VOTE | 646 fans

#306 : Le Vaisseau Fantôme


Réalisé par: Cliff Bole
Ecrit par: Laurence Andries

Sam et Dean enquêtent sur des morts par noyade, alors qu'aucune des victimes ne se trouvait à proximité de l'eau avant sa mort. Ils découvrent aussi que les victimes prétendaient voir un bateau fantôme avant leur mort. Ils croisent aussi le chemin de Bela, qui est généreusement payée par un membre de la famille d'une des victimes pour résoudre cette affaire. Les deux frères la mettent en garde de rester hors de leur enquête, mais la jeune femme a d'autres idées en tête.

 

>>Photos promo<<

Popularité


3.56 - 9 votes

Titre VO
Red Sky at Morning

Titre VF
Le Vaisseau Fantôme

Première diffusion
08.11.2007

Première diffusion en France
16.05.2009

Vidéos

Trailer de Red Sky at Morning

Trailer de Red Sky at Morning

  

Extraits

Extraits

  

Extrait complait en VO

Extrait complait en VO

  

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Une femme fait son jogging sur les quais. Il fait nuit. Elle s’arrête à une fontaine pour se rafraîchir, et aperçoit entre les arbres les mâts d’un bateau fantôme. Un éclair éclaire le bateau quelques secondes, et quand l’éclair suivant apparaît, le bateau a disparu. La femme pense être victime d’une hallucination, et elle reprend son jogging.

Arrivée chez elle. Elle prend une douche. On voit une ombre passer devant la vitre pleine de buée de la douche, mais la femme n’a rien vu. On distingue ensuite une main qui se pose contre la vitre. La femme entend alors un bruit dans la salle de bain. Elle ouvre la porte de la douche et regarde dans la pièce, mais il n’y a personne. L’homme surgit alors derrière elle dans la douche, et il l’étrangle. On voit la femme glisser peu à peu sur le sol de la douche, la main posée sur la porte vitrée.

Dean et Sam sont sur la route, en voiture. Dean demande à son frère de lui expliquer pourquoi il manque une balle dans le colt. Il se met en colère contre Sam parce qu’il a comprit qu’il a tué le démon de la croisée des chemins alors qu’il lui avait dit de ne pas le faire. Puis il se calme et lui demande avec espoir si il est libéré de son marché. Mais Sam lui répond que non parce que ce n’est pas ce démon là qui détient son contrat. Donc il lui reste toujours moins d’un an à vivre. Dean lui demande qui détient le contrat, mais Sam ne sait pas. Son frère redevient alors sarcastique, et il lui fait remarquer que leur meilleure piste aurait été le démon de la croisée des chemins, mais elle est morte. Puis c’est au tour de Sam de se mettre en colère car il ne voit pas pourquoi il devrait s’excuser d’essayer de lui sauver la vie. La tension est assez forte entre les deux frères.

Les Winchester se font passer pour des inspecteurs du département du shérif auprès de la tante de Sheila, qui a été tuée dans sa douche, Mme Case. La vieille dame commence à draguer ouvertement Sam, ce qui fait sourire Dean. Ils commencent à poser leurs questions, et la vieille femme leur demande s’ils travaillent avec Alex, et Dean répond que oui, ce qui a pour effet de détendre immédiatement Mme Case, qui apprécie beaucoup Alex. Sam remet le sujet sur sa nièce, et elle leur raconte que sheila avait parlé d’une hallucination qu’elle avait eu, un bateau qui été devant elle et avait disparu la seconde suivante. Elle ajoute qu’Alex pensait qu’il pourrait s’agir d’un bateau fantôme, et Sam approuve à son tour, alors que Mme Case commence à lui caresser lentement la main. Dean fait de très gros efforts pour ne pas exploser de rire. Sam sourit, très mal à l’aise.

Sur les quais, les deux frères se demandent qui est cet Alex, et s’il y a une autre personne sur ce travail. Sam apprend à son frère que l’histoire de bateau fantôme n’est peu être pas si absurde que ça, car des histoires similaires ont déjà été rapporté dans la région, tous les 37 ans exactement. Donc cette première noyade est sans doute la première d’une longue série. L’étape suivante est donc d’identifier la bateau, et ça ne va pas être simple car Sam a trouvé qu’il y a 150 épaves de bateau à trois mâts échoués dans la baie.

Ils terminent leur promenade et retournent là où Dean avait garé sa voiture, mais l’emplacement devant le parcmètre est vide. Sam demande à son frère s’il a bien pensé à payer le parcmètre, pendant que Dean perd son calme et commence à crier dans tous les sens que quelqu’un lui a volé sa voiture. Puis il se penche en avant, les mains sur les genoux, prêt à tomber dans les pommes. Sam le redresse et l’aide à tenir debout, quand Bela arrive derrière eux. Elle leur demande s’ils sont à la recherche d’une Impala de 1967, et leur apprend qu’elle l’a fait emmener, parce qu’elle n’était pas bien garée, du moins, plus quand elle en a eu fini avec. Dean essaye de rester calme, et Sam comprend tout de suite qu’Alex est en réalité Bela. Elle les remercie d’avoir dit à Mme Case que l’affaire n’était pas résolue, car maintenant elle a arrêté de la payer et veut de vraies réponses. Elle leur demande de rester hors de ses affaires avant de ne causer plus de dégâts, et ajoute qu’ils devraient se dépêcher de récupérer la voiture avant que quelqu’un ne découvre ce qu’il y a dans le coffre. Puis elle s’en va tranquillement. Dean la regarde partir, et demande à Sam s’il peut la tuer. Sam lui répond qu’il ne doit pas en publique.

Le soir. Un homme est dans sa salle de bain, entrain de se laver les dents. On voit une ombre passer devant la porte de la salle de bain. L’homme se retourne mais il n’y a personne. Il remarque alors que sa baignoire est remplie d’eau noire. Il regarde a surface, et une main jaillit de l’eau et l’attrape à la gorge. Les yeux de l’homme se révulsent, et il meurt, noyé sans avoir été sous l’eau.

La police est sur les lieux de l’accident. Bela se fait passer pour une journaliste et elle interroge le frère de l’homme, Peter, qui a été retrouvé mort dans sa salle de bain. Elle lui demande de lui parler plus du bateau que son frère a vu avant de mourir, mais elle est interrompu par Dean et Sam qui, déguisé en inspecteurs de police, lui demande de laisser ce monsieur tranquille. Bela s’en va en leur jetant un regard noir. Sam prend la suite de l’interrogatoire en lui demandant s’il peut leur décrire le bateau que son frère a vu. Peter donne beaucoup de détails, ce que remarque Sam, et il leur avoue alors qu’il faisait de la plongée nocturne avec son frère, et qu’il a vu le bateau lui aussi. Sam tourne la tête et il voit Bela entrain de discuter avec des policiers, et montrer du doigt les deux frères. Ils se dépêchent de prendre congé de l’homme.

Dean a récupéré sa voiture, et son frère et lui préparent leurs fusils. Bela arrive derrière eux, et Dean lui demande ironiquement si elle a vraiment envie d’être dans les parages lorsqu’il a une arme dans les mains. Elle lui demande pourquoi ils sont encore là, et Sam lui explique que le frère de la victime a vu le bateau lui aussi, donc il va mourir et ils vont tenter de le sauver. Bela se moque de lui, et lui dit que de toute façon il est trop tard pour lui. Ils commencent à s’éloigner, et Dean réplique que eux ils ont des âmes, donc ils vont essayer. Bela lui dit que de son coté, elle va trouver le bateau et mettre une fin à tout ça. Cela intrigue les garçons. Dean lui demande pourquoi elle est sans cœur, et elle répond qu’ils ne sont pas si différents, parce qu’ils sont motivés par leur désir de vengeance, et qu’ils sont à deux doigts de devenir des serials killer, alors qu’elle est payée pour faire un travail et elle le fait.

Peter est chez lui, entrain de faire des cartons. Dehors, devant sa maison, Sam et Dean le surveillent. Sam fait des recherches sur la famille de Peter sur Internet, mais il ne trouve rien d’intéressant, à part qu’ils ont hérité de la fortune de leur père six ans auparavant. Ils sont alors interrompu dans leur conversation par Peter. Sam tente de lui faire croire qu’ils sont vraiment des policiers sous couverture, et qu’ils pensent qu’il est en danger, mais Peter s’énerve et leur dit de ne pas s’approcher de lui. Puis il court à sa voiture et démarre. Mais la voiture calle au milieu de l’allée. Dean et Sam comprennent que quelque chose ne va pas. Dean part chercher le sel dans sa voiture et Sam court jusqu’à la voiture.

Dans la voiture, l’esprit d’un marin apparaît à coté de Peter, et il pose sa main sur son visage. Peter commence alors à cracher de l’eau, et à se noyer, alors qu’il n’y a pas d’eau dans la voiture. Quand Sam arrive, Peter est mort. Dean arrive à son tour, et tire sur l’esprit mais il disparaît avant.

Sur la route dans la voiture, les deux frères s’en veulent de n’avoir pas réussit à le sauver. Puis Sam avoue à son frère que ces derniers temps, il a l’impression qu’il ne peut sauver personne (il parle bien sur du pacte de Dean avec le démon).

Dans la maison qu’ils squattent, les deux frères reçoivent la visite de Bela. Elle leur demande comment ça s’est passé avec Peter, et devant le manque de réponse, elle en déduit qu’il est mort. Puis elle leur dit qu’il est temps qu’ils aient une conversation à cœur ouvert, et Dean réplique que ça implique qu’elle ait un cœur. Bela s’excuse pour ce qu’elle leur a dit auparavant, et qu’elle leur a amené des cadeaux. Elle a en effet identifié le bateau, appelé l’Espirito Santo, Elle leur raconte qu’un marin du bateau a été accusé de trahison et pendu alors qu’il n’avait que 37ans. Ce qui explique les morts par noyade inexpliquées tous les 37ans. Elle leur montre ensuite une photo du marin en question, et les deux frères reconnaissent l’esprit qu’ils ont vu dans la voiture de Peter. Dean ajoute que c’est cette personne, sauf que l’esprit a sa main droite en moins. Bela le apprend qu’on a incinéré son corps, mais pas avant de lui avoir coupé la main droite pour en faire la célèbre main de la gloire. C’est devenu un objet occulte très puissant. Dean se demande alors pourquoi Bela leur raconte tout ça, et elle lui répond qu’elle sait exactement où se trouve la main, mais qu’elle a besoin de leur aide pour la récupérer.

Le soir. Bela porte une magnifique robe de soirée, et elle semble perdre patience. Dean est entrain de se changer à l’étage, et Sam est déjà partit pour la réception dans le musée où se trouve la main. Elle crie à Dean de se dépêcher, et lorsqu’il descend enfin les escaliers, très élégant dans son costume, elle ne trouve rien à dire, et semble au contraire très impressionnée par la classe de Dean. Quand à lui, il se sent tout d’abord ridicule, mais il change rapidement d’attitude devant l’incrédulité de Bela. Ils se mettent en route.

A l’entrée du musée, Bela remet leur invitation au réceptionniste, et elle s’aperçoit que Dean mâche un chewing-gum. Elle lui dit de grandir un peu et de faire preuve de classe, alors il retire le chewing-gum de sa bouche pour le coller sous la fontaine. Bela est désespérée. Ils vont se fondre dans la foule. Sam et sa cavalière, Mme Case, arrivent à leur tour. Sam a l’air très mal-à-l’aise, en particulier lorsqu’il se fait draguer par la vieille dame, qui passe son temps à lui caresser le ventre et le dos. Il finit par se dégager et va retrouver Dean et Bela au bar. Il se plaint, mais Dean lui rappelle qu’il y a beaucoup de gardes de sécurité, et qu’ils sont rentrés grâce aux invitations de Mme Case. Il ajoute que c’est vraiment très drôle de le voir avec la vieille dame. Puis lui et Bela s’en vont. Mme Case revient avec deux coupes de champagne, et Sam boit la sienne d’un trait.

Dean et Bela cherchent un moyen de se faufiler à l’étage pour récupérer la main, mais des gardes sont postés à chaque porte. Bela demande à Dean quel est son plan, et devant le peu de réponses, elle lui dit que sa réputation est surfaite. Dean réplique que si elle a une idée elle n’a qu’à la proposer, et Bela fait semblant de s’évanouir, en le laissant improviser. L’un des gardes s’approche, et Dean lui explique que le champagne est monté à la tête de sa femme, et il voudrait l’allonger dans un endroit tranquille quelque temps. Le garde l’autorise à monter à l’étage. Une fois seuls dans la pièce, Dean se met en colère et lui dit de lui expliquer le plan avant de le mettre en action. Bela réplique qu’elle ne voulait pas qu’il réfléchisse parce qu’il n’est pas très bon à ça. Il part chercher la main.

Au rez-de-chaussée, Sam danse avec Mme Case, et elle n’arrête pas de lui toucher les fesses, en faisant des allusions douteuses.

Quelque part à l’étage, Dean a trouvé la main, il est entrain de la voler, en essayant de ne pas déclencher le système d’alarme.

Pendant ce temps, Bela est restée seule dans la pièce et elle fouille un peu partout. Elle trouve une bouteille contenant un bateau miniature. Mais le garde vient frapper à la porte pour prendre de ses nouvelles. Elle lui ouvre et fait semblant d’avoir sa robe défaite, et demande au garde de leur laisser quelques minutes de plus. Puis elle referme la porte et on l’entend rire et parler. Le garde croit bien sur qu’elle est avec Dean. Mais ce dernier revient à ce moment, et il croise le garde dans le couloir, qui pense alors que sa femme le trompe avec un autre. Il sourit mais s’éloigne. Dean rentre dans la pièce. Bela est entrain de remettre bien sa robe. Il sort la main de sa veste, et Bela lui demande si elle peut la prendre, mais il refuse. Elle lui jette un regard noir.

Sam est toujours entrain de danser avec sa cavalière, et il commence à trouver le temps long. Mais Mme Case a bu trop de champagne, et elle commence à parler des frères Warren, et que les rumeurs racontent qu’ils auraient tués leur père, mais que rien n’a jamais été prouvé, et que maintenant ils sont punis pour ça. Et Sheila aussi a vécue un drame dans sa vie. Mme Case lui raconte qu’elle a eu un accident de voiture quand elle était adolescente, et que son cousin est mort dans l’accident. Puis Bela et Dean reviennent, et Bela décide d’emmener Mme Case chez elle, au plus grand plaisir de Sam. Elle leur donne rendez-vous au cimetière. Dean vérifie qu’il a toujours la main, et il voit le mouchoir blanc qui renferme la main dans la poche intérieure de sa veste. Ils quittent à leur tour la réception.

Dans la voiture, Sam demande à son frère de vérifier qu’il a bien la main parce qu’il ne veut pas avoir endurer toute cette soirée pour rien, et Dean lui dit de ne pas s’inquiéter, mais quand il sort le mouchoir de sa veste, ce n’est pas la main qui s’y trouve, mais la bouteille contenant le bateau miniature.

Sur les quais, dans sa voiture, Bela vient de vendre la main, et elle regarde le sac rempli de billets posé à coté d’elle. Mais elle aperçoit le bateau fantôme au loin, et commence à s’inquiéter pour elle.

Les deux frères sont retournés dans la maison qu’ils squattent. Dean est entrain d’imaginer toutes les tortures qu’il va pouvoir infliger à Bela. A leur plus grande surprise, Bela frappe alors à la porte. Elle leur explique qu’elle s’est servie d’eux à la réception parce qu’elle avait besoin d’une couverture, mais qu’elle savait dès le début qu’elle allait leur voler. Sam lui dit qu’elle n’a qu’à aller racheter la main à son client, mais elle répond qu’elle n’a plus le temps, parce qu’elle a vu le bateau. Sam lui explique alors qu’ils ont découvert comment le fantôme choisissait ses victimes. Il lui raconte que le capitaine du bateau, celui qui a fait pendre le marin, était son frère. Alors depuis ce temps, le marin tue les personnes qui ont fait tuer quelqu’un de leur famille. Dean demande alors à Bela ce qui s’est passé dans sa vie, quel drame dans sa famille a fait qu’elle est maintenant la cible du marin fantôme. Mais elle refuse de leur dire. Dean lui dit alors de vivre une belle vie, ou du moins ce qu’il lui reste à vivre, et il prend ses affaires pour partir. Bela lui dit qu’il ne peut pas la laisser là toute seule, mais Dean ne semble pas plus préoccuper par cette idée, au contraire. Elle se résigne à se débrouiller seule, mais Sam lui dit qu’il y a encore peut-être un moyen de la sauver.

Ils se rendent au cimetière où est enterré le marin, et Sam commence un rituel. La pluie commence à tomber, et empire au fur et à mesure où Sam lit le rituel. Le fantôme apparaît derrière Dean et le projette dans les airs. Il pose sa main sur Bela, qui commence à se noyer. Dean la prend des ses bras et essaye de l’aider, mais il ne peut rien faire. Sam termine sa lecture, et le capitaine du bateau apparaît à coté de son frère. Le marin fantôme fonce sur son fantôme de frères, et les deux esprits disparaissent. Bela est sauvée.

Dean et Sam rangent leur affaire quand Bela vient les voir. Elle leur donne de l’argent et s’en va. Sam reconnaît qu’elle a un certain style, mais Dean s’en moque, il pense déjà au moyen de dépenser son argent.

Dans la voiture sur la route, Sam regarde une carte. Ils vont à Atlantic City, pour jouer à la roulette. Puis Dean redevient un peu plus sérieux, et il dit à son frère qu’il sait pourquoi il est allé voir le démon de la croisé des chemins, et qu’à sa place, il aurait fait pareil. Il voit bien ce qu’il est entrain de traverser avec ce pacte, mais il lui dit qu’il est fort, et qu’il s’en remettra quand il sera mort. Il s’excuse de lui faire vivre ça, et Sam lui répond d’aller se faire foutre, qu’il ne veut pas de ses excuses, il veut qu’il arrête de s’inquiéter pour son frère et de commencer à s’inquiéter pour lui. Il lui dit qu’il doit comprendre qu’il va bientôt mourir. Et Dean réplique qu’il pense qu’il va plutôt joué aux dés, et la conversation s’arrête là. Sam est abasourdit par l’attitude de son frère.

 

Ecrit par Blackrose.

Le vaisseau fantôme

 

L’épisode commence avec une fille, Sheila Case, qui court le long de la marine. Elle s’arrête pour boire à une fontaine et aperçoit alors l’image fantomatique d’un bateau se dirigeant vers la côte, sous la lumière du tonnerre qui gronde. N’arrivant pas à y croire, Sheila retire ses écouteurs pour mieux regarder. Le bateau disparaît, laissant simplement la lumière du tonnerre dans le ciel. Elle remet ses écouteurs, se retourne et se remet à courir par le chemin par lequel elle est arrivée.

 

                                              **************

 

Chez elle, Sheila prend sa douche. L’ombre d’un homme apparaît puis disparaît derrière la porte de la douche. Sheila, ne se doutant de rien, continue à se rincer les cheveux. Une main touche la porte de la douche et l’homme fait glisser sa main, faisant du bruit. Sheila se retourne et ouvre la porte de la douche. Elle vérifie dehors mais ne voit personne. Elle retourne dans la douche et ferme la porte derrière elle. Tout à coup, elle est attrapée par derrière et est poussée contre la porte dans la douche. L’assaillant la secoue un peu, puis la presse à nouveau contre le carreau. Elle ne semble plus respirer alors. Sa main glisse lentement le long de la porte.

 

                                              **************

 

Sur la route, Dean conduit l’Impala qui roule à toute allure.

 

                                              **************

 

Dans la voiture, Dean brise le silence.

Dean : J’attends depuis qu’on a quitté Maple Springs. T’es sûr que t’as rien à me dire ?
Sam
 : C’est pas ton anniversaire ?
Dean
: Non.
Sam
: Se taisant et essayant de trouver ce qu’il a oublié. Tu t’es pas marié non plus hier ? Ecoute, je suis désolé. Je vois pas.
Dean
: En colère. Il manque une balle dans le barillet du Colt. Où est-elle passée ? Je sais que c’est pas moi, et je sais aussi que t’as pas tiré sur une boîte de conserve…
Sam
: Coupable et embarrassé. Dean…
Dean
: Avoue que tu t’en es servi contre le démon du contrat. Et pourtant, je te l’avais déconseillé.
Sam
: Oui. Et alors ?
Dean
: Je t’avais dit que c’était dangereux.
Sam
: Oui, je sais.
Dean
: Contrarié. Et tu l’as tué !
Sam
: Elle l’avait mérité !
Dean
: Et, est-ce que, pour autant, le contrat a été annulé ?
Sam
: Je te l’aurais annoncé tout de suite si ça avait été le cas. Dean est exaspéré. Non. D’après elle, c’est quelqu’un d’autre qui l’a.
Dean
: Qui ?
Sam
: Calmement. Elle ne l’a pas dit.
Dean
: Bon alors, il faut vite le découvrir. Evidemment, le meilleur moyen, c’était d’interroger ce démon. Mais attends, elle est morte !
Sam
: Ah ! Très drôle…
Dean
: Non, pas drôle du tout ! C’était vraiment un risque inutile. T’aurais pas dû faire ça.
Sam
: Enervé. J’aurais rien dû faire ? Tu es mon frère et, t’auras beau hurler, je m’efforcerais à te sauver. Et, j’ai pas du tout l’intention de m’excuser pour ça.

Sam fixe Dean, qui prête attention à la route. Sam détourne son regard vers la fenêtre.

 

                                              **************

 

Dans la maison des Case, une femme âgée tient une photo de sa nièce, Sheila. Dean et Sam portent tous deux des costumes.

Mme Case : Mais, je suis très étonnée. J’ai déjà reçu la visite de plusieurs de vos collègues inspecteurs.
Dean
: Oui, c’est exact. Mais, nous, nous travaillons dans les services du sheriff. Et pas de la police criminelle. C’est idiot mais c’est comme ça.

Sam l’interrompt précipitamment.

Sam : Alors, Madame Case…
Mlle Case
: S’il vous plaît. Mademoiselle.

Mlle Case sourit. Sam la regarde, mal à l’aise. Elle le regarde, évaluant Sam et lèche ses lèvres.

Sam : Ah, bien. Très bien. Mlle Case, c’est vous qui avez découvert votre nièce, je crois ?
Mlle Case
: Oui, la pauvre. Elle était dans la douche.
Dean
: Noyée ?
Mlle Case
: C’est la version officielle. Celle du médecin légiste. Comment est-ce qu’on peut se noyer dans une douche ?
Sam
: A-t-elle eu un comportement inhabituel un peu avant sa mort ? Vous a-t-elle donné l’impression d’avoir peur ? Ou bien, peut-être vous a-t-elle parlé de choses qui sortaient de l’ordinaire ?
Mlle Case
: Une petite minute. Vous travaillez avec Alex, n’est-ce pas ?

Sam et Dean échangent un regard.

Dean : Oui, c’est absolument exact. Alex et nous, on est comme ça.

Dean croise ses doigts.

Mlle Case : Pourquoi ne m’avez-vous rien dit ? Alex s’est montré d’un tel réconfort. Elle soupire, contente, et s’assied sur un fauteuil. Mais, ça m’étonne tout ça. Je croyais que cette affaire était résolue.

Mlle Case regarde les garçons, perplexe.

Sam : Euh… Mais, non. Non, non, pas encore.
Mlle Case
: Je vois.
Sam
: Si vous le voulez bien, revenons-en un peu à votre nièce.
Mlle Case
: Bien sûr. Sheila m’a effectivement parlée d’une chose étrange avant sa mort. Elle prétendait avoir vu un bateau.
Dean
: Un bateau ?
Mlle Case
: Il a brusquement surgi et il s’est évanoui, ou il a disparu. Ça s’est passé sous ses yeux. Vous croyez que c’était… un bateau fantôme ? Sam et Dean se lancent un regard. Alex dit que c’était sûrement un bateau fantôme.
Sam
: Oui, euh… ça se peut.
Mlle Case
: Bon… Surtout, passez me voir si je peux faire quelque chose pour vous. Elle se penche pour caresser les doigts de Sam et prend sa main, la pressant. Dean sourit, et Sam est de plus en plus mal à l’aise. Quoique ce soit…

Sam tente de rester de marbre, mais semble tout de même mal à l’aise. Il acquiesce. Dean tousse et sourit largement.

 

                                              **************

 

Sam et Dean marchent tranquillement le long de la marina, toujours vêtus de leur costume. Le soleil brille.

Dean : Bah, dis donc. Quel numéro !
Sam
: Oh, tu trouves ? Pourquoi ? Parce qu’elle croit aux fantômes ?
Dean
: Riant. En tout cas, ton charme a encore fait des ravages, petit veinard.
Sam
: Oui, merci.
Dean
: Et oui, quand on plaît, c’est comme ça. Et, qui c’est cet Alex ? Il fait parti des chasseurs ?
Sam
: Possible oui. Ça change rien à notre job.
Dean
: Alors, on cherche un bateau fantôme ?
Sam
: Oui. C’est pas le premier à apparaître dans le coin.
Dean
: Ah oui ?
Sam
: Oui. Tous les 37 ans, très exactement, un bateau qui avait disparu, un trois-mâts, apparaît au milieu de la baie. Et, tous les 37 ans, il se produit une vague inexpliquée de noyades sur la terre ferme.
Dean
: Alors, celle-ci risqué d’être la première ?
Sam
: Oui.
Dean
: Vas-y, raconte.
Sam
: Eh bien, on signale un peu partout des apparitions de vieilles épaves. Le SS Violet, le Griffon, le Flying Dutchman… habités tous par des démons.
Dean
: Et, qu’est-ce qui se passé ? Tu vois le bateau et quelques heures après, tu meurs noyé quelque part.
Sam
: Ouais, c’est ça.
Dean
: On fait quoi ?
Sam
: On identifie le bateau.
Dean
: Ça devrait pas être long. Il y a des milliards de trois-mâts qui ont disparus le long des côtes.
Sam
: J’ai fait des recherches là-dessus. Il y en a 150, figure-toi.
Dean
: Ah, oui ?
Sam
: Oui.
Dean
: Quand même !

Sam acquiesce.

 

                                              **************

 

Au bout de la marina, Sam et Dean marchent vers le parking. Dean s’approche du parcmètre et semble frustré et perplexe.

Dean : On s’était bien garés ici, non ?
Sam
: Ah oui, je crois.
Dean
: Où est ma caisse ?!
Sam
: T’avais mis des pièces ?
Dean
: Oui, j’ai mis des pièces. Alors, où est ma caisse ? Hurlant. Quelqu’un m’a piqué ma caisse !
Sam
: Eh oh, calme-toi, Dean…
Dean
: Je suis calme ! Mais, quelqu’un m’a piqué ma…

Dean fait de l’hyperventilation et se penche en avant pour poser ses mains sur ses genoux. Sam le remarque et se précipite vers Dean pour l’aider à se relever.

Sam : Oh, eh, eh, eh, eh, eh, eh, eh ! Détend-toi. Ça va aller. Ça va aller.
Voix
: Ce tas de ferrailles, il est à vous ?

Bela s’approche des garçons.

Sam : Bela…
Bela
: Oh, pardon. Je l’ai fait enlevée.
Dean
: Hystérique. Vous quoi ?
Bela
: Elle risquait la fourrière.
Dean
: N’importe quoi !
Bela
: Souriant. Je me suis chargée de l’y mettre.
Dean
: Qu’est-ce que vous venez faire ici ?
Bela
: Prendre le grand air.
Sam
: Accusant Bela. C’est vous, Alex. C’est vous dont nous a parlé la demoiselle.
Bela
: Gert est une très vieille amie.
Dean
: Ah, et comment vous l’arnaquez ?
Bela
: Il y a aucune arnaque. Il y a un tas de vieilles dames écervelées installées au bord de mer. Je joue à la médium pour vendre des grigris et les faire communiquer avec l’au-delà.
Dean
: Oui. Et, bien entendu, tout ce que vous faites est bidon.
Bela
: Je leur rapporte un réconfort spirituel qui est très réel.

Bela se retourne et commence à partir.

Sam : Vous arrivez à dormir la nuit ?
Bela
: Souriant. Dans des draps en soie. Vautrée sur des billets. Dean fixe un point, l’imaginant. Oh, non, Sam. J’imaginerais ça venant de lui, mais pas de vous.
Sam
: Vous avez tiré sur moi !
Bela
: Une blessure de rien du tout. Sam rechigne, mais Dean semble être de l’avis de Bela. Gentil. Mais, peut-être un peu naïf, non ?
Dean
: Vous êtes au courant de ce qui arrive ? Ce bateau fantôme, il est vrai.
Bela
: Je pense que oui. Et, c’est gentil d’avoir dit à Gert que l’affaire n’était pas résolue.
Dean
: C’est le cas.
Bela
: Ennuyée. Oui, mais elle n’en savait rien. Du coup, la vieille bique refuse de me payer et elle me réclame des réponses. Je vous en prie. Essayez de ne pas me compliquer la vie et laissez-moi en paix. J’irais chercher la voiture si j’étais vous… avant qu’on ne trouve l’arsenal dans le coffre. Bela se retourne et s’en va. Ciao.
Dean
: Je vais me la faire.
Sam
: Pas en public.

 

                                              **************

 

Chez les Warren, un homme se brosse les dents dans sa salle de bains. Il ne porte qu’un bas de pyjama. Tout à coup, l’ombre d’un homme passe devant la porte de la salle de bains. Mr Warren voit l’ombre du coin de l’œil et cesse de se rincer le visage. Il passe la tête par la porte de la salle de bains mais ne voit personne. Il retourne à l’intérieur. Il se penche pour se rincer la bouche quand il aperçoit la baignoire se remplir d’eau. L’eau est sale. Mr Warren s’approche de la baignoire et se baisse pour fermer les robinets. Alors qu’il essaie de retirer le bouchon de la baignoire, il se rend compte qu’il est cassé et que l’eau ne partira pas. Il s’assied et fixe l’eau, cherchant une solution. Tout à coup, un bras lui attrape la gorge, l’empêchant de respirer. Tandis qu’il l’étouffe, ses veines sortent de son visage. Puis, l’écran devient noir.

 

                                              **************

 

Devant la maison des Warren, Bela enregistre Mr Warren, le frère du noyé de la veille.

Mr Warren : Non. La police dit qu’il s’est noyé, mais… Entre nous, je trouve ça assez ridicule…
Bela
: Nous compatissons tous à votre chagrin Mr Warren. Est-ce que vous voulez bien nous reparler un peu de ce bateau que votre frère a vu ?

Sam et Dean l’interrompent. Dean montre à Bela et à Mr Warren son badge.

Dean : Madame, je crois que la presse a bien assez ennuyé le témoin. Allez-vous-en.
Bela
: Souriant. Mais, je voudrais encore savoir quelques petits détails.
Sam
: Pas question.

Bela lance un regard méchant aux deux frères, mais se retient avant de se retourner vers Mr Warren.

Bela : Merci pour votre gentillesse.

Bela jette un féroce regard aux garçons tandis qu’elle s’en va.

Dean : A Mr Warren. Désolé. Il insiste pour que Bela l’entende. Ces journalistes sont de vrais vautours.

Bela se retourne, pas contente de la situation, et soupire, frustrée.

Sam : Alors, vous dites que votre frère a vu un bateau, c’est ça ?

Sam passe son bras par-dessus l’épaule de Mr Warren et ils marchent vers la maison.

Mr Warren : C’est exact.
Dean
: Il a dit de quoi il avait l’air ?
Mr Warren
 : C’était… l’un de ces très anciens Clippers, ces trois-mâts très rapides avec gréement de brigantine et voiles carrées sur la Misène et un ange gravé à l’avant du bateau.
Sam
: C’est votre frère qui vous a donné autant de détails ?
Mr Warren
 : Mon frère et moi étions ensemble. Moi aussi, j’ai vu le bateau.

Dean et Sam semblent intrigués. Pendant ce temps, Bela approche les représentants de la loi. Elle pointe du doigt Sam et Dean. Sam le remarque et tousse tandis qu’il tape du coude le bras de Dean, indiquant la direction de Bela.

Sam : Oui, c’est bon. Ça suffira pour l’instant.
Dean
: Merci.

Sam et Dean tapent l’épaule de Mr Warren avant de s’éloigner de Bela et des officiers de police.

 

                                              **************

 

Dehors, Sam et Dean se tiennent devant le coffre de l’Impala, rechargeant leurs armes. Bela s’approche d’eux.

Bela : Ils vous ont rendus votre épave ?
Dean
: C’est risqué de venir près de moi quand je tiens une arme chargée.
Bela
: Allons donc. Maîtrisez-vous encore un peu. Pourquoi êtes-vous toujours ici ? Vous avez de quoi identifier le bateau.
Sam
: Warren a vu le bateau fantôme.
Bela
: Oui, et alors ?
Sam
: Et alors, il va aussi être tué. On va le sauver si on peut.
Bela
: Se moquant. Oh ! Comme c’est mignon.
Dean
: Parce que, vous, ça ne vous fait rien ?
Bela
: Il est déjà condamné. Vous ne le sauverez pas et vous le savez.

Dean regarde Sam qui secoue la tête, en colère. Ils s’éloignent de Bela.

Dean : Mais, vous voyez, nous, on essaie de sauver les autres. C’est ce qu’on va faire.

Dean se retourne et marche vers la voiture.

Bela : Très bien, et moi, je vais essayer de trouver le bateau pour arrêter cette tragédie. Amusez-vous bien.

Dean s’arrête et lui et Sam se regardent. Dean retourne vers Bela.

Dean : Pourquoi vous êtes aussi agressive ? Votre papa ne vous a pas donné assez d’affection ?
Bela
: J’en sais rien. Le votre vous en a donnés suffisamment ? Dean lui sourit. Arrêtez de vous croire supérieur à moi. Il n’y a aucune raison.
Dean
: Nous, on aide nos semblables.
Bela
: Tu parles. Vous êtes l’image de la vengeance et de l’obsession. Et, vous allez finir comme des tueurs en série. Dean et Sam se regardent à nouveau. Et moi, de mon côté, c’est clair. Je suis payée pour un job et je le fais. Alors, dites-moi, qu’est-ce qui est le plus immoral ?
Sam
: Bela, allez-vous-en s’il vous plaît. On a du travail qui nous attend.
Bela
: Oh, oui. Vous avez raison. Vous avez intérêt à vous y mettre.

Bela leur envoie un tous deux un regard significatif et s’éloigne, laissant les deux frères frustrés.

 

                                              **************

 

Chez Warren, ce dernier emballe des affaires dans des cartons et les porte dans une autre pièce de la maison.

 

                                              **************

 

Sam et Dean sont assis dans l’Impala et le regardent par les fenêtres de la maison.

Dean : Toujours rien ?
Sam
: Feuilletant quelques papiers. Non, rien d’intéressant. Ils sont diplômés de l’université de Duke tous les deux. Ils n’ont pas de casier. Quelques contraventions pour excès de vitesse. Ils ont hérité la fortune qu’avait gagnée leur père il y a six ans environ.
Dean
: Combien ?
Sam
: Dans les 112 millions.
Dean
: Sifflant. La vie est belle.
Sam
: Oui. Pour certains, c’est vrai que tout baigne. Alors, pourquoi ils ont vu le vaisseau fantôme ? Pourquoi Sheila aussi ? Qu’est-ce qu’ils ont en commun ?
Dean
: Peut-être rien.
Sam
: Il y a toujours un point commun.

Mr Warren sort de sa maison et approche son portail.

Mr Warren : Criant. Eh! Vous, là-bas !

Sam et Dean se regardent, ne sachant que faire.

Dean : Il nous a repérés.

Sam et Dean sortent tous deux de la voiture. Mr Warren attend au portail.

Mr Warren : Criant. Qu’est-ce que vous faites ici ? Vous m’espionnez ?
Sam
: Allons, calmez-vous, monsieur.
Mr Warren
 : En tout cas, vous n’êtes pas des policiers. Pas dans ces tenues-là et surtout pas dans une voiture pareille !
Dean
: Quoi ? Qu’est-ce qu’elle a ?
Sam
: Ecoutez. On est bien des policiers. On essaie d’être un peu discret parce qu’on vous croit en danger.
Mr Warren
 : Et, pourquoi dont ?
Sam
: Si vous nous en laissez le temps, on vous expliquera.
Mr Warren
 : Non, allez-vous-en d’ici et laissez-moi !

Mr Warren se retourne et court vers sa voiture. Sam et Dean le suivent.

Sam : Monsieur, attendez !
Dean
: Eh, attendez ! Si on fait ça, c’est pour vous !

Mr Warren monte dans sa voiture et s’en va. Il atteint le portail, mais son moteur commence à avoir des problèmes et il s’éteint. La voiture cale.

Dean : Ça, c’est pas très bon signe.
Sam
: Non. Sort les fusils.

Sam saute par-dessus la barrière tandis que Dean court vers la voiture. Mr Warren aperçoit un visage dans son rétroviseur, mais quand il se retourne, il n’y a personne. Le tonnerre se met à gronder. Quand Mr Warren tourne sa tête vers le côté passager, il y a quelqu’un d’assis, trempé et très pâle. Mr Warren halète. Son passager le fixe tandis que les portières se verrouillent toutes seules. Le passager attrape son visage, et le relâche. Mr Warren commence alors à cracher des litres d’eau, tandis qu’il continue d’essayer de déverrouiller sa portière. Sam court vers le côté conducteur et frappe frénétiquement à la porte.

Sam : Peter !

Sam aperçoit le passager. Dean se précipite avec un fusil dans sa main.

Dean : Criant. Sam !

Dean vise le passager et tire, tandis que Sam se dégage sur le côté. Le passager disparaît. Sam et Dean tentent de déverrouiller les portières. Quand c’est fait, Sam attrape Mr Warren, trempé, et prend son pouls. De l’eau coule de sa bouche. Dean regarde, interrogateur, mais Sam halète et souffle. Dean tape la portière, frustré. Puis, l’écran devient noir.

 

                                              **************

 

Dean conduit l’Impala le long de la route dans le noir.

Homme à la radio : Un front nuageux très menaçant arrive par le nord-ouest et il devrait normalement nous réserver de fortes chutes de pluie, et même des orages assez violents. C’est pourquoi nous vous recommandons d’être prudents sur les routes…

Dean éteint la radio.

Dean : Tu vas le dire, oui ou non ?
Sam
: Confus. Quoi ?
Dean
: On ne les sauvera jamais tous.
Sam
: Toujours confus. Mais oui, je le sais. Tu te sens mieux maintenant que tu l’as dit ?
Dean
: Non, ça m’énerve.
Sam
: Bah, moi aussi.
Dean
: Et, quand…
Sam
: L’interrompant. Et, ces temps-ci, je trouve qu’on réussit à sauver personne.

Dean le regarde tristement. Sam secoue sa tête et fixe l’extérieur. Ils continuent à rouler en silence.

 

                                              **************

 

Dans une maison servant de cachette à Sam et Dean, Sam lit un livre sur des naufrages tandis que Dean joue avec son portable. Tout à coup, quelqu’un frappe à la porte. Sam pose son livre, inquiet, et Dean prête attention. Ils approchent de la porte précautionneusement. Dean ouvre une petite ouverture sur la porte. Il aperçoit Bela. Il le ferme et lance à Sam un regard ébahi. Sam cache son arme tandis que Dean déverrouille la porte, fusil en main, et laisse entrer Bela.

Bela : Seigneur. Vous squattez cet endroit ? C’est charmant. Dean ferme la porte et la verrouille. Sam semble mal à l’aise et exaspéré. Alors ? Comment ça s’est passé avec Peter ? Sam baisse les yeux, sans répondre. Si mal que ça ?
Dean
: Si vous dites ‘je vous l’avez dit’, je vous jure que je vous étrangle.
Bela
: Ecoutez. Je crois qu’on devrait se parler à cœur ouvert.
Dean
: Faudrait supposer que vous ayez un cœur.
Bela
: Dean, s’il vous plaît… Dean s’assied et pose son arme sur la table. Je regrette tout ce que j’ai pu vous dire. Je vous apporte un cadeau.
Sam
: Lequel ?
Bela
: Le nom du vaisseau fantôme. Elle défait un petit porte-documents et pose quelques photos sur la table devant les garçons. C’est l’Espirito Santo. Un bateau qui transportait des marchandises. Une histoire intéressante. En 1859, un marin a été accusé de trahison. Il a été jugé par un tribunal bidon et condamné à être pendu. Il avait 37 ans.
Sam
: Ah, oui. Ce qui explique le cycle des 37 ans.
Bela
: Oh ! Il vous arrive de penser. Il y a sa photo quelque part. Tenez.

Dean regarde la photo et la montre à Sam.

Dean : Oui, c’est le fantôme qu’on a vu hier soir.
Bela
: Vous l’avez vu ?
Dean
: Oui, c’était lui, mais il lui manquait une main.
Bela
: La droite, oui.
Sam
: Comment vous le savez ?
Bela
: Le corps du marin a été brûlé, à part cette main, coupée pour en faire une Main de la Gloire.
Dean
: Une Main de la Gloire ? Je suis nul, tu sais. Je ne connaissais que le Bras d’Honneur, moi !

Dean rit, mais le regard lancé par Bela le fait se taire.

Sam : La main droite d’un pendu est très recherchée. Elle possède de grands pouvoirs.
Bela
: C’est ce qu’on dit.
Dean
: C’est interdit de démembrer un corps.
Sam
: Mais, tout ça n’explique pas pourquoi le fantôme a choisi ces victimes précisément.
Bela
: Mais ça, on s’en fiche. Alors, écoutez. Trouvons la maison, brûlons-la et arrêtons ces macabres séries.
Dean
: Pourquoi vous nous avez raconté tout ça ?
Bela
: Souriant. Parce que je sais où la main est gardée.
Dean
: Où ça ?
Bela
: Au Sea Pines Museum. Elle fait partie de l’histoire maritime récente. J’ai déjà un plan.
Sam
: Et, c’est quoi ce plan ?

Bela sourit astucieusement.

 

                                              **************

 

Dans la planque de Sam et Dean, Bela est vêtue d’une robe noire et attend Dean qui est à l’étage.

Bela : Criant. Mais pourquoi vous êtes si longs ? Sam est déjà en chemin. Souriant. Avec sa chérie.
Dean
: Criant depuis les escaliers. Je suis pas à l’aise là-dedans.
Bela
: On croirait entendre une femme. Dépêchez-vous de descendre.

Tandis que Dean descend, Bela retient son souffle à la vue de ses chaussures, puis de son smoking noir. Il est fraîchement rasé et semble plutôt mielleux. Dean arrive en bas et s’arrête de marcher, attendant la réaction de Bela qui soupire.

Dean : Allez-y. Dites-le. J’ai l’air ridicule.
Bela
: Ce n’est pas tout à faite ce que je dirais.
Dean
: Quoi ?
Bela
: Vous savez. On devrait se revoir. On s’entendrait peut-être au lit.

Dean change d’expression de visage face à la remarque de Bela, passant de la confusion au dégoût sans oublier l’intérêt et l’envie.

Dean : Je ne suis pas un objet sexuel. Bela sourit. Allons-y.

Tandis qu’il passe devant Bela en direction de la porte, Dean sourit, ravi du compliment après tout. Bela le suit, attrapant son sac à main au passage.

 

                                              **************

 

A l’extérieur du Sea Pines Museum, une voiture rouge se gare devant la porte d’entrée, où un valet dans un costume bleu attend. Les gens arrivent et entrent tout comme Dean et Bela. Celle-ci donne son invitation à l’hôte et ils entrent dans le hall, où Bela attrape Dean.

Bela : Vous avez un chewing-gum ? Essayez de vous conduire comme si vous aviez l’habitude de ces endroits.

Dean regard autour de lui, retire son chewing-gum de sa bouche et le colle sous la fontaine à vin, essayant d’être discret. Bela est absolument dégoûté et ferme ses yeux devant le geste de Dean. Dean passe devant elle, entrant dans la grande salle et elle le suit dans la foule.

 

                                              **************

 

De retour à la porte d’entrée, Sam et Gert Case arrivent ensemble.

Gert : Notre arrivée devrait délier les langues, hein, mon Adonis ?

Elle sourit à Sam, amusée et tient son bras tandis qu’il s’avance dans la foule.

Sam : Sévèrement. Oui. N’oubliez pas qu’on est ici pour affaires.
Gert
: Mais, parfois, les affaires peuvent apporter du plaisir.
Sam
: Oui.

Elle passe sa main dans le revers de son costume tout en lui souriant afin de le séduire. Sam tente désespérément de garder une tête sérieuse. Tandis qu’ils entrent dans la grande salle, Gert caresse de manière possessive le dos de Sam, qui se retourne et lui retire les mains.

Sam : Soyez gentille, Gert. Excusez-moi un moment. Bien. Merci.

Il tapote la main de Gert et se dirige vers Dean et Bela qui boivent du champagne au bar.

Sam : Combien de temps vous allez me demander de la supporter ?
Bela
: Le temps qu’il faudra.
Dean
: Ecoute. Il y a des agents de sécurité partout. Tu sais qu’on n’aurait pas pu rentrer ici sans les invitations de Gert, alors…
Sam
: Interrompant Dean. On aurait trouvé une autre solution.
Dean
: Souriant à Sam. Oui, mais, celle-ci était de loin la plus intéressante.
Sam
: Il y a des limites à ce que je tolèrerai.
Dean
: Ne soit pas coincé. Décontracte-toi. Il prend le verre de Bela afin qu’elle descende du tabouret au bar. Vous venez ? A Sam. Je veux tous les détails demain matin.

Sam acquiesce ironiquement. Dean donne le verre à Bela.

Bela : Merci.

Bela et Dean laissent au bar un Sam mécontent. Gert le rejoint avec deux coupes de champagne et lui en tend une. Tandis qu’il la prend, Gert porte un toast.

Gert : Souriant. A nous.

Sam tressaille et boit sa coupe d’une seule traite. Gert a un regard plein d’attente sur le visage.

 

                                              **************

 

Pendant ce temps, Dean et Bela scrutent des yeux l’endroit. Ils trouvent une zone silencieuse au bas des escaliers dans le hall.

Bela : Ça ne manque pas de gardes.
Dean
: Non, il y en a partout. Regardez comme ils se tiennent. Ce sont des pros. Sûrement des militaires qui font un petit extra.
Bela
: Et, postés à chacune des portes.
Dean
: Ouais. J’ai bien peur qu’on ait des problèmes pour monter.
Bela
: Que suggérez-vous ?
Dean
: Je réfléchis.

Bela le regarde, étonnée.

Bela : Ah, bon ? Ça vous arrive ? On est toujours déçu quand on attend quelque chose d’un homme qu’on admire.
Dean
: Si vous avez une idée brillante, je vous écoute.
Bela
: D’accord.

Bela tombe immédiatement dans les bras de Dean. Dean ne s’y attend pas, mais la rattrape et joue le jeu.

Dean : Chérie ? Chérie, qu’est-ce que tu as ? Il regarde autour de lui. Repérant un des serveurs, Dean l’appelle. Messieurs, s’il vous plaît. Le serveur s’approche, un plateau en main. Ma femme a toujours été allergique à tout ce qui est crustacé. Il indique le plateau. C’est du crabe, c’est ça ?
Serveur
: Non, monsieur.
Dean
: Non ? Il en goûte un. Ils sont excellents pour une fois.

Tandis que le serveur s’éloigne, un des gardes s’approche.

Garde : Vous semblez avoir un problème.
Dean 
: Le champagne. Ma femme n’a jamais supporté une goutte d’alcool. Est-ce qu’on pourrait lui trouver un endroit tranquille pour récupérer ?

Le garde regarde un peu autour de lui et repère les escaliers.

Garde : Suivez-moi, monsieur.
Dean 
: Oui. Il tend le sac à main au garde qui le prend. Merci. Il porte Bela dans ses bras. Allez, chérie, accroche-toi.

 

                                              **************

 

Dean porte Bela jusqu’à l’étage et la pose sur un canapé.

Dean : Au garde. Est-ce que vous imaginez la vie que j’ai ? C’est pire que l’enfer. Bela ouvre les yeux. Dean accompagne le garde à la porte. Merci beaucoup.

Dean ferme la porte derrière le garde. Bela se relève et regarde Dean, amusée.

Dean : Ennuyé. J’aimerais bien que la prochaine fois, on discute un peu du plan.

Il lui lance son sac à main.

Bela : Ça vous a évité de réfléchir. Comme ça, on a gagné du temps. Dean est frustré et tente de trouver une réplique. Bela sourit. Oh ! Regardez-le. Vous cherchez une réplique cinglante.
Dean
: Va te faire voir.
Bela
: Ça, c’est du Oscar Wilde. Dean se dirige vers la porte. C’est la pièce 235. Dans une vitrine reliée à un signal d’alarme. Je pense que ce n’est pas un problème.
Dean
: Imitant Bela. Je pense que ce n’est pas un problème.

Dean quitte la pièce.

 

                                              **************

 

Au rez-de-chaussée, Sam et Gert dansent dans la salle de bal.

Gert : Où sont Alex et votre ami ? J’ai pensé qu’ils voulaient s’amuser.
Sam
: Ah mais, je peux vous dire qu’ils doivent pas s’ennuyer.
Gert
: Oh ! Le coquin ! Alors, il ne nous reste qu’à en faire autant et à bien en profiter.

Gert descend sa main et pince le derrière de Sam.

Sam : Vous savez, euh… Vous savez, euh… Madame Case, euh…
Gert
: Interrompant Sam. Oh, allons ! Non, non, non, non.
Sam
: Pardon. Mademoiselle Case, je voudrais pas que vous vous mépreniez.
Gert
: Appelez-moi Gert.
Sam
: Ah, oui.

Gert pose sa tête sur la poitrine de Sam.

Gert : Vous me rappelez mon dernier mari. Il était très timide, mais il n’avait pas la santé que vous avez !

Gert pince une nouvelle fois le derrière de Sam qui s’exprime fortement.

Sam : Whoa !

Gert rigole, tandis que Sam bouge la tête aux danseurs autour d’eux qui les regardent bizarrement.

Gert : Oh ! Et, vous êtes bien ferme d’un peu partout.

Gert rigole à nouveau et met ses bras autour du cou de Sam et ils continuent à danser. Sam est toujours mal à l’aise.

 

                                              **************

 

A l’étage, la main du marin est dans une vitrine. Dean tripote les câbles dans le socle sous la vitrine.

 

                                              **************

 

Pendant ce temps, Bela essaie de s’occuper dans l’autre pièce. Tout à coup, quelqu’un frappe à la porte.

Garde : Monsieur ? Madame ? Est-ce que ça va ?

Le garde s’apprête à tourner la poignée, quand Bela l’ouvre de l’intérieur de la pièce.

Bela : Oui !

Bela lui sourit, tenant à peine sa robe sur sa poitrine.

Garde : Vous allez mieux, on dirait.
Bela
: Oui ! Mieux ! Merci.
Garde
: Alors, si vous avez fini avec cette pièce…
Bela
: Souriant. Mais… Pas encore, non. Encore juste quelques minutes.
Garde
: Euh… Oui, madame.

Bela lui sourit à nouveau et ferme la porte. Elle ricane derrière la porte.

Bela : Oh, non, pas ça ! Ça chatouille !

Le garde, se souriant à lui-même, s’éloigne. Tout à coup, il rentre dans Sam qui monte les escaliers.

Dean : Oh ! Désolé. J’ai eu… un besoin naturel. Et, merci de veiller sur ma femme.
Garde
: Oh, elle paraît avoir bien récupéré.

Le garde sourit et s’en va, laissant Dean intrigué. Il se retourne et va dans la pièce où Bela s’habille.

Dean : Des problèmes ?
Bela
: J’ai réussi à les régler. Faites voir. Dean sort la main de la poche intérieure de sa veste. Bela s’approche, tendant sa main. Montrez.
Dean
: Non.

Il sort un mouchoir et emballe la main dans celui-ci.

Bela : Ça me paraît plus prudent de la mettre dans mon sac.
Dean
: C’est bien tenté.
Bela
: Je disais ça pour vous aider.
Dean
: C’est très gentil. Mais, je la garde avec moi.

Dean remet la main emballée dans sa veste. Bela le regarde.

 

                                              **************

 

Au rez-de-chaussée, Gert et Sam dansent toujours. La tête de Gert est sur le torse de Sam. Le verre de Gert est vide, tandis qu’elle le tient derrière l’épaule de Sam.

Sam : Ce morceau est vraiment très long.
Gert
: J’espère qu’il finira jamais. Sam a vraiment l’air affligé. Est-ce que votre enquête avance ?
Sam
: Ces choses-là avancent lentement.
Gert
: Levant les yeux vers Sam. Pour beaucoup de gens, la mort des Warren paraît assez incroyable. C’est bizarre. Vous croyez qu’il y a un lien avec celle de Sheila ?
Sam
: Oui. Oui, oui, sans aucun doute.
Gert
: Je crois que c’est le châtiment divin. Au sens biblique, je veux dire.
Sam
: Confus. Bah, comment ça ?
Gert
: Chuchotant. On ne vous a rien dit pour leur père ?
Sam
: Non.
Gert
: Approchez. Je vais vous le murmurer. Elle s’approche de l’oreille de Sam, ce qui le fait pousser un petit cri. La rumeur prétend que la cause de la mort de leur vieux père, ce n’était pas naturel.
Sam
: Et alors ?
Gert
: Ils l’auraient tué, d’après ce qu’on raconte. Rien n’a jamais été prouvé, bien sûr. Mais, pourtant, on le pense.

Sam bouge et essaie de l’éloigner de lui. 

Sam : Ah, d’accord, d’accord, d’accord ! Mais, est-ce que vous savez si Sheila avait un point quelconque avec ces deux hommes ?
Gert
: Pas que je sache, non, aucun.
Sam
: Est-ce que Sheila a vécu un drame dans sa vie ?
Gert
: Oui, il s’est passé quelque chose d’assez affreux. Elle a eu un accident de voiture, quand elle était jeune.
Sam
: Racontez-moi.
Gert
: Elle a fait plusieurs tonneaux et… elle n’a rien eu, mais son cousin, Brian, a été tué. Pourquoi ? C’est si important ?

Sam ne sait pas quoi répondre. Bela et Dean entrent alors dans la pièce.

Bela : Ah ! Les voilà ! Vous avez l’air de bien vous entendre.

Gert laisse Sam partir et va rejoindre Bela.

Gert : Oui, ça peut aller. Elle embrasse Bela sur la joue et lui murmure à l’oreille. Il est fou de moi.
Bela
: Oh !

Dean regarde Sam, interrogateur. Bela prend Gert et l’emmène vers la porte.

Bela : Chuchotant à Sam. Elle a besoin d’urgence d’une douche froide !
Sam
: Bonne idée.

Bela et Gert s’en vont.

Bela : Par-dessus son épaule à Dean. On se voit au cimetière.
Dean
: Toi, tu penses qu’au sexe !

Sam souffle.

 

                                              **************

 

Sam et Dean sortent du musée et entrent dans l’Impala. Sam retire frénétiquement son nœud-papillon.

Sam : Tu as la main ? Ne me dis pas que je me suis fait peloter par madame la Folle Dingue pour rien du tout ?
Dean
: Oui, je l’ai. Madame qui ?
Sam
: Je t’en prie, laisse tomber. Montre-la-moi. Dean atteint sa poche et sort ce qu’il pense être la main. Tandis qu’il enlève le mouchoir, il fronce les sourcils. Quoi ?

Dean finit de déballer le mouchoir et se rend compte qu’il s’agit d’un bateau en bouteille, que Bela regardait quand elle cherchait à s’occuper. Dean et Sam regardent tous deux perplexes.

Dean : Je vais me la faire !

 

                                              **************

 

Bela entre dans sa voiture et pose son sac à main sur le siège passager. Elle ouvre son sac et regarde des liasses de billets, chacun contenant 10.000 dollars. Elle en prend une et la feuillette, tout en la contemplant. Tandis qu’elle la repose, son sourire s’efface à l’entente de planches craquant dans le vent.

Bela : Oh, c’est pas vrai…

Elle sort de sa voiture, fixant le bateau naviguant sur la mer, sans arriver à y croire. Puis, l’écran devient noir.

 

                                              **************

 

Dans la cachette des frères, Dean se tient debout, avec le bateau mis en bouteille dans les mains.

Dean : J’ai une meilleure idée. Je ne vais pas le tuer. Je crois que je vais la torturer très longtemps.
Sam
: Arpentant le sol. Oh, arrête ! Essaye de te détendre.
Dean
: Criant. Me détendre ? Ah, oui, oui ! C’est une très bonne idée, ça ! J’arrive pas à croire qu’elle se soit encore fichue de nous !

Sam le regarde, d’un air boudeur.

Sam : De toi.
Dean
: Quoi ?
Sam
: Soit plus précis, Dean. Elle s’est fichue de toi, pas de nous.
Dean
: Merci, Sam ! Ça me fait du bien.

Quelqu’un frappe frénétiquement à la porte.

Bela : C’est moi. Ouvrez, vite !

Les garçons se regardent, n’arrivant pas à y croire, et s’approche de la porte. Tandis qu’ils ouvrent, ils aperçoivent Bela sur le pas de la porte.

Bela : Laissez-moi vous expliquer.

Tous trois entrent. Bela s’assied sur une chaise tandis que Dean se penche vers elle.

Bela : Je l’avais vendu. J’avais trouvé un client depuis que j’avais su qu’elle existait.

Les frères échangent des regards en colère. Dean marche derrière elle et fait comme si il lui tirait dessus derrière la tête.

Sam : Et, si vous nous avez fait venir à la soirée, c’est pour ça ?
Bela
: Oui, exactement. J’avais besoin d’une bonne couverture.
Sam
: Puisque vous connaissez le client, vous pouvez récupérer la main rapidement.
Bela
: Non, l’acheteur a déjà levé l’ancre. Je ne l’aurais pas à temps, malheureusement.
Dean
: A temps pour quoi ?

Bela ne répond pas. Elle les regarde juste, un peu gênée.

Sam : Qu’est-ce qui va pas ? On dirait que vous avez vu un fantôme.
Bela
: Le vaisseau fantôme.
Dean
: C’est vrai ? Bela ne répond rien. Les garçons soufflent tous deux et Dean sourit. Ecoutez. Je savais que vous étiez une vulgaire voleuse sans scrupule, mais je constate que mon opinion de vous était encore trop élevée…
Bela
: Interrompant Dean. Mais, de quoi parlez-vous ?
Sam
: On a trouvé ce qui poussait l’esprit à agir. Il feuillette les photos que Bela a ramenées. Voilà le capitaine du bateau. C’est lui qui a fait pendre l’autre marin.
Bela
: Et alors ?
Sam
: C’était son frère. Abel et Caïn en pire. On a découvert que l’esprit choisissait ses victimes selon certains critères. Plus précisément, un parricide. Oui, comme Sheila qui a tuée son cousin dans un accident de voiture. Et, les frères Warren qui ont tués leur père pour recevoir leur héritage. Et, ce soir, vous.
Bela
: Oh, mon Dieu.
Dean
: Et vous ? Qu’est-ce que c’est Bela ? Qui avez-vous tué ? C’était papa ? Votre petite sœur, peut-être ?
Bela
: Ça, ça ne regarde personne.
Dean
: Non ? Bon. Alors, profitez bien de la vie. Enfin, de ce qui vous en reste. Il tape Bela dans le dos et va chercher sa veste. Sam, on s’en va.
Bela
: Non, vous ne pouvez pas faire ça !
Dean
: Vraiment ?
Bela
: S’il vous plaît… J’ai besoin de votre aide. Je vous en supplie.
Dean
: Besoin de notre aide ? Il pose sa veste. Et, en quoi deux petits tueurs en série peuvent bien vous aider ?
Bela
: D’accord, j’ai un peu exagéré, mais j’ai pas mérité une exécution.
Sam
: Vous n’êtes pas visée à cause de ça. Bela les regarde, terrorisée. Qu’avez-vous fait, Bela ?
Bela
: J’ai pas envie de le raconter. Elle secoue sa tête. Pas pour l’instant. Sam et Dean la regardent. Bon, très bien. Je ferais comme d’habitude. Je réglerais tout ça moi-même.

Elle se tourne et commence à s’éloigner.

Dean : Vous savez que vous avez vendu la seule chose qui vous sauverait la vie ?
Bela
: Oui, merci.
Sam
: Mais… Il soupire fortement. Il y a peut-être une autre solution.

Dean se tourne vers lui, interrogateur.

 

                                              **************

 

Dans un cimetière à la pleine lune, les garçons ont formé un pentagramme sur le couvercle d’une tombe, avec 5 bougies. Sam verse du sang dans un bol et place une mèche de cheveux dans le pentagramme, à côté duquel Bela et Dean, armé, attendent. Sam fait un pas en retrait par rapport au pentagramme.

Bela : Vous croyez vraiment que ça va marcher ?
Dean
: Ça, personne n’en sait rien.

Le tonnerre se met alors à gronder. Sam regarde autour de lui, tandis que le ciel s’assombrit, que le vent monte et que la pluie se met soudainement à tomber. Il ferme alors sa veste. Dean regarde aux alentours, anxieux.

Dean : Sammy ! Commence à lire.

Sam ouvre un livre et commence à parler en Latin. Tout à coup, les bougies s’éteignent. La pluie tombe de plus en plus fort et le vent monte à nouveau.

Dean : Restez avec moi !

Tandis que la pluie crée une nappe de brouillard autour d’eux, le marin apparaît derrière Dean.

Bela : Criant. L’esprit est derrière vous !

Dean se retourne pour faire face au marin, mais ce dernier l’envoie très loin dans un monument. Sam continue à lire, plus fort pour être entendu malgré le bruit du tonnerre et de la pluie. Le marin touche la joue de Bela et elle commence à cracher de l’eau, tout comme le faisait Peter Warren. Le marin reste debout à la regarder. Sam lit furieusement, tandis que Dean se relève et rejoint Bela afin d’essayer de l’aider. Elle est accroupie sur ses genoux et de l’eau ne cesse de sortir de sa bouche.

Dean : Essaie d’aller plus vite !

Sam finit de lire. La pluie s’arrête et le ciel s’éclaircit de manière à ce que l’on aperçoive la pleine lune à nouveau. Au loin, des planches craquent. Le marin se retourne et suit le son, mais derrière lui se trouve le capitaine qui n’est autre que son frère.

Marin : Ordure ! Regarde-moi…
Capitaine
 : Oui, pardon.
Marin
 : Tu m’as fait pendre ! C’est toi qui m’as tué !
Capitaine
 : Je n’ai pas eu le choix.

Tandis que Bela et les Winchester regardent, le marin se lance en avant, passant à travers son frère, et tous deux deviennent une énorme flaque d’eau avant de disparaître. Sam et Dean se regardent, incrédules, tandis que Bela essaie toujours de se remettre de sa quasi-noyade. Puis, l’écran devient noir.

 

                                              **************

 

A la cachette de Sam et Dean, les deux frères emballent leurs affaires, se préparant à partir. Bela entre par la porte d’entrée.

Bela : C’est pas très prudent de laisser ouvert. N’importe qui pourrait entrer.
Sam
: Ah oui, je vois ça. Vous êtes passée dire merci ou au revoir ?
Bela
: Je viens pour régler nos affaires. Bela sort de son sac à main deux des liasses de billets. Offrir à l’esprit ce qu’il voulait vraiment, son propre frère. C’était bien vu, Sam. Tenez. Elle lance une des liasses à Sam et l’autre à Dean. Il y a dix mille dollars. Ça devrait suffire. Sam et Dean la regardent d’un air interrogateur. Je n’ai jamais aimé avoir de dettes.
Dean
: Pour vous, c’est plus facile de donner de l’argent que de dire merci ? Bela ne répond rien, se contentant de sourire. Dean sourit à son tour. Vous êtes vraiment atteinte.
Bela
: Souriant. Vous savez bien qu’on se ressemble tous les deux. Allez, je vous laisse.

Bela se retourne et quitte la maison.

Sam : Elle a la classe. On peut lui accorder ça.
Dean
: Elle est pas mal, c’est vrai.
Sam
: On n’a aucune idée d’où provient cet argent.
Dean
: Non. Il prend la liasse de Sam et sourit, heureux. Mais, je sais où il ira.

 

                                              **************

 

Dans l’Impala, Sam tient une carte et une lampe de poche.

Sam : T’es sérieux ? A Atlantic City ?
Dean
: Ouais. On va jouer à la roulette. On va ramasser un paquet. Euh, tu sais, j’ai bien réfléchi. Et, je crois savoir pourquoi t’as fait tout ça. Je parle du démon de la croisée des chemins. Sam soupire. Si la situation avait été inversée, j’aurais fait comme toi. Je ne suis pas aveugle ! Et, je vois ce que tu essaies de faire ces temps-ci. A cause de ce foutu contrat et de mon départ. Mais, tu surmonteras ça.
Sam
: Tu en es sûr ?
Dean
: Oui, tout ira bien. Tu vivras ta vie. T’es plus fort que moi. Oh, oui, ça, c’est sûr ! Tu t’en sortiras très bien. Et, je… Je veux encore m’excuser pour t’avoir mis dans cette situation.
Sam
: Bon, tu sais quoi, Dean ? Va te faire foutre !
Dean
: Incrédule. Quoi ?
Sam
: Je veux pas d’excuse de ta part. Je suis plus un gamin. Je suis assez grand pour me débrouiller seul.
Dean
: Ah, bon… Excuse-moi…
Sam
: Alors, s’il te plaît, arrête de t’en faire pour moi ! Criant. En fait, c’est ça le problème numéro un. Je veux pas que tu t’inquiètes pour moi, Dean. Je veux que tu t’inquiètes pour toi. Je veux que tu t’inquiètes pour ce qui t’attend. Dean se contente de sourire, de manière déconfite. Alors, c’est tout ? Tu trouves rien à me répondre ?
Dean
: Avec un regard absent. Je vais commencer par jouer aux craps.

Sam n’arrive pas à croire ce qu’il vient d’entendre et il souffle une fois qu’il se met à fixer la fenêtre. Le regard vide de Dean s’efface tandis qu’ils continuent à rouler dans la nuit.

 

                                                 ****FIN****

 

Ecrit par brucas59.

Red Sky At Morning

A girl is jogging down a sidewalk along the marina. As she stops to take a drink from a drinking fountain she suddenly sees the ghostly image of a ship coming round the shoreline, enclosed in lightning and thunder. Disbelieving she takes out the earplugs to her map-player and stops to get a better look. The ship disappears at once, leaving only the lightning playing across the sky. The girl shrugs, puts her earplugs back in, turns and runs back the way she came. 

 

                                              **************

 

A showerhead comes into view. The camera pans down until we see the same girl as before taking a shower. The shadow of a man flashes past the shower door in the background. The girl, unsuspecting, keeps rinsing her hair. A hand touches the shower door on the outside and slides down it, making a noise. She turns, opens the shower door, checks outside but can't see anyone. Turning around and closing the shower door once more, she resumes her shower. Suddenly she is grabbed from behind, chocked, and forced up against the glass in the shower stall. The assailant tosses her around a bit, then presses her up against the glass once more, and it doesn't seem like she is breathing... Her hand slides slowly down the glass.

 

                                              **************

 

The Impala comes speeding round a bend in the road, Dean behind the wheel.

 

                                              **************

 

In the Impala, Dean breaks the silence.

Dean: So I've been waiting since Maple Springs. You got something to tell me?
Sam
: It's ... not your birthday.
Dean
: No.
Sam
: (pausing, trying to figure out if he has forgotten something) Happy perm? Dude, I don't know, I have no idea what you're talking about.
Dean
: (Angrily) There's a bullet missing from the Colt! Wanna tell me how that happened? I know it wasn't me, so unless you've been shooting at some incredibly evil cans...
Sam
: Dean...

Sam looks a bit guilty and embarrassed.

Dean: You went after it, didn't you? The Crossroads Demon, even after I TOLD you not to?
Sam
: Yeah, well.
Dean
: You could have gotten yourself killed!
Sam
: (arguing) I didn't!
Dean
: (upset) And you SHOT her!
Sam
: She was a smart-ass!
Dean
: So what, so what does that mean - am I out of my deal?
Sam
: Don't you think I might have mentioned that little fact, Dean? (Dean looks away, exasperated) No. Someone else holds the contract.
Dean
: Who?
Sam
: (quietly) She wouldn't say...
Dean
: Well, we should FIND OUT who. Of course, our best lead would be the Crossroads Demon. Oh, wait a minute…
Sam
: That's not funny.
Dean
: No it's NOT! It was a stupid frikkin' risk and you shouldn't have done it.
Sam
: (Angrily) I shouldn't have DONE it? You're my brother, Dean, and no matter what you do I'm gonna try and save you. And I'm sure as HELL not gonna apologize for it, all right?

Sam stares at Dean. Dean has his intention on the road and Sam stares out the window.

 

                                              **************

 

In Cases’ house, we see an elderly lady holding a picture of the girl we saw attacked in the shower. Dean and Sam are both wearing suits.

Ms. Case: But, but I don't understand - I already went over all this with the other detectives!
Dean
: Right, yes, but see, we're with the Sherriff’s Department ... not the Police Department. Different departments.

Sam interrupts him hastily.

Sam: So, Mrs. Case…
Ms. Case
: Oh please, Ms. Case…

She smiles suggestively to Sam. Sam looks at her, rather uncomfortable. She looks him over appraisingly and licks her lips.

Sam: Ok, um… MS. Case, um… You were the one who found your niece, correct?
Mlle Case
: I came home, she was in the shower.
Dean
: Drowned?
Ms. Case
: So the coroner says. Now, you tell me, how can someone drown in a shower?
Sam
: How would you describe Sheila's behavior the days before her death? I mean, did she seem frightened? Maybe she said something out of the ordinary, or…?
Ms. Case
: Wait a minute… (Realization dawning in her face) You're working with Alex, aren't you?

Dean and Sam exchange looks. 

Dean: Yep. Absolutely. That's, ha ha… Alex and us, we're like this.

He holds up his forefinger and long finger intertwined. 

Ms. Case: Why didn't you SAY so? Alex has been such a comfort. (She sighs contentedly and sits down in a chair.) But I'm sorry; I thought the case was solved.

She looks at the boys, questioningly. 

Sam: Uh, well, no. No, not yet.
Ms. Case
: I see.
Sam
: Anyways, we were talking about you niece.
Ms. Case
: Well yes, Sheila mentioned something quite strange before she died. She said she saw a boat.
Dean
: A boat?
Ms. Case
: Yes, one minute it was there, the next it was gone. It just disappeared right before her eyes... You think it could be a… a ghost ship? (Sam and Dean glance at each other) Alex thinks it could be a ghost ship.
Sam
: Well, um… (He huffs) could be.

He looks at Dean, making apologetic eyebrows at him.

Ms. Case: (pleased) Well... you let me know if there's anything else I can do for you.

She leans forward to stroke Sam's fingers and takes his hand, squeezing it.

Ms. Case: … anything at all

Sam looks both uncomfortable and disbelieving while trying to keep a straight face. Then he nods to her. Deans clears his throat and grins broadly.

 

                                              **************

 

Dean and Sam walk leisurely along the marina, still wearing suits. It's bright and sunny outside. 

Dean: What a crazy old broad, huh?
Sam
: Why, because she believes in ghosts?
Dean
: Ha ha! Look at you sticking up for your girlfriend, you cougar hound.
Sam
: Bite me.
Dean
: Hey, not if she bites you first. So who's this Alex? We got another player in town?
Sam
: Maybe, maybe not. Doesn't change our job.
Dean
: So we're thinking ghost ship, right?
Sam
: Yeah, and it's not the first one that's been sighted around here either.
Dean
: Really?
Sam
: Yeah, every 37 years, like clockwork, reports of a vanishing... three-mast clipper ship out in the bay. And every 37 years, a rash of weirdo dry-land drownings.
Dean
: So whatever's happening is just getting started.
Sam
: Yeah.
Dean
: What's the lore?
Sam
: Well there are apparitions of old wrecks sighted all over the world. The SS. Violet, the Griffon, the Flying Dutchman. Almost all of them are death omens.
Dean
: So what happens - you see the ship, then a few hours later you pucker up and kiss your ass goodbye?
Sam
: Basically.
Dean
: What's the next step?
Sam
: I gotta ID the boat.
Dean
: Shouldn't be too hard. I mean how many three-mast clipper ships are wrecked off the coast?
Sam
: I checked that too, actually. Over one hundred and fifty…
Dean
: (looking dismayed) WOW!
Sam
: Yeah.
Dean
: Crap!
Sam
: M-hm.

 

                                              **************

 

We see Sam and Dean walk out of the marina towards the parking area. Dean walks over to a meter looking rather flustered and perplex. 

Dean: This is where we parked the car, right?
Sam
: I thought so.
Dean
: (walks around in the parking space where he left his car) Where's my car???
Sam
: (Looks around and peeks at the meter) Did you feed the meter?
Dean
: YES I fed the meter. Sam, where's my car (shouts) - SOMEBODY STOLE MY CAR?
Sam
: Hey hey, calm down, Dean.
Dean
: I AM calmed down. Somebody stole my c…

He hyperventilates and leans forward to rest his hand on his knees. 

Sam: Wow, Dean. Hey hey hey hey hey, take it easy. Take it easy.
Voice
: The '67 Impala? Was that yours?

A woman comes walking up to the boys. 

Sam: Bela!
Bela
: I'm sorry, I had that car towed.
Dean
: (hysterically) You what?
Bela
: Well, it was in a tow-away zone.
Dean
: NO it wasn't!
Bela
: (smiling) It was when I was finished with it.
Dean
: What the hell are you even doing here?
Bela
: (shrugs) A little yachting.
Sam
: (accusingly) You're Alex. You're working with that old lady.
Bela
: Gert's a dear old friend.
Dean
: Yeah right. What's your angle?
Bela
: There's no angle. There's a lot of lovely old women like Gert up and down the eastern seaboard. I sell them charms, perform séances so they can commune with their dead cats.
Dean
: And let me guess, it's all a con, none of its real.
Bela
: The comfort I provide them is very real.

Bela turns and starts to walk away. 

Sam: (disbelieving) How do you SLEEP at night?
Bela
: (smiling) On silk sheets, rolling naked in money.

Dean stares vacantly as he pictures this, then shrugs his approval.

Bela: Really, Sam. I'd expect the attitude from him. But you?
Sam
: You SHOT me!
Bela
: I barely grazed you.

Sam snorts, but Dean seems to see her logic.

Bela: Cute, but a bit of a drama queen, yeah?
Dean
: You do know what's going on around here. This ghost ship ting, it is real.
Bela
: I'm aware. Thanks for telling Gert the case isn't solved, by the way.
Dean
: It isn't.
Bela
: (annoyed) SHE didn't know that. Now the old bag's stopped payment and she's demanding some real answers. Look, just stay out of my way before you cause any more trouble. I'd get to that car if I were you ... before they find the arsenal in the trunk.

Bela turns and walks away.

Dean: Can I shoot her?
Sam
: (looking regretful) Not in public…

 

                                              **************

 

A man is in his bathroom brushing his teeth, wearing nothing but pyjama-bottoms. Straight away we see the shadow of a man crossing outside the bathroom door. The man sees the shadow in the corner of his eye and stops dead mid-rinse.

Man: Hello?

He peeks outside the bathroom door, sees no one and goes back inside his bathroom, shrugging. As he once more bends to rinse out his mouth he sees the bathtub filling with water in the mirror. The water is a dirty grey. He walks over, bends beside the bathtub and turns of the faucets. As he tries to pull the stopper from the tub he finds that it's broken, and so the water won't go out. He sits staring into the water, obviously dumbfounded. Suddenly an arm shoots out of the water, grasping his throat. As he chokes his face sprouts blue veins. 

 

                                              **************

 

In front of Warrens’ house, Bela talks to Mr. Warren.

Mr. Warren: No, the police said that he drowned, but … I don't un… understand how…
Bela
: (holding a tape recorder up to Mr. Warren's mouth) I am so sorry for your loss, Mr. Warren. Now if you could just tell me one more time about the ship your brother saw?

Sam and Dean interrupts, Dean flashing a badge at Bela. 

Dean: Ma'am, I think this man's been trough quite enough. You should go.

Dean looks at her expectantly.

Bela: (smiling) But - I just have a few more questions.
Sam
: No, you DON'T.

Bela gives the boys a nasty look, but gathers herself before addressing Mr. Warren. 

Bela: Thank you for your time.

She shoots a fierce glance at the boys as she leaves. 

Dean: (To Mr. Warren) Sorry you had to deal with that, (aimed at Bela) they're like roaches!

Bela turns back, obviously not happy with the situation, and sighs frustratedly. 

Sam: So, uh, we heard you say your brother saw a ship?

Sam puts his arm around Mr. Warren's shoulder as they turn and walk toward the house. 

Mr. Warren: Yeah, that's right.
Dean
: Did he tell you what it looked like?
Mr. Warren
: (wiping his nose) It was, uh, like the old Yankee Clippers, a smuggling vessel. A rakish topsail, a barkentine rigging. Angel figurehead on the bow.
Sam
: That's a lot of detail for a ship your brother saw.
Mr. Warren
: My brother and I were night diving. I saw the ship too.

Dean and Sam look concerned. Meanwhile, Bela approaches the enforcers of the law. We only hear her from far away, indistinctly. 

Bela: Excuse me, officers. I'm not sure those men…

She points to Sam and Dean. Sam sees what she’s up to and clears his throat as he nudges Dean and nods in Bela's direction.

Sam: Uh, all right, we'll be in touch.
Dean
: Thank you.

Dean pats Mr. Warren on the shoulder as the two boys head away from Bela and the police officers. 

 

                                              **************

 

Sam and Dean are loading their shotguns. Bela walks up. 

Bela: I see you got your car back?
Dean
: You really wanna come near me when I have a loaded gun in my hands?
Bela
: Now now, mind your blood pressure. Why are you even still here? You have enough to ID the boat.
Sam
: (pumps his gun to get a round into the chamber) That man saw the ship.
Bela
: Yeah, and?
Sam
: And he's going to die. So we have to save him.
Bela
: (mockingly) How sweet…
Dean
: You think this is funny?
Bela
: He's cannon fodder. He can't be saved in time and you know it.

Dean looks at Sam who in turn shakes his head angrily and walks away. Dean looks back at Bela. 

Dean: Yeah well see, we have souls so - we're gonna try.

He turns and walks to the car, ready to get in.

Bela: Well, I'm actually gonna find the ship and put an end to this. But you have fun.

Dean stops, he and Sam look at each other, Sam clenching his jaw and sighing. Dean walks back to Bela. 

Dean: Hey, Bela, how'd you get like this, huh? What, did Daddy not give you enough hugs or something?
Bela
: I don't know. Your daddy gives you enough? (Dean smiles at her.) Don't you dare look down your nose at me. You're no better than I am.
Dean
: We HELP people.
Bela
: Come on. You do this out of vengeance and obsession. You're a stone's throw away from being a serial killer. (Dean looks at Sam again, who is obviously NOT happy with Bela right now.) Whereas I, on the other hand, I get paid to do a job and I do it. So you tell me, which is healthier?
Sam
: Bela, why don't you just leave? We've got work to do.
Bela
: Yeah, you're O for 2. Bang-up job so far.

Bela shoots them both a meaningful look and walks away, leaving the guys pretty frustrated. 

 

                                              **************

 

We see Mr. Warren through a window. He gathers up a cardboard box and carries it across the room, allowing us to see him in the window next to the first one. He's packing. 

 

                                              **************

 

In front of Warrens’ house, San and Dean are sitting in the Impala.

Dean: Anything good?
Sam
: (shuffling through some papers.) No, not really. I mean, both brothers are Duke University grads. No criminal record. I mean, a few speeding tickets. (Huffs) They inherited their father's real-estate fortune six years ago.
Dean
: How much?
Sam
: Hundred twelve million.
Dean
: (whistles) Nice life.
Sam
: Yeah. I mean, nice, clean, aboveboard. So why'd they see the ship? Why Sheila too? What do they all have in common?
Dean
: Maybe nothing.
Sam
: There's always something.

Mr. Warren is outside the house, approaching a gate in the fence. 

Mr. Warren: (shouts) Hey! You!

The boys are flustered, not quite knowing what to do. 

Dean: Think we've been made.

They both open their car door and steps out of the car. Mr. Warren is waiting at the gate. 

Mr. Warren: (shouting) What are you guys doing, are you watching me?
Sam
: Sir, calm down, please!
Mr. Warren
: You guys aren't cops. Not dressed like that. Not in THAT crappy car.

He is very agitated, hands on his hips.

Dean: Whoa, hey, no need to get nasty.
Sam
: Look, we ARE cops, okay? We're undercover. We're here because we think you’re in danger.
Mr. Warren
: From who?
Sam
: If you just settle down, we'll talk about it.
Mr. Warren
: You guys … just stay away from me.

He turns and runs towards his car. Sam and Dean follow. 

Sam: Wait!
Dean
: Hey you moron, we're trying to help you!

Mr. Warren gets into his car and speeds away. He gets as far as the gate, when his engine starts to clunk and everything shuts off. The car stalls. 

Dean: That can't be good.
Sam
: No. Get the salt gun.

Sam jumps the fence while Dean runs for the gun. Mr. Warren sees a face in the rear view mirror of his car, but no one's there when he turns around. Thunder crashes. When he turns back to the front of his car someone is sitting in the passenger seat for his car, dripping wet and very pale. Mr. Warren gasps. His passenger stares at him as the locks on his car lock themselves. The passenger grabs his face, and then releases it. Mr. Warren immediately starts coughing up water, gurgling up at least a few pints, while trying to unlock his door. Sam runs for the driver side door and frantically knocks on the window. 

Sam: Peter!

Sam sees the passenger. Dean runs up with the gun in his hand. 

Dean: (shouts) Sam!

As he aims at the passenger and shoots into the car Sam ducks on the other side. The passenger disappears. Both Sam and Dean try to unlock the doors, and as they do, Sam reaches in and grabs Mr. Warren. He's all wet, and Sam feels for his pulse. Water streams from his mouth. Dean looks at him enquiringly, but Sam pants and puffs and looks away. Dean bangs the door in frustration, not liking that they have failed. 

 

                                              **************

 

The Impala is driving along in the dark. 

Man on radio: What started out as a mild chance of breezy night is changing rapidly as a severe weather front is heading in from the northwest. Expect heavy lightning and thunder with sudden rainfall…

Dean turns off the radio. 

Dean: You wanna say it or should I?
Sam
: (looking confused) What?
Dean
: You can't save everybody, Sam.
Sam
: (Still confused) Yeah, right, so what, you fell better now or what?
Dean
: No, not really.
Sam
: Me neither.
Dean
: You gotta understand…

Sam cuts him off.

Sam: Lately I feel like I can't save ANYBODY.

Dean looks at him sadly; Sam shakes his head and stares out the window. They drive on in silence. 

 

                                              **************

 

In Sam and Dean’s hideout, Sam is reading about shipwrecks, Dean is fiddling with his phone. There's a knock at the door. Sam puts down his book, looking apprehensive, and Dean stands to attention. They approach the door with caution. Dean opens a small hatch in the door, allowing him to look outside. It's Bela. He slams it shut, giving Sam a blank stare. Sam hides his gun as Dean unlocks the door, gun in hand, and lets Bela in. 

Bela: Dear God - are you actually squatting? Charming. (Dean closes the door and locks it. Sam is looking uncomfortable and exasperated.) So. How'd things go last night with Peter? (Sam squares his jaw but doesn't reply.) That well, huh?
Dean
: If you say "I told you so", I swear to God I'll start swingin'.
Bela
: Look, I think the three of us should have a heart-to-heart.
Dean
: That’s assuming you have a heart.
Bela
: Dean, please. (Dean sits down and lays his gun on the table.) I'm sorry about what I said before, okay? I come bearing gifts.
Sam
: Such as?
Bela
: I've ID'd the ship. (She unzips a small portfolio and puts some photos on the table in front of the boys.) It's the Espirito Santo. A merchant sailing vessel. Quite a colorful history.  In 1859 a sailor was accused of treason. He was tried aboard ship in a kangaroo court and hanged. He was 37.
Sam
: Which would explain the 37-year cycle.
Bela
: Aren't you a sharp tack? Photo of him somewhere. Here.

Dean looks at the photo and gives it to Sam.

Dean: Isn't that the customer we saw last night?
Bela
: You saw him?
Dean
: Yeah, that's him, except he was missing a hand.
Bela
: His right hand.
Sam
: How'd you know?
Bela
: The sailor's body was cremated, but not before they cut off his hand to make a Hand of Glory.
Dean
: A Hand of Glory? (Grinning) I think I got one of those at the end of my Thai massage last week.

Dean giggles.

Sam: The right hand of a hanged man is a serious occult object. It's very powerful.
Bela
: So they say.
Dean
: And officially counts as remains.
Sam
: But still; none of this explains why the ghost is choosing these victims.
Bela
: I'll tell you why. (Expectant silence) Who cares? Find the hand, burn it and stop the bloody thing.
Dean
: I don't get it, why are you telling us all this?
Bela
: (smiles) Because I know exactly where the hand is.
Dean
: Where?
Bela
: At the Sea Pines Museum ... as a macabre bit of maritime history. But I need help.
Sam
: What kind of help?

Bela smiles shrewdly. 

 

                                              **************

 

In Sam and Dean’s hideout, Bela wears a black dress and is waiting for Dean who is upstairs.

Bela: (shouting) What is taking so long? Sam's already halfway there! (Pauses) With his date.
Dean
: (from upstairs, shouting) SO not okay with this.
Bela
: What are you, a woman? Come down already.

As Dean descends the stairs, black formal shoes come into view. James Bond’s music is playing as Dean comes fully into view, wearing a black tux, complete with black bow and white hankie in the pocket. He's freshly shaven and is looking rather suave. Bela draws her breath at the sight of him and sighs. Dean throws his arms out. 

Dean: All right. Get it out. I look ridiculous.
Bela
: Not exactly the word I'd use.
Dean
: What?
Bela
: You know, when this is over, we should really have angry sex.

A series of different looks cross Dean's face: confusion, disgust, interest, contemplation - and then disgust again. 

Dean: Don't objectify me! (Bela grins.) Let's go.

As he passes Bela and heads for the door he starts to grin, obviously pleased with the compliment after all. Bela follows close behind, purse in hand. 

 

                                              **************

 

In front of Sea Pines Museum, a red car drives up to the front door, where a valet in a blue suit is waiting. People are arriving and entering as Dean and Bela enters, and Bela gives her invitation to the greeter at the front door. They proceed into the hall, where Bela grabs Dean.

Bela: Are you chewing gum?!? Try to behave as if you've lived this life before, yeah?

Dean looks around a bit, then takes out his gum and fastens it under the wine fountain while trying to look inconspicuous. Bela is utterly disgusted and closes her eyes in horror over Dean's action. Dean walks past her, entering the grand hall, and she tries to get a hold of herself before following him into the crowd. 

 

                                              **************

 

Back at the front door Sam and Gert (Ms. Case) is arriving together. 

Gert: This will get their tongues wagging, eh, my Adonis?

She smiles playfully at Sam, holding his left arm as they walk into the crowd. 

Sam: (sternly) Just remember, we're on business.
Gert
: But sometimes business can be pleasure, hmm?

She strokes the lapelle of his suit whilst smiling seductively. Sam is trying desperately to keep a straight face. As they enter the grand hall Gert strokes his back possessively. Sam turns and takes her hands. 

Sam: You know, uh, could you excuse me for a moment? (She nods.) Great, thanks. Thanks.

He pats her hands and walks towards Dean and Bela who are at the bar drinking champagne. 

Sam: Exactly how long do you expect me to entertain my date?
Bela
: As long as it takes.
Dean
: Look - security's all over this place, alright? This is an unchrashable party without Gert's invitation, so…

Sam interrupts him.

Sam: We can crash anything, Dean.
Dean
: Yeah, I know, but this is easier and it's a lot more entertaining.

He grins at Sam.

Sam: Yon know, there are limits to what I'll do, right?
Dean
: Aaw, he's playing hard to get. That's cute. (He takes Bela's glass so she can get down from the bar stool.) Come on. (To Sam) I want all the details in the morning.
Sam
: Hm.

Dean hands Bela her glass. 

Bela: Thank you.

Sam is left at the bar looking discontent. Gert walks up with two glasses of champagne, handing one to him. As he takes one she makes a toast. 

Gert: (smiling) To us.

Sam flinches and downs his drink in one go. Gert gets an expectant look on her face. 

 

                                              **************

 

Meanwhile, Dean and Bela are scoping out the place. They find a quite zone at the bottom of the stairs in the hall. 

Bela: Private security?
Dean
: I don't think so. Look at the way they're standing. They're pro's. Probably state troopers moonlighting.
Bela
: Posted at every door too.
Dean
: Yeah, I don't think we'll be able to just waltz upstairs.
Bela
: What do you suggest?
Dean
: I'm thinking.

Bela looks at him concernedly. 

Bela: Don't strain yourself. Interesting how the legend is so much more than the man.
Dean
: You got any bright ideas, I'm all ears.
Bela
: Okay.

Bela immediately collapses in Dean's arms. Dean is caught off guard, but catches on quickly. 

Dean: Honey? (Concerned) Honey, are you alright? (He looks around. Eyeing one of the waiters, Dean calls to him.) Waiter! (The waiter comes over, carrying a tray.) My wife has a severe shellfish allergy. (He gestures to the tray.) There's no crab in them?
Waiter
: No, sir.
Dean
: No? (He tries one.) They're excellent, by the way.

One of the guards comes over. 

Guard: What seems to be the trouble?
Dean
: Aah! Champagne. My wife, she's a lightweight when it comes to the sauce. Is there somewhere I can lay her down till she gets her sea legs back?

The guard looks around a bit, eyeing the stairs. 

Guard: Follow me.
Dean
: Right. (He hands Bela's purse to the guard and gathers her up in his arms.) Come on, you lush.

 

                                              **************

 

He carries her upstairs and dumps her on a couch. 

Dean: (To guard). You think she's a pain in the ass now? Try living with her. (He closes the door behind the guard.) Thank you very much.

Bela sits up, looking smugly at Dean. 

Dean: (annoyed) Maybe next time, give me a little heads up with your plan.

He throws her purse at her. 

Bela: I didn't want you thinking. You're not very good at that. (Dean is flustered, trying to find a snappy comeback. Bela grins.) Oh, look at you. Searching for a witty rejoinder.
Dean
: Screw you.
Bela
: Very Oscar Wilde. (Dean rolls his eyes at her and walks to the door.) Room 235. It's in a locked glass case wired for alarm. I'm sure that won't be a problem?

Dean mumbles mockingly at her and exits the room.

 

                                              **************

 

Downstairs, there is ballroom music playing. Sam and Gert are dancing.

Gert: Where are Alex and your friend? They're missing a GREAT party.
Sam
: I'm, aah - I'm sure they're entertaining themselves.
Gert
: Oooh, naughty. Then I guess we'll just have to entertain ourselves as well.

She slides her hand down his back and grabs his bottom. 

Sam: Ooh, ah… Ha! Y - y'know, uh, Mrs. Case …

Gert interrupts.

Gert: Ooh, no!
Sam
: Sorry. MS. Case, I don't wanna give you the wrong idea.
Gert
: Call me Gert…
Sam
: Okay…

Gert leans in to rest her head on his chest.

Gert: You remind me of my late husband. He was shy too... till we got below deck.

She grabs his bottom firmly. 

Sam: (Loudly) Whoa! Ahem.

Gert giggles as Sam nods to some of the dancers around them who were startled by his outburst. 

Gert: Mmm. You're just firm all over.

She giggles again as she puts her arms around his neck and continues dancing. Sam still looks uncomfortable.

 

                                              **************

 

Upstairs, the sailor's hand comes into view. Dean is messing around with the wires inside the pedestal it's on.

 

                                              **************

 

Meanwhile Bela is trying to entertain herself in the other room. Suddenly there's a knock on the door.

Guard: Sir? Ma'am? Everything all right?

He moves to turn the handle when Bela opens it from inside.

Bela: Hi!

She smiles at him, barely holding her dress up with one hand.

Guard: Feeling better, I see.
Bela
: Yes! Much, thank you.
Guard
: So, if you're… done with the room?
Bela
: (smiling giddily) Well, not exactly. Could we have a few more minutes?
Guard
: Ah. Yes, ma'am.

Bela smiles at him again and closes the door. She giggles behind the door.

Bela: Stop it. That tickles!

The guard walks away smiling to himself. All of a sudden Dean crashes into him coming up the stairs.

Dean: Aah! Nature called.
Guard
: Uh-huh.
Dean
: Thanks for looking after my wife.
Guard
: Oh, she’s being looked after, all right.

The guard grins and walks away, leaving Dean puzzled. He turns and goes into the room where Bela is getting dressed.

Dean: Any trouble?
Bela
: Nothing I couldn't handle. The hand? (Dean reaches into his jacket pocket and takes out the hand. Bela walks over to him, holding out her hand.) May I?
Dean
: No.

He takes out his handkerchief and moves to pack the hand into it.

Bela: It might be more inconspicuous in my purse.
Dean
: Nice try.
Bela
: Just trying to be helpful.
Dean
: Well, sweetheart ... I don't need your kind of help.

He tucks the hand back into his jacket pocket. Bela glares at him.

 

                                              **************

 

Downstairs, Gert and Sam are still dancing, Gert's head on Sam's chest. Gert's glass is empty as she holds it behind Sam's shoulder.

Sam: Man, this is one long song.
Gert
: I hope it never ends. (Sam look really pained.) How's the investigation going?
Sam
: These things take time.
Gert
: (looking up at him) You know, people are talking about the Warren brothers' deaths. Strange. Do you think it's connected to Sheila's?
Sam
: Yeah. Yeah, we think so.
Gert
: I think they had it coming, you know, in a Biblical sort of way.
Sam
: (mystified) What do you mean?
Gert
: (whispers) You know about their father.
Sam
: No?
Gert
: Come here. I'll WHISPER it to you…

She pulls Sam's ear close, making him cringe a whole lot.

Sam: (desperately) Aaahh!
Gert
: They say he didn't die of natural causes. Rumor is the boys did it. Nothing was ever proved, but… uh … (She sighs into his ear.) People still whisper.

Sam looks really creeped out and tries to shake her off.

Sam: Okay, okay! (He pries himself a little away from her.) Um, um, so did Sheila have any connection to them?
Gert
: Well, none that I know of.
Sam
: Did Sheila have any kind of tragedy in her life?
Gert
: Yes, as a matter of fact, there was a car accident when she was a teenager.
Sam
: What happened?
Gert
: Her car flipped over and, uh, well, she was ok, but, uh, her cousin Brian was killed. Why? Is that important?

Bela and Dean enter the room.

Bela: Well, having a nice time?

Gert lets Sam go and goes to join Bela.

Gert: He's delightful! (She kisses Bela's cheek and whispers :) He wants me.
Bela
: Oh!

Dean looks at Sam enquiringly. Bela takes Gert and leads her towards the door.

Bela: (whispers) I'm going to get Gert into a cold shower!
Sam
: Great idea.

Bela and Gert walk off.

Bela: (calling over her shoulder) See you at the cemetery.
Dean
: You stink like sex!

Sam huffs at him.

 

                                              **************

 

Sam and Dean get into the Impala, Sam frantically tugging at his bow.

Sam: You have it, right? Tell me I didn't get groped all night by Mrs. Haversham for nothing.
Dean
: I got it. Mrs. who?
Sam
: Never mind. Just let me see it. (Dean reaches into his pocket and takes out what he thinks is the hand. As he unfolds the handkerchief he starts to frown.) What?

Dean finishes unfolding his hankie, only to reveal a bottled ship Bela was admiring earlier. Both Sam and Dean look perplexed.

Dean: I'm gonna KILL her.

 

                                              **************

 

Bela drops her purse on the passenger seat, seating herself in the car. She unzips the purse and looks inside at wads of money, each containing 10 000 dollars. She picks one up and flips trough it contentedly. As she puts it down thunder cracks. Her smile fades as we hear planks creaking in the wind.

Bela: Oh, no…

She gets out of her car, staring in disbelief at the clipper ship passing out at sea.

 

                                              **************

 

In Sam and Dean’s hideout, Dean is standing holding the bottled ship.

Dean: You know what? You're right. I'm not gonna kill her… I think slow torture's the way to go.
Sam
: (pacing the floor) Dean, look, you gotta relax.
Dean
: (shouts) Relax? Oh yeah. Yeah, I'll relax. Can't BELIEVE she got another one over on us.

Sam looks at him rather sulkily.

Sam: You.
Dean
: What?
Sam
: I mean, she got one over on YOU, not us.
Dean
: THANK you, Sam. Very helpful.

There's a frantic knock on the door.

Bela: Hello? Could you open up?

The boys look at each other disbelievingly and head for the door. As they open it they see Bela on the front step.

Bela: Just let me explain.

They all move inside. Bela sits in a chair while Dean bends down behind her.

Bela: I sold it. I had a buyer lined up as soon as I knew it existed.

The boys exchange angry glances, Dean walks behind her and make a gesture behind her head as if to shoot her.

Sam: So the reason for us going to the charity ball was…?
Bela
: I needed a cover. You were convenient.
Sam
: Look, you sold it to a buyer, just go buy it back.
Bela
: It's halfway across the ocean. I can't get it back in time.
Dean
: In time for what?

Bela says nothing, just looks a bit awkward.

Sam: What's going on with you, Bela? You look like you've seen a ghost.
Bela
: I saw the ship.
Dean
: You what? Again, Bela says nothing. The boys both huff a bit, and Dean smiles smugly. Wow, you know, I knew you were an immoral, thieving, con-artist bitch, but just when I thought my opinion of you couldn't get any lower…

Bela interrupts.

Bela: What are you talking about?
Sam
: We figured out the spirit's motive. (He rifles through some of the photos Bela brought earlier.) This is the captain of our ship, the one who hung our ghost boy.
Bela
: So?
Sam
: So they were brothers. Very Cain and Abel. So now our spirit, he's going after a very specific kind of target. People who's spilled their own family's blood. See, first there was Sheila who killed her cousin in a car accident. Then the Warren brothers, who murdered their father for the inheritance. And now you.
Bela
: Oh, my God.
Dean
: So who was it Bela? Hmm? Who'd you kill? Was it Daddy? Your little sis, maybe?
Bela
: It's none of your business.
Dean
: No. Right. Well, have a nice life. You know, whatever's left of it. He slaps Bela on the back and goes to grab his jacket. Sam, let's go.
Bela
: You CAN'T just leave me here!
Dean
: Watch us.
Bela
: Please! I need your help.
Dean
: Our help?!? (He throws his jacket on the kitchen counter.) Now how can a couple of serial killers possibly help you?
Bela
: Okay, that was a bit harsh, I admit it, but it doesn't warrant a death sentence.
Sam
: That's not why you're gonna die. (Bela starts to look frightened.) What'd you do, Bela?
Bela
: You wouldn't understand. (She shakes her head.) No one did. (Sam and Dean look at her blankly.) Never mind. I'll just do what I've always done and I'll deal with it myself.

She turns to walk away.

Dean: You do realize you just sold the only thing that could save your life?
Bela
: I'm aware.
Sam
: Well… (He sighs heavily) Maybe not the only thing.

Dean turns to look at him questioningly.

 

                                              **************

 

Above graveyard, the boys have made a pentagram on the lid of a tomb, in it five white candles. Sam pours some blood in a bowl next to it and places a lock of hair inside the pentagram, while Bela and Dean – the latter gun in hand - are waiting next to him. Sam steps back from his work.

Bela: Do you really think this is gonna work?
Dean
: Almost definitely not.

Thunder rolls and lightning cracks. Sam looks around as the sky turns dark, the wind picks up, and the rain suddenly starts pouring on all three. Sam zips up his coat. Dean looks around anxiously.

Dean: Sammy! Better start reading.

Sam opens a book and starts chanting in Latin. Suddenly the candles are snuffed out. The rain starts to fall heavier, the wind picks up even more.

Dean: Stay close!

As the rain creates a heavy curtain throughout the area the sailor appears behind Dean.

Bela: (Shouts) Behind you!

Dean turns to face the sailor, but is cast aside like a ragdoll. He grunts as he is thrown a fair distance into a monument. He screams as he hits it square on, and his gun fires into the dark.  Sam continues reading, louder now to be heard above the noise of the thunder and rain. The sailor grabs Bela's cheek, and she starts coughing up water like Peter Warren did. The sailor stands there watching her. Sam is reading furiously, while Dean crawls over to Bela to try and help her. She's down on her knees, water gushing from her mouth.

Dean: Sammy, read faster!

Sam finishes reading. The rain stops and the skies clear to once again flourish the full moon. We hear planks creaking in the distance. The sailor turns to follow the sound, but behind him is the captain, his brother.

Sailor: You… hanged me!
Captain
: I'm sorry.
Sailor
: Your own brother!
Captain
: I'm SO sorry!

As Bela and the Winchesters watches, the sailor throws himself forward, THROUGH his brother, and they both turn into a huge splash of water and disappear before their eyes. Sam and Dean look at each other in disbelief, Bela is still trying to recover from her almost-drowning.

 

                                              **************

 

At the Sam and Dean’s hideout, Sam and Dean are packing their stuff, getting ready to leave. Bela enters through the front door.

Bela: You boys should learn to lock your door. Anyone could just barge in.
Sam
: Anyone just did. You come to say goodbye, or thank you?
Bela
: Hmm. I've come to settle affairs. (She reaches into her handbag, taking out two big wads of cash.) Giving the spirit what he really wanted, his own brother. Very clever Sam. So here. (She tosses one of the wads to Sam. She tosses another one to Dean.) It's 10,000. That should cover it. (They both look at her questioningly.) I don't like being in anyone's debt.
Dean
: So ponying up 10 grand is easier for you than a simple "thank you"? (Bela says nothing, just smiles crookedly. Dean grins.) You're so damaged.
Bela
: (Grins) Takes one to know one. Goodbye, lads.

Bela turns and leaves the house.

Sam: She got style. You gotta give her that.
Dean
: I suppose.
Sam
: You know, Dean, we don't know where this money's been.
Dean
: No. He snatches Sam's wad and grins happily. But I know where it's going! Ha ha!

 

                                              **************

 

In the Impala, Sam is holding a map and a flashlight.

Sam: Seriously? Atlantic City?
Dean
: Hell yeah. Play some roulette, always bet on black. (He pauses.) Hey, listen, I've been doing some thinking, um... I want you to know I understand why you did it. I understand why you went after the Crossroads Demon. (Sam sighs heavily.) The situation was reversed, I guess I'd have done the same thing. I mean, I'm not blind. I see what you're going through with this whole deal. Me going away and all that. But you're going to be okay.
Sam
: (huffs) You think so?
Dean
: Yeah, you'll keep huntin', you know, you'll live your life. You're stronger than me. You are! You are. You'll get over it. But I want you to know I'm sorry. I'm sorry for putting you through all this, I am.
Sam
: You know what, Dean? Go screw yourself.
Dean
: (disbelieving) What?
Sam
: I don't want an apology from you. And by the way, I'm a BIG boy now, I can take care of myself.
Dean
: Oh well EXCUSE me.
Sam
: So would you please quit worrying about me? (Shouting now) I mean, that's the whole problem in the first place. I don't WANT you to worry about ME, Dean. I want you to worry about YOU. I want you to GIVE a crap that you're dying.  (Dean just grins, somewhat sheepishly.) So that's it? Nothing else to say for you?

Dean still looks a bit vacant.

Dean: I think maybe I'll play craps.

Sam can't believe what he's hearing, and huffs before turning to stare out the window. Dean’s vacant grin slowly fades away as they drive on into the night.

 

                                                 ****END****

 

Ecrit par brucas59.

Kikavu ?

Au total, 121 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Fleurdelun 
23.05.2018 vers 12h

deanlilith 
12.05.2018 vers 07h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton représentant de l'ordre préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

On recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute !! | Plus d'infos

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente

Photo de la quinzaine
Aujourd'hui à 21:56

Le Roadhouse 28
Hier à 17:06

Staff
05.01.2019

Meg Masters
Hier à 23:17

Katie Cassidy
Hier à 23:14

Partie Personnages
Hier à 21:43

Jessica Moore
Hier à 21:19

DJ Qualls
Hier à 21:09

Felicia Day
Hier à 21:05

Kevin McNally
Hier à 21:00

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne Série club

14.11 : Damaged Goods (inédit)
Vendredi 25 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00
1.44m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
Des épisodes 14.12 Prophet and Loss et 14.13 Lebanon (le 300e épisode) ainsi que la promo du...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Qu'avez-vous pensez de l'épisode de reprise, le 14.10 "Nihilism" ? Venez voter puis n'hésitez pas à...

Ce soir c'est le retour de Supernatural

Ce soir c'est le retour de Supernatural
Et pour vous permettre d'attendre voici la nouvelle promo de l'épisode 14x10 "Nihilism" dans notre...

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Qu'avez-vous pensé de l'épisode de reprise "Nihilism" ? N'hésitez pas à venir commenter dans le topic S14

Total : 8 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Hier à 23:00

Skins : nouveau sondage (Nicholas Hoult) et nouveau duel Dowton abbey vs The Tudors !!

quimper, Aujourd'hui à 00:51

Nouveau sondage sur Engrenages. Pas besoin de connaitre la série pour pouvoir voter.

Sas1608, Aujourd'hui à 15:09

Concours sur le quartier de Grey's Anatomy. A vous de créer un médecin qui va intégrer le Grey-Sloan ! On compte sur votre présence !!!

sauveur, Aujourd'hui à 21:32

La photo du mois du quartier Dallas attend toujours vos votes. Venez voter

juju93, Aujourd'hui à 22:19

"Souvenir du P-L-anet" : mur d'images du quartierThe L Word. Venez poster votre image préférée du générique.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site