.

 

Homme : Qu’est-ce que vous faites ici ?

 

Dean se retourne et le vise de son arme. L’autre homme, le propriétaire M. Carpiack, est aussi armé.

 

Dean : levant son arme. Ho, ho attendez ! On va vous expliquer.

 

M. Carpiack : visant Sam de son fusil. Vous venez me voler ?

 

Sam : On n’est pas des voleurs, non. Calmez-vous.

 

M. Carpiack : visant Dean. Attention, faites pas un geste.

 

Dean : Je pose mon flingue d’accord ?

 

Le propriétaire tire sur Dean qui s’effondre.

 

Sam : Dean ! Le prend dans ses bras. Hé ! Dean agonise. Au propriétaire. Appelez de l’aide !

 

M. Carpiack : perdu. Je voulais pas tirer.

 

Sam : Vite ! A Dean. Hé ! Hé, non, non, non, non ! Non, je te l’interdis. Dean meurt, Sam à les larmes aux yeux. Dean.

 

L’écran devient noir et laisse place au générique.

 

**************

 

Comme au début de l’épisode, on voit Sam endormi en gros plan puis il se réveille au son d’Asia.

 

Dean : lassant ses chaussures. Aller, lèves-toi Sammy. Sam cherche à comprendre. T’entends ? D’un air entendu. Asia.

 

Sam : inquiet. Dean.

 

Dean : Ho, t’es pas content ? Je sais que t’adores cette chanson.

 

Dean lève le son et se lève en chantant et dansant comme au début de l’épisode. Sam semble perdu.

 

**************

 

Dans la salle de bain, Dean se gargarise alors que Sam se rince la bouche. Dean, voyant que Sam le fixe, recrache.

 

Dean : Quoi ?

 

Sam : cherchant à comprendre. J’en sais rien.

 

Dean : Ça va ?

 

Sam : J’en sais rien. Secouant la tête. Mais j’ai fait un rêve incroyable !

 

Dean : vérifiant ses dents. Ha ouais ? Blonde ou brune ?

 

**************

 

Les deux frères entrent dans le même restaurant qu’au début de l’épisode.

 

Serveur : rendant la monnaie. Et doucement au volant Monsieur Pickett

 

M. Pickett : Ouais, ouais.

 

Le titre s’affiche. Sam reconnaît la même scène qu’il a déjà vécue.

 

Serveuse : à un homme au comptoir. Si tu veux rester, tu dois consommer Kyle, tu connais la règle.

 

Homme : lui donnant quelques pièces. Sers-moi un café.

 

Les deux frères s’installent à une table.

 

Dean : Tiens , y’a du porc le mardi, t’as vu ça ? Moi, ça m’ira très bien.

 

Sam : surpris. On est mardi ?

 

Dean : Ouais.

 

Serveuse : Vous avez choisi Messieurs ?

 

Dean : Alors, pour moi ce sera le petit déjeuner du mardi avec du bacon et un café.

 

Sam : perdu. Heu…non, rien pour moi. Merci.

 

Serveuse : Il faut manger le matin. Elle part.

 

Dean : J’aime pas trop l’affaire sur laquelle on est, tu veux pas plutôt qu’on se concentre sur le cas de Bela ? Sam cherche à comprendre et ne l’écoute pas. Hé ! Dean claque des doigts pour le réveiller. T’es avec moi ?

 

Sam : Quoi ?

 

Dean : inquiet. Ça va, t’es sûr ?

 

Sam : Dis dont, ça te rappelle rien tout ça ?

 

Dean : Me rappeler quoi ?

 

Sam : Ça ! Cette journée. On dirait que…que ça s’est déjà produit avant.

 

Dean : Comme un déjà-vu.

 

Sam : Non, c’est pas ça Dean. On dirait que ça s’est déjà produit avant.

 

Dean : Ouais, ouais c’est ça, comme un déjà-vu.

 

Sam : s’énervant. Non ! C’est pas du déjà-vu ! Je te parle de choses qu’on a déjà vécues, comme si on revivait la journée d’hier sans arrêt.

 

Dean : sceptique. D’accord alors si c’est pas du …

 

Sam : l’interrompant énervé. Non, ne dis pas ça ! T’entends ? Ne dis surtout pas…

 

Serveuse : Voilà le café d’abord et… Sam voit la bouteille se sauce tanguer…j’ai apporté la sauce forte pour…la bouteille tombe et Sam la rattrape. Ho ! C’est trop bête. Elle n’en revient pas, Sam lui rend la bouteille. Merci.

 

Dean : Joli reflex.

 

**************

 

Le même chien qu’au début aboie quand Sam et Dean passent devant lui. Sam regarde autour de lui sans comprendre ce qui se passe.

 

Dean : Ca m’embête Sam mais … je ne vois pas du tout de quoi tu parles.

 

Sam : D’accord, écoute. Hier on était mardi, t’es d’accord ? Mais on est encore mardi aujourd’hui.

 

Dean : Ouais…non…T’es pas clair.

 

Sam : Alors tu ne me crois pas ?

 

Dean bouscule la même fille que la veille et à la même réaction. Sam n’en revient pas.

 

Fille : Excusez-moi.

 

Dean : Excuse-moi, mais elle est complétement dingue ton histoire, Sam. Trop dingue, même après tout ce qu’on a vécu. Et, mais, c’est peut-être une de tes prémonitions.

 

Sam : Non, non, c’était beaucoup trop vrai. Ecoute, on était dans la maison du mystère et alors… il s’interrompt.

 

Dean : Et alors quoi ?

 

Sam : Heu…ça t’as pas trop plu.

 

Les deux déménageurs tentent de soulever le bureau.

 

Déménageur 1 : Ha ! C’est trop lourd !

 

Déménageur 2 : Ben, ça va. Tu veux un bulldozer ?

 

Sam : Une petite minute. La maison du mystère, je me demande si…

 

Dean : Tu te demandes quoi ?

 

Sam : Il faut y faire un petit tour. Dean est sceptique. Ecoutes, pour l’instant, pose aucune question.

 

Dean : D’accord, d’accord. On ira y faire un tour ce soir, quand cet endroit sera désert.

 

Sam : le stoppant de son bras. Hein, quoi ? Non.

 

Dean : Pourquoi ?

 

Sam : Heu… Cherchant une explication. C’est dangereux. Non, allons-y maintenant. Ce sera sûrement plus tranquille.

 

Dean : cherchant à comprendre. Mais, tu deviens froussard ou quoi ?

 

Sam : Ho, Dean !

 

Dean : D’accord ! D’accord, on y va maintenant.

 

Dean part devant et se fait renverser par une voiture en traversant la route.

 

Sam : courant vers son frère. Dean ! Dean, non, non ! Ho, non, répond ! Dean !

 

Dean meurt dans les bras de Sam. M. Pickett passe la tête par la vitre de sa voiture.

 

Sam : Hé Dean. Dean. Dean. Ho, Dean.

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia.

 

Dean : lassant ses chaussures. Aller, lèves-toi Sammy.

 

**************

 

Dans la salle de bain, Dean se gargarise alors que Sam le fixe de la porte.

 

**************

 

Attablés à la même table que la veille, dans le même restaurant.

 

Dean : Tiens, y’a du porc le mardi. Moi, ça m’ira très bien.

 

Sam : à bout de nerfs. Bon Dean, tu dois m’écouter, sinon je vais tout casser.

 

Serveuse. Vous avez choisi Messieurs ?

 

Sam : Oui, un petit déjeuner du mardi avec du bacon et un café, et rien pour moi. Merci.

 

Serveuse : partant. D’accord.

 

Dean : plaisantant. C’est marrant, ça me fait tout drôle quand tu prends une situation en main.

 

Sam : énervé. Est-ce que tu pourrais essayer d’être sérieux ?

 

Dean : D’accord, d’accord. Alors, on va essayer de résumer. Tu crois que ce qui ce passe c’est…

 

Sam : l’interrompant. Le temps ne passe plus. Il est bloqué.

 

Dean : Comme dans un jour sans fin.

 

Sam : Oui, c’est ça ! Comme dans un jour sans fin.

 

Dean : ne le croyant pas. Hein, hein.

 

Sam : Alors tu ne me crois pas ?

 

Dean : riant. Excuse-moi mais elle est complétement dingue ton histoire, tu sais…

 

Sam : l’interrompant. Même après tout ce qu’on a déjà vécu ?

 

Dean : sérieux. Comment t’as su que je dirais ça ?

 

Sam : Parce que tu me l’as déjà dit plusieurs fois, je me tue à te le dire.

 

Dean cherche à comprendre quand la serveuse arrive.

 

Serveuse : Le café d’abord…la bouteille de sauce tangue…et j’ai apporté la sauce forte pour le…la bouteille tombe et Sam la rattrape blasé. Ho ! C’est trop bête. Elle n’en revient pas. Merci.

 

Dean : Joli reflex.

 

Sam : Non. Je savais qu’elle allait tomber.

 

Dean : D’accord, écoute, si on cherche bien on doit pouvoir expliquer ça.

 

Sam : Non ! Tu dois me faire confiance dans cette histoire. Toute confiance. Tu me dois bien ça.

 

Dean : Je t’en prie calmes-toi.

 

Sam : Non ! Ne me dis pas de me calmer s’il te plait ! Surtout pas, parce que…il s’interrompt.

 

Dean : Parce que quoi ?

 

Sam : Parce que tu vas être tué aujourd’hui.

 

Dean : sceptique. J’ai pas l’intention de mourir. Pas aujourd’hui.

 

Sam : Ça fait deux fois. Deux fois que je te vois mort… Et j’en ai assez. Dean redeviens sérieux. Je veux plus revoir ça d’accord ? Alors je te conseille de bien m’écouter. Je t’en prie.

 

Dean : D’accord. Je te prends toujours pour un dingue mais…mais d’accord je ferais tout ce que tu voudras.

 

**************

 

Le chien aboie quand les deux frères passent devant lui. La fille bouscule Dean et s’excuse. Les deux déménageurs tentent de soulever le bureau et pestent.

 

Dean : Et la solution à toute cette histoire se trouverait dans la maison du mystère, tu crois ?

 

Sam : Peut-être que tout vient de là, que l’espace-temps est perturbé par un champ magnétique.

 

Dean : Nan ; c’est carrément un scénario d’X-Files, Sammy.

 

Sam : Mais, j’ai aucune autre explication à tout ça !

 

Dean : Bon d’accord ! D’accord. On ira faire un tour ce soir quand cet endroit sera désert.

 

Sam : l’arrêtant de son bras. Ha non, non, non, non, non ! Pas question !

 

Dean : Pourquoi ?

 

Sam : gêné. Ben parce que tu…tu…

 

Dean : Je quoi ? Sam essaie de lui faire comprendre. Je vais mourir ?

 

Sam : acquiesçant. Abattu par un charlot.

 

Dean : n’en revenant pas. Han. Bon, alors, allons-y maintenant.

 

Dean part devant et Sam court pour le rattraper juste au moment où il allait traverser. La voiture de M. Pickett le frôle.

 

M. Pickett : Regardez quand vous traversez !

 

Dean : surpris mais content. Ho ! Il redevient sérieux en voyant la tête de Sam. Quoi, lui aussi ?

 

Sam : Lui aussi, oui.

 

Dean : réfléchissant. Et…

 

Sam : Et quoi ?

 

Dean : blaguant. Je suis aussi cool que dans le film ?

 

Sam : blasé. Tu t’es pissé dessus.

 

Dean : gêné. Et alors, ça me paraît normal ! Sam n’en croit pas ses yeux. Parce que tu penses qu’un malheureux renversé par une voiture contrôle sa vessie ? Tu plaisantes !

 

Dean vérifie de chaque côté de la route et se lance.

 

**************

 

Dans la maison du mystère.

 

M. Carpiack : Messieurs, permettez-moi de vous dire que j’apprécie ce geste à sa juste valeur. Je suis toujours heureux de voir des journalistes.

 

Sam : Y’a longtemps que ceci est à vous M. Carpiack ?

 

M. Carpiack : Oui, oui bien sûr ; ma famille se lègue cet endroit et ses secrets d’une génération à l’autre.

 

Sam : Alors, vous le sauriez si des choses étranges se passaient ?

 

M. Carpiack : Etranges ? C’est la raison même de cette attraction ; et les amateurs en réclament.

 

Sam : Et, que leur offrez-vous exactement ?

 

M. Carpiack : Mais heu…ne sais plus quoi dire. C’est un endroit où les lois de la physique ne veulent plus rien dire.

 

Sam : s’énervant. Oui, mais quelles lois ?

 

M. Carpiack : d’un ton vendeur. Faites donc un tour.

 

Dean : Et cet homme qui a disparu, Dexter Hasselback, il avait fait un tour lui ?

 

M. Carpiack : gêné. Ha. Excusez moi, mais quel genre d’article voulez-vous faire ?

 

Sam : Répondez à la question.

 

M. Carpiack : La police est venue fouiller avec des experts et n’a rien vu d’anormal et aucune trace de l’homme en question. Les gens viennent ici en famille.

 

Sam : menaçant. Ecoutez s’il vous plait. Il se passe des choses étranges ici alors vous vous décidez à en parler oui ou non ?

 

M. Carpiack : effrayé. D’accord. Messieurs je…je vais tout vous dire. J’ai acheté cette attraction à une vente aux enchères après une faillite. Avant ça, je vendais des assurances vie et des placements.

 

Dean : voyant Sam énervé. Aller viens Kojak j’ai besoin d’air.

 

**************

 

Les deux frères marchent dans la rue, de nuit.

 

Dean : On s’en doutait un peu mais cet endroit est un attrape nigauds. Ouais, c’est minable.

 

Sam : Alors qu’est-ce qui nous arrive, qu’est-ce qui se passe ?

 

Dean : J’en sais rien. Bon, soyons précis. Donc, je meurs chaque jour ?

 

Sam : Oui.

 

Dean : Et tu te réveilles après, c’est ça ?

 

Sam : Oui.

 

Dean : Alors à toi d’empêcher que je meure. Sam réfléchit. Si je réussit à rester vivant, on peut penser que l’espace-temps redeviendra normal.

 

Sam : Tu crois ça ?

 

Dean : On va essayer. Bon on va trouver de quoi manger et je le rapporterai au motel et là on attendra minuit. Sam acquiesce. Allez viens ! Si on mangeait chinois ?

 

Dean part devant et un bureau lui tombe dessus, l’écrasant. On voit Sam choqué et les deux déménageurs du début qui ne savent plus quoi faire. Un gros plan montre les jambes de Dean dépassant de dessous le bureau puis Sam, blasé.

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia.

 

Dean : lassant ses chaussures. Allez, lèves-toi Sammy.

 

Sam se recouche, désespéré.

 

**************

 

A la même table que les autres mardi dans le restaurant.

 

Dean : Je continu à penser que tu es dingue mais…on va essayer de savoir ce que tout ça veut dire.

 

Sam : Merci.

 

Dean : réfléchissant. Alors heu…disons qu’on revit un jour sans fin ; pourquoi ? D’où ça peut bien venir ?

 

Sam : J’ai cru que ça venait de la maison du mystère et, maintenant j’en doute.

 

Dean : Qu’est-ce qu’on fait ?

 

Sam : On va t’empêcher d’être tué, en espérant atteindre mercredi. C’est la seule chose qu’on puisse faire.

 

Dean : Ce sera pas trop dur.

 

Sam : riant. Tu crois ça ? Je t’ai vu te faire tuer déjà trois fois et je sais plus comment l’empêcher.

 

Dean : Rien n’est gravé dans la pierre. Tu dis qu’à chaque fois j’ai commandé la même chose hein ?

 

Sam : Oui, tu prends du porc et du bacon.

 

Dean : à la serveuse. Excusez-moi madame, je voudrais une saucisse au lieu du bacon.

 

Serveuse : Ouais, entendu.

 

Dean : Tu vois ? La journée est déjà différente. Sam acquiesce. Bon, si on décide tout les deux d’empêcher que je meure, je pense qu’on réussira. La serveuse dépose l’assiette de Dean devant lui. Merci.

 

Dean croque dans sa saucisse faisant rire Sam quand il se met à étouffer.

 

Sam : comprenant. Dean. Dean !

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia. On voit Dean dans la douche.

 

Dean : plein de mousse s’adressant à Sam. Je peux savoir pourquoi tu veux nous faire sauter le petit déj. ?

 

Sam : dans l’autre pièce. Attend tu me remercieras mercredi.

 

Dean : ne comprenant pas. Mais de quoi tu parles ?

 

Il retourne sous la douche alors que Sam regarde par la fenêtre. On entend Dean crier et tomber dans la douche. Sam se retourne et comprend.

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia. Les deux frères prennent leur petit déjeuner au motel.

 

Dean : croquant dans un tacos. Ils ont un drôle de goût ces tacos.

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia. On voit Dean s’électrocuter dans la salle de bain en branchant son rasoir.

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia. Dans la maison du mystère, Sam détruit un mur à coup de hache.

 

Dean : s’adressant au gérant attaché à une chaise. Tout va bien se passer, personne ne sera tué, d’accord ? A Sam. Sammy. Tu devrais peut-être poser cette hache et le laisser s’en aller qu’est-ce que tu en dis ?

 

Sam : à bout de nerfs. Il se passe forcément des choses ici et je compte bien savoir lesquelles.

 

Dean : Mais tu as tout démoli jusqu’aux clous ! Sam s’acharne sur le mur. Reposes-toi un petit peu.

 

Sam : énervé. Non ! J’ai pas l’intention d’arrêter.

 

Dean : faisant un sourire gêné au gérant puis se levant. Sammy, ça suffit. Donnes moi cette hache.

 

On entend les frères se disputer en voix off.

 

Sam : Non, laisses-moi.

 

Dean : Donnes la moi !

 

Sam : Laisses moi je te dis !

 

Dean : Mais enfin tu deviens fou ? Arrêtes !

 

Sam : Non, non ! Laisses moi tranquille.

 

On entend un coup de hache et le gardien reçoit une giclée de sang.

 

Sam : voix off. Dean ? Ho non !

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia. Les deux frères entrent dans le même restaurant que d’habitude.

 

Serveur : rendant la monnaie. Et doucement au volant Monsieur Pickett.

 

M. Pickett : Ouais, ouais.

 

On voit Sam bousculer M. Pickett et mettre quelque chose dans sa poche.

 

Serveuse : à un homme au comptoir. Si tu veux rester, tu dois consommer Kyle, tu connais la règle.

 

Kyle : lui donnant quelques pièces. Sers-moi un café. 

 

Les deux frères s’installent à une table.

 

Dean : Tiens ! Y’a du porc le mardi, t’as vu ça ? Moi, ça m’ira très bien. Sam pose des clés sur la table. A qui sont-elles ?

 

Sam : blasé. Au chauffard. Dean ne comprend pas. Crois-moi, il vaut mieux pas qu’il prenne le volant.

 

Serveuse : Vous avez choisi messieurs ?

 

Dean : Oui, je voudrais le plat du mardi avec du bacon et un café.

 

Sam : Et, Doris ; ce que je voudrais c’est vous voir vous entraîner plus souvent au tir à l’arc. Vous êtes vraiment très douée.

 

Serveuse : Comment vous savez ça ?

 

Sam : Je l’ai deviné.

 

Dean et la serveuse se regardent déconcertés puis elle s’en va.

 

Dean : D’accord, alors si j’en crois ce que tu racontes c’est une boucle du temps hein ?

 

Sam : Oui, il est bloqué.

 

Dean : Comme dans un jour sans fin.

 

Sam : On ne peut rien faire, ça ne changera pas.

 

Dean : souriant. T’as l’air accablé non ?

 

Sam : énervé. Oui, comme tu dis. Tu sais pourquoi ?

 

Dean : Pourquoi ?

 

Sam : Parce que je viens de vivre des centaines et des centaines de mardis de suite et ça ne s’arrêtera jamais. Jamais ! Alors, oui je me sens accablé. Dean réfléchit à quoi dire. La sauce.

 

Dean : ne comprenant pas. Quoi ?

 

La serveuse arrive avec son plateau.

 

Serveuse : Le café d’abord et j’ai apporté la sauce forte pour le…la sauce tombe, Sam la rattrape. Ho ! C’est trop bête. Sam pose la sauce sur la table. Merci.

 

Dean : Joli reflex.

 

Sam : Je savais qu’elle allait tomber Dean, et je sais déjà tout ce qui va se passer.

 

Dean : perplexe. Tu sais tout ce qui arrivera ?

 

Sam : Oui Dean, tout.

 

Dean ne le crois pas.

 

Dean/Sam : T’as deviné. C’est du bol.

 

Sam : J’ai pas deviné.

 

Dean/Sam : Tu lis dans les pensées, avoue. Aller arrêtes Sam. Sam ! Tu te crois sûrement drôle mais c’est plutôt lourd ce que tu fais là. Sam Winchester se maquille. Sam Winchester est un obsédé sexuel. Sam Winchester garde un bouquin de cul près de son lit pour s’occuper un peu. Ho ! Ca suffit !

 

Sam : C’est pas tout. Andy le caissier, il pique du pognon dans la caisse. Le juge Meyers ? Désigne un homme qui boit un milk-shake. Il met une ravissante nuisette pour dormir. L’homme en fait tomber son verre sous le regard étonné de Dean. Et l’autre là. Désigne l’homme du comptoir. C’est Cal, il va voler Tony le mécano en rentrant chez lui.

 

Dean : Qui t’en a parlé ?

 

Sam : Mais personne, j’ai vécu je ne sais plus combien de mardis déjà. Je t’ai vu mourir de toutes les façons possibles. J’ai entièrement démoli la maison du mystère, tabassé le directeur, j’ai tout essayé pour te sauver la vie et sans résultats. Quoi que je fasse pour t’aider, tu meurs. Et je me réveille après. Et je revis un autre de ces mardis.

 

*************

 

Dans la rue.

 

Sam : Le chien.

 

Le chien aboie au passage des deux frères.

 

Dean : Y’a forcément un moyen de s’en sortir.

 

Sam : imitant quelqu’un. Où j’ai mis les clés encore ?

 

M. Pickett : fouillant ses poches en râlant : Où j’ai mis les clés encore ?

 

Sam : Excusez-moi.

 

Fille : bousculant Dean : Excusez-moi.

 

Dean : désignant la fille. Ho, elle est roulée hein ? Il réfléchit. Hé ! Arrête Sam. Chaque fois qu’on se balade dans la rue, j’ai toujours fait ça ? Dean cours vers la fille ; en voix off. Excusez-moi mademoiselle !

 

Sam : surpris. Non.

 

La fille donne un des papiers qu’elle porte à Dean et s’en va. Celui-ci rejoint Sam.

 

Dean : Tu l’as croisé des centaines de fois sans t’intéresser à ce qu’elle portait ? Montre le papier à Sam ; c’est un avis de recherche. C’est le type disparu ?

 

Sam : surpris. Oui.

 

Dean : C’est sa fille la blonde là.

 

Sam : prend le papier et court vers la fille. Madame ! Passe devant le chien en courant sous le regard étonné de Dean. Mademoiselle !

 

Le chien se met à aboyer.

 

Dean : souriant. Hé, mon gros. Salut mon chien.

 

Dean sort du champ de vision pour aller caresser le chien. On entend le chien grogner et Dean crier.

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia. Les deux frères sont attablés dans le même restaurant que d’habitude. Dean mange son bacon alors que Sam fait des recherches sur son ordinateur.

 

Sam : lisant sur son pc. Le rapport de police dit que Dexter Hasselback est un professeur mais y’a autre chose.

 

Dean : Ha oui, quoi ?

 

Sam : J’ai parlé avec sa fille, il écrit dans les journaux aussi, dans des revues spécialisées et il a un blog. Un homme assis au comptoir se lève et part. Il démoli les attractions pour touristes, les maisons du mystères, les ovnis qui s’écrasent. Il a déjà montré que quatre de ses événements étaient en réalité des supercheries. Dean s’essuie les mains, Sam tourne son pc vers lui. Tiens.

 

Dean : lisant. Mr Hasselback le combattant de la vérité. Moi, il me paraît bidon ce type là.

 

Sam : Ouais, on est bien d’accord. J’ai là tout ce qu’il a écrit et je peux te dire qu’il a la tête grosse comme une citrouille.

 

Dean : Et quand t’as pu faire toutes ces recherches ?

 

Sam : reprenant et rangeant son pc. Donnes moi ça. Dean se lève en riant. Quoi ?

 

Dean : Entre nous je trouve ça assez drôle. Ce mec là a passé sa vie à détruire le plus petit des mystères et il en est devenu un. Franchement, alors là moi je bois du petit lait.

 

Sam : riant. Ouais, c’est vrai. Sauf que moi je déteste le lait. Son regard est attiré par le pancake laissé par le client qui est parti plus tôt.

 

Dean : voyant que son frère ne le suit pas. Qu’est-ce qu’il y a ?

 

Sam : regardant le client partir. Ce type a pris du sirop d’érable à chaque fois et là il a choisi du sirop de framboise.

 

Dean : C’est son droit. On peut choisir le sirop qu’on aime, on est dans un pays libre.

 

Sam : Non, pas ici. Pas aujourd’hui. Non, ici rien ne changera jamais. Jamais ! Rien sauf moi.

 

**************

 

Même scène que la veille, Sam en gros plan se réveille au son d’Asia.

 

Dean : lassant ses chaussures. Aller, lèves-toi Sammy !

 

**************

 

Dans le restaurant habituel, on voit le client manger son pancake sous le regard de Sam attablé derrière lui. 

 

Dean : Alors, tu crois qu’on se trouve dans…comment tu dis déjà ?

 

Sam : Mange ton petit déjeuner.

 

Le client se lève et part. Sam prend un sac qu’il avait posé sur la table et se lève pour le suivre.

 

Dean : toujours à table. Attends-moi ! Il paye et sort.

 

**************

 

Dans la rue, on voit le client marcher. Sam arrive par derrière et le plaque contre un grillage en pointant un pieu vers sa gorge. Le client a l’air terrifié et Dean ne comprend pas.

 

Sam : Je sais qui tu es, ou plutôt ce que tu es.

 

Homme : terrifié. Ne me tuez pas je vous en prie.

 

Dean : Heu…Sam.

 

Sam : Ca m’a demandé des siècles avant de trouver mais j’ai réussi.

 

Homme : Quoi ?

 

Sam : Je me suis rappelé ta façon de faire. T’en prendre à de gros vaniteux, t’amuser à les ridiculiser. Je sais que c’est ça qui te plait. Dean commence à comprendre.

 

Homme : Oui, oui d’accord. Alors baissez ça s’il vous plait.

 

Dean : Sam tu penses …

 

Sam : l’interrompant en criant. Non ! Une seule créature possède le pouvoir de faire ces choses-là. Bâtir une réalité sur rien du tout, être même assez fort pour modifier le cours du temps. Tu es forcément un embrouilleur. Et ne me dis pas le contraire.

 

Homme : Monsieur, je m’appelle Ed Colmann, ma femme s’appelle Amélia, j’ai deux enfants et je suis vendeur dans un grand magasin.

 

Sam : énervé. Inutile de mentir ! Je sais ce que tu es. On a tué un des tiens y’a pas si longtemps.

 

Le visage de l’homme se modifie et laisse apparaître celui de l’embrouilleur de l’épisode 117.

 

Embrouilleur : Alors là mon gros, tu te vantes.

 

Sam : Pourquoi tu fais ça ?

 

Embrouilleur : Tu rigoles ou quoi ? Tu l’as dit tout à l’heure, vous avez voulu me tuer. Pourquoi je ne ferais pas ça ?

 

Dean : Et Hasselback, si t’en parlais un peu.

 

Embrouilleur : Le demeuré ? Il disait ne pas croire aux trous noirs, alors je l’ai poussé dans l’un d’eux. Il se met à rire. Et ensuite vous êtes arrivé. Ça m’a tout de suite donné des idées amusantes.

 

Sam : Alors tu trouves ça drôle, tuer Dean éternellement ?

 

Embrouilleur : Un ; oui c’est très drôle. Et deux, j’avoue que c’est un très grand plaisir de tuer Dean mais c’est pas lui qui est visé, en réalité, c’est toi seul Sam. Tu vois Dean mourir sous tes yeux chaque jour, et pour la vie.

 

Sam : Ca tu vas le payer cher.

 

Embrouilleur : souriant. Il te faudra combien de temps pour ouvrir les yeux ? Tu ne peux pas sauver ton frère. Tu perds ton temps.

 

Sam : Ha oui ? Je vais te tuer ça sera déjà ça de régler. Il enfonce un peu plus le pieu dans la gorge de l’embrouilleur.

 

Embrouilleur : Ho ! Attend ! D’accord, d’accord. Ecoutes, je voulais m’amuser c’est tout et ça te contrarie. Très bien, alors j’arrête. Demain vous vous réveillerez et ce sera mercredi. Je le jure.

 

Sam : Tu mens.

 

Embrouilleur : Dans ce cas, tu sauras où me trouver. Je vais peut-être changer de sirop.

 

Sam : Non, je vais te tuer tout de suite.

 

Embrouilleur : Pas question. Je suis navré. Il claque des doigts.

 

**************

 

Sam se réveille au son de back in time de Huey Lewis and the News.

 

Dean : Tu vas dormir encore longtemps ?

 

Sam : C’est pas Asia ?

 

Dean : Ho oui, je sais cette radio est nulle.

 

Sam : regardant le réveil qui indique mercredi. On est mercredi !

 

Dean : se brossant les dents. Ouais, c’est assez fréquent après le mardi, tu veux pas éteindre cette horreur.

 

Sam : se levant joyeusement. Mais qu’est-ce que tu dis ! C’est pas la plus belle chanson que t’ais jamais entendu de ta vie ?

 

Dean : le regardant bizarrement. Non. Dis donc combien de mardis t’as vécu ?

 

Sam : assis sur son lit et passant une chemise. J’en sais rien j’ai arrêté de compter. Et attends, de quoi tu te souviens ?

 

Dean : Tu m’as paru bien agité toute la journée d’hier et après le petit déjeuner on a trouvé l’embrouilleur et c’est à peu près tout.

 

Sam : souriant. Très bien. Mets nos affaires dans la voiture, on fiche le camp.

 

Dean : Pas de petit déj ?

 

Sam : Pas de petit déj.

 

**************

 

Dean prend une arme dans le coffre de l’impala qu’il met dans un sac avant de refermer le coffre. Il entend quelqu’un derrière lui.

 

Dean : On s’en va en laissant l’embrouilleur tranquille ?

 

Il se retourne et se retrouve face à un homme qui le braque avec une arme.

 

Homme : Donnes-moi ton pognon.

 

Dean : Ho, doucement. On se relaxe.

 

Homme : Je suis relaxe.

 

Dean : D’accord. Très bien. On peut éviter que ça finisse mal. On peut parler une seconde ?

 

Dans la chambre, Sam range ses affaires dans son sac quand il entend un coup de feu.

 

Sam : Dean !

 

Dans la rue l’homme part en courant, alors qu’on voit Sam descendre les escaliers en courant. Il trouve Dean au sol en train de saigner.

 

Sam : allant vers Dean et le prenant dans ses bras en le secouant. Ho non, non ; non ; non, non non non ! Et, fais pas l’idiot. Pas aujourd’hui, pas aujourd’hui. Ca ne doit pas se passer aujourd’hui. Répond moi ! Il ferme les yeux dans l’espoir de se réveiller et de revivre la journée. Ca ne fonctionne pas. Mais pourquoi je me réveille pas ? Il pleure en serrant Dean, mort, dans ses bras.

 

**************

 

On voit l’impala rouler dans la nuit et on nous indique que six mois ont passé. A l’intérieur Sam conduit l’air décidé. Le répondeur de son portable se déclenche.

 

Répondeur : C’est Sam, laissez un message.

 

Bobby : en voix off. Sam ? C’est Bobby. J’ai appris comment tu as éliminé le démon de la vallée de la mort. On voit une scène de Sam à la chasse entrecoupée de retour dans l’impala. Superbe boulot. Ça fait trois mois qu’on s’est pas parlé. J’aimerais bien entendre ta voix. Appelles moi. Je suis chez moi.

 

Devant un motel, Sam prend une arme dans le coffre de l’impala. Il agit avec des gestes mécaniques.

On le voit entrer dans une chambre, ôter douloureusement sa chemise et découper son tee-shirt taché de sang. Il a un trou dans le torse, fait par une balle. On le voit se désinfecter, extraire la balle et se recoudre.

 

Sam est seul assis à une table en train de manger, mécaniquement. Le répondeur se met en route.

 

Bobby : en voix off. Sam. C’est encore moi. On voit Sam nettoyer une arme. Ecoutes, je m’inquiète beaucoup pour toi. On voit un mur sur lequel Sam a mis une carte et des infos sur l’embrouilleur. Ne me dis pas que t’es assis tout seul quelque part et que tu es obsédé par cet embrouilleur. On voit Sam nettoyer le canon d’une arme en gros plan. Appelles moi Sam. On voit sur le mur des photos de l’embrouilleur et des articles de journaux. On va le trouver ensemble. Personne ne peut faire un travail pareil tout seul. Tu comprends ? Au fait, bravo pour le nettoyage de ce nid de vampires à Austin. On voit Sam dormir en gros plan. Beau travail.

 

Sam se lève mécaniquement de son lit et le fait au carré. Dans la salle de bain, on voit un nouveau tube de dentifrice et Sam se brossant les dents mécaniquement. Le répondeur se déclenche.

 

Bobby : en voix off. Sam, ici Bobby. Je l’ai trouvé.

 

**************

 

Dans une pièce, on voit Bobby à genoux par terre, entourer de ce qu’il faut pour un rituel. Sam arrive derrière lui. Bobby se retourne au son de ses pas.

 

Bobby : se levant et serrant Sam dans ses bras. Je suis content de te voir.

 

Sam : Qu’est-ce qu’on fait ici Bobby ?

 

Bobby : C’est ici que l’embrouilleur a réussi à faire son dernier tour de magie.

 

Sam : Et alors ?

 

Bobby : Alors si tu veux le tuer j’ai trouvé un vieux rituel qui l’obligera à revenir ici.

 

Sam : Qu’est-ce qu’il faut ?

 

Bobby : Du sang.

 

Sam : Sûrement beaucoup.

 

Bobby : Ouais, le rituel dit qu’il en faut quatre litres. Et du sang bien frais surtout.

 

Sam : Pour ça, on doit complétement vider quelqu’un.

 

Bobby : Oui, et c’est forcément ce soir. Sinon, il faudra patienter cinquante ans.

 

Sam : Il nous faut une victime.

 

Bobby : Sam, je ne peux pas te laisser faire.

 

Sam : Quoi ?

 

Bobby : On n’a pas le droit de s’en prendre à un innocent pour ça.

 

Sam : Alors pourquoi tu m’as emmené ici ?

 

Bobby : Pourquoi ? Parce que c’était la seule façon de te parler. Parce que je voulais te mettre un peu de bon sens dans le crâne. Parce que je ne croyais pas que tu tuerais un homme sans aucuns scrupules.

 

Sam : Et ben tu vois, tu avais tort. Laisses moi le matériel, je vais m’en occuper.

 

Bobby : Non, attend. Je t’ai expliqué que tu ne tuerais personne.

 

Sam : énervé. Ca ne regarde ni toi, ni personne ce que je fais !

 

Bobby : Je vois que ça n’est plus la peine de te parler. Il attrape un couteau dans son sac. Vas-y !

 

Sam : Je comprends pas, qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Bobby : Je préfère que ce soit moi plutôt qu’un innocent.

 

Sam : Tu dérailles complétement Bobby, j’ai pas envie de te tuer.

 

Bobby : Permets moi de te dire que ce n’est pas moi qui déraille. Ecoutes moi. Je suis vieux, j’approche très vite de la fin de mon voyage. Toi, tu pourras continuer à te battre, à sauver des innocents. Mais il te faut Dean pour ça. Alors, laisse-moi le ramener à tes côtés.

 

Sam : Bobby.

 

Bobby. Sam. Toi et ton frère tu le sais très bien, vous êtes ma famille. Je veux faire ce geste.

 

Sam : les larmes aux yeux, prend le couteau que lui tend Bobby. D’accord.

 

Bobby : Bien. Il va s’agenouiller par terre. Je t’en prie, fais le vite. S’il te plait, Sam.

 

Sam : prenant le pieu dans sa veste. Oui, d’accord Bobby. Mais tu sais pourquoi ? Il enfonce le pieu et traverse le corps de Bobby. Parce que tu n’es pas Bobby. Bobby s’effondre et Sam commence à être inquiet. Bobby ? Bobby ? De plus en plus inquiet. Bobby ?

 

Le corps de Bobby disparaît. Le pieu tombe au sol puis s’envole dans les mains de l’embrouilleur qui est derrière Sam. 

 

L’embrouilleur : souriant. Tu as raison. Je faisais juste joujou avec toi. Mais, tu es très fort Sam. Très malin. Je vais te dire une bonne chose, ceux qui racontent que c’est Dean le plus inquiétant de vous deux devraient te voir faire quand tu te sers d’un pieu en bois aiguisé. Il rigole. C’est full metal jacket.

 

Sam : les larmes aux yeux. Ramènes le moi.

 

L’embrouilleur : Qui ? Dean ? Ho, je pensais avoir envoyé des fleurs. Dean est mort et il ne reviendra pas. A l’heure qu’il est, je crois que son âme doit danser la rumba du feu en bas.

 

Sam : Tu n’as qu’à nous ramener à ce mardi là ou ce mercredi. Le jour où tout s’est passé. Et on t’embêtera pas je te le jure.

 

Embrouilleur : Tu le jures ?

 

Sam : Oui.

 

Embrouilleur : Alors là c’est trop. Même si je le pouvais…

 

Sam : l’interrompant. C’est le cas.

 

Embrouilleur : Oui. Oui, mais je ne sais pas si je le veux. Sam, il y a une leçon dans tout ça que j’aimerai réussir à faire rentrer dans cette cervelle de Cro-Magnon que tu as dans le crâne.

 

Sam : au bord des larmes. Une leçon ? Quelle leçon ?

 

Embrouilleur : Cette obsession de sauver Dean. Cette façon que vous avez de vouloir vous sacrifier l’un pour l’autre. Il ne sortira rien de bon de tout ça. Rien que la mort et le mal. Dean est ton point faible. Les méchants le savent déjà tous. Et ils s’en serviront pour te tuer. Sam, crois-moi quelque fois il faut laisser tomber les autres.

 

Sam : C’est mon frère.

 

Embrouilleur : Oui. Que ça te plaise ou non, c’est ce que sera ta vie maintenant sans lui.

 

Sam : pleurant. S’il te plait. Fais le. Je t’en prie.

 

Embrouilleur : dépité. C’est fou ça ! On dirait que je m’adresse à un mur en brique. Capitulant. Bon, d’accord. De toute façon ce n’est plus drôle depuis déjà longtemps. T’es pire que DeNiro dans Taxi driver, j’en ai assez.

 

Sam : Mais où tu vas ?

 

Embrouilleur : T’inquiètes pas pour ça, tu vas le savoir. Et tu comprendras tout seul. Il claque des doigts.

 

**************

 

En gros plan, Sam se réveil au son de back in time. Il se relève et voit Dean se brosser les dents.

 

Dean : Tu vas dormir encore longtemps ? Sam le regarde sans rien dire. Je sais, pas d’Asia, cette radio est nulle.

 

Sam : se tournant vers le réveil. On est mercredi ?

 

Dean : Ouai, c’est fréquent après le mardi. Tu veux bien éteindre cette horreur ?

 

Sam se lève et prend Dean dans ses bras.

 

Dean : Dis donc, tu as vécu combien de mardis ?

 

Sam : serrant toujours son frère. Bien assez. Attend. Il lâche son frère. De quoi tu te souviens ?

 

Dean : Tu m’as paru bien agité toute la journée d’hier, après le petit déjeuner on a trouvé l’embrouilleur. C’est à peu près tout.

 

Sam : On s’en va.

 

Dean : Pas de petit déj ?

 

Sam : souriant. Pas de petit déj.

 

Dean : D’accord, je commence çà charger.

 

Sam : Attends, t’iras nulle part tout seul.

 

Dean : Quoi ? Le parking est juste là en bas.

 

Sam : Ne discute pas.

 

**************

 

Sam finit son sac et Dean l’attend à la porte.

 

Dean : T’as un drôle d’air, il s’est passé un drame ?

 

Sam : les larmes aux yeux. J’ai fait un rêve incroyable.

 

Dean : Blonde ou brune ?

 

Dean s’en va et Sam le suit. Avant de partir, il observe une dernière fois la chambre, éteint la lumière et ferme la porte.

 

FIN

 

Ecrit par kateanddin.

 

In a motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up.

Dean (lacing his shooes): Rise and shine, sammy!

Sam : Dude. Asia?

Dean : Come on. You love this song and you know it.

Sam : Yeah, and if i ever hear it again, i'm gonna kill myself.

Dean (pumping up the volume): What? Sorry. I can't hear you.

Sam laughs while Dean gets up playback singing and dancing.

 

**********

 

In the bathroom : Sam puts toothpaste on his toothbrush while Dean is gargling. Sam looks at the toothpaste tube which is damaged. Then ho looks at Dean who is still gargling. Dean smiles at him.

 

**********

 

In the bedroom. Dean is looking for something in his bag. Sam wait for him at the door.

Sam (irritated) : Whenever you're ready, Dean.

Dean (showing a bra at Sam ): This yours?

Sam looks at him still irritated.

Dean (finding his weapon) : Bingo. Now, who's ready for some breakfast?

 

**********

 

They walk in a restaurant

The cashier (giving the change) : Drive safely now, mr. Pickett.

Mr Pickett : Yeah, yeah.

Waitress (to another man) : Can't stay unless you order something, Cal. You know the rules.

Cal : Some coffee.

Dean and Sam take place at a table.

Dean : Hey. Tuesday. Pig 'n a poke.

Sam : Do you even know what that is?

Waitress : Are you boys ready?

Dean : Yes. I'll have the special, a side of bacon, and a coffee.

Sam : Make it two coffees and a short stack.

Waitress : You got it.

She walks away.

Dean : I'm telling you, sam, this job is small-Fry. We should be spending our time hunting down Bela.

Sam (ironic) Okay, sure. Let's get right on that. Where is she again?

Dean : Shut up.

Sam : Believe me, i want to find her as bad as you do. In the meantime, we have this.

Dean (looking at the article) : All right, so this professor...

Sam : Dexter hasselback. He was passing through town last week when he vanished.

Dean : Last known location?

Sam : His daughter says he was on his way To visit the broward county mystery spot.

Dean (reading the mystery spot's publicity) : "Where the laws of physics have no meaning!"?

Waitress (with a tray) : Two coffees -- Black, And some hot sauce for the...

The bottle of hot sauce falls down and breaks on the floor.

Waitress : Whoops.Crap. Sorry. Clean up!

 

**********

In the street, the brothers are walking. A dog barks at them. Dean looks at it while Sam is reading the publicity of the mystery spot.

Dean (taking the paper) : Sam, you know joints like this are only tourist traps, right? I mean, you know, balls rolling uphill, Furniture nailed to the ceiling. The only danger's to your wallet.

Sam : Okay, look. I'm just saying there are spots in the world Where holes open up and swallow people. The bermuda triangle, the oregon vortex....

Dean : Broward county mystery spot?

Sam : Well, sometimes these places are legit.

Dean : All right, so if it is legit – And that's a big-Ass "if" -- What's the lore?

Sam : Well

A girl hustles Dean

The girl : Excuse me.

Dean looks at a girl, thinking she's pretty.

Sam : The lore's pretty freaking nuts, actually. I mean, they say these places, The magnetic fields are so strong That they can bend space-Time, Sending victims no one knows where.

Dean : Sounds a little "x files" to me.

Two men are trying to move a big desk

Removal man 1 : I told you it wouldn't fit!

Removal man 2 : What do you want, a pulitzer?

Sam : All right, look, i'm not saying this is really happening, But if it is, we got to check it out, See if we can do something.

Dean : All right, all right. We'll go tonight after they close. Get ourselves a long nice look.

 

 

 

**********

 

Sam and Dean walks in a green corridor with with a blac and whote vortex painted. They arrive in a room with furnitures stucked on the ceilling.

Dean : Wow. Uncanny.

Sam is walking through the room with the EMF.

Dean : Find anything?

Sam : No.

Dean : Do you have any idea what you're looking for?

Sam : Uh...yeah.

Dean seems sceptical

Sam : No.

Dean shakes his head.

A man (the owner M.Carpiack, walking in) : What the hell you doing here?

Dean (pointing his weapon) : Whoa, whoa, whoa. We can explain.

The man (also pointing his weapon) : You robbing me?

Sam : Look, nobody's robbing you. Calm down.

The man (pointing at Dean) : Don't move. Don't move!

Dean : I'm just putting the gun down.

The man shoots Dean.

Sam : Dean!

Sam takes Dean in his arms, he's dyning.

Sam (to the man) : Call 911.

The man : I -- I didn't mean...

Sam : Now!

Sam (to Dean) : No. No. No. Not like this. Dean.

Dean dies. Sam cries.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up.

Dean (lacing his shooes) : Rise and shine, sammy! Dude. Asia.

Sam (worried) : Dean.

Dean : Oh, come on. You love this song and you know it.

Dean gets up playback singing and dancing. Sam doesn't undertand.

 

**********

 

In the bathroom. Dean is gargling. Sam stares at him with a strange look.

Dean : What?

Sam : I don't know.

Dean : You all right?

Sam : No. I think I... Man, I had a weird dream.

Dean : Yeah? Clowns or midgets?

 

**********

 

They walk in the same restaurant.

The cashier (giving the change) : Drive safely now, mr. Pickett.

Mr Pickett : Yeah, yeah.

Waitress (to another man) : Can't stay unless you order something, Cal. You know the rules.

Cal : Some coffee.

Dean and Sam take place at a table.

Dean : Hey. Tuesday. Pig 'n a poke.

Sam (surprised) : It's tuesday?

Dean : Yeah.

Waitress : Are you boys ready?

Dean : Yes. I'll have the special, side of bacon, and a coffee.

Sam (trying to understand): Uh, nothing for me. Thanks.

Waitress : Let me know if you change your mind.

She walks away.

Dean : I'm telling you, Sam, this job is small-Fry. We should be spending our time hunting down Bela.

Sam is thinking and doesn't listen to Dean. Dean notices it.

Dean (snapping fingers): You with me?

Sam : What?

Dean (worried) : You sure you feel okay?

Sam : You don't... You don't remember any of this?

Dean : Remember what?

Sam : This. Today. Like...Like it's... Like it's happened before?

Dean : You mean like déjà vu?

Sam : No. I mean like it's... Like it's really happened before.

Dean : Yeah. Like déjà vu.

Sam (angry) :No. Forget about déjà vu. I'm asking you if it feels like... Like we're living yesterday all over again.

Dean :- Okay, how is that not déjà vu...

Sam (really angry) : Don't! Don't say it! Just don't even...

Waitress : Coffee – Black...

The bottel of hot sauce is bancing.

Waitress : And some hot sauce for the... Whoops! Crap.

The bottle falls. Sam catches it.

Waitress (astonished) : Thanks!

Dean : Nice reflexes.

 

**********

 

In the street, the same dog is barking. Sam is looking around him.

Dean : Sam, i'm sorry. I don't know what the hell you're talking about.

Sam : Okay, look. Yesterday was tuesday, right? But today is tuesday, too.

Dean : Yeah. No. Good. You're totally balanced.

Sam : So you don't believe me?

The same girm hustles Dean. Dean has the same reaction when he sees her. Sam can't believe it.

The girl : Excuse me.

Dean : Look, i'm just saying that it's crazy, you know? Even-For-Us crazy. Dingo-Ate-My-Baby crazy. Hey, maybe it was another one of your psychic premonitions.

Sam : No. No way. Way too vivid. Okay, look. We were at the mystery spot, and then...

Dean :And then what?

Sam : Then i woke up.

The two removal men are trying to move the same big desk

Removal man 1 : I told you it wouldn't fit!

Removal man 2 : What do you want, a pulitzer?

Sam : Wait a minute! The mystery spot. You think maybe it...

Dean :Maybe what?

Sam : We got to check that place out. Just go with me on this.

Dean : All right. All right. We'll go tonight after close, get ourselves a nice, long look.

Sam (stopping Dean in the street): Wait. What? No.

Dean : Why not?

Sam (searching for a good reason) : Uh...let's just go now. Right now. Business hours. Nice and crowded.

Dean : My god, you're a freak.

Sam : Dean.

Dean :Okay! Whatever. We'll go now.

Dean is crossing the street. He's hit by a car and falls down. Sam runs to him.

Sam : Dean! Dean. No. No. No. Come on. Dean.

Dean dies. Mr Pickett is looking from the car's window.

Sam : Hey. Dean. Dean. Dean.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up.

Dean (lacing his shooes) : Rise and shine, sammy!

 

**********

 

In the bathroom. Dean is gargling. Sam stares at him from the door step.

 

**********

 

In the restaurant, at the same table.

Dean : Hey. Tuesday. Pig 'n a poke.

Sam (very tense): Would you listen to me, dean? Cause I am flipping out.

The waitress : Are you boys ready?

Sam : He'll take the special, side of bacon, coffee – Black. Nothing for me. Thanks.

The waitress (leaving) : You got it.

Dean (joking) : Sammy, i get all tingly when you take control like that.

Sam : Quit screwing around, dean.

Dean : Okay. Okay. I'm listening. So...so... Now, you think that you're in some kind of a what?

Sam : Time loop.

Dean : Like "groundhog day."

Dean : Yes. Exactly. Like "groundhog day."

Dean shakes his head

Sam : So you don't believe me?

Dean (laughing): It's -- It's a little crazy. Even-For-Us crazy. You know, like...

Sam : ...dingo-Ate-My-Baby crazy?

Dean : How'd you know i was gonna say that?

Sam : Because you've said it before, Dean. That's my whole point.

Dean is trying to understand. The waitress comes with the tray.

The waitress : Coffee -- Black, And some hot sauce for the...

The bottle is falling.

The waitress : Whoops! Crap.

Sam catches it before it breaks on the floor.

The waitress : Thanks.

Dean : Nice reflexes.

Sam : No. I knew it was gonna happen.

Dean : Okay, look. I'm sure that there's some sort of an explanation.

Sam : You're just gonna have to go with me on this, all right, dean? You just have to. You owe me that much.

Dean : Calm down.

Sam : Don't tell me to calm down! I can't calm down. I can't because... (he stops)

Dean : Because what?

Sam : Because you die today, dean.

Dean (sceptical) : I'm not gonna die. Not today.

Sam : Twice now, i've watched you die. And i can't. I won't do it again, okay? And you're just gonna have to believe me. Please.

Dean : All right. I still think you're nuts, but...Okay. Whatever this is, we'll figure it out.

 

**********

 

In the street, the same dog is barking. The same girm hustles Dean.

The girl : Excuse me.

The two removal men are trying to move the same big desk

Removal man 1 : I told you it wouldn't fit!

Removal man 2 : What do you want, a pulitzer?

Dean : And you think this cheesy-Ass tourist trap has something to do with it.

Sam : Maybe it's the real deal, you know? The -- The magnetic fields bending space-Time or whatever.

Dean :That all seems a little too "x files" for me.

Sam : Well, i don't know how else to explain it, dean!

Dean : All right! All right. We'll go tonight after they close, get ourselves a nice, long look.

Sam (stopping Dean) : No, no, no, no. We can't.

Dean : Why not?

Sam : Because you...

Dean : I what? I die there?

Sam : Blown away, actually.

Dean (surpised) : Okay. Let's go now.

Dean is about to cross the street whan Sam stops him. Mr Pickett's car grazes him.

M. Pickett : Get out of the way!

Dean looks happy to be alive but he understands when he looks at Sam.

Dean : What, did he...

Sam : Yesterday. Yeah.

Dean : And?

Sam : And what?

Dean (joking) :Did it look cool like in the movies?

Sam : You peed yourself.

Dean (embarassed) : Of course i peed myself. A man gets hit by a car, you think he has full control over his bladder?

Come on!

Dean checks before crossing the street.

 

**********

 

In the mystery spot.

The owner : Boys, i can't tell you how much i appreciate this. We could use all the good ink we can get.

Sam : How long have you owned the place, mr. Carpiak?

The owner : Well, my family's been guarding the secrets here Since you don't want to know when.

Sam : So you'd know if anything strange happened?

The owner : Strange? Strange happens here all the time. It's a mystery spot.

Sam : What exactly does that mean?

The owner : Well, uh... It's where the laws of physics... Have no meaning.

Sam (angry) : Okay. Like how?

The owner (tying to sell) : Take the tour.

Dean : The guy who went missing -- Dexter hasselback – He take the tour?

The owner (annoyed) : Hold on a minute. What kind of article is this?

Sam : Just answer the question.

The owner : The police scoured every inch of this place. They couldn't find that man. I never seen him before. We're a family establishment.

Sam (threatening): Listen to me. There's something weird going on here. Now, do you know anything about it or not?

The owner (scared) :Okay, look. Guys, um, give it a break. I bought the joint at a foreclosure auction last march, all right? Hell, i used to sell bail bonds.

Dean (to Sam) : Okay, kojak. Let's get some air.

 

**********

 

In the street, the brothers are walking.

Dean : I hate to say it, but that place is exactly what i thought -- It's full of crap.

Sam : So what is it, then, dean? What the hell is happening to us?

Dean : I don't know. All right, let me just... So, every day i die.

Sam : Yeah.

Dean : That's when you wake up again, right?

Sam : Yeah.

Dean : So let's just make sure i don't die. If i make it to tomorrow, then maybe the loop stops and we can figure all this out.

Sam : Do you think?

Dean : It's worth a shot. I say we grab some takeout, head back to the motel, lay low until midnight.

Sam agrees.

Dean : All right, good. Who wants chinese?

Dean walks away and get smashed by the big desk the removal men were trying to move. Sam is shocked, the removal men don't know what to do. Sam seems blased.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up.

Dean (lacing his shooes) : Rise and shine, sammy!

Sam lies down in his bed, desperate.

 

**********

 

At the same table, in the restaurant.

Dean : I still think you're nuts. But whatever this is, we'll figure it out.

Sam : Thanks.

Dean :So, uh... If you're stuck in "groundhog day, " why? What's behind it?

Sam : First i thought it was the mystery spot. Now i'm not so sure.

Dean : What do we do?

Sam : Well, we keep you breathing, try to make it to tomorrow. I mean, that's the only thing i can think of.

Dean :Shouldn't be too hard.

Sam (laughing): Yeah, right. Dean, i've watched you die a few times now, and i can't ever seem to stop it.

Dean :Well, nothing's set in stone. You say i order the same thing every day, right?

Sam : Yeah. Pig 'n a poke, side of bacon.

Dean (to the waitress) : Excuse me, sweetheart. Can i get sausage instead of bacon?

The waitress : Sure thing, hon.

Dean (to Sam) : See? Different day already.

Sam agrees.

Dean : You see, if you and i decide that i am not gonna die, I'm not gonna die.

The waitress brings Dean's plate.

Dean : Thank you.

Dean eats the sausage, sam laughs. Dean chokes.

Sam (worried): Dean. Dean.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up. Dean is in the shower.

Dean (from the shower) : You mean we can't even go out for breakfast?

Sam : You'll thank me when it's wednesday!

Dean (not understanding): Whatever that means.

Sam looks at the window when he hears Dean screaming while falling in the shower.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up. The brothers are eating theur breakfast in the motel room.

Dean (eating a tacos): Do these tacos taste funny to you?

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up. Dean electrocutes himself in the bathroom with his shaver.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up. In the mystery spot, Sam is destroying a wall with an axe.

Dean (talking to the owner, tied on a chair) : Everybody's fine. Nobody's gonna get hurt, okay? Sammy? Maybe you should drop the ax and let this guy go. What do you say?

Sam (irritated) : Something's got to be going on here. I intend to find out what.

Dean : Place is tore up pretty good, dude.

Sam is still destroying the wall.

Dean : Time to give it a rest.

Sam : No! I'm gonna take it down to studs.

Dean smiles to the owner, embarassed and walks to Sam.

Dean : Sammy, that's enough. Give me the ax. Give me the ax! This is crazy!

Sam : Leave it, dean!

Dean : Come on!

Sam : Get off!

We hear the sound of the axe. The owner gets covered with blood.

Sam : Oh, my god, dean!

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up. They walk in the same restaurant.

The cashier : Drive safely now, mr. Pickett.

Mr. Pickett : Yeah, yeah.

The waitress : Can't stay unless you order something, Cal. You know the rules.

Cal : Coffee.

Dean and Sam take place at a table.

Dean : Hey. Tuesday. Pig 'n a poke.

Sam puts keys on the table.

Dean : What are those?

Sam : The old man's. Trust me. You don't want him behind the wheel.

The waitress : You boys ready?

Dean : Yes, we are. I'll have the special, a side of bacon, and a coffee.

Sam : Hey, doris. What i'd like is for you to log in some more hours at the archery range. You're a terrible shot.

The waitress : How do you know --

Sam : Lucky guess.

Dean and the waitress look at each other, they don't understand.

Dean : Okay, so, you think you're caught in some kind of what again?

Sam : Time loop.

Dean : Like "groundhog day."

Sam : It doesn't matter. There's no way to stop it.

Dean : Jeez. Aren't you grumpy?

Sam (irritated): Yeah, i am. You want to know why?

Dean : Why?

Sam : Because this is the 100th tuesday in a row I've been through, and it never stops. Ever. So, yeah, i'm a little grumpy. Hot sauce.

Dean : What?

The waitress comes with the tray.

The waitress : Coffee -- Black, and some hot sauce for the – Whoops!

The bottle falls down.

The waitress : Crap.

Sam catches it before it breaks on the floor and put it on the table.

The waitress : Thanks!

Dean : Nice reflexes.

Sam : I knew it was gonna happen, dean. I know everything that's gonna happen.

Dean : You don't know everything.

Sam : Yeah. I do.

Dean and Sam : Yeah, right.Yeah, right. Nice guess. Nice guess.

Sam : It wasn't a guess.

Dean and Sam : Right, you're a mind reader. Cut it out, sam. Sam!Sam! You think you're being funny, but you're being really, really childish. Sam winchester wears makeup. Sam winchester cries his way through sex. Sam winchester keeps a ruler by the bed, and every morning, when he wakes up... Okay, enough!

Sam : That's not all. Randy, the cashier? He's skimming from the register. Judge meyers?

Sam points a man drinking milk-shake.

Sam : At night, he puts on a furry bunny outfit.

The man reverses his glass of milk shake. Dean is astonished.

Sam : Over there -- That's Cal. He's gonna rob tony the mechanic on the way home.

Dean : What's your point?

Sam : My point is i've lived through every possible tuesday. I've watched you die every possible way. I have ripped apart the mystery spot, burnt it down, tried everything i know to save your life, and i can't. No matter what i do, you die,

And then i wake up. And then it's tuesday again.

 

**********

 

In the street.

Sam : The dog.

The dog barks.

Dean : There's got to be some way out of this.

Sam : "Where's my dang keys?"

M. Pickett : Where's my dang keys?

Sam : "Excuse me."

The girl hustles Dean.

The girl : Excuse me.

Dean : She's kind of cute. All the times we've walked down this street, I ever do this?

Dean runs after the girl.

Dean : Excuse me. Miss?

Sam (surprised) : No.

The girl gives a paper to Dean and walks away.

Dean : 100 tuesdays, you never bothered to check what she was holding in her hands? This the guy who went missing?

Sam : Yeah.

Dean : That's his daughter back there.

Sam takes the paper and goes after the girl to talk to her. The dog barks.

Dean (to the dog) : Hey, buddy. Somebody need a friend?

We hear the dog grunting and Dean screaming.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up. They are at a table in the same restaurant. Dean is eating while Sam is doing research on his computer.

Sam : So, the police report says dexter hasselback is a professor, but that's not all he is.

Dean : What is he?

Sam : I talked to his daughter. The guy's quite the journalist. Columns in magazines, a blog.

A man walk away from the bar.

Sam : He writes about tourist attractions – Mystery spots, ufo crash sites. He gets his kicks debunking them. I mean, he's already put four of these places out of business.

Sam turns his computer so that Dean can look at the article.

Sam : Here.

Dean : "Truth warrior"? More like a pompous schmuck, you ask me.

Sam : Yeah. Tell me about it. I mean, i've read everything the guy's ever written. He must have weighed a ton, he was so full of himself.

Dean : When did you have time to do all this research?

Sam (taking his computer) : Come on.

Dean gets up and laughs.

Sam : What?

Dean : It's funny, you know. I mean, this guy spends his whole life crapping on mystery spots and then he vanishes in one. It's kind of poetic, you know? Like just desserts.

Sam : You're right. That is just deserts.

Sam looks at the pancakes that the man were eating with a strange look.

Dean : What's wrong?

Sam : Guy has maple syrup for the past 100 tuesdays – All of a sudden, he's having strawberry?

Dean : It's a free country. Man can't choose his own syrup, huh? What have we become?

Sam : Not in this diner. Not today. Nothing in this place ever changes – Ever. Except me.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Heat of the moment by Asia. It wakes Sam up.

Dean (lacing his shooes) : Rise and shine, sammy!

 

**********

 

They are at the same table in the restaurant. Sam is looking at the man eating pancakes.

Dean : So, you think you're caught in some kind of what again?

Sam : Eat your breakfast.

The man leaves. Sam takes a bag and follows him.

Dean : What's in the bag? Hey!

Dean pays for the breakfast and follows his brother.

 

**********

 

In the street, the man is walking. Sam catches him and throws him against a metallic fence. Sam threatens him with a stake. The man seems terrified. Dean doesn't understand.

Sam (to the man) : I know who you are. Or should i say "what"?

The man : Oh, my god. Please, don't kill me.

Dean : Uh, sam...

Sam : It took me a hell of a long time, but i got it.

The man : What?

Sam : It's your m.O. That gave you away. Going after pompous jerks, giving them their just deserts. Your kind loves that, don't they?

The man : Yeah, sure. Okay. Just put the stake down.

Dean : Sam, maybe you should...

Sam : No! There's only one creature powerful enough to do what you're doing – Making reality out of nothing,

Sticking people in time loops. In fact, you'd pretty much have to be a god. You'd have to be a trickster.

The man : Mister, my name is ed coleman. My wife's name's amelia. I got two kids. For crying out loud, I sell ad space!

Sam : Don't lie to me! I know what you are! We've killed one of your kind before!

The man's face changes. He becomes the trickster they thought they killed.

The trickster : Actually, bucko, you didn't.

Sam : Why are you doing this?

The trickster : You're joking, right? You chuckleheads tried to kill me last time. Why wouldn't i do this?

Dean : And hasselback -- What about him?

The trickster : That putz? He said he didn't believe in wormholes, so i dropped him in one.

He laughs.

The trickster : Then you guys showed up. I made you the second you hit town.

Sam : So this is fun for you? Killing dean over and over again?

The trickster : One... yes, it is fun, and two... this is so not about killing dean. This joke is on you, sam. Watching your brother die every day. Forever.

Sam : You son of a bitch.

The trickster (smiling) : How long will it take you to realize you can't save your brother... ...no matter what?

Sam (pushing the stake on the throat of the trickster) : Oh, yeah? I kill you, this all ends now.

The trickster (scared): Oh, hey! Whoa. Okay. Okay. Look. I was just playing around. You can't take a joke, fine. You're out of it. Tomorrow, you wake up, it'll be wednesday. I swear.

Sam : You're lying.

The trickster : If I am, you know where to find me – Having pancakes at the diner.

Sam : No. Easier to just kill you.

The trickster : Sorry, kiddo. Can't have that.

The trickster snaps his fingers.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Back in time by Huey Lewis and the News. It wakes Sam up..

Dean : What, are you gonna sleep all day?

Sam : No asia.

Dean : Yeah, i know. This station sucks.

Sam (looking at the clock on the radio) : It's wednesday!

Dean (brushing his teeth) : Yeah, which usually comes after tuesday. Turn that thing off, would you?

Sam (getting up) : What, are you kidding? This isn't the most beautiful song you've ever heard?

Dean : No. Jeez. How many tuesdays did you have?

Sam (taking a shirt): I don't know. I lost count. Hey, wait. What do you remember?

Dean : I remember you were pretty whacked out of it yesterday, then I remember running into the trickster. But, no, that's about it.

Sam : All right. Pack your stuff. Let's get the hell out of town -- Now.

Dean : No breakfast?

Sam : No breakfast.

 

**********

 

Dean is in the parking, taking a gun from the impala's trunk. He hears someone behind him and thinks it's Sam.

Dean : Are you sure we should just let the trickster go?

He turns around, it's Cal pointing a gun at him.

Cal : Give me your wallet.

Dean : Whoa, whoa, whoa, buddy. Just relax.

Cal : I am relaxed!

Dean : Okay. All right. Nobody wants this to end the wrong way. Let's talk about it a sec.

 

**********

 

In the motel room, Sam is packing when he hears a gun shot.

Sam : Dean!

 

**********

 

In the street, Cal runs away while Sam is climbing down the stairs. He founds Dean on the ground, bleeding. He runs to him.

Sam (taking Dean in his arms and shaking him) : No. No, no, no, no.No no. Hey. Hey. Come on. Not today. Not today. This isn't supposed to happen today. Come on.

Sam closes his eyes, hoping to wake up. It doesn't work.

Sam : I'm supposed to wake up.

He cries.

 

**********

 

Siw months later, Sam drives the Impala alone. We hear the answerphone.

Answerphone : This is sam. Leave a message.

Bobby (off) : Sam, it's bobby. Heard about that demon thing you took care of in death valley. Nice job. It's been about three months we talked, though. It'd be nice to hear your voice. Give a call. I'm here.

In front of a motel, we see Sam taking a weapon from the impala's trunk.

He walks in the motel room, take off his shirt, he's in pain. He cuts his T-shirt covered with blood. He pulls out a bullet and sews himself.

Sam is alone at a table eating mecanically. We hear the answerphone.

Bobby (off) : Sam? Bobby again.

Sam is cleaning a gun.

Bobby : Look, i'm worried about you.

We see the wall of the motel room, covered with maps.

Bobby ( off) : Just tell me you're not sitting alone somewhere, obsessing over this damn trickster.

Sam is cleaning a gun.

Bobby (off) : Call me, sam.

We see pictures of the trickster on the wall.

Bobby (off) : We can find it together. No one man should take something like this on alone. You hear me? By the way, that vampire nest in austin...

We see Sam sleeping..

Bobby (off) : … Hell of a job.

Sam is getting up and makes his bed meticulously. In the bathroom, he brushed his teeth mecanically. We hear the answerphone again.

Bobby (off) : Sam? It's bobby. I found him.

 

**********

 

In a room, we see Bobby down on one knee, preparing a ritual. Sam comes behind him. Bobby hears it and turns around.

Bobby : It's good to see you, boy.

He gets up and hugs Sam.

Sam : What are we doing here, bobby?

Bobby :This is the last place, for sure, the trickster worked his magic.

Sam : So?

Bobby : So, you want this thing? I found a summoning ritual to bring the trickster here.

Sam : What do we need?

Bobby : Blood.

Sam : How much blood?

Bobby : Ritual says near a gallon. It's got to be fresh, too.

Sam : Meaning we have to bleed a person dry.

Bobby : And it's got to be tonight, or not for another 50 years.

Sam : Then let's go get some.

Bobby :Y ou break my heart, kid.

Sam : What?

Bobby : I'm not gonna let you murder an innocent man.

Sam : Then why'd you bring me here?

Bobby : Why? Cause it was the only way you'd see me. Cause i'm trying to knock some sense into you. Because i thought you'd back down from killing a man.

Sam : Well, you thought wrong. Leave the stuff. I'll do it myself.

Bobby : I told you, i'm not gonna let you kill anyone.

Sam (angry): It's none of your damn business what i do!

Bobby : You want your brother back so bad...

Bobby takes a knife from his bag.

Bobby : ...fine.

Sam : What are you talking about?

Bobby : Better me than a civilian.

Sam :  You're crazy, bobby. I'm not killing you.

Bobby : Oh. Now i'm the crazy one. Look, sam. I'm old. I'm coming near the end of my trail. But you can keep fighting, saving folk. But you need your brother. So let me give him back to you.

Sam : Bobby...

Bobby : You and dean, you... You boys are the closest thing i have to family. I want to do this.

Sam (with tears in his eyes, takes the knife) :Okay.

Bobby : Good.

Bobby gets down on his knees.

Bobby : Just make it quick. Do it, son.

Sam (taking a stake from his kacket): Yeah, okay, bobby. But you want to know why?...

He pulls the stake trough Bobby's body.

Sam : Because you're not bobby.

Bobby falls down, dead. Sam is getting worried.

Sam : Bobby. Bobby. Bobby!

The body disapears. The stake falls on the floor then flies to the trickster who catches it. He was behind Sam.

The trickster : You're right. I was just screwing with you. Pretty good, though, sam. Smart. Let me tell ya. Whoever said dean was the dysfunctional one has never seen you with a sharp object in your hands.

He laughs.

The trickster : Holy "full metal jacket."

Sam (with tears in his eyes): Bring him back.

The trickster : Who? Dean? Didn't my girl send you the flowers? Dean's dead. He ain't coming back. His soul's downstairs doing the hellfire rumba as we speak.

Sam : Just take us back to that tuesday -- Or wednesday. When it all started, please. We won't come after you. I swear.

The trickster : You swear?

Sam : Yes.

The trickster : I don't know. Even if i could...

Sam : You can.

The trickster : True. But that don't mean i should. Sam, there's a lesson here That i've been trying to drill into that freakish, cro-Magnon skull of yours.

Sam : Lesson? What lesson?

The trickster : This obsession to save dean. The way you two keep sacrificing yourselves for each other. Nothing good comes out of it. Just blood and pain. Dean's your weakness. The bad guys know it, too. He's gonna be the death of you, sam. Sometimes you just got to let people go.

Sam : He's my brother.

The trickster : Yep. And like it or not, this is what life's gonna be like without him.

Sam (crying) : Please. Just...Please.

The trickster : I swear, it's like talking to a brick wall. Okay, look. This all stopped being fun months ago. You're travis bickel in a skirt, pal. I'm over it.

Sam : Meaning what?

The trickster : Meaning that's for me to know and you to find out.

The trickster snaps his fingers.

 

**********

 

In the same motel room. Music is playing on the radio : Back in time by Huey Lewis and the News. It wakes Sam up..He sees Dean brushing his teeth.

Dean : What, are you gonna sleep all day? I know. No asia. This station sucks.

Sam (looking at the clock on the radio) : It's wednesday.

Dean : Yeah. Which usually follows tuesday. Turn that thing off.

Sam gets up and hugs Dean.

Dean : Dude, how many tuesdays did you have?

Sam (still hugging) : Enough.

Sam : (he stops holding him) Wait. What do you remember?

Dean : I remember you were pretty whacked out yesterday. I remember catching up with the trickster. That's about it.

Sam : Let's go.

Dean : No breakfast?

Sam (smiling):No breakfast.

Dean : All right. I'll pack the car.

Sam : Wait. You're not going anywhere alone.

Dean : It's the parking lot, sam.

Sam : Just... Just trust me.

 

**********

 

Sam is packing. Dean waits for him at the door.

Dean : Hey, you don't look so good. Something else happen?

Sam (with tears in his eyes) : I just had a really weird dream.

Dean : Clowns or midgets?

Dean walks away. Sam follows him. Before leaving he looks at the room, turn off the light and close the door.

 

The end.

 

Ecrit par Steph1891.

 

Kikavu ?

Au total, 120 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

clark77 
12.09.2018 vers 08h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Fleurdelun 
29.05.2018 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton représentant de l'ordre préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

On recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute !! | Plus d'infos

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente

Le Roadhouse 28
Avant-hier

Staff
05.01.2019

Meg Masters
Avant-hier

Katie Cassidy
Avant-hier

Jessica Moore
Avant-hier

DJ Qualls
Avant-hier

Felicia Day
Avant-hier

Kevin McNally
Avant-hier

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne Série club

14.11 : Damaged Goods (inédit)
Vendredi 25 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
Des épisodes 14.12 Prophet and Loss et 14.13 Lebanon (le 300e épisode) ainsi que la promo du...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Qu'avez-vous pensez de l'épisode de reprise, le 14.10 "Nihilism" ? Venez voter puis n'hésitez pas à...

Ce soir c'est le retour de Supernatural

Ce soir c'est le retour de Supernatural
Et pour vous permettre d'attendre voici la nouvelle promo de l'épisode 14x10 "Nihilism" dans notre...

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Qu'avez-vous pensé de l'épisode de reprise "Nihilism" ? N'hésitez pas à venir commenter dans le topic S14

Total : 8 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 23:00

Skins : nouveau sondage (Nicholas Hoult) et nouveau duel Dowton abbey vs The Tudors !!

quimper, Hier à 00:51

Nouveau sondage sur Engrenages. Pas besoin de connaitre la série pour pouvoir voter.

Sas1608, Hier à 15:09

Concours sur le quartier de Grey's Anatomy. A vous de créer un médecin qui va intégrer le Grey-Sloan ! On compte sur votre présence !!!

sauveur, Hier à 21:32

La photo du mois du quartier Dallas attend toujours vos votes. Venez voter

juju93, Hier à 22:19

"Souvenir du P-L-anet" : mur d'images du quartierThe L Word. Venez poster votre image préférée du générique.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site