VOTE | 646 fans

#304 : Sin City


Réalisé par: Charles Beeson
Ecrit par:Robert Singer/Jeremy Carver

Sam et Dean se font passer pour les représentants d'une société d'assurance pour
questionner un pasteur quand un homme se suicide dans son église.
Sam part à la recherche de Dean après qu'il soit parti avec Casey, un démon particulièrement attiré par le pacte qu'il a conclu pour ramener Sam. Dean lui avoue combien c'est libérateur de ne plus avoir à s'inquiéter du futur. Pendant ce temps on découvre que l'allié de Sam n'est pas celui qu'il prétend.

 

>>Photos promo<<

Popularité


3.86 - 7 votes

Titre VO
Sin City

Titre VF
Sin City

Première diffusion
25.10.2007

Première diffusion en France
09.05.2009

Vidéos

Plus de détails

 

 

 

 

 

 

Dans une église, une sœur s’occupe de remettre de l’ordre dans les rangées de banc. Le prêtre vient la rejoindre pour la raccompagner à sa voiture. Ils avancent dans l’allée, et au-dessus de l’entrée, un homme se trouve sur le balcon. Le prêtre reconnaît Andy, un habitant de la ville, qui lui dit que Dieu n’est plus avec eux. Le prêtre le contredit et lui demande ce qui ne va pas. Andy lui dit que dieu ne peut pas les aider, ou qu’il ne veut pas, et il se tire une balle dans la tête. La sœur se met à crier, et le prêtre regarde le corps penché au-dessus du balcon, impuissant.

 

Bobby est entrain d’examiner de près le Colt, pendant que Dean fabrique de nouvelles balles pour le Colt. Sam recherche sur Internet des informations sur la présence de démons. Il en a trouvé dans l’Ohio à Elizabethville. Dean lui dit qu’il préfèrerait qu’il en trouve à South Beach. Ils disent au revoir à Bobby, qui continuent de réparer le Colt, et s’en vont.

 

A Elizabethville, les frères se font passer pour des employés de la compagnie d’assurance. Ils sont reçus par le prêtre qui leur dit qu’il s’agissait d’un suicide, et il leur montre où Andy s’est tué. Il ajoute que l’homme venait tous les dimanches à l’église, mais a arrêté de venir environs deux mois auparavant, quand tout a commencé à changer dans la ville. Sam lui demande s’il connaissait aussi l’homme qui a tué des personnes en centre-ville, et le prêtre répond que c’était aussi un homme bien, avant de changer de comportement, tout comme Andy, il y a environs deux mois. Dean et Sam remercie le prêtre pour ces informations, et ils s’éloignent. Sam dit à son frère qu’ils ont ouvert la porte de l’enfer deux mois auparavant, et que ça doit être la raison des changements de comportement des habitants de la ville.

 

Ils entrent dans une chambre de motel, et Dean rigole quand il constate qu’il y a un miroir géant accroché au plafond. Il commence à fermer la porte de la chambre quand le voisin d’en face sort de sa chambre. Dean reconnaît l’une de ses connaissances, Richie. Une jeune femme arrive derrière Richie, qui prétend qu’elle est sa sœur, puis Dean l’invite à entrer discuter. Sam lui demande comment il a rencontré Dean, et Richie lui explique que son frère l’a aidé une fois avec un succube à Phoenix. Il raconte fièrement qu’il a tué la créature, mais Dean lui coupe la parole est prétend que c’est lui qui l’avait tué. Il ajoute qu’il lui a déjà dit qu’il n’était pas fait pour ce boulot, et qu’il va se faire tuer. Le téléphone de Richie sonne et il ignore la remarque de Dean. Celui-ci lui demande s’il a trouvé quelque chose dans la ville, mais Richie n’a rien vu. Sam se demande pourquoi, si un démon possédait vraiment le corps d’Andy, il se serait fait sauter la cervelle. Richie lui dit qu’il a pu le faire pour s’amuser, ruiner un corps et aller en posséder un autre. Dean lui demande s’il a remarqué une autre personne qui aurait changée de comportement, et serait encore en vie. Son ami lui parle d’un certain Trotter, le gérant d’un bar en centre ville.

 

Les deux frères arrivent au bar en question, et y retrouve Richie. Dean se propose pour aller chercher des informations auprès de la barmaid, et Richie lui dit qu’elle et lui ont une petite affaire en cours, et il s’en va. Dean se moque de son ami en disant qu’il ne pourra jamais sortir avec une fille comme elle, parce qu’elle est trop bien foutue pour lui, et quelqu’un dans son dos lui fait une remarque. Dean se retourne et voit le prêtre, assis au bar entrain de boire. Sam aussi est étonné de le voir dans cet endroit, et la barmaid, Casey, vient vers eux pour discuter, en resservant un verre au prêtre. Il ajoute qu’il la reverra en confession et s’en va. La jeune femme demande aux garçons ce qu’ils veulent boire, et Dean commande un cocktail. Sam se moque de son frère parce qu’il n’en boit jamais. Derrière eux, un homme, Reggie, entre dans le bar. Il n’a pas l’air dans son état normal. Il va voir un homme, qu’il semble connaître, et de l’autre coté du bar, Sam s’aperçoit qu’il tient une arme dans sa main. Il n’a pas le temps de réagir que Reggie a tiré sur l’autre homme. Il pointe ensuite l’arme sous sa gorge, mais Dean l’empêche de tirer juste à temps. Sam arrive à son tour, et verse de l’eau bénite sur Reggie, mais rien ne se passe. Il crie à Casey d’appeler les secours, et il voit alors Trotteur qui le dévisage.

La police arrête Reggie, qui n’était pas possédé. Dean et Sam sont assis au bar, et Sam est stressé par la présence d’autant de policiers. Juste avant de partir, Dean réalise que Richie n’est plus là.

 

Richie a reconduit Casey chez elle, dans une grande maison, ce qui l’étonne puisque servir dans un bar ne rapporte pas beaucoup. Elle le conduit dans le grand sous-sol de sa maison, et Richie commence à être mal à l’aise. Elle allume des bougies, et il lui demande si elle n’a pas peur de rester toute seule dans cette grande maison, mais elle répond qu’il n’y a pas de raison, puisqu’elle a un chasseur pour la protéger. Elle ferme les yeux, et quand elle les ré-ouvre, ses pupilles sont complètement noires. Richie attrape son poignard, mais elle pare le coup, et le tue.

 

Le lendemain soir. Dean et Sam sont toujours dans le bar, qui est de nouveaux remplis de monde. Dean est inquiet pour Richie, qui ne répond pas à ses appels. Il veut partir à sa recherche, et Sam lui dit que pendant ce temps, il va suivre Trotteur.

 

Bobby est entrain de tirer sur des cibles avec le Colt pour tenter de le régler. Ruby arrive alors et Bobby lui demande qui elle est. Elle lui fait voir ces yeux noirs de démon, et propose à Bobby de lui servir de cible pour voir si le Colt remarche ou pas. Bobby hésite puis tire, mais Ruby lui fait remarquer que ça n’a aucun effet, à part picoter. Elle lui propose alors son aide pour réparer l’arme.

 

Sam a suivi Trotteur jusque dans un immeuble, et il le voit discuter avec un autre homme dans un bureau. Il se cache au coin d’un couloir, mais son téléphone sonne. C’est Dean. Sam lui dit qu’il ne peut pas lui parler maintenant, et il lui dit de le retrouver plus tard au bar. Il raccroche au moment où l’autre homme s’avance dans le couloir. Mais il ne voit pas Sam.

 

Au bar, Dean se fait draguer par une femme, mais quand il comprend que c’est une prostituée, il lui fait comprendre qu’il n’est pas intéressé. Casey vient lui servir un verre, et il lui demande si elle ne sort pas avec Richie, mais elle fait comme si elle ne le connaissait pas. Dean lui propose d’aller boire un verre plus tard, mais Casey réplique qu’ils peuvent y aller tout de suite. Ils quittent le bar tous les deux, sous le regard de l’autre barmaid.

 

Trotteur et l’autre homme sortent du bureau et s’en vont. Sam les regarde partir, et il pénètre dans le bureau pour commencer à fouiller. Mais il ne trouve rien, et ne s’aperçoit pas que les deux hommes sont revenus. Il parvient à mettre l’autre homme hors d’état, mais Trotteur pointe son arme sous la gorge de Sam. Après un moment, il se retourne et prend l’arme des mains de Trotteur. Ce dernier le prend pour un voleur et il lui dit qu’il peut prendre leur argent, mais Sam lui répond qu’il n’est pas venu pour ça. Il leur jette alors de l’eau bénite, mais rien ne se passe. Il se sent terriblement mal à l’aise, et pose l’arme au sol avant de partir en vitesse, sous les yeux étonnés de Trotteur et son acolyte.

 

Casey a conduit Dean dans le sous-sol de sa maison. Elle l’embrasse et s’éloigne. Il lui dit alors que Richie était l’un de ses amis, et qu’il a réussit à le pister grâce à son téléphone, et qu’il a pu lui donner un enterrement digne de ce nom. Casey tente alors de l’attaquer, mais elle est arrêtée soudainement. Dean lui montre alors le piège à démon qu’il a dessiné sous le tapis. Il sort un livre de sa poche et commence une incantation pour la renvoyer en enfer, mais Casey utilise ses pouvoirs, et il commence à y avoir comme une mini tempête dans le sous-sol, qui arrache les pages du livre. Dean la regarde, surprit, et elle provoque un effondrement juste devant l’entrée du sous-sol, les piégeant tous les deux.

Dean allume des bougies pour chercher un moyen de sortir. Elle lui demande ironiquement s’il a perdu quelque chose, et il réplique qu’elle fera moins la maligne quand il la renverra en enfer. Elle lui dit qu’il va avoir du mal sans son livre d’exorcisme, et il commence alors à réciter l’incantation. Mais il est forcé de s’arrêter en plein milieu parce qu’il ne s’en souvient pas. Elle se moque de lui et il lui dit qu’elle va rester bloquée dans cet endroit. Elle lui fait remarquer que lui aussi. Pourtant, Dean sait que son frère va venir le chercher, et il ajoute que Sam s’y connait mieux que lui en incantation. Casey dit alors que quelqu’un d’autre va aussi venir la chercher, et Dean la regarde, inquiet.

 

Au bar, Sam attend son frère, qui est en retard. Il se fait draguer par la même femme que son frère, et tout comme Dean, il lui fait comprendre qu’il n’est pas intéressé. Puis il demande au barman s’il a vu son frère. L’homme répond que ça dépend, et Sam lui donne de l’argent. Le barman lui dit qu’il est parti avec Casey, chez elle. Il quitte le bar.

 

Dans les sous-sols de la maison de Casey, Dean tente d’avoir de la réception sur son portable, mais rien à faire. Il continu de se chamailler avec Casey, et elle lui explique qu’elle n’y est pour rien concernant les morts en ville. Tout ce qu’elle a fait, c’est déjeuner avec Trotteur, et lui montrer tout l’argent facile qu’il pouvait se faire avec quelques petites affaires. Et c’est donc à cause de Trotteur si des personnes droguées, alcooliques et pas très fréquentables sont venues s’installer dans la ville. Elle ajoute que tout ce qu’il y a à faire c’est pousser les humains dans la bonne direction, et ils créent eux-mêmes l’enfer sur terre, parce que leur volonté est trop faible, contrairement à celle des démons.

 

Sam est arrivé chez Casey. Il fouille chez elle pour trouver son frère. Sur une table, il découvre du soufre, et en déduit qu’il y a un démon dans les parages.

 

Dans le sous-sol, Dean et Casey continuent leur conversation, sur Dieu, quand ils entendent du bruit. Mais ce n’est que le vent.

 

Sam est retourné au bar. Il laisse un message à Bobby en lui disant qu’il ne trouve plus son frère, et que des démons sont dans la ville. Il retourne voir le barman qui n’est pas d’une très grande aide. Sam aperçoit alors le prêtre, et il lui demande s’il peut lui parler une seconde.

 

Dean ne croit pas ce que lui dit Casey, car les démons sont des menteurs. Mais la jeune femme répond que certains démons sont de vrais croyants. Dean est surprit t’entendre ça, et Casey lui dit que leur Dieu s’appelle Lucifer. Dean rétorque qu’il est le diable et elle répond que pour eux c’est le cas, mais pas pour les démons. De plus, Lucifer signifie « celui qui apporte la lumière », et autrefois, il était un ange, le plus beau d’entres-eux, mais il a refusé de se prosterner devant les hommes comme le lui ordonnait Dieu, donc il a été banni. Dean n’écoute qu’à moitié ce qu’elle lui raconte, car il n’arrive pas à croire que Lucifer existe peut-être réellement. Casey ajoute que selon la légende, il va revenir un jour. Dean lui demande alors à quoi ressemble l’enfer, et elle répond qu’avec tout ce qu’il a fait sur terre, il ne va pas être très bien accueilli, et il ne risque pas d’aimer cet endroit. Elle ajoute pour répondre à sa question que ce n’est qu’un puits de désespoir, et que c’est pour cette raison que les démons veulent venir sur terre.

 

Sam pose des questions au sujet de Casey au prêtre, en lui expliquant qu’elle et son frère sont partis tous les deux un peu plus tôt dans la soirée, et qu’il a été voir chez elle mais qu’ils n’étaient pas là, et qu’il a le pressentiment qu’ils ont des ennuis. Le prêtre lui dit qu’il pense savoir où ils sont allés, et il dit à Sam qu’il va l’y conduire. Il tourne le dos à Sam pour mettre sa veste, et on voit alors ses yeux tourner complètement noirs. Le prêtre est lui aussi possédé par un démon, et Sam ne se doute de rien.

 

Dean et Casey sont assis, l’air de s’ennuyer, et elle lui dit qu’il est plutôt agréable comme garçon, contrairement à ce que les autres démons lui ont dit sur lui. Dean trouve cela ironique qu’un démon l’apprécie. Elle ajoute que les autres pensent que c’est une preuve de faiblesse, le pacte qu’il a fait pour sauver son frère, mais qu’elle n’est pas de leur avis. Dean lui avoue que c’est en fait assez libérateur, car il n’a plus à s’inquiéter de son futur, puisqu’il n’en a plus.

 

Sam et le prêtre discutent dans la voiture, sur la route pour retrouver Casey et Dean. Le prêtre lui demande s’il aime son travaille, dans la police d’assurance, et Sam répond que oui parce qu’il aime aider les gens. Le prêtre lui répond que pourtant il a l’air d’être un garçon intelligent, et qu’il pourrait faire quelque chose de beaucoup plus grand. Sam commence à se méfier. Puis le prêtre change de sujet et lui demande si Dean se met souvent dans le pétrin, et Sam répond que c’est effectivement assez fréquent.

 

Casey s’étire sur le sol, et elle se moque de Dean, qui a les yeux perdus dans le vide, en lui proposant de s’amuser un peu. Mais elle ajoute qu’il ne la respectera pas beaucoup le lendemain matin, et Dean répond que ce n’est pas grave puisqu’il ne la respecte déjà pas maintenant. Il lui demande alors quel est leur plan, maintenant que la porte a été ouverte et qu’ils sont tous dehors. Elle lui explique alors qu’Azazel (le démon aux yeux jaunes) était un vrai tyran, mais au moins il les gardait tous unis. Alors quand Dean l’a tué, tout c’est écroulé. Dean est surprit t’entendre qu’il n’avait pas de successeur, et Casey lui avoue qu’il y en avait un. Sam. Son frère était supposé succéder à Azazel en tant de leader de la grande armée. Mais maintenant c’est le chaos, tous les démons faisant la course pour être le premier au pouvoir, et une grande partie lancée à la suite de Sam. Elle ajoute juste pour info qu’elle était prête à suivre Sam.

 

Sam et le prêtre arrivent à destination. Dean entend son frère et il l’appelle. Sam lui dit qu’il est avec le prêtre, et qu’il va le sortir de là. Dean lui dit de se méfier de lui, alors Sam retourne à la voiture, et se retrouve nez à nez avec le prêtre, qui dévoile enfin son jeu. Mais au moment d’attaquer Sam, Bobby apparait et lui tire dessus. Mais il le manque et le démon le met à terre. Il s’en prend ensuite à Sam, qui s’écrase sur le pare-brise de la voiture. Le démon entre dans la maison et commence à déboucher l’entrée du sous-sol. Pendant ce temps Sam rejoint Bobby et lui demande comment il savait où le trouver. Ruby arrive alors à son tour.

Le prêtre parvient enfin à entrer dans le sous-sol et il envoi Dean contre un mur. Puis il libère Casey en rompant le piège, et les deux démons s’embrassent. Dean se relève, et le prêtre l’attrape alors à la gorge. Casey le supplie de laisser Dean vivre, mais il ne l’écoute pas. Sam arrive alors et tire sur le prêtre avec le Colt. Puis il tourne son arme vers Casey, et Dean lui cri de ne pas tirer, mais trop tard, le coup part et Casey meurt à son tour.

 

Le lendemain matin, Dean demande à Bobby si ce qu’ils ont fait à servi à quelque chose, car même si ça fait deux démons en moins, Trotteur court toujours. Bobby lui rappelle que les humains ne font pas partis de leur travail. Dean lui parle ensuite d’un truc qui le préoccupe au sujet de Sam. Il la vu tirer froidement sur les deux démons la nuit passée, et il s’est rappelé qu’Azazel lui avait demandé si le Sammy qui été revenu d’entre les morts était vraiment le même Sammy. Bobby le rassure en lui disant que les démons mentent, et que Sam va bien.

 

Dans la chambre d’hôtel, Sam range ses affaires quand il reçoit la visite de Ruby. Elle lui reproche son manque d’enthousiasme pour avoir tué deux démons, et il lui fait remarquer qu’il a tué deux humains en même temps. Mais Ruby lui dit qu’une fois qu’un corps a été possédé, et il irrécupérable de toute façon, donc il leur a rendu service dans un sens. Mais ça ne le réconforte pas, au contraire. Il s’énerve contre elle, et elle lui dit de faire attention et de lui montrer un peu plus de respect s’il veut qu’elle aide Dean avec son petit problème. Sam réplique que la dernière fois qu’il a vérifié, Dean était toujours candidat pour aller en enfer, et Ruby ajoute que chaque chose doit être faite en son temps. Sam lui demande alors pourquoi elle a choisi de les aider, mais elle refuse de répondre, car elle n’a pas à se justifier à lui, et que s’il ne veut pas d’elle, alors il doit lui rendre le Colt pour qu’elle le donne à quelqu’un qui saura s’en servir. Sam pointe alors l’arme vers elle, mais elle ne se démonte pas, et lui dit de tirer si ça peut l’aider à aller mieux, mais qu’en faisant ça, il perd tout espoir de sauver son frère. Sam baisse son arme, et elle lui dit qu’il fait le bon choix. Elle ajoute qu’il ne va pas aimer ce qu’il aura à faire dans le futur, car ce n’est pas dans sa nature, mais que les pertes collatérales sont inévitables. Et le bon coté de la chose, c’est qu’elle sera là, comme son ange gardien. Pourtant Sam n’a pas l’air très réjouie par cette nouvelle.

 

Ecrit par Blackrose.

Résumé des épisodes précédents.

(Dans une église. Une soeur range des livres de chants dans les rangées. Elle sursaute lorsque le prêtre arrive.)

PRETRE : (en tendant un livre.) Encore un. (La soeur sourit et le range.) Ce sera tout pour ce soir. Je vais vous raccompagner à votre voiture.

(Tandis qu'ils se dirigent vers la sortie, un homme ANDY, les interpelle du balcon.)

ANDY : Mon Père.

PRETRE : Andy ?!

ANDY : Mon Père. Dieu n'est plus avec nous. Non c'est terminé.

PRETRE : Bien sûr que si Andy. Pourquoi dites-vous ça ? Qu'est-ce qui ne va pas ?

ANDY : Il ne peut plus nous aider. De toutes façons, il ne voudra pas. (Il se pose un revolver sous la machoîre.)

PRETRE : Andy ! Non !

(ANDY se tue. La soeur hurle.)

 

GENERIQUE

 

(BOBBY tente de réparer le colt. SAM examine des journaux.)

SAM : Hey.

DEAN : Alors quoi de neuf ?

SAM : Peut-être des démons dans l'Ohio. Des orages secs, le baromètre qui plonge tout à coup.

DEAN : Mouais c'est classique.

SAM : Plus un type qui se flingue dans une église, et un autre qui abat des clients dans une boutique et que la police doit descendre. C'est peut-être l'oeuvre d'un démon.

DEAN : Oui, ou bien un suicide et l'acte de folie d'un malade.

SAM : Oui, mais c'est la meilleure piste depuis Lincoln.

DEAN : Où ça en Ohio ?

SAM : Elisabethville, un endroit où les usines sont en train de fermer.

DEAN : Pourquoi les démons ne hantent jamais les plages du sud ?

SAM : J'irais le demander au prochain qu'on verra. (A BOBBY.) T'as avancé Bobby ?

BOBBY : Non.

DEAN : Très franchement, c'est triste de voir le Colt dans cet état.

BOBBY ! Ce que j'essaie de savoir, c'est ce qui le rend tellement particulier.

SAM : Et t'as pas une idée ? (BOBBY le regarde noir, il n'insiste pas.)

DEAN : Alors, si on allait voir ces indices repérés dans l'Ohio ? (A BOBBY.) Est-ce que tu crois que tu auras fini pour cet après-midi ?

(SAM rit, BOBBY jette son fameux regard en direction de DEAN cette fois.)

BOBBY : Il ne pourra peut-être pas tuer de démons, mais je te promet qu'il te tuera toi !

(Les boys sourient, amusés.)

DEAN : (à SAM.) Allez amène-toi, on va rouler tant qu'il fait jour.

SAM : Salut Bobby.

BOBBY : Hey ! (Les boys se retournent.) Si jamais vous trouvez quelque chose, quoique ce soit, prévenez-moi.

(Les boys acquiescent et s'en vont.)

 

(Elisabethville, Ohio. Les boys visitent l'église de la ville, en tant qu'assureurs. Ils rencontrent le prêtre qui a été témoin du suicide.)

PRETRE : Il n'y a aucune crainte pour la compagnie d'assurances. C'était un suicide. J'étais sur place.

DEAN : Ouais, alors ce sera pas long.

(Ils s'arrêtent face au balcon.)

PRETRE : (en montrant le balcon.) C'est ici qu'Andy s'est tué. Je ne l'avais plus revu depuis un moment, alors qu'on se parlait tout les jours.

SAM : Et ça remonte à quand ?

PRETRE : Approximativement ... deux mois je dirais. Oui, c'est à cette époque que tout ici a changé.

SAM : Changé en quoi ?

PRETRE : On était tous fiers de notre communauté ! On aidait son prochain. Pour moi, c'était un bel exemple. Andy chantait dans la chorale, et tout à coup un jour, il est devenu un homme différent. Il était comme euh...

SAM : Possédé ?

PRETRE : Ouais c'est ça. Il s'est mis à parier, à tromper sa femme, à refuser de travailler... Ouai, c'est devenu un autre homme.

SAM : Mon Père, vous connaissiez l'homme qui a tué des clients innocents dans une boutique ?

PRETRE : Ouais, c'est Tony Perkins.

SAM : Tony Perkins.

PRETRE : Un homme très bien.

SAM : Vous diriez aussi que sa personnalité a changé tout à coup un jour ?

PRETRE : (réfléchit.) Je n'avais pas fait le rapprochement mais... Oui. Ca s'est passé à la même date qu'Andy, je pense, deux mois plus tôt.

(Les boys se regardent, DEAN ayant tout noté.)

DEAN : Merci Mon Père. Ca nous aidera sûrement.

(Le prêtre les laisse s'en aller.)

SAM : Y'a deux mois, on a ouvert une porte du Diable, et la ville n'a plus été ce qu'elle était. Ce n'est pas un hasard.

 

(Les boys rejoignent leur motel. DEAN constate en riant qu'il y a un miroir au plafond de leur chambre. Il s'apprête à fermer la porte quand il reconnaît l'homme de la chambre d'en face.)

DEAN : (en souriant.) Richie ?! Oh non c'est pas vrai !

RICHIE : Hey ! Dean Winchester, c'est ça ?

DEAN : Ouais !

(Une blonde vulgaire sort de la chambre.)

RICHIE : Ahem. Je vous présente ma soeur, Cheryll.

DEAN : Cheryll ?

RICHIE : (donne des billets à la blonde.) Tiens. (DEAN le regarde d'un air interrogateur tandis que la blonde s'en va.) Oui, en fait, c'est ma demie-soeur.

DEAN : Amène-toi. Tiens je te présente mon frère.

(RICHIE entre dans la chambre des boys.)

RICHIE : (à SAM.) Salut ça va ?

SAM : (amusé) Bien et vous ?

RICHIE : Bien.

SAM : (en refermant la porte.) Vous vous connaissez depuis quand ?

DEAN : T'allais encore à l'école.

RICHIE : C'était l'affaire du succube, un carnassier, c'est ça ?

DEAN : Ouais, ouais.

RICHIE : J'ai jamais vu une nana aussi bien roulée qu'elle ! Ca a été un vrai crève-coeur de la tuer.

DEAN : Oh oh, une minute ! Qui l'a tué ? Il me semble que t'étais dans de sales draps quand je suis arrivé.

RICHIE : Oh c'est vrai, j'oubliais que c'était lui.

DEAN : Richie écoutes-moi, je te l'ai déjà dis et je te le redis, tu n'es pas fait pour ce boulot, tu vas te faire tuer.

RICHIE : (prend son téléphone.) Ouais c'est vrai. Les mots font mal Dean, fais attention. (Au téléphone.) Oui ? Non mon chou, tu tombes mal. Plus tard. (Il raccroche.)

DEAN : T'as trouvé quelque chose d'intéressant ici ?

RICHIE : Oh non, rien du tout. Attend une minute, tu parles de démons peut-être ?

DEAN : Oui.

RICHIE : Non, rien jusqu'ici.

DEAN : Tu m'étonnes. T'as au moins ta demie-soeur !

RICHIE : Oui. Alors elle, c'est vrai qu'elle a le Diable au corps. Mais ce genre de Diable là, on l'apprécie. Bon. Sérieusement, le suicidé et le type de la boutique étaient déjà morts bien avant que j'arrive. D'après moi, ils étaient possédés, mais y'a pas de preuves.

SAM : Ouais, on est d'accord. On va travailler sur l'hypothèse que les habitants de cette ville sont possédés, et que ça va sûrement s'aggraver.

DEAN : Dis-moi, les démons ne se suicident pas d'habitude !

RICHIE : Ceux-là seraient plutôt du genre à s'amuser, ils démolissent une personne, passent à une autre ensuite, comme ces jeunes qui volent des caisses le soir.

DEAN : Quelqu'un d'autre ici correspond à ce profil ? Quelqu'un de bien qui s'est brusquement transformé ?

RICHIE : Y'a Trotter.

SAM : Qui est-ce ?

RICHIE : C'était le président d'un club de notables, et il est brusquement devenu le pire voyou de la ville. Alcool, jeux, prostitution, il a tout développé. Il possède la ville entière !

SAM : Et où on peut le trouver ?

RICHIE : Sûrement à son bar, mais un peu plus tard.

 

(Les boys se rendent au fameux Trotter Bar. Ils traversent la rue.)

DEAN : Dis donc, tu m'avais pas dis que c'était une ville sinistre et en pleine récession ?

SAM : Si. En effet c'est surprenant.

DEAN : Bon alors, qu'est-ce qu'on attend ? On commence les recherches ?

(Ils passent devant une voiture dans laquelle une jolie fille attire l'attention de DEAN, qui se voit ramené à la réalité par SAM. Ils rentrent dans le bar, et retrouvent RICHIE au comptoir.)

DEAN : Oh ! Tu es beau comme tout ! Originale, ta chemise en satin.

RICHIE : Ah bon, ça te plaît ? La boutique ThaÏ, Canal Street. Ca vaut 300 dollars une chemise comme celle-là ! Moi, on m'a dit "on verra ça plus tard".

SAM : Et c'est combien "on verra ça plus tard" ?

RICHIE : On verra ça plus tard. (Il leur montre un homme.) Voilà Trotter. Il reste assis là toute la nuit. On peut pas l'approcher.

SAM : Alors qu'est-ce qu'on fait ?

DEAN : Moi j'ai déjà repéré une petite barmaid qui est pas mal du tout.

RICHIE : Raté ! On s'est déjà arrangé elle et moi. Un petit rencard, un peu plus tard.

DEAN : C'est vrai ?

RICHIE : Je vais encore t'étonner ! J'aimerai bien faire les gros titres. En délivrant un otage par exemple. Bon, je m'absente un peu.

(SAM semble visiblement très amusé.)

DEAN : (en parlant de la barmaid.) Mais comment il a réussi à la draguer ? Regarde ça ! Elle a un cul à faire avoir un accident de voiture !

(Le prêtre écoutait attentivement.)

PRETRE : Vous trouvez ?

DEAN : (un peu gêné.) Oh ! (rit.) Excusez-moi Mon Père.

PRETRE : Ca ne m'étonne pas de vous trouver ici. On est tous là.

SAM : Je voudrais pas vous vexer, mais... Et vous, qu'est-ce que vous venez faire ici ?

PRETRE : C'est assez clair ! Je surveille mes ouailles.

(La barmaid, CASEY, lui resserre un verre.)

CASEY : C'est la maison qui offre.

PRETRE : Ouais. Et une certaine barmaid serait avisée de venir à confesse.

CASEY : Vous n'avez aucune chance de m'entendre.

PRETRE : J'espère bien voir vos fesses à la messe dimanche. (Il se lève, et en passant devant DEAN.) Avec ou sans accident de voiture.

CASEY : (aux boys.) Alors qu'est-ce qui vous plairait ?

DEAN : Vous avez une spécialité ?

CASEY : La mienne c'est l'Ouragan.

DEAN : Ah ouais ? J'essaierai bien ça.

(CASEY va préparer le cocktail.)

SAM : Un Ouragan, rien que ça ?

DEAN : Ouais !

(Un homme, le visage fermé, se dirige vers un autre homme nommé JOHN.)

HOMME : Salut John.

JOHN : Salut. Comment ça va ce soir ?

HOMME : J'en sais rien, j'ai pas été moi-même de la journée.

(SAM remarque alors que l'homme a un flingue et en avise DEAN.)

SAM : (tape sur l'épaule de son frère.) Hey !

(DEAN intervient mais JOHN est tué.)

HOMME : Il a couché avec ma femme ! (SAM lui verse de l'eau bénite tandis que DEAN le maintient. Mais l'eau bénite n'a aucun effet.) Qu'est-ce que vous foutez ? Il a couché avec ma femme, ce pourri a couché avec ma femme !

SAM : (à CASEY.) Appelez tout de suite la police !

(CASEY s'exécute. SAM remarque que TROTTER les observe. Quelques instants plus tard, la police vient arrêter l'homme. DEAN et SAM observent la scène.)

 

SAM : Y'a bien trop de policiers, on se barre.

DEAN : Reste tranquille. (En regardant l'homme se faire embarquer.) Pauvre type. C'est pas un démon qu'il a en lui, c'est un pack de bières.

SAM : Alors, qu'est-ce que tu crois ? Les habitants sont possédés ou non ?

DEAN : J'en sais rien, c'est peut-être seulement une ville de tarés et de débiles profonds.

SAM : Mouais. Peut-être.

(Un flic s'approche d'eux.)

FLIC : Vous êtes prêts pour les photos ? (Regards inquiets des boys.) Le photographe ne devrait plus tarder. (SAM rit.) Vous aurez les honneurs du journal local.

DEAN : Mais je suis très flatté, ça arrive si rarement ! (Il rit puis les boys se dépêchent de se lever.)

SAM : C'est bon on y va ?

DEAN : Nan attend, attend un peu.

SAM : Quoi ?

DEAN : Où est Richie ?

 

(RICHIE est avec CASEY. Ils sont arrivés devant une bâtisse appartenant à la jeune femme.)

RICHIE : Comment une barmaid peut s'offrir une maison comme celle-là ?

CASEY : Mes parents l'ont acheté pour moi. J'y viens pas très souvent. Seulement quand je veux être seule.

(Elle l'emmène dans une crypte.)

RICHIE : Hum cet endroit est... charmant ! Ca aurait pourtant été plus confortable dans, une belle chambre ou, au motel. Et puis il faut dire que là-bas, j'ai des petites surprises.

CASEY : Mais j'en ai aussi !

RICHIE : (peu rassuré.) Oui mais, je préfèrerai les miennes. (CASEY allume des bougies.) Tu n'as pas peur ? Quand tu te retrouves toute seule ici ?

CASEY : Nan, pas du tout. Surtout quand j'ai un chasseur auprès de moi.

(Ses yeux deviennent noirs, RICHIE tente de se défendre, mais elle lui brise la nuque avant qu'il n'arrive à la poignarder. Ecran noir.)

 

(Dans un autre bar. DEAN tente de contacter RICHIE, tandis que SAM prend des bières.)

SAM : Merci. (Retourne avec les bières à la table.) En tout cas, on a intérêt à se tenir sur nos gardes dans le coin.

DEAN : Combien de fois j'ai dis à Richie qu'il allait finir par avoir des ennuis !

SAM : Attend. Tu dis qu'il a disparu, il s'est peut-être simplement tiré !

DEAN : C'est un bouffon. Un bouffon sympathique, mais c'est pas un froussard, il fuierait pas. Je vais essayer de le retrouver.

SAM : D'accord. Pendant ce temps, je vais essayer d'en savoir plus sur Trotter.

DEAN : Ah ouais ?

SAM : Ouais. Hier soir il m'a regardé d'un air soupçonneux. A mon avis, ça doit cacher quelque chose.

 

(De son côté, BOBBY teste le Colt. RUBY débarque.)

RUBY : Vous avez une belle arme !

BOBBY : Qui êtes-vous ?

RUBY : Elle ne tuera pas un démon si c'est ce que vous croyez.

BOBBY : Et comment vous savez ça ?

(Les yeux de RUBY deviennent noir durant un instant.)

RUBY : J'en sais rien. C'est peut-être une question d'éducation.

BOBBY : Oh mais j'ai de la chance ! J'ai un cobaye pour tester mon arme.

RUBY : (riant.) La chance n'a rien à voir dans tout ça. Mais allez-y, tirez-moi dessus ! Et visez bien surtout ! (BOBBY ne tire pas.) Vous allez rester planté là sans rien dire où vous allez tirer ? (BOBBY tire.) Touché. Ca secoue pas mal !

BOBBY : Qu'est-ce que vous voulez ?

RUBY : La paix sur Terre. Et un nouveau T-Shirt. Vous voulez un coup de main pour votre Colt, ou non ?

 

(Au bureau de TROTTER. Sam se faufile et observe TROTTER avec un autre homme dans son bureau, quand son téléphone sonne. C'est DEAN, en route pour retrouver RICHIE.)

SAM : (chuchote.) Oui ?

DEAN : Sammy ?

SAM : Oui attend, tu tombes très mal là.

DEAN : Ca va ?

SAM : Oui ça va très bien, t'inquiètes pas. Retrouve-moi au bar dans vingt minutes. (Il raccroche.)

DEAN : Sam !

(L'homme de TROTTER sort, mais SAM a déjà disparu. Il repart au bureau.)

 

(Au bar. DEAN est au comptoir, et se fait accoster par une jolie brune.)

FEMME : Je vais te dire une chose. Toutes les femmes qui sont présentes rêveraient de crier dans vos bras.

DEAN : C'est idiot. N'importe qui aurait pu en faire autant. Prendre le revolver, et empêcher un petit massacre.

FEMME : Voilà ce que je vais faire. D'habitude, je prend 400 dollars la nuit. (Elle chuchote à son oreille.) Mais si tu veux ce sera gratuit avec toi si on file tout de suite.

DEAN : Vous me prenez pour qui ?

FEMME : Et moi, tu me prends pour qui ? Va te faire voir !

(CASEY amusée, s'approche de DEAN.)

CASEY : (rit.) J'ai cru vous voir discuter avec une prostituée ! Comment ça a marché ?

DEAN : Mal, j'ai dit que j'avais rencard avec la barmaid ce soir, elle a pas insisté.

CASEY : Qui vous dit que la barmaid en question est libre ?

DEAN : C'est une bonne question. Votre soirée est peut-être déjà prise avec un type assez drôle, vétû de couleurs criardes ?

CASEY : Qui ?

DEAN : Non ? J'ai rien dis. Que diriez-vous d'aller prendre un verre après votre service ?

CASEY : Pourquoi attendre ? On peut y aller tout de suite !

(DEAN sort du bar avec CASEY sous l'oeil du collègue de cette dernière.)

 

(De son côté, SAM profite de l'absence de TROTTER pour fouiller son bureau. Il ne les voit pas revenir et se bat avec son garde du corps, mais TROTTER lui colle un flingue sur le cou.)

TROTTER : Qu'est-ce que tu fais ici ?

SAM : Vous savez très bien pourquoi je suis là !

TROTTER : Ah oui ? Et ben tu raconteras ça à la police si c'est comme ça.

SAM : (surpris.) La police ?!

TROTTER : Mais oui ! Effraction suivie de violences, tu vas avoir de gros problèmes !

SAM : Ah mais je...je, j'peux vous expliquer pourquoi ! (Il se dégage et vole le flingue de TROTTER.) Bougez plus ! N'avancez pas !

TROTTER : Prend l'argent ! Il est dans le coffre !

SAM : Gardez-le votre fric. Je dois juste m'assurer d'une chose. (Il leur jette de l'eau bénite, mais rien ne se passe.) Ben...

TROTTER : Qu'est ce que c'est que cette connerie ? Qu'est-ce que ça veut dire ?!

SAM : (gêné.) Euh, excusez-moi ! C'est idiot... C'est un simple malentendu ! Oui... Excusez-moi. Alors maintenant je, je dois vous quitter. (Il prend les balles.) Je, je garde ça, d'accord ? Je laisse le revolver... Au revoir ! Encore désolé. (Il s'en va rapidement.)

 

(DEAN est arrivé dans la crypte avec CASEY.)

DEAN : Je vois que la bonne est de sortie. (CASEY s'arrête devant un miroir.) Quelque chose t'inquiètes ?

(Elle enlève son manteau et l'embrasse.)

CASEY : Mets-toi à l'aise si tu veux.

DEAN : Oh j'oubliais de le préciser. Richie était un de mes amis. (Elle se retourne.) Quand j'ai vu que je recevais le GPS de son téléphone, je suis passé ici, et je l'ai enterré correctement un peu plus tôt. C'est mieux que de rester à pourir dans cette maison de malheur. (Elle essaie de se jeter sur lui mais est brusquement stoppée dans son élan. Un piège à démons est dessiné sous le tapis.) C'est une surprise non ? Un piège à démons. Je suis désolé, mais tu vas retourner d'où tu viens. (Il sort un livre d'exorcisme.)

CASEY : Ca, c'est ce que tu crois !

DEAN : Tu vas voir !

(CASEY provoque un violent courant d'air, déchirant les pages du livre, et un éboulement, bloquant l'issue.)

DEAN : Ne ris pas imbécile ! Tu es piégée.

CASEY : Toi aussi, imbécile.

(Ecran noir.)

 

(DEAN allume des bougies, et cherche le livre sous les décombres.)

CASEY : Tu cherches quelque chose ? Un peu de lumière ?

DEAN : (rit.) Tous les démons sont aussi marrants que toi ?

CASEY : C'est un don.

DEAN : Ah oui je vois. On verra si ça te fais toujours rire quand je vais t'expédier en Enfer.

CASEY : Tu connaitrais les exorcismes par coeur ? Alors vas-y.

DEAN : Spiritus immunde, ungu...

CASEY : Tu vas avoir du mal, tu ne crois pas ?

DEAN : Spiritus immunde, ungulare, personatote, euh... Pe-p...

CASEY : Bien essayé, mais si j'étais toi je commanderai une pizza. Tu n'aurais pas dû autant manquer les cours de latin !

DEAN : Si j'étais toi, je ne plaisanterai pas. Tu n'es pas encore sortie d'ici.

CASEY : A mon avis toi non plus. On est ensemble pour un moment.

DEAN : Ouais, mais quelqu'un va bientôt venir à mon aide, et, il parle couramment latin, lui.

CASEY : Ah oui ! Sam ! Ca fait longtemps que tout le monde sait que c'est le cerveau.

DEAN : Tout le monde ?!

CASEY : Oui, les fils Winchester sont devenus célèbres ! Pas aussi célèbres bien sûr que Lindsay Lohan.

DEAN : Ah, c'est...flatteur ! J'en parlerai à Sam quand il arrivera.

CASEY : S'il arrive le premier. (DEAN se retourne.) Quoi, tu croyais que je travaillais toute seule ? Tu as tort de sous-estimer les autres, ça peut être fatal. Tu peux me faire les gros yeux tant que tu veux, mais le fait important c'est attendre de voir qui arrivera le premier. La cavalerie, ou les indiens ?

 

(SAM, au bar, attend DEAN, mais ne le voit pas arriver. Il regarde sa montre en soupirant, tandis que la prostituée le reluque.)

FEMME : T'as l'air angoissé. Tu sais, je connais une bonne façon de te détendre !

SAM : Pas maintenant. (Il se tourne vers le barman.) Excusez-moi... Bonsoir !

BARMAN : Oui, vous désirez ?

SAM : Vous vous souvenez du garçon avec lequel j'étais assis hier soir, ici ?

BARMAN : Le super héros qui a attrapé Reggie ?

SAM : Oui c'est ça, le super héros oui... Est-ce qu'il est venu ici aujourd'hui ? Est-ce que vous l'avez vu ?

BARMAN : Ca se peut. Ca dépend.

SAM : Ca dépend de quoi ? (comprend.) Mais... Tout ce qui compte dans cette ville c'est le fric ! (Donne un billet au barman.)

BARMAN : Il est parti avec Casey y'a environ une heure.

SAM : Vous savez où ils sont allés ?

BARMAN : Etudier la Bible chez elle.

SAM : Vous avez son adresse ?

BARMAN : Et puis quoi encore ?! Vous pensez que je donnerai l'adresse d'une collègue de travail pour quelqu'un qui va se ruer pour matter ses galipettes ?! (SAM lui donne un autre billet.) Au coin de Piermont, et de Clinton. Alors foncez.

(SAM s'en va en soupirant.)

 

(Dans la crypte. DEAN cherche un point de réseau avec son portable.)

CASEY : Relaxe-toi.

DEAN : Tu me les casses.

CASEY : Tu es un vrai poète ! Je n'en avais aucune idée ! On ne peut plus rien faire pour la suite des évènements, alors soyons un peu civils !

DEAN : "Civils", hein ? Tuer Richie, ça oui, c'était civil. Il était inoffensif.

CASEY : Le couteau qu'il pointait sur moi n'avait rien d'inoffensif.

DEAN : Un couteau t'aurait pas tuée !

CASEY : Non, mais il aurait endommagé mon corps. Et le corps de Casey est superbe, je ne voudrais pas l'abîmer.

DEAN : (rit.) Un démon qui a du coeur ! Aaah... Entre nous, y'a plusieurs morts en ville qui ne sont pas d'accord avec toi.

CASEY : Hey, je ne suis pour rien dans tout ça.

DEAN : Là tu m'étonnes !

CASEY : Tu veux savoir ce que je fais ? Je vais te dire ce que j'ai vraiment fais. J'ai déjeuné.

DEAN : Déjeuné ?!

CASEY : Oui, avec Trotter, il a mangé un cheeseburger et moi une salade, et je lui ai expliqué qu'il gagnerait beaucoup d'argent en ouvrant un bar dans lequel les clients trouveraient tout ce qui leur fait plaisir. Trotter m'a écouté, et les clients se sont bousculés. Et très franchement, c'est affolant de voir ça. Voir la débauche de boissons, de sexe, et de paris ! J'ai presque rien eu à faire.

DEAN : Ah oui ?

CASEY : Oui c'est vrai. Il a suffit seulement de leur montrer la direction. Un peu d'alcool ici, des filles là... Et ils vont vers l'Enfer tout contents, l'air béat, avec un beau sourire sur le visage. Les tiens sont corrompus, vicieux. On a plus de volonté, et, c'est pour ça qu'on gagnera.

DEAN : Et alors ce sera la fin ?

CASEY : Non. Le commencement.

 

(Dans l'appartement de CASEY. La porte est ouverte, alors SAM entre.)

SAM : Dean ? (Il trouve de la poudre jaune sur un meuble.) Du soufre.

 

(Dans la crypte.)

DEAN : Les démons l'emporteront ? Je croyais que les brebis hériteraient de la Terre ?

CASEY : Ca c'est ce que dit votre Bible. C'est simplement un livre !

DEAN : Tout le monde n'est pas d'accord.

CASEY : Parce que c'est le livre de Dieu ? Ne me dis pas que tu crois en Dieu ?! Ca me surprendrait beaucoup !

DEAN : Hm. Je sais pas. Qui sait ?

CASEY : En tout cas, reconnais que vous et votre dieu, vous avez été plutôt lamentables. Guerres, génocides, c'est de pire en pire, et depuis un bon siècle, les hommes ont montré qu'ils étaient capables de tout et ça même au point de nous étonner ! (DEAN rit.) Oui, même nous ! Maintenant c'est notre tour. Et on ne gâchera pas cette chance. (DEAN entend du bruit et regarde par la grille du plafond.) Pas de faux espoirs, tu n'es pas délivré. C'est juste le vent.

 

(SAM est retourné au bar et appelle BOBBY, mais tombe sur son répondeur.)

SAM : Bobby ? C'est Sam. On a un problème, j'ai trouvé un peu de soufre et Dean a disparu, rappelle-moi de toutes urgences. (Il va voir le barman.) Euh excusez-moi, mais il était pas là.

BARMAN : C'est rien, vous irez vous rincer l'oeil un autre soir. Tenez, prenez-donc un verre, et détendez-vous.

SAM : J'ai aucune envie de me détendre ! Mais qu'est-ce qu'il se passe dans cette ville, c'est pas vrai ?!

BARMAN : Allez, buvez un coup ça va vous détendre. (Il boit.)

(SAM soupire. Puis il repère le prêtre assis à une table et va à sa rencontre.)

SAM : Mon Père ?

PRETRE : Oui ?

SAM : Euh... Est-ce que vous auriez un petit instant ?

 

(Dans la crypte.)

DEAN : J'espère que tu crois pas un seul instant que je vais gober tes belles paroles ?

CASEY : Pourquoi je mentirai ?

DEAN : Les démons mentent.

CASEY : Non, pas tous. Et certains d'entre nous sont de purs croyants.

DEAN : De purs croyants en quoi ?

CASEY : Pourquoi les humains seraient les seuls à croire à un pouvoir au dessus d'eux ?

DEAN : Vous avez un Dieu ?!

CASEY : Mais oui ! Il s'appelle Lucifer.

DEAN : Tu parles du Diable ?!

CASEY : C'est vous qui dites ça. Je te rappelle que Lucifer signifie "qui amène la lumière". Autrefois il a été le plus beau des anges de Dieu. Mais Dieu lui a demandé de se prosterner devant les hommes, et quand il a refusé, Dieu l'a banni. Dis-moi, est-ce que ça te plairais d'obéir à des êtres inférieurs ?

DEAN : Alors comme ça Lucifer existe ?

CASEY : Personne ne l'a jamais vu. Mais c'est lui qui nous a fait ce que nous sommes, et il reviendra un jour.

DEAN : Ah ouais ? Et toi, tu penses que c'est vrai ?

CASEY : J'ai la foi. Alors réponds-moi, est-ce que mon camps est si différent que ça du tiens ?

DEAN : Mais tu oublies un petit détail. Les démons font le mal.

CASEY : (ironique.) Les humains sont des modèles de pure bonté ! Dick Chenney ?

DEAN : Il est des vôtres ?

CASEY : Pas encore, mais on l'attend en bas avec la plus grande impatience !

DEAN : Puisqu'on parle d'en bas... De quoi ça a l'air ?

CASEY : Quoi ? L'Enfer ?

DEAN : Ouais.

CASEY : Ah c'est vrai. Ton billet a été pris avec ce contrat. Tu ne vas pas apprécier. Et, avec tous les problèmes que tu as créé, ils ne te réservent pas la plus jolie des suites. C'est le désespoir complet. Pourquoi tu crois qu'on veut tous en partir ?

 

(Au bar, SAM est avec le prêtre.)

SAM : Hum. Dites-moi la barmaid qui était là hier soir... Vous la connaissez bien Mon Père ?

PRETRE : Depuis qu'elle est toute petite, oui.

SAM : Bon. Mon frère Dean et elle ont euh... Ils euh... Ils sont partis ce soir... Ensemble.

PRETRE : Aaah ! Oui. Je suis loin d'approuver mais ce sont des adultes consentants. Excusez-moi, vous avez dis "votre frère", je croyais que vous faisiez des enquêtes pour les assurances ?

SAM : Oui, oui ! Oui c'est vrai euh, c'est une façon de rester en famille pour nous.

PRETRE : Oui.

SAM : Enfin euh, je suis allé chez Casey, et ils n'étaient pas là, et maintenant j'ai une sorte de pressentiment. J'ai peur qu'ils aient des problèmes.

PRETRE : Quel genre de problèmes ?

SAM : Ca, je sais pas. Ecoutez Mon Père, il faut que vous m'aidiez. Vous connaissez un endroit où elle aime se rendre habituellement ?

PRETRE : Oui j'en connais bien un, je vous y accompagne.

SAM : Non, non, Mon Père, non surtout pas, je vais régler ça moi-même.

PRETRE : Ecoutez si Casey a vraiment des problèmes, je tiens à vous aider si je peux. (Il se lève, met son manteau, et ses yeux deviennent noirs un instant.) On y va.

(Ecran noir.)

 

(Dans la crypte.)

CASEY : C'est très amusant, tu trouves pas ? On est tous les deux là, comme si on était un couple tout à fait normal.

DEAN : Oh oui, c'est hilarant ! Faudrait un miracle pour qu'on soit en couple.

CASEY : Oui tu as raison. Les autres ne parlent pas de toi en bien, mais je dois le reconnaître, tu as du charme.

DEAN : Un démon qui m'apprécie ?! Alors là je ne sais plus quoi dire !

CASEY : Dis que tu es content ! Ce contrat passé pour sauver Sam... Beaucoup se moque de toi pour avoir accepté, ils trouvent ça stupide. Pas moi.

(DEAN, contre toute attente, se confie.)

DEAN : C'est une sorte de libération pour moi. A quoi bon s'inquiéter pour l'avenir, quand on en a pas ? Hein ?

CASEY : Un an. Un an seulement. Ca doit faire très peur.

DEAN : Nan.

CASEY : Pas du tout ?

DEAN : Non pas du tout.

 

(Dans la voiture du prêtre, en compagnie de SAM.)

PRETRE : Alors vous travaillez dans les assurances. Et ce travail vous plaît ?

SAM : Ouais. Oui, j'aime aider mes semblables.

PRETRE : Et vous n'avez jamais envisagé autre chose ?

SAM : Comme quoi ?

PRETRE : N'importe quoi. Vous semblez plutôt malin. Vous n'êtes pas quelqu'un d'ordinaire. Je vous crois capable de grandes choses.

SAM : Vous croyez ? En tout cas, j'aime ce que je fais.

PRETRE : Ouais. C'est votre vie. Est-ce que... Dean ?

SAM : Oui Dean.

PRETRE : Oui Dean. Il a souvent des problèmes ?

SAM : Oui. Oui, il en a assez souvent.

PRETRE : Et vous êtes toujours là... Et vous empêchez le pire.

 

(Dans la crypte. CASEY s'étire lascivement sous le regard de DEAN.)

CASEY : Dis donc. Je viens d'apercevoir une lueur de luxure dans tes yeux ! Ce serait une bonne façon de passer le temps, mais tu ne me respecterais plus au petit matin.

DEAN : T'inquiètes pas. De toute manière, je te respecte pas. (CASEY rit.) Je peux te poser une question ?

CASEY : Vas-y, pose-la moi.

DEAN : Je voudrais comprendre. Une armée de démons a été libérée, et quoi ? Rien du tout ? Je pensais qu'ils appliqueraient un plan d'attaque.

CASEY : Tu as raison. Il y avait un plan. Azazel était un tyran, mais, il savait nous garder unis.

DEAN : Azazel ?

CASEY : Mais oui, tu crois qu'on l'appelait Les-Yeux-Jaunes quand on lui parlait ? Et quand tu l'as abattu, tout s'est écroulé.

DEAN : Vraiment navré. Aucun autre chef à part lui ?

CASEY : Si, un. C'était Sam. C'était le grand manitou qui devait normalement conduire notre belle armée mais, on doit reconnaître que ça ne s'est pas passé comme espéré, n'est-ce pas ?

DEAN : Dieu soit loué pour ça.

CASEY : (rit.) Revoilà Dieu ? Et tu es content des résultats ? On a plongé dans le chaos, on a une guerre sans front, des centaines de démons, à la recherche du pouvoir, et rêvant de se faire couronner. En espérant punir ton frère bien sûr. Pour tout avouer, j'étais prête à suivre Sam.

 

(SAM et le prêtre arrivent à la bâtisse.)

SAM : Dean ?

(DEAN entend son frère.)

CASEY : Je crois bien que c'est toi qui a gagné.

(A l'extérieur.)

SAM : Dean ! (Il frappe à la porte, sans obtenir de réponses. Au prêtre.) Allez voir par là. (Il fait le tour.)

DEAN : Sam !

SAM : Oui ?

DEAN : Sam, on est coincé en bas, le plafond s'est effondré !

SAM : Dean ! Ah oui, on arrive, t'affoles pas.

DEAN : Qui ça "on" ?

SAM : Je suis avec le prêtre.

DEAN : Sam, méfies-toi de lui !

(SAM retrouve le prêtre possédé. Celui-ci s'avance vers SAM quand un coup de feu retentit. C'est BOBBY qui a tiré avec le Colt. Le prêtre le fait voler, puis fait la même chose avec SAM. Il entre dans la maison et se dirige vers la crypte. De son côté SAM va vers BOBBY.)

SAM : Bobby ! Ca va ? (BOBBY acquiesce.) Comment t'as su qu'on était là ? (BOBBY lui fait un signe et SAM se rend compte de la présence de RUBY.)

RUBY : T'as compris ? Fonce !

(Le prêtre arrive dans la crypte et fait voler DEAN. Il s'avance vers CASEY, mais elle l'arrête.)

CASEY : N'avance pas !

(Il voit le piège à démons et le brise, puis embrasse CASEY. DEAN se relève.)

DEAN : Vous deux ?!

PRETRE : Depuis des siècles. Les humains ne connaissent pas l'amour presque éternel.

CASEY : Ne le tue pas. (Le prêtre ne l'écoute pas et prend DEAN par le cou.) Non ne le tue pas, allons-nous en ! Je t'en prie !

(SAM arrive alors et abat le prêtre avec le Colt, puis le pointe en direction de CASEY.)

DEAN : Sam attend !

(Trop tard. SAM abat CASEY à son tour.)

(Ecran noir.)

 

(BOBBY et DEAN sortent du bar.)

DEAN : A ton avis Bobby, est-ce que ça va changer quelque chose ?

BOBBY : Ca fait deux démons de moins à tuer, et c'est déjà ça.

DEAN : Ouais, mais Trotter est encore en vie.

BOBBY : Les humains ne nous concernent pas.

DEAN : Nan mais tu crois que les choses vont changer ? Après tout, on ne peut pas empêcher les hommes de se détruire, si c'est ce qu'ils veulent. C'est peut-être une bataille perdue ?

BOBBY : C'est toi ou c'est ce joli démon qui parle ?

DEAN : Non c'est moi. Ce démon est mort, ainsi que la superbe fille qui l'accompagnait.

BOBBY : Ouais. Il fallait le faire. Sam t'a sauvé la vie.

DEAN : Ouais, mais il les a abattu de sang froid. Bobby ?

BOBBY : Oui ?

DEAN : Là-bas dans le Wyoming, il y a un moment où... le démon aux yeux jaunes m'a parlé.

BOBBY : Qu'est-ce qu'il t'a dis ?

DEAN : Il m'a demandé... si je pensais que Sam après être revenu à la vie... n'était pas revenu un peu différent.

BOBBY : Différent en quoi ?

DEAN : J'en sais rien mais, ça paraissait inquiétant. Toi est-ce que tu crois... que Sam n'est plus le même ?

BOBBY : Non. Ne crois pas tout ça. Sam est le même qu'avant.

DEAN : Ouais. Espérons-le.

 

(Au motel. SAM range ses affaires quand il reçoit la visite de RUBY.)

RUBY : Tu pars bien vite. Sans même fêter les derniers évènements.

SAM : Oui. Tu n'auras qu'à t'amuser sans moi.

RUBY : Hé attend, tu vas pas faire la tête ! Sam, souris ! Tu as tué deux démons hier soir !

SAM : Oui, ça t'est sûrement égal, mais j'ai tué deux humains aussi.

RUBY : Tu sais très bien comment ça finit quand un démon habite un humain ! Il vit en lui pendant un temps, et puis il l'abandonne vidé. Il est probable que ces deux-là auraient énormément souffert avant de mourir. Ca vaut mieux pour eux d'être morts brutalement.

SAM : Ah oui, ça vaut mieux ? T'es vraiment une sacrée garce ! (Il prend le Colt discrètement.)

RUBY : T'as l'air d'oublier un détail ! La "sacrée garce" t'a sauvé deux fois la mise. J'aimerai être un peu mieux traitée ! En particulier, si tu me demandes d'aider Dean à régler son problème.

SAM : T'arrêtes pas de me répéter ça, mais j'attend toujours que tu le règles, ce problème !

RUBY : Chaque chose doit arriver en son temps ! Je crois qu'il y a un quiproquo. On est en guerre !

SAM : Oui, et pour une raison inconnue t'es dans notre équipe. J'aimerai bien connaître cette raison.

RUBY : Alors là tu peux toujours courir !

SAM : Ah oui ?

RUBY : Je n'ai pas à me justifier auprès de toi. Si tu ne veux pas de mon aide, je pars ! Alors donne-moi le Colt et je le remettrai à quelqu'un qui est prêt à l'utiliser.

(SAM pointe le Colt sur elle.)

SAM : Je pourrais l'utiliser contre toi.

RUBY : Si ça te fait du bien n'hésites pas. C'est Dean qui pourrait le regretter. Réfléchis bien. (SAM retire le Colt.) Voilà c'est bien mieux. Ce sera pas facile Sam. Tu devras faire des choses qui vont à l'encontre de ta nature. Il y aura peut-être de très gros dommages. Mais il faudra pourtant le faire.

SAM : Je le ferai sans aucun plaisir.

RUBY : Bien sûr ! Tu ne serais plus "Sam" sinon. Mais si ça peut t'aider, je serais là à tes côtés. Je serais, ton ange gardien, discret, posé sur ton épaule. (Elle sourit.)

 

GENERIQUE.

FIN DE L'EPISODE.

 

Ecrit par deanlove35.

INT. CHURCH. A nun is putting Bibles in the pews. Someone appears behind her.

FATHER GIL
(hands her another Bible)
One more.

That's all for tonight, sister. Come on. Let me walk you to your car.

ANDY
Father?

FATHER GIL
(looks up to where ANDY is standing on the balcony)
Andy?

ANDY
Father, God's not with us. (beat) Not anymore.

FATHER GIL
Andy, of course he is. Why would you say that? What's wrong?

ANDY
He can't help us.

And if he can... He won't.

ANDY produces a gun, which he places under his chin.

FATHER GIL
Andy, wait!

ANDY shoots himself. The nun screams.

TITLE CARD: SUPERNATURAL
END TEASER

ACT ONE



INT. BOBBY's place. BOBBY is working on the Colt, while Dean melts metal into bullets.

DEAN
Hey, what's up?

SAM
Might have found some omens in Ohio. Dry lightning, barometric-pressure drop.

DEAN
Well, that's thrilling.

SAM
Plus,some guy blows his head off in a church and another goes postal in a hobby shop before the cops take him out.

Might be demonic omens.

DEAN
Or just a suicide and a psycho scrapbooker.

SAM
But it's our best lead since Lincoln.

DEAN
Where in Ohio?

SAM
Elizabethville. It's a half-dead factory town in the rust belt.

DEAN
There's got to be a demon or two in South Beach.

SAM
Sorry, Hef. Maybe next time.

How's it going, Bobby?

BOBBY
Slow.

DEAN
I tell you,it's a little sad seeing the Colt like that.

BOBBY
The only thing it's good for now is figuring out what makes it tick.

SAM
So what makes it tick?

BOBBY looks up - not amused.

DEAN
So, if we want to go check out these omens in Ohio...
(teasingly)
You think you can have that thing ready by this afternoon?

BOBBY
Well, it won't kill demons by then, (beat) but I can promise you it'll kill you.

DEAN
(smiles) All right, come on, we're wasting the daylight.

DEAN
See you, Bobby.

SAM and DEAN start to leave.

BOBBY

Hey. You boys run into anything -- anything -- you call me.


INT. CHURCH. SAM and DEAN are in suits.

FATHER GIL
There's not much left for the insurance company. It was a suicide - I saw it myself.

DEAN
Well,this shouldn't take long,then.

FATHER GIL
That's where Andy did it. it's the first time i'd seen him in weeks.

He used to come every Sunday.

SAM
When did he stop?

FATHER GIL
Probably about two months ago right around the time everything else started to change.

SAM
Change how?

FATHER GIL
Let's just say this used to be a town you could be proud of. People... cared about each other.

Andy sang in the choir, and then one day, he just wasn't Andy anymore. It was like he was...

SAM
Possessed?

FATHER GIL
You could say that. Gambled away his money, cheated on his wife, destroyed his business. Yes, like a switch had flipped.

SAM
Father, did you know the man who killed those folks in the hobby shop?

FATHER GIL
sure, Tony Perkins.

SAM
Tony Perkins. Good man.

SAM
Would you say that his personality suddenly changed one day, too?

FATHER GIL
I never thought about it that way, but...yes. about the same time as Andy -- about two months ago.

DEAN
Well, thank you, Father. Appreciate your time.

(as they leave)

SAM
Two months ago, we open up the devil's gate, all of a sudden this town turns into Margaritaville? It's no coincidence.

INT. HOTEL. SAM and DEAN are entering their room, Dean chuckling at the mirrors on the ceiling, when the door across the hall opens.

DEAN
Richie. I don't believe it.

RICHIE
Hey, Dean...Winchester,right?

(a tall scantily dressed girl appears from Richie's room)

This is my sister, uh, Cheryl.

CHERYL
Hey,

DEAN
Cheryl.

RICHIE
(hands CHERYL some money)
There.
(as CHERYL leaves)
Well, you know...stepsister.

DEAN
Come on in. This is my brother, Sam.

RICHIE
Hey. How you doing?

SAM
Not too bad. How do you two know each other?

DEAN
You were in school.

RICHIE
It was that succubus, in Granasi right?

DEAN
Yeah,yeah.

RICHIE
Oh, man. You should have seen the rack on this broad. Freakin' tragedy when I had to gank her.

DEAN
Whoa,whoa. Wait. Who killed her? If I remember, your ass was toast until i showed up.

RICHIE
Oh,i forgot what a comedian this guy was.

DEAN
Richie, Richie, i told you then and I'll tell you again - you're not cut out for this job. You're gonna get yourself killed.

(RICHIE's phone rings)
RICHIE
(to caller)
Talk to me.
(to DEAN)
FYI, Winchester --words hurt.
(to caller)
No, it's not a good time, baby. Later.

DEAN
You find anything in this town, anyway?

RICHIE
Uh,no. I got nothing.
Oh,wait a minute. You mean as in demons and whatnot?

DEAN
Yeah.

RICHIE
No,i got nothing.

DEAN
Typical.What about your sister back there?

RICHIE
Honestly, she definitely had the devil in her, but she wasn't no demon, you know what I'm saying?
(off DEAN's reaction)
Right. Seriously.
Church guy, hobby-shop guy --they were lunch meat by the time i got there. Maybe they were possessed, but i can't prove it.

SAM
Yeah, that's where we are, too. Let's just say the demons are possessing people in this town... you know, raising hell...

DEAN
But why would a demon blow his brains out?

RICHIE
For fun? He wrecks one body, moves to another. Like taking a stolen car for a joyride.

DEAN
Anybody else left in town that fits the profile -- nice guy turned douche -- that's still breathing?

RICHIE
There's trotter.

SAM
Who's that?

RICHIE
He used to be head of the Rotary Club. Then he turned bastard all of a sudden. brought in the gambling, the hookers. He practically owns this whole town.

SAM
Know where we could find him?

RICHIE
Oh, he'll be at his bar in a few hours.

EXT. DAY. SAM and DEAN pull up in the IMPALA. The town in buzzing, it looks like Mardi Gras - people wandering around with cocktails, sexy girls, lots of action.

DEAN
I thought you said this was some boarded-up factory town.

SAM
It is. At least, it's supposed to be.

DEAN
Well, what are we waiting for? Let's do some research.

INT. TROTTER'S BAR.

DEAN
Oh, Richie. Look at you.

RICHIE
Hey.

DEAN
Bringing satin back.

RICHIE
Oh,you like this? Try Thai silk -- Canal Street.
Y ou have to pay $300 for threads like these, easy. Cost to me -- fuggedaboutit.

SAM
How much is "fuggedaboutit"?

RICHIE
Ah, forget about it. That's Trotter over there. He sits there all night. Can't touch him.

SAM
So,what do we do now?

DEAN
I don't know about you guys, but I'm gonna do a little investigating with that bartender.

RICHIE
Easy. Me and her, we got a little somethin'-somethin' lined up for later.

DEAN
Yeah,right.

RICHIE
Stings, don't it? All right. i got to hit the head. release the hostages. Be back in a few.

DEAN
No way he gets a girl like that. I mean, look at her. You could fit that ass on a nickel.

FATHER GIL
You think so?

DEAN
Oh. Sorry,padre.

FATHER GIL
Knew you boys would find your way here. They all do.

SAM
No offense, but what are you doing here, Father?

FATHER GIL
Like it or not, you go where your flock is.

The bartender - CASEY - pours him a drink.

CASEY
Plus, the clergy drinks for free.

FATHER GIL
True, and a certain bartender owes me a confession.

CASY
Not in this lifetime, Father.

FATHER GIL
I better see your butt on Sunday.
(looks at Dean)
Nickel or no nickel.

CASEY
What can i get you boys?

DEAN
What's your speciality?

CASEY
I make a mean hurricane.

DEAN
I guess we'll see about that.

SAM (to DEAN)
You drink hurricanes?

DEAN
I do now.

Over near the pool table, a man -REGGIE--enters.

REGGIE
Hi, John.

JOHN
Reggie. Everything okay with you?

REGGIE
I don't know. I'm just not feeling myself today.

SAM (spots that REGGIE has a gun)
(to DEAN)
Hey.

JOHN
Hey, what are you doing?!

DEAN tackles him to the ground, but not before he shoots JOHN. SAM splashes holy water on him. There is no reaction.

REGGIE
What are you doing? He slept with my wife. That bastard slept with my wife!

SAM
Somebody call 911!

SAM exchanges a look with TROTTER.

LATER. Police cuff REGGIE and lead him away.

SAM
Too many cops here. I say we roll.

DEAN
Just be cool. Poor jerk. only thing possessing him was a sixer of Pabst.

SAM
So, what's the deal, then? People in this town getting possessed or not?

DEAN
I don't know. Maybe it is just what it is -- town full of scumbags.

SAM
Yeah. Maybe.

POLICE OFFICER
You boys ready for your mug shots?
SAM and DEAN look nervous.
The photographer's gonna be here in a few and take your picture for the local paper.

DEAN (relieved):
Be an honor, officer. What a thrill.

SAM
Yep, time to go.

DEAN
Wait a second. Wait a second.

SAM
What?

DEAN
Where's Richie?

EXT. NIGHT. CASEY and RICHIE arrive at a house.

RICHIE
So, how's a bartender afford a place like this?

CASEY
My parents left it to me. I don't come out here much --mostly when I want to be alone.

INT. CASEY leads RICHIE into a rather gothic-looking basement.

RICHIE
Wow. This is, uh, charming. You sure you wouldn't be more comfortable in a bedroom or my motel room? I mean, not for nothing, but, you know, I got oils.

CASEY
But I have toys.

RICHIE
Yeah, no. Toys trump oils.
(CASEY lights candles)
You don't get, uh, scared down here all by yourself?

CASEY
Of course not. Not when I've got a hunter to protect me.
She turns, her eyes blacken. She is a demon. She then kills RICHIE
END ACT ONE

ACT TWO


INT. TROTTER' BAR. SAM and DEAN sit at a table. There is a large burger in front of DEAN.

SAM (to BARMAN)
Thanks.
(returns to table with beers)
You do realize there's red meat within striking distance, right?

DEAN
How many times i got to tell Richie, he's gonna get himself in trouble?

SAM
Dean, you're assuming he's missing. I mean, maybe he just bailed.

DEAN
He's a moron. He's a sweet moron, but he's not a coward. He wouldn't just bail. I got to go find him.

SAM
All right. Meanwhile I think I'm gonna trail this Trotter guy.

DEAN
Yeah?

SAM
I don't know. Something about the way he looked at me last night.
Maybe there is something going on here.

EXT. BOBBY is shooting at a target with the restored COLT, making adjustments after he fires. Suddenly, RUBY appears in from of the target.

RUBY
Cute piece.

BOBBY
Who are you?

RUBY
It won't stop a demon, if that's what you think.

BOBBY
How the hell would you know?

RUBY
Oh, I don't know.
(She closes her eyes and when she opens them they are black, revealing she is a demon.)
Call it an educated guess.

BOBBY
Well,ain't i lucky,then? Found a subject for a test fire.

RUBY
Luck has nothing to do with it. But, hey, by all means. Take your best shot.

BOBBY hesitates.

RUBY
Are you gonna stand there like a pantywaist, or are you gonna shoot...

BOBBY shoots her in the chest.

RUBY
Oww, that smarts a little.

BOBBY
What do you want?

RUBY
Peace on earth, a new shirt. Now...do you want me to help you out with that gun or not?

 

INT. SAM is in a corridor outside TROTTER's office. His phone rings, startling him.

SAM
Dean.

DEAN
Sammy.

SAM
Yeah. Hey. I can't talk right now.

DEAN
You okay?

SAM
Yeah,i'm fine. Just meet me at the bar in 20 minutes, okay?

SAM hangs up.

DEAN
Sam!

INT. TROTTER's BAR.

WOMAN
I got to tell you -- every woman in this place -- they want to eat you up.

DEAN
Anybody could have tackled that guy...and wrestled the gun away... prevented mass murder.

WOMAN
Here's what I'm gonna do.
Normally,i charge $400 a night.
(whispers in DEAN's ear)

Why don't we call it an even deuce and get the hell out of here?

DEAN (incredulous)
What do I look like?

WOMAN
What do I look like? (as she walks away)Cheapskate.

CASEY
Did I just see you strike out with a prostitute? How's that work?

DEAN
I just told her I had a thing for the bartender. It was pretty easy.

CASEY
Who says the bartender's available?

DEAN
That's a good question. you got something going with some guy about yea tall, wears a sweat suit?

CASEY
Who?

DEAN
No. My mistake. What do you say you and me grab a drink after your shift?

CASEY
I say why wait...when we can go right now?

DEAN and CASEY leave tigeth

INT. TROTTER'S OFFICE. SAM is rifling through the desk. TROTTER and his bodyguard enter. SAM tackles the bodyguard but TROTTER holds a gun to SAM.

TROTTER
What are you doing here?

SAM
I think maybe you know.

TROTTER
Yeah. Well, I think I'm calling the cops.

SAM
Cops?

TROTTER
Breaking and entering, assault -- you're in a peck of trouble, my friend.

SAM
Uh,well, I think I could probably explain it!

SAM wrestles the gun from him and points it at both men.
All right, back up!

TROTTER
Get back. Money's in the safe! Take it and go.

SAM
I don't want your money. I just got to be sure.


SAM splashes both men with holy water. Nothing happens.


TROTTER
What kind of psycho are you?

SAM (embarrassed)
Oh,god. Uh, I'm sorry. I think this was just a minor misunderstanding.? Yeah, okay.How 'bout I just leave, cause...
(removes bullets from gun)
Uou know,i'll take these.
(places gun down)
I'll,uh,i'll leave this for,uh...
You,uh...have a nice day?


==ACT THREE==

INT. BASEMENT IN CASEY'S PARENT'S HOME.

DEAN
Looks like the maid's day off.

CASEY seems surprised at something.

Everything okay?

CASEY (kisses DEAN)
Make yourself comfortable.

DEAN
Oh,i forgot to mention... Richie was a friend of mine. When I realized I could track the GPS in his cellphone, I swung by earlier. Gave him a proper burial. It's better than rotting in some skank's basement.

CASEY launches herself at DEAN but something stops her. DEAN kicks back the corner of the rug, which is covering a devil's trap he has drawn.

Whoops. Tsk,tsk,tsk. Isn't that a buzz kill?

Sorry, sister, but you're going back to where you came from.

CASEY
i don't think so.

DEAN takes out a book and begins to read in Latin.

DEAN
Spiritus in mundus un glorum suarum umitite palatum iram domine

CASEY concentrates, and suddenly all the pages from DEAN's book fly around the room. Then the entrance to the basement caves in.

DEAN
What are you laughing at, bitch? You're still trapped.

CASEY
So are you...bitch.

LATER. DEAN lights candles and examines the rockfall.

CASEY
Lose something?

DEAN
All you demons have such smart mouths.

CASEY
It's a gift.

DEAN
Well, let's see if you're smiling when i send your ass back to hell.

CASEY
Without your little exorcism book? Hey,go ahead.

DEAN
Spiritus in mundus... Spritus...

CASEY
Having a little trouble there,sport?

DEAN
Spiritus in mundus un glorum suarum umitite palatum...

CASEY
Nice try, but I think you just ordered a pizza. I guess you should have paid more attention in Latin class.

DEAN
Hey, I don't know what you're smiling about. You're not going anywhere.

CASEY
And, apparently, neither are you.

DEAN
Yeah, but I got somebody coming for me, and,uh... he did pay attention in class.

CASEY
Oh,right -- Sam. Everyone says he's the brains of the outfit.

DEAN
Everyone?

CASEY
Sure. You Winchester boys are famous. Not Lohan famous,but,you know...

DEAN
Well, that's flattering. I'll be sure to let Sam know when he gets here.

CASEY
If he shows up first. What, you thought I was flying solo?

You shouldn't underestimate, Dean. (beat)It might be the death of you.
You can give me hard eyes all you want, but the fact remains, we just have to wait and see who shows up first --
(waits)
The cavalry or the Indians.

INT. TROTTER'S bar. The prostitute who tried to pick-up DEAN earlier sits at the bar.

WOMAN
You look kind of tense. you know, I know a surefire way to relax.

SAM
Maybe later. Excuse me.

BARMAN
What can I get for you?

SAM
Um, you remember the guy I was with last night? We sat right here.

BARMEN
the big hero who jumped on Reggie.

SAM
Yeah, yeah. The -- the big hero. Right. Um, have you seen him around at all today?

BARMEN
Maybe. Depends.

SAM
D-depends on what?

BARMEN raises an eyebrow. SAM catches on.

SAM
Oh,my --does everyone around here have their hand out? (hands BARMAN some money)

BARMAN
He left with Casey about an hour ago.

SAM
Any idea where they went?

BARMAN
Her place...for bible study.

SAM
You got an address?

BARMAN
What's wrong with you? You think I'm gonna give you a co-worker's address just so you can go over there and get your freaky peeping-tom rocks off?

SAM hands over more money.

Corner of Piermont and Clinton. Have fun.

INT. BASEMENT IN CASEY'S PARENT'S HOME.

CASEY
Why don't you relax?

DEAN
Why don't you kiss my ass?

CASEY
Why,Dean,you're a poet. I had no idea. Look, we won't have any effect on the outcome of this. We might as well be civil.

DEAN
Civil,huh? Killing richie --that was civil? The guy was harmless.

CASEY
That knife he pulled on me didn't look so harmless.

DEAN
A knife wouldn't hurt you.

CASEY
No, but it would damage this body and Casey has such a fine body,I wouldn't want to see it ripped.

DEAN
A demon with a heart. Wow.

Well,you know, there's a bunch of dead people in town that might disagree with you.

CASEY
Hey, I didn't pull any triggers.

DEAN
Yeah? You did something.

CASEY
You want to know what I did -- what I really did? I had lunch.

DEAN
Lunch?

CASEY
Me and Trotter. He had a cheeseburger,i had a salad, and I just pointed out the money that could be made with a few businesses that cater to harmless vice. So trotter built it, and, man, did they come. Supposedly god-fearing folk, waist-deep in booze, sex, gambling. I barely lifted a finger.

DEAN
That's it?

CASEY
You don't get it. All you got to do is nudge humans in the right direction. Some whiskey here, a hooker there, and they'll walk right into hell with big,fat smiles on their faces. Your kind is corrupt, Dean. Weak.

Our will's stronger. That's why we'll win.

DEAN
And that's how it ends?

CASEY
No. That's how it begins.

INT. CASEY's home.
Dean?

SAM checks out the place. Finds a yellow powder.

Sulfur.

INT. BASEMENT IN CASEY'S PARENT'S HOME.

DEAN
So, demons take over. I thought the meek shall inherit the earth.

CASEY
Oh, according to your bible. It's only a book, Dean.

DEAN
Not everyone would agree.

CASEY
Because it's God's book? Do you believe in god, Dean? I'd be surprised if you did.

DEAN
I don't know. I'd like to.

CASEY
Well, I don't see how you and your god, have done such a bang-up job. War,genocide --it's only getting worse. This past century, you people racked up a body count that amazed even us.

It's our turn now, and we're gonna do it right this time.

DEAN hears a noise. Looks up towards grate.

CASEY
Don't be hopeful, Dean. You're not delivered. It's only the wind.


INT. TROTTER'S BAR.

SAM
Bobby, It's Sam. We got a big problem. I found some sulfur, and now I can't find Dean. Call me as soon as you get this.

(to BARMAN)
Hey,excuse me. They weren't there.

BARMAN
I guess you got to catch your jollies another night. Here. Why don't you have a drink and relax?

SAM
I don't want to relax. What is it with the people in this town?

BARMAN
Suit yourself - princess.

SAM sees FATHER GIL in the bar and approaches him.

SAM
Father.

FATHER GIL
Yes?

SAM
Um...can I talk to you for a sec?


INT. THE BASEMENT.

DEAN
You're piling it pretty high there, sweetheart. I'm not sure i'm buying.

CASEY
Why would I lie?

DEAN
Demons lie.

CASEY
Some do.Some are true believers.

DEAN
Believers in what?

CASEY
You think humans have an exclusive on a higher power?

DEAN
You have a god?

CASEY
Sure. His name's Lucifer.

DEAN
You mean the devil?

CASEY
Your word, not ours. Lucifer actually means "light bringer." Look it up.

Once he was the most beautiful of all god's angels, But god demanded that he bow down before man, and when he refused, god banished him.

Tell me, Dean. How do you like bowing before lesser creatures?

DEAN
Lucifer's really real?

CASEY
Well, no one's actually seen him, but they say that he made us into what we are, and they say that he'll return.

DEAN
Oh,yeah? And, uh, you believe that?

CASEY
I've got faith.

So, you see? Is my kind really all that different than yours?

DEAN
Well, except that, uh, demons are evil.

CASEY
...and humans are such a lovable bunch.

Dick Cheney.

DEAN
He one of yours?

CASEY
Not yet. Let's just say he's got a parking spot reserved for him downstairs.

DEAN
Hey, speaking of downstairs... what's it like down there?

CASEY
What, hell?

DEAN
Yeah.

CASEY
That's right. You booked a one-way ticket with that deal.

You're not gonna like it, Dean. And, um, judging from the trouble you've caused, I don't think you'll be getting the presidential suite.

No, it's a pit of despair. Why do you think we want to come here?

INT. TROTTER's bar.

SAM
So, the -- the bartender the other night,casey, you know her pretty well?

FATHER GIL
Since she was in pigtails.

SAM
Well, um, she and my brother, they, uh...they...left tonight. Together.

FATHER GIL
Well, not that i approve, but they are consenting adults.

SAM
Right.

FATHER GIL
I'm sorry. You said "brother." I thought you were insurance investigators.

SAM
Right, ,right. Well,we are. Um, it's like a family business, you know? Anyways, um,so,I went to Casey's apartment, and they weren't there. I just have this feeling that they -- that they might be in trouble.

FATHER GIL
What kind of trouble?

SAM
Just trouble. Please, Father, I need your help. Is there anything you could tell me about Casey -- anyplace she'd go, maybe?

FATHER GIL
Yes, there is a place. Let me get my jacket.

SAM
No, wait, Father. I can do this by myself.

FATHER GIL
Son, if Casey's really in trouble, then there's nothing to talk about.

He stands and puts on his coat. We see what SAM doesn't - he is a demon.

Shall we go?

ACT FOUR



INT. BASEMENT.

CASEY
Kind of funny, don't you think? You and me sitting here like a couple of regular folk.

DEAN
It's hilarious -- you know, in that apocalyptic sort of way.

CASEY
You're all right, Dean. The others don't describe you that way. But, you know, you're -- you're likable.

DEAN
A demon likes me.

Sorry,i don't know how to respond to that.

CASEY
You could say thanks. That deal you made to save Sam -- a lot of others would mock you for it, think it was weak or stupid. I don't.

DEAN
It's been kind of liberating, actually. Y'know, what's the point in worrying about a future when you don't have one?

CASEY
Still, a year left. You're not scared?

DEAN
Nah.

Not even a little?

DEAN
Of course not.

INT. CAR.

FATHER GIL
So, insurance investigating. You enjoy the work?

SAM
Yeah. I...like being able to help people.

FATHER GIL
Ever think about doing anything else?

SAM
Like what?

FATHER GIL
Mmm, anything. You seem like a pretty smart kid. Somehow I see you out in front of the pack. You could do some great things.

SAM
I don't know. I like doing what I'm doing, I guess.

FATHER GIL
Well, it's your life. Does,um... Dean?

SAM
Yeah, Dean.

FATHER GIL
Does he find trouble often?

SAM
Yeah yeah, Dean finds his fair share.

FATHER GIL
Well, it's a good thing he has you -- his brother's keeper.

INT. BASEMENT.

CASEY is stretching languorously on the floor.

CASEY
Why, Dean, if I didn't know better, I'd say that was lust in your eyes.

Well, it would be one way to spend the time but I don't think you'd respect me in the morning.

DEAN
That's okay.

I mean, hey, I barely respect you now.

DEAN
Hey, can i ask you a question?

CASEY
I'm an open book.

DEAN
So, the gate opened. The demon army was let out. What now, huh? I'm not seeing a big, honking plan here.

CASEY
Honestly, there was a plan. Azazel was a tyrant, but he held us all together.

DEAN
Azazel?

CASEY
You think his brothers just called him "yellow eyes"? He had a name. After you did him in, it all fell apart.

DEAN
Sorry about that.

So, what? No chain of command?

CASEY
There was. It was Sam. Sam was supposed to be the grand pooh-bah and lead the big army, but he hasn't exactly stepped up to the plate, has he?

DEAN
Thank god for that.

CASEY
Again with god. You think this is a good thing? Now you've got chaos, a war without a front, hundreds of demons all jockeying for power, all fighting for the crown. Most of them gunning for your brother.

For the record, I was ready to follow Sam.

EXT. CASEY'S PARENT'S HOME.

SAM
Dean?!

INT. BASEMENT.

CASEY
Looks like you win.

EXT. CASEY'S PARENT'S HOME.

SAM
Dean!

(to FATHER GIL) Check that way

DEAN
Sam!

SAM
Dean?

DEAN
Sammy, down here! The basement caved in!

SAM
Dean. Hey, hold on, okay? We're coming.

DEAN
Who's we?

SAM
I'm here with the Father.

DEAN
Sammy, be careful.

SAM turns to see FATHER GIL reveal himself as a demon. A shot is fired. It's BOBBY, but FATHER GIL uses his powers to fling him aside. He then throws SAM into the windscreen of the Impala. He leaves and SAM rushes to where BOBBY lies.

SAM
Bobby, you all right?

BOBBY
Yeah.

SAM
How did you know where we...

BOBBY
Go.

RUBY
You heard the man. Go.

INT. BASEMENT, FATHER GIL smashes in through the cave-in and flings DEAN aside with his power.

CASEY
Stop!

She points to the devil's trap. FATHER GIL uses his power to crack the floor and break it. They embrace and kiss.

DEAN
You two?

FATHER GIL
For centuries. We've been to hell and back, literally.

CASEY
Leave him be.

FATHER GIL grabs DEAN by the throat and lifts him up.

Don't kill him. Let's just go.

Please.

SAM appears and shoots FATHER GIL with the Colt, killing him. He points it at CASEY.

DEAN
Sam, wait!

But SAM shoots her, and the bodies of CASEY and FATHER GIL, no longer possessed, lie dead on the devil's trap.

ACT FIVE



EXT. MAIN STREET ELIZABETHVILLE. Not much appears changed since the demons were killed.

DEAN
Well, what do you think, Bobby?

What we did here, you think it made a difference?

BOBBY
Two less demons to worry about. That's not nothing

DEAN
But Trotter's still alive.

BOBBY
Humans ain't our job.

DEAN
Yeah, but you think anything's really gonna change? Maybe these people do just want to really destroy themselves. Maybe it is a losing battle.

BOBBY
Is that you or the demon girl talking?

DEAN
Oh, it's me. Demon is dead, and so is that hot girl it was possessing.

BOBBY
Well, had to be done. Sam was saving your life.

DEAN
Yeah, but you didn't see it, Bobby. It was cold.

Bobby.

BOBBY
Yeah?

DEAN
Back in Wyoming, uh,there was this moment. Yellow eyes said something to me.

BOBBY
What did he say?

DEAN
That maybe when Sam came back from wherever, that... maybe he came back different.

BOBBY
Different how?

DEAN
I don't know. Whatever it was, it didn't sound good. You think... think something's wrong with my brother?

BOBBY
No.Demons lie. I'm sure Sam's okay.

DEAN
Yeah. Yeah, me too.

INT. HOTEL ROOM. SAM IS PACKING.

RUBY
Leaving so soon? We haven't even had a chance to celebrate.

SAM
Yeah, well, you can celebrate without me.

RUBY
You're not gonna get all pouty on me now, are you? Come on! You killed two demons today.

SAM
Yeah, well, maybe you don't care, but i killed two humans, too.

RUBY
Sam, you know what happens when demons piggyback humans. They leave them road hard and put-up wet. Chances are those two would have died a slow, sticky death. You probably did them a favor.

SAM
Did them a favor? You're a cold bitch, you know that?

RUBY
Yeah, and this cold bitch has saved your ass a couple of times now. Some respect might be nice. Especially if you want me to help you out with Dean and his little problem.

SAM
You know what? You keep dangling that, but last I checked, Dean's still going to hell.

RUBY
Everything in its own time, Sam. There's a quid pro quo here. We're in a war.

SAM
Right But for some reason, you're fighting on our team. Now, tell me, why is that again?

RUBY
Go screw yourself. That's why. I don't have to justify my actions to you, Sam.

If you don't want my help, fine, then give me the gun and I'll pass it on to someone who will use it.

SAM (points the COLT at RUBY)
Maybe I'll just use it on you.

RUBY
Go ahead, if that makes you happy. It's not gonna do much for Dean, though.

So, what's it gonna be?

(SAM lowers the Colt).
That's my boy. This won't be easy, Sam. You're gonna have to do things that go against that gentle nature of yours. There'll be collateral damage...but, it has to be done.

SAM
Well, I don't have to like it.

RUBY
No. You wouldn't be Sam if you did. On the bright side, I'll be there with you.
That little fallen angel on your shoulder.

END OF EPISODE

 

Ecrit par kaylia.

Kikavu ?

Au total, 121 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

melou2121 
30.12.2018 vers 17h

clark77 
15.08.2018 vers 10h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

SDCC0121 
24.06.2018 vers 23h

Fleurdelun 
23.05.2018 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Le Roadhouse 28
Aujourd'hui à 11:39

Petit jeu (suite)
Hier à 13:45

Staff
05.01.2019

S01E03 L'esprit du lac
Aujourd'hui à 10:28

Partie Episodes
Aujourd'hui à 09:46

S14E06 Optimism
Aujourd'hui à 09:45

S14E09 The Spear
Aujourd'hui à 09:43

S14E07 Unhuman Nature
Aujourd'hui à 09:40

Mag Anglophone
Aujourd'hui à 08:49

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne The CW

14.10 : Nihilism (inédit)
Jeudi 17 janvier à 20:00

Logo de la chaîne Série club

14.10 : Nihilism (inédit)
Vendredi 18 janvier à 23:15

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

14.09 : The Spear (inédit)
Jeudi 13 décembre à 20:00
1.43m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.08 : Byzantium (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
1.53m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.07 : Unhuman Nature (inédit)
Jeudi 29 novembre à 20:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.06 : Optimism (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
1.48m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.05 : Nightmare Logic (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
1.43m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

14.04 : Mint Condition (inédit)
Jeudi 1 novembre à 20:00
1.46m / 0.4% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW

Interview de Jeffrey Dean Morgan par EW
S'il y a des semaines où c'est très très calme, ce n'est pas le cas actuellement, après l'interview,...

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e

Entertainment Weekly a interviewé le cast concernant le 300e
épisode de Supernatural, avec vidéos et sessions photos. Interview à retrouver dans notre section...

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois

Nouvelle Photo de la Quinzaine/Mois
Crowley et Rowena version Noël sortent grands gagnants de la dernière photo du mois. Encore...

Synopsis des épisodes à venir

Synopsis des épisodes à venir
L'épisode 14.10 "Nihilism" ainsi que l'épisode 14.11 "Damaged Goods" à retrouver dans le guide des...

Bon anniversaire Genevieve Padalecki

Bon anniversaire Genevieve Padalecki
Elle fête ses 38 ans. Bon anniversaire à elle.  ...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

quimper, Hier à 01:13

Le quartier Engrenages vous propose de découvrir son calendrier de janvier et de participer à sa PDM.

quimper, Hier à 01:18

Vous pouvez aussi prendre connaissance de la date de diffusion de la saison 7 et commenter l'annonce de la saison 8.

quimper, Hier à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, Hier à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Aujourd'hui à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site