VOTE | 651 fans

#307 : Rouge Sang


Réalisé par: Kim Manners
Ecrit par:Sara Gamble


Sam et Dean capture une vampire femme qui ne sait pas comment elle est devenue vampire. Ils découvrent alors que Dixon, un vampire, fait boire à des jeunes femmes dans un bar un mélange de sang, prétendant qu'il s'agit de la dernière drogue à la mode, les transformant ainsi en vampire. Parallèlement, Gordon parvient à s'échapper de prison et part à la poursuite de Sam. Cependant, Dixon intercepte Gordon, et le transforme en vampire, ce qui rend Gordon encore plus fort et plus menaçant qu'avant.

 

>>Photos promo<<

Popularité


4.11 - 9 votes

Titre VO
Fresh Blood

Titre VF
Rouge Sang

Première diffusion
15.11.2007

Première diffusion en France
16.05.2009

Vidéos

Extrait 1/2

Extrait 1/2

  

Extrait 2/2

Extrait 2/2

  

Promo

Promo

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Bela retrouve sa voiture, elle est soudain menacée d’une arme par Gordon Walker, ce dernier a réussi à s’évader de prison. Il souhaite retrouver à tout prix les Winchester, en particulier Sam. Bella marchande alors une bourse très rare, et accepte de lui communiquer l’endroit où se trouve les Winchester, elle appelle Dean.

SUPERNATURAL

Sam et Dean sont sur une affaire de vampires, Dean réussit à neutraliser une certaine Lucy. Ils l’enferment dans leur chambre de motel, elle leur explique qu’elle a été empoisonnée par un certain Dixon. Lucy à été empoisonnée par du sang de vampire et s’est donc elle aussi transformée. Les deux frères n’ont pas le choix, Dean exécute donc la jeune femme.

Gordon et son ami Kubrick se rendent à l’hôpital et se font passer pour des agents du FBI, auprès de la dernière victime de Lucy. Ils découvrent enfin la trace des Winchester.

Dean et Sam se rendent au bar indiqué par Lucy, Dean repère très vite Dixon, mais en le poursuivant les deux frères tombent nez à nez avec Gordon et Kubrick. Les deux frères réussissent à s’échapper. Kubrick est aux trousses de Dean, et Gordon lui se retrouve piéger par Dixon.

A l’hôtel, Sam fait les cent pas en attendant son frère. Ce dernier arrive enfin, Sam s’énerve alors sur son frère, il l’a trouvé beaucoup trop imprudent. Dean se demande bien comment Gordon à pu les retrouver, il se souvient alors de l’appel que Bela lui a passé la vieille. En colère, il l’appelle et lui annonce que s'ils s’en sortent vivant, il la tuera. Bela est alors assez perturbée.

Dixon explique à Gordon, que des chasseurs ont tué toutes les personnes auxquelles il été attaché, ils ont même tué sa fille. C’est donc pour cela qu’il a de nouvelles filles qu’il a empoisonnées. Gordon est cruel envers Dixon, en colère il se venge et empoisonne Gordon avec son sang.

Dean discute avec Sam, il lui explique qu’ils doivent s’occuper de Gordon et qu’ils vont probablement devoir le tuer. Sam est d’accord et approuve ce choix, ce qui étonne son frère. Il reçoit alors un coup de fil de Bela, prise de remord et n’ayant aucune envie que Dean la tue, elle lui donne la localisation de Gordon.

Gordon se réveille enfin et il découvre avec horreur qu’il a été transformé en monstre, il réussit à s’échapper de l’entrepôt, mais dans la rue, tout devient incontrôlable et il finit même par tuer un homme.

Les Winchester arrivent à l’entrepôt où Gordon était prisonnier, ils tombent alors sur Dixon qui est en larmes devant les deux corps mutilés de ces deux nouvelles filles. En effet, Gordon s’est vengé et il a décapité à mains nues les deux jeunes femmes. Dixon leur explique que pour lui, avoir perdu sa famille l’a rendu amère et que pour lui c’est comme ci il était déjà mort, Sam pense immédiatement à l’état d’esprit de Dean. Les Winchester découvrent également ce qui est arrivé à Gordon.

Gordon se rend chez Kubrick, il lui avoue la vérité et lui demande de le tuer, une fois qu’il aura éliminé Sam. Kubrick tente de le raisonner, mais Gordon ne veut rien savoir, il tente alors de le tuer, mais Gordon le tue juste avant, l’appel du sang étant plus fort.

Sam et Dean sont au motel, ils n’ont toujours pas retrouvé Gordon, Sam décide de détruire leurs téléphones afin qu’il ne soient plus repérables. Dean décide alors de s’en charger seul, mais Sam refuse et lui avoue qu’il sait très bien pourquoi il fait tout ça, il sait que son grand frère est juste effrayé à l’idée de mourir et d’aller en enfer. Devant la tristesse de son petit frère, Dean accepte de ne pas bouger et de rester sagement au motel.

Plus tard, Dean qui vient juste de racheter un nouveau téléphone reçoit un coup de fil de Gordon, ce dernier a réussi à le retrouver. Il menace de tuer une jeune femme, si les deux frères ne viennent pas très vite.

En arrivant sur place, Dean sauve rapidement la jeune femme, mais en sortant de l’entrepôt Sam se retrouve enfermé. Gordon éteint alors la lumière et poursuit Sam, Dean tente tout ce qu’il peut pour entrer, mais soudain il est attaqué par la jeune femme qui a été transformée, mais Dean la tue à l’aide du colt.

A l’intérieur, Gordon explique à Sam qu’il sait maintenant, ce que ça fait d’avoir un coté maléfique. Très vite les deux hommes se battent et Sam se retrouve à terre, Dean arrive mais le jeune homme est rapidement sonné, Gordon l’attaque et le mord. Sam réussit à se lever et il enroule la tête de son ennemi avec des câbles métalliques et il décapite alors Gordon. Dean se relève comme il peut et il est impressionné par son petit frère.

Plus tard, sur la route Dean répare sa voiture, il finit par appeler Sam et lui explique un peu les bases de la mécanique. Sam est étonné et Dean lui avoue qu’il doit le faire, car d’ici quelque temps il ne sera plus là pour le faire. Sam a un pincement au cœur mais accepte avec grand plaisir de la réparer, sous le regard attentif de son grand frère…

 

Ecrit par Bibou.

Rouge Sang

L’épisode commence avec Bela qui s’approche de sa voiture, sur la route la nuit. Elle l’ouvre et est surprise par le visage d’un homme qu’elle aperçoit dans la vitre et qu’elle voit s’approcher. Il s’agit de Gordon.

Bela : Allez, avancez. N’ayez pas peur.
Gordon
 : Bela Talbot.
Bela
 : Vous disposez d’un gros avantage. Je ne sais pas qui vous êtes.
Gordon
 : Gordon Walker.
Bela
 : Je connais ce nom. Je vous croyais en prison.
Gordon
 : J’en suis sorti.
Bela
 : Sans doute relâché pour bonne conduite.

Bela ouvre la portière et se baisse pour chercher quelque chose à l’intérieur.

Gordon : C’est ça que vous cherchez ? Il montre à Bela l’arme et retire la recharge. Je sais que vous arrivez du Massachussetts. Et, je sais que les frères Winchester vous ont sauvées la mise. Dites-moi où ils sont.
Bela
 : Ça, j’en sais rien du tout.
Gordon
 : Pointant une autre arme, plus grande, vers Bela. Vous devriez réfléchir un peu.
Bela
 : Baissez cette arme. J’aimerais savoir pourquoi vous voulez les trouver.
Gordon
 : Sam Winchester est Antéchrist.
Bela
 : J’en ai entendu parlé, moi aussi.
Gordon
 : C’est vrai ?
Bela
 : Par un ami d’enfance. Ce cher Père Noël, qui l’a appris par son cheval. Vous ne seriez pas un peu malade ?
Gordon
 : L’avenir du monde est en jeu. Alors, faites un effort et montrez-vous maligne. Dites-moi où ils sont, ou sinon, je vous tue.
Bela
 : Gordon. C’est entendu, on ne se connaît pas très bien. Alors, laissez-moi vous en apprendre un peu plus sur moi. Je ne cède jamais devant la menace. Mais, vous pouvez faire une offre et je pense que vous me trouverez très coopérative.
Gordon
 : D’accord. Il baisse son arme. Alors, je répète. Il repointe son arme vers Bela. Vous allez me dire où ils sont, ou sinon, je vous tue tout de suite !
Bela
 : Tuez-moi. Et, vous pourrez dire adieu à Sam et à Dean.
Gordon
 : Je vous offre trois mille dollars.
Bela
 : Souriant. Je refuse de sortir de mon lit pour trois mille dollars. Gordon baisse son arme et Bela aperçoit alors une petite sacoche accrochée à sa ceinture et ses yeux s’illuminent. Vous savez ? Ce porte-bonheur vaudou me convaincrait bien.
Gordon
 : Sûrement pas. C’est quelque chose de rare et qui vaut…
Bela
 : Une petite fortune. Ça, je le sais. La question est : jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour trouver les Winchesters ?

Gordon décroche sa sacoche et la lance à Bela, qui sort son portable et compose un numéro.

Bela : Allô, Dean ? Vous êtes où ?

 

                                              **************

 

Dans une allée, la nuit, Sam et Dean trouvent un homme allongé, ensanglanté, mais conscient, sur le sol. Il a été mordu dans le cou. Ils s’agenouillent près de lui.

Sam : Eh ! Eh ! Ça va aller. On appelle une ambulance.
Dean
 : Où est-elle allée ? Où est-elle allée ?

L’homme indique vaguement l’allée. Sam reste avec l’homme tandis que Dean se précipite dans la direction indiquée par l’homme. Il s’arrête au milieu d’un espace ouvert, lève sa machette et se coupe le bras gauche avec, faisant ainsi couler du sang. Il laisse son bras levé, tandis que le sang continue de couler.

Dean : Montre-toi ! Allez ! Viens boire mon sang ! Une jeune femme émerge d’un côté de l’allée et le fixe. Son menton est couvert de sang. Approche. Ça sent bon, hein ? Tu apprécies cette odeur ? C’est encore meilleur au goût. Le vampire s’approche lentement et Dean jette sa machette à terre. Allez, viens. Viens te régaler.

La vampire attaque, attrape Dean et enfonce ses dents dans son cou, Dean sort une seringue et la lui plante dans le cou. Elle convulse et tombe au sol, inconsciente. Sam arrive en courant et fait les gros yeux à Dean.

Dean : Quoi ?
Sam
 : T’as couru de gros risques, cette fois-ci.
Dean
 : On a fait pire que ça. Et, on a réussi, non ?

 

                                              **************

 

Dans une chambre de motel, le vampire est attaché à une chaise, inconsciente tandis que Sam et Dean la regardent. Des matelas entourent la pièce, empêchant ainsi d’entrer ou de sortir. Tout à coup, le vampire se réveille et sursaute à la vue de Dean. Celui-ci s’approche d’elle.

Dean : T’es réveillée ? Le vampire essaie de se détacher. Oh ! Oui, désolé. Tu n’iras nulle part.
Vampire
: Quoi ?
Sam
 : Où est ton nid ?
Vampire
: Quoi ?
Dean
 : Ton nid ! Là où tu habites avec tes amis suceurs de sang.
Vampire
: Je sais pas du tout de quoi vous parlez. Je me sens mal. Je dois voir un docteur.
Dean
 : Montrant une seringue remplie de sang. Tu te sens mal ? Tu vas te sentir encore plus mal avec cette dose de sang pris à un mort.
Vampire
: Je veux m’en aller.
Sam
 : Eh ! C’est à nous de décider de ça.
Vampire
: Mais, c’est vrai. Je vous le jure. Croyez-moi. J’ai… Je sais que j’ai pris quelque chose et… Et, maintenant, j’ai peur. Je sais plus du tout où j’en suis.
Sam
 : Tu as pris quelque chose ?
Vampire
: Mais oui ! J’arrive plus à redescendre. Je plane toujours. J’en ai assez. J’aimerais redescendre.
Sam
 : Comment tu t’appelles ?
Vampire
: Lucy. Pitié, je veux juste m’en aller.
Sam
 : D’accord, Lucy. Ecoute bien ceci. Si tu nous raconte ce qui s’est passé, tu pourras t’en aller.
Lucy
: C’est vrai ? Elle regarde Dean, qui acquiesce. Puis, Dean lance un regard confus à Sam. C’est confus tout ça. Euh… C’est pas très net. Je me trouvais au Spider.
Dean
 : Au Spider ?
Lucy
: Un club sur Jefferson. Et, il y avait un client qui m’a offert plusieurs verres.
Sam
 : Ce client, de quoi il avait l’air ?
Lucy
: Il était assez vieux. La trentaine. Il avait les cheveux plutôt châtains et une veste en cuir. Deacon, ou Dixon, ou je sais plus quoi. Il disait qu’il vendait de la drogue, et qu’il avait un truc super pour moi.
Dean
 : Quoi comme truc ?
Lucy
: Un truc nouveau. Mieux que tout ce que j’avais essayé avant. Il m’en a versé un peu dans mon verre.
Dean
 : Cette drogue était épaisse et rouge ? Lucy acquiesce. Je crois que ça paraît clair. Il t’a fait boire un peu de sang de vampire.
Lucy
: Qu’est-ce que vous dites ?
Dean
 : Il t’a fait boire le pire des virus qu’on connaisse aujourd’hui.
Lucy
: Mais, c’est ridicule ! C’était plutôt un truc pour me violer ! C’est la mode en ce moment ! En tout cas, ce que je sais, c’est que je me suis retrouvée chez lui et qu’il est sorti chercher de quoi manger. Mais, j’avais trop faim. J’étais folle.
Sam
 : Tu es partie de chez lui ?
Lucy
: Acquiesçant. Oui. Mais, l’effet de la drogue ne passe pas. Je voudrais savoir ce que j’ai pris.
Dean
 : La lumière t’agresse ? Le soleil te brûle la peau ?
Lucy
: Oui. Oui, c’est bien ça. Et, je réussis à entendre le moindre battement de cœur.
Dean
 : Ça m’ennuie de te dire ça, mais ton cœur ne battra plus bien longtemps.
Lucy
: Pas le mien. Les autres. J’entends le cœur des autres battre à plus de vingt mètres de moi. Et, je voudrais que ça s’arrête un peu.
Dean
 : Je vais t’apprendre une mauvaise nouvelle. C’est que ça ne s’arrêtera plus. Tu as déjà tué deux personnes, presque trois.
Lucy
: Non, c’est faux ! Non, j’étais droguée ! Je vous l’ai déjà dit !
Dean
 : Tu les as tués, t’entends ? Et, pour te trouver, il nous a suffit de suivre les traces de sang. Ça nous a conduits à toi.
Lucy
: Non. Non. Non, c’est pas ma faute ! Ça vient de la drogue ! Pitié ! J’ai besoin de votre aide, je vous en supplie ! Sam secoue sa tête et lui et Dean se lèvent pour partir. Non !

Sam et Dean vont dans la pièce d’à-côté.

Sam : La pauvre.
Dean
 : On n’a pas le choix.

Sam acquiesce. Dean prend sa machette et retourne dans la pièce.

Lucy : Non ! Je vous en prie !

Lucy crie tandis que Sam regarde Dean la décapiter. Sam tressaille.

 

                                              **************

 

Dans une chambre d’hôpital, l’homme que Sam et Dean ont sauvé est allongé dans un lit, un bandage sur le cou et une intraveineuse dans le bras. Deux chasseurs, déguisés en agents du FBI, entrent. Il s’agit de Gordon et Kubrick.

Gordon : Bonjour. On vient vous voir à propos de l’agression.
Homme
: J’ai déjà tout raconté aux flics.
Gordon
 : Montrant sa plaque. Mais, les flics, on s’en tamponne. On est du FBI.
Homme
: Du FBI ?
Kubrick
: Décrivez la femme qui vous a attaquée.
Homme
: Elle était cinglée. Elle avait cette… cette force qu’ont les fous ou les drogués. Et, elle s’est jetée sur mon cou.
Gordon
 : Elle ne vous a pas donné de son sang ?
Homme
: De son sang ? Non.
Gordon
 : Dans la bouche, sur la blessure ou ailleurs ? Vous en êtes sûr ?
Homme
: Bah oui. Pourquoi vous me demandez ça ?
Gordon
 : Cette femme est porteuse d’un dangereux virus.
Homme
: Quoi ? Attendez ! Elle m’a mordu le cou…
Kubrick
: Non, ça, c’est pas grave. Vous devez ingérer de son sang pour attraper le virus.
Gordon
 : Vous avez eu chaud. On aurait été obligés de vous tuer. L’homme rit nerveusement, mais Gordon le fixe, plus que sérieux. Racontez.
Homme
: Elle s’est ruée sur moi et m’a mordu. Et, c’est alors que deux types sont arrivés et l’ont fait s’enfuir.
Gordon
 : De quoi avait-il l’air ?
Homme
: J’ai rien vu dans le noir.
Gordon
 : Réfléchissez.
Homme
: Ils paraissaient assez grands.

Gordon se tourne vers Kubrick et lui lance un regard sombre.

 

                                              **************

 

Au Spider la nuit, Sam et Dean sortent et semblent frustrés.

Dean : Je te l’avais dit que ça nous avancerait à rien.
Sam
 : Ecoute. Trois blondes ont disparu en comptant Lucy. Et, elles ont toutes été vues ici. Il y a qu’ici qu’il les trouve.

Dean aperçoit un homme d’une trentaine d’années de l’autre côté de la rue, avec une femme blonde.

Dean : Indiquant à Sam l’homme. Eh !

 

                                              **************

 

Dans l’allée la nuit, l’homme tient un flacon d’un liquide rouge, et la fille ricane.

Fille : T’es cinglé.
Homme
: Tu veux avaler ça ? Juste quelques gouttes et tu seras plus toi-même.

L’homme lève le flacon. Elle ouvre sa bouche et sort sa langue pour avaler une goutte. Avant qu’une goutte ne sorte du flacon, Dean attrape le bras de l’homme et le cogne en pleine face. Sam emmène la fille à l’écart et la pousse vers le bout de l’allée.

Sam : Partez d’ici ! Vite ! Partez !

Le vampire jette violemment Dean dans un mur en brique, et commence à s’enfuir en courant. Sam rejoint Dean et l’aide à se relever.

Sam : Dean !
Dean
 : C’est bon, c’est bon. Magne-toi !

Les deux frères se mettent à la poursuite du vampire. Tandis qu’ils tournent au coin, le vampire n’est plus là. Mais, devant eux se trouvent Gordon et Kubrick. Gordon lève alors son arme. Puis, l’écran devient noir.

 

                                              **************

 

Dans l’allée la nuit, Gordon et Kubrick avancent, tirant à tous bouts de champ. Sam et Dean plongent derrière des voitures garés et tente d’éviter les tirs. Ils se baissent derrière un mur et s’accroupissent, attendant. Gordon et Kubrick rechargent leurs armes.

Dean : Ecoute. Tire-toi, je les retiens.
Sam
 : Quoi ? Mais, t’es dingue ou quoi ?

Ignorant Sam, Dean sort de l’ombre, dans la ligne de feu, saut sur le toit d’une voiture et l’utilise pour atteindre le second étage du parking. Kubrick le suit. Gordon reste en arrière et atteint l’endroit où Sam était caché. Tandis qu’il tourne au coin, quelqu’un lui saute alors dessus, l’envoyant se vautrer sur le sol. Il s’agit de Dixon, le vampire. Il frappe avec le pied Gordon dans le visage plusieurs fois et l’assomme.

 

                                              **************

 

Dans une chambre de motel la nuit, Sam fait les cent pas, seul et inquiet. Dean entre alors.

Sam : Ça a été long.
Dean
 : Oui. Je me suis arrêté. J’avais un petit creux.
Sam
 : T’es complètement malade, en tout cas, d’avoir couru des risques pareils !
Dean
 : Ouais. Tu sais très bien que j’aime prendre des risques. Alors, Gordon est sorti de taule.
Sam
 : Ah bah oui ! Ça, on dirait ! Je me demande comment il nous a trouvés.
Dean
 : Se rendant compte. Je suis sûre que c’est elle. Il téléphone à Bela. Allô, Bela ?

Tandis que Bela conduit, elle répond à Dean.

Bela : Bonjour, Dean.
Dean
 : Simple question. Vous m’avez appelé hier. C’était pour me remercier de vous avoir sauvé la vie, je suppose.
Bela
 : Non. Gordon Walker m’a payée pour savoir où vous étiez.
Dean
 : Pardon ?
Bela
 : Oui. Il avait une arme braquée sur moi. Qu’est-ce que j’aurai pu faire d’autre ?
Dean
 : J’en sais rien ! Vous auriez peut-être pu nous appeler pour dire que ce psychopathe allait s’en prendre à nous !
Bela
 : Mais, c’est ce que j’avais l’intention de faire, mais, j’ai été débordée.
Dean
 : Il a essayé de nous tuer !
Bela
 : Oui, je vous demande pardon. On va quand même pas se fâcher pour si peu ? Et puis, après tout, vous êtes deux et, lui, il est tout seul.
Dean
 : Ils sont venus à deux. Le sourire de Bela s’efface. Bela, je vais vous faire une promesse. Si on sort vivants de cette histoire, je vous tuerai.
Bela
 : Vous n’êtes pas sérieux ?
Dean
 : Ecoutez ma voix, et dites-moi que je ne suis pas sérieux.

Dean raccroche. Dans sa voiture, Bela regarde son téléphone, inquiète.

 

                                              **************

 

Dans un entrepôt la nuit, servant de nid aux vampires, Gordon est attaché. Il reprend conscience, douloureusement. Il regarde autour de la pièce et aperçoit des bougies, des fauteuils et deux jeunes femmes attachées avec des chaînes, suspendues à leurs poignets. Elles bougent lentement. Le vampire, Dixon, entre avec un bocal rempli de sang.

Dixon : Approchant la première fille et la nourrissant de sang, qu’elle avale d’une gorgée. Je sais que vous vous sentez mal. Mais, c’est un rite passager. Cette sensation de faim va passer. Vous vous sentirez bien mieux. Il s’approche de la seconde fille, mais remarque Gordon. T’es réveillé ?
Gordon
 : Qui est-ce ?
Dixon
: Nourrissant la seconde fille de sang. Ma famille.
Gordon
 : Et, tu gardes les membres de ta famille attachés ?
Dixon
: Oui. Juste le temps de faire connaissance. Et, de trouver leur place dans ce monde.
Gordon
 : Tu enlèves ces pauvres filles et tu les transformes en monstres comme toi.
Dixon
: Je sais ce que je dois faire. Notre espèce disparaît. Mais ça, je pense que tu le sais. Gordon Walker. L’un des plus grands chasseurs de vampires actuels.
Gordon
 : Et, très fier de ça.
Dixon
: Et, ça explique pourquoi mon peuple est en train de s’éteindre, Gordon.
Gordon
 : Ton peuple et toi, vous allez disparaître parce que vous n’êtes qu’une bande de buveurs de sang, bien inférieurs aux animaux.
Dixon
: Oui. Oui, les vampires sont beaucoup plus sanguinaires que vous. Vous, les chasseurs, qui êtes venus massacrer les membres de notre famille. Massacrer même les enfants. Et, je dois l’avouer, c’est assez satisfaisant d’avoir capturé un chasseur responsable de tellement de morts et d’en faire le futur déjeuner de mes nouvelles filles.
Gordon
 : Des filles ? Dis plutôt des buveuses de sang.
Dixon
: Surveille tes paroles.
Gordon
 : Oh ! Est-ce que je t’aurai vexé ? Oh, pardon. J’oubliais que vous vous présentiez toujours en victimes. Vous qui massacrez et répandez votre poison chez les autres par un instinct de conservation de l’espèce. Vous êtes aussi répugnants que des rats d’égouts.
Dixon
: Ça m’ennuie que tu aies une telle opinion de mon peuple.
Gordon
 : C’est encore pire que tu crois.
Dixon
: Regardant la seconde fille. Désolé. Changement de plan. Je préfère sortir chercher votre déjeuner. Et, j’ai une meilleure idée pour toi.

Le vampire, Dixon, prend un couteau et tranche le bras de Gordon, puis le sien. Il appuie les coupures l’une sur l’autre. Gordon se débat et fixe en horreur.

Gordon : Non. Non ! Non ! Non !!

 

                                              **************

 

Dans la chambre de motel la nuit, Dean aiguise sa machette sur une pierre d’affûtage, tandis que Sam nettoie une arme derrière lui.

Sam : Ce vampire est toujours là dehors.
Dean
 : Il y a plus grave.
Sam
 : Gordon.
Dean
 : A propos de lui, quand on lui tombera dessus…
Sam
 : Oui ?
Dean
 : Je pense que la situation ne laissera aucune option.
Sam
 : Calmement. Oui, je sais. On le tuera.
Dean
 : Ah oui ? C’est aussi simple que ça ? Je croyais que tu rouspèterais. « Oh non ! C’est dégoûtant, c’est pas humain, c’est mal de tuer ».
Sam
 : C’est terminé, ça. Gordon, lui, ne renoncera jamais à nous tuer… sauf s’il est tué.

Le portable de Dean sonne. Il le regarde, grimace et répond, en colère.

Dean : Quoi ?

Bela est au bout du fil, toujours en train de conduire sur la route.

Bela : Je ne supporte pas qu’on soit furieux contre moi et encore moins qu’on ait envie de me tuer. Alors, j’ai localisé Gordon pour vous.
Dean
 : Ah oui ? Et, comment vous avez fait pour…
Bela
 : Enfantin. J’ai un certain nombre d’objets très efficaces. Et, j’ai établi le contact avec un esprit de l’au-delà.
Dean
 : Et alors ?
Bela
 : Un entrepôt à deux étages en face du fleuve, avec un néon à l’extérieur.
Dean
 : Merci.
Bela
 : Je tiens à préciser que l’esprit à laisser un message pour vous. « Quittez la ville, partez en courant sans vous retourner et renoncez à trouver Gordon. » Voilà. Vous êtes prévenus.

Dean regarde son portable, surpris.

 

                                              **************

 

Dans l’entrepôt la nuit, Gordon se réveille alors qu’il est accroché par les mains au plafond. Il se tourne vers les filles et semble paniqué. La lumière l’aveugle alors et les sons sont de plus en plus forts. Ses yeux sont rouges sang. Il se débat contre ses chaînes, les arrachant du plafond après quelques essais. Alors qu’il retire les chaînes de ses poignets, les filles, toujours enchaînées, parlent.

Fille : Pitié. Ne nous laissez pas. Pitié.

 

                                              **************

 

Gordon sort de l’entrepôt et commence à marcher. Il tressaille à chaque lumière et son. Il fixe une lampe qui brille fortement. Il couvre ses oreilles, en agonie, tandis qu’une voiture passe, l’aveuglant par ses phares. De l’autre côté de l’allée, il aperçoit un homme qui change son pneu. Gordon se débat, puis s’approche d’une fenêtre et se pose dessus, haletant. Il regarde son reflet dans la vitre et découvre ses dents ; des crocs émergent alors de sa bouche.

 

                                              **************

 

Dans l’allée, l’homme finit de changer son pneu et renter dans sa voiture. Avant qu’il n’ait mis le contact, Gordon se relève tout à coup, à l’arrière de la voiture et attrape l’homme par derrière. De l’extérieur, la voiture secoue et des cris sont entendus. Des taches de sang giclent sur le pare-brise. Puis, l’écran devient noir.

 

                                              **************

 

Dans l’entrepôt, Sam et Dean descendent lentement les escaliers dans la pièce où Gordon était attaché. Les corps des filles sont toujours attachés, sans tête, et le vampire est agenouillé devant elles. Dean prend un couteau sur la table et s’approche de lui, lentement. Le vampire entend Dean arriver mais ne bouge pas.

Dixon : Allez-y. Tirez. Tuez-moi.
Sam
 : Que s’est-il passé ?
Dixon
: Gordon Walker. J’aurais jamais dû l’amener ici. Jamais. Je voulais… je voulais m’offrir une revanche. Mais, j’étais stupide. J’ai fait tuer ma famille.
Dean
 : Oh, c’est vrai que la famille compte beaucoup pour toi.
Dixon
: Vous n’y comprenez rien.
Dean
 : On n’a pas très envie de te comprendre, figure-toi…
Dixon
: J’étais désespéré. Vous vous êtes déjà senti désespéré ? J’ai perdu tous ceux que j’aimais. Et maintenant, je dois envisager l’éternité tout seul. Vous croyez qu’il existe pire que ça ?
Dean
 : Bah, oui. L’enfer.
Dixon
: J’ai pas voulu ça. Ça, c’est trop. J’en ai assez. Tout m’est égal. Vous avez une idée de ce que c’est… quand tout vous est égal ? On dirait qu’on est mort avant l’heure. Alors, vous pouvez me tuer. Allez-y.
Sam
 : Examinant les corps sans tête. Dean. Les têtes ont été arrachées, elles n’ont pas été découpées. Et, apparemment, à mains nues. Dixon ! Qu’est-ce que tu as fait à Gordon ?

Dixon ne sait quoi répondre, trop bouleversé. Sam et Dean se regardent, inquiets.

 

                                              **************

 

Dans la caravane de Kubrick, ce dernier recharge une arme quand il entend un bruit et ouvre les rideaux pour regarder dehors. Quand il se retourne, Gordon est là, le fixant.

Kubrick : Précautionneusement. Gordon ? Qu’est-ce qu’il y a ?
Gordon
 : Si tu savais…
Kubrick
: J’ai eu peur pour toi. Qu’est-ce qui s’est passé ?
Gordon
 : Il s’est passé… un imprévu.
Kubrick
: Quoi ?
Gordon
 : Ce vampire m’a infecté.
Kubrick
: Tu es devenu un vampire ? Oh, non, c’est pas vrai. Tu sais ce que ça implique.
Gordon
 : Ça implique qu’il faut que tu me tues. Mais, tu vas attendre.
Kubrick
: Et, pourquoi ?
Gordon
 : Il faut que tu me laisses faire une dernière chose avant.
Kubrick
: Laquelle ?
Gordon
 : Tuez Sam Winchester !
Kubrick
: Gordon…
Gordon
 : Oui, c’est la seule, tu entends, la seule chose rassurante qu’apportera ce cauchemar. Je suis devenu plus rapide, plus fort et, cette fois, je le tuerai.
Kubrick
: Gordon… Je n’ai pas le droit. Tu sais que je ne dois pas te laisser sortir. Non, je n’en ai pas le droit…

Gordon attrape Kubrick par les épaules.

Gordon : Ecoute. Il n’y a rien de plus important pour moi. S’il te plaît. C’est la dernière bonne chose que je ferai pour le monde.

Gordon fait face au crucifix sur le mur. Derrière lui, hors de vue, Kubrick atteint précautionneusement sa machette. Mais, Gordon entend son rythme cardiaque s’accélérer.

Kubrick : Oui. Oui, je te comprends. Tu as raison. Oui, c’est vrai. Ce sera une… une excellente…

Kubrick approche avec la machette, et au dernier moment, Gordon se retourne et enfonce sa main dans le ventre de Kubrick. Il sort sa main sanglante et le fixe. Kubrick s’effondre sur l’épaule de Gordon.

Gordon : Chuchotant. Je suis désolé.

 

                                              **************

 

Dean entre dans la chambre de motel, frustré, et retire sa veste. Sam est assis à une table, plongé dans des cartes.

Dean : Oh ! Je me suis farci une douzaine de motels, des bâtiments déserts, des squats bondés.
Sam
 : Oui, moi aussi. Elle est immense cette ville.
Dean
 : Se lavant le visage avec l’évier de la salle de bains. Oui, c’est comme si c’était une meule de foin géante et Gordon serait l’aiguille. C’est bientôt la fin de la journée. Une fois le soleil couché, ça se compliquera.
Sam
 : Ouais. Il sera presque inarrêtable.
Dean
 : Ouais.
Sam
 : Eh ! Donne ton téléphone.
Dean
 : Pourquoi ?
Sam
 : Parce que, si Gordon connaît nos numéros, il pourrait utiliser les cartes SIM pour nous trouver.

Sam retire les cartes SIM de son portable et de celui de Dean.

Dean : Ouais. Pas bête. Sam écrase les deux portables, tandis que Dean regarde par la fenêtre. Toi, tu restes ici.
Sam
 : Quoi ? Et, où tu vas encore ?

Dean prend le Colt du sac.

Dean : Je vais trouver Gordon.
Sam
 : Quoi ?
Dean
 : Ouais, t’as bien entendu.
Sam
 : Non, pas question que t’y ailles seul.

Dean recharge le Colt.

Dean : J’ai pas à attendre ta permission pour le combattre. C’est toi qu’il veut tuer, pas moi. Il est beaucoup plus fort que toi. Je veux que tu restes ici, bien planqué, et j’irai le tuer.
Sam
 : Non, je regrette. Tu n’iras pas seul. Tu risquerais de te faire tuer.
Dean
 : Ça, je le risque très souvent. Et pourtant, je suis revenu à chaque fois, non ?
Sam
 : Ouais, et alors ? T’as plus rien à perdre, c’est ça que tu veux me dire ? Ah, laisse-moi deviner. C’est parce que… C’est parce que t’es condamné, c’est ça ?
Dean
 : D’une certaine façon.
Sam
 : J’en ai plein de le dos de te voir jouer au kamikaze comme tu le fais.
Dean
 : Oh ! Oh ! Kamikaze ? Je préfère être un ninja.
Sam
 : C’est pas drôle.
Dean
 : Si, c’est drôle.
Sam
 : Non, pas du tout !
Dean
 : Qu’est-ce que je dois faire, d’après toi ? Rester assis toute la journée à écrire des poèmes à propos de mon triste destin ? Je vais en faire un, Sam. Oui, un qui rime avec « la ferme, Sam » !
Sam
 : Mais, arrête un peu ton numéro. C’est fatigant de parler avec toi. Et, attends, c’est pas tout. Admet que t’as la trouille.
Dean
 : C’est pas vrai.
Sam
 : Ne ment pas. Et, c’est pas la peine de mentir, je lis clairement en toi.
Dean
 : Tais-toi, tu ne sais pas de quoi tu parles.
Sam
 : Ah, ouais ? Bien sûr que si. T’as la trouille… parce que tu sais que t’iras en enfer à la fin de l’année, et t’as la frousse.
Dean
 : Et, comment tu sais ça ?
Sam
 : Parce que je te connais !
Dean
 : Ah, oui ?
Sam
 : Je te rappelle qu’on a fait un sacré bout de chemin ensemble ! Mais, qu’est-ce que tu crois ? Depuis que je suis tout petit, je t’observe. Je regardais comment tu faisais et j’essayais de t’imiter. Alors, oui, je te connais. Oui, je te connais mieux que n’importe qui. Mais, je peux te dire une chose. Là, tu te comportes exactement comme quand tu as peur. Je te comprends très bien, mais… simplement…
Dean
 : Quoi ?
Sam
 : Je voudrais que t’arrêtes d’avoir peur et que tu redeviennes un peu mon grand frère. S’il te plaît. S’il te plaît, Dean.
Dean
 : D’accord. On reste ensemble. On va se barricader à l’intérieur et on passera la nuit ici.

 

                                              **************

 

Plus tard, Dean barricade les portes et fenêtres tandis que Sam allume de l’encens. Alors que Dean est assis, son téléphone sonne.

Sam : T’as ce téléphone depuis deux heures. A qui t’as donné le numéro ?
Dean
 : Personne. Il répond. Allô ?
Gordon
 : Dean.
Dean
 : Comment t’as eu ce numéro ?
Gordon
 : J’ai senti ton odeur là où j’ai acheté le téléphone. J’ai l’odorat d’un vampire maintenant. Où êtes-vous ?
Dean
 : Ça, tu vas être oblige de le découvrir tout seul.
Gordon
 : Non, c’est vous qui viendrez à moi.
Dean
 : Qu’est-ce qui te prend ? Tu as peur de nous, toi, Gordon ? Allez, amène-toi. On t’attend.
Gordon
 : Ecoute ça.

Gordon met son téléphone devant une fille qu’il retient prisonnière.

Fille : Pitié. Aidez-moi.
Gordon
 : Reprenant le téléphone. Chut ! La vieille usine sur Riverside près de Turnpike. Soyez là dans 20 minutes, sinon la fille sera tuée.
Dean
 : Non, ne fais pas ça…
Gordon
 : A tout de suite.
Dean
 : Gordon ! Laisse-la tranquille. Tu n’es pas un tueur de femmes. Tu es un chasseur.
Gordon
 : Non. Seulement un monstre.

Gordon raccroche. Puis, l’écran devient noir.

 

                                              **************

 

Dans l’usine, la nuit, Sam et Dean trouve l’otage et la détache.

Sam : Eh ! Eh ! Vous êtes sauvée, rassurez-vous. On va vous sortir de là.
Dean
 : Allez, debout.
Sam
 : Oui. Attention à votre tête.

La fille a beaucoup de mal à marcher et Dean passé son bras autour de son cou et la porte.

Dean : Reste près de moi, Sam.

Sam suit Dean et la fille de très près, mais pas assez puisqu’une porte mécanique se baisse, séparant Sam de Dean. Tous deux essayent d’enfoncer la porte, sans succès.

Dean : Sam !
Sam
 : Dean !
Dean
 : C’est pas vrai ! Fais attention, Sam !

Sam frappe une dernière fois la porte, frustré, puis se retourne et s’éloigne d’elle. Tout à coup, les lumières s’éteignent. Sam cesse de marcher et sort sa machette. Il tâte de la main les alentours et avance à l’aveugle.

Sam : Gordon… Je suis là où tu voulais. Montre-toi et viens te battre !

Gordon apparaît tout à coup derrière Sam.

Gordon : Je suis là, Sam. Quand Sam se retourne, Gordon n’est plus là. Il se met à rire. Tu as l’air pressé, Sammy.
Sam
 : Alors, tu veux vraiment que ça finisse comme ça ?

Avec sa vision rouge, Gordon observe Sam qui continue d’essayer d’avancer dans le noir de la pièce.

Gordon : C’est mieux pour nous tous. Tu n’as aucune idée de tout ce que j’ai dû affronter… pour cet instant. J’y ai sacrifié tout ce que j’avais. Toute une vie. Mais, je suis content. Ça en valait la peine. Je vais tuer la créature la plus dangereuse que j’ai jamais chassée. Tu n’es plus humain, Sam.
Sam
 : Et, c’est toi qui dit ça ?! T’as du culot !
Gordon
 : C’est vrai. Moi aussi, je suis devenu un tueur.
Sam
 : Ne parle pas comme si tu n’avais pas le choix.
Gordon
 : Je ne l’ai pas.
Sam
 : On a toujours le choix. Tu n’as pas tué cette fille.
Gordon
 : Non, c’est vrai. Je lui ai fait quelque chose de bien pire que ça.

 

                                              **************

 

A l’usine, de l’autre côté de la porte, Dean tente toujours d’ouvrir la porte. Mais, n’y arrivant pas, il jette l’objet en fer qu’il tenait, frustré. Tout à coup, la fille vampire se met à l’attaquer, le jetant à terre. Dean atteint sa poche et en sort le Colt. Il lui tire une balle dans la tête. Son énergie s’éteint et elle tombe à terre.

 

                                              **************

 

Pendant ce temps, Sam avance toujours à l’aveuglette tandis que Gordon le raille.

Gordon : Il faut le reconnaître. Tu as bien trompé ton monde. Tu vois, je connais la vérité. Oui, je sais. On est pareils maintenant, toi et moi. Je sais ce que ça fait de marcher dans les rues avec le mal qui se cache au fond de soi. Et, tu as tord de refuser la meilleure solution. Te tuer. Comme je le ferai… aussitôt après t’avoir tué. Je ferai au moins deux bonnes actions. Te tuer et me tuer.

Gordon sort ses crocs et attaque Sam, l’envoie dans le mur qui les séparait de Dean. Ils luttent sur le sol et Gordon envoie valser la machette de Sam. Il attrape ce dernier et l’envoie de l’autre côté de la pièce. Dean arrive par derrière et pointe le Colt vers Gordon mais ce dernier est trop rapide pour lui. Il arrête Dean et l’envoie à son tour à l’autre bout de la pièce, puis il le cloue au mur et enfonce ces crocs dans le cou de Dean. Sam se relève et aperçoit Gordon.

Sam : Non !

Sam fonce vers Gordon et le frappe au bas du cou. Gordon se retourne et frappe Sam, pour l’envoyer sur une table de travail. Sam tente d’attraper un outil et il trouve un fil de rasoir. Tandis que Gordon tient Sam, ce dernier lui enroule le fil de rasoir autour du cou et tire. Gordon commence à mourir, du sang coulant de sa bouche. La tête de Gordon tombe alors et Sam la fixe, avant d’examiner ses mains ensanglantées. Dean titube, serrant fermement son cou douloureux. Il tient toujours le Colt. Il regarde, surpris, le corps sans tête de Gordon, puis s’approche de Sam, qui hausse les épaules. Tous deux commencent à partir, avançant très lentement car mal en point.

Dean : T’as réussi à tuer un vampire comme Gordon à mains nues. J’éviterai de te contredire à l’avenir.

Puis, l’écran devient noir.

 

                                              **************

 

Sur un chemin, le jour, Dean est sous le capot de l’Impala, vérifiant quelque chose. Sam ouvre une glacière et en sort deux bières, qu’il ouvre. Il s’assied et ouvre une bouteille qu’il donne à Dean.

Sam : Tiens.
Dean
 : Merci.
Sam
 : Alors ? T’as trouvé d’où ça venait ?
Dean
 : Non, pas encore. Tu me passes la clé plate ?
Sam
 : Ouais. Voilà.
Dean
 : Merci. Dean prend la clé, puis semble pensif. Sam.
Sam
 : C’est pas ça ?
Dean
 : Non, non, non. Approche une seconde.
Sam
 : Se levant et s’approchant du capot avec Dean. Ouais.
Dean
 : Tu vois, il y a deux possibilités. Et moi, au pif, je dirai que ça vient du carburateur.
Sam
 : Confus. D’accord.
Dean
 : Tu vois ça ? C’est le cache culbuteur. Et, la distribution est juste là-dessous. Donne-moi la clé à pipe. Sam s’exécute. Tu me suis là, ça va ?
Sam
 : Oui. Le cache culbuteur, la distribution…
Dean
 : Ouais, c’est ça. Et, le connecteur d’admission. D’accord ? Et, là, par la dessus, il y a ?
Sam
 : Souriant. Attends… le carburateur.
Dean
 : Le carburateur, ouais, très bien.
Sam
 : Et, qu’est-ce que tu vas faire après ? Dean lui tend une clé. Quoi ? Tu me demandes de… ?
Dean
 : Oui. J’y tiens. Tu vas réparer.
Sam
 : Attends, d’habitude, j’ai pas le droit d’y toucher.
Dean
 : Il est grand temps. Tu dois savoir la réparer. Il faut préparer l’avenir. Bah oui, après tout, c’est mon rôle de grand frère. Te faire voir comment ça marche.

Sam prend la clé et se penche vers la voiture, commençant à dévisser. Dean s’assied sur la glacière et se tourne légèrement vers lui pour le regardant, buvant en même temps une gorgée de sa bière.

Dean : Et prend tout ton temps.

                                                 ****FIN****

 

Ecrit par brucas59.

EXT. ROAD - NIGHT

BELA approaches her car and is startled by a figure just as she reaches it. It is GORDON.

BELA
It's rude to sneak up on people.


GORDON
Bela Talbot.


BELA
You have me at a disadvantage. I don't know who you are.


GORDON
Gordon Walker.


BELA
I've heard of you. Heard you were in prison.


GORDON
Got out.


BELA
Released early on good behavior?

She has opened the car door and casually reaches inside; GORDON holds up a small gun.


GORDON
You looking for this?
(He removes the clip)
I know you were just in Massachusetts, and I know you were with the Winchester boys. Tell me where they are.


BELA
I don't think i know.


GORDON
(pulling another, larger handgun on her)
Why don't you think a little harder?


BELA
Put that down. What's so pressing about finding the boys,anyway?


GORDON
Sam winchester's the Antichrist.


BELA
I'd heard something about that...

GORDON
It's true.


BELA
... from my good friend, the Easter Bunny, who'd heard it from the Tooth Fairy. Are you off your meds?


GORDON
The world hangs in the balance. So you go ahead and be a smart-ass, but tell me where they are, or I shoot.


BELA
Gordon, you and I don't know each other very well, so let me tell you a little something about me. I don't respond well to threats, but you make me an offer, and I think you'll find me highly cooperative.


GORDON
Okay.
(lowers the gun)
How about...
(raises the gun)
you tell me where they are, or I kill you right now?


BELA
Kill me. Good luck finding sam and dean.


GORDON
I can wrangle up three grand.


BELA
I don't get out of bed for three grand.


GORDON
You...

As he lowers his arm, BELA sees a small cloth bag hanging at his belt. Her eyes light up.


BELA
Scratch that. Give me the mojo bag, and we'll call it even.


GORDON
Oh, hell no. This thing's a century old. it's...


BELA
Priceless. Believe me, I know. Now, how badly do you want the Winchesters?
(GORDON tosses her the bag, she pulls out her cell phone and dials.)
Hello, Dean? Hey, where are you?

END TEASER

ACT ONE

EXT. ALLEY - NIGHT

SAM and DEAN find a man lying bleeding but conscious on the ground. He has been bitten in the neck. They crouch over him.


SAM
Hey, hey. don't worry. We're gonna call you some help,okay?


DEAN
Where is she? Where'd she go?!

The man gestures vaguely down the alley. SAM stays with the man as DEAN runs off in that direction. He stops in the middle of an open space, raises his machete and slowly draws it across his left forearm, drawing blood. He holds the bleeding arm up.

DEAN
Smell that?! Come and get it!
(A young woman emerges from a side alley and stares at him; her chin is covered in blood.)
That's right. Come on. I smell good, don't I? I taste even better.
(the vampire approaches cautiously, he drops the machete)
Come on! Free lunch!


The vampire charges; as she grabs him and sinks her teeth into his neck, DEAN whips out a syringe and plunges it into her neck. She convulses and falls to the ground, unconscious. SAM comes running, frowns at DEAN.

DEAN
What?


SAM
Cutting it a little close, don't you think?


DEAN
Ah, that's just chum in the water. Worked,didn't it?

INT. MOTEL ROOM - DAY

It is a dingier room than the Winchesters usually occupy; old mattresses line the walls, blocking out all external light. The vampire is tied to a chair in the middle of the room; SAM and DEAN circle her.

DEAN
You with us?
(she wakes up fully, struggles against her bonds)
Oh, yeah, sorry. You're not going anywhere.


SAM
Where's your nest?

VAMPIRE
What?


DEAN
Your nest... where you and your bloodsucking pals hang out.


VAMPIRE
I don't know what you're talking about. Please! I don't feel good.


DEAN
Yeah, well, you're gonna feel a hell of a lot worse if we give you another shot of dead man's blood.


VAMPIRE
Just let me go.


DEAN
Yeah, you know we can't do that.


VAMPIRE
I'm telling you the truth. I'm just... I took something. I'm freaking out! I don't know what's going on!


SAM
You took something?

VAMPIRE
(freaking out)
Yes! I can't...come down. I just want to come down.


SAM
What's your name?


VAMPIRE
Lucy. Please,just let me go.


SAM
All right, Lucy, how about this? If you tell us what happened, we'll let you go.


LUCY
You will?
(she looks at DEAN, who nods, then shoots SAM a confused look over her head)
Uh, I don't really... um, it's not that clear. I was at Spider.


SAM
Spider?


LUCY
The club on Jefferson. And there was this guy... he was buying me drinks.


SAM
This guy... what's he look like?


LUCY
He was old, like thirty. He had brown hair, a leather jacket... Deacon or Dixon or something. Said he was a dealer... he had something for me.


SAM
Something?

LUCY
Something new. "Better than anything you've ever tried." He put a few drops in my drink.


DEAN
Was the drug red and thick?
(she nods)
Well, genius move there. That was vampire blood he dosed you with.


LUCY
What?


DEAN
You just took a big shot of the nastiest virus out there.


LUCY
You're crazy! He gave me roofies or something! No... The next thing I know,we're at his place, and he says he's gonna get me something to eat, just wait. But I get so hungry.


DEAN
So you busted out?


LUCY
(nods)
But it won't wear off... whatever he gave me?


DEAN
Lights are too bright? Sunshine hurt your skin?


LUCY
Yeah... And smells. And I can... hear blood pumping.


DEAN
I hate to tell you this, sweetheart, but your blood's never pumping again.


LUCY
Not mine... yours. I can hear a heart beating from half a block away. I just want it to stop.


DEAN
It's not going to stop. You've already killed two people... almost three.


LUCY
No, I couldn't. I was hallucinating!

DEAN
You killed them, all right? We've been following a sloppy trail of corpses, and it leads straight to you.


LUCY
No. No, it wasn't real! It was the drug! Please! Please,you have to help me!
(SAM jerks his head at DEAN, they both get up to leave)
No, no.


SAM
(in the next room)
Poor girl.


DEAN
We don't have a choice.

SAM nods. DEAN takes his machete back in the room

LUCY
No...please!

We stay in closeup on SAM'S face as he watches DEAN decapitate LUCY. He flinches.


INT. HOSPITAL ROOM - DAY

The man that SAM and DEAN rescued is in a hospital bed, a bandage on his neck and an I.V. in his arm. Two hunters impersonating FBI agents enter: GORDON and KUBRICK.

GORDON
Sir, a few questions about the attack.


MAN
I already talked to the cops.


GORDON
(flashing a badge)
Well, we're not cops. We're FBI.


MAN
FBI?


GORDON
Can you describe your attacker?


MAN
She was crazy. She had that, uh, super-PCP strength,you know? She gnawed on my neck.


GORDON
And did she bleed on you?


MAN
On me, no.


GORDON
In your mouth, open wound, anything? You sure about that?

MAN
Yeah, I'm sure. why?


GORDON
This woman has a very dangerous virus.


MAN
What? She bit me in the neck!


KUBRICK
The bite doesn't matter. You have to actually ingest the blood to be infected.


GORDON
Good thing,too. We'd have had to kill you.
(the man laughs nervously but GORDON just stares at him, dead serious.)
The attack?


MAN
She jumped me, then bit me. Then those two guys found me and chased her down the alley.


GORDON
What did they look like?

MAN
I didn't get a good look.


GORDON
Think.


MAN
One of them was real tall.

GORDON turns and gives KUBRICK a darkly significant look.


EXT. SPIDER - NIGHT

SAM and DEAN exit Spider, a club with red lights and beautiful young people drinking things. They look frustrated.

DEAN
That was a big, fat waste of time.


SAM
Look, three blondes have gone missing,including Lucy, all last sighted here. I'm telling you, Dean, this is the hunting ground.

Across the way, DEAN sees a 30-something man duck into an alley with his arm around a young blonde.

DEAN
(pointing them out to SAM)
Hey.


EXT. ALLEY - NIGHT

In the alley across from the club, the man holds up a dropper full of red liquid, and the girl giggles.

GIRL
You're sick.


MAN
You ready, sweetie? One taste of this, you'll never be the same.


He raises the dropper; she opens her mouth and sticks her tongue out to catch the drops. Before any can fall in, DEAN grabs the man's arm, pulls it down, and clocks him in the face. SAM pulls the girl away and shoves her towards the mouth of the alley.

SAM
Get out of here. go! go!

The vampire hurls DEAN into a brick wall, then takes off at a run. SAM goes over and helps DEAN up.


SAM
Dean!


DEAN
I'm good. Come on.


The take off after the vampire; as they hurtle around the corner, the vampire is nowhere in sight. But facing them, guns at their sides, are GORDON and KUBRICK. GORDON raises his gun.

END ACT ONE

ACT TWO

EXT. ALLEY - NIGHT

GORDON and KUBRICK advance, firing freely. SAM and DEAN dive behind parked cars and manage to entirely avoid getting shot. They duck behind a wall and crouch, waiting. GORDON and KUBRICK reload.

DEAN
All right. Run. I'll draw them off.


SAM
What?! You're crazy!

Ignoring him, DEAN darts out into the line of fire, leaps on top of a car and uses it to get over a second-story parking lot entrance. KUBRICK follows him; GORDON stays behind and heads for where SAM had been hiding. As he rounds a corner, a figure leaps down on him from above, sending him sprawling: it is the VAMPIRE. He kicks GORDON in the face several times and knocks him out.

INT MOTEL ROOM - NIGHT

SAM is pacing alone, worried. DEAN enters.

SAM
There you are!


DEAN
(unconcerned)
Yeah. Sorry, I stopped for a slice.


SAM
Nice move you pulled back there, Dean, running right at the weapons.


DEAN
Well, what can I say? I'm a bad-ass.
(he continues to ignore SAM'S worry-face) So, I guess Gordon's out of jail.


SAM
Uh, yeah, I guess so. You know, how the hell did he know where to find us?


DEAN
(realizing)
That bitch.
(he pulls out his cell phone and dials)
Hi, Bela.

BELA
(on the phone, while driving)
Hello, Dean.


DEAN
Question for you. When you called me yesterday, it wasn't to thank me for saving your ass, was it?


BELA
Gordon Walker paid me to tell him where you were.


DEAN
Excuse me?


BELA
Well, he had a gun on me. What else was I supposed to do?


DEAN
I don't know, maybe pick up the phone and tell us that a raging psychopath was dropping by!


BELA
I did fully intend to call. I just got a bit sidetracked.

DEAN
He tried to kill us!


BELA
I'm sorry. i didn't realize it was such big deal. After all,there are two of you and one of him.


DEAN
There were two of them.
(her face falls)
Bela, if we make it out of this alive, the first thing I'm gonna do is kill you.


BELA
You're not serious.


DEAN
Listen to my voice and tell me if I'm serious.


He hangs up; in her car, BELA looks at her phone in worry.


INT. WAREHOUSE - NIGHT

The VAMPIRE'S lair is a warehouse with a neon sign outside reading "TRADE CO". Inside, GORDON is tied spread-eagled to a metal bedframe. He painfully regains consciousness. He looks across the room and can see candles, some armchairs, and two young women strung up in shackles, dangling from their wrists. They move sluggishly. The VAMPIRE enters with a jar of blood.

VAMPIRE
(approaching the first girl and feeding her the blood, which she gulps desperately)
I know you're uncomfortable... but this is just temporary. The hunger will pass, and then you'll feel much better.
(he moves onto the second girl and notices GORDON)
You're awake.

GORDON
Who are they?


VAMPIRE
Family.


GORDON
You always keep your family in shackles?


VAMPIRE
We're still getting to know each other. They've just been reborn.


GORDON
You mean you grabbed some poor girls off the street and made them monsters like you.


VAMPIRE
I do what I have to. We're a dying breed. But then you know that, don't you Gordon? Gordon Walker: one of the greatest living vampire hunters.


GORDON
In the flesh.


VAMPIRE
You're a big part of why my people are nearly extinct.


GORDON
Your "people" are going extinct because you're a bunch of mindless, bloodthirsty animals.


VAMPIRE
Right. We're so much more bloodthirsty than you. Hunters slaughtered my entire nest like they were having a party. Murdered my daughter. I can't tell you how satisfying this is... catching a hunter responsible for so many deaths and making you lunch for my new daughters.


GORDON
(scoffing)
"Daughters?" Try "fang whores."


VAMPIRE
Watch your mouth.


GORDON
Oh, did I hurt your feelings? I'm sorry. I forgot you're just a misunderstood victim. Even though you murder and spread your filthy disease on pure base instinct. You got less humanity than a sewer rat.


VAMPIRE
I'm sorry you have such a low opinion of my people.


GORDON
Oh, you have no idea.


VAMPIRE
(kneeling over him)
Sorry, change of plans. I'll be going out to get your lunch. I've got a better idea for you.

He takes a knife and slices open GORDON'S arm, then his own, and presses the cuts together. GORDON struggles and stares in horror.

GORDON
No! No! No!!



INT. MOTEL ROOM - NIGHT

DEAN sharpens his machete on a sharpening stone while SAM cleans a gun beside him.

SAM
That vampire's still out there, Dean.


DEAN
First things first.


SAM
Gordon.


DEAN
About that. When we find him, or if he finds us... I'm just saying he's not leaving us a whole lot of options.


SAM
(calmly)
Yeah, I know. We've got to kill him.


DEAN
Really? Just like that? I thought you would have been like,
(mock-whiny voice)
"No, we can't, he's human, it's wrong."


SAM
No, I'm done. Gordon's not gonna stop until we're dead... or till he is.


DEAN's cell phone rings; he looks at it, scowls, and picks up angrily.

DEAN
What?!


BELA
(on the other end, still driving)
I don't like it when people hold grudges against me, and more to the point, I'd rather you didn't kill me, so I went ahead and found Gordon's exact location for you.


DEAN
You're a hundred miles away. How the hell did you...


BELA
Hello? Purveyor of powerful occult objects? I used a talking board to contact the other side.


DEAN
And?

BELA
Warehouse. Two stories, riverfront, neon sign outside.


DEAN
Thanks.

BELA
One more thing. The spirit had a message for you. "Leave town, run like hell, and whatever you do, don't go after Gordon." For whatever that's worth.



INT. WAREHOUSE - NIGHT

GORDON awakens again; this time he's hanging by his wrists from the ceiling. The following scene is shown from GORDON'S POV as lights and noises become overwhelming. His eyes are bloodshot. He struggles with his chains, ripping them out of the ceiling after a few tries. As he unwinds them from his wrists, the girls (still chained up) speak.

GIRLS
Please... Help us. Please.


EXT. WAREHOUSE - NIGHT

Cut to: GORDON walking outside. He flinches at every sudden light and sound, stares up at a loudly buzzing, glaringly bright street lamp. He covers his ears in agony as a car passes him, trailing red light behind. Across the alley he sees a man crouched in front of his car, changing a tire. GORDON struggles, then staggers over to a window and leans against it, panting. He looks up at his reflection in the glass and bares his teeth; fangs emerge to fill his mouth.

Cut to: The man finishes changing the tire and gets in his car. Before he can start the ignition, GORDON sits up suddenly in the back seat and grabs the man from behind. From outside, we see the car shake violently and a spray of blood stain the windowshield.


END ACT TWO

ACT THREE

INT. WAREHOUSE - NIGHT

SAM and DEAN creep down the steps into the room where GORDON had been held. The bodies of the girls are still hanging, headless, and the VAMPIRE is kneeling in front of them. DEAN takes a knife from the table and approaches him slowly; he hears DEAN coming but doesn't move.

VAMPIRE
Go ahead. Do it. Kill me


SAM
What happened here?


VAMPIRE
Gordon Walker. I never should have brought a hunter here. Never. I just... I just wanted some kind of revenge. Stupid... exposing him to my family.


DEAN
Oh, yeah, you're such a family man.


VAMPIRE
You don't understand.


DEAN
I don't want to understand, you son of--


VAMPIRE
I was desperate. You ever felt desperate? I've lost everyone I ever loved. I'm staring down eternity alone. Can you think of a worse hell?


DEAN
Well, there's Hell.


VAMPIRE
I wasn't thinking. I just, I didn't care anymore. Do you know it's like when you just don't give a damn? It's like... it's like being dead already. So just go ahead. Do it


SAM
(inspecting the headless bodies)
Dean. Head wasn't cut off, it was ripped off. With someone's bare hands. Dixon, what did you do to Gordon?



INT. KUBRICK'S MOTOR HOME - NIGHT

KUBRICK hears a noise, pulls back the curtains to look outside. When he turns around again, GORDON is there, staring at him.

KUBRICK
(cautiously)
Gordon. You okay?


GORDON
Not even close.


KUBRICK
I thought maybe you were dead. What is it?


GORDON
Something happened.


KUBRICK
What?


GORDON
They turned me.


KUBRICK
Those fangs? I'm sorry. You know what this means.


GORDON
It means you have to kill me.
(grabbing him by the shoulders)
But not yet.


KUBRICK
What do you mean?

GORDON
You have to let me do one last thing first


KUBRICK
What?


GORDON
Kill Sam Winchester

KUBRICK
Gordon...


GORDON
It's the only... it is the one good thing to come out of this nightmare


KUBRICK
Gordon, I'm sorry, you know I can't let you walk out of here


GORDON
Listen to me. There is nothing more important. Please. I can do one last good thing for the world


GORDON is facing the crucifix on the wall; behind him, out of sight, KUBRICK carefully reaches for his machete. GORDON hears KUBRICK'S heart rate increase.

KUBRICK
Yeah. I hear you. You know, Gordon, you're right. One last good thing.

KUBRICK approaches with the blade, and at the last moment GORDON turns, driving his hand into KUBRICK'S guts. He pulls his gory hand out and stares at it; KUBRICK slumps forward onto his shoulder.


GORDON
(whispered)
I'm sorry.


INT. MOTEL ROOM - NIGHT


DEAN enters the room, frustrated, and removes his jacket. SAM is seated at the table, poring over maps.


DEAN
Man, I must have checked three dozen motels, empty buildings,warehouses


SAM
Yeah, me too. Big city.


DEAN
(washing his face in the sink)
It's like a giant haystack, and Gordon's a deadly needle. We're running out of daylight. Won't have the sun slowing him down

SAM
Yeah, he'll be unstoppable. Hey,give me your phone


DEAN
What for?


SAM
(pulling out the SIM cards from his and DEAN's phones)
Well, if Gordon knows our cell numbers he can use the cell signal to track us down


DEAN
Oh, yeah, thanks.

SAM stomps on both phones as DEAN looks out the curtains. DEAN walks back with a sense of purpose.

DEAN
Sammy, stay here.


SAM
What? where you going now?


DEAN
(pulling the COLT out of his bag and checking it)
I'm going after gordon


SAM
What?


DEAN
You heard me.


SAM
Not alone,you're not.

DEAN
Sam, I don't need you to sign me a permission slip,okay? He's after you, not me, and he's turbocharged. I want you to stay out of harm's way. I'll take care of it.


SAM
You're not going by yourself, you're gonna get killed


DEAN
Just another day at the office. It's a massively dangerous day at the office


SAM
So you're the guy with nothing to lose now, huh? Oh wait, let me guess. Because, uh, it's because you're already dead, right?


DEAN
If the shoe fits

SAM
You know what, man? I'm sick and tired of your kamikaze trip


DEAN
Whoa, whoa, kamikaze? I'm more like a ninja.


SAM
That's not funny.

DEAN
It's a little funny.

SAM
No, it's not.


DEAN
What do you want me to do, Sam, huh? Sit around all day writing sad poems about how I'm gonna die? You know what? I got one. Let's see, what rhymes with "shut up, Sam"?


SAM
Dude, drop the attitude, Dean. Quit turning everything into a punch line. And you know something else? Stop trying to act like you're not afraid


DEAN
I'm not!

SAM
You're lying. You may as well drop it 'cause I can see right through you.


DEAN
You got no idea what you're talking about.


SAM
Yeah, I do. You're scared, Dean. You're scared because your year is running out, and you're still going to Hell, and you're freaked.


DEAN
And how do you know that?

SAM
Because I know you!


DEAN
Really?


SAM
Yeah,i've been following you around my entire life! I mean, I've been looking up to you since i was four, Dean. Studying you, trying to be just like my big brother. So yeah, I know you. Better than anyone else in the entire world. And this is exactly how you act when you're terrified. And, I mean, I can't blame you. It's just...

DEAN
What?


SAM
I wish you would drop the show and be my brother again. 'Cause... just 'cause.


DEAN
(after a pause)
All right, we'll hole up, cover our scent so he can't track us, and wait the night out here.


LATER, DEAN barricades the doors and windows as SAM lights incense.


SAM
You've had that phone two hours, Dean. Who'd you give the number to?


DEAN
Nobody
(picks up)
Hello?


GORDON
Dean.


DEAN
How'd you get this number?


GORDON
Your scent's all over the cellphone store. Of course, I can't smell you now. Where are you?

DEAN
I guess you'll just have to find us


GORDON
I'd rather you come to me

DEAN
What's the matter, Gordo? You're not afraid of us, are you? We're just sitting here. Bring it on!

GORDON
I don't think so.

He holds the phone in front of the GIRL who is his hostage.


GIRL
(crying)
Please. Please.


GORDON
(taking the phone back and shushing her)
Factory on riverside off the turnpike. Be here in 20 minutes or the girl dies.


DEAN
Gordon, let the girl go.

GORDON
Bye, Dean.

DEAN
Gordon! Don't do this. You don't kill innocent people. You're still a hunter.


GORDON
No. I'm a monster.


END ACT THREE

ACT FOUR

INT. FACTORY - NIGHT

DEAN and SAM find the hostage and untie her.

SAM
Hey, we got you. Don't worry. We're gonna get you out of here.
(he helps her up)
Get up. Watch your head. Watch your head.


The girl is sobbing and can barely walk, so DEAN slings her arm over his shoulders and picks her up.

DEAN
Sam, stay close.

SAM follows DEAN and the girl closely, but not closely enough: a mechanized door suddenly slides down in front of SAM, cutting him off from the others. He and DEAN both pound and kick at the door, to no avail.


DEAN
Sam!

SAM
Dean!


DEAN
Damn it, Sam!


SAM pounds the door one last time in frustration, then turns and walks away from it, eyes darting around. Then the lights go out. SAM freezes, brings his machete up, and starts creeping around with his other arm held out blindly.

SAM
Gordon... you got me where you want me. You might as well come out and fight!


GORDON
(appearing behind him)
I'm right here, Sam. What's the matter, Sammy?


SAM
So,this is really the way you want to do it, huh?


GORDON
Damn right I do. You have no idea what I faced to get here. I lost everything. My life. But it's worth it, 'cause I'm finally gonna kill the most dangerous thing I ever hunted. You're not human, Sam.

SAM
Look who's talking.


GORDON
You're right. I'm a bloodthirsty killer.


SAM
Don't talk about it like you don't have a choice.

GORDON
I don't.


SAM
Yes you do, Gordon. You didn't kill that girl.


GORDON
No, I didn't. I did something much,much worse.

MEANWHILE, on the other side of the door DEAN is still hacking away. As he tosses the tool away in frustration, the girl vamps out and attacks, knocking him to the ground. DEAN digs in his pocket and pulls out the COLT, and fires a single bullet into her forehead. She convulses, energy crackling, and slumps to the floor.


MEANWHILE, SAM is still feeling around blindly as GORDON taunts him.

GORDON
I got to hand it to you, Sam. You got a lot of people fooled. But see, I know the truth. I know what it's like. We're the same now, you and me. I know how it is walking around with something evil inside you. It's just too bad you won't do the right thing and kill yourself. I'm gonna... as soon as i'm done with you. Two last good deeds. Killing you, and killing myself.


GORDON attacks, sending them both flying through the wall separating them from DEAN. They struggle on the ground and GORDON knocks away SAM'S machete. GORDON picks SAM and flings him across the room. DEAN comes up from behind and points the COLT at GORDON'S head, but GORDON is too fast for him; he stops DEAN'S gun-arm, flings him across the room, then pins him against the wall and sinks his teeth into DEAN'S neck. SAM picks himself up in time to see this.

SAM
No!

SAM charges GORDON and clocks him across the back of the neck. GORDON turns away from DEAN and knocks SAM down, then slams him across a worktable. SAM manages to grab a piece of cloth and an end of razor wire in each hand; as GORDON pins him down again SAM wraps the razor wire around GORDON'S neck and pulls. GORDON begins to choke out a death-rattle, and SAM glares, grits his teeth and pulls harder. Blood drips from his hands where the razor wire is cutting in, and yet he pulls harder, until he cuts all the way through GORDON'S neck and sends his head tumbling. He pants from the effort, stares down at GORDON'S head on the ground, and examines his bloody hands. DEAN staggers to his feet, clutching his neck in pain. He's still holding the COLT. He looks down in surprise at the headless GORDON, then back up at SAM, who shrugs. They stumble off together, neither of them moving very well.


DEAN
You just charged a super-vamped-out Gordon with no weapon. That's a little reckless, don't you think?


END ACT FOUR

ACT FIVE

EXT. TWO-LANE BLACKTOP -- DAY

DEAN is under the hood of the IMPALA, poking at something. SAM opens a cooler and pulls out two beers, then shuts the lid and sits on it. He opens one bottle and passes it to DEAN.

SAM
Here you go.

DEAN
Thanks.


SAM
Figure out what's making that rattle?


DEAN
Not yet. Give me a box wrench, would you?


SAM
Yeah. There you go.

DEAN
Thanks.
(he takes the wrench, then looks thoughtful.
Sam.


SAM
Wrong one?

DEAN
No, come here for a second.


SAM
(gets up and leans over the hood with DEAN.
Yeah.


DEAN
(gesturing)
This rattle could be a couple of things. I'm thinking it's an out-of-tune carb.


SAM
(confused)
Okay.


DEAN
All right, see this thing? It's a valve cover. Inside are all the parts that are on the head. Hand me that socket wrench.
(SAM does)
All right, you with me so far?


SAM
Yeah, uh, valve cover covers the heads.


DEAN
Very good. This is your intake manifold, and on top of it?
(pauses)

SAM
(smiling fondly, like he's remembering something)
It's, uh, a carburetor.


DEAN
Carburetor... very good.


SAM
What's with the auto shop?
(Dean holds out the socket wrench)
You don't mean you want...


DEAN
Yeah, I do. You fix it.


SAM
Dean, you barely let me drive this thing.


DEAN
Well, it's time. You should know how to fix it. You're gonna need to know these things for the future. And besides, that's my job, right? Show my little brother the ropes?

SAM nods and takes the wrench, leans in and starts unscrewing. DEAN sits on the cooler and turns slightly to watch SAM.

DEAN
Put your shoulder into it.

END EPISODE

 

Ecrit par kaylia.

Kikavu ?

Au total, 126 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

clark77 
28.08.2018 vers 08h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Participe à notre jeu HypnoChance pour gagner un hors-série LiRE Game of Thrones !
Tirage au sort le 23/04 | Participation gratuite

Activité récente

Petit jeu (suite)
Hier à 23:20

Survivor (suite)
Hier à 21:42

Jack Kline
Hier à 20:42

Rowena
Hier à 20:15

Billie
Avant-hier

Arthur Ketch
Avant-hier

Eileen Leahy
17.04.2019

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.20 : Moriah (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.20 : Moriah (inédit)
Vendredi 26 avril à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.19 : Jack in the Box (inédit)
Jeudi 18 avril à 20:00
1.28m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.18 : Absence (inédit)
Jeudi 11 avril à 20:00
1.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.17 : Game Night (inédit)
Jeudi 4 avril à 20:00
1.25m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.16 : Don't Go in the Woods (inédit)
Jeudi 21 mars à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.15 : Peace of Mind (inédit)
Jeudi 14 mars à 20:00
1.51m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.14 : Ouroboros (inédit)
Jeudi 7 mars à 20:00
1.28m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Marathon Boston

Marathon Boston "Run Pads Run"
Genevieve et Jared Padalecki ont couru hier le marathon de Boston. Le couple, qui courait pour...

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]

Décollage Imminent - Manifest [Jeu]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier "Manifest"! "Décollage Imminent" vous demande de...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Le thème du mois : Dean au fil des saisons, lequel est votre préféré ?!? Venez voter PAR ICI  ...

Nouvel épisode ce soir

Nouvel épisode ce soir
Reprise de la saison 14 ce soir sur Série Club, avec l'épisode 14.17 "Game Night". Vous pouvez...

Nouveau sondage pour le 1er Avril

Nouveau sondage pour le 1er Avril
Selon vous que va-t-il se passer aujourd'hui ?!? Venez voter pour votre préféré......

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Luna25, Hier à 18:13

Désolée pour le bug

Xanaphia, Hier à 19:08

22 votants... je suis sûre que l'on peut mieux faire Et pas besoin de connaître les séries ! Direction le quartier Arrow

teddymatt, Hier à 19:16

128 au départ ! Une seule personnalité gagnera au final ! Venez voter sur le quartier The L Word (Animation : Quelle personnalité inviter ?)

choup37, Hier à 22:11

PDM, survivor, pendu, citations et sondage vous attendent sur Doctor Who!

choup37, Hier à 22:11

Le calendrier aussi ainsi que sur kaamelott et musketeers!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site